Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Lorsqu'on voit une jolie fille... [Pv : Gold et La chroniqueuse]
Waluigi a écrit :
avatar
Fidèle
Mar 5 Aoû 2014 - 22:53
C'était une plutôt belle journée, le soleil éclairait avec ferveur une des forêts de Gallia, Gold avait profité de cette belle journée pour s'arrêter, replier son vélo et le ranger dans son sac. Fatigué, il en avait profité pour manger un casse-croûte achetez dans la dernière ville qu'il avait franchis. Puis voulant faire s'entrainer un peut ses pokémons, il avait fait sortir de leur pokéball, Typhlosion, Togekiss et Manternel. Il leur offrit en premier lieux de la nourriture pokémon.

Puis il ordonna à Manternel de découper un grand nombre d'arbre et de les placer en pile, avec précision, il vit Manternel tranché à coup de bras les arbres, ses lames naturels était pour sur un grand atout pour la survie et le combat. Une fois 10 arbre coupé une partir de la forêt se trouvait isolé. Après ça, il fit utilisé sécrétions a la pokémon insecte pour qu'elle solidifis le block de tronc d'arbres qu'elle avait formé.

Ce fut au tour de Togekiss de s'entrainer en lui faisant executer l'attaquer éclat magique, ce qui projeta dans tout les sens des gemmes tranchantes qui se plantèrent tout autour du pokémon, et il confronta la structure crée par Manternel à l'aurasphère de Togekiss, la puissante balle sphère d'énergie fut propulsé vers le tas de bois solidifié et fut éclaté comme un chateau de carte par l'attaque.

Pour finir, Gold qui était motivé ordonna à Typhlosion d'executé une roue de feu contre une arbre, le grand pokémon de feu, partageant l'enthousiasme de son dresseur obéis, et se précipita en roulant sur lui même tout en étant enflammer explosa au moins 3 arbres sur son passages tout en les enflamment, Gold enfin ordonna à son premier pokémon d'utiliser Lance-flamme sur les restes du tas de la structure de Manternel et sur les 3 arbres brisé par sa Roue de feu.

C'était là une scène tout à fait étrange pour un observateur externe que cet entraînement... Ils ne restait maintenant plus que de la fumée des feus qu'avait déclencher les attaques de Typhlosion. Gold fier de ses compagnons les félicita un peu sans hésiter à s'attribuer le mérite de leur force par un sois disant "Entraînement de la mort".
Pièces Pièces : 5297
Nombre de messages : 139
Age : 19
Date d'inscription : 25/06/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Jeu 7 Aoû 2014 - 22:48
Portée par l'envie, je marchais à travers la forêt non sans une arrière-pensée perturbante, la dérangeante idée qui me nouait l'estomac que de voir surgir depuis le dos d'un arbre un assassin. Je me tournais timidement à droite, puis à gauche, et, sans être plus rassurée, je poursuivais ma route, blottissant mon livre contre moi. Il s'agissait de la seule source de réconfort que j'avais sous les mains, et j'en profitais. En même temps que je faisais attention à l'endroit où je posais mes pieds, mes yeux fixaient un point, puis un autre et encore un autre plus loin. Je ne voyais personne, nul personnage vivait son histoire mis à part le jeune garçon que j'apercevais un peu plus loin, s'amusant apparemment avec ses pokémons dans un entraînement assez ravageur puisque ayant emporté une petite parcelle de la forêt dans ses exercices. Difficile de le blâmer, de toute manière les arbres repoussent vite dans ce monde, et je connais de meilleures personnes capable de bien pire que ça.

Je n'étais pas d'humeur à m'amuser, bien pire m'attendait plus loin. Je m'attelais alors à passer à côté du dresseur avec l'espoir qu'il ne me remarque pas. Dans le meilleur des cas, il ne se souciera même pas de ma présence. Sa silhouette me titille l'esprit depuis que je l'ai vu, un peu comme ses visages que l'on avait l'impression de voir dans toutes les villes, ou peut-être l'avais-je rencontré ailleurs auparavant. Je me rendis compte que je le dévisageais. Détournant le regard et baissant la tête en inspirant profondément, je repris ma route avant de m'arrêter soudainement. Qu'est-ce qu'un dresseur de pokémon pouvait bien avoir comme affaire dans le coin ? Que je sache il n'y avait rien d'intérêts pour eux dans ce territoire peuplé de laguz et de guerriers. Enfin, si je ne se trompais pas, peut-être qu'avais-je fait un détour sur les régions pokémons sans m'en être rendue compte. Je réfléchis un instant, tête en l'air que j'étais.

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Waluigi a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 9 Aoû 2014 - 12:47
Alors que Gold tentais vainement de convaincre ses pokémons que c'était grâce à ses talents de dresseurs si il en était là aujourd'hui. Mais ceux-ci tout comme Gold l'aurait fait, faisaient la sourde oreilles. Quand soudain Typhlosion perçu une odeur qui le perturba dans son petit jeu, tournant la tête, il se mit à courir vers un autre coin de la forêt, Gold surpris, partis à la poursuite de Typhlosion suivit par Togekiss et Manternel. Gold retrouva au détour d'un virage, Typhlosion était là sur ses 2 pattes, menaçant d'une regard une jeune fille plutôt distingué et élégante. Gold rejoint en courrant la jeune fille, se plaçant entre elle et Typhlosion !

-Typhlosion ! Du calme ! C'est juste une jeune fille !

Typhlosion baissa les yeux fassent à son dresseurs et semblait s'excuser d'une manière piteuse. Togekiss et Manternel un peu en retrait pour leur part semblait se moquer en silence de leur camarade et faisait de grand sourire à la jeune fille.

Gold constatant que la situation venait de se calmer, se retourna vers la jeune fille.... Et tomba sous le charme de ses yeux vert claire et de son petit nez pointu.

-Bonjour mademoiselle !!! Excusez mon pokémon, ce n'est pas de sa faute. Il a réagis au quart de tour.

Sans même attendre une réponse, il prit sa main et l'emmena s'asseoir sur une buche d'arbre qu'avait découpé Manternel.

-Ca va ?
Pièces Pièces : 5297
Nombre de messages : 139
Age : 19
Date d'inscription : 25/06/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Mar 12 Aoû 2014 - 17:55
La surprise de voir le pokémon échapper au regard du dresseur au point de venir m'attaquer manqua de me frapper. Je sentais son intention hostile comme si la narration avait été souligné une multitude de fois par l'écrivain, son regard brûlait en affichant une force menaçante à mon égard. Il y a de quoi me haïr, mais suffisamment pour que même les animaux m'en veulent ? J'observais la créature s'approcher de moi avant de se lever sur ses pattes arrières, voulant m'effrayer et me faire partir d'ici le plus vite possible. Un évènement relatif me retint. Son maladroit dresseur arriva finalement pour calmer le jeu, criant pour arrêter le nommé Typhlosion de commettre un crime. Je le détaillais avec attention, avec une opinion plus froide quand il me compara à une simple jeune fille, puis, après un étonnement tout particulier pour son comportement, avec un sourire et un gloussement. Ô Mudora, combien de temps s'est écoulé depuis la dernière fois que je m'entendis rire si bêtement ? Pourtant, je ne pouvais le nier, cela me faisait du bien.

J'ajustais ma coiffure, glissant ma main derrière une mèche fuyante afin de la ramener derrière mon oreille. Il semblait être un jeune homme plein de ressources même s'il manquait cruellement d'expérience, peut-être aura-t-il lui aussi un rôle à jouer dans cette histoire. Le temps que je finisse de l'écouter il m'emmena sans patienter m'asseoir sur un tronc d'arbre. Il essayait de se faire pardonner ou de me charmer ? Je n'ai jamais apprécié l'idée de rencontrer en vrai les personnages des aventures romanesques que je lisais, l'idée me paraissait saugrenue, et surtout je n'avais aucune histoire à échanger avec eux. En bref, je lui dédiais un sourire uniquement pour lui faire ce plaisir.

-Je vais bien, merci.

Ce fut tout ce que je pouvais répondre à un protagoniste. En même temps, que pouvais-je bien échanger comme paroles à Gold, un dresseur passionné depuis ses quatre ans qui avait un passé étranger à ma connaissance, cependant rempli de bons comme de mauvais souvenirs pour lui. Un homme fier de ses talents, intéressé et également fonceur, qui avait depuis peu la mission qu'il s'était lui-même infligée de retrouver le détenteur d'un œuf abandonné à une pension. Je continuais de lui sourire niaisement, m'attendant sans engouement à devoir répondre à ses nombreuses questions.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Waluigi a écrit :
avatar
Fidèle
Jeu 14 Aoû 2014 - 13:33
Gold se grattait le coup face à la jeune fille, il était vraiment embarrassé, ce n'était quasiment jamais qu'un de ces pokémons lui désobéissait où se rebellait.... Il se doutait que Typhlosion n'avait pas foncé vers cette jeune fille pour la menacer sans raison, peut être avec elle sentit avec son sixième sens de pokémon quelque chose de dangereux pour moi.... Je décidais de ne pas faire mon cachotier et de dire mes pensées à la jeune fille.

-Ce n'est pas dans les habitudes de Typhlosion d'agresser les voyageurs, je suppose donc que... Tu n'es pas une simple voyageuse.

Gold observa rapidement des pieds à la tête la jeune fille,elle ne paraissait n'avoir aucun talent particulier pour se défendre en cas de besoin... A la merci de n'importe qu'elle brigand ou voleur du coin.

-Quoi qu'il en soit, je m'appelle Gold ! Je suis le plus puissant dresseur de tout Pokemon Country, j'aime vaincu plusieurs fois la Team rocket ! Hé hé.

Et encore une fois notre héros n'avait pas pu s'empêcher de se faire ses propre éloges avec une fierté non dissimulé. Togekiss qui était juste dans le dos de Gold regardait la jeune fille en lui faisant une tête qui pouvait se traduire par "Fait pas attention à ça". Tandis que Manternel venait de redescendre d'un arbre et avait cousu une étrange cape de feuille, souder avec de la toile pour ne pas qu'elle pourrisse et tailler sur mesure pour la jeune fille. Tout en douceur le pokémon maternel de nature déposa la cape sur l'épaule droite de la jeune fille assisse.

-Et toi qui es tu ?
Pièces Pièces : 5297
Nombre de messages : 139
Age : 19
Date d'inscription : 25/06/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Dim 17 Aoû 2014 - 14:08
Je n'étais pas une simple voyageuse. Dans un sens, sa révélation me permit de comprendre un peu mieux une facette de mon être. C'était la vérité, je n'étais pas une simple voyageuse. En même temps que je ressassais ces mots dans ma tête encore et encore, les souvenirs affluaient, ceux des aventures que j'ai vécu jusqu'ici ; trépidantes, dangereuses, douloureuses. Au final, j'avais décidé de changer de rôle, me retrouvant dans les tribunes à observer le spectacle qui s'étalait devant moi, celui dans lequel j'avais joué pendant un moment avant de me retirer. J'avais fini par m'y habituer, mes yeux voyaient tout ce que j'avais envie de voir et tout allait pour le mieux de mon côté. J'ai fui tout ce que j'ai crains pour en arriver là. Je me questionnais un instant sur ma personne, me demandant si je pourrai toujours continuer avec cette façon de penser. 


Je n'étais pas une simple voyageuse Gold, tu avais raison sur ce point, cependant je pensais connaître un meilleur dresseur de pokémon à cet instant. Le nom ne me revenait pas, pourtant je parvenais à voir clairement son visage. Tu n'en n'étais qu'au début de ton voyage, comment pouvais-tu songer une seule seconde que tu affronteras un jour quelqu'un de plus fort que toi ? L'un de ses pokémons m'offrit avec gentillesse un vêtement plutôt forestier, une cape fabriquée à partir de feuilles et de toile. D'un hochement de la tête j'acceptais le présent, le pliant soigneusement avant de le poser à côté de moi. 


Qui j'étais ? Plus grand chose de nos jours, j'en avais peur. Plongée dans ma réflexion, j'abaissais mon regard sur mon livre, caressant délicatement du bout des doigts le précieux trésor qui me réconfortait jour après jour. Beaucoup de temps avait passé depuis le jour où j'avais atterri dans ce monde, avant ça je n'étais personne, une simple marionnette, puis on m'a aidé et j'étais devenue quelqu'un jusqu'à ce qu'on me trompe au point de me briser en milles morceaux, ne laissant plus qu'un personnage fissuré de toutes parts. Aujourd'hui et depuis longtemps, j'étais... 


-Ça na plus d'importance de toute manière. Répondis-je après avoir soupirer tout en me levant avant de dépoussiérer ma robe.


À cause de toute cette attention j'avais failli oublier le pourquoi de mon déplacement. Je devais m'y rendre le plus vite possible afin de m'assurer de ne pas rater cette chance. Il n'apparaissait pas toujours là où je le souhaitais, mais en voyant cet évènement de prévu, je savais au fond de moi qu'il ne pourrait pas le rater. J'avais perdu beaucoup de temps, alors je pensais qu'il était l'heure de se dire au revoir.

-Excusez-moi, mais je dois partir.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Waluigi a écrit :
avatar
Fidèle
Lun 18 Aoû 2014 - 19:23
Gold écouta la jeune fille lui répondre brièvement et même si il n'était pas d'accord, et que selon lui, savoir qui l'on est, est une chose capital à savoir, il ne pouvait pas se permettre de contredire la porteuse de ces magnifiques yeux verts...

-Hé mais attend, pourquoi tu dois partir ? Je pourrais te protéger si tu veux... Tu sais dans ce pays il y a pas mal de brigands.

Gold ne comprenait définitivement pas la précipitation de la Chroniqueuse. A sa différence il ne voyait rien de plus que ce que ces yeux lui montrait. Il ne se doutait pas. De qui elle était. Typhlosion et Togekiss étaient rentré dans leurs pokéballs, tandis que Manternel toujours là, fit un regard attristé en comprenant l'envie de partir qu'avait la chroniqueuse. Elle lui désignait la cape qu'elle avait fabriqué exclusivement pour elle d'une de ces extrémitées tranchante., comme-ci elle insistait pour que la Chroniqueuse porte son cadeau.
Pièces Pièces : 5297
Nombre de messages : 139
Age : 19
Date d'inscription : 25/06/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Lun 18 Aoû 2014 - 20:49
Tu pouvais me protéger, Gold, c'était bien ce que tu pensais ? J'aurais aimé que tu saches que ce n'étaient pas les brigands et bandits du pays qui me terrifient, cependant, je craignais également de ne pas pouvoir t'en dire plus. Il valait mieux que je continues mon périple seule, il s'agissait du choix le moins dangereux pour mes accompagnateurs. Le temps me manquait de plus en plus, mais j'avais un peu honte de moi même, t'abandonner ici aussi hâtivement pour une requête personnelle et égoïste. J'ouvris mon livre et, prenant une courte inspiration, tourna la page, révélant l'affiche qui m'avait amenée à me déplacer jusq'ici : l'exécution publique de Sebastian Maiden.

-Je dois rencontrer cet homme.

Je refermai mon livre, le blottis contre moi puis, après avoir cette fois refuser le cadeau du pokémon, je fis face à Gold. Il n'était pas prêt, alors pourquoi lui avais-je parlé de cet évènement ? À ce moment, j'espérais sincèrement qu'il ne s'y rende pas, la tournure sera bien sûrement trop périlleuse. Pourtant, je sentais que je ne pouvais rien faire pour l'en empêcher. Hochant la tête en guise d'adieu, je me retournai pour reprendre ma route. Le voyage sera encore long, et j'avais besoin de le revoir. Encore une fois, je ressentais son envie de me retenir, alors je m'arrêtai et lui confia quelques mots supplémentaires.

-Nous nous reverrons, Gold. Peu importe quand ou comment, mais nous nous reverrons bientôt.
Lorsqu'on voit une jolie fille... [Pv : Gold et La chroniqueuse]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Comment rendre un sims réaliste
» Une nouvelle petite sorcière : Woefully Bewitching de mageline !
» On est fan ou on l'est pas ^^
» So, nice to meet you finally. -Cudy&Julian-
» « Nul doute - l'erreur est la règle; la vérité est l'accident de l'erreur… » (end)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum