Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusUltra-Nuit Eternelle00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Un roi venu d'ailleurs
Invité a écrit :
Lun 7 Juil 2014 - 23:03
Joffrey ouvrit les yeux, se redressant brusquement. Il n’était pas dans sa chambre, ni dans aucun endroit qu’il connaissait. La dernière chose dont il se souvenait, c’était de l’ombre et de sa douleur au cou. Puis, plus rien. Il ne pouvait pas être mort. Pourtant, il croyait mourir il y avait à peine quelques… minutes, heures, jours plus tôt ? Il ne savait pas. Et cela l’enrageait. Il se leva, épousseta ses vêtements et regarda autour de lui. Il se trouvait dans un village assez normal. Des petites maisonnettes en bois l’entouraient et les habitants étaient occupés à leurs petites affaires.

Le roi s’approcha d’un homme et d’une femme en face de lui, en train de décorer leur maison et le sourire aux lèvres. Ils avaient l’air beaucoup trop… heureux à son goût. Comment osaient-il en dépit de sa situation ? Il s’arrêta devant eux, la tête haute.

« Rendez-vous utiles et dites-moi où je me trouve ! ordonna t-il, légèrement irrité.
- À Bourg-Clocher. Êtes-vous un voyageur ?
- Non, je ne suis pas un voyageur ! Que ferais-je dans un trou pareil ? Je ne sais exactement à quelle distance je suis de Port-Réal, mais j’exige qu’on me ramène là-bas.
- Port-Réal ? Jamais entendu parler.
- Vous plaisantez, j’espère ? Votre roi vous ordonne de le ramener au Donjon Rouge !
- Mon roi ? s’exclama le bonhomme en riant dans sa barbe. J’ignore qui tu es le môme, mais tu n’es sûrement pas mon roi.
- Insolent ! Cet affront ne restera pas impuni. »

Il lui tourna le dos, furieux. Dès qu’il serait de retour chez lui, il reviendrait et lui ferait couper la tête ! Il décida de s’adresser à d’autres villageois, certain qu’ils accepteraient de le conduire à la capitale royale de Westeros. Mais eux aussi ignoraient, ou bien prétendaient, ne pas la connaître.

« Maudits soient ses gens ! Je vais peut-être manquer mon mariage avec Margaery par leur faute… à moins que je l’aie déjà manqué ! »

Il tapa dans un caillou de toutes ses forces, avant de s’asseoir sur un banc et de se mettre à taper du pied. Que devait-il faire ? Il fallait qu’il réfléchisse à une solution. Peut-être que personne ne savait où il était, et si c’était le cas, on n’allait pas venir le chercher.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Mar 8 Juil 2014 - 0:30

  • Termina devait être un des endroits préférés de Kenneth, non pas en raison de la diversité des paysages dont la beauté ne parvenaient pas à égaler ceux de sa planète natale, mais c'était surtout en raison de cette ambiance calme et bon enfant qui y régnait, surtout à l'approche du Carnaval. Pourtant, l'extra-terrestre n'était pas là pour flâner bien que la tentation était forte, il fallait qu'elle se rendre à l'évidence que sa petite enquête sur ce qui s'était passé la catastrophe qui s'était produite sur sa planète natale n'avançait pas. Elle pédalait totalement dans la semoule! Il lui fallait donc passer à la vitesse supérieure. Le truc, c'était que la travelo ne savait pas vraiment par où commencer ses recherches de documentation et ce n'était pas évident par le fait que pas mal d'années-lumières la séparait de son système solaire. Erf, si seulement elle n'avait pas autant de problèmes avec ces gens qui voulaient sa peau. Elle ne savait pas vraiment pourquoi en fait, et puis elle se doutait qu'ils n'allaient pas gentiment lui expliquer pourquoi.
    Toujours en réfléchissant à ce genre de choses, l'alien blanche s'assit tranquillement sur un banc, jetant un bref coup d'oeil à son voisin. C'tait un humain dont l'âge devait avoisiner la quinzaine et avait l'air de rager, Kenneth ressentait vaguement de la colère en lui...à moins que ce ne soit de la frustration? Elle avait toujours un peu de mal à différencier les deux quand elle utilisait son pouvoir. La demoiselle bleue n'aimait pas vraiment voir quelqu'un ainsi, ça la stressais d'une certaine manière. Se penchant légèrement en avant pour dévisager le gamin, un léger sourire aux lèvres.


    -Excusez-moi, mais vous me semblez tourmenté, auriez-vous besoin d'aide pour quelque chose?

    La travesti prenait bien soin de prendre une voix grave, elle devait se faire passer pour un garçon après tout.

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Jeu 10 Juil 2014 - 23:10
Quelqu’un venait de s’asseoir à côté de Joffrey. Il ne lui porta pas la moindre attention au départ, puisqu’il n’en avait rien à faire. Il avait un problème, et un gros ! Il devait trouver un moyen de retourner au Donjon Rouge le plus rapidement possible. Seulement, les gens de ce village ne se montraient vraiment pas coopératifs. Quelques-uns s’étaient même moqués de lui. S’ils croyaient s’en sortir indemnes ! On n’insultait pas le roi de la sorte. Un long soupir lui échappa. Il aurait bien aimé dégainer Mangecoeur, sa précieuse épée, et s’en occuper lui-même, mais ils ne pouvaient pas mettre à mort autant de personnes sans qu’on tente de lui en empêcher. Soudain, le quelqu’un assis près de lui lui adressa la parole.

« Il faut absolument que je regagne Port-Réal ! Mais tous ces gens se fichent de moi et me disent qu’ils ne savent pas où c’est. Et pourtant, ce n’est pas le pire, ils osent faire comme s’ils ne me connaissaient pas ! Moi, Joffrey Baratheon, roi du royaume des Sept Couronnes » lui répondit-il sans même le regarder.

Ce ne fut qu’après ce petit monologue qu’il jeta un coup d’œil à son interlocuteur. Effrayé, il se leva à la vitesse de l’éclair et sortit son épée pour la pointer sur l’inconnu. La raison ? Cette chose lui ayant parlé avait beau avoir forme humaine, elle avait la peau blanche avec des traces bleus ainsi que des yeux rouges. Il n’avait jamais vu rien de tel.

« Mais..?! Qu’est-ce que vous êtes ? Un espèce de monstre ? Je vous préviens, si vous faites un mouvement suspect, je vous tue » déclara t-il d’une voix peu assurée, tremblante.

En effet, dans son monde, il n’y avait que des humains. Ce qui pouvait expliquer une telle réaction de sa part.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Koopa
Ven 11 Juil 2014 - 11:39
Capricorn se souvint de ce lieu. Il avait rencontré des personnes diverses variés. Des humains, des êtres venant du ciel et même un autre bouc mais qui était plus petit que lui. Pas étonnant pour l'Esprit Céleste qui mesurait deux mètres. De loin, il entendait une voix d'adolescent aux propos peu rassurants.

Il portait une tenue digne d'un chevalier de Moyen-Age occidental. Apparement, le garçon n'avait pas l'air habitué aux créatures. En plus, il semblait être ailleurs. L'animal n'avait jamais entendu parler de Port-Réal. C'était sans doute quelqu'un qui s'était perdu dans ce monde comme lui auparavant. Une chance que Capricorn finit par s'y habituer. Il espérait qu'il serait de même pour lui. Le bouc souhaite en savoir plus sur lui. En fermant un oeil, l'Esprit Céleste serra ses poings. Sa colère se faisait sentir malgré son air neutre. Il constata que ce chevalier à travers des hallucinations qu'il n'était qu'un être arrogant, prêt à tout pour avoir ce qu'il voulait. Le pire, il agressait un être passif.

Capricorn ne préférait pas intervenir. Natsu aurait jeté à l'eau si il était là. Mais l'animal préférait attendre voir ce qui allait se passer. Si jamais ça tenait à déraper même si cela semblait inévitable que si le noble se calma, le bouc n'hésiterait à pas à protéger le garçon blanc aux tâches bleutées. M'enfin, il pensait que c'était un garçon à cause de voix grave.
Pièces Pièces : 6490
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Faust Arion a écrit :
avatar
Geek
Ven 18 Juil 2014 - 10:15
Un p'tit up pour la route o/
Pièces Pièces : 17765
Nombre de messages : 5590
Age : 24
Localisation : Auparavant à Corneria City
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 29/07/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Affiche Wanted:
Spoiler:
 


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Ven 18 Juil 2014 - 22:05

  • -Mais..?! Qu’est-ce que vous êtes ? Un espèce de monstre ? Je vous préviens, si vous faites un mouvement suspect, je vous tue

    La réaction de l'extra-terrestre blanche ne se fit pas attendre lorsque l'autre gus dégaina son épée. La travestie fit quelques pas en arrière tout en levant les main au niveau de son visage, histoire de montrer qu'elle n'était pas armée. Elle ressentait vaguement cette sensation de peur, semblable à celle d'un animal effarouché, qui se dégageait du jeune homme. Elle jugea donc qu'il valait mieux qu'elle agisse avec calme, mais elle ne put s'empêcher de ce mordre le bout de la langue tant cette attitude xénophobe l'énervait. Et puis, elle n'était pas si moche que ça après tout! Enfin, peut-être un peu petite et maigre par rapport aux individus de son espèce...et puis il s'était vu, lui?
    Kenneth cessa de sourire mais resta passive. Elle pourrait bien tenter de le désarmer en usant de ses quelques capacités psychiques mais d'un côté elle n'aimait pas user à tout bout de champs de ce pouvoir, et puis son interlocuteur était juste troublé et effrayant. Mieux valait-il ne pas paraître agressif. Tout en gardant les bras levés, la travestie lui parla d'une voix calme et assurée:


    -Regarde, je ne suis pas armé. Maintenant, ce serait gentil d'arrêter de pointer ça sur moi, ce n'est pas vraiment agréable.

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Ven 25 Juil 2014 - 3:32
La créature se leva, recula et leva les bras en l'air en voyant Joffrey pointer son épée dans sa direction. Elle semblait légèrement agacée qu'on la menace ainsi, mais demeura calme et immobile. Elle prit la parole de nouveau, disant qu'elle n'était pas armée. Cette déclaration faites, elle le pria de ranger son arme. Le jeune garçon n'en fit rien. Pourquoi ferait-il confiance à cet extraterrestre ? De plus, il n'avait pas du tout répondu à sa question. Ce qui provoqua un soupir chez le blond. Il leva les yeux, exaspéré. Il n'était pas du genre patient. Alors là pas du tout. Ce qu'il lui avait demandé était pourtant clair. Se fichait-il de lui comme les autres ?  

« Je ne t'ai pas demandé si tu étais armé, mais ce que tu ÉTAIS. Réponds-moi correctement cette fois. Dis-moi ce que tu es, ton nom et... comment puis-je rentrer à Port-Réal. Si tu le fais, je t'épargnerai. »

Le choix était déjà fait dans sa tête : il allait réduire à l'état de poussière ce village. Mais si celui-là se montrait plus intelligent que les autres et lui obéissait, il ferait en sorte qu'il ait la vie sauve. Il pouvait avoir le coeur bon, quand il voulait. Il n'allait pas faire pas tuer un innocent tout de même. Même s'il s'agissait probablement d'un espèce de mutant... s'il n'était pas dangereux, on n'avait rien à craindre de lui, à part sa laideur. La seule chose qui comptait était le respect qu'il portait à son roi. Ou plutôt à celui qui croyait être son roi. Joffrey attendait, les sourcils levés, le regard hautain.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
Koopa
Lun 11 Aoû 2014 - 23:54
[Sorry les filles pour cette longue attente]

Capricorn restait hors de portée. Cependant, la situation semblait s’envenimer. Port-Réal... Peu de chances que le jeune homme (la jeune femme en vrai) intimidé(e) connaissait ce territoire. Le bouc commença à s'inquiéter malgré son air neutre. La future réponse de la victime allait sans doute mettre le noble dans une colère noire. Et aucun garde à l'horizon pour guetter les lieux alors qu'il y en avait d'habitude. L'Esprit Céleste n'eut pas d'autre choix. La patience avait des limites. Le bouc pointa ses deux paumes vers le duo pour invoquer des chevaliers. L'anthropomorphe ordonna à ses gardes de mettre le jeune homme en état d'arrestation. Le bélier ignorait combien de soldats avait-il invoqué. En tout cas, ils étaient en bon nombre pour maîtriser la bête. Un d'eux plaça les bras du prince derrière son dos faisant ainsi tomber l'arme au sol. Un autre écarta du lieu de conflit le civil à la peau blanche de manière rassurante. Les autres pointaient leur lance vers lui. Capricorn marchait tranquillement vers le duo. Il en profita pour prendre l'épée qui était tombée au sol avant de reculer.

-C'est une très mauvaise idée de vouloir menacer en public. Je ne suis pas le chef du village mais ce genre de comportement est intolérable dans ce lieu. Vous devriez être une personne qui ne vient pas de ce monde. Laissez-moi vous dire une chose qui puisse vous répondre à votre demande d'une manière... peu agréable. Vous êtes dans le monde de Nintendo World. Aucune ville ici ne porte le nom de Port-Réal. Je crains que vous devrez restez dans ce soi-disant monde parallèle jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée. Pour combien de temps ? Je l'ignore. Je viens moi aussi d'un lieu qui n'est pas référencé sur Nintendo World. J'ai hâte aussi de rentrer d'où je viens. En attendant, je vous livrerai aux gardes. Ils décideront de votre futur sort pour cet acte agressif. Qu'il vous libère ou vous emprisonne, ce n'est pas mon problème, tant que vous ne commetiez plus de menaces à nouveau à des civils en lieu public.

Un "vrai" soldat finissait enfin par se pointer dans le quartier où se trouvait Capricorn et les deux personnes. L'Esprit Céleste se demanda si il n'y avait pas eu de baisse d'effectif par rapport à avant.

-Chevaliers ! Apportez-le au garde qui se trouve à côté de moi. Quant à vous jeune homme, pourriez-vous rester un petit peu de temps avec nous pour témoigner ?

Ses sbires exécutaient l'ordre. Capricorn resta derrière afin d'expliquer la situation à ce garde.
Pièces Pièces : 6490
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Un roi venu d'ailleurs
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum