Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Inversion00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

The Heart Of Darkess [PV Vaati ]
Sheik/Zelda a écrit :
avatar
Goomba
Dim 24 Jan 2016 - 18:21
©Nintendo World

Retours D'Un Fléau




Zelda ne gardait pas souvent son apparence de Princesse, le plus souvent elle préférais revêtir son apparence de Guerrière Sheikah mais aujourd'hui les circonstance était différente, au coeur du désert Gerudo la princesse attendait, le vent soufflait fort et le sable s'incruster dans tout ses vêtements, ses cheveux virevoltait en même temps que sa robe, que faisait-elle ici ? Sa précognitions lui avait fait entrevoir le retours d'un grand sorcier maléfique qui avait sévit il y a bien longtemps.
Sachant qu'il passerais pas la vallée gerudo, la princesse avait décider de l'attendre au coeur du désert et déja elle sentait les ténèbres se mêler au sable la plongeant comme au coeur des ténèbres d'une entité extrêmement puissante.
Connaissant la haine du mage sombre a l'égard de la princesse elle savait bien que malgré sa fourberie il ne pourrais pas ignorer l'invitation de la princesse qui était seul, armée certe mais seul !

-"Mage du Vent Vaati ! Je sais que vous êtes revenue en ce monde ! Et je sais également que vous ne me portez pas dans votre coeur si ce n'est pour me voir périr ! Néanmoins je vous demande de vous montrer a moi ! Sortez donc de ce torrent de sable et de vent et addressez vous a moi ! Je suis certaine que je peut vous parler !"

Pourquoi la princesse Zelda se mettait en danger ? Elle avait depuis longtemps désirait revoir un de ces ennemies qu'elle avait combattue sans vouloirs les comprendrez, elle ne pouvait pas laisser passer sa chance de rattraper les erreurs du passée, elle espérait beaucoup pouvoirs comprendre les desseins d'une tels personne comme Vaati qui avait fait preuve de beaucoup de cruauté, néanmoins elle espérait peut être pouvoir raisonner la méchanceté d'une personne aussi vil que ce mage qui avait transformer son ancêtre en statue de pierre !

Pièces Pièces : 5560
Nombre de messages : 159
Age : 21
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 24 Jan 2016 - 19:20
Le désert Gerudo, un lieux isoler, désertique et sans vie. Un endroit où qu'importe à quel point le vent souffle, personne ne serrait là pour s'en soucier. Le mage n’avait pas réellement eu l'occasion de découvrir cette endroit parmi. Dire que il était là avant même que ce peuple du désert n'existe. Vieux... il se sentait terriblement vieux face à tout ses événements. Même l'apparence physiques des zoras et leurs relations avec les hyliens avaient changer. Les deux vivaient en paix, chose qui jadis était presque impensable. Une profonde rage mélanger à de la mélancolie ravageait le cœur de pierre du mage. Il n'avait plus de repère, son seul repère était l’existence d'une princesse et d'un héros vert, ancêtre de ceux responsable de ces années enfermé, loin du monde, loin de tout, oublier par les années tout comme le royaume d'origine qui aujourd'hui était engloutit sous les mers.

Le vent, à l'image de sa rage soufflait avec violence, emportant le sable et laissant les dunes se mouroirs et se déplacer dans le paysage. Il fallait être fou pour s'aventurer dans le dessert avec ce vent soufflant sans cesse et sans faiblesse. Pourtant quelqu'un avait fait le pas, et quel surprise que cela sois une personne envers qui le mage avait beaucoup de haine pour son ancêtre. Chaque pas fait par la princesse dans la tempête se résumait à des ténèbres croissante à l'horizon qui avait disparut derrière le sable et la poussière. Une fois qu'elle arrivat au coeur du desert, le vent était sans répit et sans merci. Rester debout était une rude épreuve face à se vent soufflant et projetant de la poussière sur la descendante de la famille royale d'hyrule. Malgré le vent qui l'écrasait, elle appelat le sorcier des ténèbres dans la tempête. De longues minutes s'écoulèrent sans réponses.Ou du moins si... la seule réponsse était nul autre que le vent qui soufflait d eplus en plus fort et qui portait avec lui une brume noire et ténèbreuses qui semblait s'installer dans le paysage, plus exactement tout autour de la princesse.

La brume se fit de plus en plus épaisse, et bientôt la demoiselle au cheveux d'or ne parviendrait plus à voir en face d'elle. Un immense écrant noir lui faisait face. Une brume très épaisse, épaisse à tel point qu'on aurait dit qu'elle était matériel. Des formes étranges se dessinait et une voix pleine de rancunes résonnat dans ses ténèbres profonde où l’on pouvait seulement apercevoir quelques grain de poussière doré du désert voler entre la pénombre et la princesse.

-Aussi suicidaire que votre ancêtre... vous vous éloignez fort loin de votre trône princesse !


Cet alors que celle qui avait délaisser son trône vit s’ouvrir en face d'elle un oeil immense. Le blanc de l'oeil était rouge sang et la pupille de ce dernier aussi doré que le sable du desert. Les ténèbres qui entourait la princesse était bien plus que cela, c'était le mage sous sa forme la plus bestiale qui soit. Un visage qu'il montrait à l'ancêtre de ceux responsables de cet apparence hideuse qu'il pouvait prendre aujourd'hui.

-Je vous laisse un instant... à vous qui avez sut prononcer mon nom effacer par le passé, tout comme la tempête à effacé les traces de vos pas pour venir jusqu’à moi... l'oeil se plissât légèrement, la pupille s'agrandissant et observant scrupuleusement la princesse avant que ses paroles ne reprennent "Après... j'imagine que vous savez fort bien ce que je vous réserve"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sheik/Zelda a écrit :
avatar
Goomba
Dim 24 Jan 2016 - 19:59
©Nintendo World

Evil Wind




Zelda finit par entrevoir la silhouette du mage noir qui sous sa forme bestial aurait put faire peur a la princesse si cette derniere ne c'était pas attendu a le rencontrer, prise néanmoins d'un mal d'être a cause du regard pesant qu'avait ce monstre au yeux rouge, le fameux Vaati déclara trouver la princesse aussi suicidaire que son ancêtre, néanmoins elle ne comptait pas faire la même erreurs qu'elle et elle était bien déterminé a apaisait la folie destructrice de Vaati !
C'était un vrais coup de poker car si ses convictions s’avérait fausse et si elle avait face a elle un démon sans aucune compatis ou lumiére en lui, si il ne vivait que pour engendrer le mal sans qu'une douleurs du passée viennent expliquer ces agissement dans ce cas Zelda pouvait se considérer comme déjà morte !
Néanmoins elle faisait confiance en ses désir et c'est avec une grande force qu'elle répondit au mage dont la magie l'enfermait dans une prison de vent, de sable et de ténèbres.

-"Je sais très bien ce que vous me réservez ! Mais sachez que je ne suis pas aussi stupide que mon ancêtres ! Je devine la douleurs qu'a causer mes précédentes génération et je comprend votre haine a mon égard néanmoins ne me comparée pas a eux ! Je ne me laisserais pas avoir par la même fermeture d'esprit que cette Zelda et ce Link qui vous ont enfermer dans cette épée !
Néanmoins je veux savoir, Pourquoi avoir toujours agit de manière a être détester ? Pourquoi avez vous toujours essayer de faire plonger le monde dans le chao et l'obscurité ? Je ne peut pas croire que vous ne viviez que pour détruire et voir les choses vous suppliez ! N'avez vous jamais rêver de paix ? De vivre heureux ? De simplement vivre votre vie et être enfin libre de vos tourment ?!"

Au fond d'elle la princesse redoutait quand même sa réponse, il suffisait d'une simple réponse et toutes les convictions de la princesse pouvait s’effondrer, le monde serait-il uniquement constituer de bien et de mal ? Tout dépendrais de ce mage qui derrière sa grande haine cachait peut être un rêve noble !

Pièces Pièces : 5560
Nombre de messages : 159
Age : 21
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 24 Jan 2016 - 22:55
Un profond silence, il y a avait rien d'autre comme bruit que le souffle du vent. Il la regardait fixement, d'un œil presque déçu et agacé. Il semblait comme irité suite à ce que la princesse avait dit. Elle avait prétendue ne pas être fermé d'esprit, cela aurait fait plaisir au mage... si cela... seulement... était vrais.

-"Je sais très bien ce que vous me réservez ! Mais sachez que je ne suis pas aussi stupide que mon ancêtres ! Je devine la douleurs qu'a causer mes précédentes génération et je comprend votre haine a mon égard néanmoins ne me comparée pas a eux ! Je ne me laisserais pas avoir par la même fermeture d'esprit que cette Zelda et ce Link qui vous ont enfermer dans cette épée !
Néanmoins je veux savoir, Pourquoi avoir toujours agit de manière a être détester ? Pourquoi avez vous toujours essayer de faire plonger le monde dans le chao et l'obscurité ? Je ne peut pas croire que vous ne viviez que pour détruire et voir les choses vous suppliez ! N'avez vous jamais rêver de paix ? De vivre heureux ? De simplement vivre votre vie et être enfin libre de vos tourment ?!"

Il demeurait silencieux puis au bout d'un moment, brutalement, des ténèbres entourant la princesse, surgit son bras bestial aux griffes doré pour saisir la demoiselle à la taille et la soulever au dessus sol . Avec mépris, le monstre qui lui faisait face la regardait et lui répondit sous ce même ton.

-Vous êtes atrocement fermée d'esprit princesse... vous vous contenter de fait raconter dans des livres et légendes... et me mettez à dos les actes d'un être nommer Ganon... je n'apprécie guère vos réflexions. Vous hyliens, je vous ai toujours adoré, comme tout être de ma race d'origine, j'étais fasciner par votre race. Mais hélas, jadis je n'étais que poussière face à vous. Issu d'une pitoyable espèce qui vous à toujours servit dans l'ombre, qui à toujours chercher à faire votre bonheur. Je suis né en étant atrocement le plus faible et le plus différent. Un être pitoyable ne servant à rien et dont le rêve était d'être un minimum respecter et égale à vous hyliens ! Tous vous admirais à l'époque de l'âge d'or, et moi, ma fascination était porter sur votre grandeur et votre puissance !

Petit à petit, il serra sa poigne commençant à étouffer à petit feu la princesse de par sa force poigne bestiale et gigantesque.

-Qu'est ce que cela fait de ce faire ainsi traiter par plus grand que sois ? J'en ai suer en vain pour enfin être utile à quelque chose ! Me faire une place ! Incapable de soulever une pioche, n'ayant point la main verte j'ai voulu être un mage. Je n'étais un simple disciple de l'on faisait rouler dans la poussière ! Combien de fois j'ai du me faire attraper par des mains d'enfant hyliens qui me briser les os et m'étouffait pour des quêtes de pacotilles en favorable de mon maître sévère qui n'en avait que faire de moi !!!! Alors... quand j'en ai eu l'occasion, je fais ce souhait... j'ai souhaiter être le plus puissant des sorciers qui existe en hyrule, j'ai souhaiter être comme vous. Grand, fort, puissant et n'ayant plus peur des insectes que vous pouvez écraser en marchant tout simplement dessus.

Finalement, il reposat la princesse à terre, évitant de l'étouffer un peu plus de sa force poigne. A l'insatnt ou elle posat pied à terre, les ténèbres semblait se rabattre en un point fixe et concentrer. La bête disparaissait et une silhouette humanoide à la place ce dessinait. Une silhouette de la mêem taille que la princesse. Un être vêtu d'une cape et d'un chapeau très similaire à celui que porte le héros du temps mais en vert également.

-Et mon voeux c'est réaliser, regarder, n'ai je pas les mêmes oreilles que vous ? Le même corps que vous ? Je suis certes bien pâle mais je réclame aujourd'hui être votre semblable. A cette délicieuse puissance... envivrante la première fois qu'elle vous parcours le coprs, et ainsi j'en ai voulu plus et là vous savez le reste de l'histoire. Pour la premiere fois on m'a enfermer. Mais ai-je souhaiter le chaos quand je fut délivré ? Je ne me suis pas liberé seul comme aujourd'hui... Ganon ma délivré, une seconde chance. Une chance de me venger de celui entièrement vêtu de vert. Mais je n'étais qu'un pion, celui qui à souhaiter voir le monde dans les ténèbres n'était guère ma personne mais bien celui qui ma délivré. Vous prétendez vouloir faire le bien... mais le mal ma donner une seconde chance contrairement à vous. Et ce Ganon qui fut si meurtrier qui tua bon nombre d'hylien au contraire de moi qui à laisser le roi, jadis en vis, juste enfermer et les opposants changer en pierre par un maléfice qui ne signifait pas la mort, vous l'avez enfermer tout comme je l'ai été. Aucune distinction, aucune pitié, juste des étiquettes et on ma donner le visage du mal à moi qui n'attendait qu'a etre délivré et venger.. Et qui sait... si c'était la lumière qui m'avait délivrer... j'aurais peut-être put-être capable de pardonner... de ne plus vouloir me venger... MAIS CELA N'EST POINT LE CAS !

Il s'avançat à pas rapide, soulevant derrière lui un nuage de poussière et faisant face à la princesse. Il abbatit directement l'une de ses mains sur le poignet de la main qui tenait une arme de la demoiselle afin de s'assurer qu'elle ne tente point de le poignarder. De son autre main, il eu le culot de caresser le visage de la princesse.

-Vous vous demandez pourquoi je n'oublie pas toute cette histoire ? Comment je le pourrais... vous avez le même visage que votre ancêtre, cela en est de même pour le héros. Je me revois à travers mon geste caresser la pierre froide de votre ancêtre... la forme de son visage et le votre son exactement les mêmes. J'ai garder cela en mémoire comme étant la première fois que je touchais le visage d'une hylienne. Et de plus, hélas... qu'importe si l'hyrule d'origine est engloutit sous les eaux, en ces terres il y a un lac que vous avez également baptiser lac hylia. Tout est différent et en même temps tout se ressemble. Vous n'avez point idée à quel aujourd'hui j'aurais préféré mourir plutôt que subir l'instoppable écoulement du temps. Garder bien cela en tête la lumière ma rejeter à l'instant ou jamais le plus besoin d'elle. Puis aujourd'hui, vous me reprocher le fait que seul le mal m'a tendu les bras alors que l'on m'y à pousser à y aller. Je ne peux retourner en arrière, je ne peux redevenir ce que j'étais à ma naissance car tout simplement je serrais seul, unique être restant de ma race que seul les enfants ne peuvent voir.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sheik/Zelda a écrit :
avatar
Goomba
Lun 25 Jan 2016 - 6:13
©Nintendo World

Mercy




Ayant terminé son monologue, le silence reprit possession du desert ne laissant que pour seul réponse a Zelda, le bruit du vent et le regard dorée et écarlate de Vaati avant qu'une main bestial se saissise de la jeune princesse et la souleve avec brutalité lui faisant poussée un petit crie de surprise.

-Vous êtes atrocement fermée d'esprit princesse... vous vous contenter de fait raconter dans des livres et légendes... et me mettez à dos les actes d'un être nommer Ganon... je n'apprécie guère vos réflexions. Vous hyliens, je vous ai toujours adoré, comme tout être de ma race d'origine, j'étais fasciner par votre race. Mais hélas, jadis je n'étais que poussière face à vous. Issu d'une pitoyable espèce qui vous à toujours servit dans l'ombre, qui à toujours chercher à faire votre bonheur. Je suis né en étant atrocement le plus faible et le plus différent. Un être pitoyable ne servant à rien et dont le rêve était d'être un minimum respecter et égale à vous hyliens ! Tous vous admirais à l'époque de l'âge d'or, et moi, ma fascination était porter sur votre grandeur et votre puissance !


La princesse fut légérement frustré d'avoir était accusée de fermeture d'esprit, néanmoins les propos du mage éclaira un peu plus la lanterne de Zelda, on l'accusez responsable des actes de Ganon ? Les contes et Légendes était certe peu fiable néanmoins il fallait bien une source de connaissance !
Racontant les détails de sa vie et de ses désirs du passé, la poigne de fer du sorcier devint plus serrer étouffant petit a petit la princesse qui était bloquer dans le creux de sa paume.
Malgrés la douleurs elle écouta les propos de Vaati, comprenant petit a petit sa positions elle ressentit même de la peine pour cette pauvre personne qui ne demandais que la reconnaissance mais qui avait était happer par l'obscurité.
Elle fut enfin délivrer et alors qu'elle vit l'ombre s’effacer, l'apparence humanoïde du mage du vent se montra au milieux du sable qui virevoltait, ce dernier approcha suffisamment pour ne plus être masquer, ces yeux sombres, son chapeau clair, ses cheveux violet et sa peau livide faisait de lui un curieux personnage qui avait une certaine beauté.
Se dernier n'ayant aucune confiance en Zelda s'assura qu'elle ne sortirais pas son épée et en profita pour caresser le visage de la princesse tout en continuant son histoire. Sa haine et la tristesse de son récit ne put l’empêcher de verser des larmes qui vinrent a son tours caresser la paume du sorcier.
Quand il en eut finit elle essaya de se calmer avant de reprendre complètement perturbé.

-"Je comprend tout maintenant...Comment vous auriez put vivre dans la joie et l'amours alors que la lumière vous avait trahit....Je ne suis qu'une princesse misérable a vos yeux tout comme mon ancêtres mais sachez que j'essaye juste de réparer les erreurs du passer, que ce soit celle de mes ancêtres ou celle de tout ces partisans de la lumière ! Moi même j'ai aussi crut que les actes malveillant ne cachait aucune passion ! Mais j'ai finit par apprendre que vous n'étiez pas des démons sans convictions mais des personnes avec des vrais rêve qui on était détruit !
Vous ne pouvez revenir en arrière et c'est vrais, mais vous pouvez changer votre vie ! Nous ne somme pas tous des abrutie attaquant et détruisant leurs ennemies au nom de la lumière ! Laissez nous une chance....Comme le Mal vous a laissez une seconde chance laissez nous une nouvelle chance de nous pardonner !"

Après la tristesse, la princesse ressentait de la colère, de la colère a l'égard de tout ces combattant qui détruisait des vie, qui détruisait des rêves, qui détruisait beaucoup plus d'esprit que de corps, la lumière se ventait de vouloirs protéger le monde mais il avait tendance a détruire le monde des esprits.
Posant sa main sur celle de Vaati en la caressant a son tours, Zelda reprit la paroles en étant remplis de détermination elle ajouta

-"Je déteste plus que tout ces injustices responsables de votre enfermement, mais sachez qu'en ce monde nous ne somme pas tous assez stupide pour prêcher les paroles d'une lumière illusoire, si tu ne veux pas laissez une chance a tes bourreau pour le moment laisse moi au moins une chance a moi ! laisse moi une chance de te montrer que le monde peut être bon y compris envers les personne considérer comme mauvaise, je dit considérer car maintenant je me rien bien compte que vous n’êtes pas mauvais... vous avez juste perdu tout espoir envers ce monde !"

Pièces Pièces : 5560
Nombre de messages : 159
Age : 21
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Jeu 28 Jan 2016 - 22:08
Des pleurs, des larmes, de la pitié.... le mage ne savait comment réagir devant cela. Il sentait tout d'abord les larmes de la princesse couler sur sa mains, puis l'effleurement délicat des mains de cette dernière. Sa mains assaillit par quelques caresses, le sorcier était figer, comme abasourdit par ce qui se produisait. Il semblait durant un petit moment hésitant, le regard ne sachant ou se poser et déchirer entre l'envie de se laisser docilement et bêtement faire ou de retirer sa main loin de celles de la princesse. Il eut des spasmes, des tremblements puis finalement, il retirat brusquement sa main la mettant en arrière et la camouflant derrière sa cape comme tout le reste de son corps. A ce même moment le vent soufflât une bourrasque qui élevât le mage dans les airs de tel sorte à ce qu'il se trouve légèrement plus haut que la princesse. La regardant ainsi de haut, courber vers l'avant, vers le visage de la princesse et le regard scintillant aussi menaçant qu'un serpent il répliquât avec froideur :

-Même si je vous fait grâce, et cela uniquement à votre égard, même si je le faisait sans rancœur, qu'est ce qui changera ? Il restera encore et toujours des idiots pour avoir peur. Que pouvez vous changer de tout ça princesse ? Absolument rien... même si vous étiez sur votre trône vous pourriez rien faire, et dans votre posture de traine-misère cela en est de même ! Comment vous allez réussir à me prouver que ce monde infecte et plein de scrupule peu soit disant se montrer plus généreux ? Je... je pourrais mais dans un autre sens c'est impossible !

Il reculait, fuyant le regard de la princesse, cachant le bas de son visage dans le col de sa cape qui cachait son corps qui se crispait petit à petit à la simple idée de l'avenir.

-Si je vous côtoyait, si je vous considérait non plus comme une ennemi mais une amie.... co... comment faire quand votre maudit héros vert sera face à moi !! NON !! JAMAIS JE NE LUI FERRAIS GRACE !!! Mais d'avance... d'avance je sais que vous ferrez tout pour empêcher se conflit d’éclater, mais je ne peux me résoudre à épargner ce être bénis des dieux et orgueilleux vivre plus longtemps en prétendant être le protecteur de ce monde. Comment pouvez vous supporter un être bien plus tyrannique et manipulateur que moi votre altesse ?!! Je vous le demande !

Il s’approchât de nouveau, le regard plein de colère puis s'arrêtant net en face d'elle, les bras sortit de sa cape, comme si il aurait voulus la saisir pour lui serrer très fort ses bras, comme si il aurait voulus la secouer tel un fou réclamant des réponses qui étaient introuvable. Mais il ne le fit point, au lieu de cela, il planait autour de la princesse, lentement, s'arrêtant parfois et quelques peu inquiet.

-Il a beaucoup d'ennemis vous savez, bien plus que vous ne puissiez l'imaginer... il en aura toujours car contrairement à vous il n'est pas ouvert d'esprit comme vous dites... a ses yeux le monde est monochrome... il n'y à que du noir et du blanc, pas de gris... Pourquoi rester vous si souvent à ses côtés ? Lui, se moque des ténèbres tendis que vous... vous vous apitoyez sur le mage cupide et avare de pouvoir que j'ai été. Vous vous mettez en danger, et vous l’êtes constamment en même temps... Grand nombre de personne veulent tuer le héros que vous protéger... et vous vous y opposer bien évidement, par un bon naturel... Je pourrais devenir.... du moins.... me comporter poliment et avec respect face à vous, ne point user de magie maléfique devant vous... mais pour le moment, je craint que vous ne pouvez étouffer ma rancœur que j'ai envers "Link". Si je souhaite le tuer vous m'en empêcherez surement, si d'autres le souhaite il en ferrons de même. Mais ces derniers eux, ne prendront pas le temps de vous écouter au cœur d'une bataille sanglante, surtout quand ils sont à porter de la victoire.... Et moi je redoute une chose hélas... si je vous fais grâce... même si je fais grâce uniquement à vous et à vous seule.... ne donnerais-je pas inconsciemment un avantage non négligeable à votre héros...

Puis au beau milieu du sable volant dans le vent, dos à la princesse, levant la tête vers le ciel tendis que la tempête se calmait, il prononçât quelques derniers mots.

-Essayez vous de me piéger, votre altesse ? Ou est-il vraiment possible que ce que vous dites.... puisse se faire....
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sheik/Zelda a écrit :
avatar
Goomba
Ven 29 Jan 2016 - 18:44
©Nintendo World

You Can Spare The World




La situation semblait avoir changer, Vaati ne semblait plus vouloirs la mort de la princesse, l'idée d'épargner cette personne qu'il avait tant haie semblait dorénavant une option envisageable a ses yeux, cela redonna fois au conviction de la princesse qui sentait qu'elle avait raison ! Si Vaati pouvais connaitre la pitier dans ce cas tout ces ennemies aussi était des personnalité incomprise qui n'avais connue que la solitude ! Le mage violet avait raison sur un point, Zelda ne laisserais pas Link et Vaati se combattre pour qu'une d'entre eux perissent, néanmoins le mage ne semblait pas avoir tout compris au idée de la princesse, il était persuader d'etre encore face a un mur, encore une fois face a une injustice qui pesait que son esprit, néanmoins la princesse tenta de lui ouvrir les yeux a nouveau.

-"Vous vous méprenez ! A l'époque j'avais beaucoup d'admiration pour Link, a cette époque ou mon esprit était fermer je n'avais pas conscience de la noirceurs de mes idée lumineuse ! Link est un héros oui, Link a sauver mon royaume de nombreuse fois oui, mais je ne me rappel pas avoir dit que j'admirait ces idée ! Pour tout vous dire je n'attend que de le retrouver... Pour lui mettre une gifle ! J'ai réaliser depuis un bon moment que ces lumière était meurtrière ! Il se perd dans son monde monochrome comme tu la si bien dit mais j'ai foi en lui ! Je sais qu'il a juste besoin d'un guide pour lui remettre les idée clairs et l’empêcher de croire que tout ce qui est contraire a ces lumières n'est pas pour autant ténébreux !
Vous me demandez qu'est ce qui changerais si nous devenions amis ? Vous me demandiez comment vivre dans ce monde d'imbécile a l'esprit fermer ? Il est vrais qu'il y en aura toujours, néanmoins a l'image de ma personne qui vient vous demandez le pardon, ne pouvez donc pas pardonner a ce monde d’être aussi fermer ? Pourquoi tenté de le détruire quand avec votre force on peut le rendre meilleurs ? Ne préfériez vous donc pas bâtir plutôt que détruire ?

Le Mage violet semblait de plus en plus troubler, la princesse sentait que ces conviction touchait leurs cibles ! elle voulaient vraiment changer cette homme qui malgré les marques de la colère cachait un visage beau, un visage qui pourrait briller et changer le cours des choses, Vaati semblait même croire que cela pourrait être un piégé et alors que l'expression du mage du vent rester sceller dans l'inquiétude, la princesse osa une nouvelle fois le danger, passant ses bras autours de sa taille, elle enlaça Vaati, posant sa tête contre son dos en l'implorant.


-"Comment pourrais-je vous trahir après avoirs découvert la douleurs de votre vie ?! Bien sur que cela peut se faire ! Bien sur que l'on pourrait être amis ! Bien sur que Link ne tentera pas d'attenter a votre vie ni personne d'autre d'ailleurs, je ne laisserais personne vous faire du mal plus que vous n'en n'avez subit ! Je vous demande juste d'oublier votre colére et votre haine envers ce monde, je souhaite juste bâtir au cotée de tout mes amis et de tout mes ennemis, un royaume millénaire et plus personne ne sera délaisser, ignorer, et laisser au cotée des ténèbres, je ne veux pas d'un monde de lumière, je veux d'un monde ou la lumière et l'obscurité, le mal et le bien, l'alpha et l'oméga PUISSENT ENFIN COHABITER"

Pièces Pièces : 5560
Nombre de messages : 159
Age : 21
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Sam 30 Jan 2016 - 20:02
-Cohabiter..... je ne sais pas si cela est possible... a mes yeux cela me semble impossible... la lumière fait les ténèbres... et on parle de lumière quand on parle de ténèbres... C'est comme ça depuis la nuit des temps...

Alors que la princesse l'enlaçait, avec ses bras au doux parfum tout autour de lui, son regard se posait sur ces mains, comme vilement attirer par quelque chose face au quel le mage ne pouvait résister.

-Cela recommence... étouffer par les ténèbres à cause de mon attirance pour la force de votre ancêtre, je craint être tout aussi attirer par cette cruelle lumière émanant de vous... reculer... si seulement vous pouviez reculer votre Altesse.

Avec rapidité et agilité, le mage se dégageât vivement des bras de la princesse, se retournant tout aussi rapidement et reculant légèrement de quelque pas. Il la regardait très attentivement, comme absorber par l'énergie se trouvant en elle mais à la fois perturber. Il eu un petit temps de silence, il fermât un moment les yeux, posant une main sur sa tempe et se concentrant pour contenir les envies malsaines et l'attirance obsessionnel qu'il avait pour la lumière d'or. Lâchant un râle infime il rouvrit les yeux se redressant et reprenant ainsi le cours de la discussion.

-Très bien... si c'est juste ça que vous voulez... que je ne tente rien... je ne le ferrais mais qu'a une seule condition... qu'il en soit de même de vous et de votre lumière. Quiconque se présentera à moi en tant qu'ennemi le serrât si tel est son désir. J'attendrais, pour ainsi dire, que votre héros de la lumière porte le premier coup avant de déverser sur lui toute ma colère.

Il baissât lentement des yeux, posant son regard sur la main de la princesse sur laquelle se trouvait un symbole lumineux et triangulaire. Le regard ainsi river sur al triforce de la sagesse le sorcier maléfique parlât avec une profonde nostalgie.

-Dire que cette lumière, censé guidé se monde et le maintenir en équilibre ma entrainer dans ma folie. Quel être cupide je suis... alors que le royaume était en paix jadis... il m'a suffit que je sois attirant par cette source de magie incroyable. Il n'a suffit d'un rien pour le chaos arrive.... Je suis surement l'un de ses monstres que l'on parle dans les légendes, l'un de ses êtres dit tyranniques devenus monstre de par leur quête de pouvoir... Moi même, dans le fond je me demande si j'ai vraiment envie d'être au côté de cette maudite lumière qui ma trahie et mené sur le chemin de la folie...
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sheik/Zelda a écrit :
avatar
Goomba
Mer 10 Fév 2016 - 11:08
©Nintendo World

You Can Spare The World




Séparée de Vaati, la princesse le fixa, l'écouta, examina ses gestes, la lumière en elle le torturait a ce point ? C'est incroyable a quelle point la lumière peut être traîtresse, selon les personne elle peut les apaisait comme les envenimer, néanmoins elle sentait qu'elle pouvait changer cette homme, ces mots avait de l'impact sur l'esprit de Vaati ! Il commençait petit a petit a calmer sa colère elle pouvait réussir a le sortir de sa folie ! Elle pouvait lui apportée le bonheurs ! Néanmoins ce n'est pas dans la lumière qu'elle y arriverais. Reflechissant un cours instant la princesse eu une idée, un idée grandement dangereuse et elle ne savait pas si elle arriverais a l'endurer, néanmoins elle releva la tête et plongea son regard dans celui du mage, les yeux brûlant d'une détermination importante elle annonça.

-"Ma lumière vous a plonger dans la folie comme vous le dites, je sent que malgré tout vous pouvez sortir de cette noirceurs ! Vous pouvez mettre de cotée l'obscurité qui domine votre coeur ! Je sais que malgré tout ce que je pourrais dire vous arriverez a retenir votre instinct belliqueux mais pas a l'oublier et a en sortir... Ce n'est pas en vous plongeant dans la lumière que je vous sauverez...C'est en plongeant dans votre ombre que j'y arriverais ! Je n'ai jamais rien connue d'autre que cette fameuse lumière alors pour la première fois de ma vie j'aimerais vous demander...Faites moi vivre cette obscurité ! Emmenez moi dans vos ténèbres ! Montrez moi le coeur des ténèbres ! Ce n'est qu'en réussissant a faire qu'un avec votre monde que je pourrais mieux vous en sortir !

Jamais elle n'aurais put imaginer faire une tel demande encore moins a un ancien ennemies, néanmoins les convictions qu'elle défendait l'aurais emmener dans l'ombre dans tout les cas, voulant faire vivre l'ombre et la lumière cela aurait était stupide si celle qui prêchait de telle parole ne connaissait rien des ténèbres ! Elle espérait juste ne pas se faire corrompre, comment Link réagirait si elle devenait son ennemies ? Un moment important de sa vie allait se jouer, soit elle terrasserait l'ombre et réussirait a contrôler l'ombre, soit elle se fera dévorer par les ténèbres et tout serait perdu !

Pièces Pièces : 5560
Nombre de messages : 159
Age : 21
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
The Heart Of Darkess [PV Vaati ]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» [Fan-Fiction] BIONICLE: Dive to the Heart
» Bérénice (My Tell-Tale Heart) débarque chez Cérès
» Lonely Heart et Pru de la Convention Tonner 2008
» LAST CHRISTMAS, I GAVE YOU MY HEART

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum