Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Smells like old man.[Pv Kcalb]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Jeu 10 Mai 2018 - 1:55
Smells like old man.ft Kcalb
« No more crazy demon, no more weird shark. Are you finally safe? Oh, really?»
Sur et certain d'avoir réussi une nouvelle fois à fuir une personne tout aussi étrange que Cranber, tu avais finis par te retrouver...On ne sait pas où. En tout cas, le décor était des plus agréables et cette fois, il n' y aura pas de villageois prêt à te faire une réflexion sur le fait que les étrangers étaient peu apprécier.

Enfin de la paix ! Tu pris une grande inspiration, profitant de cet air pur non pollué par la présence de démon psychopathe et de requin blanc trop tactile à ton goût . Bien et maintenant... Que vas-tu faire ? Explorer ? Tu jetas un coup d'œil au petit village dans lequel tu te situer. C'est le moment ou jamais de prendre quelques repères.

Tu t'avanças dans une ruelle, toujours avec ta démarche digne d'un escargot aveugle... Jusqu''à sentir une présence dans ton dos. Lâchant un soupir, tu finis par te tourner. Ton instant de repos, n'était-il qu'une simple illusion ? Heureusement ou malheureusement, ce n'était pas un de tes poursuivants. Enfin. Tu doutes que Cranber ou Sal  daigne se mettre à ta poursuite. Après tout, tu restes un démon inintéressant, de plus, tu possèdes tellement de chance, qu'ils t'auraient déjà trouvé.

La chose qui te suivait était... Étrange. Une sorte de créature mauve. Tu ne pouvais pas trop la décrire, car même l'apparence était.. Bizarre.

-Tu compte me suivre longtemps?

-Vémi~

-..............................Ne te moque pas de moi.

A vrai dire, tu ne savais pas ce que voulait dire ce mot, ni même quel langage la chose usait actuellement pour communiquer avec toi. C'était juste incompréhensible. Tu te remis à marcher, mais la créature continuer de te suivre, sans réelle raison. C'est une mode dans ce monde... ?

Une nouvelle fois, tu te tourna dans sa direction, et avant que tu ne puisse dire quoi que ce soit, la chose te se jette sur ton visage. Sans raison. Un râle s'échappa de ta gorge, tandis que tu titubas, essayant de déloger la chose de ton pauvre visage.

Ce fut un combat des plus pathétiques et inutile. Tu en étais même sorti de la ruelle, après avoir trébuché pour tomber sur des poubelles. En tout cas, le ridicule avait fait rire la petite créature, qui vole maintenant au-dessus de toi.

-Je ne vois pas ce qu'il y'a de drole.

-Vémi !!~

-Je ne comprend toujours pas ce que tu raconte.

Tu te relevas lentement, otant une peau de banane qui avait atterris sur ta tête, avant de te remettre en marche... Toujours suivis par la créature étrange. Sans doute, aurais-tu encore râlé, si tu ton...Intuiton? De démon, ne t'avais pas alerter qu'il y avait un aura tout aussi puissante que celle de ta mère dans les environs.

Pendant un moment, tu laissas tomber ton air blasé. Est-ce elle? Ici? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir ! Bientôt, tu te mis à courir... Jusqu'à trouver un vieil homme tout aussi blasé que toi....Et bien, vite, tu fus très déçu. Non, ce n'était pas Reficul. Mais sans doute un autre Devil. Tu connais le nom de quelques-uns, mais pas leurs physique car... Sincèrement, à part ton monde d'origine, tu ne t'étais pas intéressé aux autres.

-........Bonjour.

...Et la créature mauve a finalement décider de s'asseoir sur ton épaule.


Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Jeu 10 Mai 2018 - 3:18
I'm not THAT old, for your information !
Urgh. Pas de bol. Toujours rien qui l'aidait à se situer par ici.

Ah, Kcalb, Diable du Grey World et ex-souverain puissant. Il ne savait pas du tout comment il s'était retrouvé sur cette île aux multiples villages et à la végétation verdoyante, mais il savait une chose ; qu'il devait absolument trouver un moyen de rentrer chez lui, auprès d'Etihw, de ses sujets, de ses amis et de son gâteau au chocolat.

Il s'était réveillé dans ce monde il y a à peine quelque jours, accompagné de ses deux fidèles familiers, Ater et Arbus. Au départ perdu, il a demandé des directions à ce qui semblait être des locaux, mais il n'obtint que des réponses peu claires. Il finit par demander à ses chats de l'aider à se faire un peu d'argent pour louer une chambre dans une petite auberge de la ville la plus proche. Toujours prêtes à tout donner en échange d'une caresse ou deux, les démones lui avaient ramené plusieurs pièces - dont il préféra ne pas questionner la provenance.

Aujourd'hui, il se promenait dans les rues de la ville, à la recherche d'informations. Il avait laissé les deux chattes dans la chambre - elles avaient trouvé un endroit confortable près d'une fenêtre, pile sous le Soleil, et semblaient trop confortable pour qu'il arrive à les réveiller sans avoir de remords. C'était assez clair qu'il ne venait pas du coin, avec ses longues cornes noires, sa peau plus blanche que blanche et ses yeux à la sclère noire et l'iris blanc. C'était sans compter son habillement des plus... Inhabituels.

Il faisait chaud. Le Soleil était à son plus haut - et le Diable était comme à son habitude vêtu d'un grand manteau noir par-dessus son costume-cravate. Cela va sans dire, il ne passait pas inaperçu. C'était sans parler de son aura puissante, celle d'un Devil. Heureusement, pas tous ne pouvaient la ressentir ! Mais tous le regardaient comme s'il était fou peu importe.

La rue dans laquelle Kcalb se baladait était assez tranquille. Des deux côtés du chemin se trouvaient des stands, dont les marchands semblaient soit très motivés à vendre, soit en train de s'endormir. Même s'il y avait plusieurs passants, il n'y avait aucun grabuge - mais cela n'aidait pas particulièrement le souverain dans sa mission. Il savait exactement ce qu'il avait à faire ; c'était prévisible. Il devrait... Demander. À quelqu'un.

Et ça faisait donc environ dix minutes qu'il se tenait là, debout, devant une ruelle, planté là comme une statue. Il ne faisait pas un geste ; son stress était visible sur son visage malgré sa tentative assez maladroite de le cacher. Ses iris avaient disparu, laissant place à des yeux complètement noirs et un silence long et douloureux. Il n'y arrivait pas. Il ne saurait pas accoster quelqu'un. Si on pensait qu'il essayait de draguer ? Si on l'envoyait promener ? C'était... Un très. Très long. Moment de silence de la part de l'ancien maître du mal.

« ........Bonjour. »

OH MON - Surpris par l'arrivée soudaine d'une voix derrière son dos, Kcalb se retourna violemment, ses yeux grands ouverts et ses bras en l'air en signe de paix. Quelques secondes passèrent où il resta paralysé.

C'était un démon. Celui en face de lui avait des cornes et des cheveux qui couvraient un de ses yeux, qui étaient d'un rouge vif. Il avait l'air assez jeune - un peu plus que lui peut-être, mais les apparences ne le tromperaient pas. Il savait être beaucoup plus vieux que lui, même s'ils n'avaient pas l'air d'avoir plus que quelques années de différence. Il n'osa rien dire pendant un moment de plus, mais il se rassura vite. C'était normal qu'un démon l'accoste ; il avait une aura de Diable, après tout. Il pouvait le savoir - mais, attend. Les démons n'iraient pas voir quelqu'un de fort juste pour s'amuser. Tout le monde le savait - les Diables n'avaient pas des cœurs tendres. À ce qu'il sache, il était la seule exception à cette règle.

« ... Bonjour. », répondit-il simplement, ne laissant pas sa panique transparaître dans sa voix.

Même si c'était difficile à entendre, c'était facile à voir. Ses iris étaient toujours noircis et on pouvait presque voir de la sueur couler sur son front. C'était dans ce genre de moment-là qu'il aurait besoin de ses familiers, pour au moins faire la conversation à sa place. Il préféra ne rien dire pendant un moment, ouvrant quelques fois la bouche pour la refermer juste après.

« ... S-sais-tu où nous sommes ? », demanda-t-il, faisant même l'erreur de bégayer dans sa simple question.

C'était incroyablement embarrassant et difficile de devoir faire la conversation seul. Il s'était habitué à avoir Etihw qui parlait à sa place ; ou les deux patapoufs qui faisaient une belle sieste dans sa chambre. Après encore un moment, il finit par se rendre compte de sa position peu flatteuse et baissa des bras. Un Diable qui avait l'air menacé face à un simple démon, la situation était définitivement peu commune. Il respira un peu et arriva à se recomposer un minimum. La tension sur son visage sembla légèrement se relâcher et ses iris apparurent à nouveau, presque curieux. Son interlocuteur avait comme quelque chose de familier à ses yeux... Mais il n'arrivait pas à trouver quoi. Il ressemblait un peu... À quelqu'un qu'il connaissait... Mais qui ? Son intérêt soudainement piqué, ses yeux ne quittèrent pas le démon blasé - et finirent même par tomber sur la chose violette perchée sur son épaule, qu'il n'avait apparemment pas remarquée avant. Même s'il essayait du mieux possible de le cacher, c'était évident qu'il se questionnait et qu'il pensait - ce qui ne faisait que contribuer à cette ambiance de folie.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Jeu 10 Mai 2018 - 11:58
Old manft Kcalb
« You are...? Sorry my queen doesn't have a picture book on other devils..»
L'aura des Devils était toujours une source attirante et dangereuse. Quiconque la sent pouvait soit croire être en sécurité, soit commencer à trembler corps et âme en voyant un tel danger arriver. Pour ceux ayant l'habitude, c'était plus une sorte de réconfort, de sentir un être supérieur capable de grande chose.

Ce n'était malheureusement pas Reficul. Malgrès cette puissance et force similaire, tu venais de faire une lourde erreur sous ton empressement. Devais-tu t'incliner en signe de respect envers un Devil d'un autre monde? Celui-ci ne semblait pas réellement dans son assiette, ces limites s'il avait craint une quelconque attaque de ta part. C'est.... Dérangeant. Tu es un démon plutôt apathique, tu n'avais pas l'air de quelqu'un de dangereux qui avale des bébés tout cru.

Le Devil, bien que très timide, répondit à ta formule de politesse, avant de quémander des informations. On dirait un...Grand mouton noir qui avait perdu son troupeau. Malheureusement, tu n'étais pas le gentil berger qui va essayer de tout faire pour l'aider. Tu avais certaine limite dans ton degré de gentillesse envers les inconnus.

- Je ne sais pas.Désolé.

-Vémi !

La créature mauve posa une de ces pattes contre une de tes joues, comme si elle avait réussis à deviner que tu en savais bien plus que tu ne le dis. Lâchant un soupir las, tu fis un vague geste de la main pour montrer le petit village dans lequel vous êtes.

-En réalité, je manque d'information aussi. Je suis arrivé aussi récemment, je n'arrive pas à me souvenir de certaines choses. C'est.... Tout...

L'ultra chimère sur ton épaule sembla satisfaite de cette réponse bien plus construite, car elle ne te dérangea plus. Du moins. Pas toi. Elle s'envola pour se poster devant le grand Devil, avant de l'examiner sous toutes les coutures.

Tu n'attendis pas longtemps avant de tende une main pour l'attraper et le ramener contre toi. Ce n'est pas comme si tu n'avais pas e choix, mais il existe certains principes. Et éviter d'énerver une sorte de diable, était grandement apprécier.

-Désolé pour le dérangement. Je ne comprend même pas pourquoi ce truc reste avec moi.

Soufflas-tu en ne lâchant pas le pokemon, qui maintenant, te regarder avec grande attention. Tu détournas bien vite ton regard de cette chose dérangeante, avant de poser ton regard sur le grand gaillard en face de toi.

-Sans paraître méchant.... Qui êtes-vous ? Ma mère m'a souvent parlé des autres Devil. Mais physiquement, je ne vous reconnais pas.

Cette phrase ne veut absolument rien dire Mors. Toi aussi, tu as un léger mal à communiquer, bien que tu ne sembles pas bégayer. Autant essayer d'avoir un peu d'assurance, cela serait très honteux en cas inverse. Tu le préviendras après qu'il y a une démone un peu folle dans les parages aussi.


Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Ven 11 Mai 2018 - 0:29
A tuxedo or nothing !
Cette discussion n'avait définitivement pas un bon départ - le démon était complètement blasé alors que le Devil était désemparé. Pour rajouter une cerise sur le gâteau, une sorte d'alien violet flottant continuait à tourner autour de son interlocuteur. Mmmh, mais c'était qui ? Même avec son stress, Kcalb mourrait de curiosité. Il était certain d'avoir déjà vu quelqu'un qui lui ressemblait quelque part, au moins. Mais qui ? Ce sentiment de curiosité fut vite dominé par de la frustration; il se sentait tellement stupide, à rester planté là sans arriver à savoir il faisait partie de la famille de qui.

« Je ne sais pas. Désolé. », répondit tout simplement son interlocuteur.

Urgh. Super. Il s'était mentalement tué à rassembler le courage de lui poser une question pour ne rien apprendre. Cette rencontre allait de pire en pire.

« Vémi ! », rajouta le petit être flottant, poussant sur la joue du second homme en costard-cravate (tient, il n'était pas le seul à être habillé comme cela ? ... Mais il était quand même le seul à avoir un manteau par-dessus.) comme s'il n'avait pas tout dit. Apparemment, la créature les comprenait, même si l'inverse était faux. Comme agacé, celui qui venait de sortir d'une ruelle élabora ses dires précédents.

« En réalité, je manque d'information aussi. Je suis arrivé aussi récemment, je n'arrive pas à me souvenir de certaines choses. C'est.... Tout... », ajouta-t-il.

Il ne dit rien de plus. Le Diable s'apprêta à lui répondre d'un vaillant et confiant « Oh. », mais il fut interrompu avant même d'avoir le temps d'émettre cette onomatopée simple. Par quoi ? Par le petit extraterrestre fluo, bien sûr ! Il s'était rapprochée de lui et semblait... Étrangement intéressé par son physique, l'examinant de la tête aux pieds avec une attention impressionnante. Légèrement nerveux à cause de cette attention soudaine de la part de l'être aux origines inconnues, une légère teinte de rouge apparut sur ses joues. C'était... Embarrassant, d'être le centre de l'attention de quelqu'un. Si Kcalb détestait une chose par-dessus tout, c'était le contact visuel - mais ça, c'était un proche deuxième.

Heureusement, peu de temps après, une main attrapa la créature et la ramena à son poste d'origine. En voyant cette menace sociale partie, Kcalb ne put retenir un long soupir de soulagement. Ces quelques secondes avaient complètement activé son déficit social ! Maintenant, c'était comme si la paix était revenue.

« Désolé pour le dérangement. Je ne comprend même pas pourquoi ce truc reste avec moi. », expliqua-t-il brièvement.

En réponse, l'homme au costard hocha de la tête, faisant comme si les dernières secondes ne s'étaient pas du tout produites. Il... Ne rougissait pas parce qu'il avait honte. J'avais chaud, c'est tout. Mais mon petit coup de chaleur est passé ça va mieux maintenant. Haha. Bien sûr.

« Sans paraître méchant.... Qui êtes-vous ? Ma mère m'a souvent parlé des autres Devil. Mais physiquement, je ne vous reconnais pas. », dit le démon.

Sa mère... Lui a parlé... Des... Autres Devils ?... Le silence. Suivi de la surprise. QUOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOI ?

Oh oui, maintenant il replaçait il avait des airs de famille avec qui. Ces yeux rouges, cet air complètement détaché du monde... Il n'y avait qu'un Devil qui ressemblait vraiment à lui... Sa surprise était facilement lisible sur son visage. Sa bouche était grande ouverte, c'était limite si une mouche allait y entrer ; et ses pupilles disparurent à nouveau pour seulement réapparaître lorsque sa bouche s'anima à nouveau, s'ouvrant et se fermant sans dire un mot, comme un poisson à la grâce certaine.

« ... Reficul. Tu es le fils de Reficul. », dit-il, comme si ce n'était pas déjà assez évident comme ça. Il resta planté là pendant quelques secondes de plus sans rien ajouter avant de finalement réaliser qu'on lui avait posé une question. « Oh, hum. Je suis Kcalb. », ajouta-t-il, essayant plus ou moins bien de cacher sa gêne - accent sur le moins plutôt que le plus. « Je sais qui est ta mère, c'est une connaissance... Mais, qui es-tu ? », demanda le Devil monochrome avec maladresse. La conversation n'était définitivement pas son fort.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Ven 11 Mai 2018 - 10:36
Old man.ft Kcalb
« I don't control this monster. But I'd rather he bother someone else than me.»
Ton interlocuteur avait... Beaucoup de mal à te comprendre. Du moins, jusqu'à ta dernière parole, ou le Devil sembla reçevoir la sainte illumination en devinant tout bonnement à quelle famille tu appartiens. Tu n'aimais pas être pointé du doigt, pour entendre ensuite dire " c'est le fils de Reficul ! Mieux vaut ne pas le dérangez, qui sait comment sa mère peux réagir..." S'ils savaient à quel point, ils pouvaient se tromper...Ta reine ne viendrait aucunement à ton secours, jugeant que tu étais en âge de te débrouiller seul. Et elle n'avait pas du tout tort de ce côté-là.

Un soupir las t'échappas, tandis que tu fis un violent effort pour ne pas joindre tes mains ensembles pour applaudir de manière sarcastique le Devil. Tu devais le respecter. C'est la moindre des choses. D'ailleurs, en te concentrant un peu plus, tu remarquas finalement que la puissance que dégager le fameux Kcalb n'était pas aussi forte que celle de ta mère. Tiens donc...Avait-il subi quelque chose qui l'avait affaibli? C'était possible ?

-Ah....Je suis Mors.Je doute que ma reine, enfin, mère, vous ai parlé de moi un jour. Elle ne parle pas beaucoup de sa famille aux autres.

Un bon moyen de les protéger en somme. C'est un excelent moyen pour protéger ceux qui lui sont chère. Faire taire leurs existences. Seuls ceux de ton propre monde pouvaient éventuellement te connaître. Et malheureusement là-bas, ton statut n'était pas très apprécié.

Perdue dans tes propres pensées, tu libéra l'ultra chimère, qui ne tarda pas à rejoindre le grand Devil. Vémini ne semblait avoir aucune gêne de se montrer aussi direct. L'enfer pour les êtres timides.
Le pokemon ne tarda pas à puic un peu partout le pauvre diable, tout en émettant des drôles de petits rires. Puis, il alla se poser sur une des épaules de Kcalb, en posant une patte contre sa joue. Vémini s'amusait très bien maintenant.

Toi par contre, tu semblas légèrement être... Anxieux pour lui. Tu ne connaissais pas Kcalb, ni même les réactions qu'il pouvait avoir. A ce rythme, le pokemon pouvait très finir carboniser ou annihiler à la vitesse de la lumière.

-....Je ne contrôle pas cette bête.

Et pourtant, tu ne fis pas un geste pour récuprer l'ultra chimère cette fois.


Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 12 Mai 2018 - 5:04
Le Diable est une victime.

La réalisation soudaine de Kcalb ne sembla pas particulièrement choquer le démon en face de lui ; au contraire même, il semblait plus exaspéré qu'autre chose. Face à une réaction aussi pauvre en énergie, le Diable resta planté là, encore bouche bée. Il venait de lui adresser la parole et il le regrettait déjà... Peut-être aurait-il dû garder ses remarques pour lui ? Le commun des mortels aurait prit cette perche pour continuer la conversation, mais ce n'était pas comme s'il était une personne aillant un large éventail de connaissances au plan social...

« Ah....Je suis Mors. Je doute que ma reine, enfin, mère, vous ai parlé de moi un jour. Elle ne parle pas beaucoup de sa famille aux autres. », dit-il, presque formel.

Sa reine ? Il appelle sa mère sa reine ? Personne n'appelait ni Kcalb ni Ethiw son roi ou sa reine. On le surnommait papy, et même s'il trouvait ce surnom ridicule et stupide vu que c'était le plus jeune du duo, c'était mieux que de se faire donner un titre comme ça... Il ne voudrait plus se faire appeler « Mon roi » ou « Sa majesté ». Ça lui redonnait des images de la guerre. Ce qui se passait dans le monde de Reficul n'était pas de ses affaires, mais ça l'attrista légèrement d'entendre cela. Pauvre enfant. La vie n'était facile pour aucun démon apparemment, peu importe son monde d'origine.

Le souverain du monde gris tenta de répondre au dénommé Mors, mais quelque chose le stoppa dans son élan.

La créature violette.

Elle s'était à nouveau envolée de son confortable perchoir et s'était approchée de lui, avec moins d'hésitation cette fois-ci. Le Pokémon n'était plus là pour de la simple contemplation. Ignorant tout de la menace imminente, l'homme en costard se contenta de l'observer en retour, une pointe de suspicion dans son regard monochrome. Hélas, il ne put prévoir le calvaire qui l'attendait ; la pire chose qui soit, surtout pour quelqu'un de timide réservé comme lui. Qu'était-ce ?

Du contact physique.

La petite chose avait enfoncé sa patte dans sa peau, l'écrasant légèrement. Sur le coup, ce ne fut pas douloureux ; les secondes passèrent. Et Kcalb trembla. La bouche grande ouverte et les yeux complètement noirs, il s'arrêta ensuite de bouger, ce que l'Ultra-chimère sembla prendre comme une invitation pour continuer. Super. Elle avait commencé avec sa joue, mais avait vite commencé à agresser également ses bras, ses épaules et l'arrière de sa tête. Aussi terrifiant qu'il ait un jour été, Kcalb fit l'action la plus imposante qui soit.

Rien du tout. Il laissa l'être le tripoter comme il le voulait sans rien faire, un air choqué au visage et les joues légèrement rosées. C'était désagréable de se faire traiter comme un jouet par un cadeau de menu Happy Meal.

« ...Je ne contrôle pas cette bête. », affirma Mors comme si de rien n'était.

Mais quelle trahison ! Il devrait gérer la crise tout seul...

Décidant de sortir de sa stupeur environ deux minutes après qu'elle ait commencé, il étendit son bras et repoussa délicatement la petite créature. Il avait beau être un Devil, ça faisait longtemps qu'il n'était plus violent - enfin, plus en situation normale. Finalement, on put à nouveau voir de la couleur dans ses yeux. Façon de parler, ils étaient encore complètement noirs et blancs.

« Elle est plutôt... Affectueuse. », remarqua Kcalb.

Ça ne prenait pas un génie pour le deviner, en effet. La façon dont Vémini se comportait lui faisait étrangement penser à Ater et Arbus, ses propres chats de compagnies. Elles ADORAIENT rester sous la forme d'un chat lorsqu'il était présent pour se jeter sur ses cuisses et lui demander des caresses. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas les chats, au contraire, il les trouvait vraiment beaux... Mais trop d'affection était trop d'affection, surtout pour un homme qui avait du mal à gérer ses propres émotions.

« Hum... Comment... Comment t'es-tu retrouvé ici ? », demanda-t-il.

Au moins, peut-être que ramasser un peu d'information pourrait le distraire, et peut-être qu'il réussirait à rentrer à Gray Garden s'il essayait assez fort. Heureusement, sa timidité réservation n'était pas assez forte pour complètement le faire taire ! Juste, l'embarrasser en public devant le fils d'une compère Diable. Bof, ça aurait pu être pire.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 12 Mai 2018 - 14:09
Old man.ft Sal
«  I can't remember! I'm really sorry... And my Vémini refuses to be wise..»
Affectueuse ? C'est un bien petit mot pour définir le comportement dérangeant de l'ultra chimère. Sans gêne, lui allait plutôt parfaitement oui ! Encore maintenant, tu te demandes pourquoi cette chose reste simplement avec toi, alors qu'elle pourrait éventuellement se faire des amis bien plus distrayant que toi. Au moins, ce n'était pas une Cranber numéro 2. Le vémini était supportable.

Le Devil chassa gentiment la créature, qui prit cela comme une invitation à jouer. Toi, tu voyais plus cette scène comme quelqu'un qui essaye en vain de chasser une mouche, mais que la mouche persiste pour on ne sait quelle raison.

-Elle est dérangeante.

Oui. Tu as fini par l'admettre à voix haute. Mais qui se soucie des paroles d'un simple démon grognon ? Personne. Et le Devil en face de toi à sans doute des affaires bien plus urgentes à régler, que d'écouter tes plaintes à propos d'un pokemon, qui aime simplement jouer.

D'ailleurs, le pokemon n'est pas rester passif bien longtemps. Dans un drôle de ricanement, Vémini s'est à nouveau planté devant Kcalb, plantant son regard bleu dans ceux noirs de la grande entité démoniaque. Puis il tourna tout autour, avant de subitement s'arrêter. Puis; sans aucune gêne, comme tu l'avais si bien penser précédemment, le pokemon se contenta de toucher le ventre du diable, à plusieurs reprises. Rectification, ce n'est pas une mouche, mais un moustique.

-...Tu ne peux pas laisser le pauvre vieux  en paix? Regarde. Tu le gêne.

Pourtant, le ton que tu pris ne laissa aucunement voir de la colère ou quoi que ce soit. Tu es simplement...Calme. Comme toujours. D'ailleurs, tu eu une merveilleuse idée pour occuper cette chose. Tu fis apparaître un petit os, avant de siffler pour attirer ton attention.

-Va chercher !

Dis-tu en lançant le petit os dans une direction opposé.Le Vémini regarda l'objet partir, mais ne bougea pas d'un poil. Ces limite si celui-ci ne te lança pas un regard noir du style" tu m'a confondu avec un ponchiot ?". Heureusement que c'est incapable de parler, tu ne saurais même pas de quoi il parle.

Au loin, on entendit le son d'une vitre qui se brise, car tu avais dû lancer l'os un peu trop...Fort. Tu lâchas un soupir las, tandis que le pokemon alla s'allonger sur une des épaules du devil. Au moins, il sera tranquille un petit moment comme ça.

-Je n'ai pas vraiment de souvenir de comment  je suis arrivé ici. Je suis sorti d'une boite...Après, c'est un peu... Flou. Je ne me souviens de rien avant.

Tu avais essayé de raviver quelques souvenirs, mais à part te donner un gros mal de crâne...Tu n'avais pas réussis à grand chose.

-Et vous ? Comment un Devil as pu atterrir ici ? Je vous vois tous occupés en général.




Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 12 Mai 2018 - 20:16
Hahaha... Ça aurait quasiment pu être drôle tellement c'était étrange. Un Diable, une des créatures les plus puissantes de tous les mondes se faisait traiter comme un jouet - et le pire dans cette histoire, c'était sa réaction.

... Inexistante. Kcalb avait beau avoir repoussé délicatement l'ultra-chimère avec sa main, il ne prit pas la peine de lui-même adresser le problème. Ce serait impoli, n'est-ce pas ? Et ce n'était pas parce qu'il était influent qu'il n'avait pas de manières. ... Mais ce n'était peut-être pas parce qu'il avait des manières qu'il s'était retenu de parler. En tout cas, ce qu'il n'osa pas dire, Mors le dit lui-même.

« Elle est dérangeante. », fit-il remarquer.

Ça ne demandait pas d'être un génie pour le voir ; c'était assez facile, entre sa façon de tourner autour des deux démons et de les toucher comme s'ils n'avaient aucune notion d'espace personnel. Seulement, Kcalb n'avait pas le courage de le dire à haute voix ; c'était impoli et difficile à dire. Il n'avait pas de problèmes à crier sur les gens lorsqu'ils faisaient des choses stupides, mais c'était un inconnu ! Il ne criait pas sur les inconnus... Et encore moins sur les... Choses qui les suivaient. Le monstre violet semblait les comprendre, mais pas complètement non plus. Bref, ça avait mal commencé, et heureusement ça ne continuerait plus maintenant que c'était dit -

Fausse alerte ce n'était que le début. Vémini était revenu à la charge, avec plus de force et d'effet cette fois. Il avait décidé de viser une partie du corps sensible pour plus ou moins 100% de la population ; le ventre. Les petites mains du Pokémon poussaient contre ses vêtements pour écraser sa peau - et qui dit toucher la peau du ventre de quelqu'un dit... Chatouilles.

Le contact était complètement désagréable. D'un côté, Kcalb avait fortement envie de rire, mais se retenait. Ses joues étaient remplies d'air et s'étaient teintées de rouge. Il ne fit rien pour le retirer cette fois, trop concentré à retenir sa respiration pour ne pas exploser sur place. Il avait une réputation à tenir (même s'il était inconnu ici), ce n'était pas acceptable d'avoir l'air faible en se faisant mener par le bout du nez. Surtout pas par une chose aussi petite et frêle que celle-là. Ce serait plus que la honte de sa vie s'il cédait ; il n'arriverait même plus à faire face à Etihw et Wodahs. C'était un Diable, pas un enfant !

« ...Tu ne peux pas laisser le pauvre vieux  en paix? Regarde. Tu le gêne. », dit le second démon, volant finalement au secours de son aîné.

Hallelujah ! Le menu Happy Meal allait finalement partir. Ou pas. ... Il ne semblait pas bouger. Il ne comprenait pas ? Il ne voulait pas bouger ? ...

OH. Kcalb capta seulement quelques secondes plus tard qu'on l'avait ENCORE traité de vieux. Même si d'habitude, on le faisait plutôt en l’appelant papy, cette remarque eut pour effet de le vexer. Ses yeux encore plus noirs qu'avant, il finit par relâcher sa respiration et fit la seule chose efficace qu'il pouvait encore faire pour se défendre.

« ... Je ne suis pas vieux ! », répliqua-t-il à la remarque inutilement cruelle du fils de Reficul, le visage complètement rouge. Il y avait seulement quelques qualificatifs qui avaient pour effet de l'énerver ; qu'on le traite de personne âgée était l'un d'eux. Ce n'était pas simplement honteux ; c'était comme une attaque personnelle envers lui. Ce n'était pas parce qu'il avait un certain vécu qu'on devait le traiter comme un zombie ! Brr, la maison de retraite, ce n'était pas pour les personnes comme lui.

Pendant que l'homme monochrome était occupé à se morfondre sur son sort, le démon très probablement dépressif avait fait apparaître un os de nulle part et l'avait lancé, espérant sûrement que la chose violette qui le suivait réagisse comme un chien.

« Va chercher ! », cria-t-il.

Silence. Les trois regardèrent l'ossement blanc s'envoler au loin sans bouger d'un poil. Avant qu'un fracassement ne se fasse entendre au loin. Il l'a lancé dans une vitre ?! Au moins, l'attaque envers son ventre avait cessé. C'était déjà ça de pris, même si la possibilité d'un marchand en colère qui les poursuivait était maintenant envisageable. Il préférerait ne pas avoir à faire face à ça, mais ça en valait la peine ; son honneur était désormais sain et sauf.

Le Vémini décida à la place de s'installer sur son épaule, comme si c'était un lit. Peu flatteur pour son ego, il vivait cependant avec les deux chats les plus envahissants qui soit, alors il pourrait bien survivre avec ça tant qu'on ne le considérait pas comme un jouet en caoutchouc à nouveau. Une fois, c'était assez.

« Je n'ai pas vraiment de souvenir de comment  je suis arrivé ici. Je suis sorti d'une boite...Après, c'est un peu... Flou. Je ne me souviens de rien avant. »

... Une boîte ? Cela disait quelque chose à Kcalb. Il... Il lui était arrivé la même chose ? Non... Peut-être ?

En vérité, les souvenirs de Kcalb étaient extrêmement flous. Il ne se souvenait que de s'être réveillé sur ces terres, et, avant... Avant il y avait quelque chose. Mais il avait du mal à l'identifier ; une boîte ? Une boîte... Une... Boîte... Il avait beau réfléchir, sa mémoire ne semblait pas vouloir lui revenir, comme si tout s'était volatilisé. Il s'était retrouvé ici, avec ses deux familiers, comme par magie. Pendant qu'il était absent, Etihw pourrait s'occuper de Gray Garden, il n'avait pas peur pour ça. Seulement, son monde lui manquait. Énormément. Ça faisait peu de temps qu'il était parti, mais il ne pouvait s'empêcher de vouloir y retourner le plus rapidement possible.

Sa mélancolie interne adoucit son expression, transformant son visage gêné et agacé par un qui était plus nostalgique, presque perdu. À ce moment, il n'avait plus l'air d'un démon timide, mais véritablement d'un Devil ; un roi perdu qui cherchait le chemin vers son royaume inaccessible. Quelqu'un qui cherchait tout simplement à rentrer chez soi.

« Et vous ? Comment un Devil as pu atterrir ici ? Je vous vois tous occupés en général. », ajouta Mors.

Cela eut pour effet de rompre le charme ; les yeux de Kcalb se levèrent à nouveau pour croiser son interlocuteur (pas les yeux de son interlocuteur, il ne regardait personne dans les yeux). Sa question sembla réveiller encore une fois le côté timide du Devil. Ce serait délicat de répondre à cette question ! En effet, Etihw et lui ne faisaient pas exactement grand chose dans leur monde. Mis à part jouer et prendre le thé, ils n'avaient pas beaucoup de responsabilités à assumer : c'était la paix. Lorsqu'il y avait un problème, ils pouvaient généralement envoyer Wodahs le régler à leur place. Il n'y avait rien de capital qui arrivait. Du moins, jusqu'à l'incident Ivlis, mais c'était une toute autre histoire.

« Je ne sais pas... Je ne sais pas où on est non plus. Je me suis juste réveillé ici. », répondit-il, essayant le mieux possible d'éviter le sujet du travail.

Il n'allait pas dire à un démon qu'il avait été gravement blessé et qu'il était donc en convalescence quand il s'était probablement fait kidnapper et envoyer ici. Ce serait un coup fatal envers son image. Ça n'avait pas l'air fort, de se faire kidnapper ; ce n'était pas fort non plus d'être blessé. Alors, il avait juste... Exclu quelques détails de sa réponse. Ça ne dérangerait personne qu'il omette certains détails...

Cependant, avant même qu'un des démons ne puisse essayer de poursuivre la conversation, un homme qui faisait au moins dix centimètres de plus que le Devil s'approcha d'eux, le pas rapide. Était-ce le propriétaire de la vitre brisée ? Ou un passant qui avait finalement eu le courage d'aborder les deux mauvaises herbes de cette rue ?
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 12 Mai 2018 - 23:09
Old man.ft Sal
«  Again? I don't like to talk. I'm trying hard enough already..»
Le vémini resta sagement sur l'épaule du Devil, fermant doucement les yeux, avant de subitement s'endormir en poussant d'adorablement petit ronflement. C'est bien. Plus aucun de vous deux ne sera déranger à présent, vu que la vilaine bestiole avait enfin rejoins Morphée au pays des songes. Tu lâchas un soupir de soulagement, tu seras un peu plus tranquille cette fois.

Le Devil expliqua alors que lui aussi ne possédait aucun souvenir, à part celui de son éveil dans ce monde inconnu. Une fabuleuse conversation, n'est-ce pas? Similaire au bref "salut ça va? Oui et toi? Oui"....C'était exactement pareil.

Toi-même tu ne savais pas as quoi dire pour alimenter cette conversation. Le grand et puissant Devil semblait un peu...Triste? Sans doute, devait-il penser à ces démons ou quelque chose comme ça, qui devaient l'attendre dans une attente infiniment longue. De ton côté, tu doutes sincèrement qu'on daigne signaler ton absence. Avec un peu de chance, il y'aurais juste Sin. Reficul et Lzet tu doutes  d'une reaction.

-L'avantage, c'est que cette créature se soit calmée. Votre puissant calme a du l'endormir.

Bien sur, comme tu es un démon des plus respectables, tu ne diras à personne que tu as eu l'honneur de voir un Devil avec un visage rouge et des joues gonflés. Parce que tu ne tiens pas à mourir d'une manière violente. Et en plus, Cranber pouvait arriver de nulle part et prendre ce qu'elle voulait. Brrr...

Un individu finis par briser le silence pesant, avec un air peu ravis. Serait-ce le propriétaire de la vitre brisé? Une légère grimaça se dessina sur ton visage. Oh non...Comme si tu n'avais pas des choses plus importantes à faire. Ah oui c'est vrai. Tu n'en as pas.

Doucement, tu te tournas vers lui, toujours avec ton air blasé, comme si le bonhomme n'était qu'un simple grain de riz par rapport à toi.

-C'est pour quoi?


-MA FENETRE!


-A quel nom?

-Jean Nemar.

-......Votre plaisanterie n'est pas drôle.

-EST -CE QUE J'AI L'AIR DE PLAISANTER?

-Non.

Et le trophée de la conversation la plus riche est décerné à...Mors ! C'est tellement stupide que tu soutiens toujours le regard de l'humain. Tu finis même par lever les yeux au ciel, avant de poser tes mains sur tes hanches. Car oui, tu es assez grand mine de rien.

-Écoutez monsieur. Je suis sincèrement navré pour cet accident. Mais c'était un cas de force majeure. Il y a une créature avec un fort potentiel de dérangement, qui nuisez très fortement à ce chère Diable. Sans se moyen de distraction, cette ville serait rasé par sa colère actuellement.

Your queen doesn't like lies. And what are you doing? That devil will hate you now. Happy? Pas vraiment. Tu t'en voulus presque immédiatement d'avoir sorti cette bêtise. Si cela ne tenait qu'à toi, tu serais actuellement en train de te taper la tête contre un mur. Très fort.



Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 13 Mai 2018 - 4:13
Ce dont le Diable ne s'était pas rendu compte, c'était que, par ne sait-on quel miracle, la petite bestiole qui avait trouvé refuge sur son épaule avait trouvé le sommeil. Même ses petits ronflements ne réussirent pas à attirer son attention - c'était étrange, ce n'était pas comme si leur conversation était particulièrement profonde ou intéressante. Elle se résumait plus à un échange de formalités, ennuyant mais nécessaire dans une situation aussi étrange.

Kcalb ne savait pas quoi faire. Personne lui avait jamais appris comment il devait réagir s'il se faisait soudainement emmener dans un nouveau monde. À vrai dire, il était plus âgé que beaucoup, alors ce serait plus à lui de leur apprendre ; mais la vérité était simple. Il n'en avait aucune idée. Le hasard avait décidé de bien faire les choses : la première personne à qui il a parlé était le fils de sa connaissance et collègue Diablesse, Reficul. Croiser un autre démon n'était pas quelque chose à laquelle il s'attendait, surtout pas lorsqu'il avait été jeté dans un monde qui lui était entièrement inconnu sans rien en savoir... Ce genre de situation le dépassait réellement.

« L'avantage, c'est que cette créature se soit calmée. Votre puissant calme a du l'endormir. », remarqua l'homme à l'apparence squelettique.

En entendant cela, il tourna délicatement de la tête, regardant la créature qui siestait sur son épaule. Il ne voulait pas la réveiller pour qu'elle continue à l'attaquer la déranger, malgré son potentiel d'irritation qui brisait le plafond.

Et ce fut à ce moment-là que l'homme se pointa, visiblement grincheux - non, pas grincheux, plus... Plus irrité. Énervé ? Fâché ? Peu importe, il ne souriait pas. Il n'était évidemment pas content de quelque chose. Même Kcalb arrivait à deviner de qui il s'agissait. L'homme dont la vitre venait d'être fracassée par un os lancé de façon hasardeuse dans l'espoir de faire partir la petite bête violette au sommeil profond. Tentative échouée et qui avait attiré les foudres d'un innocent, apparemment. Quand même curieux, le souverain se tourna, faisant face au nouvel arrivant et le regardant de manière neutre. Cependant, il avait beau être neutre, cela n'empêcha pas son compère démon de le juger ouvertement du regard, comme si ce n'était rien de plus qu'un caillou sur son chemin. Quelle belle première impression, Mors, quelle belle première impression.

« C'est pour quoi ? », demanda-t-il, comme si ce n'était pas du tout évident.

Bien sûr, cela ne fit qu'alimenter l'ardeur de son interlocuteur, qui semblait bel et bien en colère contre lui.

« MA FENÊTRE ! », cria-t-il, son visage rougi par son énervement.

« À quel nom ? », continua Mors, l'air tout aussi, même un peu plus, blasé qu'à l'habitude.

« Jean Nemar. », répondit l'habitant, comme si ce nom était normal. Au fond de lui, Kcalb dut se forcer à garder son calme. Ce nom était complètement ridicule ! Et c'était dit de sa part, lui qui n'avait déjà pas un nom glorieux.

« ......Votre plaisanterie n'est pas drôle. »

« EST -CE QUE J'AI L'AIR DE PLAISANTER ? »

« Non. »

Mentalement, le Diable avait beaucoup de mal à suivre cette conversation de manière sérieuse. La menace dont faisait preuve l'humain semblait exponentiellement monter et le manque de politesse de Mors montait en flèche. S'il n'agissait pas, ça ne pouvait que finir en étincelles. Vite, vite, vite, il devait faire quelque chose... Ce serait horrible que l'un d'eux n'explose et ne commence un combat en plein milieu de la rue, surtout pas s'il n'avait agi qu'en tant que témoin passif. Ça ne pouvait pas plus escalader -

« Écoutez monsieur. Je suis sincèrement navré pour cet accident. Mais c'était un cas de force majeure. Il y a une créature avec un fort potentiel de dérangement, qui nuisez très fortement à ce chère Diable. Sans se moyen de distraction, cette ville serait rasé par sa colère actuellement. »

ALERTE. ATTENTION, ALERTE PROBLÈME. Ce n'était pas que Kcalb pensait que Mors était en train de dire n'importe quoi pour que la victime de son jeu parte - non, au contraire, il ne semblait pas être en train de transformer la vérité pour raconter n'importe quoi en ce moment. Il semblait plutôt convaincu de ce qu'il avançait, de cette histoire de « s'il est en colère il va tout casser ». Ça faisait vraiment bizarre pour lui qu'on le traite encore comme une bombe à retardement. Dans le passé, on le faisait, mais avec raison. Personne ne voulait le voir en colère. Mais, aujourd'hui, même les gens qui savaient qu'il n'aimait pas se faire traiter de petit vieux le faisaient sans retenue. Alors, que quelqu'un ne craigne son courroux... Ça faisait sacrément longtemps qu'on ne lui avait pas faite, celle-là.

« V-voyons, pas besoin d'exagérer les choses ! Monsieur... Nemar, nous sommes navrés pour votre fenêtre, mais nous ne pouvons rien y faire, désolé. », tenta-t-il de la façon la plus diplomatique possible.

Pour une fois, malgré son manque de contrôle sur la situation, Kcalb réussit à rester à peu près composé - ses joues n'étaient que peu colorées et il avait réussi à garder ses iris visibles, ce qui était déjà un bon début pour cacher sa nervosité intérieure. Ah, cette rencontre n'allait que de problème en problème... Ce n'était certainement pas de la faute de Mors, il ne pouvait pas l'accuser, mais... C'était assez problématique de se retrouver dans ce genre de situation par accident alors qu'on ne voulait que demander les directions, au départ.

« Écoutez, ce que vous racontez n'a AUCUN SENS ! C'est quoi cette histoire de Diable et de destruction de ville ?! Ça se voit que vous avez de l'argent, vous êtes habillés comme au bal ! Arrêtez de vous chercher des excuses et REMBOURSEZ MA FENÊTRE ! », s'écria le dénommé Jean Nemar, ne sachant pas que les seuls moyens de subsistance de l'homme en noir et blanc allaient tous passer dans le prix de sa chambre d'hôtel. Ater et Arbus ne lui avaient pas ramené une montagne d'or, la survie avant tout.

En réaction à cela, Kcalb regarda son complice démon, intrigué et légèrement paniqué. Il était habituellement assez bon pour pacifier une conversation, mais il ne savait pas trop quelle direction prendre. Il ne voulait pas avoir à le menacer, mais peut-être que la peur serait une bonne solution dans ce cas ; cependant, il ne cherchait pas à effrayer davantage le blond. Quiproquo, mais quel quiproquo...

« Nous ne cherchons pas d'ennuis, monsieur... », tenta-t-il de dire. Il fut cependant interrompu lorsque l'homme d'approcha de lui, tapant ses poings l'un dans l'autre et le regardant d'un air menaçant. Apparemment, le pacifisme ne fonctionnerait pas avec lui. Ça ne voulait pas dire que Kcalb souhaitait se battre, mais s'il était obligé, il serait prêt à répliquer. Il n'allait pas laisser un « innocent », surtout pas l'enfant de Reficul, se faire blesser sans rien dire. C'était son devoir en tant que Devil de le protéger si cela s'avérait nécessaire. Face au regard dur et froid de Jean, il se motiva lui aussi, lui offrant un regard déterminé en retour. Il n'allait pas se laisser intimider, même si son parti était en faute.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 13 Mai 2018 - 17:48
Smells like old man.[Pv Kcalb]
«  We should run.»
Et encore une fois, voilà des ennuis.Et par ta faute qui plus est ! Comment allais-tu pouvoir apaiser cette homme furibond d'avoir une fenêtre brisée? Tu es un démon, tu n'as pas de pouvoir saint qui permet de tout réparer par magie.

Le pauvre Devil essaya d'apaiser la situation d'une manière pacifiste, mais cela ne fit qu'aggraver la colère qui rongeait l'humain. Dans ce genre de situation, il n'existe que deux choix possible. Soit on essayer de réparer son erreur, sois...On fuit ces responsabilités de manière subtile. Le second choix était très intéressant pour le moment.

-Nous ne cherchons aucunement les ennuis.

Répétas-tu sur un ton las en haussant les épaules. Après tout, cela reste a vérité, non? Personne ne cherche un combat, ou des paroles sauvages. Chaque geste, chaque mot, pouvaient être regrettés dès que le calme revienne.

-Nous cherchons simplement la fuite.

Dis-tu avant de te tourner, en commencent à t'éloigner de l'humain. Tu espères que le Devil fait pareil et évite de causer une quelconque dispute ici. D'ailleurs, juste pour bien déranger le Nemar, tu te permis de faire sortir du sol des mains sans chairs, qui attrapèrent les chevilles de l'humain, de manière ferme.

Au moins, il sera piéger sur place un moment, le temps de vous retrouver, vous serez déjà loin. Un plan parfait ! Fait par un démon qui...N'en a rien à faire en fait.



Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 14 Mai 2018 - 3:28
Alors que Kcalb semblait prêt à négocier avec M.Nemar, Mors avait décidé d'aborder ce problème avec une tactique beaucoup plus simple et efficace. Évidente, de premier choix en plus de cela - tout du moins, pour quelqu'un qui en avait vraiment le courage. Ce n'était pas comme un Diable, de fuir ses responsabilités. Bonne chose que le second démon ne soit qu'un fils de Diable. Il n'avait pas l'habitude de gérer un monde ; quand on devait garder le contrôle et la fidélité d'une population, on ne pouvait pas tout simplement ignorer ses problèmes. Ce serait garantie de conséquences potentiellement tragiques. C'était plus facile de faire cela face à un civil, mais les impacts pouvaient être plus forts - ils étaient beaucoup, et l'union fait la force.

Ce n'était pas comme si Mors ne s'en contrefichait pas, par contre. C'était très certainement parce qu'il s'en foutait éperdument qu'il avait décidé que les deux démons allaient ficher le camp d'ici sans payer les conséquences de leurs (ses) actes.

Il semblait, comme à l'habitude, plutôt las et ennuyé, mais Kcalb voyait bien qu'il avait un but. Il savait comment s'en sortir. Ce n'était pas qu'il était incapable de se défendre, mais le Diable n'aimait pas se battre ; plus, il avait perdu une grande partie de ses pouvoirs. Ce monde était bien étrange ; tout comme sa situation. Bref, la situation n'était pas à son avantage. Il trouvait donc judicieux le fait de ne pas chercher de problèmes pour renchérir le tout. Ce serait ballot de finir en taule pour avoir brisé une fenêtre et battu la victime de ce bris.

« Nous ne cherchons aucunement les ennuis. », ajouta le second démon en costume-cravate.

Oh ! Alors, il avait bien décidé de prendre la voie de la négociation lui-aussi. Étrange, il aurait plus cru qu'il l'aurait tiré par le bras et qu'il serait parti en courant, les lançant les deux dans une course-poursuite effrénée. Mais non, il avait eu tord. Pour une fois que cela ne semblait pas désastreux, il n'allait pas s'en plaindre.

« Nous cherchons simplement la fuite. », finit-il.

Euh, quoi - non, finalement, il avait raison depuis le début et la seule solution viable dans une situation aussi catastrophique était de se barrer le plus rapidement et loin possible. Dommage, son acquisition d'informations devrait attendre, mais au moins il serait sauf... N'est-ce pas ? Il n'avait jamais eu la réputation d'être un caïd (un tyran oui, mais un caïd, jamais.), ce n'était pas aujourd'hui qu'il aimerait commencer !

Surpris, Kcalb ne fit rien. Il vit le fils de Reficul commencer à prendre ses jambes à son cou, créant des mains squelettiques qui sortirent du sol pour stopper Jean. Il resta planté là- quelques secondes, encore sous le choc, avant de réaliser dans quelle situation il se trouvait et que ce serait effectivement une super idée de ne pas juste resté planté là à ne rien faire alors qu'il devrait partir.

Maladroitement, le démon monochrome finit par se retourner et commença à courir. Il n'était pas habitué à courir de longues distances - il n'était pas habitué à l'exercice physique point. Ça faisait des années qu'il n'en faisait plus, ou peu, et ça se voyait à son accoutrement. Qui faisait du sport en costume-cravate, en gros manteau à plumes de corbeau et en portant des chaussures propres, en plus de cela ? C'était complètement stupide. Il avait l'air complètement stupide, à fuir un humain faible pour quelque chose d'aussi trivial qu'une fenêtre qu'il n'avait même pas brisée alors que c'était le souverain d'un monde.

Même si c'était vraiment stupide, il n'eut pas le temps d'y penser mentalement. Alors qu'ils s'enfonçaient dans les ruelles du Royaume Champignon, Kcalb commença à sprinter, bien que ses muscles lui disaient d'arrêter de les forcer autant. Il ne voulait pas perdre de vue le second démon alors qu'il avait encore tant de choses à lui demander ! Il n'en avait pas fini avec lui, même si cela lui coûtait ce qu'il lui restait encore de crédibilité et d'ego.

Ah oui, l'exercice était épuisant. Bien vite, le visage du Diable tourna au rouge, sa respiration gagna en intensité et ses vêtements auparavant propres et bien placés furent pliés de partout. En plus, la petite créature qui s'était endormie sur son épaule était à un poil de tomber. Cependant, par une quelconque force, elle ne le faisait pas - et c'était bien. Il réussissait à courir, même si c'était énervant. Il avait encore un minimum de chance. La petite bestiole ne s'était pas encore pris de traumatisme crânien.

Après un moment de fuite, il jugea finalement qu'ils s'étaient assez éloignés de cette allée marchande et ralentit le rythme, pour se mettre à marcher, puis arrêter. Sa respiration était encore irrégulière et son visage coloré par l'effort, mais son expression semblait plus calme, bien que légèrement inquiète. Il était clair que Kcalb n'avait pas apprécié sa course à travers plusieurs ruelles poussiéreuses et puantes, en plus de l'effort inhabituel qu'il avait dû procurer. Mais, ça n'avait pas l'air d'être à cause de cela. En fait, on aurait plutôt dit que quelque chose d'autre complètement le tracassait.

« Je crois qu'on l'a semé... », remarqua-t-il, ses yeux toujours par-dessus son épaule à la recherche de quelconque poursuivant.

Non. Ils étaient à nouveau seuls. En plein milieu d'un endroit complètement désert, sombre et puant. Il n'y avait pas meilleure première journée dans un monde inconnu que de se retrouver perdu dans un endroit désagréable après avoir causé du tort à un habitant. Ah non, sur ce plan-là, c'était un parfait. Niveau mauvais départ, il était difficile de battre ce record.

« ... C'était un peu malpoli de fuir, non ? », chuchota le Diable, visiblement incertain de ses choix.

Enfin, ses choix. Il n'avait jamais véritablement le choix de fuir ou pas. Dans une situation comme celle-là, il n'y avait pas dix-mille choses à faire. C'était fuir, négocier, rembourser ou se battre. Il y avait deux options qu'il avait rayé d'office, merci bien. Donc, Mors avait décidé de prendre la plus facile. Chouette, il allait être mal vu parmi la population de ce nouveau monde. Il n'avait pas déjà causé assez de problèmes chez-lui, à son époque...
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 14 Mai 2018 - 18:29
Smeels like old man . ft Kcalb
«  We had no other choice. I'm sorry...But...I don't want any trouble.»
Bien sûr que cela n'était pas très correct de fuir quelque chose dont on est le responsable. Une personne normalement constituée aurait bredouillé des excuses, et aurait immédiatement réparer ses torts les plus vite possibles. Ainsi, tout se serait bien fini dans la joie et dans la bonne humeur.

Sauf lorsqu'on s'appelle Mors et que l'envie d'aider son prochain, ne semble pas exister dans son vocabulaire pour le moment. Une fois à l'abri, tu déplaças ton regard terne sur le diable. Pourtant, cela ne l'avait pas dérangé de fuir avec toi. Oh quel vilain menteur ce Kcalb...Tu es presque sûr qu'il était plus rassuré de n'avoir pas dû faire entendre sa supériorité niveau puissance. Il devrait plutôt en être reconnaissant ! Pas... Désolé.

-Je m'escuse d'avoir simplement agis de manière logique.

Fis-tu en haussant les épaules, comme si pour toi, c'était une chose parfaitement normale. Chose qui est complétement fausse, personne, même dans le monde de Reficul, à pour passe-temps la fuite. En général, on affronte le danger sans broncher, voir même avec une certaine délectation pour d'autres.

Mais ton cas....Est plus aléatoire. Parfois, tu agis, d'autres fois non. Combien de fois avais-tu accepté de laisser des démons jaloux te ruer de coup? Juste pour apaiser une quelconque jalousie.
Aucun monde n'est rose. Ni celui la, ni celui de ta reine. Même si pour l'instant, les rares problèmes rencontrés sont assez soft. Tu te plains de Cranber et Sal, mais à côté d'autres personnes monstrueuses, ils ne sont rien.

-Vémini? Vémi !

L'ultra chimère avait été réveillé durant ce passage mouvementé et tournoyer autour des deux démons, quelque peu inquiet pour eux. La créature finit même par tapoter légèrement la tête de Kcalb et Mors, comme pour tenter de les consoler d'un chagrin inexistant.

-Mais si vous avez envie de retourner le voir, je ne retiens personne. J'ai déjà eu un problème dans un autre village...

Expliquas-tu, avant d'essayer d'attraper le pokemon qui ne cesser de lui appuyer sur la joue depuis tout à l'heure. Ah ce pokemon...Il excelle dans l'art d'être dérangeant ou quoi? Afin de te fuir correctement, le Vémini alla se cacher sous le manteau du Devil, ni vu ni connu.

-Mais c'est pas vrai....

-Vémi !


Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Mer 16 Mai 2018 - 2:40
Not always right.
Bon. Bon, d'accord... Peut-être que Kcalb regrettait quelque chose qui était juste un peu partiellement de sa faute. Il aurait juste pu... Ne pas fuir, ou retenir Mors. Mais, au fond de lui, il n'avait pas vraiment envie de gérer ce problème. Il n'était pas amer envers le second démon, qui avait eu et exécuter cette idée, mais plus envers lui-même, car ce genre de comportement n'était pas digne de lui. Il devait être par-dessus ce genre de chose ! C'était un adulte mature et responsable. (Enfin, la plupart du temps.) Il ne pouvait pas se permettre d'être aussi irresponsable. Ça faisait longtemps en plus ! Voyons, il avait été à la tête d'une armée pendant des générations. Il n'aurait jamais fait ça à l'époque ; puis, il avait été roi. C'était vraiment trivial comme problème comparativement à ce qu'il avait dû faire face, mais non, il était... Juste parti.

Honnêtement, ce n'était même pas si étonnant que ça. Sauf si la situation était urgente, Kcalb avait du mal à la prendre au sérieux - ou du moins, assez pour laisser sa timidité réserve de côté. Donc, lorsque Mors lui répond d'un ton condescendant, presque ironique, il ne put répliquer ni se plaindre. Ce serait stupide d'insister, alors qu'il était dans le tord, pour une fois.

« Je m'excuse d'avoir simplement agis de manière logique. », dit-il tout en haussant des épaules.

Le Diable préféra ne pas répliquer. Il n'avait rien à dire - mais même s'il avait quelque chose à dire, il se serait certainement abstenu. Il n'était pas vraiment dans une bonne situation, et, quelque chose lui disait qu'il ne ferait que s'enfoncer en ouvrant la bouche à nouveau...

Même si c'était moralement inacceptable de partir sans demander son reste, ça restait effectivement efficace - plus efficace que de bastonner un humain dès son arrivée dans un nouveau monde. Au moins, il ne se réveillerait pas avec un œil au beurre noir le lendemain matin. Parce que oui, Kcalb ne se serait certainement pas défendu si on l'avait attaqué, du moins, pas immédiatement. Il l'avait mérité ; et il ne voulait pas blesser inutilement quelqu'un, surtout lorsqu'il était en faute.

Bref. C'était désagréable, mais c'était fini.

« Vémini? Vémi ! », cria la petite créature qui sommeillait autrefois sur son épaule. Surpris, le Diable ne put retenir un sursaut, mais tenta de dissimuler son choc par après, faisant comme si rien ne s'était passé. Il avait une réputation à tenir !

Le petit alien violet se mit à tournoyer autour d'eux, l'expression inquiète. Elle se mit ensuite à leur tapoter légèrement la tête, empathique. Cela créa un petit sourire sur les lèvres de Kcalb. C'était encore le bordel, mais au moins il s'en était sorti avec toutes ses dents grâce à la tactique sournoise de Mors.

« Mais si vous avez envie de retourner le voir, je ne retiens personne. J'ai déjà eu un problème dans un autre village... », continua-t-il.

Désormais plus confiant, Kcalb fit non de la tête. Ce qu'il avait fait n'était pas moralement acceptable, mais c'était nécessaire dans une telle situation. C'était une solution de dernier recours, très lâche ; mais est-ce qu'il avait le choix ? Il ne se serait pas battu, c'était clair. Il aurait pu être blessé s'il était resté là, essayant de négocier avec un mur de pierres. Non, c'était un sacrifice obligatoire.

« ... Non. Ce n'était pas acceptable, mais nécessaire. », affirma le démon aux plumes de corbeau, plus en confiance qu'auparavant, et apparemment moins proie à des regrets que tout à l'heure.

Juste après qu'il ait fini d'expliquer son choix, l'Ultra-Chimère s'infiltra sous son manteau, essayant apparemment de fuir Mors qui tentait tant bien que mal de l'attraper pour qu'elle arrête de lui appuyer sur la joue. Trouvant le comportement de la bestiole presque mignon, le Diable laissa son expression s'adoucir. Ils étaient encore perdus en plein milieu d'une ruelle crasseuse, mais au moins ils n'étaient plus proche de Jean Nemar, la victime musclée.

« Nous ne devrions pas rester là. Je dois rentrer à l'auberge avant la tombée de la nuit, ou mes familiers pourraient commencer à s'inquiéter. » Et partir à ma recherche, n'ajouta-t-il pas. Il ne voulait pas qu'Ater et Arbus ne sortent sans sa supervision, car il avait totale confiance en elles pour ne pas faire quelque chose de responsable et s'attirer de sérieux problèmes.

N'attendant même pas la réponse du second démon (il allait certainement accepter, vu qu'il semblait légèrement le craindre ; chose qu'il n'allait pas adresser vu qu'il aurait l'air doux, ce qui n'était pas faux mais pas exactement ce qu'il aimait laisser transparaître, surtout aux inconnus), il continua à marcher, le contournant même pour passer devant lui. Ils n'allaient pas retourner sur leurs pas, c'était trop risquer. Alors, il ne restait plus qu'à faire marche avant.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Jeu 17 Mai 2018 - 1:14
Smeels like old man . ft Kcalb
«  Hey, come back! I'm gonna follow you anyway. I have to get it back..»
Au moins, le Devil ne c'était pas fâcher en ayant un pokemon sous le manteau. Par contre, il décida néanmoins de retourner à l'auberge, afin de ne pas inquiéter d'autres personnes qui l'attendent. Tu n'avais pas vraiment le choix sur le moment. Vémini était avec Kcalb et ce n'est pas en regardant le Devil marcher, que tu pourras le récupérer.

Ainsi, tu te dépêchas de rejoindre le Devil, en retenant des plaintes ou des rales à l'égard de la créature mauve, qui rester sagement à ça place. Sagement? Oh... Vraiment? C'est très mal le connaître. (après, vu que tu ne te le coltines que depuis aujourd'hui, c'est vrai que tu ne connais absolument pas ce pokemon.)

Vémini, sagement à l'abri sous un épais et chaud manteau, aurait très bien pu en profiter pour piquer un nouveau petit somme. Surtout avec la chaleur corporelle agréable du devil. Tout était parfait ! Mais le vil pokémon n'avais pas finis d'agir tel un enfant. Même si cela dérangeaient diable et démon, l'ultra chimère aimait beaucoup s'amuser aux détriments des autres.

Donc...Au bout de plusieurs minutes de calme, le pokemon ne tarda pas à réitérer ces petites attaques de puic sur le ventre du Devil. Et oui, malheureusement les pokemon ne vont pas à l'école et ils savent pas non plus qu'embêter un diable n'est pas forcément la meilleure idée du siècle.

Et toi. Tu ne vois rien, restant derrière le Devil à le suivre jusqu'à l'auberge. Au moins, cela les eloignes encore plus du Jean Nemar ! Et celui ci auras un du mal à les trouver. Une bonne chose, non?

- C'est cette auberge là?

Demandas-tu en pointant du doigt une grande batisse. Après, tu penses qu'il pouvait aussi y en avoir d'autres. La ville semblait plutôt grande, la concurrence devait se trouver un peu partout aux alentours.

- Vous êtes arrivés ici avec d'autres.... Personnes alors ? Ou des créatures bizarre se sont éprise d'affections pour vous ? Au moins, vous semblez avoir un minimum d'autorité si elles restent dans votre chambre, comme demandé.



[/color]
Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Ven 18 Mai 2018 - 2:41
On devrait fonder l'association des mauvais propriétaires d'animaux de compagnie.
Heureusement, le Diable n'eut pas à prier et Mors le suivit sans trop rechigner. Apparemment, il tenait à garder la petite bestiole violette qui s'acharnait à le suivre, même s'il s'en plaignait sans honte auparavant, et semblait même agacé par sa présence. Changement d'avis soudain ou attachement avec déni ? Peu importe, cette pensée ne traversa même pas l'esprit du démon, qui pensait simplement être suivi parce que... Parce que. Oui, pour un être aussi vieux et à l'esprit stratège et plein de ressources, oh qu'il pouvait être innocent.

Ils réussirent donc à marcher, tranquillement, à travers les ruelles sombres et silencieuses du royaume Champignon. Du moins, avant que Vémini ne décide que de simplement se tenir au chaud entre le manteau et le Devil n'était pas assez divertissant à son goût, et donc que de réitérer ses attaques envers lui était définitivement une bonne solution à son ennui. Cette créature, pourtant si mignonne et minuscule, était capable de mettre deux démons en rogne si facilement... C'était presque comme si c'était sa vocation.

En réaction à cela, Kcalb ne put faire qu'une seule chose.

S'arrêter soudainement de marcher. Alors que ces attaques continuaient, il mordit l'intérieur de ses joues, une sorte de rictus en forme de sourire prenant place sur ses lèvres. C'était clair qu'il se retenait de rire. Ce - ce n'était pas de sa faute s'il était chatouilleux ! C'était plutôt de la faute de l'Ultra-chimère, qui profitait lâchement de ses faiblesses pour les exploiter sans aucun remords ! Pour essayer de recouvrer sa liberté d'antan, le Diable tenta tant bien que mal de repousser son attaquant des mains, comme si c'était un moustique. Lentement, mais sûrement, il tourna de la tête, pour fixer Mors pendant un moment. Son expression semblait à nouveau neutre, malgré une certaine teinte de rouge illuminant ses joues. Il était facile de lire sur son visage une envie de vérifier si on l'avait vu agir comme cela ; et un espoir que non, que ses actions étaient passées inaperçues. Ce qui était sûrement faux, vu qu'il n'avait absolument pas été subtil. Après un moment passé seulement à adresser un regard au second démon, il se retourna à nouveau et repris sa marche comme si de rien n'était. Peut-être qu'en faisant comme si, il agirait aussi comme si ce n'avait été que son imagination, et non pas une réalité...

« C'est cette auberge là? », finit-il par demander, pointant une grande bâtisse juste en dehors de la ruelle dans laquelle ils marchaient.

En entendant cela, Kcalb leva de la tête et analysa l'endroit des yeux. Le bâtiment était grand, il avait l'air d'avoir des murs propres et sa hauteur dépassait certainement celle de l'endroit où il logeait. Attend... Est-ce que Mors croyait qu'il avait réservé une chambre dans un hôtel cinq étoiles ?

« Non, ce n'est pas ici. », répondit le Diable, évitant encore une fois de s'attarder sur les détails. Peu importe, c'était mieux comme ça, et encore plus si on évitait de lui poser des questions. Ce qu'il préférait, c'était qu'on le laisse tranquille après tout.

Oh, qu'il espérait retrouver son auberge avant la tombée de la nuit... Ce serait inquiétant de savoir qu'Ater et Arbus étaient seules. Sans supervision, elles pouvaient jouer tous les mauvais coups qu'elles souhaitaient sans que rien ni personne ne les arrête.

En plus de cela, avis personnel, il n'avait pas tellement envie de passer la nuit dehors. Au moins, ils étaient loin de ce pauvre Monsieur Nemar maintenant, victime d'un accident d'os, qui aurait pu leur faire passer un sacré sale quart d'heure.

« Vous êtes arrivés ici avec d'autres.... Personnes alors ? Ou des créatures bizarre se sont éprise d'affections pour vous ? Au moins, vous semblez avoir un minimum d'autorité si elles restent dans votre chambre, comme demandé. », ajouta-t-il.

Oh ! C'était sûrement sa plus longue phrase depuis leur rencontre. Par ailleurs, il semblait parler par expérience quant à sa seconde supposition quant à qui l'attendait ; et il en avait été témoin. Oh, Vémini, quel animal de compagnie agréable et calme...

« Oui, je suis arrivé avec d'autres personnes. Et... Je ne sais pas si elles vont y rester longtemps, elles ne tiennent pas en place habituellement. », commenta Kcalb.

Si seulement elles prenaient une sieste, elles pourraient rester là pendant quelques heures. Mais, si, par malheur, l'une d'entre elles s'était réveillée... Il devait s'attendre à devoir gérer encore plus de problèmes. Super, un de plus à ajouter à la pile. Au moins, s'ils arrivaient à retrouver son auberge en premier, ce serait déjà ça de fait... Désormais, ils ne marchaient plus dans les ruelles. Ça les aiderait, déjà, de pouvoir faire face aux bâtiments au lieu de les juger par leur dos.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Ven 18 Mai 2018 - 23:05
Old man. fr Kcalb
«  Where's the inn? I don't want to get lost.»
Ah. Donc ce n'était pas la bonne auberge que tu avais osé pointer du doigt. Tant pis. Combien avais-tu de chance environs de pointer la bonne, alors que tu n'avais aucun détail dessus ? Tu lâchas un nouveau soupir, avant de suivre tranquillement le diable. Les habitations défilées sous tes yeux. Tout ici était si... Différent de ton monde à toi. Il n'était pas non plus joyeux ni... Horrible. C'était un juste-milieu en somme.

Ici les couleurs étaient nombreuses. Et vive. La vie grouillé de partout ici. Tu hochas même la tête pour répondre à un petit bonjour d'un enfant qui courrait après son ballon de foot. Une vie si... Paisible. Y'avait-il eu une guerre ? Des morts ? Ou bien, la paix survit tous les jours depuis la nuit des temps ?

-Vémini !

-Oh...Tu es là toi?

Dis-tu à l'adresse du pokemon, qui avais été chassé par un Devil. En même temps, celui-ci avait bien eu raison d'agir de la sorte. Nul ne sait par contre si la chimère tentera un nouvel assaut sur toi ou sur le pauvre Kcalb....Ou alors sur plus personne pour aujourd'hui. C'est tout aussi possible, pour quelqu'un de si imprévisible.

Tu continuas de marcher derrière Kcalb, tel une ombre silencieuse dont on aurait oublié la présence.

-....A quoi ressemble Gray Garden?

Une façon comme une autre de faire la conversation. Comme tu ne savais pas ou se situer l'auberge de Kcalb, tu préféras le laisser jouer le rôle de guide en cette ville. Cela semble... Beaucoup plus logique en y pensant.

-Vémi ~

-Reste tranquille.

Soufflas-tu en chassant le pokemon qui avait voulut t'embêter en posant une de ces mains dans ton cou. Non mais, il avait les mains froides en plus ! Ce n'était point la chose la plus agréable à sentir.


Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 21 Mai 2018 - 7:12
A facepalm is entirely justified.
Alors que les deux hommes marchaient tranquillement dans les rues du royaume champignon, la vie, elle, semblait tranquillement prendre son cours.

Le monde n'avait pas besoin d'eux. Ils étaient loin de là où ils devraient être, perdus, là où ils ne connaissaient rien ni personne. En fait, jusqu'à maintenant, Kcalb n'avait apporté que des problèmes ; ses familiers avaient volé sans scrupules à des passants innocents et il avait été complice dans une destruction de fenêtre. Cependant, le monde tournait quand même. Les enfants jouaient, les marchands criaient, les familles s'aimaient et Jean Nemar avait désormais une fenêtre en moins.

Pendant que les deux démons marchaient, la petite créature violette qui les suivait depuis tout à l'heure mais qui était étrangement partie revint à l'assaut. Le Diable ne lui adressa pas un regard pour ne pas attirer son attention sur lui, mais il écouta tout de même le court dialogue de Mors à son égard. C'était difficile de ne pas flancher dans une telle situation de stress, mais, par miracle, Kcalb réussit à ne pas le faire et à tout simplement marcher en ligne droite. En... Ligne... Droite... Oui, parfait. Ne pas bouger de la tête suspicieusement.

Après un moment, le silence revint. Il était étrangement lourd ; c'était comme si le démon monochrome était seul en réalité, mais une certaine tension dans l'air lui rappelait que non, qu'il était accompagné et que cela ne changerait pas de sitôt - du moins, pas avant qu'il n'ait trouvé cette satané auberge. Urgh, il n'avait vraiment aucune idée d'où ils étaient.

« ....À quoi ressemble Gray Garden ? », demanda le démon morne, brisant soudainement le silence tendu qui s'était installé.

Cette question eut pour effet de faire légèrement sourire le Diable. Ce n'était pas comme si on pouvait le voir, de toute façon. Mors était derrière lui, il ne voyait que son dos. Se souvenir de sa maison lui remonta le moral, même si ce n'était qu'un tout petit peu. Il ne se questionna même pas quant au fait que Mors connaissait le nom de son monde. Rien que sa mention était suffisante pour qu'il se retrouve dans un état nostalgique, souhaitant se remémorer un passé si proche mais qui lui manquait déjà tant. C'était si distant, mais encore si proche de lui... Il aurait tellement aimé pouvoir y retourner, mais il ne pouvait plus qu'exprimer ses sentiments par des mots.

« C'est... Un beau monde. Tout le monde vit en paix, désormais. Il y a eu une guerre, là-bas, il y a longtemps. Mais, aujourd'hui, tout le monde vit en harmonie. Anges et démons, en paix après un long, long combat. ... Enfin, il y a eu une tentative d'invasion il y a peu de temps, mais on a réussi à la repousser. Grâce à ta mère, en partie. » , tenta-t-il d'expliquer, bien qu'avec maladresse.

Ah, que son chez-lui lui manquait... Si seulement il pouvait le revoir, ne serait-ce que pour une fraction de seconde. Piégé dans ses pensées, le rythme de sa marche ralentit peu à peu en conséquence, laissant les deux hommes marcher en plein milieu d'une rue, accoutrés comme s'il allaient à un bal et à une vitesse de marche très inférieure à la normale. Super, ils avaient désormais toute la panoplie pour attirer l'attention ! Un magnifique combo d'inattendu, surtout dans un endroit comme ici.

Malheureusement, les deux démons semblaient marcher sans destination. Kcalb était supposer les guider, mais il ne savait pas plus où il se trouvait que Mors. Alors, quoi ? Oui, ils étaient dans de beaux draps.

Cependant, même s'il ne s'y attendait absolument pas, quelque chose attira l'attention du Diable. Au loin... Il voyait quelque chose de... OH NON.

Tout à coup, il se mit à courir vers l'avant - comme s'il avait vu quelque chose, ou plutôt quelqu'un, et que c'était urgent qu'il les rejoigne. Ça paraissait qu'il n'était pas habitué à faire ce genre de choses, vu ses mouvements maladroits et son visage déjà rouge, mais il ne s'arrêta pas pour autant. Jusqu'à temps qu'il atteignent la prochaine grande rue. Il se rua vers deux personnes, d'assez petite taille, à la chevelure noire et blanche, de longueur radicalement différentes, aux oreilles de chat de la couleur contraire de leurs cheveux et aux yeux rouges. Dans leur dos, il y avait deux paires d'ailes, et une longue queue de chat. Il s'arrêta tout juste derrière les deux filles, et, la respiration forte, il posa une main sur chacune de leurs épaules. Ses pupilles semblaient avoir disparu, pour ne laisser place qu'à une totale noirceur.

Mischevious kitties

« Ater, Arbus... Qu'est-ce que je vous avais dit quant à voler le portefeuille des passants ? », prononça le Diable, la voix basse, presque grave.

En entendant cela, les deux démones tremblèrent. Celle à la courte chevelure noire, Arbus, se retourna légèrement pour voir Kcalb, alors que la seconde, Ater, resta figée sur place. Pendant ce temps, les passants dont elles essayaient de voler le portefeuille partirent, assumant que le nouvel arrivant allait s'occuper de leur cas - et ils n'avaient effectivement pas tort. Il allait leur passer un sacré savon, ça c'était clair.

« L-lord Kcalb... » « On allait pas vous attendre tout la journée à dormir sans rien faire, n-nya ! », dirent-elles, essayant de justifier leur comportement. En entendant cette excuse, le Diable frappa leur tête ensemble - assez doucement pour ne pas les blesser, mais les surprendre - et commença à les disputer comme il le devait.

« Mais qu'est-ce que vous faites ?! Je vous ait dit de ne pas sortir sans moi ! Et si vous vous faisiez arrêter, maintenant que vous n'avez plus vos armes, hein ? Comment je le saurais, moi ? C'est dangereux ce que vous faites ! », expliqua-t-il, clairement exaspéré face au comportement des deux démones. C'était clair que ce n'était pas la première ni la dernière fois qu'elles auraient à entendre ce sermon...

Et elles avaient déjà l'air ennuyées. « On est désolées ! », répondirent-elles en chœur, bien que c'était clair qu'elles ne l'étaient pas vraiment, au fond.

Le regard d'Ater croisa le second démon présent. Ses yeux s'illuminèrent et sa queue commença à remuer rapidement. Elle se jeta vers Mors et lui secoua légèrement l'épaule. On aurait presque pu l'entendre ronronner par-dessus le tout. « Ahh, Lors Kcalb, vous avez trouvé un second démon ! ~ Est-ce qu'on doit le manger, lui ? Dites, dites ? », demanda-t-elle, se retournant vers le Diable.

« Non ! C'est le fils d'un autre Diable. Laisse-le tranquille, Ater. Et je te sens venir aussi Arbus, ça compte aussi pour toi. », continua-t-il.

Malgré son avertissement, le second chat de compagnie de Kcalb s'approcha de Mors. Cependant, elle, elle préféra observer sa montre. « Mais regardez ! Il transporte de l'argent.. Gratuitement ! On doit remplir notre mission, et notre mission c'était de nous trouver de quoi vivre. On a réussi. », dit-elle, comme si c'était évident.

Tout ce que le Diable réussit à faire en réaction fut de faire non de la tête et de s'enfouir le visage dans ses paumes. Qu'est-ce que ses familiers étaient sans-gêne ! À essayer de voler aussi peu subtilement. Oh, mais quel malheur.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 21 Mai 2018 - 16:24
Old man. fr Kcalb
«  Where's the inn? I don't want to get lost.»


-Je vois.

Te contentas-tu de dire après que le Devil eu fait une maigre présentation de Gray garden. Cela avait l'air d'être une sorte de démon....Bien trop ydilique. Mais si ta reine avait fait l'honneur de se déplacer pour protéger cette paix, alors cela voulait simplement dire que cela en valait la peine. Tu ne comprendras sans doute jamais la moitié des actions de Reficul, mais tu pouvais y méditer.

Sans dire rien de plus, tu suivis le diable, jusqu'à le voir se diriger vers deux jeunes demoiselles. Tu t'approchas en silence, faisant mine de ne pas écouter une conversation qui ne te concerne pas.

Enfin... Malgré tout, ta curiosité te poussa néanmoins à dresser une oreille curieuse. Donc...C'étaient elle les deux familiers de Kcalb? Des...Chats? D'accord. Ce n'est pas comme si tu t'attendais à voir un dragon à deux têtes, ou quelque chose de plus imposant que...ça.

Tu repoussas brusquement l'un des chats qui avaient oser te secouer, non sans laisser échapper un léger bougonnement. Tu n'étais pas non plus un jouet. Un démon passif...Mais pas du tout un jouet. Et en plus, l'autre s'intéresse à ta précieuse montre ! Tu grognas en la rangeant dans ta poche. Et le Devil qui semblait complétement perdre la situation...Pense-t-il que c'était ton rôle de remettre en place des démons? Juste, car le sang de Reficul coule dans tes veines?

Doucement, tu fis un pas un arrière, gardant toujours le même air neutre, voir même un peu absent, pour cette situation des plus délicate. Que faire? Fuir ne servirait à rien, de plus tu appréciais un peu la présence de Kcalb. Il n'avait pas foncièrement l'air méchant, comme si avec les années écoulées, il avait tout perdu. Le pauvre.

-Je vous déconseille sincèrement de voler ce qui m'appartient. Je n'ai pas spécialement envie de me défendre, ni de faire couler du sang. Et de préférence, pas le mien. Écoutez votre maître. Pas vos têtes.

Arg. Phrase trop longue. Et puis même en prenant ta voix la plus grave au possible, tu doutes sincèrement de ta propre crédibilité.Le Vémini se posa sur ton épaule, observant les drôles de chats démons. Danger ? Ou pas danger ? Le pokémon ne savait rien de cette situation étrange, mais il sentait bien le malaise de Kcalb et le tiens.

-....Lord Kcalb, vous ne m'aviez pas prévenus d'un cas de cannibalisme chez vos démons.

Autant être cynique jusqu'au bout. Finalement, tu t'approchas du devil, décidant d'ignorer les deux chats dérangeants. La meilleure des solutions est bien souvent l'indifférence.

-Je suppose que retourner à votre auberge est inutile à présent. Elles vous on trouvé avant.

Ce qui est logique en soi. Néanmoins, tu ne baissas pas ta garde pour autant. Tu es en présence de démons inconnu, sans doute tout aussi tactile que le dauphin blanc...Et qui en plus veulent te voler ta montre.

-Cela fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à ne pas savoir tenir un animal en laisse.

-Vémi !  

S'indigna la créature, en posant une de ces mains sur ta joue. Geste que tu repoussas gentiment, comme d'habitude.

-Ne soit pas vexer. Je ne comprend  rien à ce que tu me raconte...

-Vémi....






Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 21 Mai 2018 - 21:57
J'en ai marre !
Les enfants à problèmes qu'étaient Ater et Arbus ne semblaient pas comprendre l'irritation de Mors, ou du moins elles l'ignoraient sans sourciller. Elles semblaient se rapprocher de plus en plus du démon. Leur sens d'espace privé était soit foncièrement mauvais, soit tout simplement absent - euh, est-ce que Ater commençait à tripoter ses joues ? Kcalb ouvrit la bouche, voulant ordonner à la chatte de le laisser tranquille, mais il n'eut pas le temps de le faire, car Mors s'était défendu par lui-même. Il avait caché sa montre dans sa poche et avait repoussé, bien qu'assez faiblement, Arbus de la main. Les deux démones ne comprirent toujours pas son message, cependant, et continuèrent à l'approcher, comme si c'était un nouveau jouet avec lequel elles pouvaient expérimenter comme cela leur chantait. Kcalb s'apprêta encore à les interrompre, mais -

« Je vous déconseille sincèrement de voler ce qui m'appartient. Je n'ai pas spécialement envie de me défendre, ni de faire couler du sang. Et de préférence, pas le mien. Écoutez votre maître. Pas vos têtes. » Mors le fit avant, et avec grande efficacité.

En entendant cela, Ater et Arbus lâchèrent le corps du démon et se reculèrent peu à peu, le fixant avec suspicion. Tout à coup, les deux familiers semblaient être sur leurs gardes ; cela exaspéra le Diable. Le comportement surexcité de ses deux chats de compagnie et leur manque total d'obéissance, il y était plus qu'habitué ; mais pour lui. Il n'aimait pas quand elles agressaient les autres comme s'ils leur appartenaient.

C'était ses chats. Il avait le privilège de leur faire des câlins et de leur gratter derrière les oreilles. Et, en échange, c'était à lui de les supporter, pas aux fils des autres Devil. Une fois qu'elles étaient assez loin, il leur attrapa le col à nouveau, histoire d'être sûr qu'elles ne tenteraient pas une attaque surprise, même sans leurs armes. On était jamais assez sûr, après tout, surtout pas avec des mauvais garnements comme elles.

«....Lord Kcalb, vous ne m'aviez pas prévenus d'un cas de cannibalisme chez vos démons. », ajouta le blond, une pointe de confiance supplémentaire dans la voix.

LORD KCALB ?! Le Diable s'étouffa, surpris. Il était habitué à ce qu'on l'appelle comme cela - Ater et Arbus l’appelaient comme ça, tous ses subordonnés lors de la guerre l'appelaient aussi comme ça. Cependant, c'était les deux dernières personnes en vie qui le référaient encore à ce nom, ou à ce titre, plutôt. Ça lui faisait étrange qu'on le traite de manière aussi respectueuse, surtout de la part de quelqu'un de timide réservé, comme Mors. Entendre ces mots lui faisait si, si bizarre... C'était un prince, lui aussi ! Et personne ne l'adressait plus avec de telles marques de respect depuis bien, bien longtemps...

« Oh, hum... Elles ne sont pas vraiment cannibales, pour en avoir déjà rencontré. », répondit-il, brutalement honnête, le visage encore et toujours rouge pivoine. Urgh, il avait tellement de mal ! Et, en plus, les jumelles pourraient le voir dans un tel état... Elles perdraient tout respect pour lui ! C'était fichu ! Il avait tout raté...

Sauf que, contrairement à ce que Kcalb croyait, elles savaient déjà que leur lord était un poil ridicule sur les bords, et elles n'étaient donc aucunement surprises à le voir presque paniquer. Elles se retenaient plutôt d'en rire ; il était tellement embarrassé ! Il avait tellement changé depuis la guerre... Heureusement, il n'était pas sénile, mais on s'amusait quand même à le traiter de vieux. Mais il n'était pas vieux ! Non, c'était faux, COMPLÈTEMENT faux ! Il avait juste plus de vécu.

« Cela fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à ne pas savoir tenir un animal en laisse. », enchaîna le cornu.

C'était méchant ! Mais vrai. ... Et il avait également aussi du mal à contrôler la bestiole spatiale qui s'acharnait à le suivre, peu importe où il allait. Il devait avouer avoir de la chance : avoir deux chats malicieux, c'était mieux que de se faire harceler par quelque chose de petit, volant et irritant vingt quatre heures sur vingt quatre. Même si ces gamines étaient de véritables enfants à problèmes, elle ne le touchaient pas tout le temps ! (Enfin, elle dormaient sur lui, mais c'était un détail. Et un chat, ça tient chaud et c'est incroyablement doux. La petite chose était mignonne aussi, mais pas aussi douce que cette parfaite fourrure.)

« J-je peux les gérer ! Des fois. », essaya-t-il de se défendre, ayant l'air vexé-même-s'il-savait-que-c'était-vrai.

« Vous savez bien que ce n'est pas vrai ! », répondirent les deux familiers de Kcalb, rétablissant finalement la sainte vérité.

Le Diable laissa ensuite le démon parler à son propre animal de compagnie. Parce que, en même temps, quelque chose de plus urgent arriva sur la scène - quelque chose qui attira COMPLÈTEMENT son attention.

Ses deux chattes s'étaient libérées ?! Et elles étaient déjà bien loin de lui - à plus de plusieurs mètres. Elles parlaient de nouveau avec un passant. Il soupira, et, lentement, marcha dans leur direction. Il en avait marre ! Elles étaient de telles boules d'énergie, c'était impossible de les empêcher de jouer des mauvais tours. Une fois qu'il fut assez près d'elles, il leur tapa encore une fois l'épaule avant de leur attraper le bras et de se retourner, essayant de les ramener auprès de Mors et de son familier extraterrestre.

Il ne remarqua pas cependant à qui elles étaient en train de parler - un passant qu'il aurait pu, qu'il aurait reconnaître immédiatement lorsqu'il l'avait vu. Mais non, trop distrait, il n'avait pas réussi à identifier à qui appartenait ce visage carré, ces sourcils froncés, cette chevelure foncée et cette expression frustrée.

Il les avait retrouvés.
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Mar 22 Mai 2018 - 22:55
Old man. ft Kcalb
«  Not him again! I wish I could be invisible...»
Le Devil semblait être au bout de sa vie. Incapable d'avoir une once d'autorité sur ces félins. Tu l'observas tranquillement, sans montrer aucun signe de moquerie à son égard. Mais tu ne l'aidas pas non plus. Chacun ces problèmes. Toi, tu devais veiller sur un Vémini et Kcalb, sur des chats. Passionnant, non ?

Alors que tu restais sagement sur place, à plaindre le pauvre Devil, tu sentis comme un... Regard sur toi. En tournant la tête, tu finis par apercevoir un individu des plus hideux que tu aurais bien aimé ne plus revoir aujourd'hui.



Et merde. Et en plus Kcalb était occupé pour le moment!...Et alors ? Tu n'allais tout de même pas te cacher derrière lui , cela serait une grande honte ! Tu pouvais te débrouiller seul. Que dirait tes...Rares proches, s'ils apprenaient qu'un jour, le fils de Reficul, avait osé se cacher derrière quelqu'un ? Tu imaginais déjà les rires.

Jean Nemar s'approcha de toi, le visage bien moins rouge qu'avant. Mais là colère en lui, était toujours présente. Et l'humain devait mourir d'envie de te coller son poing dans le visage. Une fois face à toi, il t'agrippa par le col, pour te forcer à te baisser à ça hauteur. Car oui, c'est vrai que du haut de tes presque deux mètres, tu devais être sacrément grand pour lui.

-Hey toi? Vu que je t'ai enfin attrapé...Tu as une vitre à reparer.

-Actuellement, les démons ne sont pas spécialement doués pour réparer.

-Et alors? Tu viens avec moi.

-Ok.

-.......C'est tout? Tu ne va pas simplement t'enfuir?

-Seriously. I'll change my mind if you keep this up.

Soufflas-tu en plissant légèrement les yeux. Jean te lâcha, légèrement suspicieux à ton égard. Mais en voyant ton air ..Vide, il finit par lâcher ça garde et reculas légèrement.Malgeureusement pour lui, il n'avait pas fait grand attention à l'alien mauve. Qui , mécontent de voir un humain aussi rustre, ne tarda pas à imiter un boulet de canon, pour fuser sur le pauvre humain.Qui atterris violemment sur le sol.

-Vémi !

-Tu n'étais pas obligé d'agir. Tu ne fais que compliqué les choses.


-Vémi !!!!

Tu soupiras en t'accroupissant devant le corps. Bon...Il était juste assomé. C'était....Bien..Non?




Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 26 Mai 2018 - 17:10
I don't know what we could do about that.
Et oui. Les deux démones étaient encore parties essayer d'arnaquer un passant innocent. Au début, Kcalb pensait qu'elle parlaient à une... certaine personne, mais ce n'était en vérité pas le cas. Il s'agissait tout simplement d'un paysan au hasard - les humains se ressemblaient tous, pardi !

Pendant qu'il s'approchait encore d'elles, il vit que ses deux familiers avaient décidé de jouer à leur jeu préféré, encore plus que « Qui est qui ? » ou « Où est ton portefeuille ? » : « On est mignonnes donc on peut avoir un peu d'argent ? ». Depuis qu'il leur avait demandé de l'aider à se ramasser un peu de fonds pour sa survie dans ce nouveau monde, c'était comme si elles avaient déjà trouvé mille et une façons d'arnaquer les pauvres habitants de Next Wave. Le Diable était honnêtement étonné que personne ne les ait déjà arrêtées. Elles n'étaient pas, euh, exactement... Subtiles. Ater et Arbus étaient en train de lui faire les yeux doux et l'habitant leur tendait une poignée de pièces qu'elles s'apprêtaient à prendre lorsque Kcalb les tira par le col en arrière. Il ne s'arrêta qu'une fois arrivé plusieurs mètres en arrière.

Les deux sœurs se retournèrent, les yeux ronds et la bouche grande ouverte, pensant clairement à une excuse à lui dire. Cependant, elles ne firent face qu'à ce qu'elles attendaient : Kcalb, visiblement très peu content. Ses sourcils étaient froncés, son regard perçant et il croisa directement des bras lorsqu'il les lâcha et commença à taper du pied avec agacement. Clairement, il en avait marre de les gérer comme si c'était des animaux qui demandaient toujours de la surveillance. Voyons, c'était un Diable, pas un maître de cirque ! (Et elles, c'était des démones, pas des chats. Enfin, si c'était des chats. Un peu.)

Il prit une grande respiration, prêt à les disputer comme il se le devait, lorsqu'elles l'arrêtèrent.

« On est désolées ! », crièrent-elles en chœur.

Au fond, Kcalb savait TRÈS BIEN qu'elles ne le pensaient pas réellement. Ce n'était pas comme si elles le regrettaient ou qu'elles pensaient vraiment que ce qu'elles faisaient n'était pas bien. Non, elles s'en contrefichaient absolument ! Elles en avaient seulement marre de se faire crier dessus par leur Devil susceptible. Il n'était pas vraiment menaçant, mais énervant, ça il l'était sans aucun doute.

« Je vous avais dit de ne pas recommencer ! », répliqua-t-il avec colère.

« On avait oublié ! »

« C'ÉTAIT IL Y A TRENTE SECONDES ! », cria-t-il finalement, attirant très certainement l'attention de plusieurs passants aux alentours.

En réponse à cela, les deux jumelles se reculèrent légèrement. Elles étaient habituées à cela - ce n'était pas la première ni la dernière fois qu'elles feraient des sales coups derrière le dos de leur souverain. Cependant, c'était difficile de rester de marbre devant un tel traitement.

Après cela, le démon monochrome soupira. Peu importe combien de fois il leur répétait, elles ne semblaient jamais comprendre. « Laissez les pauvres habitants tranquilles... On devrait aller retrouver Mors. Il n'a pas l'air de vraiment savoir où on est. », décida-t-il finalement.

Le Diable avait beau ne pas être facile à approcher, il n'était pas non plus sans cœur et savait quand laisser quelqu'un seul pouvait les faire se perdre.

Accompagné d'Ater et Arbus, il se retourna finalement et marcha quelques mètres, passant à travers la foule pour trouver - oh.

Mors n'était pas seul. Enfin, il l'était techniquement, désormais...

S'il avait confondu un simple habitant du Royaume Champignon pour Jean Nemar, le vrai, en chair et en os, était par terre, certainement dans les pommes. Choqué, Kcalb fixa Mors pendant de longues secondes, ne sachant pas quoi lui dire.

« Cette situation est problématique. »
Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 28 Mai 2018 - 18:56
Old man. ft Kcalb
«  Not him again! I wish I could be invisible...»
Le regard fixé sur le pauvre Jean, tu ne réagis que lorsque tu entendis la voix grave du Devil. Ton oeil rouge se posa sur le grand être....En haussant simplement les épaules. Ce n'était pas un grand problème. En vrai, tu espère sincèrement que l'humain soit amnésique sur le coup. Cela serait la chose la plus préférable actuellement.

Vémini se posa sur ton épaule, ricanant un peu en voyant l'humain étalé sur le sol. Tu te contentas de tapoter la tête à ton pokemon, comme si tu féliciter une autre sorte de chien. Bien que tu lui avais fait la réflexion qu'assommer quelqu'un n'était pas la meilleur des choses non plus.

- Certes. Mais j'ai réglé mon problème. On devrait s'éloigner maintenant, avant qu'il ne se reveille.

Dis tu toujours sans aucune émotion dans le son de ta voix. Puis, sans rien ajouter d'autre, tu commenças alors à marcher...En accélérant légèrement. Oui. Tu es capable de marcher un peu plus vite. Parfois.

- Vémi !

-...Nous ne sommes pas senser chercher une auberge?

Demandas-tu en t'arretant, tandis que ton pokemon alla...Chercher des baises dans un arbre; avant de venir en proposer à Kcalb et à toi. Huh. Tu lachas un soupir avant de le repousser gentiment.

-Je suis désolé.

Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kcalb a écrit :
avatar
Fidèle
Mer 30 Mai 2018 - 23:33
Morality is subjective ?
Apparemment, la petite créature violette qui avait passé la journée à suivre le démon semblait trouver ce spectacle amusant, ou prenait tout simplement la violence à la rigolade. Peut-être un peu des deux.

« Certes. Mais j'ai réglé mon problème. On devrait s'éloigner maintenant, avant qu'il ne se réveille. », dit le démon osseux.

Hum... Est-ce qu'ils allaient parler de l'éléphant dans la pièce ? ... Ah. Apparemment, ils n'allaient pas le faire. Ils allaient simplement faire comme si c'était correct de laisser un homme innocent évanoui en plein milieu de la rue. Ce n'était pas comme s'ils avaient vraiment eu le choix, mais ça restait une action pour le moins... Moralement discutable. Si nous partons maintenant, peut-être que nous allons pouvoir éviter plus de problèmes ? ... En tout cas, la rue était bondée. Sauf s'il se faisait piétiner, Jean Nemar n'était dans aucun danger immédiat.

« Hum... Oui. Allons-y, alors. », décida-t-il finalement.

Derrière Kcalb, ses deux familiers semblaient totalement surprises. La bouche bée, elles ne croyaient jamais voir leur Diable agir de façon SI irresponsable.

Elles s'approchèrent donc de lui par derrière, et, copiant ses propres mouvements de tout à l'heure, posèrent chacune une main sur une de ses épaules. Elles étaient derrière lui, donc il ne pouvait pas les voir, mais il leur devina un énorme sourire carnassier.

« Et bah quoi ? »« Notre Diable devient un peu plus comme nous à chaque jour. », dirent-elle, le ton moqueur.

Légèrement insulté de se faire comparer à ses enfants à problèmes, Kcalb se contenta de se racler la gorge, espérant que cela fasse qu'on ignore les commentaires précédemment passés. Avec de la chance, on porterait attention à autre chose qu'à son visage LÉGÈREMENT rouge. Hein. Rien qu'un peu.

Oh mais euh - Mors était déjà parti ! Laissé derrière, le démon en costard-cravate courut du mieux possible pour le rattraper. Heureusement, il ne marchait pas très vite, sinon cette tâche aurait pu vite se montrer ardue. Ah, il n'était plus ce qu'il avait déjà été, à une époque... Est-ce qu'il devrait recommencer le sport ?

Ça serait pratique pour ce genre de situations, mais il avait des choses beaucoup plus importantes à gérer en ce moment.

« ...Nous ne sommes pas senser chercher une auberge? », demanda le démon, n'ayant apparemment pas remarqué du tout son absence soudaine. Fiou ! Il n'y aurait personne pour se moquer de lui. Même ses chats ne pouvaient pas l'avoir vu, il était devant eux.

« Oui, c'était le plan à la base. », répondit-il.

Ils continuèrent encore à marcher silencieusement pendant un court moment. Le groupe de démons (plus une créature alien) se démarquait complètement de la foule d'humains. Cependant, personne ne semblait se poser de question là-dessus.

Jusqu'à ce que Mors s'arrête soudainement. Surpris, Kcalb ne s'arrêta pas à temps et fonça dans le jeune homme. Pendant ce temps, Vémini flotta jusque dans l'arbre le plus proche et y cueillit des baies. La petite créature redescendit quelques secondes plus tard, tendant de ses courts bras les petits fruits aux deux hommes. Alors que le premier refusa, le Devil, lui, accepta et tapota légèrement la tête de l'extraterrestre dérangeant en remerciement. Immédiatement, il mit une baie dans sa bouche, ne prenant même pas la peine de la regarder avant. Il en tendit à ses deux acolytes, qui firent de même.

Peu après, le groupe repris sa marche. Vers l'auberge ! ...

Vers... L'auberge...

AH ! Une rue que Kcalb semblait à peu près reconnaître ! Voyant cela, il tira doucement la manche de Mors et lui pointa par où il croyait que l'auberge était. « C'est par ici... Je pense. » Ceci était fait, il tourna, accompagné de toute sa troupe. Avec de la chance, ils allaient trouver l'endroit voulu bien vite - sans chance, ils avaient pris un mauvais tour et ils allaient se perdre pour encore plusieurs heures.

Pièces Pièces : 2802
Nombre de messages : 116
Age : 15
Date d'inscription : 08/05/2018
Liens : Cranber : Une de ses anciennes subordonnées pendant la Grande Guerre.


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


~¤~¤~


Vava par Mors et signa par Ode ! Merci à vous deux ! <3

Fiche ¤ Liens & RPs ¤ Thème

Kcalb parle en #000000
Ater parle en #990000
Arbus parle en #990066


WANTED:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 2 Juin 2018 - 19:31
Old man. ft Kcalb
«  Not him again! I wish I could be invisible...»

Auberge….ou es-tu petite auberge ? Deux pauvres démons te cherchent désespérément dans cette grande ville. Ruelles après ruelles. Passants après passants. La patience mise à rude épreuve. Pour une récompense stupide. Et pourtant, sans montrer le moindres tracas, tu marchais en suivant les indications du Devil. Lorsqu’on te demande de t’arrêter, tu t’arrête pile devant un humain, posant ton regard vide sur lui. Le malaise est grand. Mais pas pour toi. Tu hausses les épaules, pour continuer à marcher, comme si de rien était.

Jusqu’à finalement t’arrêter devant une petite bâtisse pittoresque. Et laide. Comme si le gérant n’avait jamais pensé à rénover cet endroit. Les choses hideuses attirent des personnes ? Des êtres venant admirer la laideur ? Huh.

- C’est ici…. ?

Demandas-tu en te tournant vers le diable, en pointant du pouce le bâtiment digne d’un jour d’halloween. Kcalb avait vraiment des goutes très…Etranges. Mais soit. Tu n’es qu’un simple démon, tu ne pouvais pas te permettre de mettre ces choix en questions.

Vémini s’éloigna à nouveau, allant faire un peu le tour du bâtiment, avant d’allez observer un nid d’oiseau, sagement posé sur une gouttière.

- Et bien…On peut dire que ça craint comme endroit. Est-ce une tentative pour être discret ? Ou pour se rapprocher de cette civilisation ?


[/color]
Pièces Pièces : 6777
Nombre de messages : 144
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Contenu sponsorisé a écrit :
Smells like old man.[Pv Kcalb]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum