Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Inversion00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

[Acte 11] Le réveil
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 29 Aoû 2016 - 19:34
Rappel du premier message :


Étais-je réellement le premier réveillé ?

D'une certaine façon, cela ne m'étonnait pas. Je n'eus pas besoin d'ouvrir les yeux pour sentir le bourdonnement des âmes voler autour de moi avec liberté. Ce corps en stase ... je n'arrivais pas à l'identifier comme le mien à proprement parler plutôt qu'à une enveloppe que cette boîte avait générée pour me faire oublier mon incompétence.
Le monde avait été détruit ... et je n'avais rien fait pour l'en empêcher. Je crois que ... c'est une notion qui se nomme la fatalité, et qu'on a tous, sûrement, oublié, dans ce monde qu'était Nintendo World. Ce monde qui n'existe désormais plus.

Est-ce que je me levai ? Impossible à différencier vis-à-vis de n'importe quelle élévation. Je ne distinguai ni sol, ni même pesanteur. L'issue de sortie de la boîte m'apparût comme un simple rai lumineux et vertical que je voulais à tout prix franchir pour savoir ce qu'était devenu mon monde.
Combien de temps s'était écoulé ? Péririons-nous une fois cette porte franchie ?

Je sentis s'accrocher à moi autant d'âmes que possible. Toutes souhaitaient suivre mon sillage, et j'acceptai sans ciller. Nous devions renaître ensemble, et lutter ensemble.

Je stoppai ma course.

"Lutter".

N'avais-je pas passé ma vie à lutter ? N'était-ce pas ce que nous avions tous fait, et ce pourquoi la Pandorica s'était ouverte ? Nous battre ensemble, ou bien les uns contre les autres, sous le prétexte de la Justice, sous le prétexte du Chaos, et, plus récemment ... sous le prétexte de la conquête. J'avais, selon Squall, mené à bien ce projet, mais il m'apparaît encore impensable être l'auteur d'un tel désastre.

Ma gorge se resserra. L'idée de franchir le seuil de l'arche fit bouillonner en moi une force nouvelle : la curiosité.

Je devais savoir, plus que tout au monde, à quel point j'avais eu tort. Et pourtant, on m'avait assuré, avant d'entrer dans la Pandorica, que tout n'était que le résultat d'un excès chaotique. Mais pendant cette stase, ce sommeil qui m'empêcha de bouger, une seule question tourna en boucle dans mon esprit.

"Avais-je été cet excès ?"

Je m'en voulais de vivre encore. Mon existence brise toutes les lois. Et ces règles bien spécifiques ... je devais savoir à quel point elles s'étaient adaptées.


Tandis que je m'approchai du faisceau, je sentis le regard de nombreuses personnes se poser sur moi. Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire et de repartir. Le mal avait été fait, et je n'avais désormais besoin que de réponses.

Je souhaitais ardemment savoir si ma présence serait, une fois cette porte franchie, importune ou salvatrice.

Alors je la franchis, accompagné de tous ceux qui se réveillèrent avec moi, sans distinction aucune sur leur race, leur nature, leur puissance ... et j'ouvris les yeux sur une sublime plaine à l'herbe montante et au ciel azuré. Un parfum de nature sauvage titilla mes narines. Je ne pus m'empêcher d'ouvrir légèrement la bouche en constatant que, par la seule force de sa volonté, Nintendo World, sans que je ne puisse me l'expliquer, avait ressuscité sous une autre forme que je ne lui connaissais pas.
Pièces Pièces : 151560
Nombre de messages : 5880
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 

Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
Hériss
Ven 2 Sep 2016 - 12:50
Lorsque Flandre, dont les contusions furent résorbées, se réveilla, la magicienne soupira d'aise. La jeune vampire se réveilla doucement, quelque peu gênée, et remercia l'ensemble du groupe de l'avoir protégé. Magicka, heureuse de voir qu'elle se portait admirablement bien, lui frotta gentiment la tête et croqua dans sa sucette. Gozen venait de partir sans adresser un mot à quiconque, si ce n'était au spectre qui venait d'apparaître dans la pièce, et la jeune femme vit au regard de Flandre qu'il s'agissait soit d'un ennemi, soit de quelqu'un de tout simplement dangereux, et elle la savait assez vive pour définir avec précision ce qu'était la dangerosité.

Il y avait aussi le mercenaire dans la pièce. Grégor ? Grégoire ? Magicka ne s'en souvenait plus. Elle n'avait eu l'occasion de le voir qu'une seule fois et celui-ci ne s'était pas plus démarqué que les autres, de ce fait, son intérêt pour lui n'avait été que minime. Elle avait cependant constaté que Trascer n'était pas présent avec eux et cela l'avait gêné. Le chevalier noir avait un côté certes effrayant, mais elle le savait doux. Elle sourit à cette pensée. Les gens de Reclaimer n'étaient pas forcément de "bonnes" personnes dans le sens des idéaux des Herauts de la Justice, mais leur fond était bien plus pur que la plupart des gens présents dans ce temple.


La "pureté". Magicka se questionna à ce sujet. Savait-elle réellement définir une notion aussi complexe ? Elle n'en était pas convaincue, et il était d'autant plus difficile de sonder des personnes comme Gozen ou encore Squall. Même Roy avait sa part de clair-obscur, mais elle les aimait comme ça :

Complets.

Le regard de Flandre à son intention tira la sorcière de sa rêverie. Quand elle comprit ce que désirait la jeune fille, Magicka émit un doux rire et tira de sa besace une sucette rouge comme le sang, dont elle déchira le papier, avant de lui tendre :



- Les enfants sages ont toujours le droit à une sucrerie après être passé chez le médecin. Je suis contente de savoir que nous allons rester un petit peu ensemble.


Roy, qui rejoignit le groupe, signifia à Magicka qu'il allait descendre rejoindre Gozen pour chercher l'un ou l'autre indice si le besoin s'en faisait sentir, mais avant d'opérer, il assigna à sa protégée une mission :


- Maintenant que ton sceptre te permet de voler, j'aimerais que tu fasses un rapide tour de la bâtisse, peut-être que quelque chose nous a échappé. Scrute bien les environs et entre par la porte principale pour nous rapporter tout élément suspect. Je compte sur toi.


Magicka obtempéra. Prenant son sceptre et replaçant son épée dans son fourreau, puis l'attachant à son dos, elle s'assit sur le bâton et passa par le trou du toit, s'envolant à quelques mètres de hauteur avant de doucement retomber. Une fois derrière le bâtiment, Magicka, qui jouait nonchalamment avec le bâton de sa sucette, du bout de l'index et du majeur, perdit en altitude et se posa sur l'herbe haute pour continuer son chemin à pied. La densité de la plaine l'empêchait de correctement voir de là où elle était, et une inspection minutieuse nécessitait, de fait, de se baisser un peu.

Alors qu'elle regardait, d'un oeil vigilant, toute activité suspecte, déjà enthousiaste à l'idée d'un "R.A.S" auprès de son supérieur, la demoiselle, peu consciente de ce qui l'entourait, se cogna contre quelque chose de dur et tomba en arrière, fesses les premières, dans l'herbe fraîche. Se demandant de prime abord quelle colonne elle avait pu ne pas voir, son regard bourdonna quelque peu lorsque le chrome rougeoyant d'une figure qu'elle n'avait jamais espéré revoir brilla face au soleil des plaines d'Horuna.

A mesure que les yeux de Magicka analysaient, de bas en haut, le corps du robot qui se trouvait sur son chemin, sa gorge se bloquait par la suffocation. Dès que leurs regards se croisèrent, Magicka, qui ne trouvait plus la force de se relever, murmura, d'une voix étouffée, apeurée :

- S ... s ... s ... seigneur ... A ... Axem ... ?


Il n'y avait aucun doute : c'était lui. Ça ne pouvait qu'être lui. Son apparat, son aura, la froideur de son regard ... le destructeur de Dreamland, sa terre natale, qu'elle pensait mort au prix d'un valeureux combat contre l'armée révolutionnaire dont elle était l'un des généraux, se trouvait face à elle, en pleine forme, et sa soif de meurtre n'avait nullement changée. De plus, il la connaissait, en tant qu'ennemie, mais aussi en tant que pourfendeuse du prisme qui avait causé sa défaite. Elle, qui pensait ne plus jamais avoir à songer à son passé, était là, impuissante et terrorisée, face à un être qu'elle savait bien trop fort et trop cruel pour elle.

Elle voulait appeler à l'aide. Ses pupilles, dilatées, traduisaient un terrifiant stress. Elle voulait crier "Roy ! Gozen !" mais aucun son ne vint. Elle voulait prendre son épée, mais aucun de ses membres ne lui obéit.

Elle voulait dire à l'ensemble du temple qu'il y avait, définitivement, un élément suspect dans les environs.
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Faust Arion a écrit :
Geek
Ven 2 Sep 2016 - 22:17
Hyrule. C'était le seul mot qui trottait dans la tête de Faust. En effet, ce dernier repensait à cette scène où le groupe s'était acharné sur Link. Certes, l'elfe n'allait pas changer son idéologie. Cependant, il fut une des personnes à être sûr de lui d'être dans ce territoire via un "ticket vers le futur". Mais, Faust n'était pas sûr. Il devrait continuer à écouter les personnes pour avoir la confirmation si ils étaient vraiment à Hyrule, ou trouver quelque chose qui lui parlait, sauf le temple. Cependant, si ils étaient vraiment à Hyrule, la question que se posa le bouc était que si ce territoire aurait avancé vers le futur, pourquoi les personnes ne furent pas affectées par le temps ? Avait-il un lien avec le lieu où les autres furent endormis ?

Pendant ce temps, l'oiseau de Kirby Bros se posait sur l'épaule du bouc, interrompant ses pensées. En effet, avoir les pattes accrochés sur l'épaule fut une sensation un peu déstatibilisant au début. Au final, le cornérien s'y habituait. Il profita même pour caresser ses plumes. A la vue de ce rapace, Faust repensa à ses familiers. Il n'avait plus revu son Poichigeon depuis qu'il avait rédigé un énième message sur papier et l'envoyer en tant que pigeon-voyageur. Heureusement que Faust avait maintenant un smartphone pour pouvoir envoyer les messages, même si il n'aurait qu'une petite partie de ses amis en contact puisque ces derniers ne maîtrisaient pas forcément la technologie. Quant à son Hypotrempe, il avait évolué son Hypocéan. Seulement, celui-ci commençait à devenir désobéissant, quitte à avoir un comportement  sauvage que Faust décida de le relâcher dans la nature. Bien sûr, le bouc avait pris le temps de trouver un endroit où il y aurait également des Hypocéans. L'anthropomorphe n'en revenait pas à prendre cette décision, surtout au début. Mais, la vie continuait ainsi.

Peu après, Rosstail fit demi-tour pour se cacher derrière Faust. Ce dernier tourna sa tête discrètement, son regard étonné vers le chevalier. Il voyait déjà que Rosstail ne faisait pas ça pour faire une blague à quelqu'un d'autre. Au contraire, il semblait fuir quelqu'un ou quelque chose dont Faust ignorait. Histoire de ne pas trop se faire remarquer, le bélier redressa sa tête vers l'avant. Cependant, il voulut en savoir plus sur sa peur.

-T'as de la chance que je puisse te parler par télépathie. Pourquoi te caches-tu derrière moi ?

Pendant que Faust marchait, il hérissa légèrement ses poils quand son regard était dirigé vers Axem. L'anthropomorphe le connaissait. Il avait travaillé pour lui à l'époque où il fut sous l'effet d'un objet inversant sa personnalité. Malgré un sentiment de peur, Faust tentait de rester flegme. Après tout, il cherchait sans doute également des réponses, comme les autres. Si le destructeur voulait régler le compte au cornérien, ce n'était pas le moment.

Arrivé à l'entrée du temple, il eut à nouveau de l'agitation. En effet, le soldat qui avait enfin de quoi cacher sa nudité frappa la boule rose, tel un ballon de football avant de traiter la blonde de canard mutant. Seulement, Kirby Bros répliqua par un gros coup de poing dans les parties intimes, frappant également le Maskass qui allait pleurer dans son coin. Faust fit mime de ne rien voir. Avant que la boule rosa fit quelques pas, Faust voulut lui rendre son familier.

-Kirby ! Je suppose que ton piaf est à toi.
Interpella le bouc. Il appelait son ami "Kirby" pour faire plus court.

Le bélier attendit que l'oiseau se déagageait tout seul de son épaule, avant d'entrer dans le temple. Encore une fois, ce lieu ne lui parlait vraiment pas. Il devrait à nouveau de se contenter d'écouter les conversations des autres pour en savoir plus. Pour l'instant, juste des propos sur la folie et une question un peu dérisoire de la part de l'ancien roi d'Hyrule. Plus tard, ce fut la bonne quand il entendit "mille ans". Mais, mille entre quoi et quoi ? Faust s'approcha du jeune adulte mystérieux, en gardant tout de même une distance. Celui-ci semblait trop occupé à inspecter le temple, au point d'ordonner aux compagnons les plus agités de se calmer que le bouc ne voulait pas lui déranger davantage. Mais bon, il devrait quand même avoir quelques confirmations.

-Mille ans entre quoi et quoi ? Depuis sa création ou... ici et notre "époque" ?
Demanda Faust d'un air hésitant.
Nombre de messages : 5782
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Sam 3 Sep 2016 - 4:00
Il semblait plus que certain aux yeux du Démon que les gens en face de lui n'avait aucune idée de ce qui c'était passé. Devait-il leur dire qu'ils avaient dormi pendant un long moment? En vérité, cela ne servirait à rien car lui-même n'avait pas remarquer le temps écouler - pour une entité de son genre, cela avait passé relativement rapidement - bien que la dégradation du Temple semblait indiqué quelques siècles d'abandon. Cependant, cela ne voulait pas forcément dire que cela faisait seulement quelques siècles qu'ils dormaient tous car le monde avait supposément été détruit entre temps.

Stip n'eut cependant pas plus de temps pour y penser car un jeune homme qu'il avait croisé a quelque reprise - notamment pour la dernière fois a la bataille de Dreamland - vint se présenter à eux pour parler de son projet de créer une sorte d'association, un conseil en quelque sorte, rassemblant les plus grands utilisateurs de magie pour en surveiller l'utilisation pour ne pas que ce nouveau monde finisse comme l'ancien. La seule chose dérangeante là dedans c'était qu'Eloaf c'était adressé directement à lui. Jetant un coup d'oeil rapide a Magicka, le Démon s'éloigna donc du reste des Reclaimer en cachant le fourreau de son épée sous sa cape.

En se allant vers l'endroit où l'homme qui semblait avoir oublier leur dernière rencontre c'était dirigé, le Roi en exile remarqua l'arrivé d'Axem dans le paysage. Ce dernier était-il au courant que Stip et Baltagnar ainsi que Trascer étaient tous resté malgré sa disparition du champ de bataille, remportant ultimement la victoire en son nom? Probablement pas. S'arrêtant assez longtemps pour lui faire un léger signe de la tête en guise de bienvenu, Stip continua ensuite sa course pour se joindre au mortel ayant des idées plus qu'intéressante. Il était bon de savoir que ce n'était pas tout ces soi-disant héros qui pensait comme ce cher Link. Ce n'est pas parce que tu te retrouve parfois du côté opposé d'une bataille que tu es obligé de haïr ton adversaire pour le restant de tes jours. Après tout, l'ennemi d'hier est l'alliée d'aujourd'hui et vice-versa, le Démon l'avait vécu plus d'une fois.

- Bien le bonjour, Monsieur j'expose le déguisement sans réfléchir à la raison qui pourrait pousser la personne à se déguiser. Vous devriez penser à changer de nom d'ailleurs, c'est un peu long à dire.Tout en disant cela, le vieillard regarda aux alentours pour vérifier qu'ils étaient bien seul, avant de sortir deux cigares de sa poche. Il en proposa un a Eloaf avant d'allumer le sien et de le mettre dans sa bouche en poursuivant :

- Mais trêve de plaisanterie, je dois admettre que ton idée de Conseil de Sage qui régule l'usage de la magie en ce monde m'intéresse fortement. Car comme tu l'as si bien fait remarquer, je ne pense pas que l'état de l'Ancien monde soi la faute d'une seule et même personne. Je dirais que c'est un peu de notre faute a tous. C'est même probablement la raison pour laquelle nous sommes clairement les derniers à avoir été réveillé du sommeil forcé dans lequel nous avons été plongé.Devait-il précisé que la majeur parti des autres détenus du Pandorica avait été libéré très longtemps avant eux? Non, cela n'avait probablement aucune importance sur la situation présente. Le Seigneur de la Mort prit une bouffée de son cigare et regarda en direction de Gozen qui venait d'annoncer un bon chiffre rond pour le temps qui c'était écoulé depuis leur entré dans la boite. Son regard se posa ensuite sur une connaissance que les deux hommes partageait : Link.

- Après tout, le chemin vers la damnation est pavé de bonnes intentions. Quoiqu'il en soi, si tu m'offres un siège sur ce Conseil je serais heureux de l'accepter.
Pièces Pièces : 13679
Nombre de messages : 3005
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Eloaf ArcaneDust a écrit :
avatar
Pluie Éternelle
Sam 3 Sep 2016 - 15:42
Que cherche tu désormais... Axem ?

Ayant quitté le monde étant présent dans le grenier, je retrouva alors assez d'air libre pour remettre mes idées en place. Passant la main sur les parois de pierre usées par le temps et la moisissure, je constatais qu'effectivement cette époque n'était pas la nôtre. La présence du temple expliquait de façon claire deux faits. Nous n'avons pas changé d'univers et nous nous trouvons alors dans le futur. C'est en remarquant que l'une des personnes du grenier s'était retirée pour "explorer" les lieux que ma curiosité fut interpellée. Cette fille me paraissait familière, bien qu'inconsciente à ce moment la, je l'avais retrouvée épuisée aux cotés de Flandre, ennemie de l'époque. Elle faisait partit de l'armée révolutionnaire de Dreamland, je me souviens, la seule chose que je pu faire étant de mener la troupe de secours une fois la bataille perdue. Un autre ennemie de l'époque, pour être précis l'antagoniste principal de la bataille pour Dreamland, Axem, l'un des destructeurs.


Le monde que tu souhaitais détruire n'existe plus, enfin du moins il n'est plus le même. Que désire tu à présent ? Tenter de le corrompre à nouveau par le chaos semble une éventualité, mais où cela s’arrêtera t'il ?

Voyant alors la terreur prendre possession du corps de la magicienne, je repensais une dernière fois à ce que signifiait être un destructeur. Ils avaient pris tant de choses aux personnes que je connaissais. Jusque la je ne possédais rien, je ne pouvais ressentir de la haine envers eux, mais depuis peu du dégoût venait se mêler à mes sentiments. La peur, la haine, l’amitié, tant de concepts interprétés à la fois comme des forces et des faiblesses. De toute les façons, pouvait on vraiment en vouloir à Axem ou Trascer après leurs actes ? Alors que même les choses qu'ils ont accomplit se sont vu réduire à néant. Je me tenais alors juste derrière la magicienne, m'adressant directement à Axem, le regard plutot agressif, montrant ma détermination.


Je ne vois pas de raison de craindre quelqu'un qui n'a pas encore montré de signes d'hostilité. Jusqu'à que tu recommence tes sombres agissements, nous ne tenterons rien contre toi, je ne tiens pas à stupidement créer une guerre, ça ne jouerais que le jeu du chaos lui même.


Tournant alors sur moi même, je me tenais près a retourner sur mes pas, remarquant la présence de l'ancien roi démon non loin de la, mais je tenais à laisser quelques mots à Magicka, encore face à celui qui lui avait pris tant de choses. tournant légèrement le visage pour laisser entrevoir le coin de ma bouche, je laissais apparaître un sourire, une expression sereine, étant alors confiant pour la tournure qu'allait prendre les prochains événements.


Malgré que nous ne pouvions oublier ce qu'il à fait, tout ce qu'il nous a prit, il faut cesser de penser aux actes passés pour faire en sorte que ce genre de choses ne se produise plus, a fin de préserver ce monde de al corruption qui l'a déjà rongé. Je ne sais pas si c'est le cas pour toi aussi mais je me souviens vaguement, malgré la hâte dont j'étais pris, que tu t'étais battu jusqu'aux limites de ta volonté pour protéger Dreamland et j'ai l'impression de bien t'aimer... Quant à toi Axem, il faut parfois savoir ravaler sa fierté et serrer la main de nos anciens adversaires, pourrait tu relever notre jeune amie si le conflit n'est pas ta priorité ?

D'un oeil attentif vers les actions du destructeur, je me rendais vers la localisation de Stip, à l'écart des autres. Celui ci semblait toute fois dérangé par mon intervention surprise, manquant alors de finesse et de réflexion. Son apparence semblait volontaire, voulant cacher son identité à certaines personnes apparemment, surement des ennemis passés... je me souvenais alors qu'il avait participé à la bataille de Dreamland, alors allié à Axem. C'est justement par sa présence que je fut retenu par Trascer, à qui je souhaitais rendre des comptes. Acceptant par respect son cigare, je fit de même que lui, le mettant sur le coin de mes lèvres pour l'allumer, sentant alors la fumée venir caresser l'intérieur de mon système respiratoire, tout du moins ce qu'il en restait. Toussant quelques gerbes de fumée, je répondais a mon interlocuteur, semblant plus qu'intéressé par mon projet.

Cela me fait plaisir que tu soutienne mon idéal à ce propos.. mais tu dois te douter que je ne vais pas te demander ça de façon aussi simple, tout comme moi, je souhaite que tu t'engage de façon sérieuse dans cet objectif d'union des magies. De ce fait, cela requiert que les membres de ce "conseil" unissent eux même leur magie, scellant alors leur pacte, grâce à un fragment crystalisé de leur arcane. Une fois toutes rassemblées, elles pourront enfin ne faire qu'un, nous liant tous d'une façon. Je ne souhaite tout du moins pas que nos jugements soit radicaux, mais si nous sommes forcés à prendre de lourdes décisions, nous les prendrons et les assumerons.... Quand le moment sera venu, tu le comprendra.
Pièces Pièces : 8415
Nombre de messages : 2938
Age : 20
Localisation : Il suffit de suivre le sillage
Réplique/Citation : Ce monde finira par mourir, de lui même
Date d'inscription : 18/06/2010
Liens : Amis proches : Linkfan , Sonic

Connaissances : Kirby Bros, Genesect, Faust

Ennemis : Axem red, Dollmaster, Mephiles


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur








L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres

Polices :

(color=#6699cc) Voix normale

(color=#333333) Voix dans sa tête
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 3 Sep 2016 - 19:06
Non loin du Temple du Temps, sur une grande route de terre, un moteur vrombissait. Celui-ci, appartenant à ce qui semblait être un bus scolaire, au vu de sa taille et de ses couleurs, roulait à toute vitesse sans jamais dépasser les limites définies par le chemin poussiéreux. Il n'y avait pas à s'en faire pour la sécurité routière, le chauffeur, un homme bedonnant d'environ la quarantaine, connaissait son métier plus que n'importe qui. Sa fonction d'employé municipal d'Horuna le rendait particulièrement fier. Aujourd'hui assigné au transport de la classe C-8 du lycée de Din, l'un des quatre établissements scolaires de la capitale de l'île, l'homme filait à tout allure vers le lieu de l'excursion, de vieilles ruines que l'on nommait communément "l'église de la plaine", où les lycéens pique-niquaient et faisaient du sport selon le bon vouloir de leur professeur. Celle qui les accompagnait était Béatrice Holsen, une jeune prof de littérature pour qui la vie professionnelle ne réussissait pas tant que ça. Pas qu'elle n'aimait pas sa classe, mais jamais elle n'avait imaginé, au moment de ses concours, que son métier était s'avérerait aussi éreintant.

Prenant le micro accroché au bus, la jeune femme replaça ses lunettes et tenta de contenir la classe en déclarant :


- Les enfants, nous sommes bientôt arrivé à l'église de la plaine. Vous pourrez y déposer vos affaires et nous y feront un tour. Je vous raconterai la légende du Héros du Temps et de ses nombreuses batailles, telles que nous les connaissons au travers des livres ! Après, nous mangerons et organiserons notre traditionnelle journée des sports ! Ne vous éloignez pas du périmètre, cela pourrait s'avérer dangereux. Ah, et, vous avez l'autorisation de prendre des photos avec vos téléphones portables dans l'enceinte du bâtiment si le cœur vous en dit.


Le bus s'arrêta à quelques mètres du temple, et, suivant leur professeur, la foule d'élèves, qui traînait majoritairement du pied, sortit du véhicule deux par deux, marchant au pas pour la plupart, et de façon plus dispersée pour une grande partie. Âgés d'environ seize ou dix-sept ans, s'ils ne s'amusaient pas sur leurs applications téléphoniques, les adolescents discutaient entre eux, leurs sacs fermement accroché à leur dos ou tenant par le biais d'une bandoulière relié autour de leur corps directement sur l'épaule. Pour l'enseignante, l'église de la plaine était un lieu tranquille où étudier en toute quiétude, et pour ses élèves, il ne s'agissait de rien du plus qu'une cour de récréation géante. Le chauffeur du bus, qui n'avait au final rien de mieux à faire de sa journée, ferma les portes du véhicule et mit de la pop-love à fond pour ne plus être dérangé par le braillement incessant des adolescents.


L'enseignante, qui n'avait remarqué aucun des héros, marcha en direction de l'entrée du temple, dont les portes étaient déjà ouvertes puisque brisées majoritairement, et se tourna en direction de son groupe en criant, enthousiaste :


- L'église de la plaine ! On dit d'elle qu'elle existe depuis plus de mille ans et qu'elle aurait été le théâtre de nombreuses batailles ! Le "Héros du Temps", Lainque, que l'on savait être un guerrier brave et courageux, aurait protégé les terres d'Horuna au péril de sa vie grâce à son arme, une fourchette de taille humaine nommée la Master Fork. On dit qu'il aurait vaincu un général d'armée nommé Ganon Isaac, reconnu pour avoir monté une armée de guerriers Masaï et assiégé le pays. Ce temple serait, selon les écrits anciens, un mythique lieu de villégiature où Lainque se servait de sa fourchette pour manger des pierres à l'effigie de la forêt, du feu et de l'eau pour retrouver sa force.


Mais les élèves n'écoutaient pas, et ne regardaient pas même l'enseignante, car, à quelques mètres seulement derrière elle, Gozen, Roy, Kirby Bros, Blondasse et Ted McPain, qui, rappelons le, était encore nu, les observait à leur tour.


- Euh ... le temple est plein d'inconnus, murmura l'un
- En plus le black il est à poil, rétorqua l'autre.
- Mais la blonde est vachement bonne ...
- Vous ... vous avez vu le petit truc rose ?
- Ils font un concours de cosplay ?
- Non je crois que ça s'appelle un "Jeu de rôle grandeur nature" ...



L'enseignante, qui percevait certains échos, se tourna doucement, tombant nez à nez avec le Roi Boo. Terrorisée, elle tomba en arrière et s'agglutina contre les élèves qui formèrent un bloc paniqué face à ces inconnus venus d'un autre monde.


- Q ... q ... qui êtes-vous ... ? L'-l'accès à ce l-lieu est ... f...f..formellem-ment int-terdit ...


Elle n'arrivait pas à terminer sa phrase, et certains bruits à l'extérieur du temple signifiait que ceux présents au rez-de-chaussée n'étaient pas les seuls.
Pièces Pièces : 35709
Nombre de messages : 8345
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Kliment Voronin a écrit :
avatar
V.I.P.
Sam 3 Sep 2016 - 20:28
L'horloge était plus que perdue. Il venait de sortir d'une boîte après avoir sûrement oublié la moitié des trucs importants qui avaient du se passer avant. Et même dehors, c'était le bazar. Entre des bastons, et un gars littéralement sorti de nulle part dans le plus... 'simple' appareil, et même avec la femme blonde qui hurlait avec la 'chose' dans ses bras... Non, il avait finit par perdre le fil de l'histoire. Ça insupportait l'horloge. Enfin, rester ici ne lui ferait que perdre du temps. Il décida de suivre une partie du groupe dans un 'temple'. Temple qui avait définitivement prit beaucoup d'années, mais qui semblait être encore un peu en état. Cela lui rappelait quelque chose... qu'il avait oublié. Mais bon. Tony commença à marcher comme les autres vers le temple... Et tomba au bout de deux pas.

- MEH !

Et il continua à tomber et à crier des 'meh' de frustrations, au point même d'être complètement en retard loin du groupe. Il était même à la limite de ramper pour aller plus vite. Mais bon, après des chutes et des chutes, il finit par arriver au temple... Pour voir que tout le monde était là à s'occuper de leurs affaires ou à se parler entre eux, avec un groupe de... touristes ? Complètement effrayés ? Il avait manqué quelque chose pendant qu'il 'marchait ? Possible. En tout cas... Oui, ils n'étaient pas là quand ils étaient tous à la boîte, et il aurait vu si ils venaient de la boîte, après tout, il était dans les derniers à venir. Si ça se trouve, peut-être qu'ils savaient quelque chose sur le lieu ou ils étaient ? Ou même, cette boîte ? Ni une ni deux, l'horloge se rapprocha d'une dame, plus vieille que le reste du groupe, et qui avait l'air effrayée, avec son plus GRAND sourire. Évidemment, Tony n'avait pas une tête sympathique à la base, et le sourire devait être plus effrayant qu'autre chose.

- Pardonnez-moi, madame. Vous semblez ne pas venir de notre... 'groupe'. Savez-vous ou sommes nous précisément ? Surtout, savez vous ce quelque chose à propos de la boîte pas loin d'ici ? Nous nous sommes tous réveillés autour, et je pense qu'il s'est passé quelque chose pendant notre 'sommeil'. En fait, si vous pouvez nous dire tout ce que vous savez sur ce lieu, et même les événements du passé en lien avec cet endroit, j'aimerais bien savoir.


Il posa sa main sur l'épaule de la femme. Oh oui, il espérait tellement des réponses. Et il ferait vraiment tout pour en avoir.
Pièces Pièces : 595
Nombre de messages : 168
Age : 19
Localisation : -
Date d'inscription : 13/05/2013
Liens : -


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Sam 3 Sep 2016 - 21:37
Le dénommé Gozen avait quitter les lieux, le guerrier roux également, et la magicienne elle c'était envolé par le trou du grenier tendis que l'homme équiper d'un fourreau c'était également en aller. La vampire avait doucement sourie au dénommée Eloaf, sachant que lui aussi l'avais aider. Dorénavant seule avec dans sa main une petite sucette rouge sang en compagnie du sinistre ectoplasme, son visage d'enfant semblât s’atténuer pour devenir un peu plus menaçant. Son regard poser sur le Roi Boo, en disait long, un large sourire se dessinât sur son visage, comme si elle s’apprêtait à l'attaquer ici et maintenant. Un rire quelques peut sinistre s’échappât d'entre ses lèvres, avant que ce visage malsain se volatilisât pour de nouveau laisser place à l'innocence. La vampire s'en allât alors, descendant les escaliers en sautant les marches, et sautillant, satisfaite d'avoir obtenue une sucette de la part de la magicienne.

Rouge ! Rouge ! Rouge ! Ma couleur favorite ! Mon parfum préférée ! Comment à t-elle devinée ? Je suis si contente~ Ho... ils sont tous là, ils font quoi ? Ils jouent à la devinette ? Sur leurs visages se dessinent les rictus d’une réflexion profonde, l'éngime doit être très compliquée à résoudre. Moi aussi je voudrais jouer, mais je en connais pas la devinette en elle même, alors comment pourrais-je trouver la réponse ? Quoiqu'il en sois moi aussi j'ai envie de jouer ! Je m'ennuie affreusement, je saute donc de dallage en dallage sur le sol craqueler et fissurer. Le but était de ne pas toucher les fissures, ni les lignes composer le sol en damier. Je sautais à cloche pied, puis en fis de même sur l'autre jambe avant de faire pied joint et de finalement l’arrêtée, déjà lasser de mon jeu un peu trop simple et rudimentaire. Je relève la tête, Eloaf lâche de la fumée par la bouche tout comme l'homme avec qui il parle. La discussion semble sérieuse et très adulte, ça à l'air ennuyant et inintéressant, je n'ai guère envie de le rejoindre même si j'aimerais bien m'amusée avec lui. Pauvre de moi, pourquoi personne ne veux jouer avec moi ? Qui a t-il de si important ! Je réalise alors quelque chose, ayant une idée brillante. La devinette, c'est les inscriptions bizarres sur le cucube d’où on est sortit n'est ce pas ?! Je m'exclame alors à voix haute, fière de ma réflexion et hâte d'avoir une réponse pour pouvoir moi aussi jouer à la devinette.

-J'ai pas compris ! Quelqu'un peut me redire ce qu'il y avait de marquer en inscriptions bleutées sur le cube géant tout là bas ? Moi aussi je veux jouer !

Ha, mes paroles semblent faire de l'effet ! Les quelques personnes qui m'ont écouter font des yeux ronds ! Comme si il avait oublier la chose la plus banale et évidente au monde. Mais du coup... les inscriptiosn bleues n'ont rien à voir avec la devinnette ? Comme je suis deçue... au final je pense que je ne pourrais pas jouer avec eux. Mon attention se tourne donc finalement vers un homme étrange qui étais totalement... en chocolat ? Et sans vêtement ? Ho je sais ! Il ne met rien sur lui, car si il à trop chaud il va fondre !! Ca ne doit pas être marrant d'être un être fait de chocolat, puis finalement, je regarde la boule de gomme rose qui, je crois s'appelle Mirabelle. J'ai été très attentive pour savoir parmi les discussions comment il s’appelait. Pourtant, j'avais comme l'impression de me trompée, Mirabelle ça fait très féminin et cette petite chose, certes toute rose à la voix un peu trop grâve à mon gout ? Cette créature à t-elle un problème de voix ? Si c'est le cas sa ne l'excuse pas pour s'en être prit à mon ami hérisson noir ! Du moins amis... ho non... que dois-je pensée de tout ça ? Entre cette boule de gomme et l'hérisson, je dois faire confiance à qui ? HO je sais ! Il y à toujours Ro... ro.... Rosstail !! Voilà c'est ça ! C'est exactement ça ! Je regarde alors autour de moi, je voyais une fille blonde, la personne ayant aidé le dénommé Link, une drôle de créature avec un masque, une deuxième bestiole avec une masque également et un long coup. Mais mon ami un introuvable ! Et par ailleurs... la chèvre et ce maudit elfe entièrement vêtu de verre et son ami aux cheveux blanc non plus. Je lâche un râle, un grognement, serrant les poings. C'est lui encore le responsable de l'absence de MON guerrier casse noisette favori ? Ho mon soldat où te caches-tu ? Ho oui... merveille idée... jouons à cache cache !

Ses yeux brillèrent d'une lueur menaçante, un petit sourire malicieux se dessinât sur son visage alors qu'elle passât par la grande porte du temple, elle frôlât de ses ailes vagabondes le guerrier rose qui pouvait clairement voir ce visage un peu moins rassurant que celui qu'elle avait aborder jusque là. Une fois dehors, elle regardât autour d'elle, à droite, à gauche, scrutant les horizons d'un regard prédateur. Malheureusement, il n'y avais guère beaucoup de cachette, la vampire craignit rapidement que cette partie de cache-cache ne dure pas bien longtemps, chose la décevant légèrement, il allait donc falloir trouver un moyen de faire duré le plaisir et la vampire était, heureusement pour elle, très imaginative pour ça, pour le plus grand malheurs des personnes avec qui elle passait son temps. D'un pas lent, elle marchat dans l'herbe verte et humide, tenant sa baguette "Laevateinn" dans la main et laissant celle-ci trainer légèrement derrière elle. Link, qui observait et surveillant, pouvait clairement voir celle-ci chercher. Elle soulever quelques petits caillou et rocher, comme si elle cherchait quelque chose de minuscule, mais faisant aussi le tour des quelques rares arbres. Au final, il était clair qu'elle cherchait quelque chose, mais de qu'elle taille était la chose, cela était plus compliquée à savoir. Mais une chose était des plus effrayante chez elle, pierre, caillou, brique en pierre... tout ce qu'elle soulevait d'une main, elle le détruisait en serrant tout simplement le poing, laissant tomber quelques débris et de la poussière de roche sur le sol.

-Ou es-tu ? Montre toi~ Lalala... J'ai envie de jouer avec toi. Flandre s'ennuie beaucoup... Flandre voudrais bien ne plus s'ennuie et puis ... Flan est également... très.... très... très très frustré.... d'avoir été frapper.... Flan veut être consoler... Rosstail... où es-tu ? Ou te caches tu ?

Elle s'approche, elle n'était plus très loin de la bute de terre derrière laquelle se trouvait le héros du temps, l'homme bouc et la fameuse personne qu'elle recherchait. Ils leurs étaient possible de clairement entendre ce qu'elle disait, ces paroles rimant comme des menaces qui sortait de sa bouche. Il n'y avait aucun doute sur le fait que la haine que portait le l'elfe vert envers la vampire était des plus réciproque. Puis, elle s'arrêtat, tout d'un coup, comme attentive au moindre bruit cette fois, mais pas à ceux de la respirations des trois personnes se cachant sous son nez. Non... c'était un rbuit de moteur et du vacarne, beaucoup de vacarne puis un silence où débutat quelque chose ressemblant à une histoire. Une histoire de héros qui combatait le aml avec uen fourchette. Le visage de la vampire redevenait innocent, et on pouvait voir qu'elle semblait se retenir de quelque chose. Oui... elle se retenait de rire et cela échoua lamentablement. Prise d'un fou rire, elle se mit à pleurer de joie, reconnaissant à la description que cette histoire des plus ridicule et humiliante désignait son ennemi juré.

-HAHAHAHA !! LE HEROS DE LA FOURCHETTE !!! QUI BOUFFE DES CAILLOUX DANS UN TEMPLE AU MILIEU DE NUL PART !!~ C'EST LA MEILLEUR ! JE VEUX ENTENDRE LA SUITE !!!

Ho diable, qui docn est en train de raconter ceyye histoire des plus délicieuses ? C'est drôle ! C'est amusant ! Je rigole encore ! Vite, je dois rejoindre la conteuse de cette histoire, je veux en entendre encore plus, je veux être divertie par cette épopée pitoyable. D'un pas vif, en courant, je m'en vait en riant, laissant derrière moi la partie de cache ennuyante où je me suis retrouver avec de la poussière plein les mains et sur ma robe. Je me dépêche d'arriver de nouveau à l'entrée du temple, puis... mon sang ce glace... Qui sont ses gens ? Pourquoi... pourquoi il y a tant d'humain tout d'un coup ? Certains me regarde, il me dévisage comme si j'étais un monstre avec peur et crainte. Je recule... que me voulez vous ? Que font-ils ici ?! Vont-ils me faire du mal ? J'ai peur... je recule, les battements de mon coeur s'accélère, dans ma tête défile des images, des atrocités, des horreurs... des humains... les humains... je les hais... je les déteste... c'est leur faute...

~TUE LES !! MASSACRE LES !! DECHIQUTE LES !!! ~

Je recules, une fois encore je me déchire sous d'horribles pulsions. Arrêter de me regarder ! Ne braquer pas ses objets étrange sur moi ! Ces lumières ! Qu'est ce que c'est que ses lumières vif et éblouissante qui sortent de ses artéfacts. Je lâche un râle ! Ils rendent le jour plus clair qu'il ne l'ai déjà ! Arrêtez ça !! Arrêter maintenant ! Je vais vous tuer !!! VOUS TUER !!!!! Mes ongles deviennent plus long, aussi tranchant que du verre briser, l'iris de mes yeux se fait plus fine alors que ceux-ci, baignant dans cette couleur écarlate sont fixé sur ses êtres humains. Mes crocs eux sont pleinement de sortie, mon corps tout entier est crisper, et je les fixes, immobile mais très certainement prête à effacer leur existence. Ils ont arrêter avec leurs objets, certains s'exclament qu'il n'y a rien sur leurs "photo". Ils tremblent, ils sont tous effrayée... et j'adore ça... je suis fascinée par cette expression de terreur sur leurs visages. Je lâche un tout petit rire... je crois avoir trouver de quoi m'amuser... Je m'approche tout doucement de l'humaine la plus âgée, un homme étrange équiper de lunette s'adressait à elle. Il posait beaucoup de question, mais moi, je ne venait pas pour lui poser des questions. Doucement, je me penchât vers la femme, la regardant de mon regard des plus cruels.

-Dites madame.... vous... ne voudriez pas continuée votre histoire ? Il est mort comment.... le héros de la fourchette ? Kyufufu~
Pièces Pièces : 41589
Nombre de messages : 1591
Age : 19
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Nightmare (décédé), Snow (disparue), Magicka

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Merwen a écrit :
avatar
Beta
Sam 3 Sep 2016 - 23:17
Merwen avait réussi à faire reposer Kirby qui le remercia puis commença à sermonner la blonde quand l'homme nu arriva en hurlant et donna un violent coup dans Kirby, l'envoyant traverser la porte du temple. Merwen resta dubitatif devant ce qu'il venait de passer quelques secondes avant de se reprendre et de s'adresser à l'exhibitionniste, énervé.

NON SEULEMENT VOUS ÊTES INDÉCENT MAIS EN PLUS VOUS VOILÀ VIOLENT ! QU'EST-CE QUI VOUS A PRIS DE LE FRAPPER COMME ÇA ?

Merwen respira un grand coup. Il était en train de crier, il devait se calmer. Déjà voir comment allait Kirby. Il se retourna pour regarder en direction du temple où il observa Kirby qui revenait. Il entendit alors un bruit sourd et vit qu'un parallélépipède rectangle venait de frapper l'homme dans ses parties intimes. Il devina qui était l'auteur de cette attaque mais préféra ne rien dire. C'était plutôt violent mais c'est vrai que cet homme avait également donné un coup de pied dans Kirby. Ce dernier arriva alors et dit à Merwen de rentrer dans le temple. Ce dernier acquiesça en hochant la tête, ne désirant pas rester plus longtemps ici.

Il entra dans la temple en passant par la porte défoncée et observa l'intérieur. Il ne semblait pas y avoir de trace de combat, ce qui indiquait que l'état du temple était dû au passage du temps. Mais la vraie question était de savoir depuis combien de temps ce temple était abandonné. Merwen n'en avait aucune idée, mais heureusement quelqu'un d'autre avait pu le déterminer et indiquer que cela faisait 1 000 ans, au mieux. Mais dans quelles circonstances ce temple avait-il été abandonné ? L'humanité entière s'était-elle retrouvée dans la boîte pour se réveiller environ 1 000 ans après ? Ou seulement eux, et cela peut faire bien plus longtemps qu'ils y sont, les gens ayant arrêté de s'occuper du temple il y a 1 000 ans de cela ?

Merwen remarqua alors que Kirby était toujours dehors. Se demandant ce qu'il pouvait bien faire alors qu'il avait clairement indiqué son souhait d'entrer Merwen ressortit et vit le groupe d'enfants arriver. Il devait s'agir d'une classe. Donc il y avait encore des gens à cette époque. Il put ainsi entendre tout ce que l'enseignante raconta.


~ Lainque ? La Master Fork ? Manger des pierres ? ~

Merwen ne parvint pas à garder son sérieux et éclata de rire en entendant les absurdités énoncées par l'enseignante. C'était juste hilarant. Il parvint néanmoins à se ressaisir tant bien que mal et à calmer son fou rire. Quelqu'un s'approcha de l'enseignante terrorisée par le fantôme, lui sourit, puis commença à l'interroger. Merwen retira son casque et s'approcha également, gardant son heaume sous le bras, avec une expression aussi neutre que possible sur le visage. Il essayait de ne pas paraître menaçant. Il se tourna vers l'homme qui s'adressait à l'enseignante. Celui-ci arborait un immense sourire, mais ce dernier était plus inquiétant qu'autre chose.

... Honnêtement, vous ne devriez pas lui sourire, vous allez l'effrayer encore plus.

C'est alors que des flash attirèrent l'attention de Merwen. Certains élèves prenaient des photos de la fille que Link avait attaqué. Ils s'arrêtèrent rapidement, constatant qu'elle n'apparaissait pas sur leurs photos. Ils commençaient à trembler de peur. La fille s'approcha alors de l'enseignante et lui demanda la suite de l'histoire qu'elle contait. Merwen ne dit rien, mais il se doutait que les autres ne tarderaient pas à venir s'agglutiner autour de la classe et à les interroger également. Il comptait leur dire de laisser la classe souffler quand ils commenceraient à faire ça. Abreuver l'enseignante de questions était inutile.
Pièces Pièces : 42717
Nombre de messages : 1908
Age : 21
Localisation : Dans une plaine
Réplique/Citation : Celui qui ne risque rien ne perd ni ne gagne.
Date d'inscription : 20/07/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Ceci est un mouton arc en ciel. Si vous voulez rejoindre la secte des moutons arc en ciel, mettez ce mouton dans votre signature afin qu'il puisse dominer NW puis Internet tout entier !

◎ RP' En Cours >
: Archipel Stratosphérique :: Horuna :: [ACTE 11] "Je suis la loi !" Horuna
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Dim 4 Sep 2016 - 11:13
-T'as de la chance que je puisse te parler par télépathie. Pourquoi te caches-tu derrière moi ?

-Rosstail: L.... L.. Le lion r-rasta.....

Je ne pouvais pas à la fois garder mon calme, car faut pas déconner, c'est quand meme le type qui m'a tué et qui m'oblige à ne pas prendre trop de coup si je veux pas mourir, je n'ai jamais connu son nom.... Et je ne sais même pas si c'est vraiment un lion... Je jetais deux trois coups d'oeil furtifs derrière les épaules de Faust , m'apercevant qu'il n'était plus là.... Est-ce qu'il tenterait pas de me bondir dessus? Ou est-il vraiment parti? Je regardais vers le haut et la réponse fut claire: il s'était barré. Fiooouuu...

D'ailleurs, quand j'ai regardé, j'ai aussi vu que pas mal de gens se dirigeaient dans la direction du temple.  De plus, on avait emmené Flandre la bas, autant aller voir. Mais, au moment précis au je m'éclipsais du dos de Faust, la voix de la vampire sonnais juste à quelques mètres de moi, derrière une bute.

-Ou es-tu ? Montre toi~ Lalala... J'ai envie de jouer avec toi. Flandre s'ennuie beaucoup... Flandre voudrais bien ne plus s'ennuie et puis ... Flan est également... très.... très... très très frustré.... d'avoir été frapper.... Flan veut être consoler... Rosstail... où es-tu ? Ou te caches tu ?

Alors que je reprenais mon souffle, des bruits, ou plutôt des voix de gamins et d'une maîtresse interrompirent ce que je voulais faire, c'est-à-dire rejoindre Flandre. D'ailleurs, ce que dit la maitresse fit retentir un rire incroyable, venant de Flandre.

-HAHAHAHA !! LE HEROS DE LA FOURCHETTE !!! QUI BOUFFE DES CAILLOUX DANS UN TEMPLE AU MILIEU DE NUL PART !!~ C'EST LA MEILLEUR ! JE VEUX ENTENDRE LA SUITE !!!

Elle se dirigea ensuite vers le groupe qu'elle considérerait comme "groupe d'humain à réduire en miette" ou dans le meilleur des cas "groupe d'humains à transformer en jouets"... Pendant quelques secondes je n'osait pas m'approcher, mais non. Je la connais bien, si jamais la maîtresse dit une boulette, j'en connais une qui va tout exterminer. A quelques mètres derrière la vampire, je l'entendis prononcer plus calmement... Enfin... Plus calmement... plus... bizarrement... Moins rassurant en tout cas.

-Dites madame.... vous... ne voudriez pas continuée votre histoire ? Il est mort comment.... le héros de la fourchette ? Kyufufu~

Posant mes bras sur les épaules de Flandre, évitant de toucher les ailes au risque de finir comme un gosse à Hyrule il y a quelques temps, je pris la parole, empêchant la professeur de réagir.

-Rosstail: Dis, Flandre, je pensais que tu voulais que je te console, au lieu d'entendre cette histoire débile sur une fourchette héroïque, tu veux bien faire une petite ballade? On pourra discuter et me dire ce qui ne va pas. On écoutera ses conneries après, si tu veux.

Je fis un clin d’œil vers la professeur en secouant la main droite pour dire "L'avez échappé belle",avant de me tourner vers Flandre, puis l'inviter à se balader sur la plaine, histoire d'éviter qu'elle pête un cable avec tous ces humains. Deux petites minutes plus tard, je m'adressais de nouveau à la vampire:

-Rosstail: En plus, regarde, j'ai un ami qui voulais te voir! Attention...

Et là, bam! Au moment d'invoquer ma boule de poil préférée, c'est-à-dire Evoli, celle-ci apparu en me donnant un violent coup de tête par mégarde. Je tombais à la renverse dans l'herbe, les yeux en croix, ayant du mal à prononcer la moindre syllabe tandis que Evoli tomba sur mon ventre, me léchant ensuite le visage.
Pièces Pièces : 52936
Nombre de messages : 1624
Age : 20
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Recherché par les Criminels de Horuna et Néo Tellius
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 4 Sep 2016 - 11:13
Le membre 'Rosstail' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Normal (10)' :

Résultat :
Pièces Pièces : 35709
Nombre de messages : 8345
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Blondasse a écrit :
avatar
Chomp
Dim 4 Sep 2016 - 15:19
NON MAIS IL ETAIT PAS BIEN CE MECHANT MOCHE TOUT NU ?! Et pourquoi l'autre monsieur en vêtement tout brillant était aussi méchant ? J'avais rien fais moi ! Alors que je venais a peine de prendre Mirabelle dans mes bras pour la serrer très fort dans mes bras ♥, un homme en armure et a l'air assez grave m'attrapa les poignets et me demanda de lacher Mirabelle sur le sol en me bloquant les poignets pour que j'obeisse ! Non mais oh ! C'est moi qui l'avait vu en première alors elle était a moi è_é ! En plus, ca aurait pu s'arrêter là, mais alors que Mirabelle commençait a me parler avec sa voix trop choupinoux, le même pervers pas beau tout nu avec la peau foncé que j'avais tout a l'heure quand j'étais sortie de la grosse boite magique arriva et attrapa Pignouf pour...POUR S'EN SERVIR COMME SLIP !! Bouche bée et choquée parce que ce monsieur m'avait traitée de "connasse" ou de "canard mutant" je resta figer sur place ne sachant pas quoi dire jusqu'au moment ou Mirabelle attaqua ce monsieur moche en frappant mon pauvre gnougnouf d'amour au niveau de l'entrejambe.
Le petit maskass chouchou se décolla du ziguigui du monsieur et il tomba au sol avant de rouler vers moi, suppliant alors que je pète la gueule a ces pas beaux tout pleins èwé ! J'aida Pignouf a se relever qui décida de rejoindre son Lama et je pris mon sceptre sombre pour m'approcher de ce monsieur nu, sonné sur le sol.Je le frappa en plein dans le visage avec mon bâton et hurla.

-NON MAIS T'ES PAS BIEN DANS TA TÊTE TOI ? è_é ON FRAPPE PAS LES GENS ESPECE DE...DE..DE...DE MOCHE è__é !!!


Puis je me tourna vers Mirabelle qui s'en allait vers l'entrée du temple, très en colère, je ne prêta pas énorme attention a ce que le monsieur a grandes ailes avait criés, beuh, apparement on été a "Milan", c'étais cool parce que je voulais manger pleins de glace italienne avec Gnougnouf mais l'italie était vraiment pas belle en cette période ! On aurait dis Nintendo world mais en plus vieux quoi !

-MECHANTE MIRABELLE !! MECHANTE ! ON NA PAS LE DROIT DE FRAPPER PIGNOUF SINON ON RETOURNE A LA SP...*bute dans quelque chose*


Ah mais pourquoi il y avait une foule de gens soudainement ? J'étais a peine dans l'entrée du temple que quelqu'un m'avait poussée en avant, je regarda autour : C'étais pleins d'ados ! Impressionée par la masse d'adolescents qui venait d'arriver en si peu de temps, je m'arrêta dans mon engueulade de Mirabelle et j'abandonna mes plans d'aller frapper ce méchant monsieur a l'armure blanche.Ce groupe d'enfants semblait être dirigé par une jeune femme qui expliquer pas mal de légendes  a propos d'un "Lainque" et d'une "fourchette", je l'écouta attentivement et je me rendis compte que...OMG !! JE COMPRENAIS L'ITALIEN !!

C'étais bizarre, j'avais jamais appris la langue mais je comprenais tout parfaitement ce qu'elle disait la dame ! Je voulu en faire part a Pignouf quand je vis le regard terrorisé de ces jeunes gens quand ils croisèrent mirabelle, l'homme déguisé en horloge et la petite fille un peu bizzare que La dame en vert avait frappé a la sortie de la boite.D'ailleurs, celle ci interrompit le monsieur horloge qui demanda des renseignements et elle voulue savoir ce qui été arrivé a Lainque dans son histoire. Je me mis a pensé que c'étais quand même bizzare que tout le monde ici sache parfaitement parlé Italien ! Un monsieur bizzare attrapa la petite fille qui avait franchement l'air un peu bizarre mais que je trouvais aussi trop choupinette ♥ et l'emmena loins du groupe d'adolescents.Tous se tournèrent alors vers moi, dans une certaine incomprehension. VITE ! Il fallait que je leur dise quelque chose d'intelligent en Italien sinon j'allais encore être ridiculisée !Je leva les mains et me mis a parler comme une pure Italienne dans le plus beau italiens du monde

-Bonjouri Barilla spaghetti ! Esti cei quei lustucru  vouzi savezi oui esti mozarella cei qu'oni esti ? Oni Bolognese vienti dei sortiri d'une grossei boitei Berlusconi magiquei !
Pièces Pièces : 26819
Nombre de messages : 426
Localisation : Ze sé pa é_è
Réplique/Citation : Mon Gnougnouf =D/ Oups...Z'ai fais une Blondasserie é_è
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur






L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres


~Gnougnouf mon amour de toujours a jamais dans mon coeur et dans mon foie <3~

Spoiler:
 




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Roi Boo a écrit :
avatar
Frissons
Dim 4 Sep 2016 - 15:46
Quelque part, un Héros s'enfermait entre les murs d'une prison faite d'Idéologie, se dressant contre le ciel qui, à travers les vitraux ensanglantés de sa folie, lui paraissait avoir revêtu les parures d'un Chaos qu'il percevait jusque dans le cœur de ses amis... Une prison de pensées dénaturées, bâtie sur le fondations de désirs qu'il n'osait pas s'avouer.
Perdu dans l'immensité d'un monde qu'il n'arrivait plus à comprendre, un jeune soldat livrait son échine à la caresse glaciale d'une Peur à laquelle il ne pouvait faire face, comme il n'avait pas pu faire face à celui qui, déjà, lui avait ôté la Vie. Qui l'avait privé d'un pan de son insouciance.

Proche, si proche... Quelques paroles. Mots qui ne finalisèrent jamais leur envol.
Voix creuse d'un être qui osait désormais sacrifier ses pensées au Sourire vorace qui les lui avait réclamées. Voix creuse, mots creux, vides de sens.
Le Roi Boo se retrouvait seul. Seul face à ces mots que, lentement, il faisait venir à lui. Ces mots encore marqués de sensations empruntées. Épuisées. Privées de raison.


-Aigre... Douce... Était-ce donc ce que je voulais savoir ?..... N'y avait-il pas d'autres moyens ?

Ce froid... Il ne pouvait le contenir. Il n'avait pas encore retrouvé comment y arriver.
Comment colmater les failles de l'Illusion.


-Crois-tu que tes mots puissent contenir cette folie ? Je te ferai confiance quand tu l'auras cernée... La Vacuité.

Sous les combles, usées par l'âge, d'une ruine qui avait dédié jadis son sein au Temps corrupteur, au Temps assassin qui jamais n'avait daigné protéger ses pierre de son usure implacable, le silence rongeait à nouveau l'espace. Gozen parti, seul restait un Spectre, Roi sans royaume ni sujet, les yeux plantés dans un monde de soupirs accessible à lui-seul... et une enfant, se remettant lentement de ses blessure. Une petite fille vêtue de sang, vêtue de haine.
L'ange passe. La vampire se lève, disparait à son tour.
Le grenier récupère sa chaleur, le souffle du vent reprend entre les planches... Un sourire s'efface.

L'azur se fend.
Un esprit se fend. Une volonté se brise alors que le Roi Boo se présente à deux yeux humidifiés par la terreur. Une terreur née de l'incompréhension. Une terreur issue des ténèbres qu'abrite chaque esprit, ténèbres envahissant les consciences mises face à des regards qu'elle savent dénuées de sentiments humains.
Deux prunelles enflammées, aux volutes pourprées, se reflétant dans celles larmoyantes de l'Humanité.
Une jeune femme possédée par la peur. Il le sentait. Il entendait... Cette mélodie cachée derrière ses paroles...


- Q ... q ... qui êtes-vous ... ? L'-l'accès à ce l-lieu est ... f...f..formellem-ment int-terdit ...

Qui était-il ? Qui pouvait-il être ?
Cette question n'avait, là encore, aucun sens.


-Qui suis-je ? Je suis... vous. Je crois... Dans cet Univers, je ne représente rien qu'il n'est pas déjà... Je ne suis plus personne.

Les mots revêtaient un poids nouveau. Pesaient sur cet esprit en proie à la panique. Un esprit que l'on liait à quelques paroles, paroles extirpées d'un vide dont le froid se faisait sentir jusque dans les nouvelles pensées de la jeune professeur... Sa volonté n'avait aucun sens face à la grandeur des ténèbres de l'Univers.
Elle le savait désormais. Une larme alla déposer son sel, encore brûlant, le long de sa joue. Pâle.
Autour d'elle, se déployaient des légendes dont la présence-même poussait lentement sa conscience vers les profondeurs de la démence, elle se sentait si seule, même si proche du groupe qu'elle avait tenté de rejoindre...

Face aux Héros du Passé, la Terreur étaient restée. Le Roi Boo, lui, n'avait pourtant jamais existé.
Un simple fantôme.
Le Seigneur des Illusions. Imperceptible. Dissimulé derrière l'esprit-même de ceux qui désirer poser leur regard sur son entité éthérée. Il ne souhaitait pas s'exposer au regard du Monde. Pas maintenant.
Pas encore.
Il lui fallait encore un peu de temps. La Germe était encore jeune sur ces terres. Il ne pouvait répondre à son Appel. La Germe du Chaos...


______________


Le Temple du Temps était une vraie merveille. Magnifique ruine aux épaules brisées, aux flancs éventrés et aux os blanchis, il avait du, un jour, supporter la charge qu'il lui avait incombé. Sans jamais parvenir à exprimer sa douleur, sans jamais réussir à faire parvenir ses pleurs, qui déjà lézardait ses fondations rongées par les éléments hostiles, à ses humains créateurs, les artisans de son agonie. Le Sanctuaire de l'Âge. Un monument dédié par ses architectes à la protection des reliques qui avait donné la vie à leur Terre, un monument qu'ils avait sacrifié à la Vieillesse. À la Mort.
Une carcasse vide. Privée de ses chaires. Privée de son sang. Victime minérale d'une immolation sauvage, car hurlements, sans éclat, sans désir.
Chaque écho répercuté par ses colonnes amputées n'était qu'un long soupir...
Un soupir d'outre-tombe.


-Mille ans... Ces années pèsent-elles sur tes épaules comme elles pèsent sur ces pierres ?



Dé Action - Amulette du Désir:
 
Pièces Pièces : 57242
Nombre de messages : 1802
Age : 18
Localisation : À la lisière du regard.
Réplique/Citation : ... L'entendez-vous ?
Date d'inscription : 20/01/2014
Liens : Guilde : Garinkar, Tony the Clock, Rengar, Satojin

Allié(s) : N.I.G.H.T.M.A.R.E.

Opposé(s) : Bowser, Flandre Scarlet, Rayman, Héraults de la Justice


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur






RP(s) en cours :

Ruines d'un ancien temps[Acte XI]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 4 Sep 2016 - 15:46
Le membre 'Roi Boo' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 35709
Nombre de messages : 8345
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Axem Break a écrit :
avatar
Tyran de Dreamland
Dim 4 Sep 2016 - 17:13
Axem s'apprêtait à partir, en ayant assez vu. Il se dit qu'en rencontrant le dirigeant de ce lieux, de gré ou de force, il pourrait en apprendre plus sur ce nouveau monde et surtout, sur cette boite étrange. N'ayant rien aperçut, il fut quelque peu stoppé dans son élan par un projectile qu'il reçut sur la tête. Le faible impact surpris le destructeur qui se retourna....pour faire face à une jeune fille. Il ne la reconnut pas sur le coup, mais elle, semblait parfaitement se souvenir de lui. Son regard d'acier braqué sur elle, il ne dit pas un mot, la laissant quelque peu paniquer, car dans son ton de voix, on pouvait y lire une peur incommensurable. Le destructeur plissa les yeux...elle lui disait quelque chose. Il réfléchit un instant avant de réaliser qu'il était en face de l'une des commandantes des forces qui ont combattu sur son territoire, à Dreamland.

- S ... s ... s ... seigneur ... A ... Axem ... ?

-...Toi.

Axem s'avança à sa hauteur, bloquant le soleil de son ombre. Ses yeux rouges semblaient se remplir de fureur à mesure que le temps passait, car le seul fait qu'elle soit en vie lui était insupportable. Avançant lentement ses griffes vers la gorge de sa future victime, il projetait de lui broyer le cou pour avoir osé mettre le pied sur son territoire, elle et son armée. Cependant, une voix qui l'appela le stoppa dans son élan. Tournant lentement la tête vers sa gauche, il reconnut un autre ennemi qui s'était mit sur sa route plus d'une fois, déjà. Il s'agissait d'Eloaf, une créature que le destructeur ne connaissait que très peu. Celui-ci voulait savoir ce qu'il recherchait, à présent. Bien qu'il n'était pas obligé d'y répondre, son interlocuteur laissa sa victime au sol et se tourna vers lui.

-Je ne peux te répondre aussi facilement. Ce monde m'est inconnu et le savoir, c'est le pouvoir.Néanmoins, tenter quoi que ce soit envers moi serait du suicide, car il ne me faudrait que quelque instants pour tous vous faucher. Ne sois pas naïf,notre seule présence ici trouble ce nouvel équilibre. Le chaos existe et sera toujours présent, car le coeur des hommes est instable, en proie à toutes les émotions. D'ailleurs, ça a déjà commencé, si j'en juge de par les agissements de ce héros du temps.....

Axem fit une pause et dit:

-Nous serons sûrement amenés à nous affronter de nouveau.Malgré ma surprise face à votre victoire sur Exor, j'ai le sentiment que ce fut le seul fruit de tout ce que vos efforts ont pu apporter...ai-je raison?

En faite, Axem voulait vérifier si ses alliés se sont montrés dignes...ou incapables.
Pièces Pièces : 6018
Nombre de messages : 504
Date d'inscription : 18/08/2012
Liens : Famille: aucun

Amis: Aucun

Rival: Ghirahim

Ennemis: Link, Astrid
Allié: Flandre

Supérieur: Aucun


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Mes rangs:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Tim Sinassas a écrit :
avatar
Hériss
Dim 4 Sep 2016 - 18:11
Rose fit la moue. Elle en avait déjà discuter avec Tim. Tellement que ça devenait lassant. Le soldat se contenta au départ de ne pas répondre. Un long silence.

« Si j'ai appris une chose dans ma vie de soldat, c'était de savoir garder le contrôle. Garder l'esprit clair, garder l'esprit ouvert, afin de pouvoir réussir mon objectif de mission. Et toi, tu te laisse contrôler par celle-ci, tu les laisse guider ton corps, tes réflexion et tes mains sans attendre, sans comprendre, sans tenter de voir vers ou tu vas. Et sur ce glacier, tu as juger par les apparence que comprendre les raisons derrière l'attitude de Rengar. »

En silence, le soldat vérifia son arme, caché derrière son camouflage, avant de reprendre.

« Je ne dit pas qu'il est de confiance, loin de la, j'ai tellement vu de mensonge, de meurtre, de c*** pire que lui que je les sens à dix milles kilomètres... Mais dans la situation, il était peut être la seule personne dont les chances de sauver Termina était plus haute que les tiennes... »

Tim jeta un regard à Rose, qui hocha négativement de la tête à sa question silencieuse. Pas de nouvelle des micros. Il avait tenté... Jouer au poker à la recherche d'information. Mais cette situation était pareil que avant. Sauf qu'il n'était plus le même.

« Héros et démon... Peut être, a un moment donner tu comprendra que je ne suis pas comme toi, toujours à combattre pour ce qu'il croit être juste ou vaincre ce qu'il crois mauvais. A ta différence, j'analyse, je comprend, j’agis. Si j'aurais voulu me battre afin de me venger de ce que j'avais perdu, je l'aurais fait, mais pourquoi ? Y avait-il une raison particulière pour placer un jugement aussi hâtif sur des personnes ne sachant pas la réponse soit même ? C'est peut être ça la raison derrière ma trahison à l'époque... Parce que tu ne faisait pas preuve de flexibilité d'esprit pour comprendre la totalité de la situation. »

Tim eu un rire ironique, sans joie. De l'oeil, il suivait les mouvements sur sa visière, observant les gens se séparer, se chamailler, se disputer, à leur habitude. Si il aurait pus... Il en aurait été malade...

Rose lui tapota l'épaule, et le soldat s'immobilisa. Une forme humaine flottait dans les airs, effectuant à ce qui pouvait sembler être une surveillance aérienne. Vu la distance, la réverbération de la lumière causée par son armure passerait inaperçu... Il lui faudrait vraiment incorporer un moyen de le faire disparaître magiquement un de ces quatre...

« Magika. » s'inscrivit sur sa visière.

La jeune fille de popstar... La magie qu'elle maîtrisait était assez particulière... Prés aléatoire... Mais au moins... On ne pouvait pas savoir ce qui pouvait en sortir...

Le soldat ferma les yeux deux secondes, et il se reconnecta à l'oreillette de link.

« Je ne suis pas un combattant, un héros qui se battrait pour une déesse, un peuple, ou toute autre chose de ce genre. Je suis un soldat, un survivant, un exploreur qui cherche a comprendre le sens de ses actions. Mélange de lumière et de ténèbres... »

Un rire. Le même. Ou se cachait des fantômes du passé, des mirages et des Echos de désillusions...
Un homme d'ombre et de lumière. Le soldat ne rajouta rien d'autre, son attention accaparée par quelque chose qui se passait dans l'herbe. Magika venait de s'immobiliser, face une vielle figure amicale... Axem...

Il pouvait agir. Poser son fusil en position de tir et abattre immédiatement la cible sans perdre une seconde. Sans un bruit.

Mais... C'était une perte de temps... Du gâchis surtout... Il y avait des solutions plus simple... Plus constructive... Et moins … Contraignante...

Attendre. Attendre le bon moment pour pouvoir frapper sa cible...

En silence, le soldat resta immobile, son arme allongée contre le sol, lorsque Rose lui signala qu'une camionnette approchait.... Un bus scolaire ?

Tim ne put se contenter de sourire derrière son masque, tandis que Rose était en train de presque mourir de rire. Laink. La Master Fork.

Ah... Le temps avait un drôle d'effet sur les légendes...

« Master fork... Et bien... »


Il craqua sa main immobile et continua a attendre, a l'écoute de ce qu'il se disait.
Pièces Pièces : 8492
Nombre de messages : 287
Localisation : Somewhere in space
Réplique/Citation : " Solo j'avance dans la nuit noire, solo j'avance avec ma pétoire"
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


PNJ:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

KirbyB a écrit :
avatar
Pink Warrior
Lun 5 Sep 2016 - 11:54
Faust, Link et la guerrière niponnaise étaient arrivé, je le vis en...Me voyant ? Via les yeux de Yrf. Considérant que je n'avais plus de raison d'exploiter le pouvoir de mon familier je fis cesser la double vue.

-Kirby ! Je suppose que ton piaf est à toi.

-En effet Faust. le petit oiseau de givre s'envola de l'épaule du bouc mais sans pour autant aller se poser sur Kirby Bros, il préféra se placer sur la devanture des ruines du temps.

Je vis revenir celui que beaucoup considérait comme Gozen depuis l'intérieur du temple même. Il semblait pensif et estimer les lieux, comme-ci il cherchait un témoignage inscrit par le temps dans ces vieilles pierres effrité.

- 1000 ans, au mieux, et arrêtez de vous chamailler, vous êtes gênants.

1000 ans ? Jolie score, je n'avais jamais envisagé vivre assez longtemps pour voir ça, mais nous y voilà donc. J'avais une petite pensée pour mon père au bois perdu, Skull Kid, est ce qu'il avait survécu à ce temps, après tout sa nature d'être magique l'avait peut être préservé... J'en avais aucune idée et projetais donc de retrouver ce qui restait des bois perdus et cherchez à savoir ce qu'était devenu mon père.

Soudain... Un bus ? Je le vis arriver de loin alors que nous nous trouvions entre l'entrée du temple et son intérieur. En sortit toute une classe d'adolescent... Et une professeur qui ne les remarqua même pas, elle se lança dans l'explication d'une légende visiblement tronquer et totalement fabuleuse, je souriais en songea que c'était là l'histoire de Link qui a l'époque était connu, correctement, de tous par le monde. Les élèves nous observaient, il semblait plutôt étonné, voir choquer... Ceux qui me regardait moi, me regardait comme-ci il n'avait jamais vu rien de semblable... Curieux, dans le NW d'autrefois mon apparence peu commune n'aurait perturbé personne.

Soudain je le vis, le fantôme couronné... Il était là et venait de se mettre juste en face de la pauvre professeur qui tomba en arrière, tandis que les élèves inquiets ou paniqué se resserrèrent en un bloc...

- Q ... q ... qui êtes-vous ... ? L'-l'accès à ce l-lieu est ... f...f..formellem-ment int-terdit ...

Puis s'approcha de la pauvre dame un individu plutôt élégant mais transpirant les mauvaises intentions.

- Pardonnez-moi, madame. Vous semblez ne pas venir de notre... 'groupe'. Savez-vous ou sommes nous précisément ? Surtout, savez vous ce quelque chose à propos de la boîte pas loin d'ici ? Nous nous sommes tous réveillés autour, et je pense qu'il s'est passé quelque chose pendant notre 'sommeil'. En fait, si vous pouvez nous dire tout ce que vous savez sur ce lieu, et même les événements du passé en lien avec cet endroit, j'aimerais bien savoir.

S'ajouta à ça Flandre qui elle semblait clairement vouloir passer ses nerfs sur les pauvres humains, considérant que j'allais peut être devoir intervenir pour éviter le pire, mon magie onirique se mit à bouillonner autour de moi.

-Dites madame.... vous... ne voudriez pas continuée votre histoire ? Il est mort comment.... le héros de la fourchette ? Kyufufu~

S'élevant en tant que voie de la raison Merwen retira son casque afin de rassurer les invités... Et il s'exprima avec justesse :

-... Honnêtement, vous ne devriez pas lui sourire, vous allez l'effrayer encore plus

Heureusement Rosstail déboula et emmena gentiment Flandre à distance des humains, bon choix. Je n'aurais pas voulu arriver au même extrémité que Link pour sauver des innocents. Je remarquais aussi que depuis tout à l'heure la blonde semblait dépenser toute son énergie à me crier dessus, mais je ne l'écoutais pas trop concentré sur des choses importantes. Et elle m'avait même donner un surnom. "Mirabelle"... Mieux valait continuer de l'ignorer. Celle-ci cessa d'ailleurs de me parler pour observer les ados qui pour certain ne perdait pas le nord et l'observait de manière plutôt perverse. La blonde tenta alors une approche dans une langue plutôt bizarre.

Le Roi Boo qui se trouvait toujours là faisant face au natif apporta une réponse :

-Qui suis-je ? Je suis... vous. Je crois... Dans cet Univers, je ne représente rien qu'il n'est pas déjà... Je ne suis plus personne.

Mystérieux... Mais étrangement après ça, alors que beaucoup le fixait, je vis un dégagement magique indisctinct de sa couronne... Et "pouf" les natifs semblaient ne plus le remarquer et n'être plus que dérangé par tout le reste.
Toutefois la proffesseur avait subit trop de pression et commençait à perdre conscience le remarquant je décidais d'enfin m'approcher après tout je m'étais plutôt tenu à l'écart afin de ne pas inspirer crainte ou surprise à ces humains qui n'avait jamais vu d'être tel que moi...


-Écartez-vous. Demandais-poliment en m'approchant tandis que la professeur était maintenant dans un ailleurs loin de tout ces gens et choses étranges et terrifiante.

Je passais à côté de Tony, l'écartant un peu. Puis je passais mon bras près de son front, des particules de ma magie s'en dégagèrent, me mettant en contact avec l'enseignante maintenant en sommeil, je m'arrangeais premièrement pour lui éviter tout cauchemar et lui offrir un sommeil plus tranquille. Puis je décidais qu'il était de bonne idée de chercher à en apprendre un peu plus... Ainsi pourtant présent physiquement aux côtés de tous, mon esprit circulait maintenant à travers celui de l'enseignante.



J'appris qu'ainsi toute les histoires de notre temps, n'était plus que diverse légende totalement ridicule généralement, ne faisant aucun sens et toujours très loin de la réalité... Après tant de temps, les récits avaient perdurer mais s'était vu toujours plus confus et de moins en moins proche de la réalité. En plus de cela j'appris quelque chose qui m'inquiéta légèrement... Les êtres humains était devenu la race majeur présente à travers le monde, pourtant je me souvenais très bien qu'a notre époque les humains était une race parmi les autres et il y avait alors une diversité fabuleuse d'être tous différent au coeur de Nintendo World... ? Nintendo World qui n'était plus, je ne retrouvais même pas une seul fois mention de son nom dans l'esprit de la femme. Qu'était donc devenu Nintendo World ? L'ordre et les chemins de rêve de l'inconscient était impénétrable, pas moyen de savoir quel était ce nom tant celui-ci était évidence pour l'enseignante...

Un peu secoué je rouvrais mes yeux émeraude et vit le regard impressionné et émerveillé de certains adolescent, peut être que la magie dans leur monde était moins présente qu'elle ne l'était dans le notre ?

-Votre professeur ira bien, mais vous devriez la ramenez dans votre bus pour qu'elle s'y repose.


Sans en ajouter plus, je me retournais vers les autres et déclarait tranquillement.

-Si ils n'ont pas oublié ce qui a pu se passé à notre époque, nos combats, nos causes, nos aventures, no rivalités... Elles ne sont définitivement toutes plus que des légendes illogiques ou idiotes. Mais j'ai appris quelque chose de plus intéressant en visitant son savoir inconscient, les humains sont désormais la race majoritaire de ce monde, j'ignore comment alors que par le passé il n'était qu'une race parmi les autres... Le nom, le nom de ce monde n'est même plus le même qu'autrefois non plus.


Considérant que je n'avais plus d'autres choses à dire, et espérant que personne n'importunerais plus les élèves où la pauvre professeur, je décidais de m'approcher de Link et Faust.

-Vous vous rendez compte ? Les choses ont tellement changer... C'est presque invraisemblable et je commence même à douter de la logique de notre sortie de cette boite qui nous a si longtemps garder bien nos chauds... Danger publique comme héros.


Cette dernière phrase avait un double sens assez curieux mais qui avait le mérite d'être relevé. Si c'était nous les héros qui étions de trop ? Et si cette boite était sensé être notre prison, qu'elle avait été faite pour nous empêcher de répandre le mal à cause de nos pouvoirs, de nos désirs ou de nos causes... ? J'espérais vraiment avoir des réponses à toute mes questions maintenant que la boite de pandore de mes idées c'était ouverte...
Pièces Pièces : 18716
Nombre de messages : 2116
Age : 20
Localisation : J'en sais rien :0
Réplique/Citation : "Par la magie des rêves !"
Date d'inscription : 02/11/2012
Liens : Amis : Faust, Capricorne, Snow, Shikkan, Argaï, Link, Phoenix, Eloaf the Chao, Genesect, Rosstail, Tim Sinassas,

Ennemie : Baltagnar, Trascer, Nightmare(le hérisson), Axem red, Stip

Connaissance : Flare, Hwoarang, Ikuto, Red, Gozen


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

KB possède une carte obtenu a un quizz qui lui offre 20% de réduction sur tout au marché coco : Carte Gold !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Kat A. Elysia a écrit :
avatar
Feline
Lun 5 Sep 2016 - 20:11
Tous comme les autres, la déesse sortie à son tour de la boite où elle sommeillait, difficile de dire comment et pourquoi elle s'était retrouvée là, mais elle savait que ces questions resteraient en suspend pour un moment. Inutile de s'énerver à savoir le pourquoi du comment pour le moment. Amaterasu resta calme et silencieuse regardant autour d'elle ce nouveau monde, où plutôt ce qu'était devenu leur monde, la colère et la frustration prenaient un peu le dessus, voir ce monde changé sans que celle-ci put voir celui-ci évoluer, changer, pourquoi? Elle avait abandonné sa divinité pour vivre aux côtés des hommes, pour aider celui-ci, mais elle était devenue tout aussi incapable de le faire... Aurait-elle dû rester dans la plaine Céleste? Aurait-elle pût agir de cet endroit? Ce poser ce genre de question ne l'aidera pas, elle ne pouvait désormais plus modifier le passé, alors seul l'avenir était désormais important.

Amaterasu fit un léger tour des environs en restant en retrait des autres ne s'en préoccupant pas, pour analyser un peu la zone et essayer de comprendre combien temps elle fut endormie... Le monde pouvait vite changer, tout dépend ce qui était passé lors de le sommeil, encore une fois difficile de deviner la réponse... Elle fit un léger soupir, déçue de ne rien comprendre de ne rien pouvoir faire, puis elle s'en alla découvrir d'autres parties du monde à la recherche de réponses.

[Post unique, fin du rp pour Amaterasu]
Pièces Pièces : 24234
Nombre de messages : 468
Age : 25
Localisation : Next Wave
Réplique/Citation : Pas de repos pour les braves.
Date d'inscription : 05/01/2016

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Journal RP

Fiche Wanted:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Lun 5 Sep 2016 - 22:38
Toujours caché derrière le rocher en compagnie de ses amis, Link reçu enfin la réponse de Tim à travers le transpondeur, pendant que Flandre était en train de chercher quelque chose près de lui. Il préféra rester silencieux et ne pas lui sauter dessus une deuxième fois, les conséquences seraient bien trop grosses comme il l'avait appris. Il avait aussi remarqué Eloaf dialoguer avec Axem, et ce fut un double coup dur pour Link qui le prit comme une sorte de trahison. Ce n'était pas concevable. Aucune alliance avec quelqu'un comme lui.

« Mais dans la situation, il était peut être la seule personne dont les chances de sauver Termina était plus haute que les tiennes... »

Link eut du mal à garder son calme. Refermant son poing avec violence, un bruit de moteur fit irruption au loin avant que n'en débarque un de ces véhicules motorisés que les humains aimaient avoir. Il n'avait jamais vu quelque chose de ce type, un "bus" apparemment, c'était son nom, bien qu'il connaissait la "moto" de Hwoarang. Bien placé pour entendre le discours de la prof, Link donna un coup tellement fort à l'intérieur du rocher que l'impact l'encastra quelque peu. Ils étaient tous débiles, c'était pas possible. C'était donc comme cela que l'on se souvenait de lui ? Oh non, cela ne faisait pas rire Link, contrairement à Merwen ou d'autres qui en avaient profités pour s'esclaffer. D'ailleurs, où étaient passés Roy et les autres ? Stip se montra à l'intérieur du Temple lui aussi, mais il focalisa son attention sur la suite du discours de Tim.

« C'est peut être ça la raison derrière ma trahison à l'époque... Parce que tu ne faisait pas preuve de flexibilité d'esprit pour comprendre la totalité de la situation. »

Ce fut la goutte d'eau de trop. Link activa aussitôt le transpondeur, et Faust qui se trouvait juste à côté de lui pu ressentir une courte vague d'énergie négative, qui découlait directement des évènements qui étaient en train de se dérouler autour de lui. Le Héros de la Fourchette, puisque c'était comme ça qu'on se souvenait de lui, répondu aussitôt à Tim à travers le transmetteur.

« M'arracher une oreille dans l'une des Tours pour me ralentir et voir la fin du Monde s'abattre sur nous, c'est peut-être pas une raison, connard ? »

Link coupa le contact et jeta le dispositif au sol. Le sujet Rengar était décidément quelque chose qu'il ne fallait plus discuter avec lui, tellement la problématique était épineuse. Après quelques secondes, la colère redescendit et ce fut un sentiment de culpabilité qui saisit Link. Tim essayait de l'aider et lui avait offert divers dispositifs pour ça, mais sa trahison à Termina, dans une situation plus qu'urgente, n'était absolument pas passée. Link réfléchit quelques secondes puis reprit l'appareil, l'activant de nouveau après avoir laisser un long soupir remplir le vide. D'aussi loin qu'il s'en souvienne...Il n'avait jamais prononcé d'insulte. C'était bien la première fois qu'il s'emportait ainsi. Le réveil n'était pas simple depuis le début...Et personne a par Heine ou Faust n'avaient fait quelque chose pour arranger le tout. L'Elfe essaya de renouer le dialogue...De se rattraper.

« Écoute...Je suis désolé. Je pense que tu es vraiment quelqu'un sur lequel on peut compter, et de fort, qui plus est. Et...J'aimerai qu'en cas de problème, on continue de coopérer ensemble. Mais Rengar et moi c'est compliqué, et j'aurai vraiment préféré que tu m'en parles avant plutôt que d'agir tout seul, dans ton coin...Trop souvent cela m'est arrivé, et je n'apprécie plus vraiment ce genre d'actions. Encore une fois, désolé. Je me suis emporté... » fit l'Elfe avec dépit, avant de désactiver l'appareil. Il était perdu et ne savait plus vraiment quoi penser depuis déjà de longues minutes de toute façon. Il avait bien envie d'aller voir tout les élèves perturbateurs avec leurs appareils high tech, effrayés par le fantôme ou Flandre, mais il n'en avait plus la force. Alors que l'Hylien était las et dépassé par les évènements, Kirby s'approcha d'eux, toujours cachés, pour leur faire part d'une théorie. Et si...Ils n'auraient pas du sortir de la Pandorica ? Link donna aussitôt son point de vue.

« S'il existe une pseudo entité qui a jugé que nous n'étions pas dignes, j'aimerai bien pouvoir lui parler. Cette "Mana" était assez mystérieuse mais elle avait l'air de vouloir nous aider, alors il doit s'agir de quelqu'un d'autre....Ou d'autre chose. Nous ne sommes pas dangereux, et je lui prouverais. Hyrule...Enfin je veux dire, Horuna, puisque maintenant c'est apparemment son nom, a l'air bien tranquille. Mais qui nous dit, qu'ailleurs...C'est le cas ?

Je resterai persuadé que nous ne méritons pas notre sort, et que nous avons toujours fait en sorte d'aider les autres. Les créateurs de cette Boite...Nous en veulent pour une raison bien particulière et...Je souhaite les rencontrer, pas vous ?
»

Link prit un temps de pause, regarda le Temple de bas en haut, les autres qui se trouvaient répartis au tour du Temple et à l'intérieur, puis revint sur Faust, Heine, et Kirby.

« Nous devons fouiller cet endroit...Mais pas tant qu' "ils" sont tous là. Que dîtes-vous d'y revenir un peu plus tard et d'aller explorer les environs ? »

Link pensait réellement pouvoir trouver des réponses ici mais aussi dans d'autres lieux. Il souhaitait voir à quoi ressemblait ce nouveau monde, et une nouvelle soif d'aventure apaisa sa colère passée. Mais ce qu'il ne souhaitait pas dire à Kirby, c'était que rester une minute de plus aux côtés de Flandre, Axem, Rengar, BEN ou Stip...Il ne pourrait tout simplement pas, au risque d'en étrangler plus d'un. Et en même temps...Il souhaitait voir leur réaction vis à vis des humains. S'ils s'en prenaient à eux...Link prendrait leur défense, tout simplement car c'était eux les éléments de réponses, et qu'ils étaient là depuis bien longtemps. Sans doute étaient est-ce des ex-Hyliens ? Link fit mine de faire un sourire tandis qu'un grand fracas en direction du Temple attira l'attention de tout le monde...


___________________________________________

*HEM HEM*...VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAIT !




Wow, ça faisait bizarre que tout le monde vous regarde, Pignouf se rappelait de ses nombreuses heures de discours dans le Coffre à Jouet à complimenter ses fidèles soldats qui lui manquaient beaucoup à présent. Au moins, là, personne ne dormait, et ils allaient tous l'écouter ! Concernant Elile, Pignouf était content. Elle s'était bien vengé, et cela lui avait permis de faire diversion et de monter de l'autre côté de l'Eglise, donnant sur une espèce de véranda qui surplombait le hall et toutes les personnes qui avaient pu sortir de la Pandorica. Pignouf venait de sortir de son Képi magique un micro rose de karaoké sur lequel était gravé en lettres d'or "Poney ♥"...Concernant sa louve promise, il n'avait d'ailleurs point vue son arrivée...ainsi que son départ et en était attristé. Bref, assez de blabla, et concentrons-nous ce que le Général Maskass avait de bien beau à raconter. En fait, il se concentra plus particulièrement sur le groupe d'humains tandis que des confetis se mirent à sortir de son képi, se répandant sur le sol de ce lieu historique.

Eh vous, les abrutis avec vos appareils électroniques. Savez-vous au moins qui l'on est ? Nous sommes...

Eh bien...

Une minute...où est ma fiche ?
Pignouf avait prit le temps de rédiger un petit texte pour son discours, et il sorti d'ailleurs ses notes. C'était bien plus simple comme cela. Ah. Oui, voila ! Je disais donc, nous sommes les « LAS BANDIDAS », une secte de l'Ouest réputée pour ses cultes voués à Satan, aux Poneys et quoi d'autres...Pourquoi j'ai écrit "Bananes" sur ma fiche ? Bref, notre coutume, c'est de nous déguiser, et de ne jamais révéler notre identité.

En fait, nous sommes tous armés...Et à partir de maintenant...Vous êtes nos otages. Autant vous dire que si vous ne faites pas ce que l'on vous demande...Une mort sanglante et violente vous attend. On adore couper les humains en petits morceaux.

Alors...

Ma question est simple...Et vous avez intérêt d'y répondre.

La voici...Euh...Non, pas celle ci, pas celle-là non plus...Ah, voilà. Elle :

...


Prenant un bol d'air et d'inspiration, Pignouf se mit à cracher dans son micro une pluie de la salive, et son lama masqué se pointa en direction des élèves, leur donnant des coups de sabots, leur crachant dessus, et s'amusant à écraser l'un d'eux qui se mit à pleurer malgré son âge.

C'EST QUOI CE MONDE ? QUI VOUS ÊTES ?! ET CETTE BOITE LA-BAS ?! ...

...ON EST OÙ BORDEL ?!
Pièces Pièces : 107986
Nombre de messages : 57194
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Mar 6 Sep 2016 - 0:02
A chaque fois que celui que l'on surnomme " La griffe sanglante" pensait avoir tout vu, il fallait qu'une nouvelle normité vienne bouleverser son quotidien. Lui qui a la base ne croyait pas tellement à la magie, aux monstres (si excepté celui ci faisait partie de cette maudite famille Mishima ), force est de constater que, malgrés tous ce qui lui est tombé dessus ces derniéres années, il est toujours aurant etonné de ce qui lui arrive.

Quelques heures plus tôt, Hwoarang arpendait une route desertique en moto, conduisant sans but véritable, se contentant de suivre le chemin sur lequel il roulait, tout en laissant le paysage défiler. Une ellipse temporelle est passée à un moment et sans s'expliquer pourquoi, Hwoarang était par terre, à quelques métres de sa moto. S'était-t-il gauffré à un moment du chemin ? Avait-il fait une chute qui lui avait fait perdre connaissance ? Peut être avait-il eu la gueuel de bois qui sait ? Mais la derniére fois qu'il a frequenté un bar, il l'a fracassé au cours d'une bagarre avant même d'avoir eu le temps de consommer. Non, quelque chose de bizarre c'était passé, comme si la période qui a séparé ses derniers souvenirs s'était tout simplement evolée. Comme à son habitude, Hwoarang entamait ce genre de situation par des jurons :


Bordel ! Mais qu'est ce qui se passe encore ? Je suis ou la ?

Il marcha les quelques métres jusqu'a sa moto et la redemarra. La meilleure chose à faire était d'atteindre la prochaine ville, ou il pourrait se reposer et reflechir calmement à la situation.

Alors qu'il allait decider de la direction à prendre, une forte voix de femme se fit entendre, on aurait dit une espece de guide d'un car a touriste, ou un truc de ce genre. Qu'est ce que c'était que ce bazar encore ? Et qu'est ce qu'elle racontait cette gourdandine d'ailleurs ? Une Eglise de plaine ? Des héros du temps ?
Et puis soudain, la voix s'arrêta. Mais Hwoarang decida d'aller dans cette direction pour tirer cette histoire au clair, même s'il avait encore le sentiment de s'être fourré dans une histoire qui allait le depasser et qu'il allait finir par le regretter.

Il roula ainsi dans la direction de la voix qu'il avait entendu plus tôt. Lorsqu'il arrive a destination, il comprit qu'il nétait pas loin avec son hypothese de car a touriste, en fait il s'agissait d'un bus et d'une classe en sortie scolaire, accompagné par une prof que Hwoarang devina être celle qui parlait tout à l'heure. IL allait peut être enfin avoir des réponses à ses questions !

Lorsqu'il arriva, il se rendit compte qu'un amas de monde était la aussi, qui n'étaient surement pas des éléves de la classe. Hwoarang en reconnut quelques uns, de l'époque ou il combattait pour empecher l'apocalypse dans le Nintendo World, dont un en particulier qui capta son attention.


LINK !

L'appel qu'il venait de faire a Link etait sorti sous le coup de l'etonnement, et peut être du fait d'être rassuré de voir un visage connu, au moins il ne serait pas seul dans cette galére. L'elfe avait d'ailleurs l'air d'être en pleine embrouille. Il n'avait aucune idée de qui était l'autre type, mais il s'en foutait, la il avait juste envie qu'on lui réponde. Il redemarra sa moto et vint s'arrêter pile entre Link et l'autre type. Hwoarang se mit alors a questionner l'elfe :

Dis donc toi ! Tu vas m'expliquer pourquoi chaque fois qu'il m'arrive un truc un peu surnaturel tu es forcément dans les parages ? C'est quoi le délire cette fois ? Ya encore une débile qui se met a faire pousser des tours comme des champignons ?


Il jeta vite fait un coup d'oeil a la classe composée d'enfants qui se trouvait a côté, il les désigna du pouce et demanda :

Et ca c'est quoi ? C'est des gnômes tueurs de la fin du monde ? Va falloir qu'on m'expliq...


Il ne put terminer sa phrase, car bruit se faisait entendre du côté du temple, auquel Hwoarang n'avait pas encore porté attention.

Un autre type, literalement un immense PIGNOUF avait fait son apparition, gueulant comme un vendeur de poisson dans un micro comme quoi il était perdu ( ce qui semblait être le point commun de 90% des gens présents ici), puis a prétendre que les "humains" présents ici seraient desormais ses otages. Un espece de lama masqué était même arrivé pour pietiner un gosse.

Sans un mot, Hwoarang descendit de sa moto, la laissant entre Link et le type avec qui il s'embrouillait. Il marcha d'un pas enervé jusqu'au lama pietineur, a qui il mit un enorme kick en pleine face qui le démangeait depuis un moment. Puis il alla jusqu'au pignouf avec son micro et le saisit par le col.


T'as pas fini de gueuler oui ? Ca va aller maintenant ! MOI AUSSI JE PEUX GUEULER SI JE VEUX P*TAIN !!!!
Pièces Pièces : 11801
Nombre de messages : 337
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mar 6 Sep 2016 - 2:18
Les paroles qu'Eloaf avait lancé à l'égard d'Axem étaient pleine de sens pour un homme qui se disait du côté héroïque de la force. Cela faisait définitivement changement des héros qui avaient rôder sur Nintendo World en majorité. Cependant, le Seigneur de la Mort serait surprit si de simple parole parvenait à faire changer le chemin emprunter par ce cyborg de sa couleur rouge si caractéristique. En effet, pour avoir tester le tempérament de la machine par lui-même lors d'un combat dans l'Underworld, le Roi déchu était plus que conscient que c'était une entité qui n'avait été programmé pour ne reconnaître qu'une seule chose : la force faisait la loi. Cela ne voulait pas dire cependant que le principal concerné n'était pas capable de se montrer civil lorsque l'occasion le demandait mais la seule manière de lui faire véritablement changer d'avis c'était de lui écraser le processeur contre un rocher ... et même là.

Jusqu'à preuve du contraire cependant, Axem Red était encore un vassal de son propre vassal, Trascer, ce qui voulait dire qu'il ne ferait rien pour aliéner le cyborg dont il avait défendu les territoires maintenant disparu en fumé. Le Vieillard n'avait cependant rien à ce reprocher de ce côté-là, son devoir féodale de défendre les terres de ses vassaux ayant été rempli, la destruction entière du monde ne pouvait être déposé à ses pieds seuls. Lorsqu'Eloaf revint vers leur coin isolé pour parler affaire, Stip arrêta de réfléchir au cas de l'humanoïde aux courbes métallique et écouta plutôt les conditions d'admission a ce conseil des mages. Partagé un petit cristal de puissance pour lier toutes leur magie ensemble et ainsi officialisé l'union. Chose assez simple considérant qu'il avait déjà forgé des émeraudes renfermant une partie de sa puissance, puissance que beaucoup de gens ici présent avaient déjà utilisé sans savoir d'où elle venait.

- La condition d'admission me semble plus que légitime et je vais de ce pas la remplir, il ne te reste donc plus qu'a trouver trois autres acolyte.Le Seigneur de la Mort ferma son poing un instant, un éclat de lumière sembla passer devant les yeux de son interlocuteur mais la couleur était caché, comme si le rayon était passé à travers un épais brouillard. Lorsque l'Empereur des Démons ouvrit la paume de sa main, un petit prisme de couleur mauve foncé flottait en son centre, avec des formes nuageuses de couleur grise semblant danser sous sa surface. Des nuages ressemblant étrangement à des visages humanoïde pour une personne prenant véritablement le temps d'observer.

- Prends en soin, tu possèdes maintenant un parti de la Mort elle-même entre tes mains. Peu de mortel on possédé cette honneur à travers les âges.Stip regarda ensuite une dernière fois Eloaf dans les yeux avant d'ajouter :- J'ai vu le regard que tu m'as lancé après ta discussion avec Axem. Je ne vais pas tout t'expliquer mais sache qu'il avait jadis juré fidélité a Trascer. Parfois l'on fait des choses bien étrange lorsque l'on veut faire revivre une relation qui était morte et enterré. Au plaisir de se revoir, contacte moi pour la première réunion.Sur ces paroles, il s'éloigna car il avait sentit l'approche de plusieurs nouvelle forme de vie arrivant depuis la direction opposé au Pandorica. De loin l'on aurait dit un bus scolaire.

Lorsqu'il arriva assez proche pour entendre les paroles échangé par les nouveaux arrivant, son assomption fût confirmé : un voyage scolaire pour les vestiges du Temple du Temps. Décidément, les créations de son frère étaient véritablement résiliente, malgré la destruction de leur monde, ils avaient réussi à recréer une civilisation a partir de rien. Il ne put d'ailleurs s'empêcher de rire lorsqu'il entendit parler de la Légende de Laïnque et de la Master Fork. Un plan se mit d'ailleurs à germer dans son esprit pour faire descendre un peu l'atmosphère a couper au couteau autour du principale intéressé. En effet ce dernier semblait de plus en plus énervé a mesure que le Soleil montait dans les cieux.

Avant de pouvoir mettre son plan à exécution cependant il remarqua une autre situation sur le point d'éclater et il se dirigea donc en direction du groupe d'humain qui était forcé de visiter ces vieilles ruines. Pourquoi? Pour soulever de terre la petite vampire que l'on surnommait Flandre. Tenant la jeune femme par les poignets pour la soulever au niveau de ses yeux, le Démon lui dit à voix basse :

- En temps normal, je n'aurais aucun problème avec ce que tu étais sur le point de faire, cependant je préférerais éviter les morts pour le moment. Par ailleurs cela ne serait pas le meilleur moyen de conserver le capitale de sympathie que tu t'es attirée depuis que Link ta frappé tout à l'heure.Il la redéposa ensuite par terre en faisant attention de ne pas la blessée accidentellement, puis il sortit un ustensile de sa poche et fît un clin d’œil à Scarlet. Fourchette à la main, il se tourna vers le héros du temps qu'il venait tout juste de mentionner.

-  Ô brave Héros du Temps, il semblerait que vous ayez oublié votre arme. La voici !Espérant détendre l'atmosphère avec cette blague, il lança ensuite l'ustensile en direction de l'Hylien (dé = parfait) et regarda l'attrapé parfaite de la part de ce dernier.
Pièces Pièces : 13679
Nombre de messages : 3005
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 6 Sep 2016 - 2:18
Le membre 'Roi Stip' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 35709
Nombre de messages : 8345
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 6 Sep 2016 - 7:55
Fragile, douce mais si fragile mademoiselle Holsen, dont l'attroupement de personnes inconnues au sein du temple réveilla une angoisse bien marquée de son enfance qui n'était jusque-là jamais ressortie : l'agoraphobie.

Le cœur battant à tout rompre, la magie du Roi Boo lui avait fait oublier son existence, mais concernant les autres, cela ne se passait pas aussi bien que prévu. Toutes ces personnes déguisées, de taille variable et au dialecte étrange ... tous ces sauvages "enfermés dans leur monde" comme elle le disait, cela lui rappelait son enfance, quand ses parents l'avaient perdue dans la foule d'une "Convention Nippon" à Fourside, où les gens s'amusaient à se déguiser en héros de série de la télévision mais aussi des anciennes légendes.

Elle commença à suffoquer, mais la goutte d'eau qui fit déborder le vase fut, qu'en cherchant une accroche, la jeune femme tomba nez à nez avec Ted McPain, le zoubibou à l'air. C'était la première fois qu'elle en voyait un et le problème ici était qu'elle préservait sa chasteté pour le mariage. Trente ans d'efforts réduits à néant d'un seul trait. Elle tomba dans les vappes, et Kirby Bros saisit cette opportunité pour se saisir de son esprit et transcender ses rêves, mais il ne trouva pas grand chose ... c'était brouillé pour la plupart des informations, mais la boule rose avait retiré quelques points intéressants.

Les élèves se regardèrent et murmurèrent entre eux :


- J'ai envie de rentrer chez moi ...
- Euh ben ... même si on le voulait, le chauffeur s'est enfermé dans le bus et a mis CherieFM à fond alors.


Lorsque Stip, sous les traits du mercenaire, suivi de Magicka dont les yeux étaient encore embrumés, envoya la fourchette à Link, le dégageant de sa cachette en même temps, les élèves regardèrent dans la direction du héros du temps et crièrent d'enthousiasme en le voyant sortir, se pressant pour prendre une photo de ce qu'ils considéraient comme leur cosplay, mais à cause des diverses contusions que Faust n'avait pas encore refermées, le résultat en photo paraissait si étrange (remarquez qu'on ne connaissait pas sa véritable tête) qu'il fut envoyé sur NextWaveGram, le réseau social à la mode :



Légende : "Le Héros de la Fourchette est parmi nous MDRRRRR fdp" #Horuna #GanonIsaacestmort #Cosplay2016 #JDRGN


Les élèves s'éparpillèrent à travers le temple, nullement effrayés face à ces personnes, mais lorsque Pignouf arriva sur son lama, criant un nombre incalculable de questions (du point de vue d'un lycéen en tout cas), Hwoarang, qui avait suivi le bus, l'arrêta d'un simple coup de pied, ce qui fit sursauter un groupe de pimbêches non loin, bien qu'une d'elle se détacha pour prendre KirbyBros dans ses bras et crier :

- Vous avez vu cette peluche animée !? Vous croyez qu'ils l'ont faite à Fourside !? Je vais voir sur Champizon si ils en ont !!!


Un groupe de jeunes hommes se dissocia de l'agglutinement et entoura Blondasse, s'approchant d'un peu trop près et lui faisant du rentre dedans :

- Yo, t'es de quel lycée ? On t'as jamais vu nous. Tu fais partie du groupe des losers qui se déguisent ? Ca te dirait pas de t'éclater en boîte avec nous plutôt ? Y a un Happy Hour sur la sphère Océanique, on y va en bagnole parce que j'ai le permis tu vois.
- Ouais allez viens y aura de l'alcool et un bon pochon de mush-C ça va être le feu !
- ALLEZ ! ALLEZ ! ON VA METTRE LE FEU !
crièrent-ils en chœur tandis que l'un mimait aléatoirement des mouvements pervers avec ses hanches.
- Calme toi Tanguy, murmura l'un des membres du groupe.
- Désolé, c'est parce qu'ils viennent d'annoncer le nouveau God of War sur Jeuvideo.mush


Un petit attroupement de filles se dirigea en direction de Roy. L'une d'elle prit sa cape dans ses mains et murmura :

- C'est vachement bien fait ! On dirait de la soie ! Et cette perruque rouge est ultra réaliste aussi ...
- Les cosplayeurs sont de vrais artistes, pas vrai ?


Elle gloussèrent en chœur, tandis que personne ne se souciait du professeur évanoui.


- REGARDEZ !!! IL A UN DEGUISEMENT DE CHEVRE LUI HAHAHAHA !!!


De nouvelles photos furent prisent et envoyées sur les réseaux sociaux.


Ces élèves n'étaient pas fondamentalement méchants, mais incarnaient une génération d'Humain dissociés de toute magie ou presque, de tout mythe fantastique, où les écarts de Nintendo World n'appartenaient plus qu'à la fiction, et c'est sous la bonne humeur générale que les sortant de la boîte furent totalement perdus. 1000 ans s'étaient écoulés.


1000 ans où l'Humanité et ses dérivés s'était développé sans l'influence ni du Bien, ni du Mal.
Pièces Pièces : 35709
Nombre de messages : 8345
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Mar 6 Sep 2016 - 8:18
Magicka pensait être morte. La poigne d'Axem s'approcha de son cou. Il voulait briser sa nuque, elle en était persuadée, mais ses membres refusaient toujours de lui obéir. Il y avait dans l'air quelque chose de terrifiant. Etait-ce sa propre peur ? Elle était pourtant habituée à être entourée de gens biens plus forts qu'elle, mais ceux-ci n'avaient jamais été menaçants à son encontre. C'était la première fois ... la première fois qu'elle savait qu'elle allait mourir.

Eloaf et Stip se mirent en travers du chemin d'Axem et protégèrent la magicienne du mieux qu'ils purent, et le robot détendit sa poigne, avant de lâcher du regard Magicka. Celle-ci, les yeux embrumés, hoquetait difficilement. Elle ne voulait pas que les autres la voient comme ça, mais c'était bien plus fort qu'elle. Elle était encore faible, et désespérait de ne pouvoir tenir tête à ses anciens ennemis, désormais seule représentante de la révolution de DreamLand.

"L'union fait la force", c'est ce qu'elle pensait, mais quelques fois, elle voyait dans le regard de ses ennemis qu'il valait mieux diviser pour régner. Magicka se releva avec difficulté et écouta la conversation d'Eloaf ainsi que de Stip. Un conseil des mages ? Elle n'y avait pas sa place ... sa propre magie était trop instable, et après le spectacle qu'elle venait de donner, la possibilité même d'expliquer à Eloaf que le projet était intéressant ne lui traversa pas l'esprit. Elle se couvrirait probablement de ridicule.

Elle se tut et baissa le regard, tirant doucement la manche du mercenaire pour le remercier, et partit devant, sans adresser mot ni regard à Axem ou Eloaf, mais remerciant ce dernier intérieurement.

Elle n'arrivait pas à s'exprimer, et ce ne fut pas les lycéens, qui d'ailleurs ne la calculèrent pas, qui réussit à la tirer de sa torpeur. Elle n'osa pas rejoindre Roy et resta quelque peu en retrait, adossée contre un pilier non loin de la statue principale du Temple, celle qui il y a plus de mille ans accueillait les trois pierres spirituelles d'Hyrule.
Pièces Pièces : 24661
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mar 6 Sep 2016 - 9:29
[ROY]


Le guerrier de Tellius n'avait pas pu rejoindre Magicka à temps, et cela était une chance, car il aurait probablement brisé Axem avec toute sa force. Personne n'avait le droit d'attaquer son élève, que ce soit en ou sans sa présence. Heureusement, le jeune homme pouvait compter sur la vivacité d'esprit de Stip, mais aussi de celle d'Eloaf, qui permirent qu'un incident grave ne se produise pas, dans un contexte où personne n'était au courant de la situation telle qu'elle était. Bien que celle-ci venait de pleurer, Roy ne vit pas Magicka comme une personne faible, mais d'une certaine manière, cela le décevait quelque peu. Il pensait lui avoir appris à ne jamais baisser la tête, mais comme Gozen le disait bien trop souvent : "il n'y a pas de honte à fuir si cela permet de revenir plus fort encore". Mais Magicka n'avait pas fui ...

Elle avait été totalement dépassée par les événements et n'avait pas su réagir. Il devrait l'entraîner une bonne fois pour toutes, mais il avait confiance en son potentiel. Il voulait aussi analyser de quoi elle était faite, car sa magie, similaire à celle du guerrier, n'était pourtant pas aussi bien ordonnée. Sauvage Magicka, aux pouvoirs relâchés et instables ... Roy était fasciné, quelque part.

Alors même qu'il souhaitait la rejoindre pour lui parler de ce qu'il venait de se passer, un attroupement de filles entoura le guerrier et observa ses vêtements, lui demandant s'il s'agissait de soie, mais aussi diverses informations concernant ses cheveux, qu'elles prenaient pour une perruque tant ils paraissaient irréels selon les standards de Next Wave.

Le guerrier rougit quelque peu, cherchant Element du regard pour que celle-ci vienne le sauver, mais il ne vit pas l'esprit, et soupira. Après quelques minutes, ponctuées de quelques photographies auquel le guerrier ne s'attendait pas, trouvant cela plutôt gênant, il entendit un "Roy" provenant de Gozen, déjà sorti du temple. Il décida de se détacher du groupe et vint en direction de l'extra-terrestre. Magicka elle-même était partie en avant.



---------------------------------------

[GOZEN]


J'étais toujours assis sur le pilier. Les enfants étaient décidément déchaînés, mais je n'arrivais pas à déterminer si ma pensée se dirigeait vers le groupe de lycéens qui avait investi les lieux ou vers les sortant de la boîte qui m'accompagnaient. Battant tranquillement des pieds, j'observai le périmètre. Le professeur, dont la légende me fit doucement sourire, était étalé par terre, et personne ne semblait réellement s'en soucier, si ce n'était Kirby Bros, peut-être la seule personne à ressentir quelque chose de positif parmi nous. Cet enthousiasme était plaisant à voir. Quand avais-je perdu mon optimisme ?

D'un autre côté, voir les élèves fascinés par ce que nous étions m'étonna quelque peu. Le monde ne pouvait pas tant avoir changé, si ? Mais en plus de mille ans, les standards ne pouvaient plus être les mêmes. Nous étions, pour eux, des bêtes de foire, mais ce qu'ils nommaient "Cosplay" semblait avoir naturellement trouvé sa place au sein de ce que nous représentions pour eux : des acteurs.

Soit. Il fallait donc acter au mieux, mais étonnamment, personne ne sembla me prêter une quelconque attention. Étais-je trop haut, ou bien trop "normal" pour eux ? C'était peut-être la première fois que l'on ne me remarquait pas et ... un sentiment de quiétude s'empara de moi une seconde. Une seule seconde. J'étais bien trop préoccupé. Nous devions sortir de ce temple et voir de quoi il retournait ailleurs. Roi Boo avait trouvé la bonne chose à faire en disparaissant de l'esprit des gens, mais je décidai de ne pas aller dans ces extrêmes ... j'avais besoin de réponses.

Sautant du pilier avec légèreté, le fracas de la pierre se brisant sous mes pieds fit sursauter un petit groupe d'adolescent, mais je m'en fichai. Sortant du périmètre du Temple, je ramassai le professeur évanoui par le bras et le plaçai sur mon dos, entamant la marche en direction du bus scolaire. Observant par la fenêtre, je constatai que celui dansait sur une musique romantique sans même se soucier de ma présence, son ventre bedonnant remuant dans tous les sens. D'une certaine façon, je ne voulais pas le déranger dans son entreprise, mais lorsqu'il commença à s'accrocher à la barre de sécurité du car pour entamer un mouvement de pole-dance, je décidai de me dématérialiser avec le professeur, que je posai sur le siège le plus en avant, coupant la musique de la radio et prenant le gros chauffeur par le col en lui murmurant :

- Tu viens d'agresser mes yeux, et pour la peine, tu vas nous conduire, moi et mon groupe, à la grande ville la plus proche.
- J-J-Je ... Vous voulez-dire Horuna, n'est-ce-pas ?


Tiens donc ... cette île semblait porter le même nom que sa capitale.

- Horuna, oui. Nous sommes une petite dizaine environ, sûrement moins, je n'ai pas compté, mais je sais qu'il y a assez de place dans votre véhicule, alors, vous allez le faire, pas vrai ?
- V-V-Vous ne pouvez pas m'y forcer ! Je suis un f-fier représentant de la loi e-et ...

J'écrasai la barre en fer d'une simple pression de mes doigts et celle-ci prit une forme particulière née de mon poing. Le chauffeur sursauta et cria d'une petite voix

- D-DÉSOLÉ ! JE VAIS VOUS Y CONDUIRE DES MAINTENANT.
- C'est mieux.



J'ouvris la porte du bus à pleine mains et criai d'une voix puissante en agitant le bras :


- Ooooooy ! Roy ! Magicka ! Les autres ! Le bus va partir ! ... ah ... je devrais peut-être prévenir les enfants. Bah. Ils verront bien que le bus démarre.


La grande majorité de notre groupe se pressa en direction de la porte du car, suivie des élèves du lycée de Din, et je fis rentrer tout le monde sans grande difficulté. Alors je m'assis à mon tour, à côté de Roy, et ...




Le bus démarra et fit demi-tour. Il était intéressant de voir, mélanger avec les lycéens, Flandre, qui prenait tout le siège arrière à elle seule à cause de ses ailes, mais aussi Magicka, Le Roi Boo au milieu du couloir, invisible de tous, Eloaf et son trou dans le ventre, Ted, encore sans slip, Kirby et Faust, mais aussi Link, Pignouf, Axem et tous ceux qui avaient décidé de rejoindre le cortège en direction d'Horuna, faute de moyens véritables d'atteindre la grande ville.


- Pourquoi est-ce que cette barre est pliée comme ça ? S'étonna Roy en pointant le cylindre de sécurité.
- Oh, murmurai-je, le regard vide.
- ... "oh" ? Répondit Roy, suspicieux.


Le bus fila dans les plaines, suivant le chemin de terre récemment emprunté, bien trop lentement à mon goût, mais si je voulais me fondre dans la masse, je n'avais pas le choix, et je savais que nombre de mes alliés et ennemis partageaient mon avis en ce moment même.
Pièces Pièces : 151560
Nombre de messages : 5880
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Mar 6 Sep 2016 - 11:59
L'homme ne semblait pas lui répondre. Peut-être que Faust parlait trop bas. Après réflexion, la question fut bête pour ce dernier. Ce n'était pas pour rien que groupe était au temple. La date de création n'intéressait personne. Les personnes ayant connu Nintendo World étaient là pour savoir ce qui s'était passé. Faust fit la conclusion que c'était bien mille ans après leur époque. Pas de doute, Link avait raison. Ils avaient fait un bond dans le futur. Le bouc avait un peu de mal à croire au début.

Tandis qu'il digérait ce qui s'était passé, Rosstail avait enfin finit par sortir de sa cachette. Celui-ci parlait d'un lion "rasta". Il devrait sans doute faire référence aux dreadlocks. En parlant de félin à dreadlocks, Faust eut un déclic. Il ne se demanda si le guerreir ne parlait pas de Rengar, le mastodonte qui avait dérobé la pièce et faillit tuer lui et Link à la tour de l'Illusion. Encore une fois, le cornérien était venu savoir de ce qu'il devenait de son monde et pas pour se battre. Tandis que l'anthropomorphe continuait à observer les environs, la blonde se mit à hurler devant Kirby Bros, lui reprochant d'avoir frappé Pignouf. Même si ce n'était pas son problème, Faust se mit à sourire quand celle-ci l'appella "Mirabelle". Il reprit son sérieux quand Link lui proposa de fouiller les environs. Le bouc redevint hésitant.

-Link, tu avais raison. J'étais sceptique au début à l'idée d'un voyage vers le futur. Avec les conversations, impossible de dire que c'est faux. Je pense que ce n'est plus la peine de fouiller le temple davantage. Par contre, voir les environs, pourquoi pas.

Soudain, une voix féminime résonna de plus en fort dans le lieu, racontant au passage l'histoire du temple et de la légende de "Lainque". Si sa voix enthousiaste et dynamique avait de quoi captiver son public, elle devrait cependant revoir ses connaissances, selon Faust. Le bouc ignorait si l'inconnue avait écorché le nom du héros du Temps car le héros que Faust connaissait, c'était bien "Link". Après tout, ça peut arriver de se tromper pour le nom. En revanche, dès que le cornérien écouta l'histoire de la fourchette et de l'hylien qui mangeait des cailloux, l'anthropomorphe tourna sa tête vers la source de la voix, d'un air entre mépris et confusion. Dans sa tête, il eut envie de dire stop et de raconter sa version ou plutôt, qu'il demanda à son ami Link de raconter la véritable histoire. Soit elle s'était vraiment plantée, soit le groupe était dans un autre Hyrule. En parlant du loup, certains étaient morts de rire.

Faust aperçut un groupe d'élèves accompagnés d'une institutrice. Les lycéens regardaient les anciens de Nintendo World de travers. C'était comme deux clans qui se regardarèrent par le blanc des yeux, faute de communication. Pire, ils mumuraient sur leur apparence. L'homme à la peau bleu tenta d'esquisser un sourire rassureur qui avait fait l'effet contraire. La même blonde qui avait blamé Kirby Bros essayait de communiquer les élèves avec un drôle de langage. Enfin, un Maskass et le coréen se disputait pour savoir qui avait la plus grosse voix, tandis que le lama se mit à s'agiter, comme si une personne tentait de lui faire un rodéo dessus. Pour faire bonne impression, c'était plutôt raté, malgré que Rosstail avait calmé la vampire. La professeur se mit à évanouir avec tout ce spectacle. Une chance que celle-ci fut ramené loin du lieu. Seulement, les lycéens en profitèrent pour examiner le groupe de plus près. Parmi eux, une troupe de filles qui se moquèrent de l'apparence de Faust.

Le bouc fut à la fois abasourdi et en colère. Il eut envie de les taper. Mais, hors de question de faire la même erreur que l'elfe. Cependant, il ne pouvait pas rester là à rien faire. Et si elles allient essayer de fouiller le corps de Faust pour savoir ce qui se cachait derrière le soi-disant déguisement ? Peut-être que le bouc pourrait mentir et dire qu'il s'était exposé à une substance mutagène le transformant en bouc. Au passage, le cornérien se demanda pourquoi ces humains les avaient regardés de travers. A son époque, les hylliens acceptaient facilement qu'un Goomba traverse leur territoire, ou que le Royaume Champignon possédait des touristes venant d'univers différents.

Tandis que Faust cherchait un moyen de s'en sortir mentalement, le jeune adulte qui avait élloigné l'institutrice appela le groupe à monter dans le bus. Ouf ! Sauvé par le gong ! L'anthropomorphe se dirigea sans réfléchir. Dans le bus, le bouc avait pris une place de tel sorte qu'il soit isolé des autres. Du moins, il essayait avec le monde blindé dans le transport en commun. Faust se demanda si il devrait utiliser sa batterie restante pour ne pas qu'on lui dérangeait.Le corniérien alluma son smartphone et mis ses écouteurs. Puis, il choisit une musique composée par un groupe électro connu à Corneria City, tout en profitant du paysage. Si il n'y avait plus de batteries, tant pis.
Pièces Pièces : 47300
Nombre de messages : 5782
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

KirbyB a écrit :
avatar
Pink Warrior
Mar 6 Sep 2016 - 23:33
Décidément qu'est ce que c'est que ce futur... Un futur où les jeunes filles arrêtent pas de me prendre dans leur bras par surprise... Mais je devais bien avouer que ce sentir serré à ces 2 sphères de chaires et sentir un coeur battre derrière celle-ci était, agréable. J'y serais bien resté quelques secondes de plus, mais cela m'aurait peut être fait passer pour quelqu'un de peu sérieux auprès de mes camarades, ainsi donc sans trop de difficulté, je m'extirpais des bras de la jeune fille qui m'avait attrapé tout en la ponctuant d'une phrase :

-Désolé je suis une édition limité.

Tandis que les adolescents mettait le chaos autour d'eux avec leur technologie et tradition venue d'un autre temps, je remarquais que la jeune Magicka à qui je ne m'étais pas vraiment adressé depuis bien trop longtemps déjà semblait fébrile et comme attristé, je m'approchais donc d'elle m'écarta un peu de la masse :

-J'ignore ce qui ne vas pas Magicka, mais si tu veux m'en parler je suis là. Après tout nous avons tout deux en quelque sortes des origines partager, là bas loin dans les étoiles.

Remarquant qu'on nous appelait et voyant Magicka partir elle aussi, je la suivit, ainsi que plusieurs autres personnes. Visiblement Gozen avait réquisitionner le bus... Soit, ça nous ferait un moyen de transport comme un autre. Et il semblait y avoir assez de place pour les jeunes gens, la prof inconsciente et tout notre beau cortège de "cosplayeur".

Je m'assis à côté de Faust sachant qu'il serait doux comme un agneaux pendant le voyage. Et surtout calme, c'était ce dont j'avais besoin pour me plonger dans un nouveau rêve éveillé. Tout en regardant Magicka d'un oeil distrait, Je fermais un oeil tout en gardant l'autre bien fixe sur la réalité....Mon demi-rêve s'ouvrit sur la pauvre magicka donc qui semblait harceler par un spectre rouge aux reflets métallique, je chassais ce fantôme d'un revers de magie, Magicka semblait mieux se porter mais pour autant pas comme je l'aurais espéré car ces yeux devinrent rouge et de longue dent blanche lui poussèrent, j'ouvrais mon oeil fermé, sortant de ce cours rêve et réalisait alors que je voyais distinctement le Roi Boo au centre de la salle... Cette individu perturbait l'essence des rêves et avait quelque chose de corrupteur en lui...Sans doute.

Faust écoutait de la musique à côté de moi directement dans ses écouteurs grâce à son petit appareil. Considérant qu'il n'y avait pas de raisons que j'en fasse pas de même, je matérialisait les notes muettes  d'une musique bien réel autour de moi qui glissèrent dans ma tête insufflant une douce chanson.

Pièces Pièces : 18716
Nombre de messages : 2116
Age : 20
Localisation : J'en sais rien :0
Réplique/Citation : "Par la magie des rêves !"
Date d'inscription : 02/11/2012
Liens : Amis : Faust, Capricorne, Snow, Shikkan, Argaï, Link, Phoenix, Eloaf the Chao, Genesect, Rosstail, Tim Sinassas,

Ennemie : Baltagnar, Trascer, Nightmare(le hérisson), Axem red, Stip

Connaissance : Flare, Hwoarang, Ikuto, Red, Gozen


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

KB possède une carte obtenu a un quizz qui lui offre 20% de réduction sur tout au marché coco : Carte Gold !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Jeu 8 Sep 2016 - 11:38
Lorsque Stip vint le provoquer, l'Hylien récupéra aussitôt la fourchette d'un geste vif de la main et en tirant une tête de trois kilomètres et demi. Non décidément, ça ne le faisait pas rire du tout. Link était prêt à renvoyer la fourchette à son adversaire, mais il se retint. En plus...Même s'il était de nouveau méconnaissable et qu'il avait prit une facheuse tendance à changer d'enveloppe corporelle depuis les Esprits Etoiles, Stip portait toujours la fameuse épée avec laquelle l'Hylien avait été atteint de la malédiction Berserk. Il avait faillit tuer ses compagnons au moment le plus fatal sur l'Antichambre du Cratère de Tallon IV, et Link se souvenait de Roy et de son ami Arc qui étaient présent à ce moment là. Pensif, lorsqu'il revint à lui, il était dans le bus, tout seul, occupant une place côté fenêtre à observer le paysage. Il avait souhaité se mettre à l'écart du groupe pour réfléchir tranquillement à la suite. Il ferma les yeux quelques instants et se rappela de l'intervention de Hwoarang, qu'il avait fait dégagé aussi rapidement que Pignouf était apparu, le faisant voler en direction du sol, et en l'assommant à son tour...De nouveau. C'était bien dommage quelque part car ils auraient pu obtenir plus de réponses, même si sa manière de s'y prendre fut plutôt...Disons agressive.

Elile l'avait récupéré en pleurant puis son attention avait été détourné par ces garnements avec qui il n'avait pas du tout envie de causer. Le Héros de la Fourchette...Non mais sérieusement. Et maintenant, on essayait de l'agresser en l'aveuglant et en prenant des photos de lui ? La seule fois où Link avait vu un appareil du genre, permettant d'enregistrer la réalité, c'était au Chalet d'Amy, en compagnie d'un certain Fox...


~ Durant toutes ces années...Il s'en est passé des choses, quand même... ~

De l'autre côté du couloir se tenaient Kirby aux côtés de Faust, qui écoutait de la musique avec son appareil. Lui aussi en détenait un ? Ah, Link s'en rappelait maintenant. Il venait de Corneria, tout comme Fox, d'ailleurs et sans doute que c'était la région la plus proche de ce qu'ils connaissaient actuellement...mille ans plus tard. Qu'est-ce-qui les attendait une fois la route terminée ? Link l'ignorait mais se doutait qu'il n'allait pas aimer. Monter dans ce bus ne l'enchantait guère mais à la vue des autres qui s'y étaient dirigés, il avait décidé de les rejoindre, toujours dans ce même but d'en apprendre plus sur ce qui se passait. Et puis, ensuite, comme il l'avait confié à ses amis, les dernières personnes en qui il pouvait faire confiance à présent, il se séparerait des autres pour arpenter ce nouveau monde. Rester avec Axem et les autres...Non ce n'était vraiment pas possible. Link se décala un instant et observa l'espèce de porte-bonheur qui voltigeait au gré des mouvements du bus, une sorte de Yoshi en laine qui poussait des petits cris lorsque le conducteur s'amusait à appuyer sur le ventre de la bestiole. Génial, ils avaient fait des peluches de cette espèce disparue. Se détournant de nouveau du côté de la vitre pour observer le paysage, Link resta pensif, et essaya de dormir un petit moment. Ça lui ferait le plus grand bien, et ça lui permettrait d'oublier momentanément ce qui avait pu se passer avec Flandre et les autres. C'était...Etrange, mais dans ce bus, il se sentait plus en sécurité qu'à l'extérieur.  

~ Hyrule me manque...Je ferais tout pour rentrer chez moi désormais... ~
Pièces Pièces : 107986
Nombre de messages : 57194
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
[Acte 11] Le réveil
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» PKM : Diamant & Perle : Éveil des Légendes
» Holiday Celebration : The Feast of Winter Veil 18 décembre
» Demande d'un acte de décès
» [Clip] Montage réveil de Mata Nui + Glatorian
» Histoire du réveil d'une armée nécron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum