Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Un petit coup de mou buvez Sayu [PV : Sayuri]
Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Mer 29 Nov 2017 - 13:44
Après ma rencontre avec Syd, je n'avais pas trop bien dormi, et une fois réveillé, j'étais partie de Neo-Tellius. J'avais laissé un petit mot à l'attention de Elohith pour ne pas l'inquiéter et qu'il puisse profiter de sa journée comme il l'entend. Moi de mon côté, j'étais partie une nouvelle fois à Horuna, tentant de me changer les idées. Pour digérer la nouvelle d'hier. Poussière mon fidèle gardien et ami m'avait suivit, par contre ce n'était pas le cas de XII mon corbeau, je lui avais demandé de rester... Je ne me sentais pas encore digne de posséder le gardien de mon amie... Ne vous inquiétez pas, celui-ci était bien sûr libre de s'envoler où il le désire, je ne le retenais pas dans une cage.

Next Wave a ces points positifs, et en voici un ! Ce sont ces grandes étendues de plaine, où le calme domine totalement ! Cela changeait du bruit qu'on pouvait avoir en ville, bien que j'aimais la ville, mais aujourd'hui, je voulais du calme, même être un peu seule et je n'avais vraiment pas faim — quoi que, je ne dirais pas non à une brochette —. Cela ressemble sûrement à un petit coup de déprime, c'est vrai, c'était le cas, on pouvait le dire, j'avais un gros coup de mou... La vérité fut difficile à appréhender, et même si elle vient de Syd qui a fait son maximum pour me l'annoncer de la manière la plus délicate qu'il soit, ça n'en reste pas moins assez violent à encaisser.

Je me couchais dans l'étendue d'herbe, l'air rêveuse, regardant les nuages, je n'étais pas très souriante ou enjoué pour une fois... Pourquoi ? Je n'allais pas non plus de faire semblant d'être heureuse alors que je ne le sois pas.
Pièces Pièces : 1718
Nombre de messages : 3331
Age : 25
Localisation : Vieux labo de Begnion
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves
Date d'inscription : 18/08/2013
Liens : » Petit Ami : Gozen

» Amis : Elohith, La Grande Oracle, Sorey, Syd, Raven, Lisa, Cécie Gade, Cyanea, Bit

» Gardiens : Poussière & Xii

» Connaissances : Faust, Merphiles, Kaho, Astrid


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 3 Déc 2017 - 22:40
Sayuri
"Un petit coup de mou buvez Sayu [PV : Sayuri]"



Il faisait beau, une légère brise soufflait sur le visage de Sayuri, La démone était habillée de sa tenue de miko habituelle, accompagnée de sa longue cape rouge à capuche pour camoufler ses oreilles et sa queue pour ne pas paraître trop suspecte, car même si la magie était tolérée ici elle n’était QUE tolérée. Elle ne voulait pas s’attirer d’ennuis, Kirara l’accompagnait sous sa forme de petit chat et semblait apprécier le parc où elles étaient.
Le petit chat gambadait gaiement et revenait vers Sayuri de temps en temps en ronronnant.
Sayuri s’installa dans l’herbe pour méditer alors que Kirara courrait après les papillons, ça faisait un moment que le petit chat n’était pas revenu vers la démone ce qui l’inquiéta, elle interrompu sa méditation pour la chercher dans le parc.
Kirara ?!  Kirara où es tu ?   La prêtresse appelait son chat en vain, elle fît le tour du parc quand elle entendit un miaulement plaintif, ni une ni deux elle courut vers sa source.
Ce n’est pas sans stupeur qu’elle vit Kirara au sol et des enfants qui lui donnait des coups de pieds en riant et en la traitant de monstre ! Elle hésita à crier mais attrapa son arc et tira une flèche fumigène au pied des délinquants. Ainsi elle pût courir vers eux, récupérer Kirara et partir loin dans le parc sans se faire trop remarquer.
Après que la démone se soit écartée de ses voyous avec son petit chat et assise dans l’herbe elle fouilla dans son sac pour trouver de quoi soigner le petit chat.
Je manque de matériel ma pauvre puce… Et utiliser la magie ici me paraît compromis…  Je suis désolée Kirara je n’aurais pas dû te laisser seule… Sayuri versa une larme qui perla sur le front du chat, ce qui le fît miauler elle avait comprit les sentiments et les paroles de la démone. Qui se décida néanmoins à utiliser un peu sa magie pour soigner son chat. Il n’y avait quasiment personne hormis une jeune fille qui semblait dormir allongée dans l’herbe.
© ASHLING POUR EPICODE


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Lun 4 Déc 2017 - 18:57
Alors que je fermais simplement les yeux pour me reposer. Poussière décidait de faire une petite balade sans que je ne le remarque. Le chat au pelage de la galaxie avait parfaitement participé à la scène d'enfants qui torturait un pauvre petit animal. Poussière était prêt à prendre sa forme de panthère rugir pour effrayer ces sales enfants, mais une autre personne réagis avant lui. De mon côté, j'avais enfin remarqué que Poussière n'était plus là ! Inquiète et surtout très impuissante sans mon gardien, je me suis mise directement à la recherche, alors que je l'avais retrouvé, je fis aveugler, par une épaisse brume blanche qui me fit tousser. Poussière était le seul ami qui me reste de ma vie d'avant, hors de question de le perdre !

« Poussière revient ! *kof* *kof* »

Quand le brouillard disparut, je retrouvais Poussière à mes pieds, et il n'y avait plus rien autour de moi, j'ignorais encore à ce moment ce qui avait provoqué cette brume totalement étrange... Et pourquoi elle avait été provoquée. Mais sur le moment, je m'en fichais ! Je me suis mise à genoux et j'enlaçais mon animal heureux de le retrouver. Mais, celui-ci se débattu et s'en allait.

« Nan, Poussière revient ! »

Déjà, je n'étais pas dans mes meilleurs jours, mais de plus, voir Poussière limite me fuir, me vexais un peu, voir beaucoup. Poussière quant à lui était arrivé devant Sayuri et de son chat Kirara, Poussière miaulait avant de se frotter et de lécher la blessure de l'animal blessé par les enfants, cela ne le soignait pas, mais le soulageait un peu. J'arrivais quelques minutes après.

« Pou-Poussière qu'est-ce qui ne va pas aujourd'hui ? »

Je remarquais la jeune fille au manteau rouge et l'autre chat que Poussière léchait seulement quelques secondes à la fin de ma phrase. Je fus un peu surprise au début, je ne savais pas trop quoi dire, ni comment réagir. La demoiselle me lançait un regard un peu glacial... On aurait crû Raven... Hum... Je devrais arrêter de penser à mes amis passés... Je me mis à genoux et la regardais en détail.

« Bah, il fait chaud, pourquoi tu porte une capuche ?! » demandais-je en abaissant sans demander celle-ci.

Deux petites oreilles aussi noir que ces cheveux se dévoilait, j'étais surprise, mais au final, pas tant que cela, Gozen pouvait bien changer la couleur de ces cheveux et de ces yeux et moi, me changer en panthère et changer la gravité. Mais, il faut admettre, que trouvait qu'elle portait très bien celle-ci.

« Wha, tes oreilles de chats sont trop adorable ! » m'exclamais-je telle une petite fille.
Pièces Pièces : 1718
Nombre de messages : 3331
Age : 25
Localisation : Vieux labo de Begnion
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves
Date d'inscription : 18/08/2013
Liens : » Petit Ami : Gozen

» Amis : Elohith, La Grande Oracle, Sorey, Syd, Raven, Lisa, Cécie Gade, Cyanea, Bit

» Gardiens : Poussière & Xii

» Connaissances : Faust, Merphiles, Kaho, Astrid


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Un petit coup de mou buvez Sayu [PV : Sayuri]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum