Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Parchemin, y es-tu ? [Libre]
Wolf O'Donnell a écrit :
avatar
Fidèle
Jeu 15 Mai 2014 - 19:37
J'étais dans un village plutôt tranquille. D'après de nombreuses informations sur ce village, c'était le bon endroit pour améliorer notre manière de combattre. Même si j'avais découvert quelques pouvoirs auparavant, je voulais m'améliorer davantage, goûter autre chose que le Death Note si jamais ce cahier devrait être confisqué. Je m'étais déjà fait avoir une fois. Je ne souhaitais pas une deuxième. Je voulais éliminer Near à tout prix. Qu'il voyait j'ai beaucoup changé, n'avait aucune chance contre moi ainsi que ses descendants et ses acolytes. J'entrais dans un atelier de parchemin où des papiers traînaient par terre. D'ailleurs, ils étaient inachevés, m'enfin, à vue d'oeil. Un vieil homme avec une chapeau chinois apparut devant mes yeux. Il me demanda si j'avais besoin d'aide.

-Bonjour. J'ai entendu dire que vous avez des scripts qui améliore la magie.

Malheureusement, l'homme asiatique qui était devant moi disait que les scripts ne devraient être en aucun à la portée de n'importe qui. Pourtant, j'avais soif de pouvoir, envie d'être puissant. Je tentais à nouveau de lui convaincre d'avoir ces manuscrits, que c'était pour éradiquer le mal, une aide pour créer un monde parfait où tout le monde vivrait en paix. Je ne pensais pas d'être face à une personne froide et sceptique. Après de nombreuses minutes, je perdais patience. Je me demandais si c'était une bonne idée. Après tout, il ne fallait pas opposer à un "Dieu".

-Assez ! Tu veux pas me donner tes scripts ?! Et bien, j'irai les chercher à mains propres, que cela te plaît ou non.

Je sortis mon Death Note que je tâchai une page en secouant mon stylo à plume. Avant, j'écrivais sur mon cahier. A présent, je dessinais, gribouillais, tâcha le papier. Difficile de comparer avec l'ancien pouvoir du Death Note. Une dizaine de monstres d'encre étaient invoqués. J'avais découvert ce pouvoir juste avant mon entrée à Kamiki. Ils allaient tenir prisonnier le scribe et guetter que personne m'empêche de fouiller l'atelier de parchemin. Je fouillais tout le lieu. Je pris les manuscrits même si ils étaient inachevés.

-Maintenant, je veux que tu m'enseignes les parchemins que j'ai dans mes mains. Dis-moi tout simplement ce que je dois faire. A moins que tu veuilles rejoindre les autres. Et dis-moi quelle est le parchemin avec les pouvoirs les plus puissants qui est dans ton atelier.

Disais-je en pointant celui-ci avec mon stylo. De toute manière, les créatures d'encre comprirent mes attentes. Il n'y avait pas besoin de parler pour ordonner à ceux qui tenaient la personne prisonnière de le serrer très fort.
Pièces Pièces : 15022
Nombre de messages : 119
Réplique/Citation : What's the matter, scared ?
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Landry a écrit :
avatar
Joueur
Sam 17 Mai 2014 - 19:24
Landry chassait les dindons sauvages (non, il ne se chassait pas) quand il entendit des cris derrière lui, alors il courut dans la direction de l’émanation du bruit, au bout de quelque minute, il déboucha dans un petit village, la source du bruit n’était autre que des enfants qui jouait… Il décida de chercher le premier endroit où il pourrait manger. En se baladant, il entendit de petits gémissements s’échapper d’une maison. Le chevalier rose décida d’aller inspecter l’étrange maisonnette. Il aperçut un jeune homme et un vieux aux prises d’une demi-douzaine de monstre affreusement moche. Il sauta dans la pièce en criant héroïquement. Le combat fut acharné, Landry eut la tête tranché, écrabouillé, éclaté, enfoncé et les monstres eurent des bleus, des bosses, des égratignures, des bobos, etc… Il finit, au bout de dix minutes de combat, Landry se retira de la bataille, les monstres ne l’attaquait plus et semblait attendre des ordres. Le guerrier regarda alors le jeune homme qui ne semblait pas du tout effrayer par les créatures présentes, cela lui semblait suspect. Celui-ci tenait plein de petit papier où il y était écrit plein de petits trucs qu’il n’arrivait pas à lire. De plus, lors de la baston, il avait mordu une créature, celle-ci avait un gout bizarre, et la peau du monstre s’était un peu diluée.
Pièces Pièces : 6709
Nombre de messages : 21
Age : 17
Localisation : Je sais pas trop...
Réplique/Citation : Autant être perdu en groupe que tout seul
Date d'inscription : 29/03/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Wolf O'Donnell a écrit :
avatar
Fidèle
Sam 17 Mai 2014 - 20:32
Comment le guerrier mauve osait-il de se prendre pour un super-héros ? Il arriva en fonçant dans le tas. L'atelier était couvert d'encre mais ça, ce n'était pas mon problème. Et encore, ce n'était qu'un guerrier amateur. Il était tellement débile qu'il n'a pas songé que les coups d'épée face à une créature liquide étaient inefficaces. De plus, même si un de mes monstres était en train de rester planté comme un légume face à sa partie manquante, en réalité, il régénérait son encre. Tout ce que le petit chevalier avait gagné était une langue colorée. Il avait juste effacer une partie de mes monstres mais n'avait aucun cas réussi à les détruire. Je me demandais si je devrais bailler pour cette intervention ou au contraire à rire tellement que c'était ridicule.

-Je vous ai dit pourtant d'empêcher quiconque venir dans les lieux. Une chance que j'ai face à moi un téméraire. Et il n'a aucune idée de ce que je fais sur toute personne qui m'oppose.

Disais-je dans un air condescendant. Aussitôt dit, un à cinq de mes monstres d'encre sautèrent vers mon adversaire afin d'en faire qu'une grosse entité englobant ma cible. Celle-ci devrait être perdu dans l'encre qu'il finirait par se noyer. Et ce n'était pas fini. Je savais bien que le gros monstre formé n'était pas suffisant en taille pour le noyer longtemps. Mon ennemi allait sans doute sortir de sa prison. Et encore, j'ai eu le temps d'ouvrir un des parchemins au hasard. Ma grosse intelligence m'avantageait beaucoup dans cette situation. Quoi ? N'ai-je pas le droit de me vanter un peu ? Oui, je sais que le pauvre petit héros va perdre son combat et que vous allez me haïr. Injuste ? Et bien, il n'avait pas à me défier. Bref, j'avais eu le temps de lire un des papiers. Plutôt intéressant. Cela parlait de "danse" et de "tempête". Tout était écrit. Il suffisait que je tourne autour de mes cibles pour ce sort. J'attendais que mon ennemi se libérait plus ou moins affaibli par le manque d'air.

-Tu as de la chance mon petit. Tu seras mon premier cobaye à tester mon sort.

Malgré les interdictions du vieillard, je me mis à concentrer. Penser les conséquences du guerrier, lui imaginer enfermé dans un tempête. J'ai entendu dire que dans mon monde, même si au début, je n'étais pas croyant en magie, on devrait se concentrer, imaginer la cible dans les plus atroces souffrances pour que le sort soit efficace. M'enfin, j'avais pioché cette informations dans des sites de magie. Et oui, il m'arrivait parfois de surfer sur Internet dès que je n'avais rien à faire. Bon, je ne vous cache pas que la scolarité manque de difficulté d'où le fait que je m'ennuyais en cours. Finalement, cette anecdote marchait bien ici. Je lévitai pour tourner autour de ma proie. Je tournais de plus en plus rapidement qu'un ouragan se crée dévastant le lieu et emporta le guerrier dedans. De plus, je voulais lui donner un petit cadeau. Quelques éclairs se formèrent dans la tornade afin de se diriger vers l'adversaire. Je ris tellement fort que c'était amusant de lui faire du mal.

Dé Action : Intensité de la foudre.

Vers 1 : C'est des petites décharges électriques qui peuvent te picorer mais sans autant pour faire mal
Vers 6 : C'est équivaut à ce que la foudre te tombe dessus
Pièces Pièces : 15022
Nombre de messages : 119
Réplique/Citation : What's the matter, scared ?
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 17 Mai 2014 - 20:32
Le membre 'Light Yagami' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Normal' :

Résultat :
Pièces Pièces : 25435
Nombre de messages : 7715
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Landry a écrit :
avatar
Joueur
Dim 18 Mai 2014 - 12:12
Landry était dans une situation critique, il commençait à se noyer dans la créature constitué d’encre.  Il avait besoin d’un plan et rapidement. Le chevalier se mit alors à boire la chose, ce n’était pas la meilleure chose à faire,  il commençait à étouffer. Bizarrement, il fut relâcher et le personnage qui apparemment dirigeait les monstres, s’était mis à léviter. Landry sortit alors son arc, encocha une flèche et tira, évidement il rata sa cible, mais c’est l’intention qui compte. L’étrange personnage tourna alors très vite autour du guerrier. Une tornade stagna dans la maison. Landry se prit un éclair au visage qui lui arracha un cri et l’assomma à moitié (elle a dû lui griller des neurones, mais on ne peut pas voir la différence). L’orage fini par perdre en puissance jusqu’à s’arrêter pour de bon. Le chevalier rose était à terre, mais le rire bruyant de l’ennemi l’avait réveillé. Landry essaya de se lever, il avait très mal à la tête, mais ça ne l’empêchait pas de dire à voix haute :

-«Surpris ?! T’es sors ne sont rien face à moi. »

Landry fut à la prise d’un fou rire. Il réussit à se relever, le  guerrier chancelait.

-« Maintenant prépare toi à faire face à la justice »

Le chevalier s’élança alors sur le garçon, c’était ça nouvelle cible. Il s’équipa de son épée et sauta sur son adversaire
Pièces Pièces : 6709
Nombre de messages : 21
Age : 17
Localisation : Je sais pas trop...
Réplique/Citation : Autant être perdu en groupe que tout seul
Date d'inscription : 29/03/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Wolf O'Donnell a écrit :
avatar
Fidèle
Dim 18 Mai 2014 - 12:57
Voilà que mon guerrier tenta de se lever, toujours motivé à m'arrêter. Le combat n'était peut-être pas assez amusant. C'était limite ennuyant. Je n'avais jamais vu une larve défier quelqu'un de puissant. Il devrait abandonner mais comme il persiste encore, je vais devoir continuer à lui corriger jusqu'à ce qu'il meure ou qu'il fuit. De toute manière, même si il fuyait, rien ne m'empêchait de le tuer pour ne pas qu'il ne renvoie des renforts. Par politesse, je voulais lui répondre malgré le fait que je souhaitais l'ignorer tellement il ne se rendit pas compte de ma puissance.

-Et comment compte-tu faire ? Avec ton épée en carton ?

Rien qu'avec cette provocation, mon ennemi sauta vers ma direction. Je n'étais pas étonné de son attaque. C'était même trop prévisible que j'ai eu le temps de dessiner un rond dans mon cahier afin de me créer un champ de force. J'attendais même le bon moment, qu'il soit près de moi pour faire la surprise. Dans un bon timing, le bouclier se créa. Il fit rebondir l'épée du guerrier que ce dernier se prenait lui-même les dégâts dans la face par surprise. Oh, ce n'était pas tout. J'avais envoûté ce bouclier. Ce dernier avait quelques étincelles et quiconque touchait ce bouclier se retrouvait paralysé. Dans mon cas, le guerrier l'avait touché avec son épée. Le métal qui était conducteur lui électrocutait à nouveau. Mieux, ses bras ne lui répondait plus.

-Tu ne t'attendais pas à celle-là ? D'ailleurs, tu me permets que je lise tranquillement ?

J'ouvris le deuxième parchemin. Seulement, le sort plus basique que le premier. J'avais peur que mon prochain sort serait inefficace mais bon, qui tente rien n'a rien. Je pointai ma paume en direction de ma cible. Un orbe lumineuse de couleur bleutée forma dans ma main. Je me concentrai davantage avant de lancer une boule de neige sur l'imprudent tant qu'il était encore sous l'effet de mon bouclier maudit. Une explosion de neige se créa au contact du guerrier. Mon sort était plutôt glacial. En plus de sa faiblesse, il aurait des chances d'être totalement gelé. Tant mieux, il pourrait me lâcher les baskets sauf il souhait que je passe à la vitesse supérieure.

Dé Action 1 : Température
Vers 1 : Le sort n'était pas assez prêt. Un peu de fraîcheur après ce combat !
Vers 6 : Landry est complètement congelé qu'il aura assez de mal à se déplacer

Dé Altération/Dé Normal 2 :
Nombre de tour indiquant la durée de l'effet de l'Altération
Pièces Pièces : 15022
Nombre de messages : 119
Réplique/Citation : What's the matter, scared ?
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 18 Mai 2014 - 12:57
Le membre 'Light Yagami' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

#1 'Dé Normal' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé Altération' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Dé Normal' :

#3 Résultat :
Pièces Pièces : 25435
Nombre de messages : 7715
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Landry a écrit :
avatar
Joueur
Ven 23 Mai 2014 - 20:43
Landry venait de se prendre une vague de froid, fort heureusement, il avait réussi à se protéger avec ses bras, mais maintenant il n’arrivait plus à bouger ne serait-ce que le petit doigt. Le chevalier rose réfléchit 5 secondes (c’est déjà un exploit, on ne peut pas lui demander pas trop, il y a une limite) et se dit que dans la position où il se trouvait, il n’avait pas l’avantage, il devait trouver un moyen de se battre et vite. Il décida d’aller de l’autre côté de la pièce où se trouvait une vielle serpillère, il remarque que pendant sa course, ses bras était balloté comme des vieux sacs à patates. Le chevalier s’arrêta un petit moment pour rigoler en se moquant de ses bras avant de remarquer qu’il avait autre chose de plus important à faire. Il reprit sa course en évitant les monstres constitué d’encre, il décida de les étudier un peu avant de se prendre un pilier parce que forcément quand on ne regarde pas où on va. Il venait d’attendre la serpillère, le guerrier essaya si s’est bras répondait de mais se fut encore un échec alors il attrapa la serpillère entre les dents avant de remarquer que ça marchait pas très bien. Le chevalier eut alors l’idée de sa vie, probablement, il e servit de ses bras pour se battre, avec un violant coup de buste, il réussit à donner un coup à une des créatures.
Il sauta une deuxième fois sur son adversaire en prenant tout le soin du monde pour que son coup l’atteigne, cette fois…
Pièces Pièces : 6709
Nombre de messages : 21
Age : 17
Localisation : Je sais pas trop...
Réplique/Citation : Autant être perdu en groupe que tout seul
Date d'inscription : 29/03/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Wolf O'Donnell a écrit :
avatar
Fidèle
Ven 23 Mai 2014 - 22:04
Ce duel était facile... Trop facile même. J'avais l'impression de perdre trop de temps avec cette vermine. Il me fallait se débrasser de lui et au plus vite ! Je ne pouvais plus supporter de lui voir résister aussi longtemps que possible. Il manquait beaucoup de dynamisme. Ses coups étaient trop prévisibles. Ma foi, c'était amusant de battre un faiblard mais le fait qu'il avait une défense en béton,  je refusais de dépenser trop d'énergie pour le battre. Je fis une roulade pour esquiver son coup. Néanmoins, il réussit à me bousculer mais pas au point de me faire mal. Malgré des faiblesses qui je lui donnait, il souhaitait continuer. Dommage que je ne pouvais plus provoquer de crise cardiaque rien qu'en écrivant son nom sur mon Death Note. De toute maière, je n'avais pas son nom. Notre combat aurait fini plus rapidement.

-Bon, tu commences à m'embêter. Je vais t'achever complètement afin que tu puisses me laisser tranquille.

Encore une fois, j'avais de la chance d'avoir fait quelques expérimentations avant de me frotter à lui. Tout ce que j'avais fait jusqu'ici n'était qu'une partie des pouvoirs que je pouvais faire mon cahier. Et là, je passais au bouquet final en espérant sérieusement qu'il allait vraiment se rendre ou mourir. Je me dessinai en forme d'être sans forme définie. Puis, je me sentis très léger que mon corps ne répondait plus. Ce dernier devenait en sorte liquide jusqu'à ce que je devenais un monstre d'encre. J'étais largement plus grand que mes créatures que j'ai invoqué. Mon rire était plus grave. Je pouvais faufiler dans tous les recoins. Voilà ma dernière créature pour le clou du spectacle : moi en tant que monstre d'encre. C'était la chose que j'avais découvert mais restait comment rendre cette trouvaille mieux au combat. Et si j'entrais dans le corps du guerrier ? Je pouvais toujours essayer.

Je fonçai à toute allure vers mon ennemi tel un gros jet d'eau en passant par la bouche. Avec une telle quantité d'encre, il pouvait facilement se noyer. Je cherchai son esprit pour lui tourmenter, l'abîmer, qu'il se rende compte que cela fut une très grosse erreur de sa part de me défier et d'y résister. Je compressai son coeur puis à la relâcher à un rythme irrégulier. Je dirigeai mon encre afin que le corps du mercenaire se propulse sur les murs de l'atelier en renversant quelques objets en passant. Bref, je m'amusai à torturer son corps, cela devrait être totalement douloureux pour lui. Mais bon, je ne pouvais pas la ressentir. Je n'étais qu'une entité d'encre. Cependant, l'effet n'allait pas durer longtemps. Après des minutes de souffrance pour lui, je sortis de son corps. Je regagna mon aspect humain ainsi que mon corps lourd. J'observai ma victime qui devrait être vraiment faible. J'espérai que c'était la dernière fois que je lui combattais et qu'il avait vraiment compris la leçon. A cause de lui, le vieux était parti se réfugier. Tant pis, j'allais me débrouiller tout seul pour lire le reste des manuscrit que j'avais pris. Ne voulant plus rester à nouveau dans ces lieux, je finis par quitter l'atelier, le village à la recherche de puissance.
Pièces Pièces : 15022
Nombre de messages : 119
Réplique/Citation : What's the matter, scared ?
Date d'inscription : 20/06/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
Parchemin, y es-tu ? [Libre]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» Puissant parchemin de sagesse
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Combo: parchemin de rebond et tête funeste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum