Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueUltra-Stéroïde00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

-Sunny Sky [libre]
Invité a écrit :
Sam 7 Juin 2014 - 21:09


  • Les grandes plaines d'Hyrule devaient certainement être l'endroit préféré de Kenneth sur tout ce qu'elle avait pus voir jusque là. L'alien travelo appréciait cette sensation de liberté qui se dégageait de cet endroit, avec tout cet espace rien que pour elle. Le truc, c'est que traverser les plaines à dos de sanglier à une heure de la journée où le soleil tape aussi fort en cette saison, et quand on a la peau aussi claire que celle d'un Minervien c'est fort contraignant. L'extra-terrestre jugea qu'il était préférable de prendre une pause, histoire de reposer son fessier endolori par les heures passées à chevaucher son sanglier des plaines, Fenrir, et de boire un peu. Descendant du monstre aux allures porcines, la demoiselle jeta un bref coup d’œil autour d'elle. Sur la plaine se dressait bien quelques arbustes mais ils ne garantissaient pas un ombrage suffisant. Continuant son chemin à pieds, en tirant sa monture par les rênes, elle finit par trouver l'arbre idéal. Se laissant tomber lourdement sur l'herbe fraîche, Kenneth tira une gourde de son sac pour en prendre quelques gorgées, s’essuya d'un revers puis jugant que Fenrir n'avait pas l'air de souffrir de la soif, elle la rangea convenablement.
    Ensuite, l'extra-terrestre de bleu et de blanc se mit à contempler la plaine d'un air songeur alors que le sanglier géant farfouinait par-ci par-là, cherchant de quoi grignoter sûrment. Elle trouvait cette vaste étendue de vert vraiment magnifique, elle se souvint que, lors des premiers jours après son arrivée, elle s'était totalement extasié face à cette végétation verte. Sur sa planète natale, la majeur partie des plantes étaient couleur turquoise. Pourtant, encore aujourd'hui elle trouvait ça beau...S'allongeant dans l'herbe fraîche (au diable les taches qui ne partent pas), la travelo se remit à songer à sa vie d'avant et à ce qui lui restait de souvenirs. Son dernier souvenir devait remonter à l'année de ses quatorze ans. La demoiselle ne savait même pas exactement l'âge qu'elle avait, mais elle suggérait dans les 17-18 ans. Elle était consciente que ce n'était pas seulement quelques jours ou mois qui manquait à sa mémoire mais bien quelques années de vie...Qu'est-ce qui aurait bien pus arriver pendant tout ce temps? Elle espérait que les tours lui éclaircirait la mémoire, vu qu'elle avait entendu parler de l'ampleur des dégâts que ces édifices du chaos avaient pus provoquer. Elle avait bien tenté de se renseigner sur la localisation de ces fameuses tours mais il semblait que c'était un sujet tabou. En même temps, la médium avait pus sentir la peur auprès des personnes qu'elle avait interrogé.
    Fermant les yeux, l'alien se laissa envahir par l'odeur de l'herbe fraîche. Peu à peu les mots se mélangèrent dans sa tête. Tours...maison...herbe...catastrophe...Kenneth finit finalement par s'endormir tranquillement. Bah, ce n'était rien qu'une toute petite sieste de rien du tout...ou pas.

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Sam 7 Juin 2014 - 22:22

Dragon Slayer



Dans quel monde de fou j'étais encore une fois tombé, j'avais rencontré toute sorte de personne assez étrange durant tout mes périple à travers chaque régions de nintendo word, cependant je ne prenais pas ça comme une malédiction pour autant à vrai dire, mais plutôt comme un nouveau monde à exploré. Marchant le sourire à mes lèvres les bras derrière la tête j'arpentait alors un sentier qui menais vers une énorme plaine, les rumeurs comme quoi c'était un des endroit les plus calme était pour moi une bonne raison pour y passé un bon pique-nique histoire de décompressé pour l'instant. Regardant tout autour de moi profitant du magnifique paysage qui défilait lentement devant mes yeux de couleur brun. Prenant à chaque fois une bonne bouffé d'air frais dans mes narines je me demandais se que j'allais bien pouvoir trouvé dans cette plaine au juste.
Tout ses paysage me replongeais un peu dans le monde de fiore, mais en même temps je me demandais si ici était venu "mon père" ignir, il me manquais vraiment beaucoup, ayant disparu comme une fusée sans que je puisse lui dire au revoir où même demandé la raison j'espérait pouvoir le retrouvé, si il était quelque part par ici j'allais le retrouvé et j'allais probablement lui posé énormément de question au sujet de sa disparition si soudaine. Ou alors j'allais tout simplement me contenté de mes retrouvaille avec lui pour profité un max de mon père. Arrivant enfin dans la pleine j'ouvrais alors grand les yeux, c'était vraiment gigantesque et spacieux. Je constatais aussi qu'il y avait beaucoup d'arbre à fruit se qui me faisait un peu salivé à vrai dire mais bon, quelque minutes plus tard je constatait alors que dans la plaine je n'étais pas seul, au départ je regardais l'inconnu avec un méfiance mais ne sentait aucune arme et rattrapais alors à mes lèvres mon énorme sourire. M'approchant doucement de lui gardant mes mains derrière ma tête, une fois arrivé à son niveau gardant mon sourire je lui faisais alors un bref signe de ma main gauche pour le salué aimablement.


Salut ! - disais-je gentiment en lui souriant -


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Merwen a écrit :
avatar
Beta
Lun 9 Juin 2014 - 19:27
Cela faisait maintenant une semaine que Merwen était redevenu un vagabond solitaire. Fern avait disparu quand ils avaient décidés de traverser une forêt et il n'avait aucune idée de ce qu'il avait bien pu lui arriver. Il l'avait cherché en vain pendant des heures, et il en avait conclu qu'il n'était plus dans la forêt. Il se retrouvait du coup à nouveau seul. Il avait encore erré, marchant dans de gigantesques plaines des jours entiers. Il faudrait vraiment qu'il s'achète une carte un jour. Il avait au moins récupéré un espèce de coutelas qu'il avait trouvé sur un cadavre. Il l'avait mis dans son dos et s'était entraîné à l'utiliser. Bien plus léger que son épée, il était aisément maniable à une main. Il pourrait ainsi être intéressant s'il trouvait une autre arme à une main, histoire de pouvoir attaquer avec deux armes en même temps. D'autres idées lui étaient venues à l'esprit, et il préparait quelques améliorations pour son appareil qui pouvait contrôler les éléments. Et il ne lui avait toujours pas trouvé de nom. Bref, il continuait d'avancer sereinement, confiant. La plaine était vaste, il avait une bonne vision, il pouvait voir arriver les gens de loin. Mais l'inverse était vrai aussi. Cela faisait maintenant quelques heures qu'il se reposait ici. Il était tranquillement allongé, yeux clos. Perturbé dans son sommeil, il roula un peu à droite, et s'étala au sol, tombant de l'arbre à quelques mètres de deux étranges personnes. Mais il ne les remarqua pas, trop occupé qu'il était à pousser un juron et à se relever en titubant. Il avait plus tôt grimpé à cet arbre pour avaler quelques délicieux fruits et il s'était assoupi sous cette chaleur. Le réveil fut plutôt brutal et il se releva en titubant, maugréant contre à peu près tout. Effectivement, il n'était jamais de bonne humeur au réveil. Il s'approcha du tronc et donna un coup de pied énervé dedans. L'arbre fut secoué et laissa tomber le casque qui se trouvait toujours sur la branche. Il tomba aux pieds de Merwen qui le ramassa et le mit sous son épaule. Il faudrait qu'il trouve un moyen de l'accrocher quelque part, ce n'était pas possible de se trimballer sans le mettre sur la tête, mais il faisait bien trop chaud pour ça. Il entreprit alors de continuer sa route mais s'arrêta dans son élan, regardant alors les deux autres personnes présentes. Il les dévisagea quelques instants. Un type qui avait une couleur blanche avec des tâches bleues sur les joues et une queue de cheval. Merwen n'avait encore jamais rencontré de personne comme ça. Était-il originaire de Nintendo World ? L'autre était un garçon musclé avec des cheveux roses et des yeux noirs-marrons. Bien malgré lui, Merwen se sentit quelque peu honteux de leur avoir présenté ce spectacle. Comme première rencontre avec quelqu'un il y avait mieux. Merwen espérait qu'ils n'étaient pas agressifs. Même si le type à la queue de cheval n'avait pas l'air dangereux, il pouvait potentiellement avoir de puissants pouvoirs. L'autre était désarmé, mais, de même, il pouvait peut-être maîtriser la magie. Merwen ne savait que dire, gêné qu'il était. Bon, il décida finalement de se présenter, il n'y avait que ça à faire.

Euh... Salut, je m'appelle Merwen. Pourrais-je savoir qui vous êtes ?
Pièces Pièces : 42322
Nombre de messages : 1908
Age : 20
Localisation : Dans une plaine
Réplique/Citation : Celui qui ne risque rien ne perd ni ne gagne.
Date d'inscription : 20/07/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Ceci est un mouton arc en ciel. Si vous voulez rejoindre la secte des moutons arc en ciel, mettez ce mouton dans votre signature afin qu'il puisse dominer NW puis Internet tout entier !

◎ RP' En Cours >
: Archipel Stratosphérique :: Horuna :: [ACTE 11] "Je suis la loi !" Horuna
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Ven 20 Juin 2014 - 16:46

  • -Salut !

    -Gné?

    Kenneth fut extirpée de son sommeil, encore toute bavouillante et les cheveux en bataille dans lesquels se mêlaient quelques brins d’herbe. Passant sa main dans sa chevelure pour les remettre à peu près en place et les rattacher en queue de cheval, elle remarqua qu'il y avait quelque chose d'humide sur ses joues...des larmes? En effet, il semblait qu'elle avait pleuré dans son sommeil. Elle prit une mine songeuse, à quoi avait-elle pus bien rêver pour que ça lui fasse cet effet? Relevant la tête, elle remarqua qu'elle était en présence de quelqu'un. Peau beige, oreilles rondes, ce devait être un humain si elle ne se trompait pas. Les cheveux roses, c'était normal par contre? Bah, ce n'était pas sa priorité de savoir ça. Ce qui lui importait, c'est qu'il n'avait pas l'air bien méchant, mais l'alien bleue était quand même troublée de croiser quelqu'un ici. Est-ce qu'il la suivait? Faisait-il parti de ceux qu'elle craignait? Il lui fallait rester prudent. Pourtant, elle ne fut pas au bout de ses surprises.
    *BAM* Un autre individu fit une apparition de manière un peu...radicale. Bien que cet espèce de chevalier s'était lamentablement vautré comme un quiche quelques mètres plus loin, l'extra-terrestre travelo recula de quelques mètres en arrière, en rampant assis sur le sol, puis fut stoppé à cause du tronc. Kenneth mis sa main contre sa poitrine pour sentir les battement de son cœur. Ce genre de choses n'était vraiment pas bonnes pour sa santé, elle qui était de constitution fragile. Elle se mit à dévisager le "tombé du ciel" avec de grands yeux, sans pour autant bouger. Ce dernier s'apprêtait à partir comme si de rien était avant de se stopper net pour faire volte-face.

    -Euh... Salut, je m'appelle Merwen. Pourrais-je savoir qui vous êtes ?

    Kenneth continuait de le fixer. Il venait de lui faire la peur de sa vie, et c'est tout ce qu'il arrivait à dire? Kenneth aurait bien voulus pousser une beuglante mais d'un côté, ça aurait fait mauvaise impression sur eux, et de l'autre sa nature "cool" le lui empêchait. Elle se contenta de se relever prudemment, posant une main sur le tronc tout en reculant encore légèrement, comme si elle utilisait l'arbre comme bouclier. Poliment, elle fit une courte présentation tout en parlant sur un ton qui faisait à peu près maculin. Il ne fallait pas qu'elle grille sa couverture pour si peu, nanmého.

    -Kenneth, simple voyageur. Et vous?


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
-Sunny Sky [libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum