Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Une maison c'est plus petit qu'un manoir... Ou pas. [Pv: Flandre/Rosstail]
Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Mer 2 Déc 2015 - 23:38
Le fait de quitter le manoir très glauque de Flandre à été quelque chose de très très rassurant, mais bien sur, Flandre voulu me suivre et moi non plus je n'avais pas envie de la laisser seule avec son entité maléfique la bas. Evoli était d'ailleurs fixée sans cesse par la vampire, tandis que je pilotais le vaisseau à la place de Delta qui voulait jouer à F-Zero. Le voyage était calme. Alors résultat je m'ennuyais assez rapidement, sauf lorsque Flandre faisait des bêtises qui soient m'zmmerdaient, soit qui me faisaient bien rire. Le vaisseau allait tellement vite que nous avons atteindre notre destination, en a peine quatre heures à la base mon lieu de vie, ma caserne, ma maison et en même temps le nouvel habitat à Flandre qui voulais vivre sous mon toit. Je pouvais justement prévenir les gars de on retour, ainsi que mon capitaine Luciole, mais bon... Une journée en tant que disparu ou plus, ça ne change rien... L'atterrissage se fit sans problème, et nous nous dirigions tous vers la porte de la citadelle d'Hyrule, qui comme à son habitude est gardée par deux soldats au sol. Ils avaient l'air de ne pas me connaître, et moi non plus d'ailleurs. Cependant, ils ont vu le blason que je porte, signé de mon rang de Caporal, et ils se mirent au garde à vous, mais je leur fit signe de faire leur boulot, histoire qu'il n'y ait aucun problème dans le cadre d'inculpation de je ne sais quoi...

Le temps qu'ils vérifient nos bagages, et nous avions enfin pu rentrer dans la joyeuse ville et prendre la direction de ma maison.
Pièces Pièces : 16020
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Sam 5 Déc 2015 - 15:16
Nous étions partit. Nous nous éloignons. J'étais rassurer, puis petit à petit.... je me sentie rongée par la peur. J'étais effrayée à l'idée d'aller ailleurs. Même si j'étais déjà aller une fois là bas, tout au fond de moi je sentais que je en voulais pas. Ainsi je ne souriait pas et ne riais pas. Je serrais dans mes bras ma peluche favorite, levât les yeux pour voir ce qui se passait autour d emoi et les baissait vers le sol quelques secondes après. Après quelques heures nous étions enfin arriver, je ne savais pas quoi faire, je sentais mes jambes trembler. Il faisait jour, alors je suis sortie le regard méfiant sous l'ombre d'une ombrelle me protégeant des rayons de l'astre du jour. Je le déteste... je déteste le soleil, il est si cruel... On avait passer une porte avec des gardes... je regardait ses étranges choses qu'ils avaient dans leurs mains, des épées et des lances, des armes... et moi sans en savoir la raison je tremblait devant ces choses qui n'étaient pas plus dangereuse que ce que je suit déjà.

Un pas, deux pas, trois pas après avoir franchit l'entrée. Les premières ruelles étaient vides mais ce qui se dessinait au loin, vers ce qui semblait être une place semblait être très annimer. Mon coeur se serrat, mes pas se firent plus lent et plus lourd et alors que le guerrier continuat son chemin sur les pavé, je m'arrêtat nette refusant de m'introduire dans cette foule de gens. J'observais, quelque peut craintive, regardais les gens,le sol, les murs et les boutiques... certaines d'entre elle vendait des drôles de potions, d'autre des objet spéhrique et noir à des prix exorbitant et d'autres des étranges tuniques qui réveillait en moi un semblant de rage. Ces écoutrement ressemblait fort à ceux de la personne aux regard bleu saphir que je détestait tant. Un dénommer Link.... Les drapeaux flottant au vent portaient chacun un étrange signe (rien à foutre que stip à changer drapeau on va dire que j'ai vue le seule drapeau qui est encore et toujours la trifcore dans c'te putain de ville), un signe que j'avais déjà vue j'ne suis sûre. N'était-il pas sur le bouclier de celui que je détestais tant ?

Je me fie alors encore plus méfiante, mes mains se cripèrent, j'étais tendue, méfiante et sur mes gardes et puis je réalisat que le soldat... Rosstail.... je l'avais perdue de vue à cause de mon arrête face à la place et sa foule étouffante. Je n'osait pas m'aventurer là dedans cependant pour le retrouver, je me sens effrayée à l'idée de plonger dans cette masse de personne jusqu'a ce que soudainement je sentis quelque chose attraper mon aile et tiré dessus. Je lâchas alors un cris et me retournat avec violence, d'instinct et sans rféléchir à mes actes, tout en gardant mon ombrelle dans ma main gauche, je saisis de la main droite cette chose qui avait oser toucher à mes pauvres ailes aux tristes passé. Non... elle ne mérite pas d'être martyriser encore plus par une main curieuse face à la vue des cristaux qui pendant des branches de mes ailes. Non... plus personne ne toucherat à mes ailes. La chose que j'avais saisit dans ma main droite s'affolait alors que je soulevais ce qui ressemblait à un homme d’apparence mais pas à la taille aux dessus du sol. La créature misérable qui était semblable à un nain lâchât des cris et devenait pâle tendis que en moi, ma colère faisait rage. Il lâchât alors un appel à l'aide étouffer par mon emprise meurtrière

"M...maman !!!"

Je ne connaissais pas ce mot... c'était quoi ça ? "Maman ?" Exaspéré par ce misérable mot qui à mes yeux ne signifiaient rien du tout, je le jetas la pauvre créature contre le sol. Le sol de pavé se craquelât, un festival de couleur écarlate jaillit de son crane et un craquement morbide sortir de la créature à l'instant où, avec la plus grande des violences, il touchât le sol. Sur mes jambes, le sang jiglant de toute pat c'était poser. Il avait également repeint le pavé et les murs les plus proche. Survint alors un second cris venant des auteurs, d'une mère hurlant le pauvre nom de son fils par la fenêtre, le regard plein d'horreur et de frayeur. J'en déduis alors que Maman... c'était le nom de cette personne qui hurlât à l'aide, appelant les gardes et criant au meurtre.

Je souriais, ricanais légèrement et trouvât au fond de cette scène morbide une source de joie qui me fit éclater de rire. Quelle joie ! Quelle joie de voir quelqu'un d'autre à part mon reflet verser des larmes ! Je nageait alors dans le bonheur, droguer par cette tension de peur et de frayeur qui s'installait et par ce sang rouge qui coulait. Souffrance, douleur et couleur vermeil, j'avais l'impression de m'envoler pour le pays des merveilles, ignorant tout ce qui pouvait m'entourer dans cette réalité où gardes et citoyens virent une simple jeune fille à la chevelure doré devenir un monstre appréciant la mort, le sang et la douleur.
Pièces Pièces : 55568
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Lun 7 Déc 2015 - 1:58
Je passais dans la foule ettoufante afin de guider Flandre jusqu'à chez moi, afin de lui trouver un abris à la lumière et pouvoir aussi l'héberger. De plus, il fallait que je ne me fasse pas remarquer par les gardes, disons plutôt les collègues, car je suis pas censé être là. Delta était devant, passant à travers les gens surpris, et Evoli était dans la pokeball...

-Rosstail : allez Flandre, y'a juste ce quartier à traverser et.... Et.... Et....? Flandre?

Celle-ci ''était pas avec moi. Pensant avec un minimum de logique, je me disait qu'elle a du s'arrêter à un endroit, attirée par un stand. Je dis donc demi-tour tandis qu'une femme sur un balcon hurlait à plein poumon, et j'avais un mauvais pressetiment. Je bousculait les gens qui s'entassaient voyant au final Flandre en train de sourire face à un gamin pissant le sang, dont je ne connais même pas l'État. S'il n'est pas mort, il lui faudra sûrement une vie pour s'en remettre, ou tout au moins quelques années. Les collegues,, ameutés par les cris, se ramenèrent autour de Flandre, qui se mit à s'enfuir par une petit brèche en courant. Je me posait des question, mais je n'avais aucun doute sur la responsabilité de la vampire dans cette affaire. J'avais conscience qu'elle est dangereuse pour tous, mais à tabasser un mioche... Enfin, les gars me pointèrent aussi de leurs hallebardes, me reconnaissant en tant que Caporal ayant disparu de la terre par un portail. Cependant, ici, personne ne connais mieux Flandre que moi, et je savais que au soleil dans une ville grouillant de soldats, ça va pas l'aider.

Sortant ma lame du fourreau, je n'allais pas me battre contre eux. Mais je pris le parti de me sauter sur une charette qui possédait une corde avec une enclume en contrepoids reliée à un poteau, comme pour déplacer l'enclume sans avoir à la soulever soi même mais en tirant sur la corde. Je pris la corde dans la main, avant de couper la partie en dessous, ce qui eut pour effet de me projeter dans les airs, avant d'atterrir sur le toit de la maison de la crieuse, tel un ninja ou un Pirate bien spécifique. Ou encore des escaladeurs appelés Yamakasi. Je vis brièvement Flandre courir vers les ruelles sombres, et je la suivais en courant sur les toits et en d'autant des trous de trois mètres de long, sans prendre le temps de m'arrêter. Delta eut vite fais de remarquer mon absence, mais surtout elle vit un type courir sur les toits. En fait, elle s'est dit justement que des hommes comme moi, ça court pas les rues mais bien. Les toits.

-Rosstail: elle repette un câble la!

-Delta: je t'avais prévenue! Essaie de lui bloquer le passage!

Flandre courait dans mpult directions, et je la suivais non sans risquer de tomber. Une bonne partie de la garde nous poursuivit, et ce n'était qu'une question de temps avant d'être rattrapés. Soudain, idée du siècle. On m'approchais de mon quartier, alors je fis un truc de fou. Rattrapant Flandre, je me j'étais du tout avant d'atterrir en lui écrasant le dos au sol. Le choc fut rude, et lorsque je me ressaisis, elle etait k.o.
. coup de bol les autres n'étaient pas encore arrives, alors je trainait rapidement Flandre et son ombrelle jusque ma maison, qui n'était qu'à une dizaine de mettre. J'ouvrie la porte, puis celle de la cave avant de trainer la vampire de dedans et dire à Delta de rester là avant de fermer tout et de courir dans une direction aleatoire.

Bien sur, cette fois, les gardes m'ont trouvés en moins de trente secondes. Je fut donc désarmé et envoyé à la caserne, pu plutôt dans les prisons des petits délinquants. Quelques minutes plus tard on me sortit de prison, avant de m'enfermer dans une salle que je n'aime pas beaucoup, celle de l'interrogatoire. Et bien sur le type devant moi était bien menaçant à vu d'œil, non pas du fait que je suis à l'interrogatoire mais il en avait chié avec moi lors d'un entrainement, j'avais failli lui couper la tête six fois de suite en tentant d'attaquer un pantin.

-toi..... Si tu savais comment les autres se sont inquiétés à ton sujet...

-Rosstail: en même temps, j'ai juste eu l'occasion d'être téléporté dans un champ de bataille galactique, de prendre un vaisseau, subir un assaut sur une base stellaire, foutre le bordel dans un spatioport puis emprunter le vaisseau de gardes cornériens, être dans un manoir avec une fille enfermée pendant au moins quatres siècles... Oui y'a de quoi être inquiet.

Surpris par ma réponse, presque hors-sujet, j'avais directement répondu aux prochaines questions qu'il allait me poser, et ça se voyait à ses yeux exorbités. La suite fur quand même sérieuse, à mon grand regret...

-supposons. Avec toi on s'attends à tout... Mais que faisais tu dans le parc de fête alors que la première chose à faire est de te rendre au poste?

-Rosstail: si vous auriez placés la caserne devant la fête, je serait passé par la en premier.

-hmf... Et pourquoi t'es tu enfuis...

-Rosstail : mais non! Je pour suivais celle qui avait disloqué le gamin! Mais comme j'étais moi aussi repéré, fallait bien que je puisse la suivre sans qu'on l'atteigne! Et pis meme, z'auriez pas pu la rattraper avec votre organisation!

Le grand homme commençait à s'énerver et serrer du poing. Il rageait intérieurement mais j'avais raison. Au sol, personne ne l'aurait retrouvé, encore moins si je ne la suivais pas. Mais la... Personne ne l'a retrouvé à part moi, mais j'ai fermé ma gueule afin de la protéger.

-Rosstail: il va comment le gamin?

-dans le coma. Il va mettre plusieurs mois pour se réveiller, et au moins un an pour retrouver un peu de sa motricité, mais il ne sera plus jamais le même, j'en ai peur.

Suite à mon INTERROGATOIRE vachement court, mes supérieurs ont décidés de me garder au trou pendant 24h afin de se concentrer sur la recherche de la coupable. Ils vont sûrement perquisitioner chez moi... J'espère que Delta saura comment réagir...
Pièces Pièces : 16020
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Lun 7 Déc 2015 - 20:00
Je riais, me sentait envie par un sentiment de joie indescriptible, mais à la fois par une perte de contrôle. Je n'arrivais pas à m'empêcher de sourire. Cette scène macabre était plaisante à voir. Puis j'entendis au loin des cris, des hurlements, des bruits d'armure et au loin se dessinaient dans les rues une troupe de soldat armée de lances, d'épées et hallebardes. Je cessât alors tout mouvement, mes yeux se posant sur ses âmes. Je me sentie alors comme paralyser par la peur. J'avais comme l'impression que quelque chose m'enlaçait et m'empêchait de bouger. Cette sensation était telle que je pouvais presque croire que quelque chose de froid et glacer s'emparait de mes jambes. Je restât alors figer, prise par une terreur incompréhensible sortant de nul part, provenant du fin fond d'un passer oublier.

Quand ils furent dangereusement proches, je me mis enfin à courir. Je me précipitât alors dans les ruelles sombres, courant à toutes allures pour échapper à mes poursuivant. Je parvenait à gagner de la distance à cause du fait qu'ils étaient équiper trop lourdement. Néanmoins j’étais beaucoup trop limiter dans mes mouvements, les ruelles sombres semblaient êtres rares, je n'avais guère beaucoup de direction pour fuir. Le soleil m'effrayait et me menaçait de ses rayons, je ne savais pas où me réfugier, où me cacher, où me mettre en sureté. Alors que je courrais à en perdre halène en réfléchissant à toute ces questions je sentie mon corps devenir plus lourd, mes genoux se plièrent sous la masse de ce qui tombait sur mon dos, et je chutât violemment contre le sol, mes genoux s'écorchant contre le pavé et ma tête heurtant le sol et me faisant perdre connaissance dut à la surprise du choc.

----------------------------

De longues minutes s'écoulèrent durant ce temps où j'étais inconsciente, je sentais mon corps être trainer contre les pavés, mes ailes frottaient le sol sans vie et faisant apparaitre en léchant la pierre quelques petites étincelles. Puis finalement je ressentit plusieurs coups, comme si je chutais ou glissait dans un escalier. Ça faisait mal, très mal....  de longues minutes c’étaient écouler en effet. Et finalement je rouvris péniblement les yeux, toute seules, dans un genre d'endroit qui me semblait familier. Je lâchât un râle à cause des bleus éparpiller de ce de là sur ma peau pâle et en voyant mes genoux quelques peu ensanglanter. Me tête tournais, tout était flou autour de moi, je distinguais une forme au dessus du sol. Une forme coloré et humanoïde, c'est cette chose étrange qui accompagne constamment le guerrier.

Celle-ci parlait, semblait me gronder, me menacer, à moins qu'elle ne disait rien et râlait seulement pour elle même. Je me relevât tout doucement en titubant et m'éforçat de me diriger vers la porte de la cave. Je posât alors ma main sur la poignée et tira, cependant elle en s’ouvrit pas. Je forçat un peu et réalisât que la porte était fermer à la clef. Mes yeux s'envahir alors de peur et de terreur. Il m'avait enfermer ? Mes yeux s'emplirent de larmes alors que je me mit à taper la porte de mes poings en criant que je voulais sortir, mais il y avait personne pour m'entendre. J'attendis alors quelques petites minutes et errât alors dans la cave, regardant à certains endroit et ouvrant certaines boites de marchandises par curiosité.

A tout hasard, j'en ouvrit une assez imposante, de forme assez plate mais assez allongé. A l'intérieur il y avait de la paille et de la porcelaine, des petites figurines de porcelaines. Je les sortirent alors de la boite et les regardèrent. "Jolie... C'est jolie..." Je jouât alors légèrement avec ces petites figurines puis replongeât mes mains dans la paille de la boite en espérant en trouver d'autres, mais il n'y avait plus rien la boite était vide. Et je ressentit une sensation agréable en plongeant mes mains dans cette paille. J'avais comme envie de m'allonger dedans, hors les choses tombaient bien, la caisse avait presque la même forme qu'un cercueil, je m’allongeât alors dedans et me recroquevillât un peu sur moi même. J'avais presque envie de dormir dedans. Je m’endormis alors doucement, puis en réalisant que l'IA informatique me jetait des regards quelques peux méprisant alors que j'étais confortablement installer, je tira sur la planche qui servait à ouvrir la caisse et m'enfermât dedans, dormant, me reposant et boudant quelques peux en même temps.

Edit de Faust/Métal : Yolo

Pièces Pièces : 55568
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Mar 8 Déc 2015 - 23:34
De nouveau dans les cachots, on me réouvrit la porte pour un second INTERROGATOIRE. Les autres me regardaient bizarrement, car ils se demandais encore comment je suis revenu. Si j'étais la depuis longtemps, ou encore comment j'ai pu vivre aussi longtemps pour certain et d'autre ne sont même plus étonnés. Le type qui allait m'interroger ne me connaissais que de nom, car il s'agit non pas d'un simple commissaire ou capitaine, mais d'un spécialiste en la matière d'interroger les gens et surtout de les faire avouer leur crime... Du moins. C'est ce qu'il parait à entendre mes collègues. Personnellement. Je chie sur sa réputation, j'avais d'autres choses à me préoccuper, comme l'État physique et mental de Flandre, qui a quand même démoli un gosse et que j'ai démolie cette vampire juste après et l'enfermer dans ma cave de sorte à qu'elle ne puisse pas s'enfuir, car je l'enferme contre son gré pour la sauver des gardes mais pas de moi.
Tandis que je l'inquietais, on me guidait dans une salle ressemblant presque à une salle de torture. Quoiqu'en fait c'était une salle de torture, car depuis peu, à cause de la monté au pouvoir de Stip et l'amélioration du système militaire, il fallait plus passer pour des bisounours, mais bien pour des soldats. J'allais peut-être me faire donner des coups de bâton pour non respect d'une des milliers de charte, mais ma torture... À moins que ce type soit taré je n'ai rien à craindre. On m'avait dépendant attaché les mains sur la table et les pieds à la chaise. Et la, il apparut, la voix grave et l'air très sévère.

-Rosstail FrappeRonces... Caporal, porté disparu depuis cinq jours en traversant un vortex intempestif. Audsi connu sous le nom du miraculé, de gaffeur, de punching ball et de... Zombie-berzerk. Dis donc, vous avez le chic pour vous faire remarquer... Mais je me moque de bien des choses vous concernant, j'ai plusieurs questions à vous poser. J'exige des réponses claires, précises. Si je sens que vous me mentez, tout ce qui nous zntoure servira de moyen pour vous faire parler... Ou d'arracher la langue.

-Rosstail: et on s'étonne que les langues meurent...

-hem. Pourquoi étiez vous non pas allé à la caserne à votre retour et êtes allé à la fete.?.

-Rosstail: que dire... La fête est située entre l'entrée et la caserne, j'étais obliger d'y passer. Demandez aux gardes en factions aux portes de la ville, ils ont été étonnés de me voir d'ailleurs.

-D'après ce que vous me dites vous n'êtes rentrés qu'aujourd'hui c'est ça?

-Rosstail: yep, il faut du temps pour faire une guerre, subir l'assaut extraterrestre d'une armée de gauffre sur une base spatiale et de finir dans le manoir d'une fille, ainsi que d'en sortir vivant, en étant poursuivit par des t'as d'animaux... Et je ne parle même pas de mon vaisseau qui tombe en panne dans l'espace et est piraté par des millions de virus sur nintendaube vista... Je continue?

-vous avez fuit les gardes qui vous ont maintenus en retrait, lorsque la criminelle s'est enfui...

-Rosstail: connaissant ce genre de fuyarde je sais qu'il ne faut pas la poursuivre par le sol, ça prends trop de temps. Les toits c'est plus sympa, on a les cheveux au vent, et on a une plus grande portée de vue, et pis voilà.

-vous certifiée ne pas l'avoir revue après ?

-impossible, en tentant de bondir sur elle je me suis crouté au sol, et je me suis fais prendre deux minutes plus tard... Vous inquiétez pas pour mes bobos je suis habitué.

Cette phrase me fit presque serrer les dents, un tic que j'ai quand je ment. Mais fort heureusement cette fois je me suis rendu compte et je corrigeaus ce defaut. Avant même de le déclencher. Il me regardais fixement tout au long du dialogue, tandis que moi je levais les yeux, car j'étais assis et lui debout. Je ne vous cache pas qu'il avait des doutes sur moi, je le lisais sur son front comme un avocat ouvert. Il decida cependant de me sortir de prison et de poursuivre les recherches sur la criminelle, dont pour l'instant seul moi sait où elle se trouve.



Du côté de Flandre, celle ci jouait avec le contenu de la caisse, et même dans la caisse elle-même. J'avais dis à Delta de ne pas alerter quelqu'un d'autre que moi si il lui n'arrivais quelque chose ou qu'elle tenterai de s'enfuir, car je voulais la sauver et la questionner moi-même. Tandis qu'elle jouait dans le caisson en forme de tombe, un groupe de quatres soldats perquisitionnerent dans ma maison. Ils fouillèrent le placard, la cuisine, le salon, l'étage... Ils allaient en direction de la cave immense alors que finalement, au moments où ils tentèrent de forcer la porte, quelqu'un hurla:

-Rosstail: mais vous êtes fou! M'avez déjà bousillé la serrure d'entrée qui coûte bambou et vous faites pareil ici? J'avais vous envoyer la facture...

Oui, c'était bien moi qui les ait interrompus, laissant le temps à Delta de se cacher avec Flandre dans la boite. Les gardes voulaient cependant perquisitionner, et je n'avais pas d'autre choix que d'acquiescer. Cependant, je les devancais pour les guider dans la cave. Celle ci était immense, mais ils ne semblaient voir qu'une petite partie, celle avec les babioles de mes parents. J'ouvrie la caisse contenant Flandre sous leur nez, mais vivemenet qu'ils étaient moins que qu'il y avait de la paille, car seul moi pu voir les deux filles et poser deux trois trucs aléatoires dedans pour faire style: "je rempli la caisse souvent, y'a pas assez de place pour un humain".

Finalement, ils repartirent, après avoir vu que le dixième de mon immense cave et garage... Une chance pour nous tous.
Pièces Pièces : 16020
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mer 9 Déc 2015 - 22:07
Je dormais à cause de la fatigue et du choc que j'avais reçut à la tête. Je respirais doucement, sans faire le moindre bruit et quittât ce monde pour celui du rêve et du sommeil. La paille ne pouvait être comparé à de la laine mais se montrait plus généreuse que le sol froid en pierre. Je la serrais, la prenait dans mes bras cette texture proche de la couleur de ma chevelure. Je m’endormis, oubliant tout ce qui m'entourait. Un peu triste, versant quelques larmes avant de trouver sommeil. Pourquoi il m'a enfermer ? Je n'ai rien fait. Pourquoi on m'enferme tout le temps ? Je ne mérite pas ce châtiment.

Au bout que quelques heures, je fu réveiller. Non pas de mon plein gré en effet, l’Intelligence artificielle avait pénétrer la caisse ou je me trouvait, détruisant les quelques barrière que j'avais dresser entre elle et moi en traversant tout bêtement le bois mais mon corps lui même comme un fantôme. J'étais gênée déranger mes yeux s'emplirent de colère alors que le couvercle de la caisse se soulevât, je mit une main devant mon visage à cause de la lumière de la torche éclairant les yeux, déranger par cette lumière soudaine que je n'avais sue prévoir. Je sentie quelques babioles tomber sur moi, comme si je n'existait pas, comme si je n'était pas là puis le couvercle se refermât et je sentie en moi une rage sans nom naitre. Mes larmes se remirent à couler. Alors c'était ça ce qui m'attendais ? La même chose avec Onee-sama... c'est ça la façon que tout le monde estime être le mieux pour rester à mes côtés. Alors que les gardes pattèrent je tremblais de rage. L'IA un moment finie enfin par sortir de la boite, ne comprenant pas mon état et mon changement d'état si soudain et s'en allant prévenir le soldat. Je bouillais de rage, pourquoi personne ne comprend un peu ce que je ressent. Pourquoi le monde s'amuse à m'écarter ?

Le couvercle de la boite se rouvrit de nouveau, j’aperçus la lumière vacillante de la flamme de la torche de nouveau. Je sortie alors un gémissement de colère, de mépris. Il m'avait assommer, trainer au point que mes genoux étaient en feux, enfermer ici seule et dans le noir. J'avais envie d'hurler, ma gorge était étrangler face à cette envie de crier ma rage devant ces actes porter sur moi. Je bondis alors avec violence hors de la boite, faisant voler le couvercle de bois à quelques mètres de là dans la cave. Mon regard croisât celui de Rosstail et de mes mains j’agrippai ses bras avec férocité, sortant un pied après l'autre de la paille de la caisse qui m'avait servit de petit cocon, voir de bulle loin de la réalité.

S'en suivit alors une lutte par la force des bras, mon coup sur ma tête me cause du trouble et du mal, je n'avais pas beaucoup de repère mais je n'arrivais pas à prendre le dessus, en faite mes genoux étaient déjà au sol à cause du fait, que ces derniers écorcher par ma chute et ma trainée sur le sol, me faisaient mal. Je m’apprêtais à hurler toute ma haine que j'avais accumuler en seulement l'espace de quelques heures envers lui et ce qu'il avait fait, mais avant que le moindre son ne sorte clairement de ma bouche, ma voix fut étouffer par la main du guerrier se posant contre ma bouche. Je lâchât alors des sons aigus étouffer me débattant, me secouant dans plusieurs sens, mes ailes cognait contre quelques étagères et murs en pierre. Puis après un moment je me retrouvât repousser contre une chaise à laquelle il attachât mes mains tendis que cette maudite boule de poils qui l'accompagnait enroulait une cordes à mes chevilles et aux pieds de la chaise. Je me retrouvât finalement attacher avec un parchemin étrange sur la bouche, un truc que le guerrier semblait avoir nommer scotch en ordonnant à sa compagne à poils de l'apporter. Je n'arrivais pas à parler. Je n'avais même pas le droit de parler. Le soldat semblait attendre, comme attentif au bruit (les gardes qui parte). Puis au bout de quelques minutes, il finit enfin par retirer ce qui maintenait ma bouche fermer. Je crias alors vers lui.

-TU MA ENFERMER !!!!



Pièces Pièces : 55568
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Jeu 10 Déc 2015 - 22:40
-Flandre: TU M'A ENFERMÉ!

J'avais un peu honte de l'avoir enfermé en urgence sans la prévenir mais je devais le faire pour elle. Je savais qu'elle a réduit un enfant en miette mais.... Comment dire... Je n'arrivais pas à lui en vouloir au point de la livrer à qui que ce soit... On a beau se connaître depuis quelques jours seulement mais je me sentais de plus en plus proche d'elle, même après les drôles événements récents dans son manoir et maintenant que je connais ses problèmes mentaux, familiaux, et même ses faiblesses existentielles. En fait pour moi, elle est une amie, une grande amie, voir peut-être plus... Cette phrase l'indiquait vraiment qu'elle m'en voulais, qu'elle a cru que je ferai pareil que sa soeur, et sur le coup, après la Baston et m'avoir attachée avec un ruban, je lui ai gueulé dessus...

-Rosstail: EVIDEMMENT QUE JE T'AI ENFERME, JE NE VOULAIS PAS QUE TU TE FASSES ATTRAPPER NI QUE TU ATTAQUES D'AUTRE GENS! À CAUSE DE CA J'IA SUBIT UN INTERROGATOIRE EN ME FAISANT UN SANG D'ENCRE POUR TOI....!!!

Je ne sais pas si ma réponse la choquee, attristée ou énervé, mais je l'ai lancé dans prendre de temps pour y réfléchir... Je voyais ses blessures aux jambes, traces de mon assaut sur elle, je ne m'étais pas rendu compte de la douleur qu'elle a subit. Je m'agenouillais auprès d'elle, avant de placer mes faibles sorts de soins sur ses jambes, ainsi que les endroits ayant subis quelques brûlures. Une fois calmé, je lui demandais une nouvelle fois:

-Rosstail: mais qu'est ce qu'il t'a fais le pauvre mioche, maintenant tu es recherchee jusqu'à ce qu'on t'arrête, que tu croupissent en cellule ou pire! Je connais ton histoire, je pense pas que tu voudrai vivre dans ma cave pour plusieurs années quand même! Et puis pour t'evader bonjour le bazard! ... Si c'est un... Accident, on pourrais trouver un moyen que tu puisses à nouveau te promener tranquillement avec moi sans être poursuivis, non? Raconte moi tout...
Pièces Pièces : 16020
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Ven 11 Déc 2015 - 0:02
Je baissais la tête et le regard alors qu'il me criait dessus. J'étais crisper, je plantait mes ongles dans le bois de la chaise et je tremblait légèrement. En me crier tout le temps dessus, pourquoi ? Je me mit à verser des larmes, sentant comme une vive douleur à la poitrine alors que je continuais mon tête à tête avec le sol, regardant les cordes qui m'entravait à la lourde chaise en bois de chêne. Mes ailes dépassait légèrement du dossier, elles étaient plier, recroqueviller et plaquer contre mon dos. Il n’était plus question que quelqu'un pose la main dessus. Alors que Rosstail m'apportait quelques soin, je marmonnais de manière inaudible à plusieurs reprises.

-C'est pas ma faute....


Il c'était finalement calmer, sans entendre mes lamentations à vois basse, dont mon seul auditeur, le vent connaissait les sons et les syllabes de mes paroles. Je restat muette face aux nombreuses question du guerrier. Pourtant j'avais le sentiment que son regard était lourd, méfiant, peut-être un eu plus froid que d'habitude sur mes épaules. Il avait breau s'éfforcer se montrer plus chaleureux pour me faire parler, je en voulais pas. Le sminutes passèrent lentement, très lentement le silence s'emplissait uniquement de quelques pleurs et larmes que je verssais à cause de tout ce qui se passait autour de moi. Je me remit alors à dire et à prétendre que je n'avais rein fait... que ce n'était pas ma faute... que c'était de la sienne.

-Mes ailes....i... il à tiré sur mes ailes.... i... il à afficher un grand sourire en les prenant...j... JE SUIS SURE QU'IL VOULAIT ME LES ARRACHÉES !!! J... JE.... P... per... personne ne touchera encore à mes ailes ! P... Plus jamais ! Mes ailes.... j... je veux pas perdre mes ailes.... m... mes ailes..... e...elles sont plus jolies que celles de Onee-sama aujourd'hui..j... je veux pas les perdre...c... comme avant... je.... je.....m... mes ailes....

Reprise par une peur sans nom à l'idée que l'on me prive de mes ailes, qu'on me les coupes ou arraches du dos, je m’agitât sur la chaise à laquelle j'étais attacher. Pleurant et sombrant dans la démence d'une peur omniprésente qui n'avait pas lieu d'être alors que je me remémorait de ce qu'on m'avait fait par le passer. Je me mis alors à hurler, en me secouant dans tout les sens.

-Il a toucher mes ailes !! Il... il allait les détruites comme les autres d'avant !!! J'ai rien fait !! J'ai rien fait ! J'ai rien fait !!! C'est sa faute !!
Pièces Pièces : 55568
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Sam 12 Déc 2015 - 13:15
-Mes ailes....i... il à tiré sur mes ailes.... i... il à afficher un grand sourire en les prenant...j... JE SUIS SURE QU'IL VOULAIT ME LES ARRACHER !!! J... JE.... P... per... personne ne touchera encore à mes ailes ! P... Plus jamais ! Mes ailes.... j... je veux pas perdre mes ailes.... m... mes ailes..... e...elles sont plus jolies que celles de Onee-sama aujourd'hui..j... je veux pas les perdre...c... comme avant... je.... je.....m... mes ailes....

Je crois que Flandre pête littéralement les plombs, et que rien ne pourra la calmer. Le problème, c'est que quelqu'un d'autre dans cette pièce est à bout... Oui, il s'agit bien de moi. Malgré le calme que j'ai gardé pendant tout ce temps, voir à cause du calme accumulé depuis que je l'ai rencontré, je ne m'était plus jeté dans une bataille comme un bourrin... Et puis avec ses cris, ça ne risque pas de me calmer. Depuis que je suis retourné à Hyrule, même si ça e fait qu'une après midi, j'avais envie de retourner dans une bonne bataille. Enfin, il fallait quand même que je reste gentil avec Flandre... En me bouchant les oreilles, je réfléchissait à ce qu'elle venait de crier. On a touché à ses ailes. En fait non, rien de très significatif dans ses dires. En tout cas, elle craint pour ses ailes. Elle doit aussi être paranoïaque. tandis qu'elle continuais de sauter sur la chaise alors qu'elle est encore attachée, elle risquais à chaque instant de se renverser, et au moment où elle basculait en arrière, je mis mon pied sur une rambarde de la chaise pour faire contrepoids et lui montrer aussi qu'elle allait se casser la gueule.

-Rosstail: hey, ça suffit, je ne veux pas que tu t'assomes encore une f...


-Il a toucher mes ailes !! Il... il allait les détruire comme les autres d'avant !!! J'ai rien fait !! J'ai rien fait ! J'ai rien fait !!! C'est sa faute !!


-Rosstail: Franchment, qui voudrait te piquer tes ailes? et... Qui aurait une utilité avec? Il était seulement curieux! Un gamin, c'est con, je le sais, mais ce n'est pas méchant comme ça. Tu aurais juste pu te retourner et lui dire gentiement d'arréter de te toucher les ailes, mais lui flanquer un choc pareil, c'est même pas de la def... ooOooh!

J'avais une idée, mais j'hésitais vraiment à la mettre en place, car Flandre risquerait sa vie dans le cas. Voila mon plan: elle se rend volontairement au poste de police, et puis elle dirais avoirfait ça parce que'elle croyais qu'on l'attaque, mais cela semble vraiment pas crédible. Et puis Flandre n'était pas prête à m'écouter... Quoique...

-Rosstail: Evoli, tu veux bien faire un câlin à Flandre?

Peut-être que cette boule de poil toute mignonne pourra calmer la vampire, qui sait! En tout cas, je gardais ma pokéball en main histoire de lui éviter une agression...
Pièces Pièces : 16020
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Sam 2 Jan 2016 - 1:10
Je criais, j'hurlais, je me débattait sauvagement. Quand la chaise sur laquel j'étais attacher ne tenais plus que sur un pied, je regardais cruellement la personne en face de moi et la créature qui l'accompagnait. Celle-ci approchat, inquiète et s'enfuyat finalement derrière son maitre à l'instant où mon regard croisât le sien. J'en avais assez... je ne supportait plus toute cette comédie. En fait... j'avais de l'attention mais je ne me senttais pas du tout heureuse. Je n'y arrivais pas vraiment, je souriais en faisant semblant. Mais en fait je n'arrivais pas à sourrire vraiment. En fait... j'arrivais à sourire que quand je jouais, et il était hors de question que l'on me prive de mon jeu préféré. Folle de rage, j'hurlas.

-J'en ai assez ! Tu a promit que tu allait jouer avec moi !!! JE VEUX JOUER !!!! MAINTENANT !!!

Sur ses mots, ils n'étaient plus question de rester sage, comment ça je ne l'étais pas jusque là? Ho... hé bien dans ce cas en plus de ne pas être sage je suis un joli petit diable... Les liens qui m’entravent se détruisirent, les cordes tombèrent en lambeau tendis que la chaise éclatât au sol et que je m’envolais dans la pièce. Planant dans les airs, je contemplait avec un sourire des plus sanguinaire mon nouveau jouet. Mes yeux rouge comme le sang croisère ceux du soldat. Je ricannat, brusquement folle de joie à l'idée de couter à ma seule et unique véritable source de joie. J'aimais, j'adorais ça... en fait, je n’éprouvais de la joie que quand les autres étaient dans le désarois.

-JE VEUX TE TUER !! KYAHAHAHAHA !!! JE VAIS JOUER AVEC TOI !! DE JOLIES TACHES SUR TOUT LES MURS !!!!


Je fendit alors en direction du guerrier, les ongles de sortie, les yeux pétillant de folie. L'hylien allait bientôt regretter d'avoir fait confiance en la vampire. Il allait voir à quel point la folie la ravageait. Une fois face à lui, la vampire empêchât plusieurs coup, essayant de griffer le corps et plus particulièrement le visage du soldat. Certains étaient éviter, d'autres effleurèrent et d'autres encore lui firent perdre quelques goutent de sang.

Malgré le boucan, les soldats ne revinrent point, une rébellion éclatait à Hyrule. Le chaos s'installait non pas uniquement dans la cave du soldat mais également en tout Hyrule. Et pourtant le soldat Rosstail avait déjà un problème sous les bras pour venir aider ses confrères. Mais une chose était sure, et Delta ne cessait de l'hurlait. Il semblait presque impossible de ramener la vampire à la raison dans cet état.

Hurlant de joie et poursuivant le soldat, la vampire fit apparaitre sa lance dans sa main ne cessant de répéter qu'elle allait attraper le soldat comme si tout cela n'était qu'une partie de "chat et la sourie" , le félin aux griffes longues étant très probablement la vampire au vus de la situation.
Pièces Pièces : 55568
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Dim 3 Jan 2016 - 21:41
-J'en ai assez ! Tu a promit que tu allait jouer avec moi !!! JE VEUX JOUER !!!! MAINTENANT !!!

Et merde, ce que je pensais arrivais finalement. Flandre petais un câble, en voulant jouer avec moi. Le problème, c'est pas que jouer n'est pas dans mes cordes, mais que dans le livre il est indiqué que Flandre détruit tous ses jouets de façon casi-immediate voire avant même de les toucher. En gros, face à moi j'ai une personne voulant jouer avec moi, en gros me tuer sans vraiment y penser. Elle se mettais à me griffer au visage, bien que tous ses assauts n'ont pas portés leurs fruits, me manquant de peu, de loin, frôlant mon armure, et d'autres que je parais désespérément en me disant bien que je suis dans la merde. D'autres griffures me furent infligées au visage, faisant couler du sang sur ses mains glacées et mes vetements, me faisant horriblement mal au passage. Elle en profitais un peu pour me lecher le visage afin de refaire sa dégustation de "jus de fraise".

Tombant à côté de la grande table, Flandre se préparait à lancer une attaque sur moi, ou plutôt pour elle a préparer ses outils de jeu. Elle baissait un peu sa garde, me regardant avec des yeux remplis de folie meurtrière. Me disant qu'un bordel tombant de la table sur elle pourrais la retenir un minimum, je j'hésitais pas à profiter de cet instant pour sortir ma hache et la cogner le plus fort possible sur un de pieds en bois. Cette table avait d'ailleurs à la base quatre pieds, mais l'un était déjà arraché de celle ci et un second à cause de moi maintenant.

La table perdit équilibre, se renversant de mon côté, alors que Delta me hurlais de faire attention, même si elle savais à l'avance ce que je faisais. Tout le contenu de la table se déversa sur nous deux, et la seule chose que je sentis était une sorte de liquide me tombant sur le crâne. Ouvrant le yeux, ce liquide coulais des cheveux de Flandre. C'était de l'eau, et la, plus rien ne s'agitais, à part quelques babioles glissant au sol et de la poussière volant dans les airs.
Pièces Pièces : 16020
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Mar 19 Jan 2016 - 20:45
Froid, glacer, dégueulasse, répugnant et poisseux... C'était de l'eau n'est ce pas ? La vampire se tenait là, tremblante comme une feuille comme si elle venait de prendre froid, ses yeux brillant encore d'une lueur rouge écarlate. Elle se serrât dans ses bras, essayant de trouver un semblant de chaleur dans sa propre étreinte en claquant des dents.

-Froid...


Doucement, elle ramenât ses ailes vers elle, les pliantes lentement et doucement alors que l'eau tombait goutte à goute du bout de ses cheveux et de ses cristaux. Elle était pâle mais gardais ce regard cruelle envers le dénommer Rosstail. Elle savait que c'était de sa faute... Elle marchat lentement et doucement vers lui, ses jambes tremblaient elle aussi comme si elle allait tomber sur ses genoux. Elle serrât fort sa Laevateinn dans sa main qui maintenant semblait ^tre bien lourde pour elle. Elle trainait cette dernière comme si elle était trop lourde pour elle, comme si elle n'avait plus aucune force. Péniblement, portant la lance à deux mains, elle levât les bras, voulant porter un dernier coup, elle levât sa Laevateinn, tremblante comme une feuille à cause du froid de givre qui la parcourait. Puis finalement, à force de la lever, celle-ci glissât de ses mains pour tomber à terre, derrière elle, emportant dans sa chute la vampire qui tombât à genoux, à terre. Frigorifier et soudainement faible.

-C'est.. c'est ta faute...
Pièces Pièces : 55568
Nombre de messages : 1583
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf, Nightmare (décédée)

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Snow

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Zeta
Lun 25 Jan 2016 - 21:39
-C'est... C'est ta faute...

Fiou.... J'ai bien cru voir une seconde fois ma fin arriver. Oui, je dis bien une seconde fois. La vampire avait reçu de plein fouet le récipient d'eau sur les vêtements et le corps, les gouttes perlant de ses cheveux, chutant jusqu'à se cogner sur ma légère armure. Sa lance tomba au sol, et quelques secondes après Flandre se penche en avant me regarda avec un oeil mauvais avant de s'écrouler sur moi. Elle était complètement épuisée à cause de l'assaut du liquide transparant.

J'eus du mal à me dégager, faut aussi dire que soulever quelqu'un immobile au sol à mains nues c'est extrêmement difficile, aussi je ne tentais pas de la soulever avant de pouvoir me lever. Quelques minutes plus tard en galerant à pousser Flandre, je pu enfin me dégager, tandis que Delta gardait un oeil sur Flandre, juste au cas où. Prenant un temps pour souffler, je savais que Flandre avait failli me tuer, qu'elle a un problème mental, mais honnetement, elle est gentille dans le fond, alors je n'allais pas la laisser comme ça.

Je montais dans la chambre, préparais le lit, sortis deux lourdes et douces couvertures. Ah et aussi un édredon, et oreillers. Je descendais ensuite prendre la valise de Flandre récupérée au commissariat pour en sortir la peluche et le poser sur le lit. J'allais ensuite dans la cave, puis, pris Flandre dans mes bras avant de la placer sur mon dos, avant de grimper les escaliers jusqu'à arriver dans la chambre et fermer les volets le plus vite possible. Non je n'avait pas pensé à les fermer avant.

Je profitais donc pour placer Flandre sur le lit, puis poser les couvertures sur ses vêtements trempés. Je pris ensuite des serviettes et les posais sur une chaise à côté du lit. Je ne pouvais pa laisser dans un état comme ça, alors je fis un soin mineur sur ses plaies, avant d'entendre T
toquer à la porte.

C'etait une vielle connaissance qui m'attendais dehors, me demandant d'aller mettre une raclée à un champion ennemi ou je ne sais quoi. Je lui fit signé d'attendre, avant de monter à l'étage, prendre un papier et une feuille en écrivant rapidement un mot que je de posais sur le lit de Flandre.

"Désolé de ne pas pouvoir jouer avec toi Flandre, mais je tiens quand même pas mal à ma vie. Je te promet qu'un jour on jouera tous les deux autant que tu voudras, mais pour le moment je ne pourrais pas te voir. Je te laisse ma maison et Delta se chargera de t'aider en cas de besoin.

Y parait que c'est le bazard à Hyrule, tellement que plus personne ne parle de toi. Tu peux t'enfuir si tu le souhaites, rester ici, fais ce que tu veux. J'espère qu'on se reverra bientôt"

Je demandais à Delta de s'occuper de Flandre en attendant mon retour, puis je quittais la maison et me dirigeais vers une place de la citadelle.

[Fin du rp pour Ross', la suite dans le prisme de reconquête]
Pièces Pièces : 16020
Nombre de messages : 1442
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Une maison c'est plus petit qu'un manoir... Ou pas. [Pv: Flandre/Rosstail]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum