Contexte

Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.

À propos de Next Wave

Depuis 2007, Next Wave (NW) est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers évènements. Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

Staff:

MonTexte

Derniers sujets

Top-Sites:

Partenaires:


Partagez
Aller en bas

Jokend a écrit:

Jokend
Quatuor Universel
le Mer 19 Déc 2018 - 15:29
Solgaleo atterrit sur une montagne de gravats et posa Magicka au sol. Une de ses mèches de cheveux portait désormais l'empreinte cosmique de la voie de l'Univers et elle sentait son corps tenir plus difficilement. Elle ne se pensait pas capable de contenir trop longtemps en elle autant de pouvoirs mais elle se devait de continuer sa collecte pour le bien de tous. La respiration lourde, elle observa avec effroi le monde qui se développa devant elle. L'Ultra-gratte-ciel était une version apocalyptique de Next Wave qui existait à plus de 4000 années lumières et dont on disait qu'elle était un miroir de leur monde. Ceux qui étaient revenus de leur expédition pour le compte de la société Aether avaient raconté cet effroyable récit et leur rencontre avec le monstre Engloutyran. 

Magicka avança prudemment dans ce champ dévasté et regarda autour d'elle. Il s'agissait de Fourside à n'en point douter. Elle reconnaissait les magasins, les pancartes et même quelques habitations. Il lui était cependant impossible de distinguer l'horizon mais nul doute que les autres îles de cette version de Next Wave avaient dû connaître un sort similaire. Alors qu'elle s'engouffrait dans un obscur couloir qu'elle dût allumer avec une sphère de lumière pour être certaine de ne pas se prendre un quelconque obstacle, elle bouscula sans le vouloir une autre femme et toutes deux tombèrent au sol. La sorcière n'en crût pas ses yeux lorsqu'elle vit celle qui se trouvait en face. Il s'agissait d'elle, mais avec les cheveux non pas roux mais verts.


- Qui... Qui êtes-vous ? Demanda-t-elle.

- Je... Je m'appelle Magicka, répondit celle aux cheveux verts. Je suis à la recherche de mon mentor Gozen. L'avez-vous vu ?


Magicka resta silencieuse quelques instants et lui répondit :


- Non, je regrette. Quant à moi je suis à la recherche d'un monstre... Je ne saurais vous le décrire. Il s'agit de la voie du vide. Une créature qui aurait pu prendre n'importe quelle apparence.


- Je n'ai jamais rien vu de la sorte par ici, admit la Magicka d'émeraude, mais je peux vous aider à chercher si vous voulez.

- C'est gentil de votre part, lui répondit la rousse.


Les deux jumelles s'embarquèrent dans un nouveau tunnel en espérant tomber sur ce qu'elles convoitaient. Alors que Magicka se sentait particulièrement observée, sa jumelle aux cheveux verts, qui suivaient ses pas avec attention, voyait ses yeux se teindre de gris, de blanc et de noirs, évoquant la neige des téléviseurs en mal de réception.
Pièces Pièces : 173223
Nombre de messages : 5925
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:


Jokend a écrit:

Jokend
Quatuor Universel
le Mer 19 Déc 2018 - 15:45
Magicka réussit enfin à sortir de la tête de ce tunnel et put contempler une allée complètement détruite. Les bâtiments, affaissés et transformés en montagnes de déchets, donnaient jusqu'aux limites de l'île. Elles étaient au bout de Fourside et n'avaient jusque là rien trouvé. Ni de voie du Vide, ni d'indice sur la présence d'un autre Gozen en ces lieux. Cette information avait longtemps fait réfléchir Magicka. Etait-il le même que celui qu'elle connaissait ? Aurait-il pu trouver l'Erreur et se l'approprier avant elle ? Existait-il seulement réellement ? Cette pensée lui fit froid dans le dos. Malgré leur apparente gémellité, les deux jeunes femmes n'avaient pratiquement pas échangé de mot de tout le trajet. Magicka se sentait constamment observée. Quelque chose clochait, non seulement avec cet endroit mais avec la présence de l'individu qui la suivait. Elle traquait Erreur, et l'autre traquait Gozen. Devait-elle y voir quelconque indice ? 

Elle s'arrêta au centre de l'allée et sentit bien que la deuxième Magicka s'était arrêté. Elle lui demanda sans se retourner :

- J'ai quelque chose à te demander. Comment est ce... Gozen ? 

- C'est une personne qui vient d'ailleurs, lui répondit-elle, et elle possède de nombreux pouvoirs. Dans notre monde, il a été vaincu par une entité, celle qui a détruit Next Wave. Je suis l'une des seules survivantes et je cherche à tout prix à le réanimer dans l'espoir qu'il puisse sauver ce qu'il reste de ce monde.

- Qu'est-ce que tu penses gagner en le ramenant ? Demanda la rousse.

- Je... 


Elle ne reçut pas d'autre réponse mais une petite migraine s'empara d'elle. Ses pensées se brouillèrent l'espace d'un instant et elle comprit à ce moment. Il y avait anguille sous roche depuis le départ et cette Magicka n'était peut-être que le reflet des ambitions de la sorcière mélangée avec les souvenirs disparates de Gozen. Elle se tourna doucement et vit que les cheveux de son doppelgänger étaient désormais aux couleurs de la voie du vide et ses yeux privés de toute vie.


- Tu étais donc Erreur depuis le départ. Je n'aime pas que l'on me prenne pour modèle.
Pièces Pièces : 173223
Nombre de messages : 5925
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:


Jokend a écrit:

Jokend
Quatuor Universel
le Mer 19 Déc 2018 - 15:58
Erreur réagit à l'énonciation de cette vérité et se déstructura totalement, devenant une sorte d'entité défigurée basée sur le corps de Magicka. Des pattes d'araignées sortirent de ses hanches et sa tête sembla se détacher de son corps sans pour autant tomber. De nombreux morceaux de monstres connus de Next Wave se mélèrent à cette effroyable chimère et les signes récurrents de MissingNo°, que Gozen avait affronté plus d'une fois pour maîtriser cette voie, se manifestèrent. Les bâtiments ainsi que le sol et le ciel semblèrent buguer en des séries de clignotements irréguliers et brisant les lois même de l'espace. Magicka prépara son sceptre et attaqua sans crier gare. Les boules de feu qu'elle lança disparurent dans le corps d'Erreur et frappèrent dans le dos de la sorcière qui, sans s'y attendre, tomba en avant.

- Qu'est-ce que c'est que ça ? Cria-t-elle le nez contre le sol.  


Le monstre frappa derrière lui mais le coup écrasa le menton de la sorcière qui se prit un uppercut assez violent pour la faire voler dans les airs. Les notions d'axe, de perspective et de profondeur ne semblaient plus fonctionner autour de ce monstre qui se jouait de la réalité comme de rien. C'était si déstabilisant que Magicka ne sut pas quoi faire. Elle tenta à son tour de frapper à l'envers et l'attaque porta sur un immeuble non loin. Elle comprit alors malgré elle que si le monstre maîtrisait parfaitement les notions qui les encerclaient, Magicka allait devoir comprendre le chemin complexe pour arriver jusqu'à lui. Elle tenta de se projeter en avant mais finit à nouveau le nez au sol, cette fois à plusieurs mètres derrière la créature. Elle se releva difficilement et plongea à nouveau vers le sol. Elle se sentit alors propulsée en avant et se rapprocha du monstre qui frappa vers le haut pour lui faire un croche-patte. Cela la fit s'envoler. 
Elle se stabilisa et vola plus haut encore, ce qui la fit reculer de plusieurs autres mètres. Le monstre sembla disparaître un instant et se retrouva sur le toit d'un immeuble adjacent à celui de la sorcière. Il tira un puissant laser gris à ses pieds qui percuta Magicka de plein fouet. Elle tenta de l'arrêter à mains nues, prenant son apparence Sage pour absorber au mieux le souffle mais elle se rendit compte qu'il ne s'agissait nullement de magie. Le coup la blessa et elle tomba au sol, ce qui revint à la ramener en avant comme si elle courait.

- C'est à n'y rien comprendre, hurla-t-elle.
Pièces Pièces : 173223
Nombre de messages : 5925
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:


Jokend a écrit:

Jokend
Quatuor Universel
le Mer 19 Déc 2018 - 16:11
Le son de sa voix ne porta pas. A vrai dire, elle ne s'entendît pas. Cela fit froncer ses sourcils. Maintenant qu'elle y réfléchissait, elle n'entendait pas non plus le monstre. Par moment, ses actions résonnaient en écho ou lui agressaient les oreilles alors qu'elle était à plusieurs dizaines de mètres. C'est à ce moment précis qu'elle comprit : le son était aussi soumis à ce véritable problème d'axe. Le monstre s'attendait sans doute à ce qu'elle attaque aléatoirement ou non. Lui connaissait les chemins pour frapper, esquiver ou encore parer, et Magicka ne l'atteignait quasiment jamais, sinon par chance, et il réussissait toujours à parer le tir. Elle devait se servir de quelque chose d'invisible pour comprendre le labyrinthe des axes. Elle prit une grande respiration et cria droit devant elle. Ce dernier s'entendit à quelques mètres dans son dos. Elle cria cette fois à ses pieds. Le cri se répercuta au-dessus d'elle mais plus proche du monstre. Elle essaya vers la gauche et cette fois le cri se trouva la où Erreur l'attendait. Elle sortit son épée et trancha à sa gauche. Le coup s'écrasa contre la joue de la fausse Magicka qui sembla crier de douleur. 

Cela fit sourire la sorcière qui s'élança non pas en avant mais vers le bas, ce qui eut pour effet de la faire s'avancer vers le monstre. Elle cria une fois vers le haut puis tira à droite. La boule de feu s'écrasa contre l'abdomen de la créature qui, à défaut de reculer, tituba et avança. Elle donna un puissant coup d'ailes et partit en arrière, ce qui la fit apparaître au dessus du monstre. Elle hurla droit devant elle puis tira un arc de foudre dans son dos. Ce dernier frappa le crâne de la créature qui tomba à genoux. Magicka réussit à atterrir à côté d'elle et se rendit compte que dans une zone entièrement restreinte la modification des axes n'avait plus effet. Cela expliquait pourquoi la créature était resté proche d'elle tout ce temps. Elle utilisa sa mèche Mechtanium et cala un poing gorgé d'Animus dans le ventre d'erreur qui se vida de toute énergie, avant d'exploser. 


La voie du vide libéra une impulsion brouillée que Magicka attrapa au vol. Elle sentit cette puissance la parcourir et l'une de ses mèches se grisa. Elle était presque au bout. Elle appela Solgaleo qui ouvrit une nouvelle brèche en direction de la dernière voie : celle du Temps.
Pièces Pièces : 173223
Nombre de messages : 5925
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:


Contenu sponsorisé a écrit:

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum