Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Inversion00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Etoile de Minuit [PV Ganondorf]
Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Jeu 18 Déc 2014 - 17:51
Sumaru rouvrit les yeux doucement. Ses paupières étaient incroyablement lourdes, et, pendant un instant, le monde sembla osciller autour de lui... La vision irréelle qui se présentait à lui n'aidait pas à le ramener à la réalité... Un ciel violet, cauchemardesque, et une végétation en mauvais état l'entouraient... Sa vision était trop floue pour discerner clairement le reste du monde autour de lui, mais une chose était sure, cela n'était pas la réalité... Il devait se réveiller et retrouver Dirjil et Sartia... Et les autres bien sur... Il n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé depuis qu'il était tombé dans les pommes, mais le plan n'avait pas pu échouer. Dirjil semblait si sur de lui... Et même si tout cela était confus, Sumaru avait le sentiment que leur armée avait le dessus, avant qu'il ne s'effondre. Il soupira doucement.

Il ne lui restait plus qu'à attendre, en regardant cette forme floue à l'horizon. Il laissa le coté gauche de sa tête retomber dans la boue sans chercher à la retenir. Pourquoi se fatiguer ? Il allait bientôt se réveiller, alors... Tout de même, cette créature qui approchait était intrigante... Mais pas assez pour le maintenir éveillé... Lentement, il se laissa glisser vers un sommeil réparateur...

Et la douleur lui ouvrit les flancs. Rouvrant brusquement les yeux, il roula sur le coté pour s'écarter de la menace, et se redressa aussi vite qu'il le put. Ses appuis étaient instables, il dérapait sur la boue, mais au moins, il était en position pour affronter... Quoi, au juste ? Plus rien n'était visible. Il resta en alerte encore quelques instants, puis ferma les yeux en soupirant et en portant la main à son flanc... Le tissu était humide, et ce n'était pas du à la boue...

Sumaru ne savait plus si c'était un rêve. Mais il savait qu'il devait partir d'ici...
Pièces Pièces : 26249
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Jeu 18 Déc 2014 - 18:52
- Tu ne peux t'enfuir d'ici, étranger, murmura une voix rauque dans le dos du jeune homme.

Adossé contre un rocher, un puissant homme au teint verdâtre avait ses yeux rivés sur l'immense lune aux couleurs du sang et de la boue qui se levait doucement dans le ciel de Lorule, tandis que les serpents des marais maudits plongeaient dans la vase à la manière des mammifères marins, esquivant les éclairs sombres qui s'abattaient ça et là. Le grand Ganondorf, seigneur du Malin, et fort peu impressionné par cette désolation ambiante, tourna son regard en direction du guerrier qui venait de se réveiller, proche de sa personne. Le Gerudo se leva, ne dominant pas Sumaru en taille mais en carrure, et observa ce qui semblait être une blessure. Ganondorf fronça les sourcils lorsqu'il détourna son regard de son interlocuteur, observant les marécages plus intensément. Les montagnes l'entourant semblaient réguler la gravité, ce qui faisait que les deux hommes y étaient piégés, sans espoir apparent d'en sortir. Les marais maudits étaient fermés et emplis de monstres. Il s'agissait d'un ancien lieu de culte pour une secte satanique et chaque serpent marécageux portait en lui la trace d'un chaos sanglant ayant appartenu à l'une ou l'autre victime des carnages religieux qui avaient opéré en ce lieu dérangeant.

Point affecté par l'enfoncement des sables mouvants, Ganondorf marcha dans la direction opposée de Sumaru, sur quelques mètres, et murmura :


- Tous les deux ne sommes pas de ce monde, mais une différence est notable. Je n'ai fait que traverser un plan pour en rejoindre un autre. Tu sembles provenir d'une autre réalité. Sais-tu à quel danger tu t'exposes en un lieu tel que Lorule ? Ce royaume est maudit. Dévasté par un démon si puissant qu'il faillit détruire plusieurs plans. Personne n'est normalement autorisé à pénétrer en ces terres vides d'espoir.
Pièces Pièces : 24661
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Ven 19 Déc 2014 - 17:25
La voix le surprit, du premier abord... Elle semblait si déraisonnable, ici. Mais l'homme ne semblait pas menaçant... Sa laideur était cela dit encore plus impressionnante que sa carrure, mais cela n'importait pas à Sumaru...  Il ne semblait pas menaçant, et c'était tout ce qui comptait. Sans cesser d'appuyer sur sa blessure, il se redressa doucement. Il prit la parole d'une voix grave et puissante, mais sans chercher à être sérieuse ou menaçante pour autant.

"Tu diras ça à Kiro... Si j'savais comment je suis arrivé là, je me barrerais dès maintenant..."

Enfin réveillé, ayant parvenu à faire taire la douleur dans ses cotes, sans avoir encore identifié ce qui l'a causé, il regarda autour de lui. Effectivement, des montagnes les entouraient, mais Sumaru ne sentait pas d'écho de sa psynergie en elle, comme si elles étaient protégées par quelque chose de beaucoup plus puissant... Il pesta intérieurement en regardant la boue qui progressait lentement le long de ses jambes, puis redressa la tête et décida de suivre Ganondorf. Le dépassant rapidement, il dégaina sa claymore avec une douceur presque amoureuse, et l'orienta comme il avait l'habitude de le faire, d'environ 20 degrés en dessous de l'horizontale, tout en continuant à progresser. Son souffle s'était fait beaucoup plus régulier, ses pas aussi silencieux qu'il le pouvait, et, lorsqu'il reprit la parole, sa voix était encore plus basse, mais clairement sympathique.

"Mon nom est Sumaru... Quel est le tien, étranger ? Et quelle est cette terre ?"

Ganondorf ne pouvait définitivement pas voir que les traits de Sumaru étaient tendus, ni qu'il était prêt à se retourner et se battre à tout instant...
Pièces Pièces : 26249
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Ven 26 Déc 2014 - 13:39
Ganondorf, majestueux, fit quelques pas dans la boue sans s'en soucier, écoutant la question de Sumaru. Son arrivée ici était prodigieuse, sans conteste. Mais plus loin que cela, les deux hommes semblaient piégés et l'atmosphère, lourde, commençait à se faire sentir. Ganondorf fronça les sourcils, lorsqu'un ver géant, empli de boue électrifiée, sortit des tréfonds de la terre pour se jeter sur le duo qui venait de se former. Sortant sa propre Claymore, faite d'or et gravée de runes, Ganondorf exécuta un mouvement incurvé qui découpa le ver en trois. Les morceaux de chairs tombèrent dans le marais et éclaboussèrent Ganondorf, qui frissonna doucement à cause du froid contact de la vase sur son corps. Grinçant doucement des dents, l'homme murmura :

- Pour sortir des terres de Lorule, et plus précisément des marais maudits, il faut emprunter un téléporteur magique se trouvant à l'intérieur d'un temple. Et le bâtiment que tu vois là-bas ... - Il pointa une gigantesque bâtisse en ruine de la pointe de sa claymore - en est justement un. Si tu veux sortir d'ici, tu ferais mieux de me suivre.

Le Seigneur du Malin avança tranquillement, sans se soucier du bourbier, et répondit en rangeant sa claymore dans son fourreau :


- Je suis Ganondorf. Bienvenue à Lorule.
Pièces Pièces : 24661
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Ven 2 Jan 2015 - 6:19
Lorsque le ver surgit du sol, Sumaru réagit imperceptiblement, abaissant très légérement son centre de gravité en armant son bras, mais se retint de réagir, ayant entendu le chuintement d'une lame sortant de son fourreau derrière lui. Il tourna légérement la tête, et vit l'homme manier une claymore dorée magnifique, découpant sans ciller le ver en trois... De la boue s'éleva tandis que le ver s'effondrait, et une partie vint s'écraser sur la joue de Sumaru, qui ne daigna même pas l'essuyer, trop occupé à observer les mouvements de son camarade de voyage. Et une chose était claire... Kiro aurait bien du mal à se débarasser de cet adversaire, si les deux devaient un jour s'affronter...

Sifflant très doucement entre ses dents, Sumaru finit par laisser son rictus disparaitre, faisant revenir le sourire vaguement énigmatique qu'il arborait généralement. Il n'était pas sur d'avoir bien compris ce que disait l'étranger, mais a priori... Cela n'avait pas de raison d'être faux... Sans ranger son arme, il observa le batiment devant lui. C'était là qu'ils devaient aller, si on devait en croire les dires de ce Ganondorf... Mais Sumaru comptait bien en apprendre plus sur son guide, avant d'y arriver.

"Sumaru Alric... Charmant endroit... Vous n'êtes pas humain... Mais vous n'êtes pas non plus d'une race que je connais. Quel genre de monde peut donner des claymores comme celle là à ses guerriers, dis moi ? Ma vieille Kace ne vaut sans doute pas grand chose, comparée à la tienne..."
Pièces Pièces : 26249
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Sam 3 Jan 2015 - 14:33
Ganondorf observa sa claymore quelques secondes et la rangea doucement dans son fourreau, souriant aux diverses remarques de Sumaru. Il semblait que celui-ci s'intéressait au seigneur du Malin, et cela ne déplaisait pas à l'Homme. A Lorule, les règles étaient différentes, et Ganondorf était un parfait inconnu, en total contraste avec la personne qu'il était en Hyrule. Il pouvait donc se permettre la grande liberté d'agir à sa guise. Cependant, il était un point où son nouveau compagnon avait raison. Il serait nécessaire de travailler en équipe pour sortir de ces marais, et la meilleure solution était d'instaurer un climat de confiance. Face à cet inconnu provenant d'un autre monde, Ganondorf décida de ne pas tout cacher, lui répondant, tandis qu'au fil de la marche, un autre ver était apparu, l'ayant forcé à sortir sa lame une nouvelle fois :

- Je ne sais ce qu'est un Humain. Je suis un Gérudo. Une noble race du désert de Lanelle. Ma Claymore est l'arme que l'on confie au seul homme Gérudo naissant tous les cent ans. Bien qu'en vérité je sois plus vieux que cela. Et d'ailleurs, c'est moi qui ai forgé cette lame, mais son aspect est trompeur. Ces dorures pures cachent un pouvoir incommensurable.


Deux vers plus imposants sortirent des marécages. Ganondorf pointa sa lame en direction des nuages et attira la foudra, la redirigeant sur les vers en riant. Le cadavre grillé des insectes tombèrent à ses côtés en l'éclaboussant, tandis que le temple des marais était en vue.
Pièces Pièces : 24661
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Sam 3 Jan 2015 - 18:42
Sumaru écouta le discours de son camarade, le regarda capter la foudre pour la rediriger vers les vers, d'un regard quelque peu blasé, puis son regard revint sur le temple au fond du marais...

"Hmm hmm."

Il n'y avait rien de plus à dire. Non pas que Sumaru ne croyait pas à son histoire, ou n'était pas intéressé par ce qu'il racontait. Simplement, c'était une histoire comme une autre. Elle n'était pas plus ou moins impressionante qu'une autre, juste différente. Les pouvoirs de ce Ganondorf, en revanche, l'étaient plus... Peut être était il un mystique aussi, mais il en doutait... Il ne semblait pas posséder cette connexion avec le monde qu'avait Sumaru et les autres derniers mystiques... On aurait plutôt dit... Que ce Ganondorf s'imposait à ce monde, le détruisait et en brisait les règles simplement parce qu'il le pouvait... Sa puissance devait être bien supérieure à celle de Sumaru, mais sa maitrise du pouvoir... Beaucoup moins fine, moins subtile... Du gachis. Pestant intérieurement, il reprit son chemin, attendant avec impatience la sortie d'un nouveau ver pour montrer à son allié ce que lui savait faire... Bien qu'il ne sache pas vraiment encore quoi faire, il avait déjà sa petite idée...

Ils marchèrent encore quelques instants avant que deux vers n'apparaissent de nouveau. Ils étaient éloignés l'un de l'autre, mais cela ne tira qu'un sourire au guerrier avant de bondir vers le plus proche de lui, à sa gauche. Passant sa claymore à la verticale au dessus de son épaule droite, il l'abattit sur la tête de son ennemi, lui aussi en plein bond, le traversant entièrement, et n'essayant pas de retenir sa charge en tombant, son genou droit s'écrasant dans la boue tandis que sa claymore faisait de même plus loin, toujours dans le corps du monstre. La lame avait découpé le ver en deux dans la longueur sur plus d'un mètre, et Sumaru retira sa lame en se relevant doucement, et commença à l'essuyer en se retournant. Sans même qu'il ait eu besoin de se retourner, il avait fait surgir de terre, en même temps qu'il avait bondi, un obelisque avait traversé le corps de l'autre ver avant de se fendre pour s'effondrer sur sa partie arrière. Sortant un petit couteau de chasse de sa tenue étrange, Sumaru s'approcha de lui et lui fendit l'avant du corps pour être sur de le tuer avant de se tourner vers Ganondorf en se relevant.

"Je préfère un pouvoir bien utilisé et la simplicité à une claymore aussi pimpante, mais pourquoi pas ! Et donc, t'es un Gerudo polycentenaire... Pour te répondre, je suis un humain d'une vingtaine d'années... vingt trois pour être précis... J'ai grandi dans une ferme, et j'ai volé cette claymore à un nain. On peut pas tous avoir une vie de Gerudo, j'suppose."

Sans rien ajouter de plus, Sumaru sourit et reprit son chemin après avoir rangé sa claymore, les bras croisés dans le dos.
Pièces Pièces : 26249
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Lun 12 Jan 2015 - 13:24
En écoutant le discours de Sumaru, Ganondorf rit aux éclats, ses mains sur les hanches et son visage dirigé vers le ciel. Son rire rebondit sur les parois rocheuses du marais et résonna dans l’entièreté de celui-ci. Ce petit lui plaisait bien. Le Gerudo prendrait grand plaisir à explorer les marais en sa compagnie. Rien à voir avec ces lèches bottes de Ghirahim ou de Xanto. Sumaru, bien que très jeune, semblait être un guerrier en devenir, mû d'un avenir certain. L'homme du désert se garda cependant bien de lui dire et ils avancèrent tant bien que mal dans les marécages, atteignant la porte fermée du temple des Marais. Ganondorf expliqua alors à Sumaru, face à la gigantesque porte de pierre :

- L'intérieur de ce temple grouille de monstres plus puissants que ces simples vers. En outre, plongé dans le noir, la bâtisse change son architecture. Veille bien à ce que les torches restent toujours allumées, sans quoi nous pourrions nous retrouver perdus à jamais. En ce qui concerne cette porte de pierre, recule-toi.


Ganondorf souffla pendant quelques secondes et se plaça en posture guerrière, optant pour un mouvement lançinant de son corps et de ses bras. Son poing se charga en énergie magique condensée et, lorsqu'il donna son coup à la porte, l'énergie accumulée explosa, détruisant la porte par la même occasion. A l'intérieur du temple, tout était noir. De nombreuses chauves-souris zombifiées sortirent de l'antre sombre, passant devant les deux guerriers avec hâte sans s'en préoccuper.
Pièces Pièces : 24661
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Lun 12 Jan 2015 - 21:11
D'un hochement de tête, Sumaru resta en retrait le temps que Ganondorf ouvre la porte. Encore une fois, Ganondorf imposa sa volonté au monde, mais Sumaru accorda cette fois son attention, non aux ténèbres entourant le poing de son partenaire, mais sa gestuelle. Malgré la bestialité claire du Gerudo, il était clairement élégant. Cela ne faisait aucun doute. Il avait l'étoffe d'un roi, bien plus que Dirjil ne l'avait jamais eu. Dirjil n'était qu'un leader temporaire... Il avait sans doute le charisme, un sourire et une logorhée qui ne trompait personne, mais qui faisaient de lui quelqu'un d'extrêmement sympathique sous tous abords, mais jamais il ne saurait prendre de décision pour un état, encore moins un empire... Il n'avait pas le courage de ses opinions, ni même, bien souvent, d'opinions fondées. Une fois que le monde serait libéré de l'empire, il voulait céder son trône à quelqu'un d'autre et retourner dans leur village d'origine, avec Sumaru et Sartia... Mais pour cela, Sumaru devait retourner chez lui...

Dissimulant son soupir dans le fracas de la porte explosant et le cri des chauves souris filant autour de lui, le jeune lieutenant dégaina de nouveau son épée, et la frotta au dessus d'une torche, contre le mur, afin de projeter des étincelles dessus et l'allumer. Cela fait, il prit la tête de la marche, sans rengainer son arme. Il n'avait pas pris la parole. Encore une fois, il n'avait rien à dire.

Mais si ce Ganondorf pouvait imposer sa volonté au monde... Peut être pourrait il le ramener chez lui.
Pièces Pièces : 26249
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Lun 26 Jan 2015 - 17:22
Ganondorf marcha à son tour dans le grand couloir sombre du temple des marais maudits. L'homme observait autour de lui, constatant que de nombreuses peintures décrivant l'histoire des marais défilaient le long des briques empreintes de mousse. Ganondorf sentait de multiples présences maléfiques autour d'eux. Pas le genre de présence maléfique qu'il appréciait. Celles qui étaient destinées à être incontrôlables. Ganondorf pesta doucement tandis qu'ils tournaient dans un nouvel embranchement. Une ombre maléfique sortit du mur, et le seigneur du Malin l'embrocha d'un coup de Claymore en murmurant à Sumaru :

Le temple lui-même serait, parait-il, vivant ... Atteindre le portail nous ramenant dans la bonne réalité ne sera pas chose aisée, mais, puisque nous n'avons rien d'autre à faire que de marcher et frapper, parle moi plutôt de toi ... Ton monde te manque-t-il déjà ?


Ganondorf indiqua un escalier et alluma une nouvelle torche grâce aux flammes noires sortant de ses mains. Le temple était plus dangereux qu'il n'y laissait pour l'instant paraître. Le niveau de dangerosité dépendrait entièrement de leur capacité à raisonner calmement et de ne pas être trop brutal, sous peine d'attirer des vagues plus monstrueuses. Ce n'est pas réellement ce qui effrayait Ganondorf, mais plutôt la possibilité de toujours passer à côté du portail. Il n y avait pas à dire, Lorule était à la hauteur de sa réputation.
Pièces Pièces : 24661
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Dim 1 Fév 2015 - 20:00
Sans se retourner vers son camarade d'aventure alors que ce dernier lui parlait et tuait une ombre, Sumaru serra très légérement les machoires. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il faisait ici, ne savait qu'à peine ce qu'il cherchait, en cet instant, et un monarque lui demandait de lui parler de son monde... Cela dit... Ce monarque était peut être le seul à pouvoir le ramener là où il devait être en cet instant... Il n'avait pas d'autres choix que d'obéir et de répondre. Il devait lui rendre service s'il voulait obtenir une faveur en échange. Oui... Il en était de plus en plus convaincu maintenant. Seule une personne de la puissance de ce Ganondorf pouvait le ramener dans son monde... Il soupira.

"Mon monde porte le nom d'Angara... Si tu le connaissais, tu saurais qu'il ne peut que me manquer... Malgré ses problèmes récents."

C'était tout ce qu'il avait envie, non, besoin, de révéler pour l'instant. Il n'avait pas envie de parler de son monde tant qu'il était bloqué ici, mais s'il devait se forcer, autant en révéler le moins possible... Et il avait plus important à penser pour l'instant. Il devait comprendre ce bâtiment, ses mouvements, son architecture à géométrie variable. Doucement, il laissa sa conscience glisser dans la pierre, explorer chaque fissure, chaque faille, chaque joint... Il devait devenir ce batiment s'il voulait en comprendre les tenants et aboutissants...

Il continuait de marcher pendant ce temps. Sa main droite tenait toujours sa lame, toujours avec le même angle par rapport au sol, pendant que sa main gauche s'en était détachée alors qu'il commencait sa transe. Elle était maintenant agitée de légers spasmes seulement visibles au niveau de son index qui semblait remuer sans raison. Si Ganondorf avait pu voir le visage de Sumaru à ce moment, il aurait vu que sa partie gauche était elle aussi agitée de spasme... Mais il devait comprendre. Il devait montrer ses capacités pour obtenir ce qu'il voulait. Et il ne faillirait pas.
Pièces Pièces : 26249
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Magicka a écrit :
avatar
Hériss
Lun 2 Fév 2015 - 14:50
Ganondorf explora le labyrinthe tranquillement, marchant aux côtés d'un Sumaru visiblement en transe, occupé à comprendre le fonctionnement de l'endroit où ils se trouvaient. Soit. Ganondorf se plaça un peu plus en avant et décida de devenir les "bras" de l'Angarien, tranchant les monstres pour lui et ainsi lui permettre de garder une concentration maximale. Il était évident qu'ils tournaient en rond, mais le seigneur du Malin attendait la réaction de Sumaru à ce propos. Le labyrinthe se jouait d'eux, mais le groupe avait sans doute déjà compris la supercherie. Cependant, pour donner à l'angarien les clés qu'il devait lui manquer, Ganondorf s'arrêta et s'adossa contre l'un des murs en murmurant à Sumaru :


- Dans une autre réalité, superposée à celle-ci, se trouve au sommet d'une montagne un gigantesque temple en pierre semblant comme celui-ci être vivant. Je pense que tu commences à comprendre les attraits de ce genre de construction, n'est-ce pas ? Comme la forteresse d'Ikana, dans cette autre réalité, ce temple des marais ne semble pas montrer toute l'étendue de son architecture. C'est pour cela que nous allons le forcer un peu. Reste concentré malgré ce qui va suivre, sinon tu n'arriveras pas à en comprendre les subtilités.


Ganondorf prit sa Claymore et l'enfonça violemment dans le plafond, dans un interrupteur doré qui trônait à cet endroit. L'interrupteur devint argenté et le temple se mit à trembler violemment, avant de se retourner complètement. Le plafond ainsi devenu sol, de nombreuses nouvelles portes furent découvertes.
Pièces Pièces : 24661
Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Sam 7 Fév 2015 - 12:46
Lorsque Ganondorf lui demanda de se concentrer, Sumaru s'arrêta de marcher, et de la pierre sortit du sol pour venir bloquer ses jambes. Il ferma les yeux pour se concentrer au maximum sur ce qu'il allait ressentir. Lorsque tout s'inversa, il le ressentit au plus profond de lui même, et sut immédiatement par où ils devaient aller. Dès que tout mouvement cessa, il laissa ses bottes de granite retourner au sol, et se retourna rapidement pour tomber sur un genou derrière Ganondorf, les yeux toujours fermés.

"Quel genre de personnes crée ces bâtiments ? Je peux ressentir ce qu'il se passe... Je peux sentir des fluxs à la limite de ma conscience... Ce n'est pas l'énergie que je manipule, cela n'y ressemble pas... Mais ce n'est pas non plus l'énergie que tu manipules. Ce n'est pas plus délicat, mais son goût est différent... Ta magie a un gout beaucoup plus enivrant... Celle là est rance, impure par nature... Primitive mais déjà brutale... Quel genre de barbares crée ce genre d'endroits ?"

Semblant dégouté par ce gout étrange, Sumaru cracha à sa droite et se releva, puis reprit sa marche, suivant le chemin que sa psynergie lui indiquait, d'un pas beaucoup plus rageur qu'un peu avant.
Pièces Pièces : 26249
Nombre de messages : 3940
Age : 22
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Etoile de Minuit [PV Ganondorf]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RP] Un bain de minuit pas tres bonne idée !!
» Buffet de minuit?
» un bain de minuit pas tres bonne idée !!
» INSCRIPTIONS - jusqu'au 10 mars minuit
» Etoile de Bessèges (du 03 au 07 février) : Les partants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum