Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Une belle photo de famille [PV Orion, Paz]
Orion a écrit :
avatar
Joueur
Lun 20 Aoû 2018 - 11:06
Cela faisait déjà un moment que j’avais pris place en tant que professeur dans cette académie. Une bonne année je dirais. Mon temps était principalement partagé entre diverses activités, toutes en relation avec mon poste. Je réalisais diverses recherches, qui m’emmenaient souvent à la bibliothèque de l’académie. Certaines d’entre elle m’avaient meme conduit sur le terrain, mais toutes avaient été infructueuse. Je distribuais mon savoir à des élèves attentifs et curieux de temps en temps. C’était mes moments préférés. Les recherches bien qu’intéressante ne me faisait pas ressentir le « stress de l’enseignement » comme certains de mon collègue s’amusait à appeler le grand frisson que tous ressentaient quand ils enseignaient. Cette recherche de la verve de l’enseignement, c’était ça qui me plaisait tant dans la distribution du savoir. Et, enfin, je continuais mes « tea party » de temps à autres. Elle me servait à rencontrer des personnes, en voir certaines de temps en temps, et surtout d’exécuter certaines recherches sur celles qui y prenaient part. J’aurais dû renommer ces réunions ainsi : « Réunion de recherche et d’étude sur les humanoïdes de Next Wave par expérimentation » … mais je ne pense pas que ce nom soit trop vendeur.

Ainsi je me complaisais dans mon rôle d’enseignant chercheur. Mais, toutes ces recherches, toutes ces pistes suivis sans aucun résultat. Je faisais croire à mes confrères que j’enquêtais sur de potentielle arrivée de personnes, toutes mystérieuses, mais je le savais au plus profond de moi que ce n’était pas la véritable raison de mon travail. Je souhaitais au plus au point savoir si mon frère Paz avait rejoint, tout comme moi, cette dimension. Secrètement, j’épiais toutes les arrivées dans les journaux, je me documentais sur les phénomènes liés à l’apparition d’une nouvelle personne, j’avais meme rédigé une carte afin de tenter de prédire les arrivées futures. Mais rien de tout cela ne m’avais permis de savoir s’il était là… présent dans ce monde.

Je le conçois que ça doit faire facilement 1800 ans que nous ne nous sommes pas vu mon frère et moi, mais nous avons toujours été proche. Je le sais, que meme si nous avons évolué de manière totalement opposée, lui dans l’armé et moi dans les sciences, nous sommes restés infiniment proche. Oui, je le trouve toujours stupide. Oui, il est plus costaud que moi et préfèrera se battre plutôt que de discuter. Son passage dans l’armé fut tellement terrible que, lors de guerre, dont nous Dragon somme peu fière, il avait été surnommé par les humains l’éclair mortel. Je pense que ce surnom devait provenir de sa couleur, dorée, ainsi que de son efficacité au combat. Mais là n’est pas le sujet de cette histoire.

En enquêtant sur diverses apparitions, je tomba un jours sur un article relatant divers évènements, dont le responsable était une bête d’une taille assez imposante. Je m’étais dit tout d’abord que cela devait etre comme les 40 fois précédentes. Ça devait etre un monstre quelconque qui devait trainer dans ce coin. Mais en y regardant de plus près, l’article relatait divers indices qui avait été laissé par la créature. On pouvait y trouver une emprunte de pate d’une taille importante, digne d’un dragon adulte et de bonne constitution, ainsi qu’un éclat d’une matière étrange de couleur or.

Ni une ni deux, je m’empressa de noter sur mon calepin le dernier lieu où théoriquement cette bête, qui pourrais etre mon frère, avait été aperçu pour la dernière fois. Ne souhaitant pas alerter la population d’Horuna, je ne m’y dirigea pas sous ma forme draconique mais sous forme humaine.

Mon piètre de frère avait été théoriquement aperçu la dernière fois dans une grande foret au sud d’Horuna, bien qu’éloigné de tous patelins, il avait dû surement tomber sur un groupe de bucheron ou de chasseur. Qui, je pense, durent bien etre surpris par cette rencontre.

Je loua donc un cheval et m’y dirigea au plus vite. Durant le trajet, je pris le temps de réfléchir aux questions qu’on pourrait se poser mutuellement, comment il pourrait réagir, j’essayais d’envisager toutes les possibilités. J’arriva donc au milieu de la forêt. Je renvoya le cheval d’une tape sur la croupe, puis continua à pied. J’arriva ensuite à proximité d’une clairière, où cet abruti, après c’etre repus d’un bon et copieux repas, comme pouvais en témoigner les diverses carcasses à ses côtés, avait décidé de faire un petit somme.

Je me cacha donc à la lisière de la clairière et me camoufla dans un bosquet d’arbre, tous en fleurs, afin de cacher mon odeur. Puis je lui parla par télépathie, comme tous dragon le ferait :

-« Oh Dragon, aux écailles de couleur de notre père le soleil, je vient te parler en ami. M’honorerais-tu de ta réponse oh Dragon ? Où dois-je venir me confronter à tes griffes et tes crocs afin d’obtenir toute ton attention ? »

Je souhaitais au maximum dissimuler ma véritable origine. Je le reconnais, je lui parlais comme si je n’étais qu’un simple humain. Ce qui était, je pense, la meilleure approche que je puisse faire à son égard. Imaginons, que je me présente à lui sous forme draconique, il pourrait prendre cela comme une agression, il serait outré et me mettrait en pièce sans aucune sommation. Ce n’était pas un risque que je me permis de prendre.
Pièces Pièces : 2018
Nombre de messages : 40
Localisation : Académie des sciences et magies de NW
Date d'inscription : 06/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Paz a écrit :
avatar
Nouveau
Lun 20 Aoû 2018 - 23:06
Paz était effectivement dans les environs. Envoyé sur Nintendo World à cause d'un sort qui a très mal tourné pour lui. Lui qui avait déjà eu du mal à se faire à son nouvel environnement, voilà qu'il avait aussi été aspiré par la Pandorica il y a quelques années de cela avant de se faire recracher comme un malpropre. Inutile de dire que Paz était légèrement sur les nerfs depuis, et surtout un peu frileux de faire ami-ami avec de nouvelles personnes.


Paz se faisait quand même assez petit dans les environs, n'aimant pas trop attirer l'attention, même si c'était quelque chose d'assez compliqué vu sa forme. Cependant, force est de croire qu'il n'avait pas été aussi méticuleux ces derniers temps, à en voir le dernier article parlant de lui, mais ça il n'était pas trop au courant.


Le dragon était en train de dormir paisiblement, même si il était du genre à garder un œil ouvert. Il n'était pas dans son territoire et il savait intimement qu'il ne pouvait pas se permettre se baisser complètement sa garde. En fait, il avait un peu faim et les cadavres autour de lui n'était pas de son cru. Cependant, il s'attendait à ce que des charognards passent par là, et il contait bien se régaler de ces derniers.


Cependant, ce qui arriva n'était pas ce qu'il attendait. Visiblement, un humain s'était approché de lui et commença à lui parler bizarrement, c'était quoi encore ces inepties ? Lui honorer d'une réponse ? Il lui voulait quoi encore celui-là ? Il grogna légèrement, semblant ignorer le petit humain qui se montrait à lui. Visiblement, il ne semblait pas très intéressé face à cette race.
Pièces Pièces : 1105
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 13/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Orion a écrit :
avatar
Joueur
Mer 22 Aoû 2018 - 15:15
Et bien je puis dire que sa réaction ne me surpris point. Quel était l’intérêt pour un dragon de plus d’une dizaine de mètre de longueur d’un pauvre humain qui dépasse à peine le mètre 90 ? Aucun, s’il avait eu l’envie de me manger, je n’aurais meme pas été assez consistant pour faire un amuse-gueule. Mais bon, il ne répondait pas à la flatterie. Ainsi, il n’était pas comme nombre des nôtres à l’écoute de son orgueil, qu’il fallait toujours satisfaire au travers de diverses éloges entre nous. Ce que je trouvais pour ma part fort inutile.

Je décida donc de recommencer mon approche selon une autre approche. Il ne répondait pas à un humain qui le flattait. On va donc voir sa réaction vis-à-vis des insultes. Je sortis donc de ma cachette et m’avança au centre de la clairière. Je me m’avança de la manière la plus discrète que je pouvais jusqu’à son museau. Remarquant alors son œil ouvert, je me mis alors à le fixer avec mon regard les plus défiant que je puisse faire. Je lui cria alors avec un air de défis.

-« Alors gros tas ! On se permet une petite sieste digestive ? Tu ferais honte à notre peuple s’il te voyait. Nan mais sans blague, t’es-tu regardé ? Tu es pathétique… Tu fais honte à tes ancêtres… »

Je repris mon souffle quelques instant et poursuivis :

-« As-tu toujours envie de rester assoupis ou va tu enfin te décider à agir ? »
Pièces Pièces : 2018
Nombre de messages : 40
Localisation : Académie des sciences et magies de NW
Date d'inscription : 06/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Paz a écrit :
avatar
Nouveau
Jeu 23 Aoû 2018 - 18:57
Si il y avait bien une chose que Paz voulait, c'était qu'on le laisse tranquille sur le moment. Il n'aimait pas qu'on le dérange, encore moins quand le désagrément était provoqué par un humain. Il grogna un peu mais ne fit pas grand chose, dépenser de l'énergie pour ça, cela était futile à ses yeux. Par contre, il ne comprenait pas trop quel était le but de ce petit être, car à peine après avoir été caressé dans le sens des écailles par des paroles assez élogieux, voilà que cette personne était en train de le provoquer.

Est-ce qu'il l'avait autant blessé que cela en l'ignorant ? Ou bien était-ce un hypocrite qui voulais quelque chose de lui ? Paz penchait un peu pour la dernière réponse, sinon... pourquoi aurait-il voulu l'approcher dans un premier temps ? Il ne comptait pas l'attaquer cependant, c'était encore un coup à s'attirer des ennuis.

Il se leva lentement, prépara un peu de feu dans sa gueule, mais se contenta de cracher une gerbe de fumée sur le petit mal élevé, cela allait peut-être le dissuader de le suivre. Puis, il fit demi-tour et commencer à s'en aller.


~ Honte à notre peuple ? Nos ancêtres ? Ce type est quand même vraiment bizarre, il doit pas aller très bien dans sa tête. ~
Pièces Pièces : 1105
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 13/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Orion a écrit :
avatar
Joueur
Dim 26 Aoû 2018 - 0:27
Eh bien, comme j’avais pu le deviner, mon frère avait en effet répondu à la provocation. Il se retient meme de me cracher un petit peu de feu. Je pense que j’ai du assez attirer son attention.  J’avais dû frapper à un endroit douloureux. Par ailleurs, il possédait toujours quelques réflexes de défense. Je devrais en tenir compte lors de ma prochaine approche. Il ne faudrait pas qu’il m’attaque et m’éviscère dès nos retrouvailles. Je devrais donc etre des plus prudent. Bon, soyons méthodique. Je vais tout d’abord lui révéler mon identité, puis je vais le détourner de moi par un simple mur de flamme autour de moi, puis je vais finalement prendre ma véritable apparence. Tous cela dans le but d’éviter tous risques d’affrontement entre nous, dont je sais que je serais perdant, ainsi que de me laisser le temps de reprendre dignement mon apparence. Ça ne se fait pas e un claquement de doigt tout de meme. Bon et bien, le plan élaboré dans mon esprit, ne manque plus qu’à l’appliquer.
Je m’adressa donc, comme je l’avais déjà fait précédemment, à mon frère en criant légèrement dans le but que mes paroles arrivent belle et bien à ses oreilles.
- « Eh bien, à ce que je vois je t’ai offensé mon frère. Tu es toujours aussi doré que dans mes souvenirs. Et bien plus grand, je dois bien l’admettre… »
Je choisis ce moment précis afin de créer un petit mur de feu circulaire tout autour de ma position afin de masquer ma transformation. Le temps que les flammes s’éteignent j’avais récupéré ma véritable apparence. Je faisais donc face à mon frère, à la meme hauteur. Meme si ce dernier point n’était pas exact. Il faisait aisément un mètre de plus que moi de hauteur et 3 ou 4 mètres de longueur en plus. Je faisais rachitique par rapport à lui. Mais cela n’était pas le sujet du moment. Je repris donc notre discussion là où je l’avais laissée :
-« Car oui, je suis bel et bien ton frère Paz le doré, je suis Orion le Gris. Père et mère, doivent etre fier de toi, tu es devenu un bel exemple de la perfection de notre race. Mais trêve de compliment. Comment es-tu arrivé dans ce monde, je crève d’envie de le savoir ? »
Pièces Pièces : 2018
Nombre de messages : 40
Localisation : Académie des sciences et magies de NW
Date d'inscription : 06/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Paz a écrit :
avatar
Nouveau
Mar 28 Aoû 2018 - 9:51
Paz était toujours en train de s'éloigner. Il voulait trouver un endroit tranquille, dieu que ces humains pouvaient être ennuyeux par moment. Que voulait-il ? Qu'importe, sûrement quelqu'un qui avait perdu la tête ou qui avait juste besoin d'occuper ses journées vide de sens en allant embêter un dragon. Cependant, lorsqu'il entendu la voix d'Orion, ses pas se firent plus lent, avant de complètement se stopper et de se retourner.

Mais ce qu'il vit n'était qu'un mur de flamme, peut-être était-ce un piège ? Le dragon doré ne tarda pas à se mettre sur ses gardes. Des types louche maîtrisant la magie, ce n'était pas si rare que cela dans cet archipel dont il avait encore un petit peu de mal à s'habituer. Mais les flammes finirent par disparaître, laissant place à un dragon gris, plus petit que lui, qui lui était assez familier malgré le temps qu'il s'était écoulé.

Il regarda un moment son frère, toujours d'un air méfiant, avant de paraître un petit peu surpris dans sa voix. Ce n'était pas une mauvaise nouvelle qu'il rencontre quelqu'un de sa famille depuis tout ce temps. Mais vu qu'ils s'étaient fait séparer dès le plus jeune âge, il n'avait pas non plus tant d'affinité que cela avec lui. Il tenta de lui parler après son petit discours.



- Hmpf... ! Cela devrait être à moi de poser la question... Et puis, tu parles toujours de manière aussi formel avec des mises en scène théâtrale ? J'aurais pu te griller lors de ta forme humaine avec tes idées farfelues !
Pièces Pièces : 1105
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 13/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Orion a écrit :
avatar
Joueur
Mar 11 Sep 2018 - 22:18
Sa réaction était tout à fait normale… Je l’avoue que j’ai mal joué le jeu. J’ai caché mes intentions au lieu d’etre directement franc avec lui, j’ai d’abord voulu le tester, comme toutes les personnes que j’ai rencontré depuis mon arrivée dans ce monde en fait… Il faudrait que j’arrête ce comportement dans le futur. J’ai presque failli le faire fuir. C’est vrai qu’un humain adressant directement et franchement la parole à un dragon devait etre assez inhabituel pour lui. Mais bon… les erreurs ont déjà été commise, maintenant c’est à moi de corriger le tir…



Je me racla donc la gorge et lui parla sans air académique, comme à un frère, car c’est bien ce que nous sommes non ?





-« Mon Frère, je m’excuse de la tournure dont à pris nos retrouvailles. Je m’excuse de t’avoir trompé et d’avoir caché ma véritable identité dès le début. J’aurais pensé que te parler par la pensée, comme Père et Mère le faisait avec nous, te mettrais sur la piste, mais cela ne fut pas le cas. J’espère que tu me pardonneras ces erreurs. Que dirais tu cependant de rattraper le temps perdu. Cela fait des millénaires que je ne t’avais pas vu… Je te propose de venir te restaurer d’un bon et vrai repas, qu’en dit tu ? »





Et sur ses mots je me rapprocha de lui afin de me placer face à lui. Il semblait néanmoins bien plus imposant de plus près. Il pourrait me vaincre sans aucun problème si l’envie le lui prenait.
Pièces Pièces : 2018
Nombre de messages : 40
Localisation : Académie des sciences et magies de NW
Date d'inscription : 06/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Paz a écrit :
avatar
Nouveau
Mer 3 Oct 2018 - 17:20
Hmh... ! Ah.. ! C'est pas grave, tant que tu ne recommences pas, tout ira bien de toute manière. C'est juste qu'à force de voyager sans cesse dans le temps et de croiser au moins une fois par semaine des types louches usant de leur magie. Je sais pas si tu es dans les parages depuis longtemps, mais la télépathie, ce n'est plus quelque chose d'aussi rare que ça dans les environs de nos jours.

Il soupira.

Un repas... ? Pourquoi pas, mais où ça ? Il y a aussi tant de sujets à aborder. J'dirai la question qui me vient tout de suite à l'esprit est vraiment très simple : Qu'est-ce que tu fais ici ?

Il avait raison, il était assez improbable que Paz rencontre son frère alors que le dragon doré avait au moins fait deux fois un bon dans le temps. C'était d'ailleurs toujours un peu confus pour lui.
Pièces Pièces : 1105
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 13/05/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Une belle photo de famille [PV Orion, Paz]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L/C BerPhan Comic show - Logan
» [Tuto][Photo] Prendre une belle photo.
» Comment réussir une belle photo
» [Acceptés]Cherche belle famille pour nous acceuillir...
» VOTES PHOTO ANNIVERSAIRE C'EST ICI!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum