Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Skyni "Trief" Armonia => Validé !
avatar
Protecteur des Tours
Dim 28 Aoû 2016 - 1:35
BLOC IDENTITAIRE :

Nom, prénom, surnom du personnage : Skyni « Trief » Armonia

Âge du personnage : 46

Race du personnage : Humain

Groupe d'appartenance : Custom

Camp estimé : Loyal Neutre

Doubles comptes ? : Shimizu Nobunaga, Jack Isaac

(NE REMPLIR QU'EN CAS DE DOUBLE COMPTE) Ce double compte est-il né d'une "mort prestigieuse" ? (nom du personnage mort/non) : Non

Je souhaite être parrainé (oui/non) : Non

Si oui, par qui ? : /

Je souhaite faire le RP tutoriel avec mon parrain (Oui/Non) : /

Je suis ici grâce à un membre (nom du membre/non) : Non

Natif de Next Wave ? (Oui/non) : Non

Si oui : de quelle île ? : /

"Je m'engage, dans mon Histoire, peu importe quel est mon passé, quelles sont mes capacités, de quelle monde je proviens, à être sorti de la Pandorica en ayant ouvert la seule porte de sortie. Je m'engage à ne pas me souvenir de la manière dont j'y suis entré, ni de ce qui compose l'intérieur de cette boîte."


Un familier ? Présentez-le nous ! (5 lignes minimum) /

Possédez-vous une arme unique ? Si oui, créez son modèle de fiche et envoyez le par MP à Gozen ! Oui

---------------------


BLOC PERSONNAGE :


Présentation physique

Trief ne s'était pas senti aussi mal depuis qu'il avait quitté son rôle d'Egide d'Aether... C'était, il lui semblait, la première fois qu'il réintégrait une forme physique depuis alors, et pourtant, il ne s'était jamais senti aussi faible... Titubant difficilement jusqu'à l'ombre d'un arbre, il s'écroula. Son lourd corps souleva un nuage de poussière massif, et il sentit son armure lui rentrer douloureusement dans la peau. Même ainsi, étendu sur le dos, il était imposant. D'une taille et d'une largeur bien supérieure aux humains normaux, il voyait passer autour de lui toutes sortes de personnages étranges, semblant aussi perdus que lui. Balayant l'endroit où il venait d'arriver du regard, il se redressa lentement, et finit par repérer un lac. Décidant de s'y rendre pour regarder son reflet dans l'eau, il se mit en marche d'un pas lourd et sonore, qui ne manqua pas de laisser des traces profondes dans la terre à ses pieds...

C'était une vision singulière que ce colosse de plus de deux mètres trente de haut pour un mètre soixante de large portant son armure blanche et noire et trainant les pieds, épuisé. Au dessus de sa longue cape couleur de neige étaient accrochés deux espadons qui n'étaient pour lui, visiblement que deux épées de bonne taille. La première, semblant la plus récente, était entièrement noire, une gouttière semblait être creusée au milieu, et ses deux lames semblaient aussi redoutables l'une que l'autre, tandis que la deuxième, visiblement beaucoup plus ancienne, était partiellement brisée, et semblait bien plus massive, même si elle ne possédait plus qu'une seule lame...

Enfin arrivé devant l'eau, le chevalier titanesque se mit à genoux pour se regarder dans l'eau. Cela faisait pour lui une éternité qu'il n'avait pas vu ce visage... Passant doucement la main sur son bouc gris, essayant de se faire à cette mâchoire épaisse, il remonta jusqu'à son nez droit, puis ses arcades  sourcilières... Il ne se souvenait pas avoir une ossature aussi dure, et se demanda un instant comment Aether avait pu, en une autre époque, voir quelque chose de gentil dans son visage... Mais en repensant à elle, un mince sourire éclaira son visage, et il comprit... C'était une vie à être mauvais qui lui avait donné ce visage si froid...

Pourtant, malgré ce sourire, un élément restait beaucoup trop froid... Ces yeux gris avaient visiblement vu passer bien des guerres et bien des massacres... Il n'y restait plus qu'un éclat d'humanité, sans quoi on aurait aussi bien pu croire qu'ils appartenaient à un mort... Quant à ces rides profondes marquant son visage,  elles ne faisaient que renforcer cet aspect pratiquement cadavérique... Il n'avait jamais aimé ce visage, et cela ne changerait pas aujourd'hui. Soupirant, et perdant au passage son sourire, l'homme se redressa, et passa une main dans ses cheveux. Toujours coiffés en arrière, et du même gris que sa barbe, ils étaient assez courts, la faute à une vie dans l'armée. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il convenait de faire maintenant.

Prenant de nouveau l'aspect d'une machine à tuer en armure, il décida de suivre les autres.

Présentation mentale

Trief a été toute sa vie un soldat. A ce titre, sa façon de voir le monde pouvait se résumer en trois mots : simple, directe, prudente. Mais il en faut bien plus que cela pour comprendre comment pense l'ancien général. S'il s'est longtemps contenté d'une vision simple de la vie, qu'il considérait comme un champ de bataille, ce qui faisait de lui quelqu'un de violent et d'extrêmement manichéen, sa rencontre avec Gozen puis Aether a tout changé. Trief a appris que ceux qu'il pensait être ses ennemis pouvaient être doués de bonnes intentions, parfois même meilleures que ses commanditaires, et surtout qu'ils pouvaient avoir un meilleur plan pour atteindre leurs objectifs.

Une fois cet apprentissage de la remise en question en place, Trief a progressivement ouvert son champ de vision, et s'est mis à apprécier des gens pacifistes, à l'opposé même de ce qu'il avait été, et a cessé de penser que sa vie valait plus que celle de ses hommes. Perdant petit à petit tout attachement aux titres et à la hiérarchie, il a appris à respecter les gens indépendamment de leur rôle, et, s'il se trouve que la personne qu'il respecte le plus, Aether, s'est retrouvée propulsée à une place importante, ce n'était que justice.

A sa façon, l'Egide a un sens de l'honneur très poussé. Il n'attaquera jamais un ennemi dans son dos, malgré ses pouvoirs, et honore les duels au plus haut point. S'il ne refusera pas de l'aide contre un ennemi incroyablement supérieur si les enjeux sont pressants, ou si l'ennemi en face fait lui même appel à ses alliés, il préférera toujours affronter en face à face un seul ennemi, et recueillera toujours ses derniers mots avec une ferveur quasiment religieuse. Il n'oublie ainsi jamais une personne qu'il a vaincu, et est connu pour toujours accomplir leurs dernières volontés, si elles sont réalisables.

Même s'il le dissimule de façon générale très bien, il est fasciné par la beauté et la simplicité de la nature. On peut même parfois le surprendre en train d'attendre partiellement qu'un papillon se dépose sur un de ses doigts gantelés, tendus dans l'air, comme il semble aimer particulièrement ces petites bêtes. Enfin, le dernier trait important de Trief, trahissant l'origine de ses pouvoirs, est son rapport relativement distant au monde, quand bien même il s'y retrouve piégé, et son attirance pour les lieux soit baignés dans la lumière, soit plongés dans la pénombre, au contraire.

Histoire :

Skyni est né dans un petit village de serfs d'une région reculée d'Antala. Les inquisiteurs de l'Empire régnant sur Antala ont vite remarqué ce garçon étonnamment grand et fort, pour un fils de paysans, et il n'a fallu que peu de temps pour que l'enfant se retrouve inscrit sur une liste de « futurs héros impériaux ». En réalité, lorsqu'une carriole vint chercher l'enfant et sa famille, ils les enfermèrent tous les trois au fond de geôles afin de briser l'esprit de Skyni. Les tortures, pour lui comme pour sa famille, furent fréquentes, tout comme les privations, qu'elles soient de nourriture, d'eau, ou psychologiques, et Skyni dut assister au calvaire de ses parents. Tous les jours, à la même heure, en même temps qu'on lui apportait à manger ou à boire, un officier venait expliquer au jeune garçon la mission de l'empire et de l'armée. Une fois adolescent, et son esprit complètement asservi, il lui fut ordonné d'exécuter ses parents, ce qu'il fit sans la moindre once d'hésitation... Peut être était ce par pure obéissance, mais peut être qu'il restait en lui un soupçon d'humanité qui voyait en leur mort une délivrance pour eux, même si lui se condamnait à une vie de monstre.

Dès lors, Skyni fut renommé Trief, et fut formé en tant qu'officier de l'armée Impériale. Très vite, son sens stratégique fut évident, et sa carrière de futur général fut confirmée. Ses dons pour la magie spéciale des officiers impériaux, reposant sur l'utilisation des ombres, l'était aussi.  Il devint le plus jeune général de l'armée à 31 ans, et était connu comme un général obéissant docilement aux ordres, d'une rare cruauté, que ce soit avec ses hommes ou la population, et même si personne ne l'aimait vraiment, les faveurs de l'empereur pour lui étaient clairement évidentes. Un temps, il fut son confident, ou plutôt, le miroir dans lequel il aimait admirer sa propre grandeur, et le chef de sa garde personnelle. Cependant, lorsque la révolution éclata, tout cela changea drastiquement. Trief retrouva sa place de général sur le terrain.

La guerre était difficile. S'il pouvait compter sur la terreur qu'il inspirait à ses hommes et sa propre magie, déjà puissante à l'époque, les rebelles avaient pour eux l'ancienne magie élémentaire d'Antala, et l'inspiration que leur procurait leur chef, Sumaru. Ce fut lors de la célèbre Bataille du Val de Garet que leur rivalité atteint son paroxysme. Trief remporta la Bataille, et eut l'occasion de croiser le fer avec Sumaru, dont il triompha aussi. Cependant, malgré les blessures qu'il avait subies, Sumaru survécut, et finit par ressurgir plusieurs années plus tard. Les deux hommes croisèrent de nouveau le fer, laissant cette fois Trief vaincu, mais l'Empereur, assistant à la scène, ouvrit une faille à travers les plans pour y jeter le rebelle et son général déchu.

Dans ce nouveau monde, Trief se retrouva seul, perdu dans le désert. Fou de douleur et de rage d'avoir été ainsi trahi par son Empereur après avoir voulu donner sa vie pour lui, il affronta tous ceux qu'il croisait, laissant une traînée de cadavres derrière lui. Ce ne fut qu'en arrivant dans une ville qu'il se retrouva confronté à un danger trop grand pour lui. Forcé alors de faire alliance avec Jonathan Gozen, un étrange adolescent semblant utiliser une magie similaire à la magie élémentaire d'Antala, ils vainquirent l'ennemi, un « Vice » tentant de détruire cette partie du monde. Gozen perdit la vie dans ce combat, cependant, et Trief choisit de le mettre en terre lui même, trouvant qu'il avait été honorable et s'était bien battu. Laissant son casque a coté de la tombe du jeune homme, à la fois pour l'honorer, et pour témoigner du fait qu'il n'était plus un agent de l'Empire d'Antala, il partit explorer ce monde.

C'est alors qu'Azul, le Dieu de la Mort, lui apparut. Il avait un rôle à donner au vieux général : Gozen était destiné à un plus grand destin que mourir face à un Vice, et Azul était prêt à lui offrir une résurrection en la personne d'Aether Zen. Cependant, il y'avait une condition : Trief devait jurer fidélité à Azul et faire le serment de toujours protéger Aether, quoi qu'il arrive. Le titan n'hésita cela dit que quelques instants, et accepta l'offre du Dieu. Il lui fut alors remis une nouvelle armure, et deux nouvelles épées, toutes deux noires et pourvues d'une gouttière centrale.

Trief se consacra longtemps à la défense d'Aether, revoyant par moments Sumaru, sans jamais s'affronter pour autant, mais lorsque l'assaut final contre le créateur eut lieu, il dut se sacrifier pour affronter seul un de ses généraux. Enfermé dans une bulle dimensionnelle, sans espoir de s'en sortir, même s'il triomphait, l'Egide se battit longtemps. Le combat, et la trop longue proximité avec Aether et Azul réveilla en lui un pouvoir endormi depuis sa capture par l'Empire, grâce auquel Trief triompha de son ennemi. C'est à cette occasion qu'il apprit que toute son histoire avait été prévue depuis le début par Azul et sa propre mère, Armonia, la déesse de la lumière. Cette dernière apparut à Trief après son combat, et lui révéla tout cela, avant de lui proposer d'accomplir la dernière partie de son destin, et de devenir à son tour un dieu, combinant la puissance de la lumière de sa mère, et le pouvoir sur les ombres acquis auprès de l'Empire afin de devenir le Dieu du Clairobscur.

Cependant, les événements dans le monde où Trief avait rencontré Aether, et auxquels les dieux s'intéressaient particulièrement, vinrent chambouler ces plans. La destruction des Tours commença à déstabiliser le Plan où Trief achevait sa formation, et le combat permanent contre Azul épuisa rapidement les Dieux. Bientôt, le plan où le futur Dieu était formé commença à s'effondrer sur lui même, mais avant qu'Armonia ne puisse le renvoyer dans un autre plan, Trief s'échappa pour rejoindre le monde des mortels. Il avait décidé de rejoindre les autres héros pour le combat final pour les Prismes. Avant cela, il prit le temps de retrouver l'Espadon brisé de Sumaru, qui était devenu, un instant, dans ce monde aussi, un héros, et de remplacer une de ses épées par celle là, en un dernier hommage au guerrier tombé. Cependant, lorsque la Pandorica s'ouvrit et que Trief s'y retrouva enfermé avec tous les autres, il oublia cela, ne se souvenant de son passé que jusqu'au moment où le Plan Divin était déstabilisé.

Ce que votre personnage aime : Trief aime Gozen, mais surtout Aether, son autre personnalité. Il aime aussi le combat, et en particulier les duels honorables, les longues discussions philosophiques, quand bien même il n'y brille pas, observer la nature, et l'art, même si ce n'est pas évident lorsqu'on le rencontre.

Ce que votre personnage déteste : Par dessus tout, Trief déteste la trahison. Que ce soit d'un vassal envers son seigneur, ou l'inverse, cela reste le plus haut crime pour Trief. D'autres choses qu'il déteste sont la vulgarité, même si lui même jure comme un charretier lorsqu'il est en situation difficile, ou le bruit, mais malgré son air imposant et sévère, il y'a peu de choses que Trief condamne réellement.


-------------------------

BLOC POUVOIR :

Je possède un pouvoir (oui/non) : Oui

Description du pouvoir : Trief est capable de manier aussi bien l'Ombre que la Lumière. Chacun de ces éléments a en réalité un effet différent, et leur combinaison est encore différente. La Lumière, qu'il a héritée de sa mère lui permet d'attaquer à distance, par la projection d'orbes ou de rais de lumière, mais aussi simplement d'éclairer devant lui, pour explorer un endroit ou effrayer une créature, tandis que l'Ombre lui permet de dissocier sa conscience en deux et de combattre séparément avec son corps et son ombre. Chacune de ces entités agit séparément, mais les coups portés par l'ombre de Trief sur celle de son adversaire ont bien un impact sur  la santé de celui ci, même s'il est plus faible qu'un coup direct.

La combinaison des deux permet à Trief de moduler les ombres, au prix d'un effort intense, pour les allonger ou les raccourcir, mais aussi de créer des bulles d'obscurité où la lumière n'existe plus, ce qui peut se révéler utile, lors d'un combat où l'adversaire a l'avantage. En se poussant à ses limites, Trief peut même faire appel à un fragment de ses pouvoirs divins, le pouvoir du Clairobscur, en donnant une forme concrète à son ombre. Dans ces instants, Trief vole très légérement au dessus du sol, et n'a plus d'ombre, puisque cette dernière est simplement sortie du sol pour se battre à ses cotés.

Comment ai-je obtenu mon pouvoir ? :

« Qui es tu ? »

« Trief... »

« Que cherches tu ? »

« Servir l'Empereur... »

« Comment faire cela ? »

« En obtenant le pouvoir des Ombres... »

« Pourquoi ? »

« Pour vaincre ses ennemis. »

« Tu es trop faible pour y arriver seul ? Tu as besoin des Ombres pour cela ? »

« L'Empereur n'a pas de temps à perdre. Si le Pouvoir m'est accordé, je pourrais vaincre ses ennemis plus vite... »

« Qui sont les ennemis de l'Empereur ? »

« Tous ceux refusant son règne et ses commandements. »

« Pourquoi penses tu que l'Empire utilise le Pouvoir des Ombres ? »

« L'ancienne magie élémentaire d'Antala a été écrasée par la Magie des Ombres il y'a mille ans. La Bénédiction des Ombres a été apportée à l'Empire par le premier des Empereurs, qui a triomphé seul d'un démon. Il lui a arraché son pouvoir et se l'est approprié. »

« Alors, pour prétendre à ce pouvoir, tu penses descendre du premier Empereur ? »

« Non, mais l'Empereur, dans sa bonté infinie, fait grâce de ce pouvoir à ses serviteurs afin qu'ils accomplissent leur mission. »

« Quelle est ta mission ? »

« Seul l'Empereur le sait, et seul lui me commandera. »

« Alors refuses tu de m'obéir ? »

« Oui. »

Un claquement de fouet fusa. Un léger gémissement perturba le silence.

« Refuses tu de m'obéir ? »

« Oui. » La voix n'avait pas changé.

Nouveau claquement.

Encore et encore jusqu'à ce que Trief n'ait plus de voix. Encore, lorsqu'il ne put plus répondre. Encore, lorsqu'il s'évanouit.



« Qui es tu ? »

« Trief... »

La voix était différente...

« Que cherches tu ? »

« A... servir... l'empereur. » Le goût du sang dans sa bouche était insupportable... Il n'avait même pas la force d'ouvrir les yeux.

« Comment faire cela ? »

« En obtenant... le pouvoir... des Ombres... »

« ET PENSES TU VRAIMENT POUVOIR DEMANDER CELA EN RAMPANT ? »

Le cri surprit l'adolescent. Se redressant doucement, laissant échapper de nombreux gémissements de douleur, il finit par se mettre à quatre pattes, et lever la tête vers son interlocuteur. Une torche dans son dos, ses traits étaient complètement dans l'ombre, si bien qu'il était impossible de le voir réellement... Mais sa longue chevelure rousse coulait dans son dos.

« En obtenant... le pouvoir des Ombres. »

« A qui obéis tu ? »

« L'Empereur... Seulement l'Empereur... »

Un silence.

« Pourquoi te l'accorderais-je à toi ? »

« Comme le premier empereur avec ses vassaux, vous faites confiance à vos hommes... Ils ont juré d'être son Egide, et il les a bénis en retour. »

« Mais qu'est ce qui me prouve que je peux te faire confiance ? »

Trief ne savait pas quoi répondre. Tout cela lui semblait tellement évident... L'Empereur ne pouvait que avoir confiance en lui, tant sa loyauté était indéfectible, et pourtant, il n'avait aucun moyen de le lui prouver... Ce paradoxe l'épuisait... Il n'avait plus qu'une envie, replonger dans les ténèbres de la cellule qu'il appelait chambre, et y sommeiller pour l'éternité.

« Si nous manions les ombres... C'est parce que nous sommes la vôtre... Il est stupide d'attendre de la confiance d'une ombre : elle nous suivra quoi qu'il arrive. » Marmonna t'il.

Un long silence s'installa dans la pièce. Les quelques officiers retenaient leur souffle, de crainte de la réaction de l'Empereur à un adolescent qui venait de le traiter d'idiot. Sa colère était réputée terrible, et la place de plus d'un d'entre eux serait discutée si les mots du jeune homme ne plaisaient pas à l'Empereur.

Un rire sonore et chaud finit cependant par briser le silence, et l'empereur tapa plusieurs fois dans ses mains sans cesser de rire.

« Bien... Tu viendras dans ma cour privée une heure avant le crépuscule, et alors, tu apprendras à manier les ombres... Rentre à ta chambre, maintenant, tu as besoin de repos. »

Trief n'attendit pas plus longtemps pour s'endormir.

–--------------

« Avant de manier les ombres, tu dois d'abord te figurer ce qu'est leur monde... Ferme les yeux, et imagine toi à la place de ton ombre. Tu n'as plus trois dimensions dans lesquelles évoluer, mais deux... Les distances varient selon la façon dont le soleil ou un feu éclaire ton autre corps, et ta propre force dépend même de la force de cette lumière... Tu n'as pas d'identité propre, mais tu as ta propre volonté... Elle est juste assoupie. Peux tu sentir la force de la lumière, Trief ?

Contente toi pour l'instant de cela... Eprouve la force de la lumière, et déduis en la force de ton ombre. Plus tard, peut être, ton ombre et ton corps pourront se séparer, mais il vaut mieux commencer doucement... Sens le poids de ton ombre, sa puissance... Accède à cet autre Plan par la force de ta volonté.

Une fois que tu pourras faire cela, immerge toi dans ce monde pendant des heures chaque jour... Les Ombres doivent devenir ton monde autant que celui là... Et parfois, essaie de déplacer l'un de tes corps indépendamment de l'autre... Serre le poing sans bouger tes muscles, et ton ombre agira. Fais bouger tes muscles sans serrer ton poing, et ton corps agira. En réalité, à partir du moment où tu as accédé aux Ombres, il ne s'agit plus que de discipline mentale et d'astuces. Tu dois pouvoir dissocier ta volonté et ton corps, et comprendre que ton esprit n'est pas dans ton corps, mais dans les ombres...

Ton identité n'est pas celle d'un chevalier, ni même d'un futur général... Ton identité n'est pas celle de Trief, mais celle d'une ombre. Tu n'es rien de plus que cela, et cela seul doit te guider. Evite la lumière, car elle anéantira ton être... Les ombres sont ton refuge, ta nourriture, ta vie. Seulement en acceptant cette philosophie pourras tu maîtriser les Ombres. Et alors, reviens me voir, et nous parlerons de ton avenir. »

Pour simplifier:

Trief a obtenu son pouvoir sur l'Ombre par sa servilité parfaite à l'Empereur, descendant d'une lignée de demi-dieux ayant eux même obtenu leurs pouvoirs en triomphant d'un démon immémorial régnant sur l'Ombre, Erebus. L'Empereur a alors béni Trief, lui permettant d'établir un contact avec le plan des ombres. Par une discipline mentale forcenée, et un long apprentissage, Trief a pu obtenir le pouvoir de séparer, aussi bien physiquement que mentalement, son ombre et son corps. Perfectionnant ce pouvoir en guerroyant, Trief en est devenu un maitre.

Il a de plus hérité par sa mère d'un pouvoir lié à la lumière, puisqu'elle en est la déesse. Cependant, lorsque Trief a rejoint le plan des mortels, il a du reprendre un corps, et passer d'une forme conceptuelle à une forme matérielle. Ses pouvoirs s'en sont retrouvés drastiquement affaiblis, et la précipitation a rendu la fusion de son âme et de son corps relativement instable, si bien que ses pouvoirs sur la lumière et l'ombre se réduisent à leur minimum.

Limites de mon pouvoir : Si l'utilisation de la Lumière n'est pas trop fatigante pour l'Egide, elle ne constitue clairement pas le cœur de son pouvoir, et les pouvoirs de l'Ombre sont en revanche bien plus éreintants. Moduler les ombres, en particulier, épuise le guerrier et lui impose des migraines violentes. Séparer sa conscience pour faire se déplacer séparément son ombre et son corps peut aussi lui causer des migraines s'il l'utilise trop longtemps, pouvant aller jusqu'à l'incapaciter en plein combat. En revanche, la création de bulles d'obscurité ne lui coute presque rien non plus, et c'est le plus souvent ce qu'il utilise pour fuir.

S'il force trop sur ses pouvoirs, cependant, sa nature demi-divine et son corps mortel rentrent en disharmonie et il peut avoir une réaction de rejet particulièrement violente qui pourra aller jusqu'à le plonger dans un coma plus ou moins long suivant l'excès. Enfin, l'utilisation de ses pouvoirs du Clairobscur est sure de l'épuiser : Il pourra se battre aux cotés de son ombre pour quelques minutes, une vingtaine au maximum, mais dès qu'il lachera l'emprise sur ce pouvoir, il s'effondrera, et ne pourra plus y faire appel avant plusieurs semaines.

(CASE ADMIN, NE PAS REMPLIR) Validation du pouvoir
Franchement, pas grand chose à dire de spécial sur tes pouvoirs, ils sont bons et ont un bonne équilibre ( c'est drôle parce que t'utilise l'ombre et la lumière, rigole s'il te plait je n'ai pas d'ami !



--------------------------------

BLOC IRL :


IRL, qui suis-je ? : Vous me connaissez

Un skype, twitter ou facebook que je voudrais faire partager ? (non obligatoire) : /

Comment ai-je connu le forum ? Déjà dit.

Ce que je pense du forum ? DU LOOOOOT.

Lien vers ma fiche de personnage : Soon tm
Pièces Pièces : 8223
Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 29/07/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Gozen a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Dim 28 Aoû 2016 - 5:51
Le "lien vers la fiche de personnage" se rajoute une fois la fiche validée :) tout te sera expliqué par Squall.


Rebienvenue à ce perso que j'aime tellement, ta fiche est tout simplement parfaite, on m'avait pas fait vibrer comme ça depuis bien longtemps. J'attends la fiche de ton arme avec impatience !


Squall te validera, et validera ton pouvoir.
Pièces Pièces : 45108
Nombre de messages : 5673
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Dim 28 Aoû 2016 - 10:26
Bonjour ! Alors une très bonne fiche comme d'habitude, étrangement j'ai ressentis une influence Final Fantasy XIV, ce qui n'est pas pour déplaire surtout avec ton talent d'écriture ! Suis content que tu revienne en forme, et je te souhaite bonne chance dans nos rangs !

Par contre, avec l'aspect divin comme j'en discutais avec Gozen, Trief en arrivant sur NW comme nous tous perds son ascendance divine, faut juste que tu garde ça en tête !

Dans tout les cas re bienvenu à une légende parmi nous !
Pièces Pièces : 96997
Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Dim 28 Aoû 2016 - 10:59
Merci pour la validation, et t'en fais pas, c'est justement parce qu'il est coupé de sa nature divine qu'il est aussi faible en arrivant sur Next Wave (le titubement, l'incrédulité en regardant son propre visage, tout ça...).

Et chuis content de t'avoir mis en mode vibreur, Zenzen x)
Pièces Pièces : 23574
Nombre de messages : 3940
Age : 20
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Dim 28 Aoû 2016 - 11:39
je pensais que c'était par rapport au fait que le temps avait fait son oeuvre sur ce dernier ! Anyway j'aime beaucoup et j'ai hate de voir ce que tu vas en faire !

Mince Sumaru, j'ai oublié qu'il te faut un avatar !
Pièces Pièces : 96997
Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
avatar
Protecteur des Tours
Dim 28 Aoû 2016 - 11:57
Voilà, j'ai rajouté une des images que tu me proposais, le temps de modifier une autre image pour en faire mon "vrai" avatar, merci !
Pièces Pièces : 8223
Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 29/07/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
Skyni "Trief" Armonia => Validé !
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Trief, commandant Tuaparang[validé]
» Ma prèz ! [validé]
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» Présentation Lara [validée]
» Cyris, Dieu des Ombres [pv Trief/~PNJ General~]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum