Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonUltra-Inversion00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

[PRISME] Le tombeau des Déesses
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mar 3 Mai 2016 - 12:25




Tandis que Monita 2.0, le familier de Bayonetta, réagit à l'apparition d'un nouveau prisme quelque part en Termina, toute indication que la récente guilde, et ses futurs adversaires, possède est que le Prisme se situe quelque part sous terre, bien en dessous des égouts de Bourg-Clocher, bien longtemps investis par les peuplades souhaitant venir ou revenir en Hyrule. La première partie de cette conquête sera donc une mission d'investigation. Quelque part en Bourg-Clocher se trouve la réponse à la question brûlant sur les lèvres de tous : "Que se cache-t-il sous la ville et sous la plaine ?"

Termina est un excellent point stratégique concernant la prise de territoire, ce qui fait de lui une valeur sûre et un pays très prisé. De ce fait, il suffira de détruire le prisme associé à la conquête pour y placer le vôtre et devenir maître de la plaine alternative.


Ceci étant défini, une fois "L'information" trouvée, vous devrez réussir à trouver l'accès à l'Hypogée d'Hyrule, un gigantesque temple souterrain où l'on dit que l'esprit des Déesses et leur corps physique repose en paix, gardé par une armée de goules toutes plus puissantes les unes que les autres. Une fois à l'intérieur de l'Hypogée, il faudra désactiver trois champs de force dans des salles d'épreuve à l'effigie du feu, de l'air et de l'eau. Peu importe quelle guilde désactive le bouclier magique, cela opérera à toutes les guildes présentes sur la conquête, mais il est interdit à quiconque de stationner près du champ de force sous peine d'expulsion du topic. Attendez vous à affronter un monstre par salle d'épreuve.


Une fois le champ de force franchi, vous ferez face a un niveau type de prisme : le prisme VERROU. Pour le désactiver, chaque membre de votre guilde présent sur ce topic doit, tour a tour lancer un DE NORMAL. Chaque chiffre que vous obtiendrez cassera un verrou sur le prisme jusqu'à le rendre vulnérable. Il est impossible d'enlever des dégâts au prisme si tous les verrous ne sont pas cassés.CHAQUE VERROU DOIT ETRE BRISE PAR LES DIFFÉRENTES GUILDES PRÉSENTES (ex ici : Si la guilde A doit faire un 2, un 3, un 4, un 5, peu importe l'ordre, pour casser le prisme, la guilde B devra aussi le faire, même si la guilde A a déjà cassé un, voire tous les verrous). La Guilde qui parviendra à détruire le prisme et à poser le sien deviendra maîtresse de Termina.


Faites de ce monde...Le vôtre. Et un lieu de résidence de premier choix.


Pour participer à ce topic vous devez donc faire partie d'une GUILDE et posséder un PRISME DE CONQUÊTE par Guilde


Objectifs :
> Trouver "l'information" concernant l'emplacement de l'Hypogée quelque part dans Bourg-Clocher, Désactivez les trois champs de force [Salle de l'eau, salle de l'air, salle du feu]
> Pénétrez au coeur de l'Hypogée et résolvez les diverses énigmes s'y trouvant pour accéder à la salle du prisme
> Déverrouillez le Prisme : VERROUS : 2, 3, 4, 5


CONTRAINTE : Si un membre d'une guilde lance un dé normal et tombe sur 1, celui-ci ne pourra plus lancer de dé à moins qu'un de ses alliés obtienne un 6 ou un "Parfait" sur un dé d'action.
Pièces Pièces : 59269
Nombre de messages : 5865
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Mer 4 Mai 2016 - 18:47

Dans mes yeux.
Colorés par l'automne.
Il y'a les oiseaux, le ciel et toi.
Les feuilles mortes rouges et toi.
Les palpitations de ces jours paisibles s'estompent déjà pour devenir douloureux.
En cette grande place que tu aimes tant, un soupire blanc s'en approche.
Même si les feuilles mortes laissent place à la neige peu à peu.
Le jour où je reviendrai ici tout sera à nouveau identique.
Dans mes yeux.


Les mots que nous échangions, sont comme les murs de ce clocher, lourdement taillés dans le temps et qui tiendront à jamais. Ils regretteront ce qu'ils ont fait pour me faire revenir, il payera ce choix égoïste de détruire mes sentiments, ma vie me poussant ainsi à la seule force me restant celle du désespoir, tout cela pour ses choix de vie égoïste entrainant tout un monde, un univers et cela en les forçant détruisant leurs repères pour les suivre. Tout comme il avait réussi à le faire pour moi, pour eux.. Simplement pour nous, je détruirais ses créations ces fameux prismes qu'il semble tant chérir.


Les pensées du jeune garçon étaient parfaitement clair par rapport aux paroles qu'il avait pus entendre peu de temps avant, de cet homme que tout le monde semblait connaitre à cette table, de cet homme qu'il devait connaitre, mais pourtant il n'arrivait pas à remettre un souvenir sur ce visage qu'il arrivait pourtant à haïr comme s'il l'avait toujours fait, ce n'était pas de la haine, non c'était un sentiment plus profond qui coulait dans les veines du jeune garçon, une chose bien plus sombre et profonde le dévorait lentement de l'intérieur tendis que chaque membre de son groupe semblait avoir la même vision des choses que cet homme.

Ces derniers étaient d'un enthousiasme sans nom, remettant leurs vies entre les mains d'un homme jouant avec les leurs, comme si ces derniers n'étaient des simples pantins qu'il secouait à sa guise et qui agissaient quand il le souhaitait oubliant même leurs propres vies, leurs devoirs, leurs morts et ceux qui sont derrière eux. Aucun ne semblent avoir un souvenir, un amour ou bien même un proche, tous partent à l'aventure sans même songer à un retour oubliant toute ces notions, comme s'ils n'étaient encore une fois qu'un jouet.

Yun semblait avoir du mal à comprendre leurs dévouement, leurs réactions, simplement tout ce qui concernait cet homme qui semblait avoir une certaine influence sur ces gens, mais ce n'était pas le plus important pour le moment.. Il était la maintenant, il n'avait plus le choix de faire les choses, il devait les faire pour avoir une réponse, pour savoir qui il était et surtout pour obtenir une puissance.. Cette puissance qui dominerait les autres et qui ferait revenir..

L'homme passa doucement une main dans ses cheveux, ce n'était pas important pour le moment, il y'avait une chose plus importante à faire pour que sa cause avance et surtout les pour que les révélations et les réponses qu'il souhaitait arrivent enfin. Il ne connaissait pas l'endroit, mais le message semblait très clair un prisme se trouvait dans les environs de cette ville, mais lui même ne sachant rien de cet endroit.. Il ne pourrait pas savoir ce qu'il y'avait de différent.

Il était maintenant seul avec son destin et surtout son instinct qui serait le seul à lui offrir un coup de main durant cette escapade.

Un doux sourire se dessinait sur le visage du jeune garçon, il devait faire mouche au yeux des habitants de cet endroit, le malheur semblait être maitre dans beaucoup d'endroit dans ce pauvre monde, il devait ainsi faire croire qu'ils peuvent lui faire confiance du moins jusqu'à qu'ils livrent leurs secrets et ainsi il pourrait avancer dans cette pénible quête. Avançant à faible allure en direction du centre du Bourg-Clocher, ce dernier s'imposa sur une place de choix et avec une voix assez douce ce dernier attirait la foule.



Excusez-moi !

Bonjour peuple du Bourg-Clocher, mon nom est Squall ! Vous avez sans doute déjà vus mon visage ou bien même entendu mon nom, cela me semblerait pas surprenant, mais ce n'est pas le plus important aujourd'hui. Cela fait maintenant bien longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de remettre les pieds dans cette région, mais des rumeurs, m'ont dit qu'il y 'avait beaucoup de choses étranges ces derniers temps en cet endroit même.

Vous en savez sans doute beaucoup plus que moi sur cet endroit, et j'aimerais avec votre infinis bonté que vous partagiez votre savoir avec ma modeste personne.

Avez vous vus ou bien entendu des choses étranges ces derniers jours ?

Pièces Pièces : 66182
Nombre de messages : 266
Age : 22
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mer 4 Mai 2016 - 23:38
La place de Bourg-Clocher était animée. Non pas pour le festival, mais tout simplement car nous étions le week-end, et que de ce fait, peu de gens travaillaient. Sur toute la masse de la population Terminéenne, un petit nombre était réellement au courant de ce qu'il se passait sous terre. Les prières envers les géants n'y faisaient rien ... Ils n'étaient tout simplement pas eux-même au courant de l'existence du monument le plus grand et effrayant jamais construit en ces terres.

Alors que Squall, qui prit la parole face à une assemblée déconcertée, demanda activement si les rumeurs concernant les "étranges événements" étaient vraies, personne ne lui répondit. Il fallait dire qu'après tout, si des événements "tenus secrets" avaient lieux, ceux qui étaient au courant préféraient le garder pour eux, pour ne pas passer pour des fous.

Cependant, un vieil homme, plus buté que la moyenne, et sans doute désespéré, s'approcha, implorant Squall et ses amis de venir chez lui pour observer l'état de santé "trop inquiétant" de sa femme. Ils ne le savaient pas encore, mais allaient voir dans la cave du vieil homme le premier cas de zombification naturelle de Termina, en la personne d'une vieille femme avide de sang et au corps nécrosé, enchaînée à une chaise à quelques mètres de profondeur sous la ville, là où personne ne pouvait entendre ses cris de lamentation et de famine sanguine.
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Jeu 5 Mai 2016 - 21:15
L'heure était venue de passer à l'action. Monita 2.0 s'était subitement affolé et avait révélé au groupe qu'un prisme s'était alors réveillé pas plus loin qu'ici. Ni une ni deux, Roy indiqua au groupe de quitter l'auberge. Il valait vite mettre la main dessus avant qu'une autre guilde ne se rue à la conquête dudit artefact. La seule chance pour Reclaimer d'exister se présentait sous leurs yeux, il fallait être les premiers. Seulement voilà, que faire ? Le plan d'action était simplement. Rapidement trouver le lieu où se cachait le prisme, traverser les quelconques épreuves pouvant potentiellement se dresser devant la guilde puis détruire le prisme. Un plan qui semblait très simple sur le papier, mais bien évidemment plus facile à dire qu'à faire. Roy proposa au groupe de se disperser un peu tout autour de Bourg Clocher afin de récolter le maximum d'informations. C'est finalement Squall qui décida de se lancer complètement lors d'un grand discours, dirigé à toute la population de la ville.



Excusez-moi !

Bonjour peuple du Bourg-Clocher, mon nom est Squall ! Vous avez sans doute déjà vus mon visage ou bien même entendu mon nom, cela me semblerait pas surprenant, mais ce n'est pas le plus important aujourd'hui. Cela fait maintenant bien longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de remettre les pieds dans cette région, mais des rumeurs, m'ont dit qu'il y 'avait beaucoup de choses étranges ces derniers temps en cet endroit même.

Vous en savez sans doute beaucoup plus que moi sur cet endroit, et j'aimerais avec votre infinis bonté que vous partagiez votre savoir avec ma modeste personne.

Avez vous vus ou bien entendu des choses étranges ces derniers jours ?



La réaction globale ... fut de complètement ignorer le garçon. Bien que chaque personne sur la place c'était arrêté pour écouter les paroles de l'alchimiste, personne ne resta plus longtemps que ça, se demandant de ci de là si ce personnage était fou à parler tout seul. Seulement resta une personne, un homme à l'âge avancé, intéressé par les questions de Squall. La guilde se réunit rapidement pour suivre le citoyen afin de peut-être trouver une réponse à leur questions. Et il fallait être honnête, ce qui se cachait dans la cave de ce petit vieux était très éloigné de ce que tout le monde aurait pu imaginer. Une femme d'environ le même âge était là, attachée, gémissant, hurlant, légèrement voutée, fixant le groupe d'yeux injectés de sang. Le Lycien eut un léger temps de choc, avant de rapidement venir à la conclusion que cette dame ressemblait à un mort vivant dans son comportement. Ou plutôt, un zombi infecté. Regardant brièvement le groupe, le héros se décida à se rapprocher à pas lents de la compagne de l'homme qui les avait conduit ici. A mesure que Roy avançait, les grognements de l'individu se firent de plus en plus haineux et hargneux. Cette femme ne désirait qu'une chose, déguster un morceau de chair de la personne qui l'approchait. Elle se mit à se débattre comme une folle sur sa chaise mais ne pouvait pas bouger de par les chaînes tout autour d'elle. Puis, l'épéiste était là, à un pas d'elle. Élément se mit à virevolter autour de la femme, comme si elle l'analysait et regarda l'ange.

« Je ... je suis désolée mais je n'ai aucune idée de ce que cette femme a. Je n'ai jamais rien vu de tel ...

- Ca ne fait rien, ne t'en veut pas. Il faut donc chercher ces réponses par nous même.
, il se tourne vers le reste du groupe, Quelqu'un d'entre vous a une quelconque idée d'où nous pourrions trouver des informations  quelconques ? »[/i]
Pièces Pièces : 103458
Nombre de messages : 18951
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Sam 7 Mai 2016 - 3:05
Alors même qu'il donnait son allégeance à ce Prince de Tellius, ce dernier lui faisait glisser une bourse remplie d'or par dessus la table. En tant que Stip, il n'avait guère besoin d'être soudoyé mais si il voulait continuer de jouer le rôle de Gregor de manière convaincante, il n'aurait pas le choix d'accepter et de dépenser ce butin en chose 'essentiel' tel que la nourriture et le logis. Le vieillard étira donc le bras et prit le sac d'or avec quelque chose ressemblant vaguement à de l’enthousiasme. C'est en se déplaçant sur sa chaise pour prendre la bourse qu'il vit quelque chose à travers la fenêtre, quelque chose de très familier.

Effectivement, quelque secondes plus tard, le Duc de Thédas pénétra dans l'établissement et se dirigea vers le bar, avant de remarquer le groupe dont Stip faisait parti. Il ne pouvait s'empêcher de noter qu'effectivement un regroupement tel que le leur était difficile à manquer, mais ce qui le surprit le plus est qu'immédiatement, son ancien némésis vint offrir ses services à Roy et à son rêve sans rien demander en échange. Un léger sourire s'étira aux lèvres de celui qui portait maintenant les traits d'un mercenaire en se rappelant que Trascer était maintenant redevenu le Démon qu'il était avant la trahison ... quelqu'un voulant toujours rendre service et tuer quelques nuisances au passage. Dommage qu'il ne pouvait pas faire savoir à son ami sans alerter les autres quant à sa véritable identité ... enfin il n'aurait pas pu, mais soudainement la forme de Gozen leurs apparut et vint leur adresser la parole, nommant de manière individuel chaque personnes présente. L'Empereur ne pu s'empêcher encore une fois un sourire lorsque l'homme arc-en-ciel devina qu'il se ferait passer pour quelqu'un d'autre.

Cette apparition était la bienvenu pour deux raisons. D'une car elle apprenait au groupe la raison de la présence des prismes, ce qui vint confirmer que leur guilde était effectivement destiné à conquérir ce monde pour la libérer de l'emprise des autres. En soi un noble but et même un qu'ils pourraient certainement réalisé, surtout depuis l'ajout de Trascer à un noyau déjà puissant. L'autre raison étant que, Squall ayant maintenant capturé le reste de l'attention des membres avec sa rage envers Gozen permis à Gregor de regarder le Duc de Thédas et de lui faire un signe subtile en direction du sigle gravé dans le manche de la hache.

- Eh mais je vous connais vous. Vous vous rappelez? On s'est croisé à la Bataille de Ak'narokSomme toute une phrase des plus innocentes, après tout cela n'était point impossible puisqu'il était sensé être un mercenaire, mais son vieil ami comprendrait certainement où il voulait en venir.

L'action reprit rapidement cependant quand Monita 2.0 les avertit qu'un prisme venait d'apparaître à Termina. Gregor reprit sa hache qui était planté dans la table et suivit le reste de ses compagnons à l'extérieur alors qu'ils commençaient tous à questionner les habitant sur un possible endroit où le prisme pourrait se trouver, jusqu’à ce que Squall soi fidèle a lui-même et s'adresse a toute la ville en même temps. Cela avait le mérite d'être clair bien que c'était une erreur car si l'un de leurs ennemis se trouvait dans les parages, lui aussi serait alerté par leur piste. Mais pour l'instant aucun ennemi ne se pointa le bout du nez et un vieil homme les guida même jusque chez lui.

Les Reclaimer eurent alors droit au spectacle macabre d'une vieille femme infecté par un quelconque virus lui donnant l'air de faire part des hordes de Mort-vivant faisant parti des armées innombrables de l'Empereur, bien que contrairement à ces derniers la femme possédait encore des signes vitaux ce qui prouvait qu'elle n'était pas morte mais belle et bien atteinte d'une maladie ou d'un sort. C'est à ce moment que leur Chef s'adressa à eux comme si il semblait avoir abandonné cette piste. Gregor se racla la gorge et lui répondit :

- Pas besoin de chercher ailleurs, je crois bien que nous tenons une piste juste ici, mon Prince.Le vieillard se tourna ensuite vers l'homme similairement âgé et lui demanda :- Pouvez-vous nous indiquer où se trouvait votre femme lorsqu'elle a commencer à démontrer des symptômes?En effet, si ce cas de zombification n'avait aucun rapport avec l'apparition du Prisme, c'était une coïncidence des plus étrange. Il valait donc mieux remonter à la source.
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 7 Mai 2016 - 12:28
Après que le vieil homme ait pris la parole, Squall et ses compagnons décidèrent de le suivre jusqu'à sa vieille cave à l'intérieur de laquelle le trio tomba sur une horreur sans nom : le corps en décomposition de sa femme était fixé sur une chaise clouée au sol, et de nombreuses chaines et liens essayaient de retenir la créature recouverte de pustules, dont la chair était voyante à de nombreux endroits de son corps. En plus de réclamer viande et chair fraiche, la compagne du vieil homme qui n'était sans doute plus de ce monde, essayait de se débattre frénétiquement, afin de pouvoir se régaler du menu frétin que le vieil homme venait de préparer en amenant les trois dans ce genre d'endroit. Un autre vieillard lui adressa la parole et lui demanda où sa femme avait pu attraper une maladie pareille...Le bonhomme âgé de plus de soixante dix ans, se déplaça en cercle autour de sa femme, en lui caressant les cheveux, tandis que de cette dernière s'écoulait un long filet de bave, et que les claquements des chaines traduisaient sa féroce envie de se nourrir.

...Je ne pourrais pas vous raconter avec précision ce qui a pu se passer mais...Je sais une chose. C'est qu'elle a été infecté il y a environ une semaine, de son retour de la bibliothèque de Bourg-Clocher. Celle-ci se trouve dans le quartier ouest. Après son passage là-bas, elle a commencé à développer ce genre de symptôme et j'ai du l'enchainer. Mais vous comprenez...Je....Je ne peux pas me résoudre à la perdre. Il s'agira toujours là de mon amour éternel.

Et je dois prendre soin d'elle comme elle a pu prendre soin de moi.


Que signifiait donc cette dernière phrase prononcée par le vieillard ? Celui-ci se montrait de plus en plus mystérieux. Néanmoins, le trio venait d'apprendre une information importante : la bibliothèque semblait être en lien avec ce qui avait pu lui arriver. Alors que le groupe s'apprêtait à lui répondre, le vieillard se plaça en direction du mur où se tenait un espèce d'interrupteur.

Vous comprenez, n'est-ce-pas ? Je ne peux pas la laisser comme ça. Je ne peux pas la laisser mourir. Non...Pas encore. Ma chérie...Je pense que tu vas pouvoir te régaler aujourd'hui.



Avant que Squall, Roy ou Stip puissent faire la moindre action, c'était déjà trop tard. Le veillard pressa l'interrupteur en question et un bruit sourd retentit, comme une grille qui venait de verrouiller l'accès à la seule sortie possible. Mais le pire était à venir. Alors qu'il était en train de montrer un sourire digne d'un grand dérangé mental, les chaines qui reliait sa femme à la chaise cédèrent sous son excitation, et celle-ci se dirigea en premier vers Roy, qui était la personne la plus proche. Déployant ses ongles qui étaient désormais des griffes acérées, la victime sauta à plat ventre sur Roy pour tenter de le dévorer. Un bon repas, enfin....Elle n'attaquerait pas cet homme qu'elle avait connu...Non. Lui, lui donnait à manger...En revanche eux....C'était désormais des mets de choix.

Dé : Roy est infecté ou non. (Bien/Parfait). Si oui, un décompte de 10 posts commencera, et un effet secondaire apparaîtra. Ainsi de suite tous les 10 posts jusqu'à la fin du topic.
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 7 Mai 2016 - 12:28
Le membre '~PNJ general~' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Mar 10 Mai 2016 - 19:51
Alors même qu'il venait de finir son discours et avait dans un certain sens juré allégeance et soutient à Roy et la nouvelle guilde, Bayonetta, aussi surnommé affectueusement par le démon "La jeune demoiselle brune et pulpeuse" étant donné qu'il ne se souvenait pas du tout avoir déjà entendu son nom, et si c'était finalement le cas.... Et bien ce n'était donc qu'un manque de chance. Dans tout les cas cette dernière appuya le faite que malgré la certaine désorganisation qui était à l’œuvre dans ce groupe, difficile de demander à plusieurs personnes qui se connaissaient pas ou que trop peu d'un coup de former une légion d'élite pouvant combattre dos à dos sans soucis, qu'ils avaient tout de même un futur de puissance tracé et que la sorcière serait sans aucun doute celle qui permettra alors de tous les guider dans ce que tous cherchait via cette guilde : Un futur de paix. Bientôt, une sorte de petite créature mécanique, dont l'ancien indivisible semblait y voir une ressemblance flagrante avec une stupidité de son passé aussi présente sur Nintendo World, vint rejoindre la douce brunette, se présentant en tant que Monita 2.0. Ainsi, cette machine vivante serait alors notre recensement ultime, notre soutient d'information en somme. Une aide largement avantageuse dans ce qui semblerait être bientôt une lutte sans merci pour sauver ce monde de la corruption.
Mais pour le moment c'était un message d'information qu'elle transmit au nom de Gozen. Ce dernier fit ce que l'on pouvait appeler un testament orale où il parla de tout ses amis, bien que Trascer était toucher d'un tel qualificatif, il sait très bien que d'une certaine façon lui et Gozen pouvaient aussi bien s'entendre et s'apprécier que s'entre tuer selon la situation. Malgré tout, son message était beau, plein de tristesse mais aussi d'émotion et d'amour. Quelque chose qui pouvait faire vibrer n'importe qui. Citant sa maladie, son espoir de ne jamais être retrouver, triste fin que d'être seul même Trascer en avait mal au cœur, de même il citait que le groupe aurait l'envie de tout changer, que c'était pour cela que la jeune fille pulpeuse, Bayonetta, enfin il entendait son nom, était venue les chercher et les guider ici. Enfin, tous, Trascer était un peu venu grâce au hasard, sauf si même le hasard avait été chambouler cela dit. Mais elle était la seconde de Gozen si on pouvait le dire, elle méritait donc du respect, et elle devait sans aucun doute être bien plus forte que ce qu'elle pouvait laisser présager, un immense atout en soit.
L'ancien qu'était le garçon à la chevelure arc-en-ciel en son temps cita alors toute personnes ici présentes. Les compliments et le voeux de promesse qu'il donna et avait fait au Grand Destructeur le toucha profondément. Il avait en effet fait énormément pour lui, en le libérant de tant de poids en se sacrifiant alors. Le démon se retourna, dos au groupe et versa une larme.


"Merci mon ami, et je t'assure que ma lame et mon talent aidera notre groupe..."

Puis il continua, sur toute les personnes présentes ou non, puisqu'il manqua en effet Stip. Remerciant, pardonnant, expliquant. Une chose étant sûr, Gozen était alors ici un homme d'espoir, encourageant et avait probablement galvaniser le groupe. Malheureusement, le message pris fin. Monita ayant laisser disparaitre Gozen pour une série de noms, de chiffre, de lieux et d'autres informations. Quelques noms ne donna aucune réel émotion au démon, sauf bien entendu ceux de Link, Kirby et Sheik. Une haine, une incompréhension, et un soulagement. Alors qu'il s’apprêtait à parler, tout ce qui entoura le groupe dont faisait parti le maitre du Chaos Universel changea. Ce dernier ressentit comme une libération drastique et dangereuse d'énergie si bien qu'il garda sa main proche du pommeau de sa lame. Une toundra désertique, un Dieu antique, une sphère.... Sphérique ainsi que des status magnifiques remplissaient alors le paysage. Ciel, terre, environnement. Les statues se mirent alors à bouger, symboles, signes des mains et autre s'enchainèrent dans une chorégraphie inquiétante mais surtout sublime si bien que le démon ne quitta pas des yeux le spectacle bien qu'il se mit de manière défensive. Mais comme l'on pouvait dire, ce n'était pas les danseurs qui dirigeaient le rythme, mais bel et bien la danse en elle même. Le ciel se découvrit en des dizaines de sphères qui allaient bien assez vite que cela dans une tentative de contacte avec notre sol bien aimé! Le grondement, l'approche, une fin de monde qui aurait pût bien vite arrivé si cela avait été bel et bien réel.. Ce qui ne se fit pas. Car tout était heureusement une illusion. Le retour à la taverne, la douce odeur d'alcool et de viande, les rires de tous. Le groupe semblait comme lui dans l'incompréhension... Alors que Squall décida de sortir en premier de tout ce foutoir. Dans un murmure dont même le vent ne put retranscrire la moindre parole au Duc de Thédas...
Roy avait pris la parole à un moment lui aussi, il avait les larmes aux yeux, souhaitant alors accomplir cette destiné depuis qu'il avait récupéré le bandeau qui semblait être un lien d'amitié extrêmement fort entre lui et Gozen. L'ange Roux fit donc un discours, beau qui plus est. Il voulait que tous soient des amis, tous soient réunis pour et lier dans la guilde des... Reclaimer.
Le nom de la guilde troubla quelque peu Trascer étant donné qu'il ressentit une vive émotion juste en entendant "Rec", le prénom de son fils disparu à jamais... Essayant de garder la tête froide, il entendit le mercenaire lui parler d'une bataille. Cela ne fit pas tiquer de suite le grand guerrier jusqu'à ce qu'il regarde droit dans la direction de ce qu'on lui montrait : Un sigle démoniaque. Une bataille... Ak'Narok.... Oui! Ce mercenaire.... Haha, vieux fou d'Empereur. C'était donc Stip, et il se jouait de tous? Même le maitre d'arme ne l'avait pas reconnu, trop occupé dans l'apprentissage de l'envie du jeune ange et d'avoir retrouvé Squall. Amusant, réellement amusant même. Surtout d'avoir employé une bataille aussi vielle qui avait réunit seulement les deux guerriers contre mille adversaires, des Lézards guerriers aussi nommé Sauriens.


"Ah oui, je me souviens d'une telle bataille mon ami! Nous avions combattu ensemble dos à dos une fois, je me remémore la puissance de votre hache quand une fois vous l'avez abattu si fortement qu'un adversaire fut décapité! Sa tête vola tellement rapidement qu'elle tua celui que j'essayais d'achever! Bougre de diable, j'ai rarement vue des humains aussi fort que vous hormis le trio des anciens sauveurs de mon Duchés qu'étaient le Garde des ombres, Sir Hawkes et l'Inquisiteur! Nous devrions nous refaire une partie de Golfaurien une prochaine fois. A celui qui réussira à décapiter le plus loin possible son adversaire. J'aimerais obtenir ma revanche tout de même."

Trascer souris à ce jeu que Stip et le premier avaient inventé durant cette bataille. Hélas ce fût bien le Dieu de la mort qu'il l'emporta étant donné qu'une hache permet une décapitation bien plus brutal qu'une fine lame... Dans tout les cas, Monita et Magicka avaient signalé l'arrivé d'un nouveau prisme, il fallait donc se dépêcher d'aller le retrouver! L'avantage étant actuellement pour le groupe de ceux voulant un futur de paix! En sortant de la taverne avec Stip et Roy, le démon observa alors son cheval. Il fut heureux d'observer qu'aux sabots de son merveilleux canasson se trouvait le cadavre d'un homme, chauve avec un sac bleu qui devait normalement se trouver dans son dos, mais avait dès à présent son contenu éparpiller un peu partout sur le sol. Alors que le cheval broutait l'homme, divers personnes récupérait, un peu dans le dégout, les affaires volées de Sakon. Félicitant avec quelques caresses, le démon lança un regard noir à toute personnes présentes avant de retourner vers Squall. Ce dernier, dans un élan de présentateur de pièces de théâtre itinérantes vedettes essayait de récolter des informations de part des différents habitants de Bourg-Clocher. Cela n'eut comme réaction qu'un Je-M'en-Foutisme absolu de la part de tous et toutes. Soupirant devant le manque de clarté et de sagesses des gens, l'Indivisible était quelque peu énervé qu'ils se soient tous arrêtés mais qu'aucun n'aient pris le temps ne serait-ce que de dire "Non, excusez moi". Enfin, personne... Il y eu bien un vieil homme, qui semblait inquiet et parlait de l'état de santé très difficile de son épouse. En effet, cette dernière c'était.... Oui, zombifié! Voilà quelque chose qui n'était pas singulière il fallait l'admettre. L'on ne devenait pas le premier zombie de sa ville par hasard. Il devait forcément y avoir anguille sous roche, ou un problème du genre tout aussi inquiétant à l’œuvre! Le chef du groupe s'approcha le premier de la femme morte-vivante. Essayant de l'examiner lui et son espèce de partenaire volant.
Il semblerait qu'il n'y ai aucun moyen de sauver la pauvre femme hélas... Enfin, pauvre non car elle était morte. Trascer était persuadé qu'il pouvait faire un débat philosophique sur la richesse des zombies à ce moment, si il n'était pas arrêté par la quête importante qu'ils avaient tous, et surtout la question de Roy : Qui avait une idée?
Grégor le premier, questionna le vieil homme sur d'où sa femme aurait pût être zombifié? La personne repris donc, c'était il y a une semaine alors qu'elle venait tout juste de la bibliothèque à l'ouest du Bourg. Cela pouvait donner une bonne idée de déplacement à faire pour récolter des indices! Ainsi, ils avaient une piste, un lieux qu'ils pourraient emprunter pour questionner les gens voir même.... Obtenir ce dont ils avaient besoin? Mais bien entendu, si ils avaient pût directement faire ce qu'ils voulaient, cela aurait été bien simple. Dans l'incompréhension la plus totale, le vieil homme libéra sa femme zombie après avoir expliqué qu'il l'aimait plus que tout, qu'il ne pouvait pas la laisser dans cet état mais qu'il devait surtout la nourrir. Avant même qu'ils ne puissent réagir, Roy était à terre, il avait été touché par l'immonde créature.


"Saloperie, je vais te montrer ce que cela en coûte de toucher au chef des Reclaimers!"

Dans un élan de vitesse, dégainant Painsaw, Trascer se retrouva en deux enjambé proche de la créature, enfonçant sa fidèle lame légendaire en plein crâne de l'immonde créature qui avait osée blesser Roy. Dans un excès de zèle, l'activation du côté tronçonneur de sa lame déchiqueta le corps entier de ce qui restait de la pauvre femme, avant de la retirer de la beauté démoniaque de la Lame du Chaos par un violent coup de pied. Le corps de la créature s'écrasa alors sur le sol, ce qui pouvait rester en sang s'écoulant des nombreux morceaux de chaire déchiqueté et du trou béant présent dans le crâne.

"A ton tour, traitre!"

Ce fût de nouveau avec une vitesse prodigieuse qu'il se dirigea vers l'homme épée tendu dirigé vers son cœur. Heureusement, ou hélas, la lame fût dévier par le crâne zombifié de la femme, déviant légèrement la trajectoire de la lame qui s'enfonça quelque peu dans le mur. Surpris, le guerrier se tourna pour voir qui avait fait cela : Roy. Ce dernier, dans son regard exprima que c'était une mauvaise idée. Oui, en effet, il fallait le garder en vie.... Peut-être qu'avec un peu de.... D'huile de coudes, il cracherait de meilleurs informations? Le guerrier souleva avec force et vigueur le vieil homme jusqu'à ce qu'il soit à plus d'un mètre au dessus du sol

"Haha, sauver par le crâne déchiqueté de ta femme, ironie du sort tu ne crois pas? Tu vas nous le payer pour ce que tu as osé faire enfoiré. Mais nous n'allons pas te tuer, en tout cas, pas tout de suite. Nous avons encore des questions à te poser et nous avons quelques.... Punitions pour les traitres ou les fauteurs de troubles dans ton genre mon cher. Et je suis sûr que tu ne souhaites pas les connaitre du tout."

Il propulsa le vieil homme plus loin, de façon à ce qu'il soit au centre du groupe, avant que l'ancien Indivisible ne s'approche de son chef de guilde, inquiet.

"Roy, ça va?"

Le démon examina assez vite le lieu de la blessure, cette dernière était d'ailleurs plutôt moche à voir.... Et au vue de quoi elle venait, elle ne semblait pas guérissable... Attrapant la main de son leader, et avec un large sourire, le démon rassura son coéquipier.

"Ne vous en faites pas, Sir Roy,en fera notre possible pour à la fois sauver cette région, mais aussi vous sauver vous! Foi de Trascer Cimeteri! Tenez bon le temps que cela se fasse, si vous le souhaitez, je ne serais pas que votre lame, mais pour les prochains affrontement je serais aussi votre bouclier contre les lâches et les assauts des faibles. Mais avant toute progression, je pense que notre cher ami à quelques.... Informations à tous transmettre. Squall? Grégor? Je pense que je peu compter sur vous pour le faire parler avec "douceur" non?"

Un léger sourire s'afficha sur le visage du démon au sujet du traitre, avant de reprendre son aire sérieux.
Pièces Pièces : 45704
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Ven 13 Mai 2016 - 13:54
Le membre 'Magicka' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


#1 'Dé Magicka 1' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé Magicka 2' :

#2 Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Koopa
Ven 13 Mai 2016 - 14:19
Magicka marchait loin derrière le groupe. Gozen ... elle était la seule à n'avoir jamais entendu ce nom, mais tandis qu'elle observait le dos élancé de Yun, elle comprenait peu à peu que cette désagréable impression de manipulation n'avait pas été général, mais plutôt ciblé. Seul elle et le garçon tourmenté avaient ressenti de la colère à ce sujet, et quelle colère ... celle de son compagnon lui avait donné l'impression d'être transporté dans un autre monde. Elle se demandait encore si elle avait imaginé ce qu'il venait de se passer ... elle se souvint brièvement d'une toundra gelée et de statues géantes, elle se souvint du froid mais cela n'avait duré peut-être qu'une seconde. Les paroles de Yun résonnaient dans sa tête. Elle songea définitivement qu'elle était fatiguée, ne se doutant pas un instant avoir été prise au piège dans une intense illusion.

Elle marchait, loin du groupe, car tous suivaient un vieil homme qui avait réclamé leur aide. En tant que guilde, il s'agissait là de la moindre des choses, elle en était persuadée. Quand à la position du prisme, celle-ci était fondamentalement inconnue. Il pouvait être n'importe où sur le territoire : en ville ou ailleurs.
Pénétrant dans le quartier Est, dans une vieille bâtisse insalubre, rappelant les mauvaises conditions de vie de certains habitants de Bourg-Clocher qui vivait sur de maigres ressources pécuniaires, Magicka eut comme premier réflexe, une fois le salon investi, de s'asseoir sur une chaise en posant le fourreau de son épée sur la vieille table en bois de l'homme pour souffler un peu. Bayonetta fit de même, s'asseyant en face d'elle, tandis que les autres membres entrèrent dans la cave pour examiner le problème. Face au sourire de la sorcière de l'Umbra, Magicka eut un instant de malaise. Si elle avait bien compris, cette femme représentait le guerrier qui les avait interpellé mais là n'était pas le problème ... ce Gozen avait transmis un message à tout le monde, mais n'avait rien dit à Magicka, ce qui lui donna l'impression d'être une intrus, un élément extérieur imprévu.

Alors qu'elle ouvrit la bouche pour s'exprimer à ce sujet, peu confiante, la porte de la cave se referma violemment dans un craquement sourd, et des barreaux tombèrent violemment contre le sol. Écarquillant les yeux, Magicka prit son épée en or et la sortit brutalement du fourreau, tambourinant en premier lieu la porte, mais seuls des bruits de batailles perdurèrent. Un gémissement mortuaire significatif alerta la magicienne qui s'écarta vivement de plusieurs pas, exprimant un mouvement horizontal avec son bras, ses doigts en forme de serres, pour faire apparaître trois sphères de verre face à son corps. Les pupilles de la demoiselle prirent la forme ainsi que la couleur d'une roulette de casino qui tourbillonna à une vitesse folle, en rythme avec les sphères d'énergie qui prirent des couleurs différentes. Son épée, ainsi transformée en glace, l'énergie d'un bouclier tourbillonnant autour de la lame, grandit quelques peu à cause de la montée en puissance, et la jeune fille frappa les barreaux avec insistance, ce qui produisit des étincelles magiques nées des particules de glace et de bouclier s'entrechoquant contre les barreaux.



- Il faut faire quelque chose ! cria Magicka en insistant sur les barreaux.
Pièces Pièces : 14071
Nombre de messages : 247
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Ven 13 Mai 2016 - 14:34
Confortablement installée sur la chaise en bois du vieil homme, Bayonetta, les bras croisés sur la table et le dos droit, observait Magicka avec une attention particulière, se doutant bien qu'elle la déstabilisait quelque peu. La sorcière était surprise par la présence de la magicienne. Son maître ne lui en avait nullement parlé, pas une seule fois, malgré tous leurs préparatifs, et elle en vint à se demander si Magicka avait été prévue dans le plan initial ou s'il s'agissait d'un Outsider que l'on ne pouvait désormais plus mettre de côté. Elle ne savait rien d'elle, si ce n'est qu'elle semblait être emplie d'une profonde gentillesse, bien qu'il lui semblait difficile de faire confiance à n'importe qui. Certaines marques du passé étaient irrémédiables et Bayonetta le savait bien. Elle le savait plus que quiconque, même après plusieurs centaines d'années de vie active à chasser les Anges. Les anges de sa propre réalité bien entendu, car Roy et Yun semblaient en être ... Peut-être pas Yun, finalement. Il ne s'agissait pas des mêmes types d'anges et c'était peut-être mieux ainsi.

La sorcière se demanda brièvement si elle en rencontrerait d'autres au fil de son périple. Elle ne connaissait Nintendo World qu'à travers le regard de son maître, et se doutait bien qu'elle ne faisait pas l'unanimité au sein de la guilde. Elle vit que Magicka voulut prendre la parole, l'air un peu stressé. Elle savait pertinemment ce qu'elle lui demanderait : "Pourquoi Gozen n'a pas parlé de moi alors qu'il a parlé de personnes non-présentes ?" en référence à Stip.

Elle n'aurait pas pu lui donner raison aussi facilement, mais aurait trouvé le malicieux moyen de créer une façade le temps d'obtenir ses propres réponses. Un subterfuge, en somme, le temps de comprendre quel mystère entourait la jeune Magicka.

Alors la porte de la cave se ferma brutalement. Bayonetta fronça ses sourcils et se leva doucement, tandis que la magicienne s'était jeté contre la porte dans l'espoir de briser les barreaux lui offrant une protection sommaire mais intéressante. Donnant des coups d'épées gorgés d'un mélange hasardeux de magie, la magicienne s'égosilla pour appeler, sans résultat, le trio enfermé. Les barreaux affaiblis grâce à la glace, la sorcière de l'Umbra se décida à agir, poussant doucement la jeune fille en lui murmurant :


- Je prends le relais.


S'étirant doucement, Bayonetta n'eut qu'à opérer à une simple pression de la main pour détruire les barreaux et faire sauter les gonds de la porte en bois, qui s'envola contre le plafond oblique de la cave et s'éclata contre les escaliers, avant de glisser maladroitement à côté du cadavre du zombie de la femme de leur hôte, l'âme éteinte. La sorcière n'avait pas encore remarqué que Roy avait été infectée, et déclara, Magicka dissimulée derrière son dos à la manière d'un rongeur apeuré :


- Quoi que vous fassiez, faites-le ici.
Pièces Pièces : 59269
Nombre de messages : 5865
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Ven 13 Mai 2016 - 22:02

Nos merveilleux amour.
Appartient seulement à une personne.
Même la mort n'as le pouvoir de l'occulter
Sans perdre l'espérance de pouvoir l'atteindre.
Nous avons fait tout les deux les même choix.

Une maison, quelques fleurs dans l'eau.
Un rayon de soleil dans la pièce sombre.
Des paroles muettes dans un rêve.

Tu pensais pouvoir la faire revenir.

Elle était ce dont tu avais le plus besoin.
Il était trop douloureux pour toi de continuer vers l'avant.
C'est pourquoi tu souhaitais qu'on la tue.

Parce que tu l'aime profondément.

C'est bien pourquoi tu souffre.
Ton manque d'assurance.
t'as fais perdre ton ultime preuve d'amour.


Un étrange calme régnait dans l'endroit, maintenant que le jeune garçon eut l'occasion de dire le bout de sa pensée face au comportement de leurs hôte, mais cela sonnait comme une déclaration, ces mots n'étaient pas de simple mot.. Personne ne pouvait dire de tel chose après quelques minutes d'une vision aussi horrifique, seul des pensées effrayante pouvait décrire cette situation, mais lui il ne voyait que cela. Les yeux de la personne, ses mains ses mouvements, surtout la situation dans laquelle ce dernier se trouvait. Il aurait pus intervenir depuis le départ, mais il avait besoin de voir ce qui allait se produire, il avait besoin de voir la détresse d'un autre, de voir cette situation.. Trouvant du réconfort dans cette dernière.

Cette douleur sonnait comme une douce sucrerie pour la solitude du garçon, il n'était maintenant plus tout seul dans cette situation, une autre personne pouvait comprendre ses choix, ses mouvements, ses actions.. Ses pensées tout simplement, mais cette personne était faible.. Elle n'avait pas la force de faire de cette amour une volonté et de cette volonté une puissance conquérante afin de faire revenir celle que le monde lui avait reprit.


Je ne peux pas revenir à ce moment
Tu ne pourra jamais revenir à ce moment.
Le passé a disparu
Regarde le futur, qui semble te ricaner au nez


L'homme s'approcha lentement du vieillard, s'accroupissant devant ce dernier afin d'être face à lui.


Et montre lui la puissance de ton amour.
De ta détermination.
Jusqu'à que cet avenir ne te réserve plus de surprise.
Jusqu'à ce qu'il te craigne.


Il marqua une courte pause et d'une voix plus douce il reprit.


Dit nous comment.. Et pourquoi tu l'as perdue ?
Pièces Pièces : 66182
Nombre de messages : 266
Age : 22
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Sam 14 Mai 2016 - 19:25
Vous comprenez, n'est-ce-pas ? Je ne peux pas la laisser comme ça. Je ne peux pas la laisser mourir. Non...Pas encore. Ma chérie...Je pense que tu vas pouvoir te régaler aujourd'hui.

Roy se retourna brusquement quand il entendit les paroles du vieillard. Qu'est ce qu'il venait de dire ? Tout ceci n'était donc qu'un piège ? Le bruit de métal qui retentit après la phrase du vieil homme venait confirmer cette théorie. Il venait de verrouiller la seule issue de cette cave. L'ange pesta, ils étaient tombés dans un piège aussi évident ? Il ne put cependant pas se permettre le temps de se morfondre plus longtemps, un autre bruit de métal lui fit tourner la tête à nouveau. Cette fois-ci, les chaînes retenant la femme zombifiée venait de lâcher et c'est une bête affamée qui venait se jeter sur le héros, le plaquant au sol. L'épéiste n'eut même pas le temps de réagir, trop abasourdi par l'attaque surprise de la femme. Il se mit à se débattre mais c'était trop tard, les crocs acérées du zombi étaient venu se planter dans son épaule. Les cris du combattant ne faisait écho qu'à l'immonde bruit de dents plantées dans la chair du jeune homme. Roy attrapa la femme par les cheveux et tira le plus fort qu'il pouvait, mais rien n'y faisait, elle refusait de lâcher prise. Il ne pouvait pas attraper ses armes avec quelqu'un sur lui et la magie ne fonctionnerait surement pas sur un être incapable de ressentir la douleur. Son sort était donc entre les mains de ses compagnons.

"Saloperie, je vais te montrer ce que cela en coûte de toucher au chef des Reclaimers!"

Trascer fut le premier à réagir, se ruant sur Roy et la femme zombi afin d'aider son nouveau leader.  Le grand guerrier sorti son arme Painsaw, une épée tronçonneuse aussi dévastatrice qu'imposante. Ladite arme vint se loger directement dans le crâne de l'attaquante. L'ange se boucha l'oreille droite, celle du côté de l'arme, avec son bras encore valide, afin de ne pas devenir totalement sourd, et ferma les yeux, pour ne pas recevoir de débris de corps ou de sang, sachant bien ce qui allait se passer. Trascer enclencha la machine et cette dernière terrassa chaque petite parcelle de chair du zombi, ne laissant qu'une tête roulante, à côté de Roy, avec un trou béant dans le crâne. Le Lycien souffla mais la folie meurtrière de son compagnon ne semblait pas vouloir s'arrêter là. Il fallait l'arrêter, et vite. Tant pis pour l'éthique, Roy ramassa le crâne de la femme qui venait de l'attaquer et le jeta sur l'arme du Duc, l'empêchant d'assassiner son mari. Il aurait voulu procéder autrement mais le porteur de Painsaw ne lui avait pas laissé le temps de réfléchir.

« Trascer, je vous suis redevable de m'avoir sauvé de cette immondice, mais je voudrais garder cette homme en vie. Premièrement, il pourrait nous être utile et deuxièmement je ne souhaite pas faire de victime inutile.»


"Ne vous en faites pas, Sir Roy,en fera notre possible pour à la fois sauver cette région, mais aussi vous sauver vous! Foi de Trascer Cimeteri! Tenez bon le temps que cela se fasse, si vous le souhaitez, je ne serais pas que votre lame, mais pour les prochains affrontement je serais aussi votre bouclier contre les lâches et les assauts des faibles. Mais avant toute progression, je pense que notre cher ami à quelques.... Informations à tous transmettre. Squall? Grégor? Je pense que je peu compter sur vous pour le faire parler avec "douceur" non?"

« Très bien, je prend note de vos désirs et je vous laisserez être notre éclaireur et je vous laisse également vous chargez de l'interrogatoire. Vous avez carte blanche à la condition de ne pas tuer le vieil homme. »

Une fois ses instructions données, le monarque se mit un peu en retrait, retirant le haut de son arme, laissant apparaître complètement ses ailes d'ange. Sa musculature avait d'ailleurs relativement évoluée depuis son départ, il n'était peut-être pas du niveau d'un bodybuildeur mais il était indéniable qu'il n'était plus non plus le frêle homme qu'il était avant son exil. Il passa rapidement sa main sur son épaule en constatant les dégâts de l'attaque. Élément laissa glisser un cri mêlé à du dégout et de la peur. La chair avait bien été entamé, l'humérus et la clavicule de l'ange étaient visible. Mais ce n'est pas ce qui était le plus inquiétant. Des veines violettes commençaient à s'étendre sur tout le bras du héros. La petite fée se mit à briller très fort, se posant sur l'épaule de Roy. La chair se mit petit à petit à repousser et la blessure se ferma lentement. Cependant, les veines étranges étaient toujours là. Le guerrier souffla du nez, souriant légèrement tandis qu'une goute de sueur coula lentement le long de sa tempe jusqu'à son menton avant de tomber au sol. Bayonetta et Magicka entrèrent au même moment dans la salle. Roy regarda rapidement chaque membre de la guilde présent dans la salle avant de déclarer :

« Je suis infecté. »
Pièces Pièces : 103458
Nombre de messages : 18951
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Tim Sinassas a écrit :
avatar
Hériss
Dim 15 Mai 2016 - 0:18
WARNING !:
 

Tim observa les lieux du regard, baigné dans la douce lumière des chandelles. Il pouvait presque sentir le poid de l’histoire parmis ces parchemins, ces livres qui n’étaient qu’une marque du passé.
Avec précaution, le soldat en pris un dans ses mains, effleurant avec précaution les pages enluminées. Tellement de travail avait été necessaire afin de créer ces dessins sur chacune des pages…
Le visage de Rose apparut sur son épaule, intriguée. Afin de passer inaperçue l’Ia avait radicalement changer d’apparence, Rose était désormais une jolie brune aux yeux verts, vêtue d’une cape de voyage qui masquait l’armure qu’elle portait en dessous.


Tim quand a lui n’avait pas eu besoin de se cacher, vu que personne n’avait franchement vu son visage derriere son casque. Le soldat était aussi équipé de son armure de combat, portant lui aussi une cape de voyage pour pouvoir cacher son matériel.

« Il faudrait vraiment que je repasse par ici… Ces livres sont quasiment des exemplaires uniques… » dit-elle en laissant ses yeux parcourir la page.

« Tu as trouver des traces ? »demanda-t-il discrètement à sa camarade.


Les armures du projet dimension walkers avaient une signature énergique particulière, notamment les anciens modèles. Alors qu’elle effectuait les calibrations des capteurs du vaisseau, Rose avait remarquer des résidus énergiques produits par un ancien modèle d’armure. Intriguée, Rose avait demandé à Tim de l’accompagné, et le duo suivait à la trace les émanation incongrues dans la petite ville de Termina…

« Je suis encore en train d’effectuer les premiers analyses, lâcha-t-elle alors son regard passa dans le vide quelques instants, mais les atomes restants viennent tout juste de passer leurs demies vies… Donc la forme qui émet ce genre de radiation n’a pas quitté le bâtiment…  Essaie de voir si il n’y a pas un mécanisme quelque part… Je vais refaire les analyses pour voir si je ne pourrait pas avoir des données plus concrète… »

Tim se contenta de hocher de la tête avant de s’éloigner, se baladant tranquillement parmi les rayonnages… Son regard se dirigea en direction de l’entrée, croisant pendant un instant le regard de la personne qui se trouvait à attendre au niveau de la porte… La jeune femme habillée de rouge et de noir l’observa quelques instants.
Car oui… Ils n’étaient pas seul… Raven les accompagnaient, jouant pour cette occasion le rôle de garde du corps de ce couple d’archéologues… Les environs n’étaient pas surs après tout pour venir jusqu’ici… Elle aussi avait vêtue un autre costume afin de passer inaperçue, elle portait une tunique blanche rayée de bleu, ou avait été dessiné le cycle de l'eau.
D’un signe discret de la tête, la jeune femme lui fit signe qu’elle voulait lui parler en privé, et Tim hocha la tête avant de la suivre derrière une bibliothèque.


« Un problème ? »

Raven ne dit rien, se contentant de prendre appui sur une table. Étrangement, elle qui ne montrait pas d’émotion en avait une… La jeune femme au masque blanc semblait soucieuse…
« Il y a quelqu’un… Quelqu’un de puissant qui est arrivée en ville… Il est… Dangereux… »

Le soldat se tendit légèrement, inquiet… Si la jeune femme sentait un danger… Ce n’était jamais bon…

« On essayera d’éviter le combat avec d’accord… Nous ne sommes pas pour  affronter du monde ok… Garde un œil sur l’extérieur… »

Elle hocha de la tête, avant de s’éloigner en silence.

« Eva ? Tu as trouver des livres intéressants ? »

Et par livre… il entendait que "EVA" Rose aie trouvé quelque chose...
Pièces Pièces : 7932
Nombre de messages : 287
Localisation : Somewhere in space
Réplique/Citation : " Solo j'avance dans la nuit noire, solo j'avance avec ma pétoire"
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


PNJ:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Dim 15 Mai 2016 - 16:11
Le vieux marié avait bel et bien répondu a sa question concernant comment sa femme avait été infecté et surtout où cela s'était déroulé, cependant il était clair maintenant que le groupe se trouvait dans un espace clos avec lui que cet homme ne possédait plus toute sa tête - ce qui était normale considérant qu'il avait un corps qui avait été jadis son épouse d'enchaîner dans sa cave. Cependant, cela n'augurait rien de bon quant à la suite et pourtant celui qui se faisait passer pour un mercenaire ne vit tout de même pas la suite venir : l'homme laissa tomber les chaînes et l'infectée se précipita sur leur chef. D'un côté, ce manque de réflexe semblait plutôt bien collé à son rôle en tant qu'humain mais à l'intérieur, Stip se désolait d'avoir laissé passé cette occasion de prouver sa valeur au reste du groupe.

Néanmoins, il semblait que ce cher Trascer avait le côté vengeance bien en main avec la manière plus qu'efficace dont il se débarrassa de l'assaillante. Mais dès que le Seigneur de Thédas bougea vers le maître d’œuvre de cette situation, ce fût le Commandant des Reclaimer qui l'arrêta dans sa course en utilisant le crâne de la dernière victime du Destructeur pour sauver la vie de son future meurtre. D'un côté, Gregor était heureux de voir qu'il n'était plus la seule personne dans ce coin de l'univers à utiliser des objets insolite dans des situations imprévu mais de l'autre côté il était légèrement déçu de ne pas avoir pu assister à un massacre en règle.

Le Démon en déguisement reprit cependant rapidement le sourire lorsque son vieil ami suggère de le faire parler de la manière 'douce'. En vérité, ils avaient déjà la piste de la Bibliothèque qui semblait la plus plausible au vu de comment le vieux en avait parlé, le Mercenaire n'allait pas parler en sa faveur. Il fît donc un sourire carnassier en regardant l'Ancien Indivisible et sorti un petit couteau de l'une de ses poches d'armure. Pendant que Squall tentait la manière douce, Eisenhorn se tourna vers Roy et lui dit :

- Je vais essayer de lui faire révéler tout ce qu'il sait de cette maladie, mon Seigneur. Pardonnez moi en avance pour les cris.L'homme se dirigea ensuite jusqu'à l'endroit où son compagnon amnésique se trouvait et prit sa place. Lui-même commença par demande à l'homme ce qu'il savait à propos de la maladie qui avait rongé sa compagne. Celui-ci refusa d'abord de répondre ... jusqu'à ce que le Vétéran insère le couteau juste sous l'épiderme et commence doucement à l'écorcher. Pendant qu'il travaillait avec précision sous le pied droit de sa victime, il ne reposa aucune question. Puis soudainement, alors qu'un gigantesque lambeau de peau pendait de la cheville du vieillard, il s'arrêta et regarda le visage déformé par la douleur avant de dire :

- Si vous me dites ce que je veux savoir, j’abrégerai vos souffrances en coupant votre pied. Qu'est-ce que vous décidez?Malgré la douleur clairement visible sur ces traits, l'homme sembla véritablement considéré ses options jusqu'à ce qu'il regarde la marre de sang se trouvant sous son pied totalement mis à nue et il se résigna à leur dire que la maladie progressait relativement rapidement mais qu'elle n'avait semblé prendre la conscience de sa chère épouse que vers la toute fin du processus, plusieurs heures plus tard. Il leur fit ensuite savoir qu'il était presque convaincu que c'était à la Bibliothèque qu'il y aurait plus de réponse puisque c'était de là que sa femme venait lorsqu'elle fût infecté. Il admit ne pas être aller y chercher de réponse par peur de finir comme elle.

Digne de sa parole, le Démon trancha d'un coup sec le pied de l'homme avec sa hache et lui attacha même un bout de tissu pour arrêter l'hémorragie le temps qu'il rampe jusqu'à la rue pour demander de l'aide. Le Mercenaire se tourna ensuite vers le groupe - ne manquant pas le visage dégoûté de certain membres - et déclara :

- Il me semble donc que nous n'avons pas de temps à perdre, la Bibliothèque semble la destination la plus logique.Surtout qu'il pouvait ressentir la présence d'une personne qu'il avait déjà combattu qui semblait s'y trouver en se moment même. Puisque cette personne avait combattu aux côtés de la guilde de Kirby durant la Bataille de Dreamland, il ne fallait pas totalement renier la possibilité que ceux-ci avaient prit de l'avance sur les Reclaimers.[/color]
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Dim 22 Mai 2016 - 11:31
Alors que Trascer maintenait toujours le "Prisonnier" entre ses griffes, ce premier entendit plusieurs bruits lourd de cassure, propulsion et bruit lourd. Détournant légèrement la tête afin de regarder la sortie, qui sert aussi d'entrée à la salle, il pu ainsi remarquer l'entrer du duo féminin, Bayonetta et Magicka, qui avaient malheureusement été piégée en dehors de la salle. Laissant apparaitre un léger sourire songeur, le démon fût par la suite interpeller par son commandant. Bien que remerciant l'acte de sauvetage, Roy exprimait surtout le souhait de conserver en effet l'homme en vie afin d'obtenir informations mais surtout éviter de trop faire couler le sang. Comprenant parfaitement cela, le Démon avait donc en effet fait en sorte de ne pas lui infliger de blessure mortel, enfin, aucune blessure du tout pour le moment si ce n'était peut-être quelques bleu dût à la violence de la force sur une chaire aussi mollassonne. Ce dont l'ancien indivisible était pourtant extrêmement fier c'était d'être en somme l'éclaireur et le membre se chargeant de la mise en place de la torture. D'un sourire un peu amusé le Démon chuchota rapidement à l'oreille du vieux.

"Tu as entendu mon cher? Je peu faire ce que je veux tant que tu restes en vie et que tu crache le morceau. N'est ce pas enivrant?! J'en trépigne un peu d'impatience, à moins qu'un de mes compagnons ne souhaitent m'aider à cela..."

Le démon semblait voir un soupçon de terreur dans les yeux du pauvre homme bientôt au stade de chien sharpei au niveau de la peau. Pourtant, le Seigneur du chaos universel se retint de faire quoi que ce soit alors qu'une voix plutôt mélodieuse et calme emplit la salle : Celle de Squall. Ce dernier par ses paroles, sa démarche et sa façon de s'adresser / discuter avec l'homme semblait le comprendre, ou tout du moins l'analyser comme si de rien n'était d'une facilité qui semblait déconcertante. Plutôt amusé par cela, le gardien de Painsaw décida de laisser sa place à l'amnésique, reculant jusqu'à un mur sur lequel il décida de se positionner de manière plus ou moins confortable. Analysant le groupe qui était présent de nouveau, il laissa son regard plané sur Roy un long moment. Voilà quelque chose de compliqué que de savoir ainsi leur leader infecté par une maladie qui risquait à n'importe quel moment le transformé en mangeur de chaire. Il faudra réellement faire vite. Vraiment très vite pour éviter toute complication lourde et espérer que, d'une part la mission se déroule bien, mais que d'autre part la vie de Roy ne soit pas en danger.
Normalement, Squall voir Stip pouvaient amplement s'occuper du cas de faire parler le vieil homme. En parlant de son empereur justement, le Démon était surpris de la lenteur de sa réaction au sujet de l'infection de Roy par la vieille zombie. Même si il fallait l'admettre que le Démon suprême était sensé être en camouflage dans le corps d'un homme, et donc il devait diminuer ces capacités, un tel niveau de réaction aurait pût lui être amplement possible hormis dans la peau d'un pestiféré de Nurgle. Certes peut-être pas pour la protection mais pour l'agression. Trascer repris ces esprits quand le loup décida de prendre les devants sur le vieux au sujet de la torture. Avec son couteau, et dans ses souvenirs le gardien de l'universelle savait qu'il était maitre la dedans, il réussit bien rapidement à faire parler le vieil homme après un charcutage en règle et en sang! Un sourire amusé, alors que la proposition absolu de la bibliothèque fut proposé comme solution la plus logique et directe, le porteur de Painsaw se dirigea vers son ami déguisé en Gregor. Un large sourire aux lèvres.


"Ah, c'est comme cela qu'on vous a appris à torturer les gens? Je dois bien admettre que je suis agréablement surpris! Fût une période quand j'étais sous les ordres total de mon empereur il y a, pfff, de longues années de cela, on lançait un sort aux gens pour qu'ils ne puissent pas hurler de douleur, ni même pleurer. Ils n'avaient donc aucune méthode pour extérioriser leurs douleurs! C'était une belle époque... Mais en tout cas, laissez moi vous félicitez pour votre boulot exemplaire ayant permit à notre groupe d'obtenir une certification total de notre prochain lieu : La bibliothèque! Roy m'ayant nommé éclaireur je souhaitais directement y aller avant le groupe histoire de vérifier qu'il n'y est pas de piège ou problème potentiel. Souhaitez vous m'accompagnez Grégor? Un peu d'action ne nous fera que le plus grand bien!"

Avec un léger clin d'oeil camouflé, le Démon souhaitais en réalité parler un peu avec Stip seul à seul dans la bibliothèque avant que le groupe ne les rejoigne.

"Je vous y attendrais en tout cas."

Puis se tournant vers le groupe.

"Je me dirige vers la bibliothèque afin d'y chercher pièges ou soucis potentiel afin qu'il n'y est pas d'autres problème grave. Je prend donc la tête et m'y dépêcherais. Essayer de soigner au mieux possible notre commandant et rejoignez moi quand vous le pourrez mes amis."

S'inclinant, il sorti de la pièce, passant aux côtés de Bayonetta à qui il fit un hochement de tête, et de Magicka à qui il offrit un large sourire. Bien vite et au pas de course le Démon se dirigea vers la bibliothèque, non sans avoir demandé avant la localisation, pour s'y diriger. Le bâtiment semblait grand, ancien et pourtant abandonné. Qui serait fou pour laisser la un aussi gros bâtiment dans une ville aussi bloqué? Hochant les épaules, il poussa la porte avant d'entrer dans le bâtiment. Il devrait fouiller la zone bien vite. Pourtant, une présence se trouvait ici...

"Que la personne présente en ce lieux daigne se montrer, je n'aime pas spécialement avoir de mauvaise surprises vous savez."
Pièces Pièces : 45704
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Koopa
Mer 25 Mai 2016 - 10:28
magicka ♥
Pièces Pièces : 14071
Nombre de messages : 247
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mer 25 Mai 2016 - 10:28
Le membre 'Magicka' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé


#1 'Dé Magicka 1' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé Magicka 2' :

#2 Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Koopa
Mer 25 Mai 2016 - 10:37
Magicka observa la blessure de Roy. Celui-ci venait d'annoncer une grave infection allant de pair avec le massacre s'étant produit dans la cave. La désagréable odeur cadavérique remonta au nez de la magicienne qui ne put s'empêcher de se pincer le nez, ne sentant presque plus le goût de sa sucette par ce même biais. Soufflant un peu, elle s'approcha du groupe en descendant les escaliers de bois et croisa le chemin de Trascer qui annonça devoir aller à la bibliothèque en premier lieu, en tant qu'éclaireur. Cela convint à la demoiselle qui se sentit l'âme d'une infirmière et fut résolue à soigner la blessure de son nouveau partenaire de combat, ou tout du moins la calmer un peu. Il fallait pouvoir sortir le sort en question désormais. Tout n'était qu'une question de concentration, c'était ce qu'elle avait toujours songé pour sa magie ...

Pointant la lame de son épée en direction de Roy, Magicka serra les poings et modula ses doigts, faisant apparaître deux sphères devant elle. La première sphère matérialisa une énergie verte qui bouillonna intensément, mais la deuxième sphère afficha l'image de Magicka, et ainsi, le sort ne partit pas sous la forme d'un laser mais frappa directement la magicienne, la requinquant et lui rendant sa vitalité. Fermant les yeux, les cheveux flottant à cause du halo de soin, la jeune fille ouvrit alors les yeux et se rendit compte qu'elle s'était infligée le sort à elle-même.

Gênée, elle détourna le regard et remonta dans la salon. Elle aurait pu se démarquer sur cette action, mais n'avait une fois de plus pas réussi à caster son sort de la bonne manière. Au moins, cette fois, elle n'avait blessé personne. Cette pensée la consola quelque peu, mais pas assez pour lui donner l'impression d'être utile, et non un fardeau.
Pièces Pièces : 14071
Nombre de messages : 247
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mer 25 Mai 2016 - 21:50
Bayonetta quitta le groupe sur l'instant, une fois la porte enfoncée. Rien de grave au demeurant. Soufflant, la jeune femme observa Trascer et Gregor entreprendre de partir en éclaireur. En l'état actuel des choses, il s'agissait sûrement d'une bonne idée. Monita 2.0 sortit de l'ombre et vola aux côtés de la sorcière de l'Umbra, qui lui fit un petit sourire. Le pixel tourna sur lui-même et indiqua au groupe la direction à suivre pour aller à la bibliothèque.


- Cela ne vous dérange pas que je me joigne à vous, messieurs ? S'enquit-elle d'un léger et aguicheur clin d'oeil dont elle avait le secret.


Rajustant ses lunettes, Bayonetta entreprit de rejoindre la bibliothèque à pas sûrs. Ils n'avaient à l'heure actuelle aucune piste et il n'était pas aisé de trouver la cause d'une pandémie à moins de remonter des dizaines de milliers de personnes. Cette fois, le groupe pouvait se targuer d'être chanceux : il aurait semblé, d'une façon ou d'une autre, que tous les éléments aient été réunis pour permettre une avancée aisée : première infection, première mort.

Trascer se permit d'entrer dans la bibliothèque en premier. Aussi étonnant que cela pouvait paraître alors que la journée était ensoleillée, personne ne semblait prêter attention au bâtiment quelque peu austère. La porte elle-même eut du mal à s'ouvrir malgré la force brute du guerrier. Il fallait reconnaître, en entrant dans le temple des livres que rien ne donnait envie. Bayonetta fut frappée par une sombre odeur de mort qui la força à se pincer le nez, tout comme Magicka l'avait fait plus tôt. Elle qui avait gravi l'Enfer par deux fois, elle ne pouvait toujours pas s'habituer à la teneur cadavérique. Utilisant ses pouvoirs de sorcière pour remonter la piste, ses pas la guidèrent à l'arrière du bâtiment, face à une grande étagère vide. Bayonetta fronça les sourcils et se tourna vers ses compagnons, leur demandant délicatement :


- Messieurs, pourriez-vous pousser ce meuble pour moi ? Il semblerait que nous approchions du coeur du problème.


Une fois la chose faite, Bayonetta entra la première dans ce qui semblait être le couloir creusé d'un long, long tunnel souterrain passant sous Bourg-Clocher et rejoignant directement les égouts. Il ne fallut qu'atteindre quelques mètres pour être plongé dans une obscurité presque totale. De nombreux gémissements plaintifs se faisaient entendre tout autour d'eux.


- Il y a d'autres goules quelque part par ici, et je sens une forte odeur de soufre émanant de la sortie du tunnel. Je ne peux pas définir avec précision de ce qu'il s'agit, mais il m'apparaît désormais clair que la cause de la putréfaction de la femme que vous avez tué toute à l'heure est artificielle. Par quel procédé, cependant ... ?
Pièces Pièces : 59269
Nombre de messages : 5865
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 28 Mai 2016 - 12:06
(Et cela fait dix posts !)

"EVA" Rose, puisque c'était bien le nom de l'IA, se retrouvait avec Tim dans une situation particulière. Alors qu'ils étaient venus là pour inspecter la bibliothèque et rechercher des informations sur la ville, et pourquoi pas les mystères de celle-ci, ils se retrouvèrent rapidement pris au piège, encerclés par la venue de nombreux autres aventuriers, eux aussi intéressés par ce que pouvait cacher Bourg-Clocher. En revanche, leur situation était plus délicate que jamais, avec notamment l'infection de Roy qui grandissait petit à petit suite à la morsure du zombie. Le vieil homme, lui, n'était plus avec le groupe, et ceux-ci étaient à présent déterminés à savoir ce qui était arrivé à la femme de ce dernier, transformée en goule après son passage à la bibliothèque. Bayonetta venait de trouver un passage, un tunnel sombre qui s'enfonçait au loin dans l'obscurité, des pavés répartis sur le sol et couvrant le mur et le plafond. Une odeur de souffre s'échappait du fond de ce tunnel, et elle fut ressentie pas tous les protagonistes présent ici, se dispersant rapidement à travers la bibliothèque. Et c'est alors qu'un problème survint.



La découverte de cette odeur stimula les sens de Roy : les gènes qu'il portait désormais en lui réagirent à celle-ci, et il fut aussitôt pris d'une violente douleur au niveau du bras, qui se propagea rapidement vers le ventre. Le mal était si important, qu'il du se courber un instant et grincer des dents pour contenir la douleur. Les traces de la morsure et de la contamination atteignaient désormais son abdomen, comme si la vitesse de propagation avait été accélérée depuis la découverte de ce tunnel. Qu'est-ce que c'était bien que cette odeur ?

De son côté, Tim et EVA qui étaient à l'autre bout de la bibliothèque, tentaient depuis tout à l'heure de se cacher grâce aux nombreuses étagères des yeux de ces inconnus. S'ils étaient vus, il serait certainement pris en sache. Fort heureusement pour lui, lorsqu'il posa la question à son IA qui lui donna pour réponse un drôle de regard, alors qu'elle tenait entre ses mains un livre qu'elle venait de saisir de l'étagère en face d'eux, un mécanisme s'activa, libérant un accès vers un second tunnel. En revanche, le mécanisme semblait s'être rouillé face à l'épreuve du temps, et sitôt que la porte venait de se révéler, elle se referma presque aussitôt, laissant tout juste le temps pour eux de s'engouffrer dans ce fameux tunnel...

De l'autre côté, une grande salle les attendait, prête à leur livrer les secrets de Bourg Clocher. Celle-ci était connectée aux deux tunnels, mais seule la partie ouest permettait de voir la partie est, grâce à un ingénieux système de vitres mirages — comme celles que l'on met en place pour les interrogatoire — qui allait permettre une certaine communication entre les deux parties. Mais avant de pouvoir connaître les secrets de cet endroit, il allait falloir aider le guerrier à contenir l'infection...


Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Ven 3 Juin 2016 - 16:13
L'interrogatoire du vieil homme semblait bien débuter. En effet, Squall avait débuter par une manière douce. Il essayait de mettre le vieillard en confiance, lui partageant des paroles fortes, traitant de l'amour qu'il avait pu avoir envers sa défunte femme. Cependant, le reste du groupe ne semblait pas l'entendre de cette oreille. Le petit vieux n'avait même pas pu répondre à Squall que Gregor s'occupait déjà de le torturer pour lui soutirer des réponses. Roy soupira. Il aurait largement préféré la méthode douce comme son premier compagnon avait choisi mais il était trop tard, il avait donné son accord, en sachant pertinemment bien ce qui allait se passer. Après avoir obtenu ses réponses, Stip décida de lui couper le pied. Un tranchage net et sans bavure, abrégeant ses souffrances. Une fois les informations acquises, il fallait vite passer à l'action. La bibliothèque était donc la prochaine étape du groupe. Trascer se proposa d'aller l'explorer en premier. L'ange venait tout juste de le nommer éclaireur du groupe, quoi de plus normal donc. Le guerrier roux hocha rapidement la tête, avant de se rendre compte qu'ils partaient finalement à trois. Trascer, Stip et Bayonetta. Soit, il était sans doute plus judicieux de ne pas laisser quelqu'un seul, d'autant plus qu'une menace planait définitivement sur cette ville. Un mal encore inconnu pour le groupe fraichement formé et il était vital de se préparer à toutes éventualités.

Alors que l'épéiste regardait son épaule, Magicka s'approcha de lui. Se pinçant le nez tout en grimaçant légèrement, elle sortit son épée et la pointa en direction de Roy. Ce dernier hésita un instant, haussant un sourcil. Était-elle encore rancunière de ce qui s'était passé à Toadville ? Ou bien voulait-elle prouver à Roy qu'elle était totalement capable de gérer la pression et de le défier sans ciller ? Non, après quelques secondes d'observation, ses intentions n'étaient pas mauvaise. Elle ne semblait emplie d'aucune animosité et son regard ne trahissait aucune envie de nuire. Dans ce cas, pourquoi pointer son arme ainsi en direction de son coéquipier ? La jeune fille matérialisa deux sphères en face d'elle. Une verte, bouillonnant d'énergie, comme si elle n'était pas capable de retenir la puissance qu'elle contenait, et l'autre, affichant le visage de Magicka. Puis, un halo se dessina autour de la magicienne, faisant flotter ses cheveux dans les airs. Quelques secondes plus tard, elle détourna les yeux, l'air très gênée, avant de repartir rapidement. Le héros sourit rapidement, soufflant du nez. Il avait bien compris qu'elle avait tenté de le soigner mais qu'elle ne maitrisait pas réellement ses pouvoirs. Tant pis, cela partait tout de même d'une bonne intention, Roy ne lui en voulait pas du tout.

L'ange se releva et décida qu'il fallait rejoindre les autres. Il fit signe à Squall et Magicka de son envie de partir. Il prit cependant quelques instants pour se tourner vers le vieil homme. Ce dernier était amputé d'un pied, l'air mal en point, en train de perdre beaucoup de sang. Même s'il avait succombé à la folie, Roy ne pouvait pas s'empêcher de penser quelque part que c'était la mort de sa femme et tout l'amour qu'il lui portait qui l'avait conduit aux portes de la démence. Élément se mit à tournoyer autour de la cheville du vieil homme et referma la plaie pour le calmer. L'ange soupira et s'approcha de l'homme, lui mettant sa main sur l'épaule.


« Sachez que je n'ai aucune rancune envers vous. Je sais ce que c'est que de perdre un être chéri. Mais en aucun cas, vous ne devez succomber à la folie. Vous devez simplement vous souvenir de chaque souvenir de votre défunte femme, ce qui vous a poussé à l'aimer, ce qui vous a poussé à vivre avec elle. Ne faites pas l'erreur de vouloir ressusciter les morts. »

Le guerrier se tourna rapidement tout de suite après, l'air légèrement triste. Ses paroles, elles étaient également adressées à lui même. Il passa rapidement à côté de Squall, lui faisant un signe de la tête pour lui dire de le suivre, ainsi qu'à côté de Magicka, lui mettant une petite tape dans le dos, indiquant qu'il savait ce qu'elle venait de faire et qu'il était tout de même reconnaissant de sa tentative de soin.

Les trois compagnons restant pénétrèrent la bibliothèque, cette cochonne, afin de retrouver le groupe d'éclaireur parti quelques temps avant. Les deux groupes se retrouvèrent juste devant un tunnel sombre et étroit trouvé par Bayonetta quelques secondes avant. Une odeur forte de souffre se mit à se dégager du tunnel pour empeste partout dans la bibliothèque. A l'odeur de cette puanteur, Roy se mit alors à hurler de douleur, posant un genou au sol en se tenant l'épaule droite, là où il s'était fait mordre auparavant. Les marques commençaient à s'étendre encore plus, atteignant son abdomen, commençant à remonter sur son torse. La douleur se calmant, le Lycien resta le genou posé au sol, reprenant son souffle. Son infection semblait avoir pris encore plus d'ampleur. Il décida cependant de se relever et de s'engouffrer dans le tunnel, se bouchant le nez, sans regarder le reste de son groupe. Il fallait faire vite, le temps était plus que compté. De l'autre côté du tunnel se trouvait une grande salle avec sur l'un des murs une sorte de longue vitre opaque. Roy plissa les yeux un instant. Étaient-ils observés ? Il tenta de communiquer avec une éventuelle personne.


« Y A-T-IL QUELQU'UN DE L'AUTRE COTE ? »
Pièces Pièces : 103458
Nombre de messages : 18951
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Mer 15 Juin 2016 - 21:49



L'homme avançait dans les recoins, les couloirs, ces chemins sombre d'un souterrains lugubre guidant 11rapidement le groupe, dans un nouveau lieu recouvrant hermétiquement le cadre chaleureux de la bibliothèque, par une atmosphère des plus mystérieuse tout en y ajoutant une douce dimension effrayante par la présence d'un tel endroit, dans une ville qui semblait pourtant si innocente et paisible.. Qu'avait été les raisons de la construction de cette véritable forteresse ? De tout ces couloirs de métal, de ces mécanismes de cette imposture tout simplement ? Plus les explorateurs s'enfonçait dans les nombreux tunnels humides, plus ces derniers firent des découvertes macabres, cette puanteur était semblable à celle des corps humains après une certaine exposition au temps, les traces d'un passage humain étaient de plus en plus visible au fur et à mesure qu'ils traversaient la distance les séparent d'une éventuelle sortie.

Les secondes devenaient des minutes, ces dernières n'évoluaient guère, mais devenaient nombreuses, une minute, puis deux et enfin trois, agissant comme un véritable cadrant solaire, le corps de l'homme victime de la morsure agissait comme un véritable cadrant solaire au yeux de l'héritier de la mort clôturant la marche. Il arrivait à ressentir ces choses, mais surtout avait eut l'occasion de voir l'évolution de la marque grâce aux mouvements assez rapide, mais surtout maladroit de l'homme qui semblait être victime de sa morsure, qui lentement semblait avoir raison de lui et de sans doute de sa conscience.. Comme cela l'avait fait pour la vielle dame dont ils avaient du prendre la vie.

Aucun n'affichait la moindre inquiétude, un remords ou bien même être anxieux au geste qu'ils auront sans doute à faire s'ils ne trouvaient aucun solution à ce problème, mais ce n'était sans doute pas dans leurs soucis, avançant sans le moindre soucis comme des machines de simple soldat que l'on guidait vers un problème afin de le résoudre.. Les héros étaient des machines dans ce monde ? Pourquoi ces derniers devait périr et agir ainsi sans la moindre réflexion personnel afin de faire survivre ces gens qui n'en auraient sans doute pas fait autant pour eux ? Est-ce pour cela que les héros sont si proches ? Parce qu'ils savent la solitude que chacun vie ?

Être un héro est donc forcement être seul ? Souffrir, perdre sa vie pour le bien de celle des autres ?

En tant qu'héro vivre se résume à combattre, encore et encore afin de faire survivre le monde, les autres.. Mais de tout perdre, d'être seul, car autres, nos sentiments, notre corps, nos pensées, ne peuvent exister, car nous devons combattre.. Afin que les autres eux puissent être libre d'aimer, de sourire, de vivre, de penser.. De faire ce que nous.. Ce que nous, nous ne pouvons pas faire..

Qui viendra nous sauver...? Qui viendra nous offrir le choix de rire, de pleurer.. De simplement vivre.

Ouvrant finalement sur une pièce d'une taille raisonnable, les couloirs interminable firent leurs révérences, au même moments que la réflexion du jeune homme sur la réalité de leurs situation, la vive voix du jeune guerrier eut envahi l'endroit mort depuis un bon moment maintenant, cela pouvait se voir par les mécanismes apparent, la moisissure régnant sur les murs de pierre anciennement blanc et surtout par les débris de ces derniers se noyant dans un mélange d'eau opaque et de mélasse recouvrant en partie les creux dans le sol de cette immense pièce au plafond haut, mais malgré la vieillesse de l'endroit, il semblerait que quelqu'un y soit parvenus avant eux et cela il y'a peu de temps, la poussière récemment disparus sur les leviers, trahissait la récente présence d'un individu.

D'un simple mouvement l'homme indiqua la direction, pointant d'un doigt accusateur l'énorme porte en pierre qui semblait être la fin de voyage de ces énormes mécanismes ornent la pièce.
Pièces Pièces : 66182
Nombre de messages : 266
Age : 22
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Jeu 16 Juin 2016 - 15:56
Une fois la torture terminé et la destination déterminé il ne restait plus qu'à s'y diriger. Chose que le Destructeur s'empressa de faire remarquer, non sans le complimenter sur sa technique de torture habituelle et lui faire remarquer moins que subtilement qu'il souhaitait discuter avec lui loin des autres membres du groupe. Hochant la tête pour signifier qu'il partait en éclaireur avec le Seigneur, Gregor prit sa hache en main et s'élança dans les rues de Bourg-clocher, suivant Trascer d'assez prêt pour que les deux hommes puisse discuter de ce que son ami avait souhaiter lui dire loin d'oreilles indiscrète :

- Tu souhaitais me glisser un mot, mon vieil ami? Si c'est pour me demander pourquoi cette mascarade, c'est plus pour leur bénéfice que pour le mien. Je ne suis plus très populaire auprès des autres héros ces jours-ci et cette nouvelle guilde n'a pas besoin d'ennemi avant même d'avoir véritablement prit part à la danse.Ce n'était pas tout à fait un mensonge ni totalement la vérité. Oui, il faisait ça également pour le bien de la guilde aux yeux des autres mais ce qu'il n'avait pas dit au cas où on pouvait néanmoins l'entendre, c'est qu'il faisait ça surtout pour ne pas que Magicka les laissent en plan dès maintenant. Elle montrait un certain potentiel et il aurait été triste de faire sans elle simplement à cause d'un petit massacre.

Puis les deux hommes atteignirent la Bibliothèque et le Démon reprit immédiatement sa personnalité de mercenaire puisqu'il savait que Tim pouvait certainement les voir, sa force vital étant non loin des deux amis. Le reste de la guilde les rejoins bientôt et tous prirent la direction d'un tunnel menant plus profondément dans les entrailles caché de cette petite bourgade qui a prime abord semblait des plus normal. Lorsqu'ils débouchèrent sur une grande salle manquant curieusement de cachette et qu'il ne vit tout de même pas le soldat du future alors qu'il était encore tout près, le vieillard comprit qu'il y avait un autre passage. Peut-être que les deux groupes allait devoir coordonner leurs efforts pour continuer d'avancer? Espérons que ce n'était point le cas.

En se tournant pour avertir le groupe qu'il y avait bel et bien quelqu'un entrain de les observer, il remarqua que Squall semblait perdu dans ses pensés et celui-ci affichait une certaine expression de mélancolie. Décidément, il avait toujours eu un talent pour le mélo-dramatique. En sachant que l'homme qui se tenait devant lui ne possédait pas sa mémoire, sans doute était-il entrain de penser que les personnes ici présente n'hésiterait pas à faire la même chose à Roy qu'a la vieille dame et à son vieux mari si celui-ci se transformait en zombie. En vérité il est vrai que Stip n'hésiterait pas à tuer le roux, mais pas pour une raison aussi faible que simplement car il était affecté d'une malédiction.

Faisant mine de ne pas avoir remarqué, il se racla la gorge pour reprendre la voix d'Eisenhorn et prononça les mots suivant :

- Je ne sais pas à quoi sert cette salle, mais il est clair que celui qui l'a construite voulait que la personne se trouvant de l'autre côté puisse nous observer. Sans doute somme nous sur le point d'être attaqué par une quelconque créature ... a moins que celle-ci ne soi morte de vieillesse. Je propose d'avancer pour en avoir le cœur nette.Sans hésitation, le Vétéran s'avança dans les ténèbres du Temple et se dirigea vers le fond de la pièce. Une sorte de porte secrète s'ouvrit soudainement et de celle-ci tomba une gigantesque créature noir et rouge possédant huit pattes. l'Araignée géante tomba en face du guerrier ... et y resta étendue, morte depuis longtemps car les concepteurs du Temple avait oublié que même les Araignées géantes ont besoin de manger.

- Je crois que c'est par là
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Lun 20 Juin 2016 - 2:08
Le seigneur démoniaque eu heureusement la chance de s'entretenir brièvement avec son compagnon et empereur démon polymorphé en vieux mercenaire humain à poil gris. Ce dernier dépassa largement la question qu'allait sortir Trascer en expliquant au plus vite que cette mascarade n'était dû qu'au faite d'être bien vue à cause de son passé qui le faisait être mal observé par les héros. Si il fallait bien admettre une chose, c'était que, en effet, Stip n'était pas spécialement connu, un peu comme Rec, d'être quelqu'un d'entièrement et de cent pour cent fidèle, préférant au grès du temps et de ses ambitions ou objectif, faire un peu ce qu'il voulait. A cela, l'indivisible n'était pas spécialement en colère, bien au contraire il savait que toute stratégique devait être employé dans la guerre ou dans les innombrables batailles pour remporter la victoire final! C'est pour cela qu'il hocha simplement la tête de façon à affirmer les propos de son dirigeant, accompagné d'un large sourire. Avant même d'avoir put faire quoi que ce soit pour rentrer dans la bibliothèque, les deux hommes furent "déranger" par leur coéquipière, Bayonetta. Cette dernière, de façon malicieuse avec un délicat clin d’œil demanda si cela ne dérangeait pas le duo de voir le petit groupe augmenter d'une personne. Haussant les épaules tout en affirmant que cela n'était pas spécialement important, ils étaient donc tous bien arrivés dans le lieu du savoir.

Recherchant quelque chose qui pourrait laisser place à des indices, Trascer se laissa distancer par les aptitudes de la sorcière à trouver rapidement le passage. Demandant aux deux guerriers de déplacer un meuble, le Seigneur du Mal fut en tout point des plus rapides et des moins... Discret. Ouvrant un portail du Chaos sous l'assemblage de bois, il en ouvrit un autre un peu plus loin laissant ainsi se fracasser la construction Ikea vieille de dix mille ans et n'ayant sûrement pas été des plus habilement monté au vue de comment elle c'était ainsi détruite sur le sol. Alors même que le bruit s'étendit un peu plus du à l'écho d'une grande salle vide remplit de livre, le reste du groupe vint arriver par la suite. Il était probablement sûr qu'ils souhaitaient tous en finir le plus rapidement possible et il était normal que cela soit fait. Après tout, Roy était en danger et tous devaient lui sauver la vie en terminant au plus vite cette aventure prismatique. La santé du leader comptait plus que tout dans une telle épopée! Mais alors même que l'odeur goulesque du long chemin qui se présentait derrière le meuble disparu ampli la salle de sa putréfaction, l'homme angélique roux hurla de douleur. Se retournant le plus vite possible l'ancien seigneur des Dieux Noirs ne pu que remarquer, avec tristesse et faiblesse que c'était simplement la maladie qui se propageait au sein de l'organisme du guerrier. Ne souhaitant pas spécialement regarder cela plus longtemps, d'une car c'était légèrement malsain, et de deux car le sentimentalisme croissant empêchait le démon de vraiment vouloir voir un de ces compagnons souffrir, le Maitre d'Arme rentra dans le tunnel.

Il fallait bien admettre que ce dernier ne sentait mais alors la pas du tout la rose au point que le démon eu un léger haut le coeur. Bien qu'il avait eu souvent des désagréables horreur parfumées pire que cela, ce n'était de base jamais agréable. Épaulé par Stip ils arrivèrent bien vite dans une grande salle qui de base pourrait être circulaire... Mais qui finalement ne l'était pas, comme si elle était réellement couper en deux. Encore une fois, dépassé en force d'analyse. Cette fois-ci, Grégor, expliqua le faite qu'il y avait une autre partie dans la salle qui servirait à nous observer, ou probablement faire en sorte que l'on soit attaqué.


"Oui, il y a comme quelque chose d'étrange de l'autre côté, mais difficile de réellement mettre le doigt dessus. Après tout, un peu plus de prudence ne nous ferait pas de mal, nous avons déjà eu une mauvaise surprise il y a quelques temps à peine alors soyons sur nos g..."

Avant même de pouvoir terminer sa phrase, le cadavre d'une arachnide géante s'écrase sur le sol, un peu plus loin du groupe. S'approchant du corps, il plante profondément Painsaw au sein de la créature en libérant la décharge tronçonneuse ainsi qu'une puissante source de magie chaotique afin de d'assurer bel et bien de la mort extrême et total d'une telle monstruosité. Puis, d'un certain sens de sadisme, il découpa toute les pattes. Annotant une certaine puissance d'aiguisage dans les membres moteur de la bête. Trouvant cela particulièrement utile, Trascer planta à intervalle irrégulier des fragments pointu et imposant des pattes de façon à avoir une cadence allant de 6 à 12 pics séparant chaque fragment. Rendant à Painsaw un aspect bien plus terrifiant quand on pouvait voir en plus de la tronçonneuse de grandes lames sombres dont était encore accroché des marques d'un "sang" vert dégoutant.

"Voilà, ça devrait rendre le tout un petit peu plus menaç..."

Tout en se relevant, le démon remarque que quelques membres du groupes l'observait avec un regard un peu déconfit. Ah, oui... Déjà entre la mère-grand, le vieux et maintenant ça, le démon ne montrait pas spécialement un visage des plus glorieux et magnifique, mais plutôt celui d'une personne sauvage et bourrinesquement efficace. Ce qui faisait malgré tout un peu tâche avec le groupe de héros.

"Oui euuuh, de toute façon la créature est morte, j'ai bien le droit d'utiliser son cadavre pour mon profit militaire, non?.... Bon, d'accord, d'accord..."

Soupirant devant encore quelques regards incrédule, Trascer retira les fragments de cadavre qu'il recolla vite fait sur l'araignée avant de partir vers l'autre bout de la salle en soupirant quelque peu. Il se devait d'agir un peu plus en héros, voilà déjà quelques années qu'il n'était plus le monstre sanguinaire qu'il était à la Tour des souvenirs. Il voulait aider Roy, il devrait donc se tenir comme un allié de poids aux héros. Il rejoignit bien vite Stip essayant d'être un peu plus discret.

"Bon, que faisons nous pour sortir d'ici tout en conservant le plus possible la santé de notre compagnon? Il va falloir tout gérer en même temps, mercenaire."

C'était amusant de parler ainsi à son ami, mais il resta malgré tout sérieux afin de ne pas éveiller de possible soupçons, mais surtout car la situation exigeait d'être à son top.
Pièces Pièces : 45704
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
[PRISME] Le tombeau des Déesses
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum