Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Inversion00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

[F] Un collègue étonnant. [PV Nikolaï Voronin]
Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Sam 18 Mar 2017 - 8:41
- Tu verras Grey ! Peut-être que tu ne vas pas travailler avec nous encore pour cette fois, mais au moins tu auras de l'aide pour cette occasion !

Grey était pensif, toujours impassible derrière son masque où il était encore dénué de sentiments, mais il était de nouveau en pleine introspection. Il ne pouvait s'empêcher de vérifier les données qu'il pouvait extraire de son module d'émotions, se demandant encore ce que l'être au fond de lui ressentait envers tous les mots que chaque personne qu'il croisait dans son existence pouvait provoquer en lui. Un peu comme si il avait emprisonné son clone dans une cage pour analyser sa maladie sans vouloir le soigner.

La scène était dégagée, il était très simple de repérer Grey par ce beau temps. C'était surtout sa chemise d'un bleu azur qui le rendait aussi notable, un peu comme une anomalie dans un cadre parfait. Une personne faite de métal, formée à partir de matériaux brut par la main d'une autre personne. La mécanique qui se mêlait avec l'organique qui était omniprésent autour de lui.

Il se trouvait agenouillé au milieu d'une prairie, en train d'examiner toutes les belles fleurs qui drapaient une bonne partie de l'herbe d'un vert éclatant de bonne santé. Cela changeait des endroits morts et dangereux qu'on avait l'habitude de lui confier. Étant donné qu'il n'avait pas de notion de peur avec l'inhibiteur, cela en faisait un candidat parfait pour ce genre de lieu.

Mais aujourd'hui était différent, pour le robot ce n'était qu'un autre bureau de fortune pour son travail, mais pour l'être doté d'émotion qu'il y avait au fond de lui, c'était un pause... un rayon de soleil, un moment de bonheur dans cette quête interminable de recherche qui n'était peut-être qu'une excuse pour oublier son passé et ne pas sombrer dans la folie.

... Était-ce le moment ? Il n'y avait personne, et le collègue qui devait le rejoindre n'était pas encore là. Pouvait-il se le permettre ? Qu'arriverait-il si ses vieux démons le rattrapaient si il laissait ses émotions reprendre le dessus pendant un très bref moment ? Mais ce n'étaient que des probabilités, et il y avait une chose de sûre dans tout cela si il le faisait, il se sentirait mieux au fond de lui, il valait donc mieux ne pas laisser échapper ce moment.


- Très bien, si je prend tous les facteurs en compte, je peux me le permettre pendant que je suis encore seul.

Inhibiteur en pause.

L'effet ressenti par le souffle d'émotion refoulé eu un peu l'effet d'une bombe à travers ton son système. La joie, la colère, la peur, la tristesse, l'amour, la haine. Beaucoup de choses se mélangeaient, ce n'était pas agréable mais c'était ainsi, il fallait le faire. Mais le torrent qui se déchaînait dans sa tête laissa petit à petit place à un fleuve beaucoup plus tranquille. Il enleva son masque laissant apparaître son visage orné de ses grands yeux d'un brillant orange artificiel.

Le vent, l'odeur, les sensations de la scène n'étaient plus des données. Ce n'était plus des descriptifs froid qu'il se contentait d'envoyer dans sa base de donnée, tout n'était plus que des ressentis. Bien sûr c'était peu pratique pour le travail qu'on lui avait donné de faire, et aussi dans son but pour en apprendre le plus possible sur cette planète.

Il esquissa quand même un léger sourire quand il regarda la fleur plantée au sol qu'il s'amusait à parcourir avec ses doigts. Ce n'était plus une forme de vie dotés de pétales violets qui se nourris de la lumière et tous les détails technique qui vont avec. C'était juste... devenu un bel être vivant aux yeux de Grey.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Sam 18 Mar 2017 - 11:01
Nikolaï marchait à son rythme dans les plaines d'Horuna.

On l'avait envoyé encore pour faire des recherches mais aussi récolter des échantillons sur de diverses plantes dans cette région. Il allait sûrement pouvoir pousser certaines de ses recherches sans prendre sur son temps libre, au moins. Même si il avait d'autre « types » d'expériences à conduire chez lui, il avait des responsabilités à prendre dans cette société. Il détestait ça, mais il n'avait pas le choix, réellement.

Ça aurait pu être pire, de toute manière.

Enfin... On lui avait prévenu de la présence d'un « collègue » lié aussi à Horuna.

Il préférait travailler seul, à réfléchir librement sur ce qu'il allait faire sans être interrompu par une personne plus ou moins bavarde qui, généralement et selon ses expériences personnelles, cherche plus à raconter sa vie et  faire quelques pauses que de travailler. Enfin.

Il avait enfin atteint la plaine qui était le lieu choisi en tant que point de rendez-vous pour lui et son collègue. Il avait envie de travailler, oui, mais seul. L'idée d'un collègue risquait de l'embêter, surtout qu'il n'avait aucune chance de l'attaquer, il serait immédiatement suspect. Autant essayer de travailler et de parler juste pour partager les connaissances nécessaires.

Nikolaï vit son collègue de loin et... Oui, il le connaissait.

C'était l'étrange personne qu'il avait vu dans une ruelle, à Horuna. Un drôle de lieu de rencontre, oui, mais il connaissait bel et bien Grey.

Seulement, ce dernier semblait calmement en train d'observer une fleur, déjà au travail. Bien.

Le scientifique récupéra de sa sacoche un grand bloc-note avec un crayon. Prendre des notes, observer, récupérer des échantillons, échanger des informations et la journée ira vite. Une fois ceci fait, Nikolaï s'approcha de son collègue, avant de lui poser une main à l'épaule, dans son dos.

- Bonjour, je vois que vous vous êtes déjà mis au travail. Si vous voyez quelque chose d’intéressant, n'hésitez pas à me faire signe ou me demander quelque chose.

Sur ces mots, le scientifique s'éloigna pour aller observer un coin de roses rouges. Il ne voulait pas non plus trop s'approcher de Grey, même si il le connaissait. Ils travaillaient d'abord, ils n'était pas ici pour prendre une grande tasse de thé.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Sam 18 Mar 2017 - 13:08
Grey était toujours là, assis en train de contempler cette fleur. Passer autant de temps sans émotion avait tendance à grandement amplifier ce qu'il ressentais pendant un court moment, on aurait même pu penser qu'il en était tombé amoureux si l'ont se concentrait un peu plus sur le regard qui ne déliait pas des couleurs de la plante. Mais quelqu'un l'interrompit pendant son rêve, une main se posa sur son épaule ce qui le fit sursauter intérieurement.

- Bonjour, je vois que vous vous êtes déjà mis au travail. Si vous voyez quelque chose d’intéressant, n'hésitez pas à me faire signe ou me demander quelque chose.

La voix qui suivit derrière était familière mais en même temps si différente, mais qu'est-ce qui avait changé ?

C'est vrai, ce ton froid, c'était celui de Nikolaï. Grey avait déjà enregistré cette voix lors de sa rencontre avec lui dans une ville à Horuna, mais l'entendre sans le filtre de l'inhibiteur fut une expérience assez éprouvante, en même temps, l'androïde n'était pas encore habitué par ses émotions.

Nikolaï avait bien raison la dernière fois, il y avait de grande chances que ces deux se croisent depuis que son travail avait l'air de plus en plus présent. D'un côté, il avait enfin quelqu'un avec qui travailler, devoir explorer sans cesse tout seul pouvait devenir vite ennuyeux, mais l'émotion de peur qu'il ressentit au son de sa voix ne le rassurait pas vraiment.

Heureusement que le scientifique s'était d'ailleurs éloigné pour commencer aussi son travail, il aurait sous doute remarqué que Grey était totalement figé pendant au moins quelques bonnes secondes tout en étant confus dans les minutes qui suivirent. Il en profita pour désactiver à nouveau ses émotions puis à remettre son masque, cela commençait à faire trop de ressentis en peu de temps.

La fleur avait de nouveau perdu de sa splendeur mais l'androïde avait acquis les informations de ce qu'il traitait devant ses yeux. À contrario de son collègue, il n'avait pas de bloc note étant donné qu'il était habitué à envoyer toutes les infos directement dans sa base de donnée depuis sa tête. Il espérait que celui-ci ne pense pas que c'était une personne peu méticuleuse qui ne prenait pas de notes.

Les deux avaient plutôt l'air solitaire en ce moment, ils travaillaient chacun dans leur coin, pouvait-on vraiment les désigner comme des collègues ? Mais malgré cela, leur dévouement au travail était admirable.

Le robot avait déjà quasiment fini ses observations dans son périmètre en moins d'une heure, ne pas être un humain n'avait pas que du mauvais pour finir. Grey se leva avec ses échantillons et commença à rejoindre Nikolaï, il lui raconta mécaniquement ses découvertes, comme si il entrait des informations dans une machine avec le son de sa voix. C'était son point faible, il avait toujours du mal à agir comme une personne banal ce qui pouvait le trahir dans certaines situations.


- Il va falloir des tests pour prouver à 100% mes observations, mais voilà ce que j'ai pu déduire avec les informations dont je dispose déjà grâce aux plantes dans mon répertoire.

Il aligna les fleurs ainsi que leur échantillons respectif dans ses mains.

Avec ses pétales violets et ses épines acérées, cette fleur produit un puissant poison qui peut faire perdre à une personne un de ses sens. Utilisée de la bonne manière, elle produit cependant un remède de ses propres effets et pourrait même en guérir d'autres avec plus de recherches.

Cette fleur jaune pourrait accroître le potentiel magique d'une personne. Je ne l'ai pas encore vu ailleurs que sur Horuna depuis mes recherches, je pense que l'ont tient quelque chose d'important pour les îles acceptant la magie.

Cette fleur bleue pourrait accroître le système immunitaire de façon très significative si l'on en fait une tisane et qu'on en boit régulièrement, attention cependant à la dose, il pourrait y avoir des effets indésirables, et mortels à partir d'un montant précis qui est étrangement très proche de la dose inoffensive.

Pour les autres je n'ai pas encore de données concrète à mettre en corrélation, je pense les emporter au laboratoire... à moins que vous voulez y jeter un coup d’œil pour m'aider.


Il s'arrêta un moment pour laisser le temps à Nikolaï de répondre, ce dernier observait des roses rouges depuis avant. Avait-il trouvé quelque chose de particulier à propos de ces plantes ? Il est vrai que même pour Grey, c'était une espèce qui se faisait assez rare depuis un moment, et lui même ressentait quelque chose d'étrange s'en dégager très subtilement.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Sam 18 Mar 2017 - 14:46
Les deux « chercheurs » étaient enfin au travail. Grey sur une fleur, Nikolaï sur une autre, sans déranger l'un ou l'autre. Tant mieux, d'ailleurs. Nikolaï était déjà en train de prendre des notes, mais quelque chose clochait avec ces roses.

D'abord, la tige était bien trop grande et épaisse, mais aussi trop souple. De plus, elle était en train de grandir assez étrangement : elle poussait partout, utilisant même les arbres et autres terrains normalement peu adaptés, et bien d'autres diverses choses. Il nota diverses choses dessus, mais cela l'intriguait quand même.

Grey arriva avec ses découvertes, l'empêchant de se concentrer sur la question.


- Il va falloir des tests pour prouver à 100% mes observations, mais voilà ce que j'ai pu déduire avec les informations dont je dispose déjà grâce aux plantes dans mon répertoire.


Et sur ces mots, il commença à présenter ses nombreux échantillons. Le scientifique se montra curieux des fleurs présentées par son collègue. Surtout à cause des poisons qu'elles contiennent plus ou moins... Sauf pour la fleur jaune, mais celle-ci pourrait aussi être intéressante, potentiellement.

Il réfléchit un moment.

Il pourrait sûrement récupérer quelques échantillons aussi à ramener pour ses collègues à la faculté, ainsi que pour lui..


Peut-être qu'il pourrait voir de nouvelles émotions liés à la douleur infligé par ces poisons.

- C'est intéressant, en effet. J'ai justement de quoi observer un peu plus en détail ces fleurs, mais je pense aussi récupérer des échantillons de mon côté pour demander l'avis aux collègues de la faculté d'Horuna, et pour étudier aussi de mon côté plus en détail. Mais d'abord...

Il fouilla de nouveau dans sa sacoche, commençant à sortir un classeur assez gros.

- … Nous devrions chercher la famille précise de ces fleurs. Cela pourrait grandement nous aider sur certains points, et accélérer les recherches si nous pouvons trouver les familles proches. D'ailleurs, avez-vous observé ces roses ? Leur comportement semble assez particulier. Je me demande si ces roses n'ont pas un peu... « muté ». Les étudier sera aussi une bonne chose.


Sur ces mots, il arracha lentement et délicatement l'une des roses en question, avant de reprendre son classeur.

Alors que Nikolaï se préparait à chercher les familles des fleurs, une des tiges épineuses du grand rosier commençait à s'en rouler sur la cheville droite du scientifique, avant de tirer assez violemment et de le faire tomber. Le manque d'émotion l'empêcha d'être surpris, mais il avait bien compris que ceci n'était pas naturel, loin de là.

Une autre tige couverte d'épines s'approcha aussi, mais s'attaqua directement au cou du scientifique. Il n'avait pas signé pour ça, puis il préfère être étranglé par quelqu'un pour une bonne raison, comme il s'était battu avec Amanda.

En attendant, il sentait un liquide couler là ou les tiges agrippaient : du sang, évidemment.

Savoir qu'une plante était capable d'un système de défense pareil était impressionnant, mais il ne valait mieux pas qu'il reste trop longtemps ici.

Le scientifique tentait de prendre les fioles dans sa sacoche pour au moins tenter quelque chose, mais il n'avait même pas la force comparé à au rosier pour atteindre la sacoche en question.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Sam 18 Mar 2017 - 15:46
Un collègue qui avait l'air de savoir ce qu'il faisait, voilà quelque chose de plutôt profitable. Bien que la conscience au fond de lui se méfiait et avait en quelque sorte peur de Nikolaï, l'androïde commençait à voir en lui un allié précieux, même si il ne se doutait pas encore de la vraie nature du scientifique. Mais malgré l'ambiance assez froide de la situation, la coopération restait quand même de mise durant cette période de travail.

Nikolaï était en train de chercher dans son classeur la famille des fleurs que Grey avait trouvé, et comme prévu, il attira l'attention de l'androïde sur les roses. Ce n'était donc pas qu'une impression, il y avait bel et bien quelque chose d'étrange à propos de ces plantes, le fait qu'il y en avait autant et dans des endroits aussi inattendus était vraiment inhabituel. Peut-être n'était-ce pas que de simples roses rouges après tout ? Il fallait dire que la faune de Next Wave était très riche donc cela pouvait très bien être un phénomène comme un autre.

Malheureusement pour Nikolaï, que ce phénomène soit normal ou pas, c'était sans aucun doute quelque chose de très dangereux. C'est ainsi qu'il fut attaqué par une grosse tige ornée de grosses épines. Même avec les bon réflexes de Grey, la vitesse de la plante était particulièrement fulgurante, elle était assez rapide pour que le scientifique se retrouve au sol sans crier gare.

Mais l'androïde fut étonné par quelque chose, Nikolaï n'avait pas l'air d'être très préoccupé malgré ce qui lui arrivait. Il ne l'avait pas remarqué avant mais c'est comme si celui-ci n'avait pas l'air d'avoir d'émotions. Grey se retrouva un peu en lui pendant cette scène, il avait l'impression de se voir avec son inhibiteur.

Il analysa la scène, comme si de rien était alors que les choses pressaient. Il y avait peut-être la vie du scientifique en jeu mais il était beaucoup trop occupé à envoyer les données de la créature dans sa base de donnée. Il en profita aussi pour glaner quelque informations en voyant le sang de Nikolaï, il s'approcha d'ailleurs pour en prendre un échantillon pendant que celui-ci était bien trop concentré sur le fait de rattraper sa sacoche.

Une fois que Grey eut finit de s'occuper sur toutes ses choses, il constata que le moment était de vraiment sauver le scientifique. C'était son collègue après tout, ce dernier avait accepté de l'aider et se débrouillait pas mal, le perdre ainsi serait du gâchis, et puis le module qui émulait son humanité avait l'air vraiment paniqué et voulait absolument le sauver, il le montrait avec l'inhibiteur qu'il adorait faire surchauffer pour tenter de faire réagir l'androïde.

C'est ainsi qu'en profitant de la force que Grey possédait étant donné qu'il était une machine, il commença à défaire lentement l'emprise de la tige autour du cou de Nikolaï, il devait faire preuve de beaucoup de puissance et en même temps de dextérité car il ne devait ni trop endommager la plante pour ne pas empirer les choses, ni faire en sorte que les épines se brisent et restent plantées dans son corps.


- Pas de mouvement trop brusque Nikolaï, sinon les choses vont vraiment mal tourner pour nous.

L'emprise se faisait de plus en plus légère autour du cou de Nikolaï, ou moins il pouvait respirer, il ne manquait plus que la cheville mais Grey ne pouvait pas y faire grand chose vu qu'il n'avait que deux bras. Au moins, le scientifique avait cette fois assez de marge pour atteindre sa sacoche, mais il devait faire vite, d'autre tiges commençaient à approcher en direction du duo.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Sam 18 Mar 2017 - 17:13
Pour ce qui était de la chance, il semblerait que Nikolaï n'en possédait pas. Se faire agresser aussi violemment était une chose, mais par une plante ? C'était limite une blague.

Mais c'était loin de l'être : Il se faisait définitivement attaquer par une plate qui l'étranglait, et vu la taille des épines, savoir si il allait mourir par asphyxie ou par hémorragie était une première question.

Le scientifique commençait à observer Grey. Il n'avait aucun visuel sur son visage, mais ses mouvements pourrait peut-être lui apprendre quelque chose.

Sauf que son « collègue » semblait trop préoccupé à regarder la scène pour montrer quoi que ce soit. Et encore mieux :

Il prit le sang de Nikolaï. Pour quel raison ? Aucune idée.

Mais cela risquait de mal finir si Nikolaï ne récupère pas rapidement l'échantillon. Très mal. Pour Grey, évidemment.

L'homme en question finit enfin par bouger, pour tenter d'aider Nikolaï. Il s'approcha de la tige qui l'étranglait, et tentait de la retirer assez lentement.


- Pas de mouvement trop brusque Nikolaï, sinon les choses vont vraiment mal tourner pour nous.

Parlant de chose qui tourne mal, la tige qui retenait sa cheville avait enfin lâché. Par contre, elle s'approchait dangereusement de Grey. Elle cherchait à attraper son bras, celui qui avait récupéré l'échantillon de sang.

Le scientifique comprit rapidement le jeu de la plante. Il prit de longues respirations pour tenter de donner une explication cohérente.


- Grey. Cette plante... Le sang l’intéresse.

Il réfléchit, rapidement. Peut-être qu'une occasion en or venait de se présenter.

- Vous venez de récupérer un échantillon de mon sang... pas vrai ? … On peut peut-être fuir de son emprise, mais il va falloir que vous lui donniez ce que vous avez... Depêchez-vous, ou je ne risque pas d'être le seul à terminer sous les ronces...

Parlant de ça, d'autres tiges couvertes de ronces mais aussi de roses s'approchèrent dangereusement des deux. Le scientifique tentait d’attraper une de ses fioles. Celle de Léthargie... Celles d'antipoison et de paralysie étaient ailleurs, cette fois... Elles ne risquait pas de donner cet effet aux plantes, mais peut-être que cela pourrait les effrayer.

Il voulait juste gagner du temps.

Il prit une fiole léthargique, et la projeta sur les tiges s'approchant d'eux.

CRASH !

Les tiges cessèrent leurs mouvements... Avant de reprendre comme si de rien n'était. Évidemment. Cette chose n'allait pas les laisser tranquille aussi facilement.


- A part si vous vous décidez à lancer cet échantillon et à nous sauver tout les deux... vous avez intérêt à trouver un moyen pour nous sortir de là. Surtout que si elles arrivent à nous toucher... J'ignore ce qu'elles veulent à la fin, mais si nous ne faisons rien, c'est nous qui allons prendre ce poison.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Sam 18 Mar 2017 - 19:33
Grey continuait à délier la tige autour du cou de Nikolaï ce qui lui laissa l'occasion de parler. Ce dernier en profita pour exposer sa théorie sur la cause de l'attaque de cette plante, celle-ci était très simpliste mais n'en demeurait pas moins cohérente. Il est vrai que la créature n'avait pas trop pris son temps pour attaquer le scientifique contrairement à l'androïde, et ce qui différencie bien le deux personne était que Grey n'avait pas du tout de sang en lui. D'ailleurs, est-ce que Nikolaï l'avait remarqué ? Il n'en avait aucune idée et n'avais pas trop le temps d'y penser, ce dernier était en train de lui proposer quelque chose pendant que le robot retenait tant bien que mal les tiges qui se faisaient vraiment résistantes.

- Vous venez de récupérer un échantillon de mon sang... pas vrai ? … On peut peut-être fuir de son emprise, mais il va falloir que vous lui donniez ce que vous avez... Dépêchez-vous, ou je ne risque pas d'être le seul à terminer sous les ronces...

Ce à quoi il rétorqua après un très bref moment.

- Très bien, c'est vrai qu'elle a pu sentir votre sang à travers votre corps, je pense que je vais jeter ce récipient qui nous met plus en danger qu'autre chose, mais trouvez quelque chose pour aussi stoper vos saignements pendant ce temps, sinon cela va être inutile.

Même les tiges commençaient à fatiguer, Grey avait donc légèrement l'avantage sur le temps comparé à celles-ci, mais il ne pouvait pas non plus les lâcher, car elles allaient sûrement se rabattre sur Nikolaï, et qu'allait-il dire ensuite à ses collègues en rentrant à Horuna ? Si il le laissait passer l'arme à gauche, il pouvait déjà se préparer à travailler tout seul le restant de son existence.

Par contre, il avait rangé l'échantillon de sang dans une de ses poches et il n'avait pas les moyens d'aller le récupérer sans laisser échapper les tiges qu'il avait entre ses mains. De plus, une autre se dirigea dangereusement vers lui, sûrement pour tenter de le faire lâcher prise. Peut-être même pour l'attaquer ? Il en doutait encore étant donné qu'il était fait de métal.

Nikolaï en avait profité pour lancer une de ses fioles sur le monstre ce qui n'eut qu'un effet temporaire, mais c'était assez pour laisser le temps à Grey de se secouer légèrement pour faire tomber le récipient contenant le sang du scientifique. Pas de chance, il pouvait mettre une croix sur l'idée de s'en servir pour faire des expériences.

Cette fois, il n'y avait plus rien qui pouvait tenter la créature d'attaquer l'androïde, mais pour Nikolaï, c'était une autre question. La léthargie était sur le point de ne plus faire effet, Grey lâcha donc les tiges qu'il avait en mains pour se précipiter vers son collègue qui avait pu récupérer sa sacoche.

Pas le temps de discuter cette fois-ci car la créature n'avait pas l'air de vouloir en rester là, il agrippa donc Nikolaï puis le porta pour s'enfuir avec sa vitesse surhumaine. Cela fera sans doute encore une personne au courant de sa nature robotique mais c'était un bien maigre inconvénient comparé à ce qui leur attendait si il ne tentait rien.


- J'espère que vous avez du matériel de premier soin dans votre sac, car le sang qui coule de votre jambe a l'air d'être vraiment au goût de cette plante.

Grey ne pouvait pas voir ce qui se trouvait derrière lui, et il vallait mieux qu'il ne se retourne pas. Seul Nikolaï était en mesure de voir que malgré la vitesse fulgurante de l'androïde, ils n'allaient pas distancer aussi facilement cette créature ainsi que ses tiges qui s'approchaient très dangeureusement.

Parfait : Le duo arrive à assez s'éloigner pour qu'il y ait beaucoup moins de tiges.
Bien : Nikolaï arrive à se coordonner avec Grey pour aider ce dernier à éviter la prochaine attaque.
Raté : La tige attrape Grey par les jambes et fait tomber Nikolaï.
Euh... : La tige arrache le bras de Grey pendant que l'autre capture à nouveau Nikolaï.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 18 Mar 2017 - 19:33
Le membre 'Grey' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 35709
Nombre de messages : 8345
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Sam 18 Mar 2017 - 20:24
Grey eut enfin la logique de jeter le récipient pour distraire les roses... Et se débarrasser donc de quelque chose qu'il n'était pas censé avoir. Parfait.

Mais ce fichu rosier était toujours à l'attaque. Distrait par le sang, mais prêt à attaquer de nouveau.

Nikolaï eut le temps de récupérer sa sacoche, son classeur ainsi que la fleur qu'il avait arraché, et Grey...

Il prit le scientifique avant de le porter, et de courir à une vitesse anormalement rapide pour quelqu'un d'humain.

De toute manière, entre ça et la plante qui ne s'attaquait qu'à lui, il ne fallait pas avoir un diplôme en sciences pour comprendre qu'il n'était pas humain. Enfin, ce n'était pas le moment de réfléchir à ça. D'ailleurs, Grey lui parla de nouveau de la situation, précisément sur son matériel.


- J'espère que vous avez du matériel de premier soin dans votre sac, car le sang qui coule de votre jambe a l'air d'être vraiment au goût de cette plante.

- Ai-je une tête à être un membre de la croix rouge d'Horuna, honnêtement ? Je suis scientifique, je ne suis pas là pour aller soigner la population locale à coup de pansements.


Il n'était même pas sarcastique... Enfin, c'était très difficile pour lui de l'être, de toute manière.

Et puis, les roses restaient vraiment proches.

L'une d'entre elle venait même à pleine vitesse vers les jambes de Grey.


- Bon sang, attention !

Nikolaï n'eut que la bonne idée de jeter une autre fiole sur le sol et sur la tige, qui s'arrêta. D'ailleurs, toutes les autres avaient cessé leur course avec elle.

Quand il se rassura de ne plus les voir, il fit signe à Grey de s'arrêter, et de lui permettre de se poser au sol.


- Je n'ai pas la moindre idée de ce que vous êtes, mais... Merci. Elles ont l'air d'avoir cessé de nous suivre, on dirait. Mais on ne devrait pas rester ici si on veut être sûr de rester en vie... Et d'accessoirement demander à quelques personnes haut placés de restreindre l'accès à ce lieu.

Il souffla pour décompresser, avant d'observer Grey. Il n'était pas humain, donc il n'avait plus vraiment rien à chercher sur lui. Les robots n'ont pas vraiment d'émotions, après tout.

Le scientifique récupéra la fleur qu'il avait arraché, la cause de tout leur soucis. Il n'avait pas vraiment de quoi se débarrasser du sang, donc sa première idée était... d'utiliser la rose pour essuyer le sang qui coulait encore. Pas pratique, mais les pétales faisaient leur travail.


- Ce rosier reste quand même particulier. De toute ma vie, je n'ai réellement jamais vu ça.


Ce qu'il n'avait pas remarqué, c'est que si les tiges avaient cessé de les suivre, c'est parce qu'ils étaient tout les deux dans un pièges : il y avait des roses, plus discrètes mais bien loin.

Mais l’odeur de la rose gorgé de sang avait attiré de nouveaux certaines de ces tiges, qui se levèrent discrètement dans le dos de Nikolaï, prêtes à lui tomber dessus.

Et il n'avait pas eu le temps de réagir qu'elles l'avaient déjà attrapé par les mains et les pieds. La dernière tige, elle, récupérait la rose ensanglantée.

Ce à quoi il ne s'attendait pas, c'était d'entendre quelque chose.

Un rire.

Quelqu'un avait l'air de se ficher d'eux.

- Hey, hey, hey... Tu as de la chance, d'avoir un ami aussi rapide. Et de la folie pour venir m'arracher mes roses. Mais me redonner cette même rose avec TON sang ? Hahaha... Qu'est ce que tu cherches à me dire, toi et ton ami sans "vie" ?
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 18 Mar 2017 - 20:24
Le membre 'Nikolaï Voronin' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 35709
Nombre de messages : 8345
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Sam 18 Mar 2017 - 21:48
- Ai-je une tête à être un membre de la croix rouge d'Horuna, honnêtement ? Je suis scientifique, je ne suis pas là pour aller soigner la population locale à coup de pansements.

La réponse plutôt sincère du scientifique entraîna la même réaction pour Grey. Cette situation en devenait presque comique avec du recul.

- Bien sûr que non, plus personne n'oserait se faire soigner en vous voyant, c'est juste que la recherche en dehors des laboratoires est une toute autre histoire comme vous pouvez le remarquer en ce moment. Quand je parlais de matériel de soin, c'était pour vous soigner en cas d'urgence.

Grey continuait la conversation comme si de rien n'était tout en courant à pleine vitesse, il baissa rapidement la tête quand Nikolaï tenta de lancer une autre de ses fioles sur les tiges qui poursuivaient le duo. Grey ne savait pas ce qu'il y avait à l'intérieur de ses récipients mais cela avait l'air de faire effet cette fois-ci vu qu'il l'invita ensuite à s'arrêter pour le déposer.

Le scientifique se questionnait légèrement sur Grey, mais les événements détournèrent un peu son attention. Mais il est vrai qu'il fallait peut-être avertir des personnes à ce sujet... mais qui ? Next Wave débordait de danger en tout genre, et force est de croire que tout le travail revenait aux anciens héros. Pourtant il y avait sûrement des natifs quelque part doté d'une puissance équivalente, mais d'abord fallait-il les trouver.

Les deux étaient pensif, mais Nikolaï avait toujours l'air préoccupé par ce qui venait de se passer. Grey jeta un coup d’œil dans sa direction mais ne pu que constater encore une fois son manque d'émotion. Cela l'intriguait, comment faisait-il pour lui ressembler sur ce point alors qu'il restait tout de même humain ? La nature avait décidément un sens de l'humour étrange. Peut-être encore plus audacieux que la personne qui avait construit l'androïde.

Mais que faisait-il ? Est-ce qu'il utilisais vraiment la rose qu'il avait arraché pour essuyer son sang ? Mauvaise idée, Grey avait déjà usé pas mal d'énergie pour le sprint éclair et ses modules étaient en surchauffe, il fallait qu'il les laisse refroidir un peu. Mais ça, la créature devait s'en ficher éperdument vu qu'elle avait de nouveau emprisonné Nikolaï en un battement de cils, le robot commença donc à s'avancer lentement vers lui.


- Et bien Nikolaï, un prédateur aurait déjà abandonné la chasse depuis longtemps, je pense que le rapport énergie dépensé par la course comparé à l'énergie gagné en vous dévorant n'est pas vraiment en sa faveur depuis notre fuite. Mais j'ai entendu dire qu'il y avait quelque chose qui rendait aussi persévérant et aveugle... pensez vous que la plante vous a choisi pour être son prétendant ?

Décidément, même Nikolaï n'était pas à l'abri des déductions complètement à côté de la plaque de Grey, même malgré ce moment critique.

Mais il se fit interrompre par une voix qui lui était inconnu. Une tonalité qu'il s'empressa à analyser et à envoyer dans sa base de donné. Après, pour savoir d'où cela provenait, c'était une autre question... peut-être de la plante ? Non, sinon ils l'auraient déjà entendu depuis longtemps. Il scruta le ciel ainsi que l'horizon, mais rien en vue, il décida donc de s'avancer encore plus proche de son collègue pour retenter de le libérer, toujours d'une manière désinvolte et un peu impassible face au danger omniprésent. Il en profita pour répondre à haute voix pendant qu'il s'attelait à la tache.


- Oh, nous ne sommes pas amis. En tout cas il ne m'a toujours pas considéré ainsi, donc cela ne va pas plus loin que de simple collègue de travail. Cela doit être réciproque vous savez, c'est ce qu'une jeune femme du Nippon m'a appris.

Il délia à nouveau les mains de Nikolaï, mais ce n'était pas vraiment du goût de la personne qui contrôlait ces tiges. Grey faisait de son mieux pour ne pas arracher par accident une des roses qui se trouvait dessus étant donné le résultat qu'avait engendré le fait d'en arracher seulement une.

- C'est plutôt vous qui nous devez des explications sur ce qui est en train de se passer, et pourquoi avez-vous tous un problème avec le sang sur cette planète ? À chaque fois qu'il en est question, tout part en vrille.

Les tiges commençait à se désintéresser lentement du duo depuis que la rose fut récupérée, ce qui laissa l'occasion à Grey de délier aussi les pieds de Nikolaï sans trop s'attendre à un coup bas de la part de leur étrange ennemi temporaire.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Sam 18 Mar 2017 - 22:45
Les ronces s'amusaient définitivement à jouer de lui.

Celles-ci lui volèrent sa rose ensanglantée pour il-ne-sait-quoi.

Et Grey ne savait pas non plus de quoi il parlait.


- Et bien Nikolaï, un prédateur aurait déjà abandonné la chasse depuis longtemps, je pense que le rapport énergie dépensé par la course comparé à l'énergie gagné en vous dévorant n'est pas vraiment en sa faveur depuis notre fuite. Mais j'ai entendu dire qu'il y avait quelque chose qui rendait aussi persévérant et aveugle... pensez vous que la plante vous a choisi pour être son prétendant ?

- Grey. Quel genre d'esprit logique avez-vous ? Nous ne sommes même pas compatible niveau espèce. Cette plante semble juste trop persistante.


Mais la voix qui résonnait n'était pas non plus une bonne nouvelle. Bien évidemment, celle-ci provoquait les deux chercheurs, mais ils avaient enfin un indice sur l'origine de cette attaque : ce n'était pas naturel. Alors qu'il cherchait de quoi répondre, Grey prit l'initiative.

- Oh, nous ne sommes pas amis. En tout cas il ne m'a toujours pas considéré ainsi, donc cela ne va pas plus loin que de simple collègue de travail. Cela doit être réciproque vous savez, c'est ce qu'une jeune femme du Nippon m'a appris.


Il semblerait qu'il ne puisse que se baser sur ce qu'il à vécu et vu pour ses connaissances. Mais Nikolaï pouvait franchement parler.

- De même, nous ne sommes pas ami. Je ne sais même pas faire la différence entre une connaissance et un ami, donc je n'en ai même pas, et c'est peut-être aussi bien.

Heureusement, son collègue eut l'intelligence de le délier pendant qu'ils parlaient. D'ailleurs, il en rajouta aussi une couche.

- C'est plutôt vous qui nous devez des explications sur ce qui est en train de se passer, et pourquoi avez-vous tous un problème avec le sang sur cette planète ? À chaque fois qu'il en est question, tout part en vrille.

Le rire reprit.

- Oh, s'il vous plaît. Ce n'était qu'une expression, « Ami ». Vous prenez tout au pied de la lettre ? Mes chéris, vous risquez d'être tellement drôle à jouer. Mais d'abord, quelque chose de plus important à régler. D'ailleurs, on est pas loin de « prétendant »... Enfin.

Les tiges qui se désintéressaient des chercheurs ne s'en allaient par pour autant. En fait, elles entouraient même les deux dans un espace très petit, à peine assez pour rester debout et pas collé l'un à l'autre.

- Toi, à la longue chevelure orange. J'espère que tu connais ma situation. J'ai récemment perdu presque tout mes pouvoirs, alors que j'étais un puissant monstre, en entrant dans un sommeil salvateur qui m'a ruiné. J'ai attendu une bonne âme pour m'offrir son sang sur mes roses. Je ne m'attendais pas à ce que tu m'arraches ma rose d'abord avant de me donner du sang, mais...

Une forme sortait des roses. Une forme ressemblant légèrement à celle d'un petit dragon masqué, mais forme bel et bien présente. Une forme encore plus petite que Nikolaï ou Grey, rendant les choses un peu ridicule.

Spoiler:
 

-... Ta requête à été entendue, mon chou ! Tu m'aides à récupérer mes pouvoirs, et on trouvera un truc en échange après !

L'étrange créature semblait bien joyeuse alors que Nikolaï était purement largué, avant qu'elle se tourne vers Grey.

- Ah, oui. Toi, l'être vivant sans « vie ». Je suppose que tu as un peu aidé notre bon ami ici présent pour m’appeler. Vu que tu n'as rien donné, je ne vois pas ce que je peux faire pour toi mais... bon. Tu m'as indirectement aidé, je te dois bien quelque chose, je suppose, petit.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Dim 19 Mar 2017 - 8:41
Trop persistante, voilà une conclusion qui ne satisfaisait pas vraiment Grey. Il y avait bien une raison à tout cela quand même, mais qu'est-ce que cela pouvait bien être si ce n'était pas de l'amour ? Dans tous les cas, l'androïde ne s'éparpilla pas sur la compatibilité des espèces, ce n'était pas le moment pour qu'il lui explique que cela reste un concept très flou sur cette planète.

Les deux confirmèrent ensuite le fait qu'ils n'étaient pas amis, ce qui était assez paradoxal en soi, car Nikolaï était la personne qui ressemblait le plus à Grey sur certains points, la nature avait l'air de toujours s'amuser avec son sens de l'humour étrange. Mais peut-être que ce n'était rien comparé à l'inconnu qui continuait à leur parler.


- Oh, s'il vous plaît. Ce n'était qu'une expression, « Ami ». Vous prenez tout au pied de la lettre ? Mes chéris, vous risquez d'être tellement drôle à jouer. Mais d'abord, quelque chose de plus important à régler. D'ailleurs, on est pas loin de « prétendant »... Enfin.

En voilà des mots qui pouvaient porter à confusion pour le robot quand il n'avait pas ses émotions. Ses chéris ? Ils ne se connaissaient même pas, n'était-ce pas un peu trop rapide pour être aussi intime ? Donc ce que disait Grey avant était vrai ? Il n'en n'avait vraiment plus aucune idée, surtout quand la créature enferma le duo entre des tiges. Pourquoi est-ce que le robot était tout d'un coup encore pris dans une situation qui n'avait pas vraiment l'air de le regarder ?

Grey enregistra ensuite les paroles, de quoi pouvait-il bien parler ? Est-ce que cette créature avait vraiment besoin de sang humain pour faire tout cela ? Si c'était le cas, ce n'était pas étonnant que l'androïde recevait des réactions assez étrange à chaque fois qu'il était question de ce liquide. Cela devait être vraiment quelque chose de puissant, malheureusement, le robot n'en avait pas en lui, et Nikolaï ne serait peut-être pas vraiment d'accord qu'il recommence à lui prélever un échantillon du sien.

Soudain, une forme draconique avec un masque sortit du sol. C'était assez familier au yeux de l'androïde, cela lui faisait un peu rappeler Azaela, peut-être était-il de la même espèce ? Cependant, cette dernière ne portait pas de masque, pourquoi celui-ci en avait un ?

Pendant que le scientifique avait l'air totalement perdu d'après son silence et son manque de gestuel, la tête du dragon s'approcha lentement de Grey, le réflexe de ce dernier était de... lui caresser la tête sans même lui demander ? Bien sûr, aucune affection dans ce geste, il avait fait de même avec Azaela, c'était plus fort que lui, il devait connaître le plus de choses possible, et la texture de son masque en faisait parti. Pendant qu'il était occupé à faire cela, il écouta attentivement la créature.


- Ah, oui. Toi, l'être vivant sans « vie ». Je suppose que tu as un peu aidé notre bon ami ici présent pour m’appeler. Vu que tu n'as rien donné, je ne vois pas ce que je peux faire pour toi mais... bon. Tu m'as indirectement aidé, je te dois bien quelque chose, je suppose, petit.

- Je ne sais pas trop, mais si vous le dîtes c'est qu'il y a un peu de vrai dans tout cela, sinon je ne serai pas dans cette situation avec lui. Je ne sais pas pas trop ce que je peux donner en effet, vous n'avez vraiment besoin que de sang pour vos activités ?

Il réfléchit pendant un moment, se demandant bien de ce qu'il avait besoin. Puis il eut un déclic avec tout ce qu'il s'était passé.

- Des informations sur les émotions, oui voilà. D'après mes observations, vous avez l'air d'avoir un faible pour mon collègue, une sensation que je ne comprends toujours pas et dont je n'ai pas vraiment l'occasion de vérifier étant donné que je suis un robot.

Nikolaï sortait doucement de son état pétrifié de tout à l'heure, visiblement car il commençait malheureusement à savoir où Grey voulait en venir.

- Pour être direct, j'ai besoin de savoir ce que les gens amoureux font ici pour montrer leur affection, et vu que c'est votre cas pour Nikolaï, je vais vous laisser tranquille tout en prenant des notes de vos actions ensemble.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Dim 19 Mar 2017 - 9:57
Pendant que le « dragon » était tourné vers Grey, ce dernier eut l'idée de génie qu'était de lui caresser le masque.

Soit il était inconscient, soit totalement ignorant, dans les deux cas la créature semblait curieuse. Il n'y avait aucune émotion dans le geste, peut-être une réaction naturel ? Mais il n'était pas vivant, aucune odeur de sang malgré sa forme humaine, donc inintéressant pour lui. Normalement, son comportement de dragon le pousserait à lui arracher la main, mais il devait d'abord régler les choses.


Alors qu'il avait posé une question, Grey répliqua avec une autre question juste par derrière.

- Je ne sais pas trop, mais si vous le dîtes c'est qu'il y a un peu de vrai dans tout cela, sinon je ne serai pas dans cette situation avec lui. Je ne sais pas pas trop ce que je peux donner en effet, vous n'avez vraiment besoin que de sang pour vos activités ?

L'étrange créature commença à rire.

- Bien évidemment ! En plus, le sang humain se fait tellement rare ici, il fallait que je saute sur l'occasion que représentait ton ami le moment ou il avait arraché ma rose. Pourquoi crois-tu que je le poursuivais et que je t'avais aussi sauté dessus quand tu avais volé un peu de son sang, mon chou ?

Grey semblait de nouveau en pleine réflexion, mais le dragon avait son temps. Nikolaï, lui, semblait plutôt ne pas perdre son temps ici plus longtemps. Avant que le robot eut une nouvelle illumination, et heureusement que Nikolaï n'avait pas d'émotions. Par contre, la créature commençait à moins garder le contrôle sur son rire.

- Des informations sur les émotions, oui voilà. D'après mes observations, vous avez l'air d'avoir un faible pour mon collègue, une sensation que je ne comprends toujours pas et dont je n'ai pas vraiment l'occasion de vérifier étant donné que je suis un robot. Pour être direct, j'ai besoin de savoir ce que les gens amoureux font ici pour montrer leur affection, et vu que c'est votre cas pour Nikolaï, je vais vous laisser tranquille tout en prenant des notes de vos actions ensemble.


Le scientifique n'avait pas la force de réagir devant un tel niveau d'illogique et de stupidité pareil. Le dragon lui, commençait à se rouler par terre, riant de toutes ses forces, et les tiges des roses tapaient le sol comme une main tapant frénétiquement le sol par le rire.

- HAHAHAHAHA ! AahaHAHAHAHA ! PAR TOUT LES DIEUX, VOUS FORMEZ UNE BELLE PAIRE ! J'ai beau être un monstre reconnu pour son charme, mais...MAIS... BWHAAHAHAHAAAAAAh !

Le Dragon tentait de reprendre son souffle, tandis que Nikolaï tentait de se remettre de la scène.

- Grey. J'ignore réellement ce que vous êtes, mais quelque soit votre espèce, ou que vous ayez une tare ou non, si vous continuez avec ce genre d'idées, on ne va jamais s'en sortir. Notre but est de partir en vie, pas de terminer avec lui pour l'éternité.

Le dragon se calma subitement, forçant le scientifique à se taire pour ne pas attirer d'avantage l’attention.

- Ahaaaaa... J'avais pas autant rit depuis une éternité. Écoute, petit. J'ai pas de faible pour lui, comme tu le dis si bien. Disons que... Hmm, imagine un dieu oublié qui est prêt à donner de ses services si quelqu'un lui rapporte quelque chose qu'il veut. Chose qui arrive par accident, mais qui arrive. Maintenant, imagine que je suis le dieu oublié, que ton ami est le quelqu'un et que la chose que veut le dieu soit cette rose ensanglanté. Vu qu'il a accepté ma requête, même assez indirectement, je lui devrait quelque chose si il m'aide avec mes pouvoirs. C'est pour ça que je suis intéressé et que je vous ai couru après, mes chéris !

Le dragon fit éloigner les tiges qui étaient là auparavant.

- Oh, j'allais oublier, quelle insolence de ma part ! Je suis Rosalia, un dragon ancien ! Enfin... j'ai tellement faibli que j'ai presque tout perdu, même ma taille, mais mon statut reste toujours là. Mes roses aussi, mes chéris...

Nikolaï, alors silencieux jusqu'à là, lança simplement son nom, ne voulant vraiment pas rester plus longtemps.

- C'était un malentendu. Gardez la fleur et mon sang si vous voulez, mais je ne veux rien avoir à faire avec vous. Et Grey non plus.

Le dragon fixa les deux pendant quelques secondes, avant de rire de nouveau, mais sur un ton bien plus sombre. Pas besoin d'expliquer que Nikolaï n'avait pas vraiment le choix là-dedans.

- Grey, si vous avez une idée pour partir d'ici, c'est le moment. Mes fioles ne font rien, donc on ne peut pas vraiment compter sur ça. On doit mettre notre recherche en dernière priorité, et mettre en premier notre survie. Quelque chose me dit que si ce dragon s’intéresse trop à ce que vous dites, vous n'allez pas vous en sortir non plus.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Dim 19 Mar 2017 - 11:04
La créature semblait un peu perdue sur la réaction à avoir. Le robot ne pouvait pas décrire si ce qu'il faisait évoquait grand chose pour ce dragon, il arrêta donc de le caresser après avoir analysé la texture de ses composants. Il se demandais d'ailleurs d'où il venait, peut-être devrait-il tenter d'en savoir plus auprès de Azaela si celui-ci ne souhaite pas trop en dire plus sur sa personne. En tout cas, il y avait bel et bien plusieurs dragon sur cet archipel.

Le dragon se fit ensuite très clair sur les donations. Cela devait être du sang et rien d'autre, tant pis, le robot ne s'attirera pas d'autres faveur venant de lui. Mais pourquoi se trouvait-il là du coup ? Du sang humain, il y en avait à foison d'en pleins d'autres endroit... peut-être qu'il était beaucoup trop affaibli pour se rendre avec ses roses jusqu'à là bas ? Dans tous les cas, il sembla de bien bonne mine après avoir récupéré le sang de Nikolaï.

Pour ce qui était de la requête de Grey... cela ne laissa pas la créature de marbre, cela provoqua même l'hilarité de celui-ci pour la plus grande confusion du robot. Pourquoi une telle réaction ? C'était tellement dur d'en apprendre tout seul sur les émotions, surtout avec le manque de coopération des personnes que l'androïde croisait. Tant pis, il pouvait faire une croix sur la recherche à propos des sentiments pour le moment, et de nouveau se concentrer sur le travail des plantes. Il en profita donc pour observer plus attentivement les tiges qui l'entourait, mais la voix de son collègue l'interrompit dans son élan.


- Grey. J'ignore réellement ce que vous êtes, mais quelque soit votre espèce, ou que vous ayez une tare ou non, si vous continuez avec ce genre d'idées, on ne va jamais s'en sortir. Notre but est de partir en vie, pas de terminer avec lui pour l'éternité.

Il lui répondit sans vraiment se retourner dans sa direction, toujours en étant concentré.

- Je suis un androïde, et d'après le rapport sur mon état que je viens d'effectuer suite à votre question, je ne présente aucunes anomalies en ce moment. De plus, il ne me semble pas que cela soit une si mauvaise idée que ça, vous pourriez peut-être vous en sortir dans meilleur état qu'en ce moment si vous étiez dans ses faveurs...

Il jeta un coup d’œil au dragon qui était littéralement en train de se rouler par terre en rigolant. Peut-être était-ce la bonne solution à tout cela ? Dans un sens, c'était dans ces moments que la créature n'avait pas l'air assez concentrée pour tenter de capturer le duo, malheureusement, Grey n'était pas au courant de ce qui le faisait rire, mis à part ses recherches sur ses émotions dont il arrivait difficilement à faire le lien avec une telle réaction. Malheureusement, cela n'avait pas l'air d'être suffisant, et le dragon se calma entre temps pour reprendre la parole.

La créature lui expliqua ses intentions. Grey ne savait pas vraiment si il disait la vérité ou bien si c'était une excuse vraiment bien construite pour ne pas avouer ses sentiments. Dans tous les cas, il tenta de jouer le jeu, n'ayant pas d'autre choix qui se présentaient. Ce qui était rassurant, c'est qu'il avait l'air bien affaibli, mais il manquait toujours un moment d'inattention pour en profiter, le dragon avait ses yeux rivés sur les deux personnes.

Tandis qu'il les délivra de son emprise, il prit la peine de se présenter, un certain Rosalia. Il gardait quand même une attitude légèrement maniérée malgré les débuts musclés de la rencontre. Nikolaï n'avait pas l'air très convaincu par ce qu'il se passait mais se présenta quand même, Grey de même avec son nom sans donner plus d'informations étant donné que le dragon ne s'intéressait pas vraiment à lui de toute manière.

Nikolaï rétorqua ensuite qu'il ne voulait pas du tout être lié à une telle divinité, ce dernier laissa échapper un rire différent, un peu comme une réaction face à la naïveté du scientifique. Grey regarda ainsi son collègue face à sa proposition. Bien entendu, il allait être compliqué de raisonner Grey quand celui-ci était privé de ses émotions.


- Et bien, je peux vous porter à nouveau pour nous enfuir, mais nous sommes dans une position désavantageuse en ce moment, donc cela serait une mauvaise idée...

Il regarda ensuite aux alentours, la plaine était vraiment grande, donc ils ne pouvaient décidément pas partir en courant sur un coup de tête. Il ne fallait pas que Rosalia ait le temps de réagir, et puis le robot ne voulait pas vraiment s'en aller. Il était rare de croiser une créature de ce genre, et étant donné que la notion de survie était assez inconnu pour Grey, il ne pouvait décidément pas faire passer un concept qui lui était étranger avant la science. Il commença donc à s'intéresser aux paroles de Rosalia.

- Bon très bien. Si vous ne voulez pas avouer vos sentiments envers mon collègue, vous pouvez au moins lui expliquer ce que cela signfie pour lui de vous avoir donné son sang par inadvertance. J'en déduis que c'est la moindre des choses en ce moment.

Il prit un léger temps de pause pour ensuite parler discrètement à Nikolaï.

- Je n'ai aucun problème pour rester, mais si vous voulez vraiment partir, trouvez le bon moment pendant qu'il discute avec nous, cela risque de prendre un moment ceci-dit.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Dim 19 Mar 2017 - 13:03
Pendant que le dragon regardait les deux chercheurs d'un air vraiment menaçant et riait de la scène avec un ton tout aussi rassurant, ces derniers tentaient de trouver de quoi s'enfuir, rapidement. Une petite bonne nouvelle était de trouver que Grey était un androïde, cela expliquait certaines choses. Mais là n'était pas la priorité. Etre dans ses faveurs ? Et finir on-ne-sait-comment ? Très peu pour lui.

- Et bien, je peux vous porter à nouveau pour nous enfuir, mais nous sommes dans une position désavantageuse en ce moment, donc cela serait une mauvaise idée...

- Pas faux. Il faut qu'on trouve de quoi le distraire dans ce cas.


Le scientifique cherchait, tout comme l’androïde. Mais encore une fois, Grey poussa sa notion de survie à la défenestration d'un immeuble de 50 étages.

- Bon très bien. Si vous ne voulez pas avouer vos sentiments envers mon collègue, vous pouvez au moins lui expliquer ce que cela signfie pour lui de vous avoir donné son sang par inadvertance. J'en déduis que c'est la moindre des choses en ce moment.

- Hey, pas trop vite, mon chéri. J'aime profiter des situations tendues. Mais si vous insistez... Disons que pour faire court, moi et Nikki', on est maintenant liés par une sorte de « pacte », si je peux le dire. Si il m'aide à récupérer ma force, je l'aiderais en retour. Et c'est à vie ! J'suis pas un chouette type ?


Le dragon semblait vraiment être bien trop fier et orgueilleux pour son propre bien. Grey proposa un plan pour s'enfuir, assez intéressant.

- Il semblerait être très orgueilleux. Si on peut le rendre trop fier, il sera déconcentré et on pourra en profiter.


Mais la créature semblerait d'un coup se concentrer de nouveau sur sa mission. Il observa Nikolaï de nouveau.

- Enfin, trop de paroles, pas assez d'actions. Il est temps d'officialiser le pacte, mes chéris ! ~

Et sur ses mots, les tiges revenaient. Le dragon commença à s'envoler, et fonça droit dans Nikolaï, vers sa gorge, avec les tiges.

Le scientifique ferma les yeux, se préparant à un impact inévitable.





Il ouvra un œil.

Tout avait disparu.

Rosalia, ses roses...

Comme si tout était un rêve.

Mais une pression se faisait ressentir sur sa gorge, comme si une force cherchait à l'étrangler. Et elle devenait de plus en plus forte. A tel point que Nikolaï commençait à avoir la tête légère, ses mains retirant les bandages abîmés de sa gorge avant de repasser ses doigts sur la blessure qu'avait causé la première tige. Et quelque chose clochait. Sa blessure n'était plus là d'abord, mais il y avait une drôle de sensation à la place.

Il ne pouvait pas le voir, mais rien de tout cela n'était qu'un rêve : la preuve de cette scène avait même était marqué sur sa gorge, comme un tatouage en forme des mêmes tiges qui l'avaient attaqué, avec des roses. Mais la pression sur sa gorge disparut d'un coup, le laissant souffler.

Le rire du dragon retenti de nouveau, impossible à trouver, encore une fois.


- Hahahahaaaaa ! Tu es ma-gni-fique, mon chéri ! Maintenant, toi et moi, on est in-sé-pa-ra-ble ! Désolé pour toi, petit robot, mais je peux rien faire avec les personnes de ton genre, tu m'en voudras pas.

Le scientifique comprit rapidement que le dragon avait du l'ensorceler ou quelque chose du genre.

- Silence. J'ai l'impression de perdre mon temps plus que ça, mais je suppose qu'on va rester encore plus longtemps ici. Autant continuer notre travail, tant pis.

Il n'avait pas d'émotions, et heureusement.

En attendant, il avait un grand problème sur le dos. Nikolaï récupéra tout les bandages qu'il avait arraché pour les mettre dans sa sacoche. Il n'allait pas laisser son sang pour le rosier vivant qui se jouait d'eux.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Dim 19 Mar 2017 - 14:01
En écoutant attentivement l'explication du dragon, Grey n'arrivait pas vraiment à être sûr si tout ce qu'il se passait était à l'avantage de son collègue. Il en avait des questions à se poser, mais tout cela se passait tellement vite. Qu'est-ce qu'il y avait de prévu pour Nikolaï après tous ces événements ? Que voulait dire le dragon par le fait de l'aider à retrouver ses pouvoirs en échange de son aide ?

Nikolaï profita de son speech pour organiser un plan pour s'enfuir, mais il n'y avait aucun moyen de s'échapper de cette situation, tout était si inéluctable. C'est ainsi que la créature ailée fonça droit vers le collègue de Grey pour faire quelque chose... d'indescriptible. L'androïde n'en perdit pas une miette, analysant toute la procédure de ce pacte étrange.

Plus aucune trace de Rosalia après cela, mais le scientifique avait l'air d'avoir bien tenu cette cérémonie express. Il n'avait même plus l'air blessé, mais quelque chose d'étrange se dégageait de lui. C'était déjà le cas avant, juste avec le simple fait de ne pas avoir d'émotion, mais l'aura du dragon se faisait bien ressentir pour Grey qui avait des capteurs assez sensible.


- Hahahahaaaaa ! Tu es ma-gni-fique, mon chéri ! Maintenant, toi et moi, on est in-sé-pa-ra-ble ! Désolé pour toi, petit robot, mais je peux rien faire avec les personnes de ton genre, tu m'en voudras pas.

Mais la voix stridente confirmait bel et bien qu'il était toujours présent, tout ce qu'il avait raconté devait être bel et bien vrai. En tout cas pour la partie qui laissait présager qu'il était doté de pouvoirs. Même si il était affaibli, cela restait assez impressionnant à observer. Il répondit quand même quand il s'adressa rapidement à lui.

- Ce n'est pas grave Rosalia, de toute manière je dois faire en sorte d'être discret parmi la population, avoir une entité qui me suit n'aidera sûrement pas pour mes activités. Et puis je n'ai pas l'impression que vous arriverez à m'aider à en connaître plus sur les émotions, donc j'imagine qu'une alliance serait inutile.

Que faire maintenant ? La situation semblait si étrange... Nikolaï n'avait donc aucune question à se poser après tout cela ? Curieux, lui qui avait pourtant le goût de la recherche, peut-être que cela l'importait moins quand il s'agissais de lui même. Mais quand même, ce dragon ainsi que ses désirs étaient plutôt intrigants. Nikolaï avait plutôt l'air préoccupé pour son travail pendant ce temps.

- Silence. J'ai l'impression de perdre mon temps plus que ça, mais je suppose qu'on va rester encore plus longtemps ici. Autant continuer notre travail, tant pis.

Peut-être n'avait-il pas remarqué, mais le temps avait filé assez vite depuis le début de leur recherche. Grey se demandait d'ailleurs si l'équipe d'Horuna allait se poser des questions sur le peu de découvertes qu'ils avaient fait. Enfin, si ils se décidaient de ne pas raconter ce qu'il y a eu avec ce mystérieux dragon, cela va de soit.

- Si savoir ce qui vous arrive ne vous intéresse pas Nikolaï, nous pouvons toujours en revenir à ces plantes que j'avais trouvé tout à l'heure pendant notre retour au centre de recherche. Nous devions trouver leur famille pour en savoir plus, et puis vous aviez l'air intéressé sur les échantillons que j'ai pu me procurer.

Il le regarda pendant un moment, il ne savait pas si il arrivait à se concentrer après tout ce qui était en train de se produire. Peut-être que la reprise du travail était une occasion pour lui de ne pas y penser. Dans tous les cas, Grey reprit la parole après un court moment de silence.

- Donc... Rosalia. Vous êtes toujours là n'est-ce pas. Vous n'arrêtez pas de nous écouter depuis avant si je comprends bien ? Nikolaï n'a pas vraiment l'air d'être très intéressé par ce que vous faîtes. Mais j'aimerai bien savoir ce qui est prévu à partir de maintenant, vos pouvoirs ainsi que votre état m'intriguent. J'ai du mal à me focaliser sur autre chose depuis cela, je dois bien l'avouer.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Dim 19 Mar 2017 - 15:24
- Ce n'est pas grave Rosalia, de toute manière je dois faire en sorte d'être discret parmi la population, avoir une entité qui me suit n'aidera sûrement pas pour mes activités. Et puis je n'ai pas l'impression que vous arriverez à m'aider à en connaître plus sur les émotions, donc j'imagine qu'une alliance serait inutile.

- Oooooh, c'est qu'il est mignon, le petit gars ! Mais c'est vrai, moi et les émotions chez les humains, c'est pas trop ma tasse de thé. Enfin ! De toute manière, j'ai déjà une alliance avec moi, ça me suffit.

Cette voix était déjà quelque chose que ne supportait pas Nikolaï. Il avait même fait signe au dragon de se taire, et de reprendre le boulot.

- Si savoir ce qui vous arrive ne vous intéresse pas Nikolaï, nous pouvons toujours en revenir à ces plantes que j'avais trouvé tout à l'heure pendant notre retour au centre de recherche. Nous devions trouver leur famille pour en savoir plus, et puis vous aviez l'air intéressé sur les échantillons que j'ai pu me procurer.

- Ce n'est pas que je ne suis pas intéressé par ce que se passe. Mais nous n'obtiendrons rien d’intéressant en lui demandant, comme vous l'avez fait avec vos recherches sur les émotions.


Le scientifique avait déjà récupéré quelques fioles vides, et un simple scalpel, avant de s'approcher de fleurs, qu'il coupa et récupéra.

- De toute manière, notre travail ne va pas accepter que nous ayons perdu autant de temps pour un rosier sans intérêt. Nous aurons qu'à leur dire que des civils nous ont interrompus lors de nos recherches, et que leur insistance nous à fait perdre trop de temps pour faire un travail convenable dans la zone.

Rosalia grogna un peu, mais ne s'attardait pas dessus. Un moment de silence régnait enfin, au plus grand bonheur du scientifique, bonheur brisé par Grey.

- Donc... Rosalia. Vous êtes toujours là n'est-ce pas. Vous n'arrêtez pas de nous écouter depuis avant si je comprends bien ? Nikolaï n'a pas vraiment l'air d'être très intéressé par ce que vous faîtes. Mais j'aimerai bien savoir ce qui est prévu à partir de maintenant, vos pouvoirs ainsi que votre état m'intriguent. J'ai du mal à me focaliser sur autre chose depuis cela, je dois bien l'avouer.

Le rire signature de Rosalia résonnait de nouveau, au grand désespoir de Nikolaï, qui cessa toutes ses recherches.

- T'es trop curieux, mon chou. Oui, je vous écoute, mais ce que je vais faire à Nikolaï ne te regarde pas ! Et je me fiche qu'il soit content ou pas, c'est pour l'éternité, et même dans la mort, son âme sera à mes côtééééés. Mais je suppose que ça t'importe peu, mon chéri, après tout, tu ne t'attendais pas à attendre quelqu'un dans l'après-monde, n'est-ce pas ?

Le scientifique devint immédiatement méfiant de Rosalia. Il devait faire attention à ce qu'il ne parle pas trop... Pas devant Grey.

- Ah, ouiiii. J'ai fouillé un peu ta mémoire. Un passé pas aussi rose que mes roses, huhuhuuuuu... Mais ne t'inquiète paaaaas. Je pourrais peut-être t'aider avec tes petits soucis, si tu m'aides. Enfin, on verra ça quand on aura déjà récupéré ces pouvoirs. Je pense que c'est une offre que tu ne peux pas refuser... Surtout que tu l'as déjà accepté ! Il y a même la signature sur ton coup.

Le manque d'émotion rendait la scène assez comique. Même si la situation ne l'était pas pour Nikolaï.

- Dans ce cas, silence. Je n'ai plus de temps à perdre, j'ai dis. Grey, avez-vous d'autres choses à faire ici ? Nos recherches risquent d'être ralenties avec la présence de ce dragon... et la mienne. Je peux partir si vous voulez, je trouverais un moyen de m'expliquer aux supérieurs. On ne peut pas laisser nos recherches perturbés par un élément pareil.

Le scientifique se releva, avec les échantillons qui l’intéressait, et attendant une réponse de son collègue. Il ne voulait pas que Rosalia gaffe, car c'était encore pire que son échantillon de sang aux mains de Grey. Il roisait presque les mains pour que Grey et le dragon gardent leur langues là-dessus.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Dim 19 Mar 2017 - 18:24
Le dragon était très peu coopératif, et parler avec lui ne faisait que rendre le robot confus à cause du manque d'explication. Pour commencer, pourquoi est-ce que cette créature utilisais autant de surnoms affectifs ? Cela ne dérangeais la partie émotionnelle qui était en lui, il recevait trop peu d'attention pour cracher dessus, mais la partie robotique n'arrivait toujours pas à comprendre.

- Oooooh, c'est qu'il est mignon, le petit gars ! Mais c'est vrai, moi et les émotions chez les humains, c'est pas trop ma tasse de thé. Enfin ! De toute manière, j'ai déjà une alliance avec moi, ça me suffit.

- Bon très bien, j'imagine qu'il va falloir que je continue mes recherches, et accessoirement trouver quelqu'un qui veux bien m'en apprendre plus sur les émotions. Les gens en débordent mais j'ai de plus en plus l'impression qu'ils gardent cela pour eux.

Après cela, Nikolaï lui fit remarquer que de toute manière, le duo ne retirera rien du dragon. Il avait peut-être raison, ce dernier resta très flou aux interrogations du robot, il commençait même à remettre légèrement en question tout ce qu'il lui avait dit auparavant.

Son collègue lui proposa ensuite une excuse pour expliquer le peu de résultats. Grey n'était pas vraiment convaincu, il y avait vraiment peu de personnes aux alentours, même Nikolaï fut la première proie de Rosalia, et ce dernier devait se trouver ici depuis bien longtemps. Mais soit, ils pouvaient déjà commencer à y réfléchir en chemin pour peaufiner quelque chose à dire envers l'équipe de recherche d'Horuna.

Quant à la question suivante de Grey envers Rosalia, elle fut encore une fois détournée. Nikolaï avait bel et bien raison, il ne retirera pas grand chose du dragon avec toutes ses cachotteries. Ce dernier avait même tendance à s'éparpiller sur d'autres sujet sans vraiment répondre aux questions de Grey. Ce qui était dommage pour ce dernier car il releva des choses vraiment intéressante pour lui, il tenta donc de lui répondre sans vraiment poser d'autres questions pour ne pas ralentir plus les choses.


- Oh, je pense que je commence un peu à comprendre avec ce que vous dîtes et votre comportement. Vous êtes donc un peu devenu comme son amant abusif, je viens d'analyser ce profil et cela concorde de plus en plus. Je ne sais pas ce que vous voulez dire par l'après-monde ceci dit, voilà un nouveau concept inconnu pour moi.

Le dragon divaguait ensuite sur le passé de Nikolaï, pourquoi en parlait-il tout d'un coup ? Dans tous les cas, l'androïde ne pouvait pas vraiment suivre la conversation à cause des expressions employés et de la métaphore, il était complètement largué.

Du côté de Nikolaï, cela devait être vraiment compliqué comme situation au fond de lui. Même sans émotions de sa part, Grey put presque trouver un balbutiement d'impatience dans son comportement, peut-être que le dragon pourra lui en apprendre plus sur les émotions indirectement qui sait, cela ne fera pas trop de mal au scientifique qui était froid comme de la glace. Dans tous les cas, il coupa court à la conversation pour s'adresser au robot qui était peut-être un peu trop curieux.


- Dans ce cas, silence. Je n'ai plus de temps à perdre, j'ai dis. Grey, avez-vous d'autres choses à faire ici ? Nos recherches risquent d'être ralenties avec la présence de ce dragon... et la mienne. Je peux partir si vous voulez, je trouverais un moyen de m'expliquer aux supérieurs. On ne peut pas laisser nos recherches perturbés par un élément pareil.

- Je pense que l'on peut compenser le manque de découvertes par une recherche plus approfondie des plantes que nous avons trouvés. On aura moins de sujets d'expérience mais on pourra se faire une idée précise de ce que ces fleurs peuvent faire, cela m'étonnerait qu'ils n'aient que deux effets au maximum. Cependant, je doute fort que vous arriverez à convaincre grand monde, surtout avec cette entité qui a l'air de parler quand bon lui semble tout en fouillant ce que vous avez dans la tête.

Grey regarda ensuite les échantillons qu'il avait pendant un moment avant de tourner à nouveau son regard vers Nikolaï qui attendait la suite.

- Je pense que vous pouvez prendre les deux échantillons qui vous intéressait, je m'occuperai de la fleur jaune. Laissez-moi le soin de nous expliquer envers les supérieurs, que cela soit à mon retour ou bien par communication à distance, j'ai encore besoin d'étudier ici pendant un moment.

Bien sûr, Grey était toujours intéressé de découvrir de nouvelles plantes, et il fera bien attention de ne pas se prendre un autre dieu au coin du visage pendant ce temps. Mais quelque chose lui traversait bien sûr l'esprit... pouvoir être seul ici avec ses émotions était un moment délicieux.

- Je ne sais pas ce que cette créature vous veux, mais faites attention en cours de route, vu son comportement avec les gens cela risque d'être compliqué de le retenir. Veillez bien à ce qu'il ne cause pas d'incidents avec nos recherches.
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Nikolaï Voronin a écrit :
avatar
Hériss
Dim 19 Mar 2017 - 18:55
- Je pense que l'on peut compenser le manque de découvertes par une recherche plus approfondie des plantes que nous avons trouvés. On aura moins de sujets d'expérience mais on pourra se faire une idée précise de ce que ces fleurs peuvent faire, cela m'étonnerait qu'ils n'aient que deux effets au maximum. Cependant, je doute fort que vous arriverez à convaincre grand monde, surtout avec cette entité qui a l'air de parler quand bon lui semble tout en fouillant ce que vous avez dans la tête.

- C'est vrai. Vu dans la situation ou nous sommes, les choses risquent d'être compliqué.


Un temps de silence se faisait, sans entendre Rosalia pour autant. Tant mieux.

- Je pense que vous pouvez prendre les deux échantillons qui vous intéressait, je m'occuperai de la fleur jaune. Laissez-moi le soin de nous expliquer envers les supérieurs, que cela soit à mon retour ou bien par communication à distance, j'ai encore besoin d'étudier ici pendant un moment.

Nikolaï observait et jugeait de nouveau la situation. C'est vrai que là, les choses ne pourraient pas être pire. L'aide de Grey semblait tentante, même si il était encore suspicieux avec le coup du sang.

Le scientifique eut une petite idée. Pas une grande chose, mais cela pourrait satisfaire la curiosité de Grey, et son envie de montrer à Rosalia qu'il n'allait pas être docile pour ses objectifs.


- Rosalia. Vous pouvez toujours sortir une de vos... tiges du sol, pas vrai ?

Sans réponse vocale, une petite tige fleurie sortait du sol....

… Avant de se faire violemment arracher par le scientifique, avec un petit hurlement de douleur venant du dragon, sûrement.


- Écoute-moi bien, Nikki' ! Je sais que t'es pas du genre coopératif, mais je trouve toujours moyen à tout. Et t'y échapperas pas, quelque soit les roses que tu m'arracheras ! Quitte à ce que j'abreuve mes prochaines pousses avec TON sang.

Ignorant la colère de Rosalia, il passa la tige à Grey, sans aucune émotion comme d'habitude.

- Prenez ceci, dans ce cas. Rosalia ne me laissera pas tranquille si j'expérimente des choses sur ses roses.

L’androïde rappela diverses consignes suite à l'apparition du dragon. Nikolaï savait déjà prendre des précautions, mais bref.

- Cette créature sera déjà tuée de mes propres mains avant même qu'elle dérange nos recherches. Enfin bref, ne vous inquiétez pas. Je ferais attention quand à mes supérieurs aussi de mon côté, quitte à donner l'unique vérité. Bonne chance dans vos recherches, collègue.

Sur ces mots, il récupéra son matériel et sa sacoche, sous les rires de Rosalia qui ne prenait aucunement ses menaces au sérieux, avant de partir. Cette chose allait vraiment rendre ses journées plus longues.
Pièces Pièces : 133295
Nombre de messages : 276
Age : 19
Date d'inscription : 05/03/2017
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Grey a écrit :
avatar
Administrateur
Dim 19 Mar 2017 - 21:18
Nikolaï avait l'air de réfléchir quant à la proposition de Grey. Il devait hésiter à propos de quelque chose, mais quoi ? Sûrement encore dans ses pensées par rapport au coup de l'échantillon de sang de tout à l'heure. Mais il était vraiment question de travail cette fois-ci, heureusement donc que son collègue eut l'idée de lui confier autre chose pour lui montrer qu'il avait encore besoin de son aide.

Il arracha froidement une des tiges de Rosalia pour demander à Grey de l'analyser. Cela n'avait pas l'air d'être du goût du dragon en constatant sa réaction face à cela, mais c'était quelque chose d'intéressant de savoir que ce dernier ressentait bel et bien la douleur si on faisait du mal à ses roses. On dirait bien que même lui ne pouvait pas vraiment résister à la colère malgré son côté un peu charmeur et désinvolte.

Grey prit la rose qui lui était offerte, puis il la regarda pendant un bref moment. C'est vrai que vu comme cela, cela avait l'air d'être un fleur ordinaire, pas étonnant que Nikolaï fut mêlé dans toutes ces affaires contre son gré. Il se demandait bien ce qui allait arriver à son retour en ville avec une telle créature, mais ce n'était plus vraiment de ses affaires, Grey avait encore du boulot à terminer.


- Cette créature sera déjà tuée de mes propres mains avant même qu'elle dérange nos recherches. Enfin bref, ne vous inquiétez pas. Je ferais attention quand à mes supérieurs aussi de mon côté, quitte à donner l'unique vérité. Bonne chance dans vos recherches, collègue.

- Je ne serai pas aussi confiant après ce qu'il s'est passé. Tâchez de rentrer un peu plus dans ses faveurs comme je vous l'ai dit, lui poser problème n'a fait que nous ralentir dans nos recherches. De toute manière, j'ai appris que les relations se faisaient dans le temps.

Peut-être que ce genre de déclaration n'avait pas grand sens émotionnellement pour Nikolaï, mais vu son côté manipulateur, peut-être qu'il trouvera cette remarque de plus en plus pertinente avec le temps. Il n'avait pas vraiment l'air de réagir à ces mots sur le moment, se contentant d’acquiescer très légèrement de la tête puis à ressembler ses affaires pour partir de lieu. Grey pouvait d'ailleurs toujours entendre les ricanements aigus de Rosalia au loin, Nikolaï allait décidément avoir du mal avec une entité pareil sur le dos.

Une fois perdu de vue, Grey contempla à nouveau ce qui l'entourait, il avait enfin l'occasion d'être seul avec ses émotions. Il allait bien sûr reprendre le travail, mais un rythme plus lent après tout ce qui s'était passé ne ferait pas de mal. Il enleva encore une fois son masque et désactiva son inhibiteur, puis il s'assit dans l'herbe pour regarder ses échantillons ainsi que la rose que lui avait confié Nikolaï en ayant un léger sourire qui commençait à se dessiner.


- Si personne ne m'aide dans ma quête des émotions, j'imagine que je peux en partie trouver la réponse tout seul dans ces moments... mais la sensation de solitude a l'air de toujours prendre le dessus un moment ou à un autre, il va falloir que je trouve un moyen de régler cela tôt ou tard j'imagine.

Il accéda à sa base de donnée via son esprit tout en gardant ses émotions. Le travail allait sûrement prendre beaucoup plus de temps comme cela, mais ce n'était pas bien grave, la journée commençait à se terminer et prendre des heures supplémentaires dans ces conditions était vraiment un luxe. Grey prenait des notes sur la rose, se mettant en tête d'en dire plus à son nouveau collègue une fois qu'il aura assez d'informations tout en étant distrait pour le coucher de soleil. Il se demandait bien ce qu'il pouvait faire en ce moment avec son nouvel ami draconique, la pensée du duo qui devait toujours entretenir un relation amour/haine en ce moment le fit rire tout seul, une réaction bien rare de sa part.


[Fin de la séquence : Un collègue étonnant.]
Pièces Pièces : 59826
Nombre de messages : 4096
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Grey parle avec la couleur #3300FF

Le forum est ouvert depuis 4185 jours ! N'oubliez pas de fêter son anniversaire le 26 Juin !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mar 21 Mar 2017 - 9:30
Vous gagnez tous deux un badge bleu !
Pièces Pièces : 151560
Nombre de messages : 5880
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
[F] Un collègue étonnant. [PV Nikolaï Voronin]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La menace Rouge...
» Le faux méchant & la fausse psychologue
» Rien d'étonnant!
» Match étonnant
» Arrivée d'un collègue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum