Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Not you ! [PV Cranber - Terminé]
Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 28 Avr 2018 - 23:58
Not you ! ft. Cranber
« A little loneliness. You're always better off alone than with the wrong people. »

Un peu de tranquillité. Peu après avoir fait ta.. Première expérience sociale, tu avais jugé nécessaire de t'éloigner un peu. Rien ne valait mieux qu'ne bonne bouffé de silence, agrément d'un soupçon de... Vide. D'accord, c'était triste dit comme ça. Et même dans son monde d'origine, il y avait toujours la présence de deux ou trois démons, même s'ils étaient juste là pour la décoration.

Allons bon. Te voilà dans une autre ville, mais avec déjà moins de personnes dehors. En même temps, ce n'est pas une plage, que veux tu que les êtres qui peuple cette ville fasse dehors ? Sans doute pas grand chose, à part arrosé des plantes. Enfin... Après, tu ne connaissais pas le mode de vie des êtres de ce monde. Peut-être que certains mène une double vie en cachette pour combattre le crime où on ne sait quoi.

Tu finis par voir une petite boutique au loin et bien qu'en temps normal, tu aurais sagement ignoré ce détail, ton ventre te rappela bien assez vite que tu n'avais plus rien manger depuis un moment. En râlant contre toi-même, tu n'eu pas d'autre choix que d'y entrer, afin de faire quelques emplettes. Étrangement, tu te dépêches même un peu.

Une fois, dehors, tu t'installas contre le mur d'une maison, pour commencer à mordre dans le fruit que tu avais acheté. Puis tu posas le sachet qui contenez quelques vivres, au cas ou la faim viendrait t'embêter à nouveau.



Pièces Pièces : 6802
Nombre de messages : 145
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nilla a écrit :
avatar
Joueur Novice
Dim 29 Avr 2018 - 11:02


****
L’épisode de la plage avait été quelque chose pour la démone aux cheveux vivant.

Tellement de personne réunie et même un démon ! Un démon qui avait une odeur familière qui plus est... Inutile de dire qu’il n’était pas passé inaperçue aux yeux de Cranber. Il n’avait presque aucune lueur dans les yeux et semblait ne pas dormir souvent. Ses cheveux d’un blond presque platine faisaient ressortir ses yeux d’un rouge sang. Quelle jolie couleur, Cranber aimerait presque les garder dans un bocal... Peut-être qu’il serait d’accord de les lui laisser si elle lui demandait bien gentiment ? Mais avant, il allait falloir le retrouver ! Et c’est exactement ce que faisait Cranber, elle suivait son odeur, se concentrant uniquement sur lui et rien d’autre. Il avait changé de ville et la démone était derrière lui, bien décidé à lui mettre la main dessus. Pour tout prédateur qui se respecte, il existe une règle des plus importante, surtout durant des pistages. Elle consiste à faire croire à sa proie qu’elle ne risque rien et qu’elle se trouve hors du danger. C’était ce qu’il se passait pour le cas du jeune démon. Il n’avait pas remarqué que Cranber l’avait pris en filature et c’était parfait….


Tout se serait passé pour le mieux si celle-ci ne s’était pas retrouvée bloquée par un fleuriste maladroit ! Alors qu’elle commençait à se rapprocher du démon, elle s’était tout d’un coup retrouvée avec une multitude de bouquets de fleurs dans la figure ! Elle ne s’y attendait vraiment pas et fut prise de court. Le temps de repousser les plantes et d’avoir poussé, insulté le fleuriste de tous les noms possible et inimaginable sans une once de remords, sa proie s’était volatilisé, sans aucune possibilité de retrouver sa trace, l’odeur des fleurs dominant toute les autres. Cranber était de mauvais poil ! Elle avait presque envie de manger ce maudit fleuriste en compensation ! La démone continua néanmoins son chemin, bien décidée à retrouver le blondinet cornu.

Elle continua son chemin, essayant de dissiper les relents floral qui envahissait toujours son nez. Le rythme de ses pas faisait claquer bruyamment ses talons sur le sol pavé, attirant l’attention de certaines personne…
Mais Cranber s’en fichait, elle avait de nouveau faim et voulait retrouver le démon blond de la plage !
Et tout ce cirque commençait à bien faire, maudit soit ce fleuriste ! Cranber reviendra détruire sa boutique un autre jour avant de le manger tout cru !
En parlant de boutique, elle arriva près d’une supérette où des gens achetait un peu de tout. Elle se mit à fixer la vitrine en dévisageant les articles qui passaient en caisse ainsi que les pauvres gens qui commençaient à se sentir mal à l’aise sous le regard de Cranber.
Celle-ci finit par s’ennuyer assez vite, surtout lorsqu’elle entendit un bruit...Alléchant ?
Elle tendit l’oreille soudainement intriguée.

Quelqu’un mangeait.

Cranber quitta la vitrine aussi vite qu’elle était venue et se dirigea vers le bruit. C’est à ce moment précis que elle arriva pile-poil en face du démon qu’elle suivait maintenant depuis une bonne heure !

-Trouvé ~♡”susurra t-elle en joignant les mains, souriant de manière un peu dérangeant et regardant le démon comme un chat regarderais un souriceau perdu. Elle s’approcha de lui bien vite et applaudit, changeant complètement d’attitude.

-C’est pas génial ça ?! Hihi ! Je t’ai trouvééé, youpiiiiii !” S’exclama t-elle en applaudissant, sa voix semblable à une enfant le soir de noël. Ses cheveux vivant commencèrent à toucher le démon aux joues alors que Cranber lui jetait un regard des plus innocent cette fois-ci.


Not you !
[/color]
Pièces Pièces : 2380
Nombre de messages : 69
Réplique/Citation : Avez-vous ma maman ?
Date d'inscription : 26/04/2018

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 29 Avr 2018 - 14:26
Not you ! ft. Cranber
« She's a little annoying. But she's not gonna stop you from eating. »
Alors que tu mangeais paisiblement une sorte de pomme verte, quelqu'un finit par empiéter sur ton espace personnel, tu fis lentement lever le regard vers cette personne.... Bien que tu avais reconnu déjà le timbre agaçant de la nouvelle nuisance.

Tu la laissas parler, croquant une nouvelle fois dans la pomme, le temps que tu trouves quelque chose de potentiellement intelligent à dire. Oui, elle t'avait trouvé...Et alors ? Ce n'était pas non plus un grand exploit, même si ce monde semblait titanesque, le hasard fait souvent mal les choses.

Finalement, tu te contentas de lever un pouce en l'air, tout en tenant le fruit dans ton autre main. Tu sentais déjà le ridicule de la situation, mais soit, c'est la seule chose que tu jugeas intéressante de faire.

-Génial. Tu veux une médaille ?

Demandas-tu presque sur un ton cynique, toujours avec ce petit air blasé. Puis tu repris ta position initial, ignorant finalement ton interlocutrice. Oui, c'était une démone, tout comme toi. Tu le sentais clairement, mais elle ne devait pas provenir du même monde que toi. De toute façon, tu t'en fiche comme de ta première couche de savoir le nom de son monde. Et encore. Vu la gaminerie dont elle était capable... Elle ne sera sans doute pas capable de te répondre.

Retenant un grognement agacé, tu finis par jeter le trognon de ce qui rester de ta pomme, avant de gentiment éloigner les drôles de cheveux qui déranger. Sauf que, dans ta mégarde, ou dans ta stupidité, tu ne fis pas attention que dans les alentours rodaient des personnes bien plus négatives que toi. Trois personnes, c'étaient approcher de vous et visiblement tout aussi de mauvaise humeur que toi.

- Hep vous là. Vous êtes nouveaux?

-Moi, je suis juste un touriste. Elle, je ne sais pas par contre.

Te contentas-tu de dire en haussant les épaules. Décidément, tu ne pouvais même pas manger paisiblement ici. Tu finis par te lever, non sans prendre ton sachet de course.

-Je n'allais pas rester longtemps ici de toute façon. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser...

-  Tu n'emmènes pas ta copine ?

-Je ne la connais pas.

- A d'autre !

Nouveau soupir, nouveau râle, mais bien décider à laisser ces messieurs, tu voulus t'éloigner, lorsque l'un des individus t'attrapa par l'épaule.

- On n'aime pas les étrangers ici.

-Sans blague....



Pièces Pièces : 6802
Nombre de messages : 145
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nilla a écrit :
avatar
Joueur Novice
Dim 29 Avr 2018 - 21:30


-Génial. Tu veux une médaille ?” Fit le jeune démon en levant son pouce. On pouvait bien voir qu’il était juste ennuyé au possible et le fait de voir Cranber n’arrangeait pas les choses.
Il recommençait à manger et fini par jeter son trognon de pomme au sol, ignorant la démone aux dents d’acier qui sautillait légèrement sur la pointe des pieds et qui se comprimait le visage avec ses mains en faisant des petits couinements innocents, un peu trop contente. Il n’avait pas l’air de lui vouloir du mal, la manière dont il repoussait ses cheveux vivant n’avait pas une once de violence ou brutalité.
En fait, il était assez gentil dans ses gestes et Cranber l’avait de suite remarqué. Rien n’échappe à notre chasseuse démoniaque !

-Hihi ! Une médaille ?” Répéta t-elle en penchant la tête sur le côté, posant un doigt interrogateur sur ses pâles lèvres cadavérique.
Elle parlait d’un ton joyeux et sucré, comme l’enfant la plus innocente qui existe.“Mais pas du tout voyons ~” susurra t-elle en s’approchant doucement de lui, réduisant la distance entre eux au point de se tenir complètement en face de lui et de soulever sa mèche de cheveux.

-Je voudrais seulement tes yeux, ils sont si jolis ! Tu me les donnes dit ?” Finit-elle par demander, ses cheveux tentaculaires commençant à revenir à la charge pour lui toucher les joues amicalement. Cranber était aux anges, vraiment, elle avait retrouvé un démon, un vrai ! Qui sentait la maison(?) et se sentait très à l’aise avec lui, malgré son attitude cynique et blasé.
Hélas, c’était sans compter une voix masculine qui vint interrompre la conversation.

-Hep vous là. Vous êtes nouveaux?”

Le sourire sur le visage de Cranber disparu instantanément alors qu’elle se retournait pour faire face à 3 individus inconnus. Maudit soit ce fleuriste et ses maudites fleurs ! Elle avait encore le nez envahi par les diverses senteurs de roses, pétunia et primeroses, sinon elle les aurait sentis de loin…
La démone les dévisagea tous sans manifester la moindre réaction.

-Moi, je suis juste un touriste. Elle, je ne sais pas par contre.” Répondit le démon blond. Il se releva et prit son sac de course sous le regard neutre de la dévoreuse. Touriste ? Mais non, c’était un démon si ? Est-ce que touriste, c’était une race de démon ? Alors qu’elle réfléchissait un instant sur la question, elle pouvait sentir les trois pairs d’yeux se poser sur elle. Mais encore une fois, elle s’en fichait.

-Je n'allais pas rester longtemps ici de toute façon. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser…” Continua le jeune touriste. Attendez, quoi ? Il allait partir ?? Déjà ?.... Cranber prit une mine triste. Elle attrapa un bout de la manche du costume noir du blondinet, les yeux vide et dépressif.

-Tu t’en vas ?....”Demanda t-elle, sa voix prenant un ton plus lent et grave. Des cernes bleus avaient soudainement apparu sous ses yeux et son teint était encore plus cadavérique.

-Tu n'emmènes pas ta copine ?” S’enquit un des hommes. Ils avaient bien vu l’état de Cranber et leur regard allait d’un démon à l’autre, sans perdre une seule miettes. Ils n'avaient pas l’air amicaux du tout. En fait, Cranber pouvait sentir qu’ils dégageaient une aura menaçante. Elle n’avait pas peur, sa proie était plus importante et elle n’avait pas bravé les foules et les fleurs puante du fleuriste pour rien !

-Je ne la connais pas.” Affirma le démon d’un ton lent et ferme.

- A d'autre !” Rétorqua celui qui semblait être le chef. Cranber tenait toujours la manche du démon au nom encore inconnu et observait la scène attentivement. Ces hommes commençaient à lui casser les pieds et semblaient ennuyer son compère cornu. Celui-ci poussa un long soupir et lâcha un râle qui témoignait de son agacement. Il ne semblait pas vouloir avoir affaire avec ces inconnus et commença à s’éloigner, ignorant Cranber à nouveau. Étrangement, elle laissa le tissu du costume noir lui glisser entre les doigts, fixant le dos de sa proie qui s’éloignait à peine. Elle ne comptait pas le laisser partir comme ça, mais il fut vite arrêté par le chef du trio qui attrapa l’épaule du démon d’une main ferme.

- On n'aime pas les étrangers ici.” Déclara t-il d’une voix intimidante. Il dépassait le blondin avachi et se faisait menaçant au possible.

-Sans blague....” Marmonna le cynique cornu. Celui-ci ne semblait pas intimidé ou autre, ou alors il le cachait très bien.
Cranber en avait assez vu.
C’était surtout la main de cet inconnu qui avait touché sa proie qui la fit réagir.
Elle s’approcha lentement, ses talons haut résonnant sur le pavé, attirant l’attention des inconnus sur sa petite personne.
Ses cernes bleus avaient disparu et ses lèvres revêtaient un mignon petit sourire. Arrivée derrière le blondinet, elle ouvrit les bras et entoura ses bras autour de sa taille, telle la sans-gêne qu’elle était.

-Étrangers ? Ce n’est pas très gentil d’appeler les gens ainsi n’est-ce pas ?” Fit-elle d’une voix claire et mielleuse en serrant son compère contre elle. Un câlin amical, bien que la situation ne semblât pas vraiment appropriée pour de telles marques d’affection.
En fait, elle cherchait à bien montrer que c’était sa proie et qu’elle ne tenait pas à le laisser à ses hommes, aussi intimidants soient-ils.
Elle pencha la tête en direction du soi-disant chef du trio en papillonnant des cils, un sourire innocent naissant aux coins de ses lèvres.

-Je m’appelle Cranber ~♡” lança t-elle d’une voix douce. Ses cheveux vivant s'élargissaient lentement alors qu’elle prit la main de l’homme pour la retirer de l’épaule de sa proie.

-Je m’en tape de ton nom gamine !” Grogna le chef, se penchant à présent en face de la démone qui souriait angéliquement. N’était-ce pas parfait ? Offrir son cou aussi gracilement était un plaisir rarement vécu pour la dévoreuse aux cheveux rose. L’expression “Se jeter dans la gueule du loup” prenait tout son sense dans le cas de cet imbécil.

-Au lieu de raconter des idioties, tu devrais t’agenouiller devant moi petite friture.” Cracha soudainement la démone dont le visage et la voix changèrent plus vite qu’un TGV en pleine campagne, revêtant un air et une voix sadique et dominant. L’homme n’eut pas le temps de dire “ouf” que les cheveux de Cranber l’attrapèrent fermement à la gorge et le forcèrent à se mettre à quatre pattes par terre, en face d’elle et de sa proie. Un gloussement instable se fit entendre alors qu’elle posa sa tête doucement sur le dos du démon, le gardant dans ses bras comme le ferait une enfant avec son doudou tout en narguant les “intimidateurs”.

-Alors comme ça, on se permet de mettre sa main sur ce qui est à moi ??” Rétorqua t-elle le regard fou, ricanant sadiquement en posant son pied sur la tête du chef et dévisageant les deux autres. Personne ne touche ce qui est à Cranber. Per-sonne. Ajouta t-elle en serrant le blondinet un peu plus fort. L’autre partie de ses cheveux ramassèrent le trognon de pomme qui traînait encore au sol, non loin de là pour le ramener vers Cranber qui n’en fit qu’une bouchée, montrant ses dents pointues en action aux deux autres hommes qui tremblaient. Un simple avertissement de routine, après tout, ils avaient commencé les premiers au jeu de l’intimidation. Finalement, elle cracha les pépins sur le dos du “chef” et l’envoya valser vers ses complices, les faisant s’écraser au sol.

-Vite, partons !”

Les hommes se relevèrent et commencèrent à détaler quand la victime de Cranber pointa un doigt accusateur vers le duo cornu.

-V-vous vous en tirez pas comme ça, sales démons !” jura t-il avant de rejoindre ses amis au bout de la rue. La dévoreuse continua de ricaner en serrant une nouvelle fois le jeune démon. Quels idiots… Ils allaient sûrement revenir avec plus de personnes, mais elle s’en fichait. Du moment qu’elle avait ce qu’elle voulait ♡
Elle se décala un peu, brisant enfin l’étreinte, et prit la main de son compère, aussi squelettique soit-elle. C’était froid, mais ça ne la dérangeait pas non plus, peut-être qu’il les lui donnera aussi si elle était assez gentille ? Le calme était revenu, pour combien de temps, ça, c’était un mystère.

Cranber le regarda à nouveau, le visage innocent et lui fit un sourire doux tout en se balançant d’avant en arrière sur ses pieds, comme le ferait une enfant.

-Alors, tu me les donnes tes jolis yeux ?”Demanda t-elle à nouveau, comme si rien ne s’était passé alors que ses cheveux se remirent doucement à toucher les joues du démon blasé.

-J’aime bien tes mains aussi, elles sont trop cool hihi !”

Not you !
Pièces Pièces : 2380
Nombre de messages : 69
Réplique/Citation : Avez-vous ma maman ?
Date d'inscription : 26/04/2018

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 29 Avr 2018 - 23:48
Not you !  ft. Cranber
« You've become a plush and a prey! That sucks.»
Durant ton petit dialogue dès plus sympathique avec les individus menaçant, tu n'avais pas fait grande attention aux remarques. Enfin si. Même si tu avais soigneusement ignoré la drôle de question de la démone, qui te demandais poliment de perdre la vue. Car l'ignorance et souvent la meilleure des réponses, non ?Are you fucking serious? Oui. Totalement.

Alors que tu t'attendais à encore de la discussion inutile, ou bien à un coup que tu te serais pris sans broncher.... Même si les souvenirs peu glorieux de l'embuscade qu'on t'avait tendus dans ton monde, avaient encore laissé quelques traces dans ton esprit. Tu avais simplement fermé ton poing, non pas pour l'envoyer dans la figure du bonhomme, même si tu en étais parfaitement capable... Mais juste pour canaliser ce relent de colère qui voulait subitement faire surface.

Mais...La démone se mit alors à agir de manière assez étrange, t'emprisonnant dans ces bras, alors tu te braquas presque aussi tôt. Et étrangement, cela permit de te faire penser à autre chose et tout colère avait subitement disparut pour laisser pointer la gêne. Pourquoi est-ce qu'elle se permet de telles familiarités avec toi, alors qu'elle ne te connaissait pas ? Enfin, plutôt peu. Tu restas alors bête. Les bras le long du corps, le regard toujours aussi vide. Mieux valait montré que cela ne te faisait rien, même si c'était faux.

La démone, Cranber, eut un soudain changement de caractère, qui déclencha en toi l'alarme psychopathe. Le genre d'alarme qui en temps normal, oblige quelqu'un à sagement s'éloigner du potentiel danger, afin de préserver sa petite existence de tout danger mortel.

-...Depuis quand je t'appartiens?

YOU FINALLY WAKE UP?CONGRATULATIONS, BUT IT'S TOO LATE. Tu eu presque pitié lorsque Cranber eu fini de.... Faire justice ? Lorsqu'elle te relâcha, elle finit par prendre une de tes mains... Que tu essayas tout de suite de récupérer. Même si tu lui en étais reconnaissant d'avoir éloigné ces individus, bien que cela soit un peu trop violent à ton goût.

Cranber insista néanmoins encore pour que tu lui offres tes jolis yeux et ainsi perdre la vue, par la même occasion. Tu aurais sans doute répondu un "non" directement, même un peu sec, mais les images du... Brusque changement de personnalités te hanter encore.You refuse, she snatches them from you. Tu frissonnas à cette alternative, imaginant cette vision d'horreur. Hey.. Tu savais te défendre. N'oublie pas ça non plus.

-Je te remercie de ton aide, bien qu'elle n'était pas obligatoire.... Et même si je pense que tu vas me faire subir pareil que ces pauvres gens... Non. Je garde mes yeux.

Oui, tu prenais le risque fou de refuser, toujours avec le même ton morne et froid. Pourtant, avec tout le respect que tu lui devais, tu n'est même pas fichu de la regarder dans les yeux. Non, tu regardes simplement de côté.

-....Peux-tu lâcher ma main, s'il te plaît ?

You really don't care about your life, Mors.



Pièces Pièces : 6802
Nombre de messages : 145
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nilla a écrit :
avatar
Joueur Novice
Lun 30 Avr 2018 - 11:55



****
Cranber avait bien remarqué que le démon blond avait tenté de retirer sa main de la sienne en vain. Elle la lui tenait fermement tout en gardant son mignon petit sourire. La main squelettique était beaucoup plus grande que les siennes, ce qui n’empêchait pas la démone aux cheveux rose clair de les aimer, après tout, elle mangeait aussi les os lorsqu’elle passait à table.
Os qu’elle broyait avec ses dents de piranha après avoir soupé de la chair, c’était ce qu’elle préférait.
Elle attendait donc sagement la réponse de sa chère proie, continuant son attitude d’enfant tout en imaginant quel goût aurait la moelle des grandes mains osseuse quand le jeune démon se décida à ouvrir la bouche, laissant une Cranber pendue à ses lèvres pendant quelques secondes.

-Je te remercie de ton aide, bien qu'elle n'était pas obligatoire.... Et même si je pense que tu vas me faire subir pareil que ces pauvres gens... Non. Je garde mes yeux.” Déclara le blondin cornu, une mince hésitation dans la voix. Cranber s’arrêta net, perdant le sourire tout en dévisageant son interlocuteur d’un regard inexpressif. Il…Refusait de les lui donner ? Alors qu’elle avait demandé si gentiment…Non, non ! Pourquoi il ne les lui donnait pas ? La démone se mit à serrer le poing de sa main vide avec force.

-....Peux-tu lâcher ma main, s'il te plaît ?”

Il n’osait pas la regarder dans les yeux et la dévoreuse avait du mal à prendre ce refus. Pourquoi ? Elle fit un pas dans la direction du démon, le forçant à reculer.

-....Pourquoi ?...” murmura t-elle d’une voix basse tout en continuant de le fixer, bien que leur yeux n’entrait pas en contacte. Un vent frais se leva alors qu’elle continuait d’avancer, un pas à la fois tout en obligeant sa proie à faire un pas en arrière au rythme des siens. Elle avança sa main libre vers son visage blasé et posa un doigt sur sa joue.

-...Pourtant….Je t’ai demandé gentiment….” Continuait-elle d’une voix lente et visiblement dérangée. Elle lâcha la main squelettique pour prendre les joues du démon entre les siennes et lui rapprocher la tête pour le forcer à la regarder. “Rouge sang...Tes yeux me rappellent quelqu’un...Ils semblent si familiers….et tu ne veux pas me les donner…” Expliqua t-elle laissant des cernes noires se creuser sous ses yeux. Leurs visages étaient si prêt que leur nez se touchaient presque. Elle se faisait de plus en plus menaçante quand soudain, une idée de génie lui traversa l’esprit, illuminant son visage à nouveau.

-OH ! Je sais, je sais !” S’exclama t-elle en sautillant sur place, tenant toujours le visage du jeune démon dans ses mains, lui comprimant un peu les joues. “Si tu veux pas me les donner maintenant, je les prendrais quand tu sera mort !” s’enquit-elle sur un ton joyeux. Elle frotta le bout de son nez contre celui du blondinet avant de lui sauter littéralement au cou pour un gros câlin. “Mais ne t’inquiète pas, je ne vais pas te faire de mal, tes yeux sont aussi joli dans leurs cavités oculaires que dans mon bocal ! Voir plus !” Expliqua t-elle sans lâcher le démon. “Du coup, je vais juste rester près de toi et attendre que tu meures naturellement pour pouvoir les prendre. Si tu es mort, j’en aurais le droit dit ? hein ?”

Elle lâcha son étreinte et fit un petit bisou sur le front de sa proie, histoire de poser sa marque sur le pauvre démon. Voilà ! Comme ça, c’était parfait ! Pas besoin de se fatiguer à le tuer et elle n’avait pas envie que du sang aussi précieux que du sang de démon soit gaspillé sur le pavé sale de cette ville. Finalement, la dévoreuse se mit aux côtés de son compère à cornes et mit les mains dans son dos en lui adressant son plus beaux sourire.

-Et ! Comment tu t’appelles ?” Demanda t-elle amicalement. Elle était décidée à le suivre partout et veiller sur lui, tel le ferait un prédateur avec sa proie n’est-ce pas ?

-Un bonbon ?” Lui proposa t-elle en brandissant une friandise enveloppée d’un papier noir depuis la poche de sa robe. Sans attendre sa réponse elle le lui fourra dans les mains et en prit un également, gobant la sucrerie en trottinant. Alors qu’elle restait aux côtés de son nouvel ami(?) elle entendit un bruit au loin. Un bruit qui se rapprochait de plus en plus…..

En tendant bien l’oreille, on pouvait entendre un groupe d’hommes arriver.
En se retournant, on pouvait les voir de loin, avec les trois victimes de Cranber. Ils étaient bien partis chercher du renfort.


Les choses semblaient se corser et Cranber ne se sentait pas de déclencher un carnage, de peur de perdre sa précieuse proie. Réprimant un grognement agacé, elle prit une nouvelle fois la main osseuse, un peu plus fermement cette fois, avant de se tourner vers le démon, lui adressant un nouveau sourire.

-Dis, tu aimes courir ?”

Deux secondes plus tard, elle entraînait Mors dans une course effrénée, s’engouffrant dans différentes ruelles pour échapper à leurs assaillants.

Ces gens sont définitivement bien embêtants…

[insert running in the 90s theme]
Pièces Pièces : 2380
Nombre de messages : 69
Réplique/Citation : Avez-vous ma maman ?
Date d'inscription : 26/04/2018

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 30 Avr 2018 - 15:50
Not you !  ft. Cranber
« She's really scary. You don't know what to do. But right now, you just have to run..»
Actuellement...Si un jour, tu devais dire qu'elle était le plus effrayant des démons qui puisse exister, tu n'aurais eu aucune hésitation à dire que c'était Cranber. Ton petit cœur aurais même pu s'arracher de ta poitrine tellement la peur était grande. Tu avais reculé de force quand elle s'avança, tandis que dans ton pauvre esprit, la maigre idée de lutter devenait presque... Une bonne option.

Lorsqu'elle te força plus ou moins à la regarder, même si tes joues avaient commencé à prendre une légère teinte rosé, ton regard exprime toujours le même air de poisson mort, comme tu étais incapable d'éprouver quoi que ce soit. Ce qui est faux, comme tout le monde, tu as des sentiments. Mais certains sont bien cacher, c'est tout. Peut-être que c'était pour ça que Cranber désirait autant tes yeux, pour voir s'ils restaient tout autant vide.

-.................................Quand je serais mort.

A vrai dire, tu venais juste de répéter la phrase de Cranber. Tu t'en ficher de ce qui pourrait arriver le jour où tu cesseras de vivre. Alors se faire démonter ne te gêne pas, tu ne seras plus là pour subir. Mais la pensée que la démone accélère ta possible mort, qui passe de "naturel" à "accident", te mis dans un profond malaise. Tu commence même à en avoir un peu mal au ventre.

Tu ne réagis pas à son nouveau câlin, car tu jugeas cela complétement stupide et enfantin. Tu avais passé l'âge de te livrer à de telles choses, même si avec Sin, il t'arrivais encore d'agir encore comme un enfant. Et encore. Tout dépend de ton humeur.

La démone te demanda ton nom, tout en te fourguant dans une de tes mains une sorte de bonbon. Bien que Cranber semblait s'en régaler, ton nouveau côté parano te souffla que c'était sans doute un piège, qui contenez du poison. Tu fis une grimace, en fourguant ce danger à ta vie dans une poche. Tu le jetteras plus tard.

- Tu compte vraiment me suivre partout? Tu va vite t'ennuyer. Crois moi.

Et deux secondes, après, te voilà en train de courir derrière la démone, essayant de suivre son rythme. Tu jetas quelques regards derrière toi, surveillant vos poursuivants qui étaient beaucoup plus nombreux.



-Je voulais juste manger tranquillement au début...

Et voilà ou ça te mène. Avec une cinglée qui va te suivre PARTOUT pour simplement récupérer tes yeux morts et tes mains. Si ce n'est pas ridicule... Tout autant que le point de côté qui venait subitement de passer un gentil bonjour. Alors, pour une fois, désirant simplement te rendre utile, tu voulus ralentir un peu vos poursuivants.... Ils ne durent pas comprendre grande chose quand des mains surgirent du sol pour attraper leurs mollets avec force. Avec un peu de chance, ça devrait suffire à les ralentir, et vous permettre sagement de fuir.

Néanmoins, tu finis subitement par t'arrêter, n'ayant plus de souffle pour continuer à courir... Quitte à arrêter Cranber par la même occasion. Tu jetas un coup d'oeil derrière vous, avant de te plier en deux, pour essayer de te calmer.

-Plus..Jamais...

Declaras-tu, complétement essouffler. Sérieusement, tu n'avais rien demander de tout ça. À croire que ce monde avait décider de t'embêter jusqu'au bout. Tu finis par te redresser, gardant toujours ton air un peu distant.

- Ah oui...Je suis Mors. Je ne savais plus si je l'avais déjà dit ou non à la plage.


Une autre chose de faite. Car quand on pose des questions, la moins des choses, c'est d'y répondre. En plus avec son instabilité, tu n'avais pas spécialement envie de te retrouver avec un couteau sous le cou, sous prétexte que tu n'avais pas répondu. Oui oui, mieux vaux éviter.

-Je....Nous sommes tranquilles maintenant je suppose. Tu peux t'en allez maintenant.

Avec un peu de chance, elle aura soudainement oublié son idée glauque. C'est surtout pour Cranber que tu espère ça. Sinon, c'est elle qui va littéralement mourir d'ennui avec toi. Personne ne mérite ça.



Pièces Pièces : 6802
Nombre de messages : 145
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nilla a écrit :
avatar
Joueur Novice
Jeu 3 Mai 2018 - 19:25



****
L'adrénaline montait aux joues de Cranber tant la course-poursuite était intense ! Elle tenait toujours la main de Mors et fut impressionnée lorsque celui-ci fit apparaître des mains squelettiques du sol pour ralentir leurs assaillants. Quelle magnifique proie ! Elle était bien contente de l’avoir avec elle !
Quelques minutes plus tard, le jeune démon interrompu la course pour reprendre son souffle après avoir vérifié qu’ils étaient seuls. Cranber applaudit en sautillant, pas du tout essoufflée par ce soudain effort physique. Elle avait l’habitude, après tout, elle ne faisait pas partie de l’élite des démons dans son monde pour rien n’est-ce pas ? Elle s’approchait de lui en trottinant et posa une main sur son épaule.

-Plus..Jamais…” Marmonna t-il difficilement. Cranber s'accroupit pour le regarder dans les yeux en souriant de toutes ses dents.

-Mais ! C’était drôle non ?” S’exclama t-elle. “Je les aurais bien dévorés pour le dîner, mais maintenant que je t’ai trouvé toi, ils ne valent plus la peine hihi !”

La démone chantonna un instant avant de reprendre.

-Oh ! mais ne t’inquiète pas ! Je ne te ferais aucun mal et je laisserais personne te blesser, après tout, je t’ai trouvé la première !” Fit-elle en joignant les mains. Le démon finit par se redresser avec un air distant, il ne semblait pas manifester grand chose. Cranber fit de même, plissant sa robe en reprenant sa petite mélodie, tel une enfant.

-Ah oui...Je suis Mors. Je ne savais plus si je l'avais déjà dit ou non à la plage.” Déclara t-il impassible malgré les évènements turbulents qui s’était déroulé, quelques minutes plus tôt. Cranber ouvrit grand les yeux et applaudit encore, toute heureuse. Donc il s’appelait Mors ?

-Ooooh tu t’appelle Mors ? Mors ! Mors ! Moooors !” Répéta t-elle en trottinant autour de lui en rond. Elle chantonnait même son prénom alors que ses cheveux lui chatouillaient les oreilles en marque d’affection. Finalement, elle s’arrêta d’un coup en face de lui et prit ses deux grandes mains de manière joueuse. “Mors-chun ! Yay !”

-Je....Nous sommes tranquilles maintenant je suppose. Tu peux t'en allez maintenant.”

Cranber s’arrêta net, le regard vide à nouveau. Elle leva lentement le visage vers son interlocuteur.

-Pourquoi je partirais, j’ai dit que j’allais rester.” Dit-elle d’une voix soudainement trop mature. Elle fit jouer les grandes mains de Mors dans les siennes avant de prendre un air de chiot perdu. “Pourquoi tu as dit que je vais vite m’ennuyer tout à l’heure ? Ce n'est même pas vrai d’abord !” Répliqua t-elle cette fois, avec une voix d’enfant capricieux.
La démone aux cheveux rose finit par toucher le bout du nez de Mors en faisant un “boop” et se mit à rire.

-Moi, je veux rester avec Mors-chun ~ Dis, dis, tu as faim ? Moi, j’ai faim.”

Elle renifla l’air un instant et posa un regard dans la direction où les hommes leur prenait en chasse quelques minutes plus tôt. Elle sentait que le danger était toujours présent et elle ne voulait pas fatiguer sa nouvelle proie.

-Cet endroit est ennuuuuyyyaaaaannnt bleh !”

Sans crier gare, elle prit Mors dans ses bras, bridal style, et déploya ses cheveux. Bien sûr le démon mâle était plus imposant et semblait plus grande qu’elle, bien qu'avachi, elle n’avait aucun problème à le porter. Après tout, Cranber pouvait déplacer des rochers, pourquoi pas une personne ?
La démone fit un décollage expresse, soulevant la poussière alors qu’elle quittait le sol, utilisant ses cheveux qui lui servait d’ailes, Mors toujours dans ses bras. Le décollage avait été un peu secouant, mais une fois dans les airs, tout semblait calme et paisible.

Enfin, c’était sans compter Cranber qui le harcelait de questions ou faisait des remarques comme “Oh regarde un pigeon !” Ou encore “Oh un chien qui fait pipi !”.
Bien qu’ils avaient échappé à leurs assaillants, ils leur fallait un endroit où se cacher le temps que les rues se calment et que nos deux démons soient totalement hors de danger. Alors que Cranber volait depuis une bonne demi-heure, une odeur alléchante lui parvint aux narines.

-.....NOURRITURE !” Cria t-elle d’un coup, totalement hors contexte et interrompant la tranquillité de Mors. Sans prévenir, elle changea de direction et fonça droit vers la fenêtre ouverte d’où la délicieuse odeur s’échappait. Inutile de préciser que l'atterrissage fut….Catastrophique ! Les deux démons s’écrasèrent dans une charmante cuisine où un rôti de bœuf cuisait sagement.
Cranber, après avoir roulé vers l’étagère à vaisselle, se redressa bien vite et rampa vers le four en admirant la vision de la viande juteuse cuisant parmi de bonnes pomme de terre et une sauce qui semblait fameuse. Elle était comme hypnotisée et tremblait d’excitation, le ventre gargouillant comme jamais.

-Mors-chun...Regarde moi cet….beauté……” Dit-elle en bavant tout en collant son nez sur la porte vitrée du four, ignorant le bruit venant de la pièce à côté….


LE RÔTI DE BOEUF
Pièces Pièces : 2380
Nombre de messages : 69
Réplique/Citation : Avez-vous ma maman ?
Date d'inscription : 26/04/2018

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Ven 4 Mai 2018 - 0:11
Not you !  ft. Cranber
« It's a beautiful, smashing entrance, isn't it?  Seriously, you should have stayed in bed today.»
Avec un soupir las, tu laissas Cranber faire son rôle de folle, empoignant bien vite les cheveux qui te gêner pour les éloigner de tes oreilles. Même maintenant, tu n'avais pas la force de lui demander d'arrêter d'être autant familière avec lui, car cela n'avait strictement aucun sens. Et puis même si tu arrivais à faire cet effort, tu es presque certain qu'elle ne comprendras pas. Alors tu restas égal à toi-même, restant de marbre à tout.

La démone joua avec tes mains, que tu semblas presque surveiller, de crainte que Cranber ne change soudainement  d'avis et décide quand même de te les arracher. Tu fis une légère grimace en y pensant. Allez, essaye un peu de positiver.

Malheureusement, ton temps de repos fut bien court. Sans prévenir, te voilà dans les airs, porter par une Cranber qui avait pris son envol. Au moins, tu eue confirmation que tu ne devais pas être très lourd. C'est.... Réconfortant.... ?Oh, no, it's not pleasant at all. You fucking fly. OPEN YOUR EYES.

Un instant, tu craignais qu'elle te lâche soudainement pour faire de toi une crêpe. Étrangement, cela te semblait même très fortement paisible. Mais peu réalisable. Toi aussi, tu as des ailes, et même si elles sont dénuées de chair, tu peux voler avec. Ce serait donc stupide de te lâcher.

Finalement....Dans un magnifique atterrissage, vous voilà dans la cuisine d'une habitation. Tu restas assis sur le sol froid, fixant la démone qui s'extasier devant la nourriture, comme si Cranber allait soudainement ouvrir le four pour attraper les aliments en cuissons. Et à ton humble avis, elle risquer aussi de se brûler et de crier. Tu grognas en te levant finalement.

- J'ai vu. Mais nous ferions mieux de partir, nous allons finir par attirer encore quelqu'un. Et je n'ai pas forcément envie de....

- De quoi jeune homme?

-Trop tard...

Tu te tournas vers une femme qui devait sans doute avoir la trentaine d'années. Elle possédait des cheveux brun clair tenus dans un chignon, tandis que son style vestimentaire se composer d'un gros pull beige accompagné d'un jeans bleu. Dans ces mains, se trouvait un beau balai, qu'elle souhaiter utiliser contre les deux cambrioleurs présents. Toi et Cranber.

Ainsi, voulant éviter que la pauvre dame n'ai des ennuis avec Cranber, tu pris malgré toi les devants, plantant ton œil rouge dans ceux bleu de la femme. Oui, tu n'avais pas non plus l'air d'une personne digne de confiance non plus.

-Je m'excuse au nom de nous deux. Nous sommes des nouveaux venus en ce bas monde et.... Cette demoiselle assez perspicace m'a sauvé de malotrus en ville. Nous avons voulu fuir, et ma sauveuse a eu la bonne idée de sauter dans la première fenêtre ouverte.

Please, someone kill you now. Tu en étais presque malade. Ta "sauveuse", voilà un mot bien grand pour la désignée ! Malheureusement, dire que c'était juste une grosse cinglée, n'arrangerais pas les choses. Tu devais inventer et prendre sur toi.

La femme sembla te juger toi, ainsi que Cranber, avant que n'apparaisse  un sourire chaleureux sur son visage. Oh ? Déjà? C'était rapide. Ou alors une ruse. Tu ne savais pas trop quoi penser actuellement.

-C'est vrai qu'il y a un groupe de jeune assez embêtant dans les environs. Oh mes pauvres, c'est déjà que vous ayer pu en sortir indem... Votre amie a faim?

-Tout le temps.

-Dans ce cas...Permettez moi mademoiselle!

Dit doucement la femme en attrapant des gants, avant d'ouvrir le four et de poser le tout sur une plaque sur la table. Tu restas toujours à l'écart néanmoins. Jetant même des coups d'œil vers la fenêtre. La femme sembla avoir aperçu ce que tu fixais, car lâcha un grand rire avant de te donner une grande claque dans le dos, qui te fit sursauter..Oh, yeah, now you're awake.

-Ne vous en faite pas ! Restez donc chez moi pour cette nuit. J'ai deux chambres de libre à l'étage. Ce serait bien trop dangereux de sortir à nouveau.

-Je suppose que...Merci?

Même si ton merci était beaucoup plus marmonné que le début de ta phrase. C'était très gênant... La femme prit congé, te laissant seul avec Cranber. Tu te tournas lentement vers elle, avec un petit air ennuyé.

-....................Contente?



[/color]
Pièces Pièces : 6802
Nombre de messages : 145
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nilla a écrit :
avatar
Joueur Novice
Dim 6 Mai 2018 - 16:39

NOM
Prénom

NOM
Prénom





****


Cranber était tellement obnubilée par le beau rôti qu’elle n’entendit pas l’altercation entre la trentenaire et le démon. Ce fut l’intervention de la jeune femme qui la sortit de sa rêverie.

-Dans ce cas...Permettez moi mademoiselle !”

La démone n’avait jamais entendu une voix aussi douce que celle de la brunette. Ou alors elle n’avait pas entendu quelqu’un parler aussi chaleureusement depuis des siècles à présent. Cranber se sentait bien et s’écarta calmement pour laisser la maîtresse de maison retirer son plat du four, observant tous ses faits et gestes avec autant d’attention qu’un chaton affamé. Mors, quand à lui, restait en retrait. Il se trouvait près de la fenêtre et ne pouvait s’empêcher de jeter des coups d’œil furtif, comme s’il s’attendait à voir quelques choses d’autre débarquer d’une minute à l’autre. La femme le remarqua assez rapidement et éclata de rire. Cranber regardait la scène en posant les assiettes que lui avait donné la gentille bonne femme, un sourire aux lèvres.

-Ne vous en faite pas ! Restez donc chez moi pour cette nuit. J'ai deux chambres de libre à l'étage. Ce serait bien trop dangereux de sortir à nouveau.” Fit-elle en donnant une tape dans le dos de Mors, qui sursauta assez brusquement, comme si on l’avait réveillé d’une longue sieste. Celui-ci posa ses yeux rouge sang sur l’hôte.

-Je suppose que...Merci?” Fit-il avec sa voix monotone. Cranber gonfla les joues en fronçant légèrement les sourcils. Il faut dire qu’elle n’aimait pas qu’on touche à ce qui lui appartenait et jusqu'à preuve du contraire, Mors était sa proie. Si cette dame ne possédait pas une aussi douce voix et un talent culinaire des plus fin, la démone l’aurait croquer comme une pomme ! Non mais ! Une fois passer les formalités, l’hôte prit congé laissant les deux démons seuls, dans cette charmante cuisine. Mors se tourna lentement vers Cranber, qui croisait les bras, les joues toujours gonflée.


-....................Contente?” Lança t-il d’un ton des plus ennuyé. La démone plissa des yeux puis lui tira la langue sans lui répondre. Après quelques minutes de boudin, elle finit par s’avancer vers la table et prendre place tout en forçant Mors à faire de mêmes à l’aide de ses cheveux.

-Grâce à moi, on va MANGER HAHA !” s’exclama t-elle d’un ton fière, attendant sûrement des compliments. Elle saisit ses couverts et renifla longuement la délicieuse odeur, recommençant à baver. N’en pouvant plus, elle prit un gros morceau de viande chaude et l’enfourna bien vite. Son regard s’illumina et ses joues prirent de la couleur, faisant preuve de son adoration pour le rôti de boeuf.

-On ch’est bien amuché achourd’hui !” Commenta t-elle la bouche pleine. Elle repensait à la plage et à la course-poursuite. Elle avala bruyamment sa bouchée avant de continuer.

-En plus, on va dormir dans un lit tout chaud !” S’exclama t-elle les yeux encore plus brillant. “YAY ! Dis, dis, on pourra partager le même lit ! Je pourrais te protéger comme ça…”

Elle s’interrompit pour regarder vers la porte de la cuisine qui donnait sur un couloir tapissé et décoré de photos de chats. Sans bruit, elle se pencha vers Mors, le forçant à se baisser aussi grâce à ses cheveux.

-On sait jamais, cette dame pourrait être une espionne de Etiwh shhh….” Chuchota t-elle d’un air et d’une voix des plus sérieuse. Elle avait un regard assez perçant alors qu’elle posa ses yeux sur le démon. “Ils sont capables de tout…”

Une seconde après, elle reprit son air enfantin et toucha la joue de Mors en faisant un “puic” des plus mignons. Avec un rire, elle se remit à son festin.

-Bon appétit !

****

Le reste de la soirée s'était déroulée sans encombre. Les deux démons avaient pu profiter de la compagnie de leur hôte qui se présentait sous le nom d’Amanda.
Elle vivait seule avec une multitude de chats et semblait étudier la botanique.
Elle trouvait ses deux invités des plus amusant et leur proposa de revenir la voir après ça. Cranber profita d’un bon bain chaud et mousseux par la suite.
Elle découvrit qu’elle adorait ça et qu’elle aimait beaucoup l’odeur des produits de douche d’Amanda.
Peu après le bain, Mors et la démone prirent congé pour la nuit. Cranber portait un pyjama à pois que lui avait prêté la jeune trentenaire et profitait d’un des deux lits de la chambre d’amis tandis que Mors se reposait dans l’autre. Les deux dormaient dans la même chambre et Cranber s’endormit….
Un peu trop vite. Il faut dire qu’elle était fatiguée après une journée pareille et les draps propres d’Amanda étaient le paradis sur terre.
Son sommeil fut lourd et profond, comme à son habitude.
Cette nuit là fut une nuit sans rêves, Cranber allait sûrement se réveiller tôt pour profiter de Mors…

Oyasumi



Pièces Pièces : 2380
Nombre de messages : 69
Réplique/Citation : Avez-vous ma maman ?
Date d'inscription : 26/04/2018

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Pidge Gunderson a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 6 Mai 2018 - 18:34
Not you !. ft Cranber
« It's time to go. In the middle of the night..»
De force, tu finis assis à la table, fixant la démone qui était en train de manger. Toi, tu ne touchas à rien.... Toute cette mésaventure avait eu le don de couper directement ton appétit. Tu écoutas le monologue de Cranber, sans rien répondre à ces interrogations. Enfin si. Tu émis une légère protestation sur le choix du lit. Étant du sexe opposé, cela sera très désagréable de dormir avec quelqu'un qu'on ne connaît absolument pas, sous peine de subir une vilaine réputation.

Bien, heureusement, quand il fut l'heure de rejoindre Morphée au pays des rêves, ce fut l'instant que tu redoutas le plus. Mais bien, heureusement, tu finis dans un lit sans démone folle.... Mais avec celle-ci dans un autre lit, dans la même pièce. De quoi faire une belle nuit blanche. Hey ! Ne sait-on jamais si son instabilité existe aussi quand elle est consciente !...Ou si elle se bat avec un de ces prochains dîner, et qu'elle ne te confonde avec. Oh... Oui tu espère vraiment qu'elle n'est pas somnambule.

Dans le lit, tu ne cessas de te tourner et de te retourner, peinant à trouver une once de sommeil, tandis que ton regard se planta dans le plafond. Que faire ? La nuit porte conseil. Mais actuellement... Tu n'avais pas le coeur à dormir. Ta propre famille te manquer un peu, bien que tu ne devais pas être le type de personne très sentimental.

Et demain que se passera-t-il? Encore d'autres ennuis ? Des nouvelles victimes pour Cranber? Où va-t-elle finalement se lasser de toi et dévorer ton cadavre? Tu eu un frisson en te redressant tel un ressort. Non. Tu devais fuir. Cette nuit !

En faisant le moins de bruit possible, tu sortis de ton li de fortune. Contrairement à Cramber, tu avais repoussé tout pyjama grotesque, de peu d'être foudroyer par la honte en un instant. Tu te dirigeas vers la porte en l'ouvrant en toute discrétion.... Sauf qu'un vilain grincement se fit entendre. Tu te tournas vivement vers Cranber et...poussa un soupir de soulagement en la voyant dormir. Ouf.

Sur la pointe des pieds, tu quittas la demeure sans dire aurevoir à qui que ce soit. Il était temps de t'eloigner...Et de prier pour ne plus rencontrer cette Cranber.



Pièces Pièces : 6802
Nombre de messages : 145
Réplique/Citation : Well, I like peanut butter, and I like peanut butter cookies, but I hate peanuts. They're so dry. Also I sweat a lot. I mean in general, unrelated to the peanuts"
Date d'inscription : 04/11/2017

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


"You can't keep me out! I'll find the truth - I'll never stop!"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Not you ! [PV Cranber - Terminé]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Période d'essai terminée : Gray
» Un Champagne Millésimé - Chasse terminée
» BDI (break a durée indéterminée)
» Baptème de GIL et BZEUH [Terminé]
» Baptême de Laiiyla [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum