Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonUltra-Inversion00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La Tour des Souvenirs [Entrée][ACTE 9]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Mer 1 Oct 2014 - 18:05
Rappel du premier message :

Lorsque enfin le Démon sortit du Portail, il fut quelque peu retourné. Il préférait nettement le portail du Warp, mais celui du Chaos pouvait être traversé par tous, et c'était celui qui libérait et dégageait le plus de puissance, et en quantité infinis, pour permettre l'éveil d'une Tour. Mais la, il fallait nettement plus que cela. Il fallait... Un sacrifice. Non pas qu'un simple sacrifice de chaire, de sang ou que fallait-il savoir encore pour permettre à l'élévation d'un tel édifice? Il fallait des Souvenirs. Lorsque les premiers créateurs d'un tel chef d’œuvre avait réussit à bâtir le monstre qui était maintenant dormant et enfouis dans le sol, ils avaient eu besoin d'un millions de vies humaines. Un millions d'âmes apportant souvenir, douleur, amour, peines, bonheur et vitalité. Un million, ne serait-ce pas un millions de fois plus que ce que représentait là le Grand Destructeur? En taille, oui, mais pas en souvenir ni en vie. Un milliard d'année d'essence serait largement suffisant. Un milliard d'année de souffrance, de vengeance, de tristesse, de rage, de désespoir, de mort et de vie, d'amour et de rédemption, de corruption et de violence infinie. Qu'était un million d'âme humaine contre la vie entière de l'Indivisible? Honnêtement... Rien, si ce n'est qu'une infime partie de la masse gigantesque qui allait se sacrifier pour devenir le Champion de la Tour qui permettrait alors de tout reconstruire. Le sacrifice permettrait de faire revenir la Tours, et mettrait directement le Démon en tant que Gardien de la dernière Pièce. La pièce Sombre. Là où les autres devaient être protégé, celle-ci devait être à tout prix détruite sous peine qu'elle détruira tout l'Univers.

Un haut pan de montagne se dressait déjà là où il se trouvait. Pourtant, dans la formation d'un tel monument de roche ayant un âge aussi vieux que le Porteur de Painsaw, si ce n'était plus, étaient forgé des escaliers, des empruntes qui indiquait que l'on pouvait grimpait le haut de la montagne sans soucis jusqu'à deux niveaux de plateaux. Le premier chemin menait à une hauteur de plus de cinquante mètre alors que le second était à une centaine de mètre en comparaison du sol. Mais hormis ces constructions de la main humanoïde, il y avait quelque chose d'encore plus étrange. Au centre de la structure montagneuse se tenait un léger cratère, qui était encerclé par la création naturel. Autour, et grimpant sur les parois rocheuses, des centaines et des centaines de griffes en roc pointue. Le démon se dirigea donc avec ses trois acolytes au centre même du cratère. Il était maintenant entouré par ce qui était appelé il y a bien longtemps "L'Antre des Souvenirs". Il s'agenouilla sur un petit autel, recouvert à moitié par de la roche ou du sable. Dépoussiérant tout d'abord ce qu'il restait, le Némésis de la mort vint ensuite planter son arme magique dans le Sol, la laissant imprégné de Chaos les domaines alentours. Laissant la son épée, il se releva. Contemplant son portail au loin. Il avait bien fait de retarder l'arrivée des Héros par divers blocages Chaotiques de son propre fruit! Rien de mieux pour faire en sorte que l'on mette plus de temps que prévu, et qu'en plus on puisse finir ce que l'on faisait, comme ici avec la création d'une tel tour. Puis, Trascer se mit face à ces trois serviteurs.


"Le moment est venu, mes Généraux. L'heure de la reconstruction à sonné et il est maintenant temps à nous tous de de combattre pour notre salut! J'aurais tellement aimé et souhaité pouvoir continuer le chemin de ces Souvenirs avec vous, mais il va falloir hélas que je me sacrifie pour le bien de mon plan. Vous serez emmené directement à la Tours comme Protecteur, ainsi que les Dieux Noirs. Vous, comme les héros verrez mes souvenirs. Mais eux seuls seront en mesure de les modifier, de vivre et jouer avec? Ce qu'ils feront, j'en suis sûr, ne sera absolument pas ce que vous espérez. Soyez forts, combattez pour moi, combattez en mon noms. Et à mon tour je vous permettrais d'obtenir votre liberté. Je sais que vous ne vous battez plus en tant que mes soldats depuis des millénaires, mais parce que vous m'aimez, comme je vous aimes. Car vous êtes mes enfants, au delà d'être mes Généraux. J'ai vécu presque la moitié de ma vie avec vous à mes côtés. Je vous ai vue naitre, je vous ai crée, je vous ai sauvé. Et vous avez tout fait pour récompenser cela. Nous combattons ensemble, nous nous protégeons, nous vivons ensemble depuis des lustres. Mais il est temps pour que tout cela s'arrête, pour qu'un nouvel Univers voit le jour, et que, au final, vous soyez tous libres de ne plus connaitre ma vengeance, et ma détresse. Car ce que je créerais sera la perfection ultime. Et il n'y aura plus d'abandon, de mort, de persécution, de soucis mineur ou majeur. Mais pour cela, il nous faudra vaincre. Vous apparaitrez et défendrez les points que la Tour souhaiteras en fonction de ces envies. Je vous souhaites à tous bonne Chance... Et que tous puissiez voir le jour se levez. Le nouveau jour."

Ne regardant pas plus longtemps le visage recouvert de larmes de ces serviteurs, le Démon se replaça à genoux. Son épée venait tout juste de remplir l'atmosphère des ondes du Chaos. Bien, il était tout simplement merveilleux de voir que tout allait être parfais. Soulevant son épée, et alors que la première forme des héros arrivaient enfin, le Guerrier enfonça profondément dans son cœur, pour la deuxième fois en deux ans, sa propre arme. Et alors que Sang, Chaos et Souvenir s’emmêlèrent alors que la carcasse du Destructeur se déposa sur le sol de l'Antre des Souvenirs, un gigantesque rayon bleu sortie du sol. Recouvrant tout d'abord le corps du Grand Destructeur qui fut dématérialisé par ce simple corps, ce dernier prit en volume et en diamètre. Plusieurs autres rayons s'ajoutèrent alors au premier, tournoyant autours de lui, de plus en plus nombreux, de plus en plus grand et forts. A un tel point que ces derniers dépassèrent même la cime des nuages avec le premier de tous. Dans une violente explosion, le cratère entier fut prit dans la brume des rayons des Souvenirs, emportant alors les trois serviteurs de l'Indivisible accompagné par quatre forme indistinctes mais surpuissante des Dieux du Chaos. Tous ceux qui émergeaient alors petit à petit à petit du portail pouvait voir ce spectacle, et voir une magnifique structure se construire au dessus d'eux. Partant de chaque côté des Montagnes, un chemin en pierre se construisit par magie jusqu'à s'arrêter à quelques centaines de mètre de son vis-à-vis. Et à partir de la, la structure se matérialisa. Aussi fier que massive. Aussi grande que sublime. La Tour des Souvenirs venaient de voir le jour. Traverser par le Rayon que venait de créer Trascer, elle s'éleva presque jusqu'à la cime des nuages. Les chemins de pierres permettant alors d'atteindre l'Entrée de la tours.

Il ne tenait plus qu'aux valeureux combattant d'y aller lorsqu'ils seraient prêt.... Car mesdames et messieurs, bienvenu dans la plus merveilleuse des tours... La tour... Des Souvenirs.


Spoiler:
 
Pièces Pièces : 45704
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sheik/Zelda a écrit :
Goomba
Mer 17 Déc 2014 - 15:37
©Nintendo World

Erreur du Passer







Tout était désormais terminé, L'Androgyne avais juré de ne plus jamais être humilier comme précédemment, ses douloureux souvenir était frais dans sa mémoire, quand elle avais revue Link elle avais enchaînée les erreurs, alors que lui avait pactisé avec un véritable démon pour ses convictions ainsi que pour protéger le monde, Sheik s’entraîner tranquillement pour au final se faire ridiculisé par des anthropomorphe et en plus elle avait vue son elfe vert perdre un œil.
Sans compter qu'elle avais eu la vie sauve grâce a lui... encore une fois !
Elle n'en pouvait plus de tout cela et par conséquent elle avait franchit l'ultime étape de son entrainement, Impa lui avait toujours interdit de faire cette entrainement qui pouvait lui coûter la vie, pourtant elle avait osé le faire, elle avait non seulement gagné en force et agilité physique mais Sheik avait aussi fait le vide total dans son esprit pour s'amélioré psychologiquement et être en harmonie avec les éléments.

Désormais elle ne lacherais plus Link d'une semelle, et leur retrouvaille approchait a grand pas, quand elle jugerais que le moment est propice elle lui révélerais sa vrais identité pour l'instant le retrouver est la clef.
Le problème est que l'Androgyne savait ou était l'élue de la Triforce, néanmoins ce lieux était très compliqué a atteindre, et par conséquent elle dut chercher dans des livres et dans les arcanes antique des Sheikah un moyen d'ouvrir un portail vers Le Royaume Maudit de Lorule, ce lieux sombre et étrange qui abriterais une tours chaotique.
Zelda avait un très mauvais pressentiment et c'est grâce a sa détermination qu'elle réussit a ouvrir un bref portail vers ce royaume perdue.
Pas de chance, elle n’était pas en face de la tours, au contraire elle pouvais l’apercevoir mais bien au loin, il fallais faire vite ! Courant a la manière des Ninjas la jeune Guerrière ressentait déjà les effet obscure de la Tours Chaotique des Souvenir, au fur et a mesure qu'elle s'approchait elle avait quelque flashback de l'époque ou Link luttait encore pour la sauver des griffes de Ganondorf, elle se rappelais aussi tout ses moments que son elfes vert avait du oublier ou tout simplement jamais vécus a cause des problèmes temporels.

Enfin ! Sheik était devant la tours, celle ci était très imposante et elle ressentait non seulement sa puissance obscure mais aussi celle de différente personne qui devait combattre comme au cœur de l'enfer, Link ! Il était forcement dedans, allais-il bien ? Pas le temps de se poser la question ! Entrant rapidement dans la tours le Sheikah monta les marche et commença son ascension a grande vitesse en constatant les dégât causé par les combats qui s'y passait pourtant il n'y avait personne, plus elle montait et plus elle ressentait des énergies puissante mais jamais elle n'entendais quoi que ce soit ou voyais quelqu'un, qu'est ce que cela voulais dire ?

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
Alpha
Mer 17 Déc 2014 - 17:34
Ainsi, ce souvenir était terminé. Trascer avait été acquitté et c'était Volvödar qui était envoyé pourrir dans l'Oeil de la Terreur. Le Seigneur de la Mort espéra pendant un instant que ce fût le véritable dénouement de ce moment de l'histoire, mais la vérité était beaucoup plus terrible. Cependant, dans un sens, il ne pouvait pas en toute conscience vouloir changer cet instant de l'histoire. Il ne serait pas le même sans cette prétendus trahison et au final, peut-être que les races mortels auraient beaucoup plus souffert si il était resté celui qu'il était à cette époque. Ainsi, il laissa ce souvenir derrière avec des sentiments conflictuel.

En vérité, il était encore entrain de ressasser toutes les possibilités de ce qu'aurait put être le future si ce procès ne c'était pas déroulé comme dans son passé. C'est une des raisons pour lesquelles, lorsque le décors changea et que Trascer du présent apparut devant eux, il n'eut que peu de réaction. Dans un sens il ne savait plus quoi penser du Démon qui se trouvait devant lui. Il avait vu en lui un traître pendant de si nombreux siècles qu'il ne savait pas comment interpréter l'implication du fait qu'en vérité, le blâme leur revenait à tout les deux. Ainsi, il ne s'interposa pas quand Link décida de se lancer dans un discours un peu trop idéaliste. Non, Stip n'avait pas pardonné a son Némésis lorsqu'il avait invité celui-ci à son mariage : c'était une question de politesse, de respect - quelque chose que l'Hyllien ne semblait pas connaître - et d'espoir qu'un jour, une réconciliation serait possible. Aujourd'hui, cet espoir semblait plus probant que jamais auparavant. C'est le tourbillon de pensé qui empêchèrent le Roi d'Hyrule d'intervenir quand le Héros du temps dépassa les bornes. Il y avait également la surprise devant tant de malice s’échappant de Link. Depuis quand possédait-il cela en lui?

L’Empereur des Démons s’apprêtait à s’avancer pour arrêter celui qui avait décidément trop absorber de puissance de la pièce étoile – d’une manière plutôt étrange d’ailleurs, grâce à la présence d’un écran volant – mais sa transformation puis son déchaînement furent trop rapide et Stip ainsi que le reste du groupe se mirent à tomber dans les profondeurs de la Tour qui avait été solidement ébranlé par, au départ, sa perte de puissance tout de suite suivit par les dommages causé par le déchaînement de l’Hyllien et de sa forme Susanoo. À travers les débris qui tombaient autour d’eux, la première pensée du Démon fût pour sa femme qui, à ce qu’il en savait, n’avait aucun moyen propre de voler. Ainsi, il déploya ses ailes de Démon, déchirant légèrement l’arrière de son dos ainsi que ses vêtements pour ralentir sa propre chute. Malgré les trous très visible à travers la membrane des ailes du Roi d’Hyrule, elles étaient tout de même en état de volé et il put ainsi attraper la sorcière bipolaire et s’arrêter doucement avant d’atteindre le sol, alors que les autres autours d’eux s’arrêtaient avec des méthodes personnelle … ou avec l’aide du Gardien, qui venait d’apparaître.

Celui-ci prit aussitôt la parole pour leurs expliqué les quelques changements qui avait dût être apporté par la faute des actions impétueuses de Link : non seulement quatre souvenirs avait été détruit ou endommagé, mais puisque la magie qui protégeait le temps du changement apporté aux souvenirs, ce qui se trouvait à l’intérieur de ces derniers avait été effacé de la mémoire du Grand Destructeur … et ceux qui avait trouvé leur voix à travers ces derniers avait été effacé. Executor, fidèle machine toujours prête à secourir son maître avait été balayé. Stip n’avait jamais vraiment apprécié le robot, mais il avait au moins respecté son entêtement à vouloir a tout prit honorer son créateur. L’Empereur Slivoïde avait également été rayé de la ligne du temps pour ne plus jamais être revu. Sorceresse avait survécu, mais de ce qu’il comprenait, son destin serait probablement à jamais changé et il en fût attristé, car même si elle et lui avait toujours été ennemis, le Démon avait apprit comment elle et Trascer s’était trouvé dans leur moment le plus sombre pour s’entraider.

Mais sans conteste ce qui lui causa le plus de tristesse – et le plus de rage, dirigé en se moment vers Link – fût d’apprendre que Rec le fourbe, Rec le traître … Rec, son ami, ne pourrait plus jamais tromper le destin car sa naissance n’avait jamais eu lieu. En entendant la nouvelle, une larme se forma dans le coin de l’œil du Monarque. Après la trahison de Trascer, il ne s’était jamais véritablement autorisé à rouvrir son cœur totalement, mais cette tortue fourbe avait tout de même réussit, à force de persévérance et de refus de rester à terre, a s’y trouver une place. Même si la trahison avait été une réalité avec le fils bâtard du Destructeur, cela faisait parti intégrale de leur relation et Stip en était même venu à apprécier ces moments surprenant où le Koopa réussissait à trouver le moyen de mettre un couteau dans le dos à plusieurs personnes à la fois. Cela lui faisait étrange de savoir que plus jamais il n’assisterait aux trahisons spectaculaires de Blaster … et que même son souvenir disparaîtrait à jamais des annales de l’histoire. Au dessus de lui, au sommet de la Tour, il entendit le Seigneur du Chaos hurler à plein poumons sur le « Héros » du Temps et il se surprit à espérer, pour la première fois depuis des millénaires, cela soi Trascer qui emporte le combat.

Mais alors qu’il entendait et voyait le nouveau souvenir se dessiner autour de lui, le Seigneur de la Mort ne laissa pas cette larme solitaire tomber. Non, il trouverait un autre moyen de faire passer sa peine. Devant lui se trouvait un morceau de l’histoire qu’il n’avait entendu Trascer parler que quelques fois au travers de leurs affrontements : la mort de sa famille, de son clan et de sa femme alors qu’il tentait de récupérer Painsaw. Autour d’eux, il pouvait sentir l’approche rapide des Cyrolleth et il ne lui fallut pas plus que cela pour prendre sa décision quant à savoir qui il aiderait dans ce combat. Dégainant sans hésitation son épée – en se fichant éperdument de savoir si le Trascer du passé la reconnaîtrait – il hurla de toute ses forces en s’élançant vers la horde de rejetons du Chaos :

- POUR LE SEIGNEUR TRASCER !Les pauvres Cyrolleth et les inconscients qui déciderait peut-être de les aider ne savait pas ce qui allait les frapper, car Stip comptait bien évacuer sa peine et sa rage dans un carnage digne de sa réputation sanguinaire.
Nombre de messages : 3047
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Jeu 18 Déc 2014 - 11:34

Exposition Risquée





Lorsque Link avait atterri aux côtés de Trascer qui regroupait désormais le Chaos Universel en lui, les alentours se retrouvèrent enfouis dans les plus profonds ténèbres. Sa rage incroyable l'avait amené à déchaîné toute sa puissance contre l'Elfe qui fut expulsé sur le côté, après s'être pris sa Painsaw, rugissant tout autant de rage que son agresseur. Le Susanoo qui l'entourait avait absorbé une bonne partie de l'attaque, il était très resistant il fallait dire, mais malgré cela, son ventre avait été ouvert par cette première attaque surprise, et Link se demanda si ça n'avait pas été une erreur. Il n'avait pas très bien compris ce qu'il lui avait prit : cette illusion, la pièce...Et puis cette explosion de colère soudaine de la part du Susanoo. Link réfléchit un instant, puis pensa à une piste pour pouvoir expliquer ses motivations : depuis trop longtemps en lui, il avait refoulé ses sentiments. Squall l'avait mit en garde à l'époque, que cette entité se servait du refoulement des émotions comme nourriture. Et cette dernière intervention de Trascer avait tout simplement fait exploser Link : une simple métaphore qui était devenue réalité. Devant l'évocation du nom de Rec Blaster, Link grinça des dents. Il s'agissait de son fils ?...Vraiment ? L'Elfe se releva tant bien que mal, puis constata que l'extraterrestre était resté à ses côtés. Mieux que cela, il venait de faire face à Trascer pour se prendre les dégâts à sa place...Remarquable. Combien de fois tenterait il de le sauver encore ? Le Susanoo attrapa Gozen et le repoussa sur le côté pour le mettre à l'écart du Seigneur du Malin, puis des petites grésillements typé noise se firent entendre, et refermèrent petit à petit les blessures, le processus étant accélérer grâce aux deux fragments en sa possession et au Susanoo. L'Elfe échangea un regard avec Goze. Il voulu lui parler mais ce fut le Susanoo qui s'en chargea à la place.

« Savoir faire face à l'ennemi n'est en aucun cas de la faiblesse. Link a très bien compris que devant Trascer, s'incliner serait une terrible erreur. Il vous a fait confiance déjà plusieurs fois, acceptant vos conditions, et voyez ce que cela a apporté. La détresse de l'Indivisible n'en ait que plus grande. Je vais me nourrir de son désespoir et j'emporterais avec moi la Tour. En finir avec cette histoire...C'est sa volonté. Et vous vous devez de la respecter. »



La voix caverneuse cessa, pour finalement envelopper Link d'une double couche protectrice : non seulement la carcasse du Susanoo mais en plus de cela, l'Hylien invoqua autour de lui l'Amour de Nayru : un bouclier énergétique qui l'enroba totalement, le protégeant temporairement de la pourriture que répandait autour de lui Trascer, et la toxine environnante. Son groupe était désormais divisé, et dans l'ombre, il ignorait encore qui était sur le point de le rejoindre. Pour le moment, l'Hylien devait se concentrer sur Trascer. Pour lui, c'était réellement son combat final. Il n'avait plus le droit à l'erreur, ni à la fuite. Il avait invoqué sa plus grande colère et profond désespoir, et en assumerait les conséquences, même si malgré tout, le Susanoo se servait de Link comme d'une marionnette, dans le but d'en gonfler ses performances au combat. Au final, on ne pouvait pas vraiment considéré cela comme de la manipulation...Link était plus ou moins conscient de ce qu'il réalisait et de toute façon, le Susanoo perdrait de l'énergie si il allait contre la volonté de l'Elfe. Link dégaina son épée, et pointa avec l'incarnation du Chaos Universel qui était entouré de flammes, d'une tentacule aussi écoeurante que puissante, et de divers autres armes qui n'annonçaient rien de bon. C'était à son tour de jouer. L'Elfe chuchota à l'attention de l'extraterrestre un message qui lui était directement adressée...et cette fois-ci, ce fut la véritable voix de Link qui résonna en ce lieu maudit.

« Merci pour les soins. Mais cette fois-ci, n'interfère pas. J'espère que tu comprendras. Si tu juges que cela est une erreur...Alors mieux vaut que je m'en rende compte par moi même. Mais je prouverais le contraire. A présent...C'est à mon tour de lui montrer la vérité...et que je n'ai pas peur du Chaos. »

Jamais le ton de Link n'avait été à la fois aussi froid et sérieux. Alors qu'il était en train de désigner Trascer de sa lame, la carcasse ectoplasmique qui l'entourait, à savoir, le Susanoo, fit la même chose, ce qui prolongeait considérablement la portée de son arme ainsi que le tranchant de la Master Sword. L'Hylien se mit à courir sur une petite distance, puis accéléra d'un coup grâce aux Bottes de Pégase, dans le but de surprendre son adversaire. Grâce à une esquive menée sur la gauche, une colonne de feu fut évitée, puis l'Elfe fut suffisamment à bonne distance de Trascer, tout en étant distant, puis lui asséner un coup d'épée fatal, suivi d'une explosion de lumière. Il était véritablement temps de jouer...Link sorti de son inventaire une Fleur Clone, qui démultiplia l'Elfe. Le clone en question, lui aussi entouré d'un Susanoo factice, se téléporta grâce au Vent de Farore derrière Trascer, et l'agrippa grâce à son Grappin Diamant. Le Susanoo l'immobilisa un instant, rendant la défense via ses armes impossibles, puis l'expulsa avec un coup important en direction du double qui tenait sa lame à l'horizontale : tel une viande que l'on enfournerait sur un piquet pour en faire une brochette, Trascer passa à travers la carcasse ectoplasmique du Susanoo et de son épée d'énergie, pour finalement se prendre la Master Sword de Link en plein estomac. L'Hylien le fixait d'un regard noir, et lui adressa avant de l'éjecter de son corps et de celui du Susanoo, avec une expression décidée et déterminée.

« Vos années de Terreur s'achèvent ici...Grand Destructeur...Déchu ! »

Spoiler:
 


Pièces Pièces : 107135
Nombre de messages : 57065
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Sam 20 Déc 2014 - 21:40
Le seigneur de la mort lui répondit qu'il avait trouvé la preuve qu'il cherchait et la félicita pour ce qu'elle avait accompli de son côté. Elle se contenta de sourire alors qu'il s'adressait au soldat hylien pour le remercier d'avoir veillé sur elle. La sorcière haussa un sourcil à ses paroles, estimant qu'elle n'avait nul besoin de protection. Mais elle demeura silencieuse et observa le frère de son mari présenter les preuves. Le Stip du passé innocenta donc l'accusé et condamna celui qui avait conspiré contre son vieil ami. Celui du présent se tourna vers elle après la scène et lui expliqua que ce à quoi elle venait d'assister était la raison pour laquelle son coeur avait été brisé. Il ajouta qu'il savait maintenant qu'il en était le seul responsable. Elle s'approcha de lui et le serra dans ses bras, ne sachant que dire.

Puis, le décor de la salle du trône disparut pour ne laisser place qu'à du vide. Le Gardien annonca que le grand destructeur avait décidé de les rencontrer et qu'il allait les mener à lui. Il claqua des doigts et se retrouvèrent dans une autre pièce. Une pièce tellement flou qu'Acrya commença à avoir mal à la tête à essayer de distinguer ce qu'était ce qui l'entourait. Tout ce qui était perceptible était la pièce étoile et Trascer. Il se déclara heureux de les voir présents et les remercia d'avoir modifié le souvenir. Cependant, il n'allait pas s'arrêter là même si l'on n'avait accordé un peu de repos à son cœur. Il avait enduré trop de souffrance pour abandonner son projet. La vampire comprenait parfaitement cela. D'autres souvenirs étaient à venir. Mais avant tout, le combattant du nom de Link désirait lui parler.

Il demanda quel était l'utilité de leur montrer cela. Peu importe ce qu'il verrait, il ne ressentirait aucun compassion pour lui. Acrya fronça les sourcils en l'écoutant, envahie par une subite colère. Elle le dévisageait en serrant les poings. Il ne comprenait rien à rien, ce prétendu - foutu - héros ! Elle avait juste envie de lui faire ravaler son arrogance. Mais ce n'était pas à elle de réagir et même si cette histoire la touchait, elle ne la concernait pas. Trascer répliqua avec violence, énervé que l'elfe croit que l'événement auquel ils venaient d'assister était la seule raison de sa déchéance. Ensuite, tout dégénéra. Link se transforma en une sorte de monstre qui créa une onde de choc, ce qui eut pour effet de propulser le reste du groupe plus loin. Ensuite, la démone crut le voir détruire l'armure de son ennemi et enfoncer sa main griffue dans sa poitrine avant que le sol ne se brise sous elle.

La chute fut interminable. Elle réfléchissait à un moyen d’atterrir sans que tous les os de son corps ne cèdent jusqu'à ce que Stip l'attrape au vol, ayant déployé ses ailes de démon. Une fois qu'ils furent tous sur leurs pieds, le Gardien de la tour leur expliqua que les actions de l'elfe avaient causé la destruction de certains souvenirs. Le roi d'Hyrule parut particulièrement affecté lorsqu'il mentionna un dénommé « Rec », qui, grâce à Link, n'avait jamais existé. Acrya ferma les yeux un instant. Ce mec est vraiment un sale enfoiré, pensa-t-elle. Quand elle les rouvrit, un nouveau décor était apparu. Ils allaient devoir prendre part à la bataille où le seigneur du mal avait perdu tous ses êtres chers. Deux choix s'offraient à eux : Trascer ou Cyrroleth.

Sans surprise, son bien-aimé hurla le nom de son ancien général et fonça sur les créatures adverses qui arrivaient en grand nombre. Dégainant sa faux, elle prit la même direction et se joint à la fête. Avec son arme, elle décrivit un cercle autour d'elle, ce qui eut pour effet de trancher la tête de cinq cyrroleth. Puis, alors qu'elle se retournait pour bloquer l'attaque d'un autre, elle s'écria :

« TRASCER ! »
Pièces Pièces : 3595
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rengar a écrit :
avatar
Chasse
Mer 24 Déc 2014 - 14:41
Trop de choses... Tout était bouleversé et malgré mon invisibilité et ma présence sur un plan supérieur me rendant invisible à tout ces crétins, je n'avais littéralement servis à rien... Simple observateur, je m'étais fait attiré dans une scène que j'appréciais pas du tout, l'elfe avait déchainé un étrange démon intérieur tandis que Trascer déchainait sa colère et que l'invité au cheveux blanc qui avait surgis tentais de maitrisé les 2 rivaux...

Bien trop puissant pour que je puisse leur faire quoi que ce soit je décidais de tenter d'ouvrir un passage à partir de mon plan supérieur pour pouvoir rejoindre les autres qui se trouvait dans un lieu sans doute plus intéressant. Je frappais ainsi le mur le plus proche pour y dessiner une porte, et mima de l'ouvrir j'imaginais une poignée invisible à celle-ci.

Miracle elle s'ouvrit. De l'autre coté de cette porte s'enclenchait une bataille, j'avais tout juste eu le temps d'entendre le dernier discours du guide esprit qui avait l'apparence du démon ultime que...

Je me permis toujours invisible de rejoindre les rangs des créatures immondes pour crier et ainsi sortir de mon invisibilité défaillante :

- Cyrroleth !

Je revins en même temps sur ce plan si physique et primaire. Je souriais, j'espérais bien profiter de l'agitation pour agir avec précision, armant un bolas, je le jetais en direction du Trascer du souvenir pour l'immobilisé et ainsi le mettre en grand danger face aux créatures immondes que j'avais rejoint...(dé 1= raté), celui-ci pour une raison que j'ignorais n'avais pas atteint sa cible, bondissant en direction de la fiancé du roi d'hyrule, je lui jetais un regard sanguinaire qui en disait long sur mes intentions, et frappais à plusieurs reprises avec mes griffes et mon sabres, je tentais habilement de la blesser à la jambe avec un coup en diagonal ascendante pour réduire ses chances de mouvements...(dé 2 = euh) Elle avait réussis à esquivé et malheureusement cette tentative risquait de me coûter cher car dans tel position je ne pouvais facilement me défendre d'une contre attaque.
Pièces Pièces : 8020
Nombre de messages : 348
Age : 19
Localisation : En chasse
Réplique/Citation : "Tonight, WE HUNT"
Date d'inscription : 06/04/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



"Tonight, WE HUNT !"

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mer 24 Déc 2014 - 14:41
Le membre 'Rengar' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

#1 'Dé Action' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé Action' :

#2 Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Mer 31 Déc 2014 - 15:16
Alors que la rage du sang consumait encore avec force le Maitre d'Arme qui n'espérait qu'une seul chose : Avoir porté un coup décisif à son ennemi qui avait, par sa stupidité et sa folie condamnés des âmes à ne jamais avoir vue le jour, sinon ne jamais avoir pût aboutir à une quelconque chose concrète dans l'espace temps de ce maudit univers qui n'était en fin de compte qu'un chemin avançant de manière perpétuelle qui venait tout juste d'être contrecarré par la logique des voyages dans le temps illogiques! Et pourtant.... Alors que son regard se stabilisait en essayant de retirer le rouge de l'énervement de ses yeux, ce ne fut pas une sorte de créature diabolique sortit des entrailles d'un maudit elfe, mais..... Gozen qui était face au Démon, l'épée l'ayant totalement transpercé et dont le sang s'écoulait à grosse goutte. D'ailleurs, un sang d'une magnifique couleur noir-gris-blanc. L'ironie de la situation le fit sourire. Le gardien de l'Universelle qui souhaitait il y a de cela à peine, environs, une quinzaine d'heure peut-être, la mort absolu du général de Stip, venait tout juste de se prendre de plein fouet un assaut assez violent qui était dirigé par une autre personne qui devait mourir. Ma foi, le soucis étant, Trascer avait pardonné le premier guerrier et pourtant ce dernier s'était jeté sur sa lame pour protégé Link, ou pour une autre raison. Qui sait, est ce que si l'Indivisible avait pardonné Stip au début de la révolution ce dernier se serait lui aussi jeté sur Painsaw pour mourir? Cela aurait été drôle mais fort peu probable. Dans tout les cas, alors que l'épée sortit d'un grand coup du corps de celui qui s'était un peu sacrifié, mieux valait généralement une grande douleur sur l'instant que sentir une immense lame partir petit à petit de tes entrailles en te donnant une douleur inimaginable, la blessure elle se referma aussi à son tour au fur et à mesure mais pas entièrement, laissant.... Quelque chose de particulier au sein du Héros.

Malgré la blessure, malgré tout le reste, Gozen était la, comme une statue, regard de pierre contre regard de haine. Immobilité absolu des deux jusqu'à ce que l'éventré ne rompe le silence afin d'exprimer qu'il pensait que le Généralissime pouvait pardonner les erreurs des faibles. Ah! Voilà une chose qui était sensé, drôle et énervante à la fois.Sensé car après tout, même si Trascer avait eu une grande campagne militaire de Démon et avait souvent tuer tout ce qu'il y avait, après tout c'était la guerre et Stip aussi avait eu son lot de meurtre, tuer les faibles n'étaient pas spécialement ce qu'il aimait faire. Oh, les torturer oui! C'était assez amusant par moment et ça permettait d'obtenir des informations capitales, mais après ils étaient relâché. Enfin, si ils survivaient. Mais mourir lors d'une torture n'est pas réellement une mise à mort? Si? Boah, Nurgle signifie non d'une maladie, ça doit être ça... Le côté amusant en tout cas, provenait du faite qu'il souhaitait que Link reçoive le pardon après ce qu'il avait fait. Il était peut-être faible! Bien qu'un peu augmenté par la pièce étoile mais pourtant il en restait pas moins un nuisible. Le pardonné, voilà un mélange de colère et d'amusement qui se battait en plein coeur d'un démon qui ne voulait que l'anéantissement total de l'ordure qui lui avait privé pour toujours de trois choses : Executor, le Slivoide et Rec.... Bon, bien que le troisième était un fils qu'il n'avait presque jamais vue et qui était connu pour être celui qui avait réussit à trahir quatre fois en une journée la même personne, de cinq façon différentes. Oui, quatre pour cinq, quand on dit que ce petit koopas est un génie pour les opérations de trahison.... Rec restait tout de même son fils légitime. Et c'était donc inexcusable de le savoir mort, pour toujours car n'ayant jamais existé.


"JE PEU PARDONNER ÉNORMÉMENT DE CHOSE, GUERRIER! MAIS IL Y A DES MOMENTS OU MÊME LE CŒUR NE PEU PAS DONNER RÉDEMPTION  AUX CRIMES DE QUELQU UN! M'A TON PARDONNER MOI? UNE PARTIE SEULEMENT DE TOUT CE QUE J AI FAIS CAR MALGRÉ TOUT MES CRIMES SONT MILLE FOIS TROP HORRIBLE SUR UN MILLIARD D ANNÉES POUR ÊTRE TOUTES ABSOUTES! MAIS LUI! IL N A PAS TUER! IL A FAIT PIRE QUE CELA! IL A PRIVER DES EXISTENCES! DES EXISTENCES DE PERSONNES QUI M ÉTAIENT CHER! FILS, AMIS, GÉNÉRAUX! ET TOUT CELA CAR IL NE SAIT PAS OU EST SA PLACE! ET BIEN JE VAIS LUI EN DONNER UNE DÉFINITIVE DE PLACE! LE ROYAUME DES MOOOORRRRRTS!........ Donne moi une seul raison, pour ne pas le faire. Pour ne pas condamner cet idiot"

Les derniers mots avaient réussit à sortir sans aucune rage. Sans la voix déformé par la puissance du Chaos. Seulement avec une pointe de tristesse et de déprime. Il savait parfaitement qu'il n'y aurait aucune raison valable pour empêcher le grand destructeur de tuer l'elfe qui avait ainsi rayer de la carte de l'univers et de la vie trois âmes qui ne verraient alors jamais le jour dans une réalité bien trop sombre.... Executor.... Pourquoi toi, fidèle ami? Trascer qui voulait tout faire pour te donner l'opportunité de vivre dans un univers sans soucis.... Ce devait être l’indivisible et non toi, qui devait mourir.... Le Maitre d'arme soupira avant de se retourner vers Link, ce dernier, lui par contre souhaitait ardamment continuer à en découdre. Il voulait montrer la vérité? Il voulait montrer sa non peur du Chaos? Haha! Qu'il s'approche ce misérable danger du passé. Pourtant, le Susanoo était une arme, plutôt efficace puisqu'il avait été obliger d'affronter un adversaire similaire lors d'un combat contre un ancien guerrier aux cheveux bleu... Bah, le gardien de l'Universelle avait gagné, il pouvait bien de nouveau vaincre qui utilisait la même version non? L'adversaire chargea, tout d'abord lentement avant de prendre un sacré boost grâce aux bottes de pégases. Bah, une colonne de flamme ne fut qu'une diversion pour emmener l'elfe là où il le voulait. Pourtant, l'adversaire du Némésis de la mort attaqua en premier avec un puissant assaut qui fut parer simplement à l'aide de Painsaw. L'explosion de lumière ne fit reculer que de quelques pas le Démon bien trop lourd pour réellement être aussi facilement déplacé. Pourtant, la suite fut tout de même intéressante. La multiplication de l'elfe par un objet, l'attaque surprise derrière lui par une puissante immobilisation avant d'être propulsé contre son adversaire afin d'être embroché par la Master Sword de ce maudit elfe surpris en effet le guerrier qui ne s'y attendait pas. Jolie coup! Il fallait l'admettre. Pas doué pour les décisions en fin de compte, mais plutôt pour le combat. Le démon fut ensuite propulsé assez loin par la force combiné de Link, et du Susanoo. Puis, une légère provocation sortie de la bouche de l'Hylien ajoutant que tout s'achevait ici et maintenant, et que le Démon était... Déchu? Haha. La bonne blague...

Trascer se releva assez rapidement. Faisant craquer ses os et boostant son énergie à l'aide de la magie de Nurgle et de Tzeentch. Observant avec un large sourire, sous son casque, son adversaire. Bien, il voulait du combat? Il allait en avoir. Le moment était venu de lui faire connaitre la vrai puissance du Grand Destructeur.


"Tu vas voir qui sera bientôt déchu quand tu verras la puissance d'un Dieu en action.... "

DOOM BREAKER

Le crie de rage du démon hurlant ses mots provoqua une légère réaction dans l'aura puissante autour de lui. Le rouge sang se forma de plus en plus net tel une brume avant de recouvrir tout le démon.... Et de s'introduire en intégralité dans Painsaw.

"QUE SE DECHAINE KHORNE! DU SANG POUR LE DIEU DU SANG.... ET DES CRÂNES.... Pour la mort de ce fou"

Par un violent coup d'épée, Painsaw s'enfonça brutalement dans le sol de la tour, jusqu'à la garde. Rien ne se passa pendant quelques secondes, avant que tout le sol de la pièce ne tremble et cela de plus en plus fort. Puis, sortant du sol, sous les pieds du véritable Link et de son Susanoo, le gigantesque trône de crâne de Khorne. Immortel, fier et majestueux édificie de tout ceux qui avaient servit le Dieu du Chaos. Les crânes encore vivant essayaient de mordre l'Hylien alors que du sang s'échappaient de partout, du sang bouillant, aussi bouillant que de la lave pour bruler le pauvre être assez fou pour affronter le Destructeur. Alors que le trône continuait de grandir jusqu'à sa taille maximal, continuant d'essayer de tuer Link, ce dernier explosa en son centre avant de s'écrouler avec l'Hylien. Les crânes ayant réussit à s'accrocher à Link explosèrent à leur tour dans une gerbe d'os brisé tranchant et de sang bouillant. Ce qui s'était formé au sol, à la place du Trône de crâne? Une piscine de lave, lieux où les crânes par leurs morsures et explosions essayent d'envoyer Link. Mais Trascer ne restait pas inactif et envoya aussi des chaines du tourment afin de clouer Link et de l'empêcher de trop bouger.

"VOYONS VOIR SI TU APPRÉCIE AUTANT LA LAVE QUE LA DÉFAITE!"


[Le souvenir]

Le combat faisait rage alors que les Cyrroleth affrontaient les démons de Trascer dans un combat sanglant, mais pourtant! Quelque chose d'étrange arriva.... Deux personnes venaient de rejoindre le combat? Une personne contenant une aura aussi puissante que celle de Stip.... Mais non, ça ne pouvait pas être lui! En plus c'était un humain... Une toute jeune espèce qui venait à peine d'être vue. Pourquoi donc le Seigneur de la mort prendrait une apparence aussi faiblarde? Enfin, faiblarde, il tranchait plutôt bien les créatures présentes en tout cas! Malgré tout cela, une jeune fille aussi rejoignit le combat, tout aussi apte au combat contre les créatures maudite. Tellement absorbé par ce renfort inattendu sortit de nul part, qu'il faillit ce prendre des bolas provenant d'une créature Cyrrolethienne. Depuis quand elles utilisaient ce genre d'arme, pensa le Trascer du passé? Bah, ce n'était pas important, la bestiole était en proie avec la jeune fille dorénavant.

"Soldats! Soutenez les flancs, archers, couvrez moi! Je ne vais pas laisser mon frère et des alliés mourir pour moi!"

Puis, fonçant aussi dans la bataille, le Seigneur de Thédas du passé rejoignit Stip au milieux des créatures du Chaos. Alors qu'il venait tout juste de tuer une bestiole, le démon lâcha un "merci" à un coéquipier qui, pourtant, avait l'impression de connaitre dans ses gestes....

Mais les Cyrroleth allaient bientôt recevoir un renfort de poids... Renforts qui avait bouleversé à l'époque l'équilibre des forces....

L'autre soucis de la tour, ou tout du moins que pût ressentir la tour alors qu'elle essayait de remettre ces fonctions au maximum après la crise de la pièce de l'étoile organisé par Link, fût une présence en son extérieur. Une personne voulant rejoindre la danse sans aucun doute au vue de ces intentions. Avec tout les soucis qu'il y avait eu, il était difficile de réellement lui faire traverser le chemin normalement, il fallait donc un moyen de "transport" rapide et facile. Le gardien. Ce dernier alla donc chercher la personne à l'extérieur... Personne qui d'ailleurs n'avait aucune place dans les souvenirs du Grand Destructeur, et donc, qui était sans aucun doute là pour participer aux grandes festivités de la tour! Le gardien s'exprima rapidement par un "Venez, je vais vous guider" avant de téléporter Sheik au beau milieu du souvenir de la Mort des connaissances importantes de Trascer.


"Bien, jeune inconnu je vous fais un topo rapide : Deux camps sont entrain de combattre. Trascer et sa famille et amis souhaitant récupérer Painsaw. Ces derniers risquent de tous mourir, excepté Trascer durant ce combat et cela, dans le passé a entrainé l'un des pires tourments dans le coeur du jeune démon qui venait alors, il y a quelques années à peine, se faire trahir par son plus vieil ami et frère si l'on veut, Stip. En face l'on a les Cyrroleth, créature un peu insectoide, dangereuse, vicieuse et horriblement destructrice servant le Chaos. Vous pouvez rejoindre le camps que vous souhaitez, vous passerez pour une personne du camps que vous avez choisis sans risque de coup fourré ne vous en faites pas. A vous de choisir le destiné de ce souvenir qui changera réellement le Grand Destructeur cette fois-ci...."

Puis, le Gardien disparut de nouveau ayant accomplit sa mission.
Pièces Pièces : 45704
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Eloaf ArcaneDust a écrit :
avatar
Pluie Éternelle
Mer 31 Déc 2014 - 16:35
Le procès... c'était plutôt bien passé: la ruse pour retourner l'accusation sur ce Volvodar avait finalement porté ces fruits grâce au frère de Stip qui fit un remarquable travail pour changer le cours de ce souvenir. Nous avions passé cette première "épreuve" avec succès malgré quelques accrocs. laissant le démon se faire emmener pour qu'il puisse être jugé de la peine qu'il méritait, je m'avançais pendant que le souvenir commençait a se démanteler autour de nous pour laisser place au prochain...  seulement si un désastre provoqué par l'elfe n'eu pas lieu, par un excès de rage inconnu, une sorte d'entité prit contrôle de son corps, le changeant complètement. n'ayant eu le temps d'agir, je ne pu que constater la destruction de plusieurs souvenirs, qui semblaient beaucoup importer a la vu du Roi Stip dont je pouvait ressentir la tristesse et l'immense colère.

Séparés de l'hylien, nous furent transporter dans un prochain souvenir, la lutte de Tracer pour sa légendaire arme apparemment, qui semblait donner envie a pas mal de rapaces avides de pouvoir. me postant aux cotés du roi démon qui accompagnait sont némésis et ami dans la bataille, je vins interrompre un moment dans sa hâte de déchaîner sa colère.


Dans le cas où l'hylien ne parviendrait pas a contenir sa rage, je tiens a le stopper dans sa folie... même si cela implique sa mort, nous serons obligé d'en arriver la s'il représente un trop grand danger pour l'équilibre... sachez juste que si l'occasion se porte, je n'hésiterais pas.

C'est alors que je leva ma main vers lui, les doigts écartés laissant la paume de ma main totalement plate, je fis résonner une aura rouge dans celle ci.

Laissez moi puiser dans votre colère votre majesté. Si je veux affronter le vrai Trascer, je souhaite que ce soit un vrai affrontement, et pour ça je me dois de sauver son âme, je serais a vos coté dans cette quête soyez en sûr.

Tournant ma main sur le coté, l'aura rouge dans ma main vint pénétrer le corps de Stip, puisant dans ses émotions pour les insuffler en moi, la peau de ma main puis tout mon bras tournant au rouge, une cicatrice parcourant l'ensemble de celle ci se forma, laissant du sang bouillant sortir ce celle ci. Au moment où ma main fut retirée, mon visage changea complètement d'expression, je ressentait la haine, la colère, quelque chose de nouveau nécessaire pour réveiller la part sombre de l'équilibre en mon essence. Effectuant un immense bon pour atterrir au près de ceux qui se faisaient appeler Cyrroleths, Je poussant un râle de rage en serrant mes poings, les bras tendus des deux cotés, je faisait sortir du sol autour de moi des colonnes de sang brûlantes pouvant faire fondre les malheureux qui affrontaient la rage du Dark Chao

Cette sensation de mort... elle est tellement satisfaisante...
Pièces Pièces : 2160
Nombre de messages : 2929
Age : 20
Localisation : Il suffit de suivre le sillage
Réplique/Citation : Ce monde finira par mourir, de lui même
Date d'inscription : 18/06/2010
Liens : Amis proches : Linkfan , Sonic

Connaissances : Kirby Bros, Genesect, Faust

Ennemis : Axem red, Dollmaster, Mephiles


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur








L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres

Polices :

(color=#6699cc) Voix normale

(color=#333333) Voix dans sa tête
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sheik/Zelda a écrit :
avatar
Goomba
Jeu 1 Jan 2015 - 8:30
©Nintendo World

Erreur du Passer








Sheik fut interrompue dans sa recherche au sein de la tour par un être mystérieux, ce dernier semblait vouloirs la guidée et avant qu'elle ne puissent réellement le suivre la voila arrivée dans un autre lieux, comme si elle venait d'être teleportée d'un seul coup, c’était surement un acte de ce gardien, ce dernier lui fit rapidement un résumée de la situation qui d'ailleurs posa une colle a la princesse.
Ainsi elle devais choisir entre deux camps qui s'affrontais dans une sorte de faille temporel ? C’était a peu prés ce qu'elle avait compris, elle se situait actuellement dans une projection du passé qui influencerais les actes du principal maestro maléfique.
A vrais dire elle hésitait quand a quelle camps rejoindre, d'un coté elle désirais aider les cyrroleth qui lutait contre les désirs d'un être démoniaque, étant certes dans les souvenir de Trascer il était judicieux d'aider la force la plus lumineuse afin d'enrayer les désir funeste du Chef Chaotique, après tout ce dernier voulais rassembler une armée pour détruire un rival et donc causer la guerre, rien que savoir cela serais suffisant pour aider les insecte géant a ravager la famille de Trascer néanmoins....
Néanmoins Sheik ne choisissait pas un camps leur actes bon ou mauvais, chaque personne peut rapidement basculer dans les force obscure et cela ne veux pas dire que ce sont des être a tuer !
La Princesse ne souhaite pas un monde de lumière mais un monde de tolérance !
Entre ces combattant obscure qui souhaite la destruction et ceux qui se prétendent héros et qui souhaite détruire toute trace de ténèbres Sheik jugeait que les plus méchant était justement ces sois disant héro !
Le monde le plus beau n'est pas celui de la lumière absolue mais celle de la tolérance, celle ou un monde est posséder par la lumière et les ténèbres .

D’après ce que le gardien lui a dit, Trascer semble tourmenter par la trahison qu'il a subit, de plus même si son désir de vengeance le pousse a vouloir recruter une armée tout le monde de sir le détruire et a cause de cela il perdra énormément d'être qui lui sont cher, comment tout le monde peut s'allier pour s'acharner sur lui ? Ce n'est pas la mort que mérite ce général démoniaque mais plutôt de l'aide !
Le plus grand des démon peut paraître diabolique il n’empêche que chaqu'un possède des sentiments, si Trascer aurait rencontré un mentor spirituel qui lui aurais enseigner la voie a suivre, il en aurais était différent, certes il aurais peut être suivit une voie quand même sombre, mais aurais t'il désirer détruire le monde ?
Plus Sheik reflechissait et plus elle commençait a bouillonnait de rage, Le Heros du temps qu'elle voulait tant aider et protéger, peut être que depuis le début il avais tord, peut être qu'il n’était pas si raisonnable que sa.
Au fond, malgré le désir de destruction du Maestro maléfique derrière il souhaitait un monde meilleurs, voulant tout détruire pour mieux reconstruire il était motiver par une certaine utopie !
Et en échange tout le monde voulait sa mort ! Peut être qu'il en était de même pour Ganondorf, n'ayant jamais essayer de le comprendre elle réalisa que depuis le début elle était en tord, l'ombre n'est pas le coter le plus mauvais en fait, il s’avère que la Lumière est beaucoup plus tyrannique !

Il fallait a tout prit arrêter Link dans ce cas ! Ne réfléchissant pas plus la Princesse Sheikah entra dans la bataille dans le camps de Trascer, les yeux bullant d'une détermination sans faille elle devais absolument agir et terminer toute cette mascarade !
Sortant une longue épée qu'elle n'avais pas sortie depuis bien longtemps, Zelda entra dans le cœur du combat combattant les insecte avec force et agilité, luttant avec une rage de vaincre qu'elle n'avais jamais ressentie elle comprenait désormais beaucoup plus de chose, se rappelant de l'époque ou elle avais apprit que Impa a nourrice était une des gardienne de l'ombre, pour elle l'ombre était quelque chose de mauvais mais maintenant elle réaliser que la peur lui faisait croire sa, la peur de l'inconnu, désormais elle n'avais plus peur de l'ombre, au contraire elle était même pret a combattre du coté maléfique si cela pouvais apporter une véritable paix !



Pièces Pièces : 4985
Nombre de messages : 159
Age : 21
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Rosstail a écrit :
avatar
Yggdrasil
Sam 3 Jan 2015 - 20:14
La chute était longue, très longue... j'avais très peur de m'écraser au sol, mais je n'hurlais même pas, moi qui d'habitude hurle comme un idiot (ou parce que je suis un fou) pour presque rien... Les autres que j'accompagnais arrivais tous à atterrir avec leur manière, mais moi, c'est bien différent: plus léger, ma chute était légèrement plus lente, mais néemoins, j'allais quand même me ramasser! j'eus l'idée de freiner ma chute en plantant mon épée et ma hache dans un des murs, lais j'était trop loin pour pouvoir m'y accrocher. J'essayais, encore et encore, d'atteindre ce foutu mur! au bout de cinq ou six essais, je compris que je n'arriverai pas à m'y aggripper, et, à cette époque, je ne savais pas diriger ma chute! C'est dans deux mots que j'exprimais une sorte de désespoir, qui n'en était pas vraiment un.

-Rosstail: Et Meeeeeerde!

le sol apparu en bas, j'allais me crasher comme un con! Mais, au moment de toucher le sol, les yeux exorbités, mais, coup de bol, je fus freiné, puis posé en douceur, sans mal. Sacré Gardien, je lui doit une fière chandelle. Tout le monde est attérit en un seul morceau, et de toute façon, ca ne m'étonnais même pas: je suis le seul gars à ne pas avoir de pouvoir superpuissants, mais de toute façon, je n'aime pas ça.
Enfin bref, si je comprenais bien ce qui se passais, on arrivait dans un autre souvenir, sur un champs de batailles! Quoi de mieux que de se mettre sur la gueule à des ennemis pour arranger les problèmes diplomatiques? Je vis nos deux souverains foncer à toute allure sur ces monstres, les déchirant littéralement au passage, et je fis donc de même, je ne veux pas être en reste! Alors, ni une, ni deux, je sortis mon bouclier et ma hache, laissant mon épée au fourreau, et fonçait dans la mélée en hurlant un truc que je n'ai pas prononcé depuis longtemps:


-Rosstail: BAAAAAAAAAASTOOOOOOOOOON!

Dans la mêlée, c'était un sacré merdier: des soldats qui se faisaient démolir, tandis que d'autres plantaient leur lande entre deux yeux de monstres. C'est alors que je vis un monstre ressemblant à un loup rasta en armure légère, équippés de bolas, tenter d'attaquer un type en hurlant:

-Rengar: Cyrroleth!

Mais... mais...! Cette voix! C'était celle que j'ai entendu lorsque j'explorai la tour! C'est elle qui me proposait d'aller casser du démon pour prouver ma valeur! Ce mec se faisait passer pour ma conciance? Eh beh il me connais très mal! Je déviais immédiatement ma trajectoire de course pour lui foncer dessus. Il a raté son tir, le bolas en direction de Reine Acrya, qui esquiva facilement. Je ne savais pas si elle allait le contre attaquer, mais je m'en moquais et je penchais mon épaule en serrant le bouclier de ma main gauche pour tenter de le pousser, je me ruait donc vers lui sans chercher à savoir ce qu'il se passait autour de moi, il n'avait qu'a pas me prendre pour un con!(dé action: parfait= ejecte Rengar, Bien= A réussis à viser Rengar (voir deuxième dé) Raté= ate Rengar et fais manger son bouclier à un cyrroleth par erreur  Euh= Rate Rengar et tombe au sol)   (dé no2 (à prendre en compte si dé1= Bien)Parfait= ejecte Rengar et le fait tomber, Bien = éjecte Rengar, raté= ne parviens pas à le bousculer Euh= se cogne contre le tas de muscle.)
Pièces Pièces : 16555
Nombre de messages : 1460
Age : 19
Localisation : Chez lui, Dans les bras de Tsutsu
Réplique/Citation : Ta gueule c'est magique.
Date d'inscription : 05/02/2014
Liens : - Petite amie :
Tsubasa Hayashi

-Connaissances:
Malavita Mauventa
Pichu
Grey
Nikolai Voronin

-Compagnons:
Flandre Scarlet
Abyss
Deux trois autres types sans intérêt.

Alliés:
Tim Sinassas
Tiengen
Link
Kirby Bros
Eloaf
Phoenix Wright
Faust

Ennemis:
Pignouf
Rengar
La Grande Oracle

http://www.nextwave-rpg.com/t4087-presentation-de-rosstailvalide?highlight=Pr%E9sentation+RP


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 3 Jan 2015 - 20:14
Le membre 'Rosstail' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Dim 4 Jan 2015 - 10:30

Vision Trouble





Alors que le groupe d'aventuriers menaient une bataille sans merci dans une autre dimension, l'Elfe, lui, était en train de faire face à Trascer, sans doute l'un de ses plus puissants adversaires. Sa colère était sans limite et à chaque seconde qui s'écoulait, son envie d'en finir avec Link se faisait toujours plus forte. Pour les autres qui étaient en train de mener une bataille, il s'agissait désormais d'une course contre la montre, qu'ils espéraient gagner pour tenter de sauver Link...ou bien de le tuer. Mais peut être que quelqu'un d'autre sans chargerait avant : l'Indivisible a qui le Héros du Temps avait supprimé l'existence de trois âmes en osant l'atteindre, avait compris le point faible de l'Elfe qui était en train de donner une part de son énergie vitale au Susanoo afin de l'alimenter : il s'agissait là d'une terrible carapace, mais le mieux était encore de frapper en son centre. Trascer disparut dans le sol pendant quelques instants, avant que le trône de Khorne n'apparaisse au centre même du monstre ectoplasmique, et que Link commence à être dévoré par tout un tas de crânes et d'os brisés. Le sang bouillant cramoisi son armure, quant aux éclats d'os, l'Hylien se retrouva avec de nombreuses plaies au niveau des bras. L'explosion qui en suivit affaiblit considérablement le Susanoo qui fut obligée de planter une lame au sol pour résister à l'attaque, tandis qu'en son sein, un bassin de lave venait de faire surface, à la disparition du trône. Link avait souhaité y échapper en utilisant son grappin mais Trascer avait tout prévu, et des liens immobilisèrent l'Elfe qui fut alors paralysé. La colère de son ennemi juré fit de nouveau trembler la pièce, lui qui souhaitait que Link connaisse le goût de la défaite grâce aux enfers. Malgré son état d'immobilisation, l'Hylien mit quelques secondes à lui répondre, encore troublé suite aux explosions des crânes. Néanmoins, en pénétrant au sein de son espace, l'Indivisible avait commis une véritable erreur...

« Des défaites...Je sais ce que cela fait d'en connaître. Mais s'il y a bien une guerre que je ne perdrais pas...C'est celle contre toi. Sais-tu que, ce que tu ressens actuellement, ce manque, ce désespoir... il est similaire à ce qu'ont pu ressentir des dizaines de milliers de personnes...par ta faute ? Les Tours que tu as pu invoquer...L'horreur à laquelle j'ai pu assister lorsque certaines sont entrées en action...Il n'y a pas de mots. Je te ferais regretter ton geste...JUSQU'A MON DERNIER SOUFFLE ! »



Le bassin de lave trembla, tandis que l'apparent estomac du Susano commença à accueillir de plus en plus d'ondes qui se propageaient à travers tout son corps. Link hurla, et une colonne de lave s'éleva dans les airs, brisant les chaines du poignet gauche de Link avec lequel Trascer l'avait attaché. Tout en tombant dans les airs, Link se débarassa des autres puis se laissa tomber en direction de la lave. Une nouvelle colonne surgit pour frapper de plein fouet Trascer tandis qu'un bras sorti de l'enveloppe du Susano en interne, et donna une tappe à Link pour le pousser sur le côté. C'était donc ça son erreur. Tant que Trascer se trouvait dans sa carapace, il serait sur son terrain de jeu...Tant qu'il lui resterait assez d'énergie pour pouvoir satisfaire le Susanoo qui assurait sa protection. Ce combat ne devait donc pas durer en longueur si l'Elfe devait le battre. Le bassin de lave commença à se résorber, petit à petit, en même temps que l'entité ectoplasmique poussait un râle, puisant dans ses réserves pour faire disparaître ce dernier. L'Elfe chercha dans son inventaire de quoi pouvoir frapper fort et affaiblir lourdement son adversaire. Son emblème d'amitié ne serait efficace qu'avec un ami...Et il avait demandé à Gozen, ici présent de ne pas intervenir. Ce serait pour une fois fois. La fleur clone restante peut être ? Non, Trascer aurait le temps de le voir venir cette fois. Puis, la main de Link tomba sur un objet intéressant qu'il n'avait pas encore eu l'occasion d'essayer et qu'il conservait depuis longtemps. Le rouleau de technique destiné à l'Illusion de Majora ! L'Elfe l'attrapa et le déroula instantanément.

« C'est typiquement le genre de truc qui me fallait ! » fit-il avec un sourire. L'Hylien commença à réciter le texte qui se trouvait à l'intérieur du manuscrit, tandis que des tentacules sortaient de l'enveloppe du Susanoo pour occuper Trascer qui se trouvait toujours en lui, dans le but de le mettre à distance de l'Hylien. Il était obliger de sortir le grand jeu, d'user de techniques les plus puissantes pour pouvoir l'éliminer. Et avec celle ci, il ne faisait nul doute que Trascer allait devenir encore plus fou qu'il ne venait de l'être. Lorsque l'Elfe eut enfin fini son incantation, le rouleau devint violet, et un rire digne d'un petit diablotin raisonna à travers toute la pièce. Pendant quelques secondes, tout devint silencieux, avant que le regard de Trascer passe du rouge vif au violet. Cette technique ancestrale venait de l'immobiliser, lui faisant vivre un véritable rêve, une illusion digne de la plus grande souffrance. En un instant, il se retrouva au coeur d'une ville qu'il ne connaissait que trop bien puisque c'était là où il avait vécu, jeune. Il y vit Stip, mais aussi Rec, ainsi que d'autres connaissances et les Dieux qui avaient acceptés de lui donner de leur puissance en échange d'un sacrifice de sa part. Tout à coup, tout devint sombre, et les habitants commencèrent à hurler. Une lune au regard torturé fit irruption dans le ciel, annonçant destruction et désespoir. Le rire de Majora se fit entendre, et on pu voir un lutin équipé d'un masque danser au sommet de ladite lune qui était en train de s'effondrer dans la ville. Tout brûla : les bâtiments, les plantes, les arbres...et les proches de Trascer, agonisant, lui même en train de périr dans les flammes, pouvant sentir sa peau brûler jusqu'aux plus profondes entrailles de sa peau. Cette douleur si vraie, si réelle, se fit sentir au possible...Dans la réalité, Link venait d'en profiter pour charger à bloc sa Master Sword. Lorsque Trascer se réveilla, il fut victime d'un de ses plus puissants combos : l'Hylien frappa une première fois dans son flanc droit, faisant éclater des bouts d'armures, puis riposta avec un second coup cette fois dans son flanc gauche. L'Hylien frappa verticalement, le faisant ainsi décoller du sol, et avec une certaine impulsion, Link resta à léviter dans les airs en même temps qu'il l'enchaîna une dizaine de fois, reproduisant le motif brillant de la triforce, dessinant trois triangles dorées avec sa lame. Les triangles effectuèrent une rotation, et lorsqu'il hurla pour frapper en plein centre, une lourde décharge dans la poitrine de Trascer se propagea à travers tout son corps, avant que le dernier coup ne l'expédie en dehors du corps du Susanoo, en dehors de son aire de jeu si mortelle. Link retomba au sol, et reprit son souffle, ne quittant pas son adversaire du regard. Peut être que cette fois ci, il en avait eu assez ? Cette vision venait sans doute d'être terrible pour lui.


« Je...Je te l'ai dis...Je vais tout donner pour t'éliminer ! »

Désormais, ce n'était plus qu'une question de temps avant que l'un ou l'autre n'échoue...

> Manuscrit Technique : Illusion de Majora -1

Pièces Pièces : 107135
Nombre de messages : 57065
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mar 13 Jan 2015 - 0:43
Le Gardien :

Alors que la bataille semblait gagner, cinq gigantesques forment sortir d'un coup d'un immense portail warp derrière les troupes des Cyrroleth.
La première à en sortir avait une taille colossale. Mesurant plus de trois mètre quatre vingt, cet insecte n'avait pas de la chaire sur les os, mais juste une quantité incroyable de muscle dont ont pouvait voir la consommation gigantesque de sang qu'elle consommait par l'aveuglante couleur rouge qui s'en dégageait. Portant un grand casque à point sur une minuscule tête, deux lueurs rouges scintillaient, symbole de l'envie de tuer, du début de la chose, du début de la fin pour les misérables qui osaient s'aventurer en territoire du Chaos originel. D'une main l'on pouvait voir de longues griffes, si grandes et aiguisé qu'elle pouvait simplement déchirer le métal le plus solide rien qu'en déposant la fine lame dessus. De l'autre main, une hache, simple comme le sang. La créature de Khorne, le Cyrroleth de la guerre. Ce dernier se jeta, trancha en neuf un pauvre cousin éloigné de Trascer avant de décapiter un soldat de l'armée du Démons, pour ensuite boire le sang...
Deux autres forment totalement différentes émergèrent ensuite. L'une d'elle, totalement bleuté possédait dans l'immense cocon de son dos, une gigantesque pyramide de feu, de cette dernière s'échappait une trainé noirâtre de lave, une eau pure et glacé ou tout simplement des pétales de roses. Le monstre faisait simplement deux mètres, mais était le serviteur de Slaanesh. Sa main gauche, brulé au degrés final accompagnait sa main droite, gravé par le Chaos. Se levant de tout son long, dépassant les 2 mètres quarante ainsi, cette dernière se propulsa d'un coup d'un seul, comme propulser par une tempête grâce au bout de la pyramide pour tailler un grand chemin dans l'armée du futur Indivisible. Les démons furent jeté dans les aires, attérissant avec violence et fracas sur le sol, souvent vivant, mais parfois tué par l'éclat de lave coulante, à moins que ce soit l'une des mains de la créature qui toucha le pauvre malheureux, brulé de l'intérieur jusqu'aux os, ou explosé par une vague de Chaos.
Le troisième, petit et trapu, recroquevillé sur lui même regarda tout autour de lui. Vomissant sans arrête des douzaines de Nurgling rejoignant le champs de bataille afin d'harceler les mollets des démons ou leur infliger des maladies mortel. Tenant dans ses mains des dagues, la créature devint invisible, seulement suivable par la trainé de Nurgling crée ça et là, avant d'apparaitre derrière un pauvre démon, ami lointain de Trascer, qui se fit mordre à sang la jugulaire avant de mourir de gangrène... Les serviteurs respectifs de Tzeentch et Nurgles venaient d'arriver...

Puis vint un quatrième, tout de rose et de noir vêtu. Rose fut la chitine, carapace indestructible de la créature, noir fût le cuir moulant et dégoutant qui servait d'habit à une telle monstruosité. Chaque pores de la peau étaient un nid à tentacule, bavant et déversant une morve de Chaos sur toute la créature. Chaque bras devant contenir des mains griffues furent remplacer par deux puissantes lames tentaculaire et élastique. Vibrant aux sons de la bataille, se galvanisant de la mort des autres, exultant le carnage, la créature armée de ses ailes se propulsa vers un démon déjà en proie avec un cyrroleth lambda pour entourer les deux par ses tentacules.... Et finalement les broyer, pour les assimiler.
Khorne se nourrissait du sang bue pour rendre son cyrroleth plus fort
Tzeentch de la magie qu'il utilisait pour accroitre encore plus la puissance
Nurgle par la quantité de cadavre et de Nurgling
Tzeentch par la torture, le plaisir et l'assimilation.
Mais pourtant, des Dieux, il n'y en a que quatre? D'où venait donc la cinquième forme que voilà? Le Damné... Tout du moins son incarnation du Cyrroleth. Entièrement noir, gargantuesque, plus grand que celui de Khorne pour dire! Possédant quatre long et musculeux bras tenant dans chaque main griffu et insectueuse une épée à deux mains. Quatre lame gigantesque d'une créature gargantuesque. Alors qu'elle avançait sur le champs de bataille, lorsqu'un cadavre frôlait le monstre, il y avait deux possibilités. Soit le mort se relevait, serviteur à jamais de l'au delà pour un Dieu du Chaos, enrôlé d'une flamme de Chaos pour combattre encore plus efficacement de son vivant car il ne connait plus la peur de la mort. Soit il était assimilé, rendant la créature encore plus grand (A savoir, à l'heure actuelle, 4 mètre soixante.)
Cinq Cyrroleth, cinq démons incarné... Que fallait-il faire contre de tels monstruosités?


Stip


Alors que Stip combattait avec férocité contre les Cyrroleth qui avaient, jadis, prit la dernière graine de santé mental qui restait a Trascer, il sentit soudainement une bouleversement dans l'espace matériel. En effet, un gigantesque portail, une faille menant vers le Warp, venait de s'ouvrir sur le champ de bataille. Jetant d'abord un coup d’œil autour de lui pour vérifier où se trouvait Acrya et Vy, il s'en retrouve soulager de les voir en pleine forme et plongé dans le massacre d'insecte. Il put donc porter toute sont attention sur les cinq formes monstrueuse qui sortaient maintenant de la faille pour se joindre a la mêlée ... du côté des cyrroleth, évidemment. Il fallait absolument que les Dieux du Chaos s'ingère même dans un souvenir dans lequel Stip n'était, a la base, pas présent. Soupirant de dépit, il tenta d'évaluer lequel des cinq était la plus grande menace pour sont camp en ce moment. Il semblait évident, après une étude rapide, que le cinquième a être sorti du portail était le plus dangereux puisqu'il créait soi plus de troupe a affronté, soi augmentait lui-même sa puissance chaque fois qu'il tuait un membre du clan de Trascer. Serrant plus fort son épée, il jeta un regard a son frère pour lui signaler qu'il allait passer a l'attaque et que lui aussi devrait probablement tenter quelque chose pour éliminer rapidement la nouvelle menace.


- Allez ... voyons voir de quoi vous étiez capable dans le passé, bande de traîtres ...Canalisant la rage qu'il ressentait toujours envers l'Elfe qui avait tué a jamais plusieurs des personnes que le Seigneur de la Mort côtoyaient depuis des siècles maintenant, il se mit a courir en direction des abominations du Chaos, passant a travers la foule des insectoïdes sans même prendre la peine de les combattre, passant a travers eux comme si ils ne méritaient pas son attention. Arrivé proche de l'Avatar du Damné, l'Empereur des Démons se laissa glissé par terre et passa entre des jambes de la monstruosité, frappant chaque jambe avec sa lame au passage - créant ainsi aussitôt des blessures qui répandraient la gangrène - avant de se relever rapidement en étant derrière le colosse. Il sauta ensuite sur le dos de se dernier et grimpa en frappant violemment celui-ci pour transpercer a chaque fois son corps de ses poing et se servir des appuis pour se rendre jusque sur le crâne de cette chose. Arrivé a destination il leva son épée bien haute et l'enfonça profondément dans le crâne de l'avatar. dé (=parfait). L'Épée de la Mort s'enfonça dans la tête du représentant du Damné comme si c'était du beurre et aussitôt l'effet se fit remarquer alors que des lignes veineuse rouge et verte se répandait bientôt a la surface noir du monstre.

Sachant très bien qu'il ne devrait pas rester là, Stip retira son épée et en mettant de la puissance dans ses jambes poussa très fort sur la tête du Damné et fît un plongeon en direction de la terre ferme, attérissant en roulade au milieu d'ennemis qui le regardait tous, car ils l'avaient vu courir a travers eux. Il avait donc détourner un peu l'attention de sur le Clan de Trascer pour l'amener a la place vers lui ... ce qui n'était pas forcément une bonne chose. Alors que derrière lui, l'avatar continuais de pousser des cris d'agonie qui ressemblait plus a des plaintes stridente, il eut peur que la démonstration laisse comprendre a celui qui n'était pas encore le Destructeur qu'il n'était peut être pas un simple humain. Est-ce que cela risquait d'endommager le souvenir ou de faire encore plus dysfonctionner la Tour? Il n'en avait aucune idée mais il se dépêcha néanmoins de bouger assez loin de celui qu'il venait d'attaquer : la chose n'était pas encore tombé et pendant un instant l'Empereur des Démons se demanda si il l'avait tué ... ou simplement énervé.
Pièces Pièces : 13899
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 13 Jan 2015 - 0:43
Le membre 'Roi Stip' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Jeu 15 Jan 2015 - 13:06
Gozen écouta le généralissime crier sa haine et son désespoir, mais lorsque la question fatidique, voire même l'ordre donné, retentit dans la bouche de Trascer, de sa voix la plus douce, bien qu'empreinte de tristesse, Gozen voulut répondre immédiatement. Il n'en eut pas l'occasion. Link, enragé et possédé, se multiplia et le frappa de toutes parts, ne laissant aucun répit à son adversaire. Gozen voulut lui crier instamment d'arrêter, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Le combat entre les deux personnes faisait rage, et l'extra-terrestre sentait les fondations même non pas de la tour mais de la Réalité elle-même s'ébranler à chaque coup porté. L'extra-terrestre voulut se jeter contre le Susanoo mais fut repoussé d'un seul coup de tentacule sombre, tandis que l'Hylien lui avait ordonné de ne plus s'emmêler et de le laisser faire. Un gigantesque trône de crâne apparut au centre du Susanoo, dévorant Link de toutes parts, qui tentait de se débattre tant bien que mal, le secret de sa carapace maudite percé à jour. Gozen, hors du bassin de lave, se releva avec difficulté, se tenant l'épaule, et continua d'observer l'échange de coups, impuissant.

Link, qui s'était défait de ses chaînes chaotiques, avait à son tour immobilisé Trascer, sortant de son inventaire un rouleau ancien où était inscrit le signe d'un ancien mythe à la forme d'un coeur sombre muni de pics. Gozen écarquilla les yeux en l'observant. Au moment où l'Hylien commença à réciter son mantra, un mal de crâne terrible s'abattit sur l'extra-terrestre. Son omniscience se joua de lui et lui montra les multiples catastrophes que ce combat répandait dans le monde. Il voyait successivement chaque monde se faire détruire à chaque coup d'épée donné, la tour elle-même s'effritant de plus en plus, et effritant la Réalité avec elle. Ce combat ... Il devait à tout prix l'arrêter. Les dommages collatéraux commençaient à dépasser ses prévisions.

Gozen se tint debout et exulta sa rage en un cri qui retentit dans toute la pièce. Utilisant ses pouvoirs sur la Réalité, Gozen apparut dans l'illusion de Majora, voyant le paysage de mort qui se déroulait devant lui et les multiples cris de gens agonisants tandis que la Lune de Majora tombait. Alerté, et poussé par l'adrénaline, l'extra-terrestre courut en direction de Trascer, avant de se téléporter devant lui, après une bonne impulsion, tenant son épaule en couvrant le généralissime de son corps tel un bouclier de protection face à la lune. L'homme murmura alors, en observant les yeux sanguinolents de la lune, et d'une voix faible, torturée par la douleur :



- Tu ... veux une bonne raison ? La bonne raison c'est que ... Tant que quelqu'un est prêt à pardonner ... Les sacrifices deviennent inutiles. Tous les sacrifices.


Gozen ouvrit les yeux et ses pupilles devinrent blanches, tandis que des veines palpitantes parcoururent son visage. L'extra-terrestre cria comme jamais il n'avait crié jusqu'à présent, et fit un bond gigantesque suivi d'une téléportation, face à la lune de Majora. Chargant son poing, Gozen frappa le nez de la lune avec une puissance si fulgurante qu'elle fut, après quelques secondes, coupée en deux avec une précision digne d'un horloger. Lorsque la lune éclata en deux morceaux et que l'illusion se brisa, l'attaque qu'avait porté Link sur Trascer se termina avec succès, mais le corps de l'indivisible disparut progressivement, laissant place à celui de Gozen, qui avait absorbé tous les dommages de l'attaque. Link, qui ne put arrêter son mouvement, donna un coup d'estoc en pleine poitrine. Gozen, souriant, accepta cet ultime coup et, crachant un song de plusieurs teintes de gris et de blanc, tomba en arrière, meurtri en de nombreux points.

L'extra-terrestre tombe à terre et tenta de se relever, mais ses nombreux os brisés l'en empêchèrent. Faisant ce qu'il pouvait pour s'asseoir, exultant sa douleur, il murmura à Link et Trascer :


- Ca ... suffit ... Il existe un ordre naturel à chaque chose ... En continuant cette bataille ... Vous détruisez l'ordre naturel. La Réalité souffre. Bientôt, vos souvenirs meurtris par la guerre fusionneront avec l'Univers tel que vous le connaissez et tout ce que vous avez vécu sera brisé ... et lorsque ces souvenirs subiront cette cassure, à l'image de Rec qui n'existe plus, vous supprimerez l'existence de l'Univers entier ... Qu'est-ce que vous croyez, putain, que l'Univers est manichéen et repose sur le seul principe de blanc et noir ? Tout ce que vous faites, dites ou pensez, tout ce que vous imaginez ont des répercussions sur TOUT ! Si vous continuez ... C'est la fin de tout ...


C EST CA, QUE VOUS VOULEZ ?
Pièces Pièces : 59269
Nombre de messages : 5865
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Trascer a écrit :
avatar
Nouveau
Ven 16 Jan 2015 - 20:58
Tout c'était plutôt bien passer lorsque l'on regardait les choses! Trascer libérer, innocenté et redevant lui même! Dans un sens, que ce serait-il passé si les répercussion de ce souvenir auraient réellement aboutit dans la réalité? Si Trascer avait été tué durant le procès? Innocenté par des jeunes aventuriers souhaitant continuer une aventure? On ne le saura jamais hélas puisque cette tour n'avait théoriquement aucun pouvoir sur de tels modification... Dommage et heureusement à la fois car peut-être que Trascer était le meilleur élément à voir en tant que Seigneur du Mal et cela pendant des millions et des millions d'années? Difficile à dire, difficile de penser à quelque chose de concret car tout est possible! Qui aurait crue à l'époque que Trascer aurait pût briser les chaines de sa prison, devenir indépendant, soulever une aussi violente et puissante rébellion, récupérer Painsaw, créer Executor et surtout devenir le gardien du Chaos Universel? Personne. Mais une chose est sûr, et connaissant Stip, si le Générallissime de l'époque avait été tué, le monde aurait connu des heures sombres. Et par sombre il fallait voir : Dictature totalitaire par un Démon assoiffé de vengeance, haine, mort avec envie de dominer l'univers pour retrouver l'enfoiré qui avait fait ça! Soit, dans un sens : Link ou l'autre fille qui avait voulu faire un attentat suicide et qui avait dût salement souffrir par sa folie lorsque l'Empereur des démons en personne a juste utiliser une très faible partie de sa puissance pour en faire une personne écrasé sous un immense amas de débris... Joie dans un sens! Au moins certaines personnes qui avaient la tête dur pouvait comprendre le mot douleur et réflexion. Mais cela venait tout juste de se dérouler, et ce qui suivit n'allait pas être plus drôle non plus...

Le gardien venait tout juste de téléporter le groupe de héros dans une salle gigantesque. Giagantesque.... Mais trouble. Rien n'était réellement visible à l'oeil nu, et tout ce que l'on pouvait gagner à se concentrer afin de visualiser correctement quelque chose était un immense mal de crâne incompréhensible. Par quel magie pouvait-on créer une salle aussi étrange, aussi grande et surtout aussi.... Troublante? Si Vy se souvenait de l'architecture extérieur de la tour, la salle était trop grande pour rentrer dans les proportions logique. A moins que c'était un tour du trouble? Raaah, c'était à n'y rien comprendre. Il y avait pourtant deux choses bel et bien visible : Trascer ainsi que la pièce étoile. Ce premier d'ailleurs, comme le personnage à de coutume, se lança dans un léger monologue où il expliquait ses principes, pourquoi et comment tout avait commencer, pourquoi alors, maintenant, tout le monde était réunis. Mais surtout, il remercia le groupe de héros d'avoir ainsi modifier le passé, même seulement le souvenir pour le rendre meilleur! Son coeur venait de s'ouvrir un peu? Joie pour le Gardien du Jardin aux Milles Merveilles d'entendre une telle bonne nouvelle! Le Porteur de Painsaw était un peu plus en paix avec lui même, un moyen sans aucun doute de réparer son âme, de réparer sa vie après tout cela. Vy laissa échapper un soupir de joie, se tournant vers son frère qui, lui, était dans un doute total, l'esprit ailleurs. A quoi pouvait-il ainsi bien penser alors? Sûrement aux derniers évènements. Difficile de ne pas être choqué, pensa alors l'ange, d'avoir toujours crue que votre ancien meilleur amis vous avaient ainsi tout le temps trahis alors qu'au final ce dernier avait juste était trempé jusqu'aux os dans un coup monté alors qu'il vous avait toujours été fidèle! Qu'y avait-il alors majoritairement dans son esprit? Trouble? Colère? Haine de lui même? Peur? Imperceptible dans ses pensés, comme bien souvent.... Soupirant, le serviteur de la justice se tourna alors vers Link. Ce dernier... Insultant, ce moquant et utilisant haine et pseudo justice pour critiquer Trascer, lui disant qu'il était seul, que les ténèbres rongeait son coeur et que tout était inutile. Il était fou? Réellement !? Le groupe essayait en grande partie d'ainsi sauvé son âme, et lui préférait faire une immense pagaille! Son vis à vis, à savoir l'Indivisible lui, perdit tout son calme, hurlant sa rage et sa haine au visage de son ennemis qui dans un sens le narguait et l'avait "insulté"! Tout du moins si l'on suivait les règles de bienséance sachant que dans un sens, le Grand Ennemis avait décidé d'invité les héros quelques instants dans la salle la plus importante de la tour : Celle de la pièce étoile.

Mais le pire était sans aucun doute à venir... L'Hylien absorba alors de l'énergie de la pièce étoile afin de se transformer, pour finalement attaqué Trascer. Tout avait été si vite... Ou si lent? Vy ne comprenait pas ce qu'il s'était passé tellement son esprit était choqué d'une telle réaction aussi folle de la part d'un "Héros"! Vouloir le bien mais condamné encore une fois une âme à une perpétuelle vie de folie, haine et vengeance.... Vouloir tuer une personne qui de toute façon reviendra toujours pour sauver dans l'instant des milliers de vie, alors que si il était sauver on pourrait en épargner des milliards! La logique de bon nombre de héros : Penser sur l'instant, s'abrutir sur le futur... Mais tout n'était peut-êtres pas perdu! Enfin, jusqu'à ce que la tour ne se désagrège méchament et n'entraine tout le monde dans un gouffre qui semblait sans fond. D'une part tombèrent Gozen, Link transformé par sa folie, et la puissance volé à la pièce qui, dans un triste état détruisait la tour pour récupérer de l'énergie, mais aussi le Grand Destructeur. De l'autre, le reste du groupe de héros faisant là une chute qui semblait réellement infinis! Déployant ses ailes, l'Ange décida alors de foncer le plus vite possible vers le sol probable, afin de se récupérer tranquillement par la suite. Voyant petit à petit les autres arriver soit par leurs propres moyen de transport, comme Acrya qui possédait son Stip domestique, ou les autres aider par le Gardien à ne pas s'écraser trop durement. Tout le monde semblait sauf, même si l'infrastructure de la tour venait de prendre un sérieux revers... Pourquoi donc Link avait décider de faire une tel folie qui mènerait tout le monde à sa perte? Aussi bien le Destructeur que l'Univers entier !? Idiot d'elfe, Vy se demandait comment ces derniers avaient tant duré dans leurs forêts lors de la lointaine époque des Guerres des Jeunes Races... Et qu'en plus ils aient survécut au profils d'autres! L'évolution... C'est parfois à n'y rien comprendre...

De loin on pouvait alors entendre le hurlement de Trascer contre Link. Vy ne préféra pas spécialement écouter, déçu de tel réactions dudit Héros du temps! Mais bientôt, ce fut au Gardien de prendre la parole. En effet, de tels actes venaient de réellement détruire la tour sur plusieurs étages, détruisant et effaçant des souvenirs.... Ainsi que des personnes existantes. Executor? L'Empereur Slivoide? Rec Blaster? Il n'y avait plus rien dorénavant si ce n'était des noms sans histoire et sans vie perdu dans l'abime de l'inexistance! Triste destin de ceux qui ont vécu alors sans jamais avoir vécu... Mais triste pour qui? Pour eux? Non, bien entendu vue que, ne vivant pas ils n'ont pas idées. Mais pour ceux qui ont côtoyées ainsi de tels personnes, savoir qu'ils ne verront plus jamais de tels évènements de l'historie est une rupture dans le coeur. Vy laissa échappé une légère larme pour ces âmes qui ne connaitrons pas alors le Jardin et le repos éternels, mais simplement et seulement l'oublie quasi total. Executor, cette machine maudite mais si fidèle à son maitre sur tant de temps alors même qu'il n'était pas forcer de lui obéir! Le petit empereur, jeune enfant serpent qui vivait pour son "Père". Et Rec... L'Ange et le Koopas ne s'était pas énormément vue mais pourtant il restait un très bon ami de Stip, d'ailleurs, ce dernier fût extrêmement touché d'une tel perte... Sorceress elle était bloqué sous des débris entre la vie et la mort sans aucun doute. Son destin était donc lier sur la réussite du prochain souvenir pour le groupe de héros, mais aussi en fonction de ceux qui voudraient à tout pris sauver son âme et non pas l'anéantir pour qu'elle rejoigne alors la horde de damnés oubliés!

Peu après, le gardien reprit la parole, soulignant que le prochain souvenir influera réellement sur le passé en fonction des actes et évènements de tous ceux présents ici. Le souvenir du moment où l'Indivisible perdit toute sa famille et cela pour toujours en voulant récupéré Painsaw. Triste histoire il fallait l'admettre. Ainsi, il y avait la possibilité entre combattre au nom de Trascer, ou bien de rejoindre les Cyrolleth pour l'anéantir. Ne perdant pas de temps, et alors même que ce fut le Démon de la Mort qui parti en premier à l'assaut sous le nom du Damnés de cette Tour, Vy hurla à son tour


"Pour Trascer! Que mon épée, Justice face place et en son nom libère la vie de tous!"

Se propulsant dans le tas en déployant ses deux ailes somptueuses, l'Ange arriva en très peu de temps au corps à corps des créatures insectoïdes du Chaos en bloquant l'assaut de quelques créatures allant tuer un membre de la garde personnelle, mais aussi ami, du Grand Destructeur, avant de tous les propulser dans l'autre monde via quelques feintes, coup en quarte, quinte mais aussi estoc! Se jetant sur ses ennemis en se propulsant avec ses ailes, anéantissant les guerriers éloigner avec sa magie, Vy ne faisant pas réellement un carnage dût à la résistance et le nombre des ennemis, mais il réussissait à tuer et protéger avec grande efficacité! Mais cela ne dura qu'un temps lorsque, avec une immense surprise lorsque cinq immenses créatures sortirent d'un portail warp. Comment de tels foutu choses pouvaient réellement exister bon sang !? Bon sang! Soit elles étaient gargantuesques, soit monstrueuses, mais en plus toutes avaient une aura destructrice et remplit de haine et de violence! Voyant que son frère se propulsa directement sur la plus grande et la plus dangereuse, à savoir le gardien du Damnés, Vy, lui, préféra alors le serviteur de Nurgle pour des raisons simple : Ce qu'il voulait faire aurait été en partie inefficace sur le servant de Khorne, totalement inutile sur celui de Tzeentch, et pas assez violent pour tuer Slaanesh et donc, cela l'aurait rendu encore plus dangereux.

Analysant où se trouvait Nurgle, Vy soupira à Justice :


"Prêt, ma bonne vieille épée?
-Toujours la pour combattre et vaincre les ennemis de la Justice mon chère maitre! Nous allons les anéantir, leur faire mordre la poussière et sauver la vie de la famille de Trascer pour continuer cette maudite tour et l'aider du mieux que nous pourrons! Car nous sommes les gentils et c'est un vrais devoir que de...
-Oui on a compris, merci, tait toi et prépare toi!
"

Immobilisant son adversaire par une cage d'Ether, l'Ange se propulsa au Nord de ce dernier, un peu au dessus de lui, pointant son épée vers sa cible avant hurler :

"OMNISLASH DES ÉLÉMENTS!"

Une ombre de feu de Vy traversa par un violent coup d'épée le Cyrroleth de Nurgle avant de se positionner au sud de lui. Sortant de nouveau de Vy, et s'enchainant tout en répétant la même actions que celui de Feu, vinrent l'Eau, la Foudre, la Glace, la Terre, le Vent, les Ténèbres, la Lumière, le symbole du Chaos et de la mort Stip enfin tout du moins son image, le Serviteur de L'épée et pour finir le gardien de la Magie. Chacun prenant position sur un des douze points cardinaux. Tous, en même temps déversèrent le sort puissant qui correspondait à son élément :
Le feu lança la Déflagration volcanique à savoir un immense jet de lave propulser.
L'eau envoya un tsunami en direction de son ennemie.
La foudre un éclaire de plusieurs million de volte.
La glace une gigantesque stalagmite.
La terre un astéroide.
Les ténèbres lancèrent une sphère Noir explosant au contacte et relachant tout les cristaux de la peur.
La lumière propulsa le rayon Purificateur.
Le symbole de Stip se transforma en squelette, de désasemblant pour devenir une multitude d'os pointu tel des épées alimenté par le chaos avant de se propulser vers sa cible.
Le Serviteur de l'épée se propulsa pour trancher.
Celui de la magie lança pour chaque élément un sort mineur.
Et pour finir Vy, qui chargea et transperça sa cible avant d'alimenter Justice via la magie de l'Ether pour créer une puissante implosion.

A voir par contre si l'assaut avait réussit? (= Jet de dès bien) Et oui, elle avait fonctionner et même totalement anéantit son adversaire de Nurgle. Enfin, il n'était pas mort, mais il risquait de ne plus être une très grande menace pour quiconque avec un tel assaut! Vy se retourna alors pour voir comment se chargeait Stip, mais surtout ce qu'allait faire le Damnés avec une épée qui s'était enfoncé et avait traverser son crâne...
Pièces Pièces : 7206
Nombre de messages : 11
Localisation : Dans la capitale de la famille des Cimeteri
Réplique/Citation : "Incline toi devant ma puissance"
Date d'inscription : 14/09/2014
Liens : Amis : Axem, Gozen, Stip
Généreux : Executor Omega, l'Empereur Slivoïde
Ennemis : Link
Fammile : personne de vivant

Voir le profil de l'utilisateur


Paroles de Vy : -----------
Paroles de Justice : ---------
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Ven 16 Jan 2015 - 20:58
Le membre 'Vy, Chanteur célèste' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Merwen a écrit :
avatar
Beta
Sam 17 Jan 2015 - 1:18
Ça y est, ils avaient obtenu le verdict final, ils avaient réussit. Enfin, ils avaient réussit cette épreuve, mais ce n'était pas pour autant terminé. Link semblait impatient de rencontrer Trascer et le dit très clairement au Guide. Il accéda à sa requête et ils furent téléportés devant Trascer. Ce qu'il dit ne fut pas très intéressant, et la réponse de Link non plus (quoique ce dernier n'y alla pas de main morte), néanmoins il sembla devenir bizarre tout d'un coup. Il prononça un nom : Monita, avant de totalement péter un câble et parler de règles et de fin qui approche avant d'exploser le sol. Bon, pas de panique, Merwen, qui était tombé en arrière se retourna rapidement pour regarder où il était en train de tomber. Il ne voyait rien. Génial. Il dirigea son bras vers le bas et actionna l'appareil de contrôle des éléments, expulsant de l'air afin de ralentir sa chute. Après plusieurs minutes il atterrit finalement tranquillement par terre.

Le Guide était là, les attendant, et aidant certains à atterrir en douceur. Il commença à parler des dégâts que la Tour avait subie, avant de revenir sur la prochaine épreuve. Bon, ça avait l'air plutôt simple. Pour soigner Trascer il fallait l'aider à combattre les Cyrroleth. Le Roi et sa femme se précipitèrent dans le camp de Trascer presque en même temps que Vy, bientôt rejoints par le soldat et une fille qui venait d'arriver par des moyens inconnus. Génial, même maintenant des gens continuaient de débarquer. Merwen se dit alors, après quelques secondes d'inaction, qu'il fallait réagir. Il hurla "
Trascer !" avant de se jeter dans la bataille. Il dégaina sa lourde épée à deux mains et commença à l'agiter devant lui. Il n'appliquait aucun style de combat, aucune stratégie. Les Cyrroleth se faisaient découper avec une facilité déconcertantes et ne posaient absolument aucun problème. Merwen mit quelques secondes avant de comprendre que quelque chose clochait. Ces monstres étaient beaucoup trop faibles pour avoir perpétré le massacre qui leur était imputé, il y avait anguille sous roche. Merwen redoubla de vigilance : des ennemis beaucoup plus puissants n'allaient pas tarder à faire leur apparition.

Et en effet, quelques secondes seulement plus tard, des monstres gigantesques firent leur apparition. Bien, la bataille pouvait commencer maintenant. Malgré que les Cyrroleth continuaient de grouiller autour de lui, Merwen ne leur adressait même plus le moindre regard, restant contempler les abominations qui venaient d'arriver et avaient annoncé le ton en tuant quelques démons. Le Roi et Vy avaient déjà commencés les festivités en attaquant chacun l'un de ces trucs. Celui auquel s'était attaqué le marié avait tout de même l'air beaucoup plus dangereux que les autres. Bon, Merwen décida de s'en prendre au premier qui était apparu. Il devait toutefois se montrer prudent, équipement magique ou pas, il n'était pas sûr qu'il tienne face à ces griffes, si longues et aiguisées. Ce Cyrroleth venait en quelques secondes de se jeter sur un démon qu'il découpa en neuf avant d'en décapiter un autre à proximité d'un vif mouvement d'une de ses griffes. Et après il... il... il but leur sang ? Bon, ce n'était pas important, Merwen traversa alors la foule de Cyrroleth en face de lui, courant tout droit vers son objectif, cette créature toujours occupée à se repaître du sang de ses victimes.

Bon, il fallait déjà voir la résistance de cette horreur. Merwen avait déjà put constater sa remarquable rapidité, mais il ne savait pas à quel point cette chose était résistante. Bon. Il retira sa main gauche du pommeau de son épée, qu'il ne tenait plus qu'avec la main droite (son épée est trop lourde pour être utilisée à une main en combat mais il peut tout de même la tenir à une main quelques temps, mais il risque de la lâcher s'il subit un choc trop important), et tendit son bras vers le puissant Cyrroleth avant d'en expulser un jet de flammes, qui ratissa au passage tous les Cyrroleth entre Merwen et sa cible. Bon, il n'espérait pas vraiment que cette chose meurt à cause d'un petit peu de feu, il voulait juste gêner, ne serait-ce qu'un peu, sa perception. Après avoir craché son jet de flammes, Merwen baissa rapidement son bras, expulsant d'un coup sec beaucoup d'air, lui permettant de se propulser.  Après avoir décollé, il reprit fermement son épée avec ses deux mains pour être sûr de ne pas la lâcher. Il la retourna, pour que sa lame pointe vers le bas, et se laissa violemment retomber sur la position du Cyrroleth, espérant infliger des dégâts par l'action combinée de l'épée, de l'impulsion vers le bas que Merwen a donné avec ses bras au moment de l'impact et de la gravité. Pour s'assurer que la bête ne s'en sorte pas indemne, il activa aussi une option de son épée qui fit prendre feu à la lame. Un mécanisme intégré augmenta encore plus l'intensité des flammes. Merwen espérait avoir percé la couche de muscle et touché un point sensible qu'il serait en train de brûler. Son action dura néanmoins moins d'une seconde, car il savait à quel point la bête était rapide. Il se retira prestement et s'éloigna rapidement avec plusieurs bonds en arrière, afin de s'éloigner de la bête. En tout, son attaque ne devait même pas avoir durée cinq secondes.
(Dé=Raté / Raaaaah, j'ai jamais de chance, ça m'énerve ><) Son attaque avait été totalement inefficace et avait eu pour seul effet d'attirer l'attention sur lui. Génial, évidemment, ça ne pouvait pas être aussi simple, n'est-ce-pas ?
Pièces Pièces : 42157
Nombre de messages : 1908
Age : 20
Localisation : Dans une plaine
Réplique/Citation : Celui qui ne risque rien ne perd ni ne gagne.
Date d'inscription : 20/07/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Ceci est un mouton arc en ciel. Si vous voulez rejoindre la secte des moutons arc en ciel, mettez ce mouton dans votre signature afin qu'il puisse dominer NW puis Internet tout entier !

◎ RP' En Cours >
: Archipel Stratosphérique :: Horuna :: [ACTE 11] "Je suis la loi !" Horuna
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 17 Jan 2015 - 1:18
Le membre 'Merwen' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Eloaf ArcaneDust a écrit :
avatar
Pluie Éternelle
Sam 17 Jan 2015 - 17:31
Ce n'est pas assez... il en faut toujours plus, ce n'est pas assez pour me rassasier !

Des tonnes et des tonnes de sangs s'écoulaient, augmentant la soif de mort qui m'animait, posté au sommet d'une remarquable pile de cadavres indénombrables, certains de démons, d'autres de ces infâmes insectes, un par uns, ils se retrouvaient éradiqués de ce monde par le fléau que déchaînait le sang bouillonnant, à chaque soldat tombé sous les coups des assaillants, à chaque mort d'un cyrroleth, leur sang venait se mêler a mon essence, venant prendre place dans la cicatrice de mon bras gauche. Je tuais sans empathie, sans pitié, sans oublié pourquoi j'agissais ainsi... mais j'étais obligé, il faut au plus vite en finir avec cette tour pour préserver notre réalité, tel est la loi de l'équilibre du bien et du mal, même si il faut faire d'horribles sacrifices, nous devons arriver a empêcher la catastrophe, mais est il trop tard ?

Je peux la sentir, la douleur, non celle de nos ennemis, une douleur bien plus profonde plus loin dans la tour, il est temps d'en finir avec ces minables...

Sur ces mots, je ressentait un vrai ennemi, un adversaire digne de tenir tête aux démons, ces insectes pitoyables n'étaient de toute façon bien inférieurs aux armées qui les confrontaient, leurs véritable force, de gargantuesques abominations toutes droit sortir d'un portail démoniaque au final que de simples vermines la taille au dessus.

Levant mon bras ensanglanté vers le ciel, je fis tournoyer le sang qui m'entourait ainsi que celui absorber par les centaines de cadavres que j'eu entassé, formant dans mon dos la silhouette de l'avatar de la douleur, de la peine et de la destruction qui m'animait. La puissance de Valak pris une toute autre forme, celles de gigantesques griffes de sangs impur et aussi plus ardents que n'importe quel brasier. Ma volonté de faire souffrir ces créature était sans égal, c'est sans vraiment réfléchir que je traversa les hordes de sbires en les désintégrant tous de mes griffes sur mon passage pour me jeter sur le serviteur de khorne, le cyrroleth de la guerre qui, vétu d'une monstrueuse carapace de chair et de muscles pour se nourrir du sang qui coulait a flôt. levant ma griffe vers le ciel, je fis abattre une gigantesque main démoniaque sur le monstre.

Alors comme ça tu aime le sang ? Nous verrons lequel de nous deux arrivera a boire celui de l'autre...

Il valait mieux prendre les distances, c'est en pensant a comment le vaincre, que j'entailla de part en part les muscles qui le recouvraient pour tenter de faire s'écouler son sang et prendre l'avantage, même si il s'agissait d'une simple blessure légère, une infime partie du pouvoir dont il prenait source me permettrait d'en finir avec lui sans trop de mal si je pouvais l'absorber, mais je ne savais pas ce que ces créatures pouvaient encore nous réserver. Dé (= raté ) Cette peau étant bien plus résistante que prévu, je du me résigner a rester quelque peu loin de son périmètre d'attaque, enfin celui que j'envisageait, en le provoquant, je pourrait peut être comprendre comment il fonctionne et savoir comment venir a bout de sa chair. Baissant ma garde et levant les bras en l'air, je fit prendre forme a l'avatar de Valak celle d'un seul poing, celui non très impressionnant par sa grandeur mais concentrant sa puissance dans un point précit pour briser la défense de l'ennemi.

Viens ! Je t'attend. j'ai hâte de voir comment ta force minable peut venir a bout de moi, si tu en a le pouvoir.
Pièces Pièces : 2160
Nombre de messages : 2929
Age : 20
Localisation : Il suffit de suivre le sillage
Réplique/Citation : Ce monde finira par mourir, de lui même
Date d'inscription : 18/06/2010
Liens : Amis proches : Linkfan , Sonic

Connaissances : Kirby Bros, Genesect, Faust

Ennemis : Axem red, Dollmaster, Mephiles


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur








L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres

Polices :

(color=#6699cc) Voix normale

(color=#333333) Voix dans sa tête
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 17 Jan 2015 - 17:31
Le membre 'Eloaf the Chao' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Elohith a écrit :
avatar
Chaos Universel
Mar 20 Jan 2015 - 22:33
Ainsi donc l'Hylien était encore en vie hein? Intéressant, il fallait lui avouer quelque chose tout de même! Bon, il y avait tout ces défauts qu'on pouvait mettre sur une longue liste qui n'en finirait pas ou alors elle risquerait de remplir l'intégralité d'un gigantesque canyon! Mais dans les qualités il y avait : Persévérant et ne voulant pas abandonner. Brave petit mortel qui vivait encore malgré une chute dans la lave! Il souhaitait encore combattre, il souhaitait encore vivre au nom du bien si fragile que tout les gentils utilisent comme bouclier afin de penser qu'ils sont blanc et pure dans la vie si bien que tout le monde les croient alors qu'en réalité, méchants et gentils ne sont qu'un tout que très peu différencier en fin de compte dans l'immensité de la raison. Une colonne de flamme s'éleva une première fois laissant échappé Link qui retomba une seconde fois de la lave, cette fois-ci sans ses chaines du tourment. La feinte fut jolie, une deuxième colonne fut propulser en direction du démon qui ne fit qu'un simple pas sur le côté pour éviter, alors que le Susanoo lui aida Link à se remettre sur pied hors de la lave. Entre le petit monopole que l'elfe avait sortie avec tout cela prétextant qu'il combattrait jusqu'à son dernier souffle l'Indivisible tout en ayant ajouter bien entendu que lui et tout ceux qui avaient été tuer par la catastrophe ressentaient la même chose, que cela était dût par la seul faute de Trascer, que le manque et le désespoir étaient un reflet. Enfin bref, le Héros souhaitait sûrement donné un but à sa quête en "critiquant" les méthodes employé. Ah! Le héros qui critique les méthodes employé lui qui vient de supprimer de l'existence trois personnes qui avaient fait une grande trace dans l'histoire. Voilà quelque chose d'ironique en tout cas! Ou tout du moins hilarant! Le rire aurait pût s'échapper du heaume sombre du Seigneur de Cimeteri si seulement la personne en face de lui ne semblait pas confiant en trouvant un objet.

Un manuscrit? Qu'il commençait à lire? ça sentait mauvais. Mais le Susanoo bloquait toute assaut frontal ou même sur les côtés et Trascer ne pût tout simplement que se résoudre à resté en retrait, paradant et laissant la voix de son adversaire finir son texte qui allait déchainé quelque chose de violent sûrement. Un rire de diablotin? Bien. Un silence total? Ok, pas très rassurant... Puis le cauchemar.... Un cauchemar qui aurait réellement put être horrible pour le Porteur de Painsaw si en son sein ne vivaient pas quatre Dieux du Chaos dont celui des Secrets, Slaanesh. Une vision d'horreur, une vision de folie. Mais folie? Pour qui? Ha! Penser qu'une telle mascarade réussirait à infliger des souffrances mentales à quelqu'un déjà fou avec CINQ voix dans sa tête? C'était bel et bien prendre pour un faible celui qui se tenait au milieu d'une telle mascarade. Le seul défaut provenait de l'immobilité impossible à enlever et obliger de vivre la scène. Tout le monde qu'il aimait et détestait dans un sens à la fois. Une lune machiavélique, destructrice, s'écrasant petit à petit vers la terre. Au dessus? Un bouffon avec un masque qui riait et dansait avec joie. Le feu, la mort, la destruction, la désolation. De quoi rendre fou n'importe quel humain sans aucun doute.... Mais pas un Démon possédant un milliard d'années, un milliard d'année de souffrance, de folie, de haine, de perte, de vengeance, trahis par son ami en ayant perdu tout ce qu'il possédait ainsi que la femme de sa vie en "deux" occasion si l'on voulait, ayant avec lui l'arme légendaire du Chaos et les Quatre Dieux de l'Universel. Peut-on rendre réellement fou l'incarnation de la folie et du Chaos? Oui, mais cela ne viendra pas d'une simple illusion propulsé par un adversaire tout aussi fou en lançant une poudre aux yeux annonçant un maudit lutin en-masqué!

Mais? Que se passait-il? Il y avait... Comme une présence, une présence vivante, réelle! Autre que l'illusion, l'immobilisation et la douleur causé par cette maudite lune qui s'écrase. Go... Gozen? Que faisait-il ici? En tout cas, il protégeait l'Indivisible de la lune. Soulignant le faite que, la raison qu'il avait trouvé était que, tant qu'il y avait le pardon, tout les sacrifices étaient inutiles. Inutiles? Justement, ils ne devaient pas l'être! En aucun cas! Aucun sacrifice ne pouvait être inutile! Tout devait être remémorer... Si... Si on oubliait? Qu'adviendrait-il des mourant? Executor? Slivoid? Isha? Rec? La famille? Les amis? Tous ces noms enfermé dans l'esprit de Trascer ne réclamant qu'une chose : Une douce liberté, un nom écrit dans l'histoire et gravé! Personne ne mérite d'être oublié hélas...Dans tout les cas, le guerrier en face de lui reprit de l'aplomb et cela rapidement. Bien que souffrant horriblement, ce dernier décida de se téléporter pour, d'un magnifique falcon punch détruire et briser en deux la lune qui allait bientôt finir de s'écraser et sans aucun doute porter un coup bien trop dangereux au Démon! L'illusion quand a elle se brisa en même temps que la lune. Voyant ainsi foncer trop rapidement : L'elfe. Pour un assaut qui allait s'avérer dangereux ça pour sûr il fallait l'avouer! Pourtant, alors que l'enchainement de l'Hylien fût ainsi provoquer, ce ne fut pas le porteur de Painsaw qui reçu les coups, mais encore une fois bel et bien Gozen. Bon sang! Un ange gardien! Ainsi tout les anges ont réellement les cheveux blanc ou blond même à travers le temps et l'espace? Il fallait croire. Alors que l'enchainement de Link se termina et que celui qui fut ainsi victimiser par tant de malheur s'écroula à son tour, ce dernier essaya tant bien que mal à se relever. N'y arrivant pas il décida tout de même de chuchoter.

Chuchoter sur l'ordre naturel des choses. Que ce combat détruisait tout, apportait trop de souffrance, de suppression, de modification. Bientôt l'Univers en entier même sera meurtris et que l'Univers même sera brisé, détruit, effacé, finis. L'idée de ce qui était manichéen fit rire sous cape le Démon qui était l'un des premiers à défendre le concept idiot de penser que tout était blanc ou noir alors qu'en fin de compte il n'y avait que des nuances de gris! Puis finalement, dans un haussement de voix il réussit à crier le faite qu'il demandait si c'était ça que les deux voulaient. Petit ricanement, Trascer aida alors à se relever Gozen en le prenant avec un bras, pour ensuite l'aider à se stabiliser en lui demandant de s'écraser un peu sur l'épaule du Guerrier et maitre d'arme. Lorsqu'il fut convaincu que son "sauveur" était bien positionné debout et ne risquait pas au moindre coup de vent ou de parole de se casser méchamment la figure sur le sol tel un pauvre petit arbre que l'on maintenant que avec de la ficelle, le Némésis de la mort prit alors la parole.


"Je ne souhaites pas l'anéantissement de l'univers ne t'en fais pas. Et si je dois arrêter de tapper sur l'elfe en tenu verte pour te faire plaisir et essayer d'éviter de trop empirer les choses, ma foi je le ferais avec plaisir. Mais sache, et n'oublie pas que mon but et de tout reconstruire et d'espérer de meilleurs choses. Oui, un rêve utopique. Mais je suis d'accord avec toi et je l'assume même sur une chose. Rien n'est blanc ou noir pur car il n'y a que des nuances de gris, ce dont ce cher Link n'a pas réellement l'aire de s'en rendre compte et ne souhaitera sûrement jamais soit le comprendre, soit l'accepté car il pense sans aucun doute que dans mon coeur il n'existe que mille nuance de haine et de mort. Ce à quoi je ne répondrais qu'une chose mon cher ennemi : Malgré ce que tu as fais, malgré le pire et odieux acte que tu as réussis à faire, presque pire qu'un bon grand nombre des choses horribles qui furent réalisé par ma main dans mon glorieux passé, et pour toi c'est d'avoir supprimer de la réalité et du temps trois honorables personnes dont mon fils et ton "ami", je te pardonne. Il est temps pour toi de retourner faire tes preuves dans les épreuves du passé de cette gigantesque tour et de ne pas avoir à déranger une nouvelle fois l'espace, le temps et l'univers car tu en a déjà que trop et largement fait. Si tu veux continuer à te battre alors oui, désolé Gozen mais je répliquerais, mais sache alors, Hylien, Héros du temps, que si ce que dis l'homme au cheveux blanc à moitié agonisant, tout ce que tu essaye de protéger de ma reconstruction, tout ceux que tu souhaite sauver... Disparaitrons de l'Univers comme mon fils.... Comme mon fils lui aussi a disparut.... Comme ma création ultime.... Comme mon fidèle Empereur.... Tout. Alors je te pris de suivre les règles, toi qui est un gentil ça ne devrait pas être trop compliqué non? Le bien ultime, les règles tracés, les déesses, le bien... Enfin bref, toute les choses barbantes qu'un Héros qui ne souhaite que l'anéantissement du mal, oh pardon, devrais-je dire ce que tu considère comme le mal? Tout ce que tu sais faire en somme. Ou alors reste la immobile comme une statut en attendant tes compagnons et discutons. Mais je sais que ton épée te démange, et je te propose donc de trancher moults ennemis sur la route des souvenirs. Histoire que tu comprenne réellement la plus grande partie des choses qui ont faite de moi.... Ce que je suis actuellement. Sauf si, bien entendu, tu t'en moque totalement..."

Puis, ce détournant totalement de Link, Trascer essaya de soigner Gozen par quelques arts arcaniques et divers autres moyens de guérison possible tel l'utilisation du Chaos et des portes warp pour faire venir rapidement des bandages et baume protecteurs.

"Je pense que, potentiellement, tu devrais t'en sortir. A moin bien entendu que tu décides d'empêcher une seconde lune de s'écraser et que tu souhaites avec joie te jeter vers un nouvel enchainement de coup d'épée. J'ai un bon baume pour ça! Du genre la contre attaque. Mais trève de moquerie. Je te remercie. Même si je te tiens encore un peu rancoeur pour le mariage, tu es je pense malgré tout un type bien qui souhaite le meilleur pour l'univers et pour les gens donc je ne t'en tiens plus rigueur. Je te pardonne à toi aussi entièrement. De toute façon, bientôt mon heure viendra à sonner. Avec ou sans la reconstruction je suis persuadé que je mourrais enfin à la fin de cette maudite tour. J'espérais juste.... Au moins mourir et finir ma vie dans un endroit paisible qui n'aurait pas le désastre de voir se créer une abomination comme je l'ai été pendant un milliard d'année en créant guerre, mort et dévastation... Dans tout les cas, plus le groupe avance et plus cela m'apaise.... Si on oublie quelques folies de certains membre du groupe.... En tout cas, encore merci Gozen, repose toi un peu je pense que ça ira. Je pense que toi aussi tu souhaiteras participer aux festivités du combat final lorsque j'aurais mon plein potentiel non? Haha."

Le démon se retira un peu de l'homme au cheveux blancs, s'allongeant à côté.

"Toute personne que j'ai tué de mes mains.... Toute personne que j'ai perdu... Je me souviens de tout le monde.... Car nul ne mérite d'être oublié.... Car tous sont des sacrifices et tous méritent un morceau dans l'histoire.... Mais à ma mort, il y aura tant de disparu."

Soupir, puis plus rien, Trascer resta immobile, réfléchissant, attendant divers réponse.


[LE GARDIEN]

Le combat faisait rage encore entre les forces de Trascer et celle des Cyrroleth, protecteur du temple. Malgré tout, et si l'on excluait l'arriver des cinq créatures du Chaos, le combat tournait largement à l'avantage des Démons qui avaient subit, si l'on comparait à la réalité logique, 90% de pertes en moins! Le souvenir, qui allait donc réellement être modifié prenait une ampleur de plus en plus bénéfique il semblerait...

Du côté du Damnés, l'attaque de Stip avait été dévastatrice. Alors que ce dernier pensait potentiellement que le combat était déjà finis après avoir enfoncé aussi puissament qui aurait normalement tué n'importe quel personne normal, et même si Stip gardait une posture défensive car malgré tout il restait Dieu de la mort, une personne qui avait une éternité de vie d'entrainement et que surtout après tout il était Stip, la créature elle resta immobile un moment avant que toute la chaire de cette dernière explose révélant un squelette en métal. Tout les os étaient aussi tranchant que des lames, plutôt rectangulaire mais sans aucun doute terriblement dangereux, et fait d'acier pur. Avec un léger rire, la créature d'où sortait la voix du damnée lacha comme moquerie :

"Et ce n'est même pas encore ma forme final, Dieu de la mort, et celui-qui-souhaite-nous-détruire".

Puis, dans une impulsion, la créature Cyrroleth posa d'abord ces deux bras métallique aiguisé sur le sol avant de se jetter tete pointu la première contre Stip. (=Dès un)

Du côté de Vy, la créature de Nurgle elle n'était pas mort, mais plutôt mal en point. Préférant la fuite à la mort et de chercher un adversaire moin dangereux, cette dernière commença à courir le plus vite possible vers Acrya avant de l'attaquer avec ses armes.
La créature de Khorne remarqua les deux étranges individu qui venaient tout juste de gacher son repas. Qui étaient-ils? Un guerrier en armure avec une sorte de magicien d'eau et du sang? Un guerrier et un mage? RAAAAH! LA MAGIE! IL EMPESTAIT LA MAGIE! Le guerrier pouvait largement attendre. Les deux l'avaient attaqué mais les deux avaient aussi échoué. Il fallait donc faire une priorité des menaces. La créature de Khorne, comme toute bonne créature de ce dieux noir eu une idée merveilleuse et digne de louange!
Elle chargea tout simplement, de tout son poid et muscle en avant Chao afin de l'écraser au sol et de l'applatir plusieurs fois (=Dès 2)
Slaanesh fut pris à partie par le Trascer du passé pendant que Tzeentch lui continuait son carnage au milieu de la foule de démon....
Pièces Pièces : 45704
Nombre de messages : 360
Age : 23
Localisation : Dans son tube de soin
Réplique/Citation : "Pardon?"
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 20 Jan 2015 - 22:33
Le membre 'Trascer' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mer 21 Jan 2015 - 4:28
Gozen se releva doucement, après avoir été soigné par Trascer. Soigné était un bien grand mot. Dans la condition où était le corps de l'extra-terrestre - et je n'entends nullement les coups portés mais bel et bien celui qui, secrètement, ronge l'animal à l'insu de tous - aucun arcane n'aurait réellement su le soigner. Mais il en était là, à présent, et tout allait selon une seule et fatidique fin. Celle qui attendait tout un chacun au pas de la porte. Cependant, il était d'une chose que l'on devait absolument se remémorer chez Gozen, et qui, à dire vrai, devait sûrement secrètement s'appliquer au Généralissime général du chaos universel :

La vie ... La mort ... Chez les "1%", on était bien au-dessus de ça.

Gozen sourit aux premières remarques de Trascer, bien que légèrement piquantes, adressées à Link, mais ne les désapprouva pas. Peut-être simplement le ton légèrement enjoué était-il de trop, mais il était des gens dont seule la provocation semblait avoir un effet et, pour l'attenuer, en cyber-ange-gardien-auto-proclamé, Gozen donna une petite tape sur l'épaule de l'indivisible. Cette tape voulait dire deux choses : Que premièrement, oui, il allait mieux. C'était une évidence. Et que deuxièmement, tout n'était pas à prendre avec des pincettes, et encore moins le manichéisme. Dans cet espace neutre aux non-couleurs qu'était l'aire de combat dévastée par de puissantes techniques de guerriers aux noms désormais célèbres, la voix de l'extra-terrestre résonna sans équivoque. Gozen, qui se tenait debout devant Link, toucha du doigt son corps et l'apaisa, obligeant le Susanoo et, de manière plus générale, sa nouvelle forme, à disparaître pour redevenir une part de l'Hylien qui ne sortirait plus désormais qu'aux moments opportuns. Une fois ceci fait, et en réponse à la voix résonnante susdite, l'extra-terrestre murmura à Link d'une voix douce :


- Je suis sincèrement désolé que tu aies à subir tant de conflits intérieurs. Mais je puis assurer avec certitude que tu en as trop fait, et que ta place n'est pas ici, parmi nous. Je veux que tu continues d'arpenter les souvenirs de l'Indivisible ... non pas pour le prendre en pitié ni pour le comprendre, mais pour te comprendre toi-même. Nous nous connaissons depuis de nombreuses années à présent et, je n'ai jamais eu de meilleur ami que toi. Toi et moi avons connu Roy, Squall et Sumaru, et avons combattu à leurs côtés. Sais-tu ce que, lors de ma compréhension de l'Humanité, offerte par Jonathan, j'ai pu comprendre à leur côtés ? J'ai pu comprendre qu'effectivement, et résolument, tout n'est pas noir ou blanc. Ni toi, ni moi, ni personne.


Gozen montra le bandeau de Roy, attaché à son bras, et l'attacha autour du bras de Link.


- Voici la source d'une puissante amitié traversant les frontières des couleurs. Dans ce bandeau se trouve tous les sentiments qui existent à travers chaque être vivant.


Il montra ensuite son gantelet, où la rose temporelle offerte par Squall brûlait indéfiniment, et prit la main de l'Hylien pour enfiler le gantelet.


- Ceci est Passés, présent, futurs, entremêlés et formant une spirale infinie où chacun peut prétendre être acteur est créateur de sa destinée


Il montra ensuite à Link son œil, qui devint totalement violet, un cadeau de Sumaru avant sa mort, et matérialisa cette couleur dans le monde réel pour la transmettre à l’œil de Link.


- Cela n'est autre que le regard empreint de réalité que l'être humain oppose au regard de l'idéal des chimères.


Gozen prit de nouveau la main de Link et déposa en son sein une petite clé en or ornée d'un rubis scintillant, avant de lui déclarer :


- Et pour faire de toi un être accompli, il ne te manque qu'une seule chose ... Le temps qui, freiné par nulle barrière, évolue et involue. Maintenant, tu as les outils en main pour progresser et comprendre ce que signifie réellement être un héros. Il ne te reste plus qu'à parcourir le chemin. Et en voici la porte.


Une faille s'ouvrit derrière Link. Gozen tapa l'épaule de l'Hylien et murmura à son oreille un très inaudible "Adieu", avant de le pousser en arrière, le projetant vers le prochain souvenir. La faille se ferma sur ces mots, et l'extra-terrestre eut le loisir de repenser à une phrase de Trascer. "Tu es malgré tout, je pense, un type bien souhaitant le meilleur pour l'univers et pour les gens". Gozen exécuta un bref mouvement de tête en répétant mentalement cette phrase. Une autre voix, plus violente, celle qui rongeait son esprit peu à peu et le déconnectait doucement de la réalité, lui murmura d'un ton doucereux :


- La finalité est proche ... Je m'en délecte.


Gozen ne réagit pas au parasite qui lui avait affirmé l'évidence, et se tourna vers Trascer, deux doigts pointés vers le ciel en signe de V.


- Deux heures. Laisse-moi deux heures pour te montrer que tu as tort et transformer l'enfer pourpre de ton passé en paradis azuré.
Pièces Pièces : 59269
Nombre de messages : 5865
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Sheik/Zelda a écrit :
avatar
Goomba
Mer 21 Jan 2015 - 19:16
©Nintendo World

Princesse Guerrière






La "Guerre" faisait rage, de nombreux guerrier se démarquait de par leurs styles de combat mais aussi par leur puissance écrasante et ceux peut importe le coté, néanmoins la défaite se faisait amèrement ressentir, les insectoïde était très nombreux et avec l'arriver de ces 5 titan le combat serais d'autant plus dur, ne pouvant pas battre de tel monstre destructeurs, Sheik se contenta des Cyrroleth, bien qu'a son plus grand étonnement des guerriers se mirent en tête de détruires ses titans et le plus épatant était qu'ils arrivais a les battre !
Armée de son épée, L'Androgyne frappais avec vitesse et agilités les insectoïde, évitant chaque coup pour riposter a l'aide de puissant coup, son épée ne tarda pas a se gorgé de sang qui dégoulinait des corps empalé.
Bondissant sur les tête des démons, La Princesse Guerriere projetait des shuriken avec une précision épatante et touchait la tête de ses ennemis quasiment a tout les coups, mêlant ainsi le combat acrobatique avec celui au ras du sol elle coupait soit tes têtes soit des jambes.
Un certain combattant retint néanmoins son attention, celui ci avait foncer tête baisser vers le titan le plus menaçant et avait même esquivé et ignoré toute les attaques extérieurs pour engager le combats, cela n'aurais pas attiré son attention si son visage ne lui disait pas quelque chose et si en plus son style de combat était très.... offensif ! Beaucoup trop offensif ! Comme si il n'avais nullement peur de recevoir des coups ! N'avais t'il pas peur de la mort ? 
De plus il semblait qu'il était extrêmement doué car le monstre chaotique subit de grave dégât avant de se transformer en bête d'acier tranchant et de lui foncer dessus.
Il allais se faire empaler cette imbécile ! Sautant sur la tête d'un Cyrroleth et traversant le champ de batailles, L'androgyne arriva rapidement sur le lieux du combat et plongea en poussant Stip de tout son poids afin d’évité qu'il ne se fasse frapper de plein fouet, en plein milieux de cette poussé, Sheik se retourna, posa ses pied sur son épaules et s'éjecta a son tours envoyant Stip encore plus loin, le tout en projetant une noix Mojo sur le chemin du titan afin de l'aveuglé en pleine course pendant qu'elle retombait juste a coté, permettant a tout deux d’éviter la charge du monstre Métallique.


"Tu tient tant que sa a laisser ta peau sur ce champs de bataille ou tu est juste complètement..."

Surprise, Sheik venait de comprendre qui était ce type, c’était l'actuelle roi d'hyrule ! Zelda l'avais aperçut durant son entrainement, cette insouciant de la mort était celui qui était décrit comme un grand roi et un stratège de guerre ? A ce qu'il parait il c’était marié récemment, alors pourquoi tant d'insouciance ? Ne terminant pas sa phrase et relevant son bandeau pour être sur de ne pas être reconnue, Sheik se contenta de fixé le démon qui se redressait, dorénavant il fallais innové un nouveau moyen de le battre, au fond d'elle, elle espérait que Stip avais une idée pour abattre cette abomination !


Pièces Pièces : 4985
Nombre de messages : 159
Age : 21
Date d'inscription : 30/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Jeu 22 Jan 2015 - 3:18
Acrya se tourna et vu qu'un cyrroleth, qui était en fait Rengar, la regardait comme si elle était une proie. Il fonça sur elle, tentant de l'atteindre avec ses griffes et un sabre, coups qu'elle bloqua presque tous à l'aide de sa lame. Il tenta ensuite de blesser sa jambe, mais elle devina son mouvement et sauta à pieds joints. Presque aussitôt, le soldat avec lequel elle avait fait équipe un peu plus tôt se rua sur lui et le frappa avec son bouclier. Elle profita de l'occasion pour lever sa faux et l'abattre sur la créature (dé 1). Elle réussit à lui entailler l'épaule en profondeur. Le sang qui jaillit lui donna l'envie de prendre une gorgée, mais elle se retint, pensant que ce n'était ni l'endroit ni le moment.

Au loin, elle aperçut un portail s'ouvrir, ce qui détacha son attention du guerrier. De ce portail sortit cinq formes qui, de toute apparence, étaient du côté de l'ennemi. C'était mauvais, très mauvais. Elle voulut foncer sur eux, mais de nouveaux adversaires se pointèrent, l'obligeant à les combattre. Elle put cependant discerner Stip attaquer l'un d'entre eux avec une grande puissance. Des plaintes se firent aussitôt entendre, la monstruosité s'était fait planter une épée dans la tête. Vy, qui s'était joint au combat, ne perdit pas de temps et attaqua à son tour l'un des colosses. Ses coups élémentaires portèrent fruit et mit Nurgle dans un piteux état. Mais il n'en resta pas moins invaincu et se mit en tête de foncer droit sur la vampire.

Celle-ci se dégagea sur le côté et laissa la joie de réceptionner le géant à un cyrroleth. Pendant ce temps, elle chercha dans son livre de sortilèges une façon de réduire considérablement la taille de son assaillant. Grâce à son sang de sorcière, lire une page ne lui prenait qu'une seconde, et elle trouva donc ce qu'elle chercha assez rapidement. Elle récita la formule, croisant les doigts pour que ça fonctionne (dé 2). Le sort fonctionna à moitié, c'est-à-dire que la taille de Nurgle fut réduit seulement de moitié. Puis elle fit pousser des tiges munies de piques qu'elle allongea par la pensée, ce qui eut pour effet de transpercer le dieu de toutes parts (dé 3). Elle l'acheva en lui tranchant la tête avec sa lame.



HRP : Zelda, ton cadre de post semble déformer la page, est-ce que ça serait possible de le réduire ?
Pièces Pièces : 3595
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Jeu 22 Jan 2015 - 3:18
Le membre 'Acrya Ravenwood' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30929
Nombre de messages : 8076
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
La Tour des Souvenirs [Entrée][ACTE 9]
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum