Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusUltra-Nuit Eternelle00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Smells like old man.[Pv Kcalb]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Mors a écrit :
avatar
Interressé
Jeu 10 Mai 2018 - 1:55
Rappel du premier message :

Smells like old man.ft Kcalb
« No more crazy demon, no more weird shark. Are you finally safe? Oh, really?»
Sur et certain d'avoir réussi une nouvelle fois à fuir une personne tout aussi étrange que Cranber, tu avais finis par te retrouver...On ne sait pas où. En tout cas, le décor était des plus agréables et cette fois, il n' y aura pas de villageois prêt à te faire une réflexion sur le fait que les étrangers étaient peu apprécier.

Enfin de la paix ! Tu pris une grande inspiration, profitant de cet air pur non pollué par la présence de démon psychopathe et de requin blanc trop tactile à ton goût . Bien et maintenant... Que vas-tu faire ? Explorer ? Tu jetas un coup d'œil au petit village dans lequel tu te situer. C'est le moment ou jamais de prendre quelques repères.

Tu t'avanças dans une ruelle, toujours avec ta démarche digne d'un escargot aveugle... Jusqu''à sentir une présence dans ton dos. Lâchant un soupir, tu finis par te tourner. Ton instant de repos, n'était-il qu'une simple illusion ? Heureusement ou malheureusement, ce n'était pas un de tes poursuivants. Enfin. Tu doutes que Cranber ou Sal  daigne se mettre à ta poursuite. Après tout, tu restes un démon inintéressant, de plus, tu possèdes tellement de chance, qu'ils t'auraient déjà trouvé.

La chose qui te suivait était... Étrange. Une sorte de créature mauve. Tu ne pouvais pas trop la décrire, car même l'apparence était.. Bizarre.

-Tu compte me suivre longtemps?

-Vémi~

-..............................Ne te moque pas de moi.

A vrai dire, tu ne savais pas ce que voulait dire ce mot, ni même quel langage la chose usait actuellement pour communiquer avec toi. C'était juste incompréhensible. Tu te remis à marcher, mais la créature continuer de te suivre, sans réelle raison. C'est une mode dans ce monde... ?

Une nouvelle fois, tu te tourna dans sa direction, et avant que tu ne puisse dire quoi que ce soit, la chose te se jette sur ton visage. Sans raison. Un râle s'échappa de ta gorge, tandis que tu titubas, essayant de déloger la chose de ton pauvre visage.

Ce fut un combat des plus pathétiques et inutile. Tu en étais même sorti de la ruelle, après avoir trébuché pour tomber sur des poubelles. En tout cas, le ridicule avait fait rire la petite créature, qui vole maintenant au-dessus de toi.

-Je ne vois pas ce qu'il y'a de drole.

-Vémi !!~

-Je ne comprend toujours pas ce que tu raconte.

Tu te relevas lentement, otant une peau de banane qui avait atterris sur ta tête, avant de te remettre en marche... Toujours suivis par la créature étrange. Sans doute, aurais-tu encore râlé, si tu ton...Intuiton? De démon, ne t'avais pas alerter qu'il y avait un aura tout aussi puissante que celle de ta mère dans les environs.

Pendant un moment, tu laissas tomber ton air blasé. Est-ce elle? Ici? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir ! Bientôt, tu te mis à courir... Jusqu'à trouver un vieil homme tout aussi blasé que toi....Et bien, vite, tu fus très déçu. Non, ce n'était pas Reficul. Mais sans doute un autre Devil. Tu connais le nom de quelques-uns, mais pas leurs physique car... Sincèrement, à part ton monde d'origine, tu ne t'étais pas intéressé aux autres.

-........Bonjour.

...Et la créature mauve a finalement décider de s'asseoir sur ton épaule.


Pièces Pièces : 2457
Nombre de messages : 86
Réplique/Citation : What am I doing? I'm wasting my time.
Date d'inscription : 04/11/2017
Liens : Famille :
Reficul : Mère
Sin : Mère



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Mors juge en  #993300
Vémini dérange en #990066

Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
Fidèle
Mer 30 Mai 2018 - 23:33
Morality is subjective ?
Apparemment, la petite créature violette qui avait passé la journée à suivre le démon semblait trouver ce spectacle amusant, ou prenait tout simplement la violence à la rigolade. Peut-être un peu des deux.

« Certes. Mais j'ai réglé mon problème. On devrait s'éloigner maintenant, avant qu'il ne se réveille. », dit le démon osseux.

Hum... Est-ce qu'ils allaient parler de l'éléphant dans la pièce ? ... Ah. Apparemment, ils n'allaient pas le faire. Ils allaient simplement faire comme si c'était correct de laisser un homme innocent évanoui en plein milieu de la rue. Ce n'était pas comme s'ils avaient vraiment eu le choix, mais ça restait une action pour le moins... Moralement discutable. Si nous partons maintenant, peut-être que nous allons pouvoir éviter plus de problèmes ? ... En tout cas, la rue était bondée. Sauf s'il se faisait piétiner, Jean Nemar n'était dans aucun danger immédiat.

« Hum... Oui. Allons-y, alors. », décida-t-il finalement.

Derrière Kcalb, ses deux familiers semblaient totalement surprises. La bouche bée, elles ne croyaient jamais voir leur Diable agir de façon SI irresponsable.

Elles s'approchèrent donc de lui par derrière, et, copiant ses propres mouvements de tout à l'heure, posèrent chacune une main sur une de ses épaules. Elles étaient derrière lui, donc il ne pouvait pas les voir, mais il leur devina un énorme sourire carnassier.

« Et bah quoi ? »« Notre Diable devient un peu plus comme nous à chaque jour. », dirent-elle, le ton moqueur.

Légèrement insulté de se faire comparer à ses enfants à problèmes, Kcalb se contenta de se racler la gorge, espérant que cela fasse qu'on ignore les commentaires précédemment passés. Avec de la chance, on porterait attention à autre chose qu'à son visage LÉGÈREMENT rouge. Hein. Rien qu'un peu.

Oh mais euh - Mors était déjà parti ! Laissé derrière, le démon en costard-cravate courut du mieux possible pour le rattraper. Heureusement, il ne marchait pas très vite, sinon cette tâche aurait pu vite se montrer ardue. Ah, il n'était plus ce qu'il avait déjà été, à une époque... Est-ce qu'il devrait recommencer le sport ?

Ça serait pratique pour ce genre de situations, mais il avait des choses beaucoup plus importantes à gérer en ce moment.

« ...Nous ne sommes pas senser chercher une auberge? », demanda le démon, n'ayant apparemment pas remarqué du tout son absence soudaine. Fiou ! Il n'y aurait personne pour se moquer de lui. Même ses chats ne pouvaient pas l'avoir vu, il était devant eux.

« Oui, c'était le plan à la base. », répondit-il.

Ils continuèrent encore à marcher silencieusement pendant un court moment. Le groupe de démons (plus une créature alien) se démarquait complètement de la foule d'humains. Cependant, personne ne semblait se poser de question là-dessus.

Jusqu'à ce que Mors s'arrête soudainement. Surpris, Kcalb ne s'arrêta pas à temps et fonça dans le jeune homme. Pendant ce temps, Vémini flotta jusque dans l'arbre le plus proche et y cueillit des baies. La petite créature redescendit quelques secondes plus tard, tendant de ses courts bras les petits fruits aux deux hommes. Alors que le premier refusa, le Devil, lui, accepta et tapota légèrement la tête de l'extraterrestre dérangeant en remerciement. Immédiatement, il mit une baie dans sa bouche, ne prenant même pas la peine de la regarder avant. Il en tendit à ses deux acolytes, qui firent de même.

Peu après, le groupe repris sa marche. Vers l'auberge ! ...

Vers... L'auberge...

AH ! Une rue que Kcalb semblait à peu près reconnaître ! Voyant cela, il tira doucement la manche de Mors et lui pointa par où il croyait que l'auberge était. « C'est par ici... Je pense. » Ceci était fait, il tourna, accompagné de toute sa troupe. Avec de la chance, ils allaient trouver l'endroit voulu bien vite - sans chance, ils avaient pris un mauvais tour et ils allaient se perdre pour encore plusieurs heures.

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 08/05/2018

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Mors a écrit :
Interressé
Sam 2 Juin 2018 - 19:31
Old man. ft Kcalb
«  Not him again! I wish I could be invisible...»

Auberge….ou es-tu petite auberge ? Deux pauvres démons te cherchent désespérément dans cette grande ville. Ruelles après ruelles. Passants après passants. La patience mise à rude épreuve. Pour une récompense stupide. Et pourtant, sans montrer le moindres tracas, tu marchais en suivant les indications du Devil. Lorsqu’on te demande de t’arrêter, tu t’arrête pile devant un humain, posant ton regard vide sur lui. Le malaise est grand. Mais pas pour toi. Tu hausses les épaules, pour continuer à marcher, comme si de rien était.

Jusqu’à finalement t’arrêter devant une petite bâtisse pittoresque. Et laide. Comme si le gérant n’avait jamais pensé à rénover cet endroit. Les choses hideuses attirent des personnes ? Des êtres venant admirer la laideur ? Huh.

- C’est ici…. ?

Demandas-tu en te tournant vers le diable, en pointant du pouce le bâtiment digne d’un jour d’halloween. Kcalb avait vraiment des goutes très…Etranges. Mais soit. Tu n’es qu’un simple démon, tu ne pouvais pas te permettre de mettre ces choix en questions.

Vémini s’éloigna à nouveau, allant faire un peu le tour du bâtiment, avant d’allez observer un nid d’oiseau, sagement posé sur une gouttière.

- Et bien…On peut dire que ça craint comme endroit. Est-ce une tentative pour être discret ? Ou pour se rapprocher de cette civilisation ?


[/color]
Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 3 Juin 2018 - 4:56
Edgy grandpa
Auberge, auberge. Où te trouves-tu ? Depuis qu'ils avaient tourné, Kcalb ne voyait rien qui pouvait ne serait-ce que s'apparenter à une auberge. Il n'y avait qu'une rangée incessante de commerces ! Cependant, le Diable en était pratiquement sûr. C'était près. Plus qu'un peu de patience (chose qui lui manquait affreusement, vu la vague de passants qui gisait en plein centre de la rue) était de mise, surtout vu son entourage. Déjà que Mors ne semblait pas respirer la vie et qu'il était accompagné par la créature à la fois la plus agaçante et la plus attendrissante qui soit, ils avaient été rejoints par Ater et Arbus, le duo le plus excité qui soit. Dans une telle situation, il était presque impossible de garder son calme. Par un quelconque miracle, le Diable arrivait encore à rester assez zen. Depuis le début de leur promenade, il n'avait pas haussé le ton une seule fois ! Ni pensé à frapper quelqu'un, ce qui était rare lorsque ses familiers étaient dans les parages.

Après un moment de marche qui lui parut étrangement long, Mors s'arrêta soudainement. Se rendant compte qu'il n'était plus suivi quelques secondes plus tard, le grand démon monochrome se stoppa lui aussi. Un passant lui fonça dedans, mais il ne dit rien et se contenta d'observer son nouveau compagnon de route.

Il lui pointait la bâtisse devant laquelle ils étaient. Enfin, bâtisse était un grand mot.

Les murs étaient laids. Ils étaient d'une teinte noire qui contrastait avec le brun et le gris de toutes les autres constructions de la rue. Son style était assez gothique, très noir.

C'était ténébreux. Pas exactement au goût de Kcalb, mais dormir ici ne nuirait pas à sa réputation de dur à cuire !

Peut-être bien que les deux démones félines s'étaient un peu moquées de lui lors de son arrivée ici quant à son choix peu subtil quant à ses intentions, mais ce n'était qu'un détail.

« C’est ici…. ? », demanda-t-il.

Le démon fit oui de la tête. Comment avait-il pu ne pas voir quelque chose qui faisait aussi tache dans le décor ? ... Peut-être qu'il commençait vraiment à se faire vieux. Des lunettes pourraient être pratiques pour sa vue, si seulement il avait un jour l'argent pour avoir un rendez-vous chez l'optométriste, puis les acheter...

« Oui, c'est ici. Merci de m'avoir accompagné jusqu'ici. Sache que je t'en suis reconnaissant. », affirma le Diable en costard-cravate.

Cependant, après un court moment de silence, le blond platine pris à nouveau la parole. Cela n'aurait pas dérangé Kcalb, si seulement...

« Et bien…On peut dire que ça craint comme endroit. Est-ce une tentative pour être discret ? Ou pour se rapprocher de cette civilisation ? »

Si seulement on avait pas détruit son ego ! Ce n'était pas parce que les murs peinaient à tenir debout, qu'il y avait plusieurs nids d'oiseaux sur la gouttière et qu'il manquait une fenêtre, là, au troisième étage, que c'était si terrible que ça ! Gêné par cette critique de son goût, les joues du démon se teintèrent à nouveau de rouge. Il tenta tant bien que mal de le cacher à nouveau. Ce serait VRAIMENT trop la honte là, il ne pouvait pas le voir dans un tel état ! Sa réputation ne se relèverait jamais debout...

« O-oh, hum... C'est... Une expérience sociale. Hum. », commença-t-il. « C'-c'est compliqué !! Je veux... Analyser la réaction des gens... Quant à la présence d'un démon dans une auberge... Assez lugubre. », inventa-t-il sur le tas.

Avec cela peut-être qu'il pourrait s'en sortir ? Kcalb doutait de ça, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'espérer.

« Lord Kcalb arrêtez de raconter des conneries ! », s'écria cependant la chatte albinos. « On sait très bien que vous voulez juste vous donner un air. », ajouta la seconde.

TRAHISON ! Paralysé par le choc de cette annonce, Kcalb resta complètement immobile pendant un moment qui lui parut infiniment long. Ses pupilles disparurent à nouveau de ses yeux, les laissant noirs comme l'abysse qu'était désormais son âme.

Et voilà. On l'avait encore ridiculisé en public. Maintenant, plus personne ne le prendrait au sérieux, ni dans son monde ni ici. Avant on le traitait de papy, ici c'était un vieux qui essayait de se donner un genre. Super.
Pièces Pièces : 2342
Nombre de messages : 106
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Mors a écrit :
avatar
Interressé
Jeu 7 Juin 2018 - 23:46
Un....air? Tu t'étais tourné vers le diable, en le fixant simplement du regard. Mais assez longtemps pour que cela devienne trop gênant, et que tu décides de porter ton intérêt sûr...Autre chose. Puis, un soupir finit par franchir tes lèvres, tandis que tu haussas simplement les épaules. Un peu, comme pour dire en langage des signes ", c'est honteux, mais je vais ENCORE faire l'effort de n'avoir rien entendu".

Tu t'approchas de la bâtisse, posant une main sur le mur rugueux. Tu avais presque l'impression que tout allait s'effondrer soudainement. L'endroit était... Pathétique. Pas digne d'un puissant Devil. Limite, pour un déchet comme toi, cela aurait presque pus te plaire....

Ensuite, tu posas ta main sur la poignée de la porte, avant de la tourner. La porte grinça, et tu entras dans l'auberge très mal éclairer.En faisant quelque pas, tu eu tout le loisir de voir l'état miteux des lieux.

Lorsque le devil entra, tu te permis de lui lancer un drôle de regard "sérieusement? Tu te moques de moi?"...Puis tu pris une sorte de grande inspiration, avant d'aller t'accouder au comptoir. Le personnel n'était pas encore là.

- Je ne sais pas quoi dire.



(le code ne veux pas se mettre ;w;)
Pièces Pièces : 2457
Nombre de messages : 86
Réplique/Citation : What am I doing? I'm wasting my time.
Date d'inscription : 04/11/2017
Liens : Famille :
Reficul : Mère
Sin : Mère



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Mors juge en  #993300
Vémini dérange en #990066
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Mer 13 Juin 2018 - 22:42
Denying what's in front of you is so easy.
Hum... Du bon côté des choses, Mors lui avait fait signe qu'il allait encore une fois ignorer cet incident en haussant des épaules, sans oublier de le fixer pendant de longues et silencieuses secondes auparavant. Dire que Kcalb trouvait cette situation embarrassante était peu dire, très peu dire. Ses familiers avaient trouvé que de raconter tous ses secrets serait une bonne idée... Devant des personnes lambda, il détestait déjà ça, mais là, c'était encore pire. On lui fichait la honte devant le fils de Reficul ! Si cela atteignait ses oreilles, on ne le laisserait JAMAIS tranquille. Sa réputation... Déjà qu'on le voyait comme un véritable zigoto chez lui, il n'avait pas besoin qu'on le considère comme un clown ailleurs !

Après un moment passé à observer Mors en silence, espérant qu'en ne faisant rien, le démon oublie tout ce qu'il avait vu, le Diable s'approcha lui aussi de l'auberge dans laquelle il avait loué une chambre. Au moins, il pourrait faire une belle sieste dans un établissement des plus charmants pour revigorer son énergie !

Sauf qu'étrangement, l'endroit ne sembla pas beaucoup plaire au blond ? Les murs n'étaient pas extrêmement solides, il était vrai... Ils tanguaient légèrement lorsqu'on s'appuyait dessus. Cependant, cela lui donnait un petit air authentique, n'est-ce pas ? Une petite touche originale.

Alors, il posa sa main sur la poignée de porte avant de la baisser et de l'ouvrir. Un bruit strident résonna. Ah, ce bruit... Lorsqu'il était venu réserver sa chambre pour la première fois, Kcalb avait compris qu'il s'agissait d'un effet spécial des plus experts pour donner une ambiance sinistre à leur établissement. Bien joué, le personnel ! Si seulement le Diable n'était pas un expert en la matière, il serait lui aussi tombé dans le panneau.

Un instant de silence. Le grand démon monochrome observa le fils de son... ''amie'' pendant un long moment, se demandant ce qu'il pouvait bien penser du joyau qu'il avait trouvé en ville. L'éclairage était bas - comme il l'aimait, les murs étaient parfaitement maquillés pour avoir l'air d'un vieux manoir délabré en pleine destruction... Et il n'y avait personne au guichet ! Parfait ! Enfin un hôtel où on ne traitait pas les clients comme des bébés, ils savaient se débrouiller !

... Enfin, Kcalb aurait presque pu avoir l'air fier de son goût raffiné si seulement il ne sortait pas à peine d'une altercation gênante. À la place de ce qu'on aurait pu croire, le Diable était... Rouge. Le visage teinté couleur pivoine et les pupilles aillant une fois de plus laissé place à un noir total, c'était facile de voir que le Diable n'assumait pas complètement ses goûts.

Et, derrière lui, les deux démones ricanaient dans leur barbe. Voir leur roi se faire ridiculiser était apparemment la plus belle chose qui soit à leur yeux.

« Je ne sais pas quoi dire. »

... Kcalb non plus ne savait pas quoi. Il se contenta de fixer Mors pendant un moment qui lui parut long. Très long. ... Trop long. TROP LONG TROP LONG. Repli stratégique ! Soudainement, Kcalb marcha vers les escaliers, se fichant du fait qu'il n'avait vu aucun réceptionniste.

Sauf que non, même sa fuite ne pouvait pas se dérouler sans accroc. Ses deux familiers avaient une main sur le col de son manteau, ce qui l'empêcha d'avancer. ...

Kcalb essaya de faire un pas en avant. Il n'y arriva pas. Il essaya encore. Toujours pas. ... Maintenant. Non.

Alors, décidant finalement d'abandonner, il soupira. Elles étaient véritablement ingérable, ces deux-là. À le saboter jusqu'à la fin !

« ... Merci de m'avoir raccompagné jusqu'ici. », dit-il à Mors. Peut-être qu'avec un peu de politesse, on le laisserait recouvrer sa liberté ?
Pièces Pièces : 2342
Nombre de messages : 106
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Mors a écrit :
avatar
Interressé
Ven 29 Juin 2018 - 1:33
Le grand diable semblait...Gêné. En même temps, qui ne le serait pas dans une telle situation? Tu lachas un soupir, tandis que ton familier eu la bonté de venir vers toi à nouveau. Après un haussement d'épaules, tu détournas ton attention du diable timide. Que faire...? Kcalb semblait plutôt enclin à te fuir, sous la honte. Chose que tu comprenais très bien.

Tu hochas alors simplement la tête, avant d'attraper Vemini pour l'amener contre toi. Le seul moyen plutot fiable que tu avais trouvé pour qu'il soit tranquille quelques...Minutes.

- Derien...Je suppose…

Puis, tu reculas vers la porte. Oui. Le diable était à nouveau dans son abri de fortune. Tu avais assez parlé pour aujourd'hui. Et Jean devait sûrement être aussi chez lui à présent. Plus aucun risque.

- Je vais vous laissez. Ravis d'avoir pus être utile à quelque chose.

Bredouillas-tu, avant de t'empresser de sortir de la drôle d'auberge. Tu lâchas le pokemon, qui se planta devant toi pour t'observer de ces grand yeux bleus. Oui. Toi aussi tu devrais te reposer un peu...Mais ou?

Peu importe. Tu finiras par trouver quelque chose.

[Voilà, dernier poste pour moi °° Mon code rp ne fonctionne pas sur le pc ou je suis ;w;]
Pièces Pièces : 2457
Nombre de messages : 86
Réplique/Citation : What am I doing? I'm wasting my time.
Date d'inscription : 04/11/2017
Liens : Famille :
Reficul : Mère
Sin : Mère



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Mors juge en  #993300
Vémini dérange en #990066
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Contenu sponsorisé a écrit :
Smells like old man.[Pv Kcalb]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum