Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

La belle et la bête [PV : Aura]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Ven 17 Nov 2017 - 0:21
Rappel du premier message :



Fourside ne semblait pas avoir été affecté par le temps, si on devrait se fier aux nombreux buildings cherchant à défier les hauteurs. De nombreux panneaux publicitaires envahissaient les façades en même temps que la foule sur les trottoirs.

Faust sortit d'une joaillerie. Tel un enfant gâté devant son cadeau auquel il s'y attendait, il s'empressa de sortir d'une petite boîte à bijoux un pendentif. Le bouc était cou nu. Le cornérien avait payé le joaillier pour faire un lifting à son bijou à partir d'un cristal gagné à une loterie dans sa ville. Ce dernier était désormais accroché à un socle faite avec la pierre qui lui avait permis de révéler son alter-ego. Content du résultat, Faust mit son pendentif qui était beaucoup plus joli avec le cristal taillé que la petite plaque. Le bouc apprit que le cristal avait la propriété d'octroyer à la personne de l'aide en combat selon l'organisateur de la loterie. Il précisa que pour activer son effet, il suffit d'exécuter une danse classique.

L'anthropomorphe cherchait maintenant un endroit où déjeuner. Il fut fort tenté par les rues où jonchaient marchés typiques de la ville qui vendant de la nourriture dans les rues malgré l'odeur de tofu « puant ». Cependant, se doutant un peu de l'hygiène, Faust décida de se contenter des restaurants. En chemin, le cornérien fut attiré une femme dont sa beauté ne pouvait laisser personne indifférente. Plus tard, il constata un objet précieux tomber au sol depuis l'inconnue. Faust le ramassa. Après quelques instants d'hésitation, le bouc décida de la rattraper. Il finit par tapoter l'épaule avant de tendre l'objet d'un sourire discret.


Nouveau pendentif de Faust :
Spoiler:
 
Pièces Pièces : 18795
Nombre de messages : 5704
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 



Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Faust Arion a écrit :
Geek
Jeu 7 Déc 2017 - 22:05


Faust rejoua le chevreau craintif en détournant son regard ailleurs. En effet, la remarque d'Aura qui n'était certes pas méchante lui mit dans une impasse. En réalité, le bouc avait une attirance envers la bourgeoise. Seulement, il ne la connaissait qu'à peine, même si le courant semblait passer entre le duo. D'ailleurs, le cornérien se projeta dans une fiction qu'il avait connu à propos d'une femme passant son temps à lire des livres et d'un homme ayant subi une malédiction à cause de son mauvais caractère. Il reconnut d'être l'homme en question: distant mais au regard un peu fragile et léger. Le lien entre Aura et la belle ? Peut-être qu'elle ne lisait pas autant de livres que cette dernière. Cependant, Faust sentit que c'était une femme qui n'était pas du genre à jouer les princesses malgré son apparence, encore moins à se laisser marcher sur les pieds. Après, il fallait croiser les doigts pour qu'Aura puisse supporter son caractère solitaire.

-Euh... rien. Juste que c'est fou que nous avons beaucoup de points communs, que cela soit la magie ou le caractère.
Répondit-il en fixant timidement la princesse.

Faust essaya de ne pas trop se précipiter dans les relations. L'anthropomorphe préférait attendre qu'il soit ami avec elle avant d'aller plus loin. A propos, le bouc tenta de changer de sujet pour éviter qu'Aura aille faire le pas à sa place. Il réessaierait quand il serait prêt. D'ailleurs, les desserts arrivèrent déjà sur la table. C'était plus rapide que les plats. Faust avait changé d'avis. Au lieu de prendre quelque chose de froid, il était tenté par un dessert qui était une revisite de la forêt noire : pâtisserie préférée des personnes sombres.

-Euh... Pour revenir à la magie, souhaites-tu que je t'aide à t'apprendre ?
Nombre de messages : 5704
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Madeline a écrit :
Stellaire
Dim 10 Déc 2017 - 11:30
[Aura lit beaucoup, c'est l'une de ses première passion x'D].

Aura regardait Faust, l'air intrigué, se demandant ce qui le rendait ainsi. Si y a bien une chose où Aura avait encore du mal, c'était l'amour. Oh, elle savait parfaitement ce que c'était. Mais, disons qu'elle n'avait eu déclic, ni forcément le désire actuel d'avoir forcément un petit ami. Et, elle n'en avait jamais eu, même pas un coup cœur, rien... Actuellement, seul l'amour des livres et la connaissance comptaient à ces yeux. Tant mieux, pour Faust. Elle n'arrivait pas à mettre le doigt sur ce qu'il avait. La demoiselle aurait pu insister, certes, mais elle sentait ce n'était pas le moment.

Puis, leur dernière commande arrivait, une forêt noir pour le cornérien et deux boules à la fraise crème fraîche pour Aura. Faust profitait de l’occasion pour poser une toute autre question. Le regard de Aura s'illuminait d'un coup. Il faut dire la demoiselle pataugeait depuis déjà quelques années, sans aucune amélioration, l'entraînement, les livres, les potions d'alchimie, et rien... Et impossible de trouver un mentor au royaume Champignon. Elle avait essayé au Nippon, mais la période test des cours, lui avait prouvé que ce n'était pas pour elle et que ce n'était pas ce type de cours qui l'aiderait... Plus, ceux-ci coûtaient très chère et bien qu'elle en avait les moyens, elle ne voulait dépenser de l'argent dans quelque chose qu'elle ne sentait pas trop... Elle vit encore au crochet de ces parents après tout, cet argent, c'est surtout celui de ces parents, donc elle se devait de rester raisonnable.

« V-Vraiment ? Ca serait avec plaisir... j'espère seulement ne pas faire perdre ton temps... »

Et voilà, qu'elle commençait à douter un peu d'elle-même...
Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/10/2016

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Dim 10 Déc 2017 - 12:42
-Non, au contraire. Depuis que je travaille à un siège gérant plusieurs pharmacies d'Horuna avec des horaires de fonctionnaires, je cherche de quoi m'occuper en parallèle.
Rassura le bouc en souriant.

Même si Faust ne se plaignait pas de sa situation confortable gagnée de ses propres mains, il manquait dans sa vie quelque chose pour secouer sa routine. Encore heureux qu'il recevait des appels à l'aide ou des artefact où leur origine était à découvrir. Le bouc se souviendra de la deuxième rencontre avec la grande oracle ou encore l'île d'un vieux qui avait perdu ses palleras. Mais bon, cela arrivait de manière spontané et la plupart de ses aventures étaient assez courtes.

Bref, Aura accepta la proposition du cornérien. Après tout, c'était l'occasion pour Faust de la connaître davantage, notamment ses compétences en magie. La deuxième étape était l'organisation de ses « cours ». D'ailleurs, le bouc devrait les préparer, histoire de ne pas venir à rien dire malgré le fait qu'il possédait plein de ressources à la partager pour que la bourgeoise puisse partir sur de bonnes bases.

-En revanche, si je dois te donner des cours de soutien, il me faudra me dire quand t'es dispo' et si tu as un lieu en particulier. Je peux faire cours chez toi, dans un lieu à l'abri des regards des gens. Après, il me faudra laisser du temps de me préparer.

L'anthropomorphe n'osa rien dire quant au prix des cours. En effet, ça serait la première fois que Faust donnerait des cours. De plus, il le faisait juste parce qu'Aura avait des difficultés et pas forcément pour l'argent. D'ailleurs, si son expérience serait réussie, à voir si le bouc pourrait en faire une profession. Pour revenir au restaurant, non seulement les desserts furent plus rapides à servir, ils étaient également plus rapides à les terminer. Faust se souviendrait de l'amertume du chocolat noir ainsi que la douceur de la cerise.
Pièces Pièces : 18795
Nombre de messages : 5704
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Madeline a écrit :
avatar
Stellaire
Dim 10 Déc 2017 - 21:02
Le cornérien avait un boulot, et bien, il semble vraiment fait à cette vie. Ah, sa place, elle se serait sûrement sentie perdue. Après, sa réaction était sûrement la meilleure à prendre, il ne se faisait pas d'illusion et au lieu de chercher à un moyen de revenir à son époque, il s’adaptait. Aura se doutait bien que certains héros enquêtassent sûrement pour rentrer chez eux, c'était une réaction normale, après tout.

Faust expliquait ensuite qu'il fallait trouver un créneau pour l'entraînement ainsi qu'un lieu. Aura effaçait toute suite l'idée de faire cours chez elle. Non, pas qu'elle avait honte, seulement si ça se découvrait qu'elle avait quelques compétences magiques, cela pourrait mettre ces parents dans une situation inconfortable et Aura sait très bien qu'elle s'en voudrait pour cela. Même, si elle connaissait des lieux assez secret là-bas. Pour le jour et l'heure, cela dépendait de Faust, la jeune femme n'était que pour l'instant une voyageuse.

« Et bien, pour le lieu, on oublie directement pour chez moi. Je viens du Royaume Champignon et là-bas la magie n'est pas toléré... Même si notre famille est appréciée, il se pourrait que si on me voit pratiquer la magie cela sois mal vue. Que je trouve dommage, car à votre époque, notre royaume semblait apprécier cet art... Du coup, je pensais plus à cette région, ou prêt de Horuna. Comme tu préfères. Je connais des lieux un peu reculé dans ces deux zones, je pourrais ainsi apprendre sans soucis, enfin, je l'espère. Et pour l'horaire, je suis assez libre de mon côté pour le moment, je voyage à travers le monde pour l'instant. »

Aura avait encore de la chance de pouvoir voyagé à travers le monde, mais elle savait qu'un jour, elle aussi devrait prendre un boulot et c'est normal, c'est pour cela qu'elle en profitait au maximum pour le moment.
Pièces Pièces : 103
Nombre de messages : 83
Age : 25
Date d'inscription : 29/10/2016
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Dim 10 Déc 2017 - 21:51
-Ah ! Voilà qui est un peu gênant pour le lieu.

En effet, Faust fut embêté qu'il ne puisse pas faire cours chez elle dans la mesure où la princesse habitait au Royaume Champignon. Or, la région n'autorisait pas la pratique à la magie. Le bouc frotta sa barbichette, se laissant penché en arrière avec sa chaise. Il réfléchissait à un lieu alternative de son côté. Aura connaissait quelques coins. Dans tous les cas, le nec ultra serait un endroit où il n'y aurait aucun curieux pour faire des remarques et assez spacieux même si Faust n'envisageait pas de faire d'entraînement au combat. Ses oreilles furent baissées quand il se rendit compte que le seul endroit qui correspondait à ses attentes était sa maison tout simplement. Le cornérien redressa son corps normalement voire vers l'avant, bras sur la table et mains jointes.

-Et si tu souhaites faire cours chez moi ?

Cela arrangerait beaucoup Faust puisque ce dernier n'aurait pas à se déplacer. De plus, si c'était à l'intérieur, il serait difficile aux gens d'espionner le duo pratiquer la magie. Dernier argument que le cornérien voyait était les transports en commun à proximité. Pas besoin pour Aura de faire plusieurs kilomètres. L'anthropomorphe devrait en revanche aménager un espace pour s'entraîner et faire attention à ce que son future élève ne prenne pas cette invitation comme un rencard même si par la suite, pourquoi pas.

D'un comportement galant de majordome jusqu'au prétendant basculant entre timidité et intimidation, en passant à celui d'un directeur de ressources humaines calculateur, la princesse aurait vu Faust de toutes les facettes derrière son naturel passif.
Pièces Pièces : 18795
Nombre de messages : 5704
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Madeline a écrit :
avatar
Stellaire
Ven 15 Déc 2017 - 10:57
« Chez toi ? »

Il eu un malaise entre les deux personnes... Faust était déjà hésitant quand il proposait cette idée... Mais du côté de Aura elle ne savait juste pas quoi répondre. Elle imaginait à ce moment ces parents qui refuseraient catégoriquement cette invitation — ce qui est ironique, quand on sait que sa mère invitait n'importe qui à loger chez elle —. Mais, bon que voulez-vous, Aura était leur petite fille chérie, qu'ils avaient toujours un peu peur. Bon, Aura pouvait aussi cacher cette histoire à ces parents ne rien dire, normalement, ils n'en seront rien, sauf si elle se fait voir par un Toad qui se baladerait dans les alentours et là... Ça serait la panique.

La demoiselle réfléchit un petit moment, au début elle se mordait la lèvre extérieure d'un air nerveux avant que son comportement change de tout au tout, elle fronçait les sourcils d'un air détermine, en se disant qu'il était temps qu'elle prenne ces décisions elle-même ! Et si, elle respectait éternellement les désirs de ses parents, elle n'arriverait à ce démarqué comme elle le désire. Elle ne voulait plus vivre dans l'ombre de son ancêtre, plus qu'on la compare à Peach.

« Bien... j'accepte ! » répondait-elle d'un air déterminé.

Aura décidait ensuite de se calmer, d'expliquer sa réaction à Faust qui semblait un peu perdu ? Il est vrai que la demoiselle semblait au début perdu, mal à l'aise pour d'un coup changer totalement réaction... D'ailleurs, Aura se sentait un peu bête d'avoir agi de la sorte, elle avait l'impression d'avoir fait un tas de grimaces le temps de sa réflexion...

« Dé-Désolé, pendant un moment, j'ai eu peur mes parents découvre que euh... bah que j'aille chez toi... Ils sont très protecteurs et si découvre que je vais chez une personne qu'ils ne connaissent pas, de plus un garçon, mon père deviendrait fous de rage... Mais, bon, si je ne prends pas un minimum de risques, je n'arriverais jamais à aller de l'avant... »

Souvent le plus gros risque était d'affronter la déceptions de ces propres parents, ça ne semble rien dit ainsi, mais c'est toujours pénible, quand on sait que nos parents n'approuvent pas notre façon de voir les choses...
Pièces Pièces : 103
Nombre de messages : 83
Age : 25
Date d'inscription : 29/10/2016
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Ven 15 Déc 2017 - 23:54
Aura eut un instant d'hésitation avant d'accepter avec détermination. Cela rendait perplexe le bouc dans la mesure où pour lui, ce n'était juste que de simples cours particuliers. Mais, Faust avait l'impression que pour la princesse, sa vie ne tenait qu'à un fil. Le cornérien gardait son air confus jusqu'à ce que la bourgeoise lui expliqua que c'était à cause de ses parents. Faust comprenait cela. Cependant, pour lui, quand il devrait partir chez quelqu'un, il suffisait de les prévenir. En général, les parents du bouc lui laissèrent tranquille car ils voulaient que leur enfant soit heureux. Bien sûr, cela ne les empêchait pas de se poser des questions sur les personnes fréquentées par Faust. En revanche, il n'eut aucune idée quant aux parents de la princesse. Il espérait tout simplement à ce qu'ils ne seraient pas du genre à dicter la vie de leur fille.

-Oh, t'as juste peur pour tes parents qui veulent pas que tu sortes avec un inconnu. Et bien, si je les rencontrais ? Cela leur donnera quelques impressions sur moi. Après, reste à voir si ils ne seront pas déstabilisés à voir un bouc humanoïde ou... un homme « déguisé en chèvre »...

Le cornérien fit un rictus de son autodérision. L'anthropomorphe n'allait jamais oublier la fois où quand il était arrivé pour la première fois à l'archipel, une troupe de lycéenne s'était moqué en choeur sur son apparence. A vrai dire, il avait tellement honte de se faire humilier par de simples adolescentes.

Quand l'addition arriva, Faust observa la note puis la rassurait qu'il paierait la totalité, sauf si celle-ci contestait. Une fois la facture réglée, peu importe le ou la payeuse, le cornérien sortit une carte de visite qu'il en donnait lors de ses activités professionnelles. Pour ce cas, le bouc lui donnait un moyen pour lui communiquer une fois que le duo quittèrent le restaurant.

-Je te file mes coordonnées, sachant que je privilège les moyens écrits comme les textos ou les mails. A toi de voir si tu préfères que je fasse connaissance avec tes parents avant de t'enseigner ou que je t'enseigne directement. Mais, je pense que tu seras plus sereine si je les rencontre. D'ailleurs, je suppose qu'ils voient également la magie d'un mauvais œil comme les autres habitants du Royaume Champignon. Quand je les rencontrerai, je tâcherai à ne pas utiliser la télépathie, encore moins leur dire que tu suis des cours de magie. Je viendrai juste pour faire connaissance et que tes parents ne se soucient pas trop pour toi.
Pièces Pièces : 18795
Nombre de messages : 5704
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Madeline a écrit :
avatar
Stellaire
Dim 17 Déc 2017 - 20:16
Oui, une rencontre pouvait sûrement aider, mais Aura n'en restait pas moins perplexe, présentée un garçon ça serait une première... Sa mère risquait de s'imaginer des choses et en fait son père aussi... Sa mère serait sûrement ravie et son père, difficile à dire. Au final, ils ne risquaient même pas réagir sur son apparence.

« Oh, pour ton apparence, ils seront compréhensifs, ils ont l'esprit assez ouvert en fait. Sauf, en ce qui me concerne... Enfin, ma mère sera sûrement ravie, mais, car elle se fera des films... Mon père sera septique, car il se fera sûrement des films aussi... »

Autant dire déjà les choses, qu'il ne soit pas surpris, si un jour, elle le présentait à ces parents. Quand l'addition arrivait, Aura se manifestait, car après tout, c'était elle qui l'avait invité et non l'inverse. Ainsi, elle payait, puis quand il sortir du restaurant, Faust lui laissait ces coordonnées, en ce qui concerne ces parents, ils n'étaient pas aussi retissant sur la magie que cela, mais qui sait le fait qui fasse attention à leur tradition pouvait flatter les parents d'Aura.

Ainsi, une fois que tout était clair, Aura saluait d'un ton aimable et chaleureux Faust avant de reprendre son voyage... D'ailleurs, elle allait devoir bientôt rentrée au royaume Champignon.

[Fin du rp]
Pièces Pièces : 103
Nombre de messages : 83
Age : 25
Date d'inscription : 29/10/2016
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Région du Nippon

Contenu sponsorisé a écrit :
La belle et la bête [PV : Aura]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Visite de Belle Rousse.
» Port de Vienne la Belle
» Votre plus belle vente d'académicien
» Une très belle série à suivre : Terres Indiennes sur ARTE
» Presentation d'une fille belle et adorable :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum