Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonUltra-Inversion00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Lune de Miel[Pv Acrya]
Stip a écrit :
avatar
Alpha
Ven 24 Avr 2015 - 23:57
Apparemment ses paroles avaient enfin eux l'effet voulu. Non seulement sa femme semblait maintenant enthousiaste, mais sa douleur devait s'être atténué puisqu'elle se leva et tenta de remonter a cheval. Elle dût faire plus d'un essai, mais se trouvait maintenant perchée sur sa monture. La soudaine excitation de la sorcière amena un sourire au lèvre du Roi qui se dirigea vers son propre destrier alors que la brunette le défiait de faire la course. Faisant un signe de tête signifiant son accord, il se mit en selle et s'élança a la poursuite de la joueuse. Cependant, il ne put pas la rattraper car il perdit du temps a trouver la bonne position. En effet, il n'avait pas eu le temps de bien se positionner alors que sa femme elle, partait déjà au galop.

Lorsqu'il arriva au château celle-ci l'attendait avec un léger sourire au lèvre. De son air triomphant, elle le moqua d'avoir perdu contre une femme enceinte. Toujours heureux que celle-ci soi passé outre ses craintes, il afficha lui aussi sa bonne humeur avant de répondre :

- Oui, mais pas n'importe quelle femme, MA femme ! Il n'y a aucune honte la dedans.Le Roi ne suivit pas immédiatement la succube dans leur chambre, il s'occupa d'abord d'amener les chevaux a l'écurie. Une fois cela fait, il alla la rejoindre et la trouva entrain de sautiller d'entrain pendant qu'elle faisait des bagages. Lui-même sorti aussitôt un sac et y mit des vêtements, assez pour le temps qu'ils passeraient a Termina. Lorsqu'ils eurent terminé, il prit la main de sa femme et tout deux disparurent.

-

Un instant plus tard, tout deux se trouvait au milieu d'une rue publique a Bourg-Clocher. Les gens autours semblait être légèrement énervé, comme si ils venaient juste d'éviter le pire ... ce qui était vrai, puisque Stip se rappelait que la Lune avait failli détruire cet endroit pas plus tard que quelques jours plus tôt, pendant la Tour des Souvenirs. Évidemment, Link et compagnie avait sauvé l'endroit mais le stress d'avoir survécu a la fin du monde était encore palpable. D'ailleurs, la lune était encore visible malgré qu'ils soient le jour.

- Bienvenue a Bourg-clocher ma chérie. Jette donc un coup d’œil à l'horloge.Les aiguilles de l'horloge semblait en effet aller beaucoup plus vite qu'a l'accoutumer. Mais ce phénomène n'était pas visible pour les habitants de l'endroit : seulement pour ceux qui venait de l'extérieur. C'était pourquoi les gens de Termina vivait leur vie a un rythme normal et pourquoi les visiteurs trouvait que le temps passait ... trop rapidement.

- Maintenant, trouvons-nous une auberge confortable où passer notre lune de miel.
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Jeu 14 Mai 2015 - 1:31
Apparemment, cela ne dérangerait nullement Stip d'avoir été vaincu par une femme enceinte. Selon lui, il n'y aucune honte à y avoir puisqu'il s'agissait de SA femme. La sorcière laissa échapper un petit rire avant de monter dans leur chambre pendant qu'il raccompagnait les cheveux à l'écurie. Une fois qu'il fut de retour, ils firent leur bagage et partirent sans attendre. Quelques secondes plus tard, ils étaient déjà arrivés à Termina, plus précisément dans la ville de Bourg-Clocher. Que c'était pratique, la téléportation ! Acrya remarqua aussitôt que l'atmosphère était tendue. Rien de plus normal étant donné que la population venait tout juste de sortir d'un cauchemar. Ils avaient sûrement du mal à s'en réveiller, à effacer de leur mémoire la lune qui fonçait sur elle, menaçante.

Le seigneur de la mort attira l'attention de son bien-aimé sur l'horloge. Elle leva les yeux et constata que, en effet, les aiguilles avançaient à un rythme beaucoup plus rapide que ce à quoi elle s'était habituée. Elle se sentait déjà grossir à vue d'œil, la pauvre... Puis, il proposa qu'ils trouvent une auberge où s'installer. Alors qu'ils arpentaient les rues à la recherche d'un toit, la vampire lui demanda :

« Ici, combien de temps ça va prendre avant que j'accouche ? »

Il avait beau lui avoir dit que le temps allait plus vite, mais pas à quel point. Elle voulait savoir à quoi s'attendre. Il fallait qu'elle s'y prépare, autant physiquement que mentalement. Elle avait entendu dire que la douleur était... intense. Si bien qu'elle était effrayée. Elle n'allait certainement pas l'avouer, étant trop fière, mais elle le sentait. Était-ce normal qu'elle ressentait plus de peur vis-à-vis de son accouchement qu'elle n'en avait ressenti en affrontant Khorne, un dieu tout puissant ?
Pièces Pièces : 3595
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Lun 18 Mai 2015 - 23:32
Alors que les deux amoureux cherchait un endroit où passer leur lune de miel, la jeune mariée posa une question des plus importante étant donné le pourquoi de leur présence : a quelle point est-ce que le temps allait plus vite ici, comparé avec le temps d'Hyrule? Le Roi devait admettre qu'il ne s'était pas attardé sur le temps exacte qu'il faudrait pour voir sa douce donner naissance a leur premier enfant - et peut-être leur dernier, vu la terreur que celle-ci éprouvait encore a l'idée de mettre au monde un autre être vivant - puisqu'il n'était pas personnellement affecté par le fardeau d'un ventre grossissant. Mais, ce rendant compte que c'était probablement une question essentiel au bon déroulement de ces "vacance", le Démon s'attarda particulièrement au passage de l'aiguille sur une des horloges publique. Celle-ci semblait parcourir trois fois le disque dans le temps habituellement nécessaire pour le parcourir une seule fois. Environs trois minutes pour chaque minutes passé dans l'univers "de base". De la, il pouvait extrapoler et répondre ceci :

- Eh bien, ma chère, aux neufs mois normalement nécessaire, je dirais que cela ne t'en prendra que trois. Peut-être deux et demi si notre enfant est précoce.

Ayant répondu, il se re-concentra sur la tâche de trouver une auberge plaisante où passer les trois mois mentionner quelques secondes plus tôt. Il en vit une, construite dans un style assez accueillant, comme une maison de campagne, avec une tour au sommet de laquelle trônait une horloge. Le temps semblait prendre une grande importance ici !


-Que penses-tu de cette auberge, chérie? Elle me semble intéressante.Décidant de s'y diriger pour au moins visiter l'établissement avant de décider si oui ou non il était convenable, Stip pénétra dans le bâtiment et remarqua qu'il était étrangement désert. Suspicieux, il se dirigea vers le comptoir et adressa la parole au propriétaire, qui semblait assez vieux et légèrement irrité.


- Bonjour ! Je vois que votre édifice semble vide, êtes-vous fermé?l'homme semblait surprit et se tourna vers eux, puisqu'il ne les avaient pas vu entrer, en prenant un sourire qui semblait tenir difficilement en place.

- Non, pas du tout, nous sommes même grand ouvert, toutes nos chambres sont libres ! En fait, depuis la catastrophe, tout les voyageurs ont fui la ville et ne sont pas revenu depuis. Êtes-vous ici pour louer une chambre?

Il les regardaient maintenant un regard interrogateur et une pointe d'espoir dans les yeux. Le Seigneur se tourna vers la Sorcière et lui demanda d'un regard si elle voulait passer la nuit ici.
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Mer 3 Juin 2015 - 19:42
Avant de répondre à sa question, Stip leva de nouveau la tête en direction de l'horloge du village. Sa femme l'imita donc, observant attentivement les aiguilles bouger, mais ne put en tirer aucun conclusion. Elle avait l'esprit trop embrouillé. Après un léger moment d'attente, il lui répondit qu'il croyait que la grossesse n'allait durer que trois mois. C'était toujours mieux que neuf mois, mais cela lui parut tout de même comme une éternité. Acrya hocha la tête et le suivit dans une auberge qu'il venait d'apercevoir. Ils entrèrent et constatèrent aussitôt qu'il n'y avait pas beaucoup de monde. Seulement le propriétaire auquel le seigneur de la mort demanda s'il était fermé. Celui-ci déclara qu'il était, au contraire, ouvert, mais que les voyageurs étaient partis et ne venaient plus depuis la catastrophe.

Stip se tourna vers sa bien-aimée, l'interrogeant du regard. Alors que l'aubergiste les observait avec curiosité, la reine d'Hyrule balaya les environs du regard. L'environnement avait l'air propre et accueillant. Pas de moisissure ni d'insectes en vue. Des tableaux ornaient les murs et donnaient un peu de chaleur à la pièce, on aurait dit le foyer d'une petite famille. Acrya se tourna vers le vieil homme (pas Stip, l'autre) et lui offrit son plus grand sourire.

« J'aime bien. Nous prenons une chambre, s'il vous plaît. »

Sa voix était claire et sereine. La fille aux yeux écarlates semblait des plus gentilles et tout ce qu'il y a de plus normal. Qui aurait pu se douter, en le voyant s'exprimer de la sorte, qu'elle avait déjà été une meurtrière sadique et une prostituée ? Voilà : elle avait un côté doux et un côté sinistre. Avant, ils étaient séparés l'un de l'autre, mais désormais ils n'étaient plus qu'un. Un qui avait un cœur pur et l'autre qui avait une aversion profonde pour le monde.

L'aubergiste fut quelque peu aveuglé par cette illusion de femme parfaite, puis finit par prendre une clé derrière lui et la lui tendre. Il leur pria de le suivre et les mena jusqu'à leur chambre. Il leur ouvrit la porte et leur laissa inspecter les lieux. Un grand lit se tenait près de la fenêtre, à côté d'une armoire à trois compartiments et avec un cadran sur le dessus. Il y avait également un garde-robe suffisamment spacieux, ainsi que deux chaises en tissu et une table ronde en bois au milieu de la salle.

« Ça nous va, dit Acrya après avoir jeté un coup d'œil à son mari.
- Très bien. Je vous laisse vous installer, alors. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, faites-moi signe. »

Il sortit de la pièce et referma la porte derrière lui. La vampire déposa sa valise sur le lit et commença à ranger ses vêtements; les bas dans l'armoire et les hauts dans le garde-robe. Elle n'en avait pas apporté en grande quantité, puisque de toute façon elle allait devoir s'en acheter des neufs étant donné que son ventre allait grossir. Stip défit lui aussi ses bagages. Quand ce fut terminé, elle s'assit sur le lit. Puis, elle grimaça à cause de sa douleur au ventre.

« Tu as une idée de nom ? », lui demanda-t-elle.
Pièces Pièces : 3595
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mar 30 Juin 2015 - 21:19
Sa sorcière bien-aimée avait donc décidé que cette auberge lui plaisait et usant de son charme plus qu'abondant, avait convaincu le patron de les mener vers leur chambre alors qu'il aurait très bien pu simplement leur donner une clé et leur donner de vague instruction pour trouver la bonne porte. De plus, il semblait leur avoir loué la meilleur salle de l'établissement, au vu de la grandeur du lit et de son positionnement, sans oublier la taille du garde-robe et le bois de qualité dans lequel avait été taillé la table. Suivant l'exemple de sa chérie, il remercia l'aubergiste puis commença a ranger ses maigres bagage dans les endroits convenable. Bien que Stip ait été un Empereur presque la totalité de son existence, les derniers siècles avaient été pour lui comme une sorte de long voyage; ne s'arrêtant jamais assez longtemps a un endroit pour accumuler des biens en grande quantité ou pour se trouver un endroit a appeler le sien. C'était pour cela qu'il avait pas grand chose sur lui, il avait perdu l'habitude de changer régulièrement de vêtement ou de profiter des commodités habituelle.

Mais depuis qu'il avait mit le pied sur ce monde, il avait sentit qu'il reviendrait bientôt à son mode de vie de monarque. C'était sur cette planète que sa dernière confrontation avec son Némésis aurait lieu et c'est ici qu'il reprendrait le combat auquel il avait décidé de vouer son existence, combat qu'il avait mit sur le feu en attendant de mettre fin a la rébellion de son ancien généralissime. Ainsi, il s'était proclamé monarque d'Hyrule et avait attendu patiemment l'arrivé de Trascer. La confrontation avait effectivement eu lieu ... mais le résultat avait été loin d'être attendu : il avait put reprendre son amitié avec celui qu'il avait crût traître au lieu de devoir le tuer. Il jeta un regard vers la beauté aux cheveux blancs qui rangeait ses vêtements et se réjouit intérieurement de la tournure des évènements. Non seulement il avait récupéré son frère mais il avait également une splendide femme et bientôt un héritier pour Hyrule. Il n'avait pas sentit autant de joie depuis très longtemps et la sensation était presque devenu étrangère pour lui.

Apparemment, leur future enfant n'était pas seulement dans ses pensés a lui, puisque la succube, se prélassant maintenant sur le lit, s'adressa a lui avec une question a laquelle il n'avait pas véritablement réfléchit : un nom.

- Je dois admettre que je ne me suis pas encore creusé l'esprit concernant un nom. Que penses-tu d'Adrian?Pourquoi Adrian? Si il devait être totalement franc il n'en avait aucune idée. Peut-être avait-il déjà connu un homme de ce nom - très certainement, en vérité - mais il trouvait que cela conviendrait bien à un future Ravenwood.

Ayant terminé de ranger ses bagages, il se tourna vers le lit et alla y rejoindre sa femme enceinte. Il pouvait déjà sentir la vie se développer en elle et il trouverait ironique qu'il puisse produire la vie étant donné qu'il était la mort. Il décida d'ailleurs de faire partager cette réalisation à sa douce :

- Peut-être devrions-nous lui donner un nom représentant l'ironie de sa naissance cependant. La Mort comme père. Thanatos serais peut-être un meilleur prénom !Puis il se tourna dans le lit vers la sorcière et lui déposa des baisers dans le creux du cou, avant de poursuivre :- Que souhaites-tu faire durant notre séjour ici? Peut-être de la chasse? A ce qu'il parait la plaine aux abords de la ville est un bon terrain de gibier.
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Sam 25 Juil 2015 - 21:06
Son mari sembla réfléchir quelques secondes, puis répondit qu'il n'y avait pas vraiment songé. Malgré tout, il lui fit une proposition : Adrian. La jeune femme leva les yeux vers le plafond, pensive. C'était plutôt un joli prénom. Adrian Ravenwood. Ça sonnait pas mal du tout. Ayant fini de ranger ses affaires, Stip vint s'installer à côté d'elle dans le lit. Il renchérit qu'ils devraient peut-être lui donner un nom représentant l'ironie qu'il soit le fils ou bien la fille de la Mort. La sorcière ricana, peu convaincue par son idée. Adrian, par contre, lui semblait être un bon choix. Mais cela ne s'appliquait que s'ils avaient un garçon. Elle réfléchit donc à un prénom au cas où il s'agirait d'une petite fille. Quand elle eut trouvé, elle se tourna vers son époux et coucha sa tête sur son épaule.

« Va pour Adrian. Mais si c'est une fille, que penses-tu de Maegan ? »

Elle ignorait d'où ce prénom lui venait. Elle ne pensait pas déjà avoir connu quelqu'un qui le portait. Il y avait possibilité qu'il sorte de son imagination. Ou qu'elle l'ait simplement entendu quelque part. Peu importe. Le roi d'Hyrule lui demanda ce qu'elle désirait faire pendant leur séjour. Il suggéra d'aller faire de la chasse, car il paraissait que la ville avait une plaine remplie de gibiers. Acrya haussa les sourcils.

« Chasser avec quoi ? Je peux toujours poursuivre les animaux avec ma faux, mais je ne sais pas si on peut vraiment dire que c'est de la chasse ! Sinon, on pourrait aller dans des sources chaudes ! », s'exclama-t-elle avec un grand sourire.
Pièces Pièces : 3595
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mer 29 Juil 2015 - 22:16
Maegan Ravenwood. C’était un nom qui roulait bien sur la langue. Le Monarque se demandait cependant d’où sortait ce nom. Était-ce le nom de sa mère ? Le Démon se rendit compte qu’il n’en savait pas autant qu’il aurait dû sur la femme qui partageait maintenant sa vie. Est-ce qu’il allait oser lui poser directement la question? Tournant légèrement les yeux pour observer la jeune femme qui avait la tête posé sur son épaule, il y réfléchissait sérieusement. Il resta cependant silencieux car celle-ci avait repris la parole pour lui faire comprendre qu’elle ne savait pas réellement chasser – bien que ce qu’elle décrivait était effectivement une technique de chasse. Elle suggéra par la suite de faire un tour dans les sources chaudes. Est-ce que Bourg-cloché possédait des sources de ce genre? Il devrait se renseigner mais c’était une option. Stip se tourna sur le dos de manière à passer ses bras autours de la sorcière et la serra contre lui.

- Maegan est un jolie prénom pour une fille … mais je me demande où tu as trouvée cela? Était-ce le nom de ta mère?

C’est après l’avoir demandé qu’il se rendit compte que c’était peut-être un sujet sensible, mais c’était maintenant un peu tard pour le retirer. Il était cependant effectivement curieux d’en apprendre plus sur sa femme. C’était quelque chose d’assez important en vérité, de connaître sa douce moitié. Il poursuivit cependant la conversation avant qu’elle ne puisse répondre car ils avaient une activité à planifier :

-J’aurais pu t’apprendre le tir à l’arc tu sais ! Mais les sources chaudes sont également une idée attirante. Reste à savoir si la ville en possède une? Quoiqu’en y repensant, toutes les sources peuvent être chaude si tu t’y trouve …

Le Démon ponctua sa phrase en passant doucement sa main dans le dos de sa chérie, avant de s’arrêter sur son derrière et de lui agripper une fesse, affichant au passage un grand sourire.
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Mar 1 Sep 2015 - 21:59
Son mari la serra contre lui, déclarant que Maegan était un joli prénom. Il l'interrogea sur sa provenance. Ce n'était pas le nom de sa mère ni de quelqu'un qu'elle avait connu. Elle était sur le point de le lui dire, mais il s'exclama qu'il aurait pu lui apprendre à tirer à l'arc. Cependant, l'idée des sources chaudes semblait aussi lui plaire. Il restait à savoir si la ville en possédait. Il ajouta que toutes les sources pouvaient être chaudes avec elle, puis lui saisit une fesse en souriant. Elle ricana et plaqua ses lèvres contre les siennes.

« Charmeur va ! Bon, premièrement, je ne sais pas d'où me vient le nom de Maegan. Ma mère s'appelait Lisbeth. Deuxièmement, tu peux toujours essayer de m'apprendre, mais je ne garantis pas de bons résultats ! On pourrait essayer de trouver un terrain de chasse et ensuite partir à la recherche de sources chaudes, qu'en dis-tu ? »

Elle se leva, lui tendit sa main pour l'inviter à se lever, et se dirigea vers la porte. Du tir à l'arc, hein ? Ça pourrait s'avérer intéressant. Elle avait hâte de voir ce que ça allait donner.
Pièces Pièces : 3595
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Lun 7 Sep 2015 - 23:50
Il semblait que sa petite blague avait réussit puisqu'il se retrouva bientôt assaillit par un baisé fougueux de la part de sa douce moitié qui l'avait avertit de cette soudaine attaque avec son ricanant si caractéristique - brièvement il se demanda si c'était un rire particulier transmis génétiquement parmi les sorcières, perfectionné à travers les ères pour être adorablement inquiétant? - puis il revint à la réalité et écouta la réponse de sa bien-aimée concernant l'origine du prénom Maegan. Celle-ci de semblait pas l'avoir jamais entendu avant, mais le Démon se dit que cela venait certainement de son subconscient même si elle n'était pas au courant de l'avoir déjà vu. En tout cas, il en apprit un peu plus sur elle, apprenant que sa mère c'était nommé Lisbeth - enfin, la mère l'ayant élevé, pas celle biologique. Mais il revint sur le commentaire concernant son charme lorsqu'il répondit :

- Moi, charmeur? Dit la jeune femme qui à séduit la Mort en personne ! De plus, en ma défense, je ne fais que dire la vérité.Avec un sourire il se leva en acceptant la main offerte par la succube et tout les deux commencèrent à quitter l'auberge, envoyant un signe amicale au tenancier en sortant par le rez-de-chaussé. Le vieillard se tourna ensuite vers sa descendante :

- Le terrain de chasse ne sera pas difficile à trouver, donc nous devrions plutôt chercher si il a des sources chaude d'abord, comme cela nous pourrons directement partir chasser au lieu de faire un aller-retour. Qu'en penses-tu?

Car en effet c'était plus que facile de trouver une bonne terre de gibier lorsque l'on peu ressentir la vie simplement en y pensant, alors qu'une source d'eau chaude était quelque chose n'entrant pas véritablement dans la catégorie des choses qu'il pouvait détecter sans vraiment s'arrêter et se concentrer sur la chose ... ce qui lui enlèverait l'opportunité de se balader tranquillement à travers la ville en tenant la main de sa femme enceinte, ce qu'il était présentement entrain de faire par ailleurs. La main qui tenait celle de sa jolie épouse était occupée à tracer des cercles avec son pouce sur le dos de la main qui y était jointe alors que les deux tourtereaux se dirigeait vers le coin touristique de Bourg-cloché.
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Lune de Miel[Pv Acrya]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum