Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Paye Ton Koopa
Aller à la page : Précédent  1, 2
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Sam 30 Aoû 2014 - 17:30
Rappel du premier message :


Qu'avez vous en Stock ?





La nouvelle venait de tomber, d'ici quelques heures, une ultime catastrophe allait s'abattre dans le coin. L'Elfe venait de traverser tout le Désert Gérudo pour finalement s'arrêter au village Cocorico, afin de se préparer et d'arborer une tenue digne pour ce grand évènement. A son arrivée, tout un cortège était déjà parti en direction du village pour se diriger vers la place du marché, et plus précisément le Temple du Temps. Des tracts avaient été distribués annonçant la nouvelle : Stip allait se marier aux côtés d'Acrya Ravenwood. Cette nouvelle sonna quelque peu Link qui ne s'y était pas du tout attendu, mais qu'importe. Stip avait mal choisi son jour, et pourtant, il voyait là un moyen particulièrement habile pour se mêler à la fête : le Château d'Hyrule serait libre, en ce qui concerne les étages, ce qui lui permettrait de se rendre en Lorule à n'importe quel moment, bien que ce "moment" était encore flou car indéfini. L'Elfe passa sa main dans son chapeau pour retirer Taya qui s'était encore assoupie à l'intérieur de celui-ci.

«Hey oh, qu'est-ce qui te prend ? Je ne peux plus dormir ? »

« Pas maintenant, désolé. Je vais avoir besoin que tu cherches une auberge pour la nuit. De mon côté je vais trouver quelques munitions. Si on te demande de payer, dis leur que je le ferais en partant de la chambre et que c'est de ma part. Je connais bien Anju, elle devrait accepter. »

«Mais...Depuis quand elle a t'elle ouvert une auberge au village COCORICO ? »

« Ça ne date pas d'il y a longtemps. Mais elle l'a fait. Bref, de mon côté, je vais voir ce que je peux prendre comme équipement. Ce qui nous attend risque d'être compliqué. »

Taya hocha la tête puis s'exécuta. Du côté de Link, il resta immobile quelques instants devant le grand moulin qui surplombait tout cocorico. C'était un plaisir à chaque fois de s'émerveiller devant lui et à se rappeler de bons souvenirs. Le chant des tempêtes que le musicien jouait à l'intérieur...Il adorait ce chant. Et il lui avait été maintes fois utile ! Link se ressaisit et partit dans la boutique la plus proche. Un grand monsieur, plutôt costaud, vendait toutes sortes de potions, des épées et des boucliers. Link recherchait un objet bien particulier.

« Bonjour...Excusez-moi, je voulais savoir, vous vendez toujours de ces potions d'endurances ? Je n'en vois pas sur le comptoir. Je serai interessé pour me procurer l'une d'elle. »

Le propriétaire de la boutique ne semblait pas vouloir répondre. Il avait même l'air de le regarder d'un mauvais oeil. Mais il s'agissait en fait plutôt de la personne qui avait surgit derrière lui...Le terrible reptile du Royaume Champignon : Groser...euh, Bowser !



Pièces Pièces : 106713
Nombre de messages : 57039
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/

Message
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Link a écrit :
Fondateur
Jeu 16 Oct 2014 - 9:37
(Je me permet une double action pour redynamiser le topic ^^).


Être plus Précis !





Le fantôme du fossoyeur était à leur merci. Grâce à la technique que Link avait employé juste avant avec son grappin diamant, le spectre était temporairement assommé et sensible à leurs attaques. Malgré l'appel de Link, aucun membre du groupe n'avait pu agir pour se défaire de l'esprit. L'Elfe souhaita alors prendre les devants, histoire de l'éradiquer, même si au final il voulait davantage détruire le spectre manipulateur en lui même que le véritable fossoyeur. Serrant de plus en plus fort sa Master Sword, le garçon la tunique rouge, y plaça toute son énergie. Celle-ci fut resplendissante de lumière, bien plus encore que la simple Keyblade de Kairi. Puis, tout en retenant prisonnier le spectre, l'Elfe fondit sur sa proie avec toute la puissance nécessaire.

« LIGHT STRIKE ! »



Pourfendant le pauvre démon d'un premier coup d'épées puis d'une multitude d'une demi douzaine d'autres coups, l'Elfe constata soudainement qu'il n'en avait placé que la moitié à des endroits vitau. D'où lui venait une si faible précision ? De son oeil manquant bien sûr. Cette satanée Windalia et Rengar...Si jamais l'Elfe les croisait de nouveau, il leur ferait payer le prix. Il devait profiter de cette occasion qu'il avait, d'être le seul à se mouvoir, pour travailler son manque de précision contre l'adversaire. Link tira une nouvelle fois avec son grappin diamant en visant la branche d'un arbre non loin, ce qui le hissa en hauteur, puis appuya de nouveau sur la gachette pour tomber, la pointe de sa lame placée en dessous de lui. Le spectre se prit de nouveau celle ci, tandis que l'Elfe effectua une roulade sur le côté, esquivant par la même occasion deux orbes de ténèbres. La troisième, Link la manqua de peu, avant de froncer ses sourcils et de fermer les yeux pour deviner quand arriverait la quatrième. Il s'était déjà retrouvé confronté à cet exercice : frapper sans voir la cible. Et ce fut avec succès qu'il renvoya la dernière orbe en direction du spectre qui fut éjecté un peu plus loin. L'Hylien se tracta jusqu'à lui avant d'effectuer une attaque cyclone qui l'éjecta vers le groupe, totalement libéré de son emprise. Par ailleurs, avec cette dernière attaque, l'esprit du fossoyeur avait littéralement était séparée du démon. Cet avant dernier disparut dans la brume du cimetière, montrant un signe de reconnaissance envers l'équipe. Il ne restait plus qu'à lui donner le coup de grâce, à cette entité qui avait prit possession du fantôme. Fier de lui, Link s'écria :

« Ça, c'est du bon boulot ! »

Finalement cette petite sortie touristique s'avérait être bien plus intéressante que prévue. Faisant office d'entraînement avant le mariage, Link se sentait plus confiant que jamais. La prophétie pouvait bien avoir lieu, il s'en fichait...Il serait à la hauteur, quoi qu'il arrive !


Nombre de messages : 57039
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Lucifer a écrit :
Chomp
Jeu 16 Oct 2014 - 19:42
Keikoku était resté en piquet sans rien faire, bien sûr, il aurait pu faire quelque chose, mais intérieurement, il voulait savoir si la prophétie qu'il avait entendu il y avait longtemps était réelle,... Soit, que le héro du temps serait capable de combattre les ténèbres sans tuer les innocent possédé par ceux-ci. Luciole venait de le voir et en même temps il eut la pensée qu'il n'aurait peut-être pas besoin de sortir de sa tombe souvent, mais le combat n'était pas fini, il restait encore l'entité démoniaque, dans un sens, on pourrait croire qu'il était affaibli, mais sous cette forme, l'entité pouvait possédé un autre esprit... Et comme il y avait plusieurs esprit errant dans le cimetière, sa ne serait pas long et ils auraient à recommencer depuis le début, c'est à ce moment que le jeune Luciole bougea enfin, mettant sa main entre Link et l'entité restante...

Tu t'es bien battu Link, mais cet esprit, je vais m'en occuper... J'ai besoin de lui vivant pour évité d'avoir d'autre incursion dans le monde de la lumière...

Keikoku regarda l'esprit avant de foncer en laissant des trainer de flamme derrière lui, l'attrapant par le bras, il l'envoya sur ses trainer de feu qui se refermèrent sur lui comme un piège à ours, l'esprit n'étant pas stupide, devint en état vaporeux, ce qu'il ne savais pas, C'est que la spécialité de Luminos était de se mettre en état vaporeux, soit, en esprit pouvant passer au travers des mur et Kekikoku avait dû mater Luminos par le passé. Alors, en un instant, le corps de Keikoku était également devenu vaporeux et il fonça sur l'esprit, lui mettant un poing sur sa gueule suivit d'un coup de coude pour l'envoyer en l'air, l'esprit redevint solide au moment où Luciole allait le frapper, ce qui eut pour effet que Keikoku passa au travers, avant de redevenir solide et de lui donner un coup à revers dans son dos, il l'agrippa et l'envoya sur le sol, cette fois, sans flammes. Keikoku tomba juste devant l'esprit avec deux ailes de flammes en formation, des ailes rappelant ceux du phénix, ses main était recouvert d'une couche de flamme qui donnait l'impression que celui-ci avait des serres et ses pieds, également recouvert de flamme, donnait l'impression qu'il avait des patte d'oiseau, 2 fois plus massive qu'un pied d'humain... Pour une fois, on pouvait voir une expression de frayeur dans le visage de l'esprit, ou du moins, comment il réagissait en ce moment, Luciole l'agrippa à la gorge et le leva au niveau de sa tête...

Tu va retourner d'où tu viens et apporter ce message: Keikoku des 5 planète est toujours là, si j'en vois un autre traverser la frontière entre le monde des ténèbres et le monde de la lumière... Je redéclenche la guerre que j'ai déclencher il y a 10 000 ans... Et cette fois, la Légion ne viendras pas vous sauvez! L'extermination des ténèbres sera enclencher et ne cesseras que lorsque JE vous aurez tous massacré!

Kekikoku dégaina pour la première fois son sabre et découpa un cercle dans les airs, ouvrant un portail d'où provenait une énergie sombre, après quoi, il balança l'esprit au travers avant de le fermer, se tournant alors vers Link, il afficha un sourire avant de dire:

Bon, je sais que sa peu paraître bizarre mais, je ne suis pas le Luciole que tu connais , du moins, Je suis celui qui a vécu il y a longtemps et qui a un tombeau dans le coin de ce cimetière depuis... j'ai oublier combien de temps, mais je voulais te dire, je n'ai pas confiance en Stip, si je le voit faire quelque chose de mal, tu peux être sûr que je ne vais pas laisser les hyliens sans défense... Au faite, mon nom est Keikoku, si tu as besoin de me parler, trouve Luciole et dit que tu veux parler à Keikoku, et je vais reprendre le dessus de ce corps... en attendant, je vais te passer mon clone...

Keikoku s'enflamma, Link put voir que Luciole semblait vieillir à vu d,oeil, il prit quelque centimètre en un instant, ses cheveux devinrent plus court et son armure de samourai fut remplacer par un simple kimono, le bon vieux visage de Luciole que Link connaissait était de nouveau là, celui-ci regarda d,un côté puis de l'autre avant de dire:

IL s'est passé quoi ici? Et pourquoi je suis rendu au milieu du cimetière? Je me souviens juste avoir vu ces pierre tombale saccagé et... plus rien... Au faite, Link, ça va? Je sais pas si tu as entendu la nouvelle, mais je suis le duc de kokiri... Je sais pas trop ce que sa implique, mais j'imagine que sa veux dire que les kokiri sont désormais sous ma protection, ou quelque chose comme sa... Tu viendras faire des tours parfois, je vais faire en sorte que t'a maison reste en bon état!
Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://crusaderofazeroth.forum-canada.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Sam 18 Oct 2014 - 8:50

La Ligue contre les Ténèbres





Alors que la suite des évènements était chez ses amis, étant donné que Link était fatigué suite à ce joli combo, l'Elfe ne put que rester admiratif devant ce que Keikoku venait de réaliser. Celui ci avait ouvert une faille pour renvoyer l'esprit chez lui, le menaçant de se tenir tranquille sans quoi il serait obligé d'intervenir comme "il y a dix mille ans". Link se demandait bien ce que cela signifiait : peut être y avait-il eu une autre guerre bien avant sa naissance ? Il ne savait comment l'exprimer mais cela ne l'étonnait guère. Les ténèbres avaient, après tout, toujours fait parti de ce monde, et les circonstances de sa création restaient floues, notamment concernant les interactions entre les différentes relations entre les différents camps. Il restait très peu de traces de ce qui avait pu se faire à l'époque, et seul les Esprits Supérieurs, tel que celui qu'il avait en face de lui pouvait réaliser de telles choses. Link savait que Luciole avait plus d'un tour dans son sac, mais l'apparition de Keikoku le laissait apparemment sans voix. Bref, le calme était revenu dans le cimetière Cocorico, et c'était ce qui importait le plus. L'Hylien s'avança vers lui avec un air satisfait, pour lui répondre.

« Vos techniques et vos méthodes sont sensiblement différentes, ne t'en fais pas, j'avais bien compris avant que tu n'étais pas le fameux Luciole. Concernant Stip...Celui ci va se marier demain, avec une succube que je connais très peu, du nom d'Acrya. Jusqu'ici, j'ai eu plusieurs preuves concernant la paix que Stip réussissait à instaurer en Hyrule. Mais il faut se méfier de cette soif soudaine de pouvoir concernant la nouvelle Reine. J'ouvrirais l'oeil, c'est promis. Merci pour ton aide en tout cas. J'aurai été content de combattre à tes côtés. »

Après cette courte discussion, le vrai Luciole apparut devant lui, rêvetant sa fidèle armure de samuraï et son kimono légendaire. Il était bien plus vieux que son compatriote, mais lui et l'esprit ne semblaient faire qu'un, un peu comme Link et Susano qu'il parvenait à maîtriser depuis que Squall le lui avait appris. Link avait remercié l'entité de les avoir aidé à repousser l'esprit qui venait d'on ne sait où, mais très certainement des impulsions provoquées par la dernière Tour qui devait se cacher quelque part. L'Elfe rangea son épée dans son foureau, tout en écoutant les paroles d'un Luciole...Un peu perdu. Ce qu'il lui appris le troubla quelque peu.

« Le nouveau duc des Kokiri ? Ça alors ! Ils avaient bien besoin d'un gardien comme toi, prêt à s'enflammer au moindre problème et à brûler la forêt toute entière ! »Déclara Link en lui faisant une tappe sur l'épaule, et avec un large sourire. Bien sûr, il plaisantait.

« C'est bon de te revoir, Luciole. Keikoku nous a été d'une grande aide aujourd'hui. Malheureusement, le boulot n'est pas fini. Stip a invité du monde au Château d'Hyrule, ce pourquoi je suis là d'ailleurs. Un mariage va se dérouler demain, et j'ai comme le présentiment que quelque chose de mauvais va se passer...En fait, pour être honnête, j'en suis même sûr. Son mariage coincide pile avec l'apparition de la Dernière Tour de l'Apocalypse, selon une vieille prophétie. Je ne pense pas que la localisation du Château d'Hyrule soit anodine. On va donc avoir besoin de ton aide, "duc des Kokiri". »Tout en rajoutant une couche, l'Elfe espérait bien avoir l'accord de Luciole concernant l'aide qu'il allait pouvoir apporter contre les Ténèbres. Ce serait peut être leur dernière coopération, après tout.

La nuit commençait à montrer le bout de son nez, et Link fit signe aux autres qu'il était temps de rejoindre l'auberge que Bowser avait réservé. Ils étaient dorénavant trop nombreux pour dormir tous ensemble, alors l'Elfe se porta volontaire pour prendre une deuxième chambre pour les autres, et pour leur remercier de leurs services. Le poids de Bowser allait très certainement causer un problème vis à vis de la nouvelle chambre : le lit ne tiendrait pas en place, il faudrait donc mettre doublement la main au porte feuille pour la chambre la plus chère, grande, avec le lit le plus résistant de tout Cocorico. Avec cette pensée en tête, l'Hylien soupira. Lui qui avait espérer faire une simple balade ici, ils étaient tombés contre un adversaire redoutable...La vie d'un Héros n'était décidément pas de tout repos.



Pièces Pièces : 106713
Nombre de messages : 57039
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Sakura Clone a écrit :
avatar
Nouveau
Ven 31 Oct 2014 - 23:58
La jeune fille était toujours la debout. Elle n'avait pas vraiment comprit ce qu'il c'était passé, et sa tête lui faisait un peu mal. Elle avait eu un flash, un lac, un combat. Mais c'était très flou, elle ne savait pas ce que ça signifiait. Il s'agissait surement de ses anciens souvenirs, des brides qui revenaient à elle. Elle en était contente, cela voulait dire que sa venue ici avait un sens. Et que ce sens était bien de retrouver la mémoire. Est-ce qu'elle connaissait quelqu'un ici ? Quelqu'un qui saurait l'aider à lui dire qui elle est vraiment ? Ça, la jeune fille allait bien chercher à le savoir vu comment elle était têtue. Elle se laissa tomber au sol avant de tourner la tête vers Link. Il était en train de parler. Kairi ne voulant pas les déranger, resta sur le coter. Elle ne comprenait pas leur conversation, et c'était surement mieux ainsi. Ce n'était peut-être pas une conversation qu'elle devait écouter. La brune se releva après un instant de réflexion. Au fond d'elle même elle cherchait encore qui elle était, elle se souvenait seulement de son nom, et de sa keyblade, appel du destin. Rien de plus. Comment avait-elle réussi à l'obtenir. Peut-être que demander à Link allait l'aider à savoir. Après avoir fini sa réflexion la jeune fille s'approcha des deux personnes qui discutaient pour les entendre un peut plus. A ce moment la, l'Hyllien fit signe qu'il était temps de partir. La brune hocha la tête et le suivit en silence. En arrivant devant l'auberge elle l'observa longuement. Elle repensa à la journée, une journée qui avait été plutôt mouvementé, des événements qui n'étaient pas prévue. Kairi afficha un léger sourire avant de proposer à l'hyllien de payer une partie de la chambre, la jeune fille était gêner de s'imposer comme ça. Puis en attendant sa réponse, elle fixa le plafond en pensant. Puis se souvenant d'une chose elle tourna à nouveau la tête vers Link et prit faiblement la parole.

"Dit... L-Link, est-ce que tu sais, enfin est-ce que tu aurais une idée de ce qu'est une keyblade..? Et aussi, comment on en obtient une ..?"

Elle avait la tête baissé, elle n'osait plus le regarder, elle même ne savait pas comment elle avait osé poser la question, mais peut-être que d'avoir eu le courage de demander l'aiderait? Elle le saurait assez rapidement.
Pièces Pièces : 7149
Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 31/08/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 10 Nov 2014 - 6:55
Flandre regardait, écoutait, suivait ce groupe qui prenait forme et dans lequel elle s’effaçait sans même que quiconque le remarque. Une jeune fille, m'enfin pas si jeune au yeux de la vampire arrivât et sans que la vampire ne le comprenne pourquoi, elle se mit à la détester, à la jalouser car cette fille là, justement avait soudainement le groupe à ses pieds, l'effaçait... elle l’effaçait derrière ces formes d’adolescente que la vampire ne pourrait probablement jamais avoir. Bowser quant à lui l'oubliait un peu également, l'effaçant derrière un autre Koopa. Mais comment la vampire aurait pu en vouloir au Roi des Koopas de faire passer son fils avant elle ?

Flandre remarqua alors que contrairement à ce petit Koopa bien grassouillet, elle n'a jamais éprouver le sentiment d'avoir une famille. Enfin une famille composé d'être de son espèce. Mise à part sa sœur elle n'avait jamais connut de père ou de mère pour lui repousser ses peurs et ses craintes. Puis venu un jeune homme qui semblait connaitre le héros du temps. Ils étaient un peu comme les deux autres... Car aucun des trois n'avait daigner poser un regard sur la vampire qui se mettait à nager en pleine souffrance et en pleine tourmente.

Quand elle arrivât quelque peux en retard au cimetière et qu'elle vit ce dernier tout retourner, cela ne la choqua guère pas plus que ça. La vampire avait en réalité jamais vus de cimetière et ne pouvait pas se faire une idée exacte de ce que cela devait être. C'est alors qu'un monstre surgit, agressant la jeune fille aux cheveux rougeâtre et le reste du groupe. Alors que tous se battait la vampire ne fit rien, elle regarda le monstre d'un air fasciner et n’aidât en aucun cas le groupe à abattre la créature. Non... même si Link criait à elle d'attaque, jamais elle le ferait. La petite enfant tourmenter ne voulait guère user de son pouvoir qui la faisait trembler de peur. Mais dans le fond une autre facette de sa personnalité ne demandait que cela, l'utiliser pour rendre le monde sans dessus dessous.

Toujours dans son silence, après que le monstre fut vaincue écraser par la force du nombre de groupe, des larmes se mirent à couler le long des joues blafardes de la vampire qui se posait à elle même des questions qui la torturait. Elle se demandât alors si elle avait bien fait de quitter la maison, et encore plus de quitter son monde. Paralysé ou pas, même le monstre vaincu la vampire semblait rester paralyser? Paralyser par ses doutes et sa peur.

Une idée totalement sans aucun sens germât dans son esprit, si elle laissait s'envoler l'ombrelle qui la protégeait du soleil, est-ce que enfin on la remarquerait ? Non.. bien sur que non... Et pourtant Flandre n'avait qu'une envie, c'était faire ce geste sans aucun sens. Cette idée lui était venue comme si quelqu'un lui avait murmurer à l'oreille, une ombre... une ombre mauvaise et obscure qui était toujours et éternellement tapie en elle.


Alors que cette idée obscure lui rongeais l'esprit elle s’éloignât retournant au village avec son visage humide de larme mais un visage inexpressif à la fois jusqu’à ce que enfin son esprit cédât pour cet acte insensé. Ce fut alors en un sourire qui se dessinât sur ses lèvres que la vampire lâchât l'ombrelle, la laissant s'envoler au vent et laissant la lumière du soleil s'abattre sur elle jusqu’à ce qu'elle s'évanouisse à terre. Moyen l'être évanouie au milieux du village, certains habitant se précipitèrent se demandant ce qu'il arrivait à cet enfant ailée des plus mystérieusement. L'ombre de leurs silhouette se déposant sur elle, elle se réveillât, du moins une autre partie d'elle même prit la place de celle qui était gentille et qui disait rien. Un être ronger par la colère avait prit de nouveau sa place. Et à cet instant des cri se firent entendre. Des cris si fort qu'ils parvinrent jusqu'au cimetière.

Déversant sa colère, la vampire avait littéralement désintégrer les yeux d'un villageois qui contemplait les larmes sec de son visage en pleurs. Avant de bien entendu s'acharner sur son corps, faisant fuir tout autre paysans. Même si le villageois était surement déjà mort sous ses coups de griffe et sous ses tirs magique assaillant tout son corps, elle continuant jusqu’à ce que son corps se vide entièrement de son sang. Son esprit quant à lui hurlait à quel point tout cela n'état pas juste pour elle. Le soleil brillait encore, faisant fumer tout son corps, son corps tremblait et incapable de se contrôler elle en pouvait pas s’arrêter .

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Paye Ton Koopa
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum