Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonUltra-Inversion00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Quand on ne joue pas aux aventuriers... [Solo]
Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Ven 4 Aoû 2017 - 0:42
Chalut à tous, je fais ce rp solo en m'inspirant du système que Faust avait imaginé, c'est à dire une suite de posts rps espacés d'une petite semaine pour résumer comment notre personnage évolue entre deux rps, car il faut bien un moment pour pisser et faire autre chose que foutre et manger des mandales. Cette histoire sera donc basé sur Ross', depuis son arrivée sur Next Wave, plus précisément une fois installé à Horuna. Bonne lecture, et non, je n'ai pas d'image pour accompagner le tout :/


 JOUR 1 : Quelques tuyaux
Faust et moi venions de nous installer dans cette petite maison à l'apparence sympathique à Horuna, dans un quartier calme et posé. L'emménagement fut vite fait, car nous n'avions pas beaucoup de meuble et surtout bah... On avait pas prévu de déménager en passant par la Pandorica, faut dire.

Tandis que Faust avait chopé de quoi progresser à l'école pour ensuite faire ce qu'il faut dans le domaine des soins, je m'occupais de réparer les canalisations qui faisaient facilement déconner la distribution d'eau dans la cuisine, donc pas de pâtes à manger, la salle de bain -donc pas de bain, logique- et pas de chasse, ce qui était problématique car nous ne voulions pas de colonne sèche. Enfin, heureusement, après deux bonnes heures à chercher le fonctionnement
de la plomberie ici, j'ai enfin pu découvrir l'origine de la panne : une tonne de calcaire était présente dans plusieurs tuyaux d'entrée, bouchant donc notre fameuse eau: pas le temps d'utiliser la solution du supermarché, suivez les conseils de tonton Rosstail:

- Étape 1: Repérez la zone avec le calcaire qui bouche la canalisation entière.
- Étape 2: Équipez-vous d'une arme ou d'un objet fin, mais long et solide voire tranchant.
- Étape 3: Insérez l'outil dans le tuyau puis retirer en repérant cela pour décalcariser le tout. Personnellement,
j'utilise mon sabre Laser.
- Étape 4: une fois finie, j’espère que vous aviez pensé à couper l'arrivée d'eau ou un robinet, car sinon le problème est certes réglé, mais le nouveau est celui d'arrêter l’inondation de votre espace: personnellement ce fut ma tête qui fut atteinte par le jet d'eau.
- Étape 5: remettez-tous en place et prenez une serviette après tout ça, si vous n'aviez pas bien suivi l'étape 4 avant la 3 ème.
- Étape 6: profitez de votre plomberie flambant neuve, en attendant le prochain problème.

Après ce boulot bien embétant, je me demandais si Faust avait des problèmes pour la barraque... faudra que je trouve un boulot dans mes cordes... Certainement pas la plomberie d'ailleurs, me disais-je en virant un ou deux moustachus de mon cerveau.
Pièces Pièces : 16555
Nombre de messages : 1460
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Ven 18 Aoû 2017 - 0:15
Jour Deux : J’aurai de quoi faire !

J’aurai d'une douter que la plomberie aurait d’autre problèmes, mais je n’ai pas que ça a foutre d’utiliser un débouchiotte à longueur de journée. Sortant au grand air avec une bonne vieille odeur de gasoil, je me mis à faire un tour de la ville aux alentours de onze heure. La vie ici était extremement différente de celle que j’avais à Horuna avant mes aventures, mais quelqu’un d’habitué à voyager à travers les technologies peut y voir toujours les mêmes bases. La seule chose qui change, c’est que l’on utilise ce qui est le plus optimisé pour les services, trottoirs et j’en passe. Enfin bref, pendant ma ballade pas mal de gens ont eu de drôle de réaction en voyant un type en armure de cuir et des armes un peu partout, certains prenaient des photos, d’autres avaient le sentiment que j’allais découper quelqu’un et partirent tandis que les collectioneurs de “Héros” se demandaient si j’étais bien un des types dans leurs légendes:


Parce que oui, J’ai aussi eu le droit à mon lot de gloire déguisé : Link par exemple est le héros à la fourchette, Eh bah moi je suis titré “ Le Briseur de Verre”... J’aurai jamais dû participer à ce tournoi… mais revenons à cette promenade.

Comme j’étais dans les grandes rues, en me souvenant de la force d’esprit “j’me la pète en buvant un verre” De la reine Astrid, je me demandais quel genre de moyen il y a ici pour éviter que des connards viennent faire n’importe quoi dans le royaume. Cette question me vint à l’esprit lorsque je passais près d’un poste de police banal, Où les poulets à l’intérieur ne savent que coller des étiquettes dans les pare-brises. Depuis l’énorme monstre qu’on a démoli l’autre jour, j’ai pu observer que les militaires ne sont pas présents au grand jour, comme ce que moi je faisait en temps que soldat: sont ils cachés ?

Je continuais à réfléchir à ça quand j’entendis les voix sortant d’une discussion de quelques flics, Ces cons avaient laissé la fenêtre ouverte.. Quoiqu’en fait c’est normal, On est en été. Je vous raconterai pas tout en détail, mais en résumé ils avaient du mal à gérer les nombreuses ruelles de la ville qui sont souvent classées comme des zones dangereuses pour les citoyens.

C’était une bonne chose à savoir. Concernant le métier, je n’avais pas envie d’être flic, mais l’idée de faire le coup du mercenaire ne serait peut-être pas une mauvaise idée… Quoique ce monde n’est pas comme avant, tout passe par l’adminstratongs, On va peut-être éviter ça. En tout cas, pas question de refaire partie d’un service militaire ou truc du genre, J’aibdeja donné !

Traversant le trottoir, le rue ainsi que quelques dizaines de mètres, je me retrouvais en face d’un magasin de journaux, bouquins… un libraire, quoi. La vitre affichait le dernier comic De je ne sais pas quel super-heros vachement prisé par les gens de tout âge. Un type en costume, ne montrant jamais son visage qui se bat pour la justice ou retrouver le tueur de son père… Il y en avait pour tous les goûts, chacun avec un pouvoir incroyable.

Honnêtement, je trouvais ce genre d’histoire trop cliché de ce que faisait tout le monde sur Nintendo World : un camp foutais la merde en voulant juste péter le monde, aussitôt les gentils de ramènent et leur battent le train et ça tourne en boucle dans intérêt, tel un épisode de Pokém….

Oh pardon Évoli… Désolé.

Mais franchement, que je me souvienne, peu de gens de mon entourage ne se battait pour de grandes raisons: certains pour l’argent, d’autres pour… L’argent. Moi, C’était par passion des combats et je me suis vite mis à remballer cette envie. Cependant, C’est peut-être bien pour les gens d’ici d’avoir un idéal dans un monde aussi réfractaire à la magie.

Je m'éloigne légèrement de la librairie, avant d’avoir compris un truc. Faisant demi-tour, j’achetais sûr un coup de tête une édition limitée d’un des comics, avec quelques bons dedans. Feuilletant à toute vitesse, je me rendais compte que ce type nommé “FatMan” avait pas mal de similitude me concernant : il ne possède pas vraiment de super-pouvoir, -chez moi la Magie mes compétences-, n’a pas une carrure Ou des muscles saillants, bien que je suis tout de même dans un meilleur état physique qu’un obèse en temps normal. Il compense cela par son inventaire et sa capacité à surprendre… à la fin du bouquin, je pouvais lire “Inspiré du Briseur de Verre”.

……….

Je dois en penser quoi, bordel ? Mais putain OUI que c’est une bonne idée, de faire son super-héros dans un monde aussi restreint ! Quitte à subir des rumeurs, autant que ça serve à quelque chose ! Si la police a quelques difficultés dans cette ville, alors aidons la en chiant une prime au passage sachant qu’ils connaissent la “légende”... Ça justifie tout…

Je me retenais de péter un fou-rire tellement que je trouvais ça hyper con mais tellement envisageable ! Mais bon. Taper sur des méchants, C’est bien, Sauf qu’il faudrait que je ne devienne pas mon inspiré et que au contraire je me mette à améliorer autre chose que mon inventaire.

D’un pas pressé mais léger, je me dirigeai à l’aide de plans l'a direction d’un gymnase ou d’un club de sport spécialisé dans la musculation. Déjà, Pourquoi ne pas palier mon manque de force ? En arrivant sur place, l’un des entraîneurs me demandais pourquoi j’irai dans son cours, tentant de m’impressioner en me disant qu’il est très très… très rigoureux.

En réponse, je lui disait que j’allais en avoir besoin très bientôt car je vais devoir faire des efforts physiques intenses qui ne me sont pas accessibles pour le moment. À cela je lui présentais tout mon inventaire qui lui n’est pas aussi léger qu’on peut l'entoure en me voyant: après tout il y a : Un bouclier, une épée et une hache en acier, ainsi qu’un tas de babiole survie me trimbale où que j’aille.

Il accepta de m’entrainer, comprenant que j’étais seulement et surtout faible des bras: le dos par contre, rien à dire. Il m’inscrit sous un entraînement de quatre heures par jour, cinq jours par semaine pendant 3 mois, à démarrer des le lendemain.

Roh putain, je sens que ma vie vaudra vraiment mieux qu’avant !


Pièces Pièces : 16555
Nombre de messages : 1460
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Jeu 31 Aoû 2017 - 1:57
Jour 3 : Pour être fort, Il faut de l’effort !

Hier, J’ai pu m’inscrire à un cours de musculation intensif, mais avant de voir quels vont être mes éventuels progrès à l’avenir, Il fallait que j’explique tout à Delta et Faust qui trouvèrent l’idée pas trop conne, après tout ils me connaissent assez pour… Me connaître.
Merde, une répétition.

Enfin bon. Autant dire que dans mon impatience, retrouvant l’envie d’aller cogner des gens, chose que j’ai perdu lors du mariage royale, j’eus l’envie de tester immédiatement s’il était possible avec mon équipement actuel, de faire ce job. Du coup, j'attendais la nuit, quand je me rappelais que c’est aujourd’hui que je dois aller à mon premier cours. Voyant l’heure et constatant rapidement qu’il ne me restait que cinq minutes pour y aller, je fis un au revoir très rapide à mes deux compagnons avant de foncer vers le gymnase.

Autant dire qu’à mon arrivée, la porte était en train de se fermer mais avec une rare adresse et une motivation à me risquer au ridicule, je fini ma course en effectuant un dropkick dans la direction de ce qu’il restait ouvert de la porte… et je passais in-extremis à l’intérieur, avant de me réceptionner sûr mes deux jambes en me redressant devant tout le monde.

Tout le monde me regardait d’un air de dur, Et… j’avoue qu’être entouré que par des types bien balaises tout en muscle quand on est un gringalet… Ouais, C’est pas enviable, surtout quand on a l’impression qu’ils veulent tous te péter la tronche. Enfin, j’étais passé, C’était le principal. Déposant mes affaires dans le casier - dont je m’étais préalablement déchargé chez moi en grande partie mais faut bien que j’utilise quelque chose de mieux foutu qu’une armure hein- , le fait que tout le monde voit mes muscles en papiiiiieeeeer les faisait pas mal rire avec moquerie, puis ils sifflaient en voyant plus haut, c’est-à-dire la cicatrice que j’ai conservé mais qui disparaît lentement depuis que je me suis fait arracher le coeur. Il faudra sûrement un ou deux ans avant que tout soit à nouveau bien lisse.

Mais au lieu de rester torse-nu je préférais porter un t-shirt histoire de ne pas avoir l’impression de faire une séance de piscine. Je sortit ensuite du vestiaire, avant de me présenter à l’entraîneur qui m'observait avant de se tourner vers ceux qui arrivèrent ensuite. Il avait un visage bien strict, un peu comme le supérieur dans Full Metal Jacket.

Autant dire qu’il ne pris aucun instant pour faire coucou à qui que ce soir, C’était direct l'échauffement. Pour ce qui était d’utiliser les espèces de sièges sur une rampe dont on doit tirer sur une corde pour aller le plus loin possible avant de souffler et tout laisser se remettre à zéro, faire de la corde à sauter, se courber dans tous les sens pour s’échauffer Le tronc, pas de soucis. En fait si, J’ai réussi à m’empétrer dans une corde, Il a fallu deux gars pour m’en sortir…

Puis immédiatement, ce fut la séance, Et c’est la que les vrais choses sérieuses et fatiguantes commencèrent. Tandis que tout le monde, Bien habitué, parvenais à soulever au minimum 80kg aux haltères, je ne parvenais même pas à soulever convenablement la barre qui n’en fait que vingt, mais ça s’est arrangé en ajoutant cinq kilos séparés des deux côtés qui m’ont permis de mieux tenir et rééquilibrer le tout. Par contre, dès que je voulais aller avec quelque chose de plus lourd, la barre était trop lourde et je ne parvenais plus à la soulever après que je l'ai descendue tout en bas.

Autre épreuve bien chiante, C’était de tirer vers le bas une pile de poids, Et répéter cela pendant deux minutes. Bien que cela a l’air simple car nous sommes aidé par la gravité, mon poignet droit commença à devenir douloureux tandis que mes deux bras fatiguent… mais au moins je réussissais à peu près, avec légèrement plus de poids qu’aux haltères.

Je passais par divers ateliers, avant de me faire interrompre par l’entraîneur qui ordonna à tout le monde d’enchaîner vingt pompes puis 2 minutes de gainage, avant de refaire vingt pompes. Ce fut à ma grande surprise que j’arrivais à effectuer tout cela sans trop de soucis. Une fois épuisé par les vingt premières pompes, le gainage lui était bien plus reposant que difficile. Ensuite, C’est peut-être logique dans le sens où je supporte facilement mon propre poids, avec tout ce qu’il m’arrive.
Je fut finalement ramolli par les vingt dernières pompes qui semblaient m’aspirer mon énergie et atrophier mes bras… Vivement que je me repose…

Pour finir, J’ai du faire quelque ateliers au niveau des jambes. Sans accroc et avec cette fois non pas le quart mais plutôt la moitié de ce que les autres supportent, je revenais au même résultat qu’eux, mais en bien plus exténué. Le seul moment où tout le monde m’a remarqué, C’est lorsque j’ai voulu utiliser la presse, en voulant utiliser 80 kgs, je pensais devoir utiliser l’intégralité de ma force physique, mais il en dit tout autrement : je soulevais sans peine cette masse, au point de la faire voler d’un seul coup et de me prendre l’une des plaques sur le ventre, me faisant tout relâcher d’un seul coup dans un fracas énorme.

Autant dire que plus tard je recommençais avec cette fois 120 kg, Et même là je sentais certes une grosse résistance, mais je parvenais à la soulever et même faire quelques séries avec.

C’est tout ce que j’ai du faire ce jour là, Et c’est sans surprise qu’en rentrant chez moi Faust me vit juste dégringoler sur la table. Je pense que moi et mon corps en guimauve allons devoir passer plus de temps à nous reposer et à s’entraîner qu’à aller faire notre job de héros. En tout cas, cela permettait à Faust de ne pas à gérer les nouveaux problèmes de tuyauteries et à me laisser faire les jours suivants.


Pièces Pièces : 16555
Nombre de messages : 1460
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Lun 11 Sep 2017 - 15:35
Jour 4 : La douleur, Ça fait mal



Bon je préfère vous prévenir, C’est pas directement le quatrième jour à la suite, hein. En fait le premier jour c’était un samedi, du coup depuis lundi je ne fais que de me briser le corps à coup de musculation en rentrant à chaque fois complètement liquéfié par les deux heures de sport quotidienne. Je m’en suis pas remis avant samedi soir, Et actuellement on est dimanche, Donc demain je retourne souffrir…

Mais ne nous attardons pas sur les dates. Suite aux cinq jours de musculation ainsi qu’une récupération de deux jours, je voulais tester mes progrès dans le monde réel. Bien qu’en salle ils sont minimes, autant tester ce que je sais faire maintenant pour les prochaines fois. C’est alors que de nuit je me mis à passer de toits en toits Le plus discrètement possible entre les bâtiments, maisons et hauts véhicules nocturnes, me prenant deux trois fois les pieds dans le vide en me rattrapant de justesse.

Je ne grimpais pas aux gratte-ciels pour la simple raison que je n’ai pas envie de finir en tant que cadavre en deux dimensions en cas d’échec critique à l’épreuve d’escalade, Et puis voilà, C’est haut, pas facile à atteindre et je risque de péter les vitres en prenant appui dessus,faut pas déconner.

Pendant près d’une heure, Rien de bien intéressant -Après tout faut pas croire que les bandits font leur… boulot en permanence, eux aussi choisissent leur horaire - , Et ce ne fut qu’au bout de ces soixante minutes que mes oreilles entendirent un bruit résonnant , Comme si que quelqu’un se défoulait sur une surface métallique. Je pris l’initiative de me diriger vers l’origine de ce son, Et depuis la hauteur où j’étais, j’avais une belle vue de la situation:

Un jeune couple d’humains venaient de se faire agresser par un mec encapuchonné. La femme était tétanisée et avait même du mal à sortir ne serait-ce un son de sa gorge, tandis que son mari lui s’était cogné dans une poubelle. L’agresseur, Lui était habillé normalement pour des personnes vivant dans cette époque, même si je ne pouvais pas m’empêcher de constater que ses vêtements sont légèrement usés. Autre facteur important, il tenait un couteau dans sa main gauche, le pointant sur le jeune homme.

Personne ne m’avait vu et c’était temps mieux, C’est mieux pour agir rapidement sans risque pour l’otage. Je ne sais pas ce qu’il leur veut, mais il va obtenir des gnons, c’est garanti ! Étant légèrement haut, je préférais être discret en descendant du bâtiment avec ma canne à pêche dont j’accrochais l’hameçon sur la corniche avant de laisser doucement la bobine allonger le fil de sorte à ce que je puisse poser mes pieds sans bruits derrière le malandrin. C’était sans compter sur un noeud qui s’était formé sans que je m’en aperçoive qui m'empêche de parcourir le dernier mètre silencieusement, alors me laissant tomber, je laissais échapper un “bordel de merde” qui ne fut pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisque le type juste à côté venait de se retourner, surpris de voir un type en armure de cuir devant lui. De mon côté, je venais de me rendre compte qu’il était déjà retourné et par peur de me prendre un coup je lui plaçais ma fameuse technique, le “coup bas vraiment très bas”, dont l’effet fut bien plus surprenant que d’habitude vu que ma cible hurla de douleur dans un cri dans des aigus tellement forts que j’entendis des gens vêtu de la tenue de policier arriver quelques minutes plus tard.

Entre-temps j’avais continué de cogner le type d’une droite qui le laissa pantois. Il riposta puis enchaîna les tentatives de me planter sa lame dans le coeur jusqu’à ce qu’il vit d’un air dépité que je sortais une épée de mon fourreau. Il perdit une seconde qui me permit de lui flanquer un énorme coup de bouclier, qui résonne légèrement plus que d’habitude.

Oui, J’ai effectivement gagné un peu de force.

À part cela, l’agresseur tomba à la renverse, complètement hors de combat en lâchant son arme. Moi, je reposais mon armement et mon écu à leur emplacement respectif.

Et dire que je viens de lui foutre les jetons avec mon épée en mousse… Et qu’est-ce qu’elle foutait dans ce fourreau, d’ailleurs ?

Enfin bref. Le couple put se réunir à nouveau, l’homme étant toujours un peu sonné, tandis que les flics arrivaient. D’abord surpris de voir que tout le monde ou presque allait bien, Ils virent Le type à terre et moi-même, braquant leur flingue vers moi, me gueule de jeter mes armes à terre.

Vraiment toutes ? Non parce que j’en ai pas mal et c’est assez dangereux…

Il me fallut un peu de temps pour poser tout mon inventaire offensif à terre, avant que les arrivants ne s’approchent.

Je vous laisse deviner la suite. J’ai du passer une nuit en prison car se balader avec un stock d’arme énorme n’est pas quelque chose qui rassure les populations, mais je fus le lendemain libéré car après témoignage du couple et vérification de l’identité de l’agresseur, tout démontrait que j’étais à la fois témoin et intervenant, la plus grosse preuve étant la trace du coup de bouclier bien visible sur la tronche du mec.

Je reçu d’ailleurs une petite prime fort sympathique pour aide à la sécurité des citoyens, Cependant elle fut diminuée à cause du tapage nocturne. Au moins, C’est toujours sympa d’être payé !
Pièces Pièces : 16555
Nombre de messages : 1460
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Mer 18 Oct 2017 - 22:18
Jour 5 : Au détour d'une ruelle...

Nouvelle séance de musculation. Je parviens à tenir la cadence de plus en plus facilement et je me sens moi même devenir plus efficace et fort à mesure que mes membres se font martyriser par les efforts journaliers couplés à mes récents raids-éclairs contre divers malfrats un peu bancales. Le truc bien marrant, c'est que malgré mon renforcement, je ne constate presque aucun changement physique: je reste mince, sans avoir les biceps de Gaston ni les jambes de Chuck Norris, pour dire à quel point je me rapproche plus de notre voisin, Ned Flanders.

Je suis passé de tenir à peine une barre de 20kg à une haltère d'une cinquantaine en quelque semaines, sachant que depuis je me suis quand même fait réduire en manchot l'espace d'un ou deux jours -les autres se sont demandés pourquoi j'avais un point de suture au bras alors que trois jours après je n'en avait plus d'ailleurs- .  

Enfin bon, rien de spécial depuis quelques temps, la vit suit son cours. Enfin, pas cette nuit car sinon je ne ferai pas ce post, bien entendu.

Sorti des vestiaires complètement rhabillé, je pris le chemin de la maison, comme à ma grande habitude, retrouver ma moitié. Comme il faisait nuit noire -après tout il était 22h sans lune-, je voulais me diriger vers les avenues, quoi de plus normal me diriez-vous. Je me mis alors en route, mais à peine deux petites bifurcations après, je vis une serviette par terre. Je m'approchais pour la ramasser, avant de chercher le nom du propriétaire dessus, surement un gars distrait l'ayant fait tombé en se trimbalant tout en même temps, mais rien d'écrit. Je pris alors l'impolie initiative de chercher des informations dedans, histoire de voir une carte de visite ou autre.

Autant dire que dedans il n'y avait qu'un morceau de feuille cartonnée, rédigé d'une écriture assez religieuse, il était marqué dessus "Au nom de Yozx, prépare toi à mourir, hérétique ! Signé: Philippe".

J'ai à pine eu le temps de décaler ma tête et lâcher le carton qu'un bruit sourd retentit accompagné d'une balle perforant le papier, démontrant ainsi que quelqu'un m'avait bien pris pour cible... Et cela ne m'étonne guère, La Grande Oracle et sa secte de tardos nous avait mis sur sa liste de futurs locataires de cercueil, sans même nous le demander ! Enfin bref. J'ignore d'où est le tireur embusqué, et la ruelle est assez petite avec des bâtiments sans balcon, impossible donc de me viser  à moins d'être caché derrière une fenêtre. Si je n’étais pas sous pression j'aurai pu utiliser mon nouveau pouvoir pour le détecter plus facilement, mais là je ne peux améliorer que mes réflexes et ma précision... Fait chier !

Me protégeant au hasard avec le bouclier, j'entendis en serrant les dents ainsi que les fesses un nouveau tir de sniper qui lui finassa dans le mur, il le fait exprès ou bien il a été gêné par quelque chose ? En tout cas je peux éliminer le côté mur de l'emplacement du gars... Et le bruit semble venir d'une hauteur... est-il carrément sur les toits ?

Troisième tir. Complètement sous la pression, j'entendis un éclat de verre et senti la lumière diminuer... Il venait de rater son tir une nouvelle fois alors que je restait planqué... Et a tiré dans un petit lampadaire... La lumière devait le gêner alors que ça devait lui permettre de mieux viser un type caché... A moins qu'il l'ait dans l’œil... Putain je l'ai grillé ! Me mettant à couvert derrière une poubelle et me protégeant de mon écu, je reproduisait fidèlement ce nanard.

- Philippe ! je sais où tu te caches! Viens ici que j'te bute enculé !

Aucun réponse, le type n'était pas assez chtarbé pour donner sa position ou trop normal pour connaitre cette réplique. tant pis, je continuais.

- SALAUD !

Sortant mon grappin révolutionnaire, pour magicarpe, je tirait en direction du toit au dessus de moi pour m'élever à cette même hauteur. Puis, une fois en haut, je couru comme un demeuré dans la direction du tireur, situé sur un autre toit et qui venait de se rendre compte que je courrais vers lui. Il attendit que je me mette à sauter pour le rejoindre - et accessoirement lui casser la gueule- pour déclencher son tir... Et il m’atteins l'épaule droite, m’empêchant de bien me réceptionner et de l'utiliser pour un bout de temps. Il sortit ensuite un couteau dont j'entendis le subtile bruit de la lame sortant du fourreau avant de courir vers moi tel un vrai assassin, tandis que je me relevais, toujours équipé du bouclier. Après tout, je n'allais pas lâcher le dernier truc que je tiens, hein.

Le combat s'engagea au corps à corps. Il tenta plusieurs fois de m'écorcher le visage mais mes esquives consécutives d'un pas de côté l'empêchait de m'atteindre. Je ripostait en tentant  des coups de pieds sautés, il esquivait très bien lui aussi. au bout de quelques secondes celui-ci se jeta après m'avoir feinté et se retrouva face à moi, où j'eu tout juste le temps de lâcher mon bouclier afin d’attraper son poignet afin d'éviter d'avoir un couteau dans l’œil. Il était fort, bien plus que moi à l'époque mais je parvenais à le ralentir suffisamment pour me donner le temps de lui décocher un coup de genou sous la ceinture, lui écraser la tête de mon coude après qu'il m'ait lâché prise avant de le projeter d'un pied dans la tête, le faisant tomber à la renverse, chutant du bâtiment.

Un peu plus tard, au sol, je le rejoignit, alors qu'il tenait toujours son poignard, que je lui fit lâcher d'un coup de pied dans la main, avant de le saisir par le col d'une seule main, son visage ensanglanté par la chute, le reste de ses membres brisés avec un seul œil ouvert... et il était encore vivant.Je l'approchais de moi, pliant le coude, avant de lui toucher deux mots.

- J'ai même pas besoin de te demander d'informations, tu me les a déjà donné dans la serviette. Maintenant, sache une chose. Ta salope d'Oracle et ton dieu de mes fesses, j'en avait strictement rien à foutre avant que vous veniez de me chercher les noises. alors laisse moi te dire une chose pendant cet instant où je suis à peu près badass: j'avais trouvé une belle vie ici auprès de tous ces gens normaux ou non, qu'il me haïssent, ne m’apprécient pas où qu'ils me respectent un minimum car je fais mon super-héro vigilante... En principe je suis sympa et je ne vise jamais à tuer quelqu'un, pas même dans mon ancien monde... Mais si l'un de votre bande de trou du culs tente sa chance, s'il crève, tant pis pour sa gueule, natif ou non.

Ce fut après que je lui flanquait la tête dans le sol, provoquant surement soit sa mort, soit un coma, honnêtement, j'était trop énervé pour aller appeler les flics ou ne serait-ce prendre mon temps. Je récupérais mes cliques et mes claques avant de rentrer chez moi, son fusil de sniper dans mes mains pour me faire un peu de matériau un de ces quatre, me calmant finalement une fois que ma douce m'ouvrit la porte.
Pièces Pièces : 16555
Nombre de messages : 1460
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Quand on ne joue pas aux aventuriers... [Solo]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum