Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusUltra-Nuit Eternelle00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

L’œil D’Améthyste [PV Keith]
Zal'Hak a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Dim 17 Déc 2017 - 17:22
Une calèche progressait au milieu des plaines arides de la région du Nippon. Les deux chevaux qui la tiraient étaient fatigués et meurtris par ce vent glacial, qui empêchait toute récolte de voir le jour. 
Le cocher se retourna vers la calèche et dit : 

- Vous m'excuserez Monsieur, mais mes chevaux et moi ne pouvons pas aller plus loin...

La personne à qui le cocher semblait s'adresser poussa une porte de la voiture et tout en bondissant dehors dit :

- Hm, ce n'est pas grave, je continuerai à pieds ! il lança au cocher une bourse. Garde donc la monnaie !

Ce jeune homme de taille moyenne, au grand manteau noir et à la harpe n'était autre que Zal'Hak, le gardien errant. Il s'était fait une certaine renommée dans l'archipel, bien que cela n'était pas son but. Son véritable but, à ce moment là, était de retrouver quelqu'un, une femme qui, selon un Archer, avait un oeil comme le sien. Un oeil de la couleur des plus belles Améthyste. Peut être pourrait-elle lui en dire d'avantage sur l'origine de son œil ? Zal'Hak progressait en direction du nord, comme lui avait conseillé cet Archer. Si il continuait à avancer à ce rythme il devrait arriver à ce village que les pancartes n'arrêtent pas d'indiquer dans deux heures ou trois au mieux. 


Lorsque Zal'Hak arriva au village il fut surpris de voir que le fleuve sur lequel il était bâtit n'était pas gelé. Il interpella un vieil homme qui rentrait sans doute de la chasse, un arc dans une main et dans l'autre un lapin :

- Excusez moi mon brave, ou sommes nous ici ? 


- Ici, nous sommes à Deptéra c'est un village minier. Vous y trouverez les meilleures Améthystes de la région ! Que dis-je ?! De tout l'Archipel !!

Zal'Hak fut amusé de voir autant d'enthousiasme de la part de ce vieux chasseur. Il le remercia donc, en baissa
nt son chapeau et se mit à sourire, excité, à l'idée de rencontrer la personne qui résoudrait peut-être le mystère de son oeil gauche.
Pièces Pièces : 2655
Nombre de messages : 46
Age : 16
Localisation : Inconnue.
Réplique/Citation : Il n'y a que moi qui puisse ouvrir cette porte.
Date d'inscription : 31/10/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur





 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Keith a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Dim 17 Déc 2017 - 18:07
Il y a quelques semaines à peine, Keith avait chapardé dans une poubelle, des restes de poulets aux herbes qu'elle avait ramené dans le petit trou qu'elle s'était creusé dans un sous-bois non loin. Elle avait dévoré son repas frugal, s'était léché les babines et était sortie pour compléter son alimentation avec quelques racines et de baies pour éviter de mourir de faim. Elle en était à renifler un drôle de champignon jaunâtre quand ça l'avait prise. Elle s'était tordue de douleur et avait couiné pendant une bonne dizaine de minute avant de pouvoir se relever pour camper sur ses deux jambes.

- Oh non... C'est bien ma veine..."

Elle était retourne en courant jusqu'à "sa tanière", le petit trou qu'elle avait creusé à peine trois jours plus tôt et, après un soupire, avait plongé son bras dans le trou pour récupérer le petit baluchon où elle glissait sa robe quand elle changeait et ses maigres affaires quand elle en trouvait quelque part. Ou qu'elle en volait. Alors elle avait lavé son bras dans le ruisseau, avait passé des fougères sur sa peau pour la sécher sans l'agresser et s'était habillée pour se mettre en route. Il lui fallait trouver un endroit où elle pourrait passer la nuit sous forme humaine, ce qui était moins aisé qu'elle ne l'avait toujours cru étant plus jeune. Il ne suffisait pas de demander, il fallait quelque chose en échange et elle n'avait presque pas d'argent sur elle.

En marchant, elle avait fini par tomber sur un petit village non loin de la mer et avait sentit que la chance tournerait ici pour elle. Elle avait fait le tour de la ville pour trouver une pension et un travail et c'est finalement dans une petite taverne qu'elle avait décroché son boulot de serveuse et où elle avait trouvé une botte de paille à l'écurie pour coucher. La rumeur de la "femme à l'oeil mauve" s'était vite répandu dans le petit bourg, principalement pour sa gentillesse et son grand sourire. La tenancière devait avouer que Keith se donnait du mal, elle servait en salle et aidait parfois à la cuisine avant son service pour se faire quelques extras. C'était à peine assez pour qu'elle puisse louer une petite chambre et prendre un bain, mais c'était suffisant pour qu'elle se sente en sécurité, malgré la menace de sa malédiction.

- "Keith, tu commences dans une heure !"

- "J'arrive tout de suite ! Je vais aider Murza à la cuisine !"

La jeune femme enfila sa robe rouge après l'avoir brossée et fila droit vers les cuisine pour chiper un tablier et aider à la préparation du repas. Elle se saisit du jeune cochon sauvage abattu et se sentit triste un instant, adressant une prière à ce pauvre animal qui nourrirait une partie de la populace.

- "Keith ? Y a quelqu'un pour toi !
Pièces Pièces : 11810
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 16/12/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



                                                                              ~by Kat <3
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Zal'Hak a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Dim 17 Déc 2017 - 20:44
Lorsque le jeune jeune Barde entra dans le village il se mit à regarder tout autour de lui. Il y avait une taverne, quelques bijouteries une mairie et bien d'autres bâtiments dont il ne connaissait pas la fonction. Il se décida à entrer dans une des bijouteries, pour obtenir des renseignements. Lorsqu'il en poussa la porte il fut témoin d'un scène assez drôle, selon lui : Un homme, assez grand et plutôt musclé tenait par le col le bijoutier qui lui était petit, assez rond et avait son monocle qui suivait les secousses qu'infligeait la brute au bijoutier : 

- Voleur !!! Ta pierre était une fausse ! Tu vas nous rembourser !!

- Ma-ma-mais je vous jure que non ! Toutes les pierres de mon magasin sont certifiées authentiques !!

- Tu m'en diras tant !!

 La brute leva son poing et avant qu'il n'eut le temps de l'abattre sur la face du pauvre bijoutier, Zal'Hak prit sa harpe et joua quelques notes, histoire d'apaiser la colère de ce client mécontent.  La brute baissa son poing aussi vite qu'elle l'avait levé, et fit même en sorte d'arranger le col du bijoutier. Il sorti du magasin et salua même Zal'Hak qui était à son seuil. 

-Comment avez vous fait ?! dit le bijoutier, encore choqué de ce qui venait de se passer.

- Ce n'est rien, vous allez bien et c'est l'essentiel ! J'aurais besoin de quelques renseignements...

- Tout ce que vous voudrez. 

- Bien, connaissez vous une fille qui a un œil comme le mien ? dit Zal'Hak en pointant du doigt son oeil mauve. 

- Oh ?! Ce n'est donc pas la seule ? Euh, oui elle travaille tout près en plus de ça ! A L'Auberge D'Améthyste, elle est juste en face, c'est une des serveuses. 


- Vous auriez un nom ? Demanda Zal'Hak en souriant.


Le bijoutier sembla hésiter. 

-Hmm..C'est bien parce que c'est vous ! Demandez à voir Keith une fois à l'intérieur.

-Merci mon vieux ! Dit Zal'Hak tout en se précipitant dehors. 

Il mit quelques instants à rejoindre l'auberge qu'il avait déjà repéré quelques instants plus tôt. Il entra donc à l'intérieur et il contempla l'auberge : Assez grande, avec un étage qui servait aux chambres sans doute et plusieurs rangées de bancs et de tables. Il y avait aussi un barde, qui ne savait vraisemblablement pas jouer de son Luth. Il alla à la rencontre de l'aubergiste et demanda Keith comme lui avait indiqué le bijoutier : 

-Oh bien sûr je vous l'appelle tout de suite ! 

-Merci. 

- Keith !? Y'a quelqu'un pour toi !

Zal'Hak attendit quelques instants et au bout de ces quelques instants il la vit : Cette femme, dont il avait tant entendu parler. Elle était jeune et assez jolie, et son oeil, son oeil dont l'éclat mauve brillait d'avantage lorsqu'il lui sourit. Pas de doute, c'était elle ! 


-Puis-je vous inviter à ma table ? Dit-il en lui souriant d'avantage. 
Pièces Pièces : 2655
Nombre de messages : 46
Age : 16
Localisation : Inconnue.
Réplique/Citation : Il n'y a que moi qui puisse ouvrir cette porte.
Date d'inscription : 31/10/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur





 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Keith a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Lun 18 Déc 2017 - 1:23
Elle avait quitté la cuisine et son tablier d'un pas léger, presque dansant bien qu'elle reste légèrement tendue par l'idée que quelqu'un l'ait demandée elle spécifiquement. Elle espérait ne pas voir resurgir des ombres du passé qui la hanterait et mettrait la vie qu'elle s'était choisie ici en péril. Mais lorsque son regard croisa l'autre paire d'yeux vairons et se promena sur le visage inconnu, elle se détendit et s'approcha de la table avec un sourire. Surprise, elle accepta son invitation et s'installa non loin de lui, prenant soin de se tenir très droite.

- "Il n'est pas commun que l'on me fasse mandée... Nous connaissons-nous monseigneur ?"

Ses manières lors de cette discussion seraient irréprochables. Elle fit donc son maximum pour ne pas le fixer impunément et prit le parti de regarder ailleurs quand un bruit trop fort se faisait entendre, glissant les yeux dans la direction d'où il provenait, mais sans jamais se retourner. Elle revenait régulièrement analyser rapidement le charmant visage du jeune homme face à elle. Il devait être un peu plus jeune qu'elle, à moins qu'il ne soit magicien également, son visage avait encore la douceur et certain traits que l'on prête à l'enfance, même s'il était clairement établis comme adulte. Elle remarqua également les vêtements qu'elle devinait d'assez bonne facture, mais le plus intriguant restait ces yeux dont la couleur était si particulière. Si Keith avait l'oeil droit violet et le gauche vert, cet inconnu face à elle avait également l'oeil droit violet alors que son oeil gauche était d'une sorte de orange crépusculaire. Keith avait l'impression de se noyer dans un soleil couchant quand elle le regardait. Elle regarda rapidement son nez, sa bouche et ses cheveux avant de poser son regard sur l'autre oeil dont la couleur reflétait le sien comme un miroir pour ensuite fixer un point imaginaire entre ses deux yeux. Cette vieille technique permettait de faire croire à quelqu'un qu'on maintenait un contact visuel alors qu'il permettait en fait d'échapper aux iris. Keith avait souvent utilisé cette technique pour faire face à ses professeurs quand ils l'incendiaient pour son manque de travail. Comme quoi tout cela ne lui était pas inutile à présent. Son intérêt fut piqué au vif en entendant la voix douce du jeune homme.

- "Puis-je savoir à quel dessein vous me cherchiez ?
Pièces Pièces : 11810
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 16/12/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



                                                                              ~by Kat <3
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Zal'Hak a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Lun 18 Déc 2017 - 20:34
Zal'Hak demanda à ce qu'on leur apporte un pichet d'eau fraîche ainsi que deux verres. Il lui servit un grand verre et fut amusé de voir qu'elle fuyait tant bien que mal son regard. Il décida donc de détendre l'atmodphère en disant : 

-Comment ?! Une fille aussi jolie que vous n'a pas l'habitude de se faire inviter ?!

Elle se mit à sourire et son oeil droit brilla d'avantage. 

-Je ne me suis pas encore présenté, mon nom est Zal'Hak et je suis un simple Barde. Elle n'avait pas besoin d'en savoir d'avantage, du moins pour le moment.

-Et pour enfin vous répondre : non, nous ne nous connaissons pas.  

La jeune et charmante serveuse n'était vraiment pas habituée à ce genre de situation et cela se voyait. Elle se tenait très droite et faisait attention à tout ce qu'elle disait. De l'autre côté de la taverne, le "Barde" qui jouait du Luth agaçait de plus en plus Zal'Hak. Qui avait bien pu laissé un instrument entre les mains d'un tel incompétent ?! 
Keith le tira de son agacement en disant d'une voix claire et audible : 


-Puis-je savoir à quel dessein vous me cherchiez mon seigneur ? 

Zal'Hak attendait ce moment. Il hésita quelques instants, sans doute cherchait-il les bons mots.

-Hm... C'est à dire que mon œil gauche à toujours été un mystère pour moi, et forcément, quand j'ai entendu dire qu'une jeune femme avait un œil dont l'éclat rappelait la plus belle des Améthystes, j'ai accouru voyez-vous, dans l'espoir d'enfin percer ce mystère. 

Keith écoutait, captivée par ce que le jeune Barde disait. Zal'Hak lui demanda enfin :

-Avez vous des renseignements quelconques à propos de sa provenance ? De ce qu'il signifie ? Peut-être un lien avec la magie ? Zal'Hak s'était mit à sourire particulièrement au moment ou il avait prononcé le mot "magie", comme pour lui faire comprendre qu'il savait, qu'elle pratiquait la magie.

Zal'Hak n'en pouvait plus, l'incompétent qui servait de musicien à la taverne l'insupportait. Il prit donc discrètement sa harpe et joua quelques notes, de façon à ce que cet incapable s'endorme, sous l'effet de sa musique. 


Il se retourna vers Keith qui avait l'air étonnée de ce qu'elle venait de voir, il se mit donc à lui sourire.
Pièces Pièces : 2655
Nombre de messages : 46
Age : 16
Localisation : Inconnue.
Réplique/Citation : Il n'y a que moi qui puisse ouvrir cette porte.
Date d'inscription : 31/10/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur





 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Keith a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Mer 20 Déc 2017 - 23:12
Elle cligna des yeux pour assimiler les informations qu'elle venait de recevoir. Ce charmant jeune homme était donc barde et se nommait Zak'Hal. Et comme elle, il avait un oeil violet, l'oeil étrange qu'elle avait hérité de elle ne savait qui, pour elle ne savait quelle raison. Et voilà qu'il sous-entendait qu'elle faisait de la magie, alors qu'il n'avait pas l'air d'être dangereux ni de vouloir lui faire peur. Elle se raidit affreusement et cessa de sourire, jetant un regard où brillaient des éclairs à son interlocuteur. Ils étaient forcément envoyé par de mauvaise personne, sinon pourquoi lui parler de magie aussi ouvertement ? Elle doutait que ce monde, même s'il n'était plus vraiment le sien, accepte une sorcière comme elle avec la famille de fou qu'elle se trimbalait. On ne plaisantait pas quand on venait d'une famille fricotant avec la magie du sang et la magie sacrificielle. Elle se leva avec lenteur sans plus regarder le jeune homme, prise d'une terreur sans nom.

- "Comment osez-vous me traiter de sorcière ! Je ne suis pas sotte monsieur et je vous prierai de me laisser en paix maintenant !"

Si sa patronne apprenait qu'elle était sorcière, la laisserait-elle encore dormir et travailler ici ? Elle en doutait, aussi elle quitta la table la tête haute et retourna dans les cuisines où elle feignit l'évanouissement pour pouvoir sauter la journée. Il ne lui fallait pas perdre de temps si elle voulait survivre et, dès qu'elle fut sûre que plus personne ne la regardait, elle vola un repas, pris ses maigres possessions et s'enfuit de l'auberge en passant par la porte de la cuisine qui donnait sur le potager. Elle se mit à courir aussi vite que sa robe le lui permettait, criant aux pauvres passants de dégager de son chemin et elle en bouscula même un sans oser s'arrêter pour l'aider à se relever et gagna un petit ravin non loin du village où elle avait passé la nuit avant de se permettre d'y entrer. Une fois arrivée là, elle glissa et dévala le ravin où elle se tordit violemment la cheville.

Elle se mordit la lèvre pour ne pas hurler de douleur et ne retint pas les grosses larmes qui roulaient le long de ses joues à la peau laiteuse. Plus elle réfléchissait à la situation, plus elle se sentit idiote d'être partie comme si elle avait le diable aux trousses, elle n'aurait pas l'air plus coupable qu'en s'enfuyant, courant comme une dératée. Le mieux aurait été de détourner son attention, de dire qu'elle n'avait jamais touché à la magie et que cet oeil était un simple héritage de sa famille, elle aurait même pu mentir et prétendre que c'était un oeil de verre ! Au lieu de quoi, elle avait quitté sa chambre et un travail stable par peur qu'un de ces semblables ne l'ait retrouvée. Keith la maudite, la renarde, Keith à l'oeil violet... Elle savait qu'elle aurait dû changer de nom, mais elle s'y était trop attachée et n'avait pas osé. Elle souleva doucement sa jambe et se mit à tâter délicatement sa cheville. Elle n'était sans doute pas cassée, mais bientôt, elle serait de la même couleur que ce maudit oeil si elle ne se soignait pas. Hors, dans ce ravin il n'y avait pas beaucoup de plantes et elle doutait de pouvoir se soigner. Une tentative de poser le pied par terre lui arracha un petit cri de couleur qu'elle tenta d'étouffer avec son poing. Pourvu que personne ne l'ait entendue... !
Pièces Pièces : 11810
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 16/12/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



                                                                              ~by Kat <3
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Zal'Hak a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Ven 22 Déc 2017 - 23:21
Zal'Hak était resté immobile, les bras croisés, songeant à ce qu'il venait de voir, d'entendre. Quel imbécile il était !!!! Il avait réduit à zéro les chances d'en savoir plus sur son œil. Œil pour lequel il avait fait plusieurs kilomètres, bravé le froid et bien d'autres contraintes ! Zal'Hak n'a jamais su s'en sortir auprès des femmes. Il s'était toujours demandé pourquoi, mais n'avait jamais trouvé de raison. Sans doute avait-il été trop direct ou bien avait-il ranimé en elle de mauvais souvenirs ? Bref, il devait retrouver cette serveuse qu'on appelait Keith. Le jeune barde se leva en vitesse et posa sur la table quelques pièces d'or pour le pichet d'eau que l'aubergiste leur avait servit quelques instants plus tôt. Il poussa la porte et une fois dehors il fut surpris de voir que la rivière, sur laquelle une bonne partie du village était construite, était gelée. Ne l'avait-il pas vue couler d'une eau claire et pure il y a de cela quelques instants ? Tout cela n'était pas bon du tout selon lui, mais il avait une chose plus importante encore que le fait de s'occuper des problèmes régionaux : il devait retrouver Keith. 

Zal'Hak avait marché pendant environ 5 minutes avant de tomber sur un petit ravin non loin du village. Il allait le longer tranquillement, comme on longe les ravins les plus normaux quand une plainte se fit entendre, un petit cri qui venait d'en bas, de ce ravin. Il y pencha tranquillement la tête pour y apercevoir la femme qu'il cherchait. Il lui sourit sincèrement et se mit à descendre vers elle. Des larmes coulaient sur ses joues, des larmes de douleur sans doute ? Parce qu'une de ses chevilles était enflée et commençait à virer au violet. En parlant de violet, les larmes qu'elle avait versée avait rendu l'éclat de son oeil plus brillant que jamais. Il remarqua aussi un balluchon, ouvert, à quelques mètres de Keith contenant du pain et un bout de viande : 

- Et bien, apparemment tu étais pressée. 

Keith le fixait, ne laissant rien paraître.

- Bon j'avoue y avoir été pour quelque chose... mais bon, les excuses ce sera pour après ! Le plus important c'est de te soigner. 

Zal'Hak sembla hésiter un instant mais finit par retrousser ses manches et à s'accroupir devant Keith, ne lui offrant que son dos :

- Allez, monte ! Il faut vite te trouver un endroit pour te soigner. Il devina assez facilement l'expression de Keith, sans doute était-elle gênée mais bon, c'était la seule solution.
Pièces Pièces : 2655
Nombre de messages : 46
Age : 16
Localisation : Inconnue.
Réplique/Citation : Il n'y a que moi qui puisse ouvrir cette porte.
Date d'inscription : 31/10/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur





 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Keith a écrit :
avatar
Apprenti de l'Archipel
Jeu 28 Déc 2017 - 21:44
Quand elle vit le visage de Zal'Hak penché par dessus le ravin, elle regretta amèrement ce cri de douleur, mais plus lui parlait, plus il semblait vouloir simplement la rassurer. Quand il lui offrit son dos pour l'aider à trouver un endroit où se soigner, elle hésita un moment avant de prendre appui sur son pied valide pour s'accrocher fermement à son sauveur. Les bras autour des épaules du jeune homme, elle se sentit horriblement gênée et posa son menton au creux de son cou, sentant la fatigue et l'abattement la gagner.

- "Je suis désolée... D'être partie."

Elle n'avait pas vraiment envie d'entrer dans les détails et de lui expliquer immédiatement le pourquoi du comment. Sa cheville la faisait souffrir et elle commençait sérieusement à souffrir. L'impression d'avoir une botte de plomb à la place du pied s'insinua dans son esprit et elle se sentit soudain honteuse d'être aussi mal attifée en présence d'un jeune homme aussi charmant et galant. La peste soit ce fichu ravin qui la faisait à présent passée pour une idiote écervelée.

Elle prit le temps d’examiner la situation avant de soupirer. Il faudrait qu’ils retournent à l’auberge probablement et alors elle aurait un problème à la cheville pendant un long moment encore. A moins bien sûr, qu’elle ne tente de faire elle-même sont cataplasme… Elle pressa légèrement l'épaule du jeune homme.

-- “Vous… vous pourriez vous arrêter s’il vous plaît ? Et me laisser ici sur cette pierre, je pense pouvoir me soigner avec les bonnes plantes…

Elle n’avait de toute façon plus rien à perdre, il lui suffisait de prendre les plantes, de les mâcher pour les mélanger dans un petit pot et elle devrait pouvoir s'envelopper la cheville dans de grandes feuilles pour que le tout tienne en place.

dé action :
Très raté - Keith fait une réaction allergique violente et s'évanouit
Raté - le cataplasme ne fait rien
Bien - la douleur s'atténue un peu
Très bien - Keith peut poser le pied à terre et marcher
Pièces Pièces : 11810
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 16/12/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



                                                                              ~by Kat <3
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Jeu 28 Déc 2017 - 21:44
Le membre 'Keith' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 31759
Nombre de messages : 8114
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Contenu sponsorisé a écrit :
L’œil D’Améthyste [PV Keith]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum