Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Sabotage00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Lune de sang [PV: Diix, Geno]
Diix a écrit :
Diix
Nouveau
Ven 14 Sep 2018 - 23:39
Horuna - Plaine d'Horuna

Histoire de me changer de Fourside, j'ai décidé de partir me promener en Horuna. Ce lieu, depuis la destitution d'Astrid, a pas mal changé, autrefois rempli de vie, bien que ce soit toujours le cas une certaine différence peut se sentir. Tout d'abord l'air, bien qu'il soit toujours aussi pur, l'odeur a quelque peu changée depuis quelques temps. La faune est moins dense, mais surtout un point assez important: La population a grandement chuté. Ce dernier point, bien qu'important ne m'intéressait pas le moins du monde, le but de ma présence en ces terres est de me ressourcer. Ce n'est pas dans une ville qu'on peut observer la nature et pouvoir être tranquille. Etant allongé dans l'herbe, sur une petite colline tout semble se passer comme il faut, la journée défile paisiblement, on est proche du coucher de soleil et toujours r-... Ah, je retire ce que j'allais dire, un groupe de Bokoblin vient gâcher le paysage. Ils semblent se diriger vers un endroit en particulier, à y regarder de plus près, ils semblent partir pour s'attaquer à un couple d'aventuriers. N'importe qui serait prêt à les aider, mais bon, ce n'est pas trop mon problème. Cependant, le cri d'effroi des deux voyageurs me tapait sur le système, je me suis donc mis à courir de façon à les aider. D'après leur physique, ce ne sont que des petites frappes, il faut savoir qu'un Bokoblin rouge est le plus faible. Il se trouve qu'il y en a 5, ce sera un jeu d'enfant pour les buter. Sans me retourner, je me suis adressé aux deux hyliens d'un ton plutôt neutre. 

- Reculez, vous deux.

Pas besoin d'utiliser de grand moyens, j'ai juste concentré mon Nen sur mes mains, les bandits se sont précipités tous en même temps sur moi, comme attendu. Sans qu'ils s'en rendent compte, je les ai tué sans aucune difficulté. Ils se sont volatilisés dans ce qui semble être un nuage de fumée pourpre. Cette fois je me suis tourné de façon à voir ceux que je viens de sauver, non pas par gentillesse, mais pour enfin avoir la paix. Les deux se sont mis à me remercier, après tout je venais de sauver leur vie. L'homme m'a offert quelques rubis, puis une graine étrange, qui apparemment matérialise un nuage orageux. Plutôt intéressant. Je me suis contenté de leur dire que c'était tout naturel, puis je suis parti. Je me décide finalement de repartir pour Fourside, mais un élément vient attiser ma curiosité, en jetant un furtif coup d'oeil dans une mare, j'ai pu constater une chose étrange: La Lune a pris une couleur rouge sanguin. A en juger le comportement des animaux à proximité, qui étaient tous en train de se cacher, ce n'est pas de bon augure. Enfin, ce n'est pas important, il est temps de rentrer... Soudain, une flèche vient de me frôler la joue gauche. Je me retourne et la, à ma grande surprise... Le groupe de Bokoblins que j'avais tué il y a quelques temps auparavant. Leurs yeux étaient étranges, comme si ils étaient possédés.

Spoiler:
 

Mais à peine j'ai eu le temps de me retourner, que le ciel a pris lui aussi une couleur sang. Est-ce un phénomène courant en ces terres? En tout cas celui-ci semble ramener les morts à la vie et les rendre immortel. Je pense que rentrer à Fourside ne va pas aussi facile que prévu.
Pièces Pièces : 9266
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 16/02/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Geno a écrit :
Geno
Nouveau
Ven 21 Sep 2018 - 10:54
Geno sortait enfin de sa cachette, lui qui était resté à l'écart du monde depuis son réveil. Il avait une envie, explorer ce monde qu'il ne connaissait pas. Il a entamé une longue marche, s'arrêtant de temps à autre pour observer la faune et la flore environnante. Une envie grandissait en lui, celle d'entrer en contact avec la civilisation. Il se rappelait de ses aventures dans le monde champignon et la présence d'alliés lui manquait. En fin d'après midi, Geno arrivait dans une ville, Horuna et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne regrettait pas d'avoir fait un tel chemin. Le paysage était magnifique, une herbe magnifiquement verte, rappelant celle des plaines du Royaume Champignon qu'il aimait tant. Des rivières d'une eau si claire qu'il était possible de compter les écailles des poissons qui y nageaient. En revanche, une chose lui rappelait qu'il était bien dans un endroit qu'l n'avait jamais visité, l'architecture. Cette dernière était médiévale, utilisant le style gothique, rien de comparable avec ce qu'il avait pu voir au Royaume Champignon. Le soleil commençait à se coucher et c'est à ce moment que Geno décidait de rentrer dans une taverne, sans doute pour avoir quelques informations sur la ville et ses environs. Il avait pu se faufiler dans les rues sans attirer l'attention, une chance pour lui au vu de son allure. Il décidait maintenant de d'appuyer contre un mur, légèrement à l'écart, pour écouter les discussions.

"Hmm, ce n'est peut-être pas une bonne idée que de rester à l'écart, on pourrait juger mon attitude suspecte, je ferais mieux de me mêler à la clientèle." pensait-il en se décollant du mur.

Geno s'approchait donc du bar où la fête battait son plein. Il n'avait pas fini de se déplacer qu'il entendait quelqu'un évoquer le Royaume Champignon. Ce quelqu'un, c'était le barman. Ni une ni deux, Geno s'avançait vers lui pour l'interpeller, il devait en savoir plus.

"Je crois que vous avez évoqué le Royaume Champignon à l'instant. Pourriez vous m'en dire plus s'il vous plait ? C'est très important." expliquait-il en regardant le barman droit das les yeux.

Malheureusement pour Geno, le barman n'était pas très coopératif, bien au contraire, selon lui, il fallait consommer pour espérer obtenir un quelconque renseignement. Geno savait qu'il n'avait rien sur lui qu'il pouvait vendre. Evidemment, il aurait pu forcer le barman à parler sans risquer de se faire blesser par qui que ce soit, il était assez confiant en ses capacités de guerrier même s'il n'avait plus affronté un adversaire depuis très longtemps. Néanmoins, il se refusait à agir de la sorte. 

"Pas de problème, à plus alors !" lançait-il en hochant les épaules avant de tourner les talons.

Geno quittait maintenant la taverne et se retrouvait dans les rues d'Horule, il faisait maintenant sombre, la nuit était tombée sur le monde. En revanche, un détail qui n'en était pas un, interpellait le sauveur envoyé par les étoiles... la lune. Cette dernière était rouge sang. Elle ne tardait pas à faire prendre au ciel cette couleur on ne peut plus étrange. 

"Qu'est-ce qui se passe ? Je n'ai jamais vu ça !" se disait-il, très surpris, lui qui avait pourtant vécu dans les cieux pendant très longtemps.

Il décidait donc d'interpeller quelqu'un dès qu'il le pouvait pour en savoir plus, cette fois-ci en espérant qu'on ne lui demande pas de l'argent en contrepartie. Son souhait était vite exaucé par le passage de deux Hyliens qui arrivaient en courant. Cette fois-ci, pas question de passer à côté d'information, Geno en attrapait un.

"Qu'est-ce qui se passe dans cette ville ?!" Demandait-il d'un ton autoritaire.

L'Hylien, terrifié, répondait de manière plus ou moins claire. Geno, comprenant qu'il n'obtiendrait rien de lui, le relâchait avant d'aller dans la direction d'où venait les deux hommes. Il arrivait finalement à la rencontre d'un jeune homme se tenant face à un groupe de créatures aux yeux rouge écarlate. Geno balayait les lieux du regard et pouvait voir des animaux partir se cacher, ce n'était pas bon signe. Le guerrier étoile arrivait à la hauteur du jeune homme pour se mettre à côté de lui.

"J'aurais bien aimé discuter un peu, mais je pense que ça devoir attendre. Qu'est-ce que tu sais sur eux ?" Lançait Geno à son interlocuteur en même temps qu'il sortait... son bras canon.
Pièces Pièces : 1081
Nombre de messages : 12
Localisation : Au sud du sud
Date d'inscription : 01/08/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Diix a écrit :
Diix
Nouveau
Sam 22 Sep 2018 - 23:22
Il en arrivait des centaines, heureusement j’avais, grâce au Spell Hunter pleins de compétences à disposition, mais malgré cet atout, repousser les Bokoblins commençait à devenir épuisant. Alors que j’étais en pleine galère, un pantin de bois arrive pour me demander si j’étais au courant de ce qui était en train de se passer, plus précisément si je savais sur les monstres. Tout en train de galérer je lui répond en haussant un peu le ton, dû à l’effort physique…

- Alors ça Pinocchio ce sont des Bokoblins, c’est tout ce que je sais à leur sujet, cette lune de sang en revanche je ne sais pas du tout c’est dû à quoi, pourtant je suis déjà venu pleins de fois à Horuna !
 
Alors que j’étais en train de parler, un Bokoblin a manqué de me fracasser le crâne avec une épée, mais vu qu’il ne semble pas bien fort, je lui ai pris son arme et l’ai décapité sans aucune difficulté. Je devais avouer, avoir un allié contre cette horde de monstres n’est pas si mal, il semble même bien s’en sortir, pas mal pour un pantin en bois… Enfin est-ce vraiment un simple pantin ? Parce que en temps normal à part décorer chez Mamie Nova, ça ne fait rien d’autre, du coup je commence à croire qu’il a un certain pouvoir, ou bien un être supérieur qui a pris possession de l’œuvre humanoïde ? Mais encore une fois me poser ces questions me déconcentrent et cette fois je manque de peu de me faire découper en deux… Eh bien pas par un Bokoblin mais par un Moblin ! Il s’agit d’un monstre assez proche du Bokoblin, sauf qu’il est beaucoup plus grand et aussi plus fort. Derrière moi se trouvent exactement cinq monstres, je pense avoir une idée, mais la marionette est juste derrière moi.
 
- SAUTE TOUT DE SUITE !

Il s’exécute sans se poser de questions, grâce à mon Spell Hunter j’ai matérialisé un grand morceau de tissue, je l’ai balancé sur les cinq monstres, ce qui a eu pour effet de les… Emprisonner à l’intérieur en rétrécissant ! Je me retrouve donc avec exactement 5 êtres plus ou moins vivant dans la main, c’est le Fun Fun Cloth, une capacité que j’ai volé par le passé à un voleur qui avait eu le malheur de me provoquer. Le Moblin tente encore une fois de me fracasser, sauf que cette fois je l’ai vu venir, le bout de tissu va me servir de diversion, je lui balance les Bokoblins dessus, et je vais en profiter pour le paralyser avec mon couteau (dès action)... Finalement tout s'est bien passé, exactement comme je l'avais prévu les Bokoblins ont déconcentrés le grand Moblin, il a pu se prendre mon coup de couteau de Benz, qui l'a paralysé net, il ne fera plus rien pendant un très long moment, puisque le poison se trouvant sur la lame peut paralyser une baleine juste en l’effleurant.
Pièces Pièces : 9266
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 16/02/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
~PNJ General~
PNJ
Sam 22 Sep 2018 - 23:22
Le membre 'Diix' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 39054
Nombre de messages : 8554
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Lune de sang [PV: Diix, Geno]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Super Lune de Sang de la nuit du 28/09/2015
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Vacqueyras ‘Lopy’ 2007 DOMAINE LE SANG DES CAILLOUX 46,10 $ par 6
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» boîtes "Île de sang" sur wayland

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum