Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Unis par le lien du sang [Pv Stip]
Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Lun 25 Avr 2016 - 17:24

Le village de Kamiki. Il y avait de cela deux mois, il avait accueilli une hybride bien particulière en son sein. D'abord craintifs à cause de l'aura qu'elle dégageait, les habitants finirent pas se rendre compte qu'Acrya n'était pas mauvaise. En tout cas, pas à leur égard. Elle dégageait un certain charme malgré le fait qu'elle paraissait un peu dérangée. Au départ, son fils et elle prévoyaient n'être que des visiteurs, mais ils changèrent le plan. Acrya aimait beaucoup l'ambiance de cet endroit. On lui avait d'ailleurs fait découvrir le saké, un alcool qui devint d'ailleurs son préféré. Et puis, les gens étaient presque toujours de bonne humeur; ils ne se prenaient pas la tête pour des sottises.

La démone les appréciait et vice-versa. Ils réclamaient sa présence à chaque fête, car elle se montrait toujours divertissante. Ils apprirent bien vite qu'elle était une sorcière, car elle utilisa sa magie pour administrer des soins à un petit malade. À l'entente de cette nouvelle, certains se refroidirent et commencèrent à la surveiller de près. Encore davantage lorsqu'elle admit être, en plus de cela, une vampire. En effet, elle avait besoin de se nourrir de sang et Adrian commençait à en avoir marre de lui servir de repas. Bien sûr, les villageois furent d'abord effrayés, même si elle leur expliqua qu'elle ne comptait pas les vider de leur sang. Puis, il y eut quelques volontaires, curieux ou voulant rendre service à cette étrange dame.

Son charisme et sa force lui attirèrent le respect de tout le monde, ou presque. Elle jura de les protéger tant qu'elle demeurerait à Kamiki. Pour ce faire, elle érigea une barrière magique tout autour du village ne permettant que l'entrée des villageois ou de leurs amis. Les inconnus ne pouvaient donc pas entrer avant d'être passés à l'inspection. Acrya savait que sa barrière n'était pas indestructible, mais pour l'instant, elle tenait. Grâce à elle, elle avait pu entrer des vagabonds d'entrer. On venait d'ailleurs de lui signaler qu'une silhouette masculine s'approchait du village. Et qu'elle semblait tenir une arme à la main.

Acrya se rendit à l'entrée du village avec son fils. Il s'apprêtait à se rendre à son entraînement avec Jim, mais changea ses plans pour aller voir ce qui se passait avec elle. En effet, un homme était bel et bien là. Elle ne sentait pas son aura. Cela signifiait soit qu'elle était trop minime pour qu'on la remarque et qu'il s'agissait certainement d'un simple être humain, soit qu'il la cachait. Elle attendit de voir ce qui allait se produire lorsque la barrière allait lui bloquer la route.
Pièces Pièces : 1950
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mar 26 Avr 2016 - 1:50
Lorsqu'il était revenu victorieux des terres Hisperiennes, Stip avait espérer trouver sa femme et son enfant l'attendant sagement dans sa Capitale Démoniaque, la gigantesque ville de Dis qui était sans conteste le joyaux de son Empire et un endroit où toutes les races sous sa domination étaient représenté. C'est pour cela qu'il avait proposé à sa nouvelle femme de s'y installer, car il savait qu'une hybride de son genre, mi-sorcière mi-vampire ne ferait même pas lever un sourcil dans la capitale multiculturelle de ses vastes possessions. Mais lorsqu'il était arrivé dans son palais, les serviteurs lui firent savoir que l'Impératrice était parti en voyage dans les Terres du Duc de Thédas qui était récemment revenu sous l'égide de la couronne.

Il était donc parti en direction du Duché qu'il avait redonné de manière légitime à son véritable dirigeant : Trascer. Cependant à son arrivé on lui apprit une nouvelle fois que non seulement le maître des lieux était parti en vacance, mais sa femme était parti un peu avant le départ de l'ancien Destructeur. L'Empereur se demandait si sa femme était entrain de lui jouer un tour simplement pour lui faire comprendre que vingt ans d'absence était inacceptable de son point de vu. Mais ce n'était pas de sa faute, il n'avait pas vu le temps passer une fois la conquête d'Hisperia entamé. Néanmoins on lui fît savoir que l'Indivisible était parti en vacance sur Nintendo World, ce qui rendait la tâche de le retrouver moins compliqué, puisque c'était déjà dans son intention d'y aller.

Le plan était donc de retrouver son fidèle Généralissime et de lui demander si il savait où était passé sa femme, mais lorsqu'il avait atteint le Royaume Champignon il avait été frappé tout de suite par le sentiment que la Sorcière se trouvait dans le même monde que lui, ce qui lui facilitait grandement la tâche. Il n'était cependant pas parti à sa recherche immédiatement, préférant prendre le rôle de Gregor Eisenhorn alors qu'il s'intégrait dans la nouvelle guilde dirigé par Roy.

Mais il s'était finalement lancé à la recherche de sa douce moitié et c'était ce qui l'avait mit sur le chemin menant vers le village de Kamiki dans une région de ce monde qu'il n'avait pas encore visité. C'était pourquoi il marchait sans se presser avec son marteau passer de manière nonchalante par dessus son épaule : montrer son arme et se déplacer sans inquiétude était généralement le meilleur moyen d'éviter d'être retardé parce que des brigands on cru que tu serais une cible facile. Pourquoi cette précaution? Eh bien, puisqu'il pouvait sentir d'ici le bouclier qu'avait érigé sa compagne autour du village, il se disait que cette contrée devait être moins sûr qu'elle ne le semblait.

Parlant de barrière magique, le Démon s'arrêta brièvement juste à sa limite pour se poser la question suivante : est-ce qu'il la brisait avec la force brute pour faire croire à une attaque ou est-ce qu'il la traversait tout simplement pour faire naître la confusion dans l'esprit de la vampire qui avait volé son cœur? Décidant que la deuxième options était beaucoup plus divertissante, il fît un pas de plus et pénétra dans le village en se dirigeant tout droit vers la foule mais sans se presser. Il profita de la distance à parcourir pour admirer le visage de sa douce qui semblait avoir la propriété du vin dans le sens ou la vieillesse ne semblait qu'avoir augmenter sa désirabilité. En effet, ses traits étaient plus prononcé et juste à la regarder l'on pouvait deviner son caractère un peu excentrique mais c'était deux choses qui l'avaient séduit dès le début ... et puis la confusion lui allait à ravir.

Il s'arrêta devant elle, le marteau toujours par dessus l'épaule, et prit la parole :

- Bien le bonjour gente dame. Que me vaux cette accueil? Je ne pensais pas que cette contrée était si peu peuplé que tout le village se rassemblait pour fêter l'arriver d'un voyageur ...Il prononça ces mots sur un ton respectueux mais il était clair dans son regard qu'il était entrain de légèrement moquer le comité d'accueil, se demandant quelle genre de réaction il recevrait.
Pièces Pièces : 12139
Nombre de messages : 3045
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Mar 26 Avr 2016 - 21:17
Acrya fronça les sourcils en voyant l’inconnu se stopper. Le problème n’étant pas qu’il se soit arrêté, mais qu’il se soit arrêté juste avant de se cogner sur la barrière . Son fils lui jeta un regard incrédule avant de constater avec surprise que l’homme franchissait l’entrée sans le moindre problème. Un sourire naquit sur les lèvres de la sorcière. Tiens tiens… On lui avait affirmé que personne ne le connaissait. Une seule possibilité s’éleva dans son esprit à ce moment-là : il avait su effacer sa protection. Il devait être puissant. Aucun doute qu’il dissimulait son aura.

Il s’approchait tranquillement, son arme, un marteau en l’occurrence, posé sur une épaule. Elle le scruta du regard alors que les villageois près d’elle reculaient. Il ne semblait pas avoir l’occasion de s’en servir pour l’instant. Elle ne détacha pas ses yeux des siens, même lorsqu’il fut à quelques mètres d’elle. C’était un bel homme, peut-être de son âge ou un peu plus âgé. Alors qu’il s’adressait à elle, elle porta sa pipe (déjà allumée) à sa bouche et en prit une bouffée. Quand il eut terminé, elle souffla la fumée devant elle, dont une certaine quantité atteignit sa position.  

Nous n’avons pas l’habitude des visiteurs, pour tout vous dire, répondit-elle calmement, avec une pointe d'amusement.

Adrian, au contraire, observait le barbu d’un mauvais œil. Il avait son hallebarde à la main, prêt à frapper s’il tentait quoique ce soit. Comme sa mère, il était de nature méfiante, mais n’était pas aussi désinvolte qu’elle. Le petit jeu intellectuel qu’elle jouait ne l’intéressait pas. Il demeura silencieux, lui laissant la parole.

Alors, à quoi avons-nous à faire ? Un touriste attiré ici par l’alcool ou un guerrier venu ici pour se ressourcer ?

Elle fit signe à l’homme de la suivre et commença à marcher en sa compagnie et celle de son fils. Les habitants, bien que suspicieux et jetant des coups d’œil dans leur direction, retournèrent à leurs occupations.

Peu importe la raison de votre venue, je vous souhaite la bienvenue. Mon nom est Acrya.

Elle tourna la tête vers Adrian et lui fit un signe de tête pour lui signifier de se présenter.  

Adrian.

Elle ne prit pas la peine de préciser leur relation, cela était plutôt évident. Il la regardait, l'air de se demander ce qu'elle prévoyait faire. Parce que même après toutes ces années, elle continuait de le surprendre.

Et vous ?
Pièces Pièces : 1950
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Jeu 28 Avr 2016 - 14:25
La première chose qu'il remarqua c'était que sa belle avait une pipe à fumée - difficile de le manquer en vérité lorsqu'on vous souffles la fumée dans le visage - ce qui était une surprise puisqu'il était presque certain de ne jamais l'avoir vu fumer avant son départ. Rien a redire par contre puisqu'il était lui-même un grand adepte de cigare, donc ne n'était qu'un point commun de plus entre les deux amoureux. Mais pour en revenir à ce que la jeune sorcière disait, il ne pu s'empêcher un sourire de naître au coin de ses lèvres. Évidemment qu'il y avait peu de visiteur, si l'on prenait en compte la présence d'un bouclier magique. Le voyageur ne fit pas de commentaire là-dessus et s'attarda plus particulièrement le jeune garçon qui semblait ne pas lui faire confiance.

Le Démon avait ses doutes quant à l'identité du hallebardier mais il n'en était pas encore totalement certain. Évidemment, il pourrait essayer de ressentir son âme et en avoir le cœur net mais où serait le divertissement? En tout cas il semblait être bien éduqué quant à l'attitude à avoir envers les étranger, bien qu'il manquait encore un peu de pratique en matière de camouflage de ses sentiments. Car oui, avoir une méfiance envers les gens que l'on ne connait pas est une bonne chose, mais le montrer ouvertement est un des meilleurs moyen pour que cette méfiance soi justifier en fin de compte.

Son attention revint sur la beauté qu'il avait eu la chance d'épouser lorsque celle-ci lui demanda la raison de sa présence dans le village puis lui fit signe de la suivre dans une marche autour de la communauté. Il se demanda pendant quelques instant si il révélait son identité immédiatement ou si il continuait de jouer le jeu encore un peu? S'arrêtant sur l'option la plus amusante, il attendit qu'ils aient terminé de se présenter - et c'est à ce moment qu'il eut sa confirmation quant à l'identité du jeune garçon - avant de prendre lui-même la parole.

- Votre accueil est plus qu'apprécier, Dame Acrya. Je suis également enchanter de vous rencontrez, Monsieur Adrien.Le barbu fît un léger mouvement de tête encore une fois entre respect et amusement, avant de poursuivre.- Quant à moi, aux dernières nouvelles l'on me nomme Gregor Eisenhorn.En jouant ainsi sur les mots, le Démon commençait à semer les indices pour voir si la vampire finirait par comprendre d'elle-même qui il était. Quant à son fils ... la subtilité caché dans sa tournure de phrase semblait lui avoir échappé.

- Pour en revenir à ma présence dans cette contrée ... eh bien, je suis présentement un mercenaire sans emploi et l'on m'a dit qu'une très jolie femme c'était établis ici.Puisant dans son jeu d'acteur, le Démon fît mine de regarder le fessier d'Acrya tout en ayant l'air d'essayer de s'en cacher. Pourquoi? Pour voir la réaction d'Adrian bien évidemment mais également parce qu'il était curieux de voir si la Sorcière était du genre à tenir ses vœux sacré de mariage. Non pas qu'il avait été totalement fidèle lui-même, mais la question étant : est-ce qu'elle était ouverte à ce propos devant leur fils ou essayait-elle au moins de le cacher? Peut-être même serait-il totalement surpris et qu'elle ne mordrait pas à cette tentative de l'amener dans un lit. Décidément se faire passer pour quelqu'un d'autre en présence de personne connu était une expérience des plus divertissante.
Pièces Pièces : 12139
Nombre de messages : 3045
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Mer 11 Mai 2016 - 1:01
L'homme remercia Acrya, disant être enchanté de les rencontrer, et se présenta sous le nom Gregor Eisenhorn. Contrairement aux attentes de son mari, celle-ci ne prêta pas grande attention aux mots « aux dernières nouvelles ». Elle prit cela comme étant une simple tournure de phrase visant la plaisanterie. Puis, il ajouta qu'il était un mercenaire ne travaillant pas présentement et que la rumeur courait qu'une jolie femme vivait dans ce village depuis peu. La sorcière laissa échapper un petit rire et lui lança un regard draguer après qu'il ait terminé d'admirer son derrière.

J'y crois pas... Au cas où vous ne l'auriez pas deviné, je suis son fils ! lança Adrian en jetant un regard désapprobateur à celui qu'il pensait être un inconnu.  
Tu devrais y être habitué, ta mère est sacrément attirante. Et puis, il n'a rien fait de mal. Ne sois pas jaloux !
Jaloux ?! Maman, franchement...
Hahahah ! Tu devrais aller à ton entraînement, chéri, je peux prendre soin de notre invité toute seule.

Il la dévisagea pendant un instant, sachant ce qu'elle insinuait. Il ne bougea pas d'un pouce.

Maman, tu penses réellement qu'il est venu ici à cause de ta beauté ? Moi, je trouve ça louche...
C'est très possible, mais comme tu es mon fils, tu sembles ne pas pouvoir comprendre.

En effet, elle avait aussi ses doutes, mais ne les exprimait pas. Si le barbu s'avérait leur vouloir du mal, elle saurait changer de cap. Adrian montrait trop sa méfiance, c'était d'ailleurs l'un de ses grands défauts. Mais bon, il n'avait que 13 ans après tout. Elle se tourna vers Gregor.

Ça vous tente d'aller prendre un verre ?

Elle n'attendit même pas sa réponse et commença à se diriger nonchalamment vers sa maison. S'il s'agissait d'un ennemi, autant essayer de se le mettre dans la poche. Sinon, elle allait passer un bon moment avec un bel homme.
Pièces Pièces : 1950
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Dim 15 Mai 2016 - 18:12
Gregor jeta un coup d’œil en direction d'Adrian après la petite discussion Mère-Fils et lui lança un regard amusé avant de dire sur un ton désinvolte :

- Je sais bien que tu ai son fils, cela se voit. Cependant c'est ta mère que je tente de séduire et non toi alors je ne vois pas pourquoi tu te sens interpellé. Laisse les grands jouer dans leur cours.Cette fois c'était une référence beaucoup plus directe, puisque Acrya devrait bien faire le lien entre "la cours des grands" et leur première rencontre, bien qu'avec son apparence c'était peut-être plus difficile d'en venir à cette conclusion. De toute façon il l'avait plus dit pour énerver son fils que pour donner une indice à sa très jolie femme.

- Par ailleurs tu devrais t'y faire gamin, elle à raison, avec un corps comme le sien c'est impossible d'éviter de tomber sur des hommes comme moi. Le genre qui aime effectivement beaucoup prendre un verre avec une jolie jeune femme quand on le lui offre !Il commença donc à suivre la Sorcière vers sa maison, passant cette fois-ci devant Adrian pour voir comment celui-ci allait réagir à ses provocations. Allait-il essayer de l'attaquer maintenant ou garderait-il son sang froid? En tout cas, il avait préféré ne pas commenter à voix haute sur son manque de subtilité concernant sa méfiance envers lui.

Une fois arrivé à la maison de sa Femme, il entra sans attendre et commença à observer la décoration. C'était assez sobre, somme toute, probablement normal puisqu'elle était ici depuis peu et parce de ce qu'il connaissait de sa vampire chérie, elle n'était pas forcément porté sur la décoration inutile. Cependant, pour quelqu'un ayant développé ses sens sur beaucoup de millénaire, il y avait quelque chose de plus que certain lorsqu'il renifla l'air : il y avait eu du sexe ici et assez récemment par ailleurs. L'espace d'un instant il se demanda si c'était Adrian qui avait trouvé chaussure à son pied mais il se ravisa, la coupable se tenait certainement devant lui, au vu de sa pose aguicheuse alors qu'elle lui apportait une bouteille de saké.

- Et votre mari, madame Acrya, où se trouve-t-il? J'assume que vous en avez un, au vu de votre fils ici présent. A moins que vous ne sachiez pas qui est le père?Cette fin de phrase paraissait être une insulte envers sa très chère épouse mais il savait qu'entre les deux, celui qui risquait de mal le prendre c'était son fils et non pas sa femme.
Pièces Pièces : 12139
Nombre de messages : 3045
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Mar 17 Mai 2016 - 2:04
Adrian serra son hallebarde entre ses doigts. Non mais pour qui il se prenait celui-là ? Bien sûr, il savait que ce n'était pas lui qu'il tentait de séduire. Mais comme il l'avait mentionné par lui-même, il s'agissait de SA MÈRE ! Il ne souhaitait voir sa mère se faire courtiser devant lui de la sorte. Il savait ce que cet homme désirait d'elle, c'était évident, et il ne voulait pas les imaginer en train de... AAAH ! Il aimait sa mère, mais c'était une vraie traînée. Est-ce que c'était aussi le cas avant le départ de son père ? Cherchait-elle à se réconforter dans les bras d'autres hommes... et femmes ?

En fait, elle était une nymphomane depuis qu'elle était adolescente. Toutefois, elle avait essayé de se consoler un peu, aussi. Son fils l'avait déjà surprise en train de pleurer. Quelle honte ! Stip lui manquait et elle se demandait s'il se souciait réellement d'elle ou si elle n'était que son jouet. Peut-être que, dans son nouveau royaume, il avait trouver une autre femme. Il ne reviendrait peut-être pas... Oui, en 13 ans, elle avait eu son lot de pensées sombres. Et l'expression qu'utilisa Gregor fit remonter des souvenirs.

« La cour des grands ». Telle était l'expression qu'elle avait utilisé avant de se lancer dans un combat des plus sensuels avec le seigneur de la mort. Leur première rencontre. Finalement, le tout s'était fini avec des larmes de la part de son autre moitié, Ketsurui. Aujourd'hui, elle était unifiée avec elle. À l'entente de ces mots, Acrya fut légèrement choquée. Il remit vite un sourire sur son visage alors que le barbu rajoutait quelque chose à l'intention de son fils. Ce Gregor s'exprimait de façon similaire à celle de son époux. Elle commençait à se demander si ce n'était pas lui.

Adrian fronça les sourcils, clairement énervé. Il ne savait pas trop quoi répliquer à ça, alors il se contenta de :

Je suis pas un gamin !

Bon sang, il l'énervait ! S'il comptait lui donner l'envie de partir, il avait fait exactement l'inverse. Elle n'allait pas laisser sa mère coucher avec ce prétentieux !

Une fois arrivé à la maison, la sorcière se dirigea vers la cuisine et rapporta deux bouteilles de saké, dont une qu'elle tendit à son invité en se penchant légèrement vers l'avant, sa poitrine bien en vue. Elle prit une grande gorgée, puis il l'interrogea sur son mari. Avant qu'elle ne puisse répondre quoi que ce soit, son fils s'énerva.

Vous ne la connaissez pas ! Mon père est la seule personne qu'elle ait jamais aimé, alors arrêtez ça !

La vampire écarquilla les yeux, touchée qu'il la défende de la sorte, bien qu'elle ne s'était pas sentie particulièrement insultée. Mais elle savait que le sujet de son père était délicat pour lui. Si dans son cas, elle ne l'avait pas vu depuis plusieurs années, lui n'en avait aucun souvenir et ce qu'il en pensait était plutôt ambiguë. Elle se retourna vers Adrian en riant et lui ébouriffa les cheveux.

Ça va, chéri, ne t'énerve pas. Je pourrais bien ne pas le savoir, puisqu'il me ressemble plus qu'autre chose. Mais non, je le sais. Quant à sa localisation... je n'en suis pas certaine. Parfois il me semble si loin et d'autres fois si près.

Elle posa un regard insistant sur l'homme. Il ne lui ressemblait pas, cependant il avait pu changer de corps. Si c'était le cas, elle était tiraillée entre le fait de trouver ça amusant ou sadique. Elle prit une bouffée de sa pipe, ne faisant pas de cas du regard interrogateur de son fils sur elle.
Pièces Pièces : 1950
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Jeu 19 Mai 2016 - 17:25
Depuis le début, tout ce que Gregor disait à l'intention de son pauvre fils était dans le but de l'énerver, peut-être même de le faire partir pour avoir un peu de temps de qualité seul à seul avec sa mère, mais en aucun cas n'avait-il pensé l'amener jusqu'à le faire dévoiler quelque chose d'aussi surprenant. En effet, lorsque le jeunot déclara ne pas être un gamin, cela ne fît que faire grandir le sourire narquois sur les lèvres de celui qui se faisait passer pour un mercenaire. Un sourire qui resta bien en place lorsque la sorcière se pencha de manière plus que suggestive. Ce sourire qui s'évapora bien vite quand Adrian s'emporta en déclarant que Stip était la seule personne qu'Acrya ait jamais aimé sur un ton laissant présager que de continuer sur cette tangente risquait de faire dégénérer la situation. Évidemment lorsqu'il l'avait marié, il savait que jusqu'à ce moment, il avait été son seul amour, mais avait cru que celle-ci, maintenant réunie avec sa seconde moitié, trouverait probablement quelqu'un de mieux.

Sa décision fût prise lorsque sa descendante commença à réconforter leur fils puis se tourna dans sa direction en laissant sous-entendre qu'elle commençait à se douter de quelque chose. Aussitôt, quelque chose changea dans la posture du Démon, comme si il s'était immédiatement relaxé. En effet, puisqu'il s'apprêtait à dévoiler qu'il n'était pas Gregor Eisenhorn il n'avait plus besoin de maintenir la posture typique d'un mercenaire aguerrit. Il se racla ensuite la gorge puisqu'elle était enrouer à force de se faire passer pour quelqu'un d'autre. Il prit finalement une autre gorgé de saké par habitude, puisqu'il avait toujours été le genre à prendre des pauses dramatique avant de révéler quelque chose d'important.

Son petit manège terminé, Stip se tourna vers Adrian et attrapa la main de celui-ci, la serrant énergiquement et déclarant, dans une voix que son épouse ne pourrait pas ne pas reconnaître :

- Il semblerait que nous soyons parti sur de mauvaise base, alors je me permet de me présenter de nouveau. Je me nomme Stip. Enchanté, Adrian.Le vieillard se tourna ensuite vers sa femme, cette fois-ci sans cacher les émotions qu'il ressentait et s'approcha pour lui faire une accolade avant de déclarer :

- J'ai donc cru comprendre que je t'ai manqué, ma chérie?C'était un sentiment égoïste de sa part, il le savait, mais cela le touchait de savoir que sa femme avait trouvé son absence dur à soutenir. Évidemment lui aussi avait trouvé leur séparation difficile, mais treize ans de son point de vu ce n'était pas si long que ça. Surtout qu'il avait offert à celle-ci de le suivre dans le monde de sa dernière conquête mais elle avait préférée s'occuper de leur fils.
Pièces Pièces : 12139
Nombre de messages : 3045
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Jeu 19 Mai 2016 - 21:56
La posture de l'homme à face d'Acrya se transforma et devint plus détendue. Elle fronça les sourcils alors qu'il toussait et prenait une gorgée de sa bouteille. L'instant d'après, il se trouvait devant Adrian et lui serrait joyeusement la main. L'enfant eut comme un léger mouvement de recul, surpris, mais ne lâcha pas la sienne. Puis il parla. La démone reconnut immédiatement sa voix et elle sentit submergé par ses émotions. Quand à son fils, il était plutôt confus. Il disait s'appeler Stip. Sur le coup, il ne fit pas le lien. Ce ne fut que lorsqu'il s'approcha de sa mère qu'il comprit. Il demeura silencieux, sous le choc.

Les pupilles d'Acrya se contractèrent. Il lui sembla qu'elle était sur le point de pleurer. Elle commença à s'approcher de son bien-aimé pour le prendre dans ses bras, mais son sentiment de tristesse et de joie combinée fut mis de côté pour laisser place à la colère. Elle fit apparaître sa faux et s'élança vers l'avant, d'un mouvement rapide, pour trancher le bras droit du seigneur de la mort. Elle regarda son membre tombé sur le sol avec un petit sourire. Bien sûr, elle savait que ce n'était rien pour lui. C'était comme une gifle. Mais la vampire n'allait tout de même pas s'abaisser à lui donner une simple gifle. Ensuite, elle l'étreignit et ne put retenir quelques larmes.

Un peu.

Elle s'écarta doucement, essuyant ses joues mouillés, après Adrian vint vers elle et la poussa sur le côté. Trois secondes plus tard, Stip perdit son autre bras, coupé par l'hallebarde. Il ramena son arme sur son épaule, dévisageant son père. Mais il ne dit rien. Qu'aurait-il bien pu dire ? Il l'ignorait. Le silence fut brisé par le rire dément de la sorcière. Une chose est sûre, il s'agissait bien de son fils ! Elle rit tellement qu'elle se plia en deux. Elle prit un certain temps avant de revenir à la normale. Son pauvre époux n'avait plus de bras, ce qui n'était pas très pratique. Elle prononça une formule et ses bras s'élevèrent pour venir se souder à son corps. Puis elle regarda Stip et Adrian tour à tour.

Elle se dirigea à l'arrière de son fils, qui s'en rendit à peine compte, et le souleva bien haut dans les airs en le tenant par la taille. Elle déclara alors d'un ton sérieux, un peu trop pour l'être réellement :

Mon roi, je vous présente votre fils.
Eh, fais-moi descendre ! s'exclama le concerné en agitant les jambes.

Elle ricana et le déposa. Il lui jeta un regard énervé avant d'aller trouver une serviette traînant à proximité pour essuyer son hallebarde.

Tu pourrais au moins dire quelque chose à ton père.

Adrian se retourna, l'air boudeur. D'accord, c'était grâce à lui qu'il était en vie. Et après ? Il était parti quand il n'était qu'un bébé d'environ un an. Il ne s'en souvenait pas. Il ne le connaissait qu'à travers les mots de sa mère.

... Salut.
Pièces Pièces : 1950
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Jeu 26 Mai 2016 - 17:52
En rétrospective, se faire couper un bras aurait dût être la première chose à lui traverser l'esprit en pensant à sa réunion avec sa femme. Pas que c'était véritablement une mauvaise chose dans les faits puisque leur première rencontre c'était plus ou moins déroulé de la même manière. En vérité il fût plus surpris par l'accolade et les larmes que par son membre gigotant sur le sol dans une mare de sang. La suite le surprit légèrement plus car en effet son fils semblait déjà prendre ses aises, n'hésitant pas à lui couper l'autre bras sans lui laisser le temps de réagir.

- Je vois que vous êtes tous content de me voir.

Il ne savait pas si sa remarque y avait contribué mais sa sorcière bien-aimée se mit à rire de manière psychotique qui dura tout de même un bon moment puis celle-ci se décida enfin d'aider son mari en lui rattachant les bras à l'aide de sa magie, bien que la flaque de sang se trouvait encore sur le sol. Cependant ce n'était pas le liquide rouge qui l'intéressait pour l'instant puisqu'il regardait la vampire se diriger derrière leur fils ... avant de le soulever et de le lui présenter de manière formelle. Le Démon se retint de rire et décida de jouer le jeu, faisant quelque chose qui lui sembla naturel sur le coup : il mit un de ses doigts dans le sang parterre puis se releva et dessina des peintures de guerre dans le visage d'Adrian.

- Je le déclare digne d'être mon héritier.Le petit semblait ne pas trouver cela drôle cependant puisqu'il ne lui dit rien avant que sa mère ne le force à lui lancer un simple 'salut'. L'Empereur comprenait les sentiments qui devait se bousculer dans la tête de sa progéniture mais d'un autre côté, le blâme n'était pas seulement de son côté puisque Acrya aurait très bien pu le rejoindre dans l'autre monde si elle avait voulu, une fois leur fils d'un âge approprié. Il ne blâmait pas cette dernière évidemment, puisqu'il ne savait pas ce qui s'était passé durant son absence, mais il trouvait donc injuste que le ressentiment ne soi diriger que vers lui. Le Démon embrassa sa chérie avant de se diriger dans le coin pour tenter d'expliquer son point de vu à leur fils.

- Écoute mon grand. Je sais que la situation porte à faire croire que je ne me soucis pas de ta mère ou de toi, mais c'est faux. Pour moi, dix ans, c'est un lape de temps très court donc je n'ai pas tout de suite remarqué que malgré ce que j'aurais cru, ta mère ne venait pas me rejoindre à Hisperia.Le vieillard s'arrêta un instant pour prendre une autre gorgée de saké mais alors qu'il s'apprêtait à poursuivre, il entendit la porte de la maison s'ouvrir et il jeta un regard d'interrogation vers la Sorcière qui venait tout juste de finir de nettoyer la sang.
Pièces Pièces : 12139
Nombre de messages : 3045
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Dim 5 Juin 2016 - 20:44
Sur ce, Adrian redirigea son attention sur son hallebarde. Dès que sa mère l'avait déposé, il avait essuyé son visage sali par le sang de son père. De son point de vue, ses parents étaient trop immatures pour leur âge respectif, surtout son père. Acrya lui avait révélé qu'il était de ce monde depuis des millénaires, sans compter qu'il était le roi des démons, le seigneur de la mort et celui qui avait donné naissance à la famille Ravenwood.

La sorcière sourit en direction de son fils, puis Stip l'embrassa avant d'aller lui parler. Elle en profita pour prendre un vieux torchon et nettoyer la flaque de sang par terre. Elle sifflota tout en accomplissant la tâche, ignorant ce qui se disait entre son mari et Adrian. Quant au jeune garçon, il écouta son père et hocha la tête. Il était vrai que pour lui, une décennie ne devait pas être grand-chose. Il pouvait donc comprendre même s'il était plutôt irrité par la situation. Lorsqu'il parla de sa mère, il songea qu'elle lui avait déjà parlé de le rejoindre, mais Trascer avait eu besoin de son aide et beaucoup de choses s'étaient produites.

Il voulut le lui dire, mais la porte s'ouvrit soudainement. Il put voir Jade faire quelques pas à l'intérieur. Jade était une adolescente de 17 ans qui restait parfois à ses côtés sous demande de la vampire. Il la considérait comme son amie et avait même un faible pour elle.

Hey Acrya, prête pour notre partie de jambes en l'air ?

Son cerveau sembla s'arrêter de fonctionner pendant un moment. Acrya, les yeux écarquillés, tourna la tête vers lui et son époux. Sa jeune amante ne les avait pas vus puisqu'ils étaient reculés. Elle suivit le regard de la démone et figea en voyant Adrian et un inconnu.

Adrian..? Tu n'es pas censé être à ton entraînement à cette heure-ci ?  
Silence.
Tu couches avec ma MÈRE ?
Ah hein mais non ! On... apprend à marcher sur les mains toutes les deux. Donc on a les jambes en l'air.
Ah oui ? J'aimerais bien vous voir marcher sur les mains, déclara-t-il en croisant ses bras.
...

Elle resta immobile, le visage rouge d'embarras. Acrya se releva et s'approcha, lui mettant une main sur l'épaule.

C'était bien trouvé mais peu vraisemblable. Tiens, au fait, je te présente mon mari.

La brunette croisa le regard de l'étranger et ravala sa salive. Elle lui en avait déjà parlé, toutefois elle ne pensait pas le rencontrer un jour, d'autant plus dans des circonstances si étranges.

Enchantée... je m'appelle Jade.

Elle évitait à tout prix de regarder en direction d'Adrian. Elle sentait ses yeux pleins de jugement, de dégoût et de déception.
Pièces Pièces : 1950
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Ven 24 Juin 2016 - 15:34
Acrya semblait aussi surprise que lui-même mais évidemment pas pour les mêmes raisons. En effet, il était surprit qu'une humaine puisse entrer aussi librement chez sa femme. Quant à cette dernière cependant, elle semblait plutôt surprise d'avoir oublié que cette jeune demoiselle se présenterait comme à l'habitude en croyant que leur fils était à son entraînement. Celui-ci par ailleurs semblait horrifier de découvrir cette affaire extraconjugal et semblait même être un peu jaloux au vu de son expression. Cependant, la manière dont il géra le mensonge de l'adolescente était digne de ses parents dans l’exécution, ce qui mérita à Adrian une main sur l'épaule en signe de fierté de la part de son père.

La Sorcière félicita son amante pour le belle essai puis fît signe en direction du Démon pour le présenter à cette jeune femme qui s'appelait donc Jade. Le Vieillard se demanda comment gérer cette situation. D'une part, sa femme l'avait effectivement trompé - avec une femme, bien que ce n'était pas si surprenant - mais de l'autre côté il avait eu la confirmation que cette dernière l'aimait tout de même. Sans compter sur le fait qu'effectivement il était parti sans véritable avertissement et que le sexe était clairement quelque chose dont sa femme avait besoin pour passer à travers les jours. Restait donc à savoir comment il allait répondre. Colérique, résigné ou bien avec humour? La dernière option lui ressemblant le plus, il jeta un regard vers son fils et lui fît un clin d’œil pour lui faire comprendre que c'était totalement volontaire de sa part lorsqu'il se retourna vers la jeune femme, lui serra la main et dit :

- Enchanté Miss Jade. Vous pouvez m'appeler ... quand vous voulez.En prononçant la dernière partie de sa phrase, le vieillard jeta un regard en direction de sa Sorcière bien aimée et lui lança un de ses plus beau sourire. Il ramena ensuite son regard sur la nouvelle arrivée - qui ne semblait pas savoir comme réagir - et lui dit :

- Plus sérieusement je me nomme Stip. Merci d'avoir divertie ma chère femme durant ma longue absence.Il n'avait pas crut cela possible mais l'humaine semblait encore plus confuse qu'elle ne l'était quelque secondes plus tôt. Juste pour ajouter à la confusion, il décida d'approcher son visage du sien et de rajouter :

- Cependant, je préférerais qu'a l'avenir vous divertissiez mon fils plutôt que ma bien-aimée, si vous voyez où je veux en venir.Maintenant c'était au tour d'Adrian d'avoir l'air de ne pas savoir où se mettre alors que Stip semblait très satisfait de lui-même.
Pièces Pièces : 12139
Nombre de messages : 3045
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Dim 17 Juil 2016 - 0:28
Alors que la main d'Acrya reposait sur l'épaule de Jade, Stip avait posé la sienne sur celle de son fils. Adrian se retourna vers lui, se questionnant quant à la raison de son geste et sourit très légèrement en voyant son expression de fierté. Puis, son visage se décomposa lorsqu'il réagit avec humour à la situation. Il aurait voulu qu'il se fâche à son tour, qu'il réponde tout sauf ÇA... Ses parents lui parurent impossibles.

Jade arqua un sourcil et se mit à ricaner de manière nerveuse. Quant à la sorcière, elle rendit son sourire à son mari, plus qu'amusée par ce qui était en train de se produire. Elle pouffa de rire quand il remercia l'adolescente de l'avoir diverti. Aaah, il lui avait définitivement manqué. Jade détourna le regard, ne sachant que répondre. Elle ne souhaitait plus que disparaître, surtout suite à son dernier ajout concernant le jeune garçon. Adrian sentit ses joues s'enflammer alors que la brune posait ses yeux sur lui. Elle n'osa rien dire à ce sujet, mais elle songea qu'il était trop jeune pour elle.

Je vais vous laisser en famille... À la prochaine.

Elle agita la main en signe d'au revoir et se dirigea aussitôt vers la porte pour sortir. Acrya lança un gros « À la prochaine ! » et reporta son attention sur sa bouteille de saké. Elle prit une grande gorgée avant de prendre une bouffée de sa pipe. Sans qu'elle ne s'en rendre compte, son fils était apparu devant elle.

Tu n'as aucune limite ou quoi ?
Si tu veux tout savoir, j'ai déjà couché avec un cad...
NON, JE NE VEUX PAS TOUT SAVOIR ! Je t'ai dit que Jade me plaisait !
Et je t'ai dit que tu ne l'intéressais pas.
Et comment peux-tu le savoir ?
Parce que je lui en ai parlé et que ça a fini en...
Ok, tu sais quoi ? Laisse tomber. Je veux plus rien entendre. On va se battre !

Le regard de la démone s'illumina soudainement, plein de malice. Depuis qu'il était jeune, elle lui répétait que s'il avait besoin de se défouler ou s'il était en colère contre elle, alors il n'avait qu'à lui proposer un duel. En plus de l'aider à évacuer son stress, ça lui permettait de s'entraîner. Ils sortirent dehors quand elle eut une idée.

Ooh et pourquoi n'affronterais-tu pas ton père ? Tu t'es habité à mon style de combat, mais le sien est différent.

Adrian se retourna vers le seigneur de la mort et réfléchit un instant.

D'accord. Je suis prêt.
Ça va être tout un spectacle ! Elle se hissa sur ses pieds pour chuchoter à l'oreiller de son époux. Il est capable d'encaisser des coups, mais il faudra quand même penser à te retenir.

Ainsi, elle se recula de quelques pas et termina son alcool. Son fils était déjà en position avec son hallebarde et attendait que Stip le soit aussi.
Pièces Pièces : 1950
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Jeu 28 Juil 2016 - 22:45
Il était dommage que la jeune femme les quittent si tôt que cela, mais il comprenait sans mal la gêne que celle-ci devait éprouver de se faire prendre la main dans le sac par non seulement le fils mais également par le mari ! Surtout lorsque le mari en question décide qu'il aimerait bien prendre une partie de la tarte pour son fils. Le fait qu'il comprenne ne voulait pas dire qu'il en était moins déçu cependant puisque Adrian semblait avoir besoin de se défouler en se moment même au vu de son expression.

Les paroles qu'échangèrent ensuite sa femme et son petit garçon lui confirmèrent qu'effectivement, il aurait voulu profiter des généreuses formes de la jeune Jade. Dommage, Adrian allait devoir s'en passer puisque sa sorcière bien aimée était passé par là avant lui. Néanmoins, à la surprise de Stip qui ne s'attendait pas à une évolution de la situation en cette direction, leur fils défia Acrya en duel. Le Démon n'était pas certain si c'était un évènement récurrent mais au vu du manque de réaction de son amour, cela semblait l'être et après tout, pourquoi pas? Il n'y a pas de meilleur moyen de progresser qu'en affrontant plus fort que soi et il était clair qu'Adrian n'avait pas encore atteint le niveau de la succube. De plus c'était un excellent moyen d'évacuer la frustration. Cependant la lueur dans les yeux de sa magnifique femme le remplit de curiosité. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien préparer?

La Sorcière ne le fit pas attendre longtemps puisqu'elle suggéra rapidement qu'Adrian affronte son père pour une fois. Pourquoi pas? Pas véritablement de meilleur moyen de tester la progression de son engeance sinon en l'affrontant lui-même après tout ! Puis il était clair que le jeune homme aux cheveux blancs avaient quelques problèmes a régler avec son père et un petit combat en famille ne pouvait que mener vers une relation plus saine.

- Je suis d'accord personnellement. Qu'en penses-tu Adrian?Il eut pour toute réponse son fils se mettant en garde et phrase affirmant qu'il était prêt. Mais l'était-il vraiment? Après tout, il avait à peine prit le temps d'examiner son adversaire. Acrya lui chuchota à l'oreille que le jeune homme était capable de prendre des coups alors il décida de commencer avec quelque chose de classique mais d'efficace. Au lieu de dégainer une arme et de se mettre en position de combat, le vieillard chargea immédiatement son fils, fît une esquive par dessous la hallebarde de ce dernier et remonta à l'intérieur de sa garde pour lui asséner un coup de poing de force moyenne dans le ventre.

Le Démon fît ensuite un bon en arrière et fît apparaître dans ses mains la hallebarde dont il s'était lui-même servit lors de sa conquête d'Hisperia avant de prendre une position de garde relaxé et de dire à son fils :

- Petit conseil : ne jamais assumer être prêt à tout éventualité lorsque l'on entre dans un combat !
Pièces Pièces : 12139
Nombre de messages : 3045
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
Unis par le lien du sang [Pv Stip]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Vampire, la Mascarade] Background
» Aventures de Gurlizek "hache de sang"
» He - Skaven ile de sang
» Les elfes de sang en manque
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum