Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Retour de trés loin [PV Flare]
Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Ven 21 Nov 2014 - 20:03
Hwoarang Flare et son frêre Hear avaient voyagé pendant prés de deux jours à bord des deux motos. Le coréen ne fut pas fâché d'être arrivé, il allait enfin pouvoir se reposer un peu après tous ce qui lui était arrivé dernièrement. Quoiqu'il se doutait bien qu'il ne tiendrait pas en place très longtemps et qu'il voudra très vite repartir à l'action.

Pour une fois, il avait l'impression d'arriver dans la cité d'Hyrule comme dans une cité normale , car jusqu'à présent chaque fois qu'il y venait, soit ses habitants étaient paniqués, soit elle était attaqué par Trascer, ou par des Zombies. Pour une fois, il voyait donc les habitants se balader tranquillement dans les rues, inconscients des dangers qui se passaient en dehors de leurs murs. Etaient-ils au courant pour les tours de l'apocalypse et du reste ?

Tous cela était tellement paisible, trop même, il s'attendait à tout moment de voir un asteroïde de 10 000 tonnes tomber du ciel. Et puis il repensa à la vision que lui avait montré le vieil homme qui lui avait donné sa lance : Celle de l'homme au masque détruisant la cité. Apparemment, cela n'était pas arrivé, du moins par encore.

Il s'adressa à Flare, tout en se parlant un peu à lui même :


C'est bizarre, on dirait que cette ville est toujours le centre de tous les ennuis, mais ses habitants ont l'air toujours tranquilles. Faudra qu'ils m'apprennent leur truc.

il marqua un temps de pause en regardant la foule a nouveau l'air amusé, puis reprit

Par contre quand je disais que je voulais aller à la cité d'Hyrule à la base, c'était une idée à court terme. J'ai aucune idée de quoi faire maintenant. D'ailleurs je sais pas non plus vers ou partir après, disons que je déciderai sûrement ça au moment ou je passerai la porte dans l'autre sens hein !
Pièces Pièces : 11171
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flare a écrit :
avatar
Furie
Jeu 27 Nov 2014 - 3:19
Deux jours à moto, à me demander si j'allais survivre à ce voyage. Bon, j'exagère. Je n'étais simplement pas habituée à ce genre de véhicule et j'avais tout le temps l'impression que j'allais tomber. À cause de ça, je me suis accrochée à Hwoarang à plusieurs reprises, ce qui était plutôt bizarre. Mais je me sentais bien, comme ça, tout contre lui. C'était un peu gênant. Bref, nous étions tous soulagés quand nous sommes arrivés à Hyrule. Nous entrâmes dans la cité, nous mêlant à tous ces gens qui semblaient si paisibles. On aurait dit qu'ils se faisaient tellement souvent attaquer qu'ils avaient décidé de ne plus s'inquiéter pour ça. De toute façon, leur monarque m'avait paru assez puissant, les fois où je l'avais croisé, pour défendre la contrée en cas de danger imminent. Je me souvenais  très bien de lorsqu'il m'avait massacré au bal de Maiden. Mais ce n'était pas sa faute, je ne lui en voulais aucunement.

Le rouquin fit la même constatation que moi et ajouta qu'il faudrait que les habitants lui apprennent leur truc pour demeurer calmes malgré les circonstances. Je rigolai et m'exclamai :

« Si tu veux mon avis, c'est qu'ils se sont habitués à tout ça. Et puis, leur roi est plutôt fort. »

Il reprit en disant qu'il ne savait quoi faire maintenant. Je regardai autour de moi, puis me rappelai l'état de ma tenue actuelle en voyant plusieurs personnes me dévisager. Déchirée et salie de sang d'araignée. Je pris donc la décision de partir en quête de vêtements potables. J'aurais pu me les faire moi-même avec mon parchemin et mon pinceau, mais je n'en avais pas envie. C'est ainsi que je me rendis à une boutique où j'achetai une robe orange rayée noire munie d'une capuche avec des oreilles de chat dans lesquelles mes vraies oreilles de chat rentraient parfaitement et des collants noirs. J'allai dans une cabine les enfiler, puis je payai le vendeur.  

« Des rayures verticales ? Ça fait grossir, plaisanta mon frère.
- Hein ? Mais non, c'est les rayures horizontales qui font grossir. De toute façon, je m'en fiche. Je suis une combattante, pas une mannequin.
- Peut-être, mais admets que tu as choisi cette tenue pour que machin te trouve jolie.
- Je n'aime juste pas spécialement être couverte de sang d'insectes. »

Je haussai un sourcil et me retournai vers Hwoarang. Hum... je me demandais s'il me trouvait belle. *AAAH HEAT M'A FOUTU SON IDÉE DANS LA TÊTE !*, pensais-je. Bah, c'était pas important. De toute façon, je ne voulais plus avoir de lien plus fort qu'amical avec les garçons. J'avais eu ma dose. Bon, je n'étais sorti qu'avec un seul d'entre eux, mais il m'avait trop écœuré. Je songeai que je jugeais un peu trop vite, qu'ils n'étaient sûrement pas tous comme lui. Je devais vraiment arrêter de le laisser empoisonner mes pensées.
Pièces Pièces : 4560
Nombre de messages : 1193
Age : 21
Localisation : Là où on a besoin de moi
Réplique/Citation : Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Date d'inscription : 24/09/2011
Liens : Petit ami : Hwoarang
Proches : Squall, Heat
Alliés : Link, Kirby Bros, Merwen, Faust
Ennemis : Axem, Ghirahim


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Jeu 27 Nov 2014 - 19:02
A la question de Hwoarang, Flare répondit qu'elle voulait aller acheter de nouveaux vêtements pour remplacer les siens tachés de sang d'insectes. Ce dernier n'y voyait pas un grand interêt, mais cela lui fit remarquer que lui non plus n'avait pas été epargné pendant ce combat. Mais il ne voyait pas l'interêt de se trouver de nouvelles fringues, qui de toute façon risqueraient de subir le même destins que ces predecesseurs. Ce n'était donc pas un minimum vital pour Hwoarang, qui pour le moment avait plutôt faim.

Mouais, si t'insistes. Je te rejoindrai plus tard, je vais tenter de trouver un truc a me mettre sous la dent

Et par le plus grand des hasards, il trouva justement un vendeur de sandwichs juste en face de lui au moment ou il se retourna.

En arrivant devant, il se rendit compte qu'il n'avait pas de monnaie sur lui, evidemment ! Le vendeur insista finalement pour le lui offrir, Hwoarang pensa d'abord que ce commercant l'avait reconnu en tant que sauveur d'Hyrule, il y a un an ou deux (Il se rendit d'ailleurs compte qu'il avait perdu la notion du temps depuis un moment, et ne s'étiat jamais posé la question de savoir combien de temps il était resté parmis les morts). Mais il comprit au final qu'il cherchait à l'eloigner car sa deguaine ressemblant à quelqu'un qui sortait juste d'une grosse bagarre ( ce qui était d'ialleurs le cas) faisait fuir les clients. Decidement ! Il avait bien l'impression que quelquefois le destin se foutait de lui!

Il retrouva Flare au moment ou il croquait dans son sandwich. Elle avait désormais une robe rouge rayée orange, et debarassée de toute trace de leurs mesaventures dans la forteresse Maiden, il la trouvait belle ! Il resta bloqué un moment puis se rendit compte du ridicule de la situation. Heuresement, elle ne l'avait pas encore vu. Non seulement il serait encore passé pour un idiot, mais son frêre se serait encore payé sa tête.

Il tenta de reprendre son attitude habituelle pour rattraper le coup :


Bon, c'est cool tout ça ! Mais ça nous avance pas beaucoup ! Tu connaîtrais pas n endroit dans cette ville de timbr ... gens plutôt trés optimistes un endroit ou dormir 2 ou 3 jours ? C'est pas que ca me dérange de dormir par terre, mais je crois que les gens d'ici ont plutôt peur de tous ce qui est clochards et gens dégoutants qui ont pas vu l'intérieur d'une maison depuis plusieurs mois !

Pièces Pièces : 11171
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flare a écrit :
avatar
Furie
Mer 3 Déc 2014 - 1:07
Hwoarang, qui était parti pendant que j'enfilais ma robe, revint un sandwich à la main. Cela sembla rappeler à mon estomac qu'il n'avait pas mangé depuis un moment et le réveilla. Je me rendis donc au stand de nourriture qui se trouvait à deux pas et en achetai un pendant que mon coéquipier me parlait. Il me demanda si je connaissais un endroit où dormir, pas que ça lui dérangeait de dormir par terre, mais parce que les gens d'ici ne semblaient pas appréciés les clochards. Je tirai une grimace en pensant que je ne dormirai jamais sur le sol à moins d'y être obligé. Je pris une bouchée de mon sandwich et regardai les alentours à la recherche d'une auberge. Si je me souvenais bien, il y en avait une pas loin...

Je fis donc signe aux deux garçons de me suivre. Nous marchâmes une dizaine de minutes avant d'aboutir devant ce qui serait notre abri pour les temps à venir. Je finis mon repas et entrai à l'intérieur. Comme il n'y avait personne à la réception, j'appuyai sur une sonnette disposée sur le comptoir. Une dame arriva aussitôt et je la questionnai sur s'il restait au moins une chambre.

« Une seule !
- Assez grande pour trois ?
- Oui-oui, il ne devrait pas y avoir de problèmes, petite. Et il y quatre lits, si jamais l'un d'entre vous a besoin d'un peu plus de place ! Hahah ! »

Je fronçai les sourcils à son l'appellation « petite ». J'espère qu'elle voulait dire jeune par là, PARCE QUE J'AVAIS VRAIMENT BEAUCOUP GRANDI, OK ? Je soupirai et la payai, puis je pris possession des clés.

« On va tout de suite voir de quoi ça a l'air ? »

Comme ils ne donnaient pas de réponses, je commençai à monter l'escalier. De toute façon, on avait rien d'autre à faire. J'ouvris la porte et constatai que la pièce n'était pas immense, mais assez spacieuse pour être confortable. Je sautai sur un lit et serrai un oreiller contre moi.

« Cher lit, si tu savais comme j'ai rêvé de toi ! » m'exclamai-je en riant.
Pièces Pièces : 4560
Nombre de messages : 1193
Age : 21
Localisation : Là où on a besoin de moi
Réplique/Citation : Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Date d'inscription : 24/09/2011
Liens : Petit ami : Hwoarang
Proches : Squall, Heat
Alliés : Link, Kirby Bros, Merwen, Faust
Ennemis : Axem, Ghirahim


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Jeu 4 Déc 2014 - 16:55
Flare semblait mieux connaître la ville que lui, ainsi elle sut ou aller pour leur trouver un endroit ou se reposer. Il la suivit donc jusqu'a un abri pour voyageurs. Hwoarang se retint de rire lorsque la receptionniste appela Flare "Petite" , il ne savait pas ce qui lui faisait le plus rire : L'expression en elle même ou la tête de la Neko lorsqu'elle entendit ces mots. Lorsque Flare proposa à lui et à Heat d'aller voir de quoi la chambre avait l'air, il se retint de répondre "Ok petite", pas seulement en prévision des conséquences, mais plus parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas s'arrêter de rire, et elle aurait pu penser qu'il se moquait d'elle, et mal le prendre.

Encore une fois il constata qu'il se souciait trop de ce que Flare pensait de lui, et les questions qu'il se posait sans arrêts refirent surface. Il suivit Flare et Heat jusqu'a leur abri sans vraiment être présent spirituellement, perdu dans ses pensées. Il ne fit même pas attention à le petite taille de la pièce, de toute façon, il avait connu bien pire auparavant, ceci était un hôtel 5 étoiles selon ses critéres !

Les paroles de Flare qui se rejouïssait de ce confort le tirerent de ses reflexions. Finalement, Hwoarang décida qu'il était temps de dire à Flare ce qui n'allait pas. Aprés tout, affronter des ennemis en surnombres, des démons et des créatures de toute sorte ne l'avaient jamais effrayés, ce n'est pas une conversation qui allait le tuer !


Hum ... Flare, il faudrait que je te parle.

Puis il se rappela de la présence de son frêre, Heat qui les accompagnait depuis son appariton mysterieuse. "Merde il est la lui c'est vrai" pensa-t-il. Aussi jugea-t-il bon de préciser :

Seul. Oui desolé mec, tu vas me dire que j'abuse, ca fait 2 fois, je sais !
Pièces Pièces : 11171
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flare a écrit :
avatar
Furie
Jeu 11 Déc 2014 - 23:25
Le lit était plutôt confortable et je pensais déjà à me blottir sous les couvertures pour dormir. Il était encore tôt, alors j'hésitais à me coucher maintenant ou à trouver quelque chose d'autre à faire.  J'attendis de voir ce que les garçons allaient faire. En tout cas, aucun des deux ne s'était affalé sur un lit. Heat regardait par la fenêtre et Hwoarang était resté debout devant l'entrée. D'ailleurs, il s'adressa à moi. Il fallait qu'il me parle ? Mais de quoi ? Telle était la question qui trottinait dans ma tête. Surtout qu'il demandait à mon frère de partir, encore. Celui-ci sembla un peu irrité et soupira, prenant la direction de la porte. Avant de sortir, il donna un coup de coude au rouquin et dit :

« Bonne chance avec ta déclaration d'amouuur ! »

Je lui lançai un regard meurtrier et il s'éclipsa. Vouloir parler à quelqu'un seul à seul ne signifiait pas nécessairement un aveu de ce genre. Ça faisait partie des possibilités, cependant... et je me mis à me demander ce que je lui répondrais si c'était le cas. Je l'appréciais beaucoup, mais est-ce que je l'aimais ? On ne se connaissait pas depuis si longtemps que ça. Bon. Ça ne doit pas être ça, pensais-je. Il voulait peut-être qu'on reparte sur le sujet de tout à l'heure. Peut-être qu'il avait changé d'idée et ne désirait plus ma compagnie, finalement. J'espérais que ça n'allait pas finir en engueulade. J'avais plus l'énergie pour ça. J'étais. Complètement. Vidée. Je tournai la tête vers lui.

« Et il faut que tu me parles de ? » demandai-je pour l'inciter à commencer.
Pièces Pièces : 4560
Nombre de messages : 1193
Age : 21
Localisation : Là où on a besoin de moi
Réplique/Citation : Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Date d'inscription : 24/09/2011
Liens : Petit ami : Hwoarang
Proches : Squall, Heat
Alliés : Link, Kirby Bros, Merwen, Faust
Ennemis : Axem, Ghirahim


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Lun 22 Déc 2014 - 19:17
Le frêre de Flare avait accepter de les laisser seul, en se foutant de lui bien sur. A présent, il se demandait s'il n'aurait pas preferé qu'il reste, cela lui aurait donné un pretexte pour ne pas continuer. Il ressentait le même genre de sensation qu'il eprouvait avant un match de tournoi du King of Iron Fist Tournament, avant qu'on annonce son match, avec un quelque chose de different. Il se rendit compte qu'avoir cette conversation avec Flare lui faisait peur en réalité, lui qui se jetait toujours tête baissée dans le danger etait desormais effrayé de ne pas savoir utiliser les mots qu'il fallait pour dire ce qu'il avait à dire. Comme il ne disait rien, Flare l'avait relancé en lui demandant ce qu'il avait à lui dire.

Ben...

"Ok mon vieux Hwoarang, tu t'es mit dans ce pétrin tous seul, maintenant tu te debrouille a t'en tirer". Il refusa toutefois d'abandonner, cela était contre ses principes. Il avait juste a savoir comment dire ce qu'il avait a dire en faisant en sorte de ne pas être ridicule, ca ne devait pas être bien compliqué ! En fait, il avait juste a reprendre leur ancienne conversation la ou il l'avait laissée la derniére fois.

Si la derniére fois je ne voulais pas que tu me suives, c'est parce que quand tu es la je ... Je sais pas ! Je me sens bizarre, et ca me fait peur.

Ne voulant pas en faire trop, il prefera s'arrêter la, et de dire ce qu'il avait de plus à dire suivant la réaction de Flare.
Pièces Pièces : 11171
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flare a écrit :
avatar
Furie
Lun 5 Jan 2015 - 18:31
Ben ? Ben quoi ? Je m'assis sur le lit, un sourcil levé. Ça semblait compliqué à dire si je me fiais à l'expression de son visage. Pendant les premiers secondes, j'attendais tout en le fixant. Puis, je détournais le regard et me mit à contempler la chambre. Il y avait une belle lampe noire avec un dessin de dragon dessus, ainsi que des rideaux rouge vin. À côté de la fenêtre se trouvait une peinture d'une personne qui... bon, j'étais morte de curiosité de savoir quels mots allaient sortir de sa bouche. Je tapotai les draps sous moi et posa des yeux insistants sur Hwoarang. Je soupirai, serrai les dents, envahie par une sorte d'angoisse. Il prit finalement la parole. Il commença en évoquant sa réaction d'il y a quelques jours. Nous avions eu une dispute parce que je désirais l'accompagner et que lui préférait poursuivre son périple seul.

... En tout cas, c'est ce que je pensais. Apparemment, la vraie raison était qu'il se sentait bizarre en ma présence. Qu'est-ce que ça signifiait ? C'était plutôt vague. Il ajouta que ça lui faisait peur. Je ne savais pas trop comment réagir, car j'avais du mal à cerner où il voulait en venir. Je baissai la tête et la relevai, déconcertée.

« Euh hm... d'accord. Bizarre dans quel sens ? Genre je te donne mal à la tête ? Quelque part ? Parce que tu sais, je suis un chat noir, peut-être que je te porte malchance... bon, ok, c'est n'importe quoi. Je... je ne comprends pas trop. »  

J'étais dans le noir total. J'espérais qu'il arriverait à m'éclairer.
Pièces Pièces : 4560
Nombre de messages : 1193
Age : 21
Localisation : Là où on a besoin de moi
Réplique/Citation : Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Date d'inscription : 24/09/2011
Liens : Petit ami : Hwoarang
Proches : Squall, Heat
Alliés : Link, Kirby Bros, Merwen, Faust
Ennemis : Axem, Ghirahim


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Mer 7 Jan 2015 - 18:48
Pour rien arranger elle ne comprenait pas. Déja que cela était difficile pour lui si il devait prendre le temps d'expliquer le moindre mot ses phrases il ne s'en sortirait jamais. Il sentait de plus en plus qu'il s'était mit dans un pétrin , dont il ne pouvait pas se sortir et d'ou il continuerai a s'enfoncer encore et encore. Il fallait qu'il soit plus explicite, mais comment ? Déja que même lui n'arrivait pas à comprendre ce qui lui arrivait. Elle lui demanda si le fait qu'elle était un "Char noir " faisait qu'elle lui portait malchance. Il eu un moment d'absence avant de savoir qu'il s'agissait d'un trait d'humour.

Non ce n'est pas une question de malchance, t'inquiétes pas pour ca j'ai connu bien pire que ces derniers jours !

Il avait reussi à se détendre un minimum avec cette mini-vanne de rien du tout. Mais cela lui permit de se reconcentrer trés rapidement pour sa prochaine phrase. Au lieu de trouver un moyen d'expliquer ce qu'il voulait dire quand il parlait de "Faire mal " , ce que Flare interprêtait comme une douleur physique, il préféra lui poser à son tour une question.

En fait je comprends pas vraiment ton attitude envers moi. Pas que je le prenne mal loin de la mais bon, cette histoire de vengeance c'est moi que ca concerne, et je comprends pas pourquoi tu tiens absolument à m'accompagner.

Il avait un peu dit ce qui lui passait par la tête a ce moment la en essayant de résumer plus ou moins ce qui le questionnait. Mais il avait peur que Flare le prenne comme si Hwoarang était ennuyé par sa présence. Ce pourquoi il ajouta :

Et surtout ne crois pas que ca veut dire que je regrette d'avoir accepter que tu me suives.
Pièces Pièces : 11171
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flare a écrit :
avatar
Furie
Ven 9 Jan 2015 - 18:00
Il y eut un drôle de silence, puis Hwoarang déclara que ce n'était pas à cause d'une quelconque malchance. En fait, j'avais lancé ça sans trop y réfléchir, je ne savais même pas si j'étais sérieuse au moment d'exprimer cette idée ridicule. Puisque, de un, la superstition du chat noir n'avait jamais été prouvé et que, de deux, je n'étais pas vraiment un chat en tant que tel. J'étais moitié chat moitié humaine. D'ailleurs, un truc étrange était que j'étais blonde, mais que mes oreilles et ma queue de chat étaient noirs. J'avais hérité des cheveux blonds de mon père et du pelage noir de ma mère. Quand j'étais petite, mes parents me disaient que ça faisait de moi quelqu'un de spécial. Et j'aimais bien penser que c'était vrai, mais pas juste grâce à mon apparence physique. Parce que j'allais apporter quelque chose au monde, quelque chose de bon.

Bref, pour en revenir au sujet principal, le rouquin ajouta qu'il ne comprenait pas mon comportement à son égard. Selon lui, sa vengeance ne concernait que lui et il ne voyait donc pas pourquoi je tenais à l'accompagner. Finalement, c'était bel et bien revenu au sujet de tout à l'heure, mais son ton n'était pas agressif. Il prit toutefois la peine de me préciser que ça ne signifiait pas qu'il regrettait d'avoir accepté mon aide. Du coup, je comprenais un peu mieux où il voulait en venir. Je me levai, m'approchai de lui et le saisit par les épaules, le regardant droit dans les yeux.

« C'est simple pourtant. Tu es mon ami. Au début, pour être franche, tu m'exaspérais, mais j'ai appris à t'apprécier avec toute ta témérité. Si je veux être à tes côtés, c'est parce que je tiens à toi et que je veux être présente pour t'aider si ça tournait mal. Je ne veux pas te perdre. Et là tu vas me dire que tu es capable de te débrouiller seul, je sais, tu es très fort Hwoarang, mais les choses ne se passent pas toujours comme prévues... Est-ce que tu as déjà eu un ami ? Un vrai ? Quelqu'un pour qui tu te battrais jusqu'au bout ? »

J'attendis sa réponse, les sourcils froncés. Peut-être que s'il remontait dans le temps et trouvait le genre d'ami duquel je parlais, il arriverait à me comprendre.
Pièces Pièces : 4560
Nombre de messages : 1193
Age : 21
Localisation : Là où on a besoin de moi
Réplique/Citation : Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Date d'inscription : 24/09/2011
Liens : Petit ami : Hwoarang
Proches : Squall, Heat
Alliés : Link, Kirby Bros, Merwen, Faust
Ennemis : Axem, Ghirahim


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Lun 12 Jan 2015 - 18:19
Dans la réponse de Flare, ce fut le mot " ami " qui eut une consonnance particuliére. En bien , car cela voulait dire qu'il comptait bel et bien pour elle, comme elle le précisa un peu plus tard. Mais ce mot sonna également en mal, car Hwoarang pensait être un peu plus que juste " un ami " pour elle. A la fin de son explication, elle lui posa une nouvelle question : Est ce qu'il avait déja connu une personne pour qui il se serait battu jusqu'au bout ? Quelqu'un pour qui il aurait tout donné ? La réponse était oui, bien evidemment, mais plus dans le sens ou il voulait affronter cette personne en question, pas dans le but de la protéger.

Quelqu'un comme toi tu veut dire ? Non. Toute façon les gens qui me connaissent s'arrêtent à l'étape de l'exasperation, ils cherchent pas a me cotoyer autant que tu l'as fait.

Hwoarang se rendit compte que si il voulait être compris, c'etait le moment ou jamais. S'il ne s'exprimai pas maintenant, sa situation avec Flare n'évoluerait jamais. Aussi, dans un élan de courage (qu'il jugea également comme un parfait acte de stupiditée), il lui annonça :

Moi aussi je voudrais être la pour toi et t'aider si ca tournait mal, et moi non plus je ne veux pas te perdre. Et pour répondre à ce que tu me demandais, je pourrais me battre jusqu'au bout pour toi. Mais tu es plus qu'une amie pour moi.

Hwoarang espérait qu'elle comprendrait du premier coup, et qu'il n'aurait pas à s'expliquer d'avantage. Toutefois, il redoutait également sa réaction.
Pièces Pièces : 11171
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Flare a écrit :
avatar
Furie
Mar 13 Jan 2015 - 20:35
Sa réponse m'étonna de deux manières. Un : Il n'avait jamais eu d'ami avant. Deux : J'étais la première qu'il considérait comme tel. D'un côté, j'étais flattée, mais d'un autre, c'était plutôt triste. Peut-être que comme il le disait, les gens ne prenaient pas le temps d'apprendre à le connaître, qu'ils le catégorisent comme un mec chiant et s'arrêtent là. Heureusement que je n'avais pas fait ça. Oui, il est tête dure, oui, il fonce dans le tas sans réfléchir, oui, il a un très gros orgueil, mais... il est quelqu'un de bien. Il a juste du mal à accepter l'aide des autres parce qu'il voudrait pouvoir tout accomplir par lui-même. Mais c'est impossible. Et c'est une avenue sombre. Ceux qui prétendent vouloir vivre seuls n'ont jamais connu l'immense bonheur d'avoir des amis. Sinon ils ne pourraient pas affirmer une chose pareille.  

Il continua sur sa lancée et déclara qu'il voulait être là pour moi et me venir en aide dans les moments difficiles, qu'il ne voulait pas me perdre. Il ajouta qu'il se battrait jusqu'au bout pour moi. Ça me faisait chaud au cœur d'entendre tout ça, j'étais heureuse. Mais la suite me déconcerta. Je ne m'y attendais pas le moins du monde. Attends... ÇA SIGNIFIAIT QUE MON FRÈRE AVAIT EU RAISON ? Est-ce qu'il l'avait vu venir ou c'était vraiment juste une plaisanterie ? En tout cas, je ne savais pas trop quoi faire sur le coup, là... Je tenais toujours ses épaules, les yeux écarquillés, les joues qui me chauffaient.

« Hein euh... quoi ? Tu m'aimes ? »

Je ne m'attendais pas à avoir de réponse. En fait, ce n'était pas vraiment une question. Qu'est-ce que « tu es plus qu'une amie pour moi » pourrait signifier d'autre ? Sûrement pas : « Tu es comme une sœur ! ». Il aurait choisi une tournure de phrase différente. Et je ne sais pas si ça m'aurait plu, qu'il me voit comme une sorte de sœur... bon, je m'éloigne, je m'éloigne. Je lâchai ses épaules et reculai d'un pas, joignant les mains derrière mon dos.

« Je... je ne sais pas trop quoi te dire. La dernière fois que j'ai commencé une relation aussi vite, ça s'est très mal terminé... »

Je n'étais pas encore totalement remise de ma rupture avec Roy. D'autant plus que j'ignorais quelle était la véritable nature de mes sentiments vis-à-vis de Hwoarang.
Pièces Pièces : 4560
Nombre de messages : 1193
Age : 21
Localisation : Là où on a besoin de moi
Réplique/Citation : Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Date d'inscription : 24/09/2011
Liens : Petit ami : Hwoarang
Proches : Squall, Heat
Alliés : Link, Kirby Bros, Merwen, Faust
Ennemis : Axem, Ghirahim


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Sam 17 Jan 2015 - 14:05
Ce que Hwoarang avait avoué à Flare avait l'air d'embarasser cette derniére. En même temps a quoi il s'attendait, qu'elle allait lui tomber dans les bras comme ca ? Elle ne devait surement pas s'imaginer d'un type comme lui lui conviendrait, et elle avait peut être raison. Hwoarang avait déja fourni trop d'efforts pour ne serait-ce qu'entamer le sujet de conversation, il ne se sentit pas la force d'argumenter plus que ca.

Ouais, je vois. Desolé de t'avoir ennuyé avec mes conneries, je dis n'importe quoi quand je suis crevé !

Il avait beau se justifier, maintenant qu'il avait tout avoué, rien de ce qu'il pourrait dire ou faire n'effacera ces 5 derniéres minutes et cette conversation. Il se dit que sa présence pourrait à présent la gener, et qu'il ferait mieux de la laisser tranquille un moment.

Tu as l'air fatiguée tu devrais te reposer, moi je vais faire un tour, je reviens d'ici une heure ou deux.

Hwoarang sortit alors de la chambre et se dirigea vers la sortie de l'auberge. Une fois seul dans un couloir, il frappa un mur de colére avec son poing, ce qui eut pour conséquences de trouer en partie ce mur. Il sortit et ne préta pas attention a la receptionniste qui lui demanda si sa chambre lui convenait.
Pièces Pièces : 11171
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Retour de trés loin [PV Flare]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum