Titre de l'acte

kfmhsdfjkwfhcsfbcqn,bdl

À propos de NW

Depuis 2007, Nintendo World (NW) est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers évènements. Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

Liens Utiles

Règles
Consultez les règles du forum et ses actualités !

Fiches Persos
Postez votre fiche personnage et suivez son évolution.

Bureau des Quêtes
Créez une nouvelle quête ou participez !

Topic Unlock
Plus vous participez ! Plus vous deverouillez des fonctionnalités sur le forum !

[FIN ACTE XII] Retour vers Nintendo World
Participez au dernier topic de l'Acte XII avant de revenir dans le passé !

Safari Pokemon
Capturez les pokémons de NW et ramenez-les ici !

Ressources et Achats
Boutique ? Marché Noir ? Chenil ? C'est par ici !

Staff
Actes

MonTexte

Derniers sujets

Rejoindre NW sur Discord:

Top-Sites:

Partenaires:


Aller en bas

Cyprien a écrit:

Cyprien
Imaginary
le Mar 30 Oct 2018 - 14:53
BLOC IDENTITAIRE :

Nom : Collins
Prénom : Cyprien
Race : Aliens, mais considéré comme un humain sur sa planète d'origine.
Groupe d'appartenance (Nintendo/Autres/OC) : Autre voir OC ? (à vous de voir)
Camp estimé (gentil, méchant, neutre ...) : Neutre
Doubles comptes ? (noms des comptes/non) : J'en ai mais ils sont en pause.
Ce que votre personnage aime : Dessiner, créer, lire, le sports, la connaissance, ses amis, ses parents.
Ce que votre personnage déteste : L'idée d'être orphelin, d'être prit de haut, les émission débiles, la gérante de son orpehlinat, les aliens

Je souhaite être parrainé (oui/non) : Non
Si oui, par qui ? :
Je souhaite faire le RP tutoriel avec mon parrain (Oui/Non) :

BLOC PERSONNAGE :

Présentation physique (6 lignes minimum): Cyprien est un jeune homme âgé de 18ans, aux long cheveux pas vraiment propre. Le garçon semble être négligé, il est vrai que son apparence physique est le cadet de ses soucis et ses long cheveux brun ne le dérange pas vraiment. Malgré cela, on ne peut pas résister aux incroyable yeux vert émeraude du jeune homme, il est facile de distingué les émotions du garçon par ses grand yeux verdoyant. Pour continuer, Cyprien est plutôt grand pour un humain car celui-ci mesure un peu plus que 1m90, pour 79 kilo. Le garçon possède plutôt une sacré bonne masse musculaire, il faut dire que celui-ci à toujours aimé le sport et est bien plus fort que la moyenne des gens de son âge. Bien que sa force n'est pas non plus incroyable contrairement à certains être de ce monde, il reste après tout un humain. Mais Cyprien est surtout d'une grande agilité et là il a de quoi vous impressionner. Bien comme, Cyprien est un être négligé, il porte rarement de haut et trimbale juste avec un pantalon pour juste cacher le nécessaire et rester un minimum présentable. Non, il se balade pas torse nue pour se venter, mais car il est pauvre et qu'il n'est pas un pro en couture, et que ses vêtement d'antan ne lui vont plus vu qu'il a grandit.

Mais Cyprien c'est aussi Super-Cyp... Une forme héroique que lui, dont sa corpulence musculaire dépasse celle du garçon et Super-Cyp est bien plus fort tel un super héros. Portant une tenue moulante bleu, ses cheveux brun, deviennent blanc, portant un masque comme-ci il voulait cacher son identité.

Un héros mais pas que... car Cyprien c'est aussi "Le maître" aucune personne n'est vraiment bonne, et le maître reflète tout ce qui est de plus mauvais chez Cyprien ! Ses long cheveux brun devienne alors noir, bien plus propre et attaché pour ne pas être dérangé, il ne se balade plus le torse nue, mais porte une tenue chic, très chic même d'un rouge sans. Sa peau devient d'un noir ébène sauf en dehors du visage qui est d'un blanc pâle... Ses iris vert ne sont plus là...

Présentation mentale (6 lignes minimum): Comment définir Cyprien ? Et bien lui-même ne serait pas vraiment se définir, la vie s'est montré très difficile avec lui, ayant perdu ses parents le jours de son anniversaire puis ensuite kidnappé et torturé par des aliens... Cyprien qui rêvait de vivre une enfance paisible n'a jamais put. Enfin bref... Cyprien est un garçon doué, très doué, nous avons parlé de sa force physique, mais il est aussi très intelligent et surtout cultivé, Cyprien aime se nourrir de livre, il pourrait y passé son après-midi à lire, lire, lire, pour le plaisir de la connaissance. Il pense que la connaissance apporte un certain pouvoir, qu'il est important d'avoir un minimum de culture. Malgré un grand intellect, Cyprien est aussi un très grand créatif, qui est plutôt étrange. Cyprien adore dessiner, dessiner, dessiner, pourrait passer son après-midi à dessiner (oui comme la lecture et même le sport). Plus qu'une passion, le dessin permet de se libérer de ses émotions, et de mieux rêver, de passer au travers de certaines épreuves.

Sa vie peu facile, à en fait quelqu'un de plutôt solitaire, il a du mal à donner sa confiance et se confier aux autres, il lui arrive bien sûr de coopérer sans rechigner, mais cela s'arrête là. Bien que ses 18 et son expérience avec les aliens ainsi qu'une autre expérience vécu à dix ans lui a fait comprendre de multiples sujets douloureux : La guerre, la mort, le soif de pouvoir, la vengeance... Ce qui rend le garçon assez mature et autonome, bien plus que ses amis.

Cyprien n'est pas le genre a se lié au premier inconnu qui viendra lui parler... Cela dit, si vous arrivez à vous liez d'amitié avec celui-ci, Cyprien sera un fidèle ami qui vous laissera jamais au grand jamais tombé, pour lui il n'y a rien de plus précieux que l'amitié, car il considère aujourd'hui ses amis les plus proche comme sa nouvelle famille ! Gare à vous si vous tentez abusez de lui, le garçon se laisse difficilement faire.

Le maitre a une personnalité un peu différente, n'étant que la représentation du mal du garçon, pour lui l'amitié, l'attachement ne représente rien. Le maître est de toute façon incapable d'être "joyeux", il connait bien sûr cette émotion, mais lui ne peut pas être "heureux". La vérité il ne ressent que les émotions négatifs qu'à force il a apprit à contrôler. Cela rend le maître particulièrement cynique ! Tout ce que Cyprien sait ou apprend, il le sait aussi et il est donc tout aussi intelligent que son alter-ego, de plus il n’hésite pas à utiliser son savoir pour dominer ! Bien que aujourd'hui, celui-ci ne peut plus faire grand chose, car il est sous le contrôle de Cyprien... Et quand il dépasse les limites, Cyprien n'a aucun mal à reprendre le contrôle de son corps. Ce qui le rend aujourd'hui terriblement froid et glacial, mais aussi très imprévisible, il n'en reste pas moins dangereux, et il faut toujours mieux se méfier du maître si vous croisez son chemin un jour.

Histoire (10 lignes minimum): Avant de commencer notre histoire, laisser moi vous parlez de Eco, une petite planète ou la vie était assez simple. Le humains dominaient cette planète et vivait assez simplement, leur technologie était assez évolué. Mais ne conaissait rien à la magie. C’est sur cette planète sans trop d’histoire que vie ce jeune garçon pourtant si exceptionnelle : Cyprien.

Cyprien arrivait comme une bénédiction au sein de sa petite famille. Sa mère Léa ainsi que son père Nathan rêvait depuis toujours d’avoir un enfant. Malheureusement Léa avait très peu chance un jour d’en avoir un. Alors pour eux leur petit Cyprien fut un véritable miracle après des années d’attende et de rêves, ils étaient enfin parents ! Bien sûr, les parents avaient également pensé à l’adoption, mais les démarches pour adopter n’avaient rien de facile.

Ainsi Cyprien est né dans une toute petite famille, car Léa et Nathan avaient été enfant unique. Quant à ses grands-parents pour une raison qui échappait au jeune enfant, ses parents n’en parlaient jamais que ce soit du côté de sa mère ou de son père. Ainsi, Cyprien n’avait que ses parents, ni oncles ou tantes, ainsi de grand-parent, mais cela lui convenait. Cela était une vraie bénédiction pour Léa et Nathan, Cyprien était un jeune garçon qui ne manquait absolument de rien et vivait avec un parfait équilibre.

Ce que le jeune garçon préférait comme peut-être tous les jeunes garçons de son âge, c’était son anniversaire ! Et pour cette date si exceptionnelle qu’était le 9 Novembre, les parents faisaient toujours leur maximum pour rendre ce jour marquant. À ses cinq ans Cyprien fut emmener à une fête foraine. Ce jour-là son père avait réussi à gagner une peluche à un petit jeu de tir à la carabine. Cette peluche Cyprien l’adorait ! Il lui avait donné un nom : Lenny ! On avait l’impression que le garçon prenait son nounours comme le frère qu’il n’aurait très certainement jamais. Bref, ils étaient inséparables.

Malheureusement cette vie simple n’allait pas continuer… Le jour où Cyprien fêta ces six ans, Léa et Nathan avaient pris congé pour partir une semaine en bord de mer, mais malheureusement cette merveilleuse semaine allait très vite se transformer en cauchemars. La famille était prête en début de matinée à partir, ce voyage ils en rêvaient depuis quelques mois. Mais malheureusement alors qu’ils étaient partie en voiture, le père qui se trouvait au volant eu un terrible accident à cause d’un type bourré qui roulait sur la mauvaise bande. L’accident fut terrible ! Une personne qui avait vu le drame appela tout de suite une ambulance, mais c’était trop tard pour les deux parents seul Cyprien qui tenait fermant Lenny dans ses bras fut sauvé de justesse. Le garçon se retrouvait gravement blessé et se retrouva dans le coma pendant trois jours.

À son réveil, le garçon qui avait totalement oublié l’accident sûrement à cause du choc, regardait à droite puis à gauche, cherchant ses parents du regard, il ne comprenait pas ce qu’il  avait pu de faire de mal. En essayant de se mouvoir, il ressenti de terribles douleurs. Une infirmière passait dans sa chambre quelques minutes après son réveil et fut soulagé de voir le petit, réveillé, totalement hors de danger.

– Et bien tu nous as fait peur, je suis heureuse de te voir enfin debout !

Cyprien la regardait l’air perplexe et perdu. Pour rassurer l’enfant elle se présenta à lui, et lui expliqua calmement la situation…

– Où sont mes parents ? Je veux les voir ! Demanda alors Cyprien.

L’infirmière se montrait d’un coup plus triste, elle ne sentie pas la force de lui dire la vérité et attendit ainsi que la police qui avait mis au courant de l’accident lui annonce eux-mêmes. Ne sachant en tout cas pas quoi répondre, elle examinait simplement l’enfant avant de quitter la chambre.

– Eh…mais... ?!

Qu’était-il en train de se passer ? Se demandait Cyprien. Il dû attendre environ une heure, heure qui lui fut interminable avant d’avoir des réponses, la personne qui fut en charge d’avouer l’horrible mort de Léa et Nathan lui parlait de la manière la plus humaine possible… Mais, cela n’empêchait pas que le garçon était choqué… Il n’avait même pas pleuré, il s’était plutôt énervé, se demandant comment une telle chose était possible. Il en oubliait presque la douleur tellement la mort de ses parents l’avait traumatisé… La date du décès était affichée pour le 9 Novembre…

…Le jour de son anniversaire.

Après l’annonce et le jeune garçon se soit mis en colère, Cyprien semblait comme vide, son regard était vide, il ne répondait plus à personne, on hésitait même à le faire voir un psy. Mais la gérante dans l’Orphelinat qui allait le reprendre en charge, refusait catégoriquement. Sûrement car elle ne voulait payer aucun frais.

– Ne vous en faites pas, disait-elle, je connais ce genre de situation, les enfants vivent souvent un traumatisme en apprenant le décès de leur parents, mais une fois dans l’orphelinat il se retrouvera avec des enfants de son âge et il retrouvera le moral.
– Tout de même, je l’ai quand même vu parlé à son ours en peluche… s’inquiétait l’infirmière.
– Si cela l’aide à aller mieux, insista la dame de l’orphelinat.

Ainsi sur les conseils de la jeune dame qui allait prendre en charge Cyprien, il ne fut pas suivit par un psy. À son arrivée à l’orphelinat le jeune garçon était toujours pareil, et la gérante semblait peu s’en préoccuper. Il parlait de plus en plus à son ours en peluche et passait la plus part de son temps à dessiner. Aucun enfant n’allait lui parlé, car son regard vide effrayait la bonne majorité des jeunes enfants, jusqu’à que un petit groupe d’amis décide de s’approcher.

– Ça ne vous dirait pas d’aller voir le petit nouveau ? Proposait David.

David était le plus vieux de la petite bande d’amis composé de quatre garçons, Vincent était le plus jeune, il avait une année de différence avec David. Jocelyn était un peu plus âgé, suivit par Stéphane, comme ils avaient presque les mêmes âges, il s’entendait bien.

– Euh… j’sais pas… Dit Vincent qui avait toujours du mal à s’exprimer.
– Il fait un peu peur, dit ensuite Jocelyn en mangeant une tablette de chocolat
– Bof, soyez cool, il a pas dû vivre des jours faciles, s’exclama de nouveau Stéphane
– Bon écoutez, proposa David, je vais aller voir seul et si ça passe je l’invite à nous rejoindre !

Les trois autres enfants ne voyaient rien à redire sur cette idée et David se dirigeait alors vers le jeune Cyprien. David commençait à saluer, mais aucune réponse de sa part, alors, il continua à parler en espérant une réaction, mais rien. David ne lâcha pas l’affaire pour autant, il harcelait Cyprien, jusqu’au jour, où il réagit de manière un peu brusque.

– D’accord, d’accord, si je viens passer une aprem avec toi et tes potes, tu me lâche la grappe après.

David n’était pas vraiment choqué par le comportement brutal de Cyprien, il était même content, il avait enfin l’impression que le garçon montrait enfin autre chose qu’un regard vide, la colère n’était qu’une émotion après tout. David répondu positivement et Cyprien passait la journée avec le petit groupe d’amis. Au début ce n’était pas facile, Cyprien ne montrait aucune bonne volonté, jusqu’à que David et Stéphane le provoque un peu… À la fin de la journée, Cyprien devait bien admettre que oui, il avait passé un assez bon moment ! Et que oui, il continuerait à passer un peu temps avec eux. Ce qui était bien avec ses amis, c’est qu’ils ne le jugeaient pas, ils ne lui posaient pas sans arrêt des questions sur sa famille : ils s’amusaient, tout simplement. Et on pouvait voir que chacun d’eux avaient vécus une sale expérience en devenant orphelin. David lui avait toujours été orphelin, ces parents l’avaient totalement abandonné à sa naissance, les trois autres avaient perdus leurs parents comme Cyprien, mais plus jeune, alors ils ne s’en souvenaient pas vraiment.

L’Orphelinat avait quelques avantages : vu que la gérante ne faisait rien pour le confort des orphelins, elles avaient inscrits les enfants dans la même école totalement pourrie qui se trouvait à environ deux kilomètres de l’orphelinat. C’était l’école la plus proche, c’était aussi une petite école, où les élèves de différentes années étaient mélangés. Cela eut pour effet que Cyprien ait cours en même temps que ses amis et ça, c’était vraiment cool. Il n’avait pas envie de revenir à son ancienne école, aucun de ses anciens amis étaient venu le voir à l’hôpital… Et il savait qu’il était devenu victimes de quolibets dans l’ancien établissement où il faisait ses études. Là, personne en dehors de ses amis de l’orphelinat et d’autres orphelins le connaissait et donc le jugeait. Les seuls soucis de cette école : L’infirmière, elle était horrible, elle réglait tout avec des piqûres. Il préférait faire aller à ses cours ennuyants que d’aller voir l’infirmière. Quelque part, il était persuadé qu’en réalité elle droguait les élèves avec un calmant plutôt que de les soigner. Le second souci, c’était sans doute son prof d’histoire, chauve et moche, Cyprien avait toujours l’impression que des rayons laser allait sortir de ses yeux… De plus, cet emmerdeur de prof collait toujours Stéphane, mais il faut dire qu’il le cherchait un peu.

Ainsi fut la vie de Cyprien pendant quelques années, il passait son temps, les cours, les moments entre amis. Mais, des fois le jeune garçon avaient ses périodes où il aimait rester seul dans sa chambre avec son ours en peluche Lenny à qui il parlait, de temps en temps. Naturellement cela arrivait très souvent et en particulier le 9 Novembre le jour de son anniversaire, le jour où ses parents sont morts. Cyprien n’avait parlé qu’à David de la fameuse mort de ses parents et il lui avait promis de tenir le secret. Mais tout de même, David n’aimait pas voir Cyprien broyer du noir chaque fois que c’était son anniversaire.

Ainsi, pour les douze ans du garçon, David et les autres avaient prévu une surprise, bon, avec les moyens du bord bien sûr n’oublions pas qu’ils étaient orphelins. Enfin, ils avaient décoré l’une des pièces de l’orphelinat pour que cela fasse plus festif. Jocelyn, qui aimait beaucoup manger mais aussi faire la cuisine, avait fait son meilleur gâteau d’anniversaire, qu’il avait d’ailleurs hâte de dévorer. Vincent, lui, avait préparé un jus d’orange avec ses propres oranges qu’il cultivait, car oui, le garçon, bien qu’il avait toujours l’air paumé, adorait les plantes et les cultiver, il avait la main incroyablement verte. Oui, bien sûr, on peut mieux faire pour un anniversaire, mais c’est l’attention qui compte non ?

Sauf que voilà, Cyprien était encore plus froid que d’habitude, il ne parlait presque pas. Dès qu’il parlait, il aurait donné l’impression d’être agressif. Stéphane, Jocelyn et Vincent, ignorant qu’il s’agissait de la date de la mort de ses parents se sentaient fort démunis face à la situation qu’ils ne comprenaient pas. Alors, David qui avait pourtant promis de garder le secret décida d’expliquer la situation aux autres, se disant que peut-être ceci sauverait la situation…

Eh bien, en réalité, pas vraiment… Sans rien dire, Cyprien alla se réfugier dans sa chambre, laissant ses amis ainsi.

Une fois arrivé dans sa chambre, le garçon prit une bande dessinée quand une voix l’interrompit.

– La fête est finie ?
– Lenny ?! Mais qu’est-ce que vous avez tous à me poser des questions débiles ? Ça va Cyp ? Tu te sens bien Cyp ? Tu veux du gâteau Cyp ? Vous savez pas me foutre la paix deux secondes ? Non ? Tu veux savoir si la fête est finie ? Bah ouais ! La fête est finie ! Et tu sais quoi, il y en aura plus jamais de fête !
– Et tes amis ?
– Ils peuvent crever mes amis ! Et puis, je ne vois même pas pourquoi je te parle ! Tu n’existe pas, tu n’es qu’un jouet, un pauvre truc imaginaire. Si tu parles c’est grâce à moi. Si ton monde existe c’est grâce à moi.
– Attention à ce que tu dis Cyprien.
– « Attention à ce que tu dis Cyprien ». Et si je n’avais pas envie faire de attention? Qu’est-ce-qui va se passer ? Hein ? Le grand méchant loup, va venir me bouffer tout cru ? Et bien qu’il vienne, je lui ferais un plaisir de lui expliquer la vie ! J’en ai marre de toutes vos conneries d’imaginaire, de vos jeux débiles et de vos conseils à deux balles, je suis grand maintenant et il est grand temps de passer à autre chose ! C’est pourquoi, moi, Cyprien, roi de mon imaginaire, je condamne ton monde à l’oubli ! D’ailleurs…Tiens…

Je me demande si un personnage imaginaire peut mourir ?

Le garçon se mit à ricaner, un rire glacial, alors que pendant ce temps, la salle de fête où se trouvaient ses amis s’était totalement vidée. Lenny finit par disparaître. Quand Cyprien réussi à reprendre ses esprits, seul, il remarqua que son ours en peluche n’était plus dans sa chambre. Tout de même inquiet, malgré ce qu’il venait de dire, il n’y a même pas une minute, il finit par paniquer.

– Lenny t’es où ?


C’est après cela que Cyprien fut envoyé à T’Souli, le monde imaginaire où vivait Lenny quand il n’était pas dans la chambre de Cyprien en tout cas. T’Souli n’était pas beau à voir, il y faisait sombre, de gros nuages noirs empêchait les rayons du soleil de percer, l’eau était noire elle aussi et les terres semblaient petit à petit mourir de sécheresse. Le garçon ne comprenait pas ce qu’il faisait ici, alors qu’il avançait ne voyant rien d’autre à faire, un éléphant sur une balançoire apparut de nul part…

– Tu es Cyprien non ?
– HAAA ! Vous êtes qui ?! J’suis où ? Comment ça se fait que vous parlez ?!
– Du calme, du calme, je suis Wilbur un ami de Lenny.

Lenny ?! Cyprien réagis au quart de tour, demandant alors où il se trouvait, mais les explications furent réellement étrange. Enfin pour vous expliquer le plus simplement possible : T’Souli était autre fois semblable au monde de Cyprien, jusqu’à qu’une grande vague noir arrive et détruise tout. Après cette vague une grand tour du nom de Loren Darith surgit de nul part et avec elle, le Maitre, qui prit le contrôle des terre de T’Souli. Pour entrer dans la tour, il fallait une clef appélée « zipette ». Lenny réussi presque à l’avoir, mais fut arrêter par les troupes du maitre avant qu’il arrive à mettre la main dessus. Et le voilà désormais enfermer à Loren Darith. Le plus drôle dans cette histoire, enfin pas vraiment, c’est que si Lenny échouait il avait demandé à Wilbur d’aider Cyprien à les aider. Ce qui rendit le jeune garçon assez sceptique.

– Ah tu dois faire erreur là ! Si Lenny s’est planté, je vois mal comment je vais y arriver, répondit Cyprien.

De plus, le garçon n’avait qu’un misérable lance-pierre pour sauver le monde, mais bon, n’ayant pas réellement le choix, Cyprien acceptait, pour voir et il aviserait en fonction. Heureusement Cyprien n’était pas seul, il pouvait compter sur son alter-ego : Super Cyp. Super Cyp était un super héros que Cyprien s’était imaginé : il lui arrivait parfois de jouer aux supers héros et aux vilains avec ses amis… Mais, tout de même de voir que Super Cyp existait à T’Souli, Cyprien n’en croyait pas ses yeux. Au moins, avec lui, il avait plus ses chances, il était plus fort, plus résistant, et il possédait des supers pouvoirs. Cyprien accepta donc la mission qui était de retrouvé la zipette séparer en quatre morceaux, et d’aller sauver Lenny à Loren Darith.

Cyprien allait découvrir que T’Souli cachait bien des mystères, déjà ce qui le choquait le plus, c’est que la première île où se trouvait le premier morceau de zipette s’appelait l’ile de Vincent ! Mieux que ça, c’était une île végétale, soi-disant contrôlée par une grande racine noire. Génial se disait Cyprien « Une GRANDE racine NOIR ». Or, rappelons-le, Cyprien n’avait qu’un vulgaire lance-pierre et bon, oui, il pouvait se transformer en Super Cyp mais tout de même. Enfin, sans trop avoir le choix il découvrit ainsi cette île végétale, qui, première surprise enfermait Vincent dans un bulbe géant, en tain de flotter.

– Vinny, mais qu’est-ce que tu fais ici ?
– Bah je flotte…
– Je vois bien que tu flottes…ce que je n’explique pas en revanche, c’est qu’est-ce que tu fous là, toi, en train de flotter.
– Bah je flotte.
– Et bah putain, déjà t’as jamais eu beaucoup conversation, mais là tu touches le fond, t’es défoncé ou quoi ?!
– Yeaaaaaah !

Sérieusement ?! Cyprien allait devoir sauver Vincent en plus de Lenny, de plus, il ne savait même pas ce qu’il fichait ici. Il n’était donc pas dans la salle de fête avec les autres ?!  Tout cela n’était pas normal, se disait Cyprien.  Alors ne sachant pas trop quoi faire, Cyp continua sa mission :t rouver la racine noir et la détruire. Et par miracle, il réussit à la détruire avec son lance-pierre en plus. En revanche, il n’avait pas pu invoquer Super Cyp. Par contre, pas zipette… Enfin, il y avait du positive, Vincent était libéré, mieux que ça, il avait le premier morceau de zipette, alors pourquoi lui ? Aucune idée ? Après l’avoir donné, il disparut et offrit à Cyprien une nouvelle compétence bonus pour son lance-pierre. Bon, c’était plutôt pratique, car Cyprien n’était toujours pas sûr de pouvoir s’en sortir seulement avec ces banals tirs de lance-pierre, sans compter Super Cyp qui apparaissait un peu quand ça lui chantait, et il n’était pas souvent là quand on avait réellement besoin de lui ! Enfin, au moins, il avait récupéré un premier morceau de zipette, l’un de ses amis avait été libéré, et voilà que c’était une bonne chose de faite. Cyp l’aurait bien questionné sur sa présence, mais il sentait que la discussion serait longue trop longue, donc il préféra ne pas l’embêter.

Après, avoir sauvé Vincent et son l’île de la racine noir, Cyprien se rendit à la cité des Gens. Les Gens sont l’une race qui peuple ce monde, le jeune garçon avait rencontré un certain : Dr. Gens sur l’île de Vincent qui l’avait invité à venir dans sa ville, soi-disant car son peuple pourrait l’aider. Les Gens vivaient dans un bateau qui n’avançait plus depuis un moment… Le second du capitaine s’était fait choper par les sbires du maître, le navigateur parti râler dans la cale, l’ancre s’était coincée, de drôles de bêtes étaient malades et la barre était coincée ! Cyprien fut embauché pour être le nouveau second et réglé tous ces problèmes totalement pourris ! Si GensVille, car c’est ainsi que s’appelait leur bateau, n’avait pas eu la possibilité de le guider sur l’île de Jocelyn, l’endroit où se trouvait le second morceau zipette, Cyp aurait surement refusé de les aider, mais voilà, il n’avait pas le choix : s’il voulait se rendre sur l’île de Jocelyn qui étrangement portait le nom de l’un de ses potes. L’île de Jocely était soi-disant gouvernée par un gros lard qui se fait appelé Joce 1er. Enfin, après avoir résolu tous les différents problèmes de ce fichu bateau, le jeune orphelin se rendit sur cette fameuse île, gouverné par un roi totalement obèse qui avait eu pour mission de tuer Cyprien…

Pire encore, il aurait soi-disant avalé son ami : Jocelyn. Pour sauver son ami, Cyprien décidait de faire vomir ce gros lard de Joce – pas son ami, l’autre – en lui faisant avalé un Gerbo soufflé à la gloubi sauce, sûrement une recette typique de T’Souli, enfin apparemment c’était infâme et Cyprien n’avait d’autres solution, alors, il se lança dans un vrai cours de cuisine, un vrai héros ! Ainsi, il finit par créer ce plat immonde : il ne savait pas vraiment si oui ou non c’était réussi, mais qu’importe, il en fit manger un bon nombre à ce gros Joce pour qu’il finisse pas recracher son ami : Jocelyn. Son plan avait marché.

Cette fois-ci Cyprien questionnait son ami sur sa présence ici. D’après ses dires, peu de temps après que Cyp soit parti bouder dans sa chambre, des ombres seraient apparues embarquant Vincent et ensuite Jocelyn, et d’après lui, vu le bordel, il n’était pas possible que Stéphane et David s’en soit sorti : ils étaient donc sûrement à T’Souli également. C’est une blague se disait Cyprien ! Le maître veut lui faire la leçon car il s’était énervé ? Car oui, le gamin n’avait pas du tout oublié ce qu’il avait dit, enfin tout de même. Après cela Joce disparut à son tour lui offrant le second morceau de zipette, et une nouvelle attaque spéciale. Cyp était content, il savait maintenant où aller : sur l’ile de Stéphane et David, petit hic, même Wilbur qui le guidait depuis le début, ne savait où ces îles se trouvaient. Second soucis, les gens s’étaient mis à attaquer l’île de Joce. Alors que Cyp était toujours à l’intérieur, alors qu’il était sur le point de de sûrement mourir, il fut secouru par un être pilotant une machine volante.

Ne sachant pas où aller, il décida de se rendre sur l’ile des Volants, prévenir que la personne qui l’avait secouru se trouvait à GensVille, mais ce n’était pas gagné, les Gens et les Volants se détestaient : ils étaient même en guerre, pourtant d’après le Dr. Gens, il se pourrait qu’avant la grande vague noir Gens et Volants ne formait qu’un seul et même peuple. Enfin, Cyprien se rendit sur l’ile des Volant bien ce choix fut désapprouvé par le maire de la cité Gens, mais il s’en fichait ! Et puis, il voulait voir si la théorie du Dr. Gens était vraie ou non. Et qui sait, les Volants pourraient l’aider par la suite.

Mais voilà comme toujours, rien ne se passa comme prévu : la cité des Volant était un énorme vaisseau flottant dans le ciel, tout comme le bateau des gens, il restait en mouvement pour fuir les sbires du maîtres. Mais voilà, la cité des Volants était sur le point de s’écraser et comme-ci cela ne suffisait pas, le capitaine du navire en apprenant la nouvelle, décida de ne rien faire, forçant Cyprien à devenir le nouveau capitaine. Mais étant un inconnu, il dû faire ses preuves auprès des personnes responsables qui pilotait le navire et ainsi, leur permettre d’éviter le crash. Heureusement, sa visite chez les Volants ne se résuma pas qu’à cela : il rencontra également Hagase. Hagase était aussi persuadé que le peuple Volant avait été séparé lors de la mer noire. Cyprien lui parlait de la théorie du Dr. Gens et réussi à lui donner une preuve qui appuyait ses dires. Malheureusement, pour faire comprendre que les Gens et les Volants étaient autre fois un seul et même peuple, il fallait une preuve tangible : il ne faut pas oublier que les deux peuples se détestaient actuellement. Pour cela Cyprien se rendu à Meridith l’ancienne cité ou vivait les gens et Volants avant le cataclysme. Il y trouvait un prisme qu’il examinait en compagnie des deux peuples.

Le prisme était en fait une sorte de vidéo qui résumait la vie des gens à T’Souli avant la vague noir, ainsi que l’arrivée du maître, mais le plus étrange, c’est que toutes ces infos étaient livré par Lenny. Cyprien eu comme une boule au ventre, un doute : son ami était-il toujours en vie ? Après, tout, il se trouvait à Loren Darith et le Maître avait l’air d’être tout sauf d’un type sympa… Wilbur rassura le garçon en disant de ne se pas s’inquiéter.

Enfin, sa venue sur la cité des Volants permis au peuple de se reconstruire mais également de gagner une piste sur un prochain morceau de zipette. D’après les volants le prochain morceau se trouverait sur l’île d’Evil Dave. Evil Dave ça serait le bras droit du maître et il s’occuperait de la création des égoutiers. Les égoutiers… Ce sont des robots de peut-être une dizaine mètre de haut, qui était très résistant et terriblement armée, Cyprien avait pu en rencontrer un avant son arrivé sur l’île de Jocelyn. Se rendre sur Evil Dave ne le réjouissait pas vraiment…

Pour se rendre sur cette île ou plutôt l’usine de l’enfer, Cyprien utilisait un chemin spécial qui se trouvait tout juste au-dessus de la mère de T’Souli : le chemin qu’il emprunta était vieux et se détruisit alors qu’il l’empruntait en tombant, il arrivait devant… Non c’est impossible se disait Cyprien ! Déjà, le garçon n’était pas mort, mais il se trouvait sur un bureau d’école géant et devant lui, encore plus géant… Stéphane ! En se retournant le jeune héros aperçut le prof… Il ressemblait à leur prof d’histoire, le pire… c’est que lui il avait vraiment des rayons laser qui sortait de ces yeux ! Quel cauchemar !

Cyprien réussi à parler à Stéphane, celui-ci était punit et rédigeait une punition. Malheureusement, il avait un stylo qui ne marquait pas… Génial… D’après lui, la meilleure idée serait de prendre le stylo du prof… Ouais bah encore plus génial ! En visitant cette école géante chelou, Cyp réussi à trouver un moyen pour endormir le prof, malheureusement endormi, il avait toujours son stylo en main, ainsi pour qu’il le lâche… Non, je ne vous dirais pas ce que Cyp a dû faire pour qu’il le lâche, vous ne voulez pas savoir ! Enfin, Cyprien réussi à donner le stylo à Stéphane, mais ils étaient toujours coincé sur cette île. Alors, pour finir après que Stéphane lui ait soufflé l’idée, le jeune héros se mit à faire sonner la cloche de l’école et cela fonctionna ! Stéphane retrouva sa taille normal et fut renvoyé à l’orphelinat et comme d’habitude lui offrit le troisième morceau de zipette ainsi qu’une nouvelle attaque spéciale.

Après cela l’école disparut, elle ne fut pas détruite, elle disparue complètement et Cyprien fut recueilli par le Capitaine Gens qui le guida à l’île de Evil Dave. L’île D’Evil Dave, la dernière île ! Le dernier combat contre l’un des sbires du maître, mais également le sauvetage de son dernier ami de l’Orphelinat. Pourtant Cyprien n’était pas réjoui, cette usine n’avait rien d’accueillant ! Il n’y avait pas que des égoutiers mais tout un tas d’autres robots ou armes plus que flippant et mortelle que les unes que les autres. Cyp fut finalement capturé par l’un des égoutiers et se retrouva en prison avec Dr. Gens. C’était bien étrange, mais Cyprien avait l’impression de passé sa vie à sauver tout monde, enfin bon qu’importe, Dr. Gens avait une bonne idée pour en finir avec Evil Dave et son île : faire surchauffer la chaudière et boum ! Bien sûr, il ne fallait pas oublié de sauver David.

Cyprien réussi à faire sortir de prison avec le Dr. Gens. Le garçon se mit ensuite en quête de faire exploser la chaudière, quand à Dr. Gens, il partit sauver les siens, prisonnier sur cette île, car beaucoup de gens et même volants étaient utilisés pour piloter des égoutiers, bien sûr inconsciemment. Cyp avait encore l’étrange sensation qu’il s’était encore fait avoir dans l’histoire, mais bon, son but avant tout, était de sauver Dave !

Après avoir surchauffé la chaudière, Cyprien rencontrait Evil Dave, armé jusqu’aux dents, et encore une fois, Cyp se demanda comment il allait s’en sortir. Malgré tout, il réussit à détruire le robot de Evil Dave, bien qu’il était équipé d’un lance-flamme, d’une mitraillette, etc. David fut ainsi libéré, mais il semblait être assez mal contrairement à ses trois autres amis. Enfin, comme d’habitude, Cyp reçu le dernier morceau de zipette et son ami disparut lui léguant une dernière arme spéciale.

Bien, maintenant le plan était simple ou presque ! Les Gens et Volants réunis firent des copies de la zipettes et préparèrent leur plan d’assaut, mais le Maître ne se laissa bien sûr pas faire. Il prit le contrôle de tous les égoutiers restant, et ils utilisèrent une puissante d’attaque encore non connue jusqu’ici… Ce qui rendit la tâche difficile, le but était simplement de créer  une ouverture dans ce grand barrage et une fois arrivé à Loren Darith, de foutre la raclée au Maître qu’il méritait tant. Encore fallait-il admettre que Cyprien trouvait cela existant et qu’il avait hâte que cette histoire soit enfin finie !

Le garçon fut de la partie et il arrivait sûrement en premier à Loren Darith avec la vrai versione de la zipette en sa possession. Le plan était simple, il devait attendre les autres, sauf que non… Wilbur lui dit qu’il devait entrer seul et affronter lui-même le Maître. Encore, une fois Cyprien eu l’impression de se faire avoir et comme il avait la sensation que ni Gens ni Volants n’allaient venir, il s’exécuta et entra seul.


Ainsi Cyprien arriva face au maître, une créature immonde plutôt grande, les dents pointues et qui avait des pouvoirs très puissants. Le maître commençait à faire un long monologue chiant, que Cyprien n’écoutait pas avant que celui-ci utilise sa puissance pour le séparer de Super Cyp. Cyprien était paralysé incapable de bouger, pendant que Super Cyp affrontait le maître à force égal. D’ailleurs le combat se finit par un double k-o. Super Cyp réussi à détruire la forme monstrueuse du maître, mais lui aussi parvint à tuer Super Cyp !

Cyprien se libéra et le maître prit sûrement ce qui était sa véritable forme : la forme d’un jeune garçon les cheveux en épis noir, les yeux blancs, un sourire malsain, contrairement à Cyprien qui était choqué par la mort de son alter-ego Super Cyp. Le maître ne semblait pas du tout perturbé d’avoir perdu sa forme de monstre.

– La mort du héros, le désespoir de son ami, pauvre enfant qui se sentait si fort, capable d’affronter le monde, mais il n’a toujours pas compris en ce jour, que ce n’est pas le monde qu’il affronte. s’exprima le Maître.

– Toi, tu ne vas pas me gonfler longtemps avec tes phrases à la con ! Réagis Cyprien avec toute la fougue dont il était capable.

Et ainsi, enchaînant un second affrontement, Cyprien avait perdu Super-Cyp, mais il avait toujours les attaques spéciales de ses amis et cela lui permit d’avoir l’avantage contre le Maître. Le combat n’était pas encore terminé ! Le lieu de combat se mit à changer et Cyprien perdu toutes cses compétences que ses amis lui avait laissés. Il se retrouva désarmé ou presque, uniquement en possession d’un vulgaire lance-pierre.

– Et voici le héros seul à présent. Remarquait le Maître, parlant d’un ton toujours très calme.
– Qui es-tu ? Se posait finalement Cyprien.
– Mais, je suis toi voyons c’est une surprise ?
– Non, tu n’es pas moi, je sais, qui je suis.
– Vraiment ? « J’en ai marre de toutes vos conneries d’imaginaire de vos jeux débiles et de vos conseil à deux balles, je suis grand maintenant, il est temps de passer à autre chose, c’est pourquoi moi Cyprien, roi de mon imaginaire, je condamne ton monde à l’oubli ! » De qui sont ces mots ? Et oui, Cyprien en prononçant ses quelques phrases tu t’es rendu responsable de tous les malheurs de T’Souli. Bienvenue chez toi Cyprien.
– Non !
– Comment ça non ? Le Maître semblait pour une fois surpris.
– Un peu comme va crever ! Répliquait directement Cyprien.

Ainsi, suivit un dernier combat, qu’importe si ce qu’il disait était vrai ou pas. Cyprien était plus déterminé que jamais à vaincre le Maître ! Et même s’il n’était équipé que de son lance-pierre, oui il réussit à le vaincre : le Maître s’était fait avoir par son propre piège ! Le jeune héros avait réussi à le carboniser et à le faire chuter dans le vide. Et alors qu’il l’avait vaincu, Cyprien se retrouvait directement dans sa chambre et avant que celui-ci réalise où il se trouvait, ses potes débarquèrent dans la pièce.

– Bah Cyp qu’est-ce que tu fous ? Demandait David.
– Hein quoi ?
– Bon ton annif c’est aujourd’hui, donc on s’affole, en plus je te rappelle que tu as rencard ! Répondu David.
– Pardon ?
– Ouais, réagis Stéphane, on t’a trouvé une fille !
– Qui ? Demandait Cyprien
– Tu ne veux pas le savoir, répondu David
– Mais si merde, dis-moi qui !

Un rencart ? Sérieusement ?! Cyprien venait à peine de s’en sortir et ses amis lui annonçaient cela… Ils avaient donc oublié où faisais comme-ci rien ne s’était passé ? Au moins cette idée farfelu, lui permis de mettre un peu plus vite cette histoire de Tsoul’i de côté. Bien que ce fut une bonne soirée, les deux personnes ne restaient que amis. Puis finit par s’éloigner en grandissant.

La vie était redevenu normal, enfin pour Cyprien, le seul soucis c’est qu’il grandissait comme tout jeune garçon et que plus il grandissait plus il se sentait mal… Cyprien bien que malgré ses remarques assez piquante, semblait garder une âme d’enfant, gardant toujours Lenny avec lui, il fut de nombreuse fois victime d’insultes et de moqueries. Bien qu’ils restaient très proche de ses amis, ceux-ci était bien plus grand aussi, et certains sujet de discussion comme les filles ou autre ne plaisait pas réellement à Cyprien. Bien qui lui était arrivé de tomber amoureux ou autre, cela ne s’était jamais conclu et au final il s’en fichait pas mal.

Sa vie à l’orphelinat devenait de plus en plus déplaisante également, grandissant tout de même mentalement, il ne supportait d’être traiter comme un véritable gosse, couvre-feu à 9h, et d’autres règles bidons… La gérante de l’orphelinat se fichait pas mal du bien-être des orphelins et cela n’était pas nouveau.

Ainsi un soir, Cyprien et ses amis, décida de faire le mur… pour passer une vrai bonne soirée entre amis, en se fichant pas mal des règles imposé de l’orphelinat. Mais alors qu’ils se promenaient tout simplement dans les rue, il fut victime d’un fait plus que étrange, des personnes se faisaient attaqué par un groupe d’être vraiment bizarre, comme-ci, ils venaient d’ailleurs. Cyprien n’ayant pas perdu son courage s’imposa avec son ridicule lance-pierre. Malheureusement il ne fut pas de taille et ses amis et lui fut vite submerger, finalement Cyprien fut assommer, la dernière chose qu’il vit avant de fermer les yeux, fut ses amis se faire embarquer.

Cyprien et ses amis séparés restaient de nombreuse années sous le contrôle des aliens qui se servaient d'eux pour en faire de vrai arme de guerre de vrai petit toutou, des être fidèles au service de Rasgall, ceux-ci ont été torturé, maltraité et on du dépassé leur limite pour survivre... Jusqu'au jour ou Rasgall décida de prendre le contrôle d'une planète du nom de Next Wave. Alors que deux gardes entraient dans la cellule de l'orphelin, le garçon voyait un moyen de s'échapper... Son visage devant pâle sa peau ébène, Cyprien avait décidé de faire sortir toute sa puissance ou la puissance du maître pour se libérer de la torture imposé par les aliens. Bien que libre, ce n'était pas le cas de ses amis... Mais pouvait-il encore libérer ses amis alors qu'il avait laissé le contrôle de son corps au maître ?

C'est en voyageant sur Next Wave que le maître rencontra Will, un natif de ce monde, qui semblait en vouloir beaucoup aux aliens qui avaient envahi ce monde, voyant le maître en être un, un combat très violent se déroulait entre les deux entité... Will était comme le maître une part d'ombre qui demandait qu'à prendre 100% le contrôle. Mais au lieu de cela, Will réussi à libérer Cyprien de l'emprise du maître... C'est ainsi que des liens se créèrent entre les deux personnes. Cyprien eu un peu de mal, mais expliqua sa situation délicates et sa motivation de libérer ses amis. C'est ainsi que aidé par Wiil, Cyp réussi à sauver ses amis, mais malheureusement pendant ce temps là, les aliens prenaient de plus en plus le contrôle de Next Wave... Haïssant d'avantage les héros. Bien que Cyprien était un héros sa tentative de fugue faisait aussi de lui aussi un grand ennemi... Aujourd'hui plus le choix ! Il faut fuir !!

Puis, il se réveilla dans cette immense vaisseau, malheureusement enfermé dans une cellule sans ses amis. C’est quand celui-ci se posa sur les terre de Next Wave que Cyprien décida de s’enfuir de celui-ci, les aliens semblaient un peu moins se préoccuper de son sort et avec un peu d’intelligence, il put réussi à s’enfuir. Mais le voilà désormais loin de chez lui. Heureusement bien qu’il fut capturé, ses ravisseurs ne lui avait prit son sac à dos où se trouvait Lenny.

Pouvoirs/Arme principale (10 lignes minimum si votre personnage dispose d'un pouvoir ou d'une arme en particulier. Pour le cas d'un pouvoir, veuillez décrire précisément le pouvoir en question, comment le personnage l'a obtenu et ses faiblesses): Cyprien possède un grand pouvoir ! Donner vie à son imaginaire. L’orphelin est tellement créatif qu'il sait donner vie à son imaginaire. Bien sûr cela ne se fait pas si facilement. Effectivement pour concretiser une idée, il faut bien la construire.

Cyprien possède donc une arme unique avec des talent unique imaginer par lui-même. Un lance-pierre de première vue. Mais un lance-pierre bien particulier, déjà, Cyprien n'a pas besoin de munition pour tirer. Les tirs classique font des dégât de feu. Il a d'autre tir :
- Tir de Vincent : Ce tir permet de créer du vent ou bien de paralysé une personne.
- Tir Jocelyn : Ce tir lui permet de manipuler ses adversaire.
- Tir Stéphane : Un tir télécommander.
- Tir de Vicent : Permet de créer des passage ainsi que créer un bouclier protégeant des attaques physique, magique de tout type.

Son lance-pierre peut aussi changer en bâton permettant à Cyprien de combattre au cors à corps. Bien que cela ressemble à un simple bâton,  celui-ci semble d'être d'une grande résistance, l'arme lui permet de générer des bouclier selon le coup qu'il fait, mais également de maitriser les plantes, Cyprien peut faire sortir des lianes du sol. Ou manipuler légèrement l'air. Il semblerait que l'arme soit aussi lié à la lumière, car il peut repousser les ténèbres avec celui-ci. Pour finir le bâton peut également se changer en une sorte d'épée longue proche d'un katana et Cyprien semble assez bien maitriser celle-ci.

Cyprien a également son alter-ego : Super Cyp, une version de lui, super héros qu'il s'était créer plus jeune. Celui-ci possède une grande résistance contrairement au corps humain de Cyprien, mais également maitriser le feu et la foudre, peut planer ou se déplacer plus rapidement. Son alter-égo est plutôt très puissant, mais ne semble sortir que quand Cyprien est dans un état critique.

Pour finir Tsoul'i... son monde imaginaire qui semble bien réel. La preuve est Lenny son ours en peluche offert pas son père, mais qui a bien la capacité de parlé et qui éprouve ses propres émotions.
-------------------------

Le maitre possède différent pouvoir que son alter-égo, il ne peut pas utiliser les capacité du lance-pierre ou baton de Cyprien, mais à tout aussi de potentiel que son dernier voir plus !

- Téléportation : Le maitre peut se téléporter, il ne peut cela dit pas enchainer téléportation, sur téléportation, il utilise donc cette capacité pour se déplacer plus aisément sur des longue distance.

- Ombre : Le maitre peut se déplacer dans les ombre et peut devenir totalement une ombre le rendant intouchable à tout type d'attaque, mais l'empêchant d'attaquer également. Ainsi, cette technique lui permet plutôt d'esquiver... Et si vous vous demandez d'où lui vient ce don, n'oubliez jamais que Le Maître est l'ombre de Cyprien.

- Agilité : Non pas un pouvoir, mais plus une compétence, le maitre est terriblement agile, déjà il possède la même force physique que Cyprien, mais il a aussi une capacité à faire des sauts bien plus haut et grand qu'un certain plombier du nom de Mario. Sans oublié sa capacité de se déplacer dans l'ombre, il peut devenir un adversaire très imprévisible.

- Maitrise du feu et la foudre : Passons à l'offensive, le maître métrise totalement le feu et la foudre, pouvant créer de puissant rayon de foudre, ou bien brûler tout ce qui se trouve autour de vous.

- Tentacules : Le maitre peut faire apparaitre 4 tentacule derrière son dos d'une longueur d'au moins 3m. Elles sont de nature très violente et peut facilement transpescer un être humain, Elles peuvent aussi prendre des poids lourd (en bref vous empoigner). Mieux vaut s'en méfier. Cela dit, elles peuvent être détruire (bien qu'elle se régène après un laps de temps).

??? : Le Maître n'est pas le genre à reveler son jeu au total, il aime garder une dernière carte, pour ne jamais perde la face. Mais j'espère pour vous que vous ferez jamais face à cette dernière ultime carte.

BLOC IRL :
Vous me connaissez déjà très bien !
Pièces Pièces : 124295
Nombre de messages : 4013
Age : 26
Localisation : Tsoul’i
Réplique/Citation : « Moi, Cyprien, je condamne ton monde à l’oublie »
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Mei-Ling a écrit:

Mei-Ling
Fidèle
le Mar 30 Oct 2018 - 18:15
Nĭ hăo !


Ta fiche est bien écrite et en règle, je te valide donc avec plaisir petit cyp <3
Pièces Pièces : 2414
Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 08/06/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Cyprien, roi de son imaginaire !  C12s
Your place is below me
and no matter how much you try
i'll step on you 10 000 times
Invité soon you'll see,
how the seed of hell grows inside of everyone

Cyprien a écrit:

Cyprien
Imaginary
le Sam 27 Juil 2019 - 23:27
Fiche mise à jour, bonne lecture
Pièces Pièces : 124295
Nombre de messages : 4013
Age : 26
Localisation : Tsoul’i
Réplique/Citation : « Moi, Cyprien, je condamne ton monde à l’oublie »
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé a écrit:

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum