Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Virilité & Crédibilité [Roy & Kcalb]
Kcalb a écrit :
avatar
Interressé
Ven 29 Juin 2018 - 5:13
My fears are TOTALLY rational.
À Horuna, assis sur le rebord d'une fontaine, se trouvait Kcalb. Son attention était dirigée vers un objet qu'il n'avait pas auparavant : un petit livre que ses familiers lui avaient donné. Lorsqu'on lui avait offert, il préféra ne pas se poser de questions quant à ses origines et se contenta simplement de le feuilleter. Il savait que les méthodes des deux démones n'étaient pas toujours très morales. Tant qu'elles n'attaquaient personne, le Diable pouvait considérer leur comportement comme acceptable. Même lui avait une limite à sa patience et ne voulait pas les gérer en permanence, sa vie serait un véritable désastre sinon.

Heureusement, le matin était encore là. Sinon, lire serait impossible : le Soleil de midi était trop brillant. En plus, la chaleur qu'il émanerait serait particulièrement désagréable pour le Diable. Porter un manteau épais en plus d'un costard-cravate n'était pas la meilleure idée pour bien gérer sa température corporelle, surtout pas si tous ses vêtements étaient noirs en plus.

Au moins, il pouvait encore profiter de la fraîche brise matinale. En plus de cela, la ville n'était pas extrêmement animée en ce moment. Pour avoir vécu là pour déjà un petit moment, Kcalb savait qu'un tel état était assez rare. Il avait donc décidé d'en profiter au maximum, s'installant dans un joli coin pendant que les passants étaient encore peu nombreux.

Le livre qu'il lisait lui était complètement nouveau. Il avait beau avoir une énorme bibliothèque dans son château, il n'avait jamais vu cet ouvrage, ce qui était très peu étonnant vu qu'il était désormais dans un autre monde. Nouvelle société voulait dire nouvelle culture à découvrir ! Ce monde devait avoir des milliers d'années d'histoire au moins, il pourrait en apprendre beaucoup sur où il était s'il cherchait activement.

Cependant, même si son contenu le passionnait, la concentration de Kcalb commençait à ne plus être au rendez-vous. Il avait commencé à lire assez tôt, ce n'était pas étonnant. Il s'était réveillé avant les deux chattes démoniaques et avait quitté la chambre le plus subtilement possible pour éviter de les réveiller.

Décidant que ça ne valait pas la peine de s'épuiser à essayer de se concentrer plus longtemps, il plia sa page pour la marquer - quelque chose qu'il n'aurait jamais fait s'il avait un marque-page avec lui, c'était terrible de plier les pages d'un livre pour ça - et le rangea dans une des poches intérieures de son manteau.

Suite à cela, Kcalb se leva lentement. Il s'étira, puis bâilla. Il était encore assez fatigué, ayant passé une nuit assez courte. Pour un vieux corps expérimenté comme le sien, ce n'était pas suffisant pour avoir beaucoup d'énergie.

D'un pas las, le Diable se mit à marcher en ville. Enfin, flâner serait un meilleur terme : il ne savait pas exactement où il se dirigeait et se contentait simplement de profiter de la brise. Peut-être qu'il pourrait commencer à se chercher un travail temporaire aujourd'hui ? Il ne pourrait pas vivre pauvrement beaucoup plus longtemps. Lui qui était habitué à la luxure d'un château, devoir se contenter de payer une petite chambre assez miteuse à une auberge de qualité discutable et manger des plats premier prix ne lui plaisait guère, mais il devait faire avec tant qu'il ne trouvait aucune source de revenus mis à part les activités illicites de ses familiers.

Il continua juste à se balader pendant un long moment, son regard fixé vers l'avant. Est-ce que je devrais aller voir dans un petit restaurant ? ... Je ne sais pas cuisiner. De la vente ? ... Parler aux gens. Non. Hum... Je ne sais pas s'il y a un système de garde par ici, est-ce qu'il y a de la royauté au moins ? ...

Par miracle, l'homme ne fonça sur aucune personne, aucun poteau ni aucune poubelle. Non, la première chose avec laquelle sa jambe eut contact sembla rebondir légèrement au toucher. C'était assez mou, comme... Organique...

Il s'arrêta complètement. Non non non... Ce n'est pas ce que je crois... Hein ? Avec appréhension, il baissa des yeux.

Ses pupilles devinrent noires immédiatement et un rictus horrifié pris place sur son visage.

Il venait de mettre un coup de pied à un être machiavélique. Créature terrible qui voulait la peau de tous ceux qu'elle croisait, il avait plus d'une raison de craindre pour sa vie.

OHMON- C'EST UN CHIEN

Par réflexe, le Diable se recula rapidement, essayant de créer de la distance entre lui et cette bête assoiffée de sang. Grave erreur, car il fonça encore une fois dans quelque chose. L'impact du choc le fit avancer à nouveau. Surpris, Kcalb se retourna, regardant la personne qu'il avait poussé accidentellement. Voyant cette fois son obstacle, il le contourna pour tout de même s'éloigner de cette chose qui en voulait à son âme. Plus loin de ça il serait, mieux il se porterait.

« J-je suis désolé de vous avoir bousculé monsieur... », s'excusa-t-il, les yeux encore rivés vers le chien. « Ce-ce n'était pas intentionnel ! », prit-il la peine d'expliquer, comme si ce n'était pas déjà évident. Urgh, est-ce que ça peut partir ?
Pièces Pièces : 1910
Nombre de messages : 96
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~



Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Ven 29 Juin 2018 - 13:17
Roy était perdu dans ses pensées, encore chamboulé des récents évènements. Il venait en l'espace de quelques heures forcé à voir l'assassinat de plusieurs milliers de soldats par un de ses amis, sous prétexte que ces individus ne partageaient pas les même valeurs et ne défendaient pas le même point de vue. D'une seule attaque, ils s'étaient tous éteints d'un seul coup. De plus, le guerrier venait également d'apprendre le vrai visage d'Astrid, il avait vu derrière le masque de la souveraine un oeil étrange, qui ne venait pas d'ici. En dernier point, ses parents n'étaient pas réellement morts. A priori, ils continuaient de vivre à travers les nouvelles lames qu'il avait acquit, donner par ses parents eux-même d'ailleurs. Cela faisait beaucoup de rebondissement à encaisser pour une seule personne. C'est le cœur lourd que le séraphin se baladait dans les villes d'Horuna, pour s'aérer l'esprit et changer ses idées noires. Tout vient à point à qui sait attendre, c'est quelque chose qu'il avait pris ici. Les questions se répondraient d'elles même avec le temps. Il suffirait d'être patient. Pour le moment, mieux valait ne plus y penser et réfléchir à quoi faire après. Il était évident qu'Astrid cachait quelque chose, un secret qu'elle gardait au fond d'elle. Mais qu'est ce que cela pouvait-il être ? Quel était cet œil alien que Roy avait vu, cet œil qui s'était refermé horizontalement ? Et d'où venait ce cri étrange que la Reine de l'Humanité avait poussé au moment du coup de poing qu'elle avait pris dans le visage ?

Totalement perdu dans ses pensées, le Lycien ne vit même pas arriver la personne qui vint le percuter de plein face, le déséquilibrant et le faisant presque tomber à la renverse. Un homme environ de sa taille, peut-être un poil plus grand que lui, d'une couleur de peu très terne, comme si le pauvre homme n'avait jamais vu la lumière du soleil. C'est un autre détail de son physique qui vint faire tiquer le guerrier. Des cornes, noires, rétractées vers le ciel ... Un démon ? Un ennemi naturel ... Par réflexe, le jeune homme effectua un pas de recul, faisant frissonner ses ailes, comme pour prendre instinctivement de la distance avec l'inconnu. Cependant, était-il vraiment pertinent de naturellement se sentir inquiété des démons maintenant que ni Enfer ni Paradis, ou plutôt ni Celestia ni Netherworlds n’existaient encore. Pouvait-on encore parler d'anges et de démons si leur terre n'était plus existante ? Le démon s'excusa très rapidement mais continua de reculer, les yeux rivés en face de lui, visiblement effrayé par quelque chose. Suivant son regard, le Héros aperçut ... un chien. Un petit chien. Arquant un sourcil, le regard interrogatif, l'épéiste regarda avec surprise l'inconnu qui venait de le bousculer. Peur des chiens ? Mais pourquoi avoir peur du meilleur ami de l'homme ? Un animal aussi attachant et affectueux que le chien n'était pas à craindre, bien au contraire. D'autant plus que ce spécimen était très loin d'être imposant, bien au contraire même. Roy se rapprocha de l'animal et posa sa main, à plat, pour lui faire sentir, avant de lui déposer quelques caresses et grattouilles amicales, visant à prouver que ce chien était tout ce qu'il y avait de plus inoffensif. Se tournant vers l'inconnu qui l'avait bousculé, tout en se faisant lécher la main par le canidé, Roy dit :


« Vous avez vraiment peur d'une créature aussi adorable ? »
Pièces Pièces : 103178
Nombre de messages : 18948
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
avatar
Interressé
Ven 29 Juin 2018 - 20:56
Dogs, adorable ? Savage, you mean !
Kcalb avait encore réussi à se mettre dans une mauvaise situation. Cette fois, il n'avait pas juste eu besoin de demander son chemin de la façon de la moins efficace qui soit, ou avait abordé quelqu'un par accident : il avait exposé une de ses plus grandes faiblesses. À un total étranger, en plus de cela !

Il prit à peine le temps de détailler celui qu'il avait poussé. Roux, habits de chevalier, longue cape bleue, épées... Même si c'était impoli de faire aussi peu de contact visuel, le démon y était contraint. Par quoi ? Par ÇA, voyons ! Le chien, bête dangereuse qui se nourrissait du malheur des autres.

Alors que le Diable était encore concentré sur le toutou qu'il avait accidentellement frappé, le passant s'était approché de la créature et lui avait offert sa main. Kcalb se retient tout juste de lui crier de faire attention. À la place, il étendit son bras, tout près de lui attraper l'épaule pour le forcer à reculer. Cet innocent ne méritait pas de se faire sauvagement mordre !

Seulement, par miracle, ce que l'homme redoutait ne se produit jamais. Non, à la place, le prédateur fit quelque chose de beaucoup plus malicieux : il lui lécha les doigts. On essayait de baisser ses gardes ! Kcalb n'allait pas accepter de tomber dans ce piège.

« Vous avez vraiment peur d'une créature aussi adorable ? », demanda l'inconnu.

Il continua à fixer le petit chien. Même si on lui donnait le nom de « meilleur ami de l'homme », le Diable n'y croyait pas une seule seconde. Ces dents, ces yeux, cet aboiement... Tout était dangereux chez ce genre d'animal. Même domestiqué, il n'accepterait pas de s'en approcher.

« ... Je me méfie de mes prédateurs naturels. », répondit-il.

Le cœur battant encore à mille à l'heure, il fit quelques pas en arrière pour s'éloigner de lui. Non, il ne craignait pas l'homme : il n'avait en réalité même pas remarqué que c'était un ange, ou, du moins, il semblait s'en ficher. Depuis les années, il était habitué à vivre en harmonie avec eux. Dans son monde, anges et démons s'entendaient depuis très, très longtemps. Dès que la guerre fut mise à terme, toutes ces histoires de racisme des deux côtés n'étaient plus que des mots à imprimer dans les livres d'histoire. D'ailleurs, le dernier ange qui avait été agressif avec lui était... Lumina. Valait mieux ne pas penser à ce qui s'était produit, ce moment n'avait pas exactement été glorieux...

Après un moment où le chien n'avait attaqué personne, Kcalb se permit de respirer un peu. Ses muscles de détendirent, son rythme cardiaque ralentit et ses yeux se dirigèrent finalement vers son interlocuteur. Même s'il n'aimait pas particulièrement regarder les gens dans les yeux lorsqu'il leur parlait, c'était poli de la faire, alors il se força. Il lui avait causé ses soucis, il n'allait pas en rajouter une couche !

« ... Encore une fois, je suis désolé du désagrément que je vous ai causé. » Il prit une courte pause, hésitant à s'engager dans une plus longue conversation. Est-ce qu'il devrait... Ou pas...

Faire la connaissance d'une nouvelle personne ne lui ferait pas de mal, en fait. Il était plutôt... Seul, ces derniers temps.

« Euh. Je me nomme Kcalb. Enchanté. », dit Kcalb, faussement confiant. Aussi vite qu'il avait essayé de le commencer, il brisa le contact visuel, préférant observer la beauté du sol.

C'était beaucoup moins difficile de regarder la pierre que de regarder quelqu'un, ça c'était certain. Au moins, il n'aurait peut-être plus à surveiller la créature, vu qu'elle semblait occupée à donner de la fausse affection à quelqu'un d'autre. Au moins, celui que le chien essayait de tromper était armé. Il pourrait se défendre si on l'attaquait. Sinon, le Diable était là ! ... Il n'était pas très puissant, mais il arriverait sûrement à faire fuir un monstre aussi petit. Celui de Cranber, au grand jamais par contre !
Pièces Pièces : 1910
Nombre de messages : 96
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~



Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Sam 30 Juin 2018 - 17:47
« ... Je me méfie de mes prédateurs naturels. »

Roy explosa littéralement de rire à la remarque de Kcalb. Un prédateur naturel ? Ce petit chien ? Qu'avait-il de plus prédateur qu'un ennemi naturel en la présence de l'ange lui même ? Le jeune homme déposa quelques grattouilles de plus sous le menton du chien, qui agitait joyeusement sa queue de gauche à droite tout en laissant pendre sa langue, et le laissa gambader dans la ville. Les peurs ne sont pas rationnelles donc à quoi bon juger cet inconnu sur sa cynophobie. Le Héros se tourna pour faire face au jeune homme, d'apparence, en remarquant que celui ci avait fait quelques pas de recul. Était-ce toujours à cause du chien ou avait-il pris ses distances face au Lycien ? A première vu, quand à sa visible relaxation lorsque le canidé s'éloigna, il était clair que c'était la présence de l'animal qui inquiétait le démon. Il ne semblait pas nécessairement à l'aise cependant à parler avec le séraphin. En effet, celui-ci semblant ne pas vouloir le regarder dans les yeux, comme si cela le gênait. Mais peut-être était-ce dû à une timidité naturelle plutôt qu'à une réelle inquiétude quant à la personne de Roy. C'est le regard quelque peu fuyant, celui-ci se présenta.

« Euh. Je me nomme Kcalb. Enchanté. »

Roy eut un léger sursaut de surprise, tout en affichant un regard tout aussi étonné. Un démon .. courtois ? Qui ne se cachait pas du tout d'ailleurs. Était-ce un piège ? Cachait-il sa vraie identité derrière un faux nom et une fausse attitude ? Non ... Il semblait beaucoup trop sincère pour ça. Il s'était excusé naturellement par deux fois déjà, et la réaction qu'il avait pu avoir au contact de ce chien semblait indiquer au guerrier de la lumière que ce n'était pas quelqu'un qui jouait un rôle, sa peur semblait beaucoup trop spontanée. C'est cependant avec une certaine méfiance non dissimulée que l'ange s'approcha lentement du démon, cherchant à le jauger du regard. L'habit ne fais pas le moine, c'est bien quelque chose que l'épéiste avait su apprendre avec le temps, mais une certaine suspicion s'installait toujours quand il croisait quelqu'un du camp opposé au sien, et quoi de plus opposé à un ange qu'un démon ? Cependant, peut-être était-il dans le tort, il ne cherchait ni à intimider cet inconnu ni à le mettre mal à l'aise, c'est donc dans un geste de bonne foi qu'il lui tendit la main amicalement.

« Je suis Roy ... Enchanté de vous rencontrez, Kcalb. »
Pièces Pièces : 103178
Nombre de messages : 18948
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
avatar
Interressé
Dim 1 Juil 2018 - 20:51
No, seriously, can we put the dog away ?
Hum... Les yeux de Kcalb ne le trompaient pas, non ? Lorsqu'il se présenta, il vit comme quelque chose d'étrange chez le roux. Un... Un sursaut ? C'était comme si ce qu'avait dit Kcalb l'avait surpris. Cependant, à ce qu'il sache, il n'avait aucune raison de ressentir quelconque forme de choc. Sauf si... Kcalb le dérangeait ? Peut-être qu'il était pressé et que le démon l'empêchait de partir. Oh non ! Encore une vilaine bourde. Il était malpoli, si malpoli ! Ses manières, elles étaient passées où ?!

Sauf que... Non. Ce n'était pas ça. Il avait commencé à lentement s'approcher de lui, de la suspicion dans les yeux. Pourquoi est-ce que-

Oh. Kcalb venait de réaliser pourquoi le roux était méfiant à son égard. Ça aurait dû être évident ! Il voulait se taper pour sa stupidité et sa lenteur, mais fit de son mieux pour que ça ne paraisse pas sur son visage. Un échec évident, vu la teinte rouge que prit ses joues et le sourire nerveux qu'il afficha. L'homme qu'il avait accidentellement poussé le jugeait quant au fait que c'était un démon, hein ? Kcalb n'aurait pas dû être étonné, ça devait arriver à un moment ou à un autre. En fait, ça s'était déjà produit. Toute cette situation avec Lumina... En espérant que ce genre de confrontation ne récidive pas, ce serait dommage que sa seconde vie soit encore empreinte des problèmes de racisme auxquels il avait fait face il y a des siècles. Au moins, pour l'instant, ce n'était qu'un sentiment de la part de l'autre. Il n'y avait eu aucune attaque, ni verbale, ni physique.

... Sa conclusion n'était pas exactement stupide. Sauf dans son monde, les anges et les démons étaient toujours en train de se faire la guerre. Justement, il avait du mal à se faire à l'idée qu'on puisse le suspecter de faire de mauvaises choses à cause de cela. Ça faisait si longtemps qu'il n'avait pas eu à avoir de mauvaises pensées quant à un ange à cause de son espèce, il n'arrivait plus à comprendre ces sentiments de dualité qui éloignaient les deux races.

Même si l'ange semblait garder un œil sur le Diable, il lui tendit amicalement la main. Surpris, ce dernier l'attrapa et la secoua pendant quelques secondes avant de la lâcher.

Le séraphin se présenta sous le nom de Roy. Il semblait cordial même face à une créature des Enfers, ce qui n'était pas pour déplaire à Kcalb. Après s'être fait agresser par un ange il y a peu de temps, il ne pouvait rien demander de plus qu'une vraie discussion passive. Il n'était pas ici pour se faire des ennemis. Si c'était son but, il aurait déjà attaqué, alors que là, mis à part avoir peur d'un petit chien ''inoffensif'' (qu'il avait accidentellement frappé avant) et bousculé quelqu'un par accident, il n'avait causé aucun tort.

(Ok, il avait peut-être aussi aidé Mors, le fils d'une de ses connaissances, à fuir après avoir éclaté la fenêtre d'un innocent en lançant une branche dedans il y a quelques temps. Seulement, il n'était que complice, pas coupable !)

« Hum... », commença-t-il, hésitant. Le stress devenait de plus en plus apparent en le regardant : Ses yeux devinrent encore plus fuyants et il ne dit rien pendant quelques secondes. « ... Serait-ce possible de laisser le... Chien partir ? ... Sa présence a pour effet de me rendre inconfortable. », affirma-t-il.

Il remonta le col de son manteau, espérant qu'il cache au moins en partie sa rougeur ; ce qui, évidemment, ne fonctionna pas. Urgh. Il sentait encore les yeux vides de vie de la bestiole le regarder avec ardeur. Il savait qu'elle voulait planter ses crocs profondément dans sa peau, lui aspirer son sang jusqu'à la dernière goutte... Même si la créature concernée était plus loin de lui que tout à l'heure, elle était encore trop proche de lui pour qu'il ose se sentir à l'aise.
Pièces Pièces : 1910
Nombre de messages : 96
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~



Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Lun 2 Juil 2018 - 17:01
Alors que Roy s'approchait petit à petit de Kcalb, ce dernier se mit à rougir de plus en plus, affichant un air benêt, comme s'il venait de réaliser quelque chose et qu'il se sentait honteux. Bien que le démon tentait tant bien que mal de cacher sa soudaine réaction, difficile de cacher des joues aussi rouges avec un teint aussi blême. Le Lycien leva un sourcil, ne comprenant pas réellement la réaction du jeune homme. Qu'avait-il pu réaliser soudainement pour se sentir aussi honteux ? Était-ce son attitude vis à vis du chien qui le mettait mal à l'aise ? Ou peut-être était-ce la présence même du séraphin qui le mettait dans des états pareils ? Quelque chose qu'il avait dit ou fait peut-être ? Le guerrier avait beau se torturer les méninges, il ne comprenait pas vraiment la réaction de cet inconnu au teint blanchâtre. Alors que ce dernier lui serrait nerveusement la main, l'épéiste lui glissa quelques mots.

« Un problème ? »


« Hmm ... Serait-ce possible de laisser le... Chien partir ? ... Sa présence a pour effet de me rendre inconfortable. »

Roy se tourna. Le chien l'avait suivi et se tenait sur ses pattes arrière en s'appuyant sur le pantalon du jeune homme, toujours en remuant la queue et en pendant la langue. Le Lycien en pu s'empêcher d'avoir un sourire attendrissant pour la petite bête et s'en occupa quelques secondes avant de le porter dans ses bras et de l'emmener un peu plus loin dans la ville, en le laissant gambader dans les ruelles de l'endroit, légèrement triste de laisser cette bête errante sans protection. Il espérait qu'une âme charitable irait récupérer le petit canidé et s'occuperait de lui. Cette tâche effectuée, l'ange revint auprès de Kcalb.

« Voilà, j'espère que vous vous sentez mieux désormais.Sinon ... Que faîtes-vous dans le coin ? Ce n'est pas banal de voir un démon à l'extérieur vous savez ... »

Pas très original comme sujet de discussion, difficile de faire pire que ça si ce n'est se plaindre du temps qu'il fait. Mais Roy ne savait pas trop quoi dire. Après tout, la rencontre avec Kcalb n'était pas spécialement prévu de base et il serait impoli de juste partir comme ça. C'était un peu comme s'il était coincé dans l'escalier avec un voisin. Aucun sujet de conversation réellement intéressant mais une impossibilité par pur respect de juste s'en aller sans rien dire. Tant pis, il passerait quelques longues et gênantes minutes à parler avec le démon de tout et de rien. Qui sait, peut-être découvrira-t-il quelqu'un d'intéressant au final ? La vie est faite de surprise et ce n'es pas la première fois qu'une discussion banale conduirait à un lien amical entre deux personnes, Roy lui-même avait déjà connu des amitiés de longue durée comme cela d'ailleurs. Il était d'ailleurs très curieux de savoir pourquoi un démon semblait avoir des réactions aussi humaines et pourquoi voir un ange ne l'avait pas affolé, même pas étonné, même pas une seule réaction d'ailleurs. C'était étrange, mais il était loin de se douter que l'unique raison pour laquelle le démon n'avait pas réagit est parce qu'il n'avait justement aucune raison de réagir à cela.
Pièces Pièces : 103178
Nombre de messages : 18948
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
avatar
Interressé
Mar 3 Juil 2018 - 4:42
New world, new traditions
Ah, le chien. Cette créature semblait prête à tout pour les piéger, même à user des stratagèmes les plus fourbes et cruels qui soient, tel que : le charme. Debout sur ses pattes arrières, haletant avec excitation et pendant la langue, toute personne normalement constituée tomberait en amour avec sa bouille adorable. Cependant, Kcalb n'était pas tout le monde : il était loin, très loin d'être normal. (Bon, déjà, c'était le démon le moins subtil possible qui se baladait dans les rues d'Horuna sans aucune couverture ni envie de se cacher : en soi, c'était déjà assez particulier. Alors, si on allait dans les détails, on se rendait vite compte que c'était une personnes plutôt excentrique.)

La petite bête essayait de se rendre mignonne pour ne pas qu'on veuille la déplacer ! Heureusement, Kcalb avait vu à travers son piège. Il savait très bien qu'elle se jouait de Roy. Il ne devrait pas écouter ses plaintes ! Ça lui coûterait son âme.

Fiou ! Le roux n'avait pas cédé aux demandes implicites de son nouveau petit compagnon. Il l'avait câliné quelques secondes avant de le prendre doucement dans ses bras et de se retirer pendant un moment, certainement pour l'éloigner du Diable apeuré. C'est évidemment ce qu'il fit, revenant quelques instants plus tard les mains vides. Enfin ! Plus aucune raison d'avoir peur. Il respira un peu, sentant son stress s'évaporer. Maintenant que cette horrible chose n'était plus dans les environs, il pouvait se sentir revenir à lui.

« Voilà, j'espère que vous vous sentez mieux désormais. Sinon ... Que faîtes-vous dans le coin ? Ce n'est pas banal de voir un démon à l'extérieur vous savez ... », demanda-t-il.

En effet, les deux hommes n'avaient pas trop de quoi discuter. Cependant, il ne voulait pas tout simplement s'éclipser. Ce serait beaucoup trop brutal et un énorme gaspillage d'une belle occasion de peut-être se lier d'amitié à quelqu'un. Puis, tant qu'à croiser quelqu'un qui lui était amical, ce qui était honnêtement assez rare par ici selon les expériences qu'il avait eues ces derniers temps, autant en profiter.

Cependant, en plus de l'ambiance assez particulière de cette interaction, une autre information attira l'information du Diable. Assez rare de croiser des démons par ici ? Il avait déjà vu Mors et Cranber, soit deux démons. Au contraire, il avait aussi croisé Lumina et Roy, deux anges. Le compte lui semblait assez équilibré, sauf si ses deux vieux amis étaient des exceptions et qu'il avait seulement eu beaucoup de chance de leur tomber dessus.

« O-oui, merci. », balbutia-t-il. « Je suis seulement sorti faire une... Promenade, j'imagine. », affirma-t-il, haussant des épaules. « Je ne savais pas que c'était si particulier pour un démon de s'exposer par ici. Enfin, oui, mais je n'avais pas réalisé à quel point les coutumes de ce monde sont différentes de celles du mien. », continua-t-il, se perdant presque dans son dialogue. Kcalb n'avait pas l'habitude d'essayer d'élaborer ce qu'il racontait, mais s'il était là pour discuter avec une personne amicale, il ne pouvait pas se contenter de répondre par une phrase. « Juste l'autre jour, il y a un ange qui m'a attaqué rien qu'en ressentant mon aura. Ce n'était... Pas une très belle expérience. », marmonna-t-il dans sa barbe. (Inexistante, d'ailleurs. Kcalb avait peut-être plusieurs siècles, mais il était encore et toujours imberbe.)

Bon, maintenant le démon cornu en était sûr. Il était vraiment, vraiment mauvais pour interagir socialement avec quelqu'un. Embarrassé par ses performances, la rougeur de son visage ne diminua pas ; on pouvait presque la voir augmenter en intensité.
Pièces Pièces : 1910
Nombre de messages : 96
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~



Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Mar 3 Juil 2018 - 18:54
« O-oui, merci. Je suis seulement sorti faire une... Promenade, j'imagine. Je ne savais pas que c'était si particulier pour un démon de s'exposer par ici. Enfin, oui, mais je n'avais pas réalisé à quel point les coutumes de ce monde sont différentes de celles du mien. »

Kcalb marmonna par la suite une phrase presque inaudible, que Roy ne comprit pas, mais au vu de la réaction du démon, à savoir de rougir de plus belle, l'ange s'était simplement dit qu'il ne serait peut-être pas capable de répéter cette phrase à haute voix, de toute façon ce n'était sans doute pas très important. Tout ce qu'il avait pu environ discerner était qu'il parlait d'un autre ange, à priori.

« Disons simplement que vous avez mauvaise réputation. »

Roy détourna légèrement son regard, arborant un sourire forcé, comme s'il s'était soudain souvenu de quelque chose de douloureux et qu'il préférait en rire qu'en pleurer. Ses rares interactions avec des membres de la famille des démons n'avaient jamais été très amicales. Loin de là, même. Du plus loin qu'il s'en souvienne, aucun démon n'avait ne serait-ce qu'été amical, non, ils ont juste semé la mort et la destruction sur leur chemin. Tout ce qui se rapprochait de près ou de loin à une créature des enfers, d'ailleurs. Oui, il connaissait personnellement une vampire qui se croyait également tout permis, pensant que la vie d'une personne était supérieure à celle de centaines voir de millier d'autre, chose que Roy ne pouvait pas tolérer. Mais, à vrai dire, de l'autre côté, du sien, ce n'était pas nécessairement plus glorieux. Azul, ex-roi de Celestia, l'équivalent du Paradis, le disait lui même : les anges étaient des armes de guerre qui ne devaient pas avoir peur de tuer. Pourtant, pourquoi le supposé « Bien » devait se résoudre à utiliser de tels moyens ? Le guerrier se l'était toujours interdit et il le savait, il en était de toute façon incapable.

Comment pouvait-il se revendiquer comme un justicier s'il avait du sang sur les mains ?

Roy soupira un instant. Il se rendit compte que, perdu dans ses pensées, il avait installer un blanc gênant de quelques très longues secondes, tandis que Kcalb continuait son ascension dans une pigmentation rougeâtre de la peau. C'est à se demander jusqu'à quelle couleur il était capable d'aller. Il semblait vraiment ... normal. Dit comme ça, cela semblait peut-être stupide, mais le Lycien n'était réellement pas habitué à voir un démon aussi simple, réagir aussi humainement. Kcalb était spécial, peut-être ne se rendait-il pas compte de lui même de l'unicité de son comportement, probablement que de son monde d'origine, tout les autres démons réagissaient comme cela puisqu'il sous entendait que les démons pouvaient librement se balader à l'extérieur sans rien craindre, mais ici c'était loin d'être une normalité. L'épéiste était intrigué par ce point de son caractère et voulait essayer de lui tirer les vers du nez pour comprendre un peu mieux les réactions de Kcalb.


« Vous m'avez l'air ... différent. J'aimerais comprendre ce qu'il s'est passé de là d'où vous venez. Seriez-vous d'accord pour me révélez une partie de votre histoire ? »
Pièces Pièces : 103178
Nombre de messages : 18948
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
avatar
Interressé
Mar 3 Juil 2018 - 21:36
A tale from another time...
Roy ne sembla pas comprendre ce que Kcalb avait raconté à la fin de sa phrase, ce qui n'était pas le plus grand mal qui soit. Ce... Ce n'était pas si important que ça, de toute façon. Il était juste maintenant sous surveillance. Tout le temps. Rien qui n'exigeant de la panique ! Non ?

« Disons simplement que vous avez mauvaise réputation. », répondit l'ange.

C'était... Compréhensible que son espèce ne soit pas très appréciée. Même s'il n'approuvait pas cette vision manichéenne du monde, il était vrai que pas tous les démons étaient blancs. Le concept de leur existence même était de répandre destruction et désolation. Certains s'en étaient éloignés, avaient décidé de vivre en harmonie avec le monde qui leur était offert, mais d'autres cédaient encore à leurs instincts naturels. Il en était bien conscient.

Du côté des anges... Ce n'était pas mieux. Leur mission était de protéger, mais les moyens qu'ils utilisaient pouvaient être juste infâmes. Meurtres, tortures, violences... Kcalb avait vu le mauvais côté de ces deux espèces diamétralement opposées. Peu importe à quel point ils disaient qu'ils étaient là pour faire le bien, il savait qu'il existait de véritables bêtes parmi les deux camps. Prêtes à tout pour entendre les cris de douleur de leurs adversaires, même des pires atrocités qui soient.

Oh ! Il s'était... Un peu perdu dans ses pensées. Ça faisait de longues secondes que les deux hommes ne prononçaient pas un mot, sûrement tous les deux en réflexion. Le silence commençait sérieusement à devenir lourd... Euh... Est-ce qu'il devrait essayer de dire quelque chose ? Il était ici pour essayer de sociabiliser, après tout... Se faire des alliés, tout ça, pas seulement rester debout à regarder fixement quelqu'un pendant une minute complète.

Sauf que... Non. Ça ne lui semblait pas être une bonne idée. Plus que de le déranger, il semblait penser à quelque chose ; sûrement quelque chose d'important. Il n'allait pas l'interrompre.

« Vous m'avez l'air ... différent. J'aimerais comprendre ce qu'il s'est passé de là d'où vous venez. Seriez-vous d'accord pour me révélez une partie de votre histoire ? », demanda-t-il.

Quasi immédiatement, il hocha de la tête. Il l'avait racontée tant de fois, toute personne dans son monde la connaissait ; c'était les bases de leur société. En plus de cela, sur Next Wave, la situation semblait être complètement différentes de là où il venait. Les deux races étaient minoritaires, extrêmement minoritaires comparativement aux humains. Il ne semblait pas y avoir de guerre en eux par ici, selon les observations de Kcalb ; mais pas de guerre ne voulait pas dire paix.

Il prit quelques secondes pour essayer de se ressaisir avant de se racler la gorge et de commencer, semblant un peu plus à l'aise qu'auparavant.

« Je n'ai aucun problème avec ça. », affirma-t-il. « Il y a bien, bien longtemps, dans un autre monde, il y avait une guerre entre anges et démons à laquelle j'ai participé en tant que chef de mon camp. Ça n'a pas toujours été comme ça, nous vivions ensemble avant, malgré quelques querelles. Cette guerre a été dévastatrice dans les deux camps, causant des morts, des actions atroces, inexcusables... Enfin, ça, ce n'est rien de bien spécial... » RiEn de bI- « Ce qui a été différent, c'est qu'elle s'est finie. Lorsque... J'ai crevé l'oeil de mon frère. I-il s'est rendu compte à quel point ces combats étaient stupides et... On a tout arrêté. Puis, on a tout reconstruit. Cette fois, Etihw et moi l'avons fait en tant qu'alliés plutôt qu'en tant qu'ennemis. Ça n'a pas toujours été facile, mais nous avons fait de ce monde un endroit où la paix régnait. Jusqu'à temps que le Diable d'un autre monde vienne attaquer le nôtre avec comme intention de me tuer. Enfin, cela est une toute autre histoire. », raconta-t-il.

Peut-être était-il loin du monde gris, mais rien que d'y penser lui mettait le baume au cœur. Cependant, il baissa des yeux à la fin de son récit. Il avait beau adorer son monde plus que tout, il ne pourrait certainement plus jamais y remettre les pieds. Ah, comme il lui manquait... Etihw, Wodahs, les enfants, tout le monde... Il espérait pouvoir un jour les revoir.
Pièces Pièces : 1910
Nombre de messages : 96
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~



Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Mer 4 Juil 2018 - 17:22
« Je n'ai aucun problème avec ça. Il y a bien, bien longtemps, dans un autre monde, il y avait une guerre entre anges et démons à laquelle j'ai participé en tant que chef de mon camp. Ça n'a pas toujours été comme ça, nous vivions ensemble avant, malgré quelques querelles. Cette guerre a été dévastatrice dans les deux camps, causant des morts, des actions atroces, inexcusables... Enfin, ça, ce n'est rien de bien spécial... Ce qui a été différent, c'est qu'elle s'est finie. Lorsque... J'ai crevé l’œil de mon frère. I-il s'est rendu compte à quel point ces combats étaient stupides et... On a tout arrêté. Puis, on a tout reconstruit. Cette fois, Etihw et moi l'avons fait en tant qu'alliés plutôt qu'en tant qu'ennemis. Ça n'a pas toujours été facile, mais nous avons fait de ce monde un endroit où la paix régnait. Jusqu'à temps que le Diable d'un autre monde vienne attaquer le nôtre avec comme intention de me tuer. Enfin, cela est une toute autre histoire. »

Roy écoutait attentivement le discours de Kcalb. Seulement voilà ... Il se rendit vite compte que ce dernier était très fouillis. Beaucoup d'informations semblait illogique aux premiers abords, comme par exemple, la supposée corrélation entre le fait de crever un œil à son frère et l'arrêt de la guerre. D'ailleurs, pourquoi cette guerre avait-elle éclatée ? Et qui était ce « Etihw », nom que le démon avait lâché en plein milieu de son discours ? Et qui était ce Diable qui lui voulait sa peau ? Et pourquoi ? Et d'où venait-il ? Au final, le séraphin avait encore plus de questions après avoir entendu l'histoire de l'homme pâle qu'il aurait pu en avoir avant.

« Votre récit est ... un peu confus je dois avouer. Je n'ai pas très bien compris le pourquoi du comment votre attaque sur votre frère a arrêté la guerre. Pas plus que l'identité de ce ... Etihw, je crois ? Je me pose bien d'autres questions aussi à côté mais je n'aimerais pas que notre conversation vire à l'interrogatoire pour autant. »

L'histoire de Kcalb n'en restait pas moins intéressante. Une utopique paix dans un monde où anges et démons vivent en harmonie, voilà une bien belle histoire. Si c'était possible dans le monde d'origine du démon, il n'y a pas de raison que sur Next Wave, l'entente entre ces deux peuples opposés soient impossible, bien qu'ils semblent bien minoritaire par rapport au monde d'origine de Kcalb. Plus loin que ça, peut-être était-il possible de vivre en paix avec n'importe quelle race, c'était du moins ce que le Lycien espérait au plus profond de lui, son monde utopique serait un monde en paix, sans meurtre, où chacun pourrait vivre sa vie de son côté et où personne ne serait forcé à faire des actions contraires à leur croyances et à leur envies. Quelque part, Next Wave représentait en partie ce qu'il voulait dans son monde parfait. Seulement voilà, les atrocités dont il a été témoin lui ramène les pieds sur terre, ce monde est encore loin d'être purgé d'actes mauvais et néfastes. Malheureusement, ces actes sont en grande partie commis par les Héros ... Ce monde n'a sans doute jamais été autant mis en péril que depuis que ces derniers se sont réveillés de la Pandorica. Les Natifs avaient peut-être raison quelque part, les Héros apportent plus de mal à la planète qu'ils apportent du bien. C'était une triste réalité que l'épéiste semblait commencer à accepter. Il se mordit nerveusement le haut du pouce, un sourire et un regard triste sur le visage. Difficile d'avoir une quelconque once de légitimité à vouloir défendre Next Wave quand le monde lui-même a prouvé qu'il n'avait pas besoin des Héros pour se défendre seul.
Pièces Pièces : 103178
Nombre de messages : 18948
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
avatar
Interressé
Mer 11 Juil 2018 - 21:49
I can only share the blame
Euh... Tout ce qu'il venait de dire... Aurait été compréhensible s'il l'aurait raconté à quelqu'un de chez lui. Qui avait du contexte. Mais là, Roy n'en avait aucun, non ? ... Ah. Il venait encore de rater. hein ? Inconsciemment, Kcalb se remit à perdre un peu son calme. Un profond sentiment de gêne s'empara de lui. Comment est-ce qu'il était devenu aussi ridicule ? Il n'arrêtait pas de s'embarrasser ! Et c'était arrivé devant plus d'une personne. Si ce n'était pas déjà le démon le moins crédible de Next Wave, il venait de remporter le titre haut la main.

Comme prévu, l'ange lui fit remarquer le manque de clarté de ses propos. Hum. C'était l'heure de reprendre la parole maintenant, non ? D'essayer... D'expliquer tout ça à quelqu'un qui était complètement extérieur à cet ancien conflit. C'était étrange, de devoir traîner ce poids avec lui ici. Surtout que tout ce qu'il avait vu et fait n'avait aucune conséquence sur personne.

« ... Nous étions dans des camps différents. Mon frère... Est un ange. Je l'ai attaqué lors de la guerre, vu que nous étions techniquement ennemis. Lorsque je lui ai crevé l’œil, il a réalisé que personne ne savait plus pourquoi il se battait. L'affrontement durait depuis longtemps, très longtemps. Des décennies, des siècles sûrement. Il l'a dit à tout le monde, et là, on a compris que ce combat avait duré beaucoup trop longtemps et ne menait à rien. », raconta-t-il. « Et Etihw est... Était la chef du camp des anges. C'est en partie de sa faute et en partie de la mienne que tout cela s'est passé. », ajouta le Diable.

Parler de son passé ne lui était pas anormal. Il devait l'avoir fait des centaines de fois, à des dizaines de personnes différentes au fil des âges ; mais il ne l'avait jamais fait à quelqu'un qui était totalement extérieur à ce conflit, à qui la vie n'avait pas été changée par ce passé qui était désormais si lointain, mais qui avait laissé des traces indélébiles sur un monde entier.

Ça lui faisait bizarre de conter sa vie en se disant qu'il ne verrait peut-être plus jamais les conséquences de sa souffrance. Il ne verrait peut-être plus jamais Etihw et Wodahs.

... Ils lui manquaient. Il voulait les voir, mais qu'est-ce qu'il y pouvait ? Il n'avait pas de contrôle sur ce monde. Il n'avait pas accès à un portail pour retourner chez lui. Kcalb devrait... Accepter sa situation pour le moment.

Ça ne voulait pas dire que tout était beau dans le meilleur des mondes. En fait, Next Wave ne semblait pas être un monde idéal. Les natifs, ceux qui venaient d'ici, semblaient pour la plupart l'ignorer, ou simplement lui adresser des mauvais regards. Cependant, ceux qui n'avaient pas l'air d'être d'ici, ne se fondaient pas dans la masse, semblaient beaucoup plus chaotiques. Si seulement le démon avait plus de contexte quant aux problèmes de ce monde, il saurait peut-être pourquoi tout était comme c'était... Mais non. Il avait beau avoir retrouvé une partie de sa mémoire, elle lui faisait toujours défaut.

Cependant, il n'avait pas besoin de ses souvenirs pour savoir pourquoi il n'était pas aussi bien accepté ici que chez lui. Tout le monde avait des origines différentes. Ce n'était pas tout le monde qui avait eu la chance de vivre dans un monde en paix, même si cette paix avait coûté de nombreuses vies et avait pris beaucoup, beaucoup trop de temps à arriver. Si seulement ils avaient réalisé plus tôt...

Il baissa légèrement des yeux, se remémorant ses erreurs. Ses lèvres se serrèrent, lui donnant un air un peu plus sombre. Non ! Ce n'est pas l'heure des regrets. Tu n'as jamais eu ce genre de sentiments en parlant d'eux ! Ce n'est pas l'heure de commencer à être émotif. Kcalb releva légèrement de la tête. Sa situation n'était pas comme il l'aurait voulu, mais ce n'était pas le moment de regretter tout ça. Il pourrait s'en sortir. Ce n'était pas comme s'il était seul et désespéré ; il avait du mal à s'acclimater, c'était tout.

« Je ne suis pas très bon pour expliquer la guerre à des personnes qui n'ont aucun contexte... J'en suis désolé. », dit-il, de la façon la moins décontenancée possible.
Pièces Pièces : 1910
Nombre de messages : 96
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~



Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Hier à 17:38
« ... Nous étions dans des camps différents. Mon frère... Est un ange. Je l'ai attaqué lors de la guerre, vu que nous étions techniquement ennemis. Lorsque je lui ai crevé l’œil, il a réalisé que personne ne savait plus pourquoi il se battait. L'affrontement durait depuis longtemps, très longtemps. Des décennies, des siècles sûrement. Il l'a dit à tout le monde, et là, on a compris que ce combat avait duré beaucoup trop longtemps et ne menait à rien. Et Etihw est... Était la chef du camp des anges. C'est en partie de sa faute et en partie de la mienne que tout cela s'est passé. »

Voilà qui était des plus curieux. Son frère, un ange, alors que Kcalb lui même était un démon ? C'était un récit plutôt difficile à avaler, comment les deux pourraient appartenir à une race différente s'ils étaient liés par le sang ? Difficile à comprendre et c'est sous un air sceptique non dissimulé que Roy réfléchissait à ce qu'il venait d'entendre. Il remarqua par ailleurs une légère grimace sur le visage de l'homme face à lui, quelque chose qui s'apparenterait à du regret peut-être. Etait-il nostalgique de son monde ? Ou regrettait-il ses actes ? Les deux peut-être ?

« Je ne suis pas très bon pour expliquer la guerre à des personnes qui n'ont aucun contexte... J'en suis désolé. »

Sa réponse fut si franche qu'elle prit de court Roy, qui ne put s'empêcher de laisser échapper un rictus nerveux. C'était une remarque pour le moins inattendue et très précise. Cependant à l'aide des quelques précisions que Kcalb venait de lui donner, l'histoire semblait un petit peu plus claire et bien que d'autres questions se soulevaient naturellement, la principale qui lui trottait dans la tête étant comment deux individus de deux races différentes, à supposer qu'ils soient liés par le sang, peuvent-être frères, le récit global semblait déjà plus cohérent avec un meilleur contexte expliqué autour. Le noble réfléchit un instant et repris la parole.

« Je vois ... Je pense mieux comprendre votre situation à présent ... La guerre est malheureusement un fléau qui se perpétue à travers les mondes. C'est bien triste. Ici aussi, ce fût un soucis. Je ne sais pas si vous le savez, mais ce monde, Next Wave comme on l'appelle, n'est plus réellement ce qu'il était de base. Non, à vrai dire, il est né d'un autre monde qui a été ravagé par ... »Il hésita un instant, détournant le regard brièvement, se demandant s'il était judicieux d'indiquer que lui et ses compagnons étaient responsables direct de la destruction de Nintendo World et se ravisa au dernier moment. « ... par des faits encore inconnus à ce jour. Tout ce que je sais c'est que mes compagnons et moi-même avons été enfermé dans une grande boîte, la Pandorica, vous devez très certainement l'avoir déjà vue d'ailleurs, si vous n'êtes pas né ici. Nous avons été endormi artificiellement pendant plus de mille ans, contrairement aux habitants qui eux, ont été relâché peu de temps après la stase ...

A la tête de ce nouveau monde se trouve une jeune femme, Astrid, on raconte qu'elle règne sur Next Wave depuis tout ce temps, pourtant son visage n'a pas pris une ride. Elle jouis sans doute d'un pouvoir d'immortalité, ou tout du moins a trouvé un moyen pour que son enveloppe charnelle se vieillisse pas. Le monde est en paix depuis un millénaire maintenant et par conséquent ... une certaine forme de racisme envers les « Héros », c'est comme ça qu'ils nous appellent, s'est instaurée. Selon les Natifs, nous ne sommes que source de problème et ils s'en sortent bien mieux depuis que nous ne sommes plus dans ce monde. Difficile de se faire une place parmi eux dans ces conditions ...

C'est à peu près tout ce que je sais sur Next Wave, j'espère avoir pu un peu vous aiguiller. »


Bien entendu, Roy s'était bien caché de lui avouer certains secrets. Par exemple, il n'avait pas parlé de la réelle raison pour laquelle Nintendo World s'était auto-détruite, et bien qu'il ne connaissait pas encore lui-même les raisons exactes, il savait que les Héros étaient directement responsable de la destruction du monde. Il s'était également permis d'omettre le vrai visage d'Astrid qu'il avait entre-aperçu quelques moments plus tôt. Il n'avait également pas transmis à Kcalb que c'était lui qui venait de secourir l'ennemi public numéro un aux yeux de tout les médias de Next Wave. Après tout, rien ne prouvait qu'il était encore digne de confiance.
Pièces Pièces : 103178
Nombre de messages : 18948
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Virilité & Crédibilité [Roy & Kcalb]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum