Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonUltra-Inversion00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

L'ombre de la nuit noire [PV Heine Rammsteiner]
Flandre Scarlet a écrit :
avatar
I Want Play
Sam 4 Juil 2015 - 21:36
L'ombre de la nuit noire
La nuit règne en maître ce soir, la lune, quant à elle, brille haut dans le ciel plein d'étoile. Et c'est percher sur cette toile de mille et lune lumière qu'elle rôdait au dessus de ce petit village paisible et endormit. Ce petit village répondant au nom du cris du coq qui réveille ses habitants n'était pas inconnus à l'esprit de celle qui jouait la funambule. Sur les hautes planches bois servant de petite muraille au village, un être aux ailes extraordinaire s'amusait à ce jeu d'équilibre dans lequel elle y prêtait toute son attention et toute sa concentration. Ses magnifiques ailes brillaient d'un doux éclat sous les rayons de la lune, mais dans le village, personne n'était là pour contempler cette douce lueur arc-en-ciel dansant en équilibre, non... tout le monde était endormit, plonger dans un profond sommeil à faire de beau rêve. Les volets étaient tous clots et seul le fossoyeur du cimetière était peut-être réveiller, à faire sa tourner de tombe dans le noir, équiper seulement d'une simple et unique lanterne. Percher sur les palplanche de bois, la vampire pouvait voir cette petite flamme, source de chaleur, briller au loin et dessiner l'ombre des tombes sur les parois de pierre et de roc. Suivant du regard cette petite lumière, elle devinait où passait e fossoyeur, à quel moment il s'arrêtait, tournait et moult autre chose.

Doucement, l'enfant des ténèbres leva les yeux vers le ciel, contemplant le splendide astre lunaire. C'était pas la première fois qu'elle venait ici en effet, et doucement des souvenirs revenait à elle. Elle se souvenait de sa première visite, accompagner de Bowser. Elle se souvenait du haut combien elle s'amusait lors de cette journée jusqu’à l'instant où il est venu. Il était venue en effet... cet elfe vêtu de vert qui quelques jours plut^ot avait oser chercher à faire du mal à sa sœur. Et tout au fond de son cœur, même si le Roi des Koopa qu'elle voyait plus comme un amis lui interdisait cela, elle voulait faire payer à cet être que tous nommait Link. Elle le détestait, et lentement elle serrât les points se rappelant de ces jeunes filles au villages qui semblaient bien l'apprécier. Comment pouvait-on apprécier un monstre pareil ? Il avait voulus tuer sa sœur d'une flèche en pleine tête ! La colère montait en elle, puis soudainement un bruit sourd se fit entendre, la sortant de ses pensées. Juste au pied des palplanches un vase c'était briser. La colère... la destruction.... c'était la raison pour laquelle ce malheureux pot de terre cuite venait de se briser. Doucement, la petite vampire lâchât un soupir et sautât des palplanche avant d'atterrir avec la plus grande des délicatesses sur le sol. Elle ne savait que faire depuis le départ de son ami Koopa pour Termina. Elle ne devait pas se balader seule, certes... mais la vampire ne réfléchissait pas, elle n'obéissait pas... à vrais dire elle n'en faisait qu'a ça tête... et cette nuit encore, son comportement enfantin ne changeais pas. Aujourd'hui encore elle était toute seule alors qu'elle devait être ailleurs...
Pièces Pièces : 40909
Nombre de messages : 1588
Age : 18
Réplique/Citation : Are you going to die for me?
Date d'inscription : 01/07/2015
Liens : Fiche de Personnage


Connaissances : Roi Boo, Stip, Eloaf

Amis : Rosstail, Bowser, Axem, Nightwish (décédée), Nightmare (décédé), Snow (disparue), Magicka

Ennemis : Link, Light, Flare, Hwoarang, Meta Knight, Tim Sinassas

Soeur : Remilia Scarlet(décédée)


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Fiche de PersonnageJournal

Wake now, my soul
I want to break out of this shell, dead or alive
Limits are nothing but an illusion
To those who have intense emotions, dead or alive

No longer will I hold back this
Accelerating crimson impulse, dead or alive
Casting my shackles aside, I’ll do as I please
Without any regrets

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Alpha
Mar 7 Juil 2015 - 20:17
Allonger sur les tuiles d'un toit, tu regardais alors ce ciel étoilé avec pour maîtresse cette Lune brillante. Une nuit calme, sans un bruit pour froisser ce silence. Tu profitais de ce calme, car tu sais pertinemment que cela ne pouvait durer, tu sais au combien le calme était quelque chose de plutôt rare, il y avait jusqu'à maintenant régulièrement eu des événements qui troublait la tranquillité, comme par exemple la Lune à Termina ou encore la jeune fille à la peinture orange à l'île Delfinos. Il te fallait donc profiter de ce moment de calme, surtout que demain matin à l'aube tu devrais sûrement partir. Sinon, que faisais-tu réveillé alors que tout le monde dort ? C'est bien bête comme question, tu as du mal à dormir, trouver le sommeil n'était pas une chose facile pour toi, surtout quand tu sais que les souvenirs de cette époque où tu étais dans le laboratoire revenait en tant que rêve. Puis d'une certaine manière tu étais habitué, donc passer certaines nuits sans dormir n'était pas bien grave pour toi.

Tu fermas les yeux, la Lune éclairant assez derrière tes paupière pour ne pas avoir l'impression d'être dans la noir, notamment pour éviter d'avoir l'impression que ton esprit se soit plongé dans ta tête, car si c'était pour voir ce que tu détestais c'était sans façon. Tu détestais un peu la fait que tout devienne noir autour de toi d'un coup. Tu restas tel quel un bon moment, somnolant quelque peu lorsqu'au loin un bruit sourd raisonnait. Il faisait nuit, il n'y avait pas un bruit, il était donc facile d'avoir quelque chose qui pouvait raisonner dans le coin. Tu regardais dans la direction de ce qui semblait être le bruit, mais pas vraiment plus préoccuper que ça parce qui avait pus se passer, peut-être juste quelque chose qui s'est brisé. Tu restas où tu étais en regardant de nouveau le ciel, laissant quelque peut tes pensées divaguer, sans remarquer que quelqu'un se baladait maintenant dans le village.
Pièces Pièces : 36290
Nombre de messages : 2334
Age : 20
Réplique/Citation : Fuck off !
Date d'inscription : 26/05/2015
Liens : Famille: //

Amis: //
Connaissance +: Link- Tiengen

Ennemis: //
Connaissance -: //

Guilde: //


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Rp en cour:
[1] Hérésie sanguinaire [PV:Amanda Voanor]
[2] Au coeur de la nuit [PV: Link]
Mes couleurs:
 
L'ombre de la nuit noire [PV Heine Rammsteiner]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum