Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

L'épicentre de tous nos problèmes [PV Gozen (numéro 3), Ryam, Sir Cul, Capricorn, Nightmare, Snow, Rengar (numéro 2), Shikkan]
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mer 8 Jan 2014 - 3:03
Jonathan et Gozen marchaient dans une forêt emplie de félins, à la recherche d'un autre fragment de l'univers du garçon arc-en-ciel, mais ils n'avaient pas vraiment de piste. Ils sentaient simplement sa présence, quelque part par ici, et la chaleur grimpante dû au climat tropical devenait de moins en moins supportable, bien que Gozen, lui, n'en ressentait nullement les effets. Le jeune homme aux côtés de l'extra-terrestre lui tira la manche et lui expliqua avec un sérieux qui ne lui ressemblait pas qu'il s'ennuyait à mourir, et que les recherches étaient bien trop longues comparées à d'habitude, mais l'extra-terrestre ne répondit pas, sondant avec parcimonie les lieux. Le fragment se trouvait bien quelque part, mais où ... ?

Jonathan sentit d'autres présences, autres qu'animales, pas loin d'eux deux, et se mit sur ses gardes. Gozen en fit autant. Ce soudain agglomérat de personnes, dans un lieu si reculé, était plutôt étrange, mais qu'importait. L'extra-terrestre pointa une direction et murmura "Par-là", avant de s'engouffrer entre deux grands arbres, enlevant sa garde. Connaissant la logique de Nintendo World, Gozen s'attendait à une gigantesque grotte, un temple, ou n'importe quoi d'autre, menant à l'objet qu'il espérait tant retrouver, au prix d'un combat titanesque contre un monstre ou un adversaire de taille tel qu'Axem.


Mais pas cette fois. Un peu de tranquillité et de facilité était aussi permis, et si le quatuor (en l’occurrence le duo, ici), n'était pas habitué à cela, c'est ce qui allait se produire. ... Peut-être.
Pièces Pièces : 53098
Nombre de messages : 5772
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Mer 8 Jan 2014 - 11:48
Perché sur une branche tout en haut d'un gigantesque acajou, Ryam maugréait. Il avait chassé ces imbéciles d'écureuils en vain... Même en ayant pris de la hauteur, pas moyen d'apercevoir le moindre sentier, ni la moindre trace de civilisation.
Foutus humains... Capables de raser des prairies entières et d'assécher des lacs pour y mettre des pavés mais pas de baliser leurs forêts... Pathétique.
Soudain un craquement sec parvint à ses longues oreilles et interrompit ses réflexions. Quelque chose approchait de sa position. Il redressa le nez et huma l'air longuement. Ce n'était pas un félin cette fois ci, ni l'un de ces idiots d'écureuils... Des humains peut-être, ou du moins quelque chose s'en approchant ?
Enfin ! Si ces créatures étaient douées d'un semblant de raison, peut-être pourraient-elles lui indiquer le chemin de la sortie ! Oh, il n'était pas égaré, loin de là... Enfin si, mais il se gardait bien de l'admettre.
Il descendit  lestement quelques branches, se servant de sa queue d'écailles pour se maintenir en équilibre, jusqu'à pouvoir apercevoir les deux hommes qui avançaient dans sa direction. Il ne fallait pas qu'il les rate, il ne pouvait pas prendre le risque de les voir s'enfuir. C'est pourquoi il choisi l'instant précis où ils passaient juste en dessous du grand arbre pour leur tomber dessus... Presque littéralement.

Quelques vociférations et malédictions plus tard, il se redressait et essuyait ses mains poussiéreuses dans son pantalon.


-Bien le bonjour messieurs, dames !

Il n'avait pas encore appris à distinguer mâle et femelle et ne voulait froisser personne. Le sexisme ne fera pas partie de ses (déjà trop nombreux) défauts. Les deux autres ne semblaient pas particulièrement surpris par cette brusque rencontre, comme s'ils avaient toujours deviné sa présence. Peut-être s'était-il fait moins discret qu'il ne le pensait... Qu'importe !

-Vous êtes des créatures sociables n'est-ce pas ? Vous avez de la chance, je veux bien vous accorder un peu de mon temps et me dévouer pour vous tenir compagnie. Et puis je ne peux pas vous laisser continuer ainsi, vous n'êtes que deux... Si je marche avec vous, nous serons trois. Ce sera un tout petit pas vers la perfection, mais un pas tout de même.

Malgré le regard déconcerté de ses interlocuteurs, il n'attendit pas même de réponse et poursuivit :
-Je me demande bien ce que vous venez faire par ici. Tout alentours, il n'y a que des arbres affreusement mal alignés et des créatures sans intérêts.
Il marqua une pause pour jeter un coup d’œil par dessus son épaule
-Qui ne sont pas toutes amicales d'ailleurs...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Rengar a écrit :
avatar
Chasse
Mer 8 Jan 2014 - 13:17
Après 2 jour de marche tranquille, discrète. J'étais tombé sur cette grande forêt, une forêt peuplé de félin et une forêt dans la quelle je me doutais pouvoir m'installer quelque temps avant de repartir sans doute a la recherche d'une véritable proie à ma hauteur de chasseur. Grrrr vivre tel un animal qui migre me dégoûtait. J'avais précédemment abandonné Fern et Merwen 2 personne sur lesquelles j'avais fondé quelque espoirs, j'avais remplis ma dette pour Fern, mais je m'en voulais un peu tout de même. Mais c'était ainsi la partie de moi sauvage et indépendant n'avais pas su être dompté par ses 2 personnes sans ambitions précises... J'étais un chasseur sauvage et me lié a quelqu'un jusqu'à le suivre était quelque chose de bien trop difficile pour moi. Alors que j'avançais, je fus surpris par quelque félin qui se baladais dans la forêt sans faire de bruit. Comprenant que cette forêt n'étant sans doute pas vide si des félins prenais la pleine de se déplacer. Il n'y avait aucun doute qu'il cherchait seulement à s'éloigner de quelque chose de potentiellement dangereux.

Je continuais ainsi mon avancé mais cette fois ci d'une manière plus discrète. Passant de broussaille en broussaille comme le prédateur que j'étais. Et cela sans un bruit. Puis là je les vis... 3 Personnes. 2 être humains qui paraissais chercher quelque choses. Et un autres type était tombé d'un arbre qui les surplombais. Ce type était étrange. On aurais dis un croisement d'humain et de poisson. J'observais ses oreilles dentelé en souriant. Elle me rappellait une pratique de mon père qui était d'arraché l'oreille de sa proie vaincu et de l'accroché a un collier. Pour ma part, je préférais arracher une dent, où un autre élément solide pour en faire un trophée.

-Je me demande bien ce que vous venez faire par ici. Tout alentours, il n'y a que des arbres affreusement mal alignés et des créatures sans intérêts.

Le mutant... Car maintenant c'est ce que je pensais qu'il était n'avais pas tort. Cette forêt était vide d'intérêt, mais plutôt pratique pour s'y reposer... Je n'aimais pas les mutants et ce type n'y faisait pas exception, je me promettais de si j'en avais l'occasion lui régler son compte... Ces créatures n'était pas normal. Il faut donc bien quelqu'un pour en nettoyer la surface de ce monde que je venais de rejoindre.
Le mutant venais de jeter un coup d'oeil dans son dos. Exactement à l'endroit où je me montrais. Alors sois il m'avait détectez. Sois il faisant seulement pour approuver ces propos qui suivièrent :

-Qui ne sont pas toutes amicales d'ailleurs...

Je décidais de ne pas prendre de risque inutile et de sortir des herbes hautes dans les quelles j'était planqué.
Ainsi de toute ma hauteur je me levais. Et les rejoignais d'un pas lent et silencieux. Je leur jetais à chacun un regard qui voulait dire "Je ne sais pas ce que vous faites ici, mais si vous me cherchez je vous bute." C'était là une simple méthode d'intimidation pour ne pas être jugé comme inférieur. Remarque je surplombait facilement par la taille les 3 types. Alors je restais plutôt impressionnant si on comptait mon apparence guerrière de chasseur.
Pièces Pièces : 6660
Nombre de messages : 348
Age : 19
Localisation : En chasse
Réplique/Citation : "Tonight, WE HUNT"
Date d'inscription : 06/04/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



"Tonight, WE HUNT !"

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Snow a écrit :
Chomp
Mer 8 Jan 2014 - 15:28


Shikkan, Snow et leurs compagnons, Nagima et Magnesium, avaient marché longtemps avant d’arriver jusqu’ici. Une forêt remplie de drôles d’animaux agiles. L’ambiance était assez joyeuse malgré l’absence de Kirby, qui était parti depuis peu et avait laissé un grand vide.

La jeune hérissonne se remit à courir partout, toute égayée d’avoir affaire à un nouvel environnement. Aucun gros matou ne s’était présenté pour lui faire redescendre le moral. Nagima restait sage derrière, trouvant presque agaçant les mouvements perpétuels de Snow. Il fallait même la suivre pour ne pas la perdre de vue, changeant comme deux chemises ses courses et ses trajectoires. Shikkan et Magnesium suivaient également comme ils le pouvaient.

Il faisait très chaud, mais cela ne dérangeait pas Snow. Elle ne pensait à rien, trop heureuse d’être sortie des Mystic Ruins, où elle avait rencontré Shikkan, qui avait eu la gentillesse de rester avec elle. Bien qu’elle soit terrifiante pour la plupart des autres personnes, la jeune demoiselle la trouvait adorable. Sans ce masque de haine qui lui couvrait le visage, elle paraissait presque rajeunie.

Alors qu’elle observait un énième félin inoffensif qui s’enfuyait entre les broussailles, elle détecta des présences inconnues. Enfin, inconnues… l’une d’elles lui rappelait vaguement quelque chose.

- Shikkan ! Shikkan ! S’écria-t-elle en lui attrapant son énorme main et tirant sa compagne vers elle.

Elle était intriguée. Chaque personne rencontrée était une nouvelle expérience fantastique, mais revoir d’anciennes connaissances était encore mieux. Snow avait l’impression que toujours, tout le monde s’en allait. Il y avait eu Nightmare, Scott, Merwen, Black Rock Shooter, Kirby… et toujours, elle avait l’impression que personne ne reviendrait.

En entraînant ses amis, la jeune hérissonne se dirigea vers la source de ces présences. Plus elle se rapprochait, et mieux elle les sentait. Elle en était certaine maintenant : il y en avait une qu’elle connaissait – joyeuse, bienveillante, agréable – et le souvenir de Jonathan lui raviva les sens. C’était lui ! Il était revenu !

Elle courait si vite qu’elle finit par lâcher Shikkan, trop pressée de revoir l’adolescent. Nagima, d’un crissement réprobateur des mandibules, accéléra le pas pour ne pas la perdre. Elle faillit piétiner un félin tout gris qui passait là et se prendre des racines dans les pattes.

Le groupe apparut enfin dans son champ de vision. Le dos d’un immense furry, baraqué comme les arbres alentours, attira toute son attention. Elle ne s’était pas attendue à rencontrer un être de cette stature, bien qu’elle s’attendît toujours à assister à des choses exceptionnelles. Mais Rengar la laissa sans voix. Tellement d’ailleurs qu’elle ne se rendit pas compte qu’elle continuait de courir et foncer droit sur lui. Elle se cogna accidentellement contre lui, son poids plume sûrement négligeable pour faire basculer un mastodonte pareil. Elle chancela, faisant des pas pour ne pas tomber, en marmonnant un bête mot d’excuse. Nagima parut, froissée et exaspérée de courir partout.

Snow, un peu sonnée, observa le reste du groupe. Elle leva la tête pour observer Rengar, qui devait certainement avoir repéré sa présence de loin, elle qui avait filé dans la forêt sans se donner la peine d’être discrète. Un gros félin aussi. Sauf qu’il semblait plus évolué que le reste. Il avait le poil blanc, une armure de chasseur professionnel, et son simple regard – des yeux brillants, un rouge cerné d’un bandeau et un bleu cyan – fit baisser celui de la petite. Alors, elle aperçut l’homme-poisson, humanoïde avec de longues oreilles, qui lui rappelaient un peu celles de Link, si ce n’était que leurs bords étaient un peu déchirés. Elle eut du mal à prendre plus attention à ce nouveau personnage, car elle vit Gozen, qu’elle reconnut tout de suite, puis Jonathan, qui lui souriait. Elle eut l’impression de rêver tant cette rencontre lui semblait inattendue. Impression qui ne dura qu’une demi-seconde, car son bonheur la poussa à sauter dans ses bras sans réfléchir à autre chose. Elle le serra très fort contre elle et ne le lâcha pas, le temps de bien prendre conscience que ce n’était pas une vision.

Pièces Pièces : 19718
Nombre de messages : 416
Age : 19
Localisation : À côté de Nightmare. (Ou dessus, ça dépend des jours. :c)
Réplique/Citation : 'Nyah.'
Date d'inscription : 16/04/2013
Liens : Mariée à : Nightmare
Amie : Nagima

Voir le profil de l'utilisateur http://talana13.deviantart.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Mer 8 Jan 2014 - 22:12

L'épicentre de tous nos problèmes.



~C'est ce que tu veux ? Tu tiens vraiment à faire confiance à l'un d'entre eux ? A l'un de ces non-monstres ? ... Est-ce que j'ai le choix ? Est-ce que je me dois de repousser une main tendue telle un tyran ? Je ne reconnais plus mes repères. Tout est trop flou... Je sais cependant que... je suis différente. Trop de question.. sur qui je suis , ce qu'ils sont eux, sur le comment je dois agir... Je ne reconnais plus mon chemin que je me suis tracé. Je suis pourtant sure que ce chemin était juste. Mais... quand j'y réfléchie... ce chemin plein de haine, de vengeance, de sang, de tristesse et de cruauté est-il vraiment... nécessaire ?

Depuis peux, j'ai appris que je dois ouvrir les yeux. Ne plus craindre la lumière et saisir la main qui m'étais tendue. Mais... je ressens toujours en moi ce trouble, dois-je rejeter tous les malheurs de mon existence sur la créature qui m'avait élevé sous cette apparence ? Je ne sais pas à présent si je peux toujours l'appelé "Papa". Je n'ai pas envie de me retrouver sans espoir et en même temps... j'ai peur de ce futur dans lequel pourrait cependant justement résider de l'espoir.~


Shikkan marchais en silence, au côté de Snow plonger dans ses pensées et bousculer par toute ces questions. La jeune mutante, qui était suivit de près par son familier Magnesium, finie enfin par décrocher ses yeux du vide pour regarder la jeune hérissonne. C'était fou toute cette joie de vivre qui brillait dans ses yeux. Elle gambadait, courait, sautait à droite et à gauche sans s'arrêter. Shikkan en était comme envieuse, car cela, c’est ce que n'importe qu'elle enfant, à l'age ou elle commença à souffrir de sa mutation, aurait fait. Sauf que voilà, la mutante ayant grandit en souffrant n'avait pas eu l'occasion de faire cela en découvrant de nouvelle chose, car ce qu'elle découvrait était bien souvent.. répugnant et déroutant.

Regardant autour d'elle, la mutante cependant bien méfiante. Que se sois dans une foret paraissant dénuer de toute vie où ailleurs, elle avait souvent face bien des rencontres inattendue, elle resta donc bien souvent silencieuse car après tout... elle n'avait pas grand chose à raconter et sa vie déprimante ne serait pas bien intéressante à expliquer. A quoi bon gâcher cette joie dans les yeux de la jeune petite Snow ? Elle ne méritait pas de connaitre toute ces choses affreuses, alors la mutante ne racontait rien, et rigolait de temps à autres avec elle quand l'occasion s'y présentait.

Bref, les deux jeunes filles, certes très différente voir... avec des différences extrème, s'entendait assez bien. Snow ne faisant pas de différence avec le bien et le mal sur les choses mutantes où pas mutantes réprésentait justement comme une lanterne pour Shikkan. Une lanterne qui éclairait le chemin avec de l'espoir. Shikkkan se demandait si cela éxistait d'autre personne comme ça. Des êtres qui ne juge pas sur l'apparence.

~Ha si seulement ça existait, j'aimerais tellement que ça existe. Et si cela existe déjà j'aimerais tellement en rencontré plus souvent. Pourquoi tout est si difficile...~

Soudainement, la petite Snow semblât s'agiter encore plus. Sur son visage se dessinait encore plus joie que tout à l'heure. Elle tira par l'un des bras monstrueux la mutante dans une direction où résonnait des voix. Des personnes, des inconnus. Le cœur de la mutante s’emballât. Son souffle s'accéléra, sur son visage se dessinait de la frayeur. Prise d'une certaine panique, les griffes de ses jambes s'accrochèrent brutalement au sol, forçant la jeune hérissonne à inconsciemment la lâché et continuer seule pour disparaitre derrière un buisson où semblait se trouver du monde. Shikkan regarda en direction de ce dernier avec des yeux terrifier, refusant de faire un pas de plus en avant. Ayant peur du jugement des personnes pouvant bien se trouver là. Ayant peur que la douleur reviennent. La douleur se sentir les yeux des autres sur elle et d’être prise comme une bête de foire encerclé et enfermer dans un piège très serré.

Shikkan savait pourtant qu'elle n'avait pas le choix. Elle se devait de avancer car la seule personne ne la rejetant pas était partie par là. En effet Snow considérait Shikkan telle une personne tout à fait normal, et la mutante en était presque devenue affreusement attaché. Elle appréciait cette sensation de ne pas se sentir différente. Mais l'obstacle se dressant face à elle la ramenât sur terre. "Tout le monde ne pense pas pareil". Réalité qui était plus que vraie. Mais la mutante ne pouvait se résoudre de fuir en laissant la jeune hérissonne ainsi. En l'abandonnant telle une lâche. Le corps tremblant elle avança vers le buisson qui allait la dévoiler au yeux de tous au moment où elle sortira de l'ombre. Magnesium avait déjà filer devant, celui avait même pas remarquer que Shikkan c'était arrêter même. Ce crétin suivait depuis tout à l'heur Nagima comme une bouche après un pot de miel.

La mutante était donc seule face à sa peur. D'une démarche qu'elle ne voulait pas paraitre menaçante elle avança. Peut à peut sa grande silhouette difforme se dessina dans l'ombres des arbres au yeux de tous qui aurait pue regarder d'où sortait la drôle de créature métallique qu'était le familier de la mutante. Saisie de peur, la mutante causait involontairement du dommage tout autour d'elle. Les arbres pourrissaient, les plantes se fanait, le décor devenait putride et contaminer par l'atmosphère ambiante que dégageais Shikkan qui avançait quelque peut effrayer.

~Maintenant ou jamais... je dois... ne plus craindre... la lumière....~

Plus qu'un pas et elle sortirait du feuillages tombant sous la maladie et de l'ombre. Et avec un courage qui l’effrayait en même temps elle sortie de sa cachette. Révélant son silhouette immense, ses bras et ses jambes longs, épais et osseux, sa bouche dénuée de mâchoire inférieur où sortait des mandibules atroce. Un œil donnant envie de vomir rien qu'a le regarder et pourtant... un œil de couleur cyan qui s'opposait à toute cette laideur. Cet œil de belle couleur se posa sur la jeune hérissonne comme pour donner du courage à Shikkan qui avait bien du mal à le trouver et à contrôler sa peur. Et pourtant quand elle vit que tous ici présent n'était pas vraiment normal... elle ressentit en elle comme un soulagement. Un soulagement car elle ressentie quelque chose.

~Je suis pas tout à fait la seule à être différente...~

Mais cependant elle ne bougea pas une fois qu'elle fut montrer et visible au yeux de tout le monde. Elle attendait de voir leurs réaction pour savoir si se montrer était uen grossière erreur où pas... Elle attendit de savoir si le dénommer Kirby Bros avait raison où pas. Se fiere guerriere à l'apparence étrange qui lui avait un peu ouvert les yeux. Elle espérat qu'il avait raison et d'un côté elle espéra que non... peut-être à cause de la peur de sentir que tout ce quel avait fait jusque là était que le malheur et le mal, peut-être car la mutante avait pas envie de réaliser cette atroce vérité...

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Aria Arkaÿlis a écrit :
avatar
Joueur Novice
Jeu 9 Jan 2014 - 20:23
Assit en tailleur sur son grand Chomp, qui défonçait les troncs d'arbre en sautillant droit devant lui, la gueule béante et les yeux vides de toute intelligence, le Sir Cul, accompagné de son nouvel allié Capricorn, regardait droit devant lui, se demandant quand cette forêt allait-elle bien se terminer. De nombreux félins rôdaient autour d'eux, il était donc imprudent de descendre de la monture du noble, et les deux personnes faisaient la conversation pour passer le temps, racontant leur passé tourmenté et se remémorant leur dernière aventure contre le géant, Le Sir Cul n'ayant toujours pas remarqué le collier que traînait le Chomp au bout de sa chaîne.

Alors que les deux protagonistes continuaient d'avancer sans se détourner de leur but, qui était de sortir de cette forêt pour espérer trouver une quelconque ville où se ravitailler et obtenir des informations sur le prochain trésor perdu du royaume de Lafhèss, le Chomp ouvrit un peu plus grands ses yeux ronds et changea de direction, fonçant vers l'est en aboyant de toutes parts. Le Sir Cul dût s'accrocher plus fermement et tenir son haut de forme pour qu'il ne tombe pas. L'homme entendit plusieurs voix sortir d'un semblant de clairière se trouvant derrière plusieurs grands fourrés. Était-ce des braconniers venus chasser la faune de cette région du globe ? Si tel était le cas, il se débarrasserait de ces malandrins avec l'aide de son nouvel ami. Descendant de son Chomp, il sortit la tête du fourré et vit de nombreuses personnes. Toutes n'étaient pas humaines, et certaines pour le moins monstrueuses. Le Sir dût renfrogner un "PAR LA SAINTE FESSE" lorsqu'il croisa son regard avec celui de Shikkan. Alors qu'il voulait rester discret pour observer la suite, son Chomp, aboyant, sortit du talus avec fracas, Capricorn toujours sur son dos, et s'arrêta au milieu du groupe. Le Sir, qui frappa son visage avec sa main, sortit du fourré et vint tapoter son animal.



- Tu es grand et affectueux, mais pas vraiment futé ...


Puis l'homme se raidit, constatant que toutes les personnes présentes autour de lui l'observait d'un oeil plutot médisant ou curieux. Si ce n'était fasciné.


- ... En quoi puis-je vous aider ? Demanda Le Sir Cul en retirant son haut de forme par politesse.
Pièces Pièces : 13438
Nombre de messages : 61
Age : 37
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

avatar
Koopa
Ven 10 Jan 2014 - 10:25
Capricorn était assis à cheval sur le Chomp avec le noble. Le duo avaient fui les gardes en direction d'une forêt à la végétation abondante. Maintenant, le problème, c'était comment sortir d'ici ? La forêt semblait dégager une hostilité. Une chance que le boulet écrasa tout sur son passage créant de grosses secousses aux chevaucheurs et un gros chemin rasé par derrière. Le bouc pris appui sur la monture malgré sa surface lisse de peur de tomber. De toute manière, même en tombant, il était facile de savoir où allait la monture. Afin d'apaiser l'ambiance, l'Esprit Céleste et son partenaire discutèrent de ce qui s'était passé jusqu'ici. Malheureusement, Capricorn ne se remit toujours pas de son accident.

Puis, le Chomp se mit à s'exciter que l'animal anthropomorphe s'accrocha davantage et maintenait ses lunettes de soleil. Il avait l'impression de faire du rodéo.


-Olà ! Tu peux dire à ta monture de se calmer ?

Des voix se firent entendre à quelques pas. Cela devrait être pour ça que le boulet sautillait du cent à l'heure. Qui étaient présents dans cette forêt ? Le Chomp s'arrêta net. Ouf ! Cela fut un soulagement pour Capricorn de descendre de la monture. Un peu plus et il aurait finit par tomber le premier. Le bouc suivit le sir et tomba sur un groupe de personnes de toutes les couleurs. Une tête parmi eux fut familier de la part de Capricorn. C'était la hérissonne blanche qu'il avait croisé à la Tour Hantée. Pourquoi autant de monde dans un forêt ? D'ailleurs, que faisaient-ils ici ? Ils étaient au nombre de sept si on ne comptait pas le duo. Soient ils attendaient un examen en pratique, soient ils étaient tous vraiment paumés. Capricorn resta silencieux, plongé dans ses pensées mais qui fut en sorti par le boulet qui manqua de lui écraser. Le bouc espérait que ça serait la dernière fois qu'il montait sur lui.
Pièces Pièces : 4945
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Wander a écrit :
avatar
Cauchemar
Ven 10 Jan 2014 - 23:56

Who I Am ?





Alors que Nightmare avais passer une longue période a l’écart des autre dont le but était de s'entretenir avec son subconscient afin de mieux se connaitre et comprendre ses véritable ambitions car ayant souvent basculer du coter du bien ou du mal il ne s’était jamais vraiment demander qu'elle était ses véritable désir, il avais souvent penser qu'il luttais pour le rétablissement du bien et du mal quitte a ne devenir plus que l'ombre de lui même, mais suite a de nombreux événement celui si fut remis en doute, cette periode d'ermitage lui a permit d'affirmé ses conviction et maintenant Night est d'autant plus déterminé a accomplir son vrais devoir qu'est : "La conquête de Nintendo World"
Bien que quelque zone d'ombre perdurent encore dans l'esprit de Night, sa plus grande question etant " Cette hérisson est t'il vraiment mon subconscient ?"
Pourtant même si il doute encore de L’origine de cette hérisson imaculé qu'il ne cesse de rencontré dans ce paysage d'arbre mort et de ciel écarlate qu'il a surnommée "Dominus".
Grace a lui il a comprit que l'univers était corrompus jusqu’à l'os mais qu'il ne fallais pas non plus abandonner tout espoir que la paix subsiste !
Tel les hommes ayant besoin d'un roi pour diriger leur pays , tel le loups Alpha rétablissant l'ordre au sein de la meute, tel le seigneur s'occupant de ses paysan et de ses terre il fallais un maître pour dominer l'univers, il fallais un dieu brisant les parasite voulant la destruction total mais aussi détruire les héros qui tuais ceux qui tentais d'amener la guerre !
Il fallais un équilibre régie par un Démon vengeur ampli de haine mais étant aussi un Ange Protecteur gorgée de gentillesse.
Il fallais un Dieu, et ce dieu ce serais Nightmare !
Cette voie semblait peut être égocentrique de sa part mais personne n'avais prit cette décision dans ce cas c’était normal que quelqu'un se décide a prendre cette voie remplit d’embûche.
Il ne tenterais plus d'agir que pour le bien ou que pour le mal, mais il ne rétablirais pas non plus l’équilibre parfait car non seulement cela est un oxymore du au fait que l’équilibre parfait nécessite que celui si soit perturbé mais de plus son but est juste la domination total pour pouvoir tout controler comme il faut !

Marchant paisiblement dans une région isolé, il ne faisait pas trés attention au créature jusqu’à ce que un peu plus loin il aperçoit une silhouette qu'il connaissait très bien, cette forme anthropomorphique de couleurs immaculé qui se tenais a coter de plusieurs personne dont celui que Night considérais comme son rival "Gozen".
S'approchant rapidement il posa sa main sur l'épaule de la jeune hérissonne en murmurant.

"Ne m'oublie pas Snow, n'oublie pas ton veritable allié"




Cette fois si il ne chercherais pas la confrontation vis a vis de Gozen ou des autres, il devais juste observais pour l'instant et attendre le moment propice pour reagirs et frapper fort !

Pièces Pièces : 2685
Nombre de messages : 1080
Age : 20
Localisation : Partout et Nul Part
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 27/08/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


◎ RP' En Cours >

† History Of Darkness †

Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 13 Jan 2014 - 2:59
Les deux jeunes hommes n'avaient pas réellement eu le temps de respirer que de nombreuses personnes apparurent à leurs côtés, toutes plus étranges les unes que les autres. Il y avait des animaux, des anthropomorphes, et même une paire de fesses. Tant d'exotisme fit vibrer le pétillant Jonathan, qui dit bonjour à tout le monde sans même se demander pourquoi tous étaient rassemblé au même endroit dans une forêt aussi grande. Ce n'est pas comme s'il y avait un grand restaurant ou des ruines mystiques pas loin. Jonathan mit par ailleurs l'accent sur Ryam. Il avait été le premier arrivé et le seul a réellement leur parler, ce qui était un bon point. Les gens évitaient généralement de s'adresser à eux deux aussi directement, faute de réputation.

Alors que Gozen les analysait tous dans leur ensemble, jaugeant leur puissance et leurs capacités, une demoiselle hérissonne fonça dans les bras de Jonathan et la câlina si fort qu'il en perdit la respiration pendant une brève seconde, avant de reporter ses yeux sur elle et de gentiment frotter sa tête.


- Tiens, c'est toi ... Ravi de constater que tu as pu t'échapper de cet endroit sordide. Et ravi de constater que tu es toujours aussi pétillante.


peu de temps après ... Quelques secondes plus tard, en vérité, le sombre Nightmare, un de leurs ennemis, apparut et vint doucement tirer la main de Snow, lui rappelant qui étaient ses vrais alliés. Jonathan et Gozen plissèrent doucement les yeux, alertés par cela. La présence de Nightmare n'était pas réellement gênante. Ils étaient bien plus forts que lui, mais cela voulait-il dire que Snow cachait son jeu d'une façon ou d'une autre ? Tandis que Jonathan renfrognait une pensée aussi bête, une dernière personne sortit du buisson. Celle-ci était bien différente de tous les autres. Grande, osseuse, monstrueuse ... Elle avait clairement été humaine autrefois, mais ce n'était plus le cas maintenant. Jonathan ecarquilla les yeux et recula de quelques pas, lâchant Snow brutalement. Gozen fronça les sourcils et serra son poing en observant Shikkan. Pour le duo, il s'agissait là bien plus que d'un simple ennemi ... Jonathan, dont le sourire s'envola, sentit son coeur bondir de plus en plus fort, se collant contre Gozen pour ne pas tomber.

Cet oeil maudit ... Ces mandibules ... Ces cheveux ... Ce corps déformé ... C'était elle, nul doute là-dessus. Contamination.

Jonathan, qui avait, d'instinct, fait apparaître sa clé temporelle au creux de sa main, murmura en cherchant un peu d'air pour ne plus suffoquer :


- ... Ma ... Maman ... ?
Pièces Pièces : 53098
Nombre de messages : 5772
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Lun 13 Jan 2014 - 14:49
Ryam souriait toujours, mais en réalité il était agacé. Terriblement agacé même par cette prolifération soudaine de créatures hideuses qui venaient briser une harmonie bien trop brève. Pas une seule de compatible avec son propre organisme par-dessus le marché. Et pire que tout, l’odeur du fauve qui les avait rejoint agressait ses sens. Il ne put s’empêcher de retrousser les narines en contemplant –à bonne distance - le grand tigre avant de déclarer d’un ton qui ne lui autorisait aucune réplique :

-Reste donc. Si jamais nous nous perdons, il y a de quoi nous assurer quelques repas pendant plusieurs jours sur ta carcasse.

Sans attendre une éventuelle remarque, il reporta son attention sur les autres arrivants. Humains, humanoïdes et hérissons avaient comme soudainement surgit des buissons alentours... Que faisaient donc autant d’espèces hétéroclites sur un territoire aussi réduit ? Ce n’était plus une forêt, mais un véritable zoo ! L’un d’entre eux s’agrippa même au cou de son interlocuteur pour une bien pathétique démonstration d’affection. Vraiment aucune manière…
Soudain, un énorme fracas ponctué d’une exclamation des plus inhabituelles les firent tous retourner. Là, à l’orée de l’étroite clairière, les arbres et les arbustes avaient étés pliés, piétinés par une étrange créature : Une énorme boule noire haletant avec grand bruit sur laquelle étaient juchés deux cavaliers à l’allure bien insolite. Lorsqu’il aperçut l’un d’entre eux, le cœur de Ryam fit un grand bond dans sa poitrine.
Ignorant alors toutes les autres bêtes,  complètement absorbé  par ce qu’il découvrait, le jeune homme s’avança jusqu’au centre de la clairière pour contempler ce nouveau visage qui le fascinait tant.  Une beauté comme il n’en avait jamais encore vu dans ce monde.  S’il avait été au fait des usages, il aurait sans aucun doute mis un genou à terre. A la place, il se contenta d’esquisser une vague révérence avant d’ interpeler le sir :


- Mon cher monsieur (car cétait un mâle il en était certain : Le costume queue de pie est réservé aux hommes), vous êtes la chose la plus gracieuse quil mait été donné de voir depuis mon incarnation ! Ces courbes si régulières, cette absence de détails encombrants et superflus, cette beauté parfaitement épurée Et surtout cette im-pec-cable symétrie ! Votre visage est une véritable allégorie de la perfection !

A peine avait-il fini sa tirade qu’une nouvelle exclamation vint ponctuer son discours. A son tour, une autre créature s’avança parmi la petite troupe amassée ici. Un monstre… Une bête si hideuse, si discordante, aux membres si disparates qu’il aurait sans doute éclaté de rire si Bergam n’avait pas été autant terrifié par cette apparition et ne l’en avait empêché. Peut-être était-ce d'ailleurs cette laideur qui troublait tant le jeune humanoïde à la clef…  


- ... Ma ... Maman ... ?

"Voila qui promet d'être intéressant..."Songea Ryam tandis qu’il offrait son bras au sir pour l’aider à descendre de sa monture.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Rengar a écrit :
avatar
Chasse
Mar 14 Jan 2014 - 20:29
Alors que je fixais de mon regard félin les 3 êtres vivants... L'on vit arrivé une jeune furry visiblement empoté et folle. Mais je fus étonné de constater qu'elle possèdait la même couleur de pelage que moi... Ou presque. En effet ma fourrure variait du gris au blanc selon si me lavait ou non, et comme un chasseur ne se lave pas je n'avais pas ma couleur habituel. Elle était minuscule comparé à moi. Mais je ressentais comme le besoin étrange de la protéger. Elle m'heurta d'une manière bête, marmonna quelque chose de bref qui s'apparentait à un pardon et rejoignit l'homme le plus petit dans une étreinte forte et chaleur. Le sentiment de devoir de protection se dissipa de lui même. Elle n'était pas mon fardeau. Je n'avais aucune raison de la protéger... Même si il y avait quelque chose. Mais je ne savais pas quoi. Alors je décidais d'ignorer.Le poiscaille fit une remarque ridicule a mon égard, répondre a un mutant était un gâchis de paroles et je voyais bien qu'il n'était pas qu'un mutant mais aussi un crétin qui se pensait comique. Alors je répondis par un grognement contrôlé.

Puis ce fus un enchaînement d'arrivée de personnage tous plus étonnant les un que les autres. D'abord, une créature dont le corps semblait être fait de fer, elle était ronde et très grande.... Une proie intéressante, je décidais de conserver cette idée dans ma mémoires, car je vis que la créature appartenait visiblement à quelqu'un car elle était montée par un homme. Ou quelque chose comme ça. Car celui-ci avait une face de fesse. J'étais surpris mais à la fois amusé. Se visage n'était pas insultant le moins du monde, encore plus étonnant il portait une fine monstache et était habillé tel un homme de la haute société. Je n'aimais pas ces gens avec leur paroles pompeuses et leur grand mot. Mais si cet être que je savais être naturel (en effet j'avais cette capacité de reconnaitre un mutant) savait me montrer qu'il n'était pas comme ça, je me doutais pouvoir le supporter. Il était accompagné d'un furry de type bouc. Puis ce fut un hérisson de couleur noir qui rejoigna l'attroupement, une sorte d'aura maléfique dégageait de sa personne. Je ressentais qu'il était puissant et donc dangereux. Ainsi alors qu'il posa sa main sur l'épaule de la jeune hérissonne j'eu le reflexe incontrôlé de sortir mes 2 piques rétractable sans pour autant bougé d'un centimètre.

Puis un autre problème se présenta... Une créature ignoble s'approcha, elle était grande ! Bien plus grande que moi, elle avait tout d'un monstre mais possédait des morceaux de corps d'humaine. Elle était de toute évidence une mutante. Je sortis mon sabre et me tournais vers elle. Le petit humain semblais paralysé par la peur. Une étrange clé s'était matérialisé dans sa main.

- ... Ma ... Maman ... ?

Avait dis le jeune homme. Mon regard le toisa. Je ne ressentais aucune trace mutant en l'observant. Et si cette chose était sa mère, j'étais sur que j'aurais tout de suite détectez ce lien qui unis chaque mutant a ses descendances.

-Tu te gourre. Ce truc n'est pas ta mère. Je le sens. L'odeur de ton sang n'a rien avoir avec le sien qui empeste la mort.

Alors que je pointais d'un de mes doigts crochus la mutante, le poiscaille cherchais à aider tête de fesse a descendre de sa monture, il observait la scène. Je n'étais pas sur qu'on me laisserait abattre la créature, et je ne savais pas si elle était un pire danger, que le poiscaille qui semblait bien plus mysterieux. Voyant que la situation risquait d'être ininteressante, je rejoignis la monture de face de pet, pour observer la créature, je posait ma main sur sa peau. Enfin sa peau, c'était froid et lisse comme de l'acier. Mais je sentais que c'était malgré ce la plus souple et plus mou. Je fixais face de fesse, pour lui demander, curieusement :

-Qu'elle est cette créature ? Sa peau n'est pas faite de chaire, mais de fer. Je suis un grand chasseur et pourtant je n'ai jamais vu tel peau.
Pièces Pièces : 6660
Nombre de messages : 348
Age : 19
Localisation : En chasse
Réplique/Citation : "Tonight, WE HUNT"
Date d'inscription : 06/04/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



"Tonight, WE HUNT !"

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Snow a écrit :
Chomp
Sam 18 Jan 2014 - 12:25
Snow se sentait toute heureuse. Jonathan venait de la reconnaitre, et elle eut grand plaisir à entendre le son de sa voix. Elle lui souriait toujours en sautillant sur place, jusqu’à ce qu’une… boule de canon ? atterrit en catastrophe auprès d’eux. Cette chose ressemblait à une sphère noire et toute ronde, avec de grosses dents terrifiantes, qui aboyait comme un torturé, trainant une chaîne derrière elle. Cette pensée fit frémir involontairement Snow, qui avait regardé la chute de la créature, stoïque et bouche bée.

Un homme était accroché au Chomp, essayant vainement de ne pas tomber sous les assauts répétés de l’animal. Après deux secondes d’hésitation, Snow le reconnut : il s’agissait du bélier blanc qui avait accompagné Kirby à la Tour Hantée ! Ca alors, voici une ancienne connaissance que la petite hérissonne recroisait. Elle se détacha de Jonathan pour aller saluer le furry en secouant les bras, sans se soucier du Chomp, qui avait décidé de s’arrêter. Capricorn descendit, rajustant ses lunettes, et Snow s’arrêta auprès de lui en lui faisant un grand sourire. Elle ne savait pas vraiment quoi dire, mais elle était contente de revoir une tête connue.

En parlant de tête… un autre timbre résonna dans les oreilles de la demoiselle blanche. Le Sir Cul venait d’entrer en scène, allant dire quelques mots au Chomp. Quand Snow l’aperçut, elle crut qu’elle allait s’évanouir. C’était un homme tout à fait normal, habillé en costume de noble, chapeau haut-de-forme compris… démarche et façon de parler très aristocrate, il lui semblait très amical mais… avait-il vraiment un derrière à la place du visage ? Snow se frotta les yeux un instant. Nagima, à ses côtés, regardait l’inconnu avec la curiosité des nouveaux-venus – il y avait tant de personnes différentes, et voir une paire de fesses à la place d’une tête ne lui faisait ni chaud ni froid – se demandant combien de personnes allait-il arriver encore.

Snow reporta son regard au Sir Cul, en se demandant très sincèrement si ce n’était pas une blague. Elle s’approcha de lui, vraiment perturbée, et le fixa de plus près. Il semblait tout lisse, tout frais, et, malgré la singularité de cette tête, ce monsieur était tout mignon. Elle lui sourit timidement, plus gênée par le comportement du noble que par son apparence. Elle avait du mal à détacher son regard de lui, étonnée de découvrir que des êtres comme ça existaient. Elle n’était pas la seule à le fixer avec étonnement : tout le monde semblait aussi surpris qu’elle. Il semblerait même que l’un des membres du groupe soit tombé amoureux du Sir : Ryam, comme ayant aperçu Dieu en personne, se mit à lui parler en se baissant légèrement, révérencieux et fasciné à l’extrême. Il y avait dans sa voix une telle admiration que cela parut presque bête. Snow se retint de rire, par simple respect, car chacun avait ses goûts.

C’est alors qu’une main se posa doucement sur son épaule. Snow sursauta, les yeux écarquillés. Une autre voix, qu’elle connaissait bien, qu’elle connaissait le mieux, s’insinua dans ses oreilles, sombre mais doucereuse :

- Ne m'oublie pas Snow, n'oublie pas ton véritable allié.

Elle n’avait pas vraiment compris le sens de la phrase bien entendu. Mais elle comprenait à sa manière.

- Nightmare…

Elle tourna la tête et lui offrit un petit sourire. Il n’avait pas changé. Il était toujours aussi beau, avec ses longues épines noires intenses et bordées de rouge, ses yeux blancs et luisants au message indescriptible, cette manière d’être, retenue et calme, malgré un intérieur qui pouvait cacher la plus sombre des folies. Mais, cette fois-ci, il donnait l’air de n’agresser personne. Cela rassurait Snow de le voir ainsi. Elle le fixa de ses yeux brillants, qui signifiaient, plus ou moins : « Je savais que tu reviendrais. » Elle le câlina alors, appréciant de sentir de nouveau sa fourrure et sa chaleur contre elle.

C’est alors que Shikkan arriva à son tour. Magnesium avait surgi du talus bien avant, car il suivait partout Nagima. Les deux s’entendaient à merveille, jouant ensemble, bien que l’araignée femelle soit un peu plus grosse. D’ailleurs, elle n’avait même pas fait attention à Nightmare, qui était pourtant à l’origine de sa métamorphose. Cette ignorante froissa légèrement Snow.

L’ambiance s’était faite électrique à l’arrivée de la dame mutante. Tout le monde s’était tu, même Jonathan, qui pourtant ne se semblait pas se soucier de l’apparence des autres. Les membres du groupe regardaient Shikkan soit avec méfiance, soit avec dégoût – y avait-il au moins de la simple curiosité ? Autour de son amie, Snow fit les fleurs et la végétation mourir. Elle croisa le regard de Shikkan, qui, apeurée, cherchait du réconfort. Cette situation l’alarma. Elle ne voulait pas que les autres regardent ainsi sa compagne. Elle ressentit une douleur vive envers Shikkan, qui s’était tout de même légèrement détendu en voyant les autres hommes présents, qui n’avaient rien d’ordinaire non plus. Alors, pour bien faire comprendre à tout le monde que la mutante faisait partie de son entourage, elle se dirigea vers son amie, bienveillante, et lui prit le bras pour la rapprochait. Elle fusillait du regard le premier qui osait avoir une mauvaise vision de Shikkan, en lui faisant bien comprendre que ces réactions seraient injustes.

Mais alors qu’elle allait tirer son amie vers elle, elle se rendit compte que Jonathan tremblait. Il s’accrocha à Gozen, ne souriant plus. Une clé se matérialisa dans sa main et, avec difficulté, il dit, la voix suffocante :

- ... Ma... Maman... ?

- Maman…? Murmura Snow, surprise.

Elle resta immobile plusieurs secondes. Pourtant… elle se tourna vivement vers Shikkan. Ca n’avait rien à voir… était-ce vraiment sa maman ? Elle eut du mal à y croire. Shikkan et Jonathan n’avaient aucun rapport en tout point. La jeune hérissonne le sentait même spirituellement. Shikkan parut étourdie par cette révélation, stupéfiée par ce mot. « Ça n’a rien à voir… » Se dit Snow. Jonathan devait sûrement se tromper. Et puis, pourquoi trembler de la sorte en revoyant sa mère ? Il aurait dû sauter de joie en courant dans ses bras, même s’il s’agissait d’une mutante. Mais le garçon était terrifié. Pourquoi ? Shikkan lui rappelait-elle sa vraie mère ? Mais ce n’était pas elle, Snow en avait la certitude. Jonathan n’avait aucune raison de faire quoi que ce soit à la dame mutante. Allait-il attaquer avec sa clé ? Elle ne le laisserait pas faire.

C’est alors que Rengar arriva à la rescousse. Il devait lui aussi tenter de gérer la situation, comprenant bien que Shikkan n’était pas la mère de l’adolescent. Snow soupira, relâchant un instant sa garde. Cependant, elle n’avait pas l’intention de laisser tomber son amie. Elle l’aimait pour ce qu’elle était, et était heureuse de pouvoir être quelqu’un sur qui la fille contaminée pouvait compter. Elle garda alors le bras de Shikkan, prête à la défendre malgré sa petite taille d’hérissonne. Mais la réaction de Jonathan l’inquiétait plus qu’elle ne la froissait. Lui qui était si gentil, qu’avait donc pu lui faire sa mère pour qu’il soit aussi terrifié d’elle ?



(Post de merde ; ^ ; Désolée pour mon temps de réponse.)
Pièces Pièces : 19718
Nombre de messages : 416
Age : 19
Localisation : À côté de Nightmare. (Ou dessus, ça dépend des jours. :c)
Réplique/Citation : 'Nyah.'
Date d'inscription : 16/04/2013
Liens : Mariée à : Nightmare
Amie : Nagima

Voir le profil de l'utilisateur http://talana13.deviantart.com/
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Invité a écrit :
Sam 18 Jan 2014 - 16:53

L'épicentre de tous nos problèmes.



Dans leurs regards se lit du dégout.. du rejet... Leurs regards la juge sans la connaitre. Ces regards la juge juste sur l'apparence. Ils l'a juge... la font souffrir... la mette mal à laise. Quelques tremblement... un frisson... une frayeur de ces regards poser sur elle. Shikkan avait mal... elle avait mal à sa poitrine et cela n'était pas à cause de sa maladie mais de ces regards. Elle voulait reculer... elle voulait partir. Elle ne comprenait pas pourquoi tant de regard cruels se posait sur elle.

Seule l'hérissonne au pelage blanc se montrait humaine avec elle. Seule cette innocente la jugea tout comme elle jugerais n'importe qui.. non même pas... elle ne le jugeais tout simplement pas tout comme elle jugeais personne. La mutante regarda l'atrange jeune homme qui semblait le plus effrayer d'elle. Leurs regard se croisèrent. Des regards bien différent. Leurs yeux se croisant le jeune homme lâchat un seul mot "Maman". Shikkan ne comprenait pas et tous semblait la hair soudainement à la vue de la réaction du jeune homme. Alors qu'elle se faisait tirer par un bras vers le groupe par la petite snow. Shikkan voulait reculer de plus en plus, la douleur montant dons son coeur comme si on le perçait de nombreux couteaux et de nombreuse lames. Ne pouvant pas fuir, lle savait que elle aussi devait faire face.

La mutante approchat alors doucement le jeune homme qui l'avais étrangement appelé "Maman" et s'arrêta en voyant une arme étrange se former dans sa main pour s'approché encore plus prudement et plisser ses jambes pour se faire paraitre moins grande. Puis à juste 2 ou 3 mêtres de l'inconnu qui accompagnait l'homme que Snow avait caliner, la mutante.. qui était curieuse demanda de sa voix distordue avec toute la peine du monde pour ne pas paraitre agressive en remuant ses mandibules. Malgré l'homme au cheveux arc-en-ciel juste devant, il était facile de devinez que la mutante s'adressait directement au dénommer Jonathan et même si cela se voyait pas cela lui demandait beaucoup de courage en vue du nombres important de personne capable de lui sauter dessus pour l'annéantir pour juste le fait de poser une simple question...

-... Connaitrais-tu... quelque chose... d'aussi diforme que.... mon apparence ?

Les yeux bleu cyan et rouge sanglant se posèrent sur le visage du jeune homme. Emplie de question et de désir de savoir si... elle n'était pas la seul à vivre pareil calvaire dans un corps infernal finalement...

[/color]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Wander a écrit :
avatar
Cauchemar
Sam 18 Jan 2014 - 17:06
EDIT DE GOZEN : S'il te plait respecte le tour de post.


Réunions Intéressante






Alors que Snow fut enjoué de retrouver Nightmare, celle ci l’enlaça et c'est avec douceur qu'il caressa son pelage immaculé, voyant que Gozen était devenue un peu méfiant il fut étonnée de voir un  sentiment qu'il n'avais jamais vue sur le visage de son rival.
C’était la terreur qui était affiche, et se retournant rapidement il vit une jeune créature a l'allure cauchemardesque, cette jeune fille était d'ailleurs vue d'un très mauvais œil par tout les autres personnes, même l’étrange lion qui avais sortie une arme des l'arrivé de Night avais reporté son intention sur elle.
Cela intéressait l'anthropomorphe, et c'est avec joie qu'il remarqua qu'il n’était pas le seul a la voir différemment.
Snow tout aussi calme s'approcha d'elle en l'attirant vers les autre personne et son regard était remplit de méchanceté vis a vis de tout ceux qui l'avais regardais d'un mauvais oeil.
Dans l'esprit de l’octogénaire il eu l'impression de ressentir la même chose qu'elle, la même sensation quand tout le monde vous regarde a la fois avec terreur mais aussi avec haine et colère !
S'approchant de la monstruosité Nightmare pris sa main avec délicatesse et avec grâce il embrassa celle si en s'agenouillant tel les princes d'antan qui venais dire bonjours a la princesse du château.
Cette action cachait bien sur un certain symbole, non seulement cela voulais montré que Night n'inspirais aucun dégoût a la jeune créature mais aussi afin de montrer a celle si que tout le monde ne la haïrais et détesterais pas forcement, une personne avec un tel physique avais surement du vivre constamment dans le rejet .
Le but de Nightmare était très simple, une créature si terrifiante devais être son allié !

Je m'appel Nightmare, Enchanté de faire votre connaissance jeune demoiselle ! Ne faite pas attention a ceux qui vous regarde d'un mauvais oeil, leur avis changera très rapidement.

Se redressant calmement Night lâcha la main de Shikkan et regarda toute les autre personne, il ne l'avais pas remarquer mais certaine personne était vraiment insolite que ce soit cette créature de métal qui était présente avec pour cavalier un noble a tête de cul qui donna plutôt une sensation de déprime a Night plutôt que d'en rire, comment pouvais on vivre avec cette face ?
Enfin bref, ne faisant plus attention a cette personne en particulier, Nightmare s'exclama le premier


Il y a bien du monde je trouve, et d’après ce que je ressent la plupart d'entre vous on des intention noble et je tient déja a vous dire que de mon coter je ne compterais pas vous sautez dessus dans le but de vous arracher la gorge, par contre une question tourne dans mon crane.
Pourquoi tant de personne c'est rassemblais ici ? Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un simple hasard !


Pièces Pièces : 2685
Nombre de messages : 1080
Age : 20
Localisation : Partout et Nul Part
Réplique/Citation : ...
Date d'inscription : 27/08/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


◎ RP' En Cours >

† History Of Darkness †

Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Aria Arkaÿlis a écrit :
avatar
Joueur Novice
Ven 31 Jan 2014 - 22:20
Lorsque Le Sir Cul vit Shikkan sortir d'un talus, plusieurs réactions vinrent à son esprit. La première fut de s'exclamer "PAR LA SAINTE FESSE", la seconde fut de respirer bruyamment pour trouver son air, et enfin la dernière et non des moindres fut de replacer son haut de forme pour paraître être moins effrayé que les autre. Malheureusement, ce n’était pas le cas, sauf peut-être pour ce jeune homme arc-en-ciel qui ne semblait supporter la vue de la créature. Mais avait-elle donc été humaine un jour ? Peut-être n'était pas un monstre mais bien une jeune fille prise d'une malédiction pour le moins fâcheuse. Il décida de lui tourner le dos pour ne pas avoir à supporter sa vue plus longtemps, et ce fut au tout de Rengar de lui poser une question qui l'embarrassa plus qu'autre chose. Il ne savait pas grand chose sur son animal de compagnie et ne put répondre qu'une seule chose :

- Eh bien il est vrai que cet animal n'est pas fait de chair mais bien d'acier. Il semblerait que cela soit dans sa nature Je l'ai trouvé dans un pays lointain ou toutes les créatures sont semblables ... Rondes, noires et en métal. Peut-être devriez vous aller voir ?

Le Sir Cul se tourna par la suite vers Ryam et lui répondit en se courbant légèrement, retirant son haut de forme :


- Vos paroles me touchent, noble aventurier. Je suis Le Sir Cul, et il est certainement vrai que je suis beau, mais rassurez vous, la perfection de la couleur de votre peau ne saurait laisser ces demoiselles sur leur faim. Inutile de le nier, vous êtes sublime.
Pièces Pièces : 13438
Nombre de messages : 61
Age : 37
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Ven 31 Jan 2014 - 22:37
Lorsque Shikkan s'approcha de Jonathan, celui-ci voulut reculer, désemparé et effrayé de voir sa mère si proche de lui, mais Gozen posa sa main sur son épaule et hocha doucement la tête négativement. Jonathan l'observa et écouta d'une oreille les paroles de Rengar, qui lui assura ce que Gozen voulut lui faire comprendre. Ainsi, cette mutante, qui ressemblait en tout point à ce qu'était devenue sa défunte mère, n'était pas elle ? Celle que Snow nommait Shikkan était elle aussi sous l'influence de Newark, le dieu du Chaos de son univers original ? Jonathan plongea son regard dans le sien et se confirma tout seul. Non, effectivement, il n y avait aucune trace de chaos en elle. Il s'agissait simplement d'une maladie qui avait très, très mal tournée, ce qu'en tant que dieu d'Humanité, il ne pouvait concevoir un instant. Sa clé se dématérialisa et disparut, et tout les ressentiments qu'il avait ressenti l'espace d'une seconde se turent, et le visage du garçon s'adoucit. Jetant un oeil à Snow, il fit une mine désolée, et constata sans surprise que Nightmare fit son intéressant pour tenter de soit la charmer, soit nous duper, soit espérer. Jonathan s'approcha de Snow et lui sourit, lui déclarant :


- Je n'ai pas oublié la fois où nous nous sommes rencontrés. Il me semblait t'avoir promis des choses ce jour là.

Puis la phrase de Nightmare le fit tiquer. Gozen leva lui aussi la tête, et tous deux constatèrent qu'effectivement, ils étaient un peu trop. Cherchaient-ils eux aussi les fragments de son univers ? Bien sur que non, ils étaient imperceptibles aux autres. Mais visiblement, tous avaient atterris ici sans la moindre idée, et Jonathan souffla.

- Bon ... Nous n'allons pas tourner autour du pot, je ne sais pas pourquoi vous êtes là, mais nous, on doit chercher quelque chose dans les environs, donc, eh bien, faites ce que vous voulez, mais nous on va partir par là, hein ?


Jonathan poussa Gozen, qui, blasé, ne bougea pas, créant un sillage dans le sol avec ses talons. Le garçon arc-en-ciel n'aimait pas planter les gens de cette façon, mais le trésor qu'ils recherchaient, même s'il était inutile pour les mortels, pouvait attirer la convoitise, et bien que l'expression du visage de l'adolescent en disait long, il tentait de la réprimer en riant, crispé.
Pièces Pièces : 53098
Nombre de messages : 5772
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

avatar
Koopa
Dim 9 Fév 2014 - 11:35
[Merdeuh ! J'avais pas vu que c'était mon tour. Désolé >_<']

Capricorn resta silencieux à l'opposé du sir où il était assez ouvert. Ce qui intrigua le bouc fut l'intervention du hérisson noir qu'il l'avait croisé à la Tour Hantée. En effet, il s'approchait de l'animale blanche qui serrait un adolescent dans ses bras. N'était-il pas en train de la manipuler ? En tout cas, ce n'était pas très discret que les deux garçons se mirent à se méfier de lui. Ce climat chaotique s'accentua avec la présence de la mutante dont la flore mourrait à son passage. Bizarrement, elle avait des traces humaines. Etait-elle victime d'une expérience ou d'une maladie ? Capricorn sentit que ça allait partir en vrille. D'ailleurs, cette mutante, mère de cet adolescent ? L'Esprit Céleste fut surpris d'entendre ça surtout qu'à l'oeil, ils n'avaient rien en commun. La majorité était du même avis. Nightmare ! Voilà son nom qui revenait dans la tête du bouc qu'il l'avait oublié. Celui-ci était en train de la rassurer.

Largué avec toutes ces conversations, Capricorn ferma sa paupière droite. Ses lunettes de soleil cachait son action permettant d'en savoir un peu plus sur ce monde sans être méfié. Les deux garçons et la mutante étaient normaux. Par contre, Nightmare était transformé en un sorte de monstre imposant plutôt obèse avec des sortes de tentacules sur le dos. Ces derniers collées à l'innocente puis d'autres touchant la mutante confirmait l'hypothèse qu'il manipulait les filles pour servir à son avantage. Quant aux deux bourgeois, ils étaient des chevaliers portant chacun une joute. Enfin pour le félin, c'était assez dur de décrire comment il était sous forme d'hallucinations mais en tout cas, Capricorn interpréta que tout lieu où il était fut son territoire et quiconque pénétrait la zone aurait des gros ennuis. L'animal ouvrit sa paupière. Comme le jeune homme, il avait envie de quitter la forêt. Seulement, comment quitte à marcher dans la forêt au risque de se perdre ?
Pièces Pièces : 4945
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

KirbyB a écrit :
avatar
Pink Warrior
Sam 22 Fév 2014 - 17:49
(Bon vu que le sujet semble etre mort dans l'oeuf je préviens que j'en retire Rengar. Si il venait à renaitre juste pour me troll je reviendrais rp comme-ci de rien n'était.)
Pièces Pièces : 17006
Nombre de messages : 2119
Age : 19
Localisation : J'en sais rien :0
Réplique/Citation : "Par la magie des rêves !"
Date d'inscription : 02/11/2012
Liens : Amis : Faust, Capricorne, Snow, Shikkan, Argaï, Link, Phoenix, Eloaf the Chao, Genesect, Rosstail, Tim Sinassas,

Ennemie : Baltagnar, Trascer, Nightmare(le hérisson), Axem red, Stip

Connaissance : Flare, Hwoarang, Ikuto, Red, Gozen


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

KB possède une carte obtenu a un quizz qui lui offre 20% de réduction sur tout au marché coco : Carte Gold !
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Snow a écrit :
Chomp
Mer 26 Fév 2014 - 16:56
(J'plussoie Kirby, je m'en vais aussi, bonne continuation !)
Pièces Pièces : 19718
Nombre de messages : 416
Age : 19
Localisation : À côté de Nightmare. (Ou dessus, ça dépend des jours. :c)
Réplique/Citation : 'Nyah.'
Date d'inscription : 16/04/2013
Liens : Mariée à : Nightmare
Amie : Nagima

Voir le profil de l'utilisateur http://talana13.deviantart.com/


~~~

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Gallia

Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Mer 26 Fév 2014 - 19:10
(bah dans ce cas je dissous le RP, comme ca je pourrai aller RP ailleurs)
Pièces Pièces : 53098
Nombre de messages : 5772
Age : 25
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
L'épicentre de tous nos problèmes [PV Gozen (numéro 3), Ryam, Sir Cul, Capricorn, Nightmare, Snow, Rengar (numéro 2), Shikkan]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» résolution de problèmes en tous genres
» [Aide] Débloquer tous les bâtiments .
» Tous les donjons solotables par un panda
» On en a tous eu au moins un comme celui là
» Pourquoi Phoenix gagne-t-il (presque) tous ses procès ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum