Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
[RP ACTE] Objectif : Tanathea
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Dim 24 Sep 2017 - 23:27
Tanathea est un redoutable environnement, constitués de marécages mortels et d'animaux tous plus toxiques les uns que les autres. Ici, vous ne verrez jamais le soleil, tant la jungle est dense et tant les fumées putrides qui s'échappent des bulles obstruent votre vision. Dans cette zone qui ne veut que votre mort est tapi un monstre d'une redoutable cruauté. Vous avez peur... la simple pensée de cette bête vous terrifie, et pour cause, sur Tanathea, il n'est plus question d'utiliser vos pouvoirs. Votre plus grande peur devient votre seul atout et vous devrez apprendre à vous en servir pour survivre !

Pour dénicher la bête et retrouver vos pouvoirs, il est dit qu'une seule source d'eau pure existe sur la planète, et que la mêler à l'eau empoisonnée purifierait le sol de cette sphère vivante

Survivez à Tanathea grâce à la force de votre subconscient !

Un PNJ vous accompagnera tout au long de votre quête principale.



Quelque part en Tanathea se trouve un Dieu-Chat... dénichez-le pour sauvegarder votre pouvoir exclusif et vous en servir hors de la planète !


Vous n’avez pas le droit de passer d’une planète à une autre tant que le boss de la zone n’aura pas été vaincu. N’oubliez pas de vous référer à la grille des succès des planètes de flottaison ( JUSTE ICI) pour obtenir des récompenses exclusives !
Pièces Pièces : 47228
Nombre de messages : 5739
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Dim 1 Oct 2017 - 16:59
Le badge bleu téléporta Roy dans une jungle dense et putride. Un genre de marécage où l'odeur était abominable et où la végétation lui brouillait totalement la vue. L'ange se mit à chercher ledit badge qui l'avait conduit ici mais était incapable de le retrouver. Il s'agissait donc d'un aller simple et impossible de savoir comment quitter cet endroit. D'ailleurs, il ne savait même pas lui-même où il avait bien pu se faire téléporter, mais, en se remémorant ce que Magicka lui avait dit, il était plus que probable que le guerrier s'était retrouvé sur une des quatre îles de flottaisons. Celles qui étaient censés enfermés une bête mythique, séparée en quatre par Astrid. Mais était-ce vrai ? Après les agissements de la Reine de l'Humanité, Roy n'était pas sur de pouvoir lui faire confiance. Bien qu'il ne savait toujours pas ce que Gozen avait fait, il avait bien plus confiance en son ami qu'en cette femme qu'il ne connaissait pas. Pourtant, au fond de lui, il sentait quelque chose entre elle et lui, comme s'ils étaient liés. D'après Magicka, il était probable qu'il s'agisse d'une de ses descendantes, mais le Héro n'ayant jamais eu d'enfants, il était impossible qu'Astrid soit de son sang. Mais cette idée qu'ils avaient un lien ne quittait pas la tête de Roy. Il le sentait, il le savait, quelque chose les rapprochaient.

Un énorme cri de bête se mit à retentir dans le marécage pendant plusieurs secondes, un cri si fort qu'il résonna dans toute l'île. Un immense frisson parcouru le corps du Lycien, ses poils se hérissèrent, sa gorge se resserra, comme si on l'étranglait, il avait l'impression d'avoir une boule au ventre, ses pulsations cardiaque se mirent à se faire de plus en plus rapide, tout comme sa respiration. De la peur, c'est ce qu'il venait de ressentir. Dans sa tête, un seul mot résonnait : « Mort ». L'épéiste se mit à trembloter très légèrement, au moment où il réalisa ce qui pourrait l'attendre dans ce marécage. Il se mit à se remémorer la mort de ses amis proches. Celle de Squall contre le Créateur. Celle de Flare contre Ghirahim. Celle de Angélique, de ses propres mains. Celle de Lumina, également de ses propres mains. Ses parents. Sumaru, qu'il n'avait pas pu voir. Gozen, qu'il avait vu proche de la mort. Roy vivait un vrai traumatisme lié à la mort, il avait perdu trop de compagnons en route. Il s'en sentait d'ailleurs très responsables pour la plupart, trop faible pour protéger certains, coupable de ses agissements pour d'autre, pas là quand il le fallait pour les derniers. Il vivait réellement avec un fardeau sur ses épaules. Le Héro ne le savait pas, mais les cristaux sur ses deux épées passèrent de l'arc-en-ciel à un noir complet, brillant légèrement d'une aura très sombre. Élément n'était plus là pour veiller sur lui, mais quelqu'un avait pris sa place.
Pièces Pièces : 101228
Nombre de messages : 18901
Age : 21
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Lumina a écrit :
avatar
Seraphin Salvatrice
Dim 1 Oct 2017 - 22:35
Lumina s'était elle aussi retrouvé dans le marécage a l'aide d'un badge d'un bleu océan qui l'envoyait dans cet endroit. L'endroit y était sombre et depuis quelques jours l'ange était étrange et les choses n'allaient sûrement pas s'arranger...

L'ange se trouvait à quelques pas du Lycien qui ne semblait dans un état plutôt étrange, l'ange s'approchait de lui, posant délicatement sa main sur son épaule comme pour essayer de le rassurer. Mais à son tour, elle entrait dans une certaine angoisse, le mot "trahison", résonnait dans son esprit, suivit par "solitude" et enfin "mort". Lumina vivait depuis toujours avec un lourd fardeau, qu'elle tentait tant bien que mal à caché... Mais, depuis quelque temps, ses regrets devenaient de plus en plus lourd à porter.

L'ange avait perdu énormément de personne qu'elle aimait, au point d'avoir peur de s'attacher, elle se disait parfois qu'elle aurait dû respecté les règle de son monde natal et mourir en toute dignité, au moins, elle n'aurait jamais souffert. Elle avait peur aujourd'hui de s'attacher et perdre de nouveau, encore et encore, voir cette douleur ce répété, mais, l'ange avait aussi peur de finir seule... La solitude lui faisait incroyablement peur... Elle ne savait pas quoi faire... Une larme pelait alors sur son visage...

Elle se forçait tout de même à avancé... Malgré ses craintes, malgré ses peurs, elle regardait le marécage l'air anxieuse... la mort était une solution à ses problèmes, mais elle ne voulait pas mourir ici...

Il faut avancer... soufflait-elle d'une petite voix à Roy.

Elle lui prenait la main, en fait, elle ne voulait pas abandonné le guerrier...

Pièces Pièces : 4924
Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 21/12/2015

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Yuga a écrit :
avatar
Joueur
Lun 2 Oct 2017 - 12:57
Le portail de Tanathea s'alluma une fois de plus, laissant entrevoir à Yuga un paysage de désolation qui, bien que putride, lui rappelait cependant Lorule sur certains points. Lorsqu'il constata qu'il ne s'agissait pas de sa patrie mais bel et bien d'un immonde marécage, il ne put s'empêcher de pousser un cri d'effroi. Il portait le tableau de Remilia sous son bras et son cœur battait la chamade. Il ne voulait pas être ici. Oh non, il le refusait plus que tout au monde. Mais le visage chouinant de Flandre apparut dans son esprit et il se résigna à fuir. Il n'en avait de toutes façons pas les capacités.

Yuga avançait prudemment, regardant de droite à gauche sans démordre de son désarroi quant à la situation. Dans ces hideux marais où rien ne semblait aller comme il le fallait, où aucune harmonie n'était possible; le magicien sentait son coeur exploser sa cage thoracique. Oui, dans un tel environnement, il avait peur. Plus que tout peur... de la seule chose qui l'avait jusqu'à présent effrayé au point de fuir la queue entre les jambes : La laideur

Cette laideur qui transpirait par tous les pores de la planète et qui allait jusqu'à progressivement lui-même le déformer. Oh comme tout était laid. Comme tout ceci était ignoble ! Le summum du mauvais goût !

Lorsqu'il atteint Roy et Lumina, Yuga dut faire face à leur visage empreint de dégoût.


- Pourquoi vous me regardez comme ça ? Maugréa-t-il, encore inconscient de ce que son pouvoir de fortune avait fait à son corps.


Pièces Pièces : 1785
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Lun 2 Oct 2017 - 20:58
Un portail  avala la vampire et le robot rouge, et et celle-ci c'est retrouvée au temple du temps avec tout ceux qui était présent à l’exécution. Flandre ne connaissais pas énormément ce Gozen mais par chance, le magicien Yuga était là. Elle n'avait pas envie de perdre son temps. Cette reine ne l'intéressait guère, et elle avait d'autre préoccupation en priorité. Sa sœur était la seule chose qui comptait à ses yeux. Ainsi Flandre avait utilisé ce badge qu'elle regardait depuis plusieurs jours avec beaucoup d'espoir dans le regard. Elle n'aimait pas particulièrement le bleu, mais on lui avait raconter que ceci, était la clef qui la menerais au lieu ou elle pourrais purifier et sauver sa cher et tendre grande sœur. Ainsi, qu'importe le badge des autres, qu'importe ou il allait. La vampire utilisât ce badge tout comme le magicien qui était chargé ou plutôt "forcé" de l'accompagne lors de son voyage.

Il fait froid, sombre. Je suis tombée dans un buisson auprès duquel il y avait quelque ronce. J'ai eu de la chance, j'aurais bien pue tombée dedans. Cet endroit n'était guère acceuillant, il était plutôt menaçant, sortant doucement des broussailles je crus distinguer aux loins les silhouettes de quelques personnes qui m'é"tait familière et d'autres, qui m'était totalement étrangère. Et puis, il y avais les ombres.... dans la brume du marécage, je voyais ces ombres, terribles ombres cauchemardesque d'homme armé de fourches et de torches. Mon coeur se serrat, quand bien même il ne bettait pas, j'avais l'impression de me retrouver au beau milieu d'uen traque au monstre. Je frissonnait de froid, mes mieux était dans l'eau trouble et marécageuse de ce lieu, je me sentais.... faible... presque sans défense.

En proie à la peur sans en comprendre la raison, la vampire croyait distinguer de spoursuivant, des chasseurs d emonstre dans la brume. Elle avait le sentiment d'entendre des rires, des hurlements et se sentais incapable de voler. Ses ailes étaient lourd,e lui tirait le dos, elles lui faisaient mal comme si...
comme si ont les avait fraîchement taillader. Sa date de si longtemps, et pourtant tous ces sentiments affreux revenait. Elle avait peur, mais de toutes ces peurs, quel était la pire. Isolé du groupe, elle s'approche, pâle, tremblante de froid, faisant doucement remuer l'eau en s'approchant pas à pas du magicien qu'elle crue vaguement reconnaître de loin. Mais plus elle s'approchait, plus elle avait un doute sur l'identité de ce dernier d'autant plus que celui-ci, ne semblait guère la reconnaître malgré ses interpellations.


Est-ce vraiment lui ? Il ne me regarde même pas ! Et puis... non... non ça ne doit pas être lui... c'est.... non pas du tout.... cet humain est hideux, il... il fait vraiment peur à regarder ! Ha là bas, je le connais c’est, c’est le guerrier roux de tout à l'heure ! Je... je devrais le rejoindre.

Une voix, une voix appelle le groupe, des bruits de pas semble parcourir ce dernier sans pour autant que quelqu'un ne bouge. Il y a une présence, une présence qui n'est pas visible. Et cette présence, cette vampire, avait peur... peur avant tout d'une chose, d'être seule, isolée et rejeté. Tel était alors sa malédiction sur cette planète, elle devenait invisible aux yeux de tous.

-Ou somme nous ?! Pourquoi vous m'ignorez ?! Yuga... Ou est Yuga... ce monstre là bas qui lui ressemble est effrayant.
Pièces Pièces : 29677
Nombre de messages : 1521
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Rosstail, Eloaf, Nightmare

Amis : Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets


 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Mer 4 Oct 2017 - 18:36

Il faut avancer...



Lumina prit timidement la main de Roy, elle aussi en train de traverser une genre de crise d'angoisse. La nature même de cette peur n'était pas normale, il était évident qu'il s'agissait d'un sortilège ou tout du moins d'un pouvoir quelconque, peut-être de la bête vivant ici. L'ange serra un peu plus fort la main de sa compagne afin de la rassurer et lui sécha délicatement la larme qui coulait le long de sa joue avec son index. Ce n'était pas le moment de flancher, il ne voulait pas lui causer plus de mouron qu'elle devait elle même déjà s'en causer. Fermant les yeux, le Lycien souffla pour se calmer un minimum, reprenant petit à petit le contrôle de lui-même. La peur était toujours là, mais il tentait de ne pas dévoiler son état le plus possible. Le mot «MORT» continuait de se répéter inlassablement dans sa tête alors qu'il continuait de revivre des scènes de son passé. Roy regarda Lumina un moment et serra encore un peu plus sa main.

« Ca va aller, je suis là ... Nous devons traverser cette épreuve ensemble. »

Après ces mots, un homme apparu derrière eux. Ou peut-être une femme. A vrai dire, c'était difficile à dire puisque le visage de la pauvre personne était complètement difforme. Un visage très long, une bouche de travers, des joues creuses, un regard niais. Il n'avait pas été gâté par la nature. Roy était tiraillé entre le malaise et la surprise, puisqu'il s'agissait ici d'un des êtres les plus laids qu'il avait pu croiser. La personne se mit à parler, semblant se plaindre qu'on le dévisageait. L'épéiste balbutia quelques paroles inaudibles avant de lui dire un peu plus clairement :

« Veuillez m'excuser je ... il se racla la gorge, j'ai cru voir une bestiole sur vous. J'imagine que vous êtes ici pour les mêmes raisons que nous, nous devrions probablement avancer ensemble. »

Au même moment, une quatrième présence se fit ressentir. Très légère cependant, à peine perceptible, Roy ne l'aurait jamais remarqué s'il n'était pas autant aux aguets de par son état de peur avancé. Pourtant, personne n'était là. Une phrase fut prononcée dans le vide, mais trop faible pour être comprise par le Héro. Tournant sa tête de droite à gauche, l'ange cherchait à savoir d'où pouvait bien provenir cette présence anis que cette voix. Quelqu'un se cachait-il ? Un ennemi peut-être ? Difficile à savoir.

« Qui êtes vous ? Montrez-vous, nous ne vous voulons aucun mal. »
Pièces Pièces : 101228
Nombre de messages : 18901
Age : 21
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Lumina a écrit :
avatar
Seraphin Salvatrice
Mer 4 Oct 2017 - 23:37
Lumina ressentie la main de Roy se serrer, elle serra également la sienne. La présence de Lycien lui donnait de la force pour avancer et combattre ses démons. Elle aurait d'ailleurs aimé en parler, vider son sac une bonne fois pour toutes, pour passer à autre chose, enfin essayer à passer à autre chose, mais la présence d'un étrange type lui empêchait cela.

Ah, là vu du visage de l'étrange type, Lumina eu un regard d’écœurement que le mage remarquait directement, et demandait la raison de l'explication, Roy menti au mage, Lumina opta pour la sincérité, sans être forcément offensante dans ses propos, ni méchante.

Votre apparence particulière, m'a simplement surpris, je suis désolé pour ma réaction.

Elle était réellement désolée, en tant qu'ange, elle savait qu'il ne fallait pas juger les gens sur leur physique encore moins leur pointé du doigt, c'était peut-être un peu offensant ses propos, mais bon, elle n'avait en aucun cas utilisé des termes comme "moche" ou "laide" seulement une apparence "particulière" qui pouvait au final dire beaucoup de chose.

Tout comme Roy, Lumina entendu une voix pas très audible, mais c'était suffisamment pour la sortie de ces gongs, elle n'aimait en aucun cas être observé, elle examinait la zone tout autour d'elle, pour trouver cette présence, mais ne voyait décidément rien. Roy ayant déjà parlé, elle jugeait inutile de répéter ses propos et attendait la présence se montre! Elle aurait bien croisé les bras pour montrer son agacement, mais elle ne voulait en aucun cas lâcher la main du guerrier.

Pièces Pièces : 4924
Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 21/12/2015

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Yuga a écrit :
avatar
Joueur
Mar 10 Oct 2017 - 15:29
Yuga tourna vivement sa tête de gauche à droite. Une apparence "particulière" ? Oh, bien évidemment, cette femme, Lumina, avait dû remarquer son incomparable beauté. Le visage du sorcier se déforma (plus encore qu'il ne l'était déjà) et il rit à gorge déployée, le dos de sa main devant sa bouche béante.


- OHOHOHOHOH ! Ne vous en faites pas, je ne vous importunerai pas longtemps. Vous me flattez, mais, ce joli minois ne peut appartenir qu'à une personne aussi belle que je le suis. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser...


Yuga les devança, les poussant lourdement avec le tableau de Remilia et passant entre eux pour briser la poigne qui les unissait.


- Flandre !? Flandre !
Criait-il en disparaissant dans le nuage toxique.
Pièces Pièces : 1785
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 10 Oct 2017 - 15:45
Autour du groupe, les marécages bouillonnaient. Chaque bulle qui sortait éclatait instantanément à cause de la teneur intensément toxique de l'air. La planète entière se consumait doucement, dévorée par ses propres sucs. La jungle, quant à elle, semblait grossir toujours plus à chaque seconde mais il ne s'agissait de rien de plus qu'un mirage. Plusieurs voix semblaient se mélanger au brouillard toxique, des voix très aiguës par lesquelles il était possible de distinguer les échos de rires malsains. Il y avait quelque chose autour d'eux et Yuga, qui s'était naïvement éloigné du groupe, demeurait désormais seul, ou peut-être suivi par Flandre ?

Au niveau de Roy et Lumina, les ricanements des diablotins invisibles s'accentuaient et montaient en puissance. Ils ne le savaient pas encore mais ils étaient déjà entourés. Un voile obscurcit les yeux du binôme. Pour la demoiselle qui avait lâché la main de Roy, un sentiment insoutenable de solitude venait de s'emparer d'elle. Ou plutôt cette peur de ne pas être apprécié à sa juste valeur. Où était parti Roy ? L'avait-il abandonné ?


Pour Roy qui, les yeux ternis, distinguait au centre d'un bourbier une forme nue, la sensation de vide s'empara de son cœur. Une personne qui lui était familière lui tournait le dos, les pieds posés sur la surface toxique du marécage. Sans même tenir son regard, elle l'invitait à le rejoindre, pour le meilleur comme pour le pire.



- Flandre ? Flandre ! Sale gamine ! Où es-tu !?
Criait Yuga en marchant droit devant lui, sans même pouvoir entendre la vampire qui, les yeux ternis par ce même voile, se faisait de plus en plus discrète, muette, étouffée par le cauchemar. Elle ne pouvait le rattraper.
Pièces Pièces : 24660
Nombre de messages : 7662
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Jeu 12 Oct 2017 - 2:43
Un sentiment désagréable de peau qui s'irrite, qui brûle qui réagit comme si l'air lui même était allergène. Comme sir l'atmosphère et la brume n'était rien de plus qu'un voile laiteux fait d'argent qui agressait la vampire. Toute ces hallucinations, ces illusions... La vampire ne pouvait luter. Flandre était face à ses peurs et l'une de ses plus grandes faiblesse. La vampire au pouvoir aussi grand soit-il était néanmoins faible d'esprit. Ces ruines torturés qu'était son âme traduisait à quel point son esprit était faible, manquait de courage. Cet isolement, ce rejet, cette solitude.. Qu'avait-elle fait jadis. L'avait-elle fuie ou bien l'avait-elle embrasser à bras grand ouvert, s elaissant dévorer et fuyant les problèmes en restant isolée et solitaire.

Mais aujourd'hui, sur cette planète, elle en pouvait pas fuir ses peurs, ni être imperméable à ce malaise. Elle ne pouvait qu'être invisible à toute aide possible, condamnée à devoir faire face seule. Sanglotante et tremblante elle en savait que faire. Elle ne reconnaissait rien, ni personne, et suppliait qu'on lui vienne en aide, ne serais-ce qu'on lui tienne la main, que l'on chasse ces illusions loin d'elle. Elle était paniquée, incapable de comprendre pourquoi elle était ainsi ignoré.

-Pitié, je suis là. Non... ne... ne partez pas ! Ne vous éloignez pas ! Laisser moi vous suivre, je... arrêtez vous disparaissez dans la brume je, je ne vois plus personne ne partez pas ! NE M'ABANDONNER PAS !!!!

Tendant le bras au maximum alors que les quelques rares silhouettes rassurantes disparaissait, Flandre était livrée à elle même, dans la brume qui renfermé des hantises du passé. Elle appelait aussi fort qu'elle le pouvait, la peur était sur son visage mais hélas, personne ne pouvait lire ce dernier.
Pièces Pièces : 29677
Nombre de messages : 1521
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Rosstail, Eloaf, Nightmare

Amis : Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets


 :: RP ~ Ceinture de Flottaison :: Tanathea
Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Jeu 19 Oct 2017 - 15:14
- OHOHOHOHOH ! Ne vous en faites pas, je ne vous importunerai pas longtemps. Vous me flattez, mais, ce joli minois ne peut appartenir qu'à une personne aussi belle que je le suis. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser...

Après tout, tout les goûts sont dans la nature, et même si Roy trouvait le visage de cet homme ... ou de cette femme d'ailleurs, il était assez dur de savoir de quel sexe était cet individu, assez laid, il ne se permettrait pas de le juger pour autant. Mais bref, peut-être que de la région ou du monde d'où il provenait, son visage était considéré comme beau. Peut-être n'était-il tout simplement pas conscient que tout son visage était déformé, bien de raisons qui pourrait expliquer ses paroles. Cependant, son discours ne dérangeait pas l'ange, mais son attitude beaucoup plus. Outre son arrogance, il ne se gêna pas pour passer au milieu du couple de force et de leur faire se lacher la main. Le rouquin allait intervenir mais fut frapper d'une soudaine crise d'angoisse.

Tout autour de lui se brouilla. Sa respiration fut coupée net, comme si quelqu'un lui serrait très fort la gorge, l'empêchant de respirer. Chaque muscle de son corps se crispa subitement, le paralysant de la tête au pied. Une légère goutte de sueur se mit également à perler le long de sa tempe, coulant jusqu'à sa joue et tombant au sol, explosant en un millier de petites goutelettes avant d'elles-même exploser sur le sol et disparaître. Ses yeux s'écarquillèrent alors que l'obscurité commença ç se répandre autour de lui. Il était seul, il ne voyait rien si ce n'est un marécage en face de lui, commençant à remuer de plus en plus. Une silouhette se mit à sortir dudit marécage, non, il s'agissait de deux silhouettes. Difficile de dire qui ils étaient de cette distance. Ils se mirent à se diriger vers Roy et celui ci commençait à pouvoir distinguer qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme. Plus ils approchaient, plus l'épéiste parvenait à discerner des détails sur eux. La silouhette sur la gauche était un homme, pas plus grand que lui, si ce n'est peut-être de quelques centimètres. Un bandana jaune autour de sa tête lui permettait de faire en sorte que sa chevelure écarlate ne viennent pas pendre devant ses yeux. Sa cape bleue pâle, rouge à l'intérieur, était posée sur un genre de peignoir bleu foncé, accordé à la couleur de ses yeux, avec des brodures or au niveau de ses manches, son col et la séparation du vêtement au niveau de son torse, vêtement qui était tenu fermé à l'aide d'une ceinture marron d'ailleurs. Sur son flanc gauche se trouvait un fourreau contenant une épée. En bas, il portait un pantalon moulant blanc, recouvert à partir de la moitié de ses tibias par de grandes bottes bleues. Quand à la femme, son accoutrement était plus sobre. Une longue de queue de cheval, plus pratique pour le combat, venait tenir ses longs cheveux verts, assortis à la couleur de ses yeux, à l'aide d'un simple chouchou rouge. Son corps n'était couvert que d'une longue jupe turquoise, allant jusqu'à ses chevilles environ, ayant elle même des brodures dorées, dessinant les contours du col et de ses épaules. La robe était ouverte sur le côté gauche, laissant apparaître ses longues jambes blanches, robe d'ailleurs tenu également par une ceinture disposée en biais, au niveau de sa taille du côté droit et sur sa cuisse du côté gauche, afin que la robe ne s'ouvre pas complètement. Enfin, des bottes hautes, montant presque jusqu'à ses genoux, de couleur marron lui recouvrait les pieds. Sur son flanc droit de trouvait également un fourreau, qui habituellement renfermait un katana, mais qui ici renfermait une épée similaire à celle de l'homme. Comment Roy pouvait-il savoir qu'il s'agissait habituellement d'un katana ? C'était très simple, puisque les personnes qui étaient désormais juste devant lui n'était autre que ses parents. Oui, Eliwood et Lyndis se trouvait en face de lui sans qu'il sache pourquoi. L'ange se mit à trembler quelques instants, sans pouvoir rien dire ni rien faire, puis se jetta sur ses paternels, les enlaçant du plus fort qu'il le pouvait, se mordant la lèvre inférieure pour ne pas fondre en larmes. L'espace d'un instant, il était redevenu le petit garçon qu'il n'avait jamais réellement pu être. Même s'il s'agissait peut-être d'une illusion, même s'il s'agissait peut-être d'un piège, il voulait profiter de cet instant, juste un petit peu.

L'homme se recula de deux pas et s'inclina par respect devant ses parents. Il releva la tête quelques secondes après et prit la parole :


« Père ... Mère ... J'ai tellement de questions à vous poser mais je vais commencer par la plus évidente. Que faîtes-vous là ?

- C'est toi qui nous a appelé, Fils.

- Moi ?

- Oui Roy, c'est toi. Je n'en sais pas plus que toi à vrai dire, mais je sais qu'une voix nous a appelé, en ton nom.

- Mais enfin, vous êtes ...

- Mort, oui. Nous le sommes toujours d'ailleurs, tu as juste appelé nos esprits.

- Ton père a raison, nous sommes malheureusement toujours morts, mais nous sommes heureux dans l'autre monde, ensemble. Alors partageons ce moment en famille, nous n'avons pas beaucoup eu l'occasion de le faire.

Comment ... Comment puis-je être sur que c'est vous et que je ne me fais pas piéger par cette ... cette chose qui nous terrorise tous ici ? »


Lyndis se mit à rire légèrement et attrapa la main de son enfant. Son regard dégageait toute la bienveillance du monde, un regard sincère, celui d'une mère aimante. Elle voulait lui dire de lui faire confiance, mais son regard était plus fort que ses paroles. La jeune femme n'avait aucune preuve à fournir au guerrier, elle ne pouvait rien faire d'autre que d'espérer qu'il serait capable de la croire. Roy revint à lui subitement, avec un léger mal de crâne qui s'estompa assez rapidement. Ses épées se mirent à vibrer et l'ange les retira de leur fourreau respectif. La gemme noire incrustée dans le manche de ses épées luisaient d'une lumière noire, de plus en plus fort, et une sorte d'aura ressemblant à une flamme, de la même couleur que la lumière, se manifestait autour de la lame des épées. C'était donc ça. Par un quelconque stratagème, il avait perdu ses pouvoirs élémentaires, il avait d'ailleurs perdu la trace d'Elément, mais en avait acquit des nouveaux, et s'il avait bien compris ce que c'était, il pourrait avoir la réponse à sa question. Le rouquin planta ses épées dans le sol, à quelques mètres de distance. Le sol se mit à trembler et à craqueler alors que les épées disparurent dans une lumière mêlée entre le noir et le gris. Un grand flash lumineux ébloui tout le marécage, puis plus un bruit. Le sol s'était consolidé à nouveau, comme si rien ne s'était passé, et à la place de ses épées se trouvait deux personnes, en chair et en os cette fois. Ses parents. Le regard de Roy changea, la peur ne se lisait plus sur son visage, bien que cette même peur était toujours présente en lui, un regard déterminé se lisait sur lui.

« Père, Mère, il est l'heure de rétablir l'ordre sur cette île. »
Pièces Pièces : 101228
Nombre de messages : 18901
Age : 21
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[RP ACTE] Objectif : Tanathea
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande d'un acte de décès
» COMMENT ATTEINDRE L'OBJECTIF ZÉRO SDF ?
» Contre acte
» Le parcours du tireur (Acte 2)
» Acte 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum