Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

There's something wrong...But...what?...[pv Kcalb]
Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 25 Aoû 2018 - 1:54
There's something wrong...But...what?...
«  I suddenly feel like talking to a lot of people. And ask Sal if he wants to make a sand castle. It's a nice day! .»


Mais ou étaient donc passer ces deux adorables choses qui te servent de compagnons de route ? Les deux pokemons avaient eu une soudaine envie de jouer à cache-cache avec toi et te voilà en train de fouiller la ville, dans l'espoir de pouvoir attraper un de ces petits chenapans. Sans réelle raison, tu avais un grand sourire sur ton visage et ton regard, habituellement terne, semblait avoir un peu retrouvé un peu de... Vie. Comme si une étincelle avait subitement réussi à animer des sentiments que tu avais banni. Et pourtant. Tu trouvais ça normal. Comme si tu avais toujours été comme ça.

But it's so... Wrong.

Joyeusement, tu te mis à fredonner un petit air d'une chanson, que tu avais eu le loisir d'entendre il y'a peu de temps. Jusqu"à entendre un bruit. Infime. Mais suffisant. Ils venaient de trahir leurs présences bêlements. Dommages, encore cinq minutes de plus et tu te serais avoué vaincus. 

Toujours avec ce large sourire, tu ne tardas pas à... Passer devant la cachette des deux pokemons, qui lâchèrent à l'unisson un soupir de soulagement. Qui se transforma en petits cris lorsque tu fis apparaître des mains osseuses sur les murs pour attraper les deux monstres.

- Bha alors? Ce n'est pas en restant planquer derrière un mur que vous allez gagner. Essayer quelque chose de plus original la prochaine fois !... Où ne faites pas de bruits. La discrétion, c'est important.

Oh. Vémini vient de te lancer un drôle de regard. Il sait que tu n'es pas dans ton état normal. Brocelome aussi. Voir leur maître rochons devenir soudainement quelqu'un d'autre.... Eux même avaient du mal à digérer ça.

Et encore moins quand tu les attrapas pour les serrer dans tes bras. Enfin. Cela ne déplut pas au Vémini, qui se blottit sagement. Mais le brocelome manqua de faire un arrêt cardiaque.....Même si cela est peu possible, puisque c'est une sorte d'esprit.

-Vous faites une de ces têtes depuis ce matin...J'ai eu une irruption de boutons dans la nuit et vous n'osez pas me le dire, c'est ça? Hey, je suis un démon. Ce n'est pas ça qui va me gâcher la vie.

Dis-tu en gloussant, avant de leur rendre leurs liberter. Ah...Tu avais tellement d'énergie que tu pourrais participer à un marathon, ou t'inscrire dans une salle de sport. Il serait un peu temps d'entraîner ton corps ! Tu le trouves un peu trop flasque.

Vémini finit par attirer ton attention sur autre chose. Tu ouvris de gros yeux en apercevant une silhouette familière dans la foule. Lord Kcalb ! Ton familier avait entièrement raison.Tu devais venir le saluer et voir si tu pouvais lui apporter ton aide. Le pauvre ! A part Cranber, il n'y avait personne du jardin gris. Et vu son grand âge, le devil ne devait plus trop être en plein forme.

Ainsi, tu ne tardas par à courire vers Kcalb, en agitant les bras pour bien attirer son attention.

-Youhouu ! Lord Kcalb ! Vous aussi vous apprecier les promenades? Je dois avouer que l'air est plutot agréable ici.Est-ce parce qu'il y'a peu de démons?  D'ailleurs ! Avez vous vu des anges? Je n'en ai pas encore rencontré pour le moment…




[/color]
Pièces Pièces : 1752
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Jeu 11 Oct 2018 - 0:47
I'm a catastrophe, now you are happy
Le réveil de Kcalb ce matin-là fut... Désagréable au mieux. Avant même que ses paupières ne se séparent, il avait l'impression que son cerveau avait été réduit en bouillie. Lorsqu'il finit par ouvrir des yeux, il les ferma aussitôt, la lumière émanant d'entre le rideau et la fenêtre, très douce et presque absente, suffisante pour l'agacer. 

Il se retourna et essaya de se rendormir pendant quelques secondes. Avant de soudainement ouvrir des yeux. Et de se lever en vitesse.

Ça ne prit que quelques minutes avant que le Diable ne se jette dehors, une expression neutre au visage. Derrière lui, se trouvaient ses deux chats de compagnie, Ater et Arbus. Les deux démones semblaient ennuyées, plutôt agacées même. Elles avaient des cernes en dessous des yeux et semblaient honnêtement prêtes à tirer Kcalb à l'intérieur pour retourner se toucher, mais elles ne dirent rien et se contentèrent de suivre les pas de leur maître. Au Soleil, parmi la foule, le trio ressortait facilement : Un grand démon aux longues cornes noires, à la peau plus blanche qu'un drap et vêtu de jais, suivi par deux démones, plus petites, aux oreilles de chats, queues et grandes ailes, leurs yeux rouges comme le sang, dans une marée majoritairement composés de simples humains.

Après quelques minutes de marche, lorsque les trois arrivèrent à la place publique, le démon totalement monochrome bloqua ses subordonnées avec son bras. Elles s'arrêtèrent, l'air agacées, mais ne firent rien mis à part ronchonner un peu sous leur barbe. Même s'ils étaient en plein milieu d'une foule, cela ne sembla en déranger aucun des trois. Les autres passants devraient les contourner, huh, c'est leur problème.

 Le démon rigola pendant quelques secondes avant d'étirer ses deux bras vers le ciel. Une lueur illuminait ses yeux, une lueur inquiétante. C'était comme s'il attendait quelque chose avec hâte, comme l'anticipation d'une grande joie ; mais pas n'importe quelle grande joie. Son bonheur était enfantin, motivé par rien d'autre qu'une grande envie de se divertir.

Alors qu'une lueur apparut entre ses mains. Non, pas une lueur ; en réalité, c'était une énorme orbe noire, une énorme orbe de destruction pure qui, si elle touchait le sol, le réduirait en cendres. 

Sauf qu'avant même d'être capable de créer le chaos, comme il le souhaitait, une créature courut vers lui, agitant des bras. Une créature ? Non, un autre démon. Un démon que le Diable connaissait : l'habituellement morose et fatigué Mors, fils de Reficul, une de ses collègues. Le dérangement, si soudain, lui fit perdre toute sa concentration et son attaque dévastatrice disparut complètement comme si elle n'avait jamais existé. L'homme en costard fixa le nouvel arrivant avec surprise, alors que les deux félins semblaient se réjouir de cette interruption.

« Youhouu ! Lord Kcalb ! Vous aussi vous apprecier les promenades? Je dois avouer que l'air est plutot agréable ici.Est-ce parce qu'il y'a peu de démons?  D'ailleurs ! Avez vous vu des anges? Je n'en ai pas encore rencontré pour le moment… », demanda-t-il, l'air étrangement perdu et heureux.

Le sourire carnassier du ''vieil homme'' disparut instantanément, laissant place à une expression ennuyée, presque blasée. Il n'avait même pas besoin de parler pour qu'on sache qu'il voulait qu'on le laisse tranquille.

« Encore toi, Mors... Va-t-en. J'ai autre chose à faire que de jouer les nounous. », dit-il avec agressivité, même si son expression n'avait pas changé d'un poil. « Je déteste les promenades. Être dehors, c'est terrible. Et, malheureusement... », il s'arrêta pendant une seconde. Une larme perla au coin de son œil et, tout à coup, il se mit à pleurer à chaudes larmes, sanglotant comme une veuve en peine. « Les anges... Je veux en voir un ! J-je les aime t-tellement ! »

Il essuya ensuite ses larmes avec sa manche, ignorant complètement le fait qu'il salissait son beau costard. Il se tourna ensuite dos à Mors. « Je n'ai pas plus de temps à perdre à te parler. Bye, merdeux. », cracha-t-il avant de partir à la course, s'enfonçant dans la foule suivi de près par les deux chattes. Kcalb n'avait pas de temps à perdre. Il avait des plans et ce n'était pas quelqu'un... Eurk. D'heureux qui allait l'arrêter. Non, foi de Kcalb, il allait semer le chaos ! Il allait trouver une façon d'arriver à ses fins

Je me vengerai, Mors, je me vengerai !
Pièces Pièces : 2777
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
There's something wrong...But...what?...[pv Kcalb]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» something wrong with my.nabaztag.com ?
» Nouveaux documents de tournoi : changements mineurs
» Recette pour une combo infinie au Vous avez tuer le mauvais nain (you have kill the wrong dwarf)
» Right time, right place, wrong guy ? Eileen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum