Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Seul, perdu... Et dangereux. [ Pv : Tim Sinassas]
Individu Xx-247 a écrit :
avatar
Interressé
Jeu 18 Déc 2014 - 19:29
Sa chute s'arrêta, enfin. Le sol était dur, humide, froid... Horriblement froid...
Se relevant en tremblant, l'extraterrestre se retourna, et ne vit pas la faille qui l'avait emmené, avait-elle juste un jour existé ? Car l'endroit où il se trouvait était exactement semblable à celui qu'il avait quitté. Était-ce vraiment son futur, son nouveau départ ? Comment savoir...

Errant le long des courants d'eau sale qui se déversaient dans les souterrains, l'être cherchait une éventuelle sortie... Il ne savait que faire, que penser... Valait-il vraiment la peine de se battre pour survivre ? Après tout, il n'était plus utile à personne...

Il n'avait jamais été utile.
Personne n'était utile.

Il s'assit, se laissant tomber comme un sac informe, sur un rebord... Et fixa l'eau... Cette chose, déformée par le liquide en mouvement, cette chose si laide, rongée par la corruption, malade, sans vie... C'était lui... Il avait toujours été comme ça, et pourtant il ne s'était rendu compte de sa décadence, de celle des Xhampis, depuis seulement quelques années... Et avait tant bien que mal réussi à l'oublier... Mais cette image le le lui rappelait... Avec avec douleur... La douleur... Depuis quand pouvait-il la ressentir ? Il ne savais plus...

Et ainsi, perdu dans ses réflexions existentielles, il resta là, indifférents à son environnement, seul dans son monde de doutes...
Pièces Pièces : 6075
Nombre de messages : 93
Localisation : Perdu
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Tim Sinassas a écrit :
avatar
Hériss
Sam 20 Déc 2014 - 14:45
Des égouts, des tunnels sans fond capable de te perdre et de t’empêcher de revoir le jour si tu ne fais pas attention. Enfin, sauf si tu te balade avec une intelligence artificielle qui trace les plans au fur et à mesure que tu avances.

« Tu te rend compte, ces tunnels sont extrêmement vieux, et pourtant ils sont encore en parfait état. C’est formidable ! »

Tim souri derrière son casque et suivit la lumière bleue qui émanait du dispositif de projection Holographique de Rose. Comme le vent. Lorsqu’il avait reçu l’IA de ses patrons, elle s’était présenter sous le nom de X-P 455 Delta Iota Texas. Un nom plus que compliqué pour une camarade. Il avait donc choisi de l’appeler Rose, car L’IA avait beaucoup aimé ce nom. Aller savoir pourquoi.

Pour la représenter, la jeune IA avait choisi l’image d’une jeune humaine de 25ans,  avec des yeux couleur noisette et des cheveux bruns. Elle avait choisi aussi un petit haut tout simple, qui lui laissait les épaules à l’air, ainsi qu’un pantalon qui apparaissait Bleu sur l’hologramme. Mais la seule chose qui la différenciait des personnes réelles étaient ses tatouages. De chacune de ses mains partaient des racines qui remontaient jusqu’à ses épaules, pour finir sur deux fleurs qui épousaient la forme de son épaule. Des roses, évidemment. Et ces roses bougeaient sur son corps, sous le souffle d’une brise invisible qui tournoyait le long de ses bras.
Rose se retourna, un air de lassitude sur son visage.

« A tous les coups tu n’as pas écouté…

- On mange quoi ce soir ?

- Evidemment… ce soir il doit nous rester ce qu’on a acheté à la vielle dame du château, mais je pense que….  Forme de vie à 11 heures, 900 mètres. »

Tim rangea son sourire et pris un de ses pistolets paralysant à la main. Si Rose lui disait qu’il y avait un contact à 900 mètres, ce n’était pas une simple alerte, il y avait quelque chose de bizarre.
Rose revint se loger dans son casque et Jonathan se fondit dans l’ombre, avançant lentement vers  le lieu qu’elle lui avait indiqué. Il ralentit sa respiration et tourna l’angle, découvrant un…. Champignon Humain ?

« Un champignon humain ? Je n’avais pas encore pu voir ce genre d’être vivant. C’est vraiment bizarre. » Fit Rose dans son casque.

Tim baissa lentement son arme en silence et s’assura que sa cape de voyage cachait son armure, avant de s’avancer lentement  à une distance raisonnable du « Champi-être »

« C’est rare de croisé du monde dans ces souterrains, dit-il comme s’il était un connaisseur des lieux,il faut dire que personne ne descendrait aussi bas. Vous êtes ? »
Pièces Pièces : 6672
Nombre de messages : 287
Localisation : Somewhere in space
Réplique/Citation : " Solo j'avance dans la nuit noire, solo j'avance avec ma pétoire"
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


PNJ:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Individu Xx-247 a écrit :
avatar
Interressé
Sam 20 Déc 2014 - 20:30
-Vous êtes ?

Une voix.

La créature solitaire émergea de ses pensées avec difficulté, se débattant pour se sortir des méandres tortueux de ses souvenirs, se dressa, tant bien que mal, tremblant sur es jambes frêles et tremblantes, et se tourna avec toute la vigueur qu'il lui restait, c'est à dire peu, vers celui qui s'était adressé à lui...

L'être qui s'offrait à son regard froid et vide de toute expression... Il ne savait pas ce que cette chose était... Dissimulée sous un grand pan de tissu, les seules parties qui en émergeait étaient quant à elles recouvertes de ce qui semblait être une armure...
Cependant, même cette combinaison intégrale ne pouvait cacher ce qui émanait de son propriétaire... De la chaleur. Cette chaleur tant désirée... Synonyme de vie, synonyme d'un corps qui n'était pas encore attaqué par la corruption... Cette chaleur que lui ne possédait plus, qu'il n'avait jamais possédé... Qu'il ne pouvait posséder.
À ses côtés se trouvait quelqu'un d'autre... Une humaine ? Elle leur ressemblait, il en avait déjà vu par le passé... Non. Elle n'était pas humaine. Aucune chaleur ne se dégageait d'elle... Elle n'était pas vivante...     Elle n'existait pas.


Vous êtes ?

Les paroles prononcées revinrent alors dans son esprit... On... On s'était adressé à lui... Le ton était interrogatif, on attendait donc de lui... Une réponse ?...

Comprendre les syllabes, les mots, la phrase. Faire ressortir les souvenirs d'une langue entendue mainte et mainte fois... Les souvenir d'une langue qui n'était pas la sienne. Trouver un sens. Trouver une réponse... C'était cela le plus dur...

Par réflexe, les premiers sons prononcés le furent dans une langue gutturale, incompréhensible pour quiconque n'était pas victime de la "peste" des Xhampis, pour quiconque n'avait pas connu la décadence du corps et de l'esprit... Puis les premiers mots véritables purent être entendus, hésitants...


-J... J-j... Je... Moi... S... Sssuis... X-x...


Réussir. Il l'avait déjà fait, il recommencerait... Réussir... Réussir...
Pas cette fois.
Il ne fini pas sa phrase, qui s'acheva en borborygmes douloureux...

Non... Il devait sortir... Sortir... Vers la lumière... Vers la chaleur... La Chaleur. La chaleur se trouvait devant lui.  Elle lui parlait, lui posais des questions... Aller vers la chaleur.
Et il avança donc vers la voix qu'il ne cherchait même plus à comprendre, qu'il ne désirait que suivre... Posséder... Ingérer. Le bras tendu vers l'avant il boitait donc misérablement, sans aucun son autre que celui de sa respiration difficile, vers l'être inconnu, qui maintenant occupait toute sa conscience...
Pièces Pièces : 6075
Nombre de messages : 93
Localisation : Perdu
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Tim Sinassas a écrit :
avatar
Hériss
Lun 22 Déc 2014 - 11:53
Tim observa le jeune champignon se relever lentement, avec difficulté vers lui. Il lui semblait faible, comme s’il n’avait pas mangé depuis quelques jours. Il semblait attone, vide, comme une coquille.

« Tu a lancer une analyse ?
- J’y travaille déjà, mais il me faudra quelques minutes pour compléter son analyse, alors évite qu’il s’éloigne trop d’accord ?
- Roger »


D’un geste lent, il appuya trois fois sur le bouton de munition dans son dos, puis encore deux fois.
Il possédait désormais des balles traqueuses déchargeant des décharges éléctriques à la cible. Une précaution afin d’éviter qu’il s’éloigne de trop.
La créature se mit à lui répondre, d’une maniére confuse, avec peine, comme si ce n’était pas quelquechose qu’il maitrisait.


-J... J-j... Je... Moi... S... Sssuis... X-x...


Et la phrase se perdit dans un baragouinage.

« Tu en pense quoi ?
-Tout ce que je peut dire c’est qu’il n’est pas d’ici, et que son corps semble être le même que les habitants qu’on a vu dans cette contrée, mais la, il semblerait qu’il soit, malade.
-Génial… Faut que je m’attende à quoi ?
- Maladie, poison, attaque, le mieux serait de lui montrer clairement qu’on est sur la défensive, et qu’on ne lui fait pas confiance. »


Tim était plutôt d’accord avec sa camarade de voyage. Il ne lui avait pas encore fait de mal, mais il semblait avoir une attitude aggressive.
Il recula donc d’un pas, et abaissa un peu son centre de gravité tout en posant sa main droite sur son pistolet tranquillisant et le sortant de son holster.
Il tira une fois, une simple fois devant les pieds du champignon. Le message était clair, il savait se défendre.
Il rapprocha son bras tenant l’arme le long de son corps, bien visible, son autre main derrière sa cape de voyage.


« Je veut simplement discuter, donc on va éviter le conflit d’accord ? »


Tim ne s’attendait pas à une réponse franche, mais au moins il donnait sa position.
Pièces Pièces : 6672
Nombre de messages : 287
Localisation : Somewhere in space
Réplique/Citation : " Solo j'avance dans la nuit noire, solo j'avance avec ma pétoire"
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


PNJ:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Individu Xx-247 a écrit :
avatar
Interressé
Lun 22 Déc 2014 - 18:42
La Chaleur... La Vie... La Vie qui l'abandonnait, année après année... Qui abandonnait son peuple condamné... Elle se trouvait devant lui... Là... Toute proche... Il... Il n'avait qu'à faire que quelques pas pour l'atteindre... Pour qu'elle soit sienne... Enfin...

Non. Cela ne pouvait être possible. Ça ne se passait pas comme ça. Son corps, son esprit, son âme était gangrené par le mal... Il ne pouvait être sauvé. Il n'avait jamais pu être sauvé. Dès la naissance il avait été destiné à cette lente agonie... Il était perdu.

Faire taire cette voix... Continuer vers la chaleur qui palpitait sous l'armure... Avancer une jambe, traîner la seconde, et ainsi de suite, sans renoncer...

Un projectile lumineux s'abattit à un mètre à peine de lui, devant ses pieds...
Peu importe, il devait progresser, toujours devant lui. Toujours progresser.  


-Je veut simplement discuter, donc on va éviter le conflit d’accord ?


On lui parlait. Encore. Mais cela n'avait maintenant plus d'importance. Plus aucune importance. Peu importait ce qu'elle lui intimait, lui promettait, lui conseillait ou lui ordonnait, il n'écoutait plus. Il ne faisait plus l'effort de comprendre les sons abstraits qui arrivaient à son esprit, désormais focalisé sur un seul point, un seul but, une seule obsession...

Et la créature, monstrueuse et pourtant pathétique continuait sa lente et fastidieuse avancée en direction de ce qu'elle espérait, en dépit de ce que le semblant de raison encore intact en elle s'évertuait de lui faire comprendre, être le Salut de son Être...
L'Extraterrestre tendit donc à nouveau sa pince agitée de contractions compulsives vers son objectif, qui brandissait pourtant toujours son arme vers cette carcasse, sa carcasse, qui s'obstinait à continuer son chemin... Il tendit donc cette pince en avant, fit un nouveau pas... Et tomba. Tomba sans un bruit sur le sol dur et humide du souterrain. Il tenta de se relever, se dressant sur ses jambes tremblantes, en vain. Chaque tentative se soldant par une nouvelle chute...
Tant pis.

Et il rampa. Glanant centimètre sur centimètre. Se raccrochant désespérément à cet espoir qu'il savait faux mais qu'il ne voulait abandonner, peut-être la seule chose qui le gardait en vie... Offrant ainsi à celui qui pouvait le voir un spectacle pitoyable et fascinant...
Pièces Pièces : 6075
Nombre de messages : 93
Localisation : Perdu
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Tim Sinassas a écrit :
avatar
Hériss
Mar 23 Déc 2014 - 17:27
Le champignon ignora les indications, et continuait de sa démarche oscillante à avancer vers Tim.

Elle continua sa course, même après avoir épuisé ses forces, rampant vers ce qu’il considérait comme étant son objectif, son sauveur, sa rédemption.



« Fascinant, il semblerait être mu par un véritable fanatisme, une sorte d’endoctrinement qui le pousserait à faire quelque chose, mais quoi ? »


Rose sortit de l’armure de Tim et flotta lentement vers l’être misérable qui se trainait vers eux.

Elle flotta lentement autour de lui, observant ces réactions, changeant d’apparence, prenant même celle de Tim. Mais la créature avançait inexorablement vers lui, puisant dans ces maigres forces afin de pouvoir se déplacer.

Après ces observations, Rose revint se loger dans le casque de Tim.



« On peut rien faire pour lui, à moins de comprendre la raison de cette poursuite vers toi, on ne peut pas l’aider. On rentre. »


Tim soupira, et jeta un regard à la créature.



« Je fais quoi ? Je l’envoie au loin et on sort le Passereau ? 

-Oui, au moins il arrêtera de nous coller les basques. Virtualisation du passereau en cours... »


Tim tendit sa main vers l’avant, et des petits cubes se mirent à couler vers le sol.

C’était presque étrange de voir cette matière lumineuse tomber sur le sol, sauter, rouler, pleine de vie, s’animant et s’assemblant afin de former une forme.

Au bout de quelques secondes, que Tim avait mises à profit afin de reculer un peu afin de garder une certaine distance de sécurité entre lui et le champignon, la matières lumineuse s’éteignit, laissant apparaitre une forme sombre, semblant flotter au-dessus du sols.

L’engin mesurait dans les deux mètres de long, d’une couleur mat. Sa silhouette allongée avait été conçue pour la vitesse, et son réacteur fumant ronronnait doucement.

Tim grimpa en celle et afficha le plan pour sortir sur son casque.


« Tu devais pas l’envoyer au loin ?

-Mince, j’oubliais, en espérant qu’il reste une barre de chocolat dans le vaisseau. »


Tim se concentra, et attira suffisamment d’énergie pour former une boule dans sa main droite.

Avec un soupir il la propulsa vers la créature, sachant que le coup la repousserait plus ou moins violement.



« Rentrons à la maison » dit-il en mettant les gaz.


Il entendit une explosion derrière lui, mais ne s’en n’occupa pas. Son besoin principale était pour le moment de sortir le plus vite possible de cet endroit et de manger un truc. Car oui, la biotique donne faim.
Pièces Pièces : 6672
Nombre de messages : 287
Localisation : Somewhere in space
Réplique/Citation : " Solo j'avance dans la nuit noire, solo j'avance avec ma pétoire"
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Individu Xx-247 a écrit :
avatar
Interressé
Mer 24 Déc 2014 - 14:50
Avancer. Avancer. Encore et toujours avancer, traîner sa carcasse sur le sol froid parsemé de flaques d'une eau trouble et sale...

Pourquoi ?
Pourquoi continuer ainsi, à ramper misérablement vers un objectif qu'il n'attendrait sans doute jamais ? Il était incapable de continuer.
Tout cela ne servait à rien.

Avancer. Avancer. Encore et toujours avancer, droit devant lui. Il le fallait. Il ne pouvait en être autrement...

La "Fausse Humaine" tournait autour de lui, parlant et parlant sans cesse, mais l'alien ne s'en préoccupait pas. Elle n'avait pas la moindre forme d'importance. Elle n'était rien.
Mais son esprit s'emballa alors quand le Vivant sauta sur une... Une chose qui n'était là avant. Un véhicule, il le savait... Non, il ne devait pas partir... Pas maintenant... Non...


-N-n.... Nnnn...


Explosion. Une formidable explosion de lumière brûla les rétines de la pauvre créature. Son corps gracile fut littéralement soufflé par la déflagration, avant de retomber plus loin. Encore une chute. Et l'atterrissage se fit alors non pas sur la terre dure, mais dans l'eau, glaciale, qui se referma au dessus de lui...

Remonter. Respirer. Ne se laisser couler. Lutter contre le courant était impossible dans son état, mais il fallait qu'il survive...

Pourquoi ?

Survivre. Juste survivre.



___



Une pince sortit brusquement du liquide opaque. Un corps se hissa et tituba sous la lueur tamisée que laissait passer une bouche d'égout... Une bouche d'égout... Des yeux éteints se levèrent vers cette ouverture pratiquée dans la voûte du souterrain... Des pieds malades firent ployer les marches de l'échelle de métal fixée à la parois...
Un être perdu, malade, mais terriblement décidé, grimpait vers son nouveau départ....  
Pièces Pièces : 6075
Nombre de messages : 93
Localisation : Perdu
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 14/12/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Contenu sponsorisé a écrit :
Seul, perdu... Et dangereux. [ Pv : Tim Sinassas]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seul, perdu... Et dangereux. [ Pv : Tim Sinassas]
» [Question] Seul et perdu, Fondations de pierres
» Ma bibliothèque idéale (Aka perdu sur une île déserte avec un seul bouquin.)
» L'animal le plus dangereux au monde...
» b747-400 f UPS perdu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum