Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Perdu...[Libre]
Landry a écrit :
avatar
Joueur
Dim 30 Mar 2014 - 19:02
Landry, venant d’arriver dans un royaume inconnu, ne ressemblant à aucune carte qu’il avait vu jusque-là. Il errait déjà depuis déjà quelques jours sans savoir où il était et où il allait. Le guerrier avait aperçu plein de truc bizarre depuis qu’il était là, mais il avait arrêté d’essayer de comprendre. Il essayait de trouver quelqu’un qui pouvait lui indiquer comment retourner chez lui. Toute les personnes qu’il avait rencontré jusque-là ignorait même l’existence de son royaume, il fallait se rendre à l’évidence : il se trouvait bien dans un autre monde. A présent Il était dans une espèce de forêt sombre avec des arbres et tous les trucs qu’il y a dans une forêt, des buissons, des pitits lapins, toussa quoi. Le seul hic c’est qu’il faisait nuit du coup c’était moins rassurant. S’apprêtant à faire une halte histoire de se reposer un peu, il déposa le peu d’affaire qu’il avait. C’est alors qu’il entendit un gros craquement dans les buissons. Le jeune homme se dit qu’il était sans doute espionné par un démon malfaisant ayant probablement tué de millier d’innocents ou un simple passant…le démon méchant était tout de même plus probable selon lui. Le vaillant guerrier voulait quand même en être sûr. D’abords, Landry alluma un feu pour y voir plus clair.  Le chevalier aux cheveux rose s’avança alors doucement vers la source du bruit, mais glissa malencontreusement sur de la mousse humide et tomba directement en arrière, la tête la première dans le buisson d’on émanait le bruit. Landry sentit une vive douleur au niveau du crâne, il avait heurté quelque chose, ça fait très mal au crâne. Il se releva tant bien que mal. Landry se dirigea vers le feu pour faire une petite pause et calmer son mal de crâne.
Pièces Pièces : 8534
Nombre de messages : 21
Age : 18
Localisation : Je sais pas trop...
Réplique/Citation : Autant être perdu en groupe que tout seul
Date d'inscription : 29/03/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 31 Mar 2014 - 13:41
Observant la dense forêt ce trouvant en face de moi un léger sourire apparut su mon visage, puis ce sourire ce transforma en léger rictus tendis que je passa une main dans mes cheveux. Cela était typique des scénarios des livres en tout genre le cadre était parfait, une forêt qui semblait maudite tendis que le soleil était au crépuscule et allait bientôt disparaître laissant la lune éclairé de son éclat ternis cet endroit. D'un mouvement mon visage ce détourna en direction du soleil couchant un homme normal aurait attendu le lever du jour, mais une chose en moi souhaitais que je la traverse maintenant après tout j'attendais la chose qui pourrait m'arrêter. Il ne m'eut fallut très peu de temps pour prendre ma décision et ainsi reprendre mon chemin entrant dans cette forêt, après tout cela pouvait être amusant.

Cela faisait maintenant plusieurs heures que je me déplaçais dans la forêt sans le moindre soucis, l'éclat de la lune pleine illuminais cette dernière tendis que les légères bourrasques jouaient des mélodies en traversant les branches des protecteurs de ce lieu. Cela me semblait beaucoup plus simple que ce que je pensais ou souhaitais cela n'était qu'une question de point de vue après tout, mais j'aurais bien voulu avoir un certain challenge dans cet endroit même si ce n'est pas dans mes habitudes en tout cas depuis un certain temps tout est un bon prétexte pour risqué ma vie. Enfin bref ce n'était qu'une traversée comme les autres sans grand intérêt pour le moment, mais après quelques minutes cela semblait devenir beaucoup plus intéressant.

La lune était maintenant pleine démontrant que l'heure devait être tardive, une vieille légende disait que les nuits où la lune était complète étaient annonciatrice de mauvais augures. Ce n'était d'autant plus vrai qu'au même moment traversant les forêts sombres, des bruits étranges m’interpellaient ce n'était ressemblent à aucun animaux ou autre caractéristique de la flore. C'est alors que le ciel d'encre disparaissais lentement déchiré en morceau par une couleur semblable à celle du plomb, une brume légère devenant de plus en plus épaisse s'installais dévoilant une source de lumière non loin de ma position. Il ne m'eut fallut que quelques secondes de marche afin de la rejoindre, tendis que la brume se dissipait peu à peu faisant face à la lumière je pus apercevoir une personne au sol. La tension que la situation provoquait venait de disparaître en un coup au profit d'un rire à la vu du jeune homme au sol, tout en riant je lui tendis la main et me présenta d'une voix amical.

:« Je suis Squall Leonheart et toi ? »
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Landry a écrit :
avatar
Joueur
Mar 1 Avr 2014 - 18:15
Landry sursauta violemment, l’inconnu qui se trouvait devant lui l’avait surpris, il ne savait pas comment réagir. Il  se trouva alors dans une étrange situation, normalement, ce n’était pas lui qui devait aider les personnes ? Il accepta la main tendu et se releva se releva. Le chevalier au cheveu rose n’avait jamais vraiment accueilli de personnes, il essaya  de se rappeler comment, étant enfant, sa famille accueillait les gens. Sa mère préparait une tasse de thé bien chaude à l’invité et l’installai toujours près du feu, quelque fois même, lorsqu’il faisait très froid, offrait une couverture. Malheureusement, il n’avait ni tasse, ni thé. Il réfléchit encore un petit moment. Il s’aperçu qu’il avait un feu par contre, alors il proposa au dénommer Squall, de s’assoir non-loin du feu, mais pas trop, car le feu, ça brule avait-il remarqué lors d’une quête.
Il se rappela qu’on lui avait posé une question, il n’avait pas envie de paraître mal-élevé et se contenta de bredouiller :


- Moi, je me nomme Landry, je suis un héros venu d’ailleurs.

Alors, Landry, qui voyageait seul depuis quelque jour, avait envie de parler avec quelqu’un, raconta a cette inconnu plutôt sympathique toute son aventure. De son départ jusqu’à la rencontre. Mais beaucoup de questions le préoccupait : où était-il, que se passe-t-il, pourquoi ce pays regorge de chose étrange, etc…
Malgré ce flot de question survenant dans sa tête, Landry ne posa que deux question :

-Que fait une personne comme toi dans la forêt, si tard ?

L’autre question semblait gêner Landry, celui-ci hésita quelques instants avant de la poser :

-Quoi que tu fasses puis-je t’accompagner, je ne sais pas où je vais, autant ne pas savoir où aller avec toi, non ? Supplia Landry
Pièces Pièces : 8534
Nombre de messages : 21
Age : 18
Localisation : Je sais pas trop...
Réplique/Citation : Autant être perdu en groupe que tout seul
Date d'inscription : 29/03/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Mer 2 Avr 2014 - 17:58
En quelques secondes cet endroit ternis avait repris vie et cela simplement à l'aide d'un feu, mais ce n'était pas tout le jeune homme plein de vie me rappelait mes traversées avec les autres héros. Ainsi de très bon souvenirs, c'est pourquoi un sourire avait pris place au coins de mes lèvres tendis que j'observais ce dernier tendis qu'il se présentait. Il était maintenant commun que des gens viennent d'autre endroit et atterrissent dans ce monde étrange, mais à mes yeux le plus important c'était qu'il ne soit pas seul maintenant, car il était simple dans ce monde de périr et j'avais de l’expérience dans le domaine. Un silence s'installait tendis que nous étions tout deux autours du feu, je n'avais pas vraiment beaucoup d’expérience dans les relations humaines, mais ce dernier repris et me posa une question ce qui me forçait tout autant à prendre la parole en ayant une demande qui m'eut fait sourire.

«Avant toute chose j'aimerais savoir qu'est ce que tu entend par une personne comme moi Landry ?

Un léger rire s'échappa et j'eus repris la conversation normalement.

«C'est difficile d'être un nouveau venu dans ce genre d'endroit, mais ce n'est pas le genre de demande que tu devrais faire à n'importe qui mon grand. Sache que dans ce monde les points de vues et les idées divergent grandement et il en existe deux extrême, un des deux est la destruction total de cet univers imagine si tu serais tombé sur l'une de ces personnes ?»

Un sourire serein apparut sur mon visage visant à rassuré le jeune homme.

«Comme tu arrive dans ce monde tout comme moi il y'a maintenant trois ans de cela j'accepte ton offre, mais une question maintenant pour voir si toi tu l'accepte. Serait tu prêt à me suivre jusqu'en enfer ? »
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Landry a écrit :
avatar
Joueur
Sam 5 Avr 2014 - 11:07
Landry dévisagea le dénommé Squall, que voulait-il dire par "personne"? Il savait que c’était parce que le personnage qui se trouvait devant lui n’avait pas une forme démoniaque, d’après lui c’était un humain tout à fait normal. Alors il répondit tout simplement :

-Quand j’ai dit une personne comme toi, je pensais a un être humain, de plus, tu n’as pas un aspect démoniaque. Je sais aussi qu’il a des ennemis partout, si tu en faisais partie, tu aurais déjà attaqué.

Landry, qui n’avait pas trop apprécié d’avoir été appelé « mon grand », se mordit les lèvres afin de ne pas répliquer. Alors, Squall posa une troisième question et celle-ci l’avait intrigué. Un sourire mystérieux étirait les traits de son visage et eus une crise de fou rire, le chevalier aux cheveux rose  répondit alors :

-L’enfer, je ne crois pas que tu puisses m’y emmener, on va dire que je n’y ai jamais été invité.

Le ventre de Landry se mit a grogner. Il dit à Squall de rester ici, et qu’il reviendrait vite. Le guerrier rose, était allé chercher à manger dans la forêt. Il trouva un buisson qui avait des fruits d’une couleur rouge écarlate, il avait tellement faim qu’il n’hésita pas une seule seconde, en prit une poignée de main. Il porta un de ces fruits à sa bouche. Il profita de ce petit festin, mais après quelques minutes, il ressentit de violant spasme partout dans le corps. Il cria de douleur, se mit à vomir, mais c’était trop tard, il venait d’avoir une mort atrocement douloureuse. Il réapparut et se dit :

-Je ne devrais plus manger n’importe quoi, moi, ça fait atrocement mal.
Pièces Pièces : 8534
Nombre de messages : 21
Age : 18
Localisation : Je sais pas trop...
Réplique/Citation : Autant être perdu en groupe que tout seul
Date d'inscription : 29/03/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 6 Avr 2014 - 20:19
Observant ce dernier je n'avais dis un mot de plus souhaitant simplement avoir les réponses à mes questions, mais l'un des mots dont j'avais fais l'utilisation semblait lui faire problème au vus de sa réaction ce dernier souhaitais me répondre quelque chose qu'il n'osait pas vraiment. C'était un avantage lorsque les gens n'étaient pas dans cet endroit depuis un certain temps, ils ne savent pas qui vous êtes et sa réponse démontrait cette logique ce qui me fit d'autant plus rire, mais bon je lui ferais comprendre en temps voulu ce n'est pas le moment pour l'instant. D'ailleurs même si je le souhaitais ce dernier avait disparus au plus profond de la forêt, laissant comme simple consigne de rester ici à attendre son retour.

J’exécutais son souhait avec une certaine discipline et n'avait pas fait le moindre mouvement, ayant le visage face au feu observant ce dernier, mais le temps se faisait long et après quelques minutes je décida de prendre chemin à sa recherche il était simple de se perdre dans ces bois et cela était peut être ce qui c'était produit. Après quelques secondes de recherche je tomba sur ce dernier mangeant des baie rouges, mais je n'avais pas fais la moindre intervention, car je ne savais pas à propos de la toxicité de ces dernières. C'est alors qu'une chose étrange c'était produit ce dernier avait disparus alors qu'il agonisait en face de moi pour ré apparaître au même endroit, la situation était certes comique, mais cet étrange pouvoir m'intriguait je ne perdis pas plus de temps et alla le rejoindre. Je posa alors mon bras sur son épaule, tendis que des éclairs bleus s'échappait de ma main tendis que je transmutais une pomme rouge.

« Si tu avais faim tu aurais pus simplement me le dire non ? Prend ça et régale toi »
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Landry a écrit :
avatar
Joueur
Jeu 10 Avr 2014 - 19:11
Landry arracha la pomme des mains de Squall et la dévora en moins d’une minute. Après quelque minute de silence, il regarda Squall, le guerrier aux cheveux rose avait les yeux qui brillaient d’admiration :

-Ton pouvoir, c’est de faire apparaitre des pommes ! Landry en pleurait de joie. Mais c’est fantastique, je ne souffrirais plus jamais de la faim.Tu as le pouvoir le plus puissant que j’ai jamais vu.

Il s’essuya la bouche pleine de bave avec sa manche et repris :

-Allez, viens, on rentre au campement.

Une fois arrivé, le chevalier poussa un bâillement et décida qu’il allait bientôt se coucher, il n’avait ni cape pour se réchauffer, ni couverture il décida de s’endormir près du feu, mais malheureusement, il s’en approcha trop près, et se mis à prendre feu, se leva et couru dans tous les sens en poussant un cri qui ressemblait un peu à ça : auhouahuoa, ça brûle, ahouaou. Le boulet rose fini par réussir a mettre feu à la forêt. Entre deux cris il dit à Squall

-COOOOOOUUUUUUUUUURRRRS, je te rattraperais.

Landry s’éloigna en poussant des cris de douleur mais, de loin, ça faisait assez comique…
Pièces Pièces : 8534
Nombre de messages : 21
Age : 18
Localisation : Je sais pas trop...
Réplique/Citation : Autant être perdu en groupe que tout seul
Date d'inscription : 29/03/2014
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Perdu...[Libre]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» photos perdu sur mon PC
» Nom du Lapin perdu ...
» le québec libre!!!
» Base de Torcy - nage en eau libre
» Les aventuriers du flood perdu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum