Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Mushroom - Shambles - Kingdom
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Sam 17 Jan 2015 - 21:16
Bonsoir à tous ! Moi aussi j'ai décidé d'écrire une fic sur l'Univers de Mario (en fait elle était décidée avant celle de Bowser mais elle est plus productive que moi, dunno.) et du coup je sors le prologue un peu en retard ! Mais j'espère que ça vous plaira tout autant ! C'est autre chose sur MK- New Generation. Dans cette histoire, nous allons revisiter ensemble la plupart des RPG de Mario, mais avec de nouveaux personnages. Je ne vous en dis pas plus. Bonne lecture !




------------------------------------------


PROLOGUE : Étoile Universelle




Smithy … Axem Red … Bowser … Graguémona … Antasma … La reine des Tenebres … Et tant d'autres.

Les ennemis du royaume champignon et du monde sont nombreux. Celui qui les avait un par un détruit ne les comptait désormais plus. Celui que l'on nommait le « Héros » du Royaume ou encore la lumière des étoiles, comme son père avant lui, avait au fil des années accumulé nombre de victoires sur de puissants adversaires dont les esprits avaient été corrompus et saccagés par des forces obscures bien au-delà de l'imagination. Mais le Héros n'avait pas peur et les combattait toujours courageusement. Du moins … C'est ce qu'il laissait paraître. Et si ces combats étaient en réalité extrêmement éreintant ? Et si pour un homme seul, la tâche était bien trop ardue et épuisante ? Et si le fait d'être un « Héros » n'était qu'au final le synonyme de « pantin » ? Et si … L'éternel combat contre les forces du mal était destiné à ne jamais être remporté ?

Tandis que la chaude nuit d'été semblait étouffante, le héros tremblait dans son sommeil, frappant du pied le matelas en se tournant d'un côté à l'autre, exprimant de faibles gémissements de douleur. A l'intérieur de son rêve, rien n'était visible. Les étoiles dans le ciel disparaissaient une à une, dévoilant un cosmos noir d'encre et dénué de repère. Le Héros, au milieu de ces ténèbres, entrapercevait la silhouette d'une ravissante jeune femme à la robe bouffante. Celle-ci lui tendit la main, mais, lorsque l'homme l'attrapa, la main disparut, entraînant avec elle la silhouette aux longs cheveux fourchus. Une puissante griffe déchira la lumière, dévoilant un immense dragon à carapace . Le héros courut alors dans sa direction, mais au fil de son odyssée, plusieurs autres formes se matérialisèrent. Une épée géante fracassa le sol, un gigantesque démon vert à la langue pendue sortit d'une boite à jouet, une forme vêtue d'un haut de forme créa un vortex en riant de tout son pouls, et, finalement, la silhouette apparut de nouveau devant lui. L'homme n'eut qu'un seul reflexe : La prendre dans ses bras et l'étreindre le plus fort possible. Mais la forme s'en dégagea. Ses cheveux s'allongèrent et un rouge à lèvres couleur or apparut, en même temps qu'une couronne très pointue. La femme, au corps long, comme fait d'une seule ombre s'étirant à l'infini, leva la tête en direction du voile d'encre et cria avec une telle intensité que …

Mario se réveilla en sursaut, la sueur perlant sur son front et le cœur battant une chamade irrégulière au tempo rapide d'une ténébreuse rapsodie. Ces cauchemars … étaient de plus en plus fréquents, maintenant. Le plombier, en pyjama à rayures, se gratta le ventre quelques instants en baillant, la tête pleine de mauvaises pensées, fort heureusement éloignées et floutées par la brume de la fatigue, et se leva de son lit pour prendre un verre d'eau et chasser définitivement le côté malsain de la nuit. Un bâillement se fit entendre non loin derrière lui, et, après un étirement, ce fut au tour de Luigi de se lever, plus brutalement, puisqu'il s'était cogné sur le haut du lit jumeau. Jurant doucement, l'homme se leva à son tour et ouvrit le réfrigérateur, les yeux mi-clos. Généralement, Luigi ne se levait jamais la nuit – Il avait bien trop peur ! – Mais la rassurante présence de son frère à ses côtés lui donna le courage de se faire un casse-croûte nocturne. Sortant un champignon placé dans une assiette, l'homme en vert s'assit aux côtés de son grand frère, mal installé sur sa chaise, le menton posé contre la table en bois et les yeux mi-clos. Inquiet, Luigi coupa un morceau du champignon et le posa devant le nez de Mario, lui murmurant :

- Tu te réveilles souvent en pleine nuit ces temps-ci … Quelque chose ne va pas ? Tu es malade ?

Mario hocha doucement la tête à la négative, les yeux fermés, et avala le morceau de champignon en baillant, avant de répondre à son timide jeune frère :

- Non. Non. C'est simplement ces … ces combats passés. Ils me reviennent en tête, je repense à tout ce que j'ai fait jusqu'à présent. Tu comprends … J'ai l'impression, par moment, d'atteindre mes limites. C'est tout. De plus, la princesse … Je n'ai pas l'impression qu'elle s'intéresse réellement à moi.

- Bien sûr que si, Mario ! Je … Je pense juste qu'elle attend que tu fasses le premier pas. C'est tout. Tu sais, moi, avec Daisy, cela n'a pas été facile non plus au début et … et en plus, je ne suis pas un grand héros comme toi. C'est parce que tu es mon grand frère ! Tu es le meilleur d'entre tous !

- Beaucoup de personnes attendent de moi que je sois le meilleur, mais je crois que beaucoup me surestiment aussi. La vérité c'est que j'aimerais en finir une bonne fois pour toutes avec Bowser.

- Tu ne veux … quand même pas le tuer … ? S'indigna son frère, se redressant sur la table.

- Je ne m'y rabaisserai pas, répondit Mario à demi-sourire, mais … J'aimerais qu'il comprenne que Peach ne l'aimera probablement jamais, et que multiplier les enlèvements n'a aucun autre effet que de rendre la chose plus fatigante qu'elle ne l'est déjà. Entends-moi bien … Je n'ai rien contre Bowser. Rien de plus que notre rivalité en tout cas. Peut-être qu'il me déteste … Mais moi, je m'inquiète pour lui. Peut-être que je ne devrais pas, après tout. Au moins ça prouve simplement que je suis plus mature que lui.

Luigi s'indigna une nouvelle fois, mais ne le montra pas. Il se contenta de répondre, adossé sur sa chaise :

- Tu sais grand frère, peut-être que Bowser n'a pas d'amour de la part d'une femme, mais il a quelque chose de similaire à ce que nous avons : Un amour filial incomparable avec ses huit enfants qui ressemble à notre amour fraternel, je suppose … Donc n'essaie pas de te comparer à lui. Il n y a rien de comparable. Peu importe la raison pour laquelle il lui arrive d'enlever Peach, je crois qu'il s'agit d'un problème interne que nous ne pouvons comprendre. En tant que chevalier de la Princesse, notre seul devoir est de réparer l'ignominie une fois commise ! Aller plus loin ne ferait que provoquer une guerre stupide.

- Peut-être, mais au moins le problème serait définitivement réglé. Enfin …

- C'est bizarre Mario … Je te trouve plus dur qu'en temps normal. C'est comme si quelque chose te tourmentait.

- … Il est tard. Retournons au lit, conclut le plombier en baillant.


Mario tourna les talons et grimpa l'échelle du lit jumeau pour se fondre à nouveau dans la couette, sommeillant rapidement et sans le moindre bruit. Luigi, toujours dans la cuisine, un verre de lait à la main, jeta un coup d'œil dans la direction de son frère et soupira. S'il estimait énormément son grand frère, Luigi était aussi le premier à savoir que même un homme comme lui pouvait avoir des limites et des défauts. Comme tout un chacun. Mais Mario avait peut-être raison sur un point, et il était possible que le poids de ses nombreuses responsabilités commencent à le peser. Le Royaume champignon subissait de nombreuses attaques de la part d'ennemis divers et variés, et Luigi n'avait pas la force nécessaire pour aider son grand frère lorsqu'il en avait le plus besoin. L'homme en vert se sentait bien souvent inutile, et rares étaient les fois où il accompagnait Mario pour vivre en sa compagnie ses extraordinaires et dangereuses aventures. A dire vrai, Mario était le seul chevalier. Lui n'était que le barde qui le suivait dans son ombre pour chanter ses louanges … mais cette situation lui convenait, jusqu'à présent. Toujours souriant, toujours pur, Luigi était un petit frère admirable dont la flamme de la passion ne s'était jusqu'à présent jamais éteinte.

Inquiet, mais ragaillardi par ses propres pensées, le petit frère se mit à son tour au lit, et la nuit passa lentement pour les deux hommes. Bien trop lentement, d'ailleurs, car, lorsque le soleil se leva, Mario ouvrit les yeux, observant la lumière entrante comme une lueur salvatrice signifiant que l'aube chassait ses mauvaises pensées. Le chant des oiseaux résonna à travers les murs fins de la maisonnette et le plombier prit une douche matinale pour se réveiller, mettant ses habits préférés comme à son habitude : Un ensemble rouge suivi d'une salopette bleue, ainsi que la casquette que sa mère avait cousu pour lui étant plus jeune. Les habits de Luigi, en tout points similaires, traînaient à côté sur un cintre. Mario sourit et tapa sur la casquette de son frère, avant d'ouvrir la porte et de s'élancer dans son jardin pour faire sa séance de sport matinale, commençant par des étirements puis par un footing dans la clairière où ils habitaient. Le soleil se levait doucement tandis que l'homme courait. La brise matinale le rafraîchissait et cette séance l'avait totalement déconnecté des événements de la nuit dernière. Mario commença alors à effectuer quelques sauts, de plus en plus hauts, jusqu'à produire un saut avec tant d'impulsion qu'il put faire deux salto arrière et se rattraper sans peine. Dans sa course, il vit de nombreux albatros se diriger en direction de l'île des Dinosaures. La saison de migration approchait à grand pas, ce qui voulait dire que les préparatifs du festival de l'étoile étaient eux aussi en cours. Il s'agissait d'un des événements les plus importants du royaume avec la fête des stickers de Décalbourg.

Ses pas le conduisirent à nouveau à son domicile. Son frère, portant un tablier, époussetait une grande serviette verte avec un « L » brodé dessus, retirant toute poussière qui était venue s'y installer. Luigi fit un grand signe de main à Mario, qui lui rendit en souriant. Un battement d'ailes puissant se fit entendre non loin, et Parakarry, un ami de longue date de Mario, se posa alors sur le sol du jardin en freinant doucement, les ailes relevées. Mario vint le saluer et le koopa paratroopa lui rendit son salut, ainsi qu'à son frère, avant de sortir une lettre de sa besace pour la confier à Mario :

- Vous voyez, le cache qui scelle la lettre ? Demanda Parakarry en pointant un sceau rouge fait à la cire.

- Oui ? Et ? Rétorqua Mario.

- Cela veut dire qu'il s'agit d'une lettre officielle, recommandée, et surtout prioritaire, à donner en mains propres ! Vous n'êtes pas les seuls à l'avoir reçu. La Princesse Peach ainsi que le Roi Bowser auraient reçu une lettre similaire, selon mes adjoints facteurs du royaume Koopa et Champignon. C'est dingue … J'aimerais bien savoir ce qu'elle contient.

- Eh bien reste en notre compagnie le temps de l'ouverture ! S'exclama Luigi en souriant, pliant le linge sur le pas de la porte.

- Non ! Le code d'honneur des facteurs m'interdit formellement de lire les lettres que je dois livrer ! Je ne pourrais plus me regarder dans la glace si je l'ouvrais en votre compagnie ! Ce serait impardonnable. Et d'ailleurs, je dois filer ! Il faut que je livre une autre de ces lettres … A la prochaine, mes amis !

Les deux frères observèrent Parakarry s'envoler, et, lorsque celui-ci fendit les nuages pour disparaître dans l'horizon, ils se concentrèrent de nouveau sur la lettre. Celle-ci semblait brodée d'argent sur les coutures, ce qui la rendait agréable au toucher et à la vue. Tandis que Mario tenait la lettre fermement, intrigué, Luigi s'était placé derrière son frère pour pouvoir la lire par-dessus lui. Mario, nullement gêné par le menton de son frère pesant sur son épaule, ouvrit l'enveloppe en retirant le cache et déplia la lettre, faite elle aussi de fils d'argents. Mario commença à lire à voix haute ce qui semblait être une banale invitation à un bal. Imprimé sur la lettre se trouvait un masque souriant. L'homme vêtu de rouge avait la vague impression de les avoir déjà vu mais ne s'en soucia point.


« […] Par la présente, vous êtes cordialement invité au Bal annuel du royaume de la Lune Sombre. »

Cette seule phrase fit se hausser le sourcil de Luigi. Celui-ci murmura à son frère :


- Le royaume de la Lune Sombre ? Tu sais où il se trouve, toi ?


Mario n'eut le temps de répondre. Pris d'un violent mal de tête, un rire aigüe résonna au plus profond de son crâne. Tombant à genoux et lâchant la lettre, Mario posa ses mains sur ses tempes et cria de toutes ses forces. Les mots « Royaume de la Lune Sombre » s'enflammèrent. Le cri de Luigi, en écho à celui de Mario, résonna désagréablement. La suite sembla floue, puis noire. Un silence mortuaire s'établit et …

Lorsque Mario et Luigi se réveillèrent, les deux frères se trouvaient au centre de la pièce principale d'un sublime château, non sans rappeler celui de la princesse Peach, et, autour d'eux, de nombreux habitants de divers royaumes dansaient sur une musique qu'ils n'arrivaient pas à bien discerner. Comme si elle leur était interdite. Mario se releva et releva son frère, mal tombé. Le plombier épousseta sa salopette et replaça sa casquette de façon à ce qu'elle orne son crâne. Luigi, secouant la tête, murmura à son frère :


- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je ne me souviens pas avoir fait le chemin jusqu'ici. Et puis, cet endroit … est magnifique … mais tu ne trouves pas que l'atmosphère est, disons …

- Pesante ? Oui, conclut Mario en regardant autour de lui.


De nombreuses statues à l'effigie des masques imprimés sur le carton d'invitation ornaient la grande salle de bal sombre. De nombreuses étoiles de lumières parcouraient les toits et les murs en suivant le rythme lancinant de la musique qui semblait être jouée à l'endroit et à l'envers en même temps. Mario fut soufflé par la bourrasque de Bowser Junior qui détruisit une table en fonçant à travers la salle en riant, tenant le sceptre magique de Larry, qui le poursuivait à toute vitesse, suivi de Roy, de Lemmy et d'Iggy. Morton, Wendy et Ludwig, visiblement ennuyés par la fête, et fatigués, étaient assis dans un coin de la pièce, une boisson à la main, et discutaient entre eux. Luigi rit de bon cœur. Mario esquissa un petit sourire et se tourna. Face à lui, surprise, se trouvait la princesse Peach qui, souriante, salua Mario. Le plombier, lui-même surpris, renvoya à la princesse son salut et celle-ci lui proposa de danser. Mario accepta. Luigi, qui se gratta la tête en constatant qu'il était de nouveau seul, commença à marcher en direction d'une porte se trouvant au loin mais, distrait, l'homme vêtu de vert marcha sur quelque chose d'écailleux et très solide. L'action fut suivite d'un cri de douleur, et, lorsque Luigi sortit de ses pensées, il vit deux énormes pointes provoquer ses yeux. Reculant en balbutiant et en criant, Luigi tomba sur les fesses, dévisageant involontairement Bowser du regard, visiblement énervé que quelqu'un lui ait marché sur la queue. Le koopa Alpha se tourna et prit Luigi par le col, avec son ongle, pour le soulever.


- Non mais ça va pas oui !? C'est quoi ton problème, minable vert !

- Euh … Je … Je suis désolé ! Je ne regardais pas et …

- Mon roi, il suffit maintenant … Nous ne devons pas provoquer de mouvements suspects pour l'instant, couina Kammy Koopa à ses côtés. La situation est assez étrange comme cela
!
- … Mh. Mouais, t'as raison. Dis moi, avorton vert, tu saurais pas c'qui se passe, ici ?

- Co ... comment ça ? Murmura Luigi, ne pouvant qu'à peine respirer dans cette position inconfortable.

Bowser le lâcha par terre et donna un petit coup de tête en direction des citoyens dansant, murmurant pour ne pas qu'on l'entende, d'une voix rauque :

- Bah alors … Tu vois pas ? Regarde bien. T'as pas l'impression … qu'ils font toujours la même chose ? J'veux dire, je danse comme un pied donc peut-être que c'est moi qui comprends rien à la chorégraphie mais on dirait un disque rayé …


Un petit rire retentit. Bowser tourna la tête et vit une princesse. Pas celle qu'il espérait, mais une jolie blonde malgré tout. Replaçant sa mèche tombante et couvrant une partie de son visage, la princesse Harmonie, un Luma jaune dans les bras, à moitié endormi, aida Luigi à se relever et déclara à l'intention du Koopa Alpha, un petit sourire aux lèvres :

- Finement observé, Roi Bowser … Il semblerait effectivement que ces personnes autour de nous soient contrôlées par quelque chose. Je suppose qu'aucun de vous ne se souvient de son arrivée en ces lieux ?

Face aux têtes déconfites de ses trois interlocuteurs, Harmonie émit un petit rire et fut contente de voir que ses doutes étaient confirmés. Elle ne fut cependant heureuse que quelques instants. Son visage devint légèrement plus dur.

- Je ne ressens nullement l'appel des étoiles dans ce bâtiment. Lorsque je regarde par la fenêtre, il n y a rien d'autres que les ténèbres … Comme si l'espace avait été vidé de ses galaxies. Et je suis sûre que tu es aussi d'accord avec moi, pas vrai, Yoshi ?


Luigi et Bowser se regardèrent.


Harmonie souleva la nappe d'une des tables de buffet et le plombier put apercevoir sous cette dernière une forme verte et souple, les fesses relevées et un oeil découvert. Yoshi, visiblement effrayé, tremblait sous la table. Luigi s'agenouilla et l'aida à son tour à se relever. Yoshi observait les alentours en hochant vivement la tête de droite à gauche, son corps tremblant toujours autant.


- Qu'est-ce qui lui arrive … ? Murmura Luigi.

- C'est une poule mouillée ! Voilà tout ! Jura Bowser. J'ai jamais aimé ces bestioles de toute manière.

- Les animaux peuvent ressentir les catastrophes naturelles et ont une perception bien plus développée que celle des humains … et visiblement des Koopa, murmura Harmonie. Nous devrions retrouver ton frère au plus vite, ainsi que vos enfants, Roi Bowser.

- Mes gosses foutent le bordel de l'autre côté des escaliers, ils vont pas être très durs à retrouver, répondit Bowser en se mettant en marche.



De l'autre côté de la salle, la princesse Peach et Mario dansaient tranquillement, reproduisant la même chorégraphie que les citoyens autour d'eux. Mario sentait que quelque chose n'allait pas, et cela se lisait sur le visage de Peach qui, malgré la douceur de la danse, opérait à des mouvements crispés, ses mains venant presser contre les doigts de Mario par moments. Le plombier lui murmura alors :

- Vous aussi, vous le sentez n'est-ce-pas, princesse ?

- Quelque chose ne va pas avec ce lieu, Mario. J'ai beau être présente … C'est comme si j'étais ailleurs à la fois.

- Croyez-moi, princesse, nous sommes bien tous physiquement présents. Mon seul problème est que je ne me souviens de la façon dont je suis arrivé jusqu'à vous. C'est comme si les dernières heures étaient un véritable trou noir.

- WAHAHAHA ! Alors on est pas les seuls à avoir été embarqué  dans ce merdier ? Cria une voix profonde que Mario ne connaissait que trop bien.


Soupirant, le plombier défit son emprise de Peach et se tourna pour faire face à Wario, dont le nez rouge vint s'écraser contre celui de Mario. L'homme vêtu de rouge soupira et poussa l'explorateur avant de croiser les bras :


- Qu'est-ce que tu fais là, Wario ?

- Qu'est-ce que j'en sais ? Moi et ce loser de Waluigi on a été invité par je-sais-pas-qui, et d'un coup on s'est retrouvé ici à danser au milieu de cette bande de coincés. D'ailleurs, il est où, lui ?


Waluigi arriva quelques secondes plus tard, deux verres à la main, avant de faire une révérence à l'adresse de Peach, ce qui eut pour l'effet de renverser le verre qu'il tenait dans sa main gauche et de salir sa belle robe rose. La princesse s'offusqua et Waluigi se releva en riant, ne réussissant qu'à balbutier de vaines excuses confondues qu'il ne pensait pas le moins du monde. Mario soupira et poussa Wario pour avoir un peu d'espace, observant les alentours en fronçant les sourcils. Les quatre personnes furent rejointes peu de temps après par le groupe de Luigi. Son frère se jeta dans ses bras et Mario le receptionna. Bowser leur tira la langue, visiblement agacé par cet élan fraternel, et cria à ses enfants de venir le rejoindre. Les Koopalings ainsi que Junior se pressèrent autour du groupe, interrogés. Lorsque Junior vit la princesse Peach, il cria « MAMAN ! » et se jeta dans ses bras. Peach, gênée, lui caressa doucement les cheveux et le reposa à terre, lançant un regard noir à Bowser.

- Je euh … Je lui ai expliqué pourtant … j'te jure, Peachy … mais je crois qu'il préfère ça … C'est qu'un enfant tu comprends.

- Tes autres enfants ne me prennent pas pour leur mère, au moins, Bowser ? Répondit Peach, frustrée.

- Nah. Ils n'ont pas besoin de mère ces sept-là. Au pire y a Kammy.



Ludwig coupa la parole de Bowser pour éviter d'entrer dans une telle discussion et déclara à l'intention du grand groupe :


- Je ne sais pas pour vous, mais je n'ai pas l'impression que nous sommes les bienvenus ici.

- Votre enfant a raison, Roi Bowser, répondit Harmonie. Mais je crois qu'il y a autre chose.

Larry monta sur le dos de son père en escaladant ses pics acérés et se plaça sur son épaule en criant :


- Papa ! Papa ! Papa ! Papa !

- Quoi ? Arrête de me crier dans les oreilles ! Qu'est-ce qu'il y a !?

- Regarde papa ! Les statues ! Y avait des masques, et puis là y en a plus !


Tout le groupe se tourna à cette remarque. Les masques qui ornaient les statues présentes dans la salle avaient disparus. Tous les citoyens cessèrent leur chorégraphie lorsque la découverte de Larry fut prononcée à voix haute. Mario monta le premier tiers des escaliers et fut bouche bée en voyant ce qu'il se passait. Tous les citoyens se tournèrent en direction du groupe, portant ce même masque souriant. Sur leurs corps apparurent des vêtements rouges formant une capuche englobant parfaitement le masque. Leurs voix, étouffées, produisirent des sons inaudibles, ressemblant à des cris indescriptibles et ne pouvant traverser le masque de fer ornant leur visage. Désormais devenus Maskass, les citoyens se jetèrent sur le groupe. Bowser, placé en première ligne, cracha une puissante gerbe de flamme qui créa une aire de sécurité infranchissable, où tout le groupe pouvait souffler. Yoshi commença à paniquer en même temps que Junior et Luigi. La seule réaction positive de toute la salle fut Iggy, dont le fou rire fut tel que même son père se tourna dans sa direction, légèrement désemparé. Ludwig se plaça aux côtés de son père adoptif, son sceptre en pleine main, et déclara :


- Je combattrai à tes côtés, père !

- C'est bien mon fils, ça ! Prenez en de la graine, vous autres ! Le grand roi Bowser va nous débarrasser de la vermine vite fait bien fait !

Tandis que Bowser préparait une nouvelle gerbe de flamme et que Ludwig murmurait une formule en agitant son sceptre, un bruit de moteur se fit entendre. Ludwig, surpris, s'écarta. La wariobike, conduite par son possesseur, Wario, traversa les flammes et utilisa une table brisée comme tremplin pour se projeter dans les airs. Waluigi, debout sur la moto, un bob-omb à la main, le jeta au milieu de la foule de maskass en poussant un rire aigüe. Lorsque l'explosion surgit, Wario fit tomber sa moto lourdement par terre et roula dans la direction opposée pour écraser les maskass qui se trouvaient devant lui en émettant un rire gras. Plusieurs explosions de bob-omb retentirent dans la pièce, qui semblait s'étendre à l'infini. Mario replaça sa casquette et déclara :

- Il n'y a pas de raisons que nous n'en fassions pas autant. Yoshi !

Yoshi leva la tête en entendant son prénom. Mario sauta de l'escalier et atterrit sur son dos. Yoshi fit un bond spectaculaire par dessus les flammes et s'élança contre les Maskass, leur donnant de puissants coup de boule. La princesse Peach s'assit sur les escaliers, attendant patiemment que les hommes déblaient la salle, et la princesse Harmonie lui tendit la main, lui murmurant :


- Je pense que les garçons ont besoin d'un petit coup de main. Nous aussi nous avons des ressources, n'est-ce-pas ?


La princesse hocha doucement la tête, et, encouragée par Harmonie, libéra la puissance des étoiles. Les auras des deux princesses fusionnèrent, créant une grande étoile de puissance qui relâcha de nombreux fragments d'étoiles à travers la pièce, explosant sur les maskass en rebondissant contre les parois. Bien que les Koopalings frappaientde petits groupes avec leurs sceptres, Wendy fut rapidement débordée par une vague supplémentaire qui ne lui laissa pas le temps de recharger sa magie. Une ombre tomba devant elle et repoussa d'un coup de pinceau tous les maskass qui tentèrent de la frapper. L'ombre se releva et anti-mario observa Wendy, surprise. Anti-Mario porta la main à sa bouche et mima de retirer quelque chose. Le foulard aux motifs de dents pointues apparut sur le coup d'Anti-Mario et l'illusion se brisa, révélant Junior, un grand pinceau à la main.


- T'en fais pas sœurette, le grand Bowser Junior va te protéger !

- … Merci. Mais n'en fais pas trop, murmura Wendy en se relevant, se mettant dos à son petit frère.


Kammy Koopa, qui survolait la scène, son sceptre à la main, cria à l'intention de son roi :


- ROI BOWSER, DERRIERE VOUS !


Le Koopa Alpha se tourna et vit une vague de maskass se jeter sur lui. Criant, le koopa fut déboussolé et tomba en arrière. Quelque chose le poussa brusquement en même temps. Tête la première, Luigi s'était projeté sur Bowser pour le sauver, tombant au milieu du groupe en balbutiant un appel au secours. Bowser se releva et grilla la vague sur place, relevant Luigi en lui criant :


- Qui t'as demandé de me sauver !? Minable vert !? Et qu'est-ce que c'est que ce héros qui appelle au secours après avoir sauvé quelqu'un !?

- Ah … ah ! Je ne pensais pas que je me retrouverais au milieu ! Tu pourrais me remercier !

- Merci !? Merci pour rien ouais ! Fais ton boulot plutôt !!

Bowser fit tourner Luigi et l'envoya au milieu d'une vague, l'éclatant à la manière d'un joueur de bowling ayant projeté sa boule dans l'espoir de faire un strike.


Lorsque tous les maskass furent vaincus, l'horloge sonna douze coups. Douze coups longs et puissants qui firent retrouver leurs esprit à tout le monde. Les membres du groupe se réunirent au milieu de la pièce, désormais vide et partiellement détruite, lorsque la grande porte au sommet des escaliers, auparavant verrouillée, s'ouvrit. Un homme à la chevelure blonde s'avança doucement. Ses habits, princiers, étaient principalement fait de blanc et de bleu ciel. Une grande canne trônait dans sa main droite et, le visage au regard froid, bien qu'empreint d'un grand sourire, du roi de la Lune Sombre, toisa chaque membre un par un. Mario, qui sauta du dos de Yoshi, cria à l'intention de l'homme :


- Quelle est cette mascarade !?

Le roi de la Lune Sombre tendit une main en direction de Mario et murmura :

- Vous avez passé le premier test avec succès, très chers et estimés élus. Bien que je vous connaisse tous depuis très longtemps, je constate à nouveau avec grande satisfaction que votre force n'est plus à prouver ! Je suis très satisfait du spectacle que vous m'avez montré. Sachez que ledit spectacle est loin d'être terminé ! Peut-être voudriez-vous à présent passer à la suite des préparatifs de la fête de l'étoile Universelle ?

- L'étoile Universelle … ? Murmura Harmonie, les yeux écarquillés.

- Que sais-tu à propos de cette étoile ? Demanda Peach, inquiète.

- Presque rien. Seulement son nom ainsi que sa rareté. Je sais aussi qu'elle détiendrait, selon les légendes, une puissance telle que toutes les autres étoiles de l'Univers pourraient s'éteindre sous son éclat.

- Je ne suis pas surpris de constater que la princesse Harmonie, mère des étoiles, connaît l'importance de l'étoile Universelle, murmura une voix masculine derrière le roi.


Un jeune homme, lui-même vêtu d'habits chers mais sombres, aux cheveux noirs et aux yeux verts, se plaça aux côtés du roi de la lune sombre, un Luma noir aux yeux bleus au creux de ses bras. Harmonie esquissa un mouvement de recul à la vue de ce Luma et balbutia :


- Un … Un Luma du chaos … Mais comment … ?

Le Luma d'Harmonie s'agita, tandis que celui du jeun homme restait calme.

- Comment-ça, « du chaos » ? Demanda Kammy Koopa, intriguée.

- Il s'agit d'un Luma très rare. Comme vous le savez, les Luma se nourrissent et grandissent, avant de s'envoler pour devenir planètes ou galaxies. Les Luma du chaos sont quand à eux destinés à devenir des trous noirs. Il n'en existe que très peu, et sont généralement sauvages et indisciplinés. Mais celui-ci est … tellement calme …

- Ne sois pas jalouse, tendre Harmonie … Je t'apprendrai un jour comment faire … Lorsque nous serons mariés.

- … Excusez-moi ?

- Hahaha ! Ce qu'il veut dire, c'est que tout les deux, vous êtes liés ! C'est parce qu'il représente le côté sombre de la galaxie, et vous la lumière des étoiles dans le cosmos ! La vérité est que … Vous êtes destinés depuis le début ! Déclara une nouvelle voix masculine.

Un Goomba portant un kimono et des lunettes de vue sautilla pour se placer à côté du roi. Dans son dos se trouvait une magnifique épée à la lame rosée. Harmonie répliqua alors :

- Nous ne sommes en rien destinés ! Et bien que je trouve le travail fait sur ce Luma fascinant, ce n'est pas pour autant que je suis prête à me marier !
Bon, ça suffit les discussions stupides. Quand-est-ce qu'on se bat, au juste !? Cria une nouvelle voix masculine.

- Il n'est pas l'heure de se battre. Contente toi d'analyser l'ennemi, plutôt …

Deux bob-ombs sortirent à leur tour de l'ombre. L'un portait un casque de chevalier d'où seuls deux yeux en or sortaient, et possédait une grande tresse blonde lui servant de mèche. Le second bob-omb possédait des lunettes de soudure ainsi qu'une turbine à la place de la mèche. Il semblait blindé.


Waluigi observa les deux bob-ombs et murmura à Wario :


- Je ne connais pas ces espèces …

- C'est parce qu'elles n'en sont pas, bougre d'idiot. Ce sont des améliorations. Enfin, p'tet pas pour le chevalier, mais le scientifique à l'air d'avoir été upgradé de nombreuses fois. J'le sais parce que c'est ma société qui produit ce genre d'améliorations, mais ça coûte très cher.

- Les améliorations onéreuses et douteuses produites par la firme Warioware Inc. ne sont rien face à la suprématie de la technologie dont je dispose, monsieur Wario, répliqua le bob-omb steampunk.

- Ah ouais !? Et tu penses peut-être que tu peux rivaliser avec le docteur Krygor !? C'est ça qu'tu penses ? Répondit sèchement Wario en levant le bras dans sa direction.

- Évidemment. En fait, je lui suis supérieur en tout point. Aucun scientifique ne m'arrive à la cheville.

- Grr … Ecoutez-le parler, ce vantard sans bras, marmonna Wario dans sa barbe.

Mario l'interrompit en plaçant son bras devant son visage. D'un seul coup, Yoshi s'affola, criant des choses incompréhensibles en agitant les bras et les pieds, sautillant. Luigi, alerté, lui demanda ce qu'il se passait, et une voix caverneuse répondit :

- Je pense que votre Yoshi s'affole à cause de moi. Son instinct de survie est en ébullition … Je crois qu'il n'a encore jamais vécu quelque chose comme ça … N'est-ce-pas ?

Un monstre sortit de l'ombre du roi et vint se placer à côté de l'homme au Luma du chaos. Il s'agissait d'un dinosaure ressemblant légèrement à Yoshi, à quelques différences prêt. Son aspect rondelet avait laissé place à une musculature saillante et un visage plus fin. De grandes dents de sabre ornaient son museau et ses mains et pieds possédaient de longues griffes. Bien que la selle était toujours présente, celle-ci était inutilisable à cause des écailles de stégosaure qui ornaient la longueur de sa colonne vertébrale jusqu'à sa queue, elle-même ornée d'une boule à pic. De couleur noire, le Yoshi mutant possédait une grande crinière blanche. Rugissant, il leva doucement son corps, imposant sa domination à Yoshi, qui se recroquevilla sur lui-même pour camoufler son visage, tremblant de nouveau.

- Yoshi … murmura Peach en lui caressant la tête.

Une puissante bourrasque s'éleva. Les masques en pierre des statues réapparurent et tournèrent autour du groupe, avant de fusionner en un seul masque neutre. Celui-ci se fêla au niveau des yeux, donnant l'impression d'un regard feminin, et se plaça à l'extrême du groupe, à côté du Yoshi noir. Un corps apparut doucement derrière le masque. Une maskass femelle, ressemblant a une humaine, et plutôt élancée, s'assit tranquillement dans les airs, les jambes croisées. Ses longs cheveux couleur corbeau se placèrent en partie devant son masque et sa jolie voix résonna :


- Que souhaitez-vous faire de nos invités, mon roi ?

- Maintenant que les présentations sont faites entre nos deux groupes, je propose que nous entrions au cœur du sujet …

- SI VOUS CROYEZ QU'ON VA RESTER SAGEMENT LA, VOUS VOUS TROMPEZ ! Cria Bowser avant de s'élancer dans la direction du roi et de ses sujets.

Mario le suivit en courant à grande vitesse, dépassant Bowser. Le koopa Alpha s'élança de tout son poids en direction du groupe royal tandis que Mario produisit un bond si puissant qu'il dépassa la tortue d'un bon mètre. En les voyant proches, le groupe royal sourit.

Le Yoshi noir leva la tête. Le signe du carré apparut au dessus de lui. La maskass décroisa les bras. Le signe du coeur apparut à son tour. L'Homme au Luma pointa son index et son majeur dans la direction de Bowser et Mario. Le signe du trèfle apparut. Le goomba sautilla joyeusement. Le signe du pique apparut. Les deux bob-ombs se placèrent autour du roi, qui leva les deux bras au ciel. Le signe du joker apparut. Les cinq signes réunis s'illuminèrent et produisirent une barrière magique si puissante qu'elle électrocuta le plombier et le koopa. Ils perdirent instantanément connaissance, les yeux révulsés, et tombèrent au pied de l'escalier en un grand fracas.


- Mario ! Bowser ! Cria Peach en s'élançant.

Wario et Harmonie la retinrent.

- J'crois qu'on a un gros problème sur les pattes, beugla Wario.
Lâchez-moi ! Lâchez-moi !! Cria Peach en se débattant.


Le roi de la lune sombre descendit doucement les escaliers et déclara :


- Je vous ai réuni pour une seule raison ! Votre vie ! Oh, ne pensez pas que je veuille la prendre, c'est même tout le contraire ! Je tiens à lui rendre hommage ! Un hommage fracassant.

Le roi leva les bras au ciel. Une faucheuse sortit de son ombre et ouvrit cinq failles dans la pièce. Celle-ci se brisa, révélant une cage de verre dérivant dans l'espace. Les étoiles ne scintillaient pas. Harmonie, choquée, observait le ciel, une expression de peur se lisant sur son visage d'ordinaire impassible. Les failles montraient des lieux que la plupart des héros connaissaient.


- Pour cet hommage, déclara le roi, j'ai besoin que vous reviviez vos aventures ! J'ai besoin que vous alimentiez le cocon universelle grâce à vos souvenirs ! Mais la vérité est que vos souvenirs seuls ne sont pas suffisants. Nous allons donc tous ensemble réécrire l'histoire. Dès lors que vous entrerez en ces souvenirs, votre mémoire sera effacée ! Essayez de ne pas reproduire vos erreurs d'antana … SHAMBLES !

Les corps de chaque personnes présentes dans la pièces furent projeté au hasard dans les failles. Le roi ordonna alors à ses sujets de s'engouffrer dans les failles à leur tour. Celles-ci se fermèrent par la suite. Le roi croisa les bras, désormais seul dans l'immense cage de verre, et murmura :


- Bientôt … je possèderai un pouvoir … universel …
Pièces Pièces : 46937
Nombre de messages : 5732
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
A.B.Y.S.S a écrit :
avatar
Joueur Novice
Sam 17 Jan 2015 - 23:45
ERHEMEJEBEDHZ !!!
Ce genie ! Ce genie ! 
Même si c'est moi qui voulait me taper Harmonie Pfeeeuh ! D=
Nan mais sérieux ! La suite !!! TOUT DE SUITE !!! è_é
Pièces Pièces : 4541
Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 02/01/2015
Liens : Parent : Night et Snow
Meilleurs Ami : ?
Amis : ?
Ennemie : ?
Pire Ennemie : Nightmare


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Roi Boo a écrit :
avatar
Frissons
Dim 18 Jan 2015 - 0:36
Mais c'est que tout cela est fort enthousiasmant...
Pièces Pièces : 26035
Nombre de messages : 1789
Age : 16
Localisation : À la lisière du regard.
Réplique/Citation : ... L'entendez-vous ?
Date d'inscription : 20/01/2014
Liens : Guilde : Garinkar, Tony the Clock, Rengar, Satojin

Allié(s) : N.I.G.H.T.M.A.R.E.

Opposé(s) : Bowser, Flandre Scarlet, Rayman, Héraults de la Justice


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur






RP(s) en cours :

Ruines d'un ancien temps[Acte XI]
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Iggy Koopa a écrit :
avatar
Joueur
Dim 18 Jan 2015 - 21:14
cool, mes deux persos sont dedans *0*
Pièces Pièces : 7539
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 12/09/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Darkshoots a écrit :
avatar
V.I.P.
Dim 18 Jan 2015 - 22:32
un chef d'oeuvre. il n'y a pas d'autres mots
Pièces Pièces : 9536
Nombre de messages : 365
Age : 29
Réplique/Citation : Don't make me angry! Because nothing is more dangerous than me when i'm relly angry !
Date d'inscription : 23/01/2013
Liens : Petit ami : -
Amis :
Ennemis : Vaati


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Dim 18 Jan 2015 - 23:16
Merci à tous ^^ ca me fait plaisir !


Ceci était le prologue ! Dans le prochain chapitre débute l'arc "La Porte Millénaire", où nous allons revisiter Paper Mario 2 : La porte Millénaire.
Pièces Pièces : 46937
Nombre de messages : 5732
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Lun 19 Jan 2015 - 10:04
Je pense que j'ai perdu l'habitude de te voir écrire autre chose que ARK ou autour de son univers parce que là ça me fait bizarre =x. J'accroche pas trop pour le moment. C'est bien écrit mais je trouve qu'il y a beaucoup trop de personnages et que du coup ça part dans tout les sens. Bon le fait qu'à la fin ils soient séparés, et que ça soit un prologue ça va sans doute amener à corriger cela et c'est tant mieux.

Donc j'attends la suite !
Pièces Pièces : 91204
Nombre de messages : 56110
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
KirbyB a écrit :
avatar
Pink Warrior
Lun 19 Jan 2015 - 12:12
.Pfffffrt, y a tellement de personnage dans A.R.K a mes yeux x). Sinon Gozen tu sais ce que je pense de ta fic hein. /Nice/ !!!

Pièces Pièces : 16716
Nombre de messages : 2119
Age : 18
Localisation : J'en sais rien :0
Réplique/Citation : "Par la magie des rêves !"
Date d'inscription : 02/11/2012
Liens : Amis : Faust, Capricorne, Snow, Shikkan, Argaï, Link, Phoenix, Eloaf the Chao, Genesect, Rosstail, Tim Sinassas,

Ennemie : Baltagnar, Trascer, Nightmare(le hérisson), Axem red, Stip

Connaissance : Flare, Hwoarang, Ikuto, Red, Gozen


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

KB possède une carte obtenu a un quizz qui lui offre 20% de réduction sur tout au marché coco : Carte Gold !
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 19 Jan 2015 - 13:54
Oui bah mec c'est pas A.R.K hein c'est une fan fic ^^ faut pas que tu compares y a rien à voir !
Pièces Pièces : 46937
Nombre de messages : 5732
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Jeu 22 Jan 2015 - 9:53
Je ne compare pas. A.R.K. et ce prologue sont sensiblement différents. Le problème n'est pas de proposer quantité de personnage parce que A.R.K. le fait très bien, mais pour ce dernier, cela s'écoule au fil des chapitres. Le problème ici, c'est que tout est centré sur le début et on se retrouve avec pêle mêle de personnages sans savoir trop sur qui se concentrer. Mais pour un prologue, je le redis, ça peut être normal (qui plus est, on "connait" déjà ces persos), donc c'est pour ça que j'attends de voir la suite !
Pièces Pièces : 91204
Nombre de messages : 56110
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Jeu 22 Jan 2015 - 13:37
T'en fais pas la suite sera bien plus tranquille ^^ je ne te decevrai pas
Pièces Pièces : 46937
Nombre de messages : 5732
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
Mushroom - Shambles - Kingdom
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Film] Kingdom of War
» Kingdom Hearts : The secret key
» Quest of D - The Battle Kingdom
» [Knights Kingdom] Présentation de la Gamme
» [MULTI] Kingdom Hearts I et II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum