Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

[RP final Révolus] Dernier affrontement
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mer 27 Déc 2017 - 16:15
Les Révolus se matérialisèrent dans une dimension qui ne possédait aucun horizon, aucun contour. Pourtant il était possible de se repérer dans l'espace grâce à une simple donnée : un sol lumineux sous leurs pieds qui semblait s''étendre à l'infini et qui parallèlement projetait l'image déconcertante d'un vide qui semblait infini. Tous dix étaient désormais réunis. Amis comme ennemis, ils devraient désormais travailler de concert pour récupérer leurs souvenirs et éliminer la menace persistante qui tend à conduire Next Wave à la catastrophe. Autour d'eux, de nombreuses bulles se formèrent mais elles étaient vides de toute information. Gozen s'avança et essaya d'en faire éclater une mais il n'y parvint pas, même en y mettant sa force.

Trois fragments de souvenirs s'illuminèrent et sortirent de la poche de tous ceux qui l'avaient récupéré, en sachant que le dernier d'entre eux se trouvait avec Magicka. Une voix s'éleva alors. Cette fois, il s'agissait d'un timbre féminin. Tous l'écoutèrent.



- Révolus... Je suis la voix de la Pandorica. Je suis celle qui vous ai conduit jusqu'à Next Wave en toute sécurité. Mais j'ai aussi scellé vos souvenirs... à votre propre demande. Pour vous rendre plus fort. Plus déterminé. Pour effacer votre peine mais aussi vos doutes. Vous avez cependant des comptes à régler pour la plupart d'entre vous. Tant que vos cœurs ne seront pas à l'unisson, vous ne pourrez pas franchir la première barrière de votre mémoire. Natifs, votre venue en ces lieux n'est pas non plus anodine. Vous êtes la descendance de Héros n'ayant pas rejoint le cortège. Vous apprendrez l'Histoire de Next Wave et aurez comme mission de renouer une entente entre les deux peuples qui, désormais, côtoient l'archipel. Pour continuer dans ce monde, vous aurez besoin, tous, d'être purifiés. Vous devez être en parfaite harmonie avec vous même pour accepter le défi qui s'imposera à vous. Sachez aussi que vous pourrez en mourir.



Une porte verrouillée apparut face à eux. Dix cadenas, représentant les inhibitions de chaque Héros, de chaque natif, empêchaient le mécanisme de s'activer.



purifiez-vous en vous remémorant votre année sur Next Wave, vos douleurs, mais aussi vos joies. Pardonnez, avouez, réfléchissez. Grandissez. Et la porte s'ouvrira.
Pièces Pièces : 30286
Nombre de messages : 8032
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Mer 27 Déc 2017 - 19:02
J'avais la tête baissée, j'étais mélangé entre la colère, la tristesse et le dégoût. Je repensais à cette voix dans ma tête et j'étais perdue totalement perplexe. La reine Astrid était dangereuse ? Elle ? J'avais encore été trompée ? Encore, une fois, une personne aux mauvaises intentions se trouvait à la tête du pays, même du monde... Mais qu'avait-elle fait et qu'est-ce qu'elle comptait faire ? Si nous réussirons cette ultime épreuve qui nous attendait, nous connaîtrions la vérité, j'avais peur de celle-ci, mais je voulais la connaître !

Je relevais la tête déterminé, je suivais le chemin de lumière qui se trouvais sous nos pas. Je n'étais, en aucun cas, perturbé par l'endroit où nous nous trouvions, j'avais déjà voyagé entre les dimensions ! La seule différence, aujourd'hui, était que nous étions dix ! Cela me permettait de comprendre que ce qui nous attendait risquait d'être l'épreuve la plus difficile qui m'aurait été donnée.

« Je peux vous dire d'avance, qu'il n'est pas agréable de retrouver notre mémoire... Mais, c'est important pour progresser ! »

Oui, je savais parfaitement de quoi je parle ! C'était pour moi, la seconde fois. La première fut quand j'ai retrouvé les souvenirs de mon passé en tant que reine Alua... Un passé pas très plaisant malheureusement... Mais, cela m'a permis de connaître la véritable source du danger et gagné contre le roi d'Eto...

Pour l'heure, tout ceci n'avait pas d'importance, nous devions nous remémorer nos souvenirs sur Next Wave... J'avais un peu de mal, la raison et que je n'arrivais pas à mettre de côté mes anciennes années vécues à Hekseville... C'est vrai, je pensais toujours à cette ancienne vie, à mes anciens amis, exploits... Je savais bien sûr que je ne pourrais jamais revenir à Hekseville, car Hekseville c'est finit ! Nintendo World est mort laissant place à Next Wave, je devais me faire une raison, je me devais de l'accepter.

Sois forte, me disais-je en boucle dans la tête, je pris une grande inspiration et commençais à replongé dans mes souvenirs de Next Wave. Je me rappelais alors comment moi : Kat, je me sentais toute perdue, moi qui croyais m'être sacrifié et ne jamais revoir la lumière du soleil. Malheureusement "recommencer" à vivre n'avait pas été simple, car je fus rejeté par de nombreux natifs qui ne m'appréciaient sans trop, je sache pourquoi. Ainsi la première rencontre et amie que je me suis faite, fut : La Grande Oracle. Ce que j'appréciais chez cette femme et j'admirais, c'était son dévouement pour son culte, pour le désir de faire le bien en espérant ramener un jour son dieu. Moi, j'avais un peu mal à y croire, mais je fus touché par sa grande volonté. Grâce à elle, je réussi à reprendre le désire de me battre aussi, pour ceux que j'aime, pour ce monde et pour un tas d'autres chose. Quand, on cherche bien, on trouve toujours une raison de vivre !

Grâce à cela, ma vie sur Next Wave c'est améliorer, j'ai trouvé un toit, j'ai tisé des liens fort avec Elohith, qui était ici avec moi. Merphiles, j'ai fait la connaissance de Kaho et Faust ! Mais pas que sur Memna et Tempera j'ai rencontré Rosstail, Link et j'en passe, tout des personnes qui eux aussi avait se désire ardent de ce battre ! J'ai également revu Syd... Maintenant que j'y pense, il m'avait informé que j'étais destiné à grande chose et me voici ici... On avait besoin de moi, alors je ne pouvais renoncer... Je devais accepter ma vie sur Next Wave, je devais me battre pour ce monde ! Comme je l'ai toujours fait !

Non, je ne l'ai pas oublié, mais comme on dit, le meilleur pour la fin ! J'ai également rencontré Gozen. D'ailleurs, quand je me suis mise à penser à lui, mes joues étaient devenues légèrement rouge... Enfin, je m'en souviens comme-ci, c'était hier, au début, je croyais voir Syd, et j'ai donc foncé vers lui. La première fois qu'il m'a parlé, je ne l'aimais pas, je le trouvais fier, arrogant et il me prenait de haut ! Et je n'aime pas être prise de haut ! Mais, en fait, il semblait voir me défier, pour mieux comprendre qui j'étais. Ah nous deux, nous avons stopper une usines ou les natifs essayait de créer un poison à base de Nintendite et de Phazon, je me souviens aussi, que j'avais très faim. Mais, sur le moment, je m'en fichais, je voulais empêcher ce poison qui aurait sûrement anéanti Néo-Tellius se propager... C'est à ce moment-là, que j'ai vu la puissance de Gozen ! C'était incroyable indescriptible, je n'avais jamais rien vu de tel, moi qui ne pensais ne plus être surprise !!

Gozen, les sentiments que j'éprouvais pour lui était particuliers, je sentais mon cœur battre à cent à l'heure dans ma poitrine. Cette admiration que j'avais pour lui, c'est transformer en amour, je ne serais pas dire pourquoi... Je crois, car on se ressemble plus qu'on le croirait, mais qu'aussi nos différences nous rapprochait. Gozen était là sur Memna et Tempera et grâce à lui, nous avions gagné contre le mal qui rongeait la planètes ainsi que ces odieux monstres, malgré qu'il se montrait toujours un peu indifférent, il ressentait un grand désire de protéger lui aussi le monde dans lequel il vivait, sans pour autant chercher à la modifier à le changer ou s'imposer. Ces pouvoirs sont grands et nous pouvions nous sentir chanceux de le compter parmi nous. Malgré tout, pour parler nos différences, je pense être bien plus naïve que lui, trop confiante et lui bien plus méfiant, je pense ces différences peuvent nous aider à aller de l'avant...

Pourquoi je dis "nous" ? Comme-ci nous étions un couple ? Je l'aimais, c'est vrai et c'était la première fois, j'étais aussi sûr de mes sentiments, en fait, c'était la première fois, j'aimais vraiment. Qui aurait crû Next Wave m'a fait connaître l'amour ? Alors, que je dois l'admettre, je la recherchais à l'époque... Malheureusement, mes sentiments à eux-mêmes ne suffise pas... Mais je me devais de lui dire, de lui avouer, car sinon j'allais exploser.

J'ouvris les yeux et je me tournais vers Gozen et les autres, je devais lui dire, les mots me brûlaient les lèvres, mais comment je ne sais pas ? J'avais peur de sa réaction, mais tant pis, je me lance...

« Gozen... je... je... GOZEN, JE T'AIME !!! » criais-je à forte voix...

Je me sentais tellement mieux, même si j'avais toujours peur que ce ne soit pas réciproque... Mais, je me sentais tout de même plus légère... Et en avouant cela, le cadenas me représentant ce déverrouillait !
Pièces Pièces : 1768
Nombre de messages : 3335
Age : 25
Localisation : Vieux labo de Begnion
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves
Date d'inscription : 18/08/2013
Liens : » Petit Ami : Gozen

» Amis : Elohith, La Grande Oracle, Sorey, Syd, Raven, Lisa, Cécie Gade, Cyanea, Bit

» Gardiens : Poussière & Xii

» Connaissances : Faust, Merphiles, Kaho, Astrid


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Jeu 28 Déc 2017 - 2:44
Encore une voix... Bien plus douce. Vous savez, ce genre de personne a vous parler depuis l'haut delà avec une voix sereine pour vous préparer à de gros événements, genre... Une catastrophe naturelle, divine, magique... Ou encore la fin de la neutralité du net et vous transformer en Pokémon... C'est quelque chose qui me fit serrer les dents. Vous me connaissez un minimum, que je n'aime pas du tout ce qui est lié à une si grande ampleur. La dernière fois j'y ai laissé ma vie, alors comprenez moi un peu.

Cependant, comme l'a dit Kat, il faut affronter son destin... Naon... Plutôt envoyer chier les dieux éventuels en créant le sien. J'imagine que ça ne va pas être beau à voir, mais je préfère ça que rester con à jamais. Je tentais de me souvenir de ce que j'ai éventuellement fait de pas bien sur Next Wave depuis mon arrivée, et honnêtement... Je le trouve presque parfait. J'y ai retrouvé mes potes, plus de conflits inter-spatiaux et plus de calme... De nouvelles connaissances, mais surtout quatre choses. Je me suis découvert un talent pour la fabrication et l'enchantement d'armes complètement saugrenues, très pratiques et qui m'ont servies... Et qui me serviront. Secundo, J'ai trouvé un job, si l'on peut dire, qui me correspond parfaitement. Troisièmement, et ce qui est lié à la première, c'est un peu grâce au robot rouge... Qui en tentant de me faire la peau m'a permis de me renforcer, de progresser, ça m'a fait comprendre que dans ce monde, je peux faire de grandes choses... Et craindre moins pour ma vie. Quatrièmement... L'amuuuur, tuuuuuuujuuuuuuurs.... C'est bien LA raison pour laquelle je ne veux pas quitter Next Wave si jamais on change la donne. Tsubasa a elle seule suffit pour me faire rester éternellement ici, je suis aveugle, mais en même temps... Je l'aime de tout mon cœur, et je compte bien me marier avec elle et que nous ayons une vie heureuse avec des enfants à nos côtés. Qu'importe si l'autre veut me faire zigouiller, et que l'autre veut me perforer le téton à coup de laser. Je décide pour la première fois...



D'au moins comprendre ce qu'il se trame dans ce monde, derrière Astrid afin de le maintenir en paix et que tout reste bien.

C'est à peu près à ce moment que Kat avoua spontanément ses sentiments à Gozen, et ça... Je ne put m'empêcher de faire un grand sourire, après tout, c'est quelque chose que l'on aime partager et comprendre. Je me mis même à applaudir, bien que ce ne soit pas forcément le moment... Ni l'endroit, mais vous me connaissez, je m'en balance, des gens qui me critiquent pour rien ! Su ce, je laissais Gozen réfléchir ou se remettre de cette déclaration, levant un pouce sincère à Kat avant de me diriger vers le bot, hésitant un moment à parler avant de prendre la parole avec quelques hésitations. les autres pouvaient entendre, façon des trucs de ce genre...


- Euh... Ouais... J-je sais pas si je dois te... remercier ou t'en vouloir à vie - ou à mort, dans mon cas c'est pas très différent - *hehem* , mais... Depuis que tu m'as foutu une de ces branlées... J'ai découvert que j'ai un gros potentiel, que j'ai les moyens de me sortir face à une pléthore de situations, et surtout que je me suis bien plus amélioré depuis cette période que toutes mes aventures auparavant...

Les sueurs froides commencèrent à couler et se mirent presque à créer un flot car l'absence totale de réaction du concerné me laissait penser que j'allais finir comme beaucoup d'officiers impériaux dans Star Wars... Mais bref, autant chier la colle jusqu'au bout.

- Tu vois ce bras, les nouvelles armes et le reste ? C'est en partie à cause et grâce à toi. Alors je demande pas qu'on soit allié ou ami ni rien, mais juste que tu me laisse tranquille, pour le moment du moins.

Je le laissais réfléchir vite fait le temps de m'adresser à celle qui m'a sortie de la tête l'idée que Next Wave est un paradis terrestre, à savoir La Grande Oracle. Elle par contre, j'avais envie de lui foutre une baffe assez forte pour lui faire perdre la totalité de ses dents.

- Toi par contre... Tu ne m'as attirée que des emmerdes. Je sais pas pourquoi tu m'as entraînée dans ton jeu morbide et joué avec mes nerfs comme ça à vouloir me buter à tout va, soit disant parce que je n'aime pas les gens. Alors maintenant qu'on a le temps de discuter, je vais mettre les choses au clair: je m'en balance de toi, de ton dieu et de ta secte. Tu fais ce que tu veux dans ce monde, tu as tes idées. Je vais pas m'énerver d'avantage contre toi et je vais pas chercher à te casser la gueule, mais une chose est sure. Tu me cherches à nouveau moi ou un de mes amis, ça va barder. Je veux une vie tranquille auprès de ma moitié et faire mon nouveau job, pas à devoir jouer le vigilante...

Et désolé pour les éventuels morts que j'ai causé chez tes larbins, ils m'ont presque rendu complètement fou, je sais même pas s'ils sont vivants ou mort, moi qui n'aime pas en faire, tu le sais.



Je tournais ensuite le dos, mettant mes mains dans les poches pour décompresser. Par rapport à Link et Flandre, je pense que ça devrait être bon. J’espère juste que Link va se tenir à carreau, pour m'en assurer je lui mis une tape dans le dos pour me calmer mais aussi pour lui dire qu'il n'y a pas grand chose à craindre de notre groupe chaotique, avant de commencer à recharger tranquillement mon arc en mode arbalète, pouvant d'ailleurs faire lever un sourcil au héros du temps car c'est en effet un arc-arbalète de Lumière, comme dans les Légendes hyliennes... Sauf que JE suis son créateur.
Pièces Pièces : 16025
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Jeu 28 Déc 2017 - 11:50


Lorsque le premier éclata, en l’occurrence, celui de Kat, Link se plongea en pleine réflexion. Ils avaient été transportés dans ce lieu hors du temps et de l'espace après le dur combat qu'ils avaient pu mener contre la créature de Tempera. Il y avait-il d'autres planètes et d'autres monstres de la sorte ? L'Hylien en conclut que si ils étaient ici, c'était que quelque part, en éliminant ces créatures, leur mission venait d'être achever. Faire un bilan ? Pourquoi pas, en tout cas si cela s'avérait nécessaire. Ce qui l'avait sans doute le plus troublé dans tout ça, c'était la mort de son fidèle ami Night. Il lui avait certes donné les armes qui avaient pu lui permettre d'abattre ce dernier monstre, son frère de coeur le manquait. Depuis son arrivée sur Next Wave, Link n'avait fait que creuser l'écart qui le séparait avec les autres : Gozen, Roy, et encore plus Flandre. Même Faust, à son tour, dans le Temple du Temps, avait décidé de se fermer peu à peu. C'était ça, la mauvaise direction. Il fallait changer le cap, et tout de suite. L'Elfe souffla, et repensa au fait que, s'il y avait bien une personne à qui il avait pu ouvrir son coeur, c'était bien à Sayuri. Mais elle aussi disparaissait pour s'entraîner, comme le faisait Sakura d'ailleurs. Ainsi, il devait s'entourer d'alliés solide et travailler de pair pour la survie de cet archipel. C'était ce qu'il s'était dit depuis le début. Et depuis le début, une seule chose l'empêchait de le faire se remettre en question : son avis concernant Astrid. Elle n'était pas digne de confiance et bien louche, et les récents événements le prouvaient. Il était temps de présenter de sincères déclarations envers tout le groupe, contrairement à ce qu'il avait pu faire à son arrivée ici. Link avait grandi, et cette aventure sur Tempera lui avait bien fait comprendre, grâce à Taya entre autre, qu'il devait se ressaisir : accepter qu'il n'était plus un enfant et devenir adulte et responsable. Assumer ses choix, et coopérer parfois dans les situations les plus difficiles. C'était ça, être un Héros. Vivre sur Next Wave n'était certainement pas chose facile. Il fallait s'en donner les moyens et percer tous les secrets de ce vaste monde. Et l'Elfe était prêt pour ça. En même temps qu'il continuait à se remémorer l'épopée de son aventure depuis plus d'un an ici, il se tourna en direction du Gozen qui avait faillit être exécuter. Il était fier de lui, et heureux de savoir qu'il était toujours en vie et qu'il avait trouvé l'amour.  

« Gozen, je suis désolé. Et ces excuses, je les adresse à vous tous. J'ai perdu quelque peu de vue notre objectif principal, faisant passer le mien avant tout le reste. Oui je veux retourner à mon époque, mais pas en dépit de ce qui pourrait arriver à ce monde. Car, à présent, il s'agit d'une maison. De notre maison, et nous en sommes sa famille. Je sais que ça peut paraître déplacer venant de ma part, mais nous devons nous ressaisir, et nous serrer les coudes. Natifs ou anciens venus de l'autre monde. Nous devons apprendre à nous connaître, travailler ensemble pour s'assurer qu'il n'y aura plus d'horreurs. Nous sommes la même et unique famille, et je ferais ce qu'il faut en conséquence.

Alors...Protégeons-là.
»

En fermant les yeux et en serrant les poings, le cadenas se brisa, et Link avança devant l'entité de la Pandorica qui essayait de communiquer avec eux. Rosstail mit une tape à l'Elfe pour lui demander de leur faire confiance, et de passer outre ses différents avec Flandre, notamment. Il lui renvoya un sourire. Ce n'était plus le temps des disputes mais bien de s'unir, comme avant. Alors...Pendant un temps, ou peut être à tout jamais, il allait laisser ses différents de côté : l'essentiel maintenant, c'était de s'unir, comme ils l'avaient toujours tous fait en période difficile.

Mais...Une question restait en suspens. Astrid...N'était-est-ce pas elle qui leur avait demandé de vérifier ce qui se passait de l'autre côté des portails ? Tuer ces créatures...Au final...Lui avait peut être rendu service ? Link ne dit rien, préférant écouter ce que l'entité avait d'autres à dire. Il voulait réellement savoir ce qui s'était passé ici, et avant.


« Je suis prêt à accepter ce que j'ai fais. A présent, je veux savoir réellement ce qu'est la Pandorica et Next Wave. »
Pièces Pièces : 106328
Nombre de messages : 57022
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Ven 29 Déc 2017 - 0:58
Elohith était aussi apparu dans une bien étrange zone. Il avait participé à un combat, une importante épreuve dont il avait encore quelques quelques séquelles après sa "victoire" et il semblerait bien que cela lui valut d'obtenir un nouveau titre, de nouveaux compagnons. Il était ainsi présent, avec une dizaine de "Révolus", certains qu'il connaissait plus ou moins tel Kat ou encore Gozen, et d'autre pas du tout tel deux guerriers, un aux cheveux de braises et l'autre à la tenue couleur verdoyante. Ne comprenant pas la raison de sa présence, le Premier Né ne put qu'écouter la douce voix féminine leur expliquant l'épreuve qu'ils allaient accomplir. Ainsi, ses créateurs étaient les descendants des Héros? Ces derniers hais, méprisé par toute la population ou presque de Next Wave? Ajoutant ses informations à sa mémoire, l'Evoloide ne pût s'empêcher de frémir quelque peut à l'épreuve individuel qui l'attendait : Être en harmonie avec soi même? Se pardonner? Tous être relié à l'unisson malgré haine ou autres problèmes? Se remémorer? Voilà un programme bien compliqué, que le jeune cyborg aurait apprécié ne pas subir, surtout après l'échec à Memna...

Comment se pardonner, ou ne pas être tourmenté par le simple fait d'avoir été inutile au groupe? D'avoir potentiellement causé des blessures voir pire pour un allié en détresse alors que nous somme pétrifiés, incapable de faire quoi que ce soit? Tout en baissant la tête, méditant et plein de difficulté à trouver comment il ne serait pas de nouveau un poids pour son équipe qui devait pourtant à tout prix progresser, il releva la tête en entendant les sentiments de sa partenaire vis à vis du héros d'Elohith : Gozen. Surpris par cette explosion si soudaine et si puissante de sentiment, le guerrier de Néo-Tellius ne sût comment réagir correctement hormis être bouche-bée. Il était heureux de voir ainsi deux personnes qu'il appréciait voir estimait énormément se rapprocher d'une façon aussi puissante que l'amour, bien que ne réussissant pas réellement à assimiler tout les traits de cet échange, Elohith hocha alors la tête de joie et de respect.

Mais cette démonstration de sentiments, de sincérité, d'émotions ne s'arrêta pas juste la! Au contraire. Tour à tour ce fût le jeune humain et l'elfe vert qui libérèrent une partie voir la totalité de leur cœur. Que ce soit par la recherche du pardon, de l'acceptation,  par l'ouverture d'esprit, avoir l'envie d'avancer, de tourner la page, améliorer les choses, renouer les relations, continuer, ou d'accepter l'autre. En tout cas, c'était ce que lisait Elohith dans les paroles de ces deux personnages. Peut-être exagérait-il les traits, n'ayant pas suffisamment de connaissance pour correctement analyser cela, mais exagération ou non, il y trouvait une nouvelle force, une nouvelle motivation. Et c'est ainsi qu'il réfléchit à sa courte vie.

Il n'était pas réveillé depuis très longtemps certes, mais il avait tout de même connu avec émerveillement ses premières sensation avec celle qui allait être sa camarade : Kat. Grâce à elle il était enfin vivant et non plus une machine dans une cuve stagnante. Il avait apprit, des centaines voir même des milliers de choses toute différentes mais pourtant toute magnifique. Il avait apprit à protéger sa patrie de petites infractions ou simplement de bandits locaux. Il avait aussi apprit à faire connaissance d'autre personnes importante comme sa fournisseuse de renseignements : La Grande Oracle, son guide spirituel. Mais il avait aussi un héros : Gozen, en qui il voyait un guerrier ultime. L'un des buts du Premier Né était de devenir aussi fort que son modèle, ou en tout cas, capable de canaliser suffisamment de puissance, de potentiel pour ne plus jamais faillir. Car faillir, c'était ce qui le bloquait encore, et c'était ces derniers souvenir de sa vie, Memna, le monstre, l'incapacité de faire quoi que ce soit.

Mais quand il voyait toute ces personnes sortir leurs émotions, faire fit du passer, avancer.... C'était en parti grâce à tout ceux qui avaient parlé, Kat, Link et Rosstail que l'Evoloide comprit. Malgré la douleur de son incompétence, toute les joies, tout les moments merveilleux qu'il avait vécu, il voulait continuer d'en vivre plus encore, il n'avait que peu à faire pour le moment, et c'est ainsi qu'il prit la parole à son tour.


"Je ne suis peut-être pas le meilleur guerrier, archer, magicien ou technaugure de Next Wave, et je ne le serais sans aucun doute jamais. J'ai été plus que pathétique, voir même un poids à Memna et j'en ai totalement conscience. Mais.... A tous ceux présents ici, je ferais toujours mon possible pour être un soutient inestimable à l'avancé de notre groupe! Que l'on soit unis comme un groupe, comme une famille, que je vous connaisse depuis ma création ou non, je lutterais de toute ma programmation, sans peur à vos côtés et de mon mieux. Je jure de faire mon maximum, de progresser, pour protéger notre monde, notre famille et cela coute que coute. J'avais été crée seulement pour protéger Néo-Tellius, mais je souhaite faire plus que cela, plus que protéger une patrie, protéger la patrie de tous. Que dans ce combat, nos coeurs battent à l'unissons, que nous ne soyons pas seul, car la lame des uns, protégera toujours celle des autres, et que la progression de chacun nous fasse aller le plus loin possible!"

Tout en prenant confiance en lui, en rejetant ses erreurs à Memna, ses douleurs et ses regrets, Elohith se pardonna à son tour en libérant les cadenas le représentant. Tout en avançant plus proche du groupe, le guerrier savait qu'il ne serait pas le plus utile et qu'un ennemi de haut envergure l'attendait, mais il ne faiblira pas pour autant.
Pièces Pièces : 45409
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Ven 29 Déc 2017 - 12:32
Gozen resta silencieux. Il croyait en la voix de la Pandorica, pour la simple raison qu'il ne sondait en elle aucune once de vilenie. L'extra-terrestre ne pouvait pas réellement se fier à de telles apparitions en temps usuel, Nintendo World lui avait appris à ses dépends que la roue pouvait tourner plus vite qu'on ne le pensait. Mais cette fois, la donne était différente. Il s'agissait du vaisseau qui les avait conduit sur ce mystérieux monde et plus que tout le reste, Gozen voulait comprendre les tenants et aboutissants. Que s'était-il passé ? Comment Nintendo World a-t-il été détruit ? Sous quel prétexte ? Et surtout, pourquoi n'avait-il rien pu faire ?

Ses dents grincèrent sur le coup de l'émotion. Il se sentait faible d'un certain côté, mais savait aussi qu'il existait une probabilité que l'apparition de Next Wave était, d'une certaine façon, programmée. C'est à dire qu'ils n'auraient rien pu y changer. Il ne s'agissait ni plus ni moins que de l'évolution, à son sens le plus strict du terme. Mais cela ne changeait rien à leur capacité à protéger ce nouveau monde. Tout du moins pour ceux qui le souhaitaient. Gozen comprenait parfaitement que certains d'entre eux préfèrent à terme, se poser, avoir la vie qu'ils ont toujours mérité. Comme Faust ou encore Rosstail. Peut-être même comme Roy. Et lui, alors ? Quand aurait-il le luxe de se reposer ?


- Passerai-je la main à la nouvelle génération, un jour ? Se surprit-il à murmurer d'un ton inaudible pour tous.


C'est alors que Kat lui cria une déclaration à laquelle il ne s'attendit pas. Une déclaration d'amour. Un silence pesant s'installa. Gozen tourna doucement sa tête en direction de la demoiselle et plongea son regard dans le sien, le visage impassible. Il resta quelques minutes dans cette position, écoutant avec attention le discours de Rosstail, de Link puis d'Elolith. Alors il demanda d'une voix grave.


- Yo. Pandorica. Qu'arrivera-t-il après tout ça ? Nous ne reviendrons pas sur Nintendo World, n'est-ce-pas ? Rien n'aura fondamentalement changé... Ai-je raison ?


La voix ne répondit pas.


- Je veux dire. Avons-nous été réveillé pour franchir cette porte, ou pour vivre à nouveau ?


Le silence perdura, et Gozen voyait parfaitement que Kat se rongeait les sangs à l'idée que sa déclaration ne soit pas passée. L'extra-terrestre continua de l'observer.


- Je me suis toujours demandé quelle était la différence entre le bien et le mal. Depuis mon arrivée sur Next Wave, je tente de répondre à cette question. Et lorsque l'on regarde bien, même en voulant faire le bien, mes analyses montrent que le mal devrait toujours l'emporter. Sur le principe. Le bien n'est pas une stratégie de survie réaliste. Il requiert de la loyauté, de l'ambition, et de l'amour. Donc pourquoi le bien prédomine ? Quelqu'un, ou quelque chose, maintient-il un réel équilibre entre le bien et le mal dans ce chaotique univers où rien ne se produit comme on le voudrait ? Car nous avons rencontré des dieux, et des démons. Mais eux-tous n'étaient-ils au final rien de plus que les outils du bien et du mal, à défaut d'en être la personnification qu'ils souhaitaient atteindre ?


Gozen s'approcha de Kat.


- Si un tel phénomène existait, cela serait sans doute une belle histoire. Cependant l'univers n'est pas un conte de fée. Les gens vivent, puis meurent. Les mondes naissent puis s'effacent, emportant avec eux le souffle de la vie qu'ils abritent. Là est bien toute l'intrigue, Pandorica ? Ce qui se cache derrière cette porte est une promesse ? Alors pourquoi nous ? Qu'avons-nous de si important ?


Il se tourna vers la direction supposée de l'esprit de la Pandorica et répondit à sa propre question :


- Tout le monde est important pour quelqu'un d'autre. Là, quelque part.



Une fêlure apparût sur le cadenas. Gozen se tourna à nouveau vers Kat.



- L'Univers échoue à être un conte de fée.


Il l'embrassa alors quelques secondes puis se détacha d'elle, avant de lui déclarer droit dans les yeux :


- C'est pour cela que nous intervenons.



Le cadenas se brisa sur ces mots.
Pièces Pièces : 57705
Nombre de messages : 5828
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Ven 29 Déc 2017 - 12:42
Famille, amour, confession, aveux... Tous ces aveux suait le mensonge aux yeux de Flandre qui jusque là n'avait rien dit, même pas bouger. Elle était apparue dans la même position qu'elle avait prit à Tanathea, à genoux, la tête basse et effondrée de l'intérieur. Il ne fallait pas vraiment réfléchir pour comprendre que quelque chose n'allait pas et que visible, la vampire n'avait aucune envie d'aider le groupe. Son silence faisait que son cadenas restait verrouiller tandis que ceux des autres se brisaient. Pire encore, les chaines de son cadenas semblaient ne faire que se renforcer.

Quelle horrible farce c'était aux yeux de Flandre. Un endroit étrange, et une voix qui demande de pardonner ceux qui ne se sont guère soucier d'elle ? De pardonner l'assassin de sa sœur ? De s'allier avec des imbéciles qu'elles ne connaissaient même pas et qui étalait leur bonheur qu'est le sentiment d'amour et la vie de famille ? Tout ça pour quoi ? Pour sauver un monde qui lui avait tout prit ?! La vampire était loin d'avoir envie de s'allier avec toutes ces personnes. Son cœur saignait et chaque fois qu'une personne osait avoir le culot de prononcer le mot "famille", elle avait envie d'hurler toute sa rage et sa colère. Dire que le premier qui osât employer ce mot fut celui ayant détruit sa seule et unique famille.

Petit à petit, Flandre relevât doucement la tête, mais son visage avait encore, et comme toujours à l’égard du héros du temps, rien de rassurant. On pouvait encore distinguer sur son visage les reflets provoquer par les traces laisser par les dernières larmes ayant couler très récemment sur ses joues.

-Tu parle... trop... beaucoup trop "menteur". Et tu te garde bien de mentionner, ton acte qui provoque en moi un crève-coeur. Tu évite de parler de tes crimes et ose parler de famille. Cette épreuve est inutile, futile, stupide, même ton tissu de mensonge fait que ce cadenas se brise. Au final... tu n'accepte aucunement la responsabilité que tu as dans la chose la plus odieuse que tu as put faire cette année enflure. Tu devrait t'estimer heureux que je ne t'ai point exécuter ici même pendant que tu étalait ton tissu de mensonge. Mais j'attend... j'attend que tu ose avouer ton crime devant tout le monde. Je veux que tout le monde... que tout le monde sache pourquoi cette porte de malheur ne s'ouvrirat pas !

Se levant , doucement, elle regardat tout le monde, d'un air extrèmement mauvais. Flandre était aucunement décider à aider le groupe en pardonnant qui que ce sois, et surement était-ce compréhenssible.

-AVOUE TON CRIME !!!! AVOUE TES CRIMES !!!! Elfe de malheur qui m’accusât dès le début d'avoir détruit le monde présent, qui me frappât alors qu'une personne me manque terrible. Avoue ce que tu as commit par la suite !!!! Dit à tout le monde ce pourquoi cette porte ne s’ouvriras pas !!!

Explosant de rire, Flandre retombait à genoux, se tenant la tête, ricannant à l'idée que tous sois condamnée par la faute de cet héros de pacotille qui estime que ses crimes ne sont riend 'autre que justice.

-On va tous mourir ici ! Hahahaha~ Tout ça car NOUS NE SOMME PAS et nous ne SAURONS JAMAIS une FAMILLE !! Kyahahaha !!! Je n'ai absolument aucune raison de vous aider à sauver ce monde qui m'a tout prit ! Ho ma famille... ma famille... ma seule et unique famille... Décimée, massacrée, déchirée.. ET A QUI LA FAUTE ?! Kyahahaha~

Dans ses éclats de rire, le bruit d'un cadenas qui se brise se fit entendre. A sa grande surprise, le sien, il ne fallait pas forcément avoue rd el'amour après tout. Ce que la vampire n'avait vraisemblable pas vraiment réalisé. Effarver, elle se précipitat devant la porte... dorénavant occuper à gueule sur celle-ci plutôt que sur l'elfe.

-Quoi ?!! Mais c'est pas possible ! Comment ça se fait qu'il se soit casser ce stupide cadenas. Réapparait ! Bordel de merde !!!! J'ai pas demander à ce qu'il s'ouvre ! PANDORICA ! JE VAIS LE MASSACRER A LA PREMIÈRE OCCASION. C'EST QUOI QUE TU COMPREND PAS LA DEDANS ESPÈCE DE CONNASSE ?! GRRRR !!! Cette épreuve est vraiment ridicule, je devrais te tuer sur le champ !!!!!

Elle se retournat alors, furieuse cette fois, faisant apparaître sa baguette magique. Elle ne s’élançât pas immédiatement, mais nul doute que il allait falloir un sacré argument pour la convaincre d’accepter la fatalité de son destin.

-Donne moi une seule raison pour ne pas te tailler en pièce ici et maintenant pour ce que tu as fait à ma sœur !!!! J'ai hâte de savoir si tu vas avoir le culot de te défendre de ce que tu lui as fait !
Pièces Pièces : 55573
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Axem Break a écrit :
avatar
Tyran de Dreamland
Ven 29 Déc 2017 - 20:50
Comme tous les autres, Axem s'était matérialisé dans une dimension qu'il n'avait jamais vue. Le sol lumineux, les confins de la dimensions et l'absence d'espace prédéfinis montrait bien qu'elle n'existait que pour un but bien précis. Étant donné les différences et les opinions plus que partagés des membres du groupe, cet endroit serait plus que nécessaire pour unir tout le monde afin que tous combattent comme s'ils ne faisaient qu'un.  Il s'agissait probablement d'un tremplin pour se préparer à affronter...en faite, le destructeur n'avait aucune idée de ce qu'ils allaient affronter. Il avait des doutes sur ce qui les attendait, mais rien de concret. Pour ce qui était de la Pandorica, celle-ci expliqua qu'elle les avait mené sur Next Wave et qu'elle avait scellé leurs souvenirs selon leurs désirs. Cette allégation lui paraissait ridicule. Jamais il n'aurait accepté ce genre de compromis...à moins que son arrogance le força à se prêter au jeu. Ce serait sans doute une des seules raisons. Cependant...quels doutes et quelles peines avait-t-elle pu effacer de lui? Lui qui ne ressentait rien et ne pouvait rien éprouver? Si elle avait réussit à effacer des doutes de son esprit, elle venait de lui en créer de nouveaux, ça c'est certains. Plus la Pandorica parlait, plus le destructeur était confus. Pardonner? Avouer?...Des mots pour les faibles et Axem ne pardonnera jamais à ceux qui l'ont trahi, comme ce fut le cas pour Faust.  Il aurait dû le tuer sur Tempera...

-Tous ces mystères...toutes ces foutaises....hm?

À ce moment là, un individu qu'il reconnut alla à sa rencontre. Apparemment, il ne savait pas sur quel sentiment s'appuyer depuis sa défaite cuisante contre le cyborg. Axem le croyait mort, pour être honnête. La simple idée qu'une nuisance telle que lui ait pu survivre à l'explosion de ses zombies ne lui a jamais traversé l'esprit. Pourtant, le voici et mieux encore, il semblait avoir découvert un potentiel caché. Restant silencieux, Axem le dévisageait de son regard froid habituel, l'analysant et cherchant surtout quel serait ce potentiel caché. Celui-ci continua en lui montrant son équipement et son nouveau bras, expliquant que tout ceci était en partie à cause de lui. Cela étant, il ne voulait pas être en guerre ou même faire copain-copain avec lui mais plutôt qu'il le laisse en paix. Étrange tout de même....c'était lui qui s'était mit sur son chemin et pas le contraire. Alors que l'hylien se retourna, Axem lui répondit:

-Peut-être que ton potentiel te permettra de me tenir tête un peu plus longtemps, cette fois. Essaie de ne pas mourir stupidement d'ici-là.

Axem ne fit pas attention à la déclaration d'amour de Kat. Il l'ignora tout simplement. Son attention était plutôt portée vers Gozen et Link. Les deux firent un petit discourt qui les caractérisait bien. Pour des raisons plus qu'évidentes,  Axem ne croyait pas en ce concept qu'était la "famille". Il avait perdu la sienne il y a très longtemps, en même temps que la vie. Il avait été créé par Smithy et les Axem rangers étaient ses frères et soeurs. Il n'avait pas d'autre famille. Ses alliés le trahissaient ou disparaissaient sans laisser de trace. Maiden et Nightmare étaient morts et Vaati avait disparut. Faust l'avait trahi, et avait même comploté contre lui à Dreamland avec Link, Magicka et ce Kirby Bros. C'est ça, une famille? Non...il n'en voulait pas et refusait obstinément d'appeler Gozen son frère. D'ailleurs, c'est lui qui devrait lui en vouloir. Après tout,  Axem avait tué Sumaru à l'époque et leur combat fut d'une violence peu commune. Comment avait-t-il pu lui pardonner? Est-ce que ce souvenir fut scellé pour l'y aider? Pour ce qui était de Link, Axem avait effectivement des comptes à régler avec lui. Cet elfe s'était mit sur son chemin bien trop de fois déjà. Il fallait en finir car....

Axem allait s'approcher du Héros du temps quand Flandre prit le pas sur lui et s'adressa à l'elfe. Elle semblait dévastée. Elle reprochait plusieurs choses à Link et le ton qu'elle empruntait laissait supposer qu'une tempête se préparait. Suite à ses accusations, elle se releva en hurlant. Toujours sur le cas de Link, elle lui ordonnait d'avouer ses crimes et de dire à tout le monde ce qu'il avait fait alors que lui l'avait accusé d'avoir détruit Nintendo World. Franchement, elle, détruire le monde? Elle n'en n'avait pas encore la puissance....pour le moment. Il faut dire que si ce serait arrivé, il serait fier d'elle. Tombant encore à genou, la petite vampire perdit complètement le nord en éclatant de rire en évoquant la fin du monde. Elle non plus ne voulait pas être de cette famille et il la comprenait trop bien. Dans son délire, elle put entendre le cadenas, son cadenas, s'ouvrir. Axem savait pourquoi il s'était ouvert, mais pas elle. Sa tristesse laissa place à une colère terrible qui pourrait donner place à une scène plus spectaculaire encore, ce qui intriguait fortement Axem. Après tout, il n'avait aucune idée de la puissance de sa petite protégée.....!!

-C'est vrai...je n'ai pas tout perdu...pas encore, du moins.

Il regardait Flandre. Il savait qu'elle ne pourrait pas faire face à tout ce beau monde si jamais elle éclatait. Il fallait agir et vite. Alors qu'elle venait de prendre son arme en demandant une bonne raison pourquoi elle devrait épargner Link pour le moment, Axem s'interposa et prit la chance de poser sa main sur la tête de la petite furie en posant un genou devant elle pour se retrouver à sa hauteur, Il lui murmura:

-Tu ne vas quand même pas t'amuser sans moi, si? Jouons ensemble pour le moment et quand ce sera finit, nous prendrons sa tête...qu'en dis-tu?

À ce moment là, Axem put entendre un cadenas se briser. Flandre ne le savait pas mais pour Axem...c'était peut-être elle sa seule famille désormais.
Pièces Pièces : 5243
Nombre de messages : 482
Date d'inscription : 18/08/2012
Liens : Famille: aucun

Amis: Aucun

Rival: Ghirahim

Ennemis: Link, Astrid
Allié: Flandre

Supérieur: Aucun


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Mes rangs:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Sam 30 Déc 2017 - 11:26
Lorsque Gozen demanda à la Pandorica s'il y avait un moyen pour eux de retourner sur leur ancien monde, le sang de l'Elfe ne fit qu'un tour. Il écouta attentivement mais comme il s'y attendait, il n'y avait point de réponse à cette question. Peut être que oui, peut être que non...Ils n'étaient pas plus avancés mais de toute manière, peu importe la réponse. Comme il l'avait précédemment dit, désormais il s'occuperait de veiller à la sécurité de Next Wave. Mais si, un beau jour, durant son épopée, il aurait la chance de trouver une piste, alors il la suivrait aussi. La seule différence, c'était qu'à partir de maintenant, rentrer chez lui n'était plus son objectif principal.  Ses pensées furent brutalement interrompues par la vampire qui vociféra la mort de l'Elfe. Une autre personne, qu'il n'avait que très peu vu, magicienne à ce qu'il savait, venait de réussir à briser son verrou, ainsi que Gozen, en acceptant par un baiser ce que Kat venait de lui confier. Il était heureux pour eux, et surtout pour Gozen qui, avait toujours été seul à sa connaissance. L'Elfe n'espérait qu'une seule chose : que ce ne serait pas là le début de la fin pour lui, en ouvrant comme une sorte de faille.

Link vit Axem parler à Flandre en se mettant à genoux, et il s'efforça de ne pas entendre leur conversation. Quoi qu'ils aient pu dire à cet instant, cela le dépassait. Il avait mis sa haine de côté, comprenant parfaitement qu'il était temps de changer, de retrouver sa sérénité d'avant, tout en avançant dans sa vie. Il était certes l'Élu des Déesses, mais ça c'était à Hyrule. Pas ici. Désormais, il tenterait de se racheter. Link s'approcha lentement d'eux, sans faire preuve de la moindre hostilité. Lentement, il posa une main sur l'épaule d'Axem pour lui faire comprendre de s'écarter, et peut être pour la première fois depuis longtemps, l'Elfe regarda en face la vampire.


« Flandre... »



L'Elfe fouilla quelques secondes dans son sac, en même temps qu'autour d'eux, des fragments brisés apparurent. Sur chacun d'eux apparaissaient des personnes qu'ils avaient connues, l'un des plus gros représentant Rémilia, et le manoir Scarlet détruit. L'Hylien comprit alors que c'était de là d'où venait de son chagrin. Les scènes des fragments défilèrent en boucle devant eux, et tous deux réalisèrent qu'ils n'avaient pas la même version de l'histoire. Pour Flandre, Link avait tué sa soeur et détruit son monde. Pour lui, il avait cherché à s'échapper de cet endroit, en se battant pour sa survie, mais en la laissant sauve...Enfin c'était ce qu'il croyait. Du côté de Link ensuite, d'autres fragments s'ajoutèrent : s'agissait d'Arc, Sakura, Phoenix, son propre fils et plus récemment Nightmare. Lentement, sans vouloir l'effrayer, l'Elfe lui présenta les pistolets de l'hérisson qui s'était sacrifié. Un brouillard se leva autour d'eux, comme les enfermant dans une autre dimension, elle aussi hors du temps et de l'espace.

Il n'y avait plus qu'eux d'eux : leurs deux âmes se faisant face à face, réunies toutes les deux.


« Tu vois ces armes ? C'est Night qui mes les a donné...J'ai voulu à tout prix le sauver, il comptait vraiment pour moi. Et malgré tout...Les ténèbres l'avaient rongés. Il reste une partie de lui là dedans, et je les garderais en son honneur. Des personnes comme lui, j'en ai croisé beaucoup sur ma route. Et ils sont tous, là dedans, dans mon cœur. Si parfois je parais obstiné ou froid, c'est bien pour cette raison : j'ai peur. J'ai peur de perdre mes amis, ceux que je connais. Nous ne pouvons plus nous séparer. Nous avons vu de quoi Astrid était capable...Alors...Seulement...Essaye juste...En leur honneur...En leur nom...En toutes ces personnes en lesquelles nous avons crus...Essayons, juste une fois, de faire équipe.

Et pour ce qui pourrait arriver ensuite...Je ne t'en voudrais pas...J'ai été pareil...Et même si je voudrais que cela change...Je sais que c'est impossible...Mais je peux quand même te dire ceci :
»

Alors que la vampire continuait à être dans une rage noir envers lui, qu'elle l'avait menacé déjà plusieurs fois de le tuer en rejetant son concept de famille, Link dépassa les limites physiques et quantiques en la prenant, rien qu'une fois, dans ses bras. Tour à tour, Susano, Cauchemar, Rémilia, Arc, Phoenix, Nightmare et les autres rejoignirent cette étreinte qui sembla durer une éternité. Une larme coula sur la joue de l'Elfe qui ignorait tout simplement de quelle façon il pouvait se racheter. Il savait la douleur que cela pouvait faire de perdre un être cher ; sans doute pas son propre frère ou soeur comme il n'en avait pas ; mais il était sincèrement touché par ce qu'elle venait de lui dire. Durant cet échange, une sorte de sensation de bien-être traversa Flandre, comme une immense reconnaissance. Qu'elle soit attentive à cela ou non, cela restait à voir. Mais au moins, cette sensation semblait l'avoir traversée. Lorsque Link releva la tête en l'observant, ses yeux lui firent comprendre qu'il n'avait pas eu le choix. Il savait qu'il l'avait détruite, mais...il y avait toujours quelque chose qui restait...Et qui pourrait l'aider à se reconstruire...Même si ce n'était qu'un peu, petit à petit.

Larmoyant, l'Elfe posa ses deux mains sur son épaule, alors qu'ils revenaient progressivement aux côtés de l'antichambre de la Vérité. Il n'avait pas eu le choix...


« Pour ta sœur...Je suis sincèrement...Désolé... »

La pluie et les sons de cloches qui résonnaient jusqu'ici s'estompèrent, pour donner la parole à la vampire.
Pièces Pièces : 106328
Nombre de messages : 57022
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Interressé
Sam 30 Déc 2017 - 22:04
Lors de sa réaparition, L'Oracle qui n'était point dotée de vue ne fut tout simplement pas surprise par le décors inexistant de cette étrange dimension, étant cette fois-ci seule avec pour seul compagnie celle de ses armes et de sa foi, La pretresse de la vacuité laissa les choses se faire d'elles même, restant en retrait dans le but d'analyser la situation elle écouta avec attention les mots de Pandorica, ainsi graçe au bruit et a la voix des différents Révolus au seins de cette dimension, La Grande Oracle reconnue Link, Kat, Elohith et Rosstail qui fut d'ailleurs le premier a lui adresser la parole.
Ces mots lui fit doucement sourrire, sous pretexte que sa vie s'était embélis et que son heretisme était moins important il exigeait le pardon divin comme un caprice d'enfant ! Prenant un air grave qui contrastait avec le ton habituellement chaleureux de l'Oracle, elle vint lui répondre lentement.

-"Mais voyons mon cher Rosstail, n'inverserais tu pas les roles par hasard ? Il est simple d'agir en temps qu'innocent quand on se rend compte de ses erreurs, mais sache que si un arrêt de mort t'a été apposé ce n'est pas pour rien ! Yozx est Grand et Juste ! Tu t'est opposée au culte ! Tu a insulter et blasphémer le tout puissant et pour couronner le tout tu fais partie des détracteur du Culte Véritable ! N'espere pas pouvoir te laver de tes crimes simplement parceque tu perçoit la gravité de tes actes au mauvais moment ! Une fois la quête du grand Yozx accomplit je te traquerais et je te passerais au fils de ma lame !"


Et sur ses mots elle s'approcha d'un autre Revolut, celui qui avait attirer le plus l'attention de L'oracle et dont les propos révoltant poussait l'Oracle dans ses retranchement, pourquoi donc ? Simplement car a l'entente de sa voix elle ressentait un puissant desir de le détruire psychologiquement ! Il était dangereux pour le Culte, et la rage de cette femme démente qui se déchainer oralement sur lui laissait croire qu'il incarnait toute la corruption de ce monde ! La douce Kat incarnait la volonté de Yozx la ou Link incarnait la Corruption de l'univers,  C'est pourquoi il était indeniable que l'homme vert mettrait tout en oeuvre pour ralentir le retour du tout puissant et c'est pour cela qu'a la fin de ses longues explication elle vint se tenir derrière lui sans se retenir de le surprendre.

-"Oh toi qui porte le nom de Link et qui ose se prendre pour un Héros ! Tu cache tes vices a travers de faux tourment ! Tu ose porter la mémoire de tes défunt compagnons et tu te permet de lutter contre de faux ennemie en brandissant leurs noms ! Ton infamie n'a donc aucune limite ? N'a tu jamais réaliser que si tes camarade sont mort ce n'est point de la faute de ses ténèbres que tu accuse sans relâche ? Le poison qui a causer leurs perte c'est ta propre démence ! Le parasite qui entraîne le chao dans son sillage c'est la lumière corruptrice que tu porte au bout de ton épée ! Ton cœur n'est que noirceurs que tu voile d'une lumière morte ! Cette jeune femme dont tu a brisé le destin est la preuve de ce que j'avance ! Tu est l'anti prophète du bonheur et de la vérité ! Tu est le sombre Messie de la folie ! Et c'est pourquoi je parviendrais a te détruire a jamais !"

Bien qu'aveugle et recouverte d'un bandeau, le regard de l'oracle semblait tout transpercer pour venir se planter en plein dans celui de Link pendant que le cadena de l'Oracle semblait tréssaillir, étouffant tout les propos précédemment annonçai par l'elfe vert, L'Oracle leva les bras et pris sa pose la plus charismatique en prenant bien soins de sourire affectueusement auprès de Kat, Elohit et Flandre qui avait vivement attirer son attention. Faisant résonner sa puissante voix dans l'espace infinies ou ils étaient tous confinée, elle révéla avec clarté.

-"Mes enfants ! Ne vous laissez points abusez par la corruption qu'apporte cette hommes ! Famille ? Patrie ? Honneur ? Comment pouvez vous croire en de tel démagogie ? Surtout de la part d'un homme sans famille dont le sang de ses propres amie coule sur ses mains ? Voyons aucun de nous ne lutte au nom de ses concept absurde ! Qui est donc pret ici a risquer sa vie pour son monde ? Personne ! Je ne vous demande pas de vous battre au nom de ses valeurs obscure ! Bien au contraire la raison de notre unification est celle de nos conviction ! Battons nous pour nos désirs ! Battons nous pour nos convictions ! Ne voilons pas notre égoïsme derrière un nuage d'idée philanthrope ! Battez vous pour ce que vous aimez ! Pour les idées que vous voulez concrétiser ! Kat Bat toi pour l'homme que tu aime ! Elohith Bat toi pour le savoir que tu convoite ! Et même toi jeune femme dont je ne connais le nom, ne te bat pas a nos coter pour cette notion débile qui porte le nom de famille...Bat toi pour mettre a mort l'homme qui ta tout voler ! Et même si nous somme tous ennemie, unissons nous aujourd'hui pour mieux nous terrasser demain !"

Et c'est ainsi que le Cadenas de L'Oracle vola en éclat laissant un long silence aprés le discourt de cette femme bandé
Pièces Pièces : 13515
Nombre de messages : 94
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Goomba
Dim 31 Déc 2017 - 23:35
Tout comme les autres, Nikolaï arriva avec le reste des gens dans cet étrange endroit, qui le déstabilisa clairement.

Après tout, il n'était pas comme tout ces héros, il n'avait jamais 'vécu' un telle chose, surtout se retrouver dans un endroit totalement différent.

Il avait bien voulu aller sur ces planètes, curieux par les badges qu'il avait eu, mais tout cela, c'était autre chose ! Il n'avait jamais donné son accord pour aller encore plus loin dans de telles choses qui ne le concernaient quasiment pas. C'était l'affaire des héros, tout ça, non ?

On les accusait de plein de choses, vu que beaucoup de choses ne semblaient plus tourner en rond, depuis leur arrivée, et vraiment... le monde que le scientifique connaissait semblait différent depuis. Les natifs ne s'entendant clairement pas avec ces héros, et tout le monde leur rejetait la faute sur plein de domaines dont la destruction du monde avant. Nikolaï n'en avait que peu faire, bien évidemment. Mais être entraîné dans des histoires avec lesquels il ne pensait avoir aucun lien l'ennuyait au plus haut point. Malheureusement, à ce stade-là, il semblait que l'idée de faire marche arrière soit totalement inacceptable et impossible à accomplir. Le voici, avec les autres, devant une étrange porte scellée par autant de cadenas qu'il y a de personnes.

La voix, responsable sûrement de la situation, avait parlé de se purifier en parlant, et réfléchissant...

Vraiment, il n'avait pas envie. Il détestait ça. Mais encore une fois, avait-il le choix ? Il avait l'impression d'être dans une pièce de théâtre, ou chaque chose était scripté, et chacun son rôle à jouer.

Nikolaï soupira longuement, mais discrètement, avant de réfléchir, comme on l'a invité à faire.

Une simple année, et pourtant, tant de choses se sont déroulées. Du jour au lendemain, l'arrivée d'étrange personnes de nulle se fit entendre aux quatre coins de Next Wave. Des 'héros', ceux qui venaient d'avant la création de ce monde, ou quelque chose comme ça. Nikolaï n'était pas intéressé par le passé, de toute façon. Ce qui est fait est fait, il n'y a plus a fouiller le passé pour quelque raison. De toute façon, il se fichait de ces personnes. Tant qu'ils ne venaient pas causer de soucis particuliers, il n'aurait rien à leur reprocher.

Et puis... il avait d'autres choses plus important.

Le sang qu'il avait sur ses mains, il faut bien le nettoyer, ou le cacher à défaut. Mais il avait l'habitude, cela datait d'il y a tant de temps. Et puis... est-ce qu'il le regrettait ?

Absolument pas.

Il avait déjà cela dans le sang avec sa famille. Il ne fait que suivre les traces, mais en mêlant son esprit scientifique avec. Des recherches illégales, certes, mais cruciales pour lui, et pour le bien de la science qu'il aime tant.

Malgré la présence d'étrangers qui avaient un peu boulversé ce monde, Nikolaï continuait ce qu'il avait à faire. Il avait une réputation à tenir, aussi bien dans son travail à Horuna qu'en travaillant dans la faculté dédiée, et surtout, cacher ses petites expériences aux yeux du monde.

Le scientifique avait tant de travail à faire, peu de temps pour lui-même, il se tuait clairement à la tâche.

Puis, un jour, il tomba nez à nez avec ces héros. Oui, il y avait Faust, qui avait l'air d'avoir un peu de curiosité en apprenant qui il était, et il était clairement curieux de ses travaux. Pas vraiment étonnant, il n'était pas le premier. Puis il y avait... Roy, cet étrange individu... il semblait ne pas vraiment lui vouloir du bien au début, mais il s'était calmé heureusement. Une étrange personne. Et la dernière personne... Oui, il se souvient très bien de lui.

Grey. Cet androïde, Grey...

Nikolaï était extrêmement curieux de lui. Il était même doté de ce qu'il n'avait pas, des émotions.

… Même un robot, un être créé de toute pièce par un humain, était plus complet que lui, Nikolaï, un humain. C'était peut-être pour ça qu'il était curieux. Lui qui recherchait sur les émotions, Grey devait tenir en lui tout ce qu'il y avait à savoir.

Il avait même fait de son mieux pour l'approcher doucement, et pour lui tendre un piège.

Pour l'attirer... dans ses expériences. Aussi dangereux que cela l'est, il voulait absolument l'attirer lui aussi dans ce petit cirque sanglant. Au point même de sacrifier entre temps son âme à un dragon, mais il était inutile et insignifiant de toute façon, si on oublie que c'est de sa faute si il n'est plus totalement humain. Cela lui importait peu. Grey était plus important.

Au début... il devait être un sujet de test, certes. Mais, finalement, il était devenu son précieux collègue. Un collègue d'expériences macabres, et pourtant... Il était un collègue qu'il... appréciait, étrangement. Lui qui détestait les gens, il ne pouvait même pas penser à l'éventualité de le haïr ou de le tuer.

Il... ignorait pourquoi. Était-il attaché à cette personne a cause de leur passés smiliaires... ?



Il trouverait la réponse, un jour ou l'autre.

Nikolaï avait réussi à retrouver son frère, entre temps... même si la réunion à tourné au fiasco avec Amanda, et c'était partie en combat entre deux équipes. Les choses se sont plus ou moins bien terminés selon la personne. Mais c'était du passé.

Et puis... Il y avait aussi le passage de cette folle, l'Oracle. Cette folle l'avait attrapé dans un piège avec deux personnes qui partagent dorénavant une haine pour elle, Ross et Faust, prenant bien soin d'essayer de les tuer ou de les faire souffrir, faisant couler inutilement du sang au passage.

Le sang des autres, évidemment.

Depuis, autant dire qu'il trouve cette soi-disant oracle et sa secte, et son dieu d'une débilité sans nom et sans comparaison possible.

Parlant du loup, elle était aussi présente, encore à crier encore des louanges de son dieu, sûrement, tandis que Ross semblait en avoir plus rien à faire après avoir parlé avec elle.  

A son tour, il l'approcha, se frottant les yeux pour montrer des signes de fatigue face à cette histoire devenant ridicule à ses yeux.


- Vous, qui vous vous appelez 'Oracle'. Croyez-moi, je n'oublie jamais ce que l'on me fait. Moi et ma famille ne pardonneront jamais ce que vous avez osez me faire subir, avec Rosstail et Faust. Je vais être clair avec vous là-dessus. Je n'ai que faire de votre secte ou de votre dieu. Ces dieux, tous autant qu'ils sont, ont disparu avec l'ancien monde, c'est tout ce qui est vrai dans cette histoire, et j'accroche à cette version. Vous pourrez me menacer de tout ce que vous voulez, je n'aurais jamais rien à faire de vous tant que vous ne me cherchez pas. Faites vous discrète, avec le nombre d'ennemis que vous avez et le bazar que vous mettez dans ce monde, les choses risquent de vous retomber dessus plus vite et plus fort que vous le pensez. Mais j'imagine que vous n'aurez rien à faire de mes mots tout comme j'ignore pleinement les vôtres. Au moins, je n'aurais pas le regret de ne pas vous avoir prévenu.

...

Mais, soyons honnête, entre nous... Je n'ai et n'aurai jamais de regrets ou le moindre sentiment pour des gens aussi misérables et pathétiques que vous.


Peut-être que même s'il manquait cruellement de ces sentiments...

… Ce n'était peut-être pas si mal.

Et sur cette pensée, son cadenas vola en éclats à son tour.
Pièces Pièces : 1990
Nombre de messages : 173
Age : 18
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Lun 1 Jan 2018 - 18:33
Dix personnes se matérialisèrent dans ce vide infini. Roy scruta rapidement à droite et à gauche pour voir qui se trouvait ici. Certains visages lui étaient familiers, voir très familiers puisqu'il s'agissait de ses amis proches, d'autres beaucoup moins et certains lui étaient même complètement inconnu. Autour de lui, absolument rien, du vide intersidéral à perte de vue, aucun bruit, pas même un petit son, mis à part les voix des gens qui résonnaient dans le lieu. Ce rassemblement rappelait à l'ange énormément celui des Élus, juste avant le combat contre le Créateur, un des ennemis les plus redoutables qu'il avait eu à affronter jusque là d'ailleurs. Un petit fragment lumineux sorti de la poche du Lycien et s'envola dans les airs. Pendant une fraction de seconde, au moment précis où le fragment de souvenir passa devant ses yeux, le rouquin fut empli d'une immense tristesse, comme s'il venait de se rappeler d'une chose déchirante. Cette soudaine émotion le déstabilisa un instant, mais préféra balayer rapidement cela de sa tête, se disant qu'il s'agissait simplement du contrecoup des retrouvailles écourtées avec ses parents. Une voix féminine venant visiblement de nulle part. Elle leur expliqua qu'elle était la voix de la Pandorica et que les souvenirs des Héros avaient été scellés, par leur propre volonté qui plus est, ce qui ne manqua pas de faire tiquer l'épéiste. Pourquoi une telle demande ? Que se cachait derrière ce secret ? Roy ne se priva pas de poser la question, mais ne reçu aucune réponse. Une porte scellée de dix cadenas sortit du sol et se plaça devant le groupe fraîchement formé, selon la même voix, chaque cadenas représentait une des personnes ici et il fallait les briser d'une manière ou d'une autre, de façon à ce que le cœur de toutes les personnes se trouvant ici soit à l'unisson. Somme toutes, il fallait mettre son cœur à nu.

L'ange fit quelques pas en avant et se posta devant la porte, baissant légèrement la tête de manière à cacher son regard. Les cadenas tombèrent un à un pendant que tout le monde y allait de sa personne, certains cherchant à se faire pardonner de ce qu'ils avaient pu faire, d'autre tentant plutôt une approche plus théâtrale, cherchant à galvaniser tout le groupe à l'aide d'un discours rempli d'émotions et de belles paroles. Mais Roy restait là, immobile, silencieux, attendant son moment. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf cadenas tombèrent. Plus qu'un cadenas. Celui du Lycien. Roy releva doucement la tête, ses sourcils froncés et son regard accusateur laissé paraitre qu'il n'allait pas laisser son cadenas tomber aussi facilement, bien que personne ne pouvait réellement apercevoir son visage puisqu'il était dos au groupe, toujours face à la porte. Il prit la parole quand tout le monde avait arrêté de parler.

« Mon pardon ... ne vas à personne. »

L'ange marqua une pause, tandis que certaines des personnes présentes ici semblaient étonnés de cette parole, ne comprenant pas sa réaction. L'épéiste se tourna et fit face au groupe avec un regard empli de rancœur, d'accusation et d'énervement. Il dévisagea chacun des autres Révolus avant de reprendre son monologue.

« Mon pardon ne va certainement pas à toi, Gozen, qui m'a forcé à violer les règles les plus absolues du temps et de l'espace, et qui m'a obligé à me dévier de mes convictions et de mes idéaux pour te sauver, deux fois. Mon pardon ne va certainement pas à toi, Link, incapable de te remettre en question, de maitriser tes émotions et de faire la part des choses. Mon pardon ne va certainement pas ni à Flandre, ni à Squall, qui n'est pas là, qui jugent visiblement que la vie de centaines voir de millier de soldat se battant pour ce qu'ils jugent juste vaut moins que la vie d'un simple individu qui  a transgressé les règles et de son plein gré. MON PARDON NE VA CERTAINEMENT PAS AUX NATIFS, QUI M'ONT JUGE COMME UN CRIMINEL, ME JUGEANT COMME UN CHIEN DE LA PIRE ESPECE, MON PARDON NE VA CERTAINEMENT PAS AUX HEROS, QUI CROIENT BON DE NE PAS ASSUMER QUE LA RAISON DE LA DESTRUCTION DE LEUR MONDE N'EST AUTRE QUE EUX-MÊME, ET MON PARDON NE VA CERTAINEMENT PAS A MOI, INCAPABLE ET TROP FAIBLE POUR PROTEGER CE QUE J'AIME ET CE QUE JE TROUVE JUSTE ! »

Plus le discours du Héro avançait, plus il succombait à sa rage, plus sa voix se faisait forte, jusqu'à hurler de tout son être sur sa dernière déclaration et de ponctuer sa phrase d'un énorme coup de poing qu'il donna en plein sur le cadenas, faisant un vacarme assourdissant qui résonna dans tout le vide, un bruit si fort que l'on aurait cru qu'une bombe venait d'exploser sur la porte scellée, mais pourtant le cadenas n'avait aucune égratignure, il n'avait même pas bougé d'un millimètre. Roy prit une très grande inspiration pendant quelques secondes, reprenant son calme, fermant les yeux pour s'aider à reprendre ses esprits, puis les rouvrit, affichant un regard presque désolé et morose. Il conclut, d'une voix beaucoup plus calme et mélancolique :

« Mon pardon va à Nintendo World, que nous avons tous lâchement abandonné. »

Le dernier cadenas explosa littéralement, brisant le dernier sceau qui bloquait encore la porte. Cette dernière se mit à s'ouvrir lentement, et le groupe pouvait progresser, mais à quel prix.
Pièces Pièces : 102923
Nombre de messages : 18936
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mer 10 Jan 2018 - 0:02
C'est sous les paroles acerbes de Roy que le dernier cadenas se brisa. Avant que la porte ne s'ouvre, un silence mortuaire s'installa. Le guerrier flamboyant avait sans doute fait forte impression au sein du groupe, au point que plus personne ne disait mot. Cette quiétude pourrait cependant ne pas durer si longtemps. Certains révolus se replièrent alors vers le noyau du groupe, constitué de Kat, de Gozen ainsi que de Rosstail, soit les trois personnes les plus centrées dans la zone qui se délimitait progressivement par des lignes dessinées. Une charge magique s'empara du pas de la porte, et une femme se matérialisa sous les yeux ébahis de ceux qui n'avaient que peu assistés à ce genre d'expérience. Elle était fine et ses yeux azurés ainsi que le module dans lequel elle était assise rappelait les striures de la boite qui les avait amené sur Next Wave. Elle fit un grand sourire à l'assemblée et se présenta.





- Bonjour à tous, Révolus. Je suis l'esprit de la Pandorica. Je suis celle qui vous a transporté sur Next Wave et convié à cette séance. Avant d'affronter le mal qui sévit sur ces terres, que vos compagnons restés dans le monde réel tentent actuellement d'emprisonner dans ce monde, je vais vous débloquer une parcelle de vos souvenirs. C'est à la demande de Maître Roy, et avec l'approbation de Maître Gozen, que je ne vous montrerai votre passé que par vagues. Maître Roy ne souhaitait pas vous dévoiler l'intégralité de l'histoire de suite, de peur que vous ne puissiez plus être sur vos gardes une fois le moment venu. Maintenant, je vous invite à passer par la porte pour découvrir les origines de la destruction de Nintendo World.


La demoiselle prit part au cortège et le guida à travers la porte lumineuse. Il ne s'agissait rien de plus que d'une route de lumière où de nombreuses bulles vides dansaient au gré d'une brise illusoire. Lorsque deux bulles se touchaient, elle se compressaient mutuellement et partaient dans la direction opposée.


- La destruction de Nintendo World est une longue histoire. Je vais commencer quelques mois avant que l'événement se produise. Suite au chaos engendré par MissingNo° ainsi que les divers élements liés aux guildes, tels que la prise de Dreamland ou la possession d'Halcandra, les charges magiques négatives ont été plus diffuses que jamais. C'est environ à cette période que j'ai été crée, grâce à la technologie et au métal présent dans la tour des Souvenirs érigée par Trascer. Cette tour elle-même était avant toute chose une prison remontant à des temps plus anciens encore que Nintendo World, et construite par les Anciens, le peuple qui vous précédait, pour maintenir l'Harmonie entre les univers. Avant toute chose, je souhaite vous faire passer un message de la part de Maître Roy. Celui du passé.


Une bulle tomba au sol et rebondit, avant de s'agrandir. On pouvait y voir Roy dans une bibliothèque. Son air était grave.



- Cher peuple de Nintendo World. Il s'agit probablement du dernier message que je peux vous envoyer de ma propre conscience. Nous sommes résolus. C'est difficile à admettre; mais nous ne pouvons pas contenir la fin du monde. Ce n'est pas une question de pouvoir. C'est une fatalité. Nous sommes tous coupables de ce qu'il s'est produit. Gozen, Link, Axem, ceux qui ne me viennent pas à l'esprit... à cause de l'émotion, et, par-dessus tout... moi-même. Roy, si tu m'écoutes présentement, c'est que ce mal a refait surface, mais aussi que tu as trouvé en toi le pouvoir de le vaincre définitivement. Je suis certain que le tourbillon qui t'animes en ce moment doit t'empêcher de penser rationnellement. Je ne te demanderai pas non plus de prôner l'amitié véritable envers tes camarades. Tu es libre de ton destin tout comme je suis libre du mien, cependant garde à l'esprit que vous ne pourrez pas vaincre ce monstre en n'agissant pas en parfaite cohésion. Pour la simple et bonne raison que ce monstre... est Nintendo World lui-même.


La bulle éclata.


- Selon mes créateurs ainsi que mes Maîtres, le parasite qui se cache en Dame Astrid ne serait nul autre que le noyau de Nintendo World qui, gangrené par le Chaos à outrance, aurait pris vie et aurait clamé sa vengeance envers ceux qui l'auraient souillé. Pour parler en terme plus triviaux... votre planète souhaitait simplement survivre, même si cela impliquait d'éliminer chaque être vivant à travers elle. Pourquoi combattre une fois de plus, me demanderez-vous ? Eh bien... je ne vous y oblige pas. Vous avez été, pour les Héros tout du moins, sélectionnés car vous souhaitiez contrecarrer cette menace. Vous avez tous accepté, de votre plein gré, prendre part à cette mission. Cependant comprenez qu'il vous suffit d'un mot pour que je vous renvoie au monde réel sur le champ. Votre état d'esprit a probablement changé depuis votre réveil et vos anciens "vous" l'avaient aussi prédit. Si certains, comme Gozen, étaient persuadés de ne pas changer d'avis, d'autres se firent plus hésitants. Alors... n'hésitez pas à me faire part de votre refus de participer à cette funeste bataille où vous serez confrontés à vos erreurs et vos doutes. Mais gardez à l'esprit que chaque départ signifie l'amenuisement de la survie de tout un peuple prospère qui n'a rien à voir avec votre lutte, si ce n'est... le monde que vous leur avez arraché, et ce à deux reprises.



Pièces Pièces : 30286
Nombre de messages : 8032
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mer 10 Jan 2018 - 4:28
Dans les bras de celui qu'elle haissait. C'était improbable que cela puisse se produire. Pourtant le fait était là. L'assassin de sa soeur avait décidé de prendre Flandre dans ses bras. Si elle n'était pas dans cet état de désespoir profond, elle aurais surement repoussé Link à l'instant même ou il aurait commencer à tendre les bras. Mais ce ne fut pas le cas. L'instant contrairement à ce que Link aurait voulu, était pour la vampire des plus effroyables et insuportable. En effet, aux yeux de la vampire, les armes que Link avait dans les mains n'étaient aps des souvenirs mais des "trophés". Pire encore, la vampire connaissait également l'hérisson noir et n'apprenait que maintenant sa mort. Elle qui le croyait disparue, elle découvret que l'assassin de sa soeur était également le meurtrier du hérisson noir qui était si gentil avec elle. Les alrmes ne faisaient que monter d eplus belle, et les yeux de Flandre était seuleemnt et uniquement remplis de terreur. Sur l'instant, elle aurait voulus que dans son éteindre, l'elfe est un poignard et que cet étreinte chaleureuse n'était en réaliser qu'un vulgaire coupd e couteau dans le dos pour l'abattre, mais ce ne fut pas le cas.

Les mots n'arrivaient plus à sortir des bouches de la vampire. Finalement, elle se dégageât de l'etreinte de Link. Les mots n'était pas nécessaire, le regard de Flandre en disait long et ce qui était de la colère était devenu de la terreur, comme si la vampire avait trouver en réalité plus monstrueux qu'elle. C'était à cause de lui que Flandre n'avait aps revue cette hérisson noir qui semblait partager quelques points en communs avec la vampire, c'était à cause de lui si sa sœur n'était plus. Flandre en pouvait point accorder son pardon. En réalité, les quelques mots prononcés pas le héros vert avait suffit pour empirer l'état de la vampire. Elle refusait de croire que les paroles de Link était sincère, il n'y avait aucune chance qu'elle le croit. Se tenant la tête, titubant et perdant ses esprits, tout ce qui se disait dans le groupe de héros ne faisait que lui passer par dessus la tête.  

Et puis il y avait cette femme, dont la posture était droite et fière, possédant des cheveux pâles tombant jusqu’à ses épaules et dont la voix était pleine d'assurence et de volonté. Il ne manquait plus que les ailes du diable écarlate pour que cette humaine aux yeux bandés ressemble trait pour trait à celle qui avait tant d'importance dans le coeur de Flandre.

Abbassourdie par ce qui lui arrivait ne comprenant plus rien, ne sacant plus ou donner de la tête, la vampire faisait quelques pas vers l'oracle, l'observant avec une tristesse infinie. Ce visage froid et sérieux rappelait fort celui de Remilia aux yeux de Flandre. Tendant la main, la vampire était saisie par l'envie d'enlever le bandeau voilant les yeux de l'oracle pour voir si les yeux de cette humaine étaient eux aussi rouge sang. Mais elle n'eu pas le temps de le faire, car voilà que le guerrier à la chevelure de feu se manifestat haussant eptit à petit la voix. Ce qu'il exprimat à l'égard de Flandre fit sortir celle-ci de cette transe morbdie dans laquelle elle était. Les mots de cet humain résonnait en écho dans la tête de la vampire qui, alors que la porte souvrait, ne peu sentir la rage remonter en elle, aussi vite qu'elle avait disparue l'instant d'avant. Se tenant la tête de nouveau, déchiré par ses émotions, elle serrat les dents, à tels points qu'on pouvait presque entendre leurs frottements. Il y avait quelque chose dans les mots du guerrier qui avait fortement déplus à la vampire qui, cependant, ne s'exprimat toujours pas à vive voix.

Et maintenant que la porte s'ouvrait, voilà une nouvelle personne, à l'apparence fort peu attirante. On aurait dit une humain scier en deux dont on aurait poser le haut sur un tronc d’arbre mort avec un péto-casque ridiculement massif sur le crane. Et puis ce qu'elle racontait semblait tellement incompréhensible pour la vampire. Elle n'arrivait pas à s'identifier dans ce bordel que cet être racontait. Ha et d'ailleurs... elle arrêtais pas de répété "maitre roy". Cela agaçat Flandre, c'était tellement barbant, agaçant, énervant. Ce guerrier roux gueulait haut et fort, estimit visiblement que tous le monde imporait son pardon alors que point du tout et surtout... non de dieu que ce message du passé ne la concernait pas du tout. Alors voilà la question que la vampire aurait voulue dire : "C'est bien beau mais que fais-je ici ?". C'était bien vrais, aussi bien pour elle que les natifs. Et puis elle n'avait pas rencontér ce geurrier avant la Pandorica , donc pour sur que ce message ne lui était pas destiné. Au final, tout cela ne révélait en rien ce pourquoi Flandre était là. Mais... comme toujours... la vampire ne posat pas les questions qui lui aurait permis de comprendre ce qui se passait. Loin de là... elle semblait avoir retrouver la aprole pour le plus grand malheur de tout le monde.

-Ferme là !!!!* Ho bon sang mais la ferme !! Parle normalement arrête avec tes maitre roy gnagnagna. Et puis toi ! Espèce d'humain prétentieux, j'ai pas implorer ton pardon à ce que je sache ? Je m'en fou de ton avis, je m'en fiche que tu pense que je sois un monstre. Car tu sais quoi ? BIEN SUR QUE JE SUIS UN MONSTRE TRIPLE BAKA ! Mais je t'interdis, de parler de ma s...soeur ainsi. Tu ne l'a jamais vus, ni connu, tu ne sais rien d'elle alors viens pas raconter qu'elle enfreignait des règles alors que tu ne sais rien du tout !! La seule personne que tu as le droit de mentionné c'est moi et non pas ma... ma On... Onee... sn... et puis... et puis...

En colère, furieuse, voilà ce qui l'avait dérangé : "vaut moins que la vie d'un simple individu qui  a transgressé les règles et de son plein gré" . Ho que oui... Flandre n'aurait point pue laisser passer ces paroles ainsi.  Remilia... c'était elle qui faisait les règles aux manoirs à Gensokyo. Elle contrôlait sa faim bien mieux que Flandre, elle avait toujours montré une face stricte et à la fois calme. Avait-elle tuer à Nintendo World ou à Next Wave ? Maintenant que Flandre y pensait, la petite sœur réalisat qu'elle n'avait jamais vus sa soeur agir ainsi. Remilia était pour Flandre l'image même de la perfection qu'elle n'atteindras jamais et surement est-ce pour cela qu'il était si difficile pour elle de mettre en application les dernières paroles de sa sœur défunte. En agissant ainsi, la vampire était loin d'agir pour le bien. Le soucis était que le guerrier roux mentionnait non pas sa sœur par ses paroles mais le dénommé Gozen. Mais que voulez vous ? La vampire était bloquée là dessus et prenait tout et n'importe quoi pour une agression. Ainsi perdue dans sa colère et tristesse mélangée, se retenant de ne pas frapper les autres révolus sous le coup de la colère, elle se recroquevillât, tirant extrêmement fort sur les bords de son chapeau au point de le déchirer, pour au final agiter les lambeau de celui-ci. Elle semblait avoir une extrème envie de se défouler. Au final Flandre s'apparentait réellement à une enfant qui était incapable de se défendre à l'orale et qui ne connaissait qu'une seule façon de se faire entendre " se mettre en colère, grogner, s'agiter et frapper ce qui lui apssait sous la main". Mais le soucis était que dans ce monde, il n'y avais pas grand chose dans le décor à massacrés, et puis il serait mal venu de frapper un héros maintenant avec tout le monde qu'il y avait pour réfliquer, alors forcément. C'était son petit chapeau frivole qui avait tout prit à la place...

-Et puis... et puis... gngngn... et puis... et puis je connaissais le hérisson noir, il était gentil avec moi, et tu l'as tuer lui aussi ! Je te pardonnerais jamais Link !!!!! Et puis... et puis je... je....

Ne restant plus rien de son chapeau qui était en miette sur le sol lumineux, elle menât ses mains dans sa chevelure blonde qu'elle ébouriffât, ses doigts fins aux ongles aiguiser, griffèrent son cuir chevelu alors qu'elle ne cessait de répété dans sa tête une question qui lui semblait primordiale. "Que ferait Nee-sama à sa place ?" Etant donner qu'elle n'arrivait pas à saisir ce qui pouvait être estimé comme étant bon aux yeux de sa soeur, Flandre cherchait às e mettre à la place de celle-ci. Mais cela ne menat à rien... Bien au contraire cela empirat l'état de la vampire qui se rendit compte que toutes ces années passés à s'enfermer d'elle même dans la cave du manoir avait fait qu'elle connaissait au final que pas assez bien sa soeur.

-Qu'est-ce que je fais là.... j'ai rien à faire là... vous.... vous êtes sois méchant avec Flandre ou sois je vous connais pas. Ho Axem ne meurt pas s'il te plait. Ne meurt surtout pas, ne fait pas comme tout ceux que j'ai aimer robot rouge scintillant. Je sais... je sais ce que je vais faire. Je vais... je vais m... me taire... ne... ne plus écouter personne... et... et puis te suivre. Ca... Ca te dérange pas hein robot rouge ? Je.... je vais.... je vais éviter de.... taper les autres juste le temps que... que ça.... "passe".... et que... et qu'on finisse ce qu'il y a a faire... et puis.... et puis après qu'on aura finit ça... j'irais à la maison... ou... ou ce qu'il en reste... *snif* et je.... je dépoussiérerais.... et...et puis.... et puis je ferrais un... un joli trou.... et une jolie boite.... pour Onee-sama et son enveloppe corporelle qui n'existe même plus...

Replongeant dans la tristesse, tel un yo-yo qui monte et qui descend à tout bout de champ. La vampire se réfugiât dans les bras froid, métallique, mais résistant et solide du robot destructeur qui était un ami qui fut toujours présent et qui était aujourd'hui... au final... et bien le seul de vivant.

Quand à l'autre guerrier à la hache et au bandeau ? Et bien.... la vampire l’ignorât presque par provocation. Il n'était jamais venu une seule fois la voir ou discuter avec elle depuis la sortie de la Pandorica. Néanmoins, il semblait judicieux de laisser la vampire avec le robot. Chaque tentative semblait se finir par une crise de colère de sa part. Et puis... elle semblait prendre sur elle pour ne pas sauter la gorge de certaine personne, c'était donc un petit pas en avant pour ce qui allait venir ? Si elle ne pouvait pas coopéré pleinement pour le moment, l'idée qu'elle décide de ne pas s'en prendre aux autres révolus était déjà une bonne nouvelle après tout.
Pièces Pièces : 55573
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Mer 10 Jan 2018 - 10:36
- Bande de...

Autant d'informations morbides sortant de la bouche de Link que de Flandre. Même l'abrutis que je suis est assez lucide pour savoir que si quelqu'un continue de titiller Flandre elle allait finir par tous nous éclater. Link venait de tuer à la fois sa soeur et son ami... Je m'étais alors un peu éloigné du groupe, leur tournant le dos, afin de sortir le journal que j'ai trouvé au Scarlet Devil Manson et d'y jeter un oeil. En effet il y avait des dessins, presque des peintures montrant Flandre et une autre vampire aux ailes ressemblant plus à celles d'une vampire "habituelle" pourrait-on dire. Etait-ce sa soeur ? Faut croire. Décidément quand Link ne veut pas frapper Flandre, il tabasse les autres hérésies... Et il réussit à les tuer en plus.

Je ne pouvais pas juger ni Flandre ni Link. Tout simplement parce que je ne connais pas le contexte des  différentes morts et secundo je n'avait pas envie de m'attirer des ennuis auprès de Flandre. D'ailleurs, elle non plus je ne pexu pas la juger... Elle a des problèmes ou au moins une trop grande instabilité dans ses émotions et une compréhension du monde très différente. Il m'est impossible de juger quelqu'un n'ayant pas une emprise complète sur elle même, comprenez. Je rejoins de nouveau le groupe tout en rengeant mon journal tandis qu'une humaine coincée dans le cadavre d'un octorok apparu soudainement. Soit-disant esprit de la pandorica -on ne pouvait pas faire plus kitch-, elle mentionna directement Roy et Gozen comme des maîtres - à savoir si c'est comme en profession ou en domaine de supériorité - , pour nous prévenir que nous retrouverons bientôt nos souvenirs. Nous passions donc la porte et entrions dans un endroit bizarre, comme si que nous étyions dans de grande lampes à lave avec des bulles se cognant avant de s'écarter... Très relaxant.


- La destruction de Nintendo World est une longue histoire. Je vais commencer quelques mois avant que l'événement se produise. Suite au chaos engendré par MissingNo° ainsi que les divers élements liés aux guildes, tels que la prise de Dreamland ou la possession d'Halcandra, les charges magiques négatives ont été plus diffuses que jamais. C'est environ à cette période que j'ai été crée, grâce à la technologie et au métal présent dans la tour des Souvenirs érigée par Trascer. Cette tour elle-même était avant toute chose une prison remontant à des temps plus anciens encore que Nintendo World, et construite par les Anciens, le peuple qui vous précédait, pour maintenir l'Harmonie entre les univers. Avant toute chose, je souhaite vous faire passer un message de la part de Maître Roy. Celui du passé.

M'ouais, encore un moyen de nous dire que quand y'en a qui se battent pour le bien ou pour leur survie, ils déclenchent toujours plus de catastrophes. Moi ça commençait déjà à me casser les couilles. Le guerrier roux qui se ramène de nul part en nous engueulant -comme s'il par hasard il connaissait plus de choses que nous tiens - et la fille nous accusaient directement... Comme si que j'allais me laisser crever ou même laisser tous les habitants de Popstar se faire pourrir par des démons même si ça implique de causer autant de problèmes par la suite. Vous préférez quoi, lecteurs : vous faire déchiqueter à petit feu par des démons ou rester complètement stun pendant un millénaire et survivre ? Encore une raison de ne pas aimer les "grandes personnes". Ce fut après qu'une bulle s’agrandit nous montrant en ultra haute définition le guerrier roux qui s'envoie un message à lui-même. On nous a téléporté ici pour assister à un répondeur millénaire ? Quelles conneries. Ce ne fut rien comparé à la suite. Maintenant Next Wave veut nous détruire pour survivre... Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Allez ça suffit ces conneries, moi je vais droit au but tandis que Flandre s'énerve elle aussi.


- Je suis d'accord avec Flandre, j'en ai rien à branler de ton avis. ( Je m'adressais à Roy ) Et sinon, on est venu faire de la figuration en assistant au plus long répondeur téléphonique du monde comme quoi ce type peut comme par hasard vaincre le mal et tralala ? Réponds simplement à cette question, chara-design des mangas 80's: pourquoi réunir les "héros" qui ne peuvent pas se saquer et qui risquent de se bouffer la gueule d'ici moins de vingt secondes si c'est seulement pour s'adresser à celui qui nous engueulent tous alors qu'on se souvient de rien ou qu'on était pas né?

Pièces Pièces : 16025
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Mer 10 Jan 2018 - 12:12
J'écoutais avec très grande attention les paroles de chaque personne, j'entendais Rosstail m'applaudir ce qui intensifia ma rougeur sur mes joues, par après j'entendais Elohith qui semblait regretter son manque de "force", je m'en voulais du coup de ne pas avoir vu cela et m'être trop préoccupé de mes sentiments pour ne rien voir, j'aurais aimé lui dire de quoi sur le moment, mais je ne voulais interrompre personne.

Arrivait le tour de Gozen, celui-ci n'avait pas vraiment réagi lors de ma déclaration, je me trouvais alors dans le doute depuis déjà quelque longues minutes... J'écoutais comme pour tous les autres avec une très grande attention, le seul bémol était qu'à chaque fois, qu'il regardait en ma direction, je fuyais son regard l'air gêné. C'est que quand il s'approchait de moi qui n'avait pas bougé d'un pouce depuis ma déclaration que je le regardais droit dans les yeux. Mes yeux rouge rubis brillaient pour lui. Je continuais à l'écouter. Et sans que j'y sois préparé, il posait ces lèvres sur les miennes, bien que ce fut court, ce fut suffisamment pour me faire verser une petite larme, une larme de joie ! Et me déclara à sa manière sa flamme. J'aurais aimé lui répondre, mais je restait muette, en fait, je pense qu'il n'y a rien à dire, c'est pour cela, alors, je lui souriait tout simplement.

Après ce moment de joie, les autres continuaient à se déclarer devant la Pandorica, jusqu'au tour du guerrier roux que je voyais pour la première fois. Celui-ci était en colère contre nous tous, qui ont participer à la destruction de Nintendo World, je ne savais toujours pas comment réagir à cela... Avais-je moi-même joué un rôle dans cette destruction ? Enfin, sur le mot brutal, le dernier verrou se brisa à son tour, laissant entre ouvrir la porte.

La porte s'ouvrir et tout monde nous rejoignait, nous avancions quand l'esprit de la Pandorica se matérialisa devant nos yeux ébahit. Son apparence me faisait penser à une créatrice de mon monde, je savais que cela n'avait rien à avoir. Celle-ci nous offrait toutes les explications sur ce qui s'était réellement passé. Nous avions bien participé à la destruction du monde et celui-ci réclamait justice ou vengeance... Il désirait en finir avec nous, pour plus qu'il soit souillé... Enfin, c'est ainsi que je voyais les choses. Puis, il finit par nous demander si nous étions prêts, je voyais en ces mots une nouvelle épreuve. J'étais sur le point de m'exprimer quand Rosstail le fit avant moi, agressant directement la Pandorica, lui posant par la suite une question qui semblait complexe à première vu, mais qui ne l'était pas tant que cela.

« N'est-ce pas évident ? » Dis-je au guerrier en bandana. « Si nous avions voulu nous entre-tuer, nous l'aurions fait devant cette porte fermée, cette porte qui nous demandait de partager une partie de nous-même avec vous tous. Pourtant, nous ne nous connaissons pas tous, voir pour certains, nous nous ne supportons pas. Pourtant au lieu de nous attaquer, nous avons tous joué le jeu ! Pourquoi ? C'est ça la vraie question ? Car malgré nos différences, nous avons pour une fois, un but commun ! Et que nous avons besoin des autres ! »

Je me rapprochais d'un pas déterminé vers la Pandorica !

« Quand à votre question Pandorica, je me battrais pour sauver le monde ! Où plutôt pour les gens qui y vivent ! Et pour préserver ce que j'ai créer avec certains... » je me tournais vers les autres. « Nous autres, avons fait des erreurs dans le passée et nous en feront sûrement de nouveau... Vous écoutez tout à l'heure, ma rappelée pourquoi, je me battais dans le passé ! Je me bats pour la survie de l'humanité, je me bat car chacun d'entre vous ici, avez des sentiments, des désir des regrets pour certains. Et pas seulement nous, mais aussi tous les gens qui vivent dans ce monde ! La vie n'est pas parfaite comme l'a souligné Gozen et je sais qu'elle ne le sera jamais, mais elle vaut la peine d'être vécu ! Pour toutes ces choses qui font que nous serons jamais parfaits ! Car nous sommes avant tout humain... »

Oui, la vie n'était pas parfaite, nous tous ici, avons connu la souffrance, pourtant c'est cette imperfection, c'est le fait que notre vie ne soit pas un comte de fée qui fait qu'elle était aussi intéressante.
Pièces Pièces : 1768
Nombre de messages : 3335
Age : 25
Localisation : Vieux labo de Begnion
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves
Date d'inscription : 18/08/2013
Liens : » Petit Ami : Gozen

» Amis : Elohith, La Grande Oracle, Sorey, Syd, Raven, Lisa, Cécie Gade, Cyanea, Bit

» Gardiens : Poussière & Xii

» Connaissances : Faust, Merphiles, Kaho, Astrid


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Interressé
Ven 12 Jan 2018 - 12:08
L'Oracle écoutait attentivement les propos du Guerrier roux avant que la situation ne progresse grâce a l'aide d'une personne tierce qui se présenta comme étant l'esprit de la Pandorica ! Rapidement la prêtresse compris que les propos concernait surtout les héros et malgré le nombre d'information importante que l'oracle ne manqua pas d'écouter, son attention se détourna rapidement vers Flandre dont la colère et l’instabilité touchait la femme voilée.
Ainsi alors que tous marchèrent vers la porte de lumière, l'Oracle resta de long moment a focaliser son attention vers la vampire sans pour autant se tourner vers elle, pendant ce temps une nouvelle voix qui appartenait a une version alternative de Roy s'exclama, ce fut pendant ce long moment que la prêtresse du vide s'approcha du vampire dans les bras du robot, cette dernières était complètement perdue et il était essentiel que l'Oracle apporte l'aide nécessaire a cette pauvre personne désemparer, ayant remarquer que son attitude lui rappelais celle d'une personne importante, surement sa sœur, la Grande Oracle s'adressa a Flandre d'un ton sérieux mais néanmoins légèrement chaleureuse.

-"Ne t'enflamme pas de la sorte mon enfant ! Je ressent toute ta détresse, a t'entendre tu semble ne plus retrouver cette personne que tu aime tant, tu aimerais savoir ce que ferais ta sœur a ta place n'est ce pas ? Mais sache que ta sœur est toujours la ! Au fond de toi, de ton cœur et de ton esprit sommeil les innombrable souvenir passer avec elle ! Ta personnalité elle même est le fruit de la fusion entre ton caractère et ses souvenir sacrée ! Link l'a peut être tuer, mais il reste toujours cette part au fond de toi ! Ne libère pas ta rage si facilement ! Bien qu'elle déborde en toi il faut que tu la maîtrise et que tu l'accumule en toi ! Comme sa le jour ou tu affrontera cette infâme créature qu'est Link tu pourra relâcher une rage si grande qui le dépassera et le pourfendra comme il a pourfendu sans pitier tout ceux qui t'était cher !"

La voix de Kat attira ton attention bien que tu gardait toujours une oreille attentive pour cette pauvre vampire, quand la protégée de Yozx eu finit son monologue tu vint l'applaudir en lui adressant un tendre sourire, la suite des événements allais surement devenir plus...violent ! Etant préparer a te batte seul, sans l'aide pourtant crucial de tes fidèles compagnons, tu gardait toujours une main a proximité de tes armes-reliques. Tu était préparer au plus grand combat de cette erre !
Pièces Pièces : 13515
Nombre de messages : 94
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Dim 14 Jan 2018 - 15:02
« Ainsi donc...Nous sommes bel et bien responsables de ce Chaos... »



Il fallut bien plus de sang-froid à Link qu'un humain aurait pu en être capable pour avaler le flot d'information qui venait de leur être déverser. D'une part, Flandre qui pensait que Link avait eu le choix par rapport à Night. Ensuite, le fait qu'elle soit dans une colère noire par rapport à ce que venait de dire Roy, et à ses propres propos. Elle ne réussirait pas à le pardonner, c'était certain, encore moins Roy vis à vis de ce qu'il venait de dire...mais malgré cette tempête qui se préparait, il y avait une lueur d'espoir.
Cette lueur, Link la trouvait dans les derniers mots de Roy. Il la trouvait vis à vis de Nikolaï qui regardait d'un air mauvais la Grande Oracle, qui tentait de persécuter l'Elfe et qui se retenait pour ne pas l'éliminer là, maintenant, sans doute sa plus grande menace à l'heure qu'il était. Une lueur d'espoir dans les yeux de Kat, qu'il ne connaissait que trop peu, mais qui voulait sauver ce nouveau monde au nom de l'ancien. Une lueur d'espoir...Dans l'incarnation même de la Pandorica, qui croyait en leur unité,
et en leur union. Tous ensemble, si ils avaient été conviés ici, c'était parce qu'il n'y avait qu'eux qui pouvaient en finir définitivement avec le noyau de Nintendo World. Mais...Est-ce-que quelque part, cela voulait-il dire qu'il ne reverrait plus son monde ? Qu'il serait condamné à accepter Next Wave ? D'une certaine manière...Oui peut être. Mais la lueur d'espoir qui résidait en les armes que venait de lui confier Night, c'était ça la clef. Les souvenirs. Les souvenirs d'un monde heureux, qu'il avait pu connaitre, et qui l'aiderait pour sa prochaine quête.

Malgré le flou ambiant, et le fait que Flandre ainsi que la Grande Oracle échangeaient des propos haineux par rapport à lui, l'Hylien s'avança en direction de l'esprit de la Pandorica, restant proche de Nikolaï, au cas où cela tournerait mal. Levant sa Master Sword, gorgée de lumière et resplendissante, Taya alla se poser sur l'épaule de l'Elfe, ignorant presque tout de passablement mauvais qui avait pu être dit contre lui. Cette fois, il n'allait pas seulement devoir se battre contre l'Ennemi, mais bel et bien ses propres erreurs. Et s'il ne voulait plus les ré-engendrer, alors il devait avant tout ne pas les ignorer...Et essayer de pardonner. Link observa fixement l'Esprit, et déclara, tandis qu'une aura dorée de lumière entourait tout son corps, flambant d'énergie nouvelle. Sans doute un cadeau qui venait là de Night, de ses dernières forces.


« J'ai une revanche à prendre avec notre ancien monde, comme quelque chose à finir que je n'ai pas pu achever. Alors...Ô Esprit...Laissez moi vous aider, laissez-nous accomplir ce qui nous appartiens d'achever. Et en éliminant le mal qui ronge ce monde, je prierais pour que les blessures d'Antan se referment... »

Les Tours...Les Anciens...Tout était donc à l'origine de ces atrocités. En même temps que Link montrait sa détermination aux côtés de Rosstail et des autres, d'autres bulles firent leur apparition, dévoilant des images des Cristaux et des Artefacts, des Halos et des Esprits Étoiles avec sa Baguette, du Théâtre et des Vices, des Tours et des Guildes. Link ne reculerait plus. Il avait profondément changer...

Et il était temps de se battre pour prouver cette valeur au combat. L'assaut face à Astrid était proche...Et le combat final avait sonné.
Pièces Pièces : 106328
Nombre de messages : 57022
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Ven 19 Jan 2018 - 18:18
Amour, haine, détresse, désillusion, sacrifice, détestation de soi ou des autres... C'était tout ce que pouvait analyser Elohith alors que les autres membre du groupes révélaient leurs fautes et leurs douleurs. Tel Roy qui s'en voulait par dessus tout d'avoir abandonné une ancienne terre de légende, cela dans une certaine rage, un monologue perturbant et finalement dans la violence. Malgré le coup infligé au cadenas qui devait sans aucun doute être d'une puissance extrême à l'entente du son résonnant, ce fut seulement quelques mots qui libéra enfin le chemin. Il y avait aussi un sacré conflit que semblait ressentir Flandre ou Rosstail pour les Héros, parfois de manière plus précise comme Link vis à vis de la jeune fille ou Rosstail pour la Grande Oracle, ou parfois plus général vue la méfiance qu'il semblait régner pour tous. L'Evoloid ne comprenait pas vraiment comment tout cela pouvait tant se faire alors que tous semblaient avoir été désigner pour une quête d'une importance majeur! Mais après tout, parfois les organiques n'étaient pas les plus raisonnables... Ou bien tout simplement, le Premier Né n'arrivait pas à comprendre ou ressentir ce que pouvait avoir au plus profond de son coeur Flandre?

Dans la continuité de tout cela, ce fut au tours d'un esprit, celui de la Pandorica d'apparaitre alors et de redonner aux héros des souvenirs. Voilà qui risquait d'être intéressant, avoir la possibilité d'assister à une période du passé si lointaine et oublié, oublié jusqu'aux personnes même l'ayant vécu. Enfin, cela aurait pût être réjouissant si cela ne concernait pas la destruction de Nintendo World... Au moins, à travers ces mémoires, et cette visions, pourrait-il alors y avoir une certaine façon de comprendre les choses et d'avancer, ou de faire comprendre alors d'autres personnes encore? Après un petit topos et une suite d'information et de nom qui ne disait absolument rien à Elohith tel Halcandra ou Trascer, le jeune cyborg pût alors écouter et voir un message depuis longtemps oublié, celui d'un guerrier : le Roy d'une époque perdu. Ainsi, il parlait de la fin du monde, de la culpabilité de tous, d'un mal revenant, d'un message à sois même mais surtout que, ce mal revenant serait... Ainsi... Nintendo World? La révélation fit un léger court-circuit à l'intégralité de la machinerie qui laissa la parti organique dans un état important de stress, le temps que tout se remette en marche pour une stabilisation et réparation.

Impossible.... C'était.... Totalement hors logique! Et pourtant? L'esprit confirma les dires, expliquant que le noyau même infectait la Reine, Astrid. Ainsi, c'était cela notre cible, notre but, affronter cette corruption qui souhaite survivre à travers, l'élimination... Dans le doute total, le guerrier détourna le regard afin de réfléchir, continuant d'écouter les propos de l'esprit demandant alors ceux qui souhaitait abandonner et, ou, repartir de la, et ceux voulant combattre. Avant même d'avoir pût réfléchir à une réponse cohérente ce fût des personnes comme Kat ou Link qui affirmèrent leurs envies de combattre dans des but nobles ou à la recherche de l'absolution. D'autres allaient tout simplement suivre soit le groupe soit une personne en particulier, comme Flandre avec Axem. Alors que les autres n'avaient pas encore pris la parole, ce fut l'Evoloid qui prit calmement la parole :

"Je suivrais mon activatrice, pour sauver ce monde et chaque personne qui y réside. Je combattrais moi aussi et j'y mettrais toute mes forces, toute mes capacités à cela."
Pièces Pièces : 45409
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mar 30 Jan 2018 - 17:56
Ce n'était pas de la faute de Roy si les choses avaient tourné ainsi. Ce n'était peut être pas non plus de la faute de Gozen. L'extra-terrestre ne savait pas sur qui jeter la pierre. Il n'avait pas assez d'informations. Le plus terrible est que, contre toute attente, il était fort probable que l'origine de cette perte de connaissance soit de son propre fait, ou de celui d'un de ses proches. Tout ce qu'il savait à cet instant précis était que la tâche ne serait pas ardue à cause de la force de leur ennemi mais par le manque de cohésion du groupe. Non, il n'y avait en les Révolus rien de bien révolutionnaire. Juste un groupe d'idiots, Gozen comptant, face à la réalité de leurs actions. Et si certains étaient déterminés à sauver Next Wave, d'autres ne voulaient pas y prendre part. Cette désorganisation flagrante révélait les mœurs des Héros à ce moment précis.

Gozen lui-même ne savait pas s'il voulait rester ou fuir. Celui qu'il était avant, aussi intelligent fut-ce-t-il, n'avait sans doute pas appréhendé que son lui du futur, soit l'actuel extra-terrestre, n'aspirerait plus à rien d'autre que la paix à la suite d'une révélation de la part d'une jeune femme. Mais beaucoup de choses clochaient dans cette histoire. Comme par exemple la présence de Kat, parmi tous les vrais acteurs de Nintendo World, ceux qui se sont illustrés comme Stip ou encore Eloaf, chez les révolus. Il se demandait... et si lui et Kat s'étaient déjà rencontré sur Nintendo World ? Et s'ils avaient déjà formé un couple, que l'un et l'autre auraient oublié volontairement ? C'était un questionnement parmi tant d'autres. Le discours de Roy, non, les deux discours, sifflaient à travers ses oreilles. L'un priait le groupe de travailler ensemble et de ramener la paix, tandis que l'autre hurlait à la mort et au désastre. C'était la première fois que Gozen se sentait tiraillé par la douleur de perdre un être cher. Mais ce n'était pas du fait d'une potentielle rupture d'amitié. Il s'agissait plutôt d'un conflit personnel, de ceux contre lesquels il luttait dans des situations très précises comme par exemple la dissociation de son âme et de celle de Jonathan.


Il avait perdu un certain confort, sans doute au prix d'un autre.


A se demander si il voulait encore exister dans ce monde. En tant que Gozen, tout du moins.


Mais pour l'heure, il se devait de balayer ses questionnements. La logique voulait qu'il montre l'exemple au groupe, mais il n'en avait pas envie. Ou pas la force. Ils étaient une dizaine rassemblés dans ce lieu et il n'estimait personne capable d'endosser le rôle de chef de meute, et encore moins lui-même. Il était un homme d'erreur, ce genre de personne qui provoquait l'effet papillon à chaque pas. Jusqu'alors, il le maîtrisait, mais si la destruction de Nintendo World s'avérait être une fatalité, le poids de la culpabilité tombait malgré tout sur ses épaules. Quelque chose de plus ancestral l'encourageait à fuir.

Mais il ne se laissa pas faire. Malgré les cris, malgré les pleurs, malgré la haine qui s'installait progressivement au sein du groupe et qui pouvait être palpable. Mais ce n'était pas comme de la haine. C'était comme du dégoût. Comme si chaque Héros qui prenait peu à peu conscience de l'origine du problème - pas plus Gozen qu'un autre, plutôt la situation au complet - se dégoûtait de sa propre nature.

Ceci était le vrai combat de l'extra-terrestre, et peut-être son plus grand jusqu'à présent.



- On croit toujours que c'est la dernière fois qu'on aura à faire couler le sang, souffla-t-il sans s'adresser personnellement à qui que ce soit.
Pièces Pièces : 57705
Nombre de messages : 5828
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Dim 4 Fév 2018 - 18:38
Le silence s'installa suite au monologue de Roy, tandis que la porte se mit à s'ouvrir lentement. L'ange ferma ses yeux un instant, soupirant un grand coup. Il se sentait libéré d'un poid, comme s'il avait gardé sa frustration en lui beaucoup trop longtemps. Dans une décision étrangement égoïste pour une fois, il se moquait bien de savoir ce que les autres pensaient de ce qu'il venait de dire. Le besoin de relacher la pression se faisait beaucoup trop fort et le guerrier avait tout relâché d'un coup, sans réellement réfléchir à ses propos, mais une page était tournée désormais. Alors qu'une partie du groupe se mit à s'agglutiner, une silouhette commença à se dessiner et à se former. Un invidi mi-humaine mi-alien, se revendiquant comme étant l'esprit de la Pandorica. Chose assez étrange d'ailleurs, elle s'adressait à Roy en l'appelant Maître, titre honorifique qu'il n'avait pas entendu depuis très longtemps, depuis sa tendre enfance, les servantes du château de ses parents l'appelaient comme ça, ce qui lui fit un petit pincement au coeur pendant une seconde. Chose encore plus étrange, elle affirma que c'était lui-même qui avait demandé à ce qu'elle leur révèle leur passé, mais seulement par vague, soit-disant que Roy ne voulait pas les détourner de leur but, ce qui le fit se questionner légèrement. La Pandorica emboita le pas et pris la tête du groupe, les guidant à travers la porte lumineuse. L'épéiste suivit un peu machinalement la marche, non sans être aux aguets quand à la créature, ne sachant pas trop s'il devait lui faire confiance ou non. Les Révolus marchèrent sur un chemin lumineux entouré de petites bulles colorées, offrant une vue splendide au groupe, pour ceux qui faisaient attention à ceci, ce qui fut le cas du Lycien d'ailleurs, se perdant presque dans ses pensées tant il était absorbé par la beauté du décor. Il se fit vite redescendre de son nuage cependant au moment où la Pandorica prononça son nom, en indiquant qu'il avait un message à transmettre. Pas lui en fait, mais celui du passé.

« Cher peuple de Nintendo World. Il s'agit probablement du dernier message que je peux vous envoyer de ma propre conscience. Nous sommes résolus. C'est difficile à admettre; mais nous ne pouvons pas contenir la fin du monde. Ce n'est pas une question de pouvoir. C'est une fatalité. Nous sommes tous coupables de ce qu'il s'est produit. Gozen, Link, Axem, ceux qui ne me viennent pas à l'esprit... à cause de l'émotion, et, par-dessus tout... moi-même. Roy, si tu m'écoutes présentement, c'est que ce mal a refait surface, mais aussi que tu as trouvé en toi le pouvoir de le vaincre définitivement. Je suis certain que le tourbillon qui t'animes en ce moment doit t'empêcher de penser rationnellement. Je ne te demanderai pas non plus de prôner l'amitié véritable envers tes camarades. Tu es libre de ton destin tout comme je suis libre du mien, cependant garde à l'esprit que vous ne pourrez pas vaincre ce monstre en n'agissant pas en parfaite cohésion. Pour la simple et bonne raison que ce monstre... est Nintendo World lui-même. »

S'entendre parler à lui-même fit une drôle de sensation à Roy, d'autant plus qu'il n'avait strictement aucun souvenir de cette conversation, comme si c'était une personne inconnue qui lui avait raconter ceci, et quel message d'ailleurs. L'ennemi était Nintendo World ? Que voulait-il dire par là ? La Pandorica ajouta qu'un mal s'était emparé d'Astrid et l'avait corrompu, le noyau même de Nintendo World. Elle ne serait donc pas responsable directement de ses agissements ... Etait-ce vrai ? Etait-ce encore un coup fourré d'Astrid ? Difficile à savoir, pourtant au plus profond de lui, et bien qu'il n'en avait aucun souvenir, il était persuadé que c'était bien lui qui avait délivré ce message, c'était impossible à expliquer mais il le savait. Plusieurs personnes s'adressèrent à Roy. D'abord Flandre, puis Rosstail et enfin Kat, les deux de manière agressive, la dernière de manière beaucoup plus douce.

« Je crois qu'il y a un malentendu Flandre, je ne parlais pas de ta soeur, je ne me permettrais pas de mal parler d'une personne que je ne connaissais pas, je parlais bien de la libération de Gozen et de tes agissements pendant cet évènement, le massacre des centaines de gardes innocents n'a pas quité mon esprit et ne le quittera pas, que ce soit pour toi ou pour Squall, vous êtes coupables des mêmes mefaits et être responsable de la même façon, et si tu penses que de cacher derrière ta couverture de monstre arrangea ton cas, c'est même le contraire. Si tu n'es pas capable de t'arrêter de tuer, je me ferais une joie de te forcer à le faire.

Quant à vous, guerrier, je ne pense pas vous avoir adresser la parole et n'accepterais certainement pas votre manque de respect.

Et vous, jeune femme, je suis désolé mais je n'ai pas le moindre souvenir de mon discours à vrai dire. Je ne sais ni quand ni où j'ai pu laisser ce message, ni même la raison pour laquelle je l'ai fait. Vous n'avez donc rien à me prouver, car moi-même j'ai également à prouver que je suis capable de m'allier à des personnes avec laquelle je n'ai pas envie de combattre. »


Roy s'approcha de la Pandorica à son tour, pour adresser sa réponse. Son discours s'adressait à tout le monde d'ailleurs.

« Je n'ai nullement envie de m'allier à quiconque ici, pas une seule personne, mais je le ferais tout de même, pour le bien de Next Wave, pour la mémoire de Nintendo World, pour respecter mes convictions, mon code d'honneur et ma vision de la justice, mais certainement pas pour vous faire plaisir. Je mettrais cependant mes apprioris et mes rancoeurs de côté pour ce combat, car nous aurons besoin d'être à l'unisson pour vaincre ce mal, mais sachez que tout ce que j'ai dis auparavant était sincère et pas sous le coup de l'émotion. »
Pièces Pièces : 102923
Nombre de messages : 18936
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Ven 16 Fév 2018 - 18:53
La Pandorica écouta attentivement les discours de chaque personne. Globalement, tout le monde était motivé. L'entente mutuelle ne semblait pas de mise mais qu'importait. Pour le véhicule, ici humanisé, elle n'avait guère qu'une mission : les mener jusqu'aux salles de combat qui avaient été crées par l'occasion par ceux qu'ils étaient dans le passé. Un plan finement concocté par l'ensemble des grands acteurs de Nintendo World lorsqu'ils étaient conscients, mille ans plus tôt, de la catastrophe à venir. Quand elle y pensait, savoir que tout espoir reposait sur leurs eux du futur, mais inconscients de leur passé, semblait aussi finement pensé que tiré par les cheveux. Ils devaient avoir sacrément confiance en eux pour en arriver à monter un tel stratagème et que celui-ci fonctionne malgré tout. Ou peut-être étaient-ils les idiots les plus prévisibles que cet univers ait jamais porté ? Elle n'en avait cure.


Elle se tourna et reprit la tête de la file, puis alla en direction d'une grande porte cristalline, qu'elle ouvrit d'un simple geste. Devant les Révolus, une grande salle noire et circulaire, qui donnait sur du vide absolu. Cependant des murs, bien qu'invisibles, existaient. Il s'agissait d'une arène. La Pandorica observa un timer sur son véhicule. Il restait une trentaine de secondes. Elle s'avança à l'autre bout de la pièce, seule, et passa par la prochaine porte.


- Je vous attendrai derrière, si vous survivez,déclara-t-elle en les enfermant.



Un silence total de près de dix secondes. Puis un cadre sembla tomber du ciel, noir comme mille ténèbres. Lorsqu'il percuta le sol, il se désagrégea et Astrid, allongée par terre comme si elle avait été bousculée, leva sa tête. Son visage, déformé, montrait clairement que le parasite, le fameux noyau de Nintendo World, était présent en elle. Il ne s'agissait pas de la véritable Astrid mais du monstre qu'elle abritait, et dont l'âme avait été séparée de force par Magicka et ses alliés. Elle se leva avec difficulté et les observa. Un sourire fendit son visage meurtri par la fragmentation.






Elle fit un pas en avant et, sans prévenir, transperça de son poing le ventre de Gozen qui écarquilla les yeux. Il n'avait rien vu venir. Il tomba à genoux et passa ses mains devant la plaie qui, à défaut d'être ensanglantée, débordait d'énergie. Elle tourna ensuite sa tête et frappa Axem avec assez de violence pour le projeter sur plusieurs mètres. Elle se tourna et écrasa la colonne vertébrale de Rosstail d'un simple coup de pied. Elle se téléportait, aléatoirement, frappant chaque héros en riant comme une psychopathe, tandis que son oeil gauche palpitait de plus en plus, prêt à faire craqueler l'intégralité de son visage.


Un violent combat venait de s'engager.




Dé-Fi : THE FLOOR IS... DARKNESS !


Les Ténèbres envahissent le sol et des trous béants de gravité se forment aléatoirement. Battez Astrid : Hidden Parasyte sans tomber. Vous devrez lancer un dé action avant chacun de vos posts. Si celui-ci est un raté ou un euh, vous serez happé, n'importe quand dans votre tour (vous avez le droit de le déterminer) et subirez des dommages en conséquences [Il existe un autre sol plus bas.]. Vous pourrez remonter naturellement en volant ou en escaladant la paroi de cristal.
Pièces Pièces : 30286
Nombre de messages : 8032
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Ven 16 Fév 2018 - 18:53
Le membre '~PNJ General~' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé-Fi' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30286
Nombre de messages : 8032
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Ven 16 Fév 2018 - 19:13
Bon, bon, les choses allaient être plus difficiles, entres tentions et manque de motivations, je commençais à moi-même douter... Mais, je ne pouvais me permettre cela, je redonnerais espoir au groupe ! Enfin, j'espère... Même Gozen qui avait lancé un merveilleux discourt devant la porte, avait perdu ces moyens devant l'annonce de la Pandorica... Quant au guerrier roux que je ne connais pas vraiment, arrivait vraiment à me mettre mal... J'aimerais au moins savoir ce qu'on avait fait ou ce que j'avais fait pour que le monde se retourne contre nous... Mais il était trop tard pour poser des questions, je posais ma main sur l'épaule de Gozen, essayant de me montrer réconfortante, sans savoir quoi dire, car je ne comprenais pas vraiment pourquoi il était si mal... D'après ces dires, il semblait épuisé de ces batailles ? En avait-il subi autant ? Je réalisais que je ne connaissais pas si bien mon aimé... Mais qu'importe si nous gagnons aujourd'hui, j'aurais la vie pour apprendre à le connaître ! Pour mon avenir et pour ceux que j'aime, je me battrais ! Je ne devais pas perdre cet objectif de vue.

Je pris la tête de la marche, suivant l'esprit de la Pandorica de prêt, nous arrivons dans une grande sale qui semblait s'étendre à l'infinie ne possédant ni de sol ou de mur visible, pour moi qui maîtrisait parfaitement la gravité, cette salle ne m’impressionnait pas, je trouvait même qu'elle avait quelque chose de familier avec mon petit chat, Poussière. Je regardais le cadre tombé, montrant Astrid, ou pas vraiment, elle n'avait rien d'aussi prestigieux que notre première rencontre, elle semblait totalement hystérique et folle. Et sans prévenir elle nous attaquait, elle fut si imprévisible et violente que nous fûmes presque tous touché... Elle était à ne pas prendre la légère.

Mais, je ne me laissais pas abattre pour autant ! Je profitais que j'avais un maximum de force et Poussière aussi, pour foncer comme une toupie vers la reine, mes bras avait changé en deux grosses griffes noires, je n'avais pas totalement fusionné avec Poussière, mais suffisamment pour faire des dégâts ! Je rendis ma gravité plus importante, pour les coup donné avec mes griffes fasse le maximum de dégât possible. Une fois, le coup finit, je retombais sur le sol pour souffler un peu, mais, je fus alors happé par l'un des trou gravitationnel, me faisant tomber à un étage plus bas... Bien, j'étais une pro de la gravité, j'avais ressenti un certain choc en me faisant aspiré, comme-ci j'avais reçu un coup séisme qui m'avait fait percuter au sol... Je sentie une légère douleur au ventre, mais je n'allais pas lâcher pour si peu !

« Grr, ce n'est que le début ! »

Avec mes pouvoir de gravitéenne je remontais aussi vite que j'étais déscendu passant par le même trou que j'étais tombé.
Pièces Pièces : 1768
Nombre de messages : 3335
Age : 25
Localisation : Vieux labo de Begnion
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves
Date d'inscription : 18/08/2013
Liens : » Petit Ami : Gozen

» Amis : Elohith, La Grande Oracle, Sorey, Syd, Raven, Lisa, Cécie Gade, Cyanea, Bit

» Gardiens : Poussière & Xii

» Connaissances : Faust, Merphiles, Kaho, Astrid


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Ven 16 Fév 2018 - 19:13
Le membre 'Kat' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30286
Nombre de messages : 8032
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
[RP final Révolus] Dernier affrontement
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum