Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

[Acte 11] Le réveil
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 29 Aoû 2016 - 19:34
Rappel du premier message :


Étais-je réellement le premier réveillé ?

D'une certaine façon, cela ne m'étonnait pas. Je n'eus pas besoin d'ouvrir les yeux pour sentir le bourdonnement des âmes voler autour de moi avec liberté. Ce corps en stase ... je n'arrivais pas à l'identifier comme le mien à proprement parler plutôt qu'à une enveloppe que cette boîte avait générée pour me faire oublier mon incompétence.
Le monde avait été détruit ... et je n'avais rien fait pour l'en empêcher. Je crois que ... c'est une notion qui se nomme la fatalité, et qu'on a tous, sûrement, oublié, dans ce monde qu'était Nintendo World. Ce monde qui n'existe désormais plus.

Est-ce que je me levai ? Impossible à différencier vis-à-vis de n'importe quelle élévation. Je ne distinguai ni sol, ni même pesanteur. L'issue de sortie de la boîte m'apparût comme un simple rai lumineux et vertical que je voulais à tout prix franchir pour savoir ce qu'était devenu mon monde.
Combien de temps s'était écoulé ? Péririons-nous une fois cette porte franchie ?

Je sentis s'accrocher à moi autant d'âmes que possible. Toutes souhaitaient suivre mon sillage, et j'acceptai sans ciller. Nous devions renaître ensemble, et lutter ensemble.

Je stoppai ma course.

"Lutter".

N'avais-je pas passé ma vie à lutter ? N'était-ce pas ce que nous avions tous fait, et ce pourquoi la Pandorica s'était ouverte ? Nous battre ensemble, ou bien les uns contre les autres, sous le prétexte de la Justice, sous le prétexte du Chaos, et, plus récemment ... sous le prétexte de la conquête. J'avais, selon Squall, mené à bien ce projet, mais il m'apparaît encore impensable être l'auteur d'un tel désastre.

Ma gorge se resserra. L'idée de franchir le seuil de l'arche fit bouillonner en moi une force nouvelle : la curiosité.

Je devais savoir, plus que tout au monde, à quel point j'avais eu tort. Et pourtant, on m'avait assuré, avant d'entrer dans la Pandorica, que tout n'était que le résultat d'un excès chaotique. Mais pendant cette stase, ce sommeil qui m'empêcha de bouger, une seule question tourna en boucle dans mon esprit.

"Avais-je été cet excès ?"

Je m'en voulais de vivre encore. Mon existence brise toutes les lois. Et ces règles bien spécifiques ... je devais savoir à quel point elles s'étaient adaptées.


Tandis que je m'approchai du faisceau, je sentis le regard de nombreuses personnes se poser sur moi. Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire et de repartir. Le mal avait été fait, et je n'avais désormais besoin que de réponses.

Je souhaitais ardemment savoir si ma présence serait, une fois cette porte franchie, importune ou salvatrice.

Alors je la franchis, accompagné de tous ceux qui se réveillèrent avec moi, sans distinction aucune sur leur race, leur nature, leur puissance ... et j'ouvris les yeux sur une sublime plaine à l'herbe montante et au ciel azuré. Un parfum de nature sauvage titilla mes narines. Je ne pus m'empêcher d'ouvrir légèrement la bouche en constatant que, par la seule force de sa volonté, Nintendo World, sans que je ne puisse me l'expliquer, avait ressuscité sous une autre forme que je ne lui connaissais pas.
Pièces Pièces : 89924
Nombre de messages : 5878
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 

Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Eloaf ArcaneDust a écrit :
Pluie Éternelle
Mar 30 Aoû 2016 - 21:50
Je pourrais rester ici à regarder le ciel pendant des heures, je me sentais bien, presque serein à vrai dire, ce monde semblait en paix avec lui même, aucun destructeur, aucune invasion, enfin c'est ce qu'il me semblait. Voir les nuages se déplacer dans les airs me permettait d'oublier toute mes pensées sombres, qui malheureusement vinrent me poser une autre question, n'aurait il pas fallu que nous ne foulions jamais ces terres ? Si nous étions restés pour mort, ce monde aurait pu rester comme il semble l'être en ce moment. Je le savais, les héros n'étaient que source de conflit, condamnant alors le monde sur lequel ils agissaient, sur lequel ils perpétuaient leur guerre contre leur nemesis. Je décidais de chasser cette idée, car la boite nous avait libérée, et il me semblait absurde que ça soit pas erreur, peut être avons nous une mission, une quête assez importante pour libérer ceux qui allaient probablement troubler ce nouveau monde.

« Les autres ont raison...Je ne ferais pas la même erreur en vous laissant en vie. Flandre. Toi et tes copains. OÙ SONT-ILS ?! C'est VOUS qui avez déclenché ça ?! Une apocalypse sur les mondes ?! Un ticket pour le futur ?! Ça vous fait bien rire que Hyrule ressemble à ÇA maintenant ?! Je te préviens. Toi et les autres, Stip y comprit. Lorsque je les trouverais, crois moi, votre victoire sur Popstar ne signifiera plus rien. Vous vous êtes amusés à retirer la vie, alors, je vais vous...*SPONK* »

La voix ahurie et reconnaissable parmi toutes de l'elfe confirmait mes pensés, il était d'ailleurs l'un des principaux acteurs du chaos qui s'étendait sur notre monde d'origine, la corruption de Nintendo World ne me manquait pas tant que ça en y repensant. Flandre semblait être la, la réaction de l'elfe le confirmait. Le soldat présent sur Bryoo était à ses cotés, ils semblaient êtres proches, ce qui permis de me rassurer à son propos. Pendant que les dires de Link avaient attisé la fureur de la foule, je passa a coté de ses menaces qui me semblaient être une sorte de monologue de héros bas de gamme pour remarquer qu'il avait violemment frappé la vampire, ce qui engendrait une haine envers l'elfe, haine que je cultivait au fond de moi depuis un moment. Venant m'accroupir près d'elle avec vitesse, je lui relevait la tête, tentant de detecter une blessure grave, ne pouvant plus trop utiliser ma magie aquatique pour soigner, je tenta de lui faire avaler une mes fhessadillas, tacos qui selon la boite pouvait soigner et retirer les altérations, espérant qu'elle allait s'en remettre rapidement, veillant près d'elle

Tacos utilisé


Coucou les jeunes, on à l'air de s'amuser ici, je pensais que tu savait de défendre seule contre les abrutis. Il ne faut pas réponde à ses minables menaces, il faut réagir avec sagesse et calme, c'est comme ça qu'on règle les problèmes, je vais te montrer.


Me tournant légèrement vers la zone de pugilat donc link était le sac de frappe, je leva ma main, la paume vers le sol, formant alors un poing de poussière arcanique sous les jambes de l'elfe. D'un geste latéral, le poing vint se blottir avec amour et force contre les parties intime du guerrier vert pour lui occasionner un coup douloureux certes, mais sans réelles séquelles. Je le savais très bien, au fond de moi, cette réaction était évidement contraire à mes principes mais depuis un moment, une rancoeur envers l'elfe s'était enfouie en moi. J'ignorais ce qu'il avait enduré, mais son acharnement pour détruire Trascer, dont je tentais corps de âme de sauver, voulant sauvegarder ce qui lui restait de bon, d'humain, m'avait persuader que le "héros du temps" agissait pas égoïsme et créait plus le chaos et le conflit entre les êtres que la paix. mais un autre personnage, aussi abrutit que l'efle mais tellement plus différent, vint attirer mon attention.


LEEEEROOOOY JEEEEENKIII..., merde j'ai raté mon entrée, bref, on va la refaire, vous avec rien vu ! TEEEEEED MCPAIN IS MAKING IT RAIN !

J'savais pas ce que je faisais la, honnêtement je me posais des questions, au fond de moi je savais que le monde nous réservait une mission importante, assez importante pour faire revenir le grand Ted mcpain sur le devant de la scène. Un objectif nous avait été donné, avec pour but l'unification, la paix et TOUT FAIRE PETER. Hum, bref, j'pensais être mort, un peu comme la dernière fois en fait, je ressentais pour la deuxième fois cette sensation de stase. La première fois j'étais revenu en slip, cette fois... Bah étrangement il me manque rien d'autre, on va pas se plaindre. Je m'étais retrouvé au milieu d'une bande d'abrutis pas très malins, je pouvait sentir l'herbe fraîche et l'air pur, cela me fit oublier tout mes problèmes pour penser à l'essentiel, cela me faisait penser à ... l'appel de la nature ! C'est sans prêter attention aux autres que je me rendit derrière un tronc assez gros pour démouler mon cake, la je me sentais bien, enfin j'étais serein. Et la, qu'est ce que j'entend, une bagarre ? Punaise, les mecs de toute à l'air étaient en train de se foutre sur la gueule sans même m'inviter ?


ELLE EST OU LA BASTON ? J'arrive vous donner une leçon les poulettes !

Dans la mêlée générale je vint foutre sur la gueule d'un peu tout le monde, allant même jusqu'à frapper de mon pied métallique la tête d'un lama chelou qui portait un masque ridicule. Bordel y a que des trucs bizarres dans c'te monde, on se croirait sur une autre planète, ahah.... Enfin je raconte quoi moi ? Pas de privilégié, ils vont tous passer sous ma botte s'ils veulent la bagarre. Alors que j'allais frapper une blonde avec un truc moche dans les bras, mon radar me fit détecter quelque chose, serait ce le chaton borgne ? SERAIT CE MON RIVAL ..... je crois qu'un courant d'air vient de me chatouiller l'entrejambe. Eh, où est passé mon fidèle slip de compagnie ? Je l'aurais laissé a coté de mon marquage de territoire dans l'agitation. Me retrouvant alors nu au milieu de tout le monde, je sentais que mon amour propre venait de prendre un coup, bien violemment sur le crâne pour donner une idée.
Nombre de messages : 2936
Date d'inscription : 18/06/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
Quatuor Universel
Mar 30 Aoû 2016 - 23:24
« Gozen, ne soit pas trop dur avec toi-même ... Je t'ai ramené dans ce monde car il a besoin de toi. Tu n'as peut-être pas tout le temps été du bon côté de la balance mais tu as toujours combattu ce qui était important pour toi. Vraiment, ne te sens pas coupable de ce qu'il s'est passé, tu n'as rien à te reprocher. Si je ne te croyais pas capable d'avoir un avenir dans ce monde, je ne serais pas allez te chercher. »



J'écoutai Roy avec attention, la tête embrouillée et l'esprit peu serein, mais ... je devais reconnaître que l'île où nous nous trouvions était, d'une façon ou d'une autre, magnifique. Du ciel à l'herbe, rien ici n'inspirait la crainte. Ce monde, farouche s'il en était, au vu des multiples auras dangereuses qui se dégageaient au loin, semblait être totalement extérieur au chaos de sa grande sœur dont les éclats s'étaient dispersées ça et là dans l'univers. Ce chaos ... voici une notion que Link définissait parfaitement. Lorsque je le regardai s'emporter, je comprenais le processus de malédiction qui s'emparait régulièrement d'âmes innocentes pour les faire devenir ce qu'elles étaient. Maiden ou encore Trascer en étaient les preuves vivantes, et, d'une autre façon, j'en étais la preuve ... survivante.

Je plongeai mon regard dans les paumes de mes mains, tremblant doucement. Ce qui coulait en moi n'était ni du sang ni de l'énergie. J'étais animé par mes propres ressentiments, et les paroles de Roy s'éloignaient petit à petit de mon cœur. Je n'arrivais qu'à reconnaître mon impuissance, non pas face à ce monde, qui finalement n'était peut-être plus celui que nous connaissions mais en avait gardé les plus singulières traces, mais envers moi-même et l'avenir.

"L'avenir", pour la première fois de ma vie, était une notion floue. Je sentis, en parlant de temps, l'aura de ma clé à l'intérieur de la besace de Link, mais je décidai de ne pas lui quémander. Je n'en avais plus besoin, mais surtout, je ne la méritais pas. Elle était la création et la source du véritable potentiel de Jonathan, et repenser à elle me mettait mal à l'aise, sans compter les autres clés qui étaient le fruit d'Aether et Cyber. Il y avait, quelque part dans ce monde, une petite quantité d'artefacts qui appartenaient à mes précédents hôtes, dont je n'avais pas encore décidé de leur conservation ou de leur destruction. Non pas car ils étaient puissants, mais car ils constituaient les reliquats de ma dépendance.

Je serrai le poing lorsque Link, contrôlé par ses désirs aveugles, frappa Flandre jusqu'à la faire se cogner contre la boîte. Mes dents grincèrent malgré moi, mais je ne bougeai pas directement. Roy, plus impulsif, frappa l'hylien avec assez de puissance pour le faire tomber au sol, et ce qui était certain était que si le chaos n'existait pas dans ce monde, Link venait de faire germer la première graine, et je me surpris à répéter une nouvelle fois "C'est un inlassable cycle."
Je ne pouvais que le reconnaître. Cependant cela ne changeait pas grand chose, car bien que quelques personnes se pressèrent autour de Flandre pour tenter de lui porter secours, personne ne se pencha sur le cas de Link, qui, inconscient, venait de tomber à terre à cause des multiples coups reçus.

Mes cheveux changèrent de couleur une fois de plus. Je n'arrivais pas à comprendre qui j'étais, et qui je devais représenter, mais, dans cet immense puzzle que constituait mon apparition, de nouvelles pièces s'imbriquèrent, et je plaçai ma main sur l'épaule de Trief, lui murmurant :


- Relève-toi, chevalier. Je ne suis pas la personne que tu cherches, car je ne suis personne.


Me tournant, j'entamai une marche lente, d'un pas lourd mais assuré, traversant la foule. Au rythme de ma cadence, je murmurai ces simples mots, sans déloger mon regard de Flandre :


- Je ne pense aucun de vous prêt à admettre et réparer ses erreurs. Je ne pense aucun de vous prêt à changer et à préserver ce monde non pas comme nous l'avons toujours fait jusqu'à présent, mais cette fois en le respectant. Je ne me pense pas encore capable de respecter ce monde si je suis incapable de définir mon identité. En revanche, j'ai peut-être une convaincante conviction qui concerne l'ensemble de nos âmes, mais plus directement mon chef de guilde.


Je me penchai et ramassai Flandre, inconsciente, que je pris dans mes bras à la manière d'une princesse endormie que l'on portait avec délicatesse, et, libérant mon bras droit, ayant assez de force pour maintenir Flandre une seconde contre mon corps, je lançai à Roy son bandeau puis rééquilibra la jeune fille dans mes bras, murmurant à mon ami, avant de libérer quatre ailes duveteuses, deux blanches et deux dorées :


- Je pense savoir ce que je voulais faire de Reclaimer. Je comprends peu à peu où étaient nos erreurs. Je crois être en mesure de comprendre quel devait être mon cheminement de pensée. Tu avais raison, nous avons peut-être réécrit notre destin, et tant que je ne saurai pas qui je suis réellement, je vais me permettre de songer à quelque chose de risqué. Roy ... sans identité ... pas de destinée, n'est-ce-pas ? Je n'ai plus envie de voir ce qu'il nous arrive actuellement comme une chance ou un malheur. Le fait est que nous y sommes. Justice et Chaos ne sont plus des piliers acceptables désormais. Faisons simplement de notre mieux pour rendre le sourire à tout le monde, comme tu as voulu le faire pour moi.


"Bienvenue dans la guilde, jeune fille."


Mes ailes battirent à tout rompre, et, soulevant un faible nuage de poussière, je m'envolai en direction du Temple du Temps, avant de m'arrêter et de clamer à l'ensemble du groupe :


- Laissez Link ici. Je lui ai prêté trop d'occasions de me prouver qu'il savait ce qu'il faisait. Maintenant que j'ai réellement défini ses actions comme dangereuses, je ne veux pas l'avoir dans mes pattes. Plus jamais.

Je repris mon envol, laissant libre choix aux âmes errantes de me suivre.
Nombre de messages : 5878
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mer 31 Aoû 2016 - 0:18
Ma tête... que venait-il de se passer ? Une vive douleur me parcourue toute la mâchoire et remontât au sommet de mon crane. J'avais aml et j'étais de dos, je en savais même pas qui avait fais-ça. Je me sentais comme écraser, j'entendais quelqu'un hurler, je ne comprenais pas ce qui était dis, je crois reconnaitre cette vois, mais je ne suis pas sure de savoir qui, je lâche un râle alors que je suis soudainement traiter tel un animal, un monstre... Une colère vive brillait dans mon regard malgré le fait que je tombait dans l'inconscience. Quand la prise fut relacher, dut à l'appariton soudaine d'un cavalier sur son seigneur lama, je lançât un regard des plus méprisant à celui ayant oser faire cela. Et dans le fond, je me doutait bien que c'était lui. Je voyais petit à petit flou, je voulais me relever, lui rendre ce coup de lâche qu'il avait oser faire alors que je n'avais rien fait à son égard, alors que je l'avais laisser retrouver ce qui de loin semblait être des amis. Je n'avais rien demander, je m’écroulais lentement sur le sol alors que je voyais le guerrier maladroit ce jetée sur le héros vêtu de vert et l'être au trou béant sur son torse se diriger vers moi. Je ne comprenais pas ce qui se passait, j'ai effrayée sur le coup, ma vue se troublais de plus en plus, puis au final, le néant absolu.

Couchée dans l'herbe humide, le dénommée Rosstail redressait légèrement la vampire inconsciente la secouant un peu alors qu'on voyait déjà un début de bleu se former au niveau de son visage. Puis finalement après que le dénommée Eloaf eu glisser un petit tacos entre ses lèvres, la sauce épicer de celui-ci semblas faire réagir un peu la petite vampire qui manifestait quelques mouvement sous ses paupière qui restaient malgré tout fermée. Surement qu'elle ne mettrait pas trop de temps pour se réveiller.

Quelqu'un m'a prit dans ses bras, est-ce le guerrier à la hache et bandeau rouge, ou celui avec un énorme trou au ventre ? Je ne savais pas, je sentais juste que l'on me déplaçait, qu'on me tenait fermement dans une paire de bras. J'avais l'étrange sensation d'être en sécurité, d'être protéger. Inconsiament, j'adorais cela, au point que je me blottissait légèrement contre ce qui me portait. Je crois... que ça va mieux. Étrangement j'avais très mal, mais je me sentais comme revenir à moi, en même temps que la douleur diminiat. J'ouvrit doucement les yeux, me trouvant dans les bras d'un inconnu dont la chevelure changeait d'apparence et de couleur et ayant par moment une couleur arc-en-ciel. Je le regardais intriguer et curieuses et vis ses grandes ailes, deux pair, une blanche comme la neige et l'autre doré. Je ne savais pas qui il était, n'était-il pas au côté de mon ennemi tout à l'heure ? Va-t-il me faire du mal ? Je me fait silencieuse malgré que mes yeux sois ouvert. Il y avait beaucoup de monde, beaucoup trop, et je en savais où poser les yeux. Il parlait, je m'étais réveiller au milieu d'un discours qui maintenant se terminait. Il souhaitait rendre tout le monde "heureux" et je ne savais pas pourquoi, mais je me mis à laisser échapper une larme que j’essuyais rapidement signalant par la même occasion que j'étais maintenant éveiller, à moins qu'il ne l'avais déjà remarquer.

Puis avant de s'envoler, il m’adressât une parole, rien que pour moi, quelque chose de complètement différent de ce qu'avait pu dire la personne complètement vêtue de vert. Un simple "bienvenue" qui malgré tout me fit plaisir et m’arrachât un sourire avant qu'il ne s'envole. Je me laissais porter, n'osant pas bouger ou quitter ses bras. Et je me contentait de répondre par le biais d'un seul mot, plutôt timidement.

-Mer... Merci...

J'avais moins peur, je me sentais rassurer, un peu moins perdue. Ma sœur me manquait hélas, mais j'avais espoir qu'il y avait des personnes qui ne me voulait aucun mal. Je en devrais pas verser de larme mais j'en avais affreusement envie. Est-ce que... j'avais de véritables "amis" à présent ? Je l'espérait, et je réalisât que c'était bien la première fois que l'on prenait ma défense alors que quelqu'un me faisait du mal en ce monde...


Pièces Pièces : 41454
Nombre de messages : 1590
Age : 19
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Nightmare (décédé), Snow (disparue), Magicka

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

KirbyB a écrit :
avatar
Pink Warrior
Mer 31 Aoû 2016 - 11:25
La pauvre Flandre était sortis en pleurant du cube... J'en fus quelque peu affecté, je savais bien que cette petite vampire avait vécu une terrible vie et c'était fait manipuler tant de temps par des forces obscures...
De même je pu reconnaître Merwen, qui sortis de la boite tout en restant silencieux comme à son habitude, cette personne était brave et digne du statut de héros, je songeais à plus tard peut être l'invité à rejoindre la guilde, ces valeurs pouvaient peut être s'approché de celle que nous y partageons.

Observant le paysage depuis tout à l'heure, je ne mis pas bien longtemps à remarquer cette structure qui me rappelait inévitablement ce qu'on peut appelait autrefois "Le temple du temps".

-Sacré coup de vieux. Prononçais-je à voix basse sans que personne ne le remarque.

Poussé par ma curiosité double de resté ici pour observer les nouveaux arrivants, et surveiller la situation, je décidais de réveiller mon familier. J'ouvris la bouche et Yrf en sortant, ce petit rapace de givre affectueux était avec moi depuis bien longtemps désormais et je pouvais partager sa vue et aussi son ouï, ainsi je lui ordonnais gentiment de rester ici tandis que j'irais jeter un coup d'oeil au temple du temps décrépit, il approuva d'un petit piaillement et s'envola pour tourner au-dessus des nouveaux héros avec assiduité. Et pour ma part, prenant de l'avance et n'attendant personne je me dirigeais vers le temple.

Yrf vit ainsi et entendit pour moi :

Gozen semblait totalement perdu, même doutant de son identité, il souleva la présence au loin de l'église vers laquelle je me dirigeais tout en la pointant du doigt, je souriais ainsi en sachant que les autres me rejoindrais probablement. Soudain quelque chose me fit tressaillir, le Roi Boo était là parmi les retrouvailles et son sourire était terrible, visiblement celui-ci trouvait ce monde magnifique... Mais je savais bien que ce n'était pas le même genre de magnificence que nous les vivants aimons à apprécier... Il allait falloir surveillé cet individu dans ce nouveau monde. Soudain Link sembla fou de colère contre la petite vampire en pleure, je serrais le poing sans stopper ma marche... Je croyais pourtant que Link était conscient qu'en tant que membre de la guilde, il devait se comporter correctement. Ne lui avais jamais fait part que la violence et la colère contre ceux qui ne veulent pas se battre est faible ? Je décidais de considérer qu'autant il était fragile en cet instant autant les personnes présentes saurait lui rendre la pareil pour cette action disproportionner, je lui parlerais plus tard.

Heureusement alors qu'il agressait la pauvre vampire a l'aide de son Susanno déboula de la boite un maskass sur un lama géant qui le renversa... Visiblement ce Maskass au costume militaire entretenait une certaine relation avec la blonde qui avait faillit s'étouffer a sa sortie, elle semblait ravit de le voir, lui beaucoup moins. Arriva aussi une horloge étrange ? Une apparence plutôt bizarre, mais dans une sorte de nuage magique il prit une forme humanoide plutôt charmante devais je dire. Je songeais à un jour essayer de me métamorphoser en humain grâce à un rêve juste par curiosité. Une connaissance de Link que jusqu'à là je n'avais pas remarquer procura de bon conseil à celui-ci, c'était juste mais probablement insuffisant. Roy lui décocha et lui tint un discours plus fort mais plus court que son précédant. Merwen semblait dépité de la situation presque et de revoir certaines personnes qu'ils auraient préféré évité. Rosstail décida pour sa part d'être plus direct vis à vis de Link et de lui donner un grand coup sans plus de parole que ça. Je savais à quel point Rosstail était proche de la petite vampire et cette réaction à chaud pouvait ce comprendre et ce pardonner. Rayman sortit aussi du Cube mais semblait totalement à la ramasse. Faust face à tout ça adopta une attitude plus calme afin de décompresser un peu et de pouvoir aller à cette église une fois cela fait, je trouva cela fort juste comme attitude.
Eloaf donna une petite leçon à Link en administrant un tacos à la petite vampire afin de lui redonner de l'énergie, puis donna un bon coup dans les testicules du héros du temps.

Déboula ensuite Ted McPain, un individu que je perçu comme plutôt chaotique mais pas mal intentionné... Celui-ci étais en slip, et ...Hm... Partit déposer une pêche derrière un arbre. Après ça sans vraiment réfléchir il s'ajouta au chaos déjà présent donnan des coups aux hasard à Pignouf ou Blondasse... A poil. Il avait oublié son slip. Finalement j'étais plutôt content d'être partis en avance.

Gozen enfin sortit de sa torpeur s'adressa un peu à tout le monde présent, avec une bienveillance qui me marqua, bien que nos guildes était différentes je nous retrouvais des objectifs partagé sans aucun doute. Après avoir prit Flandre dans ces bras avec douceur, il s'envola vers le temple du temps... Pratique songeais-je alors.

J'étais enfin face au temple du temps. Ou du moins ce qu'il en restait, la structure était ancienne, si ancienne... Je m'abandonnais silencieusement à ses formes, ses débris, sa couleur. Tout était si vieux. Mon esprit vagabonda et rêva consciemment du temple du temps comme il était autrefois. Étais-ce vraiment le même ? J'avais quelques doutes. Mais patiemment j'attendais les autres devant ce vestige du passé. Et lorsque je les entendis arrivé je me retournais pour demander aux premiers venu :

-Reconnais tu cet endroit ?


---------------------------------------------------------------

A la pandorica, quelqu'un d'autres se réveilla, d'une stature impressionnante, grand de 2 mètres 15, très large d'épaule, solide et poilu. Le fier traqueur venait de passer le pas de la boite et observait les lieux. Tout ça lui semblait si peu réaliste. Mais il reconnu toutefois un certain nombre de personnes. Sachant qu'au milieu de tant de gens qui pourrait encore avoir une dent contre lui il ne serait pas bon de rester seul, il s'approcha du Roi Boo et de Tim tout en gardant ces yeux fixé sur ce monde.

-Vous avez une explication ?

Demanda Rengar en pointant l'horizon et la terre flottante sur lequel il se trouvait ? Tout cela lui semblait incompréhensible, et pas moyen de se souvenir de pourquoi il s'était trouver dans cette boite ni ce qui avait pu se passer. Il se sentait toutefois étrangement bien, le même sentiment que lorsqu'il découvrait un territoire où il y aurait de nouvelle proie et de nouvelle chasse à mener...

-Tout cela me semble nouveau et fort alléchant en perspective. Mais qu'est il advenu du lieu où nous nous trouvions autrefois ?...


Il jeta un coup d'oeil aux autres personnes pas un ne méritait pas d'attention d'ailleurs. Il vit Ted McPain aussi étonnant que ce marine de l'espace se trouve parmi eux, il vit aussi son petit oiseau visiblement à l'air...Cela fit rougir Rengar Il décida de conserver son attention pour ceux qui pouvait répondre à ses questions, le Roi Boo en particulier qu'il savait plutôt érudit et toujours au courant...
Pièces Pièces : 18591
Nombre de messages : 2116
Age : 20
Localisation : J'en sais rien :0
Réplique/Citation : "Par la magie des rêves !"
Date d'inscription : 02/11/2012
Liens : Amis : Faust, Capricorne, Snow, Shikkan, Argaï, Link, Phoenix, Eloaf the Chao, Genesect, Rosstail, Tim Sinassas,

Ennemie : Baltagnar, Trascer, Nightmare(le hérisson), Axem red, Stip

Connaissance : Flare, Hwoarang, Ikuto, Red, Gozen


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

KB possède une carte obtenu a un quizz qui lui offre 20% de réduction sur tout au marché coco : Carte Gold !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Mer 31 Aoû 2016 - 11:58
Ce fut plutôt douloureux mais autant dire que les idées de Link venaient d'être remis en place. Après avoir été renversé par ce maudit Maskass qu'il ne connaissait que trop bien, Roy laissa son énervement déborder et il lui décolla un crochet du droit qui l'assomma quelque peu au sol. Que ce soit Eloaf ou Rosstail par la suite, Link avait encaissé des coups et sortait donc cette Pandorica mal en point, assez pour y voir flou concernant la suite de la scène. Heureusement, avec sa vision désormais trouble, il n'avait pas vu le type avec son sexe à l'air en train de se demander ce qu'il faisait ici. Il lui semblait quand même que parmi toutes les personnes présentes, c'était Faust qui avait eu le plus de considération pour lui ainsi que Heine qui lui avait tendu la main et prévenu vis à vis de son collier. Link se releva petit à petit, alors que le Maskass était K.O., sans doute après l'une des Blondasseries de la Blonde. Titubant, Link manqua de retomber au sol, et vit que la dernière personne à sortir de la Pandorica...C'était Rengar. S'il en avait eu l'occasion, il lui aurait aussi sauté dessus mais il venait d'apprendre qu'ils ne partageaient pas tous la même vision. Peut être que sa Guilde, elle, comprendrait ? Link avait entendu les paroles de Gozen qui parlait d'une certaine "Reclaimer". Alors c'était donc ça, ils comptaient faire bande à part ? C'était tant mieux, finalement. Ils ne partageaient pas la même vision de la Justice, mais il s'inquiétait de quelques éléments dans sa propre guilde qui eux non plus, n'étaient peut être pas comme lui. Se relevant lentement, Link préféra passer son chemin et s'écarter le plus possible de Rengar, ne saluant même pas Rayman qu'il avait connu. Rengar le terrifiait...Il s'agissait de celui contre lequel il avait livré un combat qui avait bien failli le tuer sur Termina.

Avançant lentement mais sûrement, l'Hylien resta à l'écart de Flandre et des autres. Franchement, ils ne savaient pas QUI elle était, et le comportement de Rosstail l'avait déçu au plus haut point, pire que ça, il l'avait pris comme une trahison. Si seulement ils savaient de quoi elle était capable...Ce qu'il s'était passé sur Popstar ou aux Tours...Ils ne s'en souvenaient plus ?! L'Hylien fut pris de peur et essaya de concentrer. Est-ce-que cette boite leur avait altérer des souvenirs ? Non, il se souvenait de tout. Delphino,Trascer, le Parc d'Attractions de Maiden, les Esprits Etoiles, l'Univers Subspatial, la bataille d'Hyrule contre Stip et Morgothz, ses souvenirs avec Sakura, Amy, Zelda et...La Guildes des Héraults qu'ils avaient forgés. Il se sentait rassuré. Au moins, ils n'étaient pas passés par la case lavage de cerveau. Il savait que le seul endroit ici qui leur apporterait des réponses...Ce serait le Temple du Temps. L'Hylien s'approcha de Kirby et Faust, qui se trouvaient à l'écart du groupe selon lui, les deux seuls amis qui lui restaient véritablement. Concernant Roy il hésitait. Ils avaient été meilleurs amis autrefois mais son comportement, sa disparition soudaine et qu'il sous entende le fait qu'il avait ramené à la vie Gozen...Tout cela était bien trop bizarre. Il n'était plus le même.


« Hem...Je crois que j'ai des excuses à vous faire Kirby et Faust. Je me suis emporté tout à l'heure mais...Il faut que vous compreniez...Que lorsque quelqu'un tente à plusieurs reprises de me tuer ou de menacer la paix, je ne peux pas laisser les bras croiser à ne rien faire. Certes je ne me suis pas contrôlé mais...C'était l'occasion. Enfin, ma vision des choses n'est sans doute pas partagée et j'ai bien compris que ce n'était pas de la faute de Flandre.

Tout ce que j'espère...C'est que vous ne serez pas tenté par rejoindre leur alliance. Ils n'ont plus l'air de partager nos convictions et se foutent totalement de ce qui a pu se passer à Popstar ou bien même avant. Restons ensemble...Vous êtes la seule famille qui me reste...
» fit Link sur un ton désolé qui faisait transparaître beaucoup de mélancolie. Il ignorait où le peuple d'Hyrule avait pu passer, Sakura n'était pas à ses côtés bien et en plus de cela, il avait maintenant la conviction que des gens, ici, seraient prêt à servir les idéaux de Flandre ou Trascer sans même voir en face la vérité. Il se souvenait de Gozen ou Eloaf qui l'avaient empêchés d'achever Trascer alors qu'il en était si proche...L'extermination de l'Île des Yoshis et bien d'autres horreurs...Ils étaient si indifférents que ça ? Et non, même si on lui baratinait qu'il avait changé, ça ne changerait rien. Maiden aussi avait "changé" et Link voyait très bien les conséquences que cela avait pu avoir. Et ceci, tout précisément, le répugnait, encore plus quand il s'agissait d'alliés comme Rosstail ou Gozen. Pire encore, Eloaf qui se trouvait dans leur propre guilde, et Link songerait à avoir une discussion avec Kirby à ce sujet. D'un air las, il monta sur un monticule de pierres en ruine, et escala une façade pour se retrouver face à l'une des fenêtres, et voir ce qui allait se passer. C'était bien plus que des douleurs qu'il ressentait, suite aux coups qu'on lui avait donné. Maintenant, c'était bien plus.

C'était son cœur qui saignait.
Pièces Pièces : 108932
Nombre de messages : 57221
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mer 31 Aoû 2016 - 12:21
Skyni était troublé, et cela était peu de le dire.

Cet endroit était bruyant, et les gens y étaient puissants... Mais il avait pu identifier plusieurs choses... Premièrement, ils n'avaient pu se contenir que quelques minutes avant de commencer à se battre, et c'était un homme colérique, violent, qui avait donné le premier coup. Il avait frappé une femme ne se défendant pas, et cela lui revint directement sous la forme de nombreux coups donnés par les autres... A l'exception de quelques uns n'agissant pas. Cela voulait dire que certains, et notamment cette créature rose, approuvaient ses mots, sinon ses actes. Pourtant, tout ce que ces mots contenaient était de la haine, une soif de vengeance... Tout ce que ces mots contenaient était le mal. L'ancien général savait une chose : Si ce discours avait visiblement suffi un temps à tous ces gens, le moment où le général était dépassé et perdait ses moyens et ses soutiens était arrivé...

Ce Link était déchu. Perdu. Et cela ne ferait certainement que renforcer sa fureur et sa rage... Et s'il le fallait, Skyni mettrait un terme à ses jours, le moment venu. Sans haine ni rancoeur, il se contenterait de le tuer. Si cet homme s'était égaré, c'était de la faute de ses sentiments. Mourir dans une ultime explosion de sentiments aurait été célébrer le démon qu'il était devenu, et non l'homme qu'il avait sans doute été, à en voir la déception sur le visage de tous ceux l'entourant.

Secondement, il semblait exister des groupes divers dans ce monde, combattant ensemble et pour un objectif commun. Cela au moins était une bonne chose... A priori. L'effet de groupe était quelque chose de mauvais, il le savait, et pour avoir longtemps vécu sous le joug mental d'un empereur tyrannique et imposant sa vision du monde, il était convaincu d'une chose. Le prosélytisme et le repli d'un groupe sur lui même n'apportaient que ce qu'était devenu ce Link. Des forcenés, incapables de voir qu'ils étaient ce qu'ils avaient un jour combattu. Et là encore, les vaincre au nom des idéaux défendus, par eux ou par soi, n'était pas rendre hommage à la bonne personne, mais à sa décadence... Skyni n'avait nullement envie de se battre, encore moins de se lancer dans une croisade contre l'idiotie et l'obstination, mais il y était prêt pour le jour où il faudrait. Ce jour là, il tuerait quiconque aurait besoin d'être libéré. Ce monde et cette vie y régnant étaient trop précieux pour être souillé par des passions aussi communes et vulgaires.

Mais les paroles d'Aether le troublait. Bien sur, il percevait qu'elle n'était plus la même personne, et qu'il lui manquait beaucoup de ce qu'elle avait été, mais... quelle importance ? Les roles s'étaient inversés, et le parasite était parasité. Par la peur, mais aussi, au fond de lui même, Skyni en était convaincu, par les idéaux des autres personnes qu'il avait parasitées. Au fond de lui, Aether était encore là, il ne s'en rendait simplement pas compte... Tant pis. Cela n'empêcherait pas l'Egide de protéger Aether. Avec un sourire discret, il se releva après le départ en volant de sa protégée, et se mit à marcher vers le temple en rangeant ses espadons.

***

Sortant de la Pandorica en même temps qu'une créature de cauchemar, Shimizu ferma les yeux un instant. Elle avait presque l'impression d'être revenue chez elle, tant la vie était belle ici... Il lui suffit de quelques secondes pour percevoir, tout autour d'elle, la danse des kamis élémentaires et leurs chants d'accueil... Elle aimait déjà cet endroit, même si plus loin, un conflit semblait déjà faire rage entre plusieurs personnes. Ne s'en souciant que peu, elle observa les différents personnages autour d'elle, et son regard s'arrêta sur un véritable oni. D'une taille incroyable, pour un humain, il semblait dégager quelque chose d'étrange. Une aura que d'autres approchaient, et qui n'avait rien à voir avec la puissance, elle le savait, mais cela l'impressionna néanmoins... Lorsqu'elle eut fini son observation et qu'il se releva pour suivre l'étrange homme venant de s'envoler avec une jeune femme dans les bras, elle marcha à grands pas pour le rejoindre, puis marcher à ses cotés.

Il fallut un peu de temps au colosse pour se rendre compte que quelqu'un marchait à ses cotés, mais il finit par regarder la jeune femme. Bien qu'elle soit d'un aspect étrange et portait deux petites lames à ses cotés, il sentit qu'elle aussi avait perçu l'harmonie de ce monde, mieux que beaucoup d'autres. Souriant doucement, sans rien dire, il la laissa l'accompagner, appréciant sa compagnie sans avoir besoin de discuter avec elle. Après quelques mètres côte à côte, il aurait semblé évident à n'importe qui les suivant que ces deux là se connaissaient et étaient amis depuis longtemps, tant ils semblaient calmes côte à côte... Quand bien même il n'y avait rien de plus faux. Lorsqu'enfin, ils arrivèrent, ils se séparèrent. Le colosse resta près de la jeune femme qu'il avait protégé, tandis que la jeune samurai-ko rejoignait Link en hauteur, indifférente au plus haut point à sa rage de tout à l'heure tout comme à ses mots envers ses amis qu'elle avait entendus du coin de l'oreille.

"Savez vous ce qu'est cet endroit, guerrier ? Je n'ai aucun souvenir de cet endroit, je sais juste que mon monde s'est effondré et que j'ai été amenée ici..."
Pièces Pièces : 26124
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Alpha
Mer 31 Aoû 2016 - 13:28
Le réveil


Retour à la réalité
Tu avais l’impression que tu étais légèrement passé à la trappe, mais soit, si un minimum de mots sont passé dans les oreilles de Link, mais si tu doutes que ce soit les vrais mots que tu voulais faire passer, au moins c’était déjà ça. Enfin, là n’étais pas le problème. Après que Link s’est reçu un coup du lama, c’était au tour d’un rouquin de le faire, avant que ce ne soit ensuite Rosstail puis un homme utilisant de la magie. Link devait sans aucun doute avoir eu son compte du coup, l’idée de lui foutre un coup de poing t’avais effloré la tête, mais après tout ça tu te dis que c’était clairement mieux que tu te sois retenu.

Enfin, visiblement un peu tout le monde lui en voulait, en même temps cela n’avait été clairement pas le moment car tout le monde était dans le même bateau, qui plus est cette pauvre petite fille avait pleuré, après peut-être était-ce des ennemis, mais qu’importe pour le moment c’était Link le fautif. Il se laissait trop emporté par ses moments et ça tu le savais déjà. Mais il faut croire que ses sentiments, sa vision des choses, dérangeait certains, qui plus est sans doute que ces derniers pouvaient être ses amis.

Tu eus une pensée pour l’époque où tu étais au laboratoire d’Angelica, avec les autres, et le déchirement que cela avait été de perdre de précieuses amitié, vous étiez tous dans le même cas à l’époque, et vous vous connaissiez trop bien. Et vois ce massacre était sans doute une chose qui t’avait brisé à l’époque, et tu ne souhaitais pas que cela se reproduise. A ce moment une petite migraine vint t’agresser la tête avec les souvenirs, Lily, Giovanni et les autres te revenaient en tête, avant de finalement disparaitre de nouveau. Tu soupiras, te reprenant doucement, avant de regarder en direction du temple en ruine.

La personne au cheveux blancs s’envola avec la fille, allant direction au temple, tu te décidais à le suivre. Après tout suivre le groupe pour le moment n’allait pas te déranger, tu reprendrais ton errance plus tard. Pour le moment le temps était venue de chercher des réponses aux questions. Lançant un dernier regard à Link en espérant qu’il ait compris la leçon, tu te disais qu’un jour peut-être il faudrait lui parler un peu plus sérieusement, et surtout qu’il apprenne de ses actes, ce qu’il était devenu à ce moment à tes yeux ? Un peu comme une victime, ou alors un enfant, au choix. Mais là n’était pas le plus important, et tu te dirigeais donc au temple au plus vite.

______

Cette sensation de flotter, entendre les âmes en peine, il n’y avait rien de mieux. Si l’on m’avait donné un corps à ce moment-là, j’aurais sans aucun doute souris. Je venais de me réveiller, et c’était très clairement magnifique, mais au risque fort de finir par m’ennuyer, je finis par me diriger hors de cet endroit, par ce qui semblait être une sortie. Qui plus est je sentais une force en moi qui me disait d’y aller. Etait-ce une partie de pouvoir des cauchemars de Night que m’avait transféré ? Ou juste ma curiosité de découvrir ce qu’il y avait ? Aller savoir… Tout du moins cela ne me déplaisait pas.

Je sortis donc de cette boite, observant alors le monde avec attention, pour le moment je ne me préoccupais pas plus des personnes autour de moi. J’observais, ce ciel bleu, l’herbe fraîche, je respirais ce nouvel air pur. Je souris, c’était si bon, si reposant. Mais quel était donc ce monde ? Je ne le connais point… C’était étrange, j’avais l’impression d’être revenu dans un endroit que je connais, sans pour autant le connaitre… C’était… Perturbant. Enfin, quelque chose agita la puissant en moi. Mon regard se tourna alors, puis un cri, et ensuite rien. Un homme qui semblait dormir juste avant disait qu’il avait fait un cauchemar. Peut-être était-ce ça ? Dans tous les cas une autre puissance croisait alors cette dernière et mon regard tomba nez à nez sur l’elfe vert. Un sourire s’arracha à mes lèvres, c’était sans aucun doute un terrible destin qu’il avait rencontré avec Night sans ce cas-là. D’ailleurs où était donc ce dernier ? Je ne le vois pas… Enfin, je n’allais pas dire que c’était une grande perte, mais il me semblait évident que maintenant ses idéologies soit quelque peu corrompu maintenant… Et s’il était mort ? Mon sourire s’élargie, ce serait une bonne plaisanterie, mais dans tous les cas, j’allais bien me permettre de dire que c’était un prince qui ne méritait pas son titre…

Je passais ensuite d’une personne à une autre, même si Link m’intéressait, ce qui me revenait le plus en ce moment c’était bien où est-ce que nous étions ? Mon regard se porta de nouveau sur le paysage, je vis une sorte de temple tombant en ruine au loin, une bride de souvenir pour me dire que j’avais vue quelque chose de semblable, mais impossible de savoir où. Pas la peine de perdre plus de temps, claquant des doigts, je me téléportais directement là-bas, qui sait, certaines réponses se trouvent là-bas.


© Heine Rammsteiner / BEN
Pièces Pièces : 36625
Nombre de messages : 2333
Age : 20
Réplique/Citation : Fuck off !
Date d'inscription : 26/05/2015
Liens : Famille: //

Amis: //
Connaissance +: Link- Tiengen

Ennemis: //
Connaissance -: //

Guilde: //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Rp en cour:
[1] Hérésie sanguinaire [PV:Amanda Voanor]
[2] Au coeur de la nuit [PV: Link]
Mes couleurs:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Tim Sinassas a écrit :
avatar
Hériss
Mer 31 Aoû 2016 - 13:35
« Tu sais... J’aimerais tellement savoir ce qu'il y a la haut dans le ciel... T'imagine... Des milliers de petites étoiles, toute pouvant être un monde comme le notre... Que d'aventure... 

  • Ou d’ennuis... Peut toujours y avoir des ennuis...
  • Mais quel rabat joie ! Laisse moi rêver un peu tu veux ? J'ai bien le droit d'imaginer ce qu'on pourrait trouver non ?
  • Si tu veut Tex', si tu veut... »


Le réveil a toujours été un moment ou l'on revient à la réalité... Ou les doux rêves ne permettraient pas de faire avancer les choses... Et qu'il fallait poser son pied vers l'avant... Pour avancer...

Certains sont directement conscient dés celui-ci, observant cette position de repos de leurs cinq sens, sentant la chaleur tout autour de leur corps et se demandant s'ils devaient se lever... Avant de le faire. Cela est plus difficile pour certains, très facile pour d'autre, mais il existe certaine personne pour qui cela ne répond à rien.. Un état de vide passant brutalement à un état actif, ou le cerveau n'enregistre pas les geste, se lève, attrape son matériel, suis la lumière pour respirer l'air frais, avant de brutalement reprendre les commandes et signaler que le corps venait de changer de lieux.

Tim resta immobile, prenant graduellement conscience de ce qu'il entourait... Il revenait chercher des réponses... Quand soudain... Soudain quoi ?

Son regard descendit sur sa main, comme s'il avait perdu quelque chose....

« Tim ! Tim ! »

Des gens se battaient au loin, mais le regard de Tim se dirigea vers une créature qui courrait vers lui... Une femme...

Celle-ci s’arrêta a quelques pas, l'air inquiète.

« Tu sais ce qu'il s'est passé ? Dans mes données je me rappelle avoir enclenché le moteur et... »

Rien... Lui aussi... L'IA le regarda quelques instants et compris... Apparemment... C'était la situation de tout le monde ici...

Le soldat jeta un coup d’œil à droite à gauche, observant les lieux. Apparemment, il y avait une grande baston à un endroit... Et un homme qui partait en direction du temple...

Tim se contenta de soupirer... A la base, il était revenu pour avoir des réponses... Sur le futur... Sur tout... Il détestait quand tout se compliquait... Au loin... Link était assommé...

Il pouvait être une solution... Un allié... Si il arrivait a le faire sortir d'ici...

Le lien qu'il avait avec Raven était encore fort... Même sans la bague... Il pouvait sentir que ces lieux lui rappelait des souvenirs...

« Yup... On dirait bien... Hyrule... Pas de radiations post-explosion.... Ni de résultat d'une explosion tout cours... C'est... Étrange... Du coup on fait quoi ? »

Le soldat observa Rose, qui l'observa sans rien dire. Elle avait répondu à tout... Tim se contenta de sourire, avant de faire apparaître deux petite boules dans ses mains qu'il tendit à Rengar et au Roi Boo.

« On est dans le même bazar... Du coup, je propose une alliance temporaire... L'alliance est avec moi... Et moi seul... Les Herauts ne sont pas compris dedans... Pour le moment...Je propose de les suivre... Au vue de nos talents respectifs ça risquerait d'être simple... Laissons donc les Reclaimer chercher les réponses à notre place... Il s'agit d'une connexion directe avec Rose et moi même, réagit au moindre murmure, Et même invisible on pourra se repérer... »

Car ces modèles la étaient prévus avec une petite lunette... Pratique... Mais il n'en n'avait pas d'autre.
Tim se retourna ensuite vers Rose.

« Tu as encore un camouflage ? 

  • Yup... Tu pense que ? 
  • Yup..
  • Ok c'est toi le patron après tout ! »


L'IA disparut, ne devenant qu'une vibration dans l'air, avant de s'éloigner en courant. Tim attendit quelques secondes, et son camouflage s'activa sans un bruit... Lentement, le soldat s'approcha de link... Tentant de se rappeler des paroles qu'il n'avait plus dite depuis un moment....

« Je ne suis qu'un voyageur... De retour au pays... Afin d'honorer ma promesse... Après tant d'année... je revient … »

« Raven »

Ces mots chuchotés, personne ne les entendit parmi la confusion, sauf peut être une... Ces mots résonnaient, sonnaient telle des cloches pour le porteur de la bague. Mais Tim était déjà loin.

Pendant un instant, il n'y eu rien. Rien d'autre que le bruit ambiant, alors que la bague commençait lentement à chauffer. Puis, un nuage de poussière commença a apparaître. Lentement, celui-ci s'assembla, formant le bout de bottes noires, cintrées de rouge, remontant sur de longue cuisse couvertes, dévoilant une taille respectable cachée derrière une jupe noir, avant de découvrir la poitrine et les épaules de celle qui portait le masque aux quatre yeux... Raven.

Pendant un instant, il y eu un moment de flottement. Celle-ci se mit à genoux, avant de tendre quelque chose à Link. Quatre petit objet rond... Qui pouvait aisément se mettre dans une oreille.

Sans rien dire, la jeune femme se contenta de saluer, avant disparaître dans l'air.

« Masutā »

Ce fut les seules paroles qu'elle prononça.

Ces petites objets étaient des appareil de communication... Captant la moindre vibration, elle transmettait en clair la moindre parole adressée dés que l'utilisateur voulait parler a quelqu'un de l'autre coté du fil... Rose effectuant le tri derrière... Et augmentait le volume en cas de besoin. Vous n’avez jamais idée comment un pet de sourie peut être bruyant avec ce genre de système...

Mais le principal défaut était qu'ils ne pouvaient pas voir les possibles alliés les portant... Dommage ? Non...

Mais la guide des Hérauts ne pouvait pas communiquer avec la guilde des Phoenix noir...

Tim était placé en tant que noyaux de l'information. Au centre des possibles données. Il lui fallait des réponses...Et de cette manière, il avait une position de puissance en temps que contrôleur de l'information...

En silence, le soldat se mit à courir, suivit de très prés par Rose, deux silhouette miroitant très légèrement dans les airs, son radar marquant chaque oreillette avec précision...


Cacher derrière un mur, le soldat observa le groupe arriver prés du temple, et écouta.
Pièces Pièces : 8367
Nombre de messages : 287
Localisation : Somewhere in space
Réplique/Citation : " Solo j'avance dans la nuit noire, solo j'avance avec ma pétoire"
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


PNJ:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Mer 31 Aoû 2016 - 14:02
Magicka ♥
Pièces Pièces : 14536
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mer 31 Aoû 2016 - 14:02
Le membre 'Magicka' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


#1 '[Magicka] Dé 1' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 '[Magicka] Dé 2' :

#2 Résultat :
Pièces Pièces : 34144
Nombre de messages : 8246
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Mer 31 Aoû 2016 - 14:21
(Roy étant en vacances, je jouerai avec son autorisation son personnage au travers de mes posts, de cette couleur)

Magicka, qui était discrètement sortie, n'avait pas fait acte de présence lors des derniers événements. D'une part car elle ne faisait que sortir de son éveil, et d'autre part car, malgré son rôle mineur dans le résurrection de celui-ci - si elle pouvait signifier son retour ainsi - il y avait en elle une sensation chez Gozen qui la dérangeait, et ce, depuis le premier jour. La jeune fille était mal à l'aise en sa présence, tant elle le trouvait imposant. Il n'y avait, en vérité, aucun rapport amical avec lui, aucun signe d'appréciation qu'elle avait directement trouvé chez Roy, ou encore Squall, et même Trascer. Non, elle aimait Reclaimer, mais Gozen demeurait un mystère impénétrable pour elle.

Lorsqu'elle passa à côté des Herauts, son ancienne guilde, elle ne prononça mot. Kirby Bros, son ancien leader, était déjà au loin, mais alors qu'elle croisa le regard de Link ainsi que de Faust, la demoiselle leur adressa un discret signe de tête et chercha Gozen et Roy du regard, avant de chevaucher son sceptre en indienne pour parcourir une petite distance de vol et arriver à leur altitude. Les deux hommes s'étaient posé au centre d'un trou béant fait dans le toit, et, tandis que Magicka survolait l'ensemble du groupe "d'en bas", composé entre autre d'Heine, de Trief et Shimizu, puis de Tim, tant de personnes qu'elle ne connaissait au final pas, elle ne put s'empêcher de penser à la tournure des événements.

Magicka n'était pas le genre de fille à se préoccuper du monde qui l'entourait. Etant originaire de Popstar, la jeune femme n'avait, jusqu'à présent, jamais été sur Nintendo World en tant que planète, et que celle-ci ait prise une autre forme était certes étonnant, mais la preuve que tout le monde était unanimement en vie, du moins selon son regard, faisait qu'elle ne comprenait pas la réelle profondeur de ces changements.

Elle n'avait peut-être, au final, pas la sagesse de ses pairs, ni même leur expérience, et les suivait pour apprendre, si cela devait se dérouler ainsi. A chacun sa destinée. Elle se demandait simplement si Stip avait survécu lui aussi.

Magicka se posa sur le plancher craquelant d'un grenier. Il y avait de nombreux trous dans le bois, pourri par les années, par les siècles s'il fallait, et ce fut difficile pour la magicienne de ne pas se prendre les pieds dans un piège naturel.
Elle croqua sa sucette et la cassa, se demandant quelques secondes trop tard s'il ne s'agissait pas de sa dernière, ou plutôt de la dernière qu'elle pourrait manger.
Cherchant dans sa besace, Magicka découvrit avec surprise une poche pleine de sucettes vertes, jaunes et rouges, cadeau de départ de Bayonetta, qui, une fois sa mission accomplie, avait cédé sa place à son mentor. Lorsque Magicka plongeait son regard dans celui de Gozen, il retrouvait une part de la jeune femme en lui, mais aussi bon nombres d'autres regards, et cela la troublait au plus haut point.


Ouvrant une nouvelle sucette, Magicka posa son sceptre et son épée à quelques mètres du rassemblement et s'agenouilla près de Flandre. Elle était quelque peu amochée, mais rien que sa magie ne pouvait réparer. La jeune femme regarda Roy, puis Gozen, et ceux-ci l'encouragèrent.
Magicka plaça ses mains face à Flandre et se concentra en respirant un peu plus doucement, tentant de synchroniser son souffle avec les impulsions magiques qui, farouches, émanaient de son corps, et , alors qu'un halo s'empara de ses mains, son épée, de par une petite explosion électrique, sortit de son fourreau et, la lame gorgée de foudre, sauta aléatoirement avant de se planter dans le bois et de faire prendre feu au sol du grenier. La demoiselle sursauta et, réagissant plus vite que la lumière, Roy et Gozen se précipitèrent sur l'épée pour utiliser leurs pouvoirs sur le feu et la terre afin d'éteindre le feu à sa source et de calmer la lame enragée. Gozen, qui tapait les flammes dansantes du pied avec assez de force pour faire s'écrouler l'entièreté de la bâtisse, souffla lorsque celui-ci disparut.

Magicka soupira, peu rassurée.



- Ce n'est pas grave, murmura Roy. Il faut essayer, encore et encore ... Tu es la seule ici à pouvoir jouer ce rôle alors rassure-toi, nous ne laisserons rien arriver.
- Sauf si tu calcines le visage de Flandre en te trompant d'incantation, là, je ne suis pas moi-même certain d'être assez rapide, enchaîna Gozen.

La sorcière se braqua, ses doigts se crispant. Roy lança un regard sévère à Gozen, qui lui rendit un innocent sourire, et murmura :

- Recommence. Essaie de garder en mémoire ce que je t'ai appris plus tôt ... si tu ne te synchronises pas parfaitement avec tes pouvoirs, tu n'arriveras pas à les maîtriser.

- D'accord.


Magicka se concentra plus fort encore, et le halo de ses mains devint vert. Tentant de maintenir sa position, elle constata avec un plaisir non dissimulé les contusions de Flandre disparaître peu à peu. Ce qui aurait dû devenir d'ensanglantées cicatrices se résorbèrent peu à peu. Roy l'encouragea à conserver cet état et fut directement happé par Gozen qui l'emmena à quelques mètres :


- Tu souhaites me parler ? Demanda le guerrier de Tellius d'une petite voix, pour rester dans la confidence.
- Nous avons beaucoup de choses à nous dire, mais je ne suis pas vraiment inquiété par ce qu'il se passe actuellement autour de nous. Ce qui me préoccupe vraiment c'est ... elle.


Gozen posa son regard sur Magicka.


- Elle est forte. Très très forte. Mais véritablement instable. Je n'ai jamais vu ça de ma vie entière. Roy ... si elle venait à tomber entre de mauvaises mains ...
- Cela n'arrivera pas. Mais, je ressens la même chose que toi. Nous sommes tous les deux des utilisateurs de l'Ether et manions l'ensemble des éléments de ce monde ...
- A peu de choses près. La lumière ... j'en suis incapable, admit l'extra-terrestre, et ta "Lumière Destructrice" a hautement prouvé à quel point j'y étais sensible.
- Mais concernant Magicka, je ne ressens pas d'essence d'Ether en elle. Je vois les éléments bouillonner en son corps, comme des électrons libres cherchant inlassablement à fusionner. J'élabore depuis quelques temps une théorie, mais je pense que seul ton savoir saura m'offrir le fin mot. J'aurais voulu que ça se passe sur ... "Nintendo World", mais, j'ai besoin que tu prennes un peu de ton temps pour l'analyser. Reste auprès d'elle, mais surtout, agit naturellement ... non, finalement, n'agit pas naturellement, c'est une très mauvaise idée. Essaie d'être, je ne sais pas ... son ami. C'est une fille sensible.

Gozen acquiesca lentement et s'approcha à nouveau de Flandre, se disant qu'elle se réveillerait bientôt. Ils avaient le temps de chercher des réponses. La vie de la vampire était sa priorité actuellement, de même que pour l'ensemble des personnes présentes ici.
Pièces Pièces : 14536
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Blondasse a écrit :
avatar
Chomp
Mer 31 Aoû 2016 - 15:08
HIIIII ! MAIS POURQUOI LE MONSIEUR ETAIT IL EN tout nu ?!  Je venais à peine de retrouver Gnougnouf d'amour qui était paisiblement en train de faire une sieste dans mes bras ♥ quand un monsieur pas gentil du tout décida de s'approcher de moi pour me taper ! Il s'avisa au dernier moment comme ayant sentis quelque chose et je me mis a déguerpir en pleurant afin de m'éloigner le plus possible de ce monsieur très pas beau qui avait le zizi a l'air.
Les yeux pleins de larmes, je me mis a courir a travers cette gigantesque prairie verte dans laquelle les autres gens se trouvaient, on voyait ainsi le monsieur déguisé en chèvre dont je trouvais que le costume était très idiot parce que qui voudrait devenir une chèvre ? C'est moche et ça pue uwu.

Ce monsieur chèvre était accompagné de la dame en verte avec un bonnet bizzare, elle avait l'air assez mal en point mais c'étais sa faute ! Je l'avais vu faire bobo a la petite fille qui à peine était sortis de ce gros cube, s'étais mise à pleurer !
Heureusement,  un monsieur aux cheveux rouge l'avait empêcher de continuer a faire mal a cette pauvre petit fille qui au final s'étais retrouvée portée par un homme mais trop incroyable qui avait des ailes et des cheveux bizzare et qui s'étais envolé avec le monsieur rouge vers l'espèce d'église moche et délabrée.
Vu que je ne savais pas ou allait et que je voulais retrouver ma maison, je décida de suivre tout le reste du monde qui s'avanaçait aussi vers l'endroit trop moche.
D'ailleurs, c'étais quoi cet endroit trop moche et pourquoi tout le monde voulait y allez ?  Attend voir...mais...OH MAIS OUI JE SAIS ! JE SAIS OU ON ETAIT !!!


-OWI GNOUGNOUF !! CA Y EST !! ON A ETAIT PRIS POUR ÊTRE SORCIERS A POUDLARD !!! WOUUUUH !!!


Je jeta Pignouf dans les armes et décida de le rattrapée...mais ne controlant pas complétement mes pouvoirs, je lança une orbe de fumée noir qui propulsa le pauvre Gnougnouf en avant qui se mis a tomber dans l'herbe et a rouler comme une grosse boule qu'on avait jetée du haut d'une pente.
Vite ! Il fallait que j'aille plus vite pour rattraper mon Gnougnouf adoré ! Je me mis a courir le plus vite possible a travers l'herbe en hurlant "GNOUUUUUUUUUUUUUGNOUFF !!!". Cependant, je n'avais pas vu la motte de terre devant moi et mon pied s'enfonça dedans, sous l'effet de ma vitesse je me retrouva propulsée en avant dans un magnifique vol planée et réussis a attraper Pignouf....avant que tout les deux nous nous mettions a rouler comme de grosses boules à travers ce champs humide.


-OH SECOUUUUUUUURS A L'AAAAAIDE ;w;


Mais pourquoi ca n'arrivait qu'a moi ;w; ? Je dévala l'ensemble du chemin jusqu'au temple dans une énorme boule dont la vitesse augmentée encore et encore et encore.
Finalement, une autre motte de terre nous propulsa tout les deux dans les airs et finalement on s'écrasa au sol a quelques mètres du temples, Pignouf sur mon dos, juste devant le monsieur malabar tout rose que j'avais vu tout a l'heure.
Sonnée, je me releva en tenant Pignouf dans mes bras encore insconscient et finalement je vis cette boule rose qui était...mais...TROP MEUGNOOOOOONE



OH MON DIEU MAIS TU ES L'ANIMAL LE PLUS MEEEEEEEEEUGNON QUE J'AI JAMAIS VU DE MA VIIIIIIIE !!! Je pris la boule dans mes bras en faisant tomber pignouf au sol et la secoua de partout comme une peluche HIIII TROP MEEEEEUGNON !! GNOUGNOUF ! GNOUGNOUF ! GNOUUUGNOUFF ! JE VEUX L'ADOPTER IL EST TROP CHOUPINOU ♥ ! JE VAIS L'APPELLER "MIRABELLE" !!!
Pièces Pièces : 26694
Nombre de messages : 426
Localisation : Ze sé pa é_è
Réplique/Citation : Mon Gnougnouf =D/ Oups...Z'ai fais une Blondasserie é_è
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur






L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres


~Gnougnouf mon amour de toujours a jamais dans mon coeur et dans mon foie <3~

Spoiler:
 




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Mer 31 Aoû 2016 - 15:10
Faust avait mieux fait de s'éloigner du groupe. En effet, le groupe commença à se batailler entre eux. Pas besoin pour lui de tourner son dos pour savoir ce qu'il se passait. Entendre les personnes utiliser des pouvoirs et hurler "LEROY" suffisaient largement pour lui. Le bouc poussa un soupir à l'idée d'être témoin de cette agitation à l'oreille. Néamoins, cela fut également une bonne raison de ne pas voir un soldat s'amuser à faire un semi-partouze. Pendant qu'il attendait encore que les gens s'en allèrent, le bélier prit son pendentif. Il ne savait pas pourquoi avoir le bijou dans ses mains lui remontait légèrement son moral. Seulement, au toucher, l'anthropomorphe avait l'impression que son objet précieux avait changé. Pourtant, celui-ci fut persuadé qu'il ne s'agissait pas de la broche de Kirby Bros. Faust décida d'enlever son pendentif à son cou et constata que la plaque permettant de prendre l'apparence de Métal fut brisée. Il ignorait comment cela fut arrivé. Cependant, le cornérien fut étonné. En effet, cela faisait des années que le bouc traînait son bijou à son cou, sans que sa plaque soit égratinée. Tant pis pour son alter-ego. De toute manière, Faust ne comptait pas lui faire à ce moment. Tandis qu'il remettait son pendentif, Link s'approcha du cornérien pour s'excuser de son comportement. Faust le comprenait. Après tout, c'était humain de vouloir s'emporter après être bouleversé par un évènement négatif. Chacun avait sa patience. Les mauvaises pensées chassées de son esprit, Faust se releva pour rejoindre son ami. Cependant, il remarqua que ce dernier n'était pas seul. Deux jeunes femmes étaient à côté de lui. L'une lui donna quelque chose et l'autre voulut savoir où est-ce qu'elle était.

-Hyrule, d'après les conversations. Pardonnez-moi si je vous ai répondu à sa place. Si je suis là, c'est pour l'elfe.

Répondait le bouc aux deux personnes par la pensée.
Faust voulut laisser Link répondre à cette question. Mais, vu son état, le cornérien préférait s'en occuper. Il s'approcha de l'hylien puis, posa sa main au niveau de sa nuque. Fermant ses yeux, l'air serein, Faust dégagea une aura apaisante, soignant au passage les blessures de Link. L'anthropomophe adorait utiliser ce sort. En effet, même si le sort ne l'affectait pas directement si il ne soignait pas lui-même, c'était pour son effet "oublier tous les tracas" qu'il appréciait.


-Les gens semblent chercher uniquement la bagarre. Du moins, une bonne partie. Voilà pourquoi je préfère m'éloigner de ces personnes. D'un autre côté, je comprends qu'ils voulaient te calmer. Mais bon, ils auraient dû être un peu plus clément. Ne t'en fais pas pour tout à l'heure. Moi aussi, je suis un peu perdu. Bref, si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai vers le temple.


Seul Link pouvait entendre son message. Peut-être qu'il aurait l'impression que Faust lui répétait la même chose, à savoir les avertissements de l'homme albinos. Seulement, le bouc fut trop occupé à assiter le comportement du roux qu'il ne l'avait pas entendu. Le cornérien ouvrit ses yeux puis, se releva du rocher afin de se diriger vers le lieu en question, laissant le duo tranquille.
Pièces Pièces : 18795
Nombre de messages : 5704
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Roi Boo a écrit :
avatar
Frissons
Mer 31 Aoû 2016 - 15:46
Autour de son être à la consistance éthérée se massaient des sensations qu'il n'avait jamais réellement oublié. Toutes ces âmes... Vibraient à l'unisson.
Presque à l'unisson.
En vérité, il ressentait à cet instant l'entièreté de la confusion qui s'emparait de tous au contact de ce nouveau monde, au contact de cette Réalité que tant ici avaient voulu garder inchangée. Ces visages auxquels il n'accordait pourtant qu'une attention succincte s'embrasaient tour à tour d'émotions qui, chaque fois un peu plus, forçait son éveil. L'éveil de sa nature....
Autour du fantôme, le vent mourut. Le remplaçaient désormais le silence, absolu... Et le froid. Un froid qui ne se manifestait qu'au sein-même de l'âme de ceux qui avaient osé plonger leurs yeux dans ceux, pourpres et dansants, du Roi Boo.

Les pas, pourtant silencieux, d'un chasseurs l'obligèrent à se retourner encore un peu plus, arrachant son regard à ce paysage qu'il reconnaissait sans avoir à s'attarder sur les changements qui n'étaient, au fond, que nouvelles illusions d'un Univers qu'il savait mensonger. Rengar se tenait à ses côtés, sa stature dominante conservée intacte par les soins de la Pandorica.


-Tout cela me semble nouveau et fort alléchant en perspective. Mais qu'est il advenu du lieu où nous nous trouvions autrefois ?...

Derrière ses paroles perlait le désir ardent d'une nouvelle traque sanglante. Le besoin d'adrénaline, la soif de violence... Ce fauve n'essayait même pas de la dissimuler.
Soudainement, l'esprit du Monarque Blanc s'embrasa. Aucun changement de son entité ondulante ne pouvait trahir son état, mais l'atmosphère se fit arracher encore de sa Chaleur, alors qu'une inexplicable et poisseuse odeur de sang embaumait l'espace autour de lui, conséquence directe de ce que la rage prédatrice de Rengar avait imprimé en lui.


-Ne... Ne l'avez vous pas senti ?

Sa voix.
Sa voix résonnait à travers l'espace. Le déchirait. Une voix glaciale, arrachée d'un monde où la Vie, semblait-il, n'avait jamais réussi à éclore... Dépourvue de ton. Aucune émotion n'étaient capable de transparaître de ses mots.
Il s'en rendait, désormais. Il lui fallait retrouver ses illusions. retrouver le mensonge, qu'il chérissait tant. Chérissait ?
Que...
Il débutait à peine la réappropriation de ces mimiques dont il se parait autrefois.
Rengar pouvait alors assister au processus dérangeant d'un être qui, émergeant du Néant, falsifiait son âme.


-Ce monde est le vôtre... Le... Nôtre. Si vous saviez à quel point il a souffert... Ce que vous voyez devant vous, ce n'est que le nouveau visage qu'il s'est donné, issu de sa longue et douloureuse mutilation par... ses propres enfants.

-On est dans le même bazar... Du coup, je propose une alliance temporaire... L'alliance est avec moi... Et moi seul... Les Herauts ne sont pas compris dedans... Pour le moment...Je propose de les suivre... Au vue de nos talents respectifs ça risquerait d'être simple... Laissons donc les Reclaimer chercher les réponses à notre place... Il s'agit d'une connexion directe avec Rose et moi même, réagit au moindre murmure, Et même invisible on pourra se repérer...


Encore, une âme. Encore un nouvel esprit troublé qui venait s'accrocher au sein, comme attiré par le vide qu'il semblait former au sein du tumulte des consciences. Un esprit terriblement troublé, en quête de réponse. Il le reconnaissait. Tim, membre disparu des Héraults de la Justice. Petit héros à la morale brisée. Il pouvait le sentir...
Tim Sinassas... Leur demandais de l'aide. Il voulait savoir. Ce désir s'échappait de son être comme les volutes diaphanes d'une vapeur mystérieuse. Ces volutes, le Roi Boo pouvait les sentir investir son être comme s'il était lui-même cet humain qui se présentait, seul, à lui.
Son sourire, figé, s'élargit encore un peu plus, déchirant à nouveau le tissu de la Réalité.


Silencieusement, le petit module que l'on lui présentait s'envola, et intégra le Roi Boo.
Seul un murmure agita l'atmosphère pétrifiée.


-Tu cherches des réponses ? Quelles réponses ? Crois-tu seulement que le monde a à t'en offrir ?... Huuu...

Il avait retrouvé comment mentir à la face de l'Univers. Il avait retrouvé l'illusion de ses propres émotions.
Creuses.


________

L'air sembla se tordre, puis l'Espace lui-même sembla se replier autour d'un point invisible avant que le Sourire tranchant du Roi Boo n'apparaisse au sein-même du Temple du Temps. Un sourire qui n'exprimait aucune joie. Qui n'avais jamais été destiné à en exprimer.
Il n'avait fait que suivre la tristesse. Cette tristesse infinie qui l'avait enporté durant le long de son existence tapi au fond de ce qui avait été, pour tous, leur protection et leur prison. Pandorica.
Il avait suivit la douleur. Il avait suivi les doutes, et désormais son regard était posé sur cet être singulier qui se complaisait, semblait-il, à revêtir l'apparence de l'Humanité. Quelle Humanité ?

Il l'avait su. Il serait là, et constaterait ses erreurs.

Il ne posa pas même un regard sur la petite Flandre, encore victime de la violence d'un Héros déchu de son statut par ses propres désirs, encore inconsciente. Pauvre petite chose.
Douleur magnifique.


-La sentez-vous ? Cette saveur... La saveur de ce monde...

Seul en compagnie de ceux qui constituaient l'équipe des Reclaimers, sa présence donnait un nouveau poids au silence.
Pièces Pièces : 47117
Nombre de messages : 1802
Age : 17
Localisation : À la lisière du regard.
Réplique/Citation : ... L'entendez-vous ?
Date d'inscription : 20/01/2014
Liens : Guilde : Garinkar, Tony the Clock, Rengar, Satojin

Allié(s) : N.I.G.H.T.M.A.R.E.

Opposé(s) : Bowser, Flandre Scarlet, Rayman, Héraults de la Justice


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur






RP(s) en cours :

Ruines d'un ancien temps[Acte XI]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mer 31 Aoû 2016 - 16:30
Combien de temps cela faisait-il qu'il flottait dans cette masse immatérielle? Quelques heures, quelques semaines? Certainement plus que cela, mais pour lui ce n'était pas une expérience désagréable. Cela lui rappelait l'époque ou il n'était pas encore complet, lorsque lui et son frère errait sous forme intangible dans ce qui deviendrait plus tard les univers. C'était une expérience relaxante, pour être honnête. Quelque chose que tout le monde devrait ressentir une fois dans sa vie. Cependant, le Démon était tout de même relativement perplexe quant à la nature de cette état de la matière qu'il ressentait présentement. Il était entrer dans cette boite car il voulait rejoindre sa femme et son enfant ... et n'avait donc pas prit le temps d'examiner ce qu'était la boite en question. En vérité, peut-être aurait-il du simplement quitter cette univers avant sa destruction mais il ne pouvait se résigner à abandonner sa famille encore une fois sans explication.

Cependant maintenant qu'il se trouvait dans la boite en question, il n'y avait aucune trace de sa chère sorcière ni de son fils, en fait ni même de personne d'autre. Cela laissait sous-entendre que le maître de cette dimension ne voulait pas les voir interagir - ce qui de toute façon serait difficile dans cette état, mais pas impossible - et donc que la raison principale de leur présence ici n'était probablement pas ce qu'on leurs avait dit. La figure avait parler de protection mais au vu des évènements présent il y avait très clairement un autre motif.

En y pensant bien, ce but était très probablement quelque de chose de sinistre, car le Seigneur de la Mort ne pouvait imaginer qu'un être principalement composé de matière pourrait rester conscient dans cette dimension contrairement à lui. Était-il donc le seul présentement capable de comprendre la situation? Peut-être mais pour l'instant il ne pouvait rien y faire car il ne pouvait pas regrouper les différentes parti de lui-même flottant à travers le vide.

Il n'eut pas besoin de le faire lui-même en vérité car soudainement, sans qu'il ne comprenne pourquoi, les particules commencèrent lentement à s'agglomérer, gagnant à chaque fois un peu plus de vitesse de sorte qu'il fût bientôt entièrement reconstituer en esprit - mais pas en corps. Dans cet état, il ne pouvait toujours pas agir mais il pouvait néanmoins sentir qu'il n'était plus seul dans cet endroit - était-ce même le même endroit? - car d'autre masse spirituelle flottait autour de lui, tout aussi immobile.

Rien ne sembla se passer au départ, le décors toujours aussi vague, aussi indescriptible qu'il ne l'était lorsqu'il n'avait pas encore la capacité de voir. Cependant ce néant était actif car soudainement une sorte de pilier sembla sortir de nul part - était-ce en haut, en bas, sur le côté? impossible à déterminer - et l'une des âmes s'y dirigea avant de disparaître. Le processus se répéta mainte fois jusqu'à ce que son propre tour vienne ... et soudainement il se retrouvait dans l'embrasure de la porte, observant le soleil sur la plaine. Étrange, cette plaine ne lui disait rien du tout et pourtant elle semblait familière. Pourtant ce n'est pas la plaine qui l'intéressait. Le Roi déchu se retourna donc et commença à examiner l'architecture du Pandorica. Le style lui semblait lui aussi vaguement familier mais il ne pouvait s'attarder plus longtemps car il sentait la présence de ses êtres chères qui approchait. Il ne pu s'empêcher d'être surprit de lui-même pendant un instant, d'où venait se sentiment de manque qu'il ressentait?

Dès que sa femme et son fils apparurent dans l'ouverture, il les prit tout les deux dans ses bras et leurs expliqua de son mieux ce qu'il comprenait à la situation. Puisque c'était un nouveau monde il leur fît promettre de rentrer à Dis et de s'assurer que l'Empire tournait encore comme elle le devrait, leur promettant de son côté qu'il reviendrait vite les rejoindre. Sur ce il téléporta Acrya et Adrian hors de se monde.

- Maintenant voyons voir de quoi à l'air ce nouveau monde ... Il remarqua d'abord la présence aux alentours relatif de la structure Ancienne de la plupart des héros ayant jouer un rôle dans l'histoire récente de l'ancien monde. Le Démon ne porta pas attention à ce qui se passait directement devant le Cube, préférant s'avancer vers la structure au bout du chemin qui lui rappelait plus que vaguement quelque chose, car en effet c'était le lieu de son mariage. Autour du sentier menant vers le Temple, il remarqua Link se confondant déjà en excuse. Les habitudes sont dur à briser et il semblait que le 'Héros du Temps' avait déjà réussi à faire preuve d'imbécilité dès son retour a la conscience. Néanmoins, préférant rester civile, le Démon sous les traits de Gregor Eisenhorn leur envoya un petit salut.

Lorsqu'il arriva devant la porte du Temple, il ne put s'empêcher d'examiner les dommages causé par le temps. Ironique au vu de son nom d'ailleurs, mais néanmoins il était évident que depuis son entré dans la Boite, il s'était écouler plus que quelques décennies. Ressentant des présences familière au sommet de l’édifice, il emprunta les escaliers pour atteindre la corniche. La présence de Gozen le surprit beaucoup moins qu'elle aurait peut-être dût, mais avec autant d'expérience sous la ceinture il n'y avait plus grand chose capable de le faire sursauter. Sans préambule, il s'approcha donc du reste de sa guilde et posa la question qui brûlait certainement sur toutes les lèvres :

-  Vous avez bien dormi, cher compagnons?
Pièces Pièces : 14234
Nombre de messages : 3046
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mer 31 Aoû 2016 - 19:30
Ses yeux c'était refermer, comme si ce soleil qui certes ne la brulait pas, était quelques choses face à laquelle elle avait du mal à s'habituer. Éblouit, elle était malgré tout consciente, simplement les yeux fermé, bloquant ainsi les rayons du soleil avec ses paupières et restant à ses yeux dans une obscurité aveugle qui ne la déplaisait guère face à l'astre de lumière. Le vol dans les bras de l'extraterrestre était agréable, doux, presque semblable à des bercements et avec ce long sommeil passer dans la boîte elle était tenter de s'endormir de nouveau d'autant plus que cela ne lui ferait guère de mal au vu du coup violent qu'elle c'était prit. Un fois déposer dans un lieu un peu plus sombre, ou quelques rayons de l'astre lumineux passait à travers un trou fait dans le toit, c'est à dire le grenier du temple, la vampire rouvrit les yeux, appréciant les quelques ombres présente dans le grenier qui la protégeait d'un soleil malgré tout pacifique et qui semblait ne pouvoir lui faire du mal. Elle posât une main sur sa tête, cherchant à ses redresser au plus vite mais aussitôt qu'elle essayait, elle se senti prit d'un profond vertige.

Harg... ma tête tourne. Tout est flou de nouveau. Je n'aurais pas dût essayer de me levée si tôt. Combien sont-ils ? 2 ? 4 ? 8 ? Je vois pas très bien, plusieurs silhouette. L'une d'elle s'approche, venant juste d'arriver je pense, une masse quelque peu rouge, et assez fine. Je ne saurais dire. Cette personne est très proche, j'avais l'impression que ses mains n'étaient pas loin de mon visage je retenait ma respiration, lorsque j’entendis du fracas et de l'agitation. Une odeur de bruler et de la chaleur près de moi. Je fus prise de frayeur, essayant de reculer tout en restant parterre des flammes. Je ne voulais pas que cette silhouette s'approche de nouveau, je veux pas que sa recommence, je ne comprend rien, j'ai de plus en plus mal, je reste immobile, me tenant un peu la tête. Je ne devais pas m'affoler, ni m’agiter, sinon ça allait empirer. Je serre les dents, lâchant un petit grognement alors que nouveau cette silhouette s'avance, s’accroupit face à moi, mains devant mon visage. J'étais inquiète je voulais reculer, puis finalement, une brise apaisante semblait souffler sur mon visage, quelque chose d'agréable et de réconfortant qui semblât balayer toute douleur. Je n'avais plus mal étrangement, et je rouvris mes yeux que j'avais refermer sous la pression de la douleur devenant intence. Je les écarquillait un moment, m'adaptant à l'éclairage. Ces derniers se mirent à briller d'un rouge vif et sanglant. En face de moi, je savais qui c'était, enfin non... je ne connaissais pas son nom, mais je connaissais son visage. C'était encore "elle". J'avais souvenir qu'elle m'avait permis de fuir Dreamland. Du moins je ne suis pas sure, je crois que c'est elle... je ne sais pas... mais je n'arrivais pas à comprendre pourquoi elle avait fait ça, ni pourquoi elle m'avait retirer toute douleur de mon visage actuellement. Mais si mes yeux brillait d'une lueur malsaine, c'était sans doute à cause de la présence de ce maudit, détestable, infâme, malicieux et arrogant roi spectral. Le Roi Boo, je serrais des poings me demandait durant combien de temps il était là à me regarder et surtout quand est-ce qu'il arrêterais de me suivre partout où j'irais. Mais il y avait d'autre personne, et je ne savais dire qui ils étaient vraiment. Je regardais alors la demoiselle rousse qui mangeait une sucette. J'étais un peu jalouse de sa gourmandise, mais j'étais assez embarrasser à cause de ce qui c'était passer à Dreamland, je baissais alors la tête, me triturant un peu les doigts l'air gênée et honteuse et la remerciant à voix basse.

-Hu..m...merci... j... je vais mieux...


Puis je relevat doucement les yeux, posant mon regard sur l'être doté de deux pair d'ailes, puis finalement sur son ami roux et la demoiselle. J'avais l'impression que ici tout le monde connaissait mon nom, mais que moi non.
Pièces Pièces : 41454
Nombre de messages : 1590
Age : 19
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Nightmare (décédé), Snow (disparue), Magicka

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Merwen a écrit :
avatar
Beta
Mer 31 Aoû 2016 - 19:32
Merwen arriva devant le temple, entendant encore les autres personnes s'agiter derrière lui. Il soupira, admirant la structure. Ils venaient tous de se réveiller d'un long sommeil mais ils étaient déjà tellement excités... Il se retourna et n'eut besoin que de voir un homme nu s'approcher de la blonde pour savoir qu'il avait bien fait de s'éloigner directement. Sérieusement, ça devenait vraiment n'importe quoi à ce niveau. Il se retourna à nouveau vers le temple, prêt à entrer.

Pendant qu'il avançait il entendait encore la blonde gueuler. D'ailleurs il aurait juré que ces cris étaient de plus en plus forts. Comme si elle se rapprochait... Oh... Ça sentait le roussi. À peine se retourna-t-il qu'il la vit s'écraser à proximité. Elle se releva tant bien que mal devant la petite boule rose et sembla se prendre immédiatement d'affection pour cette dernière. Peut-être un peu trop d'ailleurs, car elle la prit et se mit à la secouer dans tous les sens. Merwen réagit prestement et attrapa les poignets de la fille surexcitée avec les mains pour l'empêcher de les agiter.


Hé, calmez-vous ! Pas la peine de l'agiter comme ça ! Aimeriez-vous qu'il vous prenne subitement et vous agite dans tous les sens comme vous le faites ? ... ... Bon, visiblement il en serait bien incapable, mais quand même. Et en plus vous ne pouvez pas l'adopter, ce n'est pas un animal, et il a déjà un nom. Donc s'il-vous-plaît, veuillez le reposer au sol.
Pièces Pièces : 42592
Nombre de messages : 1908
Age : 20
Localisation : Dans une plaine
Réplique/Citation : Celui qui ne risque rien ne perd ni ne gagne.
Date d'inscription : 20/07/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Ceci est un mouton arc en ciel. Si vous voulez rejoindre la secte des moutons arc en ciel, mettez ce mouton dans votre signature afin qu'il puisse dominer NW puis Internet tout entier !

◎ RP' En Cours >
: Archipel Stratosphérique :: Horuna :: [ACTE 11] "Je suis la loi !" Horuna
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Eloaf ArcaneDust a écrit :
avatar
Pluie Éternelle
Mer 31 Aoû 2016 - 21:21
Le temple du temps, c'est dans cette vieille battisse que l'attroupement semblait vouloir trouver des réponses, à propos des événements qui auraient pu suivre la Pandorica. Après tout, si un tel endroit avait pu y survivre, peut être étions nous encore sur notre monde, un monde changé, reformé, pansé de ses blessures. Je ne m'y intéressait pas trop à vrai dire. Comment le monde avait il réussit à se recréer, cela me semblait si inutile d'information. La seule chose que je souhaite comprendre, c'est comment celui ci à pu se briser avec une telle ampleur.

Un autre groupe, bien moins nombreux, était resté non loin, autour du Hylien qui s'était quelque peu remis, accompagné par la biquette. Ce que je n'expliquais pas, c'était les deux femmes à ses cotés, semblant hors de ce monde, encore plus perdues que nous même. M'approchant alors de ces 4 la, je vint, le poing serré, poser l'articulation de mon index sur le crâne de Link, comme pour montrer un geste amical, mais en montrant a la fois ma colère envers lui. J'essayais de comprendre ce qu'il pouvait ressentir.


Link, je crois que tu te rappelle pourquoi tu as combattu Trascer. Pourquoi tu as tenté de le tuer malgré tous nos efforts pour sauver ce qui restait de bien en lui. Depuis ce jour, je dois l'avouer je nourris une sorte de haine, de dégoût envers toi, enfin, j’imagine que ce sont plus tes actes de l'époque qui méritent cette haine. Héros comme Destructeur, il faut que tu te rende compte que vous participez tous deux à ce chaos qui rongeait le coeur même de notre monde. Lorsque que je te vois, aveuglé par la haine, par les choses que tu as pu enduré, je vois la même personne que lorsque je l'ai vu dans la tour. Si toi et Trascer n’êtes pas si différents, j’imagine qu'il n'y a pas de raison à ce que l'on s'acharne te sauver de la folie. Nos idéaux sont peut êtres opposés, mais si nous  faisons partit du même camp, c'est parce que j'ai moi même souhaité de te sauver, te sauver du chaos, que tu accepte ou non mon aide.


Il avait sûrement besoin de réfléchir, quelques temps loin du monde. Mais je devais garder à l'oeil que le doute mène souvent à faire les mauvais choix, j’espérais seulement que lorsque j'aurais à me battre face à Link, je ne serais pas contrains de me battre pour tuer. Une personne en particulier vint alors attirer mon attention, une personne qui je l'espère pourrait m'aider à répondre à mes questions à propos de notre futur. Un homme, semblant être un général. S'il ne portait pas à sa ceinture une épée dont le détenteur n'aurait jamais pu s'en séparé, je n'aurait pas reconnu l'ancien roi d'Hyrule et nommé Dieu de la mort, Stip. Une personne qui me forçait le respect, un des plus grand stratège dont il m'avait été donné d'entendre et une personne de grande valeur et d'honneur. Je me rappelais alors que c'était par la volonté de ma guilde qu'il dut renoncer à son trône. Peut être allait je en profiter pour lui présenter mes respects à ce propos.

D'un mouvement du bras, un titan de poussière se forma juste derrière moi, bien plus grand et large que mon corps, il me souleva d'un de ses bras maladroits pour me poser sur son épaule, de façon plutôt confortable. Une fois mon moyen de transport stabilisé, je pris la même direction que la personne qui attisait mon intérêt. J'allais alors rejoindre le reste de la foule ayant prit comme destination le temple du temps. J'allais pouvoir en profiter pour comprendre l’intérêt qu'avait ce mystérieux personnage qu'était Gozen. Je n'avait jamais eu de réelle confiance en ses agissements et cela n'arrangeait pas la situation. Arrivé devant l'arche de ce qui restait du temple, je remarqua de façon sommaire que mon ami rose avait des ennuis de très base envergure, ce qui failli me faire lâcher un léger rire moqueur. Me retirant de son épaule, le titan vint me poser de sa paume dans une brèche formé dans les vitraux, me permettant de me hisser directement au grenier ou se tenait la réunion intime des "Reclaimer" comme j'avais pu entendre le nom être prononcé par Roy.

A leurs cotés se tenait alors Flandre. Même si j'avais quelque peut l'impression qu'ils l'avaient enrôlé de force, de manière plus que hâtive, je ne m’inquiétais de son cas que vis à vis de Gozen. J'avais vu les autres a l'oeuvre et ils ne m'inspiraient rien de négatif. Venant alors m'introduire dans leur cachette de fortune pour venir me poser près de la vampire, je lui fit un signe bienveillant, pour lui montrer que moi même j'allais bien et que j'étais rassuré de la voir réveillé et en santé. C'est alors que je décidais de m'adresser à leur groupe, particulièrement Stip.


Ce n'est pas en agent de guilde que je suis venu ici mais plutôt en utilisateur de magie, quelque soit sa nature, cela importe peu. Vous devez vous l'imaginer, il est plus que probable que si nous ne prenons pas certaines mesures, le monde risque de se revoir brisé plus tôt que prévu. Mes idéaux vont bien plus loin qu'une guilde, réduit à un groupe d'individus dont le destin à choisi qu'ils combattrait côte à côte. Je veux établir un ordre, un ordre de "sages" dont la responsabilité serait de veiller à l'usage de la magie, pour empêcher que celle ci ne serve encore à l'accomplissement du chaos. Bien que vos traits semblent différents, votre lame témoigne de votre identité sir Stip. Je viens m'en remettre a votre sagesse particulièrement. Si vous partagez cet idéal, je serais honoré de vous voir à mes cotés, non en tant que membre de guilde mais en membre de conseil.

Sur ces mots je pris alors la direction de l'étage inférieur, la où nous serions amené a chercher nos réponse quelque soit l'issue de leur choix. Mais je ne les quittais pas sans leur laisser quelques mots, laissant indiquer la voix que je m'étais moi même imposée.

En tant que protecteur de ce monde, je salue votre valeur et soutiendrais vos objectifs, aussi louables soit ils. Mais il est probable que nous faisions face en tant que membre de guildes opposées un jour. Ce jour viendra il est certain, mais en attendant il n'est pas impossible que nous nous retrouvions à êtres alliés. Je laisse à Flandre le choix de la voie qu'elle souhaite suivre, seulement sachez que si vous lui faites de mal de façon volontaire, quelque soit votre force, je viendrais m'y opposer.




Bizarrement je sentais comme un mal être dans l'air, ptet que ces abrutis avaient jamais vu un mec tout nu, c'est la putain de nature j'veux dire. Mais bon, cet espèce de .... blonde avait pété un câble pour pas grand chose, partant en courant de façon plutôt ridicule vers la même direction que ceux partis avant elle, je me retrouvais alors avec des gens qu'avaient l'air plus malins que moi. Plus malin qu'un marine perdu au milieu de la forêt, l'asticot à l'air, yep c'était pas trop compliqué. Fin passons, je me devais de retrouver mon slip, et étrangement l'espèce de truc moche que tenait la blonde dans les bras avait l'air de pouvoir un faire un joli calebute, même si fallait que j'enlèves toutes les tâches blanches qui traînaient sur son masque. Sans faire attention au reste des gens présents, j'équipais mon fusil tactique pour prendre en chasse mon nouveau caleçon.

EH TOI LA GUEUNON AUX CHEVEUX JAUNES. hum, tu vas me donner ce bout de tissu sale qui te sers de nounours ou je te refroidis c'est clair connasse ?

Les deux trucs s'étaient arrêtés  devant un vieux bâtiment moche en pierre et avec des dessins en verre, des trucs de vieux ouai. Ne risquant pas de les voir s'enfuir a nouveau, je tapa un sprint pour me jeter sur eux en gueulant, histoire de créer l'effet de surprise. Mais quand je m'approcha assez prêt, je vis un truc, un truc rond, certes un truc rose mais il était rond j'crois bien. Ces cons étaient partit la bas pour jouer au ballon sans moi, moi le grand Ted Mcpain ? Nul ne peut s’amuser sans moi, que ce soit pour une bagarre ou une partie de foot !


DEGAGEZ, LAISSEZ FAIRE LE PRO.... STRIKE !


D'un coup de pied élancé, le truc rose vit arriver mon pied en pleine figure pour aller valdinguer près de l'entré du gros truc en pierre moche. Je me retrouvais alors seul avec la blonde et le truc moche masqué, ouai deux gros tarés. Voyant que le truc qui ressemblait à une femme était occupé à pas comprendre où était passé son nouveau jouet rose, je profita de l'occasion pour lui voler subtilement mais pas trop son compagnon, se servant de la forme de son masque pour mes cacher les parties. Utilisant alors le bout de ses vêtements pour l'attacher autour de mes fesses, le truc moche vint me servir de nouveau slip, et il allait pas me quitter celui la, quitte a taper sur l'autre blonde.

Eh toi la blonde, on m'a toujours dis de jamais taper les femmes mais t'es quoi au juste, un canard mutant ?
Pièces Pièces : 2670
Nombre de messages : 2936
Age : 20
Localisation : Il suffit de suivre le sillage
Réplique/Citation : Ce monde finira par mourir, de lui même
Date d'inscription : 18/06/2010
Liens : Amis proches : Linkfan , Sonic

Connaissances : Kirby Bros, Genesect, Faust

Ennemis : Axem red, Dollmaster, Mephiles


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur








L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres

Polices :

(color=#6699cc) Voix normale

(color=#333333) Voix dans sa tête
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Axem Break a écrit :
avatar
Tyran de Dreamland
Mer 31 Aoû 2016 - 21:53
La bataille finale qui opposa un groupe de héros venus sauver la planète de son tyran et de ses alliés fut particulièrement épique, de par les armées qui s'entre déchiraient en passant par les combats brutaux opposants les héros aux commandants ennemis. Malgré leur plan ingénieux et la recrudescence de l'armée de l'ancien souverain Dadidou, les héros n'ont pas pu mener à bien leur objectif. Cependant, les vainqueurs subirent tout de même de lourdes pertes. Le seigneur de la planète fut vaincu par les héros dans une attaque de dernière chance contre lui, le forçant à quitter le champs de bataille avant d'être détruit. Utilisant Exor pour la dernière fois, Axem échappa à ses ennemis  à l'aide de la porte dimensionnelle créée par l'épée géante avant que celle-ci ne sombre dans les ténèbres pour reprendre sa place initiale, en enfer ou elle sombra dans l'inconscience, empêchant alors le destructeur de revenir dans le monde normal. Il resta enfermé dans cette dimension pendant longtemps, se reconstruisant lentement, préparant sa vengeance et un plan pour sortir de cet endroit, mais...quelque chose s'est produit, quelque chose qu'il ne pouvait expliquer maintenant. La dimension d'Axem commençait lentement à disparaître, un peu comme si les éléments entrant dans sa fabrication disparaissaient un par un, petit à petit. La dimension sombre devint blanche, puis, elle se transforma en milliers de petites particules numériques, emportant son seul habitant avec elle, le plongeant dans l'inconscience une fois de plus.


Plus tard, peut-être des heures, des jours, voire peut-être des années plus tard, Axem sorti de sa torpeur se réactiva. Ouvrant lentement ses yeux rouges, il constata qu'il était sur un plancher dur, cette fois et qu'il était étendu sur ce qui devait s'apparenter à un lit de fortune. Il faisait noir et en se redressant, il constata que plusieurs créatures diverses étaient encore inconscientes, mais certains se sont levés apparemment, car il y avait plusieurs couchettes vides. Se levant lentement, le destructeur fit quelque pas devant lui, prenant lentement conscience de son environnement pour finalement remarquer une sortie, un peu plus loin. Axem hésita car il avait très envie d'explorer ce bâtiment....si c'en était un, évidement. Après avoir réfléchi quelque minutes,il décida de sortir, histoire de savoir qui l'a installé à cet endroit et surtout, comment. De plus, une étrange impression le forçait à explorer l'extérieur, car quelque chose ne tournait pas rond dans ce monde, comme si....comme si quelque chose avait disparu. Marchant d'un pas sûr vers la sortie, le robot ne se doute pas qu'il y rencontrera le héros du temps, mais aussitôt qu'il mit le pied dehors, une certaine sensation désagréable s'empara du destructeur qui chancela un instant. Prenant une direction opposée aux héros, Axem s'installa en indien sur le sol, ne prêtant nullement attention à ceux qui sont présents. Sortant alors une pokeball, il invita Celebi à en sortir. Celui-ci regarda son maître, enjoué et semblait aussi curieux que celui-ci. Son propriétaire lui caressa doucement la tête, puis il lui demanda:

-Je veux savoir ce qui s'est passé....


Connectant son esprit à son pokemon, Axem entra en transe et fut téléporté dans son animus. Là, une espèce de télé était devant lui.Il s'installa et soudain, des centaines d'images commencèrent à défiler à toute allure devant ses yeux. Cela commença par l'explosion de la planète principale. Celle-ci fut tout simplement réduite à néant et malheureusement, l'énergie dégagée affecta les planètes voisines, dont son ancien territoire qui fut aussi détruit. Ensuite vint l'exil des divinités et c'est cela qui provoqua la destruction de la prison d'Axem: Son gardien avait disparut pour toujours. Ainsi, avant de disparaître totalement, le destructeur fut tout simplement emprisonné dans cette arche qui le protégea de la destruction. Ensuite, plusieurs images d'une renaissance de la planète et du monde en général firent leur apparition, mais elles étaient floues et on ne distinguait rien du tout. Ensuite, plus rien. Les visions d'Axem s'assombrirent et celui-ci revint à la réalité, son pokémon étant auprès de lui.

-Hm...tu tiens vraiment à garder une part de mystère, pas vrai?


Celebi le regarda, légèrement confus, signe qu'il n'y était pour rien. Axem ne lui en voulait pas et le renvoya dans sa pokeball. Regardant le ciel, qu'il trouvait plutôt bizarre, le destructeur se demandait vraiment dans quel monde il venait d'atterir. Était-ce vraiment le monde qu'on connaissait? Au loin, il reconnut le temple du temps, là ou il avait combattu Link pour la première fois. Cet endroit serait donc les ruines de Hyrule? Définitivement, il fallait qu'Axem en sache plus. Il se prépara à partir.


(si personne ne me parle ensuite, considérez Axem comme parti)
Pièces Pièces : 6023
Nombre de messages : 497
Date d'inscription : 18/08/2012
Liens : Famille: aucun

Amis: Aucun

Rival: Ghirahim

Ennemis: Link, Astrid
Allié: Flandre

Supérieur: Aucun


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Mes rangs:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Alpha
Jeu 1 Sep 2016 - 0:55
Le réveil


Temple
Peu de temps passe, juste le temps d'aller de la boite à ce fameux temple en ruine. Certains y étaient déjà, mais en même temps entre voler, prendre de l'avance ou autre c'était presque normal. Tu décidas de te déplacer en faisant donc quelque peu le tour extérieur d'abord de l'endroit, avant de te décider à rentrer à l'intérieur des ruines. Tu observas un peu tout, ne te préoccupant pas de tout ce qui pouvait se passer autour, que ce soit bagarre, arrivé quelque peu remarqué ou autre, malgré le vacarme assourdissant de certain. En fait si... On ne pouvait pas ne pas remarquer l'arrivée de la blonde de tout à l'heure, ayant bien évidemment roulé jusque devant le bâtiment et ce avec le personnage masqué. Peu après l'arrivé aussi de l'autre sorte de cyborg allons-nous dire qui eut l'occasion de trouver de quoi se cacher les partis intimes... Car il avait perdu son slip... D'ailleurs il te rappelait quelque chose, ne l'avais-tu pas croisé à Termina celui-là ? Il te semble bien, il était avec Link à ce moment, puis plus trop de nouvelles passé la partie des pics des neiges.

Enfin, pour le moment tout le monde était un peu de son côté, qui plus est d'autres arrivent petit à petit, et encore, d'autres arriveraient sans doute par la suite en sortant de la Pandorica. Alors autant en profiter, de toute façon tu doutais fort que quelqu'un te remarque à la vue de la non importance de la personne que tu étais, ce qui il faut dire t'arrangeait plutôt bien puisque tu restais donc libre de tes mouvements, enfin, plus ou moins, mais tant que l'on ne te disait pas d'arrêter ou que tu te poses des limites, tu allais clairement faire ta vie. Tu laissas plutôt tes yeux se perdre sur l'architecture plutôt qu'autre chose. Si vous deviez avoir à trouver des réponses ici, c'est qu'il devait forcément y avoir quelque chose, mais quoi ? Là était toute la question.

Évidemment, la réponse n'allait sans aucun doute pas venir tout de suite, et tu n'avais pas spécialement envie d'attendre que les autres réagisse pour faire quelque chose. Regardant cet endroit avec attention, tu n'hésitas donc pas à aller voir ce qui pouvait paraître important dans la salle, qui plus est à toucher s'il le fallait. Tu n'avais peur de rien pour le coup, et tu savais que tu le sentirais tout de même venir le truc s'il fallait. L'endroit devait regorger de secret après tout, et si l'on ne fait pas attention, il peut très bien y avoir un piège, ou bien une réponse. Tu ne connaissais pas cet endroit, alors pour le coup tu t'attendais un peu à tout, ou à rien, c'était au choix.

© Heine Rammsteiner / BEN
Pièces Pièces : 36625
Nombre de messages : 2333
Age : 20
Réplique/Citation : Fuck off !
Date d'inscription : 26/05/2015
Liens : Famille: //

Amis: //
Connaissance +: Link- Tiengen

Ennemis: //
Connaissance -: //

Guilde: //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Rp en cour:
[1] Hérésie sanguinaire [PV:Amanda Voanor]
[2] Au coeur de la nuit [PV: Link]
Mes couleurs:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Jeu 1 Sep 2016 - 2:20
Tout le monde rejoignis Flandre après avoir rousté Link. Alors que je m'occupais d'elle, essayant d'établir une discussion malgré un sacré choc mental de la petite vampire, je parvenais à me calmer, puis mon ex-général l'emporta en volant en direction du temple. Du coup, j'allais les suivre, après tout, il nous a invité. Et pis façon même s'il était pas d'accord, j'allais quand même le faire, du moins... C'était sans compter sur l'apparition d'un type que j'aurai jamais du provoquer avant...

-Rosstail: Oh, piss...

De qui je parlais? Du mec que j'ai tenté de tabasser dans la tour des souvenirs. À cette époque, j'avais encore un minimum de respect pour les dieux, les nobles et tout ça... Et j'étais bourrin, pour ca que j'ai tenté de protéger Acrya avec un petit succès avant qu'il ne m'arrache ce qui est le plus précieux à la vie... Je ne parle pas de mes parties génitales mais bien de mon cœur, lequel il a surement du jouer avec au football. N'empêche, je me pose toujours cette question. Comment j'arrive à vivre sans sentir mon coeur battre? C'est comme si que je n'en avais pas... Ah, c'est tellement flippant ces conneries... En tout cas, cette fois j'allais pas me faire remarquer auprès de lui, je l'ai payé de ma vie une fois, ça va pas devenir une habitude.

-Rosstail: houphouphouphouphoup!

En fait, en prononçant ce truc, j'ai surement du me faire repérer, alors je courrier en direction de Faust puis me cachay dans son dos, sans un mot, priant pour que l'autre ne m'ait pas vu... Les autres pouvaient voir mon visage blanc comme un linge, laissant totalement disparaître les zones de ma peau à peine bleutées d'origine, le tout accompagné de quelques gouttes de sueur, ils pouvaient même entendre une respiration rapide et voir les yeux emplis de peur. D'ailleurs, ce n'était pas l'envie de leur parler qui s'étaient étreinte, même envers Link dont j'ai déjà oublié le problème à cause de ce nouveau problème, mais bien la non-envie de me faire arracher autre chose cette fois... Et pis façon il est trop loin.
Pièces Pièces : 15706
Nombre de messages : 1523
Age : 20
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Recherché par les Criminels de Horuna et Néo Tellius
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Cyprien a écrit :
avatar
Imaginary
Jeu 1 Sep 2016 - 20:01
Malgré mon cris, je ne semblais pas trop avoir attiré l'attention et c'était tant mieux! De toute manière toute l'attention semblait se porter sur Link, les gens lui en voulaient pour avoir giflé une fille. J'avais vu ce comportement et n'avait pas vraiment compris celui-ci, mais soit je m'en fichais pour être honnête... Tout monde semblait sortir tous petit à petit de cette boite, mais Sheik ne semblait pas s'y trouver... J'espère au moins que celle-ci va bien, je suis sûre que oui, je ne m'inquiétais pas pour elle, je sais que c'est une guerrière forte!

Je ne voyais aucun intérêt de perdre plus de temps avec eux, ça semblait être le total bordel, j'avais bien compris que ce monde était encore le nôtre, certaines choses s'étaient passées durant notre sommeil, mais je ne sais pas si rester ici, nous apporterais vraiment des réponses... En parlant de réponses, je devais en trouver pour mes cauchemars, je ne pouvais pas rester dans cet état, mon esprit et mon moral n'arrêtaient pas de s'affaiblir, Betty se posa d'ailleurs de nombreuses questions, mais je ne pouvais pas lui offrir de réponse. J'avais besoin qu'elle soit bien pour moi, quelle garde la forme pour nous deux... Même si elle voyait, je n'étais plus celui d'avant. Les gens changent tout comme ce monde au final... Mais ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Sans rien dire, je décidai de partir discrètement de toute manière peu gens fessaient attentions à moi.

[Fin du rp pour Rayman]
Pièces Pièces : 13791
Nombre de messages : 3938
Age : 25
Localisation : Tsoul’i
Réplique/Citation : « Moi, Cyprien, je condamne ton monde à l’oublie »
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

KirbyB a écrit :
avatar
Pink Warrior
Ven 2 Sep 2016 - 10:57
Yrf s'était finalement posé sur l'épaule de Faust afin de reposer ses ailes tout en ne perdant pas une miette, autour se trouvait Link, et Shimizu. Link s'excusa de son comportement mais pas avec la bonne formule d'après moi, dommage je ne pouvais pas parler par la bouche de mon familier...

Alors que Kirby lâcha sa question il fut totalement pris par surprise car...
OH MON DIEU MAIS TU ES L'ANIMAL LE PLUS MEEEEEEEEEUGNON QUE J'AI JAMAIS VU DE MA VIIIIIIIE !!! Il se fit prendre dans les bras par la blonde et se fit salement secouer dans tout les sens HIIII TROP MEEEEEUGNON !! GNOUGNOUF ! GNOUGNOUF ! GNOUUUGNOUFF ! JE VEUX L'ADOPTER IL EST TROP CHOUPINOU ♥ ! JE VAIS L'APPELLER "MIRABELLE" !!!

-Woooohohhohoooo.

J'aurais tout à fait pu se libéré d'un seul coup en utilisant ma force naturel, mais ça aurait été risqué de blessé cette innocente pimbêche... J'hésitais donc entre secousse et hurlement d'affection de la part de Blondasse. je crus voir d'ailleurs voir l'espace d'un instant une silhouette familière que je n'appréciais pas vraiment rentrer dans le temple discrètement. Alors que la situation n'avait trop durer et que j'allais faire usage de la force... Merwen ! Merwen le brave attrapa les poignets de Blondasse pour qu'elle arrête de m'agiter. Sans soucis je m'extirpais donc des bras de la jeune fille tout en remerciant Merwen

-C'est bien aimable de ta part Merwen, j'aurais pu m'en sortir tout seul mais pas sans égratigner cette pauvre fille.

Je vis que Pignouf était là à terre, il était donc probablement lié à cette fille d'une manière où une autre je me décidais donc à la réprimander :

-Dite donc jeune fille ! Je ne suis pas un animal, et d'ailleurs ce n'est pas très Mature de jo-
-DEGAGEZ, LAISSEZ FAIRE LE PRO.... STRIKE !

Le semi-exhibitionniste de la Pandorica arriva par surprise à toute vitesse, je n'eu que le temps de me tourner vers lui pour comprendre ces attentions, que je vis son coup de pied me rentrer dedans et me projeter à toute vitesse vers l'entrée du temple que je défonçais sur mon passage.... Quel genre de malade ?! Je me relevais aussitôt après tout le coup n'avait pas été si violent et j'avais déjà vu bien pire, particulièrement énervé je sortis du temple les sourcils froncé et bloqué sur un rictus qui en disait long, ce marine de l'espace méritait une leçon. Activant mes pouvoirs et faisant appel à un rêve pratique à utiliser, le diamant de beauté, je frappais le sol me trouvant encore hors de vue de l'abruti et un véritable parallélépipède rectangle de diamant s'éleva d'entre sous ces jambes brusquement et frappa son slip de fortune mais surtout les bijoux de famille se trouvant dessus. Frottant mes mains je me rapprochais de Merwen l'air un peu dépité :

-Rentrons donc dans le temple il y a peut être de quoi en apprendre plus sur notre situation...

Et j'entrais ainsi laissant derrière moi le soldat qui m'avait offensé et la blonde qui m'avait mal considéré.

-----------------------------------------

Rengar refusa l'appareil donna par Tim et le broya dans sa main, il n'était pas intéressé à participer à ses messes basses et lorsque Roi Boo disparut il décida d'en faire de même. Ré-utilisant sa vieille technique de chasseur son corps devint immatériel et invisible, il partit des lieux pour rejoindre le temple rapidement, là il observa de ces sens aiguisé la situation, quelques pignoufs devant le temple, 2 qui viennent de passé par la porte d'entrée, et un groupe vers le grenier de la structure...? Dont visiblement le Roi Boo. Il devait donc s'y passer des choses plutôt intéressante.

L'espion parfait escalada sans mal le mur du temple et doucement se plaça au bord du trou du plafond pour observer et écouter ce qui s'y disait. Personne ne pouvait alors savoir qu'il était présent... Et pourtant.
Pièces Pièces : 18591
Nombre de messages : 2116
Age : 20
Localisation : J'en sais rien :0
Réplique/Citation : "Par la magie des rêves !"
Date d'inscription : 02/11/2012
Liens : Amis : Faust, Capricorne, Snow, Shikkan, Argaï, Link, Phoenix, Eloaf the Chao, Genesect, Rosstail, Tim Sinassas,

Ennemie : Baltagnar, Trascer, Nightmare(le hérisson), Axem red, Stip

Connaissance : Flare, Hwoarang, Ikuto, Red, Gozen


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

KB possède une carte obtenu a un quizz qui lui offre 20% de réduction sur tout au marché coco : Carte Gold !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Ven 2 Sep 2016 - 12:11
Le temple était vite devenu bruyant. Je n'étais pas plus surpris que cela, puisque après tout, la Pandorica semblait avoir réanimé tout le monde sans aucun parti prix. Je trouvai cela intéressant. S'il ne s'agissait que de se débarrasser du chaos, à la manière d'un anti-corps, beaucoup d'entre nous n'auraient pas survécu, et pourtant, il n'y avait aucune distinction ... fut-ce Stip, ou encore moi-même.

Squall, en revanche, ne semblait pas s'être réveillé, ou alors, peut-être l'avait-il été avant nous ? Il m'apparaissait impossible de le déterminer. Graduellement, au fil de la guérison de Flandre, parfaitement exécutée par Magicka, les deux côtés du temple se remplirent : d'une part ceux qui cherchaient des réponses en bas, et d'une autre les gêneurs qui vinrent s'agglutiner autour de nous comme si nous faisions quelque chose de réellement plus intéressant. Je m'éloignai de Roy pour m'approcher d'un trou dans le mur. Je ne réussis pas à voir plus loin que certaines montagnes, et il m'apparut difficile de constater l'étendue de ces terres. Le mouvement des nuages me troublait toujours autant. Je voulais voler, loin, et assez haut dans le ciel, pour comprendre de quoi il retournait, mais ce qu'il pouvait se passer avec les autres idiots m'empêchait de m'éloigner. Même si l'idée ne m'enchantait pas, je devais rester proche de tout le monde parce qu'il était sûr qu'il faudrait en assommer un ou deux au bout d'un moment.

L'air se déchira en plusieurs fractales, et un spectre apparût. C'était la première fois que je vis le Roi Boo. Je n'avais aucune idée de qui il était, mais il empestait la haine et la tristesse à des kilomètres à la ronde. Encore un imbécile à devoir surveiller. J'étais incapable de comprendre les agissements de la Pandorica, et je me le répétais ... s'il suffisait de défaire le Chaos, la sélection naturelle s'en serait chargé, mais le but de cette protection était tout autre, et il m'apparaissait plus urgent de découvrir ce "pourquoi" que celui du changement de forme de la planète, car c'était certain, maintenant que je prenais le temps d'observer le ciel, qu'une "voûte" n'existait plus. Il y avait quelque chose de différent ... de différent et d'imperceptible.

Lorsque le Roi Boo m'adressa la parole - bien qu'il le fit à l'ensemble du groupe, j'avais compris que sa question m'était particulièrement destinée -, je ne marqua aucun temps de silence et empruntai les escaliers menant au rez-de-chaussée de l'église, lui répondant d'une voix presque éteinte :


- Aigre-douce. C'est ce que tu voulais savoir, n'est-ce-pas ?


Passant l'une des portes en bois du temple, j'atterris devant les quelques personnes présentes en bas, et comme je m'en doutais, ils ne savaient pas tenir en place. De véritables enfants, s'il en était. Faisant disparaître mes ailes, que je considérais gênantes dans les petites surfaces, je m'assis sur un pilier détruit pour faire un tour d'horizon et constater les dégâts du temple. Malgré sa destruction, je ne trouvai aucune trace de guerre. Seul le Temps, qu'il gardait en son sein, l'avait souillé. Une bien triste fin pour ce patrimoine oublié de tous.
Croisant mes bras contre mes jambes, je m'appuyai sur l'une de mes mains, quelque peu désabusé. Je n'avais pas pensé un instant trouver quelconque indice sur notre temporalité dans de telles ruines, mais si je m'en référais aux dégâts provoqués par la vieillesse, je pouvais dire sans trop me tromper ...



- 1000 ans, au mieux, et arrêtez de vous chamailler, vous êtes gênants.
Pièces Pièces : 89924
Nombre de messages : 5878
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Ven 2 Sep 2016 - 12:41
Pignouf, sonné, retrouva assez rapidement ses esprits. Son lama était toujours en train de brouter de l'herbe, et Blondasse fit une nouvelle bêtise, en l'amochant un peu plus. Décidément, il en avait marre ! Il allait trouver un moyen d'éliminer cette abrutie ! Mais Pignouf se calma rapidement lorsqu'il remarqua Kirby, et Blondasse qui était prit d'affection pour lui. Dans sa tête, un nouveau plan machiavélique venait de germer. Il remarqua aussi Rayman faire bande à part et s'en aller, tant mieux, c'était bien un abruti lui aussi ! Pignouf s'aggrippa alors plus fort au cou d'Elile pour lui confier sur un ton sadique :

Oh...Oh oui ♥ C'est la plus belle et mignonnes des peluches. Tu sais quoi ? Je te l'offre ! Héhéhé. Fais en ce que tu en ve...*SNAP*

Mais...Mais qu'est-ce-qui se passait ?! Le grand gaillard musclé qui venait de se pointer, ce Ted, se servit de lui comme protéger ses parties intimes. Il en profita pour donner un grand coup à la boule rose, ce qui ne déplut pas du tout à Gnougnouf, en revanche, Kirby se vengea et le Maskass hurla lorsque son attaque le toucha. Tombant au sol, et roulant vers Elile, Pignouf se plaigna, en le faisant exprès, des "deux méchants" nommés Kirby et Ted qui en avaient voulu à sa vie. Peut être qu'en la manipulant, comme il avait toujours tenté de le faire, elle allait pouvoir faire quelque chose ? Pignouf se mit à chouiner tout en roulant en boule, et en s'éloignant peu à peu de la scène, se rapprochant de son lama.

:caprice: OUIIIIIIN ! ILS M'ONT FAIT BOBO ! CHÉRIE, ILS SONT MÉCHANTS AVEC MOI...EXPLOSE LES ! fit-il pour déporter leur attention sur eux, pendant ce temps, lui, retrouvait sa monture tranquillement et grimpa finalement sur son lama, observant la scène. Il y avait beaucoup d'arrivée, et de nombreuses personnes ici. Si seulement il l'avait su...Il aurait fait éliminer cet endroit. Et sans doute qu'il y avait encore d'autres personnes dans la Pandorica. Si il parvenait à détruire cette boite...Alors, il aurait moins d'opposants non ? Pignouf sourit machiavéliquement. Il trouverait un moyen, et rapidement.


________________________________________________

Du côté de Link, l'action était toute autre. Faust, décidément son seul véritable ami ici, avait souhaité soigner les blessures de son ami et assez rapidement, Link fut remis sur pied. La japonaise qu'il avait rencontré à la Nébuleuse était là elle aussi, et décidément assez perdue. Vu sa réaction, Faust avait du répondre à sa question, le problème c'était qu'il utilisait souvent ses pouvoirs psychiques alors...Cela pouvait être déconcertant. Puis ce fut au tour d'une autre jeune femme d'arriver. Elle donna à Link ce "Masutā" puis disparut. Etrange. Link comprit rapidement qu'il s'agissait d'un dispositif pour communiquer, et il fit le lien avec Tim qui était parti lui aussi. Il possédait aussi une bague qui appartenait à cette "Raven" mais dont il n'avait toujours pas fait l'usage. Il n'avait pas revu Tim depuis les épisodes à Termina et quoi qu'il en soit, il était lié à cette femme. Link attrapa le transmetteur, et la première question qui lui posa fut celle-ci :

« Tim...Je ne sais pas si tu m'entends...Mais pourquoi nous avoir trahi à Termina ? Pourquoi avoir décidé de me ralentir ? Rengar est bien plus dangereux que ce que tu ne le penses...Si tu n'est pas de notre côté...Alors mieux vaut que tu ne t'occupes pas de nos affaires. »

Rapidement, Link fut coupé par Eloaf qui plaça son index sur son front, comme pour lire ses pensées. Cela le mit mal à l'aise. Et il commença alors à déblater sur ses raisons de lui en vouloir, que Link était responsable du chaos qui avait rongé les mondes, et qu'il tenterait de l'arrêter. Ce à quoi, Link lui répondit sèchement.

« Ce que j'ai dis à Tim...Te concerne aussi. Si tu ne vas pas dans le même sens, alors c'est que tu n'es pas digne de notre alliance. Tu t'es sacrifié pour Popstar, tu t'es battu contre Axem, Stip, Flandre et les autres et en retour, quoi, tu leur propose ton aide ? Vous me dégoûtez.... »

Link évoqua son dégoût à l'égard de l'attitude d'Eloaf mais pas seulement de lui comme il l'avait relevé un peu plus tôt, de Roy aussi, de Gozen...Bref, il était en train de réaliser qu'il ne pouvait plus compter sur grand monde excepté Faust et Heine, Kirby lui même ne lui avait pas répondu, faute à son familier apparemment, et s'occupa ensuite du cas Pignouf et Ted, aux côtés de Merwen qui essayait de les aider tant bien que mal. Link soupira lorsqu'il vit Eloaf partir, sans réponse, puis il tourna sa tête derrière lui, en direction de la plaine. Axem, Stip, et Ben venaient d'arriver. Ça allait très mal tourner, c'était certain. Link tourna sa tête en direction de la japonaise et du bouc lorsque Rosstail, d'un air apeuré vint les rejoindre. Link avait aussi envie de lui faire la morale sur ce qu'il s'était passé, mais il avait du entendre ce qu'il avait du dire à Eloaf, alors inutile de radoter. Link prit la parole :

« J'ai bien compris que ce n'était le lieu ni le moment pour régler les comptes, et "ils" sont beaucoup trop nombreux. Ils sont tous là...Ainsi qu'Axem. Ceux contre qui nous nous sommes battus. Passons de l'autre côté, il ne faut pas qu'ils nous voient. » Expliqua Link en se relevant et en partant en direction de l'autre côté de l'Eglise. Qu'est-ce-que Ben foutait là, lui aussi ? Ses intentions furent plutôt mauvaises à Termina mais heureusement Mephiles était là. Cette fois, ce ne serait pas le cas, et s'ils tentaient de lancer un assaut contre eux...Link de nouveau ressenti une forte angoisse, et se cacha derrière un talus de pierre, avec une vue sur l'intérieur du Temple du Temps. S'il s'y passait quelque chose, il serait aux premières loges pour voir ça. Gozen arriva et il l'entendit d'ailleurs dire qu'il s'était écoulé "1000 ans", confirmant les paroles d'Element, le familier de Roy. C'était vraiment effrayant. Ils avaient fait un bond de 1000 dans le futur...Pourquoi et...Comment ?! L'Hylien vit Heine non loin, et lui fit signe de les rejoindre. Il le sentait rempli de compassion pour lui, concernant sa situation avec le Cerbère. Sans doute qu'il pouvait lui faire confiance, à lui aussi. L'Elfe espérait qu'il accepte son invitation, tout en restant discret.

Quant aux autres...Il espérait qu'ils partent. Link redoutait une réunion de nouvelle alliance...Par exemple, si la "Reclaimer", qui semblait réunir des éléments forts s'allaient avec eux, convaincus que c'était Link et les autres les responsable du chaos...Alors la situation deviendrait particulièrement dangereuse pour lui. En train de calculer tout et n'importe quoi, l'Elfe se calma et essaya de faire le vide dans sa tête, espérant une réponse de Tim dans le transmetteur. Oui, Eloaf avait raison sur le fait qu'en ce moment, il se sentait visé, et quelque peu en danger.

Mais c'était bien là la triste vérité. Link s'était fait un nom et des ennemis pendant toutes ces tristes années. Et le plus dur à avaler, c'était de savoir que parmi ces fameux ennemis...Il y aient certains de ses anciens amis. Pour le moment, Nightmare ne s'était pas montré, mais qui d'autre allait bien faire son apparition ? Trascer manquait à l'appel d'ailleurs. Link attendit, il n'y avait plus que ça à faire désormais. Il marmonna, à voix basse :


« C'est ce qu'ils voudraient nous faire croire...Mais...Nous ne sommes pas plus en sécurité ici. Malheureusement.... »
Pièces Pièces : 108932
Nombre de messages : 57221
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Ven 2 Sep 2016 - 12:50
Lorsque Flandre, dont les contusions furent résorbées, se réveilla, la magicienne soupira d'aise. La jeune vampire se réveilla doucement, quelque peu gênée, et remercia l'ensemble du groupe de l'avoir protégé. Magicka, heureuse de voir qu'elle se portait admirablement bien, lui frotta gentiment la tête et croqua dans sa sucette. Gozen venait de partir sans adresser un mot à quiconque, si ce n'était au spectre qui venait d'apparaître dans la pièce, et la jeune femme vit au regard de Flandre qu'il s'agissait soit d'un ennemi, soit de quelqu'un de tout simplement dangereux, et elle la savait assez vive pour définir avec précision ce qu'était la dangerosité.

Il y avait aussi le mercenaire dans la pièce. Grégor ? Grégoire ? Magicka ne s'en souvenait plus. Elle n'avait eu l'occasion de le voir qu'une seule fois et celui-ci ne s'était pas plus démarqué que les autres, de ce fait, son intérêt pour lui n'avait été que minime. Elle avait cependant constaté que Trascer n'était pas présent avec eux et cela l'avait gêné. Le chevalier noir avait un côté certes effrayant, mais elle le savait doux. Elle sourit à cette pensée. Les gens de Reclaimer n'étaient pas forcément de "bonnes" personnes dans le sens des idéaux des Herauts de la Justice, mais leur fond était bien plus pur que la plupart des gens présents dans ce temple.


La "pureté". Magicka se questionna à ce sujet. Savait-elle réellement définir une notion aussi complexe ? Elle n'en était pas convaincue, et il était d'autant plus difficile de sonder des personnes comme Gozen ou encore Squall. Même Roy avait sa part de clair-obscur, mais elle les aimait comme ça :

Complets.

Le regard de Flandre à son intention tira la sorcière de sa rêverie. Quand elle comprit ce que désirait la jeune fille, Magicka émit un doux rire et tira de sa besace une sucette rouge comme le sang, dont elle déchira le papier, avant de lui tendre :



- Les enfants sages ont toujours le droit à une sucrerie après être passé chez le médecin. Je suis contente de savoir que nous allons rester un petit peu ensemble.


Roy, qui rejoignit le groupe, signifia à Magicka qu'il allait descendre rejoindre Gozen pour chercher l'un ou l'autre indice si le besoin s'en faisait sentir, mais avant d'opérer, il assigna à sa protégée une mission :


- Maintenant que ton sceptre te permet de voler, j'aimerais que tu fasses un rapide tour de la bâtisse, peut-être que quelque chose nous a échappé. Scrute bien les environs et entre par la porte principale pour nous rapporter tout élément suspect. Je compte sur toi.


Magicka obtempéra. Prenant son sceptre et replaçant son épée dans son fourreau, puis l'attachant à son dos, elle s'assit sur le bâton et passa par le trou du toit, s'envolant à quelques mètres de hauteur avant de doucement retomber. Une fois derrière le bâtiment, Magicka, qui jouait nonchalamment avec le bâton de sa sucette, du bout de l'index et du majeur, perdit en altitude et se posa sur l'herbe haute pour continuer son chemin à pied. La densité de la plaine l'empêchait de correctement voir de là où elle était, et une inspection minutieuse nécessitait, de fait, de se baisser un peu.

Alors qu'elle regardait, d'un oeil vigilant, toute activité suspecte, déjà enthousiaste à l'idée d'un "R.A.S" auprès de son supérieur, la demoiselle, peu consciente de ce qui l'entourait, se cogna contre quelque chose de dur et tomba en arrière, fesses les premières, dans l'herbe fraîche. Se demandant de prime abord quelle colonne elle avait pu ne pas voir, son regard bourdonna quelque peu lorsque le chrome rougeoyant d'une figure qu'elle n'avait jamais espéré revoir brilla face au soleil des plaines d'Horuna.

A mesure que les yeux de Magicka analysaient, de bas en haut, le corps du robot qui se trouvait sur son chemin, sa gorge se bloquait par la suffocation. Dès que leurs regards se croisèrent, Magicka, qui ne trouvait plus la force de se relever, murmura, d'une voix étouffée, apeurée :

- S ... s ... s ... seigneur ... A ... Axem ... ?


Il n'y avait aucun doute : c'était lui. Ça ne pouvait qu'être lui. Son apparat, son aura, la froideur de son regard ... le destructeur de Dreamland, sa terre natale, qu'elle pensait mort au prix d'un valeureux combat contre l'armée révolutionnaire dont elle était l'un des généraux, se trouvait face à elle, en pleine forme, et sa soif de meurtre n'avait nullement changée. De plus, il la connaissait, en tant qu'ennemie, mais aussi en tant que pourfendeuse du prisme qui avait causé sa défaite. Elle, qui pensait ne plus jamais avoir à songer à son passé, était là, impuissante et terrorisée, face à un être qu'elle savait bien trop fort et trop cruel pour elle.

Elle voulait appeler à l'aide. Ses pupilles, dilatées, traduisaient un terrifiant stress. Elle voulait crier "Roy ! Gozen !" mais aucun son ne vint. Elle voulait prendre son épée, mais aucun de ses membres ne lui obéit.

Elle voulait dire à l'ensemble du temple qu'il y avait, définitivement, un élément suspect dans les environs.
Pièces Pièces : 14536
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Ven 2 Sep 2016 - 22:17
Hyrule. C'était le seul mot qui trottait dans la tête de Faust. En effet, ce dernier repensait à cette scène où le groupe s'était acharné sur Link. Certes, l'elfe n'allait pas changer son idéologie. Cependant, il fut une des personnes à être sûr de lui d'être dans ce territoire via un "ticket vers le futur". Mais, Faust n'était pas sûr. Il devrait continuer à écouter les personnes pour avoir la confirmation si ils étaient vraiment à Hyrule, ou trouver quelque chose qui lui parlait, sauf le temple. Cependant, si ils étaient vraiment à Hyrule, la question que se posa le bouc était que si ce territoire aurait avancé vers le futur, pourquoi les personnes ne furent pas affectées par le temps ? Avait-il un lien avec le lieu où les autres furent endormis ?

Pendant ce temps, l'oiseau de Kirby Bros se posait sur l'épaule du bouc, interrompant ses pensées. En effet, avoir les pattes accrochés sur l'épaule fut une sensation un peu déstatibilisant au début. Au final, le cornérien s'y habituait. Il profita même pour caresser ses plumes. A la vue de ce rapace, Faust repensa à ses familiers. Il n'avait plus revu son Poichigeon depuis qu'il avait rédigé un énième message sur papier et l'envoyer en tant que pigeon-voyageur. Heureusement que Faust avait maintenant un smartphone pour pouvoir envoyer les messages, même si il n'aurait qu'une petite partie de ses amis en contact puisque ces derniers ne maîtrisaient pas forcément la technologie. Quant à son Hypotrempe, il avait évolué son Hypocéan. Seulement, celui-ci commençait à devenir désobéissant, quitte à avoir un comportement  sauvage que Faust décida de le relâcher dans la nature. Bien sûr, le bouc avait pris le temps de trouver un endroit où il y aurait également des Hypocéans. L'anthropomorphe n'en revenait pas à prendre cette décision, surtout au début. Mais, la vie continuait ainsi.

Peu après, Rosstail fit demi-tour pour se cacher derrière Faust. Ce dernier tourna sa tête discrètement, son regard étonné vers le chevalier. Il voyait déjà que Rosstail ne faisait pas ça pour faire une blague à quelqu'un d'autre. Au contraire, il semblait fuir quelqu'un ou quelque chose dont Faust ignorait. Histoire de ne pas trop se faire remarquer, le bélier redressa sa tête vers l'avant. Cependant, il voulut en savoir plus sur sa peur.

-T'as de la chance que je puisse te parler par télépathie. Pourquoi te caches-tu derrière moi ?

Pendant que Faust marchait, il hérissa légèrement ses poils quand son regard était dirigé vers Axem. L'anthropomorphe le connaissait. Il avait travaillé pour lui à l'époque où il fut sous l'effet d'un objet inversant sa personnalité. Malgré un sentiment de peur, Faust tentait de rester flegme. Après tout, il cherchait sans doute également des réponses, comme les autres. Si le destructeur voulait régler le compte au cornérien, ce n'était pas le moment.

Arrivé à l'entrée du temple, il eut à nouveau de l'agitation. En effet, le soldat qui avait enfin de quoi cacher sa nudité frappa la boule rose, tel un ballon de football avant de traiter la blonde de canard mutant. Seulement, Kirby Bros répliqua par un gros coup de poing dans les parties intimes, frappant également le Maskass qui allait pleurer dans son coin. Faust fit mime de ne rien voir. Avant que la boule rosa fit quelques pas, Faust voulut lui rendre son familier.

-Kirby ! Je suppose que ton piaf est à toi.
Interpella le bouc. Il appelait son ami "Kirby" pour faire plus court.

Le bélier attendit que l'oiseau se déagageait tout seul de son épaule, avant d'entrer dans le temple. Encore une fois, ce lieu ne lui parlait vraiment pas. Il devrait à nouveau de se contenter d'écouter les conversations des autres pour en savoir plus. Pour l'instant, juste des propos sur la folie et une question un peu dérisoire de la part de l'ancien roi d'Hyrule. Plus tard, ce fut la bonne quand il entendit "mille ans". Mais, mille entre quoi et quoi ? Faust s'approcha du jeune adulte mystérieux, en gardant tout de même une distance. Celui-ci semblait trop occupé à inspecter le temple, au point d'ordonner aux compagnons les plus agités de se calmer que le bouc ne voulait pas lui déranger davantage. Mais bon, il devrait quand même avoir quelques confirmations.

-Mille ans entre quoi et quoi ? Depuis sa création ou... ici et notre "époque" ?
Demanda Faust d'un air hésitant.
Pièces Pièces : 18795
Nombre de messages : 5704
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
[Acte 11] Le réveil
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» PKM : Diamant & Perle : Éveil des Légendes
» Holiday Celebration : The Feast of Winter Veil 18 décembre
» Demande d'un acte de décès
» [Clip] Montage réveil de Mata Nui + Glatorian
» Histoire du réveil d'une armée nécron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum