Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Renaissance[LIBRE]
Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Dim 17 Avr 2016 - 2:49
La vie battait son plein à Toadville. Des habitants se promenaient dans la rue, d'autres étaient coincés à l'école et rêvaient de pouvoir sortir et profiter du soleil battant son plein. Les travailleurs eux aussi œuvraient, chacun ayant son propre but. Untel cherchait tout simplement à nourrir sa famille tandis qu'untel buchait pour pouvoir avoir une augmentation, un autre, lui, s'épanouissait dans son métier de rêve. Somme toute une journée bien classique pour une telle ville. Pourtant, des rumeurs circulaient depuis quelques heures. On discutait du retour d'un héros jadis disparu. Grand, petit, maigre, musclé, blond, brun, roux, deux, trois, un homme, une femme, difficile de se faire réellement une idée sur l'identité de cette personne, mais les faits étaient là. Quelqu'un d'important aux yeux des quidams, dont on avait perdu la trace depuis quelque temps. Là encore, les informations étaient floues. Certains parlaient de quelques jours, d'autres encore évoquaient plutôt des semaines voir des mois. Ici aussi, il était ardu de se mettre d'accord sur le temps d'absence de cet individu.

Au centre ville, des bruits de bas se firent entendre. Rien d'impressionnant, pourtant lesdits bruits de pas étaient accompagnés de nuisances s'apparentant à du metal, tout portait à croire qu'il s'agissait de quelqu'un revêtant une armure, ou bien une quelconque arme blanche fabriquée à partir d'un alliage. Des petits bruissements accompagnaient le tout, comme une petite bestiole volante, saupoudré d'un écho magique, visiblement une fée ou autre créature mythique capable de voler. Une silhouette se dessina alors, assister d'une petite lumière arc-en-ciel, il s'agissait de l'aura de la petite fée, partenaire du héros. Des personnes se mirent à murmurer son nom, à le chuchoter d'oreille en oreille, jusqu'à ce que tout les habitants présents dans les rues ne bougèrent plus d'un iota, apprenant tous la nouvelle. Le héros alors à portée de vue s'arrêta à son tour, tandis qu'un léger courant d'air se leva. Le temps semblait comme figer autour de lui. A cet instant présent, il se sentait comme renaître. L'aventurier prit une grande inspiration, comme s'il cet air était unique, qu'il ne l'avait pas respirer depuis des lustres. Un léger sourire nostalgique se dessina sur son visage mais s'effaça vite. En effet, bien qu'il fut héros jadis, il pourrait très bien être considéré comme un fugitif, étant parti à un moment critique dans l'histoire de ce monde. Cependant, personne n'osait bouger une oreille, comme si tout le monde était pendue à la parole de ce guerrier. Tout le monde n'attendait qu'une chose, c'est qu'il fasse quelque chose. C'est finalement la petite fée qui brisa le silence.


« Finalement, nous sommes de retour, n'est ce pas ... Roy ?

- Oui.»


Roy expira finalement l'air préalablement inspirer. Puis, toute la ville reprit son cours normal, comme si chacun avait compris le message. Oui, il était de retour. Cependant, et le combattant le savait au fond de lui, ce n'était plus le même homme. Bien que rien n'avait altéré sa prestance et son élégance naturelle, ses manières, sa façon de parler et de s'exprimer, bref, tout se qui se rapportait à l'éducation que n'importe quel membre de n'importe quel famille royale aurait pu avoir, son état d'esprit avait changé. Il n'était plus le jeune garçon fougueux et insouciant qu'il était autrefois. Plus calme et plus réfléchi, Roy avait gagné en sagesse et en maturité, mais était de nature plus craintive, accordant moins facilement sa confiance à autrui, devenant par ailleurs plus sombre. D'enfant, il était devenu un homme. Son passé en Nintendo World ainsi que son séjour en dehors de ce monde lui avait fait comprendre que la vie n'était pas aussi simple, surtout pour un héros aventurier de sa trempe. La mort était à chaque coin de la route de sa vie, que ce soit celle de ses compagnons, amour, ami ou bien de sa propre personne. Son périple en dehors de Nintendo World l'avait ressourcé et fait relativisé tout ceci. Il ne faut pas pleurer la mort d'un ami ni s'en vouloir de sa propre faiblesse. Chaque existence, de la naissance à la mort, à un sens, à un but et à une utilité et chaque mort ne fait que pousser les aventuriers à œuvrer pour le bien et à redoubler d'effort pour protéger ce qui leur ai cher. Il ne fallait pas cependant oublier l'existence de toutes ces personnes, ils sont morts en héros et resteront à jamais gravé dans sa mémoire. Son aventure extra-monde lui a également apporté de nouveaux pouvoirs et une nouvelle puissance. En effet, son but premier était d'arriver à une maitrise de tout les éléments absolument parfaite. L'eau, le vent, la terre, le feu, l'or, le bois, la foudre, la lumière, les ténèbres. Cette maitrise l'avait conduit à découvrir un pouvoir unique, l'essence même des éléments, l’éther. Ce nouveau pouvoir était capable de produire des choses extraordinaires, bien qu'il ne le maitrisait pas encore tout à fait, il savait que l'éther était un prodigieux atout pour lui. L'ange l'avait ressenti, il avait franchit un nouveau pallier, que ce soit au niveau de sa force ou au niveau de son mental. C'était un nouvel homme. Contemplant le ciel un court instant, il se jurait de ne plus reproduire ces erreurs et de mettre à bon escient tout ce qu'il avait appris jusqu'à ce jour. Bien qu'il n'avait aucune idée de ce qui se tramait actuellement dans ce monde, il allait à nouveau batailler pour le protéger, pour la paix, pour chaque individu peuplant Nintendo World. Roy le savait désormais, tout ses doutes s'étaient estompés, toutes les pensées négatives qu'il avait, se demandant si tout ce qu'il faisait avait un quelconque sens ou un quelconque but s'était effacé. Non, ce n'était pas inutile. Non, ce n'était pas vain. Non, ce n'était pas qu'un éternel recommencement et oui, il pouvait ET se devait de changer les choses. C'était son devoir en tant que héros.

Rebaissant la tête, le Lycien reprit sa route. N'ayant aucune connaissance de se qui se tramait actuellement, il ne savait pas réellement où il allait ni ce qu'il devait faire. C'est bien pour ça qu'il errait, il cherchait un compagnon, quelqu'un qui pouvait le guider et l'aider dans sa quête. Nouvelle connaissance ou ami de longue date, peu importait, mais il était bien décidé à  rétablir l'équilibre et la paix en ce bas monde. Toadville lui semblait un bon endroit pour débuter ses recherches. Il s'agissait d'une ville bien peuplée, placée de façon stratégique et les rumeurs couraient souvent par ici, Roy pensait donc commencer ses recherches ici. Il fit le tour de la ville, interrogeant quelques habitants qu'il avait déjà vu ou à qui il avait déjà demandé des informations. Certains affirmaient avoir vu un groupe d'aventuriers passer il y a de ça quelques jours, d'autres disaient avoir vu un homme ou une femme seul qui s'était arrêté dans cette ville pour un petit moment tandis que les derniers étaient catégoriques sur le fait que personne n'était venu dernièrement. Le guerrier n'était donc pas bien avancé dans ses recherches, mais ne perdait pas espoir. Après tout, ce n'était que la première ville qu'il fouillait et ce monde était vaste, il en savait quelque chose., cependant Roy aurait apprécié avoir des informations plus tangibles. S'offrait à lui alors plusieurs possibilités. La première serait tout simplement d'attendre ici quelques jours, peut-être trouverait-il quelqu'un pour l'aider ou verrait-il une tête familière, après tout, il était coutume pour le groupe de héros de se balader par ci par là, en quête de renseignement, de repos ou bien pour se déplacer à un endroit clé, cachant un ennemi ou un objectif. La deuxième serait de quitter la ville pour se diriger vers une autre, mais laquelle serait le plus approprié ? Non loin de là se trouvait Hyrule, une autre grande ville qu'il serait judicieux de fouiller, peut-être que les données qu'il a récolté s'entrecouperait et qu'il pourrait déceler le vrai du faux, ou bien peut-être que l'ange rencontrerait quelqu'un là bas. Mobius ou Kanto lui paraissait être des candidats appropriés pour sa recherche. La troisième, quant à elle, lui suggérait d'aller voir par lui même ce qu'il se tramait. Le guerrier pouvait voler et était d'une rapidité hors du commun, nul doute qu'il pourrait trouver la cause du ou des maux sévissant actuellement. Mais c'est vers la dernière option que notre héros se pencha, s'appuyer sur la jeune acolyte qui lui portait main forte lors de ses aventures, devenant son amie depuis le temps. Cette personne était Élément, la petite fée.


« Élément, je vais avoir besoin de ton aide. Pourrais-tu utiliser tes pouvoirs pour localiser un aventurier ? Je pense qu'il sera plus que simple pour quelqu'un comme toi de trouver ce genre de personne dans les alentours.

- Bien sur, aucun problème, laisse moi un peu de temps pour utiliser mes pouvoirs ! »

La jolie camarade de Roy se mit à fermer ses yeux lentement, semblant se concentrer. L'aura arc-en-ciel autour d'elle se mit à luire d'une lumière de plus en plus forte, éblouissant la place de la ville durant quelques instants, une minute, peut-être deux tout au plus, avant de s'affaiblir petit à petit et de revenir à son état initial. Rouvrant ses yeux, Élément se mit à sourire avant de laisser glisser un petit rictus, l'air ravie.

« Héhé, je crois qu'on ne va pas chercher très longtemps, bouge pas de là, quelqu'un arrive ! »
Pièces Pièces : 123878
Nombre de messages : 18957
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Dim 17 Avr 2016 - 18:22
Cela fait maintenant des années, mais je me souviens encore que tu m'avais fait perdre tous mes moyens à l'aide d'une simple question, elle semblait évidente pour bon nombre de ces gens qui nous entourait, pourtant je n'ai jamais eu la réponse adéquate à cette dernière. Je m'en souviens encore de ces mots, de cette simple question qui n'as fait que paraître tout ce que je pensais sur ce monde et cela en une fraction de seconde, me changent à tout jamais, mais ta présence était le dernier rempart, m'empêchent de croire à cette vision des choses.

"Yun, rêves-tu ?"

Cela n'était qu'une simple question parmi tant d'autre, ce n'était peut être que des mots normaux, une question que l'on poserait à n'importe qui, mais pourtant je n'ai jamais pu vraiment répondre à cette simple demande, aussi facile était-elle. C'était l'une des rares questions où même le silence ne suffisait pas en tant que réponse. Je ne savais quoi répondre, je n'avais jamais eu une seule image en dehors de ceux que j'observais dans ce monde et même ces images, même ces images me semblaient floues et surtout fausses, n'existant que dans un but artificiel afin de nous faire croire à un monde parfait, je n'étais sûr d'aucune chose que je pouvais voir, je ne faisais confiance ni à moi même, ni à mes yeux dans se monde qui sonnait si faux.

"Tu n'iras pas très loin sans rêve, ton cœur manque beaucoup d'imagination Yun, ne te laisse pas avoir par le hasard de la vie qui fera ce qu'il veut de toi."

Encore une fois cela semblait être que des simples paroles à tes yeux, mais pourtant dans ce cœur que tu disais vide d'imagination, cela avait eu l'effet d'une véritable bombe me faisant comprendre petit à petit la réalité des choses, pourquoi ce monde semblait si trouble et si faux à mes yeux, pourquoi mon cœur n'était pas sincère. Hélas à ce moment je n'étais pas encore prêt à comprendre, nous vivions encore tout deux dans cet étrange monde nous souciant de rien simplement de l'instant présent de nous deux  de notre bonheur. Rapidement cette histoire avait disparu. Pourtant, au fond de moi, j'en gardais une trace, mais je n'avais jamais voulu comprendre, je n'aurais jamais pu le faire sans toi, comprendre ce que ces mots voulaient dire.

Nous vivions dans un monde bien trop parfait nous poussant à agir de la même façon comme si tout cela n'était qu'une vaste manipulation, nous étions tous les mêmes dans notre façon de vivre, dans notre comportement agissant pour notre bien et surtout celui d'autrui, nous mettions nos compétences aux services des autres, cela simplement pour leurs biens. Nous étions des puits infinis de ce qu'on appelle la bonté, agissant dans l'harmonie la plus pure de ce monde suivant les préceptes de ces faux dieux qui n'ont créé finalement qu'une pièce de théâtre géante par leurs noms et leurs pouvoirs, faisant disparaître tout libre choix.

Il m'a fallut beaucoup de temps afin de comprendre ce qu'est ce qu'est cet endroit,, ce que nous vivions ce que nous respirons et pourquoi je n'arrivais pas à comprendre et bien voir ce monde au soleil plastique dans un ciel corrigé de bleu, c'est parce que tout cela est faux. Tout comme ce que l'on pouvait ressentir, ce que l'on pouvait faire. Ce monde parfait et nous empêche de vivre, nous ne sommes que l'esclave de la volonté des dieux, jouant encore et encore cette pièce de théâtre infini, nous empêchant d'être nous mêmes dans notre nature la plus primaire, de pouvoir ressentir des choses que nos ancêtres auraient pu ressentir et qui maintenant n'existent plus.

Ce monde empêchait nos cœurs de vivre des fantaisies, car subtilement il nous poussait à vivre comme il le souhaitait, sans vraiment nous permettre le libre arbitre, nous ne sommes que des acteurs dans cette pièce de théâtre géante, j'ai compris pourquoi je n'arrivais à rêver, car nous étions déjà dans le rêve de quelqu'un. Tout ce que nous vivons, tout ce que nous ressentons, tout ce que nous étions, n'était simplement le rêve d'un Dieu.

Qui-suis-je alors ?

Yun "Heart" Seong... Ces mots ne veulent plus rien dire à mes yeux, ces derniers ont disparus en même temps que la réalité des choses, j'ai toujours vécu la vie d'un autre, mais jamais la mienne.. Qui-suis-je ?

Qui est Squall ?


Il est possible que cet homme n'était qu'un rôle et que tout ce qu'il été avait disparus en même temps que ma révélation, mais pourtant une seule chose est vraie, une seule chose dont je suis vraiment sur et je le serais peu importe les événements, peu importe le temps, peu importe ce qui m'arrivera.. C'est l'amour que je porte pour toi, ce qui faisait battre mon cœur et me forçait à vivre, cette douce chaleur à l'intérieur de ma poitrine qui embrasait mon âme de mon réveil, jusqu'au moment où je m'endors.

Avec cette force qui guide mon cœur ainsi que mes mouvements, rien ne m'arrêtera dans ma quête afin de te faire revenir à mes côtés afin qu'encore une fois dans ton infinis splendeur tu éclaires mes nuits et mes cauchemars, même si pour cela je dois partir dans ce monde..

Le monde à l'origine de tout.

Nintendo Worl
Pièces Pièces : 66632
Nombre de messages : 266
Age : 22
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Dim 17 Avr 2016 - 19:14
"Je prendrai un café noir, avec un sucre"

De simples mots, prononcés par une simple bouche, mais dont la tonalité était empreinte d'une émotion si simplement camouflée qu'elle en devenait sans aucun attrait particulier. Il ne s'agissait après tout que d'un ordre donné par une cliente au serveur d'un bistrot, sur la terrasse d'un bâtiment coloré en centre-ville. Pourtant, la femme sentait bien, avec un sourire à peine prononcé, les quelques regards furtifs parcourant les folles courbes de son corps.

Elle avait appris à ne plus y faire cas, à jouer avec la séduction comme l'on jouait avec le feu : sans craindre la brûlure.

Un grand chapeau à plume était disposé sur son crâne, dont les cheveux courts et parfaitement coiffés dépassaient quelques peu, et une sublime paire de lunettes de soleil, probablement achetée chez un styliste haut de gamme, camouflait la totalité de ses yeux. Il s'agissait cependant de lunettes de vue, pour pouvoir joindre l'utile à l'agréable, et son décolleté, tant plongeant qu'il en devenait outrancier, faisait la joie des malheureux qui osaient jeter un naïf et éhonté coup d’œil.

Le café vint.

Il était aussi délicieux qu'attendu de la part d'un établissement classé quatre étoiles, le plus huppé de la région, si ce n'était du pays. Elle aimait le goût du luxe, et ses quatre pistolets en or ornés d'un rubis, héritage d'un passé controversé, en témoignaient.
Deux étaient rangés dans son sac à main, tandis que les suivants étaient accrochés à ses pieds, suivant la ligne de ses talons hauts.
Elle posa doucement la tasse contre la petite assiette décorative et poussa, d'un assouplissement grâcieux de l'index, l'ensemble en verre au centre de la table, avant de réajuster ses lunettes.

Une force, imperturbable, venait de se manifester non loin, si discrètement que personne n'avait ressenti la réalité se plier pendant une fraction de seconde.


La sorcière de l'Umbra, que l'on nommait Bayonetta, se ravisa, murmurant en posant quelques pièces en or dans le cendrier :



"Deux forces. Peut-être même trois."
Pièces Pièces : 89939
Nombre de messages : 5878
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Dim 17 Avr 2016 - 19:38
"Merci pour votre aide, ma petite, vous m'avez rendu un grand service, j'ai bien cru ne jamais pouvoir traverser cette rue seul ... tenez, voici une petite pièce pour vous récompenser, car toute peine mérite salaire, n'est-ce-pas ?"


Magicka sourit tendrement au vieux koopa qui, tenant fébrilement sur une canne, lui tendit une petite pièce en or avant de s'en aller en direction d'un pâté de maison à pas lent. Son épée fermement accrochée dans son dos, la demoiselle déplia la capuche de sa longue cape à sa place d'origine lorsqu'elle constata que les sombres nuages se faisaient doucement chasser par le vent. Croquant dans sa sucette, le petit bâton blanc sortant d'entre ses lèvres, l'adolescente cherchait du coin de l’œil le temple de Merlon, qu'on disait ancien allié des Scimirrors, son peuple qui avait été détruit par le Seigneur Axem lors de la conquête de DreamLand. Fort heureusement, l'intervention de Kirby Bros et de sa guilde, mais aussi de l'armée rebelle menée par une main de maître par ses amis, avait eu raison du robot.

Désormais, seule l'influence du démon Stip était à corriger, mais Magicka ne se voilait pas la face : son dernier affrontement face au dieu lui avait prouvé qu'elle n'était pas au niveau. Qu'elle était faible.

La brise balaya ces sombres souvenirs. Magicka n'avait pas abandonné les membres de sa guilde, mais la récente conquête en Hyrule lui avait permis de prendre un peu de recul et de s'ouvrir au monde. Etait-elle une mage destinée à vivre pour le combat ? Elle se posait souvent cette question, désormais. Elle se disait qu'il lui manquait quelque chose, une présence ... quelqu'un ... un guide ?


Un guide.


C'est en tournant aléatoirement dans un petit quartier qu'elle fut emmené à marcher sur le chemin de personnes dont la force dépassait l'entendement : des personnes disparues, que tous avaient oublié. Elle ne savait pas encore en s'engageant dans la route faite de pavés qu'elle s'engageait vers la continuité de son destin.
Pièces Pièces : 14551
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Rengar a écrit :
avatar
Chasse
Dim 17 Avr 2016 - 23:19
Rengar, se déplaçait parmi les rues, invisible et intangible, il n'était sensible qu'a ses propres pensée.
On l'avait dérangé alors qu'il s'apprêtait à quitter le royaume pour s'occuper d'une affaire au coté de Satojin, visiblement les fantômes qui avait investit la capitale et qui soustrait au regard observait scrupuleusement les habitants, avait remarqué la présence, de pas moins de 4 individus ne faisant pas partie de la population local et... Visiblement menaçant, assez menaçant pour que les fantômes doutent et préfèrent prévenir pas moins que les généraux de la guilde du Phénix Noir, le Roi Boo s'était déclaré comme occupé. Probablement ce tyran voulait il seulement s'amusé avec sa nouvelle marionnette, le cadavre du non moins célèbre Mario mort il a bien longtemps...

Soit. Rengar avait donc décidé, d'aller voir, des héros se baladant dans Toadville n'était pas les bienvenue, le grand fauve n'en avait pas grand chose à faire, mais le Roi Boo avant de s'en aller avait exprimé son désir que les habitants du Royaume Champignon n'est pas la moindre lueur d'espoir du a la présence de ces inconnus, et Rengar comptait bien s'assurer de cela.



Il détestait donner des ordres, gérer d'autres que lui, des êtres imprévisible, capable de désobéir même, mais Rengar ne pouvait pas le nier, le sentiment de puissance que cela lui procurait suffisait à compenser cela. Il ordonna donc en fantôme de s'étaler dans la ville, et autour de la zone de réunion des êtres, tout cela dans la plus grande discussion, il aviserait certainement par la suite. 4 Adversaires, serait trop, contre 1 il n'aurait même pas pris la peine d'y penser, contre 2, il se serait concentré. Mais c'était trop. Son objectif principal était donc de connaitre la raison de la présence de ces individus dans le royaume fraîchement conquit.

Alors il arriva, toujours sous couvert de sa technique, sa meilleur technique, et il observa, il vit battre les coeurs de ces 4 individus si proche les un des autres mais qui pourtant ne s'était pas encore trouvé ? Une jeune fille avec une épée et un certain aura magique, une femme avec elle aussi une certaine magie mais bien plus sombre cette fois, et 2 hommes qui ne laissait pas paraître grand chose, mais si il se fiait bien à ses troupes devaient cacher leur jeu.

Il grimpa un mur avec agilité pour se retrouvé sur le toit du bâtiment idéal, afin d'avoir une vue d'ensemble, il déplia son sniper de précision et s'installa. Et visa la femme, qui maintenant qu'il s'y attardait avait des formes et un corps définitivement en pleine forme... Et des formes voluptueuses. Mais il secoua la tête pour bien analysé les autres cibles dont ils voyaient les coeurs battre, et entre deux respiration, il chuchota :

-Alors quel est celui d'entre vous qui mérite de rejoindre ma collection...?



[Utilisation de :
• Manuscrits Instincts primaires : Les instincts primaires vous permettent de devenir invisible pour une courte durée et frapper vos ennemis avec force. Vous devenez indétectables de tous moyens magiques ou technologiques pour vous pister et gagnez en vitesse et en endurance. Il faut cependant un peu de temps pour devenir totalement invisible, la prudence est donc de mise. Si votre personnage peut déjà devenir invisible La technique Instincts primaires voit ses effets changés. Si elle est utilisée lorsque vous êtes invisible, vous gagnez un don d'intangibilité vous permettant de traverser le décor et les unités, et vos attaques au corps à corps sont capables de transpercer même le plus dur des aciers.]
Pièces Pièces : 8470
Nombre de messages : 348
Age : 20
Localisation : En chasse
Réplique/Citation : "Tonight, WE HUNT"
Date d'inscription : 06/04/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



"Tonight, WE HUNT !"

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Lun 18 Avr 2016 - 4:19
« Une ... deux, trois ... non quatre personnes. Dont une qui est très agressive. On l'attaque ?

- Non. Ne nous précipitons pas, attendons de voir de ce qu'il va faire d'abord.

- Il semble prêt à l'attaque.

- Dans ce cas, garde un œil sur lui.

- Compris ! Il y en a une qui arrive derrière toi, mais elle ne semble pas dotée de mauvaise intention. »

La petite fée garda toute son attention sur l'ennemi. Elle ne connaissait pas sa localisation exacte, cependant l'animosité de cette personne était suffisamment importante pour qu’Élément sache quand agir et quand avertir Roy d'une éventuelle attaque. La jeune amie de l'ange se contenta de voleter autour de lui, restant concentré et usant de ses pouvoirs tout en attendant une quelconque avancée de la situation, notamment du côté du prédateur. Difficile à dire s'il était dangereux ou pas, sa puissance était difficilement jugeable, probablement qu'il savait comment la camoufler. Néanmoins, la jeune femme savait que cet ennemi était suffisamment furtif pour être capable de lui échapper si elle avait le malheur de relâcher son attention l'espace d'un instant. Il ne semblait pas bouger, pour le moment en tout cas. Son attention semblait porter vers une autre des personnes ici présente. La fée aurait aimé en savoir un peu plus, mais compte tenu de son manque d'information à propos de la position exacte de cet inconnu, il était difficile de juger où et qui exactement il allait attaquer, mais elle était sûre que Roy n'était pas la cible prioritaire. Gardant son calme, elle souffla un coup et se mit à méditer longuement, restant concentré, car c'était la seule chose qu'elle pouvait faire pour le moment.

Pendant ce temps, l'ange scrutait lentement la place sur laquelle il se trouvait actuellement. L'aventurier savait qu'au premier coup d’œil il reconnaitrait cette fameuse personne. Un signe distinctif, un brin de magie, une puissance sortant de l'ordinaire, un look original, une façon d'être, une arme unique, bref, quoi que ce soit qui ferait sortir cet inconnu du commun des mortels. C'est alors qu'il aperçu quelqu'un au coin de la rue. Une femme, peut-être plus une fille par ailleurs, difficile d'établir un age exact, cheveux et yeux proche d'une teinte entre le rouge et le rose, lui rappelant un peu la sienne, mais en plus clair et plus doux. Elle devait faire peut-être dans les un mètre soixante dix, pas plus qu'un mètre soixante quinze à vu d’œil. Sans avoir besoin de lui parler, Roy pertinemment que cette jeune femme n'était pas anodine. Non, elle avait ce petit quelque chose en plus qui la différenciait des habitants lambda de ce monde. Son look était trop en désaccord avec ce que l'ange avait pu voir jusque là et autour d'elle résidait une sorte d'aura particulière, mêlée de mystère et de magie. Il était formel, cette personne pouvait l'aider.

Pourtant, quelque chose le taraudait, Élément lui avait bien signalé le nombre exact d'individus sortant de l'ordinaire ici, mais elle avait ce petit sourire en coin que le guerrier connaissait tant. Ce petit rire qui lui faisait dire qu'il allait avoir une surprise, bonne ou mauvaise. Roy était presque prêt à parier que la petite fée avait décelé la présence d'une personne qu'il avait déjà rencontré, avec qui il était déjà parti à l'aventure et peut-être même un de ses anciens amis. Il n'était pas dupe, les années passées aux côtés de sa jolie acolyte lui avait permis de relever tout ses tics de langage ou sa gestuelle. L'inverse était d'ailleurs très probablement vrai, c'est pour ça que le binôme fonctionnait si bien. L'un comme l'autre étaient liés par un lien très fort, bien que le héros ignorait toujours tout à propos des réels sentiments de la fée. Peut-être qu'un jour elle aura le courage de lui avouer. A vrai dire, ces derniers temps, Élément était la seule personne sur qui il avait pu s'appuyer, la seule qui le comprenait et la seule qui l'avait soutenu jusqu'au bout. Jamais elle ne l'avait jugé sur sa décision de se retirer et jamais elle ne le ferait. Il le savait, et ne cessait de la remercier pour ça. Même durant son périple solitaire, la jeune fée était là, avec lui, traversant les épreuves, s'entrainant avec lui et le suivant partout. Peut-être ne l'aimait-il pas, peut-être l'aimait-il, en réalité il n'avait pas trop le temps de se poser ce genre de questions dernièrement. Non, son attention était surtout porté sur son exil, sur son entrainement et, maintenant, sur ce monde.

Mais Roy sorti rapidement de ses pensées, il apprendrait bien la nature de ce petit rictus dans les minutes à venir, il comptait bien interroger chaque personne se trouvant ici et celles qui étaient en chemin. Cependant, il ne fallait pas rater le bon moment. L'homme reprit sa marche en direction de la jeune fille qu'il salua d'une élégante révérence.


« Bonjour mademoiselle, je me prénomme Roy. Je sais que vous ne me connaissez pas mais je sais aussi que vous êtes la personne que je cherche. »

Une approche peut-être un peu trop direct se dit-il après coup. Peut-être que son manque de contact humain dernièrement lui avait fait relativement oublié ses bonnes manières, ou tout du moins son vocabulaire n'était peut-être pas le plus approprié. Sorti de son contexte, peut-être croira-t-elle à un plan drague foireux d'un clampin passé par là. Il tenta de s'expliquer plus clairement.

« Peut-être avez-vous déjà entendu parler de moi ici mais il est plus probable que non. Je fût un ancien héros de ce monde, mais j'ai du le quitter momentanément pour des raisons sur lesquelles je ne compte pas m'étendre. Cependant, comme vous le voyez certainement, je suis bel et bien de retour ici, en chair et en os, mais je n'ai aucune information tangible sur ce qu'il se passe actuellement. En revanche, il m'est assez clair que cette ville est en piteux état. Avez vous une simple idée de ce qui se passe actuellement, que ce soit dans cette ville, ce pays, ou plus généralement dans ce monde ? »
Pièces Pièces : 123878
Nombre de messages : 18957
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Lun 18 Avr 2016 - 12:09
L'homme ne se sentait pas à son aise dans cet endroit qui semblait pourtant accueillant dans ces bribes de souvenirs lui revenant comme un soudain flash, mais même si ces souvenirs ne semblaient être l'affaire de quelques secondes, tout lui paraissait étrangement faux comme dans son monde d'origine. Il connaissait parfaitement cette situation, ce faux masque sur le visage des gens, cette crainte que l'on espérait faire disparaitre du moins camoufler, derrière un masque de sentiment dérisoire,  comme cette fausse joie qui recouvre le visage des gens en peine pensant eux aussi être discret, mais pourtant il n'en était rien cela paraissait beaucoup plus au yeux et semblait plus évident que tout.

Heart ressentais toutes ces choses, il voyait parfaitement le comportement mécanique et froid des nombreux habitants de cet endroit, mais pourtant il ne souhaitait rien faire contre cela, ses mains, son corps, son esprit n'avait plus l'envie de combattre pour des causes qui n'étaient pas la sienne, pour être sincère il ne souhaitait plus combattre tout simplement, mais il le savait parfaitement que cela arriverait un jour dans ce monde et bien plutôt qu'il ne penserait, il profitait simplement de son dernier moment de répits avant son nouveau périple.

Avançant dans cet endroit n'étant devenus que l'ombre de soit même, l'homme traversait aussi son histoire, les bribes de souvenirs lui revenant au visage comme une douce bourrasque traversant la vallée d'hyrule. Ces moments lui revenaient en tête, mais pourtant cela n'avait aucun effet sur celui qu'il était devenu, comme si ces souvenirs appartenaient à quelqu'un d'autre,  pourtant il savait très bien qu'il était cette personne que les gens de cet univers voyaient comme l'espoir d'un monde meilleur.

Il traversait les avenues, les rues et les sentiers comme un simple objet en proie au vent ne sachant pas réellement où il allait écoutant simplement son cœur, ou marchant simplement dans la peur d'être inactif et de se rappeler les origines de son périple jusqu'à ce monde, il marchait encore et encore et continua son chemin, même si ses jambes lui provoquaient une douleur intense, il prenait cela comme un exutoire à cette voix qui au fond de lui crier ce qu'il cette peine qu'il pouvait ressentir.

Continuant son chemin au travers des ruines de cette ville, l'homme semblait être de plus en plus lent comme si le poids de la fatigue faisait pression sur ses épaules n'étant plus assez solide pour pouvoir retenir tous les efforts que l'homme prodiguait dans sa quête, il faut dire que le temps avait fait son œuvre sur le corps du jeune garçon qu'il était et surtout le manque de pratique et d'entrainement l'avait poussé à perdre ses capacités physiques exceptionnelle.

Cela se ressentait énormément sur le garçon, qui semblait être en proie à une bataille entre son corps et surtout son esprit qui semblait avoir les bons mots pour pas que son corps ne cesse tout mouvement et s'effondre, tant bien que mal ce dernier continua son chemin passant au travers de personne s'étant réunis tendis qu'il continuait sa route, mais sans aucune raison, son corps.. Son corps cessa tout mouvement alors que son esprit criant, lui était devenu muet .

L'homme tourna lentement le visage en direction de cette voix qui semblait connaitre, même si cela paraissait bien étrange au yeux du jeune homme, cela semblait aussi totalement naturel par la même occasion. Un mouvement de tête eut suffit au voyageur pour faire resurgir des souvenirs qu'il avait maintenant oubliés depuis bien longtemps, son regard se posa comme ses souvenirs lui indiquait si bien, sur un guerrier roux et son compagnon qui était plutôt spécial.

Les questions sont pertinentes Roy, ces personnes agissent tous comme s'ils étaient des machines, des simples poupées mécaniques exécutant les mêmes mouvements encore et encore comme une horloge. Tout semble faux en eux, leurs paroles, leurs pensées, leurs mots et surtout leurs visages.

Après tout cela pourrait être normal ce n'est peut être que leurs façons de voir les étrangers, nous pouvons nous aussi être source de danger et cela expliquerait ce comportement étrange, hélas nous n'en seront jamais plus que ça je suppose. Après tout cela n'est pas nos affaires, même pour un héros comme tu prétends l'être Roy.

Nous ferions mieux de partir avant de crée d'autres ennuis aux habitants de cet endroit, mais j'ai une faveur à te demander maintenant que j'ai éclairé ta lanterne.

Qui-es-tu et pourquoi tu étais si important pour moi ?
Pièces Pièces : 66632
Nombre de messages : 266
Age : 22
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 18 Avr 2016 - 20:19
Discrète et agile, Bayonetta, marchait sur les toits de Toadville. Personne de lambda ne pouvait clairement distinguer sa présence, tant et si bien qu'elle ne se pressa pas pour rejoindre le point de rendez-vous que semblaient s'être donné ceux qui l'avaient contraint à finir son café précipitamment.
Il y avait dans l'air l'atmosphère étrange qu'elle avait distingué depuis le début : il semblait clair que quelque chose ne tournait pas rond dans cette cité.
Elle ne savait pas si elle pouvait y faire grand chose, et semblait plutôt être dans l'optique de ne pas s'y intéresser si cela ne servait pas ses intérêts. Quelque part dans cette ville se trouvait forcément un prisme à détruire, comme partout sur la planète désormais.
Il s'agissait de la volonté de Gozen et de Monita : réguler les affrontements pour ne plus risquer que la planète soit menacée par la destruction, mais l'équilibre penchait désagréablement en faveur du chaos général, ce que la sorcière ne pouvait pas tolérer.

Cette fois, les anges n'avaient rien à voir avec ces histoires. Il s'agissait même du contraire, puisque les deux lascars présents au centre de l'avenue semblaient avoir un jour fait partie de cette race. Quand à la demoiselle encapuchonnée ... il n'y avait rien de particulier à dire.

Posant son talon contre la rambarde d'un toit plat, Bayonetta posa ses mains sur ses hanches et observa la scène. De là où elle était, elle voyait et entendait parfaitement ce qui se faisait, se disait, et son aura avait été assez bien camouflée pour lui permettre de craindre sans risque son petit espionnage. Elle était cependant loin de se douter que se trouvait, à quelques mètres de sa position, posté sur le même toit, un ennemi indétectable grâce à une forme de magie contenue dans un manuscrit. Bayonetta observa le guerrier aux cheveux rouges et posa sa main contre son bras, serrant le bandana qui lui avait été confié par son maître.



"L'aura est identique ..."
murmura-t-elle.


Elle fut rapidement confortée dans sa décision de ne pas prendre les devants : si cet homme était de retour, cela pouvait signifier de nombreuses choses, qu'il était obligatoire de penser avant d'agir. Bayonetta tiqua cependant en observant l'autre personne plus en détail. Quelque chose chez cet homme la gênait particulièrement, mais elle était incapable de savoir quoi. Il avait été un ange, ou un dérivé, c'est une évidence, mais il ne s'agissait en rien d'affiliations divines ici.

De sombres sentiments s'emparèrent d'elle. Un vent nouveau allait se lever d'ici-peu.
Pièces Pièces : 89939
Nombre de messages : 5878
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Lun 18 Avr 2016 - 20:29
A l'entente de la voix claire du guerrier qui l'avait abordée, Magicka leva les yeux, son bâton de sucette pointant innocemment dans la direction de son regard. Les yeux de la jeune fille, empreints d'une étonnante curiosité, contrastaient avec le visage crispé de la magicienne, qui, tournant vivement la tête de chaque côté, voulut murmurer quelque chose à l'intention de son interlocuteur, mais un deuxième personnage, plus maladif peut-être, mais charismatique dans tous les cas, s'invita dans la conversation et confirma les doutes du guerrier. Cela se voyait de très loin qu'ils n'étaient pas revenus en ces terres hostiles depuis bien longtemps, et il ne fallut pas plus de quelques secondes à Magicka pour réagir dans ce sens, répondant d'un trait :


- Il ne faut pas le dire. Pas à voix haute. Pas ici. Vous voulez vous faire tuer, ou quoi ... ? Monsieur , je ne sais pas en quoi vous avez besoin de mon aide, mais il se peut que nous puissions nous entraider ... alors ... nous devons trouver un endroit sûr pour discuter. Un endroit où les "fantômes" ne pourront pas nous retrouver. Malheureusement, je ne connais que très peu la ville, et je ne suis pas certaine ... je ... je dois trouver le mage Merlon, si nous pouvons atteindre son établissement, alors j'essaierai de répondre au mieux à toutes vos questions."

Magicka ne trembla point. Son regard se fit plus déterminé, lorsqu'elle s'éleva sur la pointe des pieds et murmura à l'oreille du guerrier, peut-être légèrement décontenancé par la situation :


- Nous sommes en dictature, ici, et pas n'importe laquelle.


Le plus important était de bien déterminer la présence de potentiels ennemis par ici. Chaque personne, chaque regard, semblait être inquisiteur, et en partant de ce simple principe, la mage, désormais habituée aux guerres inter-guildes, savait comment réagir : par la prudence et le silence, autant que faire se peut. Malgré l'aura douce de ses interlocuteurs, elle ne pouvait pas non plus se permettre de leur faire entièrement confiance, car ici, tout était prétexte à piéger, emprisonner et exécuter les traîtres à la couronne.
Pièces Pièces : 14551
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Rengar a écrit :
avatar
Chasse
Mar 19 Avr 2016 - 1:13
Les sens de Rengar était en éveil comme rarement il l'avait déjà été. Ainsi à défaut que sa présence soit remarquable, bien qu'on ne plus indistincte, il pouvait se permettre d'écouter les paroles. Ainsi il apprit que le guerrier roux se nommait Roy, et qu'il cherchait visiblement la fille rousse. Le fauve se demanda l'espace d'un instant si il était simplement en quête de quelqu'un capillairement semblable ou si c'était autre chose. Et il se révéla que c'était autre chose, comme supposé, il s'agissait bien d'un héros, remarque l'apparence ne trompait pas, aux yeux de Rengar l'individu avait un certain nombre de point commun avec Link, dont il avait déjà arraché un trophée il y a un certain temps maintenant. A la suite de Roy donc un autre humain, l'une des cibles se rejoint la conversation, il semblait plutôt clairvoyant et comme l'avait souligné le roux, ils n'étaient pas aveugle à la situation du royaume.

Rengar battit de la paupière en visant la sorcière. Elle semblait vouloir se tenir à l'écart. Rengar sourit car il avait prit ses distances et à sa venue sur le même toi qu'il avait choisit, il s'était éloigné suffisamment pour être encore à l'abris sans perdre une miette des discussions, isolé, il aurait peut être pu l'abattre oui, sans même que les autres héros sache qu'elle se soit faite tirer dessus, une balle en plein coeur oui, cela ne pardonnerait pas et ferait probablement mouche, le sang coulerait sur ses formes aguicheuses, il coulerait et le fier traqueur prendrait bien soin de venir en récupérer une fiole comme trophée...

La vision macabre du chasseur, fantasme sanglant, toutefois n'allait pas aboutir, son désir d'action ne suffirait pas à tromper sa logique, et tirer bien que l'occasion serait parfaite, n'était pas une bonne idée, la femme cache bien son jeu, et les autres... Les autres le repérerait aussitôt qu'il aurait tiré. Il fallait donc attendre, tant pis.

La jeune fille rousse enchaîna à la discussion, elle semblait plutôt, inquiète et après tout il y avait de quoi, elle désirait la paix et savait que les fantômes n'était pas loin, dans chaque mur une oreille attentive. C'était le boulot des Hiders d'être planqué partout. Rengar comptait bien toutefois malgré l'assurance que les Hiders soit à l'écoute et que les Sneakers ces autres types de fantômes passé maître dans l'art de l'invisibilité ne lâche pas d'une semelle les invités, Rengar donc, comptait bien assisté à tout ce qui se dirait, les informations qui serait retransmise pourrait manquer de fidélité, et même si il le fallait il devait être présent et prêt à agir envers ces troubles fêtes...
Pièces Pièces : 8470
Nombre de messages : 348
Age : 20
Localisation : En chasse
Réplique/Citation : "Tonight, WE HUNT"
Date d'inscription : 06/04/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



"Tonight, WE HUNT !"

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Mar 19 Avr 2016 - 2:42
« Roy, quelqu'un bouge.

- Une animosité quelconque ?

- A priori non.

- Dans ce cas ne t'y attarde pas pour le moment.

- Compris. »


Elément hocha doucement la tête de haut en bas, accompagnant les paroles du rouquin. A première vue, il n'y avait rien à craindre de la personne se déplaçant actuellement, tout du moins son but premier n'était pas de nuire à Roy, aucune pulsion meurtrière ni aucune envie de nuire. La situation pouvait très bien changer d'une seconde à l'autre. Après tout, le binôme ne connaissait rien de cet inconnu, ni son nom, ni son comportement, pas même une petite idée de son apparence. Difficile de se faire un jugement dans ces conditions. Cependant, les pouvoirs d’élément lui suggérait qu'il ne fallait pas s'inquiéter.

Avant que la jeune rouquine puisse répondre au guerrier, ce dernier senti comme une sensation étrange. Une présence familière, il ne savait pas trop pourquoi ni comment mais il ressentait quelque chose lui rappelant le passé. Un genre de sentiment mêlé de nostalgie et d’apaisement, quelque chose de connu et d'amical. L'ange fit rapidement le lien avec le rictus de la petite fée, quelques instants. Sa première intuition fut la bonne, c'était bien quelqu'un qu'il connaissait, visiblement quelqu'un de proche, de par l'étrange sensation qu'il éprouva. Ses questions s'arrêtèrent au moment où il distingua les premières bribes du visage et les premiers mots prononcés par son ami, Squall.


Les questions sont pertinentes Roy, ces personnes agissent tous comme s'ils étaient des machines, des simples poupées mécaniques exécutant les mêmes mouvements encore et encore comme une horloge. Tout semble faux en eux, leurs paroles, leurs pensées, leurs mots et surtout leurs visages.

Après tout cela pourrait être normal ce n'est peut être que leurs façons de voir les étrangers, nous pouvons nous aussi être source de danger et cela expliquerait ce comportement étrange, hélas nous n'en seront jamais plus que ça je suppose. Après tout cela n'est pas nos affaires, même pour un héros comme tu prétends l'être Roy.

Nous ferions mieux de partir avant de crée d'autres ennuis aux habitants de cet endroit, mais j'ai une faveur à te demander maintenant que j'ai éclairé ta lanterne.

Qui-es-tu et pourquoi tu étais si important pour moi ?


Plusieurs sentiments frappèrent subitement Roy. Le premier fut le bonheur de revoir un de ses anciens amis, un de ses plus proches par ailleurs. Bien que les premiers échanges ne furent peut-être pas des plus chaleureux, les deux guerriers convoitant à l'époque la même personne, ils se trouvèrent rapidement des points communs jusqu'à se lier d'une amitié forte. Les deux héros ne s'étaient pas beaucoup vu pourtant cette affinité c'était forgé naturellement, comme s'ils étaient destinés à se rencontrer. Roy était peut-être la seule personne à qui Squall c'était un peu ouverte. Son deuxième sentiment fut la colère. Les mots que choisissaient son ami étaient tranchants. Cela n'était pas nos affaires ? Non, bien au contraire, c'était totalement ses affaires. En aucun cas il ne pouvait laisser ce monde sombrer. Il se sentait ici chez lui et comptait bien libérer tout les êtres humains du courroux de n'importe quel tyran ou ennemi qui prônerait son envie de nuire à Nintendo World, peu importe qui il était et peu importe qui se mettrait en travers de sa route. Le dernier sentiment fut l'incompréhension. La dernière phrase de Squall résonnait dans la tête du héros. Qui était-il ? Squall ne se souvenait plus de rien ? Ou plus de tout, puisqu'il se souvenait du nom de Roy ? L'ange prit la parole.

« Squall, sache que je suis heureux de te revoir. Je suis désolé d'avoir déserté, j'ai fui lâchement mes responsabilités. Mon périple n'était pas inutile, j'ai appris, progressé et j'ai répondu à mes propres interrogations. Mais je jure ne plus jamais fuir. Quant à cette affaire, elle me touche directement. Je suis ici chez moi, tout du moins c'est tout comme. Ce n'est pas une envie, c'est mon devoir de protéger ce monde et ni toi ni personne ne me changera de cette idée. Et pour répondre à ta dernière question ... »

Roy se tut quelques instants. La question paraissait très simple. Qui es-tu ? Il aurait très bien pu répondre qu'il était Roy, mais le guerrier savait pertinemment bien que ce n'était pas du tout le but de la question, le sous texte était clair. Quelle place occupait-il dans la vie de Squall ? Pourquoi avait-il des souvenirs de lui et pourquoi sentait-il un lien entre eux ? L'ange cherchait une façon de tout résumer simplement. Il releva alors la tête, le regard fort, le sourire franc et posa son poing sur la poitrine de son ami, au niveau de son coeur, et lui dit une simple phrase.

« Je suis ton ami. »

C'était peut-être la façon la plus simple de résumer tout ça. Ils étaient amis, le reste importait peu. C'est alors que la jeune femme se mit à parler. Nul doute qu'elle semblait paniquée au plus haut point, elle s'agitait, son visage se crispait et il aurait juré qu'elle aurait hurlé si elle le pouvait. Elle lui murmura quelques paroles.

- Il ne faut pas le dire. Pas à voix haute. Pas ici. Vous voulez vous faire tuer, ou quoi ... ? Monsieur , je ne sais pas en quoi vous avez besoin de mon aide, mais il se peut que nous puissions nous entraider ... alors ... nous devons trouver un endroit sûr pour discuter. Un endroit où les "fantômes" ne pourront pas nous retrouver. Malheureusement, je ne connais que très peu la ville, et je ne suis pas certaine ... je ... je dois trouver le mage Merlon, si nous pouvons atteindre son établissement, alors j'essaierai de répondre au mieux à toutes vos questions. Nous sommes en dictature, ici, et pas n'importe laquelle.

« ... Quoi ? »

Le sang du héros ne fit qu'un tour. Ses yeux s'ouvrirent en grand, ses pupilles diminuèrent l'espace d'un instant. La confusion et la surprise furent les premiers sentiments à s'afficher sur le visage de Roy. Mais pas pour longtemps. Ses sourcils se froncèrent petit à petit, sa mâchoire se crispa, ses poings se fermèrent de plus en plus fort, tout son corps se figea. Son expression faciale transpirait la rage. Qui avait pu osé faire ça ? Sa puissance augmentait petit à petit, il ne contrôlait plus rien. Le lycien attrapa la jeune fille brusquement par le col. Il n'écoutait plus un mot de ce qu'elle disait et ne prêtait même plus attention aux choses qu'elle avait pu lui dire en dehors du fait que le Royaume Champignon soit sous une dictature. Ce pays qu'il chérissait tant ? Dans lequel il avait passer le plus de temps sur Nintendo World ? Il était hors de question de laisser quelqu'un le diriger à sa guise.

« Calme-toi Roy, si tu continues à exposer ton énergie comme ça on va se faire repérer !

- Je m'en fous complètement. Qui as osé faire ça ? Réponds-moi. QUI EST LE RESPONSABLE ? »
Pièces Pièces : 123878
Nombre de messages : 18957
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mar 19 Avr 2016 - 3:28
La ville était calme depuis la conquête du trône par le nouveau souverain, Boo. Les habitants d'abord effrayé c'était éventuellement habitué à leur nouvelle réalité. C'était après tout la qualité numéro un des espèces mortel : s'adapter pour ne pas mourir. Résister pour mieux prendre sa vengeance. Peut-être pas eux-mêmes, peut-être même pas leurs enfants, mais un jour grâce au sacrifice de la masse, de tout ces martyrs sans nom, leur peuple se soulèverait et reprendrait le contrôle de sa destiner. Ainsi tournait la roue de la vie. C'était quelque chose que la plupart des dictateurs comme Roi Boo ne comprenaient pas. Un avantage, une conquête ne veut rien dire car sur le long terme, sans avoir la loyauté de la masse il est impossible de conserver le pouvoir.

Mais pour l'instant cette masse qui dans un future inconnu finirait certainement par s'agiter était simplement entrain de vaquer a ses occupations. Il était donc simple pour quelqu'un moyennement observateur de remarquer ceux qui n'étaient point dans leur élément naturel ou qui revenaient de loin. L'homme faisant maintenant son chemin à travers la foule faisait parti de ces derniers, son armure de couleur sombre portant clairement des marques de long combat rapproché, la barbe dépassant légèrement de son casque montrant beaucoup de poil gris reflétant sa vieillesse. Personne ici ne le reconnaitrait simplement par la vu et pourtant il était déjà venu plus d'une fois, ayant sauvé ou menacé à plusieurs reprise cette endroit.

Mais le revenant en question ne se souciait point de ceux qui l'évitait alors qu'il marchait en direction de la commotion entre deux être humains - chose déjà rare en cette contré - dont un guerrier aux cheveux roux qu'il n'avait pas croisé depuis très longtemps. Cependant cette remarque était valable pour toute les personnes présente puisque lui-même avait quitté se moment pendant deux décennie - bien qu'en terme de temps, beaucoup moins que cela c'était écoulé ici-même entre son départ et son retour - mais tant de chose avait changé depuis sa dernière visite. L'un de ces changements était d'ailleurs la cause de l'altercation entre le Héros Disparut et la Jeune femme dont ses hommes avaient massacré le peuple. En effet, l'annonce de la nouvelle Dictature semblait énervé ce très cher Roy.

Ce n'est ni la présence de ces deux rouquins, ni la renaissance d'un disciple lui aussi disparu ou même l'aura de sang entourant une présence camouflé qui l'amenait en premier ici cependant, mais bien la seule inconnue du moment. Le Roi Déchu n'avait jamais croisé le chemin de la femme se tenant présentement sur le toit entrain d'observer la scène en contrebas et il décida de la rejoindre. Disparaissant dans une allée il se servit de ses muscles pour grimper à même le mur et s'approcha calmement de celle-ci pour ne pas avoir l'air d'une menace. Il gardait d'ailleurs sa main loin du manche de l'épée qui pendait sur le côté de sa hanche.

- Bien le bonjour mademoiselle. Vous appréciez le spectacle?De quoi briser la glace sans pour autant avertir les héros se trouvant en bas de sa présence. Après tout, lui-même venait tout juste de revenir dans ce monde, pourquoi précipiter les choses? Autant laisser ses anciens compagnons prendre leur repère avant de les aborder. De toute façon, quelque minutes de plus ou de moins, qu'est-ce que cela change quand l'on a l'éternité devant soi? De plus il pourrait ainsi essayer de comprendre pourquoi celui qui se faisait autrefois appeler Squall semblait ne plus du tout être digne de ce nom.

Plus bas dans la rue, un membre n'ayant pas bouger depuis très longtemps eut un spasme.
Pièces Pièces : 14249
Nombre de messages : 3046
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Mar 19 Avr 2016 - 4:37
Yun observait avec un certain intérêt les réactions défilant sur le visage doux de celui qui se nommait lui même héros, il n'avait aucune confirmation sur la certitude de ses paroles, mais pourtant au fond de lui, ce dernier savait pertinemment que ce n'étaient pas des paroles en l'air, mais bien la réalité des choses. Roy était véritablement un héros pour ces gens même si tout comme lui aucun d'eux ne semblaient s'en souvenirs réellement, mais au vus de la situation et surtout de la détermination animant le jeune homme cela n'était certainement qu'une question de temps avant que les habitants de cet endroit ne se souvienne de ce garçon et que son nom soit sur toutes les lèvres.

Cela allait sans doute être le cas un jour, mais pas tout de suite, du moins pas aujourd'hui car un nom se trouvait sur les lèvres du jeune garçon, non pas celui du compagnon qu'il avait d'après ses souvenirs retrouver, mais pour lui ce n'était qu'une simple rencontre, mais bien celui de l'homme qu'il devait être.. Celui que tout le monde connaissait ici, celui sous lequel les gens le connaissent et les légendes de ce monde se basent, il n'en savait pas plus à ce sujet, mais les mots du guerrier roux voulaient en dire long sur ce qu'il aurait pus être au par avant.

Squall..?


Il n'eut le temps d'en dire plus à la personne qui l'accompagnait que ce dernier sans la moindre hésitation entreprenait un contacte physique, l'homme détourna le regard alors que le poing du roux venait se loger contre le torse affaiblis de l'amnésique opposant alors aucune résistance comme s'il savait pertinemment l'intention de son interlocuteur. Il ferma simplement les yeux le temps d'un instant écoutant les mots de ce dernier créant une certaine confusion chez le jeune garçon.

Il avait vécu deux vies complétement différente, mais pourtant celle la semblait si réel contrairement à ce qu'il avait vécu dans cet autre monde, en compagnie de la femme qu'il aimait, mais ce n'était qu'une distraction, cette sensation le dévorant.. Elle ne devait pas faire abstraction de son réel objectif ici.. Celui qu'il était, celui qui lui apportera toutes les réponses.

Squall.

Rapidement les paroles de la jeune femme extirpait Yun de ses pensées, leurs exposant la situation actuelle des choses dans cet endroit démontrant ainsi que le garçon n'avait pas totalement tort dans son interprétation des choses. Pourtant une chose le surprenait, l'aisance avec la mort qu'avait ces gens, comme si cela était quelque chose de banal dans ce monde. Nous mourrons tous un jour peu importe d'où nous venons, mais pourtant dans ce monde cela semblait beaucoup plus communs qu'il ne pouvait le croire.

Il ressentait toujours cette étrange présence de morts accompagnant ses pas, ces douces brises et ses mouvements l'accompagnant à chacun de ses pas, comme s'il n'était qu'une simple compagnon de voyage commune à tous.. La mort semblait n’être comme une brise, un événement naturel parfois effrayant, mais dans le cas du jeune garçon, il la trouvait étrangement rafraichissante, cela était peut être du au désir de vouloir rejoindre la femme qu'il aimait tant, la femme pour laquelle il marchait sur les traces de ce fameux Squall ou alors il la ressentait dans cet esprit le suivant constamment depuis son arriver.

Une légère bourrasque émanant de son camarade, le fit sortir une nouvelle fois du flot de ses pensées, décidément l'homme n'était vraiment pas attentif. Il faut dire que chaque mots, parole ou bien mimique étaient en proie à la reflex pour le voyageur qui sans vraiment le savoir redécouvrait quelque chose qu'il connaissait y'a bien longtemps, mais chaque chose a son temps, la découvert en était une, mais la survie en était une autre bien plus importante.

Le comportement du guerrier roux semblait rapidement partir à la dérive et ses paroles tout comme ses mouvements n'étaient plus ceux d'un héros, mais d'un homme chez qui la colère tout comme la respiration était quelque chose d'assez naturel. Yun observait ce dernier, mais il savait très bien qu'il allait devoir intervenir, sans la moindre difficulté ce dernier avait compris l'enjeu de la situation actuelle, pour les deux parties, autant la jeune fille qui les accompagnaient que pour l'homme au cheveux écarlates.

Écoute moi bien Roy, dans un premier temps nous ne pouvons t'en vouloir du choix que t'as pus faire dans ton histoire,  chaque chose arrive pour une raison et je suppose que si nous sommes ami comme tu le dis si bien.. Squall..ne pourrait t'en vouloir d'avoir prit une telle décision.

Mais pour le moment ce n'est pas le plus important... Maintenant que tu es de retour, tu ne peux pas fuir tes responsabilités une nouvelle fois en agissant de la sorte avec cette jeune femme, n'oublie pas que comme tu l'as si bien dit, tu es un héros qui fut jadis reconnus pour son talent et ses exploits et un héros ne se comporterait jamais comme tu viens de le faire.  


Il retira doucement les mains du guerrier des vêtements de la jeune femme s'assurant que cette dernière n'avait rien, faisant abstraction du regard des gens et surtout de l'activité général qui cessait au profit du spectacle que leurs offrait la puissance du jeune guerrier.

 Nous sommes tout les deux des outsiders maintenant, nous ne jouons plus avec nos règles, mais bien les nouvelles établies et il serait vraiment idiot de notre part de perdre alors que nous n'avons même pas eut l'occasion de jouer, c'est pour cela qu'il faut être discret pour le moment du moins et en apprendre plus sur la situation.

Cette jeune femme.. Elle est une bénédiction, car comme elle l'indique elle nous apportera les réponses à nos questions, si nous mêmes nous lui offrons un coup de main en retour. Si nous sommes bien comme elle le dit, en dictature nous ne pouvons faire autrement.


Il se tourna vers les deux personnes.

 Nous devons agir avec intelligence.. Sinon beaucoup en payeront les conséquences, et nous ne somme pas la pour faire un meurtre de masse ou bien perdre notre vie.
Pièces Pièces : 66632
Nombre de messages : 266
Age : 22
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Mer 20 Avr 2016 - 18:09



Magicka se laissa secouer. La force du guerrier dépassait largement la sienne, mais cette position, pourtant peu commune, lui rappela de très mauvais souvenirs : le premier Raid d'Axem, son emprisonnement, les séances de tortures ... et des choses plus affreuses encore qu'il était bon pour la conscience collective de garder tabou.
Mais cette fois-ci, le regard de la magicienne ne se vida pas de ses couleurs. Malgré la colère de Roy, malgré les efforts du dénommé "Squall" pour calmer la tension, trop de questions ressassaient en Magicka, lui rappelant les fondements même de sa propre existence.

Le col de son haut avait été froissé par la poigne du guerrier à la chevelure de flammes, et aucun mot ne sortit de sa bouche. Lorsqu'il la lâcha, peut être mû par un réflexe brutal acquis lors de son exil, Magicka tomba sur les fesses face à la foule. Le petit remous plasmique d'un fantôme, un "Hider", comme le suggérait son rôle, dans un mur de brique, ne la fit pas broncher pour autant. Il était évident que sa couverture avait été grillée. Serrant les poings, alors que les deux outsiders se parlaient, la magicienne se leva doucement et poussa doucement Squall, bien qu'il l'avait défendu - et elle l'avait parfaitement intégré à sa mémoire -, et colla une gifle sur la joue droite de Roy, gifle dont le son claquant retentit dans toute la rue. Elle n'y avait pas mis autant de force que n'importe quel anti-héros ait un jour pu mettre dans un coup porté à ce redoutable adversaire, mais il ne fallut pas plus à Magicka pour plonger un regard empli de ressentiments à l'égard de celui qui n'avait pas su se maîtriser.



- A cause de toi, les Hiders nous ont repéré et sont déjà parti prévenir ... le Roi Boo. Désormais, nous serons vu à travers toute la ville comme des intrus, et nul endroit ne pourra servir de cachette. Ni chez Merlon, ni nulle part ailleurs. Tu penses peut-être que ta grande force va te permettre d'éliminer chaque Hider avant que l'information ne soit relayée mais tu sous-estimes la puissance de ton ennemi. C'est à CA, héros, que ton exil a servi ? Es-tu simplement revenu avec un style qui ne t'appartient plus dans le but de tuer le seul élan de rébellion et d'espoir que les petites gens comme moi représentons !?


Magicka sortit son épée en or, légèrement abîmée par les anciennes batailles de Dreamland, et pointa sa lame face au visage de Roy, le corps tremblant par l'animosité, les ressentiments, mais aussi la peur : celle de tenir tête à quelqu'un dont elle connaissait d'avance l'issue d'un affrontement.
Pièces Pièces : 14551
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mer 20 Avr 2016 - 18:32
Bayonetta jeta un petit coup d'oeil à celui qui l'avait rejoint sur le toit et abordé d'une, il fallait bien le reconnaître, charmante façon. La femme, qui réajusta ses lunettes pour signifier à Stip qu'elle l'avait bel et bien remarqué, répondit tout simplement "Il promet d'être divertissant." en continuant d'observer la scène.

Ce que Bayonetta appréciait dans l'immortalité était de voir les âmes errantes chercher leur repaire. Elle avait été comme ça, fut-il un temps, et savait que Stip la comprenait, car sans même réellement connaître le nom de celui qui s'était posté à ses côtés, elle avait reconnu son impressionnante puissance venant des enfers eux-même, là où Roy semblait représenter le Paradis, mais il n'était pas le seul.
La sorcière de l'Umbra connaissait les deux partis comme sa poche, mais, ayant vécu dans sa propre réalité aux côtés de Gozen, elle ne savait comment le Paradis et l'Enfer fonctionnaient dans ce monde. Tout ce qu'elle pouvait se dire était qu'il ne fallait peut-être pas faire confiance aux anges, mais elle avait tout autant appris à se méfier des démons. Une solitaire, voici ce qu'elle était, et cela ne l'empêchait pas de se délecter de la scène qui suivit, lorsque le claquement de la gifle parvint en écho jusqu'à ses oreilles. Détournant son regard, la jeune femme dit à Stip :


- Vous semblez connaître les énergumènes ci-dessous, mais eux ne semblent pas connaître la situation du pays. Savent-ils qu'ils courent un danger de mort ? Je ne les pense pas démuni d'un certain ... talent, mais reconnaissez que les temps ont bien changé. Et vous ? Comptez-vous intervenir ou me côtoyer jusqu'à la fin de cette gentille altercation ?
Pièces Pièces : 89939
Nombre de messages : 5878
Age : 26
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Kliment Voronin a écrit :
avatar
V.I.P.
Mer 20 Avr 2016 - 19:12
Tony marchait dans les rues de Toadville avec son allure habituelle. Même si l'horloge avait encore gardé quelques marques de son combat pour le Royaume champignon (surtout présentes sur ses vêtements, qui avaient été déchirés), il était presque en pleine forme.

Presque.

L'horloge, ainsi que le reste de la guilde du Phénix Noir avaient été prévenus par quelques fantômes qui se "baladaient" dans la ville que quelques étranges personnes qui seraient au nombre de quatre seraient aux alentours.

Et si ces fantômes venaient directement reporter ceci aux membres importants, c'est que ces individus devaient sûrement être assez puissant pour menacer le Royaume. Rapidement après la déclarations des fantômes, Tony était déjà parti pour aller voir ce qu'ils préparaient. Juste voir. Si ces individus étaient aussi dangereux que laissaient paraître les fantômes, et si surtout ils étaient au nombre de quatre, voir plus si ça se trouvait... Aussi fou que Tony pouvait l'être, il savait qu'il perdrait son temps si il cherchait l'affrontement.

En sortant de ses pensés, l'horloge remarqua bel et bien la présence d'étrange individus non loin. Mais il vit aussi sur un toit Rengar, qui était sûrement en train d'espionner. Rapidement (et surtout pour ne pas se faire remarquer en restant aussi mobile qu'une statue au même endroit), Tony se dirigea vers la position du chasseur, et avec un peu de difficulté, le gentleman n'ayant pas comme passion l'escalade de murs, mais aussi avec la plus grande discrétion, et une fois arrivé, il chuchota en direction du chasseur.


- Chasseur... Vous arrivez à entendre ce que disent ces individus de votre point ? Je suis moi aussi curieux de leurs intentions.
Pièces Pièces : 485
Nombre de messages : 168
Age : 19
Localisation : -
Date d'inscription : 13/05/2013
Liens : -


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Rengar a écrit :
avatar
Chasse
Jeu 21 Avr 2016 - 10:16
- Chasseur... Vous arrivez à entendre ce que disent ces individus de votre point ? Je suis moi aussi curieux de leurs intentions.

-Aussi bien que je t'entends toi le minuteur.


Rengar épiait et ne perdait pas une miette, mais il avait aussi remarqué qu'un individu avait rejoint la femme sur le toit. Et quelque chose, probablement magique, lui indiquait qu'il s'agissait là d'une proie qu'il avait déjà chassé. Et entendre la voix de cette personne avait aussi aider. Cette manière de parler était unique et il s'en souvenait très bien.

-Stip... Tu vois cette Silhouette a coté de la femme sur le toi. C'est un individu que j'ai déjà chassé.

Rengar indiquait là les 2 personnes sur le toît sur lequel il se trouvait précédemment.

-Ces 2 là semblent hésiter à rejoindre les autres, mais ils semblent tous être au courant qu'ils sont en danger et qu'ils sont observé. Tant mieux, sachant cela, il feront leur petite affaire en ville en faisant profil bas et ne troubleront pas le calme..........Quoi que le roux semble plutôt excité.

En disant cela il visa Roy avec son Sniper. Si celui-ci ne se calmait pas il ferait feu.
Pièces Pièces : 8470
Nombre de messages : 348
Age : 20
Localisation : En chasse
Réplique/Citation : "Tonight, WE HUNT"
Date d'inscription : 06/04/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



"Tonight, WE HUNT !"

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Roy a écrit :
avatar
Seraphin Salvateur
Jeu 21 Avr 2016 - 16:22
Écoute moi bien Roy, dans un premier temps nous ne pouvons t'en vouloir du choix que t'as pus faire dans ton histoire,  chaque chose arrive pour une raison et je suppose que si nous sommes ami comme tu le dis si bien.. Squall..ne pourrait t'en vouloir d'avoir prit une telle décision.

Mais pour le moment ce n'est pas le plus important... Maintenant que tu es de retour, tu ne peux pas fuir tes responsabilités une nouvelle fois en agissant de la sorte avec cette jeune femme, n'oublie pas que comme tu l'as si bien dit, tu es un héros qui fut jadis reconnus pour son talent et ses exploits et un héros ne se comporterait jamais comme tu viens de le faire.Nous sommes tout les deux des outsiders maintenant, nous ne jouons plus avec nos règles, mais bien les nouvelles établies et il serait vraiment idiot de notre part de perdre alors que nous n'avons même pas eut l'occasion de jouer, c'est pour cela qu'il faut être discret pour le moment du moins et en apprendre plus sur la situation.

Cette jeune femme.. Elle est une bénédiction, car comme elle l'indique elle nous apportera les réponses à nos questions, si nous mêmes nous lui offrons un coup de main en retour. Si nous sommes bien comme elle le dit, en dictature nous ne pouvons faire autrement.

Nous devons agir avec intelligence.. Sinon beaucoup en payeront les conséquences, et nous ne somme pas la pour faire un meurtre de masse ou bien perdre notre vie.


Roy relâcha sa poigne et libéra la jeune fille qui tomba fesses première sur le sol. Squall avait raison, tout avait changé, les règles de ce monde, les gens l'y habitant, la balance des forces, tout était modifié et il n'était plus de la partie, du moins pour le moment. Le guerrier contempla sa main droite un instant, cette même main qui quelques secondes plus tôt avait violemment attrapé les vêtements de la nouvelle venue. Il avait du mal à le croire mais s'il s'était laissé surmonté par ses sentiments. Tout ce qu'il avait fait n'avait donc servi à rien ? Toutes les épreuves que l'ange avait parcouru, les sacrifices, les efforts, les douleurs, les peines, toute son existence avant d’atterrir ici, toutes ses péripéties en Nintendo World et tout son périple en dehors de ce monde, tout ça pour ça ? Les paroles de son ami semblait l'avoir fait réagir. Il ne pouvait pas réitérer les mêmes erreurs encore et encore. Non, son exil avait pour but de le faire changer, afin de le rendre plus fort physiquement et mentalement pour affronter ses responsabilités. Ce n'était pas à Magicka de payer sur le moment sa frustration de ne pas avoir eut les épaules assez solides pour se confronter à sa propre réalité. Hochant la tête de droite à gauche, Roy se remémora les paroles de Squall et se jura de ne plus succomber à ses émotions aussi facilement. Cependant, il n'avait pas prévu la suite.

La jeune fille alors encore au sol se releva brusquement et assena une gifle aussi violente qu'inattendue. Le guerrier se figea, ne sachant pas quoi répondre et toujours sous le choc du coup, pas de par sa force mais plutôt de par son imprévisibilité. Cependant, il savait éperdument qu'il l'avait bien mérité. C'était d'ailleurs une surprise qu’Élément ne l'avait pas déjà fait. Magicka prit alors la parole :


- A cause de toi, les Hiders nous ont repéré et sont déjà parti prévenir ... le Roi Boo. Désormais, nous serons vu à travers toute la ville comme des intrus, et nul endroit ne pourra servir de cachette. Ni chez Merlon, ni nulle part ailleurs. Tu penses peut-être que ta grande force va te permettre d'éliminer chaque Hider avant que l'information ne soit relayée mais tu sous-estimes la puissance de ton ennemi. C'est à CA, héros, que ton exil a servi ? Es-tu simplement revenu avec un style qui ne t'appartient plus dans le but de tuer le seul élan de rébellion et d'espoir que les petites gens comme moi représentons !?

La magicienne sortit alors une grande épée faite d'or, visiblement ayant déjà servi au vu des quelques éraflures dont cette dernière souffrait de çà et là. Cependant, même si elle semblait très défiante, elle tremblait de tout son être. Peut-être d'excitation, de colère même, mais une chose était sûr, tout ça était mêlé à de la peur et le guerrier l'avait ressenti. Plongeant son regard dans le sien, Roy la dévisagea. Pendant de longues secondes, il la défia du regard, un regard fort et menaçant. C'est alors qu'il empoigna à pleine main la lame de son épée, la serrant de plus en plus fort, sans arrêter de la regarder, jusqu'à s'ouvrir la main et faire couler son sang le long du métal.

« Roy ...

- Vos paroles dépassent très clairement vos réelles intentions jeune fille. Regardez-vous, votre corps transpire la peur, vous tremblez comme une feuille et avez beau élever votre voix et me défier, vous n'arriver même pas à me faire trembler ne serait-ce que d'un cil. Savez-vous pourquoi ? Parce que vous n'y croyez pas. Ne tentez pas de choses stupides en essayant de m'intimider de cette sorte. »


Roy releva un peu la tête, soufflant légèrement et affichant un regard moins lourd.

« Cependant, je suis d'accord avec vous sur une chose. Pour le moment je ne suis pas un héros. Ce n'est pas un titre acquis de base, il faut le mériter et le gagner. Vous avez sans doute mieux compris cette notion que moi. Prenons le temps de réfléchir à un plan d'action et partons avant que la situation ne dégénère, je suis persuadé que nous sommes déjà surveiller de partout dans la ville de toute façon, nous devons changer de pays. »

L'ange relâcha finalement l'épée, regardant le sol. Il s'accroupit un instant, soufflant longuement et marqua le sol de son sang, dessinant deux ailes, marquant la ville de son empreinte. C'était un serment par le sang qu'il libérerait ce pays et une manière de rappeler qu'il était passé par là. Le guerrier se releva et regarda ses deux nouveaux compagnons.

« Allons-y. »
Pièces Pièces : 123878
Nombre de messages : 18957
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de défendre la veuve et l'orphelin
Réplique/Citation : Vos sacrifices ne seront pas vains !
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

Roy Élément Lyndis Eliwood
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Ven 22 Avr 2016 - 1:02
Comme il l'avait deviné, la femme percher sur le toit à ses côtés était beaucoup plus au fait des présents évènements que ne l'étaient les jeunes hommes plus bas dans la rue, entrain d'attirer l'attention de tout les agents (des fantômes qu'il pouvait ressentir tout autour de lui.) dépêcher par le régime en place pour surveiller la population. Enfin pas seulement les fantômes puisqu'il pouvait maintenant détecter la présence d'une espèce d'homme horloge entrain d'aborder l'odeur sanguinaire qu'il avait noté à son arrivé. Son attention retourna tout de même rapidement vers l'altercation en contre-bas, jusqu'à ce que la demoiselle dont il ne connaissait pas le nom l'interpelle.

En vérité, le vieillard se demandait comment Roy pouvait être aussi inattentif à son environnement mais sa légère frustration fût rapidement satisfaite par la gifle bien mérité sur le visage du roux. Le discours suivant le coup était également mérité mais il était évidemment que la magicienne utilisait tout son courage pour réussir à faire sortir les mots. Pendant que cela se produisait, le voyageur tourna la tête vers son ancien élève et remarqua que ce dernier semblait réellement perdu dans cette nouvelle réalité, comme si il ne possédait plus tout ses souvenirs - mais pas simplement cela, comme si il ne possédait même plus exactement la même personnalité. C'était un développement intriguant mais lorsqu'il entendit la phrase 'nous devons trouver un nouveau pays' , l'homme décida qu'il était temps pour lui d'agir. Il se tourna donc vers sa co-observatrice :

- Pour être parfaitement honnête, j'aurais bien aimé discuter tranquillement avec vous, mais il semblerait que les pauvres ne s'en sortiront pas sans moi.Brièvement, il observa ses alentours pour voir le meilleur moyen de descendre, puis il poursuivit :- Je vous souhaite donc une bonne fin de journée et bonne chance !Joignant la parole au geste, il saute du rebord, s'accrochant l'espace d'une seconde sur la rambarde d'un balcon puis se laissa tomber dans une ruelle.

L'Homme ayant l'air d'un mercenaire sorti ensuite de la ruelle avec une démarche calme mais assuré en se dirigeant vers les 'héros' qui étaient de plus en plus encerclé par les agents du Roi Boo, bien que ceux-ci étaient encore tapis dans les ombres. Dès qu'il atteignit le groupe, il se permit de les attraper tous en même temps, passant son bras par dessus Squall pour attraper celui de Roy et en prenant l'épaule de Magicka dans l'autre main, avant de dire sur un ton jovial :

- Bien le bonjour très chers aventurier ! Je me nomme Gregor Eisenhorn et j'ai cru comprendre que vous aviez besoin d'une planque en attendant les beaux jours ? Ne chercher pas plus loin, je connais l'endroit idéale !Pourquoi prendre ce ton de vendeur de fruit sur un marché bondé sur l'heure du dîner? Parce qu'il ne souhaitait pas que son retour se sache tout de suite, ainsi il tentait de se faire passer pour quelqu'un d'autre entièrement.

Par ailleurs, il n'attendit pas la réponse de ses nouveaux compagnons et commença la téléportation avant que les hommes du Roi Boo ne décide que c'était le bon moment de passer à l'attaque. Le groupe disparut donc dans un éclat vert émeraude devant les yeux encore écarquillé de la population fasse à la commotion des dernières minutes.

Suite a Termina.
Pièces Pièces : 14249
Nombre de messages : 3046
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Rengar a écrit :
avatar
Chasse
Mar 26 Avr 2016 - 14:34
Les "héros"  étaient donc partis, Rengar avait pu observé Stip téléporté le groupe, il pesta en songeant que si Satojin avait été là il aurait pu aisément savoir où était partis ces présomptueux personnage d'un temps passé. M'enfin. Il remarqua aussi que la femme était partit avec eux. Il s'approcha de la place, les habitants de toadville qui le virent prirent la fuite et se barricadèrent dans leur maison de peur. Rengar inspirait cette peur, par sa stature et son aspect féroce. Doucement il s'abaissa à l'emplacement de la marque de sang qu'avait laissé Roy, il caressa celle-ci de son doigt, et le lécha :

-Ce sang est savoureux, ces propriétés doivent être particulière.

Il se releva et regarda le ciel, adressant ce message à son propriétaire qui ne l'entendrait probablement pas :

-Toi qui te nomme Roy, soit fier d'être ajouté à mon tableau de chasse.


Puis il appela les fantômes haut gradé pour leur ordonné de s'assurer d'effacer toute trace du passage des héros, y comprit les souvenirs en torturant psychologiquement ceux qui avait pu les voir. L'espoir ne devait pas prendre racine. Car il n'y en avait aucun pour le Royaume Champignon. Plus jamais.

Ensuite il se tourna face à Tony et lui expliqua :

-Ils reviendront nous causer des ennuies, et cette fois-ci il seront probablement près, nous devons nous assurer que leur retour s'effectuera dans un charnier avec tout les leurs.

Puis il partit, car il devait retrouver Satojin pour son prochain objectif.
Pièces Pièces : 8470
Nombre de messages : 348
Age : 20
Localisation : En chasse
Réplique/Citation : "Tonight, WE HUNT"
Date d'inscription : 06/04/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



"Tonight, WE HUNT !"

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Royaume Champignon

Contenu sponsorisé a écrit :
Renaissance[LIBRE]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum