Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueUltra-Stéroïde00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

L'Épreuve des Ombres[PV : Adele Faust]
Aller à la page : Précédent  1, 2
~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 16 Mar 2014 - 21:59
Rappel du premier message :


Loin, loin dans une contrée qui se nommait Termina, reposait en elle une vallée abandonnée que l'on nommait le Désert Ikana. La région était connue pour ses nombreux spectres et la disparition inexpliquée de plusieurs de ses habitants. Autrefois, la famille Ikana reignait sur ces terres, mais on raconte qu'après s'être éteint, des étrangers auraient réveiller sa colère en causant d’innombrables dégâts au sein même de son prestigieux Temple du Soleil. Les ruines de la vallée sont toujours accessibles, mais le mystère de ces lieux n'a toujours pas été résolu. Parfois, en se promenant dans ce village abandonné, on entend le marmonnement de certaines voix, de personnes disparus. Certaines momies font aussi irruptions du sol de la vallée pour attaquer ceux qui les dérangent.

En arrivant sur place, vous sentez comme une force qui vous guide en direction d'un village abandonné. L'air y est corrompu, et un silence de mort, excepté quelques brindilles qui s'agitent sous le vent, hante les environs. Vous avez eu connaissance de cette terrible histoire liée à la famille Ikana, grâce à un garde qui se trouvait sur le chemin, cependant, il n'a pas voulu vous en faire savoir plus. Un trésor reposerait cependant au plus profond de ces ruines. Oserez vous y aller et résoudre en même temps l'Épreuve de la famille Ikana ?


L'épreuve du destructeur commence.
Pièces Pièces : 31714
Nombre de messages : 8112
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Message
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Adèle "Faust" a écrit :
Dictateur
Dim 20 Avr 2014 - 15:04
Alors que la chaleur s'étendait lentement pour se dissiper, Adèle se posait en haletant beaucoup, elle n'avait pas l'habitude de faire de tels souffles à rallonges. Au moins les momies étaient complètement hors-jeu six pieds sous terre, elle pouvait enfin avancer. La dragonne remarqua alors un second receptacle dans lequel se trouvait une petite clé. Elle la mit alors dans son sac torsal et fit demi-tour, vu qu'elle ne voyait plus de signe hostile de la part de la grotte. En revenant sur ses pas, elle vit que la porte des deux autres tombeaux étaient à présent ouverts, comme si avoir passé cette épreuve avait déclenché le mécanisme d'ouverture. L'espace d'un sourire, Adèle avança vers le seuil du premier, curieuse de savoir ce qui l'attendait comme trésor.

Elle entra alors dans le premier, lequel semblait être une rivière asséchée, vu l'érosion du sol en forme de congé qui laissait aisément penser à un écoulement. Il ne devait pas y avoir grand chose tout au bout, si le fleuve était actif à l'époque alors les autochtones de la vallée devaient sans doute avoir du mal à atteindre la source, avec le courant. Sans s'attarder dans ce tombeau apparemment petit, Adèle avança vers le second tombeau qui venait de s'ouvrir plus tôt, et le dernier que comptait la grotte. Elle allait pouvoir avancer d'avantage dans l'immense entité rocheuse de la vallée Ikana.

Le premier détail qu'elle remarquait était l'étroitesse du couloir, elle devait replier ses ailes pour ne pas les heurter. Elle n'aimait vraiment pas les grottes, pas sous cette immense forme imposante, mais pour sortir elle allait bien devoir avancer. Son seul souhait s'avérait être de ne pas rester coincée, parce qu'elle risquait fortement de ne pas pouvoir se libérer.Sans prévenir, la paroi qui s'était ouverte depuis la dernière bataille s'était refermée subitement, ne lui laissant qu'un seul chemin possible, droit devant. Soudain elle sentit les murs se rapprocher, ainsi que le sol se dérober sous ses pattes, ne laissant qu'une étroite passerelle branlante en guise de pont. Plus loin elle voyait enfin ce qui semblait être un autre coffre, il fallait donc avancer. Il y avait aussi ces étranges fentes aux murs, annonçant clairement que des projectiles pointus et fins pouvaient la toucher. Malheureusement elle n'ainait pas non plus les objets pointus comme le grappin de Link sur Tallon IV, ils avaient la fâcheuse habitude de percer ses écailles.

Soudain, une lance vint frôler sa tête pour se ficher dans le mur opposé, la mettant bien en garde que le piège fonctionnait. Étrangement, une flèche se ficha dans son dos depuis un angle de tire bien différent, juste pour l'embêter, sachant très bien que c'était son point faible. La dragonne ressentit très vite des vertiges, alors que chaque pas la menait au trésor. Le sol brun-noir commençait à devenir un peu rouge sur un côté, puis bleu foncé de l'autre. Ensuite du jaune apparut au milieu, ainsi que du vert et de l'orange, voire aussi du mauve. La passerelle devenue un très long arc-en-ciel se mit à onduler comme un serpent en ricanant, comme quand deux personnes sont sur un pont suspendu en corde et que l'un fait tout bouger pour faire peur à l'autre. Adèle ne savait pas pourquoi, mais elle détestait ces choses (les arcs-en-ciel, pas les ponts), colorés, intangibles, tout cela lui donnait souvent la nausée et elle évitait de s'en approcher. Elle se mit alors à grogner pendant que le vicieux arc-en-ciel la regardait en s'esclaffant, rendant son équilibre dangereusement instable.


-Bonsoir Faust ! Ou plutôt devrais-je dire "Adèle la jeune dragonne qui avait peur des arcs-en-ciels depuis toute petite" ! Qui aurait cru que cette chose que je suis causerait ta perte alors que je suis si doux et inoffensif ?!

-F...ferme-la ! J...je ne suis plus comme ça, tu ne me fais plus peur depuis longtemps ! VA-T-EN !!

Malgré son assurance, elle tremblait de peur en sentant la passerelle onduler sous la rangée de pattes. Elle devait marcher de façon linéaire et non à quatre pattes, ce qui la rendait très facile à déséquilibrer. Deux lances virent soudain l'empaler de part en part au niveau de l'abdomen, rendant ses déplacements plus difficiles à cause de leur longueur. La dragonne ignorait les blessures et le sang qui en coulait, elle tremblait en essayant de ne pas tomber dans l'immense fossé. Elle ne voulait pas mourir à cause d'un simple arc-en-ciel, alors elle ferma les yeux et brisa la pointe des deux lances en avançant. Adèle ne voulait plus voir cette horrible chose, et étrangement le sol devenait parfaitement stable. Elle avança alors rapidement en gardant la cadence pour ne pas tomber et briser la passerelle fine, sans savoir où se finissait son chemin. De la sueur perlait de plus en plus sur tout son corps, alors que son hideux adversaire ne parlait plus, elle ne savait pas quel mauvais coup il préparait, mais elle allait de plus en plus vite afin de lui échapper. Avant qu'elle ne s'en rende compte, elle avait heurté un des murs de la salle du fond, ce qui la stoppa. Le coffre attendait derrière elle, sagement, le temps qu'on vienne l'ouvrir. Heureusement le puissant hallucinogène se dissipait rapidement dans son corps et elle prit enfin compte de ses importantes blessures. Sans attendre plus longtemps, elle ouvrit le coffre avec une griffe, ne tenant plus à s'éterniser dans cette grotte maudite. Certaines de ses pattes tremblaient encore de peur, mais elle s'aperçut que l'arc-en-ciel était une illusion et qu'elle avait eu peur pour rien, mais c'était une peur qui méritait largement qu'un jour elle la surmonte...
Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
PNJ
Lun 21 Avr 2014 - 21:02
Malgré les blessures, Adele avait su puiser en courage pour parvenir jusqu'à l'autre côté de la passerelle et des murs qui comportaient bon nombre de pièges. Blessée et mal en point, la dragonne allait sans doute devoir faire une petite pause. Restait cependant un problème : bien qu'elle avait à présent en sa possession la clé qui lui permettrait d'ouvrir le dernier temple, les dalles devant elle s'étaient effondrées au fur et à mesure, ne laissant la place plus que pour un large gouffre. Il était en plus de cela impossible d'espérer voler dans un si petit espace. La dragonne était donc ainsi piégée ? Peut être pas...A côté du coffre se tenait une stèle, similaire à celle qu'elle avait déjà trouvée précédemment, sur laquelle figurait de nombreuses inscriptions. Parmi ces dernières, on pouvait y trouver des croquis représentant des hommes portant des lances, en train de se battre face à ce qui ressemblait un nuage, duquel sortait une main. Comme si quelque chose avait tenté de s'emparer des Ikan...iens ? et de leur faire subir les pires atrocités. Le peuple qui résidait au fond de la Vallée Ikana avait cependant pris les armes, et avaient tentés de résister. Mais quel pouvait donc bien être ce mal qui les avait tous terrassé ? La Vallée Ikana était la région la plus ancienne de Termina, et à l'époque, rien n'existait autour excepté des champs dont on ignorait encore la fertilité. La plupart des gens habitaient au sein de ce village, perché au sommet du canyon de cette vallée, silencieuse et qui était devenue au final morbide. Sous les dessins se trouvaient des petites légendes, qui étaient là pour orienter Adèle et l'aider à comprendre. Ces stèles devaient avoir été dressées par les derniers survivants, dans le but de conserver l'histoire d'Ikana.  

« Cette lumière divine cachée au cœur de la vallée nous a protéger de la Grande Menace. Longtemps, après avoir mené une guerre contre ce Fléau, nous avons trouvé refuge au coeur de ces souterrains. Mais notre Monarque, malade, devenait de plus en plus impuissant. Inquiet pour son peuple, il décida de réaliser une dernière action, pour conserver la mémoire de celui-ci. »

De quelle grande menace parlait ces inscriptions ? Pour le moment, le mystère était entier. Mais ce texte évoquait bel et bien un peuple unifié, qui s'était battu pour leur survie. La lumière qui était évoquée faisait sans doute référence à ce grand Miroir qui se trouvait dans le hall souterrain. Celui ci datait donc d'avant même l'installations de ces hommes au sein de la vallée. Quelle étrange histoire....Cette stèle ayant dévoilé tout ses secrets, Adèle n'avait plus qu'à repartir. Mais avant cela, elle remarqua une dernière ligne, écrite en petit, comme si le rédacteur avait souhaité caché ce texte de la vue des plus pressés.

« Ô Toi qui lit ces lignes, le Trésor de notre Peuple te servira à quitter ces lieux. Démêle le Vrai du Faux, Vois par delà le Visible, l'Invisible. Et ce Grand Pouvoir qu'est le nôtre, te guidera. »

...Rien de plus pour guider Adèle ne figurait sur cette grande stèle. A présent, celle ci allait devoir se débrouiller dans le but de pénétrer dans le dernier Temple qui l'attendait au sommet de la grotte, le plus grand. Tout comme le racontait la stèle, la Lumière et la Perception étaient des sujets importants pour les Ikaniens. Adèle devrait tirer cela à son avantage pour parvenir à desceller la vérité sur l'Épreuve des Ombres.
Nombre de messages : 8112
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Adèle "Faust" a écrit :
avatar
Dictateur
Jeu 24 Avr 2014 - 2:36
Quelques gouttes de sueur perlaient sur le front et les tempes de la dragonne, alors que les effets du produit hallucinogène se dissipait enfin. Elle s'en voulait un peu d'avoir cru que cette illusion était réel, mais même elle ne pouvait lutter contre les tréfonds obscurs de son esprit. Les deux lances qui l'avaient empalée plus tôt se mettaient doucement à se consumer à cause du feu dans son corps, mais les plaies demeuraient intacte et le sang qui en coulait bien réel. Elle commençait à en avoir marre de ces pièges, surtout qu'avec sa taille imposante elle se les prenait souvent en entier. Malgré tout elle était encore vivante et pouvait largement tenir debout, ce qui la fit avancer vers le coffre.

En s'approchant du mur final de la pièce, elle vit le trésor ainsi qu'une grande stèle ornée de dessins et sur laquelle était écrit un texte. Visiblement le schéma représentait cette fameuse grande menace, ce fléau qui avait fait souffert de nombreux habitants de la vallée. Il fut une si grande terreur qu'ils étaient obligés de trouver refuge dans ces galeries, de s'enfouir sous terre. Adèle ne put s'empêcher de sourir en lisant leur souffrance sur ce bout de pierre, elle aimerait bien un jour fingurer dans les anales d'un peuple comme une source de souffrance et d'horreur terrifiante. En faisant un peu plus attention, Adèle lit une plus petite partie des écrits qui incitait celui qui lirait ça à prendre les armes contre la bête qui avait décimé les ikaniens. C'était donc une si grande terreur que personne n'avait pu s'en cacher, il fallait qu'elle tente de recruter cette chose afin qu'elle lui permette de mener à bien cette quête de terreur.

La dragonne ouvrit alors le coffre et prit la clé qui s'y trouvait pour la mettre entre ses dents. Selon le texte il fallait voir l'invisible, cela faisait donc référence à cette petite loupe. Sans vraiment savoir à quel endroit chercher, elle passa le monocle de vérité sur toute la paroi du fond dans l'espoir de trouver encore un bouton. Après seulement quelques secondes, elle vit une serrure, dans laquelle elle enfonça la clé. Le mur se découpa alors pour tomber dans le sol en coulissant, ce qui lui laissait le champ libre pour aller trouver ce monstee. Si ce goule de la dernière fois et les momies l'avaient attaquée, alors il devait y avoir aussi cette créature, ce pourquoi les pièges n'étaient pas là pour faire joli. La dragonne avança alors dans les escaliers afin d'atteindre la salle suivante, en espérant trouver la sortie au bout. Malgré ses blessures, elle comptait bien assurer afin de vaincre ce nuage obscur et ainsi prouver qu'elle était plus apte à semer la crainte que lui.

Après les très longs escaliers, elle vit une fine lueur recangulaire et passa l'espace afin de se retrouver dans une immense salle. Vu qu'elle avait fait beaucoup de chemin vers le bas de la grotte, il fallait bien rattraper tout ça si elle voulait revoir un jour la couleur de l'azur. Une fois le monstre battu, elle comptait bien en faire son esclave afin qu'il exécute les tâches ingrates à sa place.
Pièces Pièces : 12227
Nombre de messages : 299
Age : 26
Localisation : Dans les airs en train de m'aérer un peu
Réplique/Citation : Je vais t'apprendre ô combien la vie est compliquée
Date d'inscription : 07/12/2013
Liens : Famille : Spyro, Ignitus, Volteer, Cyril, Terrador
Alliés : Flandre, Remilia, Nightwish + guilde
Ennemis : Linkfan, Bowser


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


† RP en cours : †

Les vestiges de la rancune



Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 26 Avr 2014 - 22:13
La salle à l'intérieur de laquelle Adele pénétra était immense. Celle ci se trouvait être cependant sombre, des rideaux de couleur rouge sang étant disposés le long des murs, ainsi que certaines bannières royales, trouées par certains endroits, et vieillis à cause des âges et des époques. Cette salle qui se tenait cacher à l'intérieur de ces souterrains, connectant directement le second Temple avec le troisième, se révélait être plus un hall qu'autre chose. Et pourtant, un élément se tenait tout au fond de cette pièce, la différenciant d'un hall d'accueil quelconque. Un trône. Un trône sur lequel était assis un squelette recouvert de tissus sur lesquels se trouvaient des motifs similaires à ceux que Adele avait déjà pu voir sur les murs qui racontaient les mythes et l'histoire du Peuple d'Ikana. Ces vêtements semblaient sophistiqués, mais tout comme les rideaux de la salle, ils avaient veillis, traversant les époques et les générations, et se retrouvaient désormais ternis voir salle. Le squelette en question possédait une grande épée, massive, qui était posée à ses pieds. Mais étrangement, il manquait un élément à ce corps sans vie...Sa tête. Où était-elle bien passée ? Une voix grave résonna à travers toute la salle du Trône, questionnant ainsi la Dragonne.

QUI ES-TU POUR OSER TROUBLER LE SOMMEIL DE MON PEUPLE....



L'accueil fut plutôt froid, les échos de la voix caverneuse continuant de se répéter tout autour de la salle, laissant Adele répondre au bout cependant de quelques secondes. Cependant, la voix fut plus rapide, et tonna de nouveau dans le but de se présenter. Le regard d'Adèle semblait clairement indiquer qu'elle avait compris de qui il s'agissait.


TOUT EST FINI POUR NOUS...QU’ESPÈRE TU AINSI TROUVER EN PÉNÉTRANT DANS CES LIEUX ? SI TU PARVIENS A RÉSOUDRE L'ÉPREUVE DES OMBRES, DANS CE CAS JE TE JUGERAI APTE A TE BALADER AU SEIN DE MON ROYAUME DÉCHU...EN GARDE !






Une aura mauve apparut tout autour du squelette à l'allure de géant qui siégeait sur son trône. La tête du squelette quant à elle venait de se matérialiser tout juste derrière Adèle, profitant de sa surprise pour lui donner un coup qu'elle ne serait pas prête d'oublier. La force de la tête géante fut telle que la Dragonna roula au sol, blessée. Pendant ce temps, le corps sans tête fit plusieurs pas, armée de son épée colossale, avant de placer sa tête sur son corps et de s'exclamer tout en riant :


PERSONNE N'A JAMAIS BATTU LE ROI IKANA. PARVIENDRAS TU A COMPRENDRE NOTRE SECRET ?



Une fois et une fois seulement que sa tête fut solidement vissé sur son corps, le Roi attaqua la Dragonne en faisant passer sa lourde épée par dessus son épaule. L'épée vint alors s'encastrer dans le sol, répandant plusieurs gravas tout autour de la dragonne. Il s'agissait de la dernière épreuve, celle que renfermait le Tombeau Royal d'Ikana. Et Adele n'était à présent plus très loin de connaître tout de ce peuple. Encore fallait il parvenir à rester en vie. Et ça...C'était une autre affaire !

Dé : Adele touchée (Parfait/Bien) ou non par l'épée
Pièces Pièces : 31714
Nombre de messages : 8112
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 26 Avr 2014 - 22:13
Le membre '~PNJ general~' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 31714
Nombre de messages : 8112
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Adèle "Faust" a écrit :
avatar
Dictateur
Dim 27 Avr 2014 - 6:01
Le silence se faisait de plus lourd, comme si une catastrophe imminente allait s'abattre sur elle. Adèle restait sur ses gardes, alors qu'elle surveillait les environs nappés d'obscurité. Des rideaux se faisaient voir un peu partout autour d'elle, sans doute pour cacher des fenêtres. Elle avait donc une raison de plus de terminer rapidement cette escapade souterraine qui virait à la séquestration. La dragonne se doutait que quelque part devait se trouver son dernier adversaire, et il ne tarda d'ailleurs pas longtemps à manifester sa présence en parlant d'une voix très forte sans pour autant crier.

Étrangement la voix ne venait pas du squelette qui s'approchait d'elle dans des pas lourds. Selon ses paroles, il devait dormir et Adèle l'avait réveillé, malgré qu'il n'ait plus de système auditif depuis des lustres et qu'elle se montrât discrète en arrivant dans la salle. Il voulait ce que la dragonne voulait trouver, mais pourtant ce n'était pas difficile à deviner.


-D'abord on dit bonjour quand on est poli, mais je constate que les vers n'ont pas dévoré que vos chairs royales. Pour un roi qui se trouve en haut de la hiérarchie je vous trouve bien mal élevé.

Ce que je veux trouver ? Le trésor de ce peuple, ensuite la sortie. Je commencerai par vous, non, TE réduire en vulgaire tas d'os, m'accaparer votre butin, et repartir comme une voleuse, ce que je suis actuellement.

Je terminerai en disant que si j'avais pu retourner d'où je suis venue, je ne serais pas restée en ces lieux. Malheureusement une paroi m'a bloqué le passage dans ton cher royaume, preuve de la profonde stupidité de ton peuple.


Comme pour la punir de ses paroles sans une once de tact, la tête du squelette se plaça derrière la sienne et lui donna un coup de boule. Adèle tomba alors sur le sol et culbuta avant de se relever vaillamment en grognant. -Tch...l'effet de surprise, l'atout des faiblards, pas très digne de la royauté d'attaquer dans le dos de son adversaire... La dragonne montra alors les crocs alors que sa tête revenait sur le sommet de son corps. Elle n'était plus du tout d'humeur à plaisanter, surtout devant un adversaire aussi puissant.

Sans attendre plus longtemps, il abattit sa lame dans le sol, ce qui craquela le sol autour d'eux deux, sans doute pour démontrer l'étendue de sa puissance. Ensuite il s'avança vers elle pour lui infliger un coup de lame, mais Adèle la dévia avec la lame de sa queue, laquelle vint se ficher faiblement dans le sol avec l'élan. La tête courbée sous le buste du squelette royal, elle fermait les yeux en penchant sa tête vers le sol, ses yeux s'ombrageant dans l'instant.


-Je vais t'apprendre ô combien la vie est compliqué, tu vas regretter d'avoir croisé ma route !!

Par les ténèbres abyssales des enfers et le feu sacré qui puise sa chaleur dans les pires brasiers, j'en appelle à votre puissance, donnez-moi la force de tout réduire en cendres autour de moi et de terrasser mon adversaire...


Sur ces mots, alors que le roi tirait sa lame du sol pour la transpercer, Adèle plaça ses cornes au niveau de son torse et le souleva violemment pour le projeter dans les airs. Sa masse musculaire ayant rejoint la terre à cause de sa décomposition, il se montrait plus léger que sa taille le suggérait. Alors que son adversaire fendait les airs quelques mètres au-dessus de sa tête, la dragonne prit une grande inspiration, se concentra quelque peu, et cracha une colonne de feu presque aussi grosse que celle qui a mis fin à l'existence de la tour de la corruption. De couleur rouge-orange de base, une spirale bleue épaisse parcourait tout le long du rayon incandescent. Lequel s'écrasa de plein fouet sur le roi et le plaqua violemment contre le plafond rocheux. Sous le choc, de nombreux rocher se détachèrent pour succéder la chute du squelette vers le sol et finalement s'écraser avec lui avec fracas dans un nuage de poussière, faisant reculer la dragonne pour ne pas se prendre les rochers. Malgré sa victoire assurée, selon son pronostic, elle gardait un oeil attentif et une distance conséquente pour guetter les éventuelles attaques surprises de la part du roi ikanien.

-Si tu ne me connais pas encore, je vais y remédier. Je m'appelle Faust, un nom que tu n'oublieras pas !!
Pièces Pièces : 12227
Nombre de messages : 299
Age : 26
Localisation : Dans les airs en train de m'aérer un peu
Réplique/Citation : Je vais t'apprendre ô combien la vie est compliquée
Date d'inscription : 07/12/2013
Liens : Famille : Spyro, Ignitus, Volteer, Cyril, Terrador
Alliés : Flandre, Remilia, Nightwish + guilde
Ennemis : Linkfan, Bowser


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


† RP en cours : †

Les vestiges de la rancune



Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 27 Avr 2014 - 15:15
Le combat de la dernière Épreuve venait de commencer, et Adèle ne mit pas longtemps avant de prendre l'avantage, sans doute mécontente du fait que le Roi Ikana ne semblait pas très respectueux vis à vis de son adversaire, et qu'il avait souhaité la surprendre. Le Roi fut amené contre le plafond rocheux de la salle suite à l'apparition d'une colonne de flamme, lui faisant perdre quelques os au final, avant de retomber avec fracas contre le sol, écrasé par un rocher. De nouveau, un important silence s'empara de la salle, brisé ensuite par un rire qui se voulait tout aussi surprenant que le fait que sa tête était apparu derrière elle.

UN TRÉSOR...PENSE TU RÉELLEMENT QUE NOUS CACHIONS DANS CET ENDROIT AUTRE CHOSE QUE LE MIROIR DE LA VÉRITÉ ? CE TOMBEAU FUT UNIQUEMENT CONSTRUIT POUR NOTRE REPOS ÉTERNEL...MAIS AUSSI POUR NOUS CACHER DE LA GRANDE MENACE.

De nouveau, le terme de la grande menace faisait surface. De quoi pouvait il s'agir ? Sans doute que si Adèle pouvait se servir de cette chose qui avait tant effrayer le peuple de l'Ombre...Alors peut être seulement pourrait elle devenir invulnérable ? Le Roi ne fut cependant pas prêt à en dévoiler davantage. Le rocher qui l'avait ouvert se fractionna en plusieurs morceaux, qui explosèrent dans tous les sens, dévoilant un squelette à qui il manquait plusieurs os mais assez pour tenir debout. Le Roi en question leva son épée en l'air, et les os qui trainaient au sol revinrent vers lui, l'une se plaçant au niveau de sa clavicule, l'autre recouvrant son pied droit, les morceaux manquant et dispercés dans la salle se replaçant automatiquement aux bons endroits, le tout grâce à un courant d'air qui se déplaçait tout autour des parties manquantes. Le Roi poursuivit, tandis que sa lame brillait d'une énergie noire, procurée par le pouvoir des Ikaniens.

TES INTENTIONS SONT IMPURES...C'EST POURQUOI C'EST ICI QUE TA VIE VA SE TERMINER. REJOINS LE ROYAUME DES MORTS ! GARDES !

Un bruit de cassure, de sol transpercés, à la manière de la salle du goule...Adele observa rapidement le sol avant de constater des mains recouvert d'os défoncer le sol. Il en sortit un premier squelette équipé d'un bouclier et d'une masse, le second qui apparut possédant lui un fléau qu'il fit tournoyer dans les airs, touchant le torax de la dragonne. Le Roi se plaça au niveau du trône, tournant le dos à la scène, et levant les bras face à une statuette qui était posée sur un petit autel, récitant une sorte de formule, proche d'une prière. Pendant ce temps, les deux squelettes s'approchaient de la dragonne. Leurs yeux brillaient, comme si une énergie sombre les habitait. Bannis de l'au delà, ils avaient été condamnés à rester aux côtés du Roi d'Ikana...Pour toujours. Le premier squelette attaqua avec sa masse, l'encastrant dans le sol, d'une manière similaire à l'erreur qu'avais commis le Roi. Le second en revanche, avait une portée d'attaque beaucoup plus éloignée, ce qui lui permit de balancer son fléau contre la gueule de la Dragonne, et de lui casser plusieurs dents au passage. Les deux squelettes se mirent à ricaner, entourant Adèle, et se méfiant d'un coup de queue qui pourrait les diviser. Mais si ils étaient capables de se réunir comme pour le Roi, alors, cela voulait peut être signifier qu'ils étaient invincibles...

A moins qu'Adele ne trouve quelque chose...Et si c'était le cas, il fallait le faire au plus vite.
Pièces Pièces : 31714
Nombre de messages : 8112
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Adèle "Faust" a écrit :
avatar
Dictateur
Dim 27 Avr 2014 - 17:24
De nouveau, un long silence se fit, alors que des gravats retombaient encore sur le roi et le rocher qui l'écrasait. Malheureusement ce dernier fit éclater purement et simplememt tout ce qui l'entravait dans ses mouvements. Étrangement Adèle s'attendait à un peu de résistence de la part du squelette dont les os jonchaient le sol. De façon étonnante, elle voyait les mêmes os se regrouper sur différentes parties de la carcasse du roi afin de le régénérer. Il fallait donc qu'elle passe à la vitesse supérieure si elle voulait le vaincre et le détruire pour de bon. La dragonne grognait un peu alors qu'il se moquait d'elle qui croyait qu'un autre trésor l'attendait, mais elle s'était bien fourvoyée depuis le début, la seule chose que gardait ce peuple était le monocle de vérité. Elle n'avait vraiment plus rien à faire dans cette grotte, il ne restait plus qu'à rosser ce pseudo-roi et elle serait enfin en paix.

-La seule grande menace que vous devriez craindre, C'EST MOI ! Jamais je ne permettrai à quiconque de me sous-estimer ! CRAIGNEZ L'IRE DU DRAGON !

Sur ces mots, Adèle lui cracha une boule de feu explosive,mais qui n'eut pas grand effet face à lui. C'est alors que la lame du dirigeant squelette vira du bleu fluo digne d'un tuning américain au noir le plus obscur, qui se planta dans le sol avec fracas. Deux autres squelettes plus petits sortirent alors du sol fissuré, la masse d'arme de l'un la faisant reculer d'un coup dans le torse et se positionnèrent en bouclier devant le roi, clairement pour le défendre. Ainsi il tourna les talons et alla tranquillement s'installer dans son fauteuil limite en train d'allumer sa télé pour regarder Poubelle la Vie. Un nerf tiqua sur la tempe de la dragonne alors que le roi s'asseyait dans son trône sans même s'occuper du combat en cours, chose courante chez les rois, mais pas tolérable pour Adèle. Son adversaire était le roi à partir du moment où ils ont croisé le fer, personne ne devait intervenir durant le duel, un combat à un contre un, pas deux.

Les deux gardes passèrent alors à l'attaque, le premier enfonçant sa masse d'arme dans la figure de la dragonne, ce qui la fit cracher quelques bouts de dents, chose encore inédite jusqu'à présent. Alors que la massue du second s'abattait dans le sol à côté d'elle, la dragonne fit un bond en arrière pour prendre du recul. Les gardes pouvaient sentir l'aura de la dragonne changer alors que des rubans de matière noire faisaient le tour de son buste en boucle pour former plusieurs cercles irréguliés et encastrés autour d'elle. Un silence de plomb se fit, pendant que les gardes reprenaient leurs assauts en marchant vers elle. Le premier à la plus longue allonge lança de nouveau sa masse d'arme dans la figure de la dragonne, mais au lieu de la refaire tourner autour du bâton qu'il tenait en main via la chaine qui les reliait, il ne pouvait plus extraire son arme des crocs de la dragonne qui l'agrippait avec force. Ses yeux aussi avaient changé, ses pupilles en amande étaient devenues très fines, alors qu'elle regardait le lanceur avec une expression meurtrière. La boule épineuse commençait à trembler entre ses dents, alors que des fins bruits se faisaient entendre. Soudain des fissures apparurent et la boule se brisa en mille morceaux, dont une partie qu'elle avala pour nourrir le brasier qui venait de s'intensifier.

Alors que le second abattait son arme vers Adèle, celle-ci cracha soudain une énorme colonne de feu qui rebondit sur le plafond pour s'abattre avec violence sur eux trois, mais les gardes furent les seuls à se faire projeter. Elle espérait de tout coeur qu'ils comprenaient ce qu'ils venaient de faire et retourneraient sous terre, pour leur propre sécurité.


-IMPARDONNAAAAAAAABLE !!! PAUVRES VERMISSEAUX, COMMENT OSEZ-VOUS FRAPPER UNE CRÉATURE LÉGENDAIRE COMME MOI AVEC TANT D'INCONSCIENCE ?!

Pendant que la dragonne devenue rougoyante de feu sortait de sa colonne de feu en prononçant ces paroles, les gardes retournèrent à la charge sans même utiliser leur cerveau, même si il n'existe plus. La douleur constante, les enfreints à l'honneur, l'inconscience de ses adversaires, tout ça lui donnait un second souffle, si bien qu'elle ne sentait plus aucune souffrance. Afin de se venger des deux cloportes qui osaient la défier, elle se mit à sauter sur le garde à la massue encore intacte et l'attrapa au cou qu'elle brisa sans la moindre difficulté, son crâne étant malheureusement trop gros pour entrer dans sa bouche. Alors que le premier garde la frappait, la dragonne les repoussa tous les deux avant de commencer à planer dans les airs. De sa bouche sortit alors une flammèche de feu qu'elle accueillit au creux de ses ailes recourbées à présent devant elle en cercle. D'un seul coup, elle les déploya au maximum, la flammèche se mettant alors à prendre de l'amplitude jusqu'à de gigantesques proportions. Les rideaux ainsi que tout ce qui était fait de tissu s'embrasa sous l'effet de la sphère de feu qui avait envahi toute la pièce dans ses moindres recoins, jusqu'à faire tomber le trône sur le sol. Ses adversaires ne savaient pas voler, c'était un avantage pour elle, ses attaques pouvaient enfin se déchainer. La dragonne se reposa alors au sol, l'air de la pièce ondulant de chaleur, alors que l'atmosphère de l'endroit exigu avait pris cinq degrés d'un seul coup.
Pièces Pièces : 12227
Nombre de messages : 299
Age : 26
Localisation : Dans les airs en train de m'aérer un peu
Réplique/Citation : Je vais t'apprendre ô combien la vie est compliquée
Date d'inscription : 07/12/2013
Liens : Famille : Spyro, Ignitus, Volteer, Cyril, Terrador
Alliés : Flandre, Remilia, Nightwish + guilde
Ennemis : Linkfan, Bowser


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


† RP en cours : †

Les vestiges de la rancune



Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Jeu 1 Mai 2014 - 16:57
Le Trône sur lequel s'était réfugié le Roi se retrouva au sol suite aux vibrations et à l'impact de la boule de feu qu'Adèle avait projeté au seine de cette Salle Royale. Autant le dire tout de suite, les deux gardes impériaux avaient réussis à plutôt bien énerver leur adversaire dont le regard avait changé, prenant un air assassin et vengeur. Lorsqu'Adèle avait projeté une colonne de flammes pour projeter l'un des deux squelettes, elle remarqua quelque chose qui ne sembla pas coller. Le squelette qui n'avait pas été visé, continuait de trembler de pair avec son acolyte, en observant les flammes qui se tenaient autour d'eux, sans que ses os ne soient atteint par les flammes. Pourquoi une telle agitation alors que ce garde là n'avait pas été visé ? Le second finit par se relever de ses blessures, optant pour lancer son fléau dans sa gueule qu'Adèle n'hésita pas à briser. Puis, suite à de nouvelles tentatives d'attaques, Adèle venait de réussir à faire augmenter la température de la salle, en brûlant plusieurs rideaux à l'intérieur de la salle. Des halo de lumières s'étaient formés autour du sol, et malgré la superficie qu'ils occupaient à l'intérieur de la salle du Trône, aucun des trois squelettes n'osaient se regrouper au centre. Les deux gardes, dont les os étaient éparpillés et éclatés au sol, ne bougeaient désormais plus, laissant au Roi la liberté d'agir en ce qui concernait la suite du combat.

Le Roi d'Ikana frappa une première fois, Adèle utilisant ses ailes pour voleter quelque peu en arrière et éviter son attaque frontale. Il avait écouté ses paroles, le dragon affirmant qu'il s'agissait d'une créature légendaire. En effet, bien des mythes parlaient de lézards capables de voler, mais encore jamais le Roi n'en avait vu, malgré sa très longue vie et même après, dans la mort. La seule espèce qui s'en approchait étaient ces dodongos, qui sortaient parfois de leur grotte la nuit pour errer silencieusement autour des frontières d'antan du Royaume d'Ikana. Le Roi frappa de nouveau la Dragonne qui se retrouva déséquilibré, proche de la lumière projetée au sol, mais le Squelette préféra lui, rester dans l'ombre. Avec un coup de queue bien placé, Adèle réussit à faire voler plusieurs os aux quatre coins de la pièce. Mais rapidement, et comme tout à l'heure, ces derniers furent attirés comme des aimants autour du Roi, lui permettant de se reconstituer à volonté. Celui ci se mit alors à ricaner, et tapa la lame de son épée dans le sol. Une autre, fantômatique, surgit du sol, précisément là où se tenait Adèle, et l'empala au niveau de l'abdomen, dans un effroyable bruit de chair transpercée. Tout à coup, la créature des Mythes sembla se calmer, au fur et à mesure du nombre d'hectolitres de sang qui tombait au sol. Le Roi d'Ikana, remit sa tête en place, faisant claquer ses os, en se déplaçant de façon circulaire tout en s'approchant d'Adèle. Au fond, les deux gardes venaient eux aussi de se reconstituer, annonçant clairement quelque chose de très frustrant pour le dragon qui s'était tout de même bien défendu, mais l'heure de sa mort venait enfin de sonner. Le Roi leva sa lame, profitant de sa paralysie pour être à deux doigts de l'achever. N'y avait il aucun moyen d'en finir avec eux ? Pourquoi ces rideaux étaient ils présent à l'intérieur de cette salle ? Pourquoi se réfugier au sein d'une grotte ? Le Roi formula quelques mots, sans doute les dernier qu'Adèle allait entendre.


MON ROYAUME A ÉTÉ SOUILLÉ DEPUIS TROP LONGTEMPS, IL EST TEMPS D'EN FINIR. MÊME SI JE SUIS CONDAMNÉ A RESTER ICI, ET QUE TU ES UNE CRÉATURE DE L'OMBRE, TOUT COMME MOI, TU N'ÉTAIS PAS DIGNE D'ENTRER EN CES LIEUX. ADIEU, CRÉATURE DE LÉGENDE...DISPARAIS DU MONDE DE LA LUMIERE.
Pièces Pièces : 31714
Nombre de messages : 8112
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Adèle "Faust" a écrit :
avatar
Dictateur
Jeu 1 Mai 2014 - 22:33
Les gardes du roi tentaient désespérément d'achever la dragonne, mais leur adversaire fou de rage ne voulait pas les laisser la toucher une nouvelle fois avec leurs pattes répugnantes. Elle les attaquait férocement sans la moindre pitié, éparpillant leurs os autour d'elle en faisant de l'arme restante un amas de gravats. Dans ses crocs craquaient leur corps depuis quelques minutes déjà, comme si elle brisait un rocher avec les dents, alors que les gardes gisaient au sol sans la moindre goutte de sang, comme de vulgaires tas d'os. Le roi, visiblement perturbé dans sa lecture de magasine pornographique (ou pas), se leva finalement et s'avança lentement vers la dragonne déchainée, avec une confiance presque insolente. Il tenta alors d'infliger un nouveau coup d'épée à Adèle, mais ce fut un geste vain car elle esquiva avec grande facilité, visiblement pas de taille contre elle. D'une riposte, elle abattit rapidement sa queue dans le squelette royal et brisa sa structure en un tas d'os un peu plus grand que celui des gardes, preuve qu'il avait encore des progrès à faire dans le combat, malgré sa taille imposante. Le roi se recomposa alors dans les secondes qui suivirent, comme si il pouvait se régénérer à l'infini, mais Adèle ne comptait pas laisser un simple problème mathématique l'entraver dans sa victoire presque inévitable.

Sans attendre le prochain essai, le squelette abattit de nouveau son épée dans le sol, sans doute de nouveau pour démontrer sa puissance absolument gigantesque de tas d'os sans muscle. Soudain une lame noire sortit du sol et empala la dragonne de bas en haut au niveau du torse, faisant gicler une gerbe de sang dans les airs. Adèle posa alors les genoux au sol et s'effondra en poussant des gémissements animaux de rage mêlés à la douleur, alors qu'elle essayait de se relever malgré le coup puissant subi de plein fouet qui la faisait saigner abondamment. Comme pour ne lui laisser aucune chance, les deux gardes se reformaient aussi et ricanaient en choeur avec le roi, apparemment ravi de sa victoire éclatante. La dragonne vit alors sa lame bleutée se soulever au bout de son bras pour lui donner le coup de grâce, c'est à ce moment que celle-ci se mit à laisser s'échapper un peu de feu pourpre de sa bouche, lequel se nourrissait de son sang. Alors qu'il abattit sa lame sur elle, Adèle roula vite sur le dos et se concentra un peu plus afin de lancer sa dernière attaque. Pendant que l'épée du roi était plantée dans le sol rocheux, du feu s'amassait dans la bouche de la dragonne qui s'apprêtait à lancer son meilleur coup. En entendant le mot lumière et en apprenant qu'il était aussi une créature de l'ombre, elle remarqua les halos lumineux qu'elle avait fait apparaitre dans la salle et dont les gardes ne s'approchaient pas. D'un seul coup, la dragonne envoya une trombe de feu vers le plafond, mais cette fois ce n'était plus trois mais quatre couleurs qui s'alliaient afin de détruire sa cible. Le plafond était déjà affaibli par son précédant tir, c'était l'occasion de voir qui de ces deux créatures de l'ombre résisteraient le mieux à la lumière. Adèle cracha alors son épais rayon quadricolore sur la surface rocheuse fragilisée du plafond, faisant alors un gros trou dedans. La grotte visiblement percée à jour (au sens propre), Adèle remarqua que des fissures faisaient tomber bien plus de pierres que ce qu'elle avait imaginé. Heureusement son tir la protégeait des débris de roche à cause de la projection d'énergie circulaire du feu. Par contre les trois squelettes ne semblaient pas aimer des masses se faire ainsi exposer la lumière, ce qui ne put que ravir la dragonne baignant dans son sang. Heureusement le dégagement de chaleur eut vite fait de cautériser ses plaies, mais elle en avait perdu beaucoup et devait se reposer, alors elle se plongea volontairement dans un profond sommeil de fatigue et aussi parce qu'elle avait tout donné dans ce dernier combat. Même si elle restait éveillée, elle ne pourrait même plus riposter, cependant elle était encore en vie et espérait de tout coeur que les squelettes fondent à la lumière à laquelle ils étaient entièrement exposés à présent. Au moins elle avait le mérite d'avoir pu se confronter à un roi invaincu, rien que ça la satisfaisait déjà, alors qu'elle se laisser enlacer dans les bras de Morphée, assommée par la fatigue mais bien vivante et dans un état stable.
Pièces Pièces : 12227
Nombre de messages : 299
Age : 26
Localisation : Dans les airs en train de m'aérer un peu
Réplique/Citation : Je vais t'apprendre ô combien la vie est compliquée
Date d'inscription : 07/12/2013
Liens : Famille : Spyro, Ignitus, Volteer, Cyril, Terrador
Alliés : Flandre, Remilia, Nightwish + guilde
Ennemis : Linkfan, Bowser


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


† RP en cours : †

Les vestiges de la rancune



Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 4 Mai 2014 - 15:57

Trop tard...Lorsque le Roi d'Ikana vit la fissure contre le plafond de la grotte, et la façon avec laquelle la roche s'écroulait au sol, se pulvérisant en petit morceau, le chef de la Tribu, se mit à genoux, levant sa lame, dans l'espoir de repousser la lumière. Son épée se mit à fondre, observant autour de lui, et constatant que ses deux autres gardes n'étaient déjà plus de ce monde. Ce dragon...N'était pas comme les autres. Il était parvenu à résoudre les énigmes du Peuple de l'Ombre, et à s'engouffrer au plus profond de leur tombeau, en récupérant même au passage le plus précieux de leur trésor : le miroir qui révélait l'invisible...Le Monocle de Vérité. Le Roi d'Ikana sentit son souffle s'accélérer, avant de le perdre peu à peu, comme épuisé par cette trop forte énergie qui était en train de dévorer petit à petit le Mausolée. Le Roi Ikana inclina quelques instants sa tête, observant la dépouille d'Adele au sol, qui venait de s'endormir, après un rude combat et toutes ces épreuves. Malgré ses blessures, le Roi prononça quelques paroles.  

...COMMENT AS-TU FAIS...POUR DEVINER NOTRE SECRET...QUI ES-TU DONC...

Le squelette se mit à ramper, lentement, en direction d'Adèle, alors qu'il était en train d'être désintégré, sa disparition prenant la forme de nombreuses flammes bleues qui envahissaient son corps. Posant sa main squeletique sur le front de la bête endormie, le Roi tenait à lui laisser quelques souvenirs, à lui raconter comme promis l'histoire de son peuple...Celui du Peuple Ikana.

Un jour, il y a fort longtemps, alors que les habitants de ce Canyon étaient encore des humains, certains commencèrent à développer une maladie qui provenait, dit on, d'un autre monde. Les habitants d'Ikana ne le savaient pas encore, mais ces derniers avaient développés une certaine sensibilité à la lumière. Le Canyon était souvent plongé dans l'obscurité, et le soleil restait dans cette zone, couché, berçant les lieux dans un crépuscule qui durait toute la journée. Un jour, une Tour qui était apparue à l'horizon changea radicalement le climat de ce lieu, devenant rapidement une région où la lumière avait prise place à la nuit comblée par les étoiles.  Petit à petit, les habitants sortaient de moins en moins, d'abord malade si ils sortaient, victimes de cancers de la peau, tandis que d'autres hyper-sensibles mouraient sur place dès qu'ils osaient sortir. Le Mal du Soleil frappa les lieux, et lors du règne du Roi Ikana, les villageois prirent cela pour une malédiction. Devant ce phénomène incurable, le Roi décida d'inviter les habitants à se réfugier à l'intérieur d'une grotte, qui avait été spécialement aménagée pour eux. Un miroir géant y avait été construit, afin de canalyser la lumière du soleil à l'extérieur et de la transformer en énergie, dans le but d'alimenter le mausolée qui avait été construit dehors. La vie s'y était organisé, réunissant à la fois proches de la famille royale, gardes, chevaliers, et même prisonniers (d'où les salle de tortures) et simple villageois. Le Monocle de la Vérité, lui, était un instrument qui avait été conçu par les Oracles de l'époque, dans le but de prédire l'avenir...Un avenir bien sombre pour le peuple, qui se mit à disparaître petit à petit, le Roi se rendant compte que même filtrée à travers un miroir, la lumière restait nocive pour eux. Cette grotte devint donc leur tombeaux,  et la colère de la tribu résonna suite à l'intrusion de certains touristes et chercheurs ayant décider de l'explorer dans le but d'exploiter les fameux miroirs qui avaient été construits par la Tribu Ikana. Ainsi, aujourd'hui même, la colère de certains d'entre eux s'exprime de par l'apparition de ces momies, déambulant la nuit, dans la vallée, sans but...et vengeur...


Le Roi Ikana finit par disparaître, ayant projeté en Adèle tous ces souvenirs, qu'elle allait pouvoir visionner comme s'il s'agissait d'un Rêve. Les flammes furieuses de la dragonne avaient brûler tout le Temple, révélant une issue pour elle qui lui permettrait de s'échapper du Canyon. Le hall entier était désormais recouvert par cette lumière, qui illuminait la salle, à l'intérieur de laquelle le dragon se trouvait. Une dernière fois, les mots du Roi résonnèrent, afin de confier sa dernière volonté à Adèle...Avant de disparaître...Pour toujours.

...SOIS DIGNE DE CE MIROIR...RENDS HOMMAGE A NOTRE PEUPLE...GARDE LE...EN NOTRE MÉMOIRE...

Monocle de Vérité +1


ÉPREUVE TERMINÉE, ADELE FAUST DEVIENS DÉSORMAIS DESTRUCTEUR
Pièces Pièces : 31714
Nombre de messages : 8112
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
L'Épreuve des Ombres[PV : Adele Faust]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum