Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Un héritage détruit et des sœurs réunies [PV : Scarlet's Sisters]
Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mar 14 Fév 2017 - 15:19
A travers le monde existe des ruines. Des ruines du passé, témoignant le passage de certaines civilisations et de certaines personne. Certaines se fondent dans le décor et d'autre son visible et clairement distinct comme une tâche de sang rouge que l'on voit posée sur la neige immaculée. C'est dans le nippon, à moitié bordé de forêt et d'un petit lac que se trouve cette ruine. Son emplacement pourrait la rendre visible à voir, mais son architecture décrivait tout l'inverse. Perdue dans l'obscurité se trouve une tour qui avec beaucoup de peine, affronte les affres du temps et de la météo en restant fièrement dressés. Doté d'une horloge arrêtée à l'heure exact à laquelle le monde semble s'être détruit pour changer, l'heure intact fut visiblement plus chanceuse que les murs de ce lieux à peine reconnaissable. Des briques d'un rouge sombre jonchent le sol, des murs sont apaisés, certains semblent même s’être enfoncé dans le sol, comme si jadis se trouvait un vaste et gigantesque sous sol qui n'est plus qu'a présent, la fosse, la tombe de cet endroit qui, malgré le temps reste fidèle à ce qu'il à toujours été : froid et lugubre.

Entre le lac et la tour, face à une façade totalement anéantie, se trouve un vaste terrains plats, jonchée d'une nature morte. Des fleurs fanées, probablement des roses qui aujourd'hui ne parviennent à poussées dans l'ombre de la tour survivante et menaçante. Par ci et par là, du lierre à envahit les lieux, cela ressemble à ce qui était jadis un jardin, mais celui n’accueille dorénavant plus que des fleurs sauvages. Une immense griller est au sol et rouiller. Quelques morceaux de verres sont de-ci de là enterrer dans le sol, mieux vaut faire attention où l'ont met les pieds. Ce qui était peut-être, jadis et autrefois une riche et splendide demeure n'a plus que l'apparence d'un endroit piller, abandonnée et hanté. Le sol en damier noir et rouge sang est lui même fissuré, et rentré au sein de cet endroit semble bien dangereux. Cet endroit chargé de souvenir lâche en des grognements de grincement de planché et de porte sa douleur. Un endroit chargée d'histoire à qui en à arraché son âme. Ce qui pouvait être sauvé en son saint à déjà été dérobés dans les pièces les plus sures. Le reste semble de son côté inaccessible.

Les habitants du nippon n'ont pourtant point rasé les murs. Ils considèrent que cet endroit est tellement mystérieux qu'il est comme un témoignage de la discorde du passé. Structure victorienne perdue dans le pays où régnait l'architecture nippone et où aujourd'hui règne la modernité et ses grandes tours chatouillant le ciel. Personne ne savait quel était cet endroit, et les héros ayant posé le pieds dedans par le passé n'avait point refait surface. Pourtant, il existait des personnes qui connaissait cet endroit...

Sur le toi de la grand tour de l'horloge qui penchait légèrement sur le côté se trouve une lueur multicolore. La lune resplendissant dans le ciel laisse ses rayons frappés les pierres et les cristaux pourpre, cyan, topaze et émeraude. Un arc-en-ciel nocturne est posé sur les ruines et contemple celle-ci, les yeux empli de tristesse et de larme. Ses mains sont couvertes de sang, entres les murs en ruines de la demeure, dans la pénombre des corps inanimé qui se vide de leurs sang, pitoyable être humain qui s'imagine propriétaire de ce qui était jadis la demeure du diable. Ils n'étaient que des jouets, des marionnettes pour la demoiselle aux cheveux d'or qui avec un sourire carnassier les avaient fraîchement cueillie dans la fraîcheur nocturne. Quand d'autres retrouveront leurs corps, les journaux crieront d'ici quelques semaines "Deux squatteurs assassinées dans les ruines du temps arrêtés... " ou quelque chose comme ça... tout dépendait du nom que les hommes avaient pu donné à cet endroit. Mais la vampire, elle n'avait pas besoin de ce prendre la tête avec cela, car cet endroit, elle connaissait déjà son nom. Elle avait passé suffisamment de temps en ces lieux jadis pour en connaître le nom.

-La.... la maison... elle... elle est toute cassée.... ce... ce n'est... ce n'est pas ma faute...

La légère brise nocturne devenait petit à petit plus forte, le vent emportât le chapeau frivole de la vampire qui n'en avait que faire de perdre quelque chose d'aussi insignifiant après avoir perdue bien plus avant. Une maison... une sœur... une famille... un repère... de l'affection. N'y avait-il plus rien en ce monde qui n'arrive à lui redonné le sourire. Jouer avec des hommes et les massacrer n'avaient presque plus rien d'amusant si par derrière sa sœur n'était pas là pour la sermonnée, si Patchouli, d'un simple tour de magie, faisait volontairement tombé la pluie, si Sakuya, de son naturel très calme, n'arrêtait pas le temps pour la remettre à ça place. Il n'y avait plus rien de tout ça et ses souvenirs lointains poignardait la vampire au plus profond de son âme. Après un long moment de silence, elle hurlât alors à plein poumon, en souffrance et en se noyant dans son désespoir.

-Onee-samaaaaa !!!!

Horreur, douleur, trahison. Sa grande sœur, elle l'avait comme trahit, voilà ce qu'elle ressentait. Flandre s'en voulait d'être sortie de chez elle sans permission, elle s'en voulait de ne pas être au côté de sa sœur, de ne pas être une "gentille fille" à ses yeux. Se frottant les yeux et s'essuyant les joues, barbouillant ainsi son visage du liquide écarlate qu'elle avait sur les mains, le flots de larme ne voulait malgré tout pas s'arrêté de couler. C'était comme une plaie dont on en pouvait empêcher le sang de couler.
Pièces Pièces : 38335
Nombre de messages : 1469
Age : 17
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Rosstail, Eloaf, Nightmare

Amis : Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Remilia Scarlet a écrit :
avatar
Nouveau
Mer 15 Fév 2017 - 1:17
Triste destin que celui du Scarlet Devil Mansion. Là, sous la lune éclatante de Next Wave, à qui l'on prêtait une ambiance chaleureuse, ou morbide, selon le point de vue. Triste destin que celui de deux soeurs vampires pour qui rien ne put plus jamais fonctionner comme avant. A cause de ce monde, ou de l'ancien ? A cause des humains, ou d'un Hylien ? Mais une chose restait immuable, peu importe les temps et les épreuves : Remilia aimait profondément sa jeune soeur. La vampire avait, depuis son réveil, longtemps cherché Flandre, récoltant des informations parmi les héros éveillés, luttant contre d'anciens ennemis et souffrant silencieusement des cicatrices laissées et des coups portés.

Pourquoi devait-elle continuellement se battre ? Peut-être n'avait-elle tout simplement pas le choix. Il lui fallait protéger Flandre, d'une part, et puis ... contenir du mieux qu'elle le pouvait les désirs complexes du chaos qui la rongeait depuis quelques temps déjà. Remilia avait été maudite, et en était particulièrement effrayée. Pas pour sa santé, mais bel et bien pour celle des autres. Existait-il un remède à cette époque ? Rien n'était moins sûr. Elle voulait chercher, mais tant de priorités l'agressaient, et l'oppressaient. Le vent se leva. Un chapeau en tissu raffiné s'envola au gré de la brise et camoufla la lune quelques instants. Une main de porcelaine l'attrapa du bout de l'index et, d'un geste ample, la posa sur la tête de sa protégée. Pour contenir les larmes et les émotions de Flandre, Remilia l'enserra dans le dos, repliant ses ailes autour de leur deux corps pour lui fournir la chaleur dont elle avait besoin. Passant son index sur la joue de la petite vampire aux cheveux d'or, elle récolta et sécha ses larmes, murmurant au creux de son oreille combien elle l'aimait, combien ce n'était pas sa faute.


- Flandre ... je ne suis jamais partie. Et je ne t'en ai jamais voulu d'avoir voulu découvrir le monde. Je t'ai privé bien trop longtemps de tes libertés. Flandre ... ma petite sœur adorée je ...


Son cœur battit à tout rompre. Lentement, et insidieusement, le poison de Link gagnait du terrain. Cela n'arriverait pas avant longtemps, mais arriverait indubitablement. Elle ne voulait pas le dire à Flandre. Pas maintenant. Mais le corps de Remilia était en vérité strié de blessures. D'ordinaire, les vampires ont la capacité de se régénérer, mais cette fois ci, les cicatrices avaient été douloureusement infligées par le chaos de l'Hylien, et si elles étaient réparables, alors cela prendrait sans doute de nombreuses années, donnant à Remilia une allure quelque peu martyre.
Pièces Pièces : 1970
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 24/09/2016
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mer 15 Fév 2017 - 16:15
Une voix douce et familière, comme tout droit sortie d'un passé lointain. Les yeux de la vampire cadette c'étaient tout grands ouverts. Des paroles douces qui lui avait si longtemps manquée, les doigts doux et délicats de sa sœur caressant son visage et essuyant son visage lui apportât soudainement un puissant sentiment de sérénité et de sûreté. Bercée par les douces paroles, une profonde inquiétude pouvait se lire dans les yeux de Flandre qui, entendant ses paroles de sa soeur incomplète, comme une vive douleur l'en empêchait, c'était tournée vers elle. Découvrant alors de nouveau, sous le clair de lune le visage et le corps de sa sœur qu'elle n'avait pas vue durant si longtemps.

-O..Onee-sama... tu... tu es blessée !!!

Culpabilité, voilà ce qui rongeait la jeune vampire malgré le fait que son ainée, avait beau lui dire que rien de tout ceci était de sa faute. La vampire aux ailes multicolores s'en voulait. Et les yeux pleins de remord, elle venue se blottir contre sa sœur couverte de blessure, de plaies et de cicatrices. Son visage en larme contre les vêtements de son aînés, ceux si se retrouvait alors trempés par un flots de larmes et tâchés par quelques légère trace de sang à peine visible, tellement la robe jadis immaculée de l’aînée était déchirés et teinte du propre sang de sa propriétaire à cause des nombreuses batailles.

-Onee-sama... O..Onee-sama.... c... c'est ma faute.... si... si j'avais pas quitter la maison... si seulement... tu... tu ne serais pas comme ça.... la maison ne serait pas comme ça non plus.... je.... j'ai encore une fois tout gâchée....

Dans certains cas, "Ce qui à été détruit ne peut être réparé", c'était une leçon que Flandre avait appris sans vraiment la comprendre, mais son voyage, petit à petit lui avait ouvert les yeux sur la signification de ces mots.
Pièces Pièces : 38335
Nombre de messages : 1469
Age : 17
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Rosstail, Eloaf, Nightmare

Amis : Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Remilia Scarlet a écrit :
avatar
Nouveau
Ven 17 Fév 2017 - 13:50
Remilia toussa d'une voix se voulant plus rauque qu'à l'ordinaire. Elle n'était pas au maximum de sa forme, même si elle essayait de le montrer par tous les moyens. Les quelques blessures apparentes sur son corps palpitaient. La foudre tomba, craquant le sol et révélant dans l'esprit de la vampire le faciès de Link l'espace d'un instant. La douleur des précédentes expériences remonta en elle d'un seul coup et elle lâcha Flandre. D'un déraisonnable instinct, Remilia s'agenouilla au sol et cria à pleins poumons, se tenant les tempes. Une fuite énergétique sortit de ses cicatrices et fit fondre une petite partie du toit à la manière d'un acide maudit et surpuissant. La vampire écarquilla les yeux et tenta de se relever le plus rapidement possible, pour ne pas traumatiser sa soeur, mais son action lui valut un vertige qui la fit tomber dans les bras de Flandre. Elle murmura d'une petite voix :


- A ... Amène-moi à l'intérieur ... je dois ... te parler de quelque chose de grave ...


Remilia ferma les yeux et ses ailes battirent moins vite. A l'intérieur de son corps et de son esprit, de nombreuses forces luttaient pour ne pas laisser au chaos prendre place. Car même sur Next Wave, ce chaos pouvait revenir. Même sur Next Wave, les soeurs Scarlet étaient en danger. Tant que le bourreau de Remilia rôderait.
Pièces Pièces : 1970
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 24/09/2016
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Ven 17 Fév 2017 - 14:17
Des cris et des hurlements, l'effet d'un pieux qui se plante en pleine poitrine. Les images de sa sœur souffrante était terrible pour la cadette. Flandre avait terriblement peur de perdre sa sœur à nouveau et face au mal qu'elle ne connaissait pas, ce mal qui rongeait sa sœur elle se sentait impuissante. Elle ne le connait pas, son œil, elle en sait où il se trouve pour pouvoir détruire ce mal. C'était un poison qui parcourait le corps maudit de l’aîné, et c'était le même qui faisait que les yeux de la vampire blonde versaient des larmes.

-Je... je vais t'aidée Onee-sama... je...

Flandre tremblait, la simple idée de perdre ce qu'elle venait de retrouvé la faisait béguayée, elle s'approchait de sa soeur, la soutenant comme elle pouvait pour faire quelque pas et pouvoir s'envolée avec elle. La tonner grondait au loin et menaçait que bientôt commence à tombée une pluie diluvienne. Suivant les dernières paroles clair de son aînée, la plus jeune entraînait l'autre dans les ruines de ce qui restait de leurs maisons. Ne souhaitant qu'une chose, que sa sœur ne souffre point, ou du moins le moins possible. Flandre avait déposée Remilia dans ce qui restait de la grande salle du manoir. Le toit était moins abîme dans cette salle, étant centrale au manoir aucune branche d'arbre n'avait pue s'écraser dessus. Au bout de cette salle en longueur se trouvait un siège familier à l’aîné. Une sorte de trône, trop lourd pour qu'il puisse être déplacé et plutôt abîmer. Surtout moins confortable qu'a l'époque, mais la jeune vampire ne voyait pas autre chose de meilleur pour ça sœur dans cette pièce dont le sol était craquelé et fissuré et par endroit, laissait même paraître ce qui pouvait se trouvé au sous-sol.

La déposant délicatement sur son siège, Flandre regardât sa sœur avec inquiétude. Elle avait terriblement peur de savoir hélas d'avance qui était le responsable de tout cela. D'un ton empli de tristesse, elle murmurât alors.

-C'est... c'est de ça faute... n'est-ce pas...c... c'est à cause de lui...
Pièces Pièces : 38335
Nombre de messages : 1469
Age : 17
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Rosstail, Eloaf, Nightmare

Amis : Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Remilia Scarlet a écrit :
avatar
Nouveau
Ven 17 Fév 2017 - 15:49
Remilia se souvenait parfaitement de ce trône. Il s'agissait du siège duquel elle régnait sur son domaine d'une main de fer, elle, la vampire la plus puissante, crainte et respectée de Gensokyo. Elle, qui n'avait de pitié que pour ceux qui la méritait. Remilia en payait désormais le prix, faible et mourante. Sa soeur, à son chevet, ne pouvait retenir ses larmes, ce qui creusait toujours un peu plus le sentiment de culpabilité de Remilia. Elle n'avait jamais eu le droit d'être faible, pour la simple et bonne raison que tout ceci est arrivé. La vampire leva difficilement son bras et caressa la joue de Flandre, répondant à sa dernière phrase :


- Oui ... j'ai été maudite par ... l'Hylien. Je ne cherchais pas à l'affronter ... je te cherchais toi. Seulement des réponses, sous ce soleil cuisant ... j'étais faible. J'ai essayé de m'enfuir, mais il ne m'a pas laissé le choix. Je ... je me suis battu de toutes mes forces pour te retrouver ... et j'ai perdu.


Ce fut le mot de trop. A moitié paralysée par la corrosion du chaos, Remilia s'abandonna à ses larmes, tandis que des tentacules de chaos sortaient des plaies de son dos et frappaient avec violence le fauteuil. Les ailes de la vampire étaient déchirées de part en part mais ne saignaient pas. Entre deux pleurs, la vampire clamait :


- La douleur ... la douleur est insupportable ! Je ne veux pas mourir ! Pas devant toi ! Je ne suis plus la même, je ... je pense ... qu'il a réussi à me tuer de l'intérieur. Flandre, Flandre ... tu es mon dernier et immuable souvenir. Je sens que ... si je ferme les yeux à nouveau ... je te perdrai, et je me perdrai ...
Pièces Pièces : 1970
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 24/09/2016
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Ven 17 Fév 2017 - 16:27
Si jamais elle devait mourir... que serait-ce jour. Enfermée, j'aurais dit qu'il aurait été le plus beau de ma vie. Mais aujourd'hui... je n'en suis plus aussi sure. Si Onee-sama part, je serait seule, éternellement toute seule... si elle partait... ça serait le pire jour de mon existence. Si elle partait... je pense que n'aurais plus comme désir de m'en allez moi aussi, en tombant en cendre.

Flandre c'était blottit contre sa sœur, en larmes, ses bras entourait le corps de Remilia tremblant sous la pression de la douleur. Tant bien que mal, elle essayait de retenir ses choses horribles qui jaillissait de son dos. Voyant l'horreur commise aux ailes de son aîné. La cadette ne savait que faire et ne cessait d'hurler à plein poumon qu'elle en voulait pas voir sa sœur partir, quand bien même toutes les horreurs qu'elle aurait pue pensée par le passé ou la froideur de l'enfermement qu'elle avait pue enduré.

Les ailes de l’aîné étaient déchirés elle aussi. Tout comme celle de la cadette furent jadis, dans un monde tout aussi similaire, ou l'homme se faisant roi chassait et haïssait les vampires. La source de la folie, la source du malheur. L'histoire des sœurs Scarlet à toujours été écrite dans le sang, et semblait se finir aujourd'hui dans les larmes de deux sœurs s'aimant et pleurant ensemble.

-Je t'en supplie Onee-sama... ne... ne me laisse pas... sans toi je... je... je sais pas... pitié.... ne part pas !! Onee-sama... je... je t'aime je ne veux pas que tu parte !!! Pas.... pas sans moi !!!

C'est un torrent, une cascade de larme qui coule sur les joues de la plus jeune qui jamais n'avait autant craint la mort jusqu'a ce jour. Ses yeux étaient empli de peur et d'horeur, de tristesse. Elle n'avait pas peur du noir de sa cave, mais elle craignait le clair de lune solitaire où sa soeur ne serait et ne pourrait point être à ses côtés.

-Je... je t'en supplie Onee-sama ! NE MEURT PAS !! NE PART PAS !! Je... je vais le tuer !!! Je ... je vais le réduire en pièce... Mais... mais je t'en supplie ne part pas Onee-sama ! Reste avec moi !!!

Le destin... était-ce cette fin là qui les attendait. Leur destin était donc sans issue ? Il-devait obligatoirement être horrible et plein de souffrance et de chagrin ? Flandre voulait arraché ses choses horribles sortant du dos de ça sœur, mais à la fois, elle craignait de lui faire du mal en faisant ainsi. Impuissantes, voilà comment étaient les deux sœurs Scarlet face à leur destin. Et leurs magies hélas semblait ne rien pouvoir y faire.
Pièces Pièces : 38335
Nombre de messages : 1469
Age : 17
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Rosstail, Eloaf, Nightmare

Amis : Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Remilia Scarlet a écrit :
avatar
Nouveau
Ven 10 Mar 2017 - 15:08
Mais il existait une solution. Un remède inconnu des deux vampires, mais dont la source se trouvait sur un endroit bien particulier de Next Wave : les planètes de flottaison.
Remilia perdait peu à peu en force et tenait la robe de Flandre avec difficulté, bien que ses doigts luttaient pour conserver leur accroche. La vampire se faisait dévorer de l'intérieur, et cela atteignait un point critique. Le cœur de Remilia s'encrait d'un noir absolu, tandis que sa peau reflétait les ténèbres de l'amulette de Link. La robe de la grande soeur se déchira partiellement, tandis que les tentacules qui avaient entravés ses ailes et son dos se déployaient, détruisant le fauteuil à chaque coup de fouet abattu. Dans un dernier élan, Remilia poussa Flandre pour l'empêcher de se blesser et hurla à la mort. Grinçant ses dents, la vampire s'arracha les poumons à exprimer la phrase suivante :

- F-Flandre ... un remède ... tu dois ... trouver ... un mage ... je ... je peux ... être libérée ... pour l'instant. Je ... Flandre ... je t' ... je ... t'ai ... je t'ai ...


Un sifflement sortit de la gorge de Remilia à la place de sa voix, puis une impressionnante fumée remonta par sa gorge et entoura son corps. Sa robe se déchira totalement, laissant place à une peau striée et ténébreuse. De nombreux tentaculesù sortirent de son corps et ses ailes, déchirées, se dédoublèrent. Deux cornes poussèrent sur son crâne et déchirent son chapeau. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, ceux-ci étaient devenus entièrement noirs et ses iris plus sanguinolents que jamais. Ses dents, qui avaient légèrement poussées, laissèrent passer la voix fluette d'un démon bloqué dans le corps d'une enfant. Un temps d'attente, suivi d'un lourd silence. Seuls la pluie et le vent tonnaient frénétiquement contre le toit détruit du manoir Scarlet. Remilia se tourna face à Flandre et son sourire disparut. Ses yeux, encore à 1% vampires, lui murmuraient "Libère-moi, je t'en supplie", mais son visage ne laissait transparaître aucune émotion.


- Enfuis-toi , lui ordonna-t-elle,enfuis-toi, avant que je ne cède totalement à la libération de ce mal, et que je te tue.
Pièces Pièces : 1970
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 24/09/2016
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mar 14 Mar 2017 - 21:44
Un coup de tonner, la pluie, coulant sur les murs, ruisselant sur les toits et se faufilant entre les tuiles usées par le temps tout comme les larmes dégoulinant en cascade sur les joues de la vampire blonde. Elle venait à peine de retrouvée sa chère et tendre sœur aîné que déjà elle devait se séparer. Horrible destinée torturée, cruelle et capricieuse qui ne cessait encore et toujours de maudire les soeurs Scarlet.

Flandre tombait au sol, repousser en arrière. Elle voyait ce qu'elle avait de plus précieux au monde se détruire et se corrompre sous ses yeux. Ce peu de temps qu'elle avait passée ensemble lors de leur retrouvaille. C'était la première fois qu'elle l'avait enlacé de nouveau depuis une période bien trop longue et hélas, l'inverse était de même. Il s'agissait peut-être de la dernière fois que Flandre avais pue se blottir dans les bras protecteur de sa sœur. Son coeur... il se crispe, se retrouve comme écraser sous le poids de la douleur. C'est horrible, ça fait mal, cette souffrance qui ne veux pas se tarir et ce que ce sois pour la cadette où l’aînée. Les retrouvailles se transformait en ultime séparation.

Un second tonner déchire le ciel, sa forte et vive lumière traversse les fenêtres aux vitres briser. Sur le sol craqueler se dessine alors durant une fraction de seconde la nouvelle silhouette terrible et menaçante de la vampire que l'on surnommait jadis : le diable écarlate. Ses yeux semblant être vidé de tout âme et amour, cette froideur que laissait échapper ce nouveau visage dénuer d'amour était comme un coup de poignard.

La réalité dure, difficile et effroyable percutait la plus jeune. Elle venait de perdre ce qui lui était le plus chère. Alors que sa soeur lui clamait de fuir avant, Flandre tétaniser, les jambes tremblantes et n'arrivant plus à articuler ne serait-ce un mot tellement que l'effroi s'emparait d'elle, restait là... impuissante... à contemplant le désastre causer par un ennemi aux yeux de saphir et se voulant être considérer comme un héros. Quelques secondes avant qu'elle ne se lève pour reculée de quelques pas, ses yeux ne pouvait se détachée de cette monstruosité. C'était tel un cauchemar éveillé mais qui n'était rien de plus qu'une horrible réalité que Flandre refusait d'accepter. Quelque chose de perdu dans son regard rouge sang traduise sa souffrance. Cette lueur enfantine, cette lueur de joie, de bonhueur... elle vient de s'éteindre, réduit à néant. Il n'y avait plus rien, juste des ruines, la vampire fuyait, traverssant les corridors puis le hall d'entré avant de s'arrêtée face à la porte, à travers laquelle on pouvait voir la pluie battante. Un moment déhsitation s'empare d'elle, se retournant, elle entend encore un cris, un dernier. Les larmes coulent encore, cherchant un parapluie pour sortir, elle ne trouvat rien d eplus qu'une simple et vielle photographie où les deux sœurs étaient côtes à cêotes, heureuses et souriantes. Unie... Emportant alors se seul et unique doux souvenir, elle s'en allât, faisant face à l'une des peurs naturelles des vampires et sortant des ruines, affrontant le mauvais temps. Même la pluie semblait lui déclarer la guerre en même temps. Impossible de volée en dessous de celle-ci. Des traces de pas étaient alors imprimé dans la boues et la terre, fuyant l'ancienne résidence Scarlet. Il était une fois une vampire qui fuyait un manoir... tout comme le petit chaperon rouge fuyant la foret et le loup qui y réside. Mais comment fuir le loup quand malgré la menace qu'il représente on l'aime ?

Jetant un dernier coup d'oeil derrière elle, le corps trempée et ses vêtements collant sur elle, elle ne savait rien dire de plus que ses quelques mots avant de continuée à fuir et à courir, loin de sa soeur ou plutôt de ce monstre qui l'abrite, ne sachant qui ou quoi pourrait défaire cette horrible malédiction.

-Je... je suis désolée...O..Onee...Onee-sama....
Pièces Pièces : 38335
Nombre de messages : 1469
Age : 17
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Rosstail, Eloaf, Nightmare

Amis : Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets


Un héritage détruit et des sœurs réunies [PV : Scarlet's Sisters]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Confrérie Wind, l'Héritage de Manwë
» [Fan-Fiction] L'Héritage: Tome 1, Sokar
» GN Héritage d'Hallapandur - 25/26 Avril 2009
» L'univers détruit . [Fic]
» Sneak Peek : L'Héritage des Braves - 18/01/2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum