Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Missive titanesque [PV Squall]
Magicka a écrit :
avatar
Koopa
Lun 19 Juin 2017 - 10:40
Magicka n'avait que peu de temps devant elle. Réunir Reclaimer n'était pas une mince affaire et elle se doutait ne pas avoir le temps de retrouver tout le monde. Des personnes comme Stip ou Trascer avaient tout simplement disparus de la surface de l'archipel et elle ne savait où Flandre s'en était allé. Pour l'instant, elle n'avait pu retrouver que Roy et possédait quelques indices sur la localisation de Squall. Tout ce qu'elle espérait était de faire parvenir son message à temps. Chevauchant son sceptre, sa cape protégeant son corps encore fragilisé par l'éveil de son Staÿlis, la sorcière criait à plein poumons dans l'espoir d'une réponse de son interlocuteur. Selon ses sources, il s'était terré quelque part en Tellius. L'ïle était grande et composée de nombreux petits tronçons. Gallia était l'un d'eux. Ses grandes forêts contrastaient beaucoup avec l'aspect récemment devenu technologique du pays morcelé. De ce qu'elle savait, Astrid en était originaire et y tenait beaucoup.

Elle cherchait, inlassablement, et constatait que le temps lui manquait de plus en plus.
Pièces Pièces : 11302
Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Lun 19 Juin 2017 - 12:47
Cosmogonie : La déesse salvatrice
-----
La destruction corrompait l'air et ravageait la terre.
Les dieux et leurs chevaliers n'étaient plus la pour combattre vaillamment.
Une femme bénis d'une lumière divine, repoussa les ténèbres
Les mortels prient alors pour une paix durable.
Tendis que leurs dieux et leurs élus avaient sombré dans un sommeil éternel

« Longue vie à ta lignée et à ton pouvoir sacrée, seuls remparts contre la fin à venir »

_________________________________________________________________________________________

Cosmogonie : 15:2
----
Un jour les enfants d'un autre monde cesseront de croire aux réveils des dieux et leurs héros.
Il cesseront d'attendre l'aurore du matin suivant.
Les enfants d'un nouveau monde ne croient plus en ces dieux et ces fameux héros.
Ces créations d'un temps ancien se dissiperont et rejoindront ces souvenirs
ceux d'un d'un monde disparus dans le sillage de l'aurore.

Ainsi tous prieront la déesse lumière.


L'homme ouvrait lentement les yeux sur un monde nouveau, une fatigue intense pouvait se lire sur le visage du jeune garçon, rapidement cette dernière et à vus d’œil gagnait le corps de ce dernier précipitant le dieu élu à genoux face au sol. Cela faisait maintenant de nombreux jours que ce dernier cherchait à comprendre à savoir, ce qui c'était produit où ils étaient et ce qu'ils c'était produit avec l'ancien monde.. Son royaume, celui dont il était le gardien.. Celui à l'origine de tout ses sacrifices et ce qu'il était devenus, il ressentait ces sentiments coupables au plus profonds de lui.. Son visage, ses pupilles tout simplement combattaient de toute leurs forces, les sentiments d'un cœur lourd de remords.

Une lutte au sommet entre son corps et ses sentiments s'entamait, mais la défaite de l'un pouvait facilement se voir sur le visage de ce dernier, qui devenait peu à peu grimaçants alors que des sanglots plein de douleur s'échappait du jeune garçon étant devenus un dieu afin d'offrir une félicité à sa terre d’accueil.

Il sentait ressurgir du fond de son cœur finalement toujours humains des sentiments qu'il ne croyait plus avoir, dont cette profonde et intense tristesse qui naviguait à vitesse folle dans les veines du combattant cyans, contaminant chaque mini-mètre du corps de ce dernier installant une boule intense au niveau de son estomac que ce dernier retenait de peur d'exploser sous toute ces intenses émotions.  

Ces émotions dérisoire ne se suffisait plus du corps de l'abomination, ces dernières n'avaient pas assez de place pour être contenu totalement dans ce corps d'une puissance incommensurable, mais pourtant si frêle devant les créations d'une race si faible.. Les humains étaient considérés comme les déchets de l'univers, mais leurs émotions étaient assez puissante pour faire pliés une chose surpassent la conscience même.

Lentement les sentiments envahissait la trachées du dieu suffoquant, se débattant inutilement face à ce qu'il ressentait alors que le liquide lacrymal du dieu perlaient sur son visage jusqu'à trouver refuge sur le sol d'une terre brune et aride. Il porta ses mains à sa gorge s'étranglant presque souhaitant à tout prix faire taire cette douleur, qui le privait peu à peu de son souffle, l'emportant à nouveau dans ce sommeil éternel.


Hélas cela n'arriva pas, bien au contraire.. La douleur avait presque atteint son objectif, cette dernière approchait d'une échappée, afin de pouvoir transparaître en dehors du corps du dieu élu. Maintenant dos au mur alors que la mélancolie trônait en roi sur l'esprit et le cœur du jeune homme, ce dernière n'eut d'autres choix que faire parvenir cette tristesse au monde, afin qu'elle le libère une bonne fois pour toute et parte en échos corrompes tout ceux présent pour l'entendre.

Un premier cris de rage ainsi que de tristesse pouvait se faire attendre, rapidement ce dernier parcourus toute la forêt résonnent entre les branches de cette dernière jusqu'à atteindre des horizons infinis.

Rapidement ces cris de tristesses furent rejoins par des lamentations.. Un refus.. Il ne souhaitait pas croire tout ce qu'il c'était produit, il n'avait pas pus abandonner toutes ces personnes qui jusqu'à leurs derniers souffles avaient crus en lui et attendait son retour.

Il ressentait une profonde tristesse, une colère sans nom envers ce qu'il avait fait.. Il pouvait voir.. Ressentir tout autour de lui tout ces gens, l'ayant attendus des millénaires durant, priant jours après jours son retour.

Lentement ce dernier porta ses mains à son visage, serrant ces derniers contre sa figure souhaitant tout simplement ressentir une intense douleur.. Alors que lentement ses sanglots se calmait, il n'avait jamais connu d'autres moyens que de faire taire la douleur par une autre.. Il avait besoin de contenir cette dernière.. Il ne pouvait pas paraître ainsi devant ces gens, pas après tout ce qu'ils sont subits à cause de son incompétence.

Même si son cœur souffrait d'une douleur intense, qu'il était sous la torture de remords infinis.. Il ne devait pas paraître ainsi devant eux.. Du moins jusqu'à qu'il trouve une solution, afin de faire parvenir les rêves des anciens dans la réalité actuel.

Alors que le dieu avait fait parvenir ses sentiments, ceux du monde avaient résonné en échos, il pouvait apercevoir tout autour de lui la faune local s’apitoient sur le sort du jeune combattant, alors que la flore elle lentement perdait ses couleurs afin de concorder à la tristesse et la désolation du jeune garçon.

Pièces Pièces : 97012
Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Magicka a écrit :
avatar
Koopa
Mar 20 Juin 2017 - 9:54
- Se lamenter maintenant est inutile, tu ne crois pas ? Ce qui est fait est fait et il n'est plus possible de revenir en arrière.


Le son résonnant d'un bonbon croqué parvint aux oreilles de Squall. Derrière elle, à plusieurs mètres de hauteur, se trouvait Magicka qui, assise sur une branche, lui fit un petit signe amical. Le proclamé Dieu, déchu depuis quelques temps maintenant, ne semblait pas s'être accoutumé à Next Wave et c'était plus que compréhensible. Il y avait en cet archipel quelque chose de disharmonieux qui ne permettait à aucun Héros de pleinement se développer. Tous cherchaient encore leur raison de vivre après ce cataclysme, ce fléau qu'ils auraient provoqué bien malgré leur consentement. Squall souffrait mais rien ne saurait apaiser sa douleur. Une chance pour la sorcière de l'avoir trouvé dans un lieu aussi commode. Elle n'aurait pas aimé et n'aurait pas pu l'affronter dans d'autres conditions. Elle sauta de la branche et attrapa Squall lorsque celui-ci, suffoquant, s'étrangla de douleur, submergé par les sanglots. Elle fit apparaître un orbe dans sa main et sa flamme rose calma les douleurs de Squall... temporairement. Juste assez pour qu'il soit assez lucide pour l'écouter.


- Reclaimer a besoin d'être reformé. Next Wave ne nous a pas délivré tous ses secrets et je pense que nous nous confrontons à quelque chose qui nous surpasse de loin.
Pièces Pièces : 11302
Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Mar 20 Juin 2017 - 11:11


Le dieu affichait tout de même une certaines mines douces, alors que les larmes perlaient en cascade sur ses joues, même si elle savait bien que ce visage blanc de toute émotion dérisoire n'était qu'un lueur ce dernier sonnait vrai et rayonnait au travers la foret qui lentement reprenait vie. Le soleil s'écroulait à travers les arbres, tendis que les animaux retournait peu à peu dans leurs tanières laissant le jeune homme aux yeux fermés entre de bonnes mains, celles de l'une de ses anciennes camarades.

Voilées par son doux visage souriant, toutes les couleurs sombres et maussades se mirent à changer, il ne pouvait pas détourner le regards du vaste au monde auquel il avait tourné le dos, mais le temps d'une discussion d'un échange, il laissa ce dernier s’effondrer au fond de son cœur, la où les ombres l'effaceront l'espace d'un instant. Il savait que tout cela n'était qu'une simple question de temps et que bientôt son cœur éclatera à nouveau, mais pour le moment.. Il devait revêtir une nouvel fois son rôle de cicerone envers ce qui était la toute jeune recrue de Reclaimer.. Un souvenir d'un monde enfouie.

« Maintenant que tu te tiens devant moi, je crains que la réalité qui se tient devant moi ne soit pas qu'une simple invention de mes souvenirs ou bien même de ma folie. »


Lentement le combattant cyan se relevait abritant bien au plus profonds de lui ses faiblesses et ces sentiments, ayant pourtant dominés le jeune garçon des longues minutes durant.. Il avait donc réellement la force pour faire taire ces voix, cela montre donc que ce dernier avait une réelle volonté de faire sortir toute ces choses hantant son cœur ? Lui même malgré son savoir céleste n'avait pas la réponse, il reprit une certaine distance avec la jeune femme tout en lui tournant le dos puis repris la parole comme si elle n'avait rien vus auparavant.

« Comme tu l'indique si bien ce n'est plus notre monde, il n'existe plus depuis des millions d'années maintenant.. Nous ne somme plus vraiment à notre place maintenant, Nintendo World avait besoin de Reclaimer, nous savions pourquoi, nous avions toujours su ce que nous combattons et ceux pour qui nous le faisions. »


L'homme se tournait vers la jeune femme s'affichant enfin entièrement, d'un masque doux comme il avait l'habitude de le faire avec ses camarades.

«  Nous ne somme que les vestiges d'un monde disparus.. Une légende tout simplement, il n'est pas aussi facile pour nous d'intervenir dans un monde qui nous appartient pas.. Et si nous devenons tout simplement ce que nous avons toujours combattu, ces gens détruisant la paix d'un endroit afin d'assouvir un objectif plus ou moins louable ? »


Il avança vers sa jeune camarade puis se mis à sa hauteur.

« J'aimerais savoir une chose.. Tu n'aimais pas combattre non ? Tu n'aimais pas la guerre et tout ce qu'elle apportait, pourtant aujourd'hui tu te tiens bien devant moi.. Souhaitant une nouvelle fois intervenir.. Tu ne souhaiterais pas un jour simplement déposés les armes, vivre, grandir avoir une famille, des enfants et puis mourir paisiblement ? »


Il porta lentement les mains aux joues de la recrue.

« J'ai de nombreuses visions, des maux traversant mon cœur et mon âme me dicte des choses, pourtant ces choses ce sont celles contre j'ai toujours voulu combattre.. Aujourd'hui ces idées, sont celles qui animent mon cœur et j'aimerais que tu ne sois pas dans mon chemin quand j'appliquerais ces idéaux. »


Il se releva puis déposa sa main sur la tête de la jeune fille.

« J'aimerais être honnête avec toi et t'avertir de ce qu'il t'attends, mais moi même j'ai encore beaucoup à découvrir, sur comment nous en sommes là, pas simplement comment ou bien pourquoi.. Je souhaiterais aussi savoir ces fameux secrets, mais je ne peux pas t'avoir à mes côtés ou bien les autres membres de la guilde, vous méritez de prendre un peu de repos dans un monde qui vous offres enfin la paix. »
Pièces Pièces : 97012
Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
Missive titanesque [PV Squall]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RP]Une missive pour l'évêque d'Autun
» Missive envoyé à la Garde de Hurlevent
» [création] Unité Titanesque
» Missive à l'attention de Gwaenadynn Farral.
» Missive cachetée du Serment de Theramore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum