Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonUltra-Inversion00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

[Acte 11] Le réveil
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 29 Aoû 2016 - 19:34
Rappel du premier message :


Étais-je réellement le premier réveillé ?

D'une certaine façon, cela ne m'étonnait pas. Je n'eus pas besoin d'ouvrir les yeux pour sentir le bourdonnement des âmes voler autour de moi avec liberté. Ce corps en stase ... je n'arrivais pas à l'identifier comme le mien à proprement parler plutôt qu'à une enveloppe que cette boîte avait générée pour me faire oublier mon incompétence.
Le monde avait été détruit ... et je n'avais rien fait pour l'en empêcher. Je crois que ... c'est une notion qui se nomme la fatalité, et qu'on a tous, sûrement, oublié, dans ce monde qu'était Nintendo World. Ce monde qui n'existe désormais plus.

Est-ce que je me levai ? Impossible à différencier vis-à-vis de n'importe quelle élévation. Je ne distinguai ni sol, ni même pesanteur. L'issue de sortie de la boîte m'apparût comme un simple rai lumineux et vertical que je voulais à tout prix franchir pour savoir ce qu'était devenu mon monde.
Combien de temps s'était écoulé ? Péririons-nous une fois cette porte franchie ?

Je sentis s'accrocher à moi autant d'âmes que possible. Toutes souhaitaient suivre mon sillage, et j'acceptai sans ciller. Nous devions renaître ensemble, et lutter ensemble.

Je stoppai ma course.

"Lutter".

N'avais-je pas passé ma vie à lutter ? N'était-ce pas ce que nous avions tous fait, et ce pourquoi la Pandorica s'était ouverte ? Nous battre ensemble, ou bien les uns contre les autres, sous le prétexte de la Justice, sous le prétexte du Chaos, et, plus récemment ... sous le prétexte de la conquête. J'avais, selon Squall, mené à bien ce projet, mais il m'apparaît encore impensable être l'auteur d'un tel désastre.

Ma gorge se resserra. L'idée de franchir le seuil de l'arche fit bouillonner en moi une force nouvelle : la curiosité.

Je devais savoir, plus que tout au monde, à quel point j'avais eu tort. Et pourtant, on m'avait assuré, avant d'entrer dans la Pandorica, que tout n'était que le résultat d'un excès chaotique. Mais pendant cette stase, ce sommeil qui m'empêcha de bouger, une seule question tourna en boucle dans mon esprit.

"Avais-je été cet excès ?"

Je m'en voulais de vivre encore. Mon existence brise toutes les lois. Et ces règles bien spécifiques ... je devais savoir à quel point elles s'étaient adaptées.


Tandis que je m'approchai du faisceau, je sentis le regard de nombreuses personnes se poser sur moi. Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire et de repartir. Le mal avait été fait, et je n'avais désormais besoin que de réponses.

Je souhaitais ardemment savoir si ma présence serait, une fois cette porte franchie, importune ou salvatrice.

Alors je la franchis, accompagné de tous ceux qui se réveillèrent avec moi, sans distinction aucune sur leur race, leur nature, leur puissance ... et j'ouvris les yeux sur une sublime plaine à l'herbe montante et au ciel azuré. Un parfum de nature sauvage titilla mes narines. Je ne pus m'empêcher d'ouvrir légèrement la bouche en constatant que, par la seule force de sa volonté, Nintendo World, sans que je ne puisse me l'expliquer, avait ressuscité sous une autre forme que je ne lui connaissais pas.
Pièces Pièces : 59269
Nombre de messages : 5865
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 

Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

KirbyB a écrit :
Pink Warrior
Mar 6 Sep 2016 - 23:33
Décidément qu'est ce que c'est que ce futur... Un futur où les jeunes filles arrêtent pas de me prendre dans leur bras par surprise... Mais je devais bien avouer que ce sentir serré à ces 2 sphères de chaires et sentir un coeur battre derrière celle-ci était, agréable. J'y serais bien resté quelques secondes de plus, mais cela m'aurait peut être fait passer pour quelqu'un de peu sérieux auprès de mes camarades, ainsi donc sans trop de difficulté, je m'extirpais des bras de la jeune fille qui m'avait attrapé tout en la ponctuant d'une phrase :

-Désolé je suis une édition limité.

Tandis que les adolescents mettait le chaos autour d'eux avec leur technologie et tradition venue d'un autre temps, je remarquais que la jeune Magicka à qui je ne m'étais pas vraiment adressé depuis bien trop longtemps déjà semblait fébrile et comme attristé, je m'approchais donc d'elle m'écarta un peu de la masse :

-J'ignore ce qui ne vas pas Magicka, mais si tu veux m'en parler je suis là. Après tout nous avons tout deux en quelque sortes des origines partager, là bas loin dans les étoiles.

Remarquant qu'on nous appelait et voyant Magicka partir elle aussi, je la suivit, ainsi que plusieurs autres personnes. Visiblement Gozen avait réquisitionner le bus... Soit, ça nous ferait un moyen de transport comme un autre. Et il semblait y avoir assez de place pour les jeunes gens, la prof inconsciente et tout notre beau cortège de "cosplayeur".

Je m'assis à côté de Faust sachant qu'il serait doux comme un agneaux pendant le voyage. Et surtout calme, c'était ce dont j'avais besoin pour me plonger dans un nouveau rêve éveillé. Tout en regardant Magicka d'un oeil distrait, Je fermais un oeil tout en gardant l'autre bien fixe sur la réalité....Mon demi-rêve s'ouvrit sur la pauvre magicka donc qui semblait harceler par un spectre rouge aux reflets métallique, je chassais ce fantôme d'un revers de magie, Magicka semblait mieux se porter mais pour autant pas comme je l'aurais espéré car ces yeux devinrent rouge et de longue dent blanche lui poussèrent, j'ouvrais mon oeil fermé, sortant de ce cours rêve et réalisait alors que je voyais distinctement le Roi Boo au centre de la salle... Cette individu perturbait l'essence des rêves et avait quelque chose de corrupteur en lui...Sans doute.

Faust écoutait de la musique à côté de moi directement dans ses écouteurs grâce à son petit appareil. Considérant qu'il n'y avait pas de raisons que j'en fasse pas de même, je matérialisait les notes muettes  d'une musique bien réel autour de moi qui glissèrent dans ma tête insufflant une douce chanson.

Nombre de messages : 2118
Date d'inscription : 02/11/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
Fondateur
Jeu 8 Sep 2016 - 11:38
Lorsque Stip vint le provoquer, l'Hylien récupéra aussitôt la fourchette d'un geste vif de la main et en tirant une tête de trois kilomètres et demi. Non décidément, ça ne le faisait pas rire du tout. Link était prêt à renvoyer la fourchette à son adversaire, mais il se retint. En plus...Même s'il était de nouveau méconnaissable et qu'il avait prit une facheuse tendance à changer d'enveloppe corporelle depuis les Esprits Etoiles, Stip portait toujours la fameuse épée avec laquelle l'Hylien avait été atteint de la malédiction Berserk. Il avait faillit tuer ses compagnons au moment le plus fatal sur l'Antichambre du Cratère de Tallon IV, et Link se souvenait de Roy et de son ami Arc qui étaient présent à ce moment là. Pensif, lorsqu'il revint à lui, il était dans le bus, tout seul, occupant une place côté fenêtre à observer le paysage. Il avait souhaité se mettre à l'écart du groupe pour réfléchir tranquillement à la suite. Il ferma les yeux quelques instants et se rappela de l'intervention de Hwoarang, qu'il avait fait dégagé aussi rapidement que Pignouf était apparu, le faisant voler en direction du sol, et en l'assommant à son tour...De nouveau. C'était bien dommage quelque part car ils auraient pu obtenir plus de réponses, même si sa manière de s'y prendre fut plutôt...Disons agressive.

Elile l'avait récupéré en pleurant puis son attention avait été détourné par ces garnements avec qui il n'avait pas du tout envie de causer. Le Héros de la Fourchette...Non mais sérieusement. Et maintenant, on essayait de l'agresser en l'aveuglant et en prenant des photos de lui ? La seule fois où Link avait vu un appareil du genre, permettant d'enregistrer la réalité, c'était au Chalet d'Amy, en compagnie d'un certain Fox...


~ Durant toutes ces années...Il s'en est passé des choses, quand même... ~

De l'autre côté du couloir se tenaient Kirby aux côtés de Faust, qui écoutait de la musique avec son appareil. Lui aussi en détenait un ? Ah, Link s'en rappelait maintenant. Il venait de Corneria, tout comme Fox, d'ailleurs et sans doute que c'était la région la plus proche de ce qu'ils connaissaient actuellement...mille ans plus tard. Qu'est-ce-qui les attendait une fois la route terminée ? Link l'ignorait mais se doutait qu'il n'allait pas aimer. Monter dans ce bus ne l'enchantait guère mais à la vue des autres qui s'y étaient dirigés, il avait décidé de les rejoindre, toujours dans ce même but d'en apprendre plus sur ce qui se passait. Et puis, ensuite, comme il l'avait confié à ses amis, les dernières personnes en qui il pouvait faire confiance à présent, il se séparerait des autres pour arpenter ce nouveau monde. Rester avec Axem et les autres...Non ce n'était vraiment pas possible. Link se décala un instant et observa l'espèce de porte-bonheur qui voltigeait au gré des mouvements du bus, une sorte de Yoshi en laine qui poussait des petits cris lorsque le conducteur s'amusait à appuyer sur le ventre de la bestiole. Génial, ils avaient fait des peluches de cette espèce disparue. Se détournant de nouveau du côté de la vitre pour observer le paysage, Link resta pensif, et essaya de dormir un petit moment. Ça lui ferait le plus grand bien, et ça lui permettrait d'oublier momentanément ce qui avait pu se passer avec Flandre et les autres. C'était...Etrange, mais dans ce bus, il se sentait plus en sécurité qu'à l'extérieur.  

~ Hyrule me manque...Je ferais tout pour rentrer chez moi désormais... ~
Nombre de messages : 57065
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Alpha
Ven 9 Sep 2016 - 9:58
Le réveil


Voyage
Tu étais en train d'observer les ruines lorsque tu entendus alors l'arrivé d'autres personnes, en plus de celles qui réglaient plus ou moins leur compte ou qui se rassemblait plus ou moins dans leur coin. Tu pris un peu de temps avant de rejoindre le groupe de Link, arrivant après une discussion, ou quelque chose du genre. C'est alors que tu entendu quelque chose qui te fis quelque peu tilter. Le héros du temps avec la Master Fork ? Il faut dire ce qui est, tu ne pus t'empêcher d'étirer un petit sourire, bien que sans plus. Tu savais à quel point les légendes pouvaient être changé au court du temps, cela apportant des modifications à ces dernières et finissant alors par perdre l'originalité. Oui, surtout quand cela se passait par tradition orale.

M'enfin, c'était sans compter par la suite les gosses qui prenaient ensuite des photos, et une fois leur professeur évanouis sous la pression et quelque détails donné par la boule rose, ces enfants finirent par approcher pour voir d'un peu plus près des héros. Sur quoi, tu préférais t'éloigner pour le coup, mais tu avais un certain avantage, c'est que pour le coup tu allais sans aucun doute mieux te fondre dans la masse que certains parmi ceux sortit de la boite. Enfin, c'était sans attendre en voyant l'homme aux cheveux blanc se diriger vers le bus puis peu après dire de venir que tu te décidas de rejoindre. La seule chose que tu allais faire était sans aucun doute bien chercher quelques informations puis ensuite repartir errer dans ce nouveau monde et l'explorer. Il n'y aura sans doute rien de mieux pour toi.

Sur quoi tout le monde montait ensuite, et tu décidas d'aller t'installer discrètement à côté de Link, ne souhaitant pas être plus dérangé et d'une certaine manière un peu écarté des autres. Mais ce n'était pas pour autant que tu parlais à ton voisin, qui plus est perdu dans ses pensées, tu préféras le laisser tranquille car il a dû avoir un sacré choc autant dire ce qui est. Tu regardas de temps à autre le paysage passer avant de finalement poser ton coude sur l'accoudoir côté couloir et poser ta tête dans ta main, fermant les yeux et profitant du voyage pour te reposer, car la suite allait sans aucun doute être longue.

__________

J'avais plus été un grand observateur que quelqu'un qui agissait. Mais ce que j'aimais par-dessus tout c'était sans aucun doute le fait que les gens se disputaient entre eux. Je m'étais simplement placé en hauteur sur un pilier brisé et je souriais en voyant ses personnes être ainsi. Je me serais bien amusé à envenimer les choses, mais pour le moment je préférais m'abstenir, après tout il y avait bien plus de personne qui serait contre ceux qui commence à taper. Remarquant alors Flandre chercher quelqu'un à un moment, et à la vue de ses tendances à généralement aimer s'amuser des personnes d'une certaine manière, malgré tout je me disais qu'utiliser certaines personnes dans ce cas ne serait sans aucun doute pas mal...

Alors que dans ma tête je réfléchissais quelque peu, l'histoire raconter ne me fis qu'éclater de rire, il faut dire que cette légende quelque peu changé était bien drôle pour la situation. Ce n’était sans doute pas fait exprès, mais cela avait eu le dont de me faire rire. Ainsi donc par la suite des évènements qui s'enchaînèrent, je ne me faisais pas remarquer visiblement, mais c'était bien mieux ainsi. Ce qui m'intéressait sans doute le plus était bien la technologie utilisée. Je ressentais bien cela grâce à mon pouvoir, et j'allais sans aucun doute m'amuser à infecter cette technologie d'aujourd'hui... Un sourire s'afficha sur mes lèvres, j'allais très clairement m'amuser par la suite. Je ne passais pas plus de temps ici, je n'avais plus besoin de les suivre maintenant que je savais cela, et je chercherais les informations en temps voulu. Sur quoi je me téléportais de nouveau hors de temple et je m'éloignais alors de ce dernier vers une autre direction que celle qu'allait prendre le bus.


© Heine Rammsteiner / BEN
Pièces Pièces : 36290
Nombre de messages : 2334
Age : 20
Réplique/Citation : Fuck off !
Date d'inscription : 26/05/2015
Liens : Famille: //

Amis: //
Connaissance +: Link- Tiengen

Ennemis: //
Connaissance -: //

Guilde: //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Rp en cour:
[1] Hérésie sanguinaire [PV:Amanda Voanor]
[2] Au coeur de la nuit [PV: Link]
Mes couleurs:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Ven 9 Sep 2016 - 18:10
Les choses avaient l'air de s'être tassées un peu. Le pignouf qui était venu chercher l'embrouille a vite été calmé par Hwoarang, qui comme il s'en doutait avait eu a faire avec quelqu'un qui avait plus de paroles que d'actes. Ainsi, estimant qu'il ne s'agissait pas la d'un adversaire digne de son interêt, Hwoarang avait vite detourné l'attention de ce personnage pour se reconcentrer sur les evenements qui l'entouraient.

Link n'avait même pas daigné répondre à ces questions, non mais serieux il se prends pour qui celui la ? Pour lui faire risquer sa vie contre une armée de zombies la ya du monde ! Mais dés qu'il a un truc a demander non, plus personne.


Parles a mon c*l ma tête est malade ! Ouais ben a la prochaine invasion de zombies tu poourras toujours courir pour que je frôle la mort !!


Ce manque de considération enerva Hwoarang au plus au point, mais il n'avait même pas envie de declencher de bagarre. Surtout depuis qu'il lutait contre l'entité démoniaque qui était en lui, il évitait de s'enerver, car celle-ci prenait plus facilement contrôle de lui lorsqu'il se laissait deborder par ses emotions, et il ne voulait pas reveler a ce groupe de gens qu'il possédait des pouvoirs démoniaques, il avait pas envie de se mettre tout le monde à dos.

Son attention fut a un moment detourné par le groupe de filles qui s'étaient mit a prendre Kirby pour une peluche, mais cette attention portée a cette situation fut plutot brêve, pour la simple et bonne raison qu'il pouvait difficilement avoir quelque chose a carrer d'une bande de jouvencelles s'extasiant devant une boule en peluche. Il remarqua par la suite que le groupe semblait prendre place dans le bus.


Hors de question que je monte dans un engin pareil ! J'ai pas que ca a foutre de prendre le bus avec une classe de maternelle a chanter des chansons débiles pendant le trajet, je prends ma moto !

Ainsi, Hwoarang retourna a son engin, l'alluma et mit bruyemment les gaz. Il suivit ainsi le bus , qu'il trouva horriblement lent, trop lent pour les allures qu'il avait l'habitude de prendre. Il se rendit alors compte que le voyage allait être lent, et decida alors d'allumer la l'autoradio qu'il avait briolé sur sa moto et lança une de ses chansons favorites .



Il passa alors la suite du trajet a zigzaguer, accelerer et freiner de temps en temps pour rompre la monotonie du trajet tout en chantant avec la chanson qui emanait de sa moto.
Pièces Pièces : 11341
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Roi Boo a écrit :
avatar
Frissons
Ven 9 Sep 2016 - 18:39
L'espace s'embrasait, silencieux. Sans un cri. Deux points fixes, deux brasero au pourpre sans chaleur. Un regard inhumain plongé dans un monde qui ne l'était que trop. Un regard à la fièvre empreinte d'une folie qui n'était pas la sienne. La folie d'une Réalité dont il n'était que l'implacable miroir, dangereux spectateur dont les actions semblaient dictées par une Fatalité dénuée d'âme.
Un regard figé, hors du Temps, hors des Sens... Plongé dans le Néant.

Le Roi Boo laissait son image éthérée frémir sous les douces impulsions qui se répercutaient alors dans l'ensemble du véhicule, cage de métal étroite, étouffante. Une prison, pour toutes ces sensations. Les doutes, la colère, la... Peur ?
L'Espoir.
Il pouvait le sentir. Il pouvait en appréhender la substance... Il pouvait le posséder.
Comme il pouvait sentir la caresse des Songes, l'étreinte des Rêves qui, doucement, se refermaient sur les esprits de quelques âmes égarées, confuses. Il pouvait sentir la poigne glacée d'une armure écarlate sur les pensées d'une jeune fille perdue, une enfant dont on avait ravi l'innocence au nom d'une Guerre qu'elle n'avait gagner. Le Chaos, l'odeur métallique du sang avaient imprégné sa peau, qu'il savait chaude d'une vie encore naissante. Qu'il savait déjà déclinante. Il en était toujours ainsi. Toujours venait le froid.
Le froid vint donc, au cœur-même des Songes, au cœur-même des Rêves, mourants. Seul restait désormais la texture métallique du Monde... Seul restait quelques héros sans but, quelques guerriers sans causes... Sans raison.

Dénué de joie, le sourire du Spectre s'élargit pourtant.

Quelque part, il entendait son appel. Quelque part, il le savait présent.
Il avait toujours été là, hors de la Mort... Il attendait. Seule restait face au Roi Boo l'éternité. Une éternité qu'il savait tachée par les pleurs d'un enfant. Un enfant sans parent. Un enfant privé de corps, privé d'âme, de conscience.
Il l'entendait.
Il entendait Next Wave pleurer.

Chaque seconde fragile que le Temps laissait s'écrouler, il s'approchait de son Cœur blessé.
Pièces Pièces : 46682
Nombre de messages : 1802
Age : 17
Localisation : À la lisière du regard.
Réplique/Citation : ... L'entendez-vous ?
Date d'inscription : 20/01/2014
Liens : Guilde : Garinkar, Tony the Clock, Rengar, Satojin

Allié(s) : N.I.G.H.T.M.A.R.E.

Opposé(s) : Bowser, Flandre Scarlet, Rayman, Héraults de la Justice


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur






RP(s) en cours :

Ruines d'un ancien temps[Acte XI]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Kliment Voronin a écrit :
avatar
V.I.P.
Ven 9 Sep 2016 - 21:56
Ok, pour les réponses, il n'allait pas les avoir. Une jeune fille -enfin, cette jeune fille était plutôt étrange- était carrément arrivée et l'avait interrompu.

- Dites madame.... vous... ne voudriez pas continuée votre histoire ? Il est mort comment.... le héros de la fourchette ? Kyufufu~


Bon, au point ou il en est... mais d'autres personnes approchaient. Une autre personne s'était approché de l'Horloge pour lui faire une remarque.


- ... Honnêtement, vous ne devriez pas lui sourire, vous allez l'effrayer encore plus.

Hm. De toute manière, il n'avait pas une tête à être sympathique, et il ne voulait que des réponses, pas lui offrir un thé et parler du temps et des oiseaux qui volaient et tout les trucs qui vont avec. Et pour enchaîner tout cela, des gens commençaient à rire. Sûrement à cause de l'histoire qu'elle venait raconter, vu que les gens s'amusaient à répéter 'Master Fork' et tout ce qui va avec. La femme blonde de tout à l'heure s'approcha aussi, soit-disant parler Italien... Si Tony n'avait pas une aussi grande patience (enfin, surtout ne pas chercher le combat, il avait quand même des priorités, comme  sa mémoire qui ne marchait plus trop), il aurait déjà fait quelque chose pour la calmer. Puis quelqu'un poussa Tony, et avait fait quelque chose pour la professeur qui tombait inconsciente, et suggéra aux élèves de l'emmener en lieu ou elle sera mieux. C'est à ce moment là que l'Horloge commença à partir lentement, mais évitant les chutes et essayant de reprendre l'habitude de marcher. Honnêtement, il n'aurait rien à gagner avec les élèves, et franchement, qui ferait confiance à un homme-horloge qui s'habillait aussi étrangement (mais avec grande classe, quoiqu'il avait maintenant l'air d'un vieux noble qui sortait du 19ème siècle) et qui parlait de temps sans arrêt avec une tête pas rassurante ? Tony avait d'autres priorités que de perdre son temps. Rapidement, il quitta le Temple, prenant le premier chemin venu pour s'en aller, et espérer qu'il retrouverait quelques fragments de sa mémoire avec une bonne marche.

[Fin du RP pour Tony.]
Pièces Pièces : 35
Nombre de messages : 168
Age : 19
Localisation : -
Date d'inscription : 13/05/2013
Liens : -


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Dim 11 Sep 2016 - 12:06
Link, qui continuait à être perdu dans ses pensés, essaya de se rappeler ses plus récentes batailles et de faire le point. Où avait-il flanché ? Où avait-il montré qu'il n'était pas digne ? Si Termina avait pu être sauvé c'était grâce à lui, et concernant Popstar...C'était Eloaf qui s'était sacrifié et avait ouvert l'accès à cette planète perdue nommée Halcandra. Certes les Cauchemars avaient pris possession de ce monde mais...Link et les autres avaient revendiqués à ce moment là leur guilde. Link se tourna en direction de Heine lorsqu'il vint le rejoindre avant finalement qu'il ne se repose, sans qu'ils n'échangent mot. Ce réveil avait été compliqué pour tout le monde, et il avait peur de la suite, de comment la situation allait évoluer. Le bus, lui, continuait sa route, au gré des mouvements de la peluche en forme de Yoshi. L'Hylien se retourna en direction de la vitre arrière et y vit Hwoarang, sur sa moto, en train de les suivre. Il avait montré une pointe d'agacement...Non, comme toujours en fait, et peut être même envers Link, ce qui le fit soupirer. Décidément, tout le monde lui en voulait aujourd'hui ? Et il avait perdu par dessus tout quelque chose de bien plus important : Sakura n'était pas avec eux. Peut être était-elle toujours dans la Pandorica avec Trascer et d'autres...Peut être étaient-ils retenus en stase ailleurs ? Il n'aurait les réponses à ses questions qu'en parcourant le monde. Link remarqua pendant un court instant que Heine s'était réveillé, mais sans doute qu'il n'allait pas tarder à se rendormir ? Hésitant pendant un petit moment, Link fit rouler ses yeux dans sa direction pour lui demanda :

...Hey...J'ai une question à te poser. A ton avis, quelqu'un de "bien"...C'est quoi ?
Pièces Pièces : 107135
Nombre de messages : 57065
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mar 13 Sep 2016 - 22:16
Vide... Néant... Elle était montée dans le bus. Elle c'était montrer particulièrement sage après avoir été éloignée de la professeur et de ses élèves. Elle restait silencieuse, observait ce qui l'netourait, et c'était installé avec un calme assez inhabituel dans le fond du bus, occupant plusieurs sièges à cause de ses ailes. Elle avait la tête baisser, le regard poser sur ses pieds, et semblait s'isoler, s'enfermer dans une bulle ou elle tentait d'ignorer harcèlement des élèves trop curieux. Elle était tendue au fond d'elle, elle serrait un peu plus sa robe entre ses mains, elle avait peur de cette importante masse de visage. Mais ça, personne s'en souciait, tout le monde avait ses problèmes.
Le bus roule, sa tristesse et sa colère elle refoule au fin fond d'elle. C'est compliqué... de rester sage comme une image quand en réalité on est pleine de rage et de fureur. Les élèves les plus curieux ne cessait de jouer avec ses aile,s tirant dessus, lui faisant mal, demandant comment elle avait fait ça. D'autre, plus suicidaire osait demander pourquoi elle n’apparaissait pas sur les photos. La tension montait dans le fond du bus, ses jambes tremblait, elle mourrait d'envie de leurs arracher la tête, de les massacres avant qu'il ne se rende compte de sa vraie nature et s'en prenne à elle. Être une bête de foire était déjà de trop. Elle voulue alors quitter le bus, cette pensée lui traversât l'esprit en effet. Elle aurait même voulue ne pas être montée dans le car scolaire qui grouillait d'humain et qui la forçait à se trouver à une distance bien trop proche de celui qui était à ses yeux responsable de la disparition de sa sœur.  Il y avait bien trop de regard indiscrèt poser sur elle, elle avait envie... de voir... le rouge couler... tout de suite... maintenant... envie de leurs arracher les yeux... Non... non... Si Flan fait cela.... Flan ne sera pas une gentille petite fille. Elle relevat alors la tête, regardant les élèves qui devant elle, était mal assis sur leurs siège pour la voir un peu. Et d'un ton cruel et froid.

-Arrêtez de me regarder... vous m'agacer....
Le demande de la vampire fut hélas répéter à plusieurs reprise, d'abord tout simple dite, elle fue presque crier pour que enfin les élèves détourne leurs regards. Ou du moins fire semblant de lui tourner le dos pour manigance un mystérieux stratagème avec un petit miroir de poche qu'une de ses potiches trop maquiller avait bien évidement tout le temps sur elle. Mais voyez vous... ce genre de stratagème est vain, quand on sait qu'un vampire n'a pas de reflet tout comme il ne peut apparaitre sur une photo. Les visages de ceux découvrant cette réalité devinrent livide. Avait-il compirs maintenant ? Avait-il compris qu'elle était loin d'être humaine ? Des visages horrifiée croisait le sien de temps à autre et elle le remarquait, ses crocs étaient de sortit, ses ongles égalements. Ca commençait à en être de trop. Alors que le bus roulait, la vampire se levat, secouer dans tous les sens et se cognant sur plusieurs siège pour se diriger vers l'avant du véhicule en ne cessant de répéter comme pour retenir une puissante rage meurtrière.
-Je veux sortir... Je veux sortir... Je veux sortir... Je veux sortir....
Non... pas sortir, ils ont compris, ils ne doivent pas parler  de leur découverte à d'autres. Pas à des adultes, pas à des guerriers? pas à des mercenaires. L'enfer va recommencer, l'enfer vécue avant d'être oubliée et de retourner à Gensokyo... Gensokyo.... au moins, dans sa cave elle était en sécurité. Sur son visage, alors qu'elle avançait se déssinait toutes les émotions qui la submergeait : colère, peur, nostalgie, incertitude, doute... Elle était effrayée à la possibilité d'être retourner dans le monde ayant fait d'elle ce qu'elle était, dans le monde où l'homme était maitre et méprise tout ce qui n'avait rien d'humain. Son coeur se serrait, de la panique... une très grande panique alors que plus de regard son sur elle. Elle qui était la seule debout dans le bus ou du moins pas la seule, le roi spectrale était sur l'allée aussi, mais cependant invisible des yeux des humains pour son cas. Il bloque le passage n'est ce pas ?
Elle avait toujours rêver de quitter sa cave, mais une fois dehors, elle compris pourquoi elle aimait tant cette obscurité et cet isolement, le monde était beau, mais les êtres le peuplant était tous mauvais, infâmes et criminels... Elle reculait, ne pouvant passer à cause du Roi Boo. Les larmes commençait à venir...
-Je... Je veux sortir... je... je veux rentré chez moi... j... je veux retourner dans ma cave... Je... je veux être avec Onee-sama... j'ai... j'ai....
Peur ? C'est ce que tu vas dire non ? Mais finalement tu ne dis rien, ça serait satisfaire ce maudit fantôme n'est ce pas ? En reculant tu réalise que tu te trouve juste à côté du siège de ce maudit elfe vert, tu le remarque car involontairement, tu sentit l'une de tes ailes se cogner légèrement à sa jambes. Oui, elles étaient baisser, légèrement replier, mais le véhicule était tellement étroit et étouffant. Rapidement, le cinéma de la vampire fit soulever des mots, les élèves de plaignait et râlait sur elle à cause de ces ailes encombrantes qu'elle cognait involontairement un peu partout, et le chauffeur à l'avant ne cessait de répéter plusieurs fois, qu'elle retourne s'assoir. Des paroles, des bouches et des visages partout. Fermez là tous... Une secousse, très violente, et absolument rien pour s'accrocher, elle perd l'équilibre, lâchant un cri apeurer et plein de surprise avant de se vautrer sur les deux personnes installée sur les sièges à côtés d'elle en ce cognant la tête avant dans les portes bagages se trouvant aux dessus des sièges. Vous vous souvenez de qui se trouve à côté n'est ce pas ? Exactement... la vampire venait de se vautrer comme une idiote sur l'elfe vêtu de vert et son ami au cheveux à moitié blanc totalement sonner.
Pièces Pièces : 40909
Nombre de messages : 1588
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Nightmare (décédé), Snow (disparue), Magicka

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Mer 14 Sep 2016 - 0:10
« ... Oh ? »

Répondit Roy, regardant Gozen, arcquant son sourcil droit. Le côté nonchalant de son ami l'agaçait par moment, il fallait toujours chercher les réponses de soi même avec lui. Soupirant, il regarda à nouvelle cette barre de fer, puis balada son regard un peu dans tout le bus, se fixant un instant sur le conducteur. Pourquoi avait-il accepté de les conduire en dehors du temple alors que c'était lui qui avait conduit les étudiants ici  .. ? La barre pliée ... le conducteur ... Gozen ... Gozen. Gozen ! L'ange se tourna vers l'homme parasité, l'air blasé avant de se frapper le front, comprenant enfin ce qui venait de se passer.

« Gozen ... Que vais-je faire de toi ... »

Soufflant légèrement, il se mit à rire ensuite. Même s'il était perturbé, il restait toujours la même personne pour lui. Roy se promit d'aider du mieux qu'il le pouvait l'homme assit à côté de lui, comme il l'avait déjà fait auparavant. Le guerrier avait raté son coup avec Cyber Gozen, mais ne le manquerait pas pour ce Gozen là. Non, c'était une promesse. Sortant de la banquette, le Lycien tourna la tête pour regarder les personnes se trouvant dans le bus. Il fut heureux de retrouver Magicka ainsi que Gregor, mais grimaça un peu de l'absence de Squall ainsi que de Trascer. Reclaimer avait besoin de se réunir pour discuter de l'avenir de la guilde. Le destin du monde ayant changé, celui de la guilde également et les idéaux que partageaient les alliés avaient changés. Il fallait en plus présenter Flandre, la nouvelle arrivante. Roy songea également à enrôler Skyni dans le groupe, puisque celui ci semblait vouer un culte à Gozen, ou plutôt Aether Zen.

Pensif, l'homme se mit à marcher lentement dans le bus, vers Link. Il avait encore des comptes à régler. Bien que l'Hylien avait dépassé les bornes, la réaction du combattant élémentaire n'avait pas été pour autant la plus intelligente non plus. Il y avait certainement des moyens plus efficaces que d'en venir en main, mais la vision de l'elfe frappant une petite fille en pleurs lui avait fait perdre ses moyens. Roy s'était juré d'arrêter de succomber à ses émotions, ce qui était loin d'être encore le cas, bien que des progrès étaient notables. Sur son chemin, il passa devant Magicka, le visage pale, encore sous le choc de sa rencontre avec Axem. Bien qu'il ne savait pas ce qui liait ces deux personnes, il comprenait bien que la jeune magicienne était terrorisée rien qu'à l'idée de penser au robot. L'ange posa un petit instant sa main sur l'épaule de cette dernière, l'air de lui dire « Ne t'en fais pas, je suis là », cherchant à la rassurer un petit peu. Arrivant près de Link, il s'arrêta net quand l'Hylien posa une question à Heine. Le héros était assez près pour entendre ce qu'il avait dit mais il était certainement la seule personne qui avait pu l'entendre en dehors de Heine. Qu'est ce que le bien ? Avançant encore un peu, Roy se trouvait à côté du Héro du Temps, un petit peu en avant par rapport à lui, de façon à ce qu'il ne puisse pas voir son visage.


« Moi aussi, je me suis souvent posé cette question, c'est pour ça que je me suis exilé loin de ce monde. Qu'est ce que le bien ? Qu'est ce que le mal ? Pourquoi défendre un monde constamment en danger ? Pourquoi suis-je considéré comme un héro et pourquoi est-il considéré comme un ennemi ?

J'en suis venu à la conclusion que le bien et le mal n'est qu'une question de point de vue. Il faut s'affranchir de cette pseudo balance, de ce soit disant équilibre de la force. Une "bonne" personne n'est pas forcément un héro ni un ennemi. Chaque individu a un bon fond et un côté sombre. Regarde moi, Link. Je suis un ange et je ne suis pas plus capable que toi de n’œuvrer que pour le bien. La justice, le bien, le mal, le Yin, le Yang, tout cela n'est que futilité.

Quelqu'un de juste et de bien est une personne qui défend ce qui est important à ses yeux. Une personne prête à tout faire pour protéger ses idéaux, ses convictions. Quelqu'un qui se bat jusqu'au bout pour les personnes qu'il aime, qu'il chérit. Un individu capable de mettre sa vie en danger sans hésitation pour suivre la voie qu'il a décidé de suivre. Voilà ce que c'est, quelqu'un de "bien".

»


Entendant pleurer derrière lui, Roy se tourna vers Flandre, qui était tout aussi perdue que lors de sa sortie de la Pandorica. Alors que le chauffeur prit un virage serré, il envoya la petite vampire dans les porte bagages se trouvant au dessus des sièges, tombant ensuite sur le siège de Link. L'ange souffla du nez, ne pouvant s'empêcher de trouver la situation relativement comique. Il l'aida à se remettre sous pied et s'accroupit, afin de se retrouver à peu près au même niveau qu'elle, lui caressant la tête.

« J'ai cru comprendre que vous cherchiez votre soeur, jeune fille. Je comprend ce que c'est, j'ai moi même perdu des frères d'armes au combat, cependant sachez que chaque membre de ma guilde est quelqu'un d'important pour moi. Même si je ne les connais pas tous depuis très longtemps, nous sommes tous unis pour un même but et nous combattons tous pour les mêmes idéaux. Donc, puisque vous venez de rejoindre Reclaimer, nous n'avons qu'à dire que je serais votre nouveau grand frère. Compris ? Alors séchez moi donc ces larmes de crocodile maintenant. »
Pièces Pièces : 103458
Nombre de messages : 18951
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Ven 16 Sep 2016 - 13:18
Et hop, première action de ma part et Evoli me rentre dedans comme un bélier, me faisant tomber dos à terre, ce qui n'est vraiment pas confortable. J'avais du mal à reprendre mes esprits, car cette fois je ne m'y attendais vraiment mais vraiment pas. Pendant que je me réveillait, j'étais en train de méditer sur ma capacité à rater des tas de truc: comment? est-ce un don? Est ce destin? Suis-je maudit? Bah, peut-être que c'est tout à la fois. Tandis que je me relevais lentement, prenant ma boule de poil dans la main avant de la poser affectueusement sur l'épaule, je me rends compte que Flandre était partie sans un bruit. Je la vis monter dans le bus, s'asseyant sur la dernière place libre tandis que celui-ci démarrait. Vu que pas mal de monde y était aussi, je me suis dis que j'allais les suivre. Le seul problème....

-Rosstail: m'ouais, va falloir que je me fasse une place et vite!

Il n'était plus possible entrer dans le bus, mais rien ne m'interdit d'être à l'extérieur de l'engin. Je sortis bouclier et canne à pêche, plaçant mes pieds pour ne pas que le bouclier ne s'échappe pendant ma cascade, car il allait me servir d'equivalent d'une planche à roulette. La cane à pêche, elle, allait s'aggriper sur les barres en métal qui laissent s'échapper l'air chaud, puis, après avoir ferré, je vais mouliner pour m'ccrocher au bus et pouvoir m'asseoir au dessus, en espérant qu'il n'y aura pas de tunnel trop bas.

-Rosstail: affiche toi bien Evoli, ton maître va déjà faire une connerie. Allez hop!

Oui, j'allais déjà me partager à nouveau. Maniant maladroitement ma canne à pêche, je réussis à l'enrouler avec le fil avant que l'hamecon ne s'accroche au bus. alors au début, ça allait, plus le bus avançait, plus je me remettrai en tournant sur moi même. Mais au moment où il prit de la vitesse, la, c'était bien moins marrant. J'ai cru que mon bras allait se détacher de mon corps, car je serrai très fort la cane. Je pris également très mal mon appui, alors je tombais à nouveau à la renverse, par chance, sur le bouclier qui a mal été fixé à mes pieds, résultat, j'étais tiré par le bus, complètement allongé sur mon bouclier qui faisait office de brancard plutôt que de planche.
Pièces Pièces : 16555
Nombre de messages : 1460
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Ven 16 Sep 2016 - 13:18
Le membre 'Rosstail' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Normal (10)' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Pièces Pièces : 59269
Nombre de messages : 5865
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Tim Sinassas a écrit :
avatar
Hériss
Ven 16 Sep 2016 - 17:54
« Donc... Tu suppose que le monde a été... Fractionné ? »

Rose releva la tête avant de la hocher.

« Yup... J'ai fait quelques relevé des sols en utilisant des vagues d'ondes plus puissantes, et il y avait des fractures trop importantes au niveau des différentes strates de terre... »

L'IA fit semblant de réfléchir, assise en tailleur, avant de déplacer la pièce d’échec virtuelle qui se trouvait entre eux deux. Tim savait que Rose tenterait de le battre par tout les moyens, mais juste pour le narguer l'IA mettait du temps pour placer ses coups. Ça l'amusait... Même s'il perdait...

« Mais ce que j'ai peur, repris l'IA, c'est du moment ou les Héros vont se rendre comptes que leur époque a évolué, et qu'ils se rendent comptes des erreurs sur leurs légende...»

Le soldat ne compris pas.

« Ce que je veut dire par là, c'est qu'on a vue comment était devenue les aventures de link, mais que se passera-t-il lorsque qu'ils arriveront en ville ? Ce que j'ai peur... C'est leurs réactions en se rendant compte que cela... Pourrait ne pas leur faire plaisir... »

Sa pièce noire se déplaça de quatre cases, à la satisfaction de Rose, mais Tim ne répondit rien.
Personnellement, il n'aimait pas cette célébrité... il se contentait de faire son job simplement, restant une image, un écho dans la trame de l'histoire... Il avait vu ce qu'avait récupérer Rose en hackant les Téléphones des jeunes... Et il n'était pas satisfait.

Une pensée lui revint, et il resta songeur.

« Ça va ? » demanda Rose en remarquant qu'il ne jouait pas alors que c'était son tour.

« Est ce que tu pense qu'on pourrait trouver des... Survivants ? »

Des survivants... Rien que par ce mot, on pouvait sentir une certaine rancœur à l'égard de l'IA, mais aussi une impression d'espoir. Des survivants du projet Dimension Walker....

Il n'y eu pas de Réponse pendant un instant, Rose s'étant plongé dans ses réflexions...

« Possible... Au vue de l’évolution des choses, je pense qu'on pourrait espérer... Il y a des choses tellement bizarre sur ce monde que je ne pourrait pas émettre d'idée assez sur à ce sujet.  Peut être ont-ils été relâche avant, peut être après.. Je n'en ai aucune idée...»

Elle souri, avant de déplacer sa reine.

« Échec et math ! 156° Victoire à 1 ! Yes ! On remet ça ? »

Le soldat se contenta de soupirer, avant de réarranger les pièces holographiques, d'étirer ses jambes et de s'y remettre. Ils avaient de la route après tout...

Mais au moins ils étaient au calme...

Rester sur le toit du véhicule avec un camouflage tactique facilitant beaucoup la chose...


« Tu pense qu'on devrait décrocher Ross et le faire monter ? »


Suite
Pièces Pièces : 7932
Nombre de messages : 287
Localisation : Somewhere in space
Réplique/Citation : " Solo j'avance dans la nuit noire, solo j'avance avec ma pétoire"
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


PNJ:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rose a écrit :
avatar
Joueur
Ven 16 Sep 2016 - 17:59
Lentement. Jamais directement. C'est lentement que tu te réveille d'une perte de conscience... Et la première chose que tu ressent... C'est la douleur...

Lancinante. Prenante. Puissante.

Le fait de s'être fait lacérer le corps de haut en bas n'aidant pas beaucoup.... Ainsi que les diverses brûlures qui parcouraient celui-ci. J'avais oublié à tel point elle était prenante...

Lentement, mon ouïe revint, ainsi que le reste de mes cinq sens.

« Tex ! Tex ! Est ce que ça va ? »

Je ne répondit pas... Mon crane venait de manière gentille et non brutale se rappeler à moi, rajoutant sur la liste si longue de mes blessures si insignifiante... Ahh...

Avec difficulté, j'esquissa un rictus sous mon casque.

« Non... Ça n'a pas l'air d'aller... Je sais pas ce qui c'est passé mais on est éloigné du danger pour le moment... Je concentre toute la puissance sur l'unité de soin... Bouge pas ! »

Malgré cette avertissement, je pris appuis difficilement sur ma jambe, avant de relever mon corps fatigué et d'enlever mon casque. Le vent se mit alors à souffler sur ma peau, dansant dans mes cheveux telle une douce brise...

« Texxx !

  • Regarde... »


Crow se contenta de soupirer, avant de tourner la tête vers l'endroit que je regardait.

« Attend.... What ? Depuis quand on se trouve sur une plaine ???? ET DEPUIS QUAND ON VOIT DES CREATURES ROSES ET VIOLETTES EN FORME DE BOULE ?????! »

Je ne répondit pas, me contentant d'observer ces lieux étranges... Pourquoi ? Pourquoi était je encore vivante ?

« Hawk? Tu pense... Que c'est le paradis ? »

L'IA se contenta de soupirer.

« Non Tex... C'est pas le paradis.... Tu crois sérieusement que le paradis ressemblerait à un trou paumé comme celui-la ? J'imagine plutôt le paradis comme un endroit avec plein de fe... »

Je tourna la tête vers la représentation holographique de Crow, qui venait de s’arrêter en plein milieux de sa phrase et semblait suivre des informations que je ne pouvait pas voir...
Il parlait beaucoup... Mais généralement le simple fait de s'interrompre indiquait que quelque chose n'allait pas...

« Je n'ai pas accès au réseau des Dimensions Walkers... Ni aux diverses ondes habituels de communication de l'armée.... A part si.... 

  • A part quoi Hawk! »


Le ton de ma voix avait un peu augmenté, mais l'IA compris clairement le message que je sous entendait...

« Okok ! Je te fait ça simple... Tu te rappelle des anomalies dont je t'avais parler à un moment donné ? »

Des anomalies.... Ah oui...

Crow était passionné de mystère et d’enquête, et ces anomalies étaient son principal sujet de réflexion depuis un moment... Comme nous étions en permanente communication mentale, j’arrivai à le comprendre en grande partie... Surtout à ce sujet ou il adorait utiliser des mots compliqués
Simple effet secondaire...

« D’après les données de l'armure... il semblerait que l'on est passé une anomalie lors de notre chute... Ce qui pourrait expliquer la raison pourquoi on se retrouve brutalement dans un monde différent... »

La révélation me laissa sans voix... Je savait que je risquait d'en passer une pendant ma vie... Mais sur le coup... De manière si improvisée...

Le bruit d'un moteur se fit entendre, et le duo observa un véhicule s'éloigner au loin... Il y avait un bus scolaire... Un signe de civilisation après tout...

« Hawk ?

  • Attend deux secondes.... Voila ! »


L'unité de soin se mit brutalement en place, et je ne put empêcher un cris aigu de satisfaction lorsque le produit s'infiltra dans mes blessures.

«  Parfois tu me dégoûte...

  • Mais c'est pour ça que tu m'adore ! Allez princesse ramasse ton casque et je vais balancer la sauce niveau boost de vitesse... ok ? A moins que tu ne préfère de marcher a pied, j'ai verrouiller sa signature sonore.... »


Je pris mon casque dans mes mains avant de le regarder pendant quelques instants. Si j’avais survécu... Est ce que ?

« Tex. Arrête de réfléchir et concentre toi sur l'instant présent ok ? Ce qui nous faut actuellement ce sont des informations... Si mon hypothèse est juste évidemment... »

Oui... Il fallait y aller... En silence, j’enfilai de nouveau mon casque qui s'ancra parfaitement dans l'armure. C'était comme revenir à la maison... Ou presque.

« Ok... Du coup... Je vais désactiver tout les éléments sauf le boost de vitesse et l'affichage tactique... Prêt ? »

Je ferma les yeux. Prêt ? J’étais toujours prêt. Lentement, je me mis en position de départ, mes mains posée sur le sol. Le grondement que je connaissait tant résonna, alors que des courants d’électricité se mirent à parcourir mon armure.

« Ok... on part à trois... Trois... »

Avec un mince sourire, je me mis à courir immédiatement sans attendre. Courir. Courir. Loin de tout mes anciens problèmes... Sans me douter que j’allais commencer une nouvelle vie ici...


« POURQUOIIIII TEX ! »


==> " Je suis la loi ! " Horuna
Pièces Pièces : 6479
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 24/07/2015
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
[Acte 11] Le réveil
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum