Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Dr.Brown pour vous servir [Validé !]
Alfred Brown a écrit :
avatar
Nouveau
Ven 8 Juin 2018 - 0:38
Peu importe le prix à payer, je les sauverais et je les protègerais


[size=30]BLOC IDENTITAIRE :[/size]

Nom, prénom, surnom du personnage : Alfred Brown, Al pour les intimes

ge du personnage : 39 ans (+ Temps passé dans la pandorica et tout le tralala)

Race du personnage : Shiba Inu

Groupe d'appartenance (héros, natifs, partenaires.) : Héros

Camp estimé (gentil, méchant, neutre ...) : Gentil

Doubles comptes ? (noms des comptes/non) : Double compte de Cranber ❤

(NE REMPLIR QU'EN CAS DE DOUBLE COMPTE) Ce double compte est-il né d'une "mort prestigieuse" ? (nom du personnage mort/non) : Nope !

Si non, veuillez conserver le champ qui suit et en prendre note : - "Je m'engage, dans mon Histoire, peu importe quel est mon passé, quelles sont mes capacités, de quelle monde je proviens, à être sorti de la Pandorica en ayant ouvert la seule porte de sortie. Je m'engage à ne pas me souvenir de la manière dont j'y suis entré, ni de ce qui compose l'intérieur de cette boîte."


Un familier ? Présentez-le nous ! (5 lignes minimum) Une petite écureuil tout terrain du nom d'églantine, elle se perche souvent sur son épaule et aide Alfred à garder un oeil sur certains de ses patients. Elle est une excellente chercheuse de trésors et ne dis jamais non à une noisette grillée ou deux !
Elle peut facilement faire les poches de quelqu'un sans qu'il s'en rende compte et se fait parfois gentiment gronder par Alfred lorsqu'elle prend ses habitudes de pick-pocket

Spoiler:
 


Possédez-vous une arme puissante ? Non !

---------------------


[size=30]BLOC PERSONNAGE :[/size]


Présentation physique (6 lignes minimum)

****


Alfred est un shiba inu humanoïde atteignant le mètre quatre-vingt. Il ressemble surtout à un chien-garou civilisé si on peut le mettre ainsi. Il a une truffe froide et humide, des oreilles et une queue estropiée.
Ses mains sont grandes et sont à mis chemin entre une patte de chien et une main humaine.
Sa fourrure beige/orangé de shiba est toute douce sans parler de ses cheveux longs lui arrivant un peu en dessous des épaules.
En parlant de ses cheveux, je ne blague pas quand je vous dis que notre docteur pourrait passer dans une pub pour shampooing miraculeux tellement ses cheveux sont doux et soyeux. Ondulé et un peu bouclé, Alfred prend soin de les brosser chaque jour. C’est la seule chose qu’il aime bien chez lui d’ailleurs. Ses cheveux. Il les porte lâché le plus souvent même s'il les attache parfois en catogan ou en chignon.

Il a les yeux d’un vert un peu intense qui laissent transparaître une bonté et une douceur paternelle naturelle.
Concernant ses yeux, la première chose que vous remarquerez chez Al, c’est son oeil manquant constamment caché par un bandage. Celui-ci ne l’enlève que pour se laver ou dormir. Ne lui demandez pas comment il a perdu son oeil, car vous répondre qu’il a glissé sous la douche pour se prendre le robinet dans l’oeil ne va pas le mettre sous son plus beau jour.
Ses insomnies lui donnent des cernes un peu creusée selon le nombre d’heures de sommeil durant la nuit, quant à son visage dans sa globalité, il aborde un mélange des trait fins de mère et anguleux de son père. Il porte une “barbichette”, enfin, une petite barbe de 2 jours qui ne pousse pas plus que ça si vous voulez mon avis. À moins qu’il ne se rase une fois sur deux…

Au niveau de sa corpulence, il a une carrure forte et aborde même des abdos et muscles un peu saillant. Oui, ce cher Alfred va à la salle de gym souvent pour garder un corps sain au possible. (Ce qui ne l’empêche pas de fumer mais hey, personne n’est parfait n‘est-ce pas ?)
Le plus contradictoire avec Al, c’est qu’il est fort, mais pourrait se faire saquer par un enfant de 4 ans.
Disons qu’il refuse d’utiliser sa force pour attaquer ou faire mal, par contre, un coup-de-poing de sa part ferais très certainement mal... Très mal...Encore faut-il qu’il sache viser, mais ça, c’est une autre histoire.
Par contre, Alfred se fera un plaisir de vous aider à porter vos courses de la semaine !

Quant au style vestimentaire, il reste simple et porte souvent une tenue composée d’un chaleco marron, un polo blanc à manches longues, un jean noir et des chaussures marron.
Il porte aussi des lunettes, surtout lorsqu'il lit ou cuisine.
C’est pas parce qu’on n’as qu’un œil qu’on ne peut pas porter des lunettes ! Il a aussi des lunettes de soleil pour cacher son œil manquant lorsqu’il n’as plus de bandages. Il porte aussi une croix chrétienne au cou.

Chose à savoir sur le docteur Brown, c’est qu’il est extrêmement propre. Il a une hygiène de vie irréprochable et il ne sentira jamais le chien près de vous.
Promis !

(Il est aussi très maladroit, toujours à se prendre la porte ou un poteau )

****

Présentation mentale (6 lignes minimum)

****


Comment décrire Alfred...Mmh….

C’est une personne très très gentille ! Vraiment, c’est limite le gentil papa de tout le monde !
Il est très patient et ouvert aux autres.
Il est compatissant et ne se moquera jamais de vous.
Avec les enfants, il est deux fois plus gentil et prend soin d’eux au possible, les laissant jouer avec ses cheveux et leur donnant des bonbons sans sucres comme un dentiste. Il apprécie leur compagnie et pourrait jouer avec eux avec plaisir.

Inutile de préciser qu’il est assez pédagogue et aime enseigner, apprendre et pourrait tenir n’importe quel type de conversations avec autrui.
Et avec ça, c’est qu’il est timide comme pas deux même s'il essaye de le cacher. Il peut très bien tenir un cours ou être très avenant avec ses patients etc, et ne pas réussir à aborder un inconnu dans la rue. Il parle poliment et respecte beaucoup les gens, un gentlemen si on veut...Vous ne le verrez jamais faire le pervers aussi, tout simplement parce qu'il ne l'es pas pour un sous.

Il est absolument contre toutes formes de violence et est persuadé que tout peut se régler sans encombre avec un petit peu de patience et de bonne volonté. Alfred est le type de personne à vous offrir un repas chaud et le gîte peu importe qui vous êtes, votre passé et vos défauts.
Malgré son âge, il reste quand même naïf par nature et peut se faire avoir par quelques chose tout aussi stupide que “Tu as une tâche, pistache”
Il est débrouillard et arrive à se sortir de situations in extremis comme euh….Mcgyver voilà, vous ne connaissez pas Mcgyver ? Honte à vous, je vous déshérite.

Je vous avais dit qu’il adorait lire et s’instruire ? Son appartement est une bibliothèque ! Il a trop de livres ! Un bon roman est d’ailleurs, le cadeau idéal pour notre cher docteur, c’est quelqu’un qui aime les choses simples. Il cuisine aussi bien que ça n’est pas tout le temps parfait, il aime passer une partie de son week-end à concocter des petits plats. Il a toute une étagère de livre de cuisine !
Alfred est aussi un bon conseiller, donc n’hésitez pas à venir vous confier à lui, on peut lui faire confiance et compter sur lui.

Comme toutes personnes qui se respecte, il possède ses défauts. Il est du genre sérieux, parfois un peu trop ce qui l’empêche de comprendre certaines blagues stupide et peut avoir une approche neutre, vu un peu comme froide par certains.
C’est aussi un fumeur qui a commencé à 16 ans grâce à l’approche de son oncle irresponsable. Aujourd’hui, il va fumer du tabac pour calmer ses nerfs, mais respecte quand même les endroits non-fumeurs. Il consomme des pastilles de menthe pour éviter d’avoir une mauvaise haleine.

Il peut aussi stresser et angoisser assez rapidement bien qu’il garde un certain sang-froid quand il le faut. Il ne boit pas, mais peut se rendre ivre lorsqu’il craque, chose qu’il regrette instantanément le lendemain.
Bien qu’il est ouvert aux autres, il ne va pas forcément s’ouvrir et à tendance à tout garder pour lui au point de ne plus pouvoir en dormir. Il as aussi une opinion très basse de sa personne, mais ne va jamais s’auto-flageller en public.

Vous voulez une fun fact sur Alfred ? Il a un talent pour la musique et le chant. Il joue de la guitare acoustique et de l’ukulele à ses heures perdue et compose même des petites chansons. Il a une belle voix qu’il juge horrible et n’osera pas chanter devant tout le monde, de peur de recevoir de remarques blessantes. Ses chansons sont souvent assez personnelles d’ailleurs….

****
Histoire



****

Mon nom est Alfred Brown et je suis un psychiatre diplômé et je travaille dans un hôpital spécialisé.
J’y tiens aussi un cabinet privé où je reçois plusieurs patients, tous différents des uns et des autres. Inutile de préciser que je suis passionné par mon travail, tout aussi difficile soient-ils, et je cherche constamment à me spécialiser dans le domaine de la psychologie. J’ai même commencé à donner des cours en académie une à deux fois par semaine.
Au cours de ma carrière, j’ai pu observer et prendre en charge un bon nombre de cas et patients en difficulté, mais rien ne m’aura plus marqué qu’un certain patient.

Si je prends le temps de transmettre ces informations dans ce journal, c’est parce qu’aujourd’hui encore, alors que je vis sur Next-wave, le traumatisme m’en hante encore.
Mais avant d’y venir, je me dois de vous parler du tout début, car croyez le ou non, mais ce patient et moi étions beaucoup plus qu’un psychiatre et son patient.

Jeremy Burns, tel était son nom. Nos mères étaient très proches, et ce, depuis leur plus jeune âge. Le mariage et la grossesse ne changea point leur relation et il fut des plus logiques que Jeremy et moi soient mis ensemble depuis tout petits. Oui, Jeremy était mon meilleur ami et malgré notre lien d’amitié, le pauvre n’avait pas une vie facile. Maintenant que j’y repense, j’aurais pu le sauver à l’époque avant que tout ne bascule. Mais j’étais jeune et ce genre de choses échappait à mon regard d’enfant…

Le père de mon ami, Monsieur Arthur Burns, était extrêmement sévère avec sa femme et son enfant, je n’ose pas imaginer ce qu’a dû vivre Jeremy pour qu’il finisse endommagé à ce point. Je sais juste qu’il n’avait pas le droit de sortir pour jouer ou se promener, ce pauvre garçon n’avait presque pas de libertés et manquait gravement d’amour paternel. Généralement, je venais lui rendre visite et nous jouions dans sa grande salle de jeux.
Bien qu’il ne sortait jamais, ces parents avaient la possibilité de lui offrir tout ce qu’il voulait, tant que c’était matériel.

Je l’enviait tellement à cette époque, je venais d’une famille modeste et cette pièce aussi remplie qu’un magasin de jouets était, pour ainsi dire, le paradis. Jeremy ne semblait pas très intéressé ou attaché et préférait parler de ce qu’il se passait au-dehors, ce qui est des plus compréhensibles comptes tenus de son train de vie. Pourquoi ne sortait-il pas ? Disons, d’après mes sources, que son père le lui interdisait à cause de sa maladie. Mon ami était atteint d’une grave maladie depuis son premier anniversaire et cela l’aurait empêcher d’avoir un train de vie normale.

Maintenant que j’y repense, je dirais que c’était sûrement une excuse de la part de Mr.Burns. C’était un riche aristocrate qui était connu pour être très strict et sévère. Je ne l’ai pas beaucoup croisé, mais j’en garde un souvenir assez amer. Je plains grandement mon ami ainsi que Lilly Burns, l’épouse de ce tyran. Elle était très belle et très gentille comparée à son mari qui devait souvent la violenter psychologiquement et physiquement. Je me souviens d’un soir où elle était venue voir ma mère en pleurant, cherchant sûrement du réconfort.

Comme vous pouvez le constater, ce train de vie ne pouvait qu’être prémonitoire de la chute des Burns. Connaissant Jeremy et son étroite relation avec Lilly, le jour de sa mort a dû être plus que traumatique. Lilly Burns est morte dans la nuit du xx/xx/xx et à été retrouvé le matin même par un membre du personnel du manoir Burns. Une perte tragique si vous voulez mon avis, cette femme était honorable et ne méritait pas une fin aussi désastreuse. Je me souviens des pleurs et lament de ma mère le jour de ses funérailles, cela m’en serre le cœur encore aujourd’hui. Je ne saurais expliquer l’état de Jeremy les jours suivants, il était encore plus cadavérique qu’habituellement et gardez en tête qu’il n’avait que 11 ans à l’époque. Mes visites se faisaient de plus en plus rares, la raison étant que Monsieur Burns s’était endurcis et refusait même la visite de son propre frère.

Mais les tragédies ne s’arrêtèrent pas là, et cette fois, c’était sur moi que le mauvais sort s’abattu. Un vendredi soir, alors que je rentrais de l’école, je fus celui qui découvrit les cadavres de mes parents. Une scène qui m’ébranle toujours, une scène que je vois en cauchemars encore maintenant. Ce fut horrible. Je ne saurais pas donner plus de détails, c’est assez compliqué de rédiger ces mots tout en refoulant ses larmes. Je me souviens d’avoir été pris en charge par la police et avoir subi un petit interrogatoire.
Mon oncle Mike fut celui qui me recueillit et qui s’occupa de moi jusqu'à l’âge adulte.
À partir de ce jour, je n’eus plus du tout de contacte avec la famille Burns.
La vie reprit son cours, effaçant à peine la douleur de la mort de mes parents. Je les aime fort et je préfère les imaginer dans un meilleur monde à présent.

Les années passèrent et la vie semblait se stabiliser lorsque je fis la rencontre de Yuki, ma femme. La première que je l’ai vu, nous étions au Lycée et je ne remercierais jamais assez le ciel de m’avoir donner une femme aussi parfaite que Yuki. Elle aidait énormément le lycéen timide et réservé que j’étais. Le jour de notre mariage restera l’un des plus beaux de ma vie.
Peu après, notre couple fut béni par la naissance de nos deux enfants ; Shai et Shia.

Shai était notre petite princesse.
Je me souviens encore de la joie qui m'enveloppait la première fois où je l’ai pris dans mes bras. Si petite et si fragile. Elle grandit avec la personnalité et la beauté de sa mère. Ma fille est à présent une jeune fille forte et j’en suis plus que fier...Même si notre relation est assez compliquée. Je l’aime et l’aimerais toujours, et ce, depuis le premier jour.

Shia quant à lui, était notre petit garçon joyeux et sensible. Un véritable rayon de soleil. Il est né alors que Shai montait sur ses neuf ans et elle fut tout aussi heureuse que nous de l'accueillir à la maison. Je ne pouvais pas être plus heureux avec cette famille auprès de moi. J’avais peur aux débuts, la peur commune d'être un mauvais parent, mais Yuki était là pour moi. Nous vivions dans un petit pavillon urbain et mon travail nous permettait de bien vivre.


La vie ne pouvait pas être plus parfaite...Jusqu’au jour où il est revenu. Alors que je faisais mes débuts en tant que psychiatre, Mystery est apparu, un patient troublant, dérangeant.

Mystery, anciennement Jeremy Burns, fut interné à l'hôpital où je travaillais. Je fus celui qui le pris en charge et, que dieu me pardonne, mais ma vie se transforma en enfer au moment où j’ai franchi le seuil de sa chambre. Jeremy était dans un état pitoyable. Sa maladie s’étant aggravée avec le temps, le pauvre homme ne semblait plus avoir toute sa tête. Vomissements d’un liquide inconnu aussi épais et sombre que du pétrole, violentes crises de toux, fièvres et j’en passe. Il ne semble plus avoir aucun contrôle sur son système urinaire sans parler de certaine malformations osseuses. Mais ce n’est pas tout, après analyse sanguine, Jeremy souffrait également de diabète et autres maux tout aussi alarmants.
Et laissez moi vous dire que tout ceci n’était rien comparé à son état mental.

Ne pouvant tolérer de voir mon ami d’enfance souffrir à ce point, je le pris donc complètement en charge. Au début, tout semblait bien se dérouler. Il était hyperactif et un patient difficile compte rendu qu’il refusait de prendre ses traitements. En y repensant, je crois que ma plus grave erreur avait été de croire que son état s’améliorait. J’avais été trop naïf et j’en ais payé le prix.
Voyez-vous, Mystery est pervers narcissique des plus dangereux. Manipulateur, il se sert de sa personnalité un peu trop joyeuse et “enfantine” pour mieux vous leurrer. Ce qui fut mon cas. Le cas de Jeremy Burns était plus grave que je le pensais.

Je vais éviter de parler de ce qu’il m’a fait subir cette nuit-là alors que je travaillais tard au cabinet. C’est..Dur à écrire. Sachez que depuis, je suis sous thymorégulateurs. Je n’en dors plus la nuit et les cicatrices sur mon corps ne sont là que pour me rappeler...La douleur, la souffrance et le souvenir de cette période de ma vie. Ma femme m’avait supplié de lâcher le cas de Jeremy alors que je souffrais des répercussions. Bien sûr, mes enfants n’étaient pas au courant de ce qui s’était passé. Mais je me suis entêté, croyant dur comme fer que je pouvais quand même aider mon ancien ami. Je vais me contenter de joindre une copie d’une partie de son dossier médical.

Dossier Patient #0234:
 

Les choses ont pris une tournure encore plus graves lorsque Mystery s’en est pris à ma famille.
Shia était venu au cabinet, en fin d’après-midi, sûrement pour rentrer avec moi. Une infirmière m’avait signalée qu’il était plus qu'excité lorsqu’il était arrivé et avait “une grande nouvelle” à m’annoncer. Il est malheureusement tombé sur Mystery et….
Lorsque je suis arrivé, il était déjà trop tard.
Mon rayon de soleil s’était éteint. Mon petit garçon de neuf ans avait rejoint mes parents. Après les funérailles, ma femme demanda un divorce. Ma fille, Shai, se mit à me haïr comme jamais.

Elles refusaient de m’adresser la parole, quand bien même je les suppliais de m’écouter.
Et c’est là que j’ai compris. Que ce n’était pas Mystery le responsable de la mort de Shia... Mais moi et moi seul. Si j’avais écouté Yuki, si j’avais laissé Mystery aller en asile, mon fils serait encore vivant aujourd’hui. Ma fille ne voudrait pas ma mort et je serais toujours auprès d’eux, ma famille que j’aime tant.
Yuki, je sais que tu n’es pas sur ce nouveau monde, mais sache que je t’aime toujours autant. Toi et les enfants.

Je n’arrive plus à dormir. La rédaction de ce journal est pour moi un moyen d’occuper mon esprit, de vider mon sac dans un but thérapeutique. Parfois, j’ai juste envie de vomir. Si je ne suis pas sous traitements, je crois que je finirais fou. Je suis sujet à des crises d’angoisse, de stress et je me sens vide.
Mais je ne dois pas le montrer, je suis là pour aider, pour empêcher à d’autres, de vivre ce genre d’enfer en continu. Il serait facile d’en finir, j’ai une corde dans mon tiroir... Seulement la mort n’est pas une solution. Je ne peux pas ressusciter les morts, mais je peux en éviter d’autre. Maintenant que je suis arrivé sur Next-wave et avant cela, Nintendo World, je fais le serment d’aider un maximum de personnes. Shai est aussi dans les parages, bien qu’elle refuse de me parler, je peux veiller sur elle de loin. Elle est devenue une belle jeune femme de 19 ans. Peut-être qu’un jour, je pourrais lui expliquer...
J’ai appris tant de choses depuis que je suis ici, je le vois comme une seconde chance. Je ne regrette pas d’avoir franchi ce portail malgré tout le reste.
Yuki...J’espère que tu vas bien... Mon seul vœux à présent est de pouvoir te revoir une dernière fois avant de mourir. Je protégerais notre fille…
Hier, je suis parti sur la tombe de Shia. J’en ais érigée une a son nom, j’y dépose des fleurs toutes les semaines.

Yuki, Shai, Shia… Je suis désolé d’avoir été un aussi mauvais père et mari. Je ne vous méritais pas.


Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé, Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,

Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,

Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,Je suis désolé,


****

Alfred relâcha son stylo tout en regardant les pages de son journal à présent griffonnées de mots et phrase illisible.

Je suis désolé.

Il en avait les larmes aux yeux. Il était trois heures du matin, il n’avait pas mangé, dormi depuis le début du week-end. Finalement, le docteur posa les coudes sur la table en cachant son visage des mains. Il était pris dans un sanglot incontrôlable. Il devait reprendre ses médicaments, mais il pleurait tellement qu’il en fut incapable. Sa montre en gousset ouverte affichait une photo de sa famille, lors des temps heureux. La culpabilité et la tristesse lui percèrent le coeur comme un pique de glace alors que ses larmes tombaient sur les écrits du docteur, créant des auréoles d’encre ça et là.

Je suis désolé.

****



Ce que votre personnage aime : Le poisson, Les sushis, L'Art, Lire, La musique, cuisiner et toute les activités calme.

Ce que votre personnage déteste : Les gâteaux (trop sucré !), le lait (il est allergique !), es chats, les chiens qui aboient pour rien et les personnes un peu trop égocentrique.


-------------------------

[size=30]BLOC POUVOIR :[/size]

Je possède un pouvoir (oui/non) : Oui !

Description du pouvoir (6 lignes minimum) : Alfred peut crée une barrière-bouclier transparente en forme de signe "STOP"
Spoiler:
 
qui annule les attaques magiques et arrête les attaque physiques/projectiles ! Il peut en matérialiser de toutes les tailles et formes. Il peut la faire bouger selon ses propres mouvements ou la laisser immobile. Si il est créatif, il peut même se servir de sa barrière de diverse manières ! Bien sur, après avoir reçu un certain nombre de dommage, elle se brise comme du verre laissant des débris. Mais attention, si Alfred est assez vif, il peut très bien en faire apparaître une autre ! Il peut aussi la rendre invisible par moment.

Comment ai-je obtenu mon pouvoir ? (6 lignes minimum. N'hésitez pas à détailler ou remanier des éléments de votre histoire) : Sur Nintendo World. Sa fille Shai était en danger et c'est dans un ultime espoir de la sauver qu'il fit apparaître une barrière. Depuis, il s'est entraîné chaque jour, se rendant compte qu'il avait des capacités cachées qui ne demandaient qu'à être développée  Il se lança alors dans une recherche de soi bien avant qu'il finisse dans la boîte et aujourd'hui, il peut utiliser son pouvoir efficacement. Il sait qu'il as en encore beaucoup à découvrir sur le sujet et n'hésite pas à tout faire pour s'en servir efficacement ! Contrairement au passé, il avait le pouvoir de changer le cours des choses juste avec ce pouvoir seul....

Limites de mon pouvoir : Si Alfred utilise trop son pouvoir, il peut se mettre à tousser et cracher du sang, des blessures correspondant aux attaques infligé à la barrière peuvent se former sur son corps, lui laissant une des cicatrices et autres marques. Il peut aussi en saigner au point de faire une crise d'anémie et de mourir. Il peut aussi tomber dans les pommes ou dans un comas si il en abuse. Petite note : Son pouvoir semble stopper son vieillissement.

(CASE ADMIN, NE PAS REMPLIR) Validation du pouvoir


--------------------------------

(OPTIONNEL SI ARME BASIQUE POSSÉDÉE)

[size=30]BLOC ARME BASIQUE :[/size]

Nom: Revolver basique

Histoire de l'Arme : Une arme basique qui n'as pas plus d'histoire qu'une bicyclette toute neuve. Alfred l'avait acheté par mesure de sécurité après avoir été visité par Mystery cette fameuse nuit. Il compte pas vraiment tirer avec, pour tout dire, il l'as surtout acheter pour faire fuir un danger potentiel et jouer sur le bluff. Il as même des balles à blanc.

Capacités de l'Arme : Pan, pan, boum, boum i guess


--------------------------------

[size=30]BLOC IRL :[/size]


IRL, qui suis-je ? : Je suis celle qui vient vous manger tout cru la nuit >:)

Un skype, twitter ou facebook que je voudrais faire partager ? (non obligatoire) : *tousse*

Comment ai-je connu le forum ? Bless Mors

Ce que je pense du forum ? Well, i fuckin love you all



Pièces Pièces : 430
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Ven 8 Juin 2018 - 15:47
Superbe fiche !! Cyp va bientôt se trouver un nouveau papa *tousse* N’empêche pauvre Alfred ;w;...

Sinon il te faut 6 ligne MINIMUM pour expliquer comment tu as eu ton pouvoir, donc il te faut un petit plus de détail et ça sera bon !
Pièces Pièces : 2344
Nombre de messages : 3389
Age : 25
Localisation : Vieux labo de Begnion
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves
Date d'inscription : 18/08/2013
Liens : » Petit Ami : Gozen

» Amis : Elohith, La Grande Oracle, Sorey, Syd, Raven, Lisa, Cécie Gade, Cyanea, Bit

» Gardiens : Poussière & Xii

» Connaissances : Faust, Merphiles, Kaho, Astrid


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Alfred Brown a écrit :
avatar
Nouveau
Ven 8 Juin 2018 - 16:52
Merci !!

Et zut j'avais oublié x'D J'ai rajouter rapidement, je pense corriger plus tard (je suis dans le bus ;w;) j'espère que ça ira !
Pièces Pièces : 430
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2018
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur



Days go by...
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Ven 8 Juin 2018 - 17:01
T’es chaud boulette !! X’D. Et oui, ça ira, tu es validée !!
Pièces Pièces : 2344
Nombre de messages : 3389
Age : 25
Localisation : Vieux labo de Begnion
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves
Date d'inscription : 18/08/2013
Liens : » Petit Ami : Gozen

» Amis : Elohith, La Grande Oracle, Sorey, Syd, Raven, Lisa, Cécie Gade, Cyanea, Bit

» Gardiens : Poussière & Xii

» Connaissances : Faust, Merphiles, Kaho, Astrid


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Dim 10 Juin 2018 - 9:43
Bienvenue à ton perso... et au club des gens propres (il sent pas le bouc)

Si il pratique des sports, qui sait, Al pourra devenir partenaire avec Faust et filer des conseils pour devenir papa
Pièces Pièces : 23344
Nombre de messages : 5432
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Lun 18 Juin 2018 - 15:48
Je pense que c'est le genre de personnage qui peut tout à fait s'intégrer aux côtés d'autres persos comme Faust l'a notifié ! J'espère que tu sauras le faire évoluer à la vue de ton activité ^^.
Pièces Pièces : 106723
Nombre de messages : 57039
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Contenu sponsorisé a écrit :
Dr.Brown pour vous servir [Validé !]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum