Contexte

Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.

À propos de Next Wave

Depuis 2007, Next Wave (NW) est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers évènements. Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

Staff:

MonTexte

Derniers sujets

Top-Sites:

Partenaires:


Partagez
Aller en bas

~PNJ General~ a écrit:

~PNJ General~
PNJ
le Mer 21 Nov 2018 - 13:09
Rappel du premier message :



Cela fait quelques jours qu’on en entend que parler : que ce soit à la tv, radio, ou dans le journal. Il était difficile de pas avoir vu l’information concernant le mont Celeste ! Mais pourquoi cette montagne faisait-elle les gros titres maintenant ? Et bien tout simplement car il y a 500ans un homme du nom Célestin gravit pour la première fois cette montage dite mortelle ! Ce jeune homme mort aujourd’hui, fut considérer comme un vrai héros et inspira d’autres personnes à accomplir ce même exploit, ce ne fut malheureusement pas une grande réussite pour tout monde, certain périt, d’autres moins audacieux abandonna la monté comprenant à temps ce n’était pas fait pour eux.

Concernant également Célestin beaucoup pense que la montagne tire son nom de lui, d’autre cela dit pense que c’est la reine Astrid qui la baptiser ainsi en référence à quelque chose chère en son cœur ? Mais personne ne sait vraiment d’où la montagne tiens son nom. Peut-être que cela vient des légendes que les natifs ont eux-mêmes créer dessus ?

Si vous ignorez tout cela, je vous rassure une stèle de pierre se trouvant au pied du mont Celeste est là pour résumer toute son histoire, si toutefois cela vous intéresse ?

Vous vous trouvez ainsi au pied de la montagne, peut-être que l’article vous a motivé à venir, ou peut-être que vous êtes venu ici par le plus grand des hasards ? Vous vous trouvez seulement qu’au pied de la montagne que vous pouvez déjà sentir les températures chuter, allant déjà dans le négatif. Vous n’avez même pas commencer l’ascension de la montagne qu’être ici vous apaise déjà... le bruit du vent, la vue tout était là pour rendre l’atmosphère agréable. Cela dit, vos pouvoirs, vos armes ont déjà diminuer sans même vous l’ailliez déjà ressentie.

Vous pouvez voir non loin une petite maison en boîte, quelqu’un semble vivre au pied de la montagne ? Cela dit faites attention, le sol semble très glissant et pas très stable... Enfin arriver jusqu’à cette première édifice ne devrait pas être compliqué non plus pour vous.


Spoiler:
En tant que PNJ, voir MJ de cet évent je me permettrait de poster si besoin entre vos tour, vous serez bien sûr prévenu sur le serveur discord, et si je ne dis rien, ne vous gênez pas pour répondre.
Pièces Pièces : 39917
Nombre de messages : 8567
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Link a écrit:

Fondateur
le Dim 16 Déc 2018 - 15:54
Sorey fut l'un des premiers à se plaindre de cet esprit quasi compétitif et égoïste vis à vis notamment de Nikolaï qui ne souhaitait pas voyager avec un groupe entier. Pourtant, cette montagne semblait bien dangereuse, mais il fallait bien croire que chacun était parti dans des directions différentes. L'Hylien avait donc suivi le bretteur, en espérant ne pas tomber dans un piège en prenant une mauvaise direction. Les deux épéeistes optèrent pour un petit chemin qui faisait le tour de la montagne et qui était quelque peu en pente. Link lui confia qu'il était prêt à le suivre jusqu'au sommet.

« Franchement, je suis d'accord avec toi. Je ne comprends pas qu'ils soient tous partis dans nous, mais tu sais quoi, cela va nous permettre de prendre des passages qui peut être, ne seront praticables pour nous deux. Cela ne te dérange pas, j'espère, que je vienne avec toi ? » demanda poliment Link à Sorey. Il en voulait pas mal à Nikolaï par rapport à sa récente confrontation, alors quelque part, il était content de ne pas faire une balade avec lui. Bref, le duo arriva face à un épais mur de glace. Il allait falloir le franchir !

« On dirait bien une sorte de caverne de l'autre côté. Le mur a l'air bien gelé...Je ne sais pas si c'est le cas, mais si tu maitrise le feu, peut être que l'on pourait le faire fondre ensemble ? »

Link posa sa main contre le mur puis au sol, et un cercle de lumière apparut sous ses pieds. Le Feu de Din. Une très grosse boule de feu les entourèrent et commença à faire fondre la glace. Mais ce n'était pas suffisant : Sorey allait devoir donner un coup de main à l'Elfe avant qu'ils ne puissent davantage progresser. Et c'était tant mieux : il sentait une énergie positive chez l'épeeiste. Il pouvait devenir un véritable allier pour Link, qui cherchait désormais à se faire de nouvelles relations et à retrouver confiance envers les autres...Et lui même.
Nombre de messages : 57313
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateurhttp://kevinrolinbenitez.com/

Wolf O'Donnell a écrit:

Grand Connard
le Dim 16 Déc 2018 - 16:15


Wolf continuait sa balade quand il se trouva face à un hôtel sous le nom de la Celestial Ressort Hotel. Le loup n'était pas contre pour du repos et de se réchauffer un peu. Après tout, il avait tellement devancé les autres. Pour rappel, le canin n'était pas là pour la compétition. Il s'approcha de la porte et tenta de l'ouvrir. Verouillé. Wolf aurait pu laisser tomber l'affaire. Ceci dit, le froid lui avait donné la raison. Le loup sortit un couteau-suisse de son sac-à-dos et tenta bien tant que mal à crocheter la serrure. Encore heureux que le métier de la pègre lui avait appris de choses. Qui avait dit que ses missions n'étaient juste que du pilotage de vaisseau ?

Bref, il poussa la porte du bâtiment qui semblait à l'abandon. En effet, l'intérieur de l'hôtel avait un aspect délabré. En effet, des caisses, des piles de linges ainsi que des bouquins traînèrent au sol. Les rideaux violets étaient en lambeaux, tandis que les toiles d'araignées jonchaient au plafond. Wolf hésita à sonner la clochette. Il finit par le faire. Rien. Toujours répéter le même scénario pendant quelques secondes. Toujours rien. Le loup se disait qu'il pouvait faire ce qu'il voulait. Tant mieux pour lui ! Il marcha sur le sol poussiéreux. Plus tard, le cornérien sentit qu'il avait piétiné quelque chose d'organique avec ses bottes. En levant sa patte, l'ex-pilote constata qu'il avait marché sur des bestioles grouillantes noires et rouges aux regards acérés. D'un air légèrement dégoûté (il gardait son air indifférent), il secoua sa botte pour les faire dégager.

Wolf continuait son exploration. Toujours personne, à part les mêmes bêtes qui erraient dans l'hôtel. Si il devrait exclure celles-ci, l'ambiance silencieuse commençait à plaire au loup. Il ressentit le même effet que le premier homme avoir franchi le premier pas dans un lieu inconnu. Quelques étages plus tard, le cornérien finit par arriver dans un couloir avec une grande fenêtre qui donnait la vue de la stèle ainsi que la maison de la vieille de très loin. L'ex-pilote voulut en profiter davantage de cette vue. Cependant, les mêmes créatures qui étaient accrochés au plafond du couloir tombèrent au sol, devant les yeux du cornérien. Intrigué, Wolf tourna sa tête vers le haut...


-Oh fuck !



Et il le regretta fortement ! La tas qui était tombé n'était qu'une partie de la masse qui jonchaient au plafond. Quand celle ci se transforma en une pluie de bestioles, le loup eut le réflexe de courir. Il devrait à tout prix fuir l'essaim. Wolf arriva dans une grande salle qui ressemblait fortement à un labyrinthe à cause des la pagaille qui s'était accumulé par le temps. Le canidé changea sans cesse de direction. Parfois, il devrait jouer avec les hauteurs. La masse de bêtes noires continuait à poursuivre le cornérien qui entra dans une buanderie.

Grave erreur puisque c'était un cul-de-sac. Wolf se mit à rire de lui-même. Il se sentit très con d'avoir pris cette direction. Désormais, le loup allait devoir arrêter son voyage... ou presque ! En effet, il sentit la mort venir jusqu'à apercevoir une sorte de bombe d'aérosol. Le cornérien ne savait pas ce que ça fichait ici. Il allait devoir se poser la question ultérieurement car sa survie était prioritaire. Sans hésiter, Wolf fonça sur l'objet. Il ne prit même pas la peine de l'examiner en détail. Dans la tête, le canidé avait un plan déjà tout fait et il y tenait vraiment. Sortant son briquet de sa poche, Wolf avait improvisé un lance-flammes. Rien qu'à la vue du feu provoqué par l'arme fait maison, les bestioles prirent peur. Ils firent aussitôt demi-tour. Le loup se mit à rire de plus en plus joyeusement. Cela faisait depuis un bail que l'ex-pilote n'avait pas ressentit cette sensation : l'adrénaline. Désormais, les habitants de l'hôtel n'avaient qu'à bien se tenir. Gare à ceux qui auraient l'idée de venir lui faire chier !




Le cornérien reprenait son exploration tranquillement, armé de son lance-flammes en cas d'attaque de bestioles. Quelques instants plus tard, il finit par arriver dans une chambre luxueuse. Enfin un endroit paisible pour se poser le cul ! Spacieuse, meubles qui semblaient avoir coûté cher, décoration avec un certain goût, la pièce avait été vraiment faite pour les gens extrêmement riche. Les seuls reproches que faisait Wolf était que le plafond fut troué ainsi que le miroir fut brisé avant son arrivée. Mais bon, ce n'était pas lui qui va se taper sept ans de malheur. Le loup balança son sac à dos sur le lit. Il en profita pour allumer une cigarette. Après avoir envoyé un texto à Faust, Wolf inspecta de fautes en comble la chambre, cigarette entre ses lèvres.
Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Soichi Isurugi a écrit:

Soichi Isurugi
Cafe Grand Mere
le Lun 17 Déc 2018 - 0:10
Suivant le journaliste, Soichi se retrouva assez dépourvu quand tous les deux se retrouvèrent finalement sans l'aide qu'ils espéraient obtenir en venant jusqu'ici. Le mage les avait envoyé baladé, d'un air assez méprisant d'ailleurs, ce qui ne plaisait pas du tout à Will d'ailleurs, vexé de cette réponse. 


Soupirant légèrement pour simuler la deception, Soichi sentait que le sol devenait fragile pendant que Will exprimait son mécontentement. Tous deux perdirent l'équilibre alors que la glace sous leur pied se mit à s'effrondrer, ne leur laissant pas de quoi s'accrocher dans la panique, tombants dans une sorte de piège.


Celui ci ne semblait pas avoir été crée par un humain. C'était plutôt comme si la montagne elle même souhaitait jouer des tours à ceux qui souhaitent la gravir. Cette théorie semblait plutôt farfelue et de toute façon, il semblait plus urgent de trouver un moyen de s'en sortir plutôt que de se poser de genre de question.


"On dirait bien que nous sommes tous les deux dans la même galère mon ptit, nous sommes désormais partenaires d'aventure par défaut ! Je vais faire de mon mieux pour nous sortir de ce pétrin mais je ne promets rien..."


De belles paroles pour rassurer notre ami le journaliste, tous les deux étaient entourés de ronces roses. Alors que Will tendait un piolet qu'il avait sortir de son équipement prévu pour la montée, Soichi fit mine de s'échauffer pour concentrer discrètement de l'énergie dans son bras, de façon à briser leur entrave d'un seul coup.
Pièces Pièces : 11760
Nombre de messages : 82
Réplique/Citation : Could a villain really be this handsome ?
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Amis : ses moustaches

Voir le profil de l'utilisateur


~PNJ General~ a écrit:

~PNJ General~
PNJ
le Lun 17 Déc 2018 - 0:10
Le membre 'Soichi Isurugi' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 39917
Nombre de messages : 8567
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Nikolaï Voronin a écrit:

Nikolaï Voronin
Koopatrouille
le Lun 17 Déc 2018 - 18:28
Visiblement, si le second inconnu qui avait demandé de le suivre n'avait pas dit un seul mot, l'autre commença à s'énerver comme un gamin. En fait, cela avait réussi à donner le sourire à Niko, qui l'écoutait comme un enfant pas contant qu'on ne lui ai pas acheté un jouet qu'il trouvait beau dans un magasin, ou quelque chose du genre. Clairement, Niko avait aussi envie de lui coller une bonne baffe, mais avec sa force et la Génèse, il avait un peu peur de lui détacher la mâchoire du reste de sa tête de manière brutale. Ignorant donc complètement Will, le mage se retourna et reprit son chemin, toujours un peu énervé, mais le cachant avec un beau sourire. Au point d'en oublier Unasarera, qui lui demanda son nom. La boulette. Se réveillant de son état, il regarda la chroniqueuse avec un sourire un peu plus simple et pas forcé, au moins.


- Je suis Nikolaï Voronin, enchanté.


Maintenant qu'il y pense... est ce que la chroniqueuse le connaissait, avec son métier ? Auparavant, il était un très grand scientifique d'Horuna. Enfin, c'était il y a un an, jusqu'à ce que se déroulent les événements avec la reine, dont il avait oublié là aussi ce qui s'y était passé.


Pendant de longues minutes, le duo du jour commença à monter enfin la montagne, malgré le retard obtenu avec le problème de la carte... Unasarera restait silencieuse, et Niko ne sachant pas vraiment quoi dire resta lui aussi silencieux. Il y avait juste le sac de Niko qui semblait parfois remuer dans tout les sens, avec le cri du Cosmog qui semblait s'amuser, ou quelque chose comme ça, dedans. Même si il commençait déjà à ressentir un peu la température baisser.


Mais après ces quelques minutes, le duo finit par voir quelque chose d'assez... spécial, pour une montagne. Des ruines, accompagnée d'une stèle avec de nombreux noms marqués dessus. Unasarera semblait bien intéressé par cette scène assez étrange, tout comme Nikolaï qui approcha de même pour observer. Cela semblait être une sorte de stèle remémorant les noms de ceux ayant péri dans cette montagne, ce que confirma d'ailleurs la chroniqueuse avec ses propres mots. Elle demandait même à voir l'endroit de plus près, ce qui fit encore sourire le sorcier. Au moins, son énergie était contagieuse, ça aidait !


- Bien évidemment, laissez-moi voir tout cela de plus près avec vous ! Cette stèle est bien étrange et surprenante, les ruines derrière ne peuvent que l'être de même. Je suis venu pour escalader et connaître cette montagne aussi, après tout.


Continuant de marcher avec ses bâtons de marche, le sorcier s'avança dans ces ruines, curieux des potentielles découvertes sur ce lieu bien étrange, qui le fit même frisonner. Au moins, le duo était assez d'accord sur les choses à faire, une belle équipe de curieux.
Pièces Pièces : 181820
Nombre de messages : 304
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Sorey a écrit:

Sorey
Joueur
le Dim 23 Déc 2018 - 17:58

Et bien nous y voila. Seul.


Ce fut la pensé de Sorey quand tout les groupes se séparèrent. Le loup avait pris le pont, et il ne savait pas vers où était partie le trio. Il continua à rester au pied de la montagne, sortant son Archive Céleste et prenant des notes et croquis sur les alentours et les ruines, cela l'intriguait vraiment. Puis, il fut interrompu par cet personne.
Oh mon dieu. Une personne polie! Et sensé en plus! Le jeune aventurier l'écouta, il voulais venir avec lui?
"Cela me ferait plus que plaisir. Ce doit être ennuyant de gravir une montagne seul non? De plus, le support morale on en a tous besoin!" dit-il avec son innocent sourire.

Il vit l'homme se diriger vers le mur de glace, confus avec ce qu'ils se devaient de faire, mais quel fut sa surprise quand il s'aperçue qu'il savait utiliser la magie de feu! C'est parfait!

"C'est incroyable! Attends! Laisse moi t'aider!"

Sorey s'en était déjà rendue compte plus tôt dès sa sortie de la Pandorica, mais ses pouvoirs étaient plus qu'affaiblie...Mais ils étaient là. Malheureusement pour lui,après de longs essaie durant ses voyages il se rendit compte qu'il ne lui restait plus que La course du Vent, pour être plus rapide et agile, le Boléro du feu, qui aurait pu être utile ici, mais ne servait qu'à se tenir chaleur à lui même et crées des flammes chaudes mais inoffensives et non-inflammables...Il ne lui restait plus que...

"Ah! Je sais!

Sans plus attendre, il sortit son épée avec un petit sourire et en se concentrant les voilas, des flammes bleus jaillirent et enveloppa la lame. Desperado's Flame. Sa technique fétiche et la première qu'il appris en tant que berger pour purifier le monde, flammes qui elles, on un vrai pouvoir de feu.

Cependant, il sentait quelque chose d'étrange...Cela le...Fatiguait? Auparavant, et même après être sortie de la Pandorica il pouvait faire cela sans effort, c'était une seconde nature pour lui d'utiliser cette technique, mais maintenant...Il se sentait déjà faiblir un peu. Sans plus attendre, il fonça contre le mur de glace, et usant sa lame comme d'un fer a souder, il se mit à taillader le mur sans plus attendre et sans relâche, en espérant tenir pour briser le mur de glace avec l'aide de cet inconnue.
Pièces Pièces : 5503
Nombre de messages : 34
Age : 21
Réplique/Citation : "Sourire dans toute situation est étrange? C'est juste qui je suis, et je resterais moi même jusqu'au bout."
Date d'inscription : 10/02/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur



❤★~Merci beaucoup a Kat pour la sign'~★❤
Progression Personnage: Archives Célestes de Sorey

~PNJ General~ a écrit:

~PNJ General~
PNJ
le Mer 26 Déc 2018 - 22:05
[Una/Niko]

Nikolai et Unasarera décidaient de exploser le site, bien qu’ils étaient tout deux motivé quelque chose angoissa le magicien, plus il avançait plus il avait l’impression de retrouver sa mémoire ? A moins que les souvenirs n’étaient que des souvenir fictif créer par la montagne. Nikolaï ne désirait pas retrouvé sa mémoire perdu contre le parasite et bien son désire de découverte était très grande il n’était pas prêt à payer ce prix. C’est un peu déçu que celui-ci décida de faire marche arrière et d’abandonner à son tour là traverser. Il confia la carte à le demonne et s’excusa avant de partir. Unasararera n’eut pas réel le temps de comprendre, celle-ci se retrouva seule et continua d’explorer le site ancien. Elle pouvait en s’y engouffrant elle put trouver un miroir, pour l’analyser la créature s’observa, mais son reflet n’était pas le même. On pouvait voir une Unasarera possédant tout son pouvoir et sachant planer avec ses ailes sans complexe, simple chose que la chroniqueuse était incapable de faire. Le doute l’envahit mais et surtout ce désire. Les démons sont considérer comme des créatures puissantes mais la ligné de la chroniqueuse avait préféré abandonner leur pouvoir, certes pour de bonnes raison. Mais le désire de puissance la rongeait elle ne pouvait s’empêcher de s’imaginer de quoi aurait été sa vie si elle était si faible et incapable. La montagne lisait dans le cœur de la chroniqueuse elle ne pouvait échapper à cela, maintenant elle était prise par ses désires, ses craintes et doutes.

[Link/Sorey]

Bien qu’ils avaient réussi, briser ce mur de glace ne fut pas sans conséquence.. les deux êtres étaient étrangement fatigué, essoufflé comme-co il avait fait du sport toute la journée, si l’un des deux avaient un peu forcé sur leur compétence il étaient certains qu’ils allaient s’évanouir. Les deux garçons pouvaient mieux comprendre à ce moment pourquoi cette montagne rasant tant parle d’elle-même. Et ils n’étaient qu’à leur début, ils allaient devoir se montrer vigilant et astucieux pour pouvoir réussir à grimper jusqu’au sommet. Link et Sorey arrivaient dans une caverne totalement congelé, on pouvait y trouver de nombreux stalactites et stalagmites sans compter le sol y était terriblement glissant. Pour finir des chauves-souris de glace s’étaient réveillé à leur venu. Mais s’ils arrivaient à aller de l’autre côté, alors ils arriveraient tout droit devant l’hôtel où se trouvait Wolf !

[Wolf]

Et dire qu’il était venu pour s’y reposer, mais ce fut tout sauf du repos, enfin jusqu’à que le loup trouve la suite de luxe. Ce qu’ignorait le loup bien qu’il l’avait ressentie à un moment, celui-ci était observer. Par le propriétaire même de l’hôtel. Vous croyez que celui-ci hante les lieux ? Et bien non ? En fait, il attend avec impatiente la venu de nouveaux clients. Il tenait tellement à cet endroit. En votant le loup s’intéresser à la suite, il décida de se montrer devant le loup, le fantôme avait des cheveux noir, il semblait légèrement gros, une tenue verte et il était légèrement transparent. Il décida d’aborder le loup d’une façon un peu timide

« Bonjour, êtes vous venu pour loger dans notre suite ? Sachez que le petite déjeuner est offert pour tout nos clients qui reste cette nuit ! »

Parfait, se disait le spectre enfin un client !!![/i]

[Will/Soichi]

Les deux personnes réussit à se libérer, mais ce ne fut pas sans mal pour Soichi, qui fut transpercer par les ronces de manière assez grave. Qui aurait cru que des ronce puisse faire autant de mal !?! Bon au moins ils étaient sortir de ce piège à rat, mais il devait maintenant remonter jusqu’au pied de là montagne. A force d’avancer sans trop savoir en évitant ces fichus ronces qui poussaient comme de la mauvaise herbe, ils finirent par trouver un ascenseur !! Malheureusement ils réalisèrent très vite que celui-ci n’était pas fonctionnel. Deux choses n’allaient pas un câble était rompu et enfin le courant ne marchait pas. Ils allaient devoir se montrer ingénieux s’ils ne voulaient pas mourir ici !
Pièces Pièces : 39917
Nombre de messages : 8567
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Unasarera Darakushita a écrit:

Unasarera Darakushita
Interressé
le Jeu 27 Déc 2018 - 16:30
Isolée, abandonnée, délaissée ? La démone ne comprenais pas très bien ce qu'il venait de se passer. Seulement quelques instant après la découverte des ruines, le mage accompagnant la chroniqueuse voulait rebrousser chemin. Il lui confiait même la carte qu'il se bornait à garder avec lui. Cette réaction était inattendue de sa part, et Unasarera ne savait pas comment interpréter cela. L'observant s'éloigner et revenir sur leurs pas. 

Nikoaï Varonin était pourtant à première vu un compagnon prometteur. Qui semblait intéressé par l'histoire des ruines et assez sérieux pour ne pas faire n'importe quoi en montagne, comme par exemple venir avec un simple chapeau de pa... enfin bref passons. Désormais seule et quelque peut interloquée par cette réaction si soudaine, la démone regardât brièvement la carte, retournât celle-ci et l'examinat comme si elle cherchait à comprendre le pourquoi du comment le mage avait eu une telle réaction, il n'avait pourtant rien de plus que des ponts et des noms de lieux relier par quelques lignes. Rien de bien effrayant. Et les ruines... et bien elles étaient vide. Au moins il ne l'avait pas laissée seule sans la carte. Mais la chroniqueuse était quelque peu embêtée. Surement qu'elle allait devoir s'en tenir à son idée de départ, avant qu'elle ne rencontre toutes ses personnes. Se débrouiller seule... du moins le temps qu'elle croise, si jamais quelqu'un d'autre. Unasarera était alors fortement mal à l'aise. La compagnie du page l'aidait jusque là à ignorer cette atmosphère pesante qui imprégnait les ruines mais maintenant, elle se sentais comme sans défense. Ce n'était guère une sensation agréable, mais la chroniqueuse ne souhaitait pas rebrousser chemin comme l'avait fait son partenaire. Elle s’enfonçât alors dans les ruines, jusqu’à ce que le faisceau de sa lampe torche sois reflétée dans un recoin sombre des ruines. Cela pouvait très bien être de la glace mais la lumière se reflétait que trop bien pour que cela sois simplement ça.

En s'approchant, la démone put constatée que encrée dans un des murs se trouvait un miroir. Celui-ci était fissuré et briser mais elle pouvait encore distinguer sa silhouette à travers les fragments. N'étant pas intéressée par le miroir en premier lieu, elle continuât à examiner la pièce tournant la tête à droite et à gauche mais tout était désespérément vide et pourtant cette sensation de malaise persistait. Faisant dos au miroir l'espace d'un instant, elle sentie un frisson la parcourir et se retournât brusquement. Rien n'avait changer pourtant, le miroir était toujours, et il était l'unique objet d’intérêt à l'intérieur des ruines en plus de la stèle à l'entrée. La chroniqueuse l’examinât alors  et distinguât malgré l'état de celui-ci son reflet... ou plutôt ce qui s’apparenterait à son reflet sans pour autant vraiment l'être. La lumière de sa lampe torche ne semblait plus être renvoyée par le miroir qui désormais ne semblait plus que dégager des ténèbres. 

Des ailes noires battants sans mal. Un regard rouge et mauvais. Des cornes courbées vers l'arrières aux pointes agressive. Mais avant tout cette assurance, ce pouvoir qui semblait se dégager de ce reflet qui n'était pas réellement le sien. A la place de la lampe torche ridicule que tenait actuellement la chroniqueuse, ce double sinistre portait un vieux et épais grimoire. Et le reflet lisait, perçant les lignes de son regard sanguinolent et cruel. Lisait les lignes du passés, de la vérité, des mémoires que certaines personne préfère ne pas retrouver.

Unasarera savait parfaitement bien que Nikolai Varonin était celui qui avait sauver Horuna des restes du Parasite. Mais contrairement à Will, la démone avait prit soin de se présenter à lui comme si... elle en le connaissait pas. Le regard rouge sang du reflet croisait momentanément les yeux apeurés de la démone. Un regard persécuteur, empli de dégoût. Comme si le double, supérieur à elle de par son pouvoir lui reprochait bien plus que sa médiocrité. 

La chroniqueuse au bout d'un moment reconnue le livre. C'était l'un qui se trouvait dans la bibliothèque et qu'elle avait étudier pendant des jours et des semaines avant et après les événements de l’exécution. Son reflet n'avait pas besoin de parler. L'atmosphère était d'hors et déjà assez pesante pour que la chroniqueuse comprenne. C'était un sentiment de culpabilité qui réapparaissait souvent dans ses cauchemars. L'idée d'avoir sur les mains le sang de celui qu'elle aimait. Si elle n'avait pas eu ce savoir entre les mains, si elle n'avait pas dit à Maniwa Chauve-Souris jadis quel était la faiblesse de la vampire assassine. Les choses se serait-il déroulé ainsi. Maniwa avait jouer avec le feu, en prenant l'espace d'un instant l'apparence du personne chère à celle l'ayant massacré. Si il n'avait pas fait cela... aurait-il pu survivre. Ce enfant de la destruction se serait-elle moins déchainée sur lui... Il n'y avais même pas de quoi lui faire un entterrement convenable. Ce monstre avait réduit son bien aimée en une bouillie et sang immonde disperssée partout sur la grande place d'horuna. Et pourtant Unasarera ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle était coupable, qu'elle aurait du se taire ou bien encore que si elle avait des pouvoirs comme certaines natif, elle aurait pu protéger ceux qu'elle aimait et appréciait. 

Devant ce miroir briser, la chroniqueuse se mit à pleurer. Probablement aurait-elle eu mieux fait de se taire. Et ce reflet, dans sa cruauté était surement la raison du pourquoi le mage était partis. Lorsque l'on souhaite fuir son passée, cela implique parfois de également fuir la démone dont le regard parcours les histoires de tous et chacun. 

Le morale de la demoiselle cornues était soudainement au plus bas. Elle remettait en question le peu de choix qu'elle avait pue faire dans sa vie et se demandait comment serait sa vie si elle avait était aussi incroyable et sensationnelle que tout ces sois-disant héros ou bien encore ces natifs exceptionnel qui ont du faire face au parasite. La démone ressentait et éternisait les aventures des autres sans jamais en vivre elle-même. Qu'elle horrible et cruelle ironie. Toujours restés dans l'ombre de ceux qui brille. Séchant comme elle pue ses larmes, la démone donnât sous un coup de colère un coup de pied dans le miroir qui, sous le choc se détachât du mur et laissât tomber ses morceaux d'hors et déjà briser sur le sol. 

C'était de la dégradation de site historique... mais le miroir était déjà casser et puis... donner un bon coup de pied dans quelque chose avait de quoi détendre un peu... Le miroir était cependant une curiosité assez étonnante, et la démone prit un morceau de celui-ci avec elle, le glissant dans son sac avant d'examiner la carte tout en marchant vers l'extérieur de la petite ruine en étant... et bien d'une humeur massacrante. Ses joues était gonfler et le dessous de ses yeux légèrement rougis par les larmes. Une fois à l'air libre, en regardant un peu dans les hauteurs, la chroniqueuse pue apercevoir le toit d'une curieuse baptise. C'était l'endroit qu'elle cherchait sur sa carte. Fallait dire que c'était le seul endroit qui avait l'air sur et accessible. 

Il y avait bien un télésiège d'après la carte mais celui-ci se trouvait après un point désigner comme étant : Douleur épineuse. Certes les noms sur les cartes veulent parfois rien dire, mais dans une montagne dangereuse comme celle-ci, la démone préférait ne pas prendre de risque et se dirigeât vers un chalet de taille plutôt importante, visiblement capable d’accueillir plusieurs personnes sans savoir encore qu'il s'agissait d'un hôtel. 

Elle due passée par une pense plutôt raide, alors elle eu vite fait de ranger la carte dans une poche afin s'aggriper un peu avec ses mains comme elle pouvait en plus de s'aider de ses ailes. De temps en temps, elle levait la tête vers la ciel, ayant l'impression qu'une ombre planait au dessus d'elle. L'ombre de ce reflet se trouvant juste dans son sac à dos. Était-ce une bonne idée de le prendre ? Au pire cela faisait toujours un couteau de secours. Les bords du morceaux étaient un peu tranchant. 

-J'espère que je vais arrivé à rejoindre ce bâtiment sans problème. Je voudrais pas qu'une plaque de neige se détache sous mes pieds ou autre chose encore. Har... ça serait...tellement plus simple si... si je savais volé... Mais même si je savais je crois que je ne pourrais pas... mes ailes sont frigorifier. 

Seule et pessimiste. La démone parlait à voix haute, quand bien même elle n'était accompagnée par plus personne. Mes remuer des lèvres et les cordes vocal aidait un peu à se réchauffer... Même si l’optimiste serait une bien meilleur source de chaleur. Mais la démone était plus réputée pour être une très grand pessimiste capable de voir le mauvais côtés des choses dans presque tout et n'importe quoi. C'était surement du à cause de son manque de confiance. 

Une fois arrivé devant la baptise, la démone entrât sans réfléchir, à la recherche de chaleur. Elle refermant la porte derrière elle, et retiré son sac de son dos tout en observant la pièce d’accueil. Elle comprit à se moment là que c'était un hôtel mais vu l'état, celui-ci semblait abandonnée. Néanmoins quelques traces de pas trahissait cet abandon. Il y avais un passage récent. Et heureusement que ces traces était des traces de pas à peut près humanoïde. La chroniqueuse se serait surement enfuie en courant si elle avait découvert sur le sol des traces de pattes d'ours fraîche sur le sol. 

Néanmoins, la démone restât à l’accueil, fouillant son sac en claquant un peu des dents. Quelle idée débile d'être restée devant ce fichu miroir. Il n'y avais rien d'autre qu'une stèle et un miroir dans les ruines. La demoiselle aux cheveux d'argent n'en revenait toujours pas, alors qu'elle parvenue à sortir de son sac une petite couverture foutue en boule dans son sac. Elle s'en fit rapidement une petite cape improvisée histoire que son dos sois un peu plus couvert. Ses ailes lui faisait un peu mal, le froid empêchant le sang de bien circulé dans celle-ci. Il fallait dire qu'il n'y avais pas épais de chair sur celle-ci, alors le froid se faisait vite ressentir. 

Reprenant son sac dans ses bras, la démone s’installât sans trop se poser de question sur un fauteuil paraissant plutôt confortable à l’accueil, en s'installant, elle soulevât un léger nuage de poussière qui la fit légèrement tousser avant de poser son sac sur ses genoux. Elle soupirât, essayant tant bien que mal de savourer au combien il est agréable de s’asseoir après avoir marcher dans de la neige épaisse et de la poudreuse. Mais rapidement, ce plaisir eu un gout amer, cela lui rappelait bien trop au combien elle était "incapable" et "minable"... Oui... il était confortable ce siège... pour les minables de son genre...

-Peut-être que je devrais rebrousser chemin et rentré chez moi... tout ça pour un morceau de miroir... Tu m'étonne que ce fameux célestin n'a pas parler de ses ruines dans son récit, il n'y a absolument rien à voir là bas... Quoique, le sommet s'annonce obligatoire. Après tout tous ceux ayant monté cette montagne prétendent que le "changement" se passe au sommet...

Pestât la démone en enlevant son bonnet. Elle le secouât un peu pour enlever les quelques flocons de neiges qu'il y avait dessus avant de le renfiler. Elle hésitât sur si elle ressortait ou pas le fameux morceau de miroir mais n'en fit rien et sortie plutôt la carte de sa poche et l’examinât tranquillement. Du moins elle fit ça jusqu’à ce qu'elle crue entendre un peu de bruit. Elle ne fit alors plus un bruit, mais avec tout le brouat qu'elle avait causer en entrant, il n'était pas sure qu'elle arrive à ce faire discrète.
Pièces Pièces : 117128
Nombre de messages : 80
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Will Lightlaw a écrit:

Will Lightlaw
Ultra
le Sam 29 Déc 2018 - 4:19
ENFIN !

Comme Will l'avait espéré, au bout de quelques coups de piolets, même si ce n'était pas l'outil le plus adapté pour du jardinage, les ronces cédèrent. Voir enfin un passage après ce piège le fit crier de joie.

-"YES !"

Il se retourna soudainement vers son compagnon d'infortune, qui s'était blessé au bras ?! Mais les ronces ne bougeait pas ! Comment avait-il pus, avec un piolet, se blesser contre des ronces qui ne bougeaient même pas ? Sa bonne humeur fut rapidement remplacé par une mine agacée. En s'approchant de lui, il remarqua que le sang coulait abondamment de la plaie. Il avait bien fait de ne rien promettre... Reprenant le piolet prêté, il posa sa main sur l'épaule de Soichi.

-"Il y a un passage pars là-bas, sortons de la en soignant votre bras."

Le journaliste reminiaturisa les piolets pour les ranger (encore une fois vive la technologie des poké-balls), alors qu'il sortait une trousse de secours bien complète. Il s'attendait à ce que la montagne le blesse, et ce genre de petite blessure s'avérait mortelle si non-traitée. Tirant presque son compagnon d'infortune par l'épaule pour aller explorer le tunnel, Will s'occupa des blessures. Nettoyer la plaie, désinfecter, la bander, le journaliste se montrait étonnamment assez capable dans ce domaine. Une fois tout ça finit, il n'attendit pas une seconde pour aller explorer. Maintenant qu'il savait que quelque chose voulait sa mort, il ne pouvait qu'aller de l'avant. Et il y avait même pris gout... Cela se voyait au sourire en coin qu'il arborait sans même le savoir en arpentant le couloir fraichement débroussaillé qui mena à... Un ascenseur.

Le duo prit son temps, et examina l'ascenseur... Bien que rouillé, pouvait-il peut-être marcher...? Mais pas question de monter dedans sans avoir vérifié au préalable qu'il fonctionnait. Un ascenseur pouvait être une bonne protection comme un bon piège. Et il avait bien fait. En fouinant un peu, (et en ouvrant la trappe au dessus de l’ascenseur), on pouvait voir qu'un câble était rompu... Impossible de dire s'il avait été rongé et avait lâché ou juste saboté. Et peu importait d'ailleurs. Will descendit prudemment du toit de l'ascenseur, et fit son petit rapport à Soichi.

-"Inutilisable. Un câble est rompu... Et vu comment tout est rouillé, je doute qu'on puisse l'utiliser."

Ils devaient cependant monter... Mais comment faire ?  Will décomposa un à un tous les éléments d'un ascenseur dans sa tête, avec un schéma dans la terre. Basiquement, un ascenseur était une boite métallique qui utilisait un contrepoids assez lourd pour contrebalancer la boite elle même et son contenu. Et dans tout ça un moteur tracte ou non la dite boite, rendu plus manipulable avec le contrepoids. Parmi tous ces câbles utilisé pour l'ascenseur, un pouvait bien être dans un état suffisant pour pouvoir être escaladé par 2 hommes ! C'était quoi... 140Kg en moyenne ? Ridicule pour ce genre de matériau. Ou alors... Il existait un plan plus risqué.

-"Camarade d'infortune, je propose un plan.

-Soit nous montons par le câble de l'ascenseur.
-Soit nous montons par le mur, sans nous aider du câble.
-Soit nous faisons les 2, l'un étant accroché à l'autre en cas de chute de toute manière.
-Ou alors, en plus rapide mais plus osé, nous pouvons sectionner le câble du contrepoids en s'y étant accroché au préalable, nous faisant monter d'une manière très rapide à cause de la chute du contrepoids de l'ascenseur. Étant donné votre bras, je suppose que c'est la meilleure option.

Dans tous les cas, nous devons monter, c'est notre unique chemin vers la sortie."


En attendant que Soichi finisse ses actions, Will déminiaturisa un harnais qu'il enfila, et un autre qu'il tendit à Soichi.

-"Enfilez-le, c'est mon équipement de secours, prenez-en soin."

Une fois cela fait, il attacha son harnais et celui de Soichi avec une corde d'alpinisme, après s'être assuré que les nœuds et mousquetons tiendraient. En cas d'escalade, il ressortirait ses piolets. Les préparations finies, il regarda l'homme au chapeau de paille. Il attendait son avis pour agir.
Pièces Pièces : 23099
Nombre de messages : 713
Age : 20
Localisation : Centre ville d'Horuna
Réplique/Citation : "Je saurai tout !"
Date d'inscription : 06/05/2018
Liens : Amis: Novation; Rosstail; Kat, Lumina, Cyprien, Mei, Pidge, Dimitri, Nilla;


Ennemis: Personne... Pour le moment.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Wolf O'Donnell a écrit:

Wolf O'Donnell
Grand Connard
le Jeu 3 Jan 2019 - 13:48
Pas grand chose dans la chambre à cinq étoiles. Juste des vieilleries qu'on retrouve facilement dans des greniers. Tant pis. Wolf avait son moment d'être seul... ou presque. Un fantôme venait qui jouait au groom perturba la tranquillité du cornérien. Un fantôme en tant qu'employé dans un hôtel. Le canidé aurait tout vu. L'inconnu était vêtu d'un gros pull vert. Il avait même un gros nez.

-Je pensais que cet hôtel était abandonné. Je pourrais bien rester la nuit. Mais, j'ai pas prévu le fric pour. Du coup, non. De toute façon, je ne pense pas que dormir avec un joli trou au plafond dans une chambre luxueuse s'appelle du confort. Au fait, je me demande si je pourrais pas avoir une jolie vue d'en haut.

Si le cornérien n'avait rien trouvé d'utile, il avait néanmoins vu un cendrier qui lui servait à éteindre sa cigarette usée. Wolf fixa le trou au plafond, tout en cherchant un moyen de l'atteindre. Pas de corde ou de grappin dans les parages. Néanmoins, le plafond était assez petit qu'il suffirait de monter sur une grande armoire pour l'atteindre. Sans gêne, le canidé agença les meubles de tel sorte que cela fasse un escalier menant au trou. Cela lui avait pris beaucoup de temps. Néanmoins, cela valait son coup. Après avoir repris son sac à dos, il se dirigea vers celui-ci. Des montagnes et des nuages à l'horizon. Un petit bâtiment était présent sur le toit.

-Si je devrais ajouter un truc à améliorer dans l'hôtel, ça serait de faciliter l'accès au toit. Éventuellement, créer un bar ou un jacuzzi.

Le canidé fit une inspection du lieu. Wolf fit attention à ne pas se casser la figure, avec les petites montagnes de neiges formées au fil du temps. Les bestioles rouges et noires étaient toujours présents. Par réflexe, il dégaina la bombe aérosol et son briquet pour refaire son lance-flammes, devant eux.

-Débarrassez également de ces saloperies, si tu veux pas que les clients se mettent à fuir. La dernière fois qu'elles m'ont poursuivies, elles ont failli me bouffer.

Arrivant à la pièce en question, Wolf constata que l'endroit était un peu vide. Le cornérien se demanda pourquoi le propriétaire de l'hôtel n'avait pas beaucoup investi sur cette partie de l'hôtel. Si le loup était lui-même propriétaire, il en profiterait pour l'améliorer à fond le toit. Surtout qu'une jolie vue du paysage sur un toit, ce n'était pas négligeable. Peut-être que tout l'argent avait été misé sur la chambre que le cornérien était allé.

De l'autre côté de la pièce, il y avait auparavant un sorte de balcon. Mais, ce dernier était en ruines. En effet, quelques étages plus bas, Wolf pouvait apercevoir les débris. Peut-être que le temps avait rendu la pierre plus fragile. Ou bien, une personne avait le malheur de marcher dessus pour que cela se brisa sous ses pieds. A moins que c'était les deux.


-Faudrait peut-être penser à réparer ce qui semble être le balcon.
Pièces Pièces : 1937
Nombre de messages : 150
Réplique/Citation : What's the matter, scared ?
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Link a écrit:

Link
Fondateur
le Sam 5 Jan 2019 - 16:37


Pour continuer leur ascension sur le mont Celeste, Link et Sorey allaient devoir faire preuve de vigilance au possible. La caverne de glace à l'intérieur de laquelle ils se trouvaient était extrêmement glissante. Tout autour d'eux se dessinait un gouffre profond, abritant les ténèbres. Link et Sorey constatèrent aussi la présence de chauves-souris volant tout autour d'eux, et se déplaçant en cercle. L'une d'elles tenta de les toucher mais l'Elfe la repoussa rapidement d'un coup d'épée. La chauve-souris poussa un petit cri puis alla s'échouer quelques mètres plus loin. L'Elfe observa le Berger et lui conseilla, sur un ton amical :

« On va devoir emprunter cette corniche si l'on veut passer de l'autre côté. Attention à ne pas glisser... »

C'était plus simple à dire qu'à faire. En effet, dès que l'Elfe s'engagea sur l'étroit chemin, ce dernier manqua de tomber, s'accrochant de peu à la falaise pour remonter ensuite rapidement. L'Elfe venait d'échapper à une sacrée frailleur. Il utilisa le feu de Din de l'autre côté sur l'une des torches afin de s'éclairer. L'Elfe demanda ensuite à son ami un peu d'aide pour pouvoir traverser et en profita pour discuter avec lui.

« Alors Sorey...Dis moi...D'où viens tu ? Raconte moi un peu ton histoire... »

Malgré la discussion que Link avait lancé il fallait rester vigilant : d'autres chauve-souris n'étaient pas loin.
Pièces Pièces : 114659
Nombre de messages : 57313
Age : 25
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateurhttp://kevinrolinbenitez.com/

Soichi Isurugi a écrit:

Soichi Isurugi
Cafe Grand Mere
le Jeu 10 Jan 2019 - 0:39
Enfin débarrassé de ces ronces, ce corps humain restait plutôt faible, la cage ayant laissé de profondes blessures dans le bras de Soichi. Cela l'étonnait car dans une autre situation, il n'aurait eu aucun mal à s'en sortir sans la moindre égratignure, même sous cette forme. 


Alors que les deux compères prirent le temps de s’arrêter pour soigner les blessures de ce piège, il songeait à ce qu'il allait faire de Will, ces deux hommes désormais destinés à gravir cette montagne ensemble. Il planifiait a quel moment il aurait à le trahir ou non, bien que la situation actuelle ainsi que la non connaissance des lieux rendrait dangereuse une quelconque tactique de trahison. 


Une fois son bras rafistolé et quelques mètres parcourus, il arrivèrent devant un ascenseur inactif. Will commença a faire l’état des lieux : un câble coupé et le courant était désactivé. Quelques minutes auraient pu suffire a tenter de redémarrer l'ascenseur mais le journaliste avait sortit deux arnais et avait bien l'intention d'escalader la parois pour arriver tout en haut. 


Acceptant cette idée pour le moment, Soichi s'attacha et commença l'ascension.
Pièces Pièces : 11760
Nombre de messages : 82
Réplique/Citation : Could a villain really be this handsome ?
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Amis : ses moustaches

Voir le profil de l'utilisateur


Sorey a écrit:

Sorey
Joueur
le Mer 23 Jan 2019 - 2:43
Réputation du message : 100% (1 vote)
Sorey esquissa un sourire, juste parler avec l'elfe, ou avoir une conversation était quelque chose qui lui avait manqué. Il vint directement l'aider, et les deux épéistes traversent le chemin étroit. Sans grande difficulté pour le moment. L'aventurier était concentré et regarda les alentours au cas où un autre assaut de chauve-souris se produisit.


"D'oû je viens? Ce n'est pas très important...Je viens d'un petit village, qui a surement disparue après tout ces millénaires...donc ce n'est pas trop important, je voyage autour de Next-Wave en espérant trouver les ruines de mon monde." Admit le jeune homme, d'un tons nostalgique et triste avant de continuer. "Mon village était en haut d'une montagne, c'est pour cela que j'ai décidé d'escalader le mont. J’espère trouver des réponses. Des indices...Me réveiller de la Pandorica était quelque chose, j'étais déboussolé. Mais ça vas mieux maintenant, tout ira mieux." dit-il, essayant de se rassurer lui même...Surprenant, mais le jeune homme ne semblait pas trop intéresser par ce qu'il était arrivé à la reine Astrid.

Ils continuèrent leurs traversés étrange dans cette caverne grâce à la torche que Link venait d'allumer. Sorey regarda les alentour, espérant trouver quoi que ce soit d’intéressant, avant qu'une Chauve-Souris vint pour un assaut, le jeune homme n'hésita pas, l'envoyant valdinguer ailleurs avec son épée.

"Ce qu'il y a en haut, les légendes au sujet de ce Mont...Ils m'intriguent, je ne pouvais pas résister....Et toi? Pourquoi est-tu ici?" demanda-il. Toujours au augets d'une ruine, d'un passage, ou d'une sortie...Qui serait peut-être bien proche?
Pièces Pièces : 5503
Nombre de messages : 34
Age : 21
Réplique/Citation : "Sourire dans toute situation est étrange? C'est juste qui je suis, et je resterais moi même jusqu'au bout."
Date d'inscription : 10/02/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur



❤★~Merci beaucoup a Kat pour la sign'~★❤
Progression Personnage: Archives Célestes de Sorey

~PNJ General~ a écrit:

~PNJ General~
PNJ
le Mar 29 Jan 2019 - 11:36
[Désolé pour le retard]

Una
C’est le coeur lourd que la démone reprit son voyage, rattrapant presque le loup qui était pour le moment en tête, arrivé à l’hôtel, celle-ci se posait sur un canapé du hall perdu dans ses pensée ses troubles. La Montagne n’était pas qu’une épreuve physique mais aussi psychologique. Pour l’instant seul Wolf ne semblait pas affecté par celle-ci. Après s’être entretenu avec Wolf, le fantôme retourna à l’entrée pour accueillir sa nouvelle cliente.

« Bonjour madame, bienvenue dans notre hôtel ! Vous semblez exténué, une chambre dans notre charmant hôtel vous fera le plus grand bien ! Nous avons déjà un client dans la suite, mais si vous voulez partager la chambre ? » dit-il le ton innocent sans comprendre le malaise de sa propre phrase.

C’était le moment pour lui de faire de nouveau marcher les affaires !!



Wolf
Le toit !! Oui, le toit avait de sérieux problème ! Mais quand on est seul pour réparer un hôtel ! Oshiro ne pouvait pas se dégonfler maintenant.... Il était sur le point gagner un nouveau client, puis l’argent il s’en fichait, c’était un fantôme après tout.

« Le toit, oui, le toit, je m’en occupe ! »

Il siffla, cela eu pour l’effet de faire venir ces étranges bêtes, il ordonna ensuite à ses bête étrange rougeâtre de couvrir le toit, dormir sous un nid d’insecte n’avait rien de chaleureux..

« Concernant l’argent ce n’est rien, je vous offre la nuit pour les dédommagements du toit, Héhé... si vous voulez gravir cette montagne je peux vous assurez vous aurez besoin de repos... Oh excusez-moi monsieur un client m’attendant dans le hall, cela vous permettra de réfléchir à notre proposition ! »

Le fantôme disparut ainsi rejoindre Unasarera dans le hall.



Will/Soichi

Leur plan fut bien étrange... Soichi décida de remonter par la force des bras et jambes, malgré sa blessures, Certes il réussi cette incroyable remonter, totalement essoufflé. Soichi réalisa alors qu’il était seulement revenu à son point départ. La maison de la vielle semblait être abandonné depuis leur périple sous la montagne. La grotte où Link et Sorey se trouvaient s’était retrouver de nouveau bouché par le froid. Le seul choix pour Soichi était d’emprunter le chemin risqué qu’il avait refusé au tout début. Will n’avait plus le choix aussi, il allait devoir remonté comme il peut et utiliser ce même passage.

DE ACTION OBLIGÉ :p.


Link/Sorey

En dehors de quelques chauve-souris, le petit groupe d’aventurier réussit à gravir le tunnel de glace et se retrouva rapidement devant l’hôtel. A eux de voir s’ils rejoignent l’hôtel, où s’ils continuent sur leur lancé pour continuer ensemble et utiliser le chemin risquer qui contourne l’hôtel.
Pièces Pièces : 39917
Nombre de messages : 8567
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Unasarera Darakushita a écrit:

Unasarera Darakushita
Interressé
le Ven 1 Fév 2019 - 10:40
Livide. C'était le terme qui décrivait le mieux le visage d'Unasarera lorsqu'une apparition fantomatique surgissait devant elle. Cela ne faisait renforcé cet air "exténué" qu'elle avait aux yeux du spectre qui l’accueillait dans son hôtel ? Non pas juste "son" hôtel. La démone une comme un frisson à l'idée qu'il y avait plusieurs fantômes dans les parages, après tout le spectre avait employé la première personne du pluriel. Et puis en regardant un peu autour d'elle, la chroniqueuse doutait fortement que louer une chambre dans ce qui semblait être un vieux hôtel délabré sur le points de s'écrouler à tout instant serait une bonne idée. Même le froid parvenait à entré sans aucune résistance par divers vitres casser ou par les murs eux mêmes qui avait le temps était devenu de moins en moins bien isolé. Le plus troublant était qu'il y a avait un client dans la suite ?! La chroniqueuse ne s'imaginait pas , vue sa situation actuel que le client en question était un être vivant. Non elle imaginait de suite un tableau moins charmant d'un cadavre frigorifier à mort en train de pourrir sur le matelas de l'une des chambre. L'endroit n'était pas des plus accueillant après tout, et la démone n'était pas du genre à faire de "l'urbex" sur un simple coup de tête. Qu'elle peut paniquer, la démone eu un peu de mal à s'exprimer, bégayant un peu. On aurait pu croire qu'elle parlait ainsi à cause du froid de dehors mais bien évidement cette apparition spectral jouais beaucoup là dessus.

-Heu... j... je... n... non merci. V... Vraiment je... he... je ne voudrais pas ... déranger vo... votre client...Peut-être que... je peux juste restée pour... me... me... hmm me réchauffer ? Il... il n'y a pas une cheminée ou... ou quelque chose comme ça dans votre hôtel ?
Pièces Pièces : 117128
Nombre de messages : 80
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Will Lightlaw a écrit:

Will Lightlaw
Ultra
le Dim 3 Fév 2019 - 0:48
Pas croyable.

Will était parti en avant, avait fait un état des lieux, élaboré un voir plusieurs plans possible et imaginables et ce dernier avait pris l'équipement et avait grimpé sans même lui accorder un mot ni un regard ?! Le jeune homme n'était pas un sac à équipement ni une trousse a pharmacie ! Ses yeux, pendant un moment, redevinrent jaune.

Il le regarda monter, ignorant son avertissement a propos de la blessure à son bras. Quand il en eu marre, il accrocha fermement au câble du contrepoids son harnais et donna un coup de piolet pour tenter de rompre ce dernier. Il grinça, gémit... Mais ne rompit pas. Will ne vit même pas de trace visible de dégât, mis a part celles du temps ! Pestant contre ce câble, le journaliste dut avoir recours à son pouvoir.

Pendant une fraction de seconde, il créa une griffe au bout de son doigt et trancha le câble en dessous de son point d'accroche. Le contrepoids, libéré du poids de l'ascenseur, tomba aussi rapidement que possible, ce qui tira Will à une vitesse extrême en en haut. Le contrepoids acheva sa course dans un fracas à réveiller les morts, tandis que Will manqua de se manger le plafond avec la force de la remontée. Il se balança vers la porte de l’ascenseur du dernier étage, ouverte au préalable par Soichi, se décrocha, et sortit.

-Compagnon d'infortune, mon cul oui ! Tu me laisse comme ça au fond du trou, tu penses surtout qu'a toi !

Sur ces mots, Will repris son équipement prêté à Soichi, et marcha vers la montagne. Elle l'avait retardé, mais plus que de le dégouter et décourager, cette petite épreuve était surtout une mise en bouche pour le journaliste, qui marcha avec un pas déterminé vers la montagne. Il arriva donc après un petite marche au pont de glace. L'homme n'hésita pas. D'une manière calme, il posa le pied sur la glace, qui craqua un peu. Ce pont était instable, mais le seul chemin. Pas le choix.

Will avança donc.
Pièces Pièces : 23099
Nombre de messages : 713
Age : 20
Localisation : Centre ville d'Horuna
Réplique/Citation : "Je saurai tout !"
Date d'inscription : 06/05/2018
Liens : Amis: Novation; Rosstail; Kat, Lumina, Cyprien, Mei, Pidge, Dimitri, Nilla;


Ennemis: Personne... Pour le moment.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

~PNJ General~ a écrit:

~PNJ General~
PNJ
le Dim 3 Fév 2019 - 0:48
Le membre 'Will Lightlaw' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 39917
Nombre de messages : 8567
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Wolf O'Donnell a écrit:

Wolf O'Donnell
Grand Connard
le Jeu 7 Fév 2019 - 12:01
Oshiro avait une autre cliente à traiter, laissant Wolf en plan. Ce dernier n'eut même pas le temps d'émettre le moindre mot pour répondre à son offre. Néanmoins, le propriétaire de l'hôtel avait pris en compte le remarque du cornérien pour boucher le trou, à l'aide de bestioles. C'était une méthode peu orthodoxe. Il espérait que cela soit temporaire car dormir au-dessous de créatures peu dociles d'apparence, ce n'était pas à la portée de tout le monde, d'un point de vue psychologique. D'ailleurs, Oshiro aurait été plus intelligent si il avait fait cela après que le loup soit descendu du toit. En effet, à première vue, il ne semblait pas y avoir de porte qui relie l'hôtel et le toit. Et hors de question pour lui de vouloir se confronter à nouveau avec ces bestioles. De toute manière, Wolf ne comptait pas dormir dans l'hôtel.


Après une seconde analyse visuelle sur une éventuelle sortie, le canidé se disait qu'il avait mieux fait d'emprunter le Parapente Faucon de Faust. Le cornérien déballa ses affaires pour retrouver l'objet en question. Après une mini-séance Tétris pour caler le harnais de son parapente et son sac à dos, et que la voile soit prêt à décoller, Wolf s'élança hors du toit de l'hôtel. Le loup aurait bien aimé de piloter son fameux Wolfen ou que le Parapente n'ait pas trop à descendre trop vite. En même temps, vu la taille et la forme rectangulaire de la voile, le loup se demanda vraiment si c'était fait pour cela. Néanmoins, l'idée de se retrouver dans les airs lui avait manqué. Si le canidé n'avait pas autant d'affaires à trimballer ou plus d'expérience sur le pilotage d'un parapente, il aurait fait quelques acrobaties. Wolf semblait survoler le passage qui était sensé être risqué, si les personnes décidèrent de ne pas entrer à l'hôtel.

A l'atterrissage, le Parapente Faucon devrait émettre une onde électrique, déstabilisant ceux qui étaient proches de Wolf. En réalité, dû aux propriétés du Mont Céleste, il se contenta de fonctionner comme un parapente normal. Le loup récupéra la voile. Il la rangerait en chemin. Dans tous les cas, Wolf espérait qu'il aurait d'autres occasions pour réutiliser l'objet.
Pièces Pièces : 1937
Nombre de messages : 150
Réplique/Citation : What's the matter, scared ?
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Link a écrit:

Link
Fondateur
le Sam 9 Fév 2019 - 13:01
En sortant de cette étrange caverne, Link remarqua cet étrange hôtel qui se trouvait à quelques mètres d'eux. Une silhouette couverte de poils s'élança du toît mais rapidement, l'Elfe ne pu en voir plus. C'était très étrange, il se demandait si d'autres étaient déjà passés par ici avant eux. L'Hylien ne souhaitait pas l'inquiéter, il préférait en savoir plus sur son histoire.

  « Je te propose que l'on fasse une petite halte dans cet hotel. Pas forcément pour y dormir mais au moins pour nous y réchauffer, cela nous fera le plus grand bien... » proposa-t-il sur un ton qui se voulait bienveillant au possible. L'Elfe  et le guerrier qui portait sur lui des plumes s'enfoncèrent un peu plus dans la neige jusqu'à pénétrer à l'intérieur du bâtiment. Sur le chemin, il répondit à sa question alors qu'il venait d'apprendre qu'il venait de très loin. Lorsqu'il parla de village, un fin sourire apparut sur le visage de l'Elfe, lui qui adorait les petits coins tranquilles de la sorte.

 « Tu souhaites retourner dans ton village...Et moi revenir à mon époque. J'adore voyager, alors je pourrais peut être t'aider à rentrer chez toi ? Oh et tu sais, j'ai le même problème...Je suis beaucoup trop curieux. Alors les mystères comme la légende autour de cette Montagne...Je n'ai pas pu y résister : il fallait absolument que j'y aille ! »

Bien qu'effectivement Link fut très curieux, il souhaitait avant tout y récolter des nouveaux indices au sujet de ces rumeurs et concernant Astrid. En tout cas il appréciait Sorey et souhaitait en savoir plus sur lui, mais pour l'heure, ils allaient devoir explorer cet hôtel. Une petite halte dans un tel voyage, cela ne ferait pas trop de mal, n'est-ce-pas ?
Pièces Pièces : 114659
Nombre de messages : 57313
Age : 25
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateurhttp://kevinrolinbenitez.com/

Contenu sponsorisé a écrit:

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum