Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Sabotage00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Saturday Beer Fever [Libre]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Joueur
Lun 3 Sep 2018 - 13:48
Rappel du premier message :

Une nouvelle nuit de travaille débutait pour le barman : 17h passée, il était plus que temps d'ouvrir l'établissement où il travaille en tant qu'Uwabami Breaker, "briseur d'ivrogne", bien que ce titre n'est plus vraiment d'actualité depuis près d'un an. Cependant, Amakasu ne s'en est jamais vraiment voulu de sa défaite, après tout il fallait bien qu'un jour quelqu'un résiste aux mets et boissons les plus tordues de l'univers... Le visage stoïque, les petites lunettes rondes masquant ses yeux, il se mit à travailler, vérifiant d'abord les réserves de boissons, la température de la cave ainsi que avec paranoïa, toujours assez de vinyles disco car hors de question pour lui qu'une musique s'arrête en plein service.

Amakasu tira sur une chaînette pour ouvrir le store métallique avant de nettoyer le bar et les tables afin de retirer la poussière. Quelques habitués étaient là, d'autre non. "Pas de nouveau apparemment" se dit le serveur. Ce qui est assez drôle, c'est que les habitués ne sont jamais plus de trois ou quatre en même temps, les autres étant soit en train de décuver de la veille, les autres se perdant dans le quartier en croyant être sur le bon chemin à cause de leur gueule de bois pouvant durer plusieurs semaines pour les plus faibles. En attendant que les ivrognes parviennent à s'asseoir, Amakasu se mit sur le dance floor avant d'effectuer quelques pas de dance.
Pièces Pièces : 5850
Nombre de messages : 40
Localisation : Dans son bar.
Réplique/Citation : You call that danmaku? That fight before was way worse, man
Date d'inscription : 20/12/2015
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur

Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Faust Arion a écrit :
Geek
Lun 8 Oct 2018 - 21:45


Fuck this shit ! I'm out !

Plus Faust assistait au jeu du loup, plus il avait envie de se cacher. Au moins, malgré ses mesquineries, il savait que Wolf restait fairplay. Celui-ci n'enquiquinait pas les autres pour gonfler son ego et de dire que c'est le patron de la situation. Le canin le faisait tout simplement pour le fun. Cependant, le barman interrompit le duel entre le chevalier et le loup. A vrai dire, il craignait comme Faust que cela tournait à la bagarre. En revanche, il autorisa des combats si les combattants suivaient les règles du danmaku. Ce nom ne disait pas grand chose pour Faust qui échangea un regard d'incompréhension à son ami. Le bouc ne comprit pas pourquoi le personnel avait décidé cette règle. Dans tout les cas, il était hors de question pour le cornérien de se frotter à cette nouvelle expérience. Au final, Faust roula des yeux et s'éloigna du canin.

-Bon, fuck this shit ! I'm out ! Reviens me voir quand t'auras fini faire le kéké.




L'anthropomorphe songea à regagner qui fut aussi vite repris par une licorne qui tenait également sur ses deux sabots. En s'éloignant de la zone où se situait le lieu de tension, une musique assez érotique se jouait dans le bar. Le barman devrait avoir des goûts très particuliers en musique. Le pire était que la mélodie collait à ce que Faust avait devant ses yeux. Une longue crinière bien entretenue, un kimono sans défaut et un visage de porcelaine, il incarnait la pure définition du mot « magnifique ». Faust ne voulait pas lui déranger durant son moment de brossage. Mais bon, la licorne avait quand même pris sa place.

-Euh... excusez-moi mademoiselle. Je n'ai pas envie de dire ça. Mais, il s'agissait de mon siège. Puis-je le reprendre ?



Nombre de messages : 5641
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Wolf O'Donnell a écrit :
Fidèle
Mar 9 Oct 2018 - 23:26
« Une brebis prête à être dévorée ? » Il devrait manquer d'idées pour clasher le loup. Cependant, le barman ne semblait pas apprécier cela. De même pour son ami Faust. Le seul combat que le personnel autorisait à l'intérieur de l'enceinte était le danmaku. Wolf regarda le bouc qui fut également perplexe. Contrairement à ce dernier qui avait préféré laissé tomber l'affaire, le canin fut assez intrigué. Tant mieux pour le canin, puisqu'il n'avait désormais personne pour mépriser ses actes. Cependant, Wolf s'étonna que Faust prenait la fuite facilement pour une simple dispute joviale. D'habitude, il restait à côté de lui, sans rechigner. Peut-être que le bouc y parvenait une fois sur deux. Au final, le fait que Faust lâcha Wolf à son jeu lui avait permis plus ou moins de redescendre sur terre. Après tout, le canin trouvait également louche qu'une personne puisse proposer aux gens de se battre contre lui, quelque soit le nombre d'adversaires. En se mettant à la place du bouc, le loup se demanda si ce n'était pas un attrape-nigauds envers les bourrins pour pouvoir les jarter du bar. Pour revenir au sujet, cela ne voulait pas dire que Wolf acceptait de jouer ; il restait tout simplement curieux.

-Toi ? Te battre alors que c'est un combat entre nous ? J'sais pas ce que t'as fumé, mec. De toute manière, je ne peux pas lui frapper avec son heaume. Il a trop peur qu'on voit sa figure horrible que même sa mère ne veut pas de lui.

Rétorqua le loup qui préférait continuer faire sa joute verbale, pour répondre au chevalier qui lui traitait de husky ou de chien qui s'était perdu.

-Si tu veux jouer, trouve-toi quelqu'un d'autre. Je ne sais pas, moi. Euh... Peut-être lui par exemple.

Il pointa hasardeusement du doigt Will qui ne faisait que de regarder la scène depuis un bon bout de temps.
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Eloaf ArcaneDust a écrit :
avatar
Pluie Éternelle
Jeu 11 Oct 2018 - 0:37
Mal de crâne, monde pourri, j'crois bien que ça n'allait pas fort en ce moment, j'avais tenté d'oublier les malheurs de ce monde mais j'devais bien faire face à la réalité : Ce monde était destiné à mal finir et moi même ni ceux qui se battaient contre le destin ne pouvaient y faire grande chose. Combattre en héros ? J'avais déjà rejeté cet idéal stupide, combattre pour un idéal et se rendre compte que c'est du vent...


Se balader dans les rues nippones, prêt à dépenser toute ma fortune dans des frivolités. Tiens, un bar à l'air tranquille, une bonne planque pour finir la journée en beauté. J'étais déjà près à me saouler comme un dépravé, j'en avait vraiment plus rien à foutre j'crois bien. Bref, un pas après l'autre, la beuverie m'attends les gars.


Poussant la porte d'entrée du revers de la main, je passais discrètement dans la salle où se trouvait quelques energumènes agités, classique pour un bar. Règlements de comptes ou personnes trop ébréchées, ça ne me regardais pas après tout.


Je posais une énorme bourse d'argent, je ne savais pas combien il y avait mais peu importe, il s'agissait de témoignage d'anciennes aventures et je souhaitais oublier cette partie de ma vie. J'allais avoir besoin de beaucoup d'alcool et il valait mieux être prévoyant niveau moyen. 


J’enchaînais les bouteilles et même leur arôme corsé n'arrivait encore à noyer mes tourments, on pouvait voir les litres d'alcool passer à travers mon torse troué, causant mal d'estomacs et nausée fulgurante. Je ne souhaitais que mourir en ce moment même, encore une idée à la con mais c'est tout ce qui me restait, me foutre en l'air.
Pièces Pièces : 2500
Nombre de messages : 2932
Age : 20
Localisation : Il suffit de suivre le sillage
Réplique/Citation : Ce monde finira par mourir, de lui même
Date d'inscription : 18/06/2010
Liens : Amis proches : Linkfan , Sonic

Connaissances : Kirby Bros, Genesect, Faust

Ennemis : Axem red, Dollmaster, Mephiles


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur








L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres

Polices :

(color=#6699cc) Voix normale

(color=#333333) Voix dans sa tête
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

avatar
Joueur
Ven 12 Oct 2018 - 0:33

SATURDAY
BEER FEVER

SATURDAY NIGHT GARDEN





Pas de soucis, je combattrais pas l’husky ici, peut être dehors mais pas dans le bar. J'ai pas envie de taper un chien dedans, puis ça se trouve il est perdu et recherche son maitre, pour qu'il lui lance un baton. Après le Danmaku je sais pas ce que c’est, une explication ?

En effet, Amakasu n'avait pas expliqué ce qu'est le danmaku. Il aurait peut-être du faire cela plus tôt, maintenant qu'il se retrouve sur la spacieuse piste de danse. Heureusement pour le danseur, son collègue, brasseur,  et surtout Uwabami Breaker nommé Tatsumi Hakkaisan était au bar pour remplacer l'habituel serveur. Contrairement à amakasu qui avait une voix douce, mélodieuse et surtout avec un fort accent affro-américain, celui-ci avait une voix bien plus grâve, forte et pleine de caractère, tel un savoyard. Cependant, il su tout de même trouver les mots.

Excusez mon collègue. Le Danmaku est un petit sport local de notre bar, bien que nous ne sommes pas les seuls à le maîtriser et qu'il ne soit pas originaire d'ici. Il s'agit d'un combat auquel les deux participants se lancent des projectiles l'un sur l'autre afin de mettre hors de combat son adversaire. Ici, les règles sont un peu remaniées, car vous pouvez être plusieurs contre Amakasu ici présent. Les projectiles de Amakasu seront fortement imprimés d'alcool et en craignez pas d'en mourir. Si vous ne pratiquez pas ce... genre de sport, n'hésitez pas à utiliser un peu tout ce qui vous tombe sous la main mais évitez de causer un accident de travail ou de dégâts au bar... Une fois sur le dance floor, le combat peut commencer.

Le barman acquis de la tête, reculant comme le ferait un danseur extrêmement classe aujourd'hui disparu en glissant ses pieds sur le dance floor. Puis, reprenant avec classe la pose qu'il avait prit pour Faust dernièrement, il indiqua une pancarte sur le mur, à droite de Wolf qui eut du mal à le lire.


"LE SAMEDI SOIR SEULEMENT, CEUX QUI PARVIENNENT A VAINCRE AU MOINS UN UWABAMI BREAKER RECOIENT




PRIX: TOUTES LES BOISSONS CONSOMMEES PRECEDEMMENT SERONT GRATUITES*.

*Offre exceptionnelle dans le seul bar participant. Offre soumise à condition, les boissons consommées ne doivent pas déjà être payées. en cas de défaite, le paiement sera immédiat."

"

Peu de gens ont réussi à nous battre tous à la suite. Mais là, vous êtes nombreux et il est seul bien qu'il soit le plus doué de nous tous. Quitte à avoir une gueule de bois, autant tenter que cela ne coûte rien, dit-il finalement en servant un énième verre aux nouveaux venus dont l'un qui avait l'air complètement déprimé et l'autre un peu perdue.
Pièces Pièces : 5850
Nombre de messages : 40
Localisation : Dans son bar.
Réplique/Citation : You call that danmaku? That fight before was way worse, man
Date d'inscription : 20/12/2015
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Mei-Ling a écrit :
avatar
Joueur
Ven 12 Oct 2018 - 1:45
Fufufu ~



****



Il faisait pratiquement nuit à cette heure avancée de l’après-midi. L’heure idéale pour partir à la chasse. Ce soir, elle avait envoyé ses serviteurs aux quarts coins de Nippon afin de mettre la main sur de la chair fraîche de qualités. Seules Duye et Xue l’accompagnaient, les deux esprits jumeaux marchaient avec grâce tout comme leur maîtresse, silencieuses. Elles ne parlaient jamais et ressemblaient à des poupées vivantes. L’une aux cheveux blancs à bouclettes soyeuses, l’autre aux cheveux noir, tout aussi long que sa sœur et d’une raideur impeccable.
Mei-Ling, quant à elle, marchait au-devant tandis que ses sbires marchaient à ses côtés, à un centimètre en retrait.

Rien de spécial se dressait sur leur chemin mais la Huli-jing savait que ce soir allait être une soirée de bonne fortune en ce qui concernait leur chasse.
La recherche de proies était sa partie favorite, donc le petit groupe continua leur marche, faisant tourner les regards devant tant de beauté passagère. Un homme se fit d’ailleurs gifler par sa compagne, ce qui arracha un mince sourire satisfait sur les lèvres de Mei-Ling. Jalousie...Parfait.

Celle-ci semblait assez importante pour envoyer Xue et Duye pêcher les deux amoureux en pleines querelles conjugale. Les deux sbires ne se firent pas attendre et s’approchèrent des victimes aussi rapidement et gracieusement que des sirènes.
En jetant un coup d’œil à la femme, la souveraine se rendit compte que cette dernière était enceinte. Tant mieux. Cela fera trois pour le prix d’un ~

Avec un rictus caché par son éventail de luxe, Mei détacha son regard pour balayer les alentours de ses yeux de biche. C’est alors qu’elle remarqua un bar où une ambiance assez particulière régnait.

Ah, les bars, c’étaient les endroits parfait pour cueillir les hommes aux cœurs brisé et les vieux pervers. Une âme est une âme et Mei ne dit jamais non à un petit dessert en plus. Oui, ce soir serait décidément une excellente chasse. Pendant que Xue et Duye s’occupaient du couple, la démone aux neufs queues se mit à marcher en direction du bar.

Ah ! Pour avoir du monde, il y en avait ce soir. Parfait.
Elle entra d’un pas léger dans la buvette, ignorant les regards qui se posait sur elle. C’était un endroit parfait pour renforcer l’effet de son aura de charme, mais il ne fallait pas être trop précipité, tout vient à point à qui sait attendre. C’est alors qu’une sorte de “sport” fut annoncé. Elle était arrivée au bon moment ! Ces gens étaient vraiment tous pathétiques... Ce soir, Mei allait s’amuser un peu.

La magnifique jeune femme-renarde se dirigea en direction du bar, tout en passant devant une très jolie licorne. Elle posa un regard sur son visage un instant avant d’esquisser un sourire charmant et continuer sa route vers le barman. C’est là qu’elle le salua d’une simple révérence avant d’ouvrir son éventail afin de s’en cacher la bouche, comme à son habitude.

-Bonsoir monsieur, je ne regrette pas de m’être arrêtée ici, Danmaku me semble intéressant ~” s'exprime t-elle d’une voix sucré, douce et mélodieuse.
“J’aimerais bien en voir la démonstration...Mais pour l’instant, je pense que je vais prendre un cocktail ! Je voudrais quelques choses de fruité et frais, avec des baies…”

Elle bascula son éventail sur le côté et lui fit un de ses plus beaux sourire.

“Impressionnez moi !”

Ses yeux de biche se posèrent un moment sur un humain aux cheveux brun. Il semblait dégager une certaine tension...C’était parfait. Mei-Ling lui fit un sourire et décida de prendre place sur un des sièges montant du bar, croisant les jambes tout en balayant doucement l’air de ses queues blanches et soyeuses.

Qui allait-elle dévorer ce soir ?
 
****


Pièces Pièces : 1527
Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 08/06/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Haru a écrit :
avatar
Goomba
Ven 12 Oct 2018 - 15:58
À quoi est-ce que rimait tout ce cirque ? Déjà qu'Haru avait un peu de mal à se concentrer avec tout ce qui se passait autour de lui, voilà que la luminosité ambiante prenait des tons très sombres, mêlant le bleu, le mauve et le noir. Ce n'était pas pratique pour Haru, déjà qu'il ne disposait pas d'une très bonne vue, le voilà plongé dans l'obscurité.

Il soupira avant de poser son coude sur le comptoir, levant légèrement son auriculaire en faisant une petite moue grognonne. Une douce lumière apparu du bout de son doigt levé. Après tout, il savait utiliser la magie de la lumière. Après quelques secondes, un autre barman arriva pour prendre sa commande. Tentant de garder son sang-froid face à la situation qu'il avait déjà du mal à supporter, étant de mauvaise humeur, il arriva tout de même à commander ce qu'il voulait, d'une voix tout à faire charmante :



- J'aimerai un seul verre de saké pour commencer.


Clair et bref, il n'avait décidément pas l'air d'avoir envie de discuter de matières trivial avant d'avoir pu boire une gorgée de son fameux nectar alcoolisé. Mais pour cela, il devait prendre son mal en patience et attendre que le barman le serve.

Pendant ce temps, il regarda un peu les alentours. Perdant légèrement son regard affaibli parmi la masse informe au loin composées de personnes qui avaient toujours l'air de se crêper le chignon. D'ailleurs, même le premier barman avait l'air tendu, leur avertissant que si il devait y avoir un combat, que cela se déroulerait selon les règles du Danmaku, discipline que peu de personnes avaient l'air de connaître sur le moment.

La musique avait changée d'un coup aussi. Une musique aux tons érotiques commença à jouer. C'état assez cocasse car cela ne collait pas du tout à la situation où Dimitri semblait toujours un peu agacé envers Wolf. À moins que toute cette violence verbale ne faisait que camoufler une certaine tension sexuelle entre les deux ? Allez savoir.

Faust, quant à lui, se rapprocha d'Haru, clamant que la chaise lui appartenait. Ah bon ? Et bien il n'avait qu'à pas s'absenter, surtout que le barman ne l'avait pas averti. Et puis, des places, il y en avait toujours à côté, pourquoi est-ce qu'il venait l'embêter ?

Le regard d'Haru glissa tout le long du corps de Faust, de haut en bas puis de bas en haut, avant de rigoler légèrement et en lui répondant de son ton de voix habituel cette fois, assez masculine tout compte fait.


- Pff-haha... Quel est ce petit numéro ? C'est donc cela, la seule façon que tu as trouvé pour tenter de briser la glace ?


Il sourit, ferma les yeux quelques secondes pour les rouvrir puis reprit son attention sur le verre de Saké qui venait de lui être servi.

- Je n'ai pas la tête en ce moment et j'ai d'autres choses de prévu. Si tu es si désespéré que ça, tente ta chance avec le type dépressif juste à côté. Je crois qu'il a tellement bu qu'il remarquera même pas qu'il est en train de se faire draguer par quelqu'un d'une autre race au corps velu et odorant.

Il finit son verre avant d'en commander un autre. Entre temps, le barman avait finit par expliquer ce qu'était le Danmaku... cela avait l'air d'être une pratique un peu étrange aux yeux de Haru et il n'était pas très intéressé. Même si il tenait bien l'alcool, il n'avait pas envie de faire un comma éthylique, surtout qu'il devait garder un œil sur l'objet qu'il transportait depuis sa venue.

Et pendant qu'il but les dernières gorgée de son deuxième Saké, une autre personne fit son entrée. Une personne très charmante. Si charmante que Haru perdit brièvement le fil de ses pensées quand elle daigna lui offrir un sourire et que leur regards se croisèrent.

Assez étrange, Haru n'était pourtant pas vraiment du genre à être sensible devant les charmes de quelqu'un, il y avait quelque chose de louche dans l'air... Mais une trentaine de secondes après, il secoua sa tête avant de reprendre son attention sur son verre vide ainsi que l'objet drapé à côté de lui. Ceci-dit, il lança de temps en temps des regards vers la beauté qui venait de s’asseoir sur un des grands sièges montant du bar. Remarquant qu'elle avait l'attention de la majorité des hommes, voir des femmes dans le bar.



- ... ... Hmpf, quelle garce.

Ouais, Haru était du genre un peu jaloux de ce genre de chose. L'attitude de la femme qui se situait à un point culminant de l'élégance ne faisait que renforcer le léger préjugé que Haru se formait d'elle à cause de sa voix qui semblait toujours mélodique : Une garce qui se la jouait un peu.

Mais ce qui l'intriguait, c'est qu'elle ne semblait pas être totalement comme la majorité des ivrognes de cet établissement. Décidément, il y avait plein de races différentes sur cette planète, et cela semblait plutôt normal. Haru grogna légèrement avant de reprendre sa brosse, se peignant de manière un peu plus impatiente, envoyant quelques cheveux virevolter sur le museau du bouc proche de lui.
Pièces Pièces : 5115
Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 04/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Dimitri a écrit :
avatar
Joueur
Ven 12 Oct 2018 - 20:32




-Toi ? Te battre alors que c'est un combat entre nous ? J'sais pas ce que t'as fumé, mec. De toute manière, je ne peux pas lui frapper avec son heaume. Il a trop peur qu'on voit sa figure horrible que même sa mère ne veut pas de lui.

Dimitri pouffa. Enfin pouffer c’est un grand mot, ça consistait surtout en une série de petits cliquetis, censés démontrer son amusement. Le frapper avec son heaume ? Ridicule.

-T’es vraiment drôle toi. Tu crois qu’avec tes petites pattes tu peux m’enlever mon heaume ? Si tu arrives à le retirer je te félicite.

Encore un qui pense pouvoir enlever le heaume de Dimitri. Quelle erreurs ils font tous.

-Si tu veux jouer, trouve-toi quelqu'un d'autre. Je ne sais pas, moi. Euh... Peut-être lui par exemple.

Dit le chienchien en montrant l’informateur.

-Essaie pas de fuir le chien, meme si ta spécialité c’est de te barrer la queue entre les jambes visiblement. Vu que t’abandonnes si facilement je plains tes camarades, vu ta couardise ils doivent pas survivre longtemps.

Et un autre serveur enchaîna pour répondre à la question de Dimitri sur ce qu’est le “Danmaku” qui semble si cher à cet endroit.

- Excusez mon collègue. Le Danmaku est un petit sport local de notre bar, bien que nous ne sommes pas les seuls à le maîtriser et qu'il ne soit pas originaire d'ici. Il s'agit d'un combat auquel les deux participants se lancent des projectiles l'un sur l'autre afin de mettre hors de combat son adversaire. Ici, les règles sont un peu remaniées, car vous pouvez être plusieurs contre Amakasu ici présent. Les projectiles de Amakasu seront fortement imprimés d'alcool et en craignez pas d'en mourir. Si vous ne pratiquez pas ce... genre de sport, n'hésitez pas à utiliser un peu tout ce qui vous tombe sous la main mais évitez de causer un accident de travail ou de dégâts au bar... Une fois sur le dance floor, le combat peut commencer.

Un combat de lancer ? Dimitri n’en avait pas tant l’envie dans l’immédiat, peut être un autre soir. Il ne commencerait pas le conflit mais si quelqu'un le fait, il rejoindra. Il mit donc un gros vent au serveur. Dimitri en profita pour lire la pancarte. Boissons gratuites ? Bien un truc de vivants ça.

- Peu de gens ont réussi à nous battre tous à la suite. Mais là, vous êtes nombreux et il est seul bien qu'il soit le plus doué de nous tous. Quitte à avoir une gueule de bois, autant tenter que cela ne coûte rien


Mouais, pas convaincu. Il allait répondre quand une espèce de femme renard entra. Une bien étrange créature, qui avait l’air bien snob. Elle s’installa puis parla. Dimitri n'écouta pas tout, mais compris deux trois trucs.

-[..] Danmaku me semble intéressant [...] J’aimerais bien en voir la démonstration.

Mais… Elle est vraiment stupide. Pour constater faut faire, sinon c’est pas intéressant. Dimitri s’adressa à elle d’une voix forte sans quitter Wolf du heaume, et en la désignant du doigt sans la regarder mais en la désignant correctement.

-Excusez moi, mademoiselle l’espèce de snob, au lieu de faire des manières de gneugneu “j’aimerai voir une démonstration”, venez affronter le barman dans la discipline en question, comme ça au moins vous cesserez de vous pavaner et on verra votre vraie valeur.


Quels bande d’imbéciles.
Pièces Pièces : 818
Nombre de messages : 28
Réplique/Citation : Sans tes jambes tu n'est pas si grand
Date d'inscription : 20/07/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Dans le premier âge, dans la première bataille, quand les ombres grandirent, il se tenait. Seul.
Brûlé par les braises de l'Armageddon, son âme boursouflée parvenue au-delà de l'ascension, il choisit le chemin du tourment perpétuel.
Tempéré par les flammes de l'enfer, son fer resta inébranlable des millénaires.
Incassable, incorruptible, inflexible.
A
uc
un ne pouvait se tenir devant la lui, car il était le dernier de sa lignée.
Il tourna le dos au monde pour ne pas se mettre a genoux.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Eloaf ArcaneDust a écrit :
avatar
Pluie Éternelle
Ven 12 Oct 2018 - 21:27
Le noir absolu, était ce enfin la fin, cette treizième bouteille de ce délicieux alcool qui me détruisait les capacités cognitives allait elle avoir raison de moi, en voila une belle mort... Mais, a ce moment même, je me sentais enfin partir, mes bras s'engourdissaient, mes yeux me semblaient aussi lourd que le postérieur de ce fameux Bowser et je... quelques mots eurent la malchance de parvenir à mes oreilles.

“Je voudrais quelques choses de fruité et frais, avec des baies…”


Puis presque plus rien, jusqu'à que... 

"Si tu es si désespéré que ça, tente ta chance avec le type dépressif juste à côté. Je crois qu'il a tellement bu qu'il remarquera même pas qu'il est en train de se faire draguer par quelqu'un d'une autre race au corps velu et odorant."

Des gens, autour de moi... je ne comprenais que quelques brides de mots, c'est quoi ce... bordel..


"Raaaah bordel je suis vivant"


Scrutant la scène tout autour de moi, les bras se balançant comme deux poids, seul ma tête pivotait pour défier du regard chaque personne présente ici. C'était quoi cette histoire de connerie aux baies, une femme magnifique semblait se tenir au bar, en tout cas selon ma capacité visuelle proche de 1/5. Elle était particulièrement ravissante mais ... des baies, c'était quoi ces conneries, me laissant emporté, je fit un saut en arrière pour finalement laisser voler la chaise de bar qui tenait déjà difficilement à cause de ma posture. 


D'un mouvement subtile mais maladroit du poignet, je fis se former des lunettes de soleil en poussière arcanique, soit, je ne voyais rien, mais mes yeux étaient déjà assez fatigués pour tenter de reconnaître quoi que ce soit.


Excusez moi ma chère... mhh, disons nipposéductrice pour la formalité et votre look du plus réjouissant..."


"Mais c'est quoi ces conneries avec vos histoires de baies, c'est un putain de bar pour se saouler la gueule, d'accord c'est pas très chic comme activité mais vous pourriez commander autre chose qu'un truc de tarlouze."


Fixant d'un regard agressif et pointant du doigt la dernière arrivée de ce bar de fou, je me tournais lentement pour arrêter mon jugement net sur la sorte de licorne qui refusait les avances d'un inconnu, il faut dire qu'avec ces lunettes, difficile de reconnaître quelconque visage.


Et toi la, le cornu, si tu crois que je peux me laisser draguer par n'importe quel homme au corps velu, je crois bien que tu ne te rend pas compte à quel point il est difficile d'atteindre le cœur d'un homme marqué par les épreuves.. Ne me dis pas que tu ne me connais pas ? Tss, on ne leur apprends plus les bases à ces gosses, école progressiste à deux balles !


Montant un peu trop sur mes grands chevaux, je bouscula les deux amants tout en croisant cette espèce d'armure survoltée très pressé de me prendre ma place de bourrin pour rejoindre ce barman excentrique tout et prendre la parole à ses côtés.


Salut mon pote le prince goût lait choco au blé complet, j'aimerais que tous ces gamins se rendent compte de quoi est faite la vieille école, alors tu vois ton challenge je l'accepte à bras ouvert, j'ai déjà quelques comptes a régler avec de nouvelles connaissances, tu les vois la bas à coté du bouc... 


Faa... auust ?


Me raclant la gorge, j'aperçu une vieille connaissance, mes yeux désormais remis et de leur comas éthylique et mes lunettes tombant en poussière, perlant sur le sol parqué du bar. Mes contacts avec lui avaient étés plutôt positifs par le passé mais j'ignorais à quel point il avait pu mal ou bien tourné. En quelques secondes mon visage ahuri se désagrégea pour laisser place à un sérieux plus déterminé, ne savant plus trop ou me mettre vu le chaos de la situation actuelle.
Pièces Pièces : 2500
Nombre de messages : 2932
Age : 20
Localisation : Il suffit de suivre le sillage
Réplique/Citation : Ce monde finira par mourir, de lui même
Date d'inscription : 18/06/2010
Liens : Amis proches : Linkfan , Sonic

Connaissances : Kirby Bros, Genesect, Faust

Ennemis : Axem red, Dollmaster, Mephiles


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur








L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres

Polices :

(color=#6699cc) Voix normale

(color=#333333) Voix dans sa tête
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 13 Oct 2018 - 7:04
Gambling with my liver
Encore une journée passée sur Next Wave. Encore une journée passée à faire le tour des bibliothèques à la recherche d'un livre qui contenait des sorts qu'il saurait utiliser.

Encore un échec.

Kcalb avait beau être un démon de haut calibre, il n'était pas aisé de dire qu'il en avait l'air aux premiers abords. Sérieux et plutôt renfermé, il avait plutôt l'air d'un travailleur de bureau : et c'était honnêtement comment il se sentait depuis cette dernière année. Il n'avait pas grand chose à faire, il passait la plupart de ses journées assis à ne presque rien faire et, honnêtement, il avait besoin d'un peu d'excitation. Sa vie était monotone, mais ce qui le dérangeait le plus, c'était son inquiétude. Où est-ce que ses amis étaient ? Est-ce qu'ils allaient bien ? Il avait besoin d'une soirée où il n'aurait pas à se tracasser.

Ce fut ce qui le motiva à faire un voyage d'une soirée vers le Nippon pour expérimenter la vie. Même si on le traitait de vieux à tout bout de champ, le Diable était encore en âge d'aller faire la fête ! Ce soir, ça allait être sa soirée ! Pensait-il.

Une fois sur l'île, ça ne lui prit pas bien longtemps pour trouver l'endroit où il souhaitait aller. Après tout, il n'y avait pas tant de bars prestigieux que ça sur cette île. Il avait déjà entendu parler de cet endroit en particulier. Lorsqu'il pensa à prendre une soirée pour aller s'amuser, il pensa directement à cet établissement.

Oui, ce soit, Kcalb allait se battre. Il allait finalement utiliser ses capacités de destructeur, ses pouvoirs ténébreux aux origines obscures pour se battre contre son plus grand ennemi. Une des deux choses qui l'avaient retenu dans la vie... 

L'alcool. Le Diable avait énormément de difficulté à le gérer. Après une seule bière, il avait du mal à rester conscient. Ce... Ce n'était pas normal. Ce n'était pas viril. Ce n'était pas imposant, mais, c'était ça. Cependant, c'était grand temps qu'il arrive à dresser sa plus grande faiblesse. Oui, il l'avait déjà décidé : Ce soir, il allait apprendre à boire comme un vrai champion.

Alors, il ouvrit la porte du bâtiment avec détermination. Le dos droit comme un piquet, son manteau noir volant derrière lui tel une cape, il marcha vers le bar, de la détermination dans les yeux. Il tira la chaise libre la plus proche, tellement déterminé à atteindre son but qu'il ignora la cacophonie qui était en train d'avoir lieu. Il tira le tabouret le plus proche, à côté d'une jolie dame aux oreilles de renard, mais ne lui fit pas attention pendant plus qu'une seconde. Il passa sa main dans ses cheveux, les rendant encore plus bordéliques qu'avant, avant de prendre son souffle et de passer sa commande avec toute la confiance du monde.

« Une bière, s'il vous plaît ! », demanda-t-il au serveur avec toute la confiance du monde. Ah ! Une bière. Tout le monde pouvait boire ça ! Ce serait un véritable jeu d'enfant. Qu'est-ce qu'il avait à craindre, après tout ?

L'avis du démon changea complètement une fraction de seconde après.

Qu'est-ce qui lui avait pris ?! Il n'avait AUCUNE IDÉE de pourquoi il irait se faire une soirée alors qu'il ne savait toujours pas où étaient Sal, Cranber et Mors et qu'il n'avait rien avancé quant à ses pouvoirs. Et, maintenant, il gaspillait son temps et son argent pour... Pour finir dans un coma éthylique.

Parce que oui, même s'il était déterminé jusqu'à il y a trois secondes, il savait très bien que cette soirée allait se terminer sur lui qui s'endormait saoul, s'étant certainement vomi dessus sur le sol du bar. Même s'il réussissait à tenir une bière, il essaierait d'en prendre une deuxième, et là... Là, ce serait la catastrophe.

Argh, comment est-ce qu'il a cru qu'aller essayer de boire serait une bonne idée ?! Il ne pouvait pas juste dire « Ah oui, laissez tomber pour la bière, finalement je vais juste rentrer chez moi. Bye. » Ce serait trop... Trop... Stressant. Embarrassant. Les deux, en fait. Juste penser à se donner la honte comme ça suffisait à donner une petite teinte rosée à ses joues.

Il était dans une foule d'inconnus en plus et ils semblaient tous occupés à parler de... Quelque chose. Honnêtement, peut-être qu'il y avait une tête familière par ici, mais il n'aurait vraiment pas pu la reconnaître. Il... Il n'osait même pas regarder les autres convives. Sérieusement, s'il y avait un moment où il aurait dû ne pas céder à ses pulsions c'était maintenant. Bien sûr que ça devait être maintenant !

Curieux, même si un peu stressé, il se retourna pour voir si le champ était libre pour une éventuelle fuite. Hé non ! S'il essayait de partir de la façon la plus subtile qui soit, bien... Il faudrait oublier le mot subtil, parce que, sans camouflage, comment est-ce qu'un démon aussi vieux que le monde en costard qui court vers la sortie d'un bar sans avoir bu sa simple bière est subtil ?

Hé bien, il ne l'est pas. C'était ça la réponse.

La vie de regrets et de malheur de Kcalb ne faisait que continuer sur la même mauvaise pente. Il ne pouvait que prier pour que son foie soit en super forme aujourd'hui.
Pièces Pièces : 2652
Nombre de messages : 115
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Will Lightlaw a écrit :
avatar
Goomba
Lun 15 Oct 2018 - 2:31
Bondé.

Avec l'arrivée de ces nouvelles personnes, c'était le sentiment que Will avait en voyant ce défilé de personne entrer. Du coté du loup, le bouc semblait avoir perdu la volonté de jouer les casques bleu, et se dirigea vers une... Licorne, ma foi assez beau...belle ? Dont Will avait ignoré l'existence jusqu'à lors. Le loup semblait toujours insulter l'armure, cependant il pointa l'humain. Will tressaillit, et resserra légèrement la grenade, mais pas assez pour l'activer. Il était prêt a lancer... Mais l'armure refusa le défi continua de se disputer avec lui. Une nouvelle personne entra dans le bar... Avec un trou dans le ventre. Pouvait t-il boire ? Visiblement oui, mais tout ressortait par son.... Trou. Will regardait cet homme qui était un spectacle à lui tout seul. Et visiblement il était saoul, malgré le trou qui faisait tout ressortir. Impressionnant. Un autre barman, plus volumineux, expliqua les règles du Danmaku.

- Excusez mon collègue. Le Danmaku est un petit sport local de notre bar, bien que nous ne sommes pas les seuls à le maîtriser et qu'il ne soit pas originaire d'ici. Il s'agit d'un combat auquel les deux participants se lancent des projectiles l'un sur l'autre afin de mettre hors de combat son adversaire. Ici, les règles sont un peu remaniées, car vous pouvez être plusieurs contre Amakasu ici présent. Les projectiles de Amakasu seront fortement imprimés d'alcool et en craignez pas d'en mourir. Si vous ne pratiquez pas ce... genre de sport, n'hésitez pas à utiliser un peu tout ce qui vous tombe sous la main mais évitez de causer un accident de travail ou de dégâts au bar... Une fois sur le dance floor, le combat peut commencer.


-Peu de gens ont réussi à nous battre tous à la suite. Mais là, vous êtes nombreux et il est seul bien qu'il soit le plus doué de nous tous. Quitte à avoir une gueule de bois, autant tenter que cela ne coûte rien


Interessant ! Si quelqu'un était partant, Will serait de la partie !... Cependant, Will ne voyait que des bouteilles, chaises... Si il ne devait pas faire de dégâts aux bar, ça serait tendu...  C'est à se moment précis qu'une splendide femme entra. Elle captiva l'attention de tous le monde pendant quelques instant, Will ne faisant pas exception. Elle avait tout entendu et demandait une démonstration, en regardant Will de ses yeux de biches. Son regard fuya le sien... Il ne pouvait tout simplement pas la regarder dans les yeux ! Pas une femme aussi belle ! Son coeur battait la chamade... Pour elle, et l'envie alléchante d'aller tester le Danmaku. La licorne fixa la femme d'un air méprisant, et usa de magie de lumière. L'humain frissonna de dégout. Il détestait ça. Le bouc qui avait accosté la licorne se fit sauvagement rejeter, et cette dernière (ce dernier ?) désigna l'homme troué. Homme troué qui était en train de comater gentiment se releva d'un coup , insulta la licorne, la splendide demoiselle, et... Sembla reconnaitre le bouc  en prononçant le nom "Faust". Will nota. Et comme si tout ce petit monde ne suffisait pas, un homme d'age mur en costard arriva, un regard impassible. Il commanda une bière... D'un coup plus aussi sur de lui. Will s'en fichait.

Will se rapprocha du Dance Floor, sans y entrer.

-Je ne suis pas contre tester le Danmaku. En revanche, pas question d'y entrer seul. Et au passage, je ne vois que des bouteilles et des chaises ici. Je ne vois pas comment faire le match sans endommager le bar.

Will se retourna vers ceux encore sobre.

-Sinon ? Qui est intéressé pour tester avec moi ?
Pièces Pièces : 785
Nombre de messages : 175
Age : 20
Localisation : Centre ville d'Horuna
Réplique/Citation : "Je saurai tout !"
Date d'inscription : 06/05/2018
Liens : Amis: Novation; Rosstail; Kat;


Ennemis: Personne... Pour le moment.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Wolf O'Donnell a écrit :
avatar
Fidèle
Ven 19 Oct 2018 - 22:33
Un heaume non retirable ? Wolf demandait à voir cela. Il pourrait en effet utiliser ses pattes pour le retirer. Cependant, un des collègues du barman interpella le duo sur les règles du jeu en question. Il s'agissait tout simplement un combat où il s'agit tout simplement de balancer des projectiles. Wolf avait encore quelques doutes. Etait-ce vraiment un plusieurs contre un seule personne du bar, les clients contre les personnels ou une simple battle royale ?

L'inconnu que le canin avait pointé du doigt semblait vouloir jouer au jeu. Wolf ignorait si c'était à son insu ou le fait qu'il ait interpellé pour se sentir forcé. Du côté du chevalier, aucune réponse précise, si ce n'était qu'il continuait à jouer verbalement avec le cornérien.


-Je pourrais jouer au Damna...truc, machin, si la boîte de conserve essaie de me défier. Après tout, je sens qu'il m'a l'air rouillé. Tu verras que j'suis pas une lopette, contrairement à toi que je te qualifierai plutôt de mollasson.

Wolf ne savait pas si c'était une suggestion à vouloir jouer au jeu. Dans tous les cas, il esquissa un sourire. Le loup sentait son moral remonter. En effet, cela lui faisait plaisir d'avoir un nouvel camarade pour se défouler de la même manière que Fox avec quelques différences. A vrai dire, contrairement à son rival actuel, le renard préférait garder un peu de distance avec le loup. De plus, le piloite avait un avantage par rapport au chevalier : il possédait son Blaster.

Le canin pourrait demander à Faust de rejoindre la partie. Mais, en lui connaissant, Wolf savait qu'il n'allait pas jouer, même si le loup insitait. D'ailleurs, ce qui lui surprenait Wolf était de voir Faust en train d'aborder avec une belle licorne qui avait une voix masculine. Le loup se demanda si le bouc n'était pas gay. Bref, il allait lui poser la question plus tard.
Pièces Pièces : 802
Nombre de messages : 130
Réplique/Citation : What's the matter, scared ?
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Ven 19 Oct 2018 - 23:22


Au final, ce n'était qu'un simple connard

Joli moment de quiproquo ! En effet, il s'avérait que la licorne « magnifique » n'était juste qu'un équidé de sexe masculin qui avait une apparence tellement féminine qui était facile de lui prendre pour une femme. Faust voulut s'excuser. Cependant, ses poils hérissèrent quand l'inconnu lui moqua de cette soi-disante technique de drague. A vrai dire, tout ce que le cornérien voulait était sa place. Rien de plus. De plus, le bouc avait son cœur déjà pris officieusement. Au final, ce n'était qu'un simple connard. Faust préféra garder son silence, tout en lui jetant un regard noir. C'était inutile d'insister. En tournant sa tête, les retrouvailles ne faisait que de commencer. Après Wolf, cela fut au tour d'Eloaf qui lui venait de passer devant lui, sans s'en rendre compte. Au passage, il avait tenté de remettre la licorne à sa place. C'était la deuxième fois que Faust faisait une retrouvaille de cette façon et au même lieu. Peut-être que la théorie du « jamais deux sans trois » allait s'appliquer pour que l'anthropomorphe allait se retrouver devant une troisième vielle connaissance qui allait passer en coup de vent.

Bref, Faust suivit Eloaf qui abordait le barman. Une fois fini, celui-ci finit par se retourner et voir Faust. Le bouc tenta de parler avec sa télépathie habituelle. Seulement, il ne réussit plus à émettre un mot par la pensée, par rapport à avant. Le bouc ignorait pourquoi il n'y arrivait plus tout d'un coup. Dans tous les cas, ce n'était pas grave puisque le cornérien pouvait toujours compter sur son deuxième moyen de communication. Faust sortit son smartphone. Puis, il tapa son texte et montra le message suivant :

« Eloaf ? Décidément, entre toi et Wolf, c'est la soirée des retrouvailles. J'aimerai bien discuter de tout cela. Ceci dit, tu m'as l'air complètement bourré. Et je n'ai pas de remède miracle si tu dois avoir la gueule de bois. Peut-être que tu devrais calmer un peu l'alcool.»



Pièces Pièces : 18130
Nombre de messages : 5641
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Contenu sponsorisé a écrit :
Saturday Beer Fever [Libre]
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Bear-beer panda feu/cc/dom/po [164]
» Ice-Beer
» le québec libre!!!
» Pulp Fever : Dès de Sang
» Base de Torcy - nage en eau libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum