Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Sabotage00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Vide et méditation [PV : La Grande Oracle][Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Mer 28 Juin 2017 - 22:53
Rappel du premier message :



Cela faisait depuis quelques temps que Faust n'avait pas médité. Entre les évènements du réveil, l'exécution de Gozen et sa confidence avec Link envers les anciens de Nintendo World, le cornérien avait besoin de s'échapper à la réalité. Chez lui, dans sa maison plain-pied, il avait profité de la chambre à côté de la sienne qui semblait toujours vide pour le convertir en petit autel similaire à ceux du village Kamiki. Après tout, son colocataire ne retournait pas souvent à la maison. L'autel en question ne disposait que de l'essentiel comme des fruits ou encore la petite statue à l'air serein. Il était posé contre un mur, à l'opposé du lit inoccupé. A gauche, une fenêtre montrait la vue du quartier tandis qu'à droite, la porte menait au salon.

Il faisait nuit et Faust était vêtu uniquement de son boxer noir. En effet, après sa méditation, le bouc comptait aller se coucher. Assis en seiza, le cornérien saisit un bâton d'encens qu'il l'alluma avec un briquet, avant de le planter dans le verre contenant du riz. Puis, il priait, non pas pour la statue, mais pour se rendre plus fort mentalement. D'un autre côté, l'anthropomorphe eut l'impression de retourner dans le passé. La tranquillité du village, la philosophie de ce dernier et Zang Fhu, un des maîtres qui lui avait appris la magie du chakra. En prenant du recul, Faust se rendit compte de la chance qu'il avait. Si lui avec l'elfe avaient remporté le combat contre leurs ennemis dans la tour de l'Illusion, l'anthropomorphe n'aurait jamais eu l'occasion de se sentir apaisé. En y repensant, il souhaitait retourner à nouveau dans ce village. Mais avec la destruction de Nintendo World, il était malheureusement impossible de revenir à Kamiki, sauf en se rendant dans un lieu similaire. Mais, le cornérien ignorait ce territoire en question, pour l'instant.
Pièces Pièces : 18085
Nombre de messages : 5637
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 



Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Faust Arion a écrit :
Geek
Jeu 27 Juil 2017 - 18:26
Tours restants avant l'arrivée de la police : 3
Tours restants avant que l'effet du parfum se dissipe : 1


Neïsha utilisa un arbre pour se servir de fronde. Une fois dans les airs, elle donna un coup de genou sur la tête du géant qui finissait par tomber. Quant à Blake, il trancha les "jambes" de l'ennemi. Ainsi, le golem s’effondra. Cependant, gare à l'avalanche qui se préparait pour le duo au sol ! En effet, la montagne des Maskass les écrasèrent. Petit à petit, paniqués, les soldats se mirent à courir dans tous les sens, délivrant les deux fidèles de la papesse progressivement. Mais, la bande de joyeux lurons n'avait pas dit le dernier mot. Du moins, la moitié des effectifs tenaient encore le coup. L'autre moitié avaient déserté pour regagner leur général. Un des leurs utilisa son sifflet. Un grand char en forme de jouet arriva devant la maison du bouc, prêts à en découdre avec Blake et Neïsha. Depuis la petit trappe, le véhicule largua des bombes en direction des deux adversaires.

Spoiler:
 

Elspeth n'arrivait pas à croire à ce qu'elle assistait. C'était la première fois où l'horunienne se mêla d'une affaire qui pourrait lui coûter la vie. L'adolescente aborda un sourire forcé. Mais, quand d'autres disciples la saisirent, Elspeth tremblait. Son flacon tomba par terre. Faust se précipita pour essayer de la sauver. Mais, sa blessure lui paralysa. La jeune fille pleurait de désespoir, regrettant de vouloir jouer aux héros.

-J'suis train de rêver ? Non ? Non... Non ! NON !

La lame de la hache s'approcha dangereusement de l'adolescente qui se mit à crier. Faust se sentit impuissant. Pourtant, il avait la rage que cela pourrait se terminer ainsi. Par chance, la papesse ordonna d'arrêter cette exécution. Mais, cela n'empêche pas à ses admirateurs de la mettre ailleurs pour un soi-disant rituel. Elspeth sanglota. Elle avait peur de ce rituel. Le bouc fit quelques pas vers le groupe qui détenaient la fille du politicien. Seulement, la grande oracle sortit sa nouvelle artillerie. Avec l'odeur que Faust porta, son ennemie fut moins agile qu'avant, malgré la secousse. Mais, cela ne voulait pas dire que l'animal était hors de danger. D'ailleurs, la rapière transperça le corps du bouc qui disparût en illusion. Il s'était téléporté devant les trois cultistes pour les assommer, à l'aide de la manche de l'épée et de ses talents improvisés au corps-à-corps. Puis, Faust gela les pieds de la papesse, le temps de couper les liens et de ramener l'otage à ses parents

-Putain ! Qu'est-ce qui t'as pris d'intervenir ?! Ne recommence plus une chose pareille !

L'horunienne était tétanisée par ce qu'elle avait vécue. Elle avait également honte de son comportement de rebelle héroïque et de voir le cornérien qui échangea un regard féroce. Elspeth avait envie de glisser qu'il s'agissait de sa période de rut dû à son odeur qui lui rendait agressif. Seulement, elle n'était pas d'humeur à faire des blagues. La tempête passée, le bouc et l'horunienne se dirigèrent devant la maison des Cook. La fille se mit à pleurer dans les bras de sa mère.


-Je suis navré de ce "désagrément".
S'excusa Faust après du père qui tenait un Desert Eagle.

-Tant que vous sauvez notre fille, nous vous devons une chandelle. Je ferai de tel sorte cette folle soit responsable de ce boucan et agression de civils. J'arrangerai la situation pour que vous soyez en défense légitime.
-En attendant, éloignez-vous de cette zone pendant quelques...

Le politicien qui trembla comme une feuille avait braqué son arme. Il hésita à appuyer sur la gâchette. Cependant, l'horunien était conscient que l'inconnue était un danger publique qu'il devrait agir, surtout si la police mettait du temps à venir.


Dé Action : Desert Eagle
Si Parfait : La balle atteint un point vital de la grande oracle
Si Bien : La balle atteint le bras ou la jambe de la grande oracle
Si Raté : Jirôme rate sa cible
Si Euh... : Très froussard et n'ayant pas l'habitude d'utiliser des armes, le père finit par s'évanouir
Nombre de messages : 5637
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
PNJ
Jeu 27 Juil 2017 - 18:26
Le membre 'Faust Arion' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Nombre de messages : 8145
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Grande Oracle a écrit :
avatar
Interressé
Ven 28 Juil 2017 - 22:43
Neïsha et Blake continuérent d'affronter les vague et les nouvelles armes des Maskass, le combat semblait durer une éternités néanmoins les deux serviteur de Yozx était plus que de terminé ! Esquivant les bombes et ripostant afin de détruire la machine il s’arrêtèrent néanmoins en plein milieu de leurs contre attaque, se retournant vers Leurs reine il sentait qu'un danger était imminent, cessant leurs attaque et s'éloignant du char les deux fidéle se ruérent vers la Grande Oracle.

-"Ce n'est pas bon ! Elle vas craquer ! Il ne faut surtout pas qu'elle cède a la haine ! Dépêchons nous de la raisonner avant qu'elle l'utilise !"

Neïsha acquiesça mais tout deux s’arrêtèrent a quelque pas de la Grande Oracle...Cette dernière avait perdu son calme et alors que Faust avait emprisonner ses jambes dans la glace pour discuter et n'avais pas remarquer que son adversaire avait ranger son armes et pris une pose d'art martial qui faisait peur a Neïsha et Blake, ses derniers restèrent en retrait et suggéra aux Maskass de faire de même n'ayant même plus l'envie de se battre contre eux, seul la protection de leurs reine était prioritaire maintenant...enfin ils devaient surtout limitée les dégât qu'elle pourrais occasionner.





La Papesse du Vide avait un visage déformer par la colère, dans cette étrange position qui était une des poses de l'art martial du vide qu'elle maîtrisait a la perfection elle annonça simplement.

-" 1er Pose du Jugement suprême ! : "La Loi de Yozx "

Se ruant vers Faust qui essayait de rassurer son ami ainsi que ses parent, elle apparut tout simplement derrière lui, faisant preuve d'une agilités remarquable et bien plus impressionnante qu’auparavant, elle n'avais qu'a le toucher une seule fois pour assurer un violent enchaînement de coup [Dée 1].
Ce coup plutôt faible d'ailleurs toucha le flanc de l'anthropomorphe qui eut la sensation que le temps s'écoula plus lentement, sous les yeux ébahie des trois personnes avec lui la Grande Oracle murmura 

-" La Sentence est déclarée... Le Châtiment des Cinq Juges !"

Cette technique redoutable dont Faust allait faire les frais se découpée en 5 partie :


- "Destruction du Coeur" : L'Oracle planta ses pieds dans le sol et se mit a pivoter tout son corp entrainant la paume de sa main et usant de tout ses muscle pour donner un coup d'une puissance inouïe en plein dans le plexus solaire de Faust ce qui brutalisa son cœur directement le faisant trembler de douleurs
-"Destruction des Poumons" : Enchaînant avec un magnifique uppercut afin de lever la tête a l'anthropomorphe, La Papesse du Vide donnant un coup du tranchant de la main dans sa pomme d'adam pour lui bloquer la gorge avant de frapper ses deux pectoraux avec puissance du plat de la main, lui faisant expulser tout l'air contenue dans ses poumons malgré sa gorge bloquée
-"Destruction du Cerveau":  Faust maintenant paralyser par son cœur qui essayait de s'en remettre ainsi que de ses poumons qui venait d’être complètement choquée, l'Oracle frappa avec ses phalange pour lui écraser les tempes, le mettant ainsi a genoux avant de passer rapidement derrière et de donner un puissant coup du tranchant de la mains dans sa nuque pour couper toute information du système nerveux pendant plusieurs secondes
-"Destruction de l'Estomac": Etant bien déterminée a lui faire subir ce cruel Jugement, l'Oracle toujours derrière l'Anthropomorphe le pris simplement dans ses bras, entourant son ventre de ses bras avant de le compressait de tout les coter, le broyant littéralement le ventre
-"Destruction des Os": Enfin pour terminé son supplice, la Papesse du vide le fit tournée dans ses bras avant de le projeter dans le mur en espérant lui briser la colonne vertébral.

Cette enchaînement de coup puissant avait durée une dizaine de seconde et heureusement Faust avait une constitution suffisamment grande pour rester en vie après cela surtout que l'Oracle était fatiguée aprés le combat qu'elle avait exécuté précédemment, néanmoins les dégâts d'une telle technique était énorme, pourtant la rage de l'Oracle était toujours présente, et c'est sans pitier qu'elle se mit a saisir le bras de l'homme ayant rater son tir de Désert Eagle [Dée 2]. Usant de tous son poid elle le projeta en plein contre l'arbre en face de la maison avant . Donnant une vive impulsion avec son corp, L'Oracle percuta Elspeth avec son dos de plein fouet pour la projeter contre sa mère qui vinrent s'écraser contre le mobilier [Dée 3].
Faust n'eut même pas le temps de se relever que La femme folle de rage s'était rapprocher de lui

-"Misérable Hérétique ! Comment ose tu tenir tête a Yozx ! J'ai était tellement patiente avec toi mais la...tu mérite les pires châtiments ! Tu m'a même forcer a utiliser mes techniques les plus violente ! Néanmoins c'est finit ! Je vais exécuter dés maintenant !"

Plantant violemment sa Rapière dans le bras gauche de Faust [Dée 4] pour le clouer au mur puis sa dague qu'elle planta dans son autre bras [Dée 5], elle termina sa crucifixion en sortant son enorme lame et la dirigeant vers son ventre afin de l’exécuter une bonne fois pour toute.

-"QUE YOZX TE DEVORE !!!"
Pièces Pièces : 14143
Nombre de messages : 98
Age : 21
Localisation : Dans Mon Temples
Réplique/Citation : Au Nom De L'Eternel, Que Ton Destin Sois Funeste !
Date d'inscription : 28/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


-"La Grande Oracle s'exprime ainsi "

-"Blake Zolthar s'exprime ainsi "
-"Neïsha Nigma s'exprime ainsi "
-"Anguiss Harklow s'exprime ainsi "
-"Krasarc Orzeïn s'exprime ainsi "



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Ven 28 Juil 2017 - 22:43
Le membre 'La Grande Oracle' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Normal (6)' :

Résultat :
Pièces Pièces : 32374
Nombre de messages : 8145
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Sam 29 Juil 2017 - 13:57
[RP fini. Badge rouge ?] ADMIN : Badge Regalea obtenu et ajouté dans votre profil !

Neïsha et Blake parvint de détruire le char qu'il se mit à exploser. Voyant leur dernière solution échouer, les Maskass se mirent à paniquer plus qu'avant. Par chance, le duo préféra de les épargner. Mieux, ils avertissaient que la grande oracle céderait à la folie si le combat durait trop longtemps. Les joyeux lurons penchèrent leur buste d'un côté. Puis, dans l'autre. Ils discutèrent entre deux pour au final, accepter de les aider.

Faust ne comprenait pas pourquoi Jirome avait tiré. En se retournant, il se rendit compte tardivement que la papesse avait profité de sa baisse de vigilance pour l'attaquer. Un coup sur le torse ainsi que sur le larynx suffisait pour que le cornérien peinait à respirer. Elspeth cria son nom, tandis qu'elle se débattait contre sa mère qui l'empêchait d'intervenir. Après tout, Lady Cook n'avait pas tort de laisser sa fille se faire tuer par la femme énuclée. Faust avait peu de temps devant lui, avant de manquer d'oxygène avec ses organes broyés. Alors que l'anthropomorphe tentait de contre-attaquer, tant que ses muscles lui répondaient, son ennemi fut assez rapide. Les tempes écrasés distrayait Faust. Mais, le véritable but de la grande oracle était de l'empêcher de bouger en abîmant sa nuque. Pour couronner le châtiment, elle compressa le ventre du cornérien qui cracha un jet de sang; avant de lui balancer violemment contre un mur. Tandis qu'il se laissa glisser sur la paroi, Faust sentit qu'il reprenait sa respiration et que son corps répondait de nouveau. Soit, son métabolisme s'était rétabli rapidement, ce qui semblait biologiquement presque impossible. Soit, les coups de la papesse n'étaient pas aussi si mortels que le bouc avait estimé. A moins que l'odeur du parfum qui d'ailleurs, finissait par disparaître ou la fatigue avait contribué à atténuer les attaques. Cependant, le cornérien restait dans un état critique.

La famille Cook fut paralysée par la peur. Jirome pointait son pistolet nerveusement vers la grande oracle qui lui saisit son bras et de l'envoyer dans le décor. Les filles furent renvoyés aussitôt à l'intérieur. Elles supplièrent de leur épargner. D'un autre côté, elles se plaignirent que la police n'était toujours pas venu.

En même temps qu'il racla sa gorge, Faust prit appui sur le mur pour se relever. Seulement, le bouc était à moitié-debout quand l'illuminée s'approcha dangereusement de lui. A ses yeux, l'anthropomorphe vit qu'elle était rongée par la haine, alors qu'il gardait mon calme. Dire que cette garce avait pensé l'inverse. Quelle ironie ! Sans hésiter, elle sortit ses deux lames pour les planter dans les bras de Faust, tel une crucifixion. Son Antéxistence atteignit le torse du bouc qui crispa de douleur. Il pouvait retirer les lames. Mais, avec le peu de force, ce n'était pas la peine pour lui d'essayer. Au lieu de cela, Faust utilisa toute sa magie restante, avant que son corps finit par se lâcher.




Depuis sa main, le mur se mit à assombrir. Puis, quelques maisons. Enfin, la rue entière fut plongée dans une éclipse totale. La terre se mit à trembler. Plus tard, la route forma un grand cratère abritant un monde parallèle où des âmes tourmentées erraient sans fin. Dans cette mare d'esprits, une énorme créature jaillit de la surface. Elle déploya ses grandes ailes de chauve-souris, dévoilant ainsi sa musculature et ses cornes de diable. Intimidés par la bête, les Maskass firent tous rapidement demi-tour, laissant Faust livré à lui-même.

Spoiler:
 
Des fantômes, quelques soient leur temps de mort, sortirent de leurs tombes. Certains se déplacèrent en flottant. D'autres furent agrippés à des chevaux spectraux ou encore à balai. Toutes ces âmes perdues se convergèrent autour de la créature ailée qui les dirigea, tel un chef d'orchestre symphonique. Puis, elle leva ses bras en l'air, pour que les esprits dans le cratère forma un passage, libérant des flammes et un trou d'une grande profondeur. Une âme sauta hors du trou pour se loger dans la route. Elle se plongea discrètement sur le bitume, avant se retrouver devant Jirome pour l'effrayer. Les crocs sur son ventre et les veines omniprésentes rappela un monstre que Faust l'avait battu : le Waller. L'horunien horrifié par ce dernier s'évanouit.

Les deux combattants ignoraient si la bête invoquée était Yozx ou Méphistophélès et si le monde qui leur attendait dedans était le Néant ou les Enfers. La grande oracle ne serait pas souvenue que son idole aurait une telle apparence. Quant à Faust, idem. De plus, la dernière fois qu'il avait ouvert la Porte des Enfers, elle ne se contentait que d'un fossé d'âmes perdues. La créature musclée pointa le bouc du doigt. Une bonne partie des spectres qui tournaient autour de celle-ci se dirigèrent vers le cornérien pour retirer les lames et de saisir son corps. Ils le déposèrent sur la paume de leur chef qui examina l'anthropomorphe de plus près. Faust ouvrit légèrement ses yeux. Ayant vu de plus près le géant, le bouc esquissa un sourire moqueur, avant de faiblir. La bête se mit à rire de bon coeur. D'un air machiavélique, elle pointa désormais la papesse du doigt. Le Waller qui venait finir ses plaisanteries réjouit de sa tâche. Plus tôt, le cornérien s'était rendu compte qu'il était parvenu à invoquer la Porte des Enfers, d'où son sourire complice. Le portail était différente qu'avant. Peut-être que sa santé était plus critique. Pendant qu'une vague d'âmes reprirent le corps de Faust pour le déposer délicatement par terre, la bestiole de la ville de Traverse fonça à grande vitesse vers la grande oracle. Ses bras saisirent le ventre et la poitrine de celle-ci pour l'emporter dans le cratère. Les esprits restantes autour du diable aidèrent le Waller à emmener la condamnée en l'empêchant de lutter. Cela allait à attraper ses membres jusqu'à plonger dans son esprit pour créer un état similaire à la peur.

Une fois arrivés au bord du gouffre, les esprits dans le cratère formaient une masse pour englober le Waller et la papesse. Ainsi, cette dernière tomba du trou avec le monstre. Peu après, les fantômes volant dans le ciel regagnèrent leurs tombes. Quant à Méphistophélès, il renferma ses ailes, en même temps qu'il retourna dans les Enfers. Le trou se renferma, laissant quelques fissures sur la route. Le ciel se dégagea.

Du côté de la femme énuclée, une brèche s'ouvrit dans une ruelle du centre-ville, loin de la maison de Faust. La grande oracle était recouverte de grandes blessures, soit, au même état que le bouc. Dans les Enfers, les âmes s'étaient amusés à la torturer physiquement et psychologiquement. Cependant, la papesse avait beaucoup de chance de ne pas être dans un état où elle devrait rester dedans indéfiniment.
Pièces Pièces : 18085
Nombre de messages : 5637
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Vide et méditation [PV : La Grande Oracle][Terminé]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» problème flux rss "paramètres non vide"
» Se débarrasser d'une grande quantité de cartes
» La Grande Gueule
» [REGISTRE] Catalogue des oeuvres de la Grande Bibliothèque ducale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum