Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

[PHASE 3]Versus Parasyte Hades [PV Nikolaï]
~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Lun 30 Avr 2018 - 12:15
Nikolaï tomba quelque part en Horuna. Il pouvait apercevoir le palais d’Astrid au loin mais une étrange brume lui offrit la sensation que quelque chose ne tournait pas rond. A cheval entre le rêve et la réalité, Nikolaï avait été privé de son corps astral et n’était désormais plus que l’ombre de lui-même. Alors qu’il marchait en direction du palais, en quête de réponses, il vit autour de lui les habitants qui, jusque là ne l’avaient pas remarqué, devenir livides. Leurs yeux se vidèrent de toute forme d’expression et ils ne devinrent en l’espace de quelques secondes plus rien d’autres que des zombies à qui on avait extrait la force vitale. Ce flot gigantesque spirituel, sous la forme d’un cyclone d’âmes, forma une silhouette de plus de vingt mètres de haut. Un rire tonitruant écrasa Horuna de sa force et le Roi des Dieux, Hadès, apparut. Les bras croisés, il fit boursoufler sa peau couleur pétrole et ses cheveux de flamme explosèrent de puissance. L’aura du parasite l’entourait et tous les habitants de la cité furent englobés de la même force. Le Dieu se tourna lentement, montrant son dos criblé de pics et encapé d’un voile ténèbres et de déflagration, et tira un laser assez puissant pour raser un quartier complet de la ville. Il se trouvait très proche du palais. Le Ciel, manifestement tempêtueux, voyait ses nuages converger autour du Dieu.

Quoi que pouvait tenter Nikolaï, il devait d’abord retrouver son corps physique. Mais la situation n’était pas désespérée pour autant, car quelque part en Horuna, là où son corps se trouvait, les morceaux d’une arme antique l’attendait pour lui prêter mains forte contre ce colosse invincible.

Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Goomba
Lun 30 Avr 2018 - 16:08

...

Nikolaï commençait à reprendre conscience. Tout ce qu'il sentait, c'était que son corps était au sol, allongé sur le dos. Aucune autre sensation, même celle du vent, ou autre chose. Même pas froid, ou chaud. Juste... la sensation d'être allongé.

Un lourd bourdonnement se faisait dans ses oreilles, lui qui était à peine en état avec tout ce qui s'était passé. Tout était devenu noir en quelques instants, juste après son attaque. Il se sentait tout étrange en plus, comme si quelque chose n'allait pas, comme si il lui manquait une partie de lui.



Oui. Il lui manquait même une grande partie de lui, son corps. Pourtant, il était là. Que se passait-il... ?

Difficilement, il se releva, remarquant avec qu'il n'était plus dans sa forme lion. De toute manière, il avait bien puisé dans sa magie et vu ce qui se passait, ce n'était pas vraiment utile de se transformer. Reconnaissant les lieux assez facilement, ceux de la capitale d'Horuna, il essayait de se diriger vers le palais d'Astrid, sachant que tout venait de la reine après tout.

Tout en marchant, il regarda aux alentours, remettant ses lunettes en place par réflexe, mais... Il remarqua quelque chose. En retirant ses lunettes, rien ne changeait. Tout semblait... Plus clair. Était-ce à cause de son statut actuel... ? Au moins, il pouvait observer à quel point les lieux semblaient... chaotiques. Déjà, personne autour de lui ne le remarqua. Ce qui est plutôt rare vu son apparence assez spéciale, mais aussi car il était encore sur le sol il y a à peine quelque secondes. Pire encore, c'était l'inverse qui se produisait. Nikolaï s'était relevé mais eux tombèrent comme des mouches. Tous perdaient leur vivacité bien rapidement, sauf lui. Le scientifique n'avait jamais vu ça, et avait même l'impression d'être dans un de ces films catastrophes ou des choses du genre. Quoique, depuis le début, les choses étaient bien étrange.

Nikolaï se demandait encore comment lui, natif, s'était retrouvé mêlé dans ces affaires de héros. Parlant d'eux, il se demandaient ou ils étaient, mais vu qu'ils ne semblaient pas se manifester vu le danger, il conclut rapidement qu'il était seul cette fois.

Son regard suivit le flot présent, pour voir ce qui l'attendait. Dieux qu'il n'était pas prêt, le voilà seul, à regarder une sorte de créature humanoïde gigantesque se former et apparaître non loin dans la ville, avant d'embarquer lui et le reste des habitants dans une sorte d'aura, lui rappelant presque ce qui était arrivé il y a peu avec les révolus. Le créature enchaîna en commençait à détruire la ville. Il fallait réfléchir, et vite si il voulait sauver sa peau, et tuer cette créature. La bonne nouvelle, c'est que personne ne semblait le remarquer, il pouvait profiter de ça...

Au début, il pensa à aller vers sa maison, et chercher de l'aide venant de n'importe qui, même du crétin de dragon qui lui servait d'allié, mais... Vu son état, tout ceci ne servait à rien. Il était seul, et se demandait comment cela se présentait du côté des révolus et non révolus. Il espérait que tout allait bien, honnêtement. Aller sur les îles de flottaisons... trop loin. Le palais... Vu ce qu'il se passait et qu'il était proie à la destruction vu la proximité du démon, c'était peut-être pas une bonne idée.

Où aller, dans ce cas ? Il n'avait aucun indice, à part le fait possible que son corps se trouve à un endroit lié aux héros, au parasite, à la pandorica-

- LA PANDORICA !


Comment avait-il pu oublier ça ! Cette chose qui leur avait parlé depuis le début, amené là-dedans, c'est cette boîte ! Elle devait bien être encore là et sûrement avec la clé pour retrouver son corps et vaincre cette chose !

Nikolaï n'hésita pas. Il fit marche arrière, s'éloignant du palais et des zombies à pleine vitesse, profitant carrément du fait que personne ne le capta pour prendre des raccourcis. Il suivit un chemin bien particulier mais connus des touristes et autres historiens en tout genre pour aller vers la pandorica. Il était même un peu content dans un sens de ne plus vraiment avoir son corps, au moins, il n'était pas aussi épuisé rapidement, voir même pas du tout, ce qui lui permit d'aller vers son objectif plus rapidement. Mais il se devait de trouver son corps, sans ça, il allait sûrement laisser tout Horuna dans une grave catastrophe.
Pièces Pièces : 2245
Nombre de messages : 177
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mer 2 Mai 2018 - 13:49



Cependant aller jusqu'à la Pandorica ne s'avérerait pas aussi simple que l'avait prédit Nikolaï. Alors qu'il montait une suite d'escaliers en pierre qui pouvait le mener à un étage supérieur de la cité, une troupe de zombies se ruèrent dans sa direction. Il réussit à les éviter sans trop de soucis malgré l'étroitesse du couloir, mais il se rendit rapidement compte en allant sur la cour supérieure que tous les habitants, TOUS sans exception étaient devenus d'affreuses créatures de la nuit guidées par Hadès. Celui-ci, au loin, tirait des rayons aléatoires et détruisait l'île de sa seule surpuissance. Dans cette enveloppe astrale, Nikolaï n'était pas protégé des assauts du Roi des dieux mais celui-ci ne pouvait pas le voir ni le repérer.

Les créatures en revanche, affûtées telles des animaux sauvages, savaient qu'il existait et n'hésitaient pas à se jeter sur lui. Pris au piège sur la cour extérieur, qui ressemblait à un petit plateau fait de verdure et de roches, Nikolaï fut poussé par une horde de zombie vers les balustrades en fer auxquelles les touristes s'accrochaient généralement pour admirer la vue vers la cité mais aussi vers la grande pleine d'Horuna. Une dizaine de créatures commençaient à se refermer vers Nikolaï qui n'avait désormais plus que le vide derrière lui. Mais divers éléments du décor pouvaient aussi lui permettre de s'enfuir : les toits, une poulie, des rambardes... une agilité et un sang froid sans discernement saurait tirer Nikolaï de ce piège car les zombies peuvent le blesser, et même mortellement s'il s'y prend mal ou trop tard.



Hadès se tournait lentement dans leur direction. Dans deux posts, il détruirait entièrement cette partie de la cité.
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Goomba
Sam 5 Mai 2018 - 13:58
C'est marrant, même si Nikolaï n'était pas vraiment fatigué à courir comme un dératé pour atteindre cette fichue Pandorica, le chemin lui semblait bien, bien long : plus long que d'habitude, même. Il détestait cette sensation que tout ce qu'il faisait semblait prendre un temps fou comparé à d'habitude, surtout dans les moments les plus pressants. Et comme si ça ne suffisait pas, la population de zombie semblait vouloir lui mettre indirectement des bâtons dans les roues en empruntant tous ensemble les escaliers. Bon, en se mettant près des murs, il n'eut pas trop de soucis à continuer sa montée malgré quelques ralentissements, et finit par continuer sa petite ascension.

Mais en arrivant tout en haut, sur la cour supérieur, le scientifique pouvait constater bien malheureusement ce qui arrivait à la population sans pouvoir résoudre ce problème sur-le-champ, mais il n'était pas surpris de la tournure qu'avaient pris les choses en ce moment. De toute façon, sous cette forme, il n'avait aucune chance face à l'entité qui s'amusait à tout détruire.

Sa concentration sur le roi des dieux fut très rapidement interrompue quand quelque chose tenta de lui foncer dessus : il esquiva de peu, avant de remarquer tout autour qu'on l'avait vu.

Ces créatures pouvaient le voir, contrairement à Hadès. Tout comme elles pouvaient le toucher, visiblement.

Sur le coup, Nikolaï ne savait pas du tout comment gérer ça et ne fit qu'esquiver les coups, ce manque de concentration finissant par le bloquer entre les créatures en face et le vide dans son dos. Et ces dernières s'approchaient dangereusement. Son regard se balaya rapidement vers l'arrière plan, cherchant un chemin de secours. Maintenant qu'il y pense, si ces créatures étaient capable de le voir, le sentir, ou le toucher, alors…

Il n'avait pas envie d'en arriver là, mais clairement, il tenait plus à sa peau que celle de ces créatures. Économiser ses forces était une chose, mais elle n'aurait plus aucun intérêt si il venait à mourir.

Et alors que ces créatures continuèrent de l'encercler dangereusement, dans l'espoir d'en faire baver à Niko, une aura de flammes se manifesta soudainement à sa place et forçant les monstres à rester à l'écart...

… Avant qu'un certain lion bien connu face son retour, forçant littéralement son passage en fonçant en plein dans la foule pendant que son aura enflammé était encore à une bonne intensité, écartant avec violence et surprise les zombies. Une fois sorti de là, sans plus de réflexions et décidant de suivre ses instincts de gros chat, il se dirigea à pleine vitesse sur le premier bâtiment qu'il trouva pour commencer à sauter sur les rambardes, l'une après l'autre, avant de finir par grimper au toit. Il souffla un peu, remarquant à quel point les chats étaient de bons gymnastes dans sa tête, et observant Hadès qui continuait son petit boulot de destruction.


- Pff... Si j'avais su, j'aurais fait demi-tour quand j'avais eu l'occasion...

Visiblement, ça ne l'amusait pas trop d'être poursuivi par une troupe de zombies en tout en étant une sorte de chat-fantôme, qui plus est commençait à attirer l'attention sur soi. Voyant que même Hadès commençait à tourner son regard dans ce petit coin, le lion décida de poursuivre sa fuite- ou plutôt, son chemin vers la Pandorica- sur les toits d'Horuna, voulant éviter à tout pris d'être dans les parages vu la vitesse de la destruction des lieux.
Pièces Pièces : 2245
Nombre de messages : 177
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Jeu 10 Mai 2018 - 13:02
Nikolaï, sous sa forme de lion, se projeta à travers la tyrolienne et atterrit sur les toits d'Horuna. Il courait sur les tuiles à grande vitesse tandis qu'Hadès se tournait lentement vers lui. Un rayon laser suivit sa trajectoire, mais a quelques kilomètres de distance de Nikolaï, rasant un quartier proche du sien. Une troupe de zombies, postés sur les toits, se jeta sur Nikolaï qui, grâce à sa vitesse de pointe, les esquiva. La Pandorica, bien qu'encore un peu loin, commençait à se voir. La plaine d'Horuna se trouvait à la limite des remparts de la cité et était apercevable pour le lion. La Pandorica se trouvait derrière l'ancien temple du Temps et n'avait jamais bougé depuis leur arrivée à Next Wave.

Le corps de Nikolaï se trouvait proche de cette position et avec lui l'arme qui permettrait au scientifique de terrasser le Roi des Dieux. Y arriverait-il cependant à temps ?


La dernier laser infligé par Hadès révéla, sous une grande maison, des rainures d'énergie particulière, composées d'ondes multicolores et de données informatiques. Il s'agissait du coeur de fluctuation de l'île. Ces rainures menaient droit à un orbe qui, une fois détruit, ferait sombrer Horuna à tout jamais... Il ne restait plus beaucoup de temps à Nikolaï pour sauver cette île.


Il restait précisément...



5 tours
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Goomba
Jeu 10 Mai 2018 - 22:12
Le lion continua son chemin, lancé à pleine vitesse, sur les toits d'Horuna et sans même tenter de freiner, sautant de bâtiments en bâtiments, mais toujours son objectif clair dans sa tête : sauver sa peau et celle d'Horuna tout entier. Après tout, il portait un peu les responsabilités, et il avait un parasite à éliminer. Et vite.

D'ailleurs, Hadès continuait de lui envoyer indirectement des encouragements sous la forme de lasers. Nikolaï n'avait pas de soucis à sentir les ondes de chocs provoqués par le contact du laser qui était vraiment à deux pas de sa position. Mais ce n'était pas ça qui allait l'arrêter. Ni les zombies, d'ailleurs. Bon, en fait, personne ne pouvait vraiment le stopper tel quel car il était littéralement en flamme et lancé à sa vitesse maximale, et se jeter sur lui n'était sûrement pas l'idée du siècle-si on pouvait déjà l'attraper vu son élan.

Le lion continuait de courir, traversant la ville sans aucun problème, presque une balade de santé mais en vitesse extrême. Mais très rapidement, les toits commencèrent à s'effacer à l'horizon progressivement pour laisser place à une plaine bien connue. Le lion descendit des derniers toits pour reprendre sa course sur le vrai sol, gardant sa vitesse à son maximum, la pression lui suffisant amplement pour ne pas se décourager. Puis, la plaine n'était pas compliqué à traverser, il n'y avait pas d'obstacle aussi imposant que des pâté de maisons. Juste de l'herbe à perte de vue. La course était devenue bien plus efficace dorénavant.

Dès que ses yeux pouvaient apercevoir la forme distinctive de la boîte après quelques minutes, sa motivation prit un énorme coup de boost, et il se sentait en forme comme si tout se passait bien pour le meilleur des mondes, que rien ne pouvait le stopper, son objectif maintenant à sa portée. Nikolaï contourna sans soucis le temple du temps, ralentissant progressivement jusqu'à arriver enfin prêt de la boîte en trottant, ses flammes ayant perdues en intensité.

Ses yeux balayèrent la zone de droit à gauche, de haut en bas, sans cesse. Il tournait autour de la Pandorica, cherchant désespérément son corps dans cette zone. Tel le félin qu'il était, il commençait même à utiliser son flair pour tenter de pister quelque chose de familier, utilisant tout ses sens pour retrouver son corps.

C'est après quelques moments qu'il finit par retrouver son corps, à terre et bel et bien à côté de la Pandorica. Son instinct avait vu juste, et il ne fallait pas plus d'hésitation de sa part pour retourner dans son vrai corps, bel et bien physique.

...

Après quelques instants, son âme et son corps ne formaient de nouveau plus qu'un, mais garda sa forme humaine car elle était celle de base sur son corps physique. D'ailleurs, il fit vite de nouveau ami-ami avec la douleur, ayant presque oublié tout ce qui s'était passé juste avant de se retrouver ici. Bah ! Pas le moment de flancher ! Nikolaï commença directement ses recherches, et vite. Cette Pandorica était la source de leurs problèmes à la base, c'était elle la responsable qui les avait emmenés là-dedans, non ? Elle avait bien du laisser un truc dans le coin pour stopper cette menace !

...

...


- Qu'est-ce que... ?

Lui qui cherchait quelque chose, le voilà servi. Un étrange... objet se trouvait proche de son corps, un objet qui contrastait bien avec l'environnement autour. Est-ce que c'était la clé pour en finir avec cette histoire... ?
Le scientifique approcha sans hésitation, il n'y avait pas à avoir peur de toute façon vu la situation. C'est limite si il ne se jetait pas sur l'objet, l'observant dans tout les sens possibles et tentant de le prendre avec lui.

- Qu'est ce que je peux bien faire de toi... ? Hmm...

Il recommença à alterner entre observation de l'objet et observation de l'environnement, comme si il cherchait à trouver un autre élément dans cette étrange énigme.
Pièces Pièces : 2245
Nombre de messages : 177
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Lun 21 Mai 2018 - 13:11
Nikolaï venait de tomber sur les trois morceaux d'un canon qui semblait ne pas fonctionner. Tout du moins en apparence. Si il voulait s'en servir, il devrait le reconstruire. La tâche n'allait cependant pas être aisée car il n'y avait aucun mode d'emploi pour le faire. La Pandorica renfermait peut-être la solution à cet épineux problème ? Nikolaï avait déjà récupéré son corps, ce qui était une formidable avancée pour l'homme qui était seul face au Roi des Dieux. Une porte s'illumina au fond de la boîte sacrée et invita Nikolaï à la franchir.

Hadès, quant à lui, se tournait lentement en direction de la Pandorica, mais son mouvement était très lent du fait de sa grande taille, et par moment il s'arrêtait pour tirer dans un nouvel angle. Les zombies étaient très éloignés de la position de Nikolaï mais le rejoindrait sans doute à un moment. Derrière la porte se trouvait le plan de création de la Génèse.


Il y avait trois morceaux : A, B, et C. Il fallait les reconstituer dans un certaine combinaison. Pour cela, une énigme accompagnait le schéma :


"Les enfers condamnent, le purgatoire attend, le paradis bénit. Les trois mondes dictent la création du monde, le canon provoque sa ruine."


Il restait désormais 4 tours pour Nikolaï avant qu'Horuna ne disparaisse.
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Goomba
Lun 21 Mai 2018 - 15:18
Nikolaï continuait de regarder attentivement les morceaux de l'objet, essayant de garder sa concentration pendant qu'Hadès utilisait ses pouvoirs pour faire d'Horuna un vrai chaos, cherchant visiblement à faire quelque chose de précis. Heureusement qu'il était lent et qu'il ne l'avait pas encore remarqué ! Bon, il y aurait encore le problème des zombies à régler bientôt vu la manière dont il avait fuit juste pour gagner du temps, mais tant qu'ils n'étaient pas là, cela était une source de stress en moins.

C'est peu après les morceaux récupérés que de la lumière apparut dans le champ de vision du scientifique, l'invitant à aller directement dans la Pandorica. Il n'hésita pas à aller vers la porte illuminé et à la franchir, les morceaux avec lui.

C'est comme ça qu'il fit face à un certain dessin, représentant à la perfection les morceaux de l'objet qu'il avait en sa possession, ainsi qu'un étrange et court texte à ses côtés. Par réflexe, Niko posa les morceaux par terre, l'un à côté de l'autre, avant de lire l'énigme à nouveau.

Encore, et encore, pendant un certain moment.



C'est ainsi que le déclic se fit. Le 'C' de 'condamnent', puis le 'A' de 'attend', puis le 'B' de 'bénit'... Nikolaï regarda le plan de l'arme une dernière fois, avant de prendre le morceau C d'abord. Il récupéra le morceau A qu'il attacha au C, avant de finir avec de dernier morceau, le B.

C - A - B...

La Génèse venait d'être reconstruite.


- C'est donc cela... Hm ?

Il regarda de plus près le canon, qui semblait toujours aussi inactif que quand il était en morceaux. Visiblement... la reconstituer ne semblait pas être suffisant. Il manquait encore quelque chose. Nikolaï vérifia l'énigme, mais rien ne semblait indiquer qu'il avait fait fausse route, l'arme semblait clairement reconstruite de la bonne manière. Non, c'est certain, il n'a pas fait d'erreur.

Récupérant l'arme reconstruite avec lui, il regardait les alentours de la salle, espérant un autre signe pour le conduire sur le chemin qui lui permettra de réactiver l'arme, et sauver Horuna, sa peau avec par la même occasion.
Pièces Pièces : 2245
Nombre de messages : 177
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 29 Mai 2018 - 13:34
Une nouvelle porte s'ouvrit alors face à Niko, cette fois sur la gauche. La salle, plus petite, montrait une nouvelle gravure et un coffre ouvert contenant une réplique de l'émeraude Kokiri, du rubis goron ainsi que du saphir zora. Il s'agissait désormais de trouver quelle pierre pouvait activer l'arme de façon à ce que Hadès tombe sous son joug. Sur la gravure apparut un texte qui aiderait Nikolaï à comprendre quelle était la bonne solution.


7 symboles chromatiques unissent la pierre mais un demi-ton plus haut est nécessaire pour les harmoniser.

Le deuxième et le troisième symbole sont deux jumeaux qui se battent pour la sixième place, au point de souvent abandonner.

Le quatrième et le cinquième symbole sont deux jumeaux qui, mis ensemble, deviennent un véritable As.

Le sixième et le septième symbole ne sont pas de vrais jumeaux mais ont la même silhouette : chacun représente le temps à sa manière. {A confirmer chez les abeilles}


Lorsque ces sept symboles travaillent ensemble, la pierre se dévoile.
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Goomba
Mar 29 Mai 2018 - 20:21
Quand une nouvelle entrée apparut devant les yeux de Niko, à la gauche, il n'hésita pas à foncer pour rentrer dans la salle, moins impressionnante que la première en terme de taille, mais contentant la dernière clé pour en finir avec Hadès : celle qui activerait l'arme. Cependant, encore une fois, le scientifique fit face à une énigme, bien plus ardue que l'ancienne. Encore une fois, il relit et relit de nombreuses fois, essayant de faire des connections entre chaque terme.

Après un long moment d'hésitation, et de réflexion, il finit par trouver la solution de nouveau en échange de son précieux temps : le voilà en train de prendre le Rubis Goron du coffre, gardant l'arme avec soi, et rebroussa chemin pour sortir de la Pandorica au pas de course.

Hadès n'avait pas bougé de son point, parfait.

Nikolaï observa le rubis, puis l'arme, et n'hésita pas à utiliser la pierre précieuse rouge sur la Génèse, arrivant finalement à reconstituer l'arme, et à l'activer.

S'équipant de l'arme difficilement compte tenu de sa taille et un peu de son poids, Nikolaï leva le canon directement vers son ennemi, celui qui avait causé bien des dégâts, le roi des dieux. Il visa, tandis que l'arme se chargea de l'énergie donné par le rubis, se concentrant du mieux que possible pour viser dans le mille. Dès que l'arme semblait avoir atteint son point de charge maximum, Nikolaï ne perdit pas une seconde, et voilà la Génèse déversant tout son pouvoir dans un énorme rayon de lumière concentré directement sur Hadès.

Si il semblait avoir fait mouche et bel et bien touché le roi des dieux pile, Nikolaï était maintenant en train d’utiliser ce qui lui restait en force pour garder l'arme entre ses mains et ne pas voler dans le décor, vu la puissance de l'arme qui était en train d'en finir avec le dieu des enfers. Ses pieds étaient bien appuyés sur le sol, mais il commença à être repoussé, formant des traînés sur le sol avec ses pieds tandis qu'il faisait de son mieux pour garder contact avec la terre ferme.

Malheureusement, si l'arme avait terminé son travail... la puissance était telle que Niko finit par ne plus pouvoir retenir l'arme, et le recul le fit carrément décoller de là avec l'arme qu'il lâcha par réflexe. Il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, si ce n'est que d'hurler en se cognant très violemment la tête contre la Pandorica elle-même, avant de chuter suite à ce vol.


- A-AAARGH !

En tombant au sol, tout devint rapidement noir, n'ayant plus que la sensation du sol froid en étant allongé sur le ventre, et celle du sang coulant sur son front et son visage.

Dans ses derniers instants de conscience et dans la grande confusion, il se demanda si Grey allait bien suite à sa disparition avec les révolus.
Pièces Pièces : 2245
Nombre de messages : 177
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Jeu 14 Juin 2018 - 10:03
Nikolaï, qui avait fait preuve d'une redoutable force spirituelle tout au long de cette épreuve, réussit la dernière énigme et frappa Hadès en plein cœur grâce à un puissant rayon concentré de la Genèse. Le Roi des dieux se figea sur place et, lorsque son noyau éclata, disparut dans un dernier cri, ne laissant derrière lui qu'une nuée de flammes ténébreuses et disparates. Le ciel d'Horuna redevint clair et, bien que la ville avait été détruite de part en part, les zombies redevinrent de véritables habitants.

Nikolaï, qui avait puisé dans ses dernières forces et qui s'était fait un traumatisme crânien à cause du recul, s'évanouît à cause du choc et des dégâts subis. Le canon, à ses pieds, se brisa à nouveau en fragments d'armes mais l'énergie qui l'habitait produisit une colonne de lumière qui frappa violemment le scientifique. La source primaire de la Genèse venait d'imprégner son cœur mais aussi ses muscles.



[NOUVEAU POUVOIR] - Source Genesis


Sous forme Humaine : Nikolaï peut désormais utiliser la puissance de la Genèse pour augmenter sa vitesse et sa force, ses coups prennent l'élément lumière.

Sous forme Lion : Nikolaï peut désormais devenir un lion d'or et tirer des rayon laser de même nature que ceux de la Genèse, certes bien moins puissants, mais capables d'infliger des dommages bonus et perçants aux engeances ténébreuses telles que les démons ou les zombies.
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
[PHASE 3]Versus Parasyte Hades [PV Nikolaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum