Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueUltra-Inversion00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sentiments impitoyables [Feat La Grande Oracle]
avatar
Joueur Novice
Dim 27 Aoû 2017 - 22:00
Il est rare que je m’aventure en dehors des murs du palais. Tu te plaignait toujours de ça. Tu n'aimais pas savoir que je passait mon temps enfermer dans ma bibliothèque. Mais cependant, aujourd'hui est un jour particulier que je ne peux pas ignorer. Je ne sors point examiner d'ancien glyphe ancestraux, ni scruter le ciel et ses constellations. Cette nuit je suis seulement venue te voir une dernière fois, espérant que de là haut, tu puisse pardonner ma faiblesse et ma lâcheté. En effet, je n'ai pas eu la force de venir t’honorer en même temps que toutes les autres victimes de ce jour tragique.

Le clair de lune se rèflette dans quelques flaques d'eau , je marche dans la pénombre à travers les rues silencieuse. Le pois du deuil se fait encore ressentir. Dans ces rues, nombreuses sont les femmes qui pleurs leurs maris dans leurs demeure. Nombreux sont les enfants, qui n'arriveront pas à sourire une fois le jour lever à cause de l'absence de leur père. Les rues sont si peu surveillée cette nuit... les soldats doivent surement rendre hommage à leurs camardes dans une taverne... surement oui... Je n'avais jamais imaginer me sentir triste si jamais se genre d'accident arrivait, mais cet incident est arriver et il t'a emporter, Maniwa Chauve-souris.

Arrivée aux cimetières, ou diverses fleurs sont poser sur diverses tombes, je me suis dirigée vers ton dernier lieu de repos et j'y est déposer un bouquet de fleur à mon tour, très coloré, pour que tu puisse pardonner mon pessimiste, mais contenant une de ses fleurs que tu semblait apprécier, une Bat Orchid. Je n'avais aucune diée de si tu étais en sois, vraiment là... on m'avais raconter que les héros avaient réduit ton corps en boullit. L'annonce de ta mort remonte dans mes souvenirs et tiraille ma poitrine. Un gout amer se trouve dans ma bouche, le sentiment d'avoir échouer, d'avoir faillie quelque part à ma tâche. A quoi bon toutes ses connaissances sur ces héros si c'est pour avoir autant de victime. Les survivants on parler d'une vampire... une vampire ayant résister à un coup porter en plein coeur. Dans ces livres, il y a des erreurs, des exeptions. A vrais dire, mon esprit était brouiller, totalement embrumer, je ne savais pas sur qui jeter la faute. A vrais dire, je me demandais même pourquoi je ressentais le besoin de jeter la faute sur quelqu'un. Est-ce à cause de la reine, ayant rendue l'éxécution publique et tiré sur ce robot rouge ayant participer à ton massacre ? Est-ce à cause des médiats qui auraient parler de l'évenement et ainsi informer les héros ? Ou à cause de moi, qui n'a pas vraiment sue donner d'information aussi préciser.

Je ne peux imaginer ta douleur ni même celles des autres... Il y a plusieurs trous dans le cimetière, tant d personne son mort qu'il fut impossible de les enterrer tous le même jour... Je m'éternise, regardant cette pierre froide et dénuer de vie surlaquelle est gravé ton nom. Un grand sentiment d'impuissance pesait sur mes épaules. Et la brise glacial de cette nuit cruelle n'allégeait pas le poid de la culpabilité.

-Je suis désolé... puisse tu reposer en paix...

Rien... rien ne pouvait effacer ce fardeau, pas même des excuses face à une tombe parmi tant d'autre, au beau milieu d'un cimetière qui surement, allait être trop petit pour les prochains drames à venir...
Pièces Pièces : 25448
Nombre de messages : 56
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 28 Aoû 2017 - 14:55
La Grande Oracle se rendait aujourd’hui au cimetière d’Horuna, accompagnait de ses trois fidèles gardes du corps et cultiste, Neisha Nigma une jeune femme shinobi issue du Nippon, Blake Zolthar un maitre d’art martial toujours Torse nu armée d’un bâton d’acier et enfin un jeune homme au cheveu blond avec de nombreuses taches de suie sur le visage portant le nom d’Anguiss Harklow. Pourquoi se diriger vers le cimetière ? Hé bien aujourd’hui L’Oracle voulait prier pour l’âme de nombreux défunt, beaucoup était mort avant d’avoir pu rejoindre le culte et l’oracle ne voulait pas voir tant d’innocents disparaitre si vite.
Ainsi c’était la fin de l’après-midi quand elle était arrivée au Cimetierre, beaucoup de personnes pleuraient leurs proches, La Papesse du vide était vêtue d’une robe de cérémonie, une robe de nonne aux couleurs sombres elle arborait le physique allant à merveille avec son titre de Pretresse de la Vacuité.

S’arrêtant sur les tombes, L’Oracle s’agenouilla au sol et accompagnait de ses 3 autres cultistes garde du corps, ils entreprirent de longues prières pour le salut de leurs âmes, pendant plusieurs heures elle fit ces mêmes gestes et récita les mêmes paroles en synchronisation avec ses compagnons. La nuit tomba et alors qu’elle se relevait pour prier sur la tombe d’un soldat ayant protéger sa patrie et sa famille, elle put voir une étrange personne a l’expression tiraillée par la tristesse, une femme a corne, au cheveu de mêmes couleurs que l’Oracle et ayant des yeux écarlates. Par pure compassion la Pretresse du culte s’approcha de cette dernière, sa voix se faisant chaleureuse et bienveillante elle annonça avec tendresse.

— « Tes tourments semblent te percer le cœur mon enfant... tu as perdu une personne qui t’était chère n’est-ce pas ? Ce n’est jamais facile à vivre, mais tu dois être forte ! Je prierais pour le salut de son âme si tu le souhaites, je suis la Grande Oracle, je suis ici pour aider les défunts, mais aussi les vivants ayant perdu espoir, n’ai pas honte de libérer ce qui pèse sur ta conscience, je serais ravi de pouvoir t’aider a aller mieux et t’aider a te confesser »

La voix et les mots employer par L’Oracle se voulait rassurant, son comportement pouvait rappeler celui d’une mère s’inquiétant pour son enfant, bien qu’un bandeau cachait ses yeux ont pouvais lire la sincérité et de l’inquiétude sur son visage, L’Oracle se doutait que le physique de cette jeune personne devait lui porter préjudice, beaucoup juge de manière hâtive et beaucoup ont dû la repousser pour ce qu’elle est, l’envie de prendre cette personne dans ses bras pour la réconforter était venue a l’esprit de L’Oracle, néanmoins elle savait que beaucoup ne supportait pas ce genre de contact trop rapide. C’est pourquoi elle se retenait, se contentant de l’apaiser avec ses paroles.
Pièces Pièces : 23943
Nombre de messages : 101
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Joueur Novice
Lun 28 Aoû 2017 - 17:42
Cette gentillesse dans cette voix, j'ai lentement tourner vers la tête vers l'origine de celle-ci. Voyant ainsi cette femme à la chevelure argenté et aux yeux bandés, avec à ses côtés un femme et deux hommes, dont un de visiblement armés. Je ne m'attendais point à croiser qui que ce sois à une heure pareil et sur le coup de l'étonnement je fis un pas en arrière. Ce groupe de quartes personnes imposait en présence, mais pourtant, qu'une seule d'entre m'adressa la parole. Tendis que les autres semblaient, tout en restant légèrement en retrait mais pas trop loin non plus, veiller, ou bien surveiller. Cette rencontre était étrange, et quand cette demoiselle atteint de cécité se présentât je fus quelque peut surprise par ce titre quelque peu pompeux à mon gout, mais qui faisait remonter dans mon esprit certaine rumeur.

Une conversation, en plain air, banale ? Je ne sais pas; nous dirosn que oui. Combien de temps ça ne m'étais pas arriver. Sur le coup je ne savais même pas si je devais dire Bonjour, en fait ça me semblait stupide puisque elle même ne l'avait pas fait. Je regardait ce bandeau, cachant les yeux d'un visage qu'il semblait plein de compassion. Pourquoi diable compatissait-elle avec moi, alors qu'en la voyant, je ne pouvais que compatir pour sa vue. Oui... cette femme devait surement être aveugle, c'était ce que je me disais, et ainsi elle ne voyait pas ce que j'étais. C'était une conversation... banale... individu entre individu. Il n'était pas question d'une discussion entre femme et monstre ou autre. Je baissas rapidement ma garde face à cette jeune femme aveugle qui, à mes yeux étaient bien moins menaçante que ses compagnons qui se tenait à l'écart, mais montrant ainsi un certain respect à mon égard. A vrais dire... la situation devenait presque comique, je n'avais toujours pas dit un mot et me retrouvait à observer méticuleusement les compagnons et celle qui n'avais pourtant pas daignait faire le moindre jugement avant de m'adresser la parole.

Sa proposition m'intriguait, je ne savais pas vraiment comment réagir. Une prière, une confession, tout ceci semblait si décaler de nos jours. Le genre de mot qui n'apparaissait que dans les vieux livres de l'ancien monde... Surement, sur mon visage, on pouvait lire toutes les interrogations qui me venait à l'esprit, en plus de cette inquiétude et méfiance naturelle envers les inconnus. Maniwa détestait ça. Il détestait quand je ne disais rien, alors continuer à agir ainsi, devant sa tombe, était comme lui faire un déshonneur. Regardant la pierre tombale un moment je me résignât à m'exprimer d'une voix faible, pour ne pas étaler non plus toute ma vie au grand publique.(Je parlais en effet des compagnons de l'oracle)

-Qu'est ce qu'une prière ? Ce n'est rien, absolument rien du tout... cependant, un peu de charité, c'est si rare de nos jours. Si vous vous présentez ainsi, et bien pour ma part, je suis personne, et je n'irais pas vous ennuyer avec une triste histoire parmi tant d'autre. Comme beaucoup, je pense qu'il vaudrait mieux espérer que ces menaces soit arrêter. A quoi bon gagner le salut si d'autre de ses camardes périssent encore. Maniwa n'aimait pas les sacrifices vain. Pourtant le prix de sa propre vie, n’écartât en rien le massacre qui c'est produit. Néanmoins, vous avez raison sur un point, cette personne était chère pour moi, mais je n'ai pas vraiment eu l'occasion de le lui dire.

Je ne voulait pas chercher les ennuis. Je me sentais pas le courage de refuser à cette femme quoique ce sois. J'étais lâche, cela se voyait... Je n'osait pas regarder trop longtemps ce bandeau masquant ses yeux, ni ses compagnons qui me paraissait imposant et menaçant. A vrais dire mes yeux rouge se baladait toujours au niveau de la tombe, fixant celle ci comme une terrible fatalité. Lâche.. lâche et encore lâche... je passe trop de temps seule dans la bibliothèque car je n'aime pas être en contact avec les autres qui jugent sur mon apparence. Et quand je sors... c'est quand il y a pas trop de personne dans les rues pour éviter de me faire remarquer. Mais visiblement, même tout cela ne suffit pas à éviter une rencontre. Sa présente était... inattendue. Indésirable ? Peut-être, je n'en avais aucune idée, mais pourtant sa voix si chaleureuse, me faisait sentir coupable à l'idée de, ne serais-ce, lui porter un préjudice.

Pièces Pièces : 25448
Nombre de messages : 56
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 3 Sep 2017 - 20:28
La voix de cette femme était imprégnée de tristesse, plus qu’à cause de la perte d’un proche elle semblait profondément mélancolique à cause d’énormément d’éléments, les confits de ce pays semblaient la peinait et la proposition de l’Oracle ne semblait que l’indifférer, néanmoins elle avait ressenti la gentillesse de sa proposition et l’en remercier. N’était-ce pas normal de se porter volontaire pour aider une jeune personne dans le besoin ? Écoutant attentivement les propos de cette triste femme, l’Oracle sentait également beaucoup de méfiance, envers L’Oracle ? Non... Plutôt envers ses trois gardes du corps, reprenant la parole avec tendresse, la prêtresse fit signe à ses gardes du corps de s’éloigner d’elle, ces derniers obéirent et se retirèrent.

— " Les prières semblent t’être inutiles, néanmoins c’est la seule manière que nous avons de parler au tout puissant, ainsi il peut nous aider et accomplir nos désirs, même si tu n’y crois pas cela peut te soulager, cela peut te donner la sensation qu’il est heureux la ou il est... et que peut être tu pourras le retrouver... tu dis ne pas avoir eu le temps de lui dire a quel point tu tenais a lui, peut être pourra tu dans une autre vie ? »

En annonçant cela, L’Oracle se souvenait de toutes ses personnes qu’elle avait rencontrées après la mort d’un de leurs proches, beaucoup avait pensé comme elle, beaucoup n’arrivait pas a se sortir de cette spiral d’émotion négative, mais a chaque fois l’Oracle avait pu leurs montrer que la foi et l’espoir peuvent ressouder les blessures du coeur. Les liens de l’esprit sont bien plus solides que ce que l’on pouvait penser. Reprenant ses propos avec la délicatesse d’une mére, la prêtresse enchaina en lui expliquant tendrement

— " Je peux comprendre ta douleur, ton désarroi, tu dois surement être perdu mon enfant... tu souhaites surement t’enfermer et t’isoler pour ne plus a avoir a réfléchir a tout ce qui te tourmente, néanmoins j’ai croiser beaucoup de personnes comme toi, beaucoup ne savait plus quoi penser et se sentait... abandonner ? Trahis ? La perte d’un proche est toujours douloureuse et beaucoup ne s’en relève pas... néanmoins il faut garder espoir et c’est pour cela que je propage la parole sainte de Yozx, afin que jamais plus personne ne se laisse envahir par les blessures de leurs coeurs... es-tu certaine que tu ne veux pas tendre la main et te sortir de ses tourments qui t’habitent ? Je ne te jugerais point mon enfant... je ne suis pas la pour sa ! »
Pièces Pièces : 23943
Nombre de messages : 101
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Joueur Novice
Lun 11 Sep 2017 - 11:18
Une autre vie ? Y'a t-il réellement quelque chose après la mort ? Peut-on vraiment être heureux une fois dans l’étreinte froide de celle qui dévore toute vie ? Les méfiances que j'avais à son égard était fondée. Elle se mit à parler de "Yozx"... J'en avais entendue parler, très vaguement, des rumeurs à vrais dire, des bruits de couloirs dans le palais qui, il faut le dire, était loin de faire des éloges très élogieuse de ce culte.  Mais avais-je vraiment du temps à accordé à tout ça dans cette situation de deuil. Quelqu'un me parlais c'était au moins ça. Ça comblait légèrement le vide que Maniwa avait laisser. Néanmoins je tenais à garder les idées.. claires... mais en même temps, j'étais quelque peut curieuse d'ne savoir plus. Elle semblait, comme je m'en doutais en savoir long sur la souffrance certaines de ses paroles étaient tout à fait vraies, mais quelque chose me faisait légèrement grincer les dents, ou du moins, me perturbait. Je suis loin d'être habituée de cette façon à ce qu'a cette femme de m'interpellé par "mon enfant". Me suis au moins présenter ? Ai-je oublier de donner mon nom ? C’est pour ça qu'elle me nomme ainsi ? Non... elle aurais demander au cas ou si elle voulait savoir. Mais ai-je vraiment besoin de donner mon nom ? Après tout, je lui ai bien dit que j'étais personne et malgré tout, cette "oracle" continue de s'attarder à me faire la discussion. Ces derniers mots.. Elle promettais qu'elle ne me jugerait point et pourtant, moi, de mon côté, que fais-je ? Je me fie à des rumeurs, je suis sur mes gardes et surement plus tard, que je ferais comme si cette discussion n'avait jamais eu lieu. C'est cruel. Finalement je lâchât un léger soupir. Ne puis-je décidément pas être seule à me recueillir sur sa tombe ?

-Je suis désolée de devoir vous dire ceci. Mais sachez "Oracle" que de votre divinité je ne sais pas grand chose, et que le peu que j'ai pu entendre, n'était que des rumeurs, qui ne mette guère en valeur vos actes. Non pas que je souhaite continuer à souffrir, mais à mon sens, l'ignorance est elle aussi une souffrance.

Vais-je regretter mes paroles, pour une fois, j'eu un peu de courage pour lever les yeux, voir son visage. Ses yeux étaient bander, cacher, et pourtant elle se déplaçait comme si elle voyait parfaitement. Si elle avait pas remarquer mon apparence, j'étais assez étonner qu'elle n'aie pas trébuchée sur une pierre tombale ou sois tombée dans un trou creuser à l'avance dans ce cimetière... Après un moment de réflexion je venais à me demander si Maniwa Chauve-souris croyais en quelque chose. Peut-être... je n'en savais rien. Comment aurait-il réagit face aux paroles de l'Oracle ?Peut-être lui aurait-il rit au nez... il était surtout du genre à croire en lui et en lui seul. Je crois me souvenir, qu'il 'mavait dit un jour, que les seuls barrières qui existes je me les mettais toute seule. Trop méfiante, trop craintive ? Trop lâche ? Au final, pourquoi ne pas prendre le risque de savoir plus que ce que raconte de stupide rumeur ?

-Si vous le voulez bien, j'écouterais ce que vous avez à me dire. J'apprendrais et me ferrais une idée par moi même de cette façon... Et je ne saurais vous laisser vexée par mes précédentes paroles. Tout le monde aspirerait à avoir une deuxième chance...
Pièces Pièces : 25448
Nombre de messages : 56
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 18 Sep 2017 - 15:16
L'influence du culte grandissais...c'était un fait avérer et L'Oracle s'en rendait compte, au loins elle voyait ses trois garde du corps surveillait que tout se passe bien...leurs dévotions était complète et beaucoup était comme ses trois personnes qu'elle avait sauver...elle leurs avait apporter une raison de vivre, beaucoup avait retrouver gout a la vie en oubliant leurs ancien tourment grâce a la papesse du vide néanmoins malgré cela beaucoup voyait d'un œil mauvais les paroles sacrée de l'Oracle. La méfiance de cette femme a la voix troublé le prouvait alors qu'elle avouait avoir entendu de simple rumeurs qui ne la mettait pas en valeur. L’hérésie de la Lumière et sa corruption était si grande...il fallais la combattre coûte que coûte ! Tant de vie avait été sacrifier au nom de cette chose absurde ! 

-"Je comprend ta méfiance mon enfant...tu a peur que je te manipule, tu ne souhaite pas te retrouver dans quelque chose qui te depasse, beaucoup tente de saboter ce que j'apporte a cause de leurs moral corrompue...la Lumiére...tant de personne ont tuer au nom de cette dernière, tant de personne on été persécuter car n'étant pas du coté lumineux...tant de maux et de tristesse ont vue le jours a cause de ses convictions cruelle qui n'ont fait qu'apporter la gloire de leurs prêcheurs ! Je ne suis pas a la tête d'un mouvement manichéiste et égoïste !"

Lachant un soupire, l'Oracle avait jurer d'exterminer la Lumière et ses partisant ! Yozx dévorerais cette lumière avec facilité et nous avions besoin de lui pour que plus jamais ce fléau de corruption n'apporte a nouveau le chaos ! La voix de l'aveugle se fit plus forte, bien que toujours délicate elle faisait preuve de conviction et sa voix maintenant hypnotique révélait avec quelle dévouement elle était impliquer dans sa quête, son interlocutrice s'étant ouverte pour en savoir plus, l'Oracle comptait bien lui montrait que Yozx n'était pas le monstre que ses détracteurs voulait faire croire

-"Je n'apporte pas la mort et la destruction ! Yozx incarne le vide a l'état pur ! C'est une entité ni lumineuse ni obscure, ses actions ne sont motivée ni par le bien ni par le mal, il agit simplement dans l’intérêt de l'univers et son retour est plus que nécessaire ! Au sein du culte personne ne se juge, personne ne se veut du mal, tout le monde s'unit pour que la paroles de tous puissent être entendu par Yozx ! Ce dernier nous apporte Protection et Pouvoir ! Quand l’avènement du tout puissant sera venue l'univers ainsi que tout ce que tu a connu disparaîtra pour retomber dans le néant, ainsi un nouveau monde renaîtra et au sein de ce dernier tout ceux qui auront agit pour la bonne cause en abrégeant les souffrance de ce monde auront une place de choix dans ce nouveau monde ! Au sein du culte nous n'avons pas peur de mourir, car mourir au nom de Yozx nous assurera une nouvelle vie plus douce et plus juste dans le prochain monde ! Peu importe ta voie, peu importe tes conviction, peu importe ta moral Yozx ne te les retirera pas ! Rejoins le culte et tu sera aimé et aider, Affronte le et tu sera hais et combattu."
Pièces Pièces : 23943
Nombre de messages : 101
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Joueur Novice
Lun 2 Oct 2017 - 18:33
-Une nouvelle vie... sans mensonge ? Sens secret ? Je crois comprendre maintenant que vos dessins sont loin d'être si noir que certain le prétende. S'accrocher à un espoir, se mettre sous une bannière qui semble bien plus sûre. Vous et votre culte... cette crise désastreuse pourrait vous apporter l'avantage... et pourtant... pourtant vous tenez à venir ici, priez pour les morts plutôt que de vous souciez des vivants. Ne voyez pas là une insulte, seulement un compliment, je réalise au final que vous êtes une dame qui sait prendre du temps pour les autres sans chercher contament à les enroler ou aveugler comme certain le prétende. 

Elle perd du temps sur une tombe et sur moi même. Alors qu'en cette période de panique elle pourrait énonce ce discours à une foule tout entière. Elle s'adressait à moi comme si j'étais une personne, c'était mon ressentit et non pas comme si j'étais une servante ou une habitante parmi tant d'autre. Cette discussion était stimulante, elle stimulait mon esprit qui tentait d'imaginer tous les scénarios possibles.

-Grande Oracle... je v... non hélas ce n'est pas possible. J'aurais aimer mais mes fonctions m'en empêche. Rejoindre une bannière plus sure et fuir celle qui semble corrompue par le mensonge. Je crois que, ma foie n'est plus accordée à la reine de ce monde. Gardez cela pour vous, sans quoi on m'accuserait de trahison... et j'ai peur... peur de ce que revient le monde en ces temps troubles. Peur que cette guillotine ne sorte de nouveau pour "montrer l'exemple"

L’exécution, la reine avait prit une apparence tellement différente. Si peu... rassurante ? Je perdais confiance en elle, ne savait plus quoi en penser et en même temps j'étais dévoré par la honte de juger ainsi sur l'apparence de notre reine, elle qui me jugeait pas mais une question envahissait mon esprit. pourquoi avoir cacher à tous ceci ?

Ha... oubliez... oubliez tout ce que j'ai dit, je ne dis que des sottises. Je crois que la peur me fait perdre la raison. je ne suis pas courageuse, ni d'un tempérament fougueux. je ne servirais à rien. Mais... tant que la reine semble ne pas vous considérez en ennemie. J'imagine... qu'il en s'agit en rien d'une trahison envers elle. Et donc je.... je voudrais.... m'accrocher à ce dieu plutôt que ces meurtriers qui sortent de la Pandorica....

A vrais dire,  j'ignorais si la reine était au courant de l’existence du culte. Peut-être pas... du moins pas pour le moment... Mais je ressentais comme le besoin de prendre du recul envers notre reine. Prendre un peu de distance surement, trouver quelque chose pour me vider un peu la nette, ne plus penser à toutes ses souffrances inutiles, et me dire que aujourd'hui, Maniwa était libre dans un monde à l'étreinte chaleureuse malgré la froideur et la bestialité de sa mort.
Pièces Pièces : 25448
Nombre de messages : 56
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 29 Oct 2017 - 15:45
La Grande Oracle ressentait le doute chez cette douce créature, cette jeune femme était complètement perdue dans ses convictions, elle comprenait bien que le Culte n’était en rien ce qu’il paraisser être et cette hésitation rendais triste l’Oracle, néanmoins bien qu’elle avait émis une certaine lumière sur la vraie nature du culte, elle était encore loin de comprendre la porter de ces gestes et l’ouverture d’esprit des cultistes, s’approchant avec douceur de la chroniqueuse, la Grande Oracle posa ses mains chaudes sur le visage de cette jeune femme, ce geste ce voulant à la fois rassurant et chaleureux permettait également a l’Oracle de visualiser le visage de son interlocutrice, d’ailleurs en réalisant son aspect ainsi que la présence de ses cornes, la prêtresse fut prise d’une intense tristesse.

— " Je commence à comprendre ta solitude... beaucoup doivent te voir comme un monstre n’est ce pas ? La solitude doit peser ton cœur et la perte de cet être cher doit te fendre en deux ! Je te comprends un peu mieux désormais, mais sache qu’au sein du culte personne ne juge sur les apparences, malgré ce que ton apparence renvoie, je ressens tout sauf de la méchanceté en toi, tu me sembles plutôt être une femme sensible et œuvrant pour le bien des autres ! Tu es même bien plus pure et compatissante que les autres ! Je comprends que tu ne puisses pas rejoindre ma bannière, néanmoins sache que tu n’as pas besoin de quitter ta reine pour être a mes cotées ! »

Marquant une courte pause dans son discourt, l’Oracle continuait de caresser la peau douce de cette chroniqueuse, se voulant le plus rassurant possible et venant la prendre dans ses bras, L’Oracle voulait lui montrer qu’elle l’acceptait comme elle l’était, ne la jugeant pas pour ce qu’elle ressemblait, mais la voyant telle qu’elle l’était réellement ! Étant aussi chaleureuse qu’une mère, Unasarera pouvait presque ressentir cette atmosphère maternelle qui se dégageait de son interlocutrice.

— " Yozx est miséricordieux ! Tu n’as pas à montrer la puissance de ton engagement pour rejoindre ma bannière ! Tu peux continuer à vivre comme tu vis si c’est réellement ce que tu souhaites, tant que tu gardes en toi cette amitié, cette volonté de faire changer les choses, tu seras sous ma bannière ! Tout ce que je souhaite est d’éclairer ton chemin, le jour ou tu auras besoin de quoi que ce soit n’hésite pas a me trouver, ma porte te sera toujours grande ouverte et j’ai espoir de pouvoir t’apporter la délivrance qui pèse sur ta douleur. »
Pièces Pièces : 23943
Nombre de messages : 101
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Joueur Novice
Lun 30 Oct 2017 - 13:58
Une tendresse intarissable, voilà ce qu'elle dégageait. Pourtant, quand elle avait tendue les mains s'approchant doucement afin de toucher mon visage, mon cœur se serrât, effrayée par le jugement, par un réflexe totalement instinctif, je fis un pas en arrière, mais cela n'eu point suffit car avec ses mains douces et chaude, de mon visage, elle se saisit. Tétanisée, je pouvais sentir ses mains caresser mon visage et vaguement passer dans mes cheveux jusqu’à ce que ses doigts fins rencontrent ces cornes si hideuses aux yeux de certains. Du jugement de cet aveugle je n'attend plus qu'un seul mot dorénavant : Monstre. Et pourtant... pourtant ce mot ne sortit point de sa bouche, bien au contraire, elle restât inchangée et amicale. Douce, tendre et chaleureuse. Je retenais du mieux que je pouvais mes larmes. Cette douceur maternelle comblait une partie du vide qui étais en moi et je n'arrivais pas à comprendre, comprendre comment certains pouvais voir en cette femme à la chevelure argent un monstre, elle qui ne jugeait rien ni personne. Je retenue mes larmes mais malgré moi, l'une d'entre elle s’échappât et coulât le long de ma joue au risque de se heurter à la main de l'Oracle. "Il commence à pleuvoir" voilà la vague excuse que j'avais trouver si jamais elle était intriguer par cette larme. Mais, je n'eu le temps de rien répliquer, m’enlaçant d'une affection que je n'avais pas eu l'occasion de ressentir, pas même chez ma propre mère, mes jambes cédèrent soudainement. Je tombât alors à ses pieds, mes larmes se libérant à l'instant ou mes genoux touchèrent le sol. Toutes ses paroles, à quoi bon, cette affection qu'elle dégage, cette affection que j'aurais aimé ressentir chez maniwa, cette tristesse qui éclate de nouveau, cette colère qui refait surface. Mes bras autour de l'oracle, autour de ses jambes alors que j'étais au sol, je ne pouvais que poser des questions facent auquels je n'avais aucune réponse, surement car il n'y en avait pas.

-Pourquoi ! Pourquoi ! Si ton dieu existe, si il est si miséricordieux, pourquoi ne me rend t-il pas Maniwa du vide ?! Pourquoi ses maudis héros ne sont pas rester dans l'oublis, dans la mort, dans le vide qui aurait du être leur tombeau ! Pourquoi cette maudite boite les a livré dans notre monde ?! Nous n'avions pas besoin d'eux !! Alors pourquoi ton dieu, si il existe.. p... pourquoi ?!!

La gout amer de l'échec dans la bouche, aucune réponse n'était dans les livres, rien ne semblait justifier la présence des héros aujourd'hui aux yeux de la chroniqueuse qui ne comprenais pas, qui étais livrer à elle même et qui se sentais presque coupable de la mort de celle qu'elle aimait temps. Désespéré elle voulait une réponse, quand bien même celle-ci serait sans preuve. Désespéré, en deuil, et surement pleine de rancœur envers la vie qui pouvait se montrer bien cruel.

Je en comprends rien ! Je ne vois rien ! Il n'y a aucun chemin ! Et a ton dieu, je ne peu pas croire, si je le faisais, sur lui je déverserais mes fautes. Et pourtant le destin n'est pas écris dans les livres, si seulement j'avais au moins sut quand il allait revenir nous aurions peut-être été prêts ! Si je connaissais mieux leurs faiblesses nous aurions put les vaincre ! Mais tout ce que j'ai fait... tout ce que j'ai fais jusque ici n'a servit à rien ! Et rejeté la faute sur un autre ne serait que pure lâcheté de ma part ! Quand bien même votre présence m'est agréable Oracle, pourquoi ton dieu, si il existe, aurait laisser les choses se produire ainsi ?!

Les mains de Unasarera serrait fermement le tissu composant le bas de la robe de l'Oracle entre se s mains, la tête baisser, sanglotant, n'arrivant plus à contenir aucune de ses émotions, comme si l'Oracle venait de percer sa carapace et la coquille se trouvant en dessous. Révélant à jour ce qu'elle avait deviner depuis le début, une souffrance profonde ou la chroniqueuse était dans un sentiment d'impuissance terrible face aux événements qui se produisait. Il était normal de se poser des questions.
Pièces Pièces : 25448
Nombre de messages : 56
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 30 Oct 2017 - 14:28
Un flot de mélancolie envahie l'ambiance de la discutions, la jeune femme cornue s'effondrait en larme dans les bras de l'oracle qui - bienveillante - venait caresser sa chevelure immaculée, elle pouvait sentir la rage et la tristesse de cette femme incomprise et juger injustement, elle comprenait tellement ses sentiments, ce monde est parfois cruelle et c'est pour changer cela que l'Oracle avait décider de faire entendre la volonté du tout puissant Yozx, les questions de Unasarera semblait la tarauder, mais heureusement pour elle, La Grande Oracle pouvait répondre a ses questions, venant ainsi lui susurrer avec tendresse ses quelques mots :

-"Sache que malgré sa grande puissance, Yozx est loin de pouvoir décider de tous les rouages de ce monde, il est l'incarnation du vide et par conséquent il ne peut en rien influencer notre monde de lui même. Nous autre cultiste incarnons la volonté de Yozx ! Nous suivons les instructions qu'ils nous donnent et c'est au travers de nos esprits qu'il agit en ce monde ! Yozx incarne l'anéantissement, mais également l'accomplissement ! Il est l'Alpha et l'Oméga et par conséquent il ne peut agir entre ses deux périodes, mais nait craint, car bien que ta bien aimée repose dans le vide cela ne veut pas dire que tu ne le reverras plus jamais ! Une fois que ce monde aura été consumé, par le Néant sache que tu pourras renaitre à ses coter !"

Marquant une pause a nouveau dans son explication afin d’apaiser les tourments de ton âme, l'Oracle vint s'agenouiller pour saisir les mains sur sa robe, prenant ainsi ses mains dans les siennes en "regardant" son visage, la prêtresse vint continuer son discourt remplis de sincérité

"Vois-tu...beaucoup vivent ce que tu vis, beaucoup ont perdu où vont perdre un être cher, beaucoup haïrons les nations responsables de leurs tourments et beaucoup vivrons dans le désespoir ! Sache que j'ai rencontré des Héros qui luttaient contre des Héros ! J'ai croisé des humains se battre contre des humains ! Les vraies personnes à blâmer ce ne sont pas les héros ! Il s'agit de ceux sous la lumière corrompue ! Ceux qui prétendre se battre pour une lumière absolue alors qu'ils ne font que semer la destruction ! Comprends-tu pourquoi j'ai besoin d'aide maintenant ? Plus nous serons nombreux et plus l'avènement de Yozx pourra survenir tôt ! Plus tôt viendra l'avènement de Yozx et plus vite tu pourras revoir Maniwa..."
Pièces Pièces : 23943
Nombre de messages : 101
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Joueur Novice
Lun 30 Oct 2017 - 15:30
Les paroles de l'Oracle, malgré la chaleur et la tendresse qu'elles dégageaient étaient malgré tout terrifiante à la fois. Mais après tout, qui parmi nous, mortels, n'aurait point peur de la mort ? De ce que l'Oracle appelait l’anéantissement du monde ? La vie et le monde dans lequel nous nous trouvons serait donc qu'une farce ridicule. Un puzzle que l'on brise et que l'on reforme en boucle et en boucle, pourquoi ce monde devrait se détruire à nouveau ? Tant de pourquoi mais d'un autre côté, pourquoi cette peur si futile pour une chose qui arrivera forcément tôt ou tard. La mort ne cris jamais gare, ni ne prévient avant qu'elle ne frappe. Essayant de calmer mes larmes je voulais comprendre, comprendre ce qui au premier abord avait seulement l'air d'une pure folie, à moins que, ce ne sois moi qui devenait folle, ravagé par la tristesse au point d'envisager l’existence d'un tel dieu.

-Pourquoi ce monde doit-il être consumer, n'est-il pas né de nouveau pour ne plus être corrompu ? Comment est-ce possible ? Ces héros qui se battait dans l'ancien monde au nom d'une fausse justice et fausse lumière n'est donc pas la seule corruption qui vient de renaître sur ces terres ?! Qui, qui est donc cette corruption, ne prétend point que c’est la reine, oracle ! Je ne le supporterais pas ! Je ne supporterais pas l'idée de savoir que l'être que j'aime est mort pour celle-ci. Je ne supporterais pas que tu me dise qu'elle est responsable de tous ces malheurs, cela est impossible, elle nous protège, alors qui, qui donc désigne tu par le terme de "fausse lumière absolue" ?

Je me noyais, je me perdais, je ne savais plus vraiment quoi et qui croire. Ma tête commençait à bourdonner, j'avais tant pleurer que mes yeux et mes joues picotaient et me faisait mal. J'étais loin d'être en état à réfléchir à tout ça. Certains penser déplacer me traversait l'esprit, je me sentais tellement épuiser que je me serait bien laisser endormie dans les bras de cette femme, il vaudrais que je songe à rentré, m'allonger, me coucher, me remettre les idées en place en espérant ne pas faire de cauchemar, mais,mais je voulais avoir la réponse à mes dernières question. Je voulais avoir mais d'un autre côté, je craignais à ce que les réponses de l'Oracle soulève en moi plus de questionnement. La nuit avançait et se faisait de plus en plus noire. J'avais beau chercher à savoir ceux qui pouvait être responsable de la re-destruction de ce monde, je... je en voyais toujours pas... je ne voyais toujours pas la corruption, quand bien même celle-ci refermait peut-être sa mâchoire sur moi ou la desserrait je n'arrivais pas à comprendre la subtilité des propos de l'oracle. Au point que je me taisait petit à petit au silence, ne disant plus rien, prenant un court moment pour... pour juste en penser à plus rien et me perdre dans le regard de l'Oracle quand bien même je ne la voyais même pas... j'avais pourtant l'impression qu'elle lisait en mes yeux comme dans un livre ouvert...
Pièces Pièces : 25448
Nombre de messages : 56
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 12 Nov 2017 - 13:24
Les questions de la jeune femme cornue prouvaient bien que malgré sa peur et sa détresse elle s’intéressaient néanmoins au cultes et a Yozx, elle était perdue et tout comme nombreux des cultistes elle cherchait des réponses a ses questions, réponse que l'Oracle pourrait lui apporter car si l'influence de Yozx grandissait en ce monde ce n'était pas uniquement grâce au charisme et a la chaleur que l'Oracle pouvais apporter au personne en détresse, c'était également grâce a ce grand savoir qu'elle possédait et qui lui permettait de répondre aux nombreuse question de ses interlocutrice, ainsi dans le cas de cette douce femme au cheveux argent elle annonça avec sincérité.

-"Je comprend ton doute, si ce monde çi a subit la corruption qu'est ce qui empêche le prochain de le devenir également ? Sache avant toute chose que le premier de tout les monde était un monde bien triste, il s'agissait d'un monde complètement corrompue dictée par les lois du chaos et dont les démons foulait la terre, Yozx qui était encore tout puissant a cette époque c'est charger d’effacer et de recrée l'univers et de fils en aiguilles les mondes nouveau qu'il faisait apparaître devenait bien plus pur et paradisiaque ! Il faut que tu comprennent qu'a l'aube de ce monde la corruption n'existait pas, je te parle d'une époque qui remonte a de nombreux millénaire et ou les "héros" n'existaient pas, le retour de la corruption est justement la preuve que ce monde ce meurt ! Ainsi le prochain monde sera encore plus beau et durable que celui-ci et quand a son tours il sera assaillit par une corruption plus faible que celle de notre monde cela signifiera qu'il faudra tout effacer a nouveau ! Plus Yozx efface les mondes rapidement et plus le prochain monde sera sain et paisible ! Un jour Yozx parviendra a crée un monde dénuée de toute corruption et quand ce jours arrivera un véritable paradis verra le jours."

L'Oracle sentait que les yeux d'Unasarera se perdait dans son regard inexistant, la tristesse et le désaroie de cette femme en larme la poussait l'aider, L'Oracle était bien determiné a relever cette femme désemparer pour lui faire voir la bénédiction de Yozx !
Pièces Pièces : 23943
Nombre de messages : 101
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Joueur Novice
Lun 20 Nov 2017 - 16:12
Les mots de l'Oracle était en général très dur à accepter. Surement était-il impossible qu'une personne se joigne à sa bannière sans être dans le doute, sans longuement réfléchir à la question et aux principes de ce dieu mystérieux. Moi-même, je m’interrogeais, effacé le monde... pourquoi donc ? Si il existe pourquoi son dieux n'avait tout simplement détruit la porte ayant conduit ces héros ici. La Pandorica, la porte ayant conduit nos ancêtres ici mais également nos ennemis d'aujourd'hui. Cette logique presque absurde me dépassait, je ne savais plus ou donner de la tête.

-Détruire... détruire... et encore détruire ce monde, en boucle et en boucle. Ton dieu doit-être fort mélancolique en effet, de voir une à une ses créations devenirs imparfaite au point qui doivent les détruire. Non... je ne veux pas..... je n'ai pas envie de suivre une boucle dont la destination est trop floue et ambiguë. Pourquoi condamné un monde tout entier pour quelques individus imparfait. Ca n'a aucun sens Oracle. Si la corruption est cet amas de héros, alors, pour ce qu'ils ont fait à celui que j'aime, je ferais de mon mieux pour les anéantir à jamais. Mais ce monde, pourquoi.... y a-t-il autre chose que tu me cache oracle ? Effacé un monde sans se battre pour le sauver avant, n'est ce pas là quelque chose d’insensé ? Ton Dieu est peut-être bon, mais je me tournerais vers ces méthodes que si il n'est que seul recourt et seul espoir. Tu m'a donnée envie de me battre, surement dois-je t'en remercier, mais je regrette, si je devais frapper un héros, cela ne sera pas au nom de ta bannière mais au nom de celle que celui que j'aime. Il avait pour tache d'éradiquer ce mal... alors... je me dois de marcher sur ses traces. Mais sois-sure oracle... que si jamais je me retrouvais incapable de relever cette tache et bien peut-être que je rejo... non... je ne devrais pas être aussi... pessimiste... De là ou il est Maniwa ne tolérerais surement pas cela.

Mes yeux se posaient encore sur la tombe de mon bien aimer. Je... je me sentais si incapable de prendre une décision maintenant qu'il n'était là. Malgré tout ce temps ou je faisais mine de ne pas écouter en lisant les livres de la bibliothèque, il était toujours plein de bon conseil. Je crois qu'il était presque un modèle pour moi. Il était à vrais dire tout... mais ce tout, le voilà que je l'ai perdue. Mais je commençât alors a réaliser que je devais maintenant me prendre en main, faire quelque chose, me révolter face à ceux ayant arraché la vie de ceux que j'aime. J'avais envie d'exprimer ma vengeance. Peut-être étais-ce grâce aux paroles de l'Oracle.

-Je pense qu'il... qu'il est l'heure pour moi de rentrer... de réfléchir à tout cela... Si cela vous arrange, je vous fais la promesse que... notre rencontre demeurera un secret.

Doucement je fis quelques pas en arrière, m'inclinant légèrement, quand bien même l'oracle était aveugle, en guise d'aurevoir. On me dit souvent que ça fait très vieillot de saluer et de se retiré ainsi, mais il faut croire qu'a force de lire des vieux livres je suis moi même devenue, et ce malgré moi, un peu trop rustique au gout de certain. J'espérais cependant pouvoir m'en allant sans gêne. Les compagnons de l'oracle même si ils c'étaient éloigner, m'inquiétait toujours un peu, ils étaient armer après tout et sur le coup je me demandais si ma réponse n'avait pas "froisser" cette femme, qui même si elle était aveugle, semblait être d'une très forte importance aux yeux de ses compagnons semblant lui obéir au doigt et à l’œil, sans mauvais jeu de mot. Ils avaient surement leurs raisons et leurs histoires pour la suivre aussi fidèle. Mais j'avais également mes propres raisons pour désirer faire le deuil de Maniwa seule avant de prendre une vraie décision, mais quelque soit l'issue final de cette rencontre, je comprenais bien qu'il serait un jour temps pour moi d'approché un de ces héros ayant tuer Maniwa afin de lui faire goûter ma lame vengeresse... Tellement perdue... si perdue... je n'avais pas quoi faire d'autre à part venger mon bien aimer. Doucement, je commençât à m'éloigner, marchant le plus silencieusement possible pour mieux tendre l'oreille afin de savoir si on allait me suivre. J’étais inquiète.... trop de chose se bousculait dans ma tête, je me demandais si j'avais dit des chose que je n'aurais pas du exprimé...
Pièces Pièces : 25448
Nombre de messages : 56
Age : 19
Date d'inscription : 23/08/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Sentiments impitoyables [Feat La Grande Oracle]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Se débarrasser d'une grande quantité de cartes
» La Grande Gueule
» [REGISTRE] Catalogue des oeuvres de la Grande Bibliothèque ducale
» Robert Fisk - La Grande Guerre pour la Civilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum