Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Sabotage00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Un coup de main vaut un merci [Gozen & Kcalb]
Kcalb a écrit :
Kcalb
Koopa
Ven 29 Juin 2018 - 5:06
Talking to people isn't easy at all, who said it was ?
Une nouvelle journée s'était levée à Horuna il y avait déjà quelques heures. La journée pouvait être considérée comme belle, le ciel était ensoleillé, mais pas complètement sans nuages non plus. Cela avait attiré plusieurs habitants de la ville dehors, pour profiter du beau temps ou pour aller travailler. Parmi ces personnes qui étaient sorties prendre un bain de Soleil, il y avait Kcalb. Le démon vivait encore en compagnie de ses familiers, Ater et Arbus, dans une auberge à la propreté plutôt discutable. Il n'avait pas encore de source de revenus fiable et était donc incapable de correctement subvenir à leurs besoins, mais au moins il arrivaient à survivre depuis leur arrivée sur Next Wave.

Dans les rues peuplées d'Horuna, le démon se promenait. Ses pas étaient un peu moins hésitants et hasardeux qu'avant. Il semblait savoir où est-ce qu'il allait. Depuis qu'il avait emménagé sur cette île, le Diable avait commencé à apprendre à quoi elle ressemblait. Se perdre à chaque fois qu'on sortait était un énorme gaspillage de temps, même pour quelqu'un avec un emploi du temps aussi peu chargé que lui.
Cette fois, il n'était pas à la recherche d'une pâtisserie. La dernière fois qu'il y était allé, ça avait mal fini. En plus de cela, leur budget de leur permettait pas de tels luxes. Même si le gâteau au chocolat lui manquait, Kcalb devrait faire avec. Non, cette fois il allait profiter d'un plaisir beaucoup moins dispendieux : une belle balade relaxante dans le parc. Avec de la chance, cette fois il ne tomberait sur aucun chien à deux têtes qui essaierait de le mordre.

Le Diable trouva le parc dans lequel il avait rencontré Cocoma pour la première fois assez facilement. C'était un des points de repères qu'il s'était fait, à force de tomber dessus à presque chacune de ses sorties.

Il y pénétra sans hésitation, bien qu'il pouvait sentir le regard interrogateur de quelques passants dans son dos. Son physique était plutôt particulier, surtout dans un monde qui était désormais majoritairement composé d'humains. Au moins, son caractère démoniaque ne lui avait pas encore attiré trop de problèmes.

Bon, honnêtement, après cette rencontre au cabinet d'études, Kcalb commençait sérieusement à se demander si les non-humains étaient si rares sur Next Wave. Il avait déjà fait la rencontre de deux démons, d'un ange, d'un homme chèvre, d'un vampire, d'un dragon, d'un androïde... Il ne se fondait pas bien dans la masse, encore plus avec son style vestimentaire, mais peut-être que des personnes excentriques n'étaient pas rares par ici.

Bien assez vite, le Diable trouva le sentier. Il n'avait pas fait une erreur en décidant de passer par ici : la lumière qui passait à travers les feuilles, la verdure, la mélodie du vent... Tout cela l'aida à relaxer, à décompresser. Ces derniers jours n'avaient pas été faciles pour lui : il venait de débarquer dans un tout nouveau monde, avait découvert que la jeune démone qu'il avait prise sous son aile il y a déjà des siècles était en réalité toujours en vie, avait dû se défendre contre une ange qui l'avait attaquée sans qu'il n'ait rien demandé, a dû lutter contre un dragon car il traitait Cranber comme un cobaye et pas comme une personne...

Peu importe à quel point il avait un joué été habitué à beaucoup d'action qui demandait une adaptation rapide, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Est-ce qu'il était devenu sénile ? ... Non. Je ne suis pas sénile. Je ne suis juste... Plus habitué à ce genre de choses, c-c'est tout.

Tout en pensant à ce qui s'était produit depuis son arrivée ici, le Diable continua à se promener tranquillement sur le sentier du parc. Le paysage était beau, relaxant, mais à la fois un peu déroutant. Même s'il se sentait bien, il ne se sentait pas chez lui.

Comme un inconnu qui avait été projeté dans un univers qu'il ne connaissait pas et où il n'avait pas sa place.

Malgré tout, malgré ce sentiment qui lui déchirait les entrailles, il avait quelque chose d'autre : une simple pensée.

Peut-être que si c'est réellement impossible de retourner à la maison, je pourrais m'habituer à ce monde.

Une simple remarque, un simple espoir, qui suffit cependant à lui remonter le moral. Il n'osa pas afficher un sourire, il ne le faisait que très peu, mais, pour la première fois, il commença à accepter le piège dans lequel il était.

Il n'aurait jamais dû être ici. Cependant, c'était peut-être une chance de repartir à zéro. Sans responsabilités, sans ses erreurs, sans Etihw-

Quelque chose sortit le démon monochrome de sa quasi-transe. Au loin, il aperçut un passant qui lui semblait familier. Non... Non, il l'avait déjà vu, il en était absolument sûr. Au cabinet d'études, oui ! C'était l'homme qui était arrivé, créant avec lui plusieurs illusions dont il n'avait pas complètement compris le sens, et qui avait amélioré son attaque.

Sans trop hésiter, Kcalb changea sa direction pour à la place aller vers lui. Il semblait beaucoup moins énervé que lors de leur première rencontre, ça c'était sûr. Ce dragon avait bien mérité une telle correction. Profiter des faiblesses psychologiques de Cranber était absolument immoral, qu'elle soit démone ou pas, qu'elle soit instable ou pas. Il devait une fière chandelle à cet homme pour l'avoir aidé.

Une fois arrivé à proximité de lui, il s'arrêta. Pendant un moment. Sans qu'aucun mot de se dise dans l'immédiat. Se rendant compte qu'il fallait faire quelque chose, le démon se racla la gorge, lui faisant signe qu'il souhaitait lui parler. À vrai dire, il n'était pas très bon pour initier des conversations, mais il essayait, pour une fois.

« J-je suis désolé de vous déranger, monsieur... Je crois vous avoir rencontré au cabinet d'études du professeur Orion il y a quelques jours, je me trompe ? », commença-t-il, essayant de rester le plus poli possible.

Honnêtement, au fond de lui, Kcalb avait étrangement peur de s'être mépris. S'il abordait un parfait inconnu par erreur ? Ce serait embarrassant ! Il décida tout de même d'élaborer légèrement ses propos.

« Hum... Je vous remercie de votre aide. Elle a été grandement appréciée. Le professeur a agi de façon inacceptable en profitant des faiblesses d'une enfant... » Il marqua une courte pause. « Je suis désolé que vous ayez eu à me rencontrer dans de telles circonstances. Ce n'était pas exactement... Glorieux. », continua-t-il. « Euh... Je me prénomme Kcalb. », se présenta-t-il.

Il n'avait pas complètement capté le fait qu'il le savait certainement déjà, vu qu'une des pompoms girls qui l'encourageaient lors de petit spectacle l'avait dit. À vrai dire, le moment était plutôt flou pour Kcalb, qui était surtout concentré à crier sur le dragon et à préparer son attaque.

« ... Vos techniques de combat sont impressionnantes, par ailleurs. », ajouta finalement le Diable, la voix plus hésitante que lors de ses dernières interventions. On pouvait même voir un peu de rouge sur ses joues si on regardait bien.

C'était un peu gênant d'avouer cela, mais Kcalb se sentait beaucoup moins puissant qu'avant lorsqu'il était arrivé ici. Il n'avait toujours pas compris pourquoi, mais ce n'était pas si grave. Pas... Si grave. Sauf qu'il devrait être capable de se battre à nouveau s'il voulait être capable de lutter contre les menaces locales par lui-même. Ah, un peu honteux de la part d'un ancien roi à la puissance indiscutée, il se trouvait désormais complètement dépassé.
Pièces Pièces : 8134
Nombre de messages : 207
Age : 16
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Amis : Lumina, Cranber (disparue), Mors (disparu), Sal (disparu).

Ennemis :

Famille : //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Jokend a écrit :
Jokend
Quatuor Universel
Ven 29 Juin 2018 - 11:26
Gozen se baladait, comme tous les matins, dans le parc d'Horuna. En fait, il se baladait dans tous les parcs de Next Wave le matin, un tour chacun, selon un ordre bien précis, pour être sûr de ne rien rater. Quand il y pensait, il ne ratait jamais grand chose puisqu'il ne se passait jamais rien, mais il s'agissait d'un rituel auquel il tenait. Sans grande raison, par ailleurs. Une part de plaisir, une part de curiosité, une part d'ennui. La recette idéale pour évoluer dans un monde qui n'avait pas grand chose à offrir pour l'extra-terrestre qui avait du mal à se déployer à travers des règles. Les récents événements avec Astrid avaient cependant quelque peu changé sa vision des choses : le monde ne reviendrait pas en arrière et il valait peut-être mieux rester dans cette configuration. Les aventures ne manquaient pas sur Next Wave et il restait beaucoup de mystères à découvrir.

Gozen se demandait parfois s'il ne valait pas mieux pour lui prendre sa retraite en tant que Héros et pratiquer un véritable métier pour découvrir d'autres horizons. Si les événements dans le cabinet d'Orion n'avaient pas tourné de manière si dramatique, une carrière de professeur lui aurait plu. Il avait de nombreuses choses à enseigner.
Quelqu'un tira sa manche. Gozen se tourna nonchalamment et tomba nez à nez avec un démon, ou plutôt un diable, qu'il avait déjà aperçu avant. Il porta sa main à son menton et réfléchit plus intensément qu'à son habitude. Où l'avait-il vu, celui-là ? Ami ou ennemi ? Garçon ou fille ? Sel ou poivre ? Il n'arrivait pas à mettre le point précis sur sa pensée et au fond cela ne l'embêtait pas. Redécouvrir les gens était tout aussi bien. Il creusa plus loin et se souvint qu'il avait déjà combattu avec lui d'une façon ou d'une autre. C'était au cabinet d'ailleurs. Il s'appelait Kcalb. C'est vrai qu'il ne lui avait pas demandé son prénom. Il était entré, avait participé à l'attaque et était parti aussi vite que possible. Pour lui, il ne s'agissait que d'un point de passage parmi tant d'autres : le GPS de la vie l'emmenait dans des endroits bien étranges par moment.


- Mes techniques de combat ? Je n'en ai pas. Tout ce que je fais, c'est parce que je l'imagine. C'est ça le secret. L'imagination. Les gens qui se prennent trop la tête ne peuvent pas faire des choses comme ça.





Il appuya sur son nez pour arrêter la trombe d'eau qui s'écoulait de chacun de ses pores et haussa les épaules et tourna les talons. Où est-ce qu'il voulait aller, maintenant ?
Pièces Pièces : 173043
Nombre de messages : 5928
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
Kcalb
Koopa
Ven 29 Juin 2018 - 18:40
I don't have any pennies to throw in the fountain, sorry.
... Heh ? Hum... Même dans des circonstances beaucoup moins aggravantes que celles dans lesquelles ils s'étaient rencontrés, l'homme avec qui Kcalb parlait restait assez difficile à comprendre. L'imagination ? ... C'était vrai que c'était possible de l'utiliser pour ceux qui possédaient certaines magies. Même là, improviser pouvait être possible avec tout, de différentes façons... C'était seulement une façon de voir les choses-

Euh. De l'eau sortait de plusieurs orifices de son interlocuteur. Comme un... Homme fontaine. Le spectacle était véritablement spécial, mais intéressant à sa façon. Étant utilisateur de runes depuis des siècles, Kcalb avait un peu perdu de vue certains aspects intéressants de la magie, dont la créativité. Bon, déjà, il avait oublié la grande majorité de ses runes, vu qu'il ne les avait pas utilisées depuis des siècles, même avant d'arriver sur Next Wave, ça ne l'aidait pas particulièrement...

Les sorts, ce n'était que des bases pour une attaque, non ? Avec ses sorts, il pourrait faire quelque chose de bien plus grand, de bien plus fort, de bien plus utile... Enfin, c'était déjà s'il retrouvait ses sorts, parce qu'avec ceux dont il se souvenait il ne pourrait pas faire grand chose. Encore moins avec leur puissance du moment, qui était, comment dire... Pas fameuse. S'il prenait le temps d'y réfléchir une fois leur discussion finie, il pourrait se servir de ce savoir pour s'améliorer, peut-être ? Tant qu'à ne rien faire de ses journées, il pourrait essayer d'être productif en faisant quelque chose. (Même si la dernière fois qu'il avait essayé d'être productif en allant voir le cabinet du professeur, cela avait plus que mal fini.)

Alors que l'homme au costard réfléchissait, le criminel recherché tourna des talons et se prépara à partir. Attend quoi il s'en va-

Soudainement sorti de sa stupeur, il ne sut pas immédiatement quoi faire. Le visage prenant une teinte visiblement rouge, il leva des mains, voulant toucher l'épaule de la fontaine vivante pour peut-être l'empêcher de partir. Cependant, timide réservé comme il était, il n'osa pas initier de contact. C'était beaucoup trop envahissant, mais s'il ne le faisait pas il allait sûrement se faire mettre un vent. Peut-être qu'il l'avait interrompu et que c'était mieux de le laisser partir ? Argh, les conventions sociales, Kcalb avait tellement du mal avec... Gérer une armée, pas de problème, mais essayer de discuter sans faire de bourde ? Im-po-ssible.

« Oh, euhhh - si je vous ai dérangé, j-je suis désolé. Je peux toujours partir, ce n'est pas un problème... », dit-il, quelques gouttes de sueur coulant sur la tempe.

Dire qu'il semblait embarrassé était peu dire. Du rouge partout sur son visage autrement blanc comme un drap, des yeux ronds comme des soucoupes, ce qui restait encore de son ego allait visiblement être écrasé si on l'ignorait. Ce qui était probable, vu que l'extraterrestre semblait aimer ce qui était intéressant et que Kcalb lui-même était quelqu'un de plutôt morne et ennuyant. Tout ce qu'il avait pour lui, c'était... C'était quoi, en fait ? L'homme n'était rien de plus qu'une personne perdue dans ce monde. Il n'y connaissait que quelques personnes, il n'avait même pas de travail ni de logement fixe ! En plus, pour rajouter une cerise sur la gâteau, il était à nouveau aussi fort qu'un adolescent inexpérimenté. Si seulement c'était possible, ça aurait été le moment parfait pour prendre sa retraite.

Mais non, ce ne l'était pas, et il se retrouvait dans ce genre de situation peu glorieuse où il n'arrivait même pas à s'excuser convenablement d'avoir dérangé quelqu'un. Il avait définitivement perdu sa prestance d'antan, c'était impossible à nier maintenant.
Pièces Pièces : 8134
Nombre de messages : 207
Age : 16
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Amis : Lumina, Cranber (disparue), Mors (disparu), Sal (disparu).

Ennemis :

Famille : //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Jokend a écrit :
Jokend
Quatuor Universel
Mer 4 Juil 2018 - 17:01
Gozen ne se tourna pas lorsque Kcalb s'excusa. Il avait bien souvent la tête ailleurs mais entendait clairement lorsqu'on s'adressait à lui. Ce n'était pas tant la timidité du démon, mais plutôt l'admiration que celui-ci semblait lui vouer. Ou quelque chose comme ça. Gozen n'était pas très doué pour déceler avec précision ce que les gens pensaient de lui. Il s'agissait d'une contrepartie sociale qui faisait pencher la balance vis-à-vis de sa capacité à se foutre cordialement de quiconque.
Cependant, cette fois, ce ne fut pas le cas. Rencontré par errance, Kcalb ne semblait pas être un mauvais bougre et ses techniques avaient un minimum de potentiel. Gozen ignorait, en vérité, son affiliation avec Cranber, mais avait l'impression que tous deux partageaient des traits physiques similaires. Que des diables et des démons se baladent sur Next Wave était bien plus rare qu'on ne pourrait le penser, considérant que toute forme de magie chaotique ait été supprimée de la nature. Axem, Gozen et Astrid devaient sûrement en être les derniers porteurs à l'heure qu'il était.

Aussi, Kcalb ne semblait donc pas être un natif. Un parallèle intéressant avec Unasarera, la bibliothécaire du palais d'Horuna qui semblait elle-même provenir de la même espèce, mais qui de par son affiliation native ne se distinguait que par son physique et non par ses capacités.



- J'ai dit que j'allais visiter d'autres parcs, pas que j'allais le faire seul. Tu as un peu de temps libre devant toi ? J'ai quelques questions à te poser, lui demanda Gozen en tournant légèrement son regard dans sa direction.


Point de portail, point de téléportation. Ils traverseraient les îles en marchant, ou en courant, ou en volant même, Gozen n'en savait rien. Tout Héros qui se respectait avait les conditions requises pour traverser l'archipel en un clin d'oeil. Il voulait aller dans le Nippon, maintenant.
Pièces Pièces : 173043
Nombre de messages : 5928
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
Kcalb
Koopa
Jeu 5 Juil 2018 - 20:24
We're going to the park ! ... Which one ?
Hum... Qu'est-ce qui se passait ? Kcalb assumait ne pas être la personne la plus adaptée socialement qui soit, mais il n'arrivait vraiment pas à comprendre le langage corporel de son interlocuteur. Serait-ce un genre de... choc des cultures ? Ou tout simplement un choc entre inadaptés sociaux ?

Malgré l'apparence humaine de Gozen, le Diable se doutait qu'il n'était pas humain. Les hommes étaient nombreux, mais leur maîtrise de la magie était moindre : quelqu'un qui pouvait débouler dans un cabinet et en changer complètement le décor pour qu'il ressemble à un stade de foot, ce n'était pas rien, encore moins dans un monde où la magie était faible et peu présente. Ses capacités étaient réellement impressionnantes, et la personne derrière semblait elle aussi intéressante, bien qu'assez énigmatique.

« J'ai dit que j'allais visiter d'autres parcs, pas que j'allais le faire seul. Tu as un peu de temps libre devant toi ? J'ai quelques questions à te poser. », demanda-t-il.

Kcalb se sentit un peu moins embarrassé suite à cette phrase. Même s'il n'était pas plus habile socialement qu'avant, il était quand même supportable si on pensait à l'inviter, non ? C'était déjà une victoire en soi, mais surtout, il était désormais rassuré. Il avait peur de l'avoir interrompu dans ses activités, et il l'avait fait, mais cela ne semblait pas l'avoir dérangé plus que ça.

« O-oui, je n'ai rien de prévu, ça ne sera pas un problème. »

Par contre, il ne savait pas du tout où ils iraient. Le démon avait beau être sur cette île depuis déjà un moment, il n'en connaissait pas du tout tous les recoins ; loin de là, même. Il avait du mal à s'y diriger et avait honnêtement tendance à s'y perdre. Cependant, il ne pensait pas qu'il y avait beaucoup d'autres parcs dignes d'intérêts à distance raisonnable. S'il connaissait une zone d'Horuna, ça devient bien être par ici, et il n'y voyait généralement que des zones commerciales ou résidentielles, sans une trace d'espace vert sauf ce parc.

Peut-être que c'était juste parce qu'il n'avait aucune idée d'où il était. Il se trompait sûrement ! Il devait bien y avoir plus d'un gros parc à Horuna. Ce serait inconcevable qu'il n'y en ait qu'un seul, non ? Si c'était loin, ça leur ferait une marche, ce serait agréable ! Il fallait voir le bon côté des choses lorsqu'il y en avait... Hein ? Ok, l'optimisme n'était pas son truc, mais il ne savait pas du tout à quoi ressemblait l'île où il était et l'extraterrestre lui était amical, alors il faisait des efforts pour ne pas juste penser au pire.

À peu près sûr que tout se passerait normalement, l'homme commença à reprendre son calme. Peut-être qu'il n'avait pas très bien abordé Gozen, mais tout finirait bien ! La teinte rougeâtre de son visage redevint lentement, mais sûrement blanche comme neige et il osa faire un petit peu de contact visuel. Il commençait à se sentir un peu plus confortable, chose qui était assez rare pour lui, qui était plutôt du genre... Tendu, oui, c'est le moins qu'on puisse dire.

« Sans vouloir gêner, il y a d'autres parcs par ici ? ... Je ne connais pas très bien le coin. », demanda l'homme au costard, curieux quant à leur prochaine destination. Ah, si seulement il savait qu'ils iraient plus loin que tout ce qu'il aurait pu actuellement imaginer...

À son insu, une épopée extraordinaire (qui lui donnerait certainement la nausée) était en train de se planifier.
Pièces Pièces : 8134
Nombre de messages : 207
Age : 16
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Amis : Lumina, Cranber (disparue), Mors (disparu), Sal (disparu).

Ennemis :

Famille : //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Jokend a écrit :
Jokend
Quatuor Universel
Mar 10 Juil 2018 - 13:48
Gozen tiqua lorsque Kcalb lui demanda s'il y avait d'autres parcs à l'horizon. Quelle question étrange ! Est-ce que l'extra-terrestre s'amusait vraiment à se balader d'espace vert en espace vert pour le simple plaisir de flâner ? Ce n'était pas dans ses habitudes. Le repos était une notion qu'il ne connaissait pas vraiment, sauf pour faire semblant. Il se tourna vers le diable et lui répondit qu'il y en avait en effet plusieurs autres et qu'ils allaient tous les visiter. Il prit sa main et courut à pleine vitesse, dépassant le mach 1. Ils arrivèrent à un deuxième parc en moins de trois minutes.

Gozen lâcha la main de Kcalb sans vraiment prêter attention à s'il avait mal vécu le voyage ou non, et inspecta les herbes ainsi que les arbres, puis le point d'eau. Ce manège dura quelques longues minutes. Il se tourna vers le diable et lui murmura :


- Je sens qu'on y est presque, mais il faut encore chercher un peu. Tu te sens prêt pour un nouveau bond ?


Il ne lui laissa pas vraiment le choix et reprit sa main, avant de courir à toute allure vers le nord d'Horuna, à un autre parc déjà plus grand. Celui-ci était espacé et avait de petites collines ainsi que des tables de pique-nique. Gozen sauta sur l'une d'entre elles sans prêter attention aux natifs qui déjeunaient et plaça sa main en visière pour calmer le soleil ardent. Sous l'oeil attentif de Kcalb, l'extra-terrestre sauta dans l'herbe et pointa du doigt une étendue d'herbe haute comme il y en avait tant.


- C'est ici.





Quelques secondes plus tard, la terre trembla.


- Ok, je vais avoir besoin de toi, tiens-toi prêt à attaquer à mon signal !


L'herbe se désagrégea et la terre éclata. Un gigantesque scolopandre muni de mandibules plus puissantes que n'importe quelle machine à broyer sortit de sous Horuna et poussa un rugissement si strident que de nombreuses fenêtres éclatèrent. L'insecte cuirassé, muni d'un unique œil, observa l'extra-terrestre et le diable avant d'écarter sa gueule munie de dents de scie tranchantes. Face au regard décontenancé de Kcalb, Gozen cria pour couvrir le son puissant de l'animal :


- C'est un ver de parc ! C'est un insecte qui se développe uniquement dans les espaces verts urbains ! Pourquoi tu me regardes comme ça ? Bien sur que les parcs sont des environnements naturels à part entière, sors de tes standards un peu !


Gozen s'élança en avant, poing serré et gorgé de magie, et fit signe à Kcalb de le soutenir en affaiblissant l'armure du ver en utilisant ses pouvoirs magiques. Ils devaient agir rapidement, de sorte à ce qu'il n'y ait aucune victime, ou tout du moins aussi peu que possible.
Pièces Pièces : 173043
Nombre de messages : 5928
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
Kcalb
Koopa
Dim 15 Juil 2018 - 23:04
Improvisation is not my forte, teach me !
La réponse de Gozen fit un peu tiquer Kcalb. Est-ce que l'île était plus petite que ce qu'il pensait ? S'ils pouvaient visiter tous les parcs sans avoir à utiliser de moyen de transport quelconque, c'était sûrement ça, n'est-ce pas ? Ils n'allaient rien faire de fou. Seulement deux hommes qui se baladaient dans des parcs !

Sauf que bien sûr, le Diable s'était encore une fois imaginé des choses. Il avait osé croire que sa journée serait paisible, mais pas du tout ; juste après lui avoir répondu, l'extraterrestre attrapa sa main et décida que courir à leur prochaine destination serait la façon la plus rapide d'y aller. Sauf que courir n'avait pas la même définition pour les deux. Le démon pensait que la course était une activité sportive où quelqu'un se déplaçait rapidement, mais pas à presque Mach 1 ! Ça, c'était un peu trop rapide pour son estomac. Quelques minutes plus tard, quand ils arrivèrent au second parc, il lui lâcha la main et se tourna vers lui, ignorant complètement le fait que le visage du démon avait pris une teinte verte qui ne semblait pas très saine. Une main sur la bouche, son estomac était comme noué. Son cœur battait à mille à l'heure dans sa poitrine. Quelques secondes de plus, et sa nausée l'aurait certainement fait vomir.

De longues minutes passèrent. Le Diable avait la tête qui tournait, il était totalement incapable de se concentrer sur ses alentours. La seule chose qu'il arrivait à faire était gérer la crise qui se passait en ce moment dans ses boyaux. Une main sur son genou et l'autre sur sa poitrine, il respira, espérant que cela passe s'il reprenait son calme.

Avant même qu'il ne réussisse à complètement faire partir sa nausée, on lui adressa à nouveau la parole. Un peu exaspéré au fond de lui, il écouta tout de même ce qu'on lui dit avec attention. Et, bien entendu, il n'y compris rien du tout. Qu'est-ce qu'ils cherchaient ? Pourquoi est-ce qu'on lui parlait à voix basse ? Et, un bond ?!

Kcalb n'eut même pas le temps de protester qu'on lui attrapa à nouveau la main. Cette fois, le déplacement fut encore plus rapide. Un moment plus tard, lorsque le duo fut finalement à destination, le démon en manteau put à nouveau respirer. Fiou ! Cette fois, il avait un peu moins envie de déverser le contenu de ses boyaux par terre, mais il était définitivement étourdi. Selon ce qu'il put voir de ce parc, il était plus grand que les deux qu'ils avaient précédemment visités. Il y avait présence de petites collines en plus d'avoir un plus grand espace pour se déplacer. La verdure semblait en santé, du moins, elle était plutôt verte et pas jaunie. Plusieurs bosquets et grands arbres se trouvaient aussi derrière eux. Devant lui, il y avait plusieurs tables de pique-niques, dont la plupart étaient inoccupées. Bien sûr, Gozen décida d'utiliser une des seules tables occupées comme perchoir pendant qu'il examinait les environs avec attention, attisant la rage des natifs l'occupant. Après un court moment passé à regarder un peu partout, il sauta de la table jusque dans l'herbe et pointa un tas de gazon comme les autres. Il dit à Kcalb que c'était ici.

« Hu-hum, qu'est-ce qu'il y a ici ? », demanda-t-il.

Puis, la terre trembla. Oh. Ce qu'il y avait ici, c'était un adversaire à vaincre ?! Il soupira. Il aurait bien paniqué, mais ses soudaines envies de vomir lui avaient enlevé ne serait-ce que la volonté de perdre son calme. Puis, c'était un Diable. Il avait beau avoir perdu une partie conséquente de ses pouvoirs, il n'avait pas à avoir peur d'une créature qui attaquait les parcs ! Ce serait un peu ridicule, même pour ses standards.

Il hocha de la tête lorsqu'on lui demanda de se préparer à attaquer. Interagir socialement, ce n'était pas toujours de tout repos, mais taper sur des monstres, ça il savait faire ! Ses yeux se plissèrent légèrement, ses iris blancs restant fixés vers la touffe verte que Gozen avait pointé il y a peu.

C'est là que la terre commença à se lever, formant un légère bosse, qui se désagrégea pour laisser place à une créature monstrueuse. Un gigantesque insecte à l'unique œil vitreux et aux grandes et tranchantes mandibules, qui poussa un cri strident. Wow ! Kcalb ne s'attendait pas à ce qu'ils aient à affronter une créature de ce ressort. Sa confiance commença à tomber en miettes. Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire contre ÇA avec son niveau de puissance actuel ?! Il adressa un regard perdu à son compagnon de combat du jour. Il savait ce qu'il faisait, n'est-ce pas ? Le Diable avait beau avoir une expertise militaire, là, il n'avait absolument aucune idée des faiblesses de son adversaire, et ne savait pas du tout de quoi son allié était capable !

Donc, ça c'était... Un ver de parc ?! Une créature qui se développait dans les parcs - parce que maintenant, c'est un écosystème à part entière apparemment - et ils devraient le vaincre. Toujours aussi confus, il décida cependant de ne pas se poser trop de questions. Il devrait se concentrer s'il voulait être capable de battre cette bête avant que ses mandibules tranchantes ne fassent de victimes.

Reprend ton calme. Ce n'est pas le moment d'avoir peur d'une chose que tu pourrais écraser en temps normal.

C'est ce moment-là que l'homme excentrique choisit pour faire signe à son partenaire du moment d'affaiblir l'armure du ver géant, alors que lui imbiba son poing de magie et fonça sur la bestiole. Réagissant au quart de tour, Kcalb croisa des bras. À ses pieds, un cercle magique apparut et s'entendit tout autour de lui, la puissance de sa magie créant un petite brise qui fit flotter son manteau et ses cheveux.

Ça prit quelques secondes avant que son sort ne soit prêt à être utilisé. Deux lances, presque semblables à des flèches, se matérialisèrent devant lui. D'un simple mouvement de doigts, il les envoya contre le ver, espérant ainsi diminuer sa résistance avant que le vrai coup n'arrive.

Une chance que Kcalb possédait un type de magie assez peu conventionnel. La destruction à sa forme la plus pure - sûrement incapable d'annihiler la créature vu le fait que la puissance magique de ce monde était beaucoup plus basse que chez lui, mais peut-être que fracturer son armure serait possible ? Urgh. Si seulement il était capable d'improviser des runes en plein combat, peut-être qu'il arriverait à quelque chose de plus, mais ce type de magie était beaucoup trop compliqué et instable. Ce serait dangereux d'expérimenter sans prendre de précautions. (Enfin, il avait de l'expérience dans la magie runique, mais est-ce qu'il serait capable de faire ça ? ... Il faudrait essayer, un jour.)
Pièces Pièces : 8134
Nombre de messages : 207
Age : 16
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Amis : Lumina, Cranber (disparue), Mors (disparu), Sal (disparu).

Ennemis :

Famille : //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Jokend a écrit :
Jokend
Quatuor Universel
Mer 18 Juil 2018 - 11:29
Le ver de parc, immense, hurla lorsque les lances de Kcalb se fracassèrent contre son armure de bois et de fougères. Gozen frappa la zone sensibilisée à son tour d'un puissant coup de poing gorgé d'Animus et la zone fracturée fut détruite. Le ver poussa un son strident et pénétra la terre à grande vitesse, laissant le parc dans le silence le plus total. Gozen se posa près du Diable et, prudent, inspecta les environs. Ils ne l'avaient évidemment pas tué, juste déstabilisé, et le comportement des insectes était bien souvent imprévisible, ce en grande partie pourquoi Gozen ne les appréciait pas. L'extra-terrestre fit signe, silencieusement, à Kcalb, de se mettre dos à lui. Le ver sortirait par un endroit ou l'autre. Ils l'avaient attisé, il viendrait donc se battre.

La terre trembla à nouveau, plus violemment qu'auparavant. Le ver de parc sortit par le trou qu'il avait creusé mais avant que le duo ne puisse crier gare, ces derniers furent entouré par deux nouvelles créatures similaires. Désormais contre trois puissants adversaires, Gozen ne put s'empêcher d'avouer au Diable :



- Alors ça, c'était carrément imprévu.


Il réfléchit à toute allure. Quel était le meilleur moyen de se débarrasser de ces bestioles ? Premièrement briser leur armure, puis leur chitine, et finalement percer leurs organes. Les insectes étaient résistants et simplement les écraser n'allait pas résoudre leur problème. Gozen se doutait que Kcalb ne serait sans doute pas à la hauteur, aussi il s'approcha de lui et posa sa main sur ses épaules lourdement :


- Ecoute-moi. Si tu souhaites récupérer tes dons magiques tu n'as pas le choix. Tu dois puiser en ton for intérieur et rejeter tes inhibitions. Ce que tu veux créer est le fruit de ton imagination et c'est lorsque celle-ci se solidifie que ta magie se stabilise et devient malléable. Un échec n'a jamais tué personne, sauf quand on est entouré de trois vers de parc géants prêts à nous gober. Alors fais comme moi. Respire une seconde... Et imagine.


Gozen s'étira, yeux clos, et une puissante énergie le parcourut. Il ouvrit ses yeux, qui devinrent entièrement roses, et deux rosaces se dessinèrent à la place de ses pupilles. Ses cheveux étaient désormais couleur prune, tandis que ses mèches s'étaient légèrement empourprées. Un gigantesque pentacle en forme de rosace s'était étendu sous leurs pieds et l'homme se propulsa en avant. Il donna un puissant coup de pied à la créature dont ils avaient auparavant retiré l'armure. L'explosion qui s'en suivit bloqua le ver de parc dans le temps, de quoi laisser du répit à Kcalb pour se concentrer.
Dans les airs, Gozen se propulsa à nouveau vers les deux autres vers en criant :


Je m'occupe des deux vers, toi, tu prends le troisième. Tu n'as pas beaucoup de temps avant qu'il ne se remette à bouger alors... imagine à toute allure, et libère-toi !
Pièces Pièces : 173043
Nombre de messages : 5928
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Kcalb a écrit :
Kcalb
Koopa
Sam 28 Juil 2018 - 4:39
Triple trouble
Heureusement, le premier impact que fit la magie de Kcalb avec l'armure de la créature fut suffisante pour l'affaiblir. Suite à cela, Gozen put lui asséner un violent coup de poing, détruisant la zone qu'il avait auparavant fracturée. Frappé par la douleur, le ver fit résonner un cri bestial avant de se replier jusque dans la terre, laissant le parc comme avant : silencieux, vide. (Bien qu'avec beaucoup, beaucoup plus d'objets brisés qu'avant son interruption. Et, oh, pauvre horticulteur qui devrait refaire vivre quelque chose dans cette terre...) Il serait presque paisible, si seulement la menace d'une attaque n'était pas imminente. Seulement quelques secondes par après, l'allié du jour de Kcalb s'approcha à nouveau de lui, lui faisant signe de lui faire dos. Sans même qu'on ait à lui dire ce qu'il avait à faire, le Diable hocha de la tête et obéit sans attendre. Il savait que chaque microseconde comptait dans un combat ; bien qu'il soit vieux et maladroit, il n'était pas stupide. Même si leur ennemi était un ver de parc, il représentait un réel danger, surtout que désormais, ils avaient attisé sa colère. Il n'y avait plus de retour en arrière : une confrontation allait arriver, à un moment ou à un autre.

Sa concentration au maximum, le démon fixa ses alentours avec attention. Il savait que son ennemi pouvait jaillir de n'importe où et il devait rester sur ses gardes. Malgré tout, même s'il savait toute la théorie quant à un tel combat, il ne pouvait pas ignorer les battements rapides de son cœur, cette sueur qui s'accumulait lentement, mais sûrement sur ses joues. Il savait ce qu'il faisait, il ne devrait pas, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'être nerveux. Sa première attaque avait réussi sans problème, mais leur assaut ne semblait pas avoir été extrêmement efficace. S'ils continuaient comme cela, ça prendrait encore un moment avant d'achever leur adversaire, ce qui pourrait entraîner de nombreux dommages collatéraux. Ils devraient essayer d'éviter ça à tout prix.

Soudainement, l'insecte monstrueux jaillit à nouveau du trou qu'il avait créé lors de sa première sortie, trop vite pour qu'aucun des deux hommes n'ait le temps de faire quoi que ce soit. Sauf que, cette fois, ça ne fut pas tout - alors qu'ils croyaient avoir à faire face à seulement un ennemi, deux autres creusèrent des trous dans le sol et s'exposèrent.

« Alors ça, c'était carrément imprévu. »

... Imprévu ? Une goutte de sueur roula sur sa tempe. Tétanisé, Kcalb resta immobile pendant de longues secondes, incapable de dire quoi que ce soit. Une seule de ces choses-là semblait déjà être un sacré défi, alors trois ! Dans ce nouveau monde à la magie si faible et absente, il ne savait pas du tout quelles étaient ses limites au niveau de l'endurance. Ça aurait pu être une super façon de tester ses propres limites, si seulement Gozen, lui, la ville et ses citoyens n'étaient pas tous en danger.

Alors que le Diable se sentait complètement dépassé par la menace, il ne réalisa réellement la présence du second homme lorsqu'il posa lourdement ses mains sur ses épaules. Attirant ainsi son attention, les yeux noirs et blancs du démon se déplacèrent rapidement vers lui.

« Écoute-moi. Si tu souhaites récupérer tes dons magiques tu n'as pas le choix. Tu dois puiser en ton for intérieur et rejeter tes inhibitions. Ce que tu veux créer est le fruit de ton imagination et c'est lorsque celle-ci se solidifie que ta magie se stabilise et devient malléable. Un échec n'a jamais tué personne, sauf quand on est entouré de trois vers de parc géants prêts à nous gober. Alors fais comme moi. Respire une seconde... Et imagine. », dit-il.

Suite à ce discours, les émotions de Kcalb devinrent encore plus compliquées. Son stress, celui qui l'animait et qui l'avait toujours empêché de perdre sa concentration en combat s'accentua encore plus, sachant qu'il aurait à dépasser des limites qu'il ne savait pas s'il pouvait franchir pour survivre, et une profonde irritation envers lui-même. Si seulement il n'était pas aussi pathétique, si seulement il n'avait pas perdu de sa prestance ou de sa classe, si seulement il était encore fort, il ne serait pas dans un tel soucis.

... Ce n'est pas le moment de penser à ça., se dit le Diable. Alors qu'il ne faisait rien, l'extraterrestre semblait, lui préparer quelque chose. Ses cheveux avaient pris une teinte prune et un pentacle en forme de rosace avait apparu à ses pieds à ce que le démon pouvait voir - soit, pas beaucoup, vu l'angle et la distance. Ce qu'il vit, cependant, c'était qu'il s'était propulsé en l'air et avait asséné un violent coup de pied à la créature dont ils avaient tout juste détruit l'armure.

« Je m'occupe des deux vers, toi, tu prends le troisième. Tu n'as pas beaucoup de temps avant qu'il ne se remette à bouger alors... imagine à toute allure, et libère-toi ! », commanda-t-il.

Bien qu'on ne puisse sûrement pas le voir, Kcalb hocha de la tête. « Compris. » Il serait obligé d'improviser s'il souhaitait aider, hein ? Il croisa à nouveau des bras et baissa de la tête. À ses pieds, un cercle lumineux se matérialisa, mais celui-ci était complètement vide, contrairement au premier qu'il avait créé il y a peu. Un simple cercle d'invocation, qui servirait normalement à des runes, mais qui allait avoir une toute autre utilité dans l'immédiat : être son tableau, là où il devrait allier plusieurs pièces de son imagination pour créer une toute nouvelle attaque aux effets que lui-même pourrait avoir du mal à mesurer.

Si Kcalb n'utilisait habituellement pas l'improvisation en combat, c'était pour une raison : car c'était dangereux. Si son attaque de fonctionnait pas comme prévu, il pourrait blesser de ses propres alliés, ce qui n'était pas exactement bien vu par un chef de guerre ni par un roi. Les runes pouvaient limiter, augmenter ou même changer ses capacités, et, malgré leurs restrictions, elles restaient extrêmement puissantes et utiles ; du moins, dans un monde où l'utilisation de la magie n'était pas limitée par son faible taux dans l'air. Sauf que, cette fois, il pouvait. Même si l'attaque du Diable était ratée, il n'avait personne à blesser ou à tuer, mis à part pour Gozen, qui saurait certainement encaisser cela sans problème même si la pire éventualité devenait réalité.

Rejeter mes inhibitions. Ce fut plus facile dit que fait. Même après un moment de concentration, le démon eut du mal à ne serait-ce que se concentrer sur ce qu'il allait faire. Il se sentait comme s'il faisait quelque chose d'interdit, qu'il ne devrait jamais faire. Il n'avait pas l'habitude, ce n'était pas inné pour lui de transformer sa magie destructrice en quelque chose de nouveau. Drôlement ironique, vu qu'il avait à une époque lui-même créé la plupart de ses sorts qui ne nécessitaient aucune rune. Sa magie lui était particulière, il n'y avait pas de guide sur ses possibilités et ses particularités, alors il fut forcé de tout découvrir tout seul et improviser des attaques, les baser sur celles de d'autres des fois.

C'est ça !, pensa-t-il, comme s'il venait de trouver l'illumination. C'est exactement comme créer une nouvelle forme à mon pouvoir. Non, ce n'est pas comme - c'est ça !

Beaucoup moins hésitant et confus, ce fut désormais plus facile pour Kcalb de voir ce qu'il souhaitait faire à la créature. Le cercle magique à ses pieds disparut immédiatement et le Diable releva de la tête, ses iris blancs pointés dangereusement en direction de la créature, plus que concentrés ou déterminés ; il savait ce qu'il faisait. Ces attaques incertaines et hésitantes qu'il avait faites auparavant, ce n'était que la surface de ses capacités.

Des deux côtés de la bestiole, quelque chose apparut, non pas en creusant un trou comme elle mais comme si elle s'était simplement matérialisée à cet emplacement. Deux longues cordes noires, qui ne faisaient qu'augmenter en taille avant d'aller s'enrouler autour de l'insecte géant, ne s'arrêtant cependant pas là, commençant à le ligoter, puis resserrer, resserrer, resserrer, jusqu'à temps qu'une d'entre elle ne s'évapore en l'air, deux étant un nombre trop difficile à contrôler pour Kcalb pour une première manifestation dans un monde manquant terriblement de magie comme celui-ci. Celle restante, cependant, continua à se resserrer autour du corps de la créature, la brûlant de sa puissance destructrice comme une corde sur des poignets, ou encore comme un fil de fer découpant de l'argile. Du moins, cela aurait pu se produire si seulement la bête n'était pas aussi résistante. Ce n'était pas une menace aux yeux d'un homme aussi puissant que Gozen pour rien, après tout.

Suite à un moment, l'attaque de Kcalb disparut complètement, se volatilisant comme la première fois. Même si cette forme n'était peut-être pas la plus efficace ou la plus puissante qui soit, celui lui avait permit de gagner un assez grand boost de confiance. Il était... Capable ? Enfin... Capable d'essayer, au moins, ce qui était déjà ça. Seulement, donner vie à quelque chose qu'il n'avait jamais créé avant semblait prendre plus de son énergie qu'une attaque qui lui était familière. Il devrait penser à quelque chose de plus efficace la prochaine fois.
Pièces Pièces : 8134
Nombre de messages : 207
Age : 16
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Amis : Lumina, Cranber (disparue), Mors (disparu), Sal (disparu).

Ennemis :

Famille : //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Un coup de main vaut un merci [Gozen & Kcalb]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» un ptit coup de main pour monter mon cordonnier
» Coup de main d'une nuit pour un retour sur Clermont
» Le Coup de Main de Pierre [facebook]
» Mission : Le Coup de Main de Pierre
» Coup de main à un vieux plus très objectif...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum