Titre de l'acte

kfmhsdfjkwfhcsfbcqn,bdl

À propos de NW

Depuis 2007, Nintendo World (NW) est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers évènements. Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

Liens Utiles

Règles
Consultez les règles du forum et ses actualités !

Fiches Persos
Postez votre fiche personnage et suivez son évolution.

Bureau des Quêtes
Créez une nouvelle quête ou participez !

Topic Unlock
Plus vous participez ! Plus vous deverouillez des fonctionnalités sur le forum !

[FIN ACTE XII] Retour vers Nintendo World
Participez au dernier topic de l'Acte XII avant de revenir dans le passé !

Safari Pokemon
Capturez les pokémons de NW et ramenez-les ici !

Ressources et Achats
Boutique ? Marché Noir ? Chenil ? C'est par ici !

Staff
Actes

MonTexte

Derniers sujets

Rejoindre NW sur Discord:

Top-Sites:

Partenaires:


Aller en bas

~PNJ General~ a écrit:

~PNJ General~
PNJ
le Mar 1 Oct 2019 - 10:53
À GENOUX, MA FILLE


« Le Clown Gripsou est de retour en ville ! »


Voici ce que Alyson avait pu lire sur l'un des journaux de la ville. Alors qu'elle venait de mettre les pieds à Toadville, elle pu constater que le cirque de la ville venait de s'installer en périphérie. Une voix étrange résonnait en elle. Celle de son père. Un vieux musée se tenait près de la gare. C'était là que se trouverait son précieux artefact : son arc qui avait d'ailleurs mystérieusement disparu. En effet, elle s'apprêtait à revivre un horrible souvenir : celui du temps où elle devait faire face à son père, et aux terribles règles de son royaume, autorisant de battre et de violer les femmes. Affronter son père serait symbole de révolte et d'assumer son passé. Ce n'est qu'après ce combat qu'il verrait ensuite le véritable visage du terrible clown qui terrorisait les habitants de cette ville.

Une fois entré à l'intérieur du musée, en observant une peinture où son château était bien représenté, elle allait revivre le soir où elle fuirait de chez elle. Ce n'est qu'au pire moment, où elle allait revivrait l'une des pires scènes de sa vie : alors qu'elle avait pu s'en tirer discrètement, cette nouvelle version de son passé l'amènerait à être prise en flagrant délit par son père et d'être trainée par les cheveux pour être battue à sang...Ce n'est qu'après cette sentence et s'être enfuit...qu'elle verrait cet espèce de clown maudit...Après ce moment difficile, elle serait amenée finalement en direction du cirque pour rejoindre les autres. Ou plutôt...En Enfer.

« ...Tu n'es qu'une misérable chienne. À GENOUX ! » serait les paroles qu'elle pourrait entendre une fois pénétré à l'intérieur du musée.

C'était au tour d'Alyson de faire de son mieux à présent. Après tout...Affronter ses peurs était synonyme de courage, non ?





Pour récupérer cet artefact, un seul post de vingt lignes minimum est requis. Ton perso devra affronter sa phobie et partir ensuite pour le cirque.
Pièces Pièces : 44860
Nombre de messages : 8848
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):

Alyson a écrit:

Alyson
Koopatrouille
le Mar 1 Oct 2019 - 16:40
Réputation du message : 100% (1 vote)



 

 


 
Réunion de Famille…

 
"Tout ce que tu as toujours voulu est de l’autre côté de la peur"

Voilà depuis belle lurette que je n’étais pas retourné chez moi, Ortinbras avait sûrement fugué comme un son habitude chez les voisins pour quémander de la bouffe…

C’est bien connu c’est toujours mieux de regarder ce qu’il y a à côté plutôt de se contenter de ce qu’on a… Je ne t’en veux pas l’ami je fais une bien piètre maîtresse...

J’ouvris la porte du frigo et rangea soigneusement les quelques ravitaillements que j’avais acheter au petit magasin du coin, ce n’était pas dans mes habitudes de me préparer à manger mais tout ce que je m’étais pris dans les dents récemment me donnait l’envie de tenter d’aller de l’avant et de me prendre en main.
Et raison de plus à cela, j’avais un besoin profond de me retrouver seule avec moi-même, devant un bon film et mon poussin reptilien s’il voulait bien se ramener…
Alors me voilà en train de tenter de lire le mode de cuisson des pâtes et de mettre un minuteur pour être sûre de ne pas mettre le feu à mon appart…

La sonnette retentie…

 

Qui cela peut-il être à une heure pareille ? Frog ? Impossible…


Je cru bon de ne pas ouvrir sans regarder par mon judas pour voir qui c’était…

Personne ?

La lumière du couloir semblait même éteinte…
Je pris une grande respiration et j’ouvris ma porte d’entrée… Il n’y avait rien à part un ballon rouge et une lettre…

C’est vraiment curieux, mais bon c’est peut être un admirateur secret ?

Je pris réception en posant le tout en vrac sur mon canapé, et retourna à ma casserole qui était à présent en ébullition.
Mes pâtes essorées je pris la bouteille de ketchup que je versa sur la plâtrée que je venais de sortir du feu, et je m’installa sur le canapé en tailleur en allumant la télévision.

Les premiers flashs des journalistes parlaient de la course et des Mèmes qui avaient explosé sur le net, dont les fesses brûlaient de Link, La prise en otage de la culotte de Flandre, Mon string rouge et surtout le clash que m’avait servi Electonse…

Heureusement pour moi le changement de thématique ne fut pas longue puisque des journalistes étaient à présent en train de parler avec des scientifiques sur l’avenir de Nintendo World et ce qu’était le parasite, je monta le volume sonore pour ne pas en perdre une miette et me dirigea rapidement au toilette…
J’écoutais attentivement mais était aussi distraite par les actualités que je suivais des réseaux sociaux, ce n’est que lorsque j’entendis un changement de voix que je me décida à émerger des WC.

Le ballon...

Le ballon rouge était là face à moi et semblait avoir doublé de volume, ressemblant plus à un ballon de baudruche pinata qu’un simple ballon d’anniversaire.
Et puis comment était il arrivé du salon aux toilettes… ? Il n’y avait ni vent, ni rien… Ah mais si…

 

Très amusant coquin ! Allez Ortin sort de ta cachette je t’ai même ramener tes plats favoris !


Un silence de glace me répondit tandis qu’un nouveau flash se fit entendre parlant de l’arrivé d’un cirque à Toadville, tandis que je retournais sur le canapé laissant le ballon là où il avait décidé d’aller…

Mon attention vint encore à se poser sur la lettre que j’avais trouvé sur mon paillasson, pas d’expéditeur, il n’y avait ni cachet de poste timbre ou adresse…
Je l’ouvris quand même et trembla…
C’était un journal quotidien, mais les mêmes mots prononçait à la télé étaient inscrits sur la revue…

INSTALATION PROCHAINE DU CIRQUE A TOADVILLE !!!
VENEZ NOMBREUX VOUS AMUSER !


S’ensuivait alors une longue description qui reprenait tous les mots dans le reportage.
Un ballon éclaté se fit entendre, je laissa échapper un cri…

 

Qui ? Qui ? Qui est là ???


Je pris mon couteau de cuisine et s’avança là où était le ballon qui était toujours intact…

 

Purée je me mets même à m’imaginer des trucs… Faut vraiment que je récupère mes heures de sommeil sinon je vais finir chez les fous…


Je jeta à la poubelle le journal qui ne m’intéressait guère et cru bon de me mettre un film, mais cette histoire de journal qui devine tout, ainsi que le bruit du ballon qui éclate me laissa perplexe…

J’avais beau me raisonner que j’habitais Diamonds Ville que tout allait bien, que non ma famille ne m’avait pas retrouvée, je ne pouvais m’empêcher de frémir…
Faust avait raison il fallait que je prenne en moi de l’assurance mais comment quand tout est nouveau, et que vous ne connaissez personne ?

Je cru bon de me faire un sachet de popcorn, et de chasser toutes ces images négatives en me plongeant dans mon film version originale sous-titré…
Je connaissais ce film d’action par cœur, le héro est licencié injustement et finit par faire régner la justice à son image, la réplique préférée tant attendu !!!
« Tu as peur de moi, Alyson ? »

Ok cette fois c’était trop… J’entendais carrément la voix de mon père et je réinventais un script du film, ce n’était pas possible… Qu’est ce qui se passe ? Je serra mon couteau de cuisine et parti voir le ballon de l’entrée pour faire un maximum de bruit en le poignardant.

 

ENCORE ! ENCORE ET ENCORE !!!!


Une détonation de plastique retenti…


Une projection d’un liquide gluant me recouvra toute entière… A l’odeur je devinais qu’il s’agissait de peinture rouge, fraîche et de…

 

Sang ???!!!!


Je voyais à peine essayant de trouver mon chemin jusqu’à la salle de bain par le toucher, mais je n’avais qu’un vide tout autours de moi.

Paniquée j’essayais de frotter encore et encore mes yeux tâchés mais les marques rouges revenaient encore et encore…
Du floue était tout autours de moi, j’avais un très mauvais sentiment, je continuais ceci dit d’avancer…
Une mystérieuse boîte à musique que je ne connaissais que trop bien était en train de me marteler le cerveau de ses notes acides.

 

Je l’avais brûlé… Comment est ce possible, qu’est ce qui se passe ???


Je pouvais à présent entendre une voix d’homme, assez douce…

 

Electonse ? C’est toi ?


Je me dirigea vers la voix en question en m’écroulant plusieurs fois au sol, perturbé par mes sens…
La peinture rouge se dissipa petit à petit, je n’étais effectivement plus chez moi mais dans une ville qui m’était étrangère, un énorme ballon rouge avança vers moi et éclata à nouveau, me faisant découvrir mon pire cauchemar…

Ce n’était pas Electonse… Ça non… L’homme se tenant fasse à moi n’était autre que…

 

Père…


Mon cerveau n’eut pas besoin de réfléchir…

Les réflexes que j’avais gagné depuis quelques mois me firent détaler comme un lièvre ; la peur au ventre je me demandais comment tout cela était bel et bien possible étant partie en dissimulant toutes mes traces…
Mon père était toujours à mes trousses et ne perdaient en rien de sa vitalité, il était au contraire encore plus féroce qu’avant, sa chevelure argentée et ses yeux d’un bleu glacier soulignait la froideur du personnage, l’opposé d’Alyson : un magnifique tyran prêt à assouvir ses moindres caprices…

Portrait:
[CIRQUE] À Genoux ma Fille ! [ALYSON] [TERMINÉ] 546a695b5cc4fd54f4847849bf5130b0

Je cru bon de reprendre mon souffle derrière une vieille voiture abandonnée…

Il faut que je reprenne ma respiration coûte que coûte...

Mon père semblait profondément tourmenté par mon accueil… Il valait mieux fuir que d’être frapper ou de servir de poupée…

 

Oh Aly… Tu me déçois tellement… Que dirais ta mère ?


Rien vu qu’elle n’est que ton jouet délaissé... Faites qu’il ne m’entende pas … Faites qu’il ne m’entende pas…

Une gigantesque épée transperça la voiture et vint se loger non loin de mon crâne…

 

Si je t’ai entendue ma chérie…


Me lança t’il en récupérant son épée et se léchant les lèvres.

 

Tu as tellement grandie… Tu es devenue une si belle jeune femme, à qui j’aimerais bien converser toute la nuit…


Je ne voulais pas entendre la suite…

Mon pauvre corps tétanisé fonça vers ce qui lui semblait être un espace de lieu sécurisé : un musée d’histoire naturel… De là-bas je pourrais sans doute trouver un moyen de m’échapper à ses griffes mais il fallait le retarder à tout prix…
J’avais encore mon couteau de cuisine que je lui lança en sa direction.

C’était une évidence qu’il allait éviter mon frêle obstacle : après tout comment le prodigieux Vartorys ne pouvait-il pas redoubler en agilité ? C’était même la première compétence des elfes de ne faire qu’un avec leur ombre et de nuire aux lois de la vitesse de la lumière.
Néanmoins il prit un temps, le temps qu’il me fallait pour m’engouffrer dans le musée…

 

REVIENS ICI !!!!


 

JAMAIS !!!!



Je pris soin de fermer la porte derrière moi et de m’engouffrer dans ce lieu improvisé…

Pourquoi tout me semble familier ?

Outre les nombreux animaux empaillés qui semblaient plus qu’en vie, je vis au loin une scène de vie avec des mannequins.
Un couloir séparé cette autre pièce que j’emprûnta, car il fallait coûte que coûte trouver un moyen de partir d’ici…

J’observa ce qui se présentait à moi…

Une histoire de destruction de village, de conquêtes qui ont fait du royaume del Virgueiros un des plus puissants… Il y avait les 10 lois de la parfaite virgueirienne ainsi que des tableaux de torture faites aux femmes…

Pourquoi toujours moi… ? Pourquoi ne pourrais je pas juste être normale… ?

Mes pas s’engouffrèrent dans la salle obscure : la scène me fit échapper un cri…
Elle me représentait en tant que reine officielle, assise sur le corps sans vie de ma mère, aux côté de mon père…

 

Non ça n’est pas réelle…


Une main vint se poser sur mon épaule et vint me serrer de plus en plus fort…
 

Tu as raison… Tu ne la vaux pas… Tu n’es qu’une misérable chienne… À GENOUX !  


Je n’étais pas assez forte pour lui résister, Ashnard n’étant rien face à lui, il fallait que je m’exécute au plus vite étant sans arme pour riposter…



Mon père commença par me cracher à la figure et à me traiter comme une vulgaire souillon, il m’insulta de tous les noms et me roua de coups, voyant que je ne disais rien il se pencha vers moi en caressant mes cheveux

 

J’ai bien réfléchis depuis tout à l’heure et je n’ai aucunement l’envie de te laisser à un autre… Tu es bien la fille chérie de ton père non ?


Ses main… commencèrent à me déshabiller…
Il n’était pas question de le laisser faire, il fallait que je sois forte bon sang…
Je le regarda dans les yeux et lui lança :

 

Tu ne me fais pas peur…


Il éclata de rire et continua sur sa lancée…
Je n’avais plus rien à perdre de toute manière, qu’est-ce que je risquais : me faire tuer, violer ? Il le ferait sans doute comme tout truand qui se respecte si je ne faisais rien…
Je pris sa tête et le cogna de la mienne de toute mes forces, ce charmant petit nez allait prendre un peu de temps avant la prochaine rhinoplastie…

Il n’y avait pas d’issues alors comment s’en sortir comment ???!!!!

Je regarda à nouveau la scénette et me vit porter mon arc, celui que j’avais dérober à mon propre père lors de mon évasion, et je l’arracha.
Il fallait que je m’en sorte mais sans flèche et sans savoir viser cela allait être dur…
Je visa tout de même celui qui jadis me faisait me prosterner par sa force, moi la faîble Aly…

 

JE NE SUIS PAS FAIBLE !!!!


Une flèche fut envoyé grâce à l’arc… Mais comment… ?
Et où est mon père ?
Une pluie de ballon rouge reflétant un clown, s’envola dans un ricanement dans tout le musée…
Je prie l’arc et quitta définitivement ce musée de la torture, pour me retrouver à présent…

 

QUOOOIIII ??!!!



Il n’y avait plus de rue, mais un immense cirque était à présent face à moi…
Les ricanements provenaient bel et bien du chapiteau, ou du prochain musée des horreurs que j’allais assister…

 

Qu’à cela ne tienne!!! Tu veux jouer on va jouer !


Je ne savais pas ce qui m’attendait, je savais juste que… Je m’en sortirais !
Pièces Pièces : 22975
Bonbons [Halloween] Bonbons [Halloween] : 226 Nombre de messages : 344
Age : 24
Localisation : Nippon
Réplique/Citation : Tu sais ce que c'est qu'un égoïste? C'est quelqu'un... Qui ne pense pas à MOOOOIIIII!!!!!
Date d'inscription : 14/06/2019
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):


[CIRQUE] À Genoux ma Fille ! [ALYSON] [TERMINÉ] Rang_seigneur_koala-3ddc56a087[CIRQUE] À Genoux ma Fille ! [ALYSON] [TERMINÉ] 1472509834-rang-apprenti-de-l-archipel[CIRQUE] À Genoux ma Fille ! [ALYSON] [TERMINÉ] 1335003968-RangEnfant[CIRQUE] À Genoux ma Fille ! [ALYSON] [TERMINÉ] 1566379924-rang-souslestropiques
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum